Graphisme


 
Accueil  Calendrier  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 All Things Happen For A Reason [TERMINER]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Mel23
Admin
avatar

Messages : 1251
Date d'inscription : 25/07/2010

MessageSujet: All Things Happen For A Reason [TERMINER]   Jeu 10 Nov - 6:01






Série: The Secret Life Of The American Teenager
Titre: All Things Happen For A Reason
Couple: Amy/Ricky
Prologue:
Amy a accorder la garde partager de John à Ricky après lui avoir refuser au début car elle ne voulait pas que John aime son père ce qui était vraiment injuste, finalement elle a céder car elle a réalisé que Ricky était un bon père et qu’elle n’avait pas le droit de le priver de ses droit de père car après tout ce n’est pas seulement son fils, c’est leurs fils

C’est le mariage de Léo et Betty, tout le monde est inviter mais au cours de la fête chez les Boykewich des secrets sont cachés, d’autre prenne conscience de certaine chose. Lors de la fête Adrian annonce à Ben une nouvelle qui pourrait bien tout changer. John vient de fêter son premier anniversaire, Amy et Ricky l’ont fêter rien que tout les trois dans l’appartement du jeune homme. D’autres personnes arrivent à Seattle ce qui risque de bouleverser le petit quotidien bien ranger de nos jeunes gens.


Personnages Principaux:








Amy Juergens: Shailene Woodley
Ricky Underwood: Daren Kagasoff
John Juergens-Underwood: Joey & Matthew Levinson
Adrian Lee: Francia Raisa
Ben Boykewich: Kenny Baumann
Ashley Juergens: Séléna Gomez
Griffin Ritter: Jason Dohring
Eléna Cooper: Nina Dobrev
Grace Bowman: Megan Park
Jack Pappas: Greg Finley
Jérémy Cooper: Steven R. McQueen
George Juergens: Mark Derwin
Anne Juergens: Molly Ringwald
Kellan Matthews= Taylor Lautner


Personnages secondaires:




Gwen Munroe: Kristen Stewart
Nathan Matthews= Robert Pattinson
Noah Salvatore: Paul Wesley
Connor Lockwood= Thomas Dekker
Damon Salvatore: Ian Somerhalder
Zoé Davis: Lucy Hale

_________________




Connor was born to fight evil forces, he was born of the union of two vampire and his destiny is to become a champion, the savior of mankind but also a glimmer of hope for the new generation



Dernière édition par Mel23 le Mer 21 Nov - 3:31, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oth-rpg.pro-forums.fr
Mel23
Admin
avatar

Messages : 1251
Date d'inscription : 25/07/2010

MessageSujet: Re: All Things Happen For A Reason [TERMINER]   Dim 13 Nov - 16:24

CHAPITRE 1.








Amy, Ricky, Ben,
Bunny, Léo, Betty,
Griffin, Mickael, Grant,
Ashley, Anne, Georges,
Adrian, Noah, Madison,
Lauren, John, Henry
& Alice




Maison des Boykewich/Le Jardin


Durant ce week-end beaucoup de chose se sont passé, primo Jeff et Kathleen se sont marié ainsi que Cindy et Ruben et Betty et Léo, et secondo c’était l’anniversaire de John. Et oui ça fait déjà un an que John est né, cette année c’est écoulé à grande vitesse et au cours de cette année Amy a apprit à faire confiance à Ricky et à devenir amis avec lui pour le bien de leurs fils , justement à ce propos lorsque ce dernier a fait une demande de garde pour avoir la garde partager de John Amy a refuser niet. Elle complètement devenu hystérique et elle ne voulait pas céder et lui accorder le droit d’avoir John le week-end parce qu’elle ne voulait pas qu’il l’aime mais finalement devant le juge elle a accorder à Ricky la garde partager de leurs fils et elle a finalement reconnu qu’il était un bon père et qu’elle n’avait pas à priver John de son père

L’anniversaire de John devait au départ se fêter au parc autour d’un bon gâteau avec les familles d’Amy et Ricky mais en apprenant que les parents de la jeune adolescente ne pourraient pas être présent le jeune homme a dit à Amy qu’il dirait à ses parents de ne pas venir et puis il a proposé à Amy de fêter l’anniversaire de John rien que trout les trois. Ils ont donc passé l’anniversaire de John tout les trois chez Ricky où Amy a passé la nuit, le jeune adolescent lui a laisser son lit et il a dormit sur le canapé mais au cours de cette soirée quelque chose c’est passé entre les deux jeunes parents

Aujourd’hui le mariage de Betty et Léo avaient été célébrer, le roi de la saucisse avait offert à sa femme un mariage de compte de fée, leurs famille et leurs amis étaient présent à la cérémonie ainsi qu’à la fête ce qui représente plus où moins toutes la ville. Au milieu de ce bonheur trop parfait quelqu’un dissimule un secret, un secret qui pourrait faire des dégâts énorme, cette personne n’est autre qu’Adrian. La jeune adolescente a fait une énorme bêtise avec Ben lors du bal mère/fille après avoir apprit de la bouche de son père qu’Amy et Ricky c’étaient embrassé et elle a penser qu’ils avaient recoucher ensemble alors elle a couché avec Ben et aujourd’hui Adrian vient d’apprendre qu’elle est enceinte. Amy et Ricky venaient tout juste d’arriver, ils avaient déposer John chez les parents de ce dernier qui avait proposer de garder John pour qu’ils puissent aller au mariage tout les deux sans s’y rendre en couple bien sur d’ailleurs Robbie était aussi avec John. Amy était habillé d’un robe noir avec une veste de la même couloir, Ricky quand à lui il portait un smocking gris clair avec une chemise blanche et une cravate

Amy: Merci pour hier soir
Ricky: Merci pour l’année dernière
Amy en souriant: T’as pas à me remercier par contre moi j’ai des excuses à te faire
Ricky: A propos de quoi ?
Amy: T’avoir été infernal avec toi cette année
Ricky: C’est oubliée Amy. Je sais que t’as vécu la pire épreuve de ta vie
Amy: Je suis désolée d’avoir si insuportable, j’aurais du réalisé plus tôt que John n’est pas seulement mon fils c’est aussi le tiens, c’est notre fils et tu as toujours été bien avec lui
Ricky: Merci
Amy: De rien. Tu devais remercier ta mère de garder Robbie et JohnC'est gentil à ta mère d'avoir proposé de garder John et Robbie aujourd’hui
Ricky: Elle à l’habitude mais promis je le ferais
Amy: Il y a beaucoup de jeunes enfants chez tes parents
Ricky: Oui, ce sont pour la plupart des enfants qui ont un lourd passé
Amy: Comme toi ?
Ricky: Oui. Amy à propos d’hier soir
Amy: Euh Ricky faut que j’aille voir mes parents, à plus tard

Monsieur et madame Léo Boykewich arrivèrent dans un carrosse blanc décoré de plusieurs type de fleurs, rose blanche, des rouges, des roses, des tulipes de tout quoi. Le carosse était tiré par deux chevaux, Ben qui était le témoin de son père les attendait avec une coupe de cidre à la main

Ben: Mesdames et messieurs, je suis fier de vous présenter Mr et Mme Léo Boykewich
Bunny: Le roi de la saucisse et sa reine

Les invités applaudissèrent, Léo embrassa sa femme et ils descendèrent du carrosse. Il y avait une musique en fond sonore, cette musique était Last Dance, la chanson préféré de Betty. Léo descendit du carrosse en premier suivit de sa charmante épouse. Une fois descendu du carrosse les jeunes mariés prirent une coupe de champagne chacun leurs tour

Léo: Merci de vous joindre à Ben, Betty et moi aujourd’hui pour célébrer nos vies ensemble. Je suis très chanceux d’avoir Betty pour épouse, Ben pour fils et vous tous comme amis de la famille
Betty en levant sa coupe: A vous tous
Léo: Salud

Leo et Betty s’embrassèrent de nouveau et Léo donna sa coupe de champagne à son fils et il prit également la coupe de Betty qu’il donna à Bunny, cette dernière était la demoiselle d’honneur de Betty. C’est l’heure, l’heure de la première danse. C’est le moment pour les jeunes mariés d’ouvrir la première danse

Betty: C’est ma chanson préférée: Last Chance for Love. Tu comprends
Léo: Je comprends chérie. Je comprends tout à fait

Sur ses mots ils allèrent sur la piste de danse et ils ouvrèrent donc la première danse suivit plus tard par les invités. Sur la piste de danse parmis les nombreux invités il y avait Griffin qui dansait avec son ami qui se nommait Mickael

Griffin: Mickael, tu te la pète
Mickael: C’est pas parce que je danse mieux que toi que je me là pète
Griffin: Tu te là pète
Mickael: Oh regardez qui est tout complexé
Griffin: Tu crois que je suis compléxé ?
Michael: J’en suis sur
Griffin: Oh alors regarde ça

Sur ses mots s’agita dans tout les sens, Michael rigolait en regardant Griffin et ce dernier ne tarda pas à rejoindre son ami dans un éclat de rire. De l’autre côté vers le bar, Ashley se trouvait avec ses parents quand tout à coup Grant le petit ami de cette dernière qui se trouve être également le cousin de Griffin

Grant: Tu viens danser
Ashley: Je danse pas le disco
Georges: Je veux toujours te parlé quand je lui aurais parlé

Griffin qui avait un air attristé sur le visage s’éloigna après avoir lancer un dernier regard à Ashley. Amy s’éloigna de Ricky, cette dernière avait dit à Ricky qu’elle devait aller voir ses parents mais ce n’était pas le cas. Amy ne devait pas aller voir ses parents en tout cas pas là tout de suite mais elle y alla afin d’éviter une certaine conversation avec Ricky a propos de ce qui c’est passé hier soir après avoir couché John dans son lit, ils se sont embrassé. Amy se dirigea vers Ashley et elle vit Griffin partir

Amy: Qu’est-ce qui se passe avec Grant ?
Ashley: Rien
Amy: Il n’a pas l’air d’aller bine
Ashley: C’est rien je te dis
Amy: Vous feriez mieux de n’avoir rien fait
Ashley: C’est valable pour toi aussi soeurette
Amy en souriant gênée: …
Ashley: C’était bien ?
Amy: De quoi tu parles ?
Ashley: Tu le sais très bien, de l’anniversaire de John
Amy: Pour une fois tu vas devoir le découvrir par toi même
Ashley: D’accord mais tu sais que je le découvrirais tôt où tard
Amy: J’en doute pas, tu es comme un détective en herbe
Ashley: Je prends ça comme un compliment
Amy: Tu sais quoi ?
Ashley: Non mais je sens que tu vas me le dire
Amy: Ben m’a appellé sur mon portable hier soir
Ashley: Et ?
Amy: Et il m’a dit qu’il m’aimait
Ashley: T’as pas l’intention de te remettre avec lui hein ?
Amy: J’en sais rien
Ashley: Amy tu peux pas faire ça après tout ce qu’il t’a fait
Amy: Il ne m‘a rien fait Ashley
Ashley: Il a rompu avec toi deux fois, la première fois quand t’attendais John et la seconde fois à son retour d’Italie
Amy: La seconde fois c’est moi qui est rompu
Ashley: Il t’as aussi trompé avec Mariah et il a couché avec Adrian. Quand on réunit tout ça il t’a fait plus de mal que Ricky
Amy: Pourquoi tu me parles de Ricky ?
Ashley: Pour rien, je disais juste qu’entre entre Ben et lui Ben t’as plus blessé que lui

Alors qu’Ashley et Amy discutaient de Ben et Ricky cette dernière devait bien reconnaître au fond d’elle-même qu’elle avait raison sur le faite que Ben n’avait pas été blanc comme neige avec elle et encore elle ignore qu’il y a pire en ce moment. Un peu plus loin Georges se dirigea vers Anne avec deux coupes de champagne à la main, il en tendit une à Anne

Anne: Qu’as-tu appris ?
Georges: Pas grand-chose mais hier Ashley m’a demandé la pilule
Anne surprise: Quoi ?
Georges: Je lui parlerais, parles à Amy
Anne: Inutile de s’inquiéter pour Amy et Ricky
Georges: On ne sait pas si il c’est passé quelque chose entre eux hier soir, elle a passé la nuit chez lui hier soir Anne
Anne: Je doute qu’ils aient fait quoique se soit. On devrait plutôt s’inquiété Amy et Ben
Georges: Je pensais que c’était fini
Anne: Moi aussi mais apparemment il l’a appelé sur son portable et il lui a dit qu’il l’aimait toujours
Georges: Comment tu sais ça toi ?
Anne: Amy
Georges: Et Jimmy ?
Anne: Ils sont amis
Georges: Amis, comme nous ?
Anne: Georges, on est amis et c’est une bonne chose après tout ce qu’on a traversé. Je suis contente, je ne veux pas qu’on se marie pour Robbie ni pour Amy et Ashley. On dirait pas à Amy d’épouser Ricky pour John
Georges: Je suis Ricky ?
Anne: Georges on a beaucoup changé mais je me demande si notre seul point commun ce ne sont pas nos enfants
Georges: C’est mieux que rien non
Anne: Non. Il y a beaucoup de chose que j’aime chez toi et je te respecte Georges. Je te trouve drôle aussi
Georges:  Merci, enfin
Anne: Prenons notre temps, je veux qu’on réapprenne à se connaître
Georges: ….
Anne: Alors comme ça ta sœur est de retour en ville
Georges: Ouep avec Rick et les enfants
Anne: Jérémy et Eléna ont quel âgé, 16 et 18 ans ?
Georges: 15 et 17 ans
Anne: La dernière fois qu’on les a vu c’était sept environ
Georges: Oui, c’est clair qu’aujourd’hui ce ne sont plus des enfants

Amy et Ben se fixaient de loin tandis que Ricky fixait Amy, il voulait lui parler de ce qui c’est passé hier soir mais Amy refusait d’avoir cette discussion car elle ne savait pas pourquoi elle avait fait ça, pourquoi elle avait embrassé le père de son fils. En faite le baiser ne venait pas seulement d’Amy mais aussi de Ricky, il y a vraiment aucun mal à cela car après tout ils sont célibataires tout les deux même si Ben a laissé un message sur la messagerie vocal d’Amy en lui disant qu’il l’aimait toujours. Ben fixait Amy d’un regard amoureux quand tout à coup Adrian arriva derrière ce dernier

Adrian: Hey Ben
Ben en se retournant: Salut Adrian
Adrian: C’est un magnifique mariage
Ben: Oui en effet. Je suis content que tu aies pu venir
Adrian: Moi aussi
Ben: Au faite, comment tétait le mariage de tes parents hier ?
Adrian: C’était génial. Okay Ben arrêtons les banalités, ils faut qu’on parle
Ben: De quoi ?
Adrian: Ecoutes, je sais qu’il n’y a pas de bon moment ni de bonne manière pour te dire ça et je ne peux plus garder ça pour moi
Ben: Je comprends pas

Amy: Je me demande ce qu’ils ont
Noah: Probablement rien
Madison: Noah a raison, je suis sur qu’ils n’ont rien
Lauren: Ouais rien du tout
Amy: Vous pourriez avoir raison tout les trois. Ben m’a appelé hier soir, pour me dire qu’il m’aimait
Lauren: Vraiment ?
Madison: Vraiment ?
Amy: Oui
Noah: Tu vas pas te remettre avec lui hein ?
Amy:  Je ne sais pas
Noah: Pitié Amy combien de fois ce mec va-t-il devoir piétiné ton cœur pour que tu comprennes qu’il ne te mérite pas
Amy: C’est pas vrai toi et Ashley vous vous êtes donner le mot où quoi ?
Noah: Tu vois ce que je veux dire et je n’ai pas parlé à ta sœur aujourd’hui
Madison: Au faite Noah tu es venu tout seul  ?
Noah: Si par cette question tu me demande si mon frère est là la question est oui
Madison: Je demandais juste pour savoir
Noah: Bah vayons, tu crois pas que j’ignore que tu craquais pour mon frangin
Madison: …..
Lauren: J’en étais sur
Madison: C’est du passé, c’est Jack que j’aime maintenant
Noah: De toute façon en ce moment Damon a quelqu’un en vu
Madison: Il te là dit
Noah: Non, c’est pas son genre de me faire des confidences sur sa vie sentimentale. Dis toi que je le connais par cœur mon frangin, je sais comment il fonctionne quand il a quelqu’un en vu
Lauren: Alors Amy comment c’était la fête de John
Amy très vaguement: Bien


Flashback la veille, Boucherie Boykewich

A cause de la pluie qui tombait à torrent et aussi parce que les parents d’Amy ne pouvaient pas venir la petite fête pour l’anniversaire de John a subit un petit changement, au lieu de reporter dans un autre lieu quand les parents d’Amy rentreront Ricky avait proposer à Amy de prendre quelques affaires pour la nuit et de fêter l’anniversaire de John juste tout les trois chez lui, que John est son papa et sa maman pour son premier anniversaire et Amy a accepté. Elle a donc prit quelques affaires pour passer la nuit et elle est partie avec John et Ricky chez ce dernier. Dehors il pleuvait beaucoup, heureusement que Ricky avait un parapluie dans sa voiture sinon ils seraient trempés, le jeune adolescent fit entrer Amy qui tenait John avec une petite valise

Amy: Mon dieu, on est trempés
Ricky en posant le parapluie près de la porte d’entrée de la boucherie: Prends la clé et entre, je prends ta valise
Ben: Salut
Ricky: Salut Ben
Amy: Salut
Ben: La fête a du être gâché par la pluie, salut John
Amy en regardant John: Dis bonjour à Ben John
Ricky en se tournant vers Amy et John: Je vais monter le changer
Amy: Non j’aimerais le faire
Ben: Oui je peux aller chercher ta valise. Tu passes la nuit ici ?
Bunny en arrivant près d‘Amy: Regardez qui est là. La star de la journée, salut Amy
Ricky à Amy: Tu connais Bunny, notre boss ?
Bunny: On a jamais été présenté, on m’a dit beaucoup de bien de toi
Amy: A moi aussi

Amy regardait à la fois Bunny puis Ben quand à Ben lui il regardait Amy et Ricky lui il fixait le sol, la situation était gênante pour tout les trois car Amy ne s’attendait pas à trouver Ben à la boucherie. Elle pensait qu’il serait avec son père et Betty d’ailleurs Ricky pensait la même chose d’où le pourquoi il y avait un silence qui avait gagné la pièce

Bunny: J’ai monté tous les trucs pour la fête, Ben m’a donné les cadeaux de vos amis pour le petit
Ben: Oui en effet. Bien sur je ne viendrais pas pour la fête
Bunny: Non car tu as un gros mariage demain et ton père a besoin de toi, donc tu peux partir. Je fermerais
Ben: Je savais pas que ça serait une soirée pyjama, pas étonnant que personne n’est été invité

Bunny fit signe à Amy et Ricky d’y aller et c’Est-ce qu’ils firent, Amy monta en premier suivit de Ricky qui là suivait et qui portait la valise de cette dernière. Ben est toujours amoureux d‘Amy mais il a toujours été jaloux de Ricky, depuis le tout début. Il n’a jamais pu supporter que Ricky soit celui avec qui Amy est perdu sa virginité si bien que quand elle est tombée enceinte il a presque prit la place du père mais une fois John né les choses ont changé car Ricky était là, dans la vie d’Amy et John


Ben exaspéré: J’y crois pas
Bunny: Tu crois pas quoi ?
Ben en parlant de Ricky: Il couche avec elle, elle couche avec lui
Bunny: Tu ne sais pas s’ils couchent ensemble
Ben: Il a dit ”je prends ta valise”
Bunny: Ce ne sont pas tes affaires, laisse tomber
Ben: Ce sont mes affaires, c’est l’appartement familial. Et c’est…c’est vraiment mal
Bunny: C’est bon Ben, ça ira. Rentre t’occuper de ton père et ne gâche pas son mariage quelles que soit les circonstances, compris
Ben: Ça aurait du être mon bébé. J’aurais été un bon père, un bon mari et un bon père
Bunny: En effet Ben mais ce n’était pas ton heure
Ben en jetant son tablier au sol: A demain
Ben regarda Bunny et il ramassa son tablier: Désolé Bunny j’en ai pas après vous mais après moi. J’ai complètement gâché ma vie

Ben prit son parapluie et il sortit de la boucherie en étant hyper remonter contre Ricky, il était en colère parce qu’il aime encore Amy et rien que l’idée qu’ils puissent s’embrasser à nouveau rendait Ben furieux seulement il n’a plus son mot à dire depuis plusieurs mois. Amy n’est pas avec Ricky mais peut importe Ben n’a pas à dire qui elle peut voir et ce qu’elle peut faire où non, c’est finit entre eux cependant il ne compte pas abandonner de si tôt

Bunny: J’éspère pas

Bunny pouvait comprendre à quel point ça peut être dure pour Ben de voir Ricky et Amy se rapprocher car oui ils se sont beaucoup rapprocher, désormais ils ne se détestent plus enfin surtout Amy. A présent ils sont amis, oui des amis qui ont un bébé mais tôt où tard Ben va devoir prendre sur lui et tourner la page seulement il est plutôt têtue même entêté quand il veut. Sur ses mots Bunny retourna à ses affaires et quelques minutes plus tard elle ferma le magasin et rentra chez elle.


Boucherie Boykewich/Appartement de Ricky

En haut dans l’appartement de Ricky Amy était en train de changer John après lui avoir donner un bain et lui avoir laver les cheveux, elle venait d elui mettre une couche toute propre et là elle était en train de lui mettre son pyjama. Pendant ce temps Ricky était en train de préparer le dîner, ce soir au menu il y avait des spaguetti à la bolognaise pour Amy et Ricky, pour John un petit pot carotte jambon et en dessert il y avait le gâteau d’anniversaire que Ricky avait commander la veille chez le boulanger au coins de la rue.

Le gâteau était un gâteau nappé de glaçage au chocolat blanc, il y avait une voiture bleu dessiner au centre et dessous quelques mots étaient écrit avec un glaçage de couleur vert clair ”Happy first birthday John”
Ricky venait de sortir le gâteau de son emballage mais il le remit au réfrigérateur afin qu’il soit à bonne température quand ils le mangeraient en dessert tout les trois. Ricci également acheter une bougie en forme de chiffre 1, bah un gâteau d’anniversaire sans bougie d’anniversaire c’est pas un gâteau d’anniversaire, la bougie était encore dans son emballage et elle était poser sur le four à mirco-onde près de la cafetière.

La table était déjà mise, il y avait également deux verres normal et la gourde de John wini l’ourson, qu’il aime tant. Pendant que les pâtes cuisaient à ébulition Ricky préparait la sauce bolognaise en espérant qu’Amy l’aimerait. Le jeune homme avait également déposer les cadeaux pour son fils au pieds de la table. Amy arriva dans le salon avec John dans ses bras, ce dernier était en pyjama

Amy: Je peux t’aider ?
Ricky: Non ça va
Amy en mettant John dans sa chaise haute: T’es sur que je peux pas aider ?
Ricky: Je m’en occupe Amy, au faite t’aime les spaghetti à la bolognaise ?
Amy: Oui
Ricky: Espérons que t’aimeras les miennes

Amy ignorait a quel point Ricky était un chef cuistot derrière des fournot, faut dire qu’il a apprit à se prendre tout seul en charge très tôt. Cela voulait dire aussi cuisiner, entretenir un intérieur, aider du mieux qu’il pouvait, repasser son linge et tout le reste. Comme sa mère d’accueil lui avait fait la remarque avant la naissance de John, il se prend en charge depuis longtemps donc pour lui demander à être émanciper de l’état et habiter tout seul ça n’a pas été trop dure pour lui, il travail et subviens à ses besoins ainsi qu’à ceux de son fils. A vrai dire Amy ignore tout de Ricky et ce dernier ignore également tout d’Amy

Quand les pâte furent cuitent il les égoutta dans une asseoir et en versa dans un plats puis il termina de préparer la sauce qu’il versa également dans le plat, il éteigna le gaz et il le ferma puis il apporta le plat sur le table qu’il posa sur un sous plat. Le jeune homme fit ensuite chauffer le petit pot de John au micro onde pendant environ une minute et il versa ensuite le contenu dans l’assiettes en plastique de son fils puis il là posa sur la table afin que ça refroidisse un peu sinon John risque de se brûler la langue. Amy mit à John son bavoir car ils vont bientôt passer à table, Ricky se dirigea ensuite vers le frigo où il sortit une bouteille de coca et une bouteille de jus de pommes, le jeune adolescent avait toujours une bouteille d’avance de jus de pomme car il sait que son fils adore le jus de pommes diluer dans de l’eau

Ricky: Le repas est prêt

Sur ses dernières paroles ils s’asséyèrent l’un en face de l’autre, Ricky posa l’assiettes de John sur la tablette de la chaise haute et il lui donna sa cuillère en plastique et il le laissa manger tout seul. Maintenant qu’il est assez grand pour prendre sa cuillère et manger comme un grand Amy et Ricky le laissent manger tout seul

Amy: Bon appétit
Ricky: A toi aussi, en espérant que tu trouveras ça bon
Amy & Ricky en s’adressant à leurs fils: Bon appétit John

Le petit regarda ses parents à tout de rôle et il plongea se cuillèrent dans son assiette ce qui fit sourire Amy puis Ricky, ces derniers mangèrent à leurs tour. Le jeune adolescent observa le visage de la mère de son visage en espérant ni voir aucune grimace de dégoût et il n’en vit pas, visiblement elle trouvait le plat apétissant et plutôt bon ce qui rassura Ricky. Lorsqu’ils arrivèrent au déssert Ricky apporta le gâteau d’anniversaire de John avec la bougie planter au centre du gâteau entre la petit voiture et la petite dédicaces en bas. Ricky alluma la bougie et Amy souleva John dans ses bras



Ricky & Amy: Joyeux premier anniversaire John

Sur les belles paroles de Ricky et Amy ces derniers comptèrent jusqu’à trois avant de souffler la bougie de leurs fils tout les trois que Ricky venait d‘allumer, par la suite John se pencha vers l’avant et il planta sa main sur le rebord du gâteau ce qui fit rire ses parents, au moins le gâteau était bien baptiser façon de parler bien sur. Ricky prit alors une photo d’Amy avec son appareil photo numérique puis il voulut en prendre une de John, le petit était vraiment trop craquant avec son chapeau d’anniversaire et sa main pleine de glaçage au chocolat

Amy: John fais un sourire à papa
Ricky: Oui mon bonhomme fais nous un grand sourire

John fit un grand sourire en montrant ses petites dents toutes blanches, Ricky prit une photo de son fils et une d’Amy et John puis ils en prirent une tout les trois. Après la photo familiale Amy alla rincer la main de John pleine de chocolat sous le robinet d’eau tiède. Ensuite ils mangèrent un bout de gâteau, et ils ouvrèrent les cadeaux de leurs fils enfin ils l’aidèrent à les ouvrir

Une vingtaine de minutes plus tard les cadeaux avait été déballer, il y avait plein de papier cadeau déchirer au sol. John avait reçut, des jouets, des peluches et des vêtements. Tout ça venait de la part de leurs amis mais les grand parents ne donnerait à John ses cadeau que Lundi donc les cadeaux ne sont pas encore finit cependant c’est assez facile de trouver un jolie cadeau pour un enfant d’un an. En effet le choix est assez vaste, entre peluche, vêtements, jouets, jeux éducatifs, chaussures y’a largement le choix. Après avoir ranger un peu Ricky remarqua que John c’était endormit sur le canapé serrant une peluche contre lui

Ricky: J’en connais un qui est fatigué
Amy en regardant John dormir: Je vais aller le coucher, il dort comme une locomotive
Ricky: Je viens avec toi

Ricky souleva délicatement John dans ses bras en fesant bien attention à ne pas le réveiller, Amy se leva à son tour puis les deux adolescent allèrent couché John dans son lit. Après avoir coucher leurs fils et l’avoir embrasser chacun leur tour ils se retrouvèrent plus que tout les deux dans le salon

Amy: Merci pour le dîner et pour…
Ricky: De rien, ça a été un plaisir
Amy: Je m’excuse pour ce matin au lycée et j’aurais pas du faire une fête sans toi
Ricky: J’accepte tes excuses
Amy: Ça y’est ça fait un an
Ricky: Oui c’est fou, l’année est passé tellement vite
Amy: Un an c’est pas anodin, c’est important un premier anniversaire même si John ne s’en souviendrait pas nous on s’en souviendra toute notre vie
Ricky: C’est vrai. Moi j’ai pas de bon souvenir de mes anniversaires, je crois qu’on a même jamais fêté mon anniversaire quand j’étais petit
Amy étonnée: Jamais
Ricky: Non jamais, je passais plus de temps à recevoir des coups qu’autre chose
Amy: Ricky…je
Ricky: C’est du passé, je m’efforce de ne plus y penser
Amy: D’accord alors n’en parlons plus
Ricky: Très bonne idée

Ricky et Amy se regardèrent dans le blanc des yeux, ils se rapprochèrent l’un l’autre et Ricky l’embrassa doucement mais ce qu’il n’avait pas envisager c’est qu’Amy réponde à son baiser, non mieux qu’elle l’approfondisse et qu’elle le prolonge. Depuis le fameux baiser qu’ils avaient échangés il y a plus où moins un mois où deux ils ne se sont plus embrassé faut dire que c’était pas un vrai baiser, Ricky disait vouloir rendre service à Amy car les filles disaient qu’elle embrassait mal et que c’était pour ça que Jimmy ne l’avait pas rappeler mais Amy savait très bien que Ricky voulait l’embrasser et elle aussi elle voulait l’embrasser seulement ce baiser à pousser Adrian et Ben à coucher ensemble ce qui eu d’énormes conséquences et encore ils ne savent pas tout

Amy complètement déboussolé: Je….je vais me coucher…. Bonne nuit
Ricky autant déboussolé qu’Amy: Bonne…nuit

Sur ses propres paroles Amy recula de quelques part sans lâcher Ricky du regard mais queques secondes plus tard elle s’éloigna et elle se précipita dans la chambre de ce dernier en fermant la porte derrière elle, elle se mit en pyjama et elle alla se coucher, elle mit du temps à s’endormir bien trop préoccuper par ce qu’elle venait de faire. Elle ne cessait de repenser à ce baiser, les lèvres de Ricky contre les siennes

Ricky de son côté resta planter comme un idiot dans le salon pendant plusieurs minute avant d’aller dans la salle de bain se changer, quelques minutes plus tard il retourna dans le salon où il s’allongea dans le canapé et il se recouvrit de la couverture poser sur le canapé. Tout comme Amy il n’arrivait pas à dormir, il ne fesait que penser au baiser qu’ils viennent d’échanger et bien évidement cela raviva des souvenirs du camp de musique

Fin du Flashback


Noah: Donc t’as passé un bon moment
Amy: Oui
Madison: Cool

Henry: Je t’aime Alice
Alice: Je t’aime aussi Henry. Je veux un mariage comme ça, c’est tellement romantique
Henry: Bientôt ?
Alice: On est en seconde, c’est un peu tôt je trouve
Henry: Un peu oui
Alice: Peut être dans quelques années quand on sera installé et qu’on aura du boulot, là à ce moment là peut être bien

Sur les dernière paroles de sa petite amie Henry embrassa tendrement les lèvres de cette dernière. Plus loin Ashley était dispos à parler avec Grant, enfin surtout à rompre avec lui. Eh oui au cours de ce week-end elle a réalisé qu’elle n’était pas amoureuse de lui, elle l’aime bien comme un copain, un ami mais elle n’en n’ai pas amoureuse. Elle le voit plus comme un ami que comme un petit ami, d’un côté c’est mieux qu’elle se rende compte maintenant que quand ce sera vraiment devenu sérieux entre eux, Grant quand à lui il est amoureux d’elle, il est complètement amoureux d’elle

Ashley: C’est finit
Grant: Comment ça finit ?
Ashley: Toi et moi
Grant: Pourquoi ? On est bien ensemble non ?
Ashley: Je ne suis pas amoureuse de toi Grant
Grant: C’est à cause Ricky ?
Ashley: Ricky ? Pourquoi ce serait à cause de lui ?
Grant: Parce qu’il te plait
Ashley: Non pas du tout, jamais je ne ferait ça. Ricky est comme un frère et c’est le père de mon neveu je te rappelle
Grant: C’est Ethan alors ?
Ashley: Non plus. On va faire court, ça n’a avoir avec aucun garçon. Je ne suis juste pas amoureuse
Grant: Ashley je pensais que tu m’aimais
Ashley: Moi aussi
Grant: Mais alors pourquoi tu…
Ashley: Ce week-end j’ai compris que je t’aimais bien comme un copain, un ami mais pas comme un petit ami
Grant: Ashley….
Ashley: Je suis désolé Grant

Ashley se hissa sur la pointe des pieds et elle déposa un tendre baiser sur la joue de Grant, elle s’en voulait atrocement de le faire souffrir mais elle devait être honnête avec lui car il a toujours été gentil avec elle et que c’est quelqu’un de bien cependant elle ne peut pas rester avec quelqu’un dont elle n’est pas amoureuse. Ashley s’en alla et elle laissa Grant pour aller vers le bar où elle trouva Amy

Amy: Tout va bien Ash ?
Ashley: Ce serait plutôt à toi qu’il faudrait demander ça ?
Amy: Disont que j’aimerais parler à Ben mais il est partie dans sa chambre avec Adrian
Ashley: Adrian ?
Amy: Oui et toi qu’est-ce qui va pas ?
Ashley: Je viens de rompre avec Grant
Amy surprise: Pourquoi ça ?
Ashley: Je ne suis pas amoureuse de lui
Amy: Pourtant je pensais que tu l’aimais
Ashley: Moi aussi mais je me suis rendu compte que je l’aimais juste comme un copain où un ami
Amy: Je suis désolé Ashley
Ashley: Moi aussi, bon sang ce que c’est dure de rompre
Amy en souriant: Bienvenue dans le monde des ados p’tite sœur
Ashley ironiquement: Je m’en serais bien passer tu sais
Amy: Je sais mais malheureusement on y passe tous un jour qu’on le veuille où non
Ashley: Pour changer de conversation il faut que tu saches que depuis qu’on parle il y a quelqu’un qui ne te lâche pas du regard
Amy:  Qui ça ? Les parents ?
Ashley: Non Ricky
Amy: Il veut sûrement me parler mais pour le moment je veux parler à Ben
Ashley: Amy pitié ne te remets pas avec lui, tu va encore souffrir


Quelques heures plus tard….

Les heures et les heures s’écoulèrent et au fure et à mesure que le temps s’écoulait les invités commencèrent à partir, Betty et Léo partèrent ensuite à l’aéroport pour leurs voyage de noces. Amy alla chercher Robby chez la mère de Ricky en même temps que ce derniers récupéra John, ils se lancèrent des regards tandis qu’Amy refusait de lui parler car elle savait qu’il allait vouloir parler de ce qui c’est passer entre eux la veille.

Du côté de Ben et bien il vient d’apprendre qu’Adrian est enceinte et que le bébé est de lui, pour lui c’est comme si son monde s’écroulait car premièrement il n’envisageait pas d’être père à son âge et deuxièmes si Amy a vent de la grossesse d’Adrian elle lui en voudra à mort et elle ne voudra certainement plus de lui à coup sur. La jeune adolescente se retrouve dans la situation dans laquelle était Amy il y a plus d’un an et maintenant elle se sent coupable de l’avoir autant jugé

_________________




Connor was born to fight evil forces, he was born of the union of two vampire and his destiny is to become a champion, the savior of mankind but also a glimmer of hope for the new generation



Dernière édition par Mel23 le Mer 11 Déc - 9:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oth-rpg.pro-forums.fr
Mel23
Admin
avatar

Messages : 1251
Date d'inscription : 25/07/2010

MessageSujet: Re: All Things Happen For A Reason [TERMINER]   Jeu 17 Nov - 4:44

CHAPITRE 2.





Adrian, Ashley, Eléna,
Noah, Ricky, Amy,
Bunny, Ben, Georges,
Anne & John


Maison des Lee/Enriquez


Après le bal mère/fille Adrian a apprit de la bouche de son père que Ricky avait embrassé Amy, elle immédiatement conclut qu’ils avaient recouché ensemble ce qui n’était pas le cas et donc pour se venger elle a couché avec Ben seulement voilà depuis cette fameuse soirée Adrian n’est plus réglé et pense être enceinte, elle avait changé de pilule de contraception depuis deux semaine lorsqu’elle a fait l’amour avec Ben dans la voiture de ce dernier garer devant la maison des Juergens et le préservatif à craqué cette nuit là. Lors du mariage du père de Ben Adrian a parlé à Ben mais il n’était pas le seul à savoir, Grace le sait puisqu’Adrian c’est confié à elle et Grace en a parlé à Jack qui a parlé à Madison après que cette dernière l’est quasiment forcé mais par chance ni Ricky ni Amy ne sont au courant. Si ils l’étaient ce serait une véritable catastrophe mais Adrian n’est complètement sur d’être enceinte

Adrian était chez elle et elle venait de faire un second test de grossesse avec Lashley côté d’elle qui a promit de gardé le secret et le résultat affiche a nouveau un bleu positif comme le second qu’elle a fait quelque jours plus tôt. C'est impossible… Comment cela a-t-il pu arrivé ? Le test de grossesse est on ne peut plus clair, Adrian est enceinte ! Elle ! D'un mec qui ne là jamais intéressé et pour qui elle ne ressent que de l’amitié et qui en aime une autre et pas n’importe qui, Amy Juergens

Ashley est là, à côté de moi… Elle semble aussi désemparée qu’Adrian car c’est son amie et elle sait par quoi Amy est passé, elle a vu ça tout au long de la grossesse de sa sœur jusqu’à ce que cette dernière ne donne naissance à John. Adrian aimerait tout oublier, ce bébé, là, dans son ventre, dont elle ne sait même pas si elle en a envie de le garder. Il y a un an elle aurait probablement dit j’en veux pas, je veux pas être une mère ado qui bousille sa vie et ses rêves pour un bébé qu’elle n’a pas désirer

Adrian s’éffondra et elle pleura toute les larmes de son corps mais Ashley était là pour elle, pour la soutenir quelque soit sa décision. La jeune adolescente pleurait pour tout. Pour ses parents qui viennent juste de se marier, pour ce bébé qui n'y est pour rien mais qu’elle ne sait pas si elle veut le garder où pas, pour ses projets d’avenir qui risque d’être chambouler si elle le regarder et pour l’impact que ça aura sur elle si elle décide de se faire avorter.

Adrian: Comment ça a pu arriver ? J’ai toujours prit mes précautions pour que ça n’arrive pas
Ashley: Parfois malgè tout les précautions du monde des choses arrivent parce que c’est le destin
Adrian: Comment je peux retrouver enceinte à 17 ans ?
Ashley: Je crois que tu sais comment
Adrian: Je sais mais je pensais pas qu’un préservatif qui craque et qu’un changement de contraception pourrait mener à ça
Ashley: Je suis désolé que tu vives ça Adrian
Adrian: Je mettais pourtant juré de tout faire pour ne jamais me retrouver dans la situation de ta sœur
Ashley: Ça arrive souvent quand on s’y attend le moins. Tu as dis toute à l’heure que t’étais pas sur
Adrian: J’ai fais deux test et ils étaient tout les deux positif
Ashley: Tu as vu un médecin où un gynécologue ?
Adrian: Non
Ashley: Vas en voir un. Y’a que comme ça que tu seras sur et certaine si tu es enceinte où pas

Adrian finit par s'endormir sans avoir cessé de pleurer avec une Ashley qui tentait de l’aider de son mieux mais que peut elle faire pour son amie ? Elle n’a que 15 ans mais elle veut être une bonne amie pour Adrian. Sur les conseils de cette dernière Ashley rentra chez elle en promettant de ne révéler à personne son secret et en particulier à Amy qui a déjà bien assez souffert cette année

Le lendemain Adrian prit contact avec un gynécologue du planning familiale, le rendez-vous est prit… pour 16h00. Ce qui veut dire qu'il lui reste encore sept heures à faire semblant que tout va bien avant de pouvoir se décharger sur quelqu'un…Forte heureusement son père était déjà partie au tribunal lorsqu’Adrian partit pour le lycée


Grant High School/Les couloir & les casiers

Noah Salvatore arriva sur le parking du lycée au volant de sa volvo noir, il se gara sur le parking là où il trouva de la place, assit dans sa voiture il ota sa ceinture de sécurité et il sortit son portable de la poche de sa veste avant de jeter un coup d’oeil à l‘écran. Sept heure et demi passer, parfait. Il lui restait à peu près trente minutes avant d’aller à son cours de littérature ancienne. Il avait donc le temps d’aller faire un tour à la bibliothèque pour bosser un peu sur « Les métamorphoses » d’Ovide, sujet d’étude du prochain cours. C’était son premier cours de la journée. Dans la matinée, Noah aurait dû avoir deux heures de littérature classique, avec grand renfort de Molière, Racine et Corneille. Mais le professeur était absent, ce qui dire qu’il va devoir se prendre deux heure de permanence, chose qu’il a horreur mais il pourra se détendre et s’avancer un peu dans ses révisions.

C’est donc de bonne humeur que le jeune Salvatore s’extirpa de sa voiture, il rangea son portable dans la poche de sa veste puis il ramassa ses affaires, ferma sa voiture à clé et se dirigea rapidement vers l’entrée du lycée. Il ne faisait pas très chaud pour un mois d‘Avril, et le jeune adolescent était pressé de se retrouver à l’intérieur. Marchant dans les couloirs déserts à cette heure-ci, en direction de la bibliothèque, il était un peu perdu dans mes pensées.


????: Salut

Noah entendit alors une voix très reconnaissable, bien sûr des paroles aussi douce et agréable il pourrait les reconnaître n‘importe où. Le jeune adolescent se retourna et il vit une jeune adolescente au long cheveux brun et aux yeux noisette, il là connaissait plus que bien. Il s’agissait d’Eléna Cooper, une charmante jeune adolescente de dix sept ans. Le jeune homme affichait une mine radieuse

Noah: Bonjour Eléna

Le jeune adolescent là trouvait très séduisante et elle lui plaisait beaucoup mais ça parait tellement improbable d’imaginer Eléna Cooper et Noah Salvatore ensemble, la question est pourquoi ? Après tout ils se connaissent, s’apprécient et sont attiré l’un par l’autre alors pourquoi ne tenteraient-ils pas l’aventure ? Tout simplement parce que Noah n’ose pas de peur de se faire rejeter et pourtant son frère a beau lui dire de tenter le coup il est rétissent à l’idée d’inviter Eléna à aller voir un film où à aller manger une pizza

Eléna: Ça va ?
Noah: Oui et toi ?
Eléna: Moi aussi. Je suis contente de te voir, ça fait longtemps qu’on c’est pas vu
Noah: Pas tant que ça
Eléna: Seulement deux mois, ce qui est déjà beaucoup
Noah: Je te l’accorde
Eléna: Sinon quoi de neuf depuis la dernière fois ?
Noah: Pas grand-chose tu sais
Eléna: Oui. Pour moi aussi, tu sais la routine entre le lycée, la maison, ma famille
Noah: Oui je vois très bien
Eléna: Et tout se passe bien sinon avec ton frère ? Il me semble que vous étiez un peu disputez la dernière qu’on c’est vu
Noah: Oh…euh oui. C’était rien, juste de la taquinerie entre frères. Tout va bien entre lui et moi
Eléna: Cool
Noah: Bon bah je vais y aller, j’ai cours
Eléna: Je sais…Attends Noah
Noah en se retournant: Oui
Eléna: J’aurais un truc à te demander
Noah: Je t’écoutes
Eléna: Je sais pas trop comment de te demander
Noah: Va droit au but
Eléna en fesant glisser quelques mèches derrière son oreille: Okay. Euh est-ce que tu serais d’accord pour aller voir un film où aller manger une pizza avec moi ce soir
Noah surpris: Tu m’invites à sortir avec toi ?
Eléna: Oui mais c’est pas exactement la réponse que j’éspérais
Noah: Excuses-moi, c’est juste que je suis surpris. Je pensais que t’avais un copain
Eléna: Non j’en ai pas mais toi t’as peut être une copine
Noah: Non j’ai pas de copine
Eléna: Oh. Donc c’est un non ?
Noah: J’ai pas dis ça
Eléna: Alors c’est un oui ? Excuses moi mais j’ai un peu du mal à te suivre là
Noah: Oui, c’est un oui. Je vuex bien aller voir un film où aller manger une pizza avec toi ce soir,
Eléna: Pourquoi pas les deux enfin si tu veux
Noah: Très bonne idée. Je viendrais te chercher vers sept heures et demie, ça te va
Eléna: C’est parfait


Sur les derniers mots d’Eléna Noah esquissa un petit sourire amusée et il laissa seule avec un large sourire aux coins des lèvres, il passa devant elle et il se dirigea vers sa salle de cours. Finalement à cause de sa discussion très intéressent avec Eléna Noah n’a pu aller à la bibliothèque, il se rendit directement à son cours de littérature ancienne

Un peu plus loin, Amy avait décidé qu’elle voulait se remettre avec Ben, c’était ce qu’il y avait de mieux et elle voulait oublié qu’elle avait laisser Ricky l’embrasser le soir de l’anniversaire de John et pire qu’elle l’avait embrassé à son tour. Amy savait que Ben ne lui briserait plus jamais le cœur alors qu’avec Ricky y’aurait toujours un risque, un risque qu’il là trompe avec la première venu et puis ce n’était qu’un baiser. Ricky n’a jamais voulu être avec elle, si il l’avait voulut il lui aurait dit où du moins il lui aurait fait comprendre. Alors qu’Amy s’apprêtait à se diriger vers Ben elle se retrouva en face de Ricky

Ricky: Bonjour
Amy: Bonjour, désolé je dois y aller
Ricky: Okay mais j’aimerais te demander quelque chose
Amy: Vas-y
Ricky: Je peux passé chez toi ce soir
Amy: Euh…
Ricky: Pour voir John bien sur
Amy: Oui bien sur
Ricky: Super
Amy: Tu voulais me parler d’autre chose à part ça ?
Ricky: Ouais
Amy: Je t’écoutes…
Ricky: Est-ce que tu t’es disputé avec Ben ces derniers jours ?
Amy: Non enfin pour ça faudrait encore qu’il arrête de m’éviter et qu’il me parle
Ricky: Bizarre moi qui pensait que étiez à nouveau ensemble
Amy: Techniquement non, je l’ai pas vu ni parler depuis le mariage de son père
Ricky: Je te demandais ça parce que je le trouve étrange
Amy: Dans quel sens ?
Ricky: Je sais pas trop, des fois à la boucherie je le surprends qui me regarde avec un air de chien battu qu’on aurait abandonner en pleine forêt
Amy: Et tu pensais qu’on c’était disputer ?
Ricky: Oui étant donner que je ne vois pour quel raison il est si étrange, en tout cas plus que d’habitude
Amy: Comme je te l’ai dis je lui ai pas parler et quand j’essaie de l’approcher il fait comme si j’étais invisible
Ricky: Et moi je t’ai déjà dit que tu méritais mieux
Amy mécontente: Ricky
Ricky: J’ai rien dis.
Amy: Tiens en parlant de personne étrange, Adrian semble l’être aussi
Ricky: Depuis quand t’es super copine avec elle toi ?
Amy: On est amies
Ricky: Ouais, moi c’est ça que je trouve étrange
Amy: Quoi donc ?
Ricky: Que la mère et de mon fils et mon ex copine soient amies
Amy en souriant: Quoi t’as peur qu’on dise des truc sur toi ?
Ricky: Non et puis Adrian peut bien faire ce qu’elle veut et dire ce qu’elle veut ça m’est égal
Amy: Tu lui en veux toujours ?
Ricky: Si c’était Ben et que la situation était inverser tu lui en voudrais ?
Amy: Oui
Ricky: Alors t’as la réponse à ta question
Amy: Tu ne penses tout de même pas qu’Adrian et Ben…?
Ricky: J’en doute mais comme je viens de le dire Adrian peut faire ce qui lui passe par la tête ça ne me concerne plus. Tu sais quoi cette histoire entre eux m’a permis de comprendre un truc
Amy: Je peux demander quel truc où c’est trop personnel ?
Ricky: Tu peux
Amy: Très bien dans ce cas, quel truc as-tu compris ?
Ricky: Que quand on aime quelqu’un on ne le trompe pas
Amy: Et tu l’as compris que maintenant ?
Ricky: Vaut mieux tard que jamais, de toute façon Adrian et moi on se fesait plus de mal qu’autre chose quand on était ensemble
Amy: Et moi qui pensait que tu ne croyais pas en l’amour
Ricky: C’est compliqué, je suis quelqu’un de compliqué avec un lourd passé qui essaie de remettre un peu d’ordre dans sa vie
Amy: J’ai remarqué mais t’as toujours été un bon père même si j’ai eu du mal à le reconnaître
Ricky: Je sais et j’apprécie que tu me le dise, bon je dois y aller j’ai cours. Je passerais ce soir chez toi 07h40, okay ?
Amy: Ca marche

Ricky esquissa un sourire avant de se retourner et de se diriger vers sa salle de cours, Amy voulut aller voir Ben mais il avait disparu une fois de plus, elle soupira et elle fit comme Ricky, elle se dirigea vers sa salle de cours. Ben ne pourra pas l’éviter éternellement, tôt où tard ils finiront par se retrouver face à face et il faudra bien qu’ils discutent


En entrant dans le lycée Adrian espérait ne rencontrer ni Ben ni Ricky, à peine avoir franchit les portes battante du lycée qu’Ashley se dirigea vers elle afin de lui parler. Pour Ashley ce n’était pas si difficile que ça de garder le secret d’Adrian, après tout elle a bien garder le secret de sa sœur pendant des semaines sans rien dire à leurs parents seulement promettre à une amie de garder le silence et promettre à une sœur de garder le silence sont deux choses bien différentes

Ashley: Bonjour
Adrian: Bonjour Ashley
Ashley: Comment vas-tu ce matin ?
Adrian: Ça peut aller
Ashley: T’as pas trop de.. ?
Adrian: Non ça va. Merci de ne pas parler des symptômes ouvertement
Ashley: Je vais juste que respecter ma promesse Adrian
Adrian: Merci Ashley, je sais que c’est pas facile pour toi par rapport à Amy
Ashley: Non ça va, j’ai gardé son secret pendant des semaines alors je peux en faire autant pour toi
Adrian: Oui mais je vois bien que t’es contrarié
Ashley: C’est juste qu’Amy c’est mit une idée en tête incencer
Adrian: Ah bon…laquelle ?
Ashley: De se remettre avec Ben
Adrian: …
Ashley: Je sais que ce serait une erreur pas par rapport a toi mais parce qu’il va là faire souffrir d’une manière où d’une autre et je veux pas qu’elle souffre
Adrian: Je comprend
Ashley: Sinon tu sais ce que tu vas faire
Adrian: Non je ne sais pas mais je suis pas sur de l’être vraiment. Pour en être sur j’ai pris un rendez-vous au…enfin tu vois où
Ashley: Oui oui très bien
Adrian: Je dois aller en cours
Ashley: Moi aussi, fais attention à toi Adrian et bonne chance
Adrian: Merci Ashley à toi aussi

Pendant toute la journée, Adrian a fait semblant… Semblant de s'amuser, de rire, que tout allait bien, mais cette pensée tournoie en elle: ”je suis enceinte et il faut que je décide”. Finalement la fin de la journée arriva vite, trop vite même… Adrian avait presque réussi à oublier, à force de faire comme si de rien n'était, elle avait fait disparaître ce bébé du moins dans son esprit. Adrian se rendit donc au planning familliale


Boucherie Boykewich

Comme tout les jours après les cours Ricky se rend à son travail, il aime travailler là bas et en plus grâce à ce boulot il peut aider à subvenir au besoin de son fils et comme Ricky là toujours dit John passe en premier dans sa vie. Aujourd’hui il était au comptoire en train de servir les clients et il était tout seul avec Bunny, Ben n’était pas là et Bunny se demande bien où il peut être et surtout pourquoi il n’est pas là et pourquoi n’a-t-il pas prévenue qu’il serait absent. Tout à coup le téléphone de la boucherie sonna, Bunny décrocha et Ricky se retourna vers cette dernière, Bunny savait que c’était Ben

Bunny: Où es-tu ?
Ben: Chez moi, j’ai des affaires personnelle à régler
Bunny: Règles les rapidement si tu ne veux pas perdre ton travail
Ben: Il me faut seulement mon après-midi
Bunny: Pourquoi ?
Ben: C’est personnel
Bunny: Oui, tout le monde a des choses personnelles qu’ils aimerait faire moi y comprit moi mais je n’ai pas le temps parce que je travaille
Ben: C’est très important Bunny et personnel
Bunny: Comme quoi ?
Ben: S’il vous plais
Bunny: Ben c’est pas parce que tu es le fils du patron que t’as le droit à un traitement de faveur, compris
Ben: Je le sais bien, je te demande juste mon après midi
Bunny: D’accord mais t’as interrêt à ramener tes fesse ici demain à l’heure, compris
Ben: Accorde moi une autre faveur
Bunny: Non, je suis pas l’armée du salut
Ben: Si vous pourriez ne pas en parler à mon père ce serait super
Bunny étonnée: Est-ce que t’as des ennuis ?
Ben: Non….non, je n’ai pas d’ennuis
Bunny: Quelqu’un d’autre en a ?
Ben: Comme qui ?
Bunny: Adrian ?
Ricky en se retournant: …
Ben: Qu’est-ce qui te fais pensez ça ?
Bunny: Parce que je là connais. Bon sang j’étais comme elle
Ben avant de raccrocher: Je dois y aller
Ricky: C’était Ben ? Il vient
Bunny: Non, il a besoin de temps pour lui
Ricky: Comment ça ?
Bunny: Que tu sera le seul à travailler aujourd’hui
Ricky: Il se passe quelque chose entre Adrian et lui
Bunny: Tout le monde le sait ce qui c’est passé entre eux
Ricky: Non je parlais pas de ce qu’ils ont fait et mais de ce qui se passe depuis le mariage de monsieur Boykewich. Il dit à Amy qu’il l’aime et après il l’évite c’est pas normal et en plus il là fait souffrir
Bunny: Et depuis quand ça te préoccupe autant ?
Ricky: Je tiens à Amy et je me fiche d’Adrian, elle peut faire dont elle a envie je m’en fiche en revanche je me soucis d’Amy
Bunny: Et tu tiens à ton boulot ?
Ricky: Evidement
Bunny: Alors arrête de bavarder et va bosser

Ricky perdit tout à coup le sourire qu’il affichait il y a quelques secondes et il retourna à son travail en gardant toujours la même penser en tête, quelque chose ce passait entre Adrian et Ben. Pourtant ce matin il a quasiment certifier à Amy qu’il pensait que rien ne se passait entre leurs exs mais maintenant il n’en n’est plus si sur que ça à cause du comportement plus que bizarre de Ben


Maison des Lee/Enriquez

Une fois de retour chez elle Adrian ne pouvait pas s’empêcher de penser. De penser à tout, à rien, aux résultats que je connaîtrai demain, au père de ce bébé, à ma vie et au bouleversement qu'elle risque de subir. Elle la fille qui était considéré comme la salope du lycée allait devoir prendre ses responsabilités en main. Tout à coups elle entend quelqu'un sonner à la porte. Elle sait qui sait du moins elle peut le présentir, c’est Ben et ce dernier entre après qu’Adrian l’est fait entrer

Ben: Salut
Adrian: Salut
Ben: Comment tu te sens ?
Adrian: Ça peut aller
Ben: Tu as été au planning ?
Adrian: Oui
Ben: Et ?
Adrian: Et j’ai vu une gynécologue qui m’a fait une prise de sang pour être sur en plus d’un autre test de grossesse
Ben: Et t’as eu les résultats
Adrian: Non c’est trop tôt
Ben: Quand est-ce que tu sauras ?
Adrian: Demain, normalement elle doit m’appeler demain pour me donner les résultat
Ben: Tu me diras quand tu sauras ?
Adrian: Oui
Ben: Faites que tu ne sois pas enceinte, si jamais c’est le cas et qu’Amy l’apprend elle ne me le pardonnera pas
Adrian: Amy est le dernier de mes soucis
Ben: Pas moi, je l’aime
Adrian: Tant mieux pour toi mais qu’Amy apprenne où non que je suis peut être enceinte de toi c’est vraiment la dernière chose à laquelle je pense
Ben: Et Ricky là dedans ?
Adrian: Pourquoi tu me parles de Ricky ?
Ben: Parce que tu tiens encore à lui
Adrian: Il en a rien à faire de moi et que je tienne à lui où pas ça ne changera pas ce qui est arriver et je doute que ça s’arrange lorsqu’il saura
Ben choqué: Tu comptes le lui dire ?
Adrian:  Non
Ben: Ouff parce que si tu lui dis il le dira à Amy
Adrian: Je ne dirais rien mais je ne garantis pas pour les autres
Ben: Quel autres ?
Adrian: Grace, Jack et Madison
Ben: Pourquoi tu leurs a dit ?
Adrian: J’en ai seulement parlé à Grace qui c’est empresser d’en parler à Jack qui en a parlé à Madison. Bon je pense que tu devrais y aller Ben, je suis fatigué je vais aller dormir un peu
Ben: Okay

Ben salua Adrian et il sortit de la maison de la jeune adolescente avec une mine de déterré. La jeune adolescente si fiche royalement que Ricky et Amy puisse être au courant de son secret, les seules personnes a qui elle a peur d’en parler ce sont ses parents qui viennent à peine de se marier et en plus sa mère est partie avec une étrange sensation, comme si quelque chose n’allait pas. En c moment le seul être qui l'importe, en cet instant précis, c'est celui qui est peut-être à l'intérieur d’elle. Adrian croit qu’elle commence à l'aimer, cet enfant ce qui l‘étonne car elle a toujours dit qu‘elle serait jamais comme Amy, une mère adolescente.


Villa des Boykewich

Après le travail Ricky se rendit comme prévu chez les Boykewich comme il avait dit à Bunny qu’il comptait le faire après le travail bien sur pas à la seconde même car comme tout les soirs après le boulot il monte chez lui prendre une douche et changer de vêtements. En arrivant chez les Boykewich il monta directement à l’étage vers la chambre de Ben, il fallait qu’il lui parle de plusieurs chose, il voulait savoir à quel jeu il jouait avec Amy et ce qui se passe entre Adrian et lui. Ben était en train de ranger ses vêtements, les chaussettes par couleurs et par rangement, ce mec est encore pire qu’un maniaque du rangement

Ricky: J’y crois t’as demandé ton après midi pour ranger tes chaussettes, t’appelle ça urgent et affaires personnelles
Ben: Non, je suis resté parce que j’en avais envie
Ricky: Faux, pourquoi t’as mentis ? Non mieux pourquoi t’es pas venu ?
Ben: J’ai pas mentis
Ricky: T’as dis à Bunny que t’avais des affaires urgentes et personnelles ce qui n’est pas le cas visiblement donc tu as mentis alors ?
Ben: J’avais besoin de temps pour moi
Ricky: Admettons.. Tu étais chez Adrian ?
Ben: En quoi ça te concerne ?
Ricky: Réponds
Ben: Elle te là dit c’est ça ?
Ricky: Dis quoi ?
Ben: Rien. C’est elle qui t’as dit que j’étais chez elle ?
Ricky: Non. J’ai deviné et tu viens de me dire que tu viens de me le dire
Ben: Oh
Ricky: A quoi tu joues Ben, tu dis à Amy que tu l’aimes encore et tu recouches avec Adrian
Ben: Non je n’ai rien fais
Ricky: Alors que fesais-tu là bas
Ben: On parlait
Ricky: Ouais c’est ça, tu peux dire ça à n’importe qui mais pas à moi, je sais qui se passe un truc entre vous
Ben: Non pas du tout
Ricky: Je suis pas aussi naif qu’Amy, en parlant d’elle tu peux m’expliquer à quoi tu joues ? Tu l’appel pour lui dire que l’aime et après tu fais comme si elle n’existait pas, j’étais là quand elle a reçu le message. Tu mentais ?
Ben: Non
Ricky: Alors pourquoi tu agis comme ça avec elle, bon sang elle ne mérite vraiment pas ça. Tu lui dis que tu l’aimes et tu restes avec elle dans ta chambre pendant le mariage de ton père et après tu joues au fantôme
Ben: Je n’ai pas de compte à te rendre mais pour info on ne fesait rien
Ricky: Vraiment ? J’ai du mal à y croire où plutôt à te croire
Ben: Je te jure
Ricky: Ne jure pas Ben. Et Grace elle sait pour le message d’Amy
Ben: Non
Ricky: Je résume, tu es amoureux d’Amy mais tu as couché avec Adrian et tu es ami avec Grace même si elle pense que vous pourriez être plus sans oublier que t’es toujours fourrer avec Adrian
Ben: C’est un peu ça ouais
Ricky: Bon Ben arrête de jouer au clown parce que ça commence à m’énerver, qu’est-ce qui se passe entre toi et mon ex
Ben: Il ne se passe rien
Ricky: Je suis pas idiot, je vois bien qu’il se trame un truc
Ben: Il n’y a rien je te dis
Ricky: Bon ça suffit, vient avec moi
Ben: Où ça ?
Ricky: Chez Amy, je vais dire bonne nuit à John et toi tu pourras en profiter pour parler à Amy
Ben: Non
Ricky: Comment ça non ?
Ben: Tout simplement non
Ricky: Je répète, je vais chez Amy et tu pourras en profiter pour lui parler
Ben: Et moi je te redis non
Ricky: Et je peux savoir pourquoi ?
Ben: Je veux pas c’est tout
Ricky: Très bien comme tu veux mais sache que je découvrirais ce que tu cache car je sens que tu cache un truc qui a un rapport avec mon ex tu peux compter sur moi. Franchement je vois pas ce que Amy peut te trouver

Sur ses mots le jeune homme quitta la chambre de Ben sans un mot de plus, il sent que Ben et Adrian dissimulent et il compte bien découvrir ce que sait mais la réponse négative de Ben a sacrément étonner et surpris Ricky. Il voulait au départ aider Amy mais Ben n’avait pas envie d’aller chez Amy pour lui parler, à vrai dire il fait tout son possible depuis des jours pour l’éviter mais bon au moins il a éssayé d’arranger les choses entre Amy et Ben. Après être sortit de la villa des Boykewich Ricky monta dans sa voiture et il rentra chez lui manger un peu, il n’irait chez Amy qu’aux alentours de 07h40, juste avant le coucher de John


Maison des Juergens

La journée a été longue pour Amy Juergens, tout d’abord elle avait chercher à parler avec Ben tout la journée mais ce dernier n’avait fait que l’éviter dès qu’il là croisait dans les couloirs ce qui commençait à énerver Amy car elle n’en connaissait pas la raison, forte heureusement à la crèche tout c’est bien. Après avoir récupéré John à la crèche Amy alla acheté quelques course pour John au supermarché et elle rentra chez elle. Chez les Juergens il y avait des voix qui criaient. Lorsqu’Amy franchissa la porte d’entrée de la cuisine avec son fils sur sa hanche et ses sacs sur l’épaule elle surprit une dispute entre Ashley et ses parents, visiblement ça avait l’air très sérieux

Amy en s‘adressant à John: C’est rien chéri c’est juste notre famille de fou
Georges, Anne et Ashley: Bonsoir
Amy: On tombe mal peut être ?
Anne: Non non ma puce
Amy: Okay
Anne: Okay Ashley, j’aurais peut du vous coincer hier toi et ton père pour en parler avec toi d’abord parce qu’on doit en parler
Amy en enlevant la veste de John à ce dernier: J’ai raté quoi ?
Georges: Lashley été recalé de l’équipe
Amy: San blague. J’avais raison ? Papa lui a fait prescrire la pilule ?
Anne: Oui, tu avais raison
Ashley: Tu savais ?
Amy: Je suis pas conne et puis je te connais par cœur
Georges: Okay j’ai tords je l’admets mais les filles doivent décider d’elles même
Anne: Les filles doivent être conseillés Georges
Amy: Je ne suis pas seulement une fille, j’ai un bébé je vous rappelle
Ashley: On le sais. Je le sais et je  ne veux pas avoir de bébé en tout cas pas maintenant d’où la pilule
Anne choqué: Tu couches ?
Ashley: Non et j’en ai pas l’intention tant que je suis au lycée mais tout peut arriver et  et si ça change je veux pas me retrouver dans la situation d’Amy. Je veux être protégée
Anne tristement: Okay
Amy choquée: Okay ? Tu es d’accord pour qu’elle prenne la pilule à 15 ans
Ashley: Elle est visiblement d’accord pour toi. Pourquoi pas moi si tu là prends. Vous le saviez hein ?
Georges et Anne surpris et choqué: …
Amy: Non ils l’ignoraient mais grâce toi maintenant ils le savent, alors merci
Anne: Comment l’as-tu su ?
Ashley: En prennant mon ordonnance il y a eu une confusion car le nom d’Amy étant dans l’ordinateur pour une même ordonnance
Anne en s’adressant à Amy: Tu la prends ?
Georges: Tu n’as rien appris avec ton fils ? Tu recoucherais ?
Amy: Je ne sais pas mais
Georges: Non
Amy avant de partir de la cuisine et de monter dans sa chambre: Je croyais que c’était aux filles de décider, vous me rappelez constamment que j’ai fais une erreur et j’en ai marre. Je n’ai pas l’intention de recoucher mais je ne veux pas avoir un autre bébé avant d’être marié et d’avoir un métier. Je monte John doit prendre son bain, finalement il est le seul à m’aimer vraiment
Anne: On en reparlera demain, après demain et le jour suivant car on doit commencer à se parler sinon cette famille va finir par s’effondrer maintenant je vais terminer de préparer le dîner

Anne retourna à ses fournaux, Ashley alla dans sa chambre et Georges alla s’occuper de  Robbie qui était dans son parc dans le salon. Pendant ce temps à l’étage Amy posa toute ses affaires sur le lit et elle enleva sa veste puis elle prit John dans ses bras et elle alla dans la chambre de ce dernier afin de prendre son pyjama. Après cela elle alla dans la salle de bain avec John, elle fit couler de l’eau dans la beignoire où elle mit quelques jouet en plastique de John qu’il adore tant puis elle se retourna et elle le souleva dans ses bras. Après lui avoir donner son bain elle enveloppa John dans son peignoire bleu ciel quand elle entendit quelqu’un toquer à la porte

Amy: C’est occupé
Ashley: Faut que je prenne ma douche Amy
Amy: T’as une salle de bain dans ton studio pourquoi t’y va pas ?
Ashley: Parce que je veux celle là
Amy: Dans ce cas patiente un peu
Ashley: Non tout de suite Amy
Amy: Je viens de donner son bain à John alors sois tu attends soit tu vas dans la tienne
John: Mammma
Amy en sortant une couche toute propre: Oui mon cœur, t’en fais pas pour tante Ashley

Sur ses mots Amy sécha John ainsi que ses cheveux et elle l’allongea sur la table à langer et elle mit sa couche après lui appliquer de crème pour bébé, après lui avoir mit sa couche elle lui mit son pyjama et elle lui peigna les cheveux puis elle le fit descendre de la table à langer. Elle vida l’eau de la beignoire et rinça cette dernière puis elle rangea tout, elle mit les vêtements de John dans la pannière à linge puis elle souleva John dans ses bras. Amy déverrouilla la porte de la salle de bain et elle sortit de la pièce encore allumé

Amy: La salle de bain est libre
Ashley: C’est pas trop tôt

Amy ignora le commentaire de sa sœur et elle alla dans sa chambre puis elle s’installa sur son lit avec son fils, elle lui défit son pyjama car elle devait lui couper les ongles, chose qu’elle n’aime pas faire car John ne supporte pas ça mais lutta jusqu’au bout. Une fois l’exercice interminable terminer Amy rhabilla son fils et elle l’installa dans son parc juste à côté puis la jeune adolescente se mit à faire ses devoirs en attendant l’heure du dîner


Une heure plus tard…..

Après avoir dîner Ricky c’est rendu en voiture chez Amy, justement à propos des Juergens le dîner se passa en silence comme si une météorite venaient de s’abattre sur la ville fesant des ravages. Après le dîner Amy s’occupa de faire dîner John car avec tout le monde c’était impossible ce soir mais avec tout le monde en haut et Ashley dans sa chambre Amy en profita, en dehors du coucher c’était son moment à elle de la journée sauf le week-end puisqu’il est avec son père. Justement à parlant de ce dernier, il toqua à la porte. Amy qui était en train de faire manger John soupira

Amy: Ashley c’est pas le moment
Ricky derrière la porte de la cuisine: C’est pas Ashley, c’est moi Ricky
Amy: Oh, désolée. Entre c’est ouvert
Ricky en entrant: Merci. T’as l’air en colère, tout va bien ?
Amy: Parfaitement bien, y’a des journées comme ça où tout va de travers
Ricky: Hey bonsoir copain
John: Papaaa
Ricky en regardant Amy: Je vois que t’aime la couleur orange
Amy: Très drôle, ton fils m’asperge de purée de carotte et en plus ça t’amuse
Ricky: Mon fils ? C’est plus notre fils ?
Amy: Si seulement quand il obéit pas c’est ton fils
Ricky en souriant: Je peux savoir pourquoi
Amy énnervée: Parce que
Ricky: Quelque chose ne va pas ?
Amy: Non tout va bien, j’ai une pile de linge à repasser et mes devoirs à faire mais ton fils ne semble pas vouloir me faciliter la tache et j’ai de la purée de carotte partout et Ben m’a toujours pas appeler
Ricky: Okay, je vois. Laisse je vais terminer de nourrir John quand à Ben c’est un crétin
Amy: Ricky je t’ai dis de
Ricky: Je suis désolé mais c’est vrai, toute à l’heure je suis passé chez lui pour qu’il vienen avec moi ici afin que vous discutiez mais il a pas voulu venir alors si c’est un crétin doubler d’un idiot. Pour John laisse je m’occupe de lui
Amy: Je peux le faire, faut juste qu’il y mette du siens
Ricky: T’es stressé comme pas possible, t’y arriveras pas au contraire il voudra encore moins manger et puis je t’ai dis que si t’avais besoin d’aide je serais toujours là pour lui
Amy: Je peux pas me décharger sur toi à chaque fois
Ricky: Justement c’Est-ce que font les maman quand elles sont épuisé, elle laisse le papa s’en occuper. Va t’occuper de tes devoirs et de ton linge moi je m’occupe de ce petit gars
Amy: D’accord, merci Ricky
Ricky: Je t’en prie
Amy: Et dire que je lui ai donner un bain il y a à peine une heure
Ricky: Je lui en donnerais un autre avant de le changer si tu veux
Amy: Tu veux bien ?
Ricky: Oui. Aller donne moi ça
Amy en se levant et en remettant à Ricky l’assiette de purée ainsi que la petite cuillère: Tu me sauves la vie
John en étant barbouillé de purée de carotte: Mamma
Ricky en s’asseyant à la place d’Amy: Maman va souffler un peu et papa va finir de te faire manger et après au bain mais d’abord on va essuyer tout ça okay ?

John regarda son père sans bouger et ce dernier se leva puis il alla chercher une éponge, il nettoya la chaise haute de son fils puis il souleva ce dernier dans ses bras et il alla vers l’évier afin de lui enlever toute cette purée de carotte. Une fois que ce fut faire il le réinstalla dans sa chaise haute puis il s’asseya à nouveau à la place où était assise Amy à l’instant

Ricky en prennant une cuilleré dans l‘assiette grâce à la cuillère: Okay bonhomme on la finit cette purée de carotte. Allez ouvre grand la bouche comme un grand, on fait la voiture qui rentre dans le garage. Vroumm vroum
John en avalant le contenu de la cuillère: ….
Ricky: C’est bien mon grand, avec maman il faut faire pareil demain on est d’accord bonhomme
John en hauchant la tête: Miam
Ricky: On va prendre ça pour un oui

Ricky souria à son fils et il termina de lui donner sa purée puis il lui donna à manger comme dessert une compote de pomme en petit pot qu’Amy avait certainement sortit du congélateur et l’avait ensuite poser sur la table. Un fois le repas du petit Juergens-Underwood terminer Ricky débarrassa à tout et il monta à l’étage lui donner un bain et lui mettre un autre pyjama, dix minutes plus tard Ricky toqua à la chambre d’Amy qui c’ était plonger dans ses révisions. La jeune adolescente leva les yeux et elle vit Ricky et John mais surtout John tout propre

Amy: Déjà ?
Ricky: Oui et il m’a promit d’être plus coopératif avec sa maman demain
Amy: Il ne sait pas encore parlé Ricky
Ricky: Il ne l’a pas dit tel que je te l’ai dis
Amy en se levant: Et qu’est-ce qu’il a dit ?
Ricky: Miam
Amy amusée: Et tu as pris ça pour un oui ?
Ricky: Oui, il n’a qu’un an Amy
Amy: Je sais
Ricky: Bon je vais lui dire bonne nuit et y aller, je sais que le coucher de John est ton moment préféré de la journée
Amy: Oui, merci pour tout
Ricky en mettant John dans les bras d‘Amy: De rien

Ricky embrassa tendrement son fils sur le front et il regarda Amy durant quelques secondes avant de sortir de la chambre de cette dernière ainsi que de la maison puis il monta dans sa voiture et il rentra chez lui d’ailleur on entendait le moteur de la voiture gronder et Amy regarda la voiture s’éloigner depuis sa fenêtre. Quelques secondes plus tard elle alla coucher John, le petit s’endormit dans les bras de sa mère après que cette dernière est commencé à lui lire les première page d’un des livres pour enfants de son fils. Une fois John endormit Amy révisa encore un peu avant de se coucher où elle s’endormit à peine après que sa tête est toucher son oreiller moelleux

_________________




Connor was born to fight evil forces, he was born of the union of two vampire and his destiny is to become a champion, the savior of mankind but also a glimmer of hope for the new generation



Dernière édition par Mel23 le Mer 11 Déc - 9:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oth-rpg.pro-forums.fr
Mel23
Admin
avatar

Messages : 1251
Date d'inscription : 25/07/2010

MessageSujet: Re: All Things Happen For A Reason [TERMINER]   Ven 18 Nov - 5:08

CHAPITRE 3.







Amy, Kathleen, Madison,
Lauren, Ricky, Ben,
Jack, Bunny, Damon,
Noah, John, Alarick,
Eléna, Léo, Anne,
Georges & Ashley



Grant High School/Bureau de la conseillère d’orientation

Amy qui était en cours d’Histoire fut convoqué dans le bureau de la conseillère d’orientation ce qui là plongeait dans ses pensées car elle se demandait bien pourquoi la conseillère l’a convoquait officiellement dans son bureau, apparemment elle avait quelque chose d’important à lui dire sinon elle n’sautait pas convoquer une de ses élèves officiellement. Amy s’asseya sur un des fauteuil du bureau destinés aux élèves. La dernière fois qu’elle c’était retrouver ici c’était à propos du bal mère/fille accompagné de Madison, Alice, Lauren, Grace et Adrian donc là ça l’inquiétait un peu et elle se demandait pourquoi la conseillère voulait-elle subitement la voir en plein milieu du cours comme ça. Amy fit glisser une mèche derrière son oreille et elle attendit patiemment. Kathleen O’Malley entra dans le bureau avec des dossiers dans ses bras

Amy: Vous vouliez me voir ?
Kathleen en refermant la porte: Oui

Kathleen posa ses dossiers sur son bureau et elle s’asseya sur son fauteuil, elle avait une excellente raison pour avoir convoquer Amy dans son bureau. Elle regarda Amy avant de lui dire enfin pourquoi elle là convoquer immédiatement en pleine heure de cours. Amy commença alors à se demander si la conseillère ne l’avait convoqué pour lui parler d’Ashley

Amy: Si ça concerne Ashley j’ignore où elle est. Elle a dit qu’Adrian l’emmènerait
Kathleen: Je sais elle a appelé. Elles sont en panne et elles attendent le dépanneur, il ne s’agit pas de ça. J’ai une super nouvelle pour toi, ça pourrait changer ta vie
Amy: J’en doute
Kathleen: Tu as été invitée à passer quatre semaines tout frais payés dans un programme pour jeunes musiciens du conservatoire Nabokov cet été à New-York, tu peux le croire. J’ai vu ce programmes pour jeunes femmes et je sais que tu veux aller à Julliard un jour et ça pourrait te mener là bas

Amy est plus que si surprise car elle n‘a jamais postulé pour un quelconque programme de musique et là la conseillère vient de lui apprendre qu’elle a été choisit pour participer à ce programme à New-York dans tout le lycée. Le conservatoire Nabokov c’est un véritable honneur et peu d’étudiants ont la chance d’y être convié

Kathleen: C’est un véritable honneur, tu y seras pour une durée de quatre semaines cet été

C’était extrêmement gentil d’avoir penser à elle mais la conseillère se trompait sur tout la ligne, Amy ne peut pas aller à New-York car elle a un enfant qu’elle doit élever et donc elle ne peut pas y aller sans compter que ses parents seront surement contre

Amy: C’est une blague cruelle vous savez. Vous savez que je peux pas y aller, j’ai un bébé
Kathleen: Et ce bébé a un papa, un grand père et une grand-mère, deux grands-pères, deux grands-mère et une tante aussi
Amy en se levant: Peu importe
Kathleen: Ça importe, c’est très important. Ça pourrait changer ta vie
Amy: Je ne peux pas changer de vie, je veux peut être rester ici cet été pour que ça marche avec Ben j’ai un travail
Kathleen: Que tu pourras reprendre en rentrant et pour Ben si il t’aime il t’attendera, quatre semaines ce sera pas la mort pour lui
Amy en réalisant tout à coup ce que la conseillère lui disait: Oh mon dieux New York
Kathleen: Oui New-York

Amy quitta le bureau de madame O’Malley sur les derniers mots de cette dernière. La jeune adolescente retourna en cours en étant toujours sous le chocs de l’incroyable nouvelle que la conseillère avait lâcher sur Amy, c'était incroyable et très surprennant cependant c'était également une opportunité immense pour elle car ça n'arrive pas à tout à n'importe qui


Grant High School/Les casiers & les couloirs

En sortant du cours d’histoire Amy avait toujours du mal a croire qu’elle et Ricky étaient invité quatre semaines cet été au conservatoire Nabokov à New-York d’ailleurs elle avait eu du mal à se concentrer durant le cours d’Histoire mais à l’inter court Amy croisa Madison et Lauren devant son casier

Madison: Comment t’as fais ?
Amy en refermant son casier: Comment j’ai fais ? C’est dure de jouer du Cor, je m’entraîne depuis des années
Lauren: Elle a raison Madison
Amy: Madame O’Malley a sûrement envoyer des vidéos de mon solo
Lauren: C’est quand même incroyable
Amy: Je sais mais je ne peux pas y aller cependant qu’on me le propose c’est génial
Lauren: Pourquoi ?
Amy: John
Lauren: Emmene le avec toi
Amy: Je peux pas, premièrement il sera mal à l’aise tout le temps dans l’avion, deuxièmement je viverais surement dans un dortoire, troisièmement je peux pas éloigner John de son père pendant quatre semaines. De toute manière je doute que mes parents me laisse partir un mois à New-York. Je peux y aller
Ricky: Tu peux pas aller où ?
Amy: Salut Ricky
Madison et Laurent: Bye Amy
Ricky: Tu vas où ?
Amy: Nulle part mais on m’a proposé dans une école de musique à New-York qui mènerait à Julliard, c’est le conservatoire Nabakov
Ricky étonné: Sérieux
Amy: Oui
Ricky: Très impressionnant. Si tu y allais je pourrais garder John mais je viens de pousser Ben à se remettre avec toi
Amy: Comment ça tu l’as poussé ?
Ricky: Il refusait de venir te parlé alors j’ai continué à le poussé à te parler et finalement il m’a écouter, au bout de quelque jours. Si ça ne marche pas, t’auras cas me le reprocher
Amy en souriant: Ça marchera cette fois
Ricky: Et si ça ne marche pas ?
Amy: Je ferais tout pour que ça marche
Ricky: J’éspère tu ne feras pas quelque chose que tu pourrais regretter par la suite
Amy en fronçant les sourcil: Comme quoi ?
Ricky: Rien, oublie. Félicitation pour l’opportunité et désolé que tu ne puisse pas y aller. Sinon à quel heure je passe prendre John ce soir ?
Amy: Après dîner comme ça il aura déjà manger et tu pourras le mettre au lit directement en rentrant chez toi
Ricky: Okay
Amy: Dis t’aurais pas vu Ben ?
Ricky: Tu le cherches ?
Amy: Oui
Ricky: Le voilà il arrive
Ben: Bonjour
Ricky en fixant Ben: J’y vais, je passerais entre sept heures et sept heures et quart. Quand à toi Ben sois à l’heure au travail
Amy: Qu’est-ce qui se passe entre vous ?
Ben: Rien, c’est juste….Ricky
Amy: J’ai un nouvelle à t’annoncer
Ben: De quel genre ?
Amy: Du genre j’ai été prise pour un programme de musique à New-York
Ben en enlaçant Amy: C’est génial, félicitations
Amy: Mais je peux pas y aller
Ben: Bien sur que si tu peux
Amy: Non, j’ai un fils tu te souviens ?
Ben: Emmènes le
Amy: Non il est trop petit et je peux pas l’éloigner de son père
Ben: Encore Ricky hein ?
Amy: Ben c’est son père
Ben: Dans ce cas laisse lui John
Amy: De toute manière mes parents seront contre donc je peux pas y aller même si Ricky m’a dit qu’il prendrait John si je pouvais y aller

Amy retourna en cours tout comme Ben mais elle ne pouvait pas s’empêcher de penser à ce que Madison et Lauren lui avaient dit ainsi que Ricky et Ben seulement ça paraissait complètement fou tout simplement parce que ses parents ne là laisseraient sûrement pas y aller


Grant High School/Sur le parking

C’est la fin des court pour la journée et Ricky commence à quitter l’enceinte de l’établissement afin de se rendre à sa voiture, Ricky repensait à la discussion qu’il avait eu ce matin avec Amy dans les couloirs du lycée à propos de Ben. Bien sur il a poussé ce dernier à se remettre avec Amy mais il a un peu peur qu’Amy fasse quelque chose de stupide pour que ça marche à tout prix entre eux, une chose stupide du genre qui les a conduit à avoir un bébé. Certes ça ne le regarde pas ce qu’Amy fait où ne fait pas mais il ne veut pas là voir malheureuse, elle a déjà suffisamment souffert cette année quand tout à coup il surprend un conversation entre Jack et Madison qui parlent du bébé d’Adrian où plutôt du fait qu’elle soit enceinte

Madison: Jack Adrian est enceinte et tu me demande de ne rien dire à Amy
Jack: Ben ne veut pas qu’Amy le sache
Madison: Mais elle le saura tôt où tard, les gens parlent certes on est peut à savoir mais tôt où tard ça arrivera aux oreilles d’Amy et elle en voudra à tout le monde si elle sait qu’on savait et qu’on ne lui a rien dit
Ricky choqué: Quoi ? Adrian est enceinte de Ben ?
Jack & Madison: Euh…..
Ricky: Oui où non ?
Jack & Madison: ….
Ricky: Parlez
Jack: C’est pas ce que tu crois Ricky ?
Madison: Oui pas du tout
Ricky: Bien sur, je vous ai entendu je vous signal alors ne me prennez pas pour un imbécile. Est-ce que c’est vrai ? Elle est vraiment enceinte ?
Madison: Oui
Jack: Madison
Madison: Jack il nous a entendu, tu voulais peut être que je lui dise qu’il a halluciné
Jack: J’ai donner ma parole à Ben de ne rien dire
Ricky: Et moi qui est cru que cette fois il ne là ferait pas souffrir
Jack: Ricky tu dois me promettre de ne rien dire à personne
Ricky: Je dois y aller
Jack: Ricky
Ricky: Je dois aller bosser Jack

Ricky ne laissa pas Jack en rajouter à d’avantage, il se dirigea vers sa voiture en colère. Pas du faite qu’Adrian soit enceinte mais que ce soit Ben le père parce que quand Amy le saura ça va lui briser le cœur. Le jeune homme ne veut pas être celui qui lui annoncera la nouvelle car c’est à Ben de le faire mais Ricky sait que peut importe qui lui dira Amy en souffrira quand même. Ricky monta dans sa voiture et il partie en direction de la boucherie


La Boucherie

Ricky et Ben travaillaient tout les deux mais Ben n’était pas concentré sur son travail à cause d’Adrian du bébé, en effet Adrian a eu la confirmation par le gynécologue du planning familiale qu’elle était belle et bien enceinte et elle là annoncer très rapidement à Ben. Ricky le regardait du coins de l’œil en se demandant comment on peu être hypocrite à ce point, certes à l’époque où Amy attendait John il ne voulait rien savoir mais là Ben est pire, il se remet avec Amy tout en sachant très bien qu’Adrian est enceinte de lui

Bunny: Tu fais quoi
Ben: Je range les pates par ordre alphabétique
Bunny: Ça ressemble plus à un jeu qu’à du travail, personne ne t’a demandé de faire ça
Ben: Je fais ça parce que je veux que le temps passe vite
Bunny: Ça marchera pas, personne ne peut accélérer le temps
Ben: Je vais chez Amy ce soir, je n’y ai jamais dîner et ça me rend nerveux
Ricky: Tu es drôle tu sais
Ben: Ah oui ?
Ricky: Oui enfin pour l’instant, espéré que le temps passe plus rapidement c’Est-ce que dirais un enfant de cinq ans où tu essaies d’oublier quelque chose
Ben: Comme quoi ?
Ricky: Je ne sais pas, à toi de me le dire
Ben: Non j’ai rien à dire
Ricky: T’aurais pas un truc à me dire par hasard ?
Ben: Non
Ricky: Tu es sur ?
Ben: Oui. T’as un truc à me dire toi ?
Ricky: Il se passe un truc avec Adrian n’est-ce pas ?
Ben: Je ne sais, demandes lui toi-même
Ricky: Tu comptes me prendre pour un idiot pendant combien temps ?
Ben: Qu’est-ce que tu veut dire ?
Ricky: Tu le sais très
Ben: Tu sais ?
Ricky: A ton avis
Ben: J’ignore comment tu le sais mais c’est faux, elle croyait être enceinte mais elle ne l’est pas. J’aurais surement du te le dire mais au fond ça ne te regardais pas, ça ne regardait qu’Adrian et moi
Ricky: T’aurais du me le dire avant que je te pousse à te remettre avec Amy
Ben: Je vois pas pourquoi, Adrian n’est pas enceinte et je voulais me remettre avec Amy donc
Ricky: Ben je sais qu’elle est enceinte
Ben: Non elle ne l’ai pas
Ricky: Si elle est et je sais que tu sais qu’elle est
Ben: Non
Ricky: Si et je commence à comprendre tout ce qui c’est passé depuis le mariage de ton père, tout prend son sens. Adrian pensait être enceinte et c’est pour ça que tu passes autant de temps avec elle et maintenant elle est enceinte et toi tu fais tout pour oublier ça
Ben en colère: Fermes là
Ricky: Ben, j’ai entendu Jack et Madison en parler et tu as fais promettre à Jack de ne rien dire. Tu sais tu peux jouer à l’autruche autant que tu veux mais les gens parlent Ben, si moi je suis déjà au courant imagine dans quelques jours ce que ce sera pire
Ben: Reste en dehors de ça et Adrian n’est pas enceinte
Ricky: Tu avais promis de ne plus faire pleurer Amy. Tu te souviens ?
Ben: …
Ricky: Bien sur que tu te souviens et si j’avais sur qu’Adrian était enceinte de toi je ne t’aurais pas pousser à te remettre à avec elle. Ecoutes c’est pas priant pour qu’Amy ne l’apprenne jamais que ça va se produire
Ben:…
Ricky: Très bien fais comme tu veux, pour ma part je ne dirais rien avant que tu ne le fasse
Ben: J’ai rien a dire, faut que j’y aille salut

Ricky secoua la tête, si seulement il avait su il aurait pu éviter ça, éviter qu’Amy ne souffre une fois de plus à cause de Ben. Maintenant il est prit entre dire la vérité à la mère de son fils où ne rien dire afin que son ami ne le fasse lui-même cependant dans les deux cas Amy aura le cœur briser


Manoir des Salvatore

Noah Salvaotre, le cadet de la famille était dans sa chambre en train de se préparer pour son rencart, oui vous avez bien entendu le plus insociable des frères Salvatore vivant dans ce manoir a rendez-vous et avec une fille. La fille en question est Eléna Cooper et il a accepter de sortir avec elle ce soir, il vont aller voir un film et manger une pizza à la cafétéria. Le jeune adolescent ne souhaitait pas se mettre sur son trente et un comme si il allait assister à une pièce de théâtre, non il avait opter pour des vêtements cool mais élégant, il ne voulait pas avoir l’air de quelqu’un qui n’égli son apparence. Damon qui passait justement dans le couloir vit son frangin en train de s’admirer devant le miroir

Damon: Wouah, quel classe
Noah: Merci
Damon: Tu vas quelque part ?
Noah: En effet, je sors
Damon: Tu sors ?
Noah: Oui
Damon: Tu me charie hein ?
Noah: Non
Damon: T’es sérieux, tu sors vraiment
Noah: Oui
Damon: Qui est la malheureuse victime
Noah: Eléna, une fille que je connais
Damon: Attends….tu as dis une fille. Tu sors avec une fille ce soir ?
Noah: Oui, pourquoi t’as l’air si débile ce soir ?
Damon: Je suis juste sous le choc
Noah: Je vois pas pourquoi, on va juste voir un film et manger à la pizzeria
Damon: Bah justement c’est ça qui me surprend
Noah: Tu peux être plus clair ?
Damon: Tu es solitaire voir presque insociable, la seule personne avec qui se soit risquer à devenir ton ami c’est Amy et encore Amy tu là connais depuis que t’as cinq ans à tout casser
Noah: Sympa
Damon: C’est la vérité et tu le sais. J’en reviens pas que t’es invité une fille à sortir
Noah: C’est pas tout à fait
Damon: Je me disais bien qu’il y avait anguille sous roche. Vas-y expliques
Noah: C’est elle qui m’a invité
Damon: Pourquoi ça ne m’étonne pas
Noah: Mais elle me plait tu sais
Damon: J’en doute pas sinon t’aurais décliner l’invitation. Si elle te plais tant que ça pourquoi t’as pas pris les devant
Noah: …
Damon: Attends laisses-moi deviner tu avais peur qu’elle t’envoies sur les roses, oh non encore mieux tu as peur de lui plaire
Noah: Pourquoi j’aurais peur de lui plaire ?
Damon: Parce que tu as peur qu’elle s’attache à toi, quand les gens commence à t’apprécier tu te fabrique une carapace où tu t’y immerge
Noah: C’est faux
Damon: Cite moi une seule personne que tu ne repousse pas ?
Noah: Toi et Amy
Damon: Moi je suis ton frère ça compte pas et Amy est ta meilleur amie depuis la maternelle alors elle non plus ça compte pas
Noah: Euh…
Damon: Tu vois que j’ai raison, les rares filles avec lesquels tu es sortis tu les a fuit au moment où elle commençait à t’apprécier un peu trop
Noah: Ça collait plus c’est tout
Damon: C’est faux. La vérité c’est que t’as peur d’aimer
Noah: C’est complètement ridicule
Damon: Je t’en prie, depuis la mort des parents t’es complètement traumatisé et depuis le décès de Zack c’est encore pire. T’as tellement peur de perdre ceux que t’aimes qu’en dehors de moi où d’Amy tu évite de te lier aux autres
Noah: Non tu te gourres ?
Damon: Alors pourquoi en dehors d’Amy tu n’as quasiment pas d’amis
Noah: Tu oublies Madison et Lauren ?
Damon: Tu n’es pas vraiment leurs amis, tu les côtoies parce que ce sont les amies d’Amy et niveau vies sentimentales c’est une catastrophe. Admets au moins que t’as peur d’aimer et d’être aimer, ça va pas te tuer non d’un chien
Noah: Admettons que t’es raison j’y peux rien j’suis comme ça
Damon: Non t’es pas comme ça, tu l’étais pas avant
Noah: Avant quoi ?
Damon: Avant l’accident d’avion
Noah: Comment ça ?
Damon: Quand t’étais gosse t’étais un gamin joyeux certes peureux mais joyeux, tu étais aussi débordant d’amour et tu allais tout le temps vers les autres si bien que moi j’avais peur pour toi. Peur que les autres profites de ta générosité et puis il y a eu le crash et là tu t’es couper du monde, tu t’es fermé comme un huître que je me décarcasse à ouvrir alors ne me prends pas pour un débile
Noah: …..
Damon: S’il te plais Noah essaye au moins avec Eléna et arrête de fuir dès qu’on se rapproche de toi. Sur ce tu es mignon à croquer, je suis sur qu’elle va en avoir le cœur qui bat à toute vitesse en te voyant Roméo. Aller file à ton rancart et amuses toi un peu si tu te souviens encore ce que veut dire s’amuser

Noah attrapa un oreiller et il le balança au visage de son frère avant de sortir de sa chambre, Damon avait mit le doigt sur un point sensible. C’est vrai que depuis le décès de leurs parents subvenu il y a dix ans Noah c’est renfermé sur lui-même et il c’est couper de toute vie social mise à part Amy et depuis le décès de Zack c‘est encore pire. Quand à sa vie amoureuse il y a eu trois filles en toute et pour toi et elles n’ont jamais pu percer la carapace que Noah a forger autour de son cœur ce qui attriste beaucoup Damon de ne pas voir son frangin trouver le bonheur

Maison des Juergens

Amy était dans la cuisine avec John dans ses bras, elle s’apprêtait à le faire manger comme ça quand Ricky viendra le chercher il aura déjà dîner et donc il pourra le mettre directement au lit en rentrant chez lui, de plus elle lui a donner son bain donc il n’aura plus qu’à aller au dodo. Ricky devait prendre John ce soir sous la demande d’Amy et ça arrangeait bien le jeune papa. Amy venait tout juste d’installer John dans sa chaise haute quand tout à coup quelqu’un sonna à la porte

Amy: Qui c’est
Ricky: C’est moi
Amy: Entres
Ricky en entrant: Bonsoir
Amy: Bonsoir, dis t’es en avance dis donc
Ricky: Euh…
Amy: Où c’est moi qui suis en retard. En effet je suis en retard
Ricky en embrassant tendrement John sur le front: C’est rien, j’ai tout mon temps
Amy en regardant tendrement John:….
Ricky: Ben doit toujours venir dîner ?
Amy: Comment tu le sais je t’ai rien dis
Ricky: Lui il là dis au travail
Amy: Oh
Ricky: Alors ? Il vient toujours ?
Amy: Oui
Ricky: Bien. Tu veux que je terminer de le faire manger, t’as l’air légèrement énnervé
Amy: Disons que je sens qu’il se passe un truc mais je sais pas quoi et ça m’énnerve
Ricky géné: Oh, ça arrive à tout le monde tu sais
Amy: Peut être mais je sais pas j’ai un pressentiment
Ricky: T’inquiète pas trop, John va bien, je vais bien, tes parents vont bien, ta sœur va bien et Ben aussi. Pas quoi à s’inquiéter
Amy: T’as surement raison, je me fais sûrement du soucis pour rien
Ricky: Oui
Amy en terminant de nourrir John: Voilà on a finit. Un coup de lingettes et c’est bon
Ricky: Ok
Amy en essuyant la bouche de John avec une lingette: Dans son sac tu as tout, vêtements, couche, biberon, lait
Ricky: J’ai déjà tout ça chez moi
Amy en essuyant maintenant les mains de leurs fils: Je sais
Ricky: Ok j’ai rien dis
Amy en entendant quelqu’un frapper à la porte: Oh c’est pas vrai
Ricky: Vas ouvrir je m’occupe de notre petit ange
Amy: Merci
Ricky en sortant John de sa chaise haute: Hey mon pote, ça va ?
John en souriant: Papaaa
Ben: Ricky. Qu’est-ce tu fais là ?
Ricky: Je viens prendre John pour la soirée
Ben: J’en doute
Amy: Si c’est moi qui lui est demander
Ben surpris: Pourquoi donc ?
Amy: Parce que ce soir tu venais dîner et que John aime passer du temps avec son père
Ricky en mettant le sac de John sur son épaule: Bon nous on y va, tu dis bonne nuit à maman John
Amy en embrassant la joue de son fils: Bonne nuit mon cœur, soit sage avec papa
Ricky: Il l’est tout le temps, c’est un ange
Ben: Comme sa mère
Ricky ignorant Ben: Tu veux que je fasse comment demain matin, je le dépose directement ici où je l’emmène à la crèche directement ?
Amy: Tu veux bien l’emmener, j’ai cours à huit heures demain
Ricky: Pas de problème. Bonne soirée

Sur ses paroles Ricky sortit de la maison d’Amy avec John dans ses bras, il alla vers sa voiture et il installa son fils dans le siège auto, il l’attacha et il vérouilla la porte avant de la fermer. Quelques secondes plus tard la voiture démarra


Maison des Cooper

Une volvo noir se gara devant l’allée de la demeure des Cooper dont le conducteur était Noah Salvatore, il coupa le moteur et défit sa ceinture de sécurité avant de jeter un coup d’œil à son portable. Dix neuf heures trente. Parfait, pile à l‘heure comme une horloge à musique. C’est donc de bonne humeur que Noah s’extirpa de sa voiture après avoir ranger son téléphone portable dans la poche de sa veste, il ferma sa voiture à clé et se dirigea rapidement vers la maison d‘Eléna d‘un air nerveux et été à la fois. Lorsqu’il sonna à la porte de la maison ce fut Mr Cooper qui ouvrit la porte

Alarick: Bonsoir, tu dois surement être Noah ?
Noah: Oui monsieur
Alarick: Je suis le père d’Eléna, Rick Cooper
Noah: Enchanté monsieur
Eléna: Bon maintenant que tu l’as vu on peut y aller
Alarick: Où emmenez vous ma fille ?
Noah: Au cinéma et ensuite on ira manger une pizza
Alarick: Où ça ?
Eléna: Papa
Noah: A la pizzeria près du cinéma
Alarick: D’accord. C’est vous qui conduisez ?
Noah: Oui
Alarick: Vous avez votre permis depuis quand ?
Noah: Depuis plus de six mois
Eléna: Bon ça suffit l’interrogatoire papa
Alarick: Je prends juste des renseignements, si tu dois sortir avec lui je dois savoir où vous allez et si il est prudent
Noah: Je le suis monsieur
Alarick: Tout les adolescents disent ça et pourtant y’a toujours des accidents
Noah: Je suis toujours très prudent sur la route, je sais trop bien qu’un accident est si vite arrivé
Eléna: Okay là ça suffit, bonne soirée papa. Noah viens on y va
Noah: Je..okay

Eléna passa devant son père et elle tira presque Noah hors de chez elle mais pour sa défense si elle ne fesait rien son père aurait fait subir un interrogatoire à Noah et jamais ils ne seraient sortit de la maison. Une fois dehors Eléna monta dans la voiture de Noah côté passager et Noah monta bien évidement à la place du conducteur et le jeune adolescent démarra la voiture, le véhicule ne tarda pas à s’éloigner du quartier à vitesse normal sous les yeux de Rick Cooper, le père d’Eléna


Villa des Boykewich

Après le dîner chez les Juergens Ben rentra chez lui, le jeune adolescent appréhendait le retour de son père car dès que lui et Betty seront rentré à la maison Ben devra parler à son père car ce dernier comment à se poser de sérieuse question, à se demander si son fils ne c’était pas attirer d’ennuis et si c’était le cas quel genre d’ennuis. Léo préférait se dire que tout se passe bien en espérant qu’il est raison, le vol de Betty et Léo a eu de l’avance et donc ils sont rentré plus tôt que prévu d’ailleurs Mr Boykewich était en train de lui laisser un mot à son fils

Léo: Oh t’es là, je te laissais un mot
Ben: Je pensais pas que vous rentreriez si tôt ?
Léo: Oui, notrel’avion avait quelques heures d’avance donc on peut dîner avec toi
Ben: J’ai déjà dîner
Léo: C’est pas dans tes habitudes de dîner si tôt
Ben: J’ai dîner avec Amy et sa famille, chez elle
Léo en regardant sa montre: A 18h30
Ben: Ils mangent tôt
Léo: Très tôt apparement
Ben: …
Léo: Ça c’est bien passé ?
Ben tristement: Oui très bien, c’était très bon. On a mangé chinois
Léo: Ben est-ce que tout va bien
Ben: Pourquoi ça n’irait pas ?
Léo: Parce que t’as la tête de quelqu’un qui ne va pas bien
Ben: Il y a juste quelque chose…
Léo: Je t’écoutes
Ben: Non ça peut attendre papa, va dîner avec Betty
Léo: On ne pourra pas dîner si je ne sais pas ce qui ne va pas alors dis le moi
Ben: …..
Léo: Ben qu’est-ce qui se passe, visiblement tu vas bien donc c’est pas ta santé, c’est la mienne non plus, tes études ça va, Amy ça va aussi tu me l’aurait dit alors c’est quoi ? Dis moi ce qui va pas
Ben en avalant difficilement sa salive: ….
Léo: Tu sais que tu peux tout me dire, je suis ton père. Je t’aime. Rien de ce que tu pourras me dire ne changera ça
Ben: Mais je pourrais te décevoir
Léo: Je vois pas comment, aller dis ce qui a
Ben: Adrian est enceinte et..c’est mon bébé

Léo complètement sous le choc alors s’asseoir sur le lit de Ben, le jeune adolescent alla rejoindre son père. En effet Léo ne s’attendait vraiment pas ça à rentrant à la maison de son voyage de noce avec Betty, il ne pensait pas que son fils se metterait dans une tel situation surtout après toutes les discussions qu’ils ont eu sur le faite de ce que le sexe peut entraîner et de plus Ben a été en première ligne lorsqu’Amy est tombé enceinte


La pizzeria


Après un film mélangeant le fantastique et la romance Eléna et Noah se dirigèrent vers la pizzeria à côté du cinéma. Justement au cinéma durant la séance du film qui a durée plus d’une heure Eléna a poser sa main sur celle de Noah, ce dernier fut surpris mais il ne tenta pas de la dégager étrangement. Le film qu’ils sont aller voir était très attendu en salle et beaucoup de jeunes espéraient le voir entre autres Eléna et Noah donc on peut dire que l’invitation de la jeune adolescente tombait à pique.

Eléna: Tu vas rire mais je suis déjà venu dans cette pizzeria

Arriver devant la pizzeria les deux adolescents poussèrent la porte d’entrée, la cloche au dessus de la porte d'entrée retentit au moment où Noah l'ouvrit pour laisser Eléna entrer avant lui, comme un vrai gentleman. Eléna déclara à son ami qu’elle était déjà venu dans cette pizzeria ce qui ne surprenna pas le jeune adolescent car la pizzeria est situé en face du cinéma et que les jeunes y vont surement après un bon film, entre amis où bien après un rendez-vous amoureux ce qui est bel et bien le cas pour eux ce soir. Noah aussi était déjà venu manger ici, tout comme Damon, à croire que c’est le lieux où se retrouve les jeunes le soir

Noah: Et bien…Je pense que c’est le cas pour tout les ados de cette ville. Personnellement moi aussi je suis déjà venu manger ici

Noah ouvrit donc la porte d’entrée et il laissa Eléna entrer en premier avant de rentrer à son tour dans la pizzeria, bizarrement cette dernière ne semblait pas bonder mais pour un mercredi soir c’est pas bien surprenant. Les soirs où c’est plein à craquer c’est le vendredi soir et le samedi soir parce que c’est les soirs où les gens sortent sans compter les adolescents, ce qui tiennent la pizzeria doivent être sur tout les tableaux ces soirs là de la semaine. Une fois à l’intérieur Noah regarda si il y avait une table de libre et il en trouva une près de la fenêtre, le jeune adolescent qui tenait la main d’Eléna dans la sienne l’entraîna vers la table en question. A peine assit qu’un serveur leurs apporta la carte des menus

Noah: Merci
Eléna: Merci
Noah: Ils ont visiblement agrandit la carte
Eléna: Oui, la dernière fois que je suis venu y’avait pas autant le choix en pizza
Noah: C’est clair
Eléna: Un grand gaillard comme toi ne mangerait qu’une moitié de pizza ?
Noah: Tu me trouve grand à ce point ?
Eléna: Pas du genre Tony Parker bien sur
Noah: T’aime le basket ball
Eléna: Disons qu’avec un frère de 15 ans des fois j’ai pas trop le choix et toi tu aimes ?
Noah: Sans plus comme n’importe quel garçon quoi
Eléna: Et le footaball ?
Noah: Evidemment sinon je ne serais pas dans l’équipe du lycée
Eléna: Bien sur, pourquoi quelqu’un ferait il un sport qu’il n’aime pas ?
Noah: Pour faire plaisir à ses proches ce qui n’est pas mon cas même si c’est Damon qui m’a apprit à y jouer
Eléna: Ah oui ? Je savais pas
Noah: Oui je me souviens encore du jour où mon frère ma mit un ballon entre les moins et un t-shirt de football qui était trois fois trop grand pour moi, je devais avoir cinq ans à tout casser. A six ans mes parents m’ont inscrit dans un club
Eléna: Tes parents devaient être ravi de te voir jouer
Noah: Pour ça ils auraient fallut qu’ils soient là
Eléna: Ils ne venaient pas te voir ?
Noah: Non ils travaillaient, Damon par contre était là
Eléna: A t’entendre on dirait que c’est ton frère qui t’a élever
Noah: C’est le cas faut dire que comme nos parents étaient souvent absent on a du se serrer les coudes
Eléna: La famille ça serre à ça même si mon propre frère ne supporte pas que je sois là veiller sur lui comme si il avait trois ans
Noah: Toutes les familles sont différentes ainsi que les relations frères et sœurs
Eléna: Ça c’est vrai
Le serveur: Vous êtes prêt à commander ?
Eléna:Oui
Noah: Moi aussi
Le serveur: Je vous écoutes
Noah: Pour moi ce sera une la pizza trois fromages avec jambon, un coca et en dessert…un glace et toi Eléna
Eléna: Moi je vais prendre une Calzone, un coca et une glace également
Le serveur avant de s‘en aller: Très bien, je vous apporte vos commandes dès que c’est prêt
Eléna & Noah: Merci
Noah: Sinon, le film t’a plu ?
Eléna: J’ai adoré, et toi ?
Noah: Moi aussi,
Eléna: Le mariage était vraiment wouaho, je me demande si dans la vrai vie un mariage pareil c’est faisable
Noah: Sûrement enfin je pense même si je pense pas encore à me marié
Eléna: Moi non plus mais j’ai quand même trouvé la scène magnifique
Noah: C’est vrai que c’était une belle scène

Le serveur leurs emmena leurs commande un quart d’heure plus tard, les deux adolescents entamèrent leurs festin tout en discutant. Eléna voulait en savoir plus Noah et ce dernier semblait également vouloir en savoir d’avantage sur le jeune adolescente. Le jeune Salvatore avait tendance à fuir quand on se rapprochait un peu trop de lui mais pas ce soir, pas avec elle


Maison des Juergens


Chez les Juergens tout le monde étaient couché enfin presque puisque Georges et Anne étaient réveillé dans leurs lit et ils étaient en grande discussion, ils ignoraient encore l’incroyable nouvelle qu’Amy avait apprit ce matin par la conseillère d’orientation, madame O’Malley mais Ashley le savait puisque ce soir au dîner pendant que leurs parents se disputaient elle lui en avait parler

Anne: J’ai un entretien d’embauche demain, j’ai demandé à Amy de déposer Robbie à la garderie de l’église avec John
Georges: Quoi ?
Anne: Quelle partie veux-tu que je répète ?
Georges: Tu vas mettre notre fils à la garderie de l’église pour que tu puisses trouver un emploie dont tu n’as pas besoin ?
Anne: Je paye pour la garderie. Ce n’est pas comme si je leur demandait de surveiller Robbie gratuitement
Gorges: Mon fils ne va pas rester à la garderie de l’église. On n’est pas Amy et Ricky. On est des adultes, on peut s’occuper de notre propre bébé
Anne: Tu dois travailler et j’ai besoin de trouver un travail
Georges: Pourquoi ? Je suis content de partager tout ce que j’ai avec toi. Je ne partage pas tout ce que j’ai avec toi ?
Anne: Et je ne partage pas la maison avec toi ? C’est ma maison, je l’ai eu dans le divorce
Georges grognon: Ouais et c’est mon magasin et mon argent, j’ai eu ça dans le divorce mais je ne te l’ai jamais enlever. Je garde l’argent dans les deux comptes à la banque comme je l’ai fais quand il n’y avait qu’un seul compte en banque
Anne: Oui, tu le fais et c’est pour ça que je ne te demande pas de payer le loyer mais je voudrais me sentir plus à l’aise en ayant mon propre argent plutôt que prendre ton argent

Tout à coup ils entendirent un bruit provenant du couloir, ils se levèrent précipitamment du lit et ils se précipitèrent dans le couloir afin de voir ce que c’était. En sortant de leurs chambre ils virent Ashley encore debout alors qu’ils là croyait en train de dormir comme ça devrait être le cas

George: Robbie dort, qu’est-ce que tu fais debout aussi tard ?
Anne: Il est une heure du matin, pourquoi es-tu debout si tard ?
Ashley en bégayant: Je…j’étudie
Anne pas très convaincu: Vraiment ?
Ashley en soupirant: Je ne peux pas mentir
Georges: Depuis quand ?
Ashley: Je ne peux pas dormir, je m’inquiète pour Amy
Georges et Anne: Pourquoi ? Est-ce à cause de Ben ?
Ashley: Non, elle veut vraiment aller au programme de musique cet été à New-York auquel elle a été invité
Anne curieuse: Quel programme de musique à New-York ?
Georges: Ouais quel programme ? Pourquoi elle nous a rien dit ?
Ashley: Je ne sais pas surement parce qu’elle pensait que vous lui diriez non. Je pensais que je devais vous le dire. Je lui ai dis qu’elle devrait y aller mais elle a dit qu’elle peut pas à cause de John mais Ricky pourrait s’en occuper
Anne: Quel genre de programme ?
Georges: Le genre de programme où elle ne peut pas aller parce qu’elle a un bébé, comme tout les autres programme n’importe lequel où elle veut aller
Ashley: Seulement Amy avait une bourse et un logement si elle peut participer à ce programme avec des étudiants de tout le pays
Anne étonnée: Quoi ?
Ashley: Ouais c’est un immense honneur
Anne: Alors elle doit y aller, on doit trouver un moyen pour qu’ils puissent y aller
Georges: Ouais laissons là partir à New-York, peut être qu’elle devrait avoir un autre bébé
Anne en s’adressant à Georges: Elle prend la pilule tu te rappelles ?
Georges mécontent: Ouais
Anne: De toute façon je parlerais de ça à Amy dans la matinée
Georges: Ouais je ferais ça
Anne: Peut être que toi et moi devrions en parler avant
Georges: Peut être qu’on devrait
Anne: J’ai dis qu’on devrait
Anne en s’adressait: Bonne nuit Ashley
Ashley: Bonne nuit maman, bonne nuit papa
Georges: Bonne nuit Ashley

Ashley ramassa ce qu’elle avait fait tombé en réveillant ses parents et elle le posa sur la petite table d’où il était tomber puis elle retourna dans sa chambre et elle alla dormir, maintenant qu’elle avait parler à ses parents ça allait mieux. Si Ashley tenait temps à ce qu’Amy aille à ce programme pour jeune musicien c’était aussi pour ne pas qu’elle apprenne qu’Adrian est enceinte de Ben surtout qu’elle risque de ne pas le garder, d’un autre côté c’est pas en lui fesant quitter la ville que ça veut dire qu’elle ne l’apprendra pas car le bouche à oreilles ça va très vite surtout qu’il y a déjà pas mal de personnes qui sont au courant. Georges et Anne retournèrent dans leurs chambre et ils discutèrent en privé du faite qu’Amy parte à New-York

_________________




Connor was born to fight evil forces, he was born of the union of two vampire and his destiny is to become a champion, the savior of mankind but also a glimmer of hope for the new generation



Dernière édition par Mel23 le Lun 19 Déc - 11:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oth-rpg.pro-forums.fr
Mel23
Admin
avatar

Messages : 1251
Date d'inscription : 25/07/2010

MessageSujet: Re: All Things Happen For A Reason [TERMINER]   Sam 19 Nov - 10:59

CHAPITRE 4.








Anne, Amy, John,
Léo, Ben, Léah,
Kellan, Courtney, Phillip,
April, Connor, Kathleen,
Ricky, Ashley, Noah,
Madison, Lauren, Griffin,
Grace, Jack & Ruben


Maison des Juergens


Suite à la discussion avec Ashley très tard dans la nuit il y a Anne a finalement convaincu Georges de laisser Amy aller à ce programme de musique à New-York, maintenant il faut qu’elle par le cela avec sa fille cependant il est un peu tôt et elle doit surement encore dormir, normal il est que 06h40. Ce matin Anne c’était réveillé vers 6h30 car elle n’arrivait plus à dormir, elle est donc descendu préparé le petit déjeuner et déjeuner, elle a même préparer les biberons des bébés. Alors qu’Anne passait dans le couloir elle entendit du bruit dans la chambre de John, elle voulu aller voir si tout allait bien mais elle vit qu’Amy était avec John

Anne: Tu es déjà réveillé ?
Amy: Oui
Anne: Il est tôt, très tôt
Amy attachant la couche de John: Je sais mais John a eu la bonne idée de réveillé sa maman à 06h30
Anne: Même pour lui c’est tôt
Amy: Je sais
Anne: Sinon, tu as bien dormis ?
Amy: Oui assez bien et toi maman ?
Anne: Moi aussi malgré les ronflements de ton père
Amy en souriant: A ce point là ?
Anne: C’est une locomotive
Amy en reboutonnant le body de John: Je suppose qu’en dehors de nous tout le monde dors encore
Anne: Oui. Justement puisqu’on est que toute les deux il faut que je te parle de quelque chose
Amy en aidant John à s‘asseoir: De quoi ?
Anne: De New-York
Amy étonnée: Je vois pas de quoi tu parles
Anne: Je parles du conservatoire Nabakov à New-York, celui où tu as été invité
Amy sous le choc: Oh
Anne: Tu vois de quoi je parle maintenant ?
Amy en mettant à John ces chaussette: Oui. Qui te là dit ?
Anne: Ashley
Amy: Décidément elle peut rien garder pour elle, mais de quoi elle se mêle
Anne: C’est ta sœur, elle t’aime
Amy: Je sais et moi aussi
Anne: Pourquoi tu ne nous a rien dis ?
Amy: Parce que j’étais certaine que vous diriez non
Anne: Tu ne pouvais pas être sur
Amy: Si, je connais papa. Jamais il ne voudrais me laisser y aller et j’ai un bébé dont je dois m’occuper
Anne: John a un père il me semble
Amy: Je sais et je sais que Ricky s’occupera très bien de John mais de toute manière je ne peux pas, papa et toi vous êtes contre
Anne: Tu te trompes, on est d’accord
Amy en fixant sa mère: Pardon ?
Anne: Ton père et moi on est d’accord pour que tu ailles à ce programme de musique, tu veux peut être que je répète ?
Amy: Oui je veux bien, j’ai pas beaucoup dormis cette nuit je dois avoir des hallucinations
Anne en souriant: Non, tu hallucines pas Amy. Tu peux y aller, on est d’accord et puis qui sait ça te mènera peut être à Julliard
Amy en mettant à John son pantalon: On y est pas encore. C’est sur ? Vous êtes vraiment d’accord
Anne: Oui
Amy: C’est génial
Anne: J’aurais juste aimer que tu m’en parles toi-même
Amy: Je suis désolé
Anne: C’est oublié. Bon sur ce je vais voir si Robbie est réveillé, le petit déjeuner est prêt
Amy: Merci maman, je finis d’habiller John et on descend

Anne souria à sa fille et caressa tendrement les cheveux de John, le petit suçait sa sucette sans ronchonner, chose qui prouve qu’il a bien dormit car en général quand ce n’est pas le cas il est grognon. Amy termina d’habiller John en lui mettant son pull et ses basket puis elle le souleva dans ses bras, elle mit son sac de cours sur l’épaule ainsi que le sac de John puis elle sortit de la chambre de son fils et elle descendit dans la cuisine


Villa des Boykewich


Ce matin le silence était d’or entre le père et le fils, Ben ne savait pas vraiment trop quoi dire à son père à part qu’il n’imaginait pas que ça pourrait lui arriver à lui. Après toutes les discussions qu’ils ont pu plus la grossesse d’Amy aurait du le faire réfléchir à coucher quand on est encore au lycée mais non ils ont tout les deux voulut blésser leurs ex et résultat des courses, une grossesse non planifié. La grossesse d’Adrian n’est pas du aucune contraception des adolescents mais seulement d’un préservatif qui a craqué et changement de pilule trop rapide. Léo espère bien que Ben sera présent pour Adrian quelque soit ça décision concernant le bébé

Léo: Tu devrais parler à Adrian
Ben: Pour lui dire quoi. Papa je t’ai déjà dis qu’elle voulait être seul
Léo: Peut être où peut être pas mais tu dois être là pour elle
Ben: Non
Léo: Si
Ben: Non, c’est sa décison d’être seule où non et elle veut être seule. Peut importe de ce qu’elle décide de faire à propos …de ça
Léo: Ça ?
Ben: Oui
Léo: Ben tu te rends qu’on parle d’un bébé, de ton bébé
Ben: Je ne veux rien avoir à faire avec…ça
Léo: Et comme ça tu n’est pas impliqué
Ben: …..
Léo: Et que ce passera-t-il si elle décide de garder le bébé
Ben: Elle ne le fera pas
Léo: Tu n’en sais rien
Ben: Si, elle ne veut pas être une mère adolescente
Léo: Elle peut changer d’avis Ben, elle peut le vouloir cet enfant
Ben: Je suis que non
Léo: Souviens toi, Amy ne voulait pas au départ avoir de bébé et finalement elle a changé et elle a John maintenant
Ben: Adrian n’est pas Amy
Léo: C’est vrai
Ben: Mais je ne veux pas être impliqué
Léo: Tu es sur ?
Ben: Je suis sur
Léo: Imagine qu’Adrian décide d’avoir ce bébé et de le garder, pourras-tu faire si il où elle n’existait pas
Ben: Je veux pas penser à ça
Léo: Mais tu le dois Ben, tu es autant responsable qu’elle de ce qui arrive
Ben: En effet mais ce qu’elle fera à propos de ce qui est arriver ne concerne qu’elle, pas moi
Léo étonné de la non réaction de son fils: Et tu vas courir vers Amy et laisser Adrian traverser cette épreuve toute seule
Ben: Yep
Léo: Et tu vas laisser Amy le découvrir par quelqu’un d’autre ?
Ben: Elle ne le saura pas
Léo: Es-tu naïf à ce point Ben ?
Ben: Qu’est-ce que tu veux dire ?
Léo: Ben les gens parlent et le secret d’Adrian ne restera pas secret longtemps
Ben: Qu’attends-tu de moi ?
Léo: Que tu le dises à Amy et que tu sois gentil avec Adrian comme tu l’as été avec Amy
Ben: Non je ne peux pas lui dire
Léo: Si tu l’peux et tu le dois
Ben: Non
Léo: Si et il vaut mieux qu’Amy l’apprenne de ta part que de la part de quelqu’un d’autre. Qui d’autre est au courant ?
Ben: Jack, Grace, Madison et Ricky
Léo: Et tu espère que ça va rester secret ?
Ben: Je crois les doigts
Léo avant de sortir de son bureau: Tu sais bien que la vérité finit toujours par éclaté
Ben tristement: Non ça ne peut pas arriver

Ben regarda son père tristement quitter la pièce, au fond de lui il espérait qu’Amy n’apprenne jamais qu’Adrian est enceinte de lui mais c’est un peu comme espérer pouvoir revenir dans le temps. C’est impossible, la vérité finit toujours par éclater et en particulier dans cette ville où les gens finissent par l’apprendre plus rapidement qu’ils ne devraient


San Francisco/Maison des Matthews

Cette nuit Kellan n’avait pas bien réussit à dormir faut dire qu’après une rupture on se sent pas vraiment bien pour plonger au pays des rêves, en effet la veille sa copine l’avait larguer. Primo elle partait étudier à l’étranger mais lorsque Kellan lui avait annoncer il y a quelques jours qu’il partait vivre chez son père avec sa sœur elle a sauté sur l’occasion pour le larguer en beauté. Kellan là plutôt bien prit, d’un côté c’est mieux pour lui plutôt que d’apprendre un jour que sa copine le trompe. Qui sait lui il rencontrera peut être quelqu’un à Seattle, la vie nous fait souvent de drôle de surprise. Bref, aujourd’hui était un grand jour enfin pas grand dans le sens de la grandeur mais plutôt dans le sens où c’était un jour important, les Matthews avaient prit la décision de quitter San Francisco pour aller s’installer à Seattle. Aujourd’hui était leur denier jour en Californie et pour l’occasion Shanon avait préparé le petit déjeuner, le plat préférer de ses enfants, des crêpes. Kellan et Léah descendèrent les escaliers l’un à la suite de l’autre et ils allèrent dans la cuisine, Kellan était suivit de sa petite sœur de cinq ans

Léah: Bonjour maman
Kellan: Bonjour m’man
Courtney: Bonjour les enfants, bien dormit
Léah et Kellan: Oui et toi ?
Courtney: Moi aussi
Kellan: Papa n’est pas là ?
Courtney: Il est allée aider les déménageur à finir de remplir les camions
Kellan: Cool
Courtney: Alors pour le petit déjeuner je vous ai fais votre plat préféré, des crêpes
Léah: Super, oh merci maman
Kellan: Oui merci maman mais est-ce que je pourrais avoir de la glace avec ?
Courtney: Tu veux de la glace au petit déjeuner ?
Kellan: Ouais si tu veux bien
Courtney: Vas-y mais tu prends un jus de fruit okay ?
Kellan: D’accord

Courtney regarda Kellan se diriger vers le réfrigérateur, elle c’était toujours dit que son fils était vraiment quelqu’un d’à part mais il s’avert qu’il est encore plus étrange qu’elle ne l’imaginait, il ne parle pas beaucoup seulement quand il a des choses à dire, exactement comme son frère Nathan. Kellan sortit un pot de glace du réfrigérateur et il referma la porte du congélo pour ouvrir celle du frigo et en sortir un bouteille de jus de fruits de 25 cl qu’il alla poser sur le comptoir. A la place de mettre des céréales et du lait dans son bol il vida le pot de glace

Léah en regardant son frère: Je savais que t’étais bizarre mais pas à ce point
Kellan: Je vois pas en quoi
Léah: Tu mange de la glace au petit déjeuner Connor
Kellan: Maman est d’accord
Léah: Je sais, je veux dire par là que les gens ne mangent pas de la glace au petit déjeuner, les gens normaux
Kellan: Tu n’as que cinq ans et pourtant tu as du répondant
Léah: Et toi t’as 16 ans et t’es pas vraiment très social
Kellan: J’ai jamais dis le contraire, je sais que je suis pas très social et je l’admet
Courtney: Vous allez pas commencer à vous disputer à peine lever quand même
Kellan: On ne se dispute pas maman
Courtney: Et vous appeler ça comment ?
Kellan: On discute, c’est notre manière à nous de communiquer
Léah: Exactement
Kellan: Tu t’inquiète trop maman, Léah et moi on est comme ça tout le temps mais on s’adore

Sur ces belles paroles le jeune adolescent attaqua son petit déjeuner, il commença par deux crêpes et il termina par sa glace et son jus de fruits sous les yeux de sa sœur et de sa mère qui le regarda dévorer comme quatre. Ce qui est le plus étrange c’est malgré tout ce qu’il peut manger il ne prend pas un gramme mais il se dépense beaucoup lorsqu‘il fait du sport et en particulier les arts martiaux. Quelques heures plus tard Phillip et Courtney attendaient Kellan et Léah

Phillip: Ça y’est tout est boucler, vous venez sinon on va être dans les embouteillages

Kellan et Léah sourirent à leurs mère et ils se dirigèrent vers la voiture où ils montèrent à l’intérieur, Kellan aida sa sœur à attacher sa ceinture de sécurité puis il en fit de même. La voiture ne tarda pas à démarrer et à partir en direction de l’autoroute. Kellan et Léah étaient assit à l’arrière et ils regardaient tout les deux à travers la vitre de chacun de leurs côtés la route défilés sous leurs yeux, Kellan lui il écoutait la musique de son mp4 en même temps


San Francisco/Dans la voiture familiale


Cela fait environ une heure que la famille Matthews a quitté leurs maison de San Francisco pour partir pour Seattle où une nouvelle maison les attendaient, le voyage en voiture se passait bien quand tout à coup Léah tapota l’épaule de son grand frère, ce dernier avait les écouteurs de son mp4 dans ses oreilles et il semblait avoir la tête ailleurs. Voyant que son frère ne régissait pas Léah lui otta un écouteur et elle s’adressa à lui

Léah: Tu m’écoutes ?
Kellan: …
Léah: La terre appelle Kellan
Kellan en revenant à lui: Hein oui quoi ?
Léah: T’es dans la lune ?
Kellan: Non je réfléchissais
Léah: Et à quoi ?
Kellan: A plein de chose, à notre nouvelle vie et tout
Léah: Ne me dis pas que t’es anxieux ?
Kellan: Euh…si. On va vivre dans une ville où on connais personne je te signal
Léah: Je sais
Kellan: Mais bon c’est comme ça
Léah: J’ai faim Kellan
Kellan: Okay. Maman
Courtney: Oui Kellan
Kellan: Léah à faim et moi aussi
Courtney: Et vous avez envie de quoi les enfants ?
Léah: Ça dépend, on a quoi maman ?
Courtney: On a de tout
Léah: Moi je veux des mn&ms
Courtney: D’accord et toi Kellan ?
Kellan: Pareil

Courtney fouilla dans un sac où elle est sortit trois paquets d’mn&ms, un pour Léah qu’elle donna à cette dernière et deux à Kellan qu’elle donna également à ce dernier. Le jeune adolescent ouvrit son paquets d’mn&ms puis il remit ses écouteurs dans ses oreilles, Léah ouvrit également son paquets et elle continua de regarder la route défiler sous ses yeux


Grant High School/Salle d’Art Plastique

Connor Lockwood venait tout juste d‘entrer en cours de dessin. Le cours d’art plastique est le cours préféré de Connor car il adore le dessin et il est douer pour ça même si lui il en doute, il ne se trouve pas vraiment douer en dessin, selon lui il se débrouille mais sans plus. Le jeune Lockwood venait juste d’entrer dans la salle, il alla s’asseoir à une table de libre puis il posa son sac sur la table, il sortit sa trousse et son matériel de dessin poser sur les tables. Le prof Mr Jones autorisait ses élèves à écouter leurs musique dans leurs mp3 mais volume bas afin de ne pas déranger les autres. Une fille aux long cheveux châtain et aux yeux vert s’asseya à côté de Connor

La fille: Salut, je m’appelle April Davis
Connor en levant un sourcil: Salut !
April: Tu es Connor Lockwood c’est ça ?
Connor en soupirant: Ouais
April: J’ai dis quelque chose de mal ?
Connor: Non
April: Pourtant j’en ai l’impression
Connor: C’est pas le cas
April intriguée: Dis comment tu fais ?
Connor en levant un sourcil: Comment je fais quoi ?
April: Pour faire d’aussi jolie croquis
Connor: Je les trouve pas super
April: Tu rigoles, on dirait que t’as fais ça toute ta vie. Moi j’arrive même pas à dessiner un dauphin où alors ça ressemble à autre chose et c’est horrible
Connor en souriant: Déjà tu tiens mal ton crayon
April: Ah bon, y’a une façon de le tenir ?
Connor: Oui. Pour dessiner avec facilité il faut savoir bien tenir son crayon. Il faut pas le tenir trop droit sinon ton poignet est crispé et tu trembles donc fais le légèrement basculer en arrière, après c’est toi qui voit
April: D’accord et ensuite ?
Connor: Laisse libre court à ton imagination
April: Et si j’ai pas d’imagination ?
Connor: Tout le monde en a
April: Dis tu fais quelque chose après les cours ?
Connor: Je rentre chez moi pourquoi ?
April: Pour rien
Connor: Si tu le dis

April était intrigué par le jeune Lockwood, il était solitaire et il n’avait qu’un seule amis, Jérémy Cooper un garçon aussi solitaire que Connor avec qui ce dernier à entamer une banale discussion en cours de biologie. On avait l’impression qu’il se renfermait toujours sur lui-même parce qu’il avait quelque chose à cacher mais en faite il n’avait rien à cacher, il est juste comme ça.

April: T’écoutes quoi ?
Connor: Hein ?
April: Comme musique t’écoutes quoi
Connor: Oh, ça. J’écoutes tout ce qu’il plait, je vais you tube et je tape de séries et je vois ce qui sort, si ça me plais j’enregistre et si ça me plais pas je passe mon chemin
April: Cool, je fais exactement pareil
Connor: Oh
April: Quand t’étais p’tit t’as pris des cours de dessins ?
Connor: Non, à vrai dire je fais pas d’activité extra scolaire
April: Ah bon ? Ça m’étonne
Connor: Pourquoi ?
April: Parce que t’es super douer à vu d’œil
Connor: Merci
April: De rien Connor

Sur ces belles paroles les deux adolescents se replongèrent dans leurs croquis respectif du moins Connor car April avait quelque soucis d’inspiration mais finalement quelque minutes plus tard elle trouva quelque chose à dessiner sur sa feuille blanche, elle entama un croquis sur un coucher de soleil donnant sur un lac.


Grant High School/Dans le bureau de la conseillère


Même si sa mère et son père sont d’accord pour qu’elle participe à ce programme de musique à New York et si Ricky saura s’occuper correctement de John elle hésite, elle ne sait pas si elle sera réellement capable de laisser John pendant un mois, pendant quatre semaines car elle n’a jamais laissé son fils. Bien sur sur elle le laisse le week-end chez Ricky mais ça c’est normal, en temps que père il doit passé du temps avec John surtout que le temps passe très vite seulement partir pour New-York et laisser son bébé ça parait si égoïste à ses yeux d’ailleurs en ce moment elle est justement en train d’en parler avec la conseillère d’orientation dans le bureau de cette dernière

Kathleen: Tu veux mon avis Amy ? Le voici, je pense que tu dois y aller
Amy: John a besoin de moi
Kathleen: Je comprends tout à fait même si je n’ai pas d’enfant je comprends mais sache qu’une tel opportunité ne se reproduira peut être pas
Amy: Je sais mais j’hésite
Kathleen: Pourquoi donc ?
Amy: Il va me manquer
Kathleen: Quatre semaines ça passera vite. Tu peux y aller
Amy: Vraiment ? Parce que j’ai vraiment envie d’y aller
Kathleen: Alors vas-y
Amy: Et comment je peux faire ?
Kathleen: Amy ce n’est pas comme si tu étais une mère célibataire assumant tout sans que personne ne puisse t’aider. Tu as tes parents, tu vis chez eux et Ricky qui est très impliqué dans la vie de John
Amy: Je sais qu’il est et que je ne suis pas toute seule
Kathleen: Alors il n’y a aucun problème qui ne puis t’empêcher d’y aller
Amy: Mais je culpabilise
Kathleen: Pourquoi ?
Amy: Parce que j’ai l’impression que ça sonne égoïste de vouloir y aller alors que j’ai un enfant à élever
Kathleen: Je t’assure que ça ne l’est pas, c’est un programme scolaire pas une virée au Mexique avec des copines
Amy: Je veux aussi que tout le monde soit d’accord
Kathleen: Tu m’as bien dis que tes parents l’étaient non ?
Amy: Oui mais je ne sais pas pour Ricky
Kathleen: Dans ce cas parles lui, expliques lui que c’est une opportunité en or pour toi et que tu sera de retour dans un mois
Amy: Ce matin John m’a réveillé à six heures et avant de l’emmener à la garderie je suis rester seule avec lui, je voulais voir si je pensais réellement le laisser pendant quatre semaines. Je l’aime plus que quoique se soit où quique se soit au monde
Kathleen: Plus que Ben ?
Amy: Evidement c’est mon fils
Kathleen: Écoutes obtient l’approbation de tes proches car l’école attend ta réponse pour ce matin
Amy surprise: Quoi ?
Kathleen: Oui, tu dois être à l’école après demain donc tu dois partir demain
Amy: Demain mais
Kathleen: Donc dépêche toi d’avoir l’approbation de tes proches
Amy: Okay mais les cours, je reviendrais
Kathleen: Non, les cours sont finis pour toi dès demain si tu y vas bien sur

Amy ne put s’empêcher d’esquisser un petit sourire, elle avait envie d’y aller bien sur seulement elle doit parler à Ricky en espérant qu’il ne soit pas contre qu’elle y aille car ce dernier avait émit certaine réserve à ce qu’elle y aille.


Grant High School/ Les couloirs & les casiers

Amy sortit du bureau de la conseillère, il fallait qu’elle trouve Ricky mais il doit être dans le coins vu que c’est intercours, il suffit juste qu’elle le trouve. A peine sortit du bureau qu’Amy chercha Ricky du regard quand tout à coup elle tomba sur Ben dans les couloirs

Ben: Bonjour
Amy: Bonjour, désolé Ben il faut que je trouve Ricky
Ben: Pourquoi faire ?
Amy: Il faut que je lui parle
Ben: De quoi ?
Amy: Oh non tu vas pas recommencé à être jaloux de lui
Ben: Non je me demande juste ce que t’as de si important à lui dire
Amy: C’est à propos du programme, si je veux pouvoir y aller je dois aussi m’assurer qu’il soit d’accord avec ça
Ben: Je vois pas pourquoi, ça le concerne pas
Amy: Etant donner que c’est lui qui s’occupera de John durant un mois je pense que ça le regarde
Ben: Je serais là pour John
Amy: Je suis désolé de te dire ça mais John n’est ton fils, c’est celui de Ricky et c’est lui que je dois parler
Ricky: Je suis, tu voulais me parler de quelque chose ?
Amy: Oui. Ben tu peux nous laisser
Ben: Euh….
Ricky: Oui laisses Ben

Ben capitula et s’en alla, il ne voulait pas laisser Amy seule avec Ricky car il craignait que se dernier ne déballe tout à Amy au sujet d’Adrian et il ne veut pas qu’elle l’aprenne seulement vouloir quelques ne veut pas dire qu’on va forcément l’obtenir peut importe à quel point on le souhaite très fort

Ricky: Je t’écoutes
Amy: Voilà mes parents sont d’accord pour que je fasse ce programme à New-York
Ricky: Oh
Amy: Mais j’ai besoin de ton abrogation
Ricky en levant un sourcil: La mienne ?
Amy: Oui la tienne
Ricky: Pourquoi donc ? Si tu dois obtenir l’aprobation de quelqu’un d’autre ce serait plutôt Ben non ?
Amy: Ben n’est pas le père de John, c’est toi et si je pars c’est toi qui va t’occuper de lui non ?
Ricky: Oui
Amy: Donc j’ai besoin que tu sois d’accord, hier t’avais l’air contre
Ricky: J’ai eu tort, tu devrais y aller
Amy: Vraiment ?
Ricky: Oui et tu peu y aller donc vas-y. Si tu restes ici tu vas être malheureuse et je ne veux pas que tu sois malheureuse
Amy: Je vais finir par croire que tu te soucis de moi
Ricky: Je me soucis de toi. Crois moi si tu laisse passer cette chance pour John tu finiras par lui en vouloir et si il pouvait parler il te dirais d’y aller aussi donc vas-y. Je m’occuperais bien de lui, il ira bien. Je resterais même chez toi si tu veux
Amy étonnée: Tu ferais ça ?
Ricky: Oui je le ferais, je ne veux pas mais je le ferais pour toi
Ashley: Tu devrais y aller mais attends je l’ai déjà dis, vas-y
Noah: Vas-y Amy, tu le mérites
Madison: Oui il faut que tu y aille
Lauren: Oui vas-y
Griffin: Ouais vas-y. New-York est une ville superbe
Connor: Tu devrais y aller, il parait que New-York est la ville lumière
Grace: Tu dois y aller, une chance comme ça on en a qu’une
Jack: Vas-y

Pratiquement tout les élèves du lycée disaient à Amy d’y aller, certain sortaient des conneries qui n’avaient ni queue ni tête, ils parlaient juste pour parler sans même se rencontrer des énormités qui sortaient de leurs bouches. En tout cas la plupart des gens l’encourageaient à partir y comprit Ricky, avait-il lui aussi une idée derrière la tête en voulant la protéger du désastre que le secret d’Adrian pourrait provoquer. Amy ne savait toujours rien mais les gens parlent et quand Amy saura ça vaut provoquer un énorme cataclysme


Seattle/Maison des Matthews

Le trajet de San Francisco jusqu’à Seattle fut incroyablement long, tellement long que Kellan et Léah s’endormèrent malgré la radio dans la voiture. Léah c’était endormit contre l’épaule de son frère et quand à ce dernier sa tête basculait sur la banquette arrière du véhicule, une heure plus tard le jeune adolescent sortit de son sommeil mais ils étaient encore sur la route. Finalement quelques heures plus tard la petite famille Matthews arriva devant leurs maison, les déménageurs les attendaient devant leurs camion car les seules à avoir les clefs de la maison sont les propriétaires c’est-à-dire Phillip et Courtney Matthews. Tout la petite famille sortit du véhicule

Phillip: On est arrivé les enfants
Courtney: Où est Léah ?
Kellan: Elle dort, attends je vas la réveillé
Phillip: Merci mon grand
Kellan en murmurant à l’oreille de sa sœur: Léah réveille toi, on est arrive
Léah endormie: Hmmm
Kellan: On est arrivé à la nouvelle maison
Léah en se frottant les yeux: Déjà ?
Kellan: Oui

Léah ouvrit péniblement ses yeux encore endormis, Kellan souria en voyant sa sœur si endormit, il là souleva dans ses bras et il l’aida à descendre de la voiture afin qu’elle ne trébuche pas et qu’elle ne se fasse pas mal puis il ferma la porte du véhicule. Après avoir fermer la porte de la voiture il alla rejoindre ses parents suivit de sa petite sœur qui était à présent bien réveillé. Phillip ouvrit la porte d’entrée grâce à son jet de clef puis il fit face aux déménageurs

Phillip: On va tous vous aide n’est-ce pas ?
Courtney, Léah et Kellan: Oui
Phillip: Par contre on se chargera nous même de la chambre de Kellan
Un des déménageurs: Très bien comme vous voulez Mr Matthews
Phillip: Merci
Kellan: Qu’est-ce que tu traficotes papa ?
Kellan: Tu verras bien p’tit curieux

Kellan lança à son père un regard boudeur et septique à la fois, ,il se demandait bien ce que son père avait en tête et pourquoi il tenait absolument à s’occuper de sa chambre, c‘est vraiment trop étrange en tout cas ça l‘est pour lui. Après plusieurs heures il ne resta que les affaires de Kellan et Nathan et les déménageurs avaient mit les voiles

Kellan: Bon où est-ce que je vais dormir
Courtney: Phillip je te laisse lui annoncer je vais aller faire des courses avec Léah
Kellan: Mais que vous me cacher
Courtney: C’est une surprise
Phillip: Ta mère à raison
Courtney: Finalement je vais attendre que tu es lui est dit avant d’aller faire quelques courses
Phillip:Okay. Kellan ta mère et moi on a beaucoup réfléchit et on pense que maintenant tu es suffisamment assez grand pour
Kellan: Pour ?
Phillip: Pour vivre dans le studio du garage
Kellan sous le choc: Le studio ?
Courtney: Oui
Kellan: Je pensais que vous le donneriez à Nathan quand il viendra à la maison
Courtney: Ton frère aura une chambre mais il a son propre appartement et son indépendance désormais
Phillip: En effet mais tu aura plus besoin du studio que ton frère qui ne viendra surement que de temps en temps
Kellan en souriant: Oh c’est génial, merci, merci, merci beaucoup
Courtney: De rien, dans le studio il y a presque tout, une petit cuisine indépendante avec un mini frigo, un salon et une chambre donc à vous de voir de comment aménager ta chambre. Je te prendrais quelques truc au supermarché pour remplir le mini frigo et les placards
Kellan: Merci maman
Courtney: Je t’en prie mon grand. Léah on y va

Courtney embrassa tendrement son mari et elle prit Léah par la main, la petite monta à l’arrière où elle attacha sa ceinture et Courtney monta sur le siège du conducteur. La voiture quitta l’allée de la maison quelques secondes plus tard, après le départ de Courtney et Léah les garçons se mirent au travail. Ils commencèrent par le lit de Kellan qui est un sommier tapissé avec quatre pieds donc c’était pas difficile à monter suivit du reste du mobilier, ensuite Phillip laissa son fils installer le reste de ses affaires. Lorsqu’il eu terminer Kellan décida d’aller faire un petit tour dans le quartier en attendant le retour de sa mère du supermarché et là il rencontra une fille

La fille: Salut
Kellan: Salut
La fille: T’es nouveau ? Je t’ai jamais vu dans le quartier ?
Kellan: C’est normal, ma famille et moi on vient tout juste d’emménager
La fille: Oh. Au faite je m’appelle Ashley
Kellan: Et moi Kellan
Ashley: C’est un prénom original
Kellan: Oui mais je l’aime bien, c’est hors du commun
Ashley: Bienvenue à Seattle alors
Kellan: Merci
Ashley: Je suppose que tu vas entrer bientôt au lycée donc on se reverra surement là bas
Kellan: Euh…non. Je fais l’école à la maison
Ashley: Oh je sais, tu déteste l’école à ce point ?
Kellan: C’est pas ça, disont ça me convient mieux
Ashley: Je vois ce que tu veux dire enfin je crois
Kellan: En faite je me sens pas bien au lycée, je me sens mit à l’écart, j’ai même l’impression d’être enfermer dans une boite parfois alors l’école à la maison c’est-ce qui est mieux pour moi en plus si je veux je peux trouver du boulot tout en continuant les cours
Ashley: Si seulement je pouvais faire pareil
Kellan: Tu détestes le lycée ?
Ashley: Oui
Kellan: Qu’est-ce qui te plais tant ?
Ashley: Les profs, les élèves, les salles de cours, la sonnerie, les cours et j’en passe
Kellan: Je vois
Ashley: Mais malgré tout je suis obligé d’y aller
Kellan: Tu peux toujours parler de l’école à la maison, moi je l’ai fais et mes parents ont dit d’accord à condition que je m’y donner à fond et c’est-ce que je fais
Ashley: Je sais qu’ils diront non du moins je sens qu’ils diront
Kellan: Tu ne le sauras pas si tu leurs demande pas en plus l’avantage c’est que tu peux faire tes devoirs comme tu veux. Par exemple mois y’a quelques mois je devais faire un exposer sur l’arbre généalogique de ma famille et bien au lieu de pondre des pages et des pages j’ai fais une sorte d’anagramme avec des images des gens de ma famille sur feuille en de dessin assez grande
Ashley: Trop cool
Kellan: Oui. Bon excuses moi je dois y aller, ma mère va pas tarder. A plus
Ashley: A plus, j’éspère qu’on se reverra. Bye
Kellan: Moi aussi, à bientôt

Sur ses mots Kellan rentra chez lui et Ashley en fit de même, Ashley est la première personne qu’il rencontre depuis qu’il est arrivé c’est-à-dire il y a quelques heureuses seulement. Durant les quelques minutes où ils se sont parler Kellan l’a trouvé plutôt sympathique mais un premier contact où une conversation de quelques minutes ne suffit pas à déterminer si une personne est gentille où non où bien si on va devenir amis avec cette tierce personne à l’avenir


Seattle/Chez Jeff


Léo Boykewich était assit à une table avec Ruben Enriquez, il estimait qu’il devait lui dire pour Adrian vu que Ben n’a pas l’air de tellement se soucier d’elle. Amy va partir pour New-York et quelque chose lui dit que Ben ne lui dira rien dans les jours qui précèdent son départ. Adrian est la fille de Ruben et il doit savoir ce qui lui arrive, c’est normal d’ailleurs toute personne seine d’esprit responsable lui en aurait parler et Léo se trouve être cette personne

Ruben: Cindy est persuader que quelque chose va mal avec Adrian. Oh mon dieu, un bébé ?
Léo: Oui. Vous savez ça pourrait être pire ?
Ruben: Vous croyez ? Qu’est-ce qui pourrait arriver de pire ?
Léo: Des tas de choses. Je suis désolé Ruben, je suis autant déboussolé que vous
Ruben: Comment ça a pu arriver, je sais comment c’est arriver mais
Léo: Malgré toutes les précaution qu’ils ont prit c’est arrivé
Ruben: Comment ?
Léo: Un préservatif qui craque et une nouvelle pilule
Ruben: On vient juste de devenir une famille, comment je vais pouvoir annoncer ça à Cindy
Léo: Je ne sais pas Ruben, je n’ai même encore rien dis à Betty. Bon c’est pas pareil parce que ce n’est pas la mère de Ben. Ecoutez je sais que c’est la décision d’Adrian mais je pensais que vous deviez savoir, c’est votre fille
Ruben: Non elle ne doit pas faire ça, on se débrouillera comme on pourra vu la situation mais Adrian ne se fera pas avorter
Léo: Je pense que vous devriez en parler avec Cindy et Adrian
Ruben: Je pense aussi mais je refuse qu’elle mette un therme à sa grossesse
Léo: Je suis désolé d’être qui vous l’est annoncer mais je devais le faire, je sais que Ben va me détester de vous l’avoir dit mais je devais vous le dire, à vrai j’éspérais que vous le saviez déjà
Ruben: J’aurais aimé aussi
Léo: Mais ne dites pas que c’est moi qui vous l’est dit, attendez que votre fils vous le dise

Ruben soupira de désespoir, après tout ce qui c’est passé cette année voilà maintenant qu’il apprend que sa fille de 17 ans et demie est enceinte. Maintenant que c’est dit c’est dit mais désormais il va devoir l’annoncer à Cindy lorsqu’elle rentrera ce qui ne sera pas du tout facile


Villa des Boykewich


Après avoir dîner avec le père d’Adrian Léo rentra à la maison, il va devoir maintenant révéler à son fils qu’il a tout dit à Ruben a propos de la grossesse d’Adrian ce qui va certainement le rendre furieux et en colère mais c’était la bonne chose à faire. A peine rentré chez lui il se dirigea vers la chambre de son fils où il entra lentement, il trouva Ben avec une mine affreuse et par affreuse le mot exact serait plutôt déprimé

Léo: Ta journée c’est bien passé
Ben: Amy part pour New-York
Léo: J’a manqué quelque chose ?
Ben: Elle a été accepté à un programme de musique à New-York et elle part là bas
Léo: Lui as-tu parlé ?
Ben: Non je ne peux, je ne peux pas lui dire qu’Adrian est enceinte et encore moins avant qu’elle parte
Léo: Seulement si tu ne le fais pas quelqu’un d’autre pourrait le faire
Ben: Qui ça ? Hormis Ricky, Grace, Jack et Madison m’ont promit de ne rien dire
Léo: Je ne l’ai déjà dis mais les gens parlent. Il faut que je te dis quelque chose et tu ne vas pas aimer, tu vas surement me détester
Ben: Je pourrais jamais te détester, tu es mon père
Léo: J’ai tous dis à Ruben
Ben: QUOI ?
Léo: J’ai tout dis à Ruben, je lui dis qu’Adrian était enceinte et que tu était le père de ce bébé
Ben furieux: Comment t’as pu faire ça ?
Léo: Il devait savoir
Ben: Non ça ne concernait qu’Adrian, qu’Adrian et moi et Amy. Bon sang papa
Léo: Je devais le faire, il devait savoir, c’est sa fille

La réaction de Ben était prévisible, il était furieux et en colère mais Léo savait que c’était la meilleure chose à faire et que Ruben devait être mit au courant. Ben était désormais encore plus désespéré car plus les gens savent plus il y a un risque de fuite quelque part et il ne voulait pas qu’Amy le découvre et encore moins le lui dire, à vrai dire si c’était possible il voudrait pouvoir ignorer la réalité


Maison des Juergens

Comme tout les soirs depuis la conciliations qui a permit à Ricky d’avoir John le week-end, ce dernier vient dire bonne nuit à son fils tout les soirs car c’est important pour John et heureusement Amy est d’accord. Pour être honnête depuis la fameuse médiation devant le juge les relations entre Ricky et Amy sont moins tendus, ils sont amis à présent. Ce soir Ricky est resté un peu plus longtemps que prévu, il est plus de minuit et il est toujours là, lorsqu’il entre dans la chambre d’Amy il voit cette dernière s’activer à ranger les jouets de John

Ricky: Il est tard, il est presque minuit. Je dois y aller
Amy: Je sais, je veux juste que tu sache où se trouve les choses de John
Ricky en souriant: Je sais où elle se trouve, je suis ici presque tout les jours enfin les soirs
Amy: J’arrive pas à croire que tu es accepter de rester ici pendant un mois avec ma famille de fou
Ricky: Toutes les familles le sont un peu non pas que la tienne le soit. John te manquera mais je te promet de lui parler de toi tout les jours
Amy curieuse: Et tu lui diras quoi sur moi ?
Ricky: Je lui dirais que sa mère l’aime plus que tout au monde, je lui dirais à quel point tu lui manques mais que ça va vite passer et qu’il te retrouvera très bientôt. Il ira bien, au faite qui t’emmènes à l’aéroport demain ? Tes parents ?
Amy: Non c’est Ben. Enfin son chauffeur

Ricky dans ses pensées: Bah voyons

Ricky: Okay. Même si je reste ici la semaine avec John je tiens à le prendre chez moi pendant week-end ainsi que dans la maison de ma famille comme on l’a convenu
Amy: Je sais mais tu pourrais rester le week-end si tu voulais
Ricky: Non
Amy avec un regard suppliant: S’il te plais
Ricky: Je pourrais l’envisager
Amy: S’il te plais
Ricky: Okay Amy, je vais y réfléchir
Amy: Tu promet d’y penser
Ricky: Oui, j’espère juste survivre ici pendant un moi entier. Si ça compte pour toi je veux bien essayer
Amy: Merci, merci, merci je t’aime
Ricky surpris: Tu quoi ?
Amy: Comme un frère, comme un ami, comme le père de mon bébé avec qui je ne veux pas être.
Ricky: Merci
Amy: Je suis avec Ben, j’aime Ben
Ricky: Je sais
Amy: Vraiment ?
Ricky: Oui pourquoi ?
Amy: Je sais pas, depuis le soir de l’anniversaire de John t’es bizarre
Ricky: Comme tu l’as dis c’était une erreur
Amy: Pour toi aussi s’en était une hein ?
Ricky: Peu importe que ce le soit où pas
Amy: Si ça compte
Ricky: Comme tu l’as dis tu es avec Ben, ça n’a pas d’importance que je pense que se soit une erreur où non ce qui est arrivé entre nous ce soir là

Vient-il d’admettre que pour lui ce baiser n’était pas une erreur, en effet Ricky ne regrettait pas qu’Amy l’est embrasser et qu’il l’est embrasser en retour. Pour lui il ne voyait pas ça comme une erreur mais il a aidé Amy à se remettre ave Ben, bien sur cela ne veut pas dire qu’il est amoureux d’elle mais seulement qu’il ne voit pas ce qui c’est passé entre lors de l’anniversaire de John comme une erreur. Si Ricky était vraiment méchant il aurait révéler le secret d’Adrian à Amy mais non seulement ce n’est pas à lui de lui dire mais à Ben et il ne veut pas être celui qui lui brisera le cœur

_________________




Connor was born to fight evil forces, he was born of the union of two vampire and his destiny is to become a champion, the savior of mankind but also a glimmer of hope for the new generation

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oth-rpg.pro-forums.fr
Mel23
Admin
avatar

Messages : 1251
Date d'inscription : 25/07/2010

MessageSujet: Re: All Things Happen For A Reason [TERMINER]   Sam 26 Nov - 9:39

CHAPITRE 5.






Courtney, Phillip, Kellan,
Léah, Damon, Zoé,
Rachel, Ashley, Anne,
Noah, Léo, Amy,
Ben, Henry & Alice


Seattle/ Villa des Matthews

Aujourd'hui est une journée ordinaire chez les Cooper, un jour comme un autre qui s’écoule depuis leurs emménagement à Seattle. Les rayons de lumière perçaient faiblement à travers les rideaux de la chambre de Kellan, un signe que la journée devait déjà être bien avancée. Il ouvra difficilement un œil qu'il referma tout de suite puis il ouvrit l'autre œil qu'il referma aussitôt et finalement il ouvrit toujours aussi péniblement ses deux yeux. Hier soir Kellan était très fatigué alors il est aller se coucher une heure après le dîner et il c'est endormit tout de suite,le jeune Matthews a merveilleusement bien dormit, beaucoup trop même. Toujours allonger sur le côté droit il se tourna sur le dos et il s'étira, histoire de se sortir de son sommeil encore un peu présent il se frotta les yeux avec ses mains, quelques minutes plus tard il se leva et il fit son lit.

Après avoir fait son lit il alla prendre des vêtements et des sous vêtements et il alla prendre sa douche, ça ne fait que deux jours qu’il a emménager dans son petit studio et il s’y sent parfaitement bien. Il a prit ses marques et se parfaitement à l’aise seulement il ne reste pas cloîtré dans le studio non il fait parfaitement partie de la vie de famille car même si la solitude ne le gêne pas il aime être près de sa famille car à ses yeux ils sont tout pour lui Après avoir prit sa douche et s’être habille Kellan alla prendre son petit déjeuner, des céréales avec du lait ainsi qu’un verre de jus d’orange. Après avoir prit son petit déjeuner Kellan descendit du studio du garage pour aller à l’intérieur de la maison où il retrouva ses parents ainsi que sa sœur

Courtney & Phillip: Bonjour mon grand
Kellan: Bonjour maman, papa
Léah: Bonjour Kellan
Kellan: Salut mini crevette
Léah: Hey
Kellan: Bonjour ma petite sœur adoré que j’aime très fort, ça te va comme ça Léah
Léah: J’en demandais pas tant
Kellan: Sinon bien dormit ?
Léah: Ouais super et toi
Kellan: Bien aussi
Courtney: Nous aussi
Phillip: Tu veux quoi comme p’tit déjeuner ?
Kellan: J’ai déjà déjeuner papa, désolé
Phillip: Oh, je savais pas. T’as pas à être désolé mon grand
Léah en s’adressant à son frère: Tu sais quoi ?
Kellan: Non mais tu vas me le dire petite chipie
Léah: J’ai fais super rêve cette nuit
Kellan en s‘asseyant à côté de sa soeur: Ah ouais. T’as fais quoi comme rêve ?
Léah: Je m’en souviens plus
Kellan amusé: Et comment tu peux savoir si il était super si tu ne t’en souviens plus ?
Léah: J’en ai l’impression et je me sens de super humeur
Kellan: Oh, c’est sur que si t’es de super humeur et que t’as l’impression d’avoir fait un rêve génialissime alors c’est que ça doit être le cas
Léah: T’es pas gentil te moquer de moi
Kellan: Je plaisantais Léah, je te le promets

Kellan caressa le nez de sa petite sœur du bout de son index droit en esquissant un sourire, décidément sa petite sœur avait le dont de le faire sourire aux premières lueurs de l’aube sauf que la matinée avait déjà bien commencer depuis quelques heures. Dans la cuisine des Matthews c'était tout les jours pareil, Courtney se levait toujours en premier pour préparer le petit déjeuner pour sa petite famille. Le repas variait tout les jours, des fois des crêpes, des fois des gaufres où du pain grillés accompagné de jus d'orange, en faite ça dépendait de ce qu'il y avait sur la table et si il y en a qui son pas content ils sont libres de se préparer eux même leurs petit déjeuner cependant personnes ne c'est jamais plaint. Après le petit déjeuner chacun partit vaquer à ses occupations

Courtney: Aller Léah va chercher ton sac c‘est l‘heure d‘aller à l‘école
Léah: Déjà ?
Courtney: Oui ma puce. Tu fais un bisous à ton père et ton frère avant
Léah en fesant un gros bisous à son père: Je t‘aime très fort papa
Phillip en embrassant le front de sa fille: Moi aussi ma princesse, à ce soir
Léah: A ce soir
Kellan: A mon tour ?
Léah embrassant également son frère très fort: A ce soir Kellan
Kellan en embrassant la joue de sa sœur: A ce soir Léah, travaille bien à l‘école. Je t‘aime p‘tite sœur ne l‘oublie jamais
Léah: Promis. Moi aussi grand frère
Courtney: Allez zou en route

Léah descendit de sa chaise en prenant appui sur ses mains sur le comptoir et elle coura dans le salon chercher son cartable et mettre sa veste, Kellan tourna la tête et il regarda sa sœur courir dans le salon avec un petit sourire amusée aux coins des lèvres. Courtney embrassa tendrement son mari et elle salua son fils car ce dernier n’aime pas trop qu’on l’embrasse comme si il avait quatre ans. Le père de Kellan ne tarda pas partir travailler lui aussi, Kellan lui quand à lui il resta à la maison pour faire ses devoirs, l’école à domicile il a promit à ses parents de s’y donner à fond et c’Est-ce qu’il fait depuis qu’il a commencer


Seattle/ Université Locale

Damon Salvatore est un jeune homme de vingt ans est l’un des plus jeune milliardaire de cette ville, le second c’est son petit frère Noah. Oui vous avez bien entendu les frères Salvatore sont milliardaires, suite au décès de leurs parents il y a dix ans environ et le décès de leurs oncle il y a un an ils ont hérité d’une fortune colossale fesant deux des milliardaire mais ils n’ont pas le droit de toucher à leurs héritage avant l’âge de 22 ans, c’est une condition non négociable dans le testament de leurs parents mais aussi dans celui de leur défunt oncle Zack. A la mort de Zack Damon est devenu le tuteur légal et officiel de Noah, afin de subvenir à leurs besoin Damon a du trouver du travail. Par je ne sais quel miracle il c’est engager dans une maison de mode très réputé en tant que mannequin cependant ça lui permet également d’observer et d’apprendre aux quotidien faut dire que Damon a tout les avantages physiques pour le métier de mannequin, il est grand, musclé et niveau corpulence il est dans la moyen général mais ce qui se remarque le plus chez lui c’est ses yeux. Des yeux d’un bleu perçant, en bref il a tout pour plair et il c’est très bien user de son charme naturel quand il le faut enfin quand le jeune Salvatore estime qu’il le faut


Aujourd’hui était un jour comme un autre pour le jeune Salvatore, une journée de cours banale comme tant d’autre enfin c’est-ce qu’il pensait en se levant ce matin ainsi que le reste de la journée qui vient de s’écouler. Damon venait à peine de sortir de l'Université, il marchait d’un pas ni rapide ni lent sur le campus mais tout à coup il vit une fille qu’il avait croiser plus tôt dans la matinée, cette dernière était dos à lui tout comme ce matin. Damon ne pouvait pas voir son visage. La fille n’était pas beaucoup plus âgé que lui, elle devait avoir dans les 21 ans et elle avait de long cheveux brun


Damon: Tu dois être la nouvelle ? Je m'apelle Dam...

Les paroles du jeune homme se figèrent dans les airs lorsque la jeune femme en question se retourna vers lui. Ses yeux s‘agrandèrent comme des billes, il était comme figer dans le sol, comme si le temps c‘était arrêter autour de lui. .....Zoé ? Son cœur se mit à battre comme si il voulait s'échapper de son corps. Ça, il ne l'avait pas vu venir

Figée, stupéfaite, étonnée, voici dans quels états se trouvait la jolie et jeune Zoé Davis. Damon, le Damon qu'elle a aimé, aimé passionnément et inconditionnellement. Était-ce vraiment lui? Oui sans aucun doute, Zoé pouvait le reconnaître entre mille, cheveu brun, yeux bleu perçant. Alors là...elle ne savait pas quoi dire et elle n'arrivait pas à parler non plus. Aucun son ne sortait de sa bouche de la jeune femme .... deux ans se sont écoulés et aujourd'hui ils se retrouvaient enfin...Ils en étaient tous les deux sous le choc ....

Damon était bouche-bée. Zoé, sa Zoé, l'amour de sa vie se tenait en face de lui et il ne savait pas du tout comment réagir. Devrait-il faire comme si les deux années qui se sont écoulés n'avait pas été pénibles et douloureuses ou devrait-il seulement laisser ses sentiments l'emporter et la prendre dans ses bras? Il était perdu, désorienté. La fille qu’il aimait était là, devant lui à attendre, et lui il restait planté comme un idiot à rien faire, son cœur battait la chamade. Juste à y penser, qu'elle soit ici dans la même université que lui, le rendait fou de joie. Pour lui, le soleil brillait au plus fort en ce moment. Si les gens les voyaient ils pourraient dire qu'il se sont regardé que quelque secondes.. mais pour Damon c'était une éternité. Il ne pouvait se résoudre à détourner les yeux de Zoé, elle le captivait, l'amenait dans un autre monde où il ne c'était jamais quitté. Il cessait de répéter son nom dans son esprit, mais cette fois aucun son ne sorti de sa bouche. Il soupira. Le choc était-il trop fort pour lui? L’amour rendait aveugle, non muet. Il réessaya.

Damon: Que fais-tu ici? Je croyais que t’étais à Boston que t’avais quitté la région pour de bon il y a deux ans

Damon croyait qu’elle l’avait oublié, abandonné, qu’elle s’était trouver un homme mieux que lui. Des hommes célibataires c’est pas ce qui manque, pourquoi serait-elle resté pour un simple lycéen, c’est certain qu’elle peut trouver mieux? Leur regard plongé l’un dans l’autre. À la regarder dans les yeux Damon se laissait porter à croire que la Terre arrêtait de tourner, qu’il était au paradis, qu’elle était la femme de sa vie


Damon dans ses pensées: Tu l’as perdu mon vieux. Elle n’est plus ta copine maintenant

Damon se détestait pour avoir eu une pensée comme celle-ci, il se détestait de l’avoir laissé partir, de l’avoir quitté il y a deux ans mais elle rêvait d‘aller à Boston et lui sa vie était ici à Seattle. Son rêve à lui c‘était Zoé mais ils avaient des rêves différents et elle a préféré rompre plutôt que de s‘accrocher à leurs histoire et Damon n‘a pas su trouver les bon mots pour la convaincre de ne pas renoncer à leur histoire. Damon remarqua qu’il l’avait un peu blessé avec sa réaction, aurait-il fallu qu’il opte pour la deuxième option : suivre ses sentiments? Son cœur balance, d‘un côté il meut d‘envie de l‘embrasser et de lui crier son amour mais d‘un autre côté il s‘y refuse de peur de souffrir à nouveau. Mais la question est : Est-ce que elle, elle ressent toujours la même chose? Cela faisait tout de même deux longues années. Quelques E-mail par-ci et coup de fil par-là rien de plus. Il voudrait lui dire ce qu’il ressent à cet instant précis. Il voudrait qu’elle sache à quelle point il a souffert durant ces années, mais il jugeait c’était trop tôt, et se grondait intérieurement pour ça.

Il sorti de son petit paradis, comment allait-il faire pour entamer la conversation, pour briser la glace ?


Si on lui avait dit qu'elle retrouverait Damon ce jour-ci, à l'université Zoé ne l'aurait sans doute pas cru, ou tout du moins, elle aurait été très curieuse de savoir si elle le verrait vraiment, pourtant Damon était bien présent face à elle. Zoé ne savait pas quoi dire, ni même comment se comporter et apparemment, elle n'était pas la seule. Ce qui était tout à fait compréhensif, ils ne s'étaient pas vu depuis deux ans et du jour au lendemain, ils se retrouvaient comme ça, sur le campus de l‘université. Mais tout comme Damon Zoé ne pouvait plus détacher son regard du sien, il lui avait tellement manqué. Plus rien n'existait autour d'eux, Zoé ne voyait que Damon et rien d'autre, elle n'avait qu'une seule envie, c'était d'aller dans ses bras, le sentir contre elle, peut-être histoire de se dire qu'elle n'était pas en train de rêver, qu'il se tenait bien devant elle. Mais est-ce que cette envie était partagé? Peut-être que Damon avait refait sa vie et qu'il était aujourd'hui en couple avec quelqu'un, peut-être même qu'il avait des enfants, et il ne voulait sans doute plus revoir Zoé après deux ans d'absence... Zoé se posait tout un tas de question à ce moment là, ce qui la stressait énormément. Tout l'espoir qu'elle avait fondée dans leurs retrouvailles pouvait s'effondrer en l'espace de quelque secondes. C'est alors que Damon tenta de prendre la parole en lui demandant ce qu'elle faisait ici, à Seattle et dans cette université. Il croyait qu‘elle était à l‘université de Boston, elle avait quitté la ville pour de bon il y a deux ans !

Zoé: J’avais envie de changer d’air

Ce n'était pas la seule et surtout la principale raison de son retour, mais pour le moment, ne sachant pas où ils en étaient tous les deux, elle préférait dire qu'elle était de retour pour changer d‘air, et puis ce n'était pas totalement faux. De plus, pour être honnête la précédente réaction de Damon l'avait quelque peu déçu, elle c'était imaginé des retrouvailles plus joyeuses, dans sa tête. Damon aurait été heureux de la revoir, il l'aurait serré dans ses bras et aurait laisser ses sentiments parler....Mais n'était-ce pas plus mal ? Dévoiler ses sentiments aussi rapidement serait assez risqué tant qu'ils n'auront pas eu de discutions sérieuse quant à leur couple. Jusqu'ici l'ambiance était assez tendue

Damon en haussant un sourcil: Ah bon ? Moi qui croyait que Boston était ton rêve
Zoé: Ça l’était du moins en partie
Damon: Et l’autre partie
Zoé: C’est compliqué
Damon: Compliqué, compliqué. D’accord. Sinon tu es venu seule ?
Zoé avec un sourire malicieux aux coins des lèvres: Je suis célibataire et toi ?

Ils y étaient ! Ils en n'ont mit du temps! Grâce à la question détourné de Damon, ils étaient enfin entrés dans le vif du sujet. Zoé avait attendue cette discussion depuis la minute où elle a revue Damon et même bien plus c’est-à-dire il y a quelques minutes, toutefois, elle redoutait quand même sa réponse ; et si elle était négative ? Pourquoi toujours négatif ! Et si elle était positive

Damon: Oui moi aussi. Qui voudrait bien de moi ?
Zoé: Toutes filles qui se retournent sur ton passage
Damon: Elles sont surtout intéresser par mon compte en banque
Zoé: Pas moi, je l’ai jamais été
Damon: Je sais. Je n'aurais jamais pensé te revoir. Je suis content que se soit arrivé. Tu m'as sérieusement manqué Zoé
Zoé: Toi aussi Damon tu m’as manqué
Damon: T'étais la seule qui me comprenait et qui m’ai vraiment aimer pour qui j'étais. Tu sais, je te connais par coeur. Je sens bien que tu me caches quelque chose à propos de ton arrivée ici
Zoé: Et c’est toujours le cas. Pour être totalement honnête, j‘avais réellement besoin de changer d‘air, mais si je suis de retour à Seattle c’est pour une tout autre raison. Il y a plusieurs semaines, j'ai appelé ton frère et il m’a apprit que vous viviez toujours ici. Voilà pourquoi je suis de retour
Damon surpris: Tu..est de retour pour …. Moi
Zoé: Oui
Damon en esquissant un sourire: Mon frère a beau me taper sur les nerfs par moment je l’adore et particulièrement en cet instant
Zoé: C’est un chouette garçon, il tient de son frère
Damon: C’est vrai que c’est un gamin génial sur qui on peut compter et à qui on peut se fier
Zoé: Comme toi
Damon: Zoé je suis désolé de t'avoir laisser partir, de ne pas m’être suffisamment battu pour toi, pour nous. C'est de ma faute si nous en sommes là. Je n'aurais jamais dû te laisser partir
Zoé: Non Damon, c’est pas ta faute, c’est la mienne. J’aurais du croire d’avantage en nous mais j’ai baisser les bras, trop vite
Damon: Non j’aurais
Zoé: On est peut être un peu responsable tout les deux
Damon: Oui peut être….. où peut être pas

Seulement quelques minutes passés auprès d'elle et Damon était déjà à l'aise comme il l'était il y a deux ans. Plus de gêne, plus de surprise, seulement elle et lui. C'est comme si ils avaient reprit là où ils en étaient avant son départ pour Boston il y a deux ans, sauf pour le fait qu'ils ne sont plus ensemble. Damon avait encore du mal à croire qu'elle était là à ses côtés mais il se demande si c’est la toute dernière fois qu'il se sent comme ça, comme si ces deux dernières années n’étaient qu’un mirage, comme si elle n’était jamais partie. Une chose est sur il ne veux plus la laissé partir, à vrai dire il là veut elle pour toujours mais Damon sait au fond de lui-même que ce ne sera pas facile. Zoé et Damon se fixaient toujours dans les yeux comme si le monde avait cesser d’exister autour d’eux


Seattle/Grant Infant School


Grant Infant School est l’école maternelle qui accueil les enfants âgé entre trois et six ans, Léah Matthews fait justement partie de ses enfants là depuis seulement aujourd’hui, elle la petite nouvelle. Ses parents sont encore au travail alors c’est son frère qui devait venir la chercher, en effet Kellan Matthews arriva sur sa moto sur le parking de l’établissement réservé aux parents d’élèves. Le jeune adolescent coupa le moteur et il rangea les clefs de sa moto dans la poche de son pantalon et il descendit de son véhicule sur deux roues, avec son casque sous le bras il se dirigea vers l’entrée de l’école en suivant les parents d’élèves. Une fois devant la classe de Léah, la classe des moyen il chercha sa sœur du regard mais la maîtresse Mlle Rachel Hampton remarqua cet adolescent qui semblait regarder les élèves du regard

Mlle Hampton: Qui êtes vous jeune homme ?
Kellan: Kellan Matthews
Mlle Hampton: Oh vous êtes le frère de Léah ?
Kellan: Oui, mes parents sont encore au travail donc c’est qui suit venu chercher ma sœur
Mlle Hampton: Okay mais vous devriez être au lycée à cette heure ci
Kellan: Oui sauf que je faire l’école à la maison
Mlle Hampton: Tout seul ?
Kellan: Oui
Mlle Hampton: C’est de la folie, vous devriez avoir un professeur à domicile
Kellan: Non je me débrouille très bien tout seul
Léah en courrant dans les bras de son frère: Kellannn
Kellan en soulevant sa sœur dans ses bras: Hey salut pt’tite fripouille
Léah: T’es venu me chercher ?
Kellan: Oui, maman est encore au travail et papa aussi
Léah: T’es venu à pieds depuis la maison ? Ça fait loin quand même
Kellan: Non je suis venu en moto
Mlle Hampton: Je ne peux pas vous laisser emmener une enfant de cinq ans sur un engin pareil, c’est beaucoup trop dangereux
Kellan: Alors primo je suis un bon conducteur, deuzio c’est pas la première fois que j’emmène où je ramène ma sœur en moto et tertio elle adore ça n’est-ce pas Léah ?
Léah: Ouais
Mlle Hampton: Vous avez un casque supplémentaire ?
Kellan: Évidement, je suis pas irresponsable à ce point là
Mlle Hampton: Bon, je te dis à demain Léah
Léah: A demain maîtresse

Léah salua de sa main de libre sa maîtresse, son autre bras s’accrochait fermement au cou de son frère mais quelques secondes plus tard Kellan reposa sa sœur au sol mais il prit sa main dans la sienne puis ils se dirigèrent vers la moto du jeune adolescent. Quelques minutes plus tard la fameuse démarra s’éloigna du parking avec à bord Kellan avec derrière lui Léah qui avait ses petits bras autour de la taille de son frère, elle les resserra comme si elle s’accrochait désespérément à lui


Seattle/Maison des Juergens/ Dans le quartier

Le trajet entre l’école maternelle de Léah et celui de la maison des Matthews n’était pas très long, le jeune adolescent qui était au volent fut obliger de ralentir et de freiner Devant lui se trouvait Ashley Juergens accompagnait d’une dame aux cheveux roux, il supposa que c’était vu la ressemblance flagrante qu’il y avait. Kellan freina donc lentement, il ne pouvait pas se permettre de faire des cascade en freinant d’un coup sec avec une enfant de cinq ans derrière lui, ce sera de la folie et de l’inconscience pure

Ashley: Kellan, salut
Kellan en hautant sa visière: Salut
Anne en s’adressant à sa fille: Ashley tu connais ce garçon ?
Ashley: Oui, il a emménager avec sa famille dans la villa qui a été récemment vendu
Anne: Oh
Ashley: Kellan voici ma mère Anne Juergens
Kellan: Enchanté madame, je m’appelle Kellan Matthews et elle c’est ma petite sœur Léah
Anne: De même
Léah en fesant coucou de sa main: Bonjour
Anne: Bonjour. Vous avez emménagez quand ?
Kellan: Hier
Léah: Ouais et Kellan a eu l’appartement du garage
Kellan: Tu savais bien que papa et maman ne te le donnerais pas, t’as que cinq ans et puis c’est moi l’aîné je te rappelle
Léah: Non c’est Nathan
Kellan: Moi je pensais qu’il le laisserais à Nathan mais il est marié et il a son propre appartement, tu t’en souviens
Léah: Oui
Anne: Tu as un appartement ? Quel âge as-tu ?
Kellan: J’ai 16 ans bientôt 17. Non c’est pas un appartement c’est studio tout aménagé, cuisine, frigo, salle de bain, télé et un lit enfin mon lit
Anne: Donc c’est un appartement
Kellan: Non un studio, mes parents ont estimé que j’étais assez grand et assez responsable pour m’autoriser à y vivre
Ashley: Moi je vis bien dans la pièce qui était autrefois celle du garage
Anne: Ton père là transformer en chambre, pas en studio. C’est différent Ashley
Kellan: Pas tellement vous savez sauf que ça doit être un peu plus grand c’est tout
Anne: Sinon tes parents t’ont inscrit dans quel lycée ?
Ashley: Aucun, il fait l’école à la maison
Anne: Vraiment ?
Kellan: Oui, ça me convient mieux. Je peux travailler le reste du temps et j’ai pas de profs qui vient me surveiller toutes les trois secondes
Anne: Normalement il y a quelqu’un pour superviser ça non ?
Kellan: Pour ce qui veulent oui mais moi je m’en sors très bien tout seul par contre je devrais aller au lycée une fois par semaines pour passe un test de niveau, histoire de voir si j’atteins le même niveau d’apprentissage que ceux qui sont scolarisé au lycée
Ashley: T’as trop de la chance de rester chez toi au lieu d’aller au lycée
Kellan: Détrompes toi je reste pas à la maison du matin au soir, je fais mes cours et mes devoirs et je travaille enfin je travaillais quand je vivais à San Francisco. Là je vais devoir retrouver du boulot et je compte me réinscrire dans un club d’art martiaux
Ashley: Tu pratiques le kung-fu comme Jackie Chan
Kellan: Oui ainsi que toutes sortes d’arts martiaux
Anne: Tu en fais depuis longtemps ?
Kellan: Dix ans environ
Ashley: Tu dois être super doué
Kellan: Je me débrouille assez bien sans vouloir me venter. Je suis désolé, faut qu’on rentre. La petite puce doit avoir faim
Léah: Je confirme, j’ai faim
Kellan: Allons-y. On se reverra surement dans le quartier où peut être au lycée Ashley

Ashley esquissa positivement, Kellan remit la visière de son casque et il refit démarrer sa moto car il avait couper le contact durant le temps de sa brève conversation avec Ashley et sa mère. La moto s’éloigna au bout de quelques secondes en direction de chez lui qui n’est qu’à quelques pas de chez les Juergens


Seattle/Manoir des Salvatore

Chez les frères Salvatore c’était la fin de journées autant pour Damon que pour Noah, le cadet de la famille était installé dans le canapé du salon avec une bière à la main en train de regarder un film sur l’écran plasma. Il avait fait ses devoirs et donc il pouvait se détendre devant un bon film de série fantastique, en particulier sur les vampires. Et oui monsieur grincheux numéro deux est un fan de ce genre de film où de series, son film préféré c’est Twilight. L’histoire parle d’un vampire et d’une humaine qui tombe amoureux l’un de l’autre mais leurs amour doit surmonter beaucoup d’épreuve avant de s’unir pour l’éternité

Damon en se servant un ver de scotch: T’es déjà rentré ?
Noah: Et toi tu bois déjà ?
Damon: Mêle toi de tes affaires frangin
Noah: Et en plus t’es de mauvaise humeur, la soirée promets d’être intéressante
Damon en soupirant: Je ne suis pas de mauvaise humeur
Noah: T’as pourtant tout du mec qui est de mauvaise humeur
Damon: J’ai juste eu une longue journée
Noah: Comme tout le monde fréro
Damon: Disons que la mienne a été riche en émotion intense
Noah en plaisantant: Quoi y’a une fille qui t’as assommé de ses charmes charnelles
Damon: Et en plus tu te crois drôle
Noah: Oh ça va, soit pas si susceptible
Damon: C’est pas le cas
Noah: D’habitude c’est toi le comique de la famille, toujours prêt à lâché une bonne blague rien que pour narger où charier ton p’tit frère
Damon: Je sais mais aujourd’hui c’est pas le jour
Noah: J’avais deviné. Qu’est-ce qui t’arrive ?
Damon: Rien
Noah: Mais bien sur et moi je viens d’une autre planète
Damon: Bah dis donc t’as du répondant aujourd’hui, à croire que tu déteins sur moi
Noah: T’es mon frère crétin. Allez dis moi ce qui cloche ? Je suis ton frère, je peux sans doute comprendre non ?
Damon: J’ai revue Zoé
Noah: Zoé qui ?
Damon: Zoé mon ex
Noah: Attends la Zoé d’il y a deux ans, celle qui t’as brisé le cœur en morceau ? Celle que t’aimait comme un dingue ?
Damon: T’en connais beaucoup des Zoé avec lesquelles je sois sortis
Noah: Non
Damon: Alors réfléchis avant de sortir des âneries pareil. Oui la Zoé qui m’a quitté pour partir à Boston, celle que j’aimais comme un fou
Noah: Désolé
Damon: C’est rien
Noah: Alors ?
Damon: Alors quoi ?
Noah: Fais pas l’autruche
Damon: De quoi tu parles ?
Noah: Ça t’as fais quoi de là revoir ?
Damon: Oh ça
Noah: Ouais
Damon: Et bien….c’était intense
Noah en levant un sourcil: Intense ?
Damon: Oui
Noah: Tu revois la fille que t’aimais comme un dingue après deux années d’absence et tout ce que tu trouves à me dire quand je te demande ce que ça t’as fais de la revoir tu me dis que c’était intense
Damon en buvant son verre: Oui et alors ?
Noah: Et alors ?
Damon: Tu vas quand même répéter toutes les paroles qui sortent de ma bouche ?
Noah: Non
Damon: Pourtant c’est-ce que tu fais
Noah: Je suis simplement étonné
Damon: De quoi ?
Noah: De ta réaction
Damon: Par rapport à quoi ?
Noah: A Zoé. Je pensais que tu serais plus secoué
Damon: Et pourquoi ça ?
Noah: C’était l’amour de ta vie, t’aurais donné ta vie pour elle
Damon: Bah faut croire que c’était pas notre destin d’être ensemble
Noah: Depuis quand toi tu crois au destin. Ta philosophie c’est qu’on est nous maître de notre propre destin
Damon: Tu vois ce que je veux dire quand je dis qu’on était des destiné à être ensemble
Noah: Ouais mais ton manque de réaction m’étonne, ça m’inquiète même
Damon: J’ai tourné la page c’est tout
Noah: C’est ça oui, prends moi pour un idiot en plus
Damon: Je t’assure
Noah: Arrêtes de mentir, je sais que tu l’aimes encore
Damon: Non c’est faux
Noah: Alors pourquoi tu gardes toujours une photo de vous deux dans ton porte feuille
Damon étonné: Comment tu sais ça toi ?
Noah: L’autre jour quand on est allé mangé au MacDo quand tu as payé j’ai vu la photo
Damon: T’es un p’tit curieux toi
Noah: Non mais ne viens surtout pas me dire que tu l’aimes plus sinon t’aurais pas garder cette photo et en particulier dans ton porte feuille
Damon en soupirant: Bon d’accord je l’aime encore
Noah: J’en étais sur
Damon: Maais ça ne change rien
Noah: Tu rigoles hein ?
Damon: Non, elle et moi on est plus ensemble
Noah: Fais en sorte que vous vous retrouviez
Damon: Je ne suis pas sur que ce soit ce qu’elle désire
Noah: Peut où peut être pas. Tu sais je doute qu’une fille qui n’est plus de sentiments pour son ex revienne dans la ville où elle a vécu seulement pour changer d’air
Damon: T’es au courant qu’elle …
Noah: Qu’elle est revenu pour toi en partie ?
Damon: Oui
Noah: Oui j’suis au courant
Damon: Pas étonnant puisque tu lui as dit qu’on vivait encore ici
Noah: Alors elle te là dit ?
Damon: Oui, et à ce propos je te remercie fréro
Noah: Pourquoi ?
Damon: Pour lui avoir dit
Noah: De rien
Damon: Justement à ce propos, pourquoi t’as fais ça ?
Noah: Pour toi, tu l’aimes encore et je parie qu’elle aussi sinon elle serait pas là. Tu sais elle aurait pu aller n’importe où dans n’importe quelle ville mais quand je lui ai dis qu’on vivait encore ici tout les deux elle a décidé de revenir dans sa ville natale, ne me dis pas que tu penses que c’est un pur hasard ?
Damon: Ça pourrait l’être
Noah en se levant du canapé: Tu le penses vraiment ?
Damon en buvant son verre de scotch: Non
Noah: Alors reconquéris là à nouveau, je parie qu’elle n’aura rien contra au contraire
Damon: Tiens en parlant d’amour, comment va Eléna ?
Noah: J’suis pas amoureux contrairement à toi
Damon: Mais elle te plais, elle ne t’ai pas indifférente tu aurais pas accepté d’aller manger une pizza avec elle
Noah: Euh….
Damon: Pourquoi ne pas admettre qu’elle te plais ? J’ai bien admis que j’aimais toujours Zoé
Noah: Okay, c’est vrai elle me plait
Damon: A la bonne heure. Enfin, c’était pas trop tôt

Sur ses mots Damon émit un rire amusé, Noah souria tout timidement et géné. C’est vrai qu’Eléna lui plaisait, elle ne lui était pas indifférent. Alors nous avons d’un côté Damon toujours amoureux de son ex petite amie qu’il vient de revoir après deux années d’absence. De l’autre côté nous avons Noah qui est attiré par Eléna Cooper, une fille du lycée qui ne lui est pas insensible. Décidement l’année commence bien pour les frères Salvatore, que leur réserve-t-il d’autre ? Seul l’avenir le dira


Seattle/Dans la voiture de Ben devant l’aéroport

Aujourd’hui est le grand jour pour Amy Juergens, le jour de son départ de Seattle pour New-York. Elle est si excitée d'aller là bas faut dire c‘est un peu normal, c‘est quand même New-York. Elle a accepté dans ce programme de musique parmi tout les étudiant du pays, ce qui pourrait éventuellement là conduire à Julliard quand elle terminera le lycée. Ce fut une décision de toute dernière minute d’accepter l’opportunité d’y aller parce qu‘elle a un enfant et un travail mais c'était une occasion qu’elle ne pouvait pas laisser passer,ses amis et sa famille ont été tout fait pour qu’elle puisse y aller.

Ricky a même accepter après beaucoup d’hésitation de rester chez les Juergens pour prendre soin de John mais le week-end il fera comme c‘était prévu c’est-à-dire prendre John le week-end chez lui où de l‘emmener voir sa famille. Maintenant qu’Amy a arrêter de détester Ricky pour ce qui c’est passé entre eux aux camp de musique il y a deux ans elle c’est rendu compte qu’il n’est pas si mauvais qu’elle le pensait au contraire, depuis quelques temps ils s’entendent beaucoup mieux et c’est super non seulement pour John mais aussi eux car ça devenait épuisant de le détester surtout que pour faire un enfant il faut être deux donc Ricky n’est pas le seul à blâmer pour ce qui est arriver

Bref ce matin Amy est aller déposer John à la crèche, elle aurait aimé avoir plus de temps pour lui faire un gros calin avant de partir mais elle mais elle ne pouvait pas et en plus elle ne voulait pas qu‘il là voit avec une valise à la main, elle préfère lui dire au revoir comme tout les matins quand elle le dépose afin de ne pas le contraire. Amy ne sait pas comment elle va gérer le faite d’être loin de son bébé pendant un mois entier. Après avoir déposer John à la crèche Amy est rentrée dire au revoir à sa famille, quelques minutes plus tard Ben est venu là chercher pour l’emmener prendre à l'aéroport. Il va lui manquer lui aussi, Amy était contente qu'il l‘emmène à l‘aéroport même elle trouve qu’il a agit de manière très étrange ces derniers temps.

Léo le père de Ben était au volant car il pensait que son fils allait en profiter pour parler à Amy mais il n’en n’a rien fait, il ne voulait rien lui dire avant qu’elle ne parte selon lui ça allait gâcher tout son voyage si elle savait qu’Adrian était enceinte de lui. Ben et Amy étaient en train de s'embrasser dans la voiture depuis un bon moment

Léo: Dépêchez vous les enfants, ton avion va bientôt décoller Amy
Amy: Merci monsieur Boykewich. Bye Ben, Je t'aime
Ben tristement: Je t‘aime aussi Amy
Amy: Tout va bien Ben
Ben: Oui, pourquoi ?
Amy: Je sais pas, à toit de me le dire. Tu es bizarre depuis quelques temps
Ben: Non tout va bien ne t‘inquiète
Amy: Okay. Monsieur Boykewich, prenez bien soin de Ben

Amy embrassa une dernière Ben avant de sortir de la voiture de ce dernier, elle ramassa rapidement ses affaires puis elle se dirigea vers l’aéroport où elle trouva le terminal de son vol sans problème. Ben regarda Amy tristement qui s’en allait, tout le monde lui disait de tout lui dire, son père, Henry, Alice, Ricky et même Ashley

Léo: Ben, tu m’avais dis que tu lui dirais
Ben: Papa je peux pas lui dire
Léo: Si et tu aurais du lui dire
Ben: Pour que ça gâche complètement son voyage ? Non
Léo: Tôt où tard elle le saura, il faut mieux qu’elle l’apprenne par toi que par quelqu’un d’autre
Ben: Mais …
Léo: Ça ne restera pas longtemps secret surtout si Adrian décide de garder le bébé
Ben: Je suis sur que non
Léo: Comme je te l’ai dis l’autre jour, tout est possible elle peut vouloir le garder
Ben: J’en doute
Léo: Et tu feras quoi si ça arrive ?
Ben: Je ne sais pas, je ne sais vraiment pas papa. On peut rentrer ?
Léo: Oui Ben

Léo fit démarrer la voiture et il partit de l’aéroport, il fit demi-tour et il partit en direction de chez eux. Durant le trajet Ben avait un regard triste et il fixait la route qui défilait sous ses yeux, il ne voulait pas devoir à dire à Amy qu’Adrian est enceinte de lui seulement comme son père lui a dit, il ne pourra pas garder ça secret indéfiniment. Tôt où tard quelqu’un en parlera à Amy et à ce moment là elle le prendra vraiment mal surtout si ça ne vient pas de Ben


Villa des Boykewich


Le trajet entre l’aéroport et la villa des Boykewich ne dura pas plus d’un quatre/vingt minutes à tout casser mais cela parut une éternité pour le jeune adolescent assit à l’arrière. Ben venait de rentrer à la maison il y a quelques secondes, son père était sûrement dans le salon avec Betty tandis que lui monta les escaliers jusqu’à sa chambre. Lorsqu’il entra dans sa chambre avec son air triste il vit Henry et Alice qui était assit sur son lit, Ben retira sa veste qu’il posa sur le dossier du fauteuil de son bureau

Ben: Vous êtes là ?
Henry & Alice: Ouais
Ben: Qu’est-ce que vous faites là ?
Alice: On t’attendait
Ben: Pourquoi ?
Henry: On s’inquiétait pour toi
Alice: Oui
Ben: Je vais bien
Henry: Tu as parlé à Amy ?
Ben: De quoi ?
Alice: D’Adrian
Ben: Non
Alice: Tu dois le lui dire
Ben: Je n’ai pas pu, pas alors qu’elle allait prendre l’avion
Henry: Mais imagine que quelqu’un d’autre le lui dise pendant qu’elle est à New-York
Ben contrarié: Bon sang qu’est-ce que vous avez tous avec ça d’abord Ricky, ensuite mon père
Alice: Sans doute parce qu’on a raison
Ben:….
Henry: Alice à raison, tout le monde te dis de le lui dire et tu ne le fais pas
Ben: Ca aurait gâché son voyage
Henry: Et tu crois que ça le lui gâchera pas d’avantage son voyage si elle l’apprend d’une personne autre que son petit ami ?
Alice: Il a raison, écoutes je comprends que tu es peur de la perdre mais
Ben: Non c’est certain que je là perdrais si elle apprends qu’Adrian est enceinte de moi
Alice: Pas forcément, souviens toi que vous êtes rencontré elle attendait déjà John
Ben: C’est pas pareil, c’était avant qu’on soit ensemble alors que pour Adrian et moi on là fait quand elle était avec Ricky
Henry: Oui mais toi tu repousses sans cesse le moment de le lui dire
Ben: Ça suffit je veux plus en parler

En effet Ben ne voulait plus en parler du moins pour aujourd’hui car son père lui a déjà fait un sermon toute à l’heure et maintenant c’est le tour d’Henry et Alice sans oublier qu’il y a quelques jours c’était Ricky qui lui servait le même discours, voyant que Ben n’était vraiment pas d’humeur à parler d’avantage Alice et Henry se levèrent du lit de leur ami et ils saluèrent ce dernier avant que quitter la villa des Boykewich, ils saluèrent également le père de Ben ainsi que Betty puis ils rentrèrent respectivement chez eux

_________________




Connor was born to fight evil forces, he was born of the union of two vampire and his destiny is to become a champion, the savior of mankind but also a glimmer of hope for the new generation

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oth-rpg.pro-forums.fr
Mel23
Admin
avatar

Messages : 1251
Date d'inscription : 25/07/2010

MessageSujet: Re: All Things Happen For A Reason [TERMINER]   Mer 30 Nov - 11:55

CHAPITRE 6.






Georges, Amy, Anne,
Ricky, John, Connor,
Gwen, Allison, Nathan
Kacey, Ashley, Kathleen,
Kellan et Lynn


New-York/ Appartement d’Amy


C'est le premier jour d’Amy à New York et elle ne peut pas attendre pour sortir et explorer la ville! Aujourd'hui c'est également l'orientation pour le programme alors elle a fait en sorte de se lever assez tôt pour se donner beaucoup de temps pour trouver l'école. Avant toute chose, elle a regardé la carte de la ville qu’elle a obtenu à son arriver ici, bref voilà depuis quelques minutes voir une demi-heure Amy tentait veinement de se repérer sur la carte mais rien à faire, elle était paumé. Étant complètement paumé elle décida d'appeler à la maison et de demander à ses parents pour l’aider un peu

Georges d‘une voix endormie: Allo
Amy: Bonjour papa, c’est moi
Georges étonné: Amy ?
Anne: Amy, quelle heure est-il ?
Amy: Il est sept heure ici
Anne un peu frustrée: Amy ici à la maison il est que 04h00

Amy dans ses pensées: Oupps, je suppose que j’ai oublié le décalage horaire


Amy: Je sais mais j’ai besoin d’aide. Aujourd’hui je dois me rendre à l’école pour l’orientation mais j’arrive pas à m’orienter sur la carte que j’ai sous les yeux pour savoir où je dois aller
Anne: Obtenir un taxi
Amy: Mais ils nous ont dit de prendre un métro, pas un taxi

Après une brève argumentation concernant les transports publics à New York, Anne a encouragé sa fille aîné à aller dehors et essayer de le comprendre en suivant sa carte. Évidement ça n’aidait pas du tout Amy ce genre de conseil mais d’un autre côté c’est pas en restant dans cet appartement qu’elle va savoir se repérer dans la ville pour savoir où elle doit se rendre. La simple pensée qu’elle puisse se perdre dans la grande ville commençait à là rendre nerveuse mais elle ne sait suis pas où aller ni quoi faire cependant la seule façon de le découvrir c’est d'aller sur place. Finalement ce programme est un excellent moyen pour Amy d’apprendre à se débrouiller toute seule sans ses parents et à devenir plus indépendante ainsi que d’avoir d’avantage confiance en elle car de ce côté-là Amy manque cruellement de confiance en elle

Amy quitta son appartement avec sa carte, cor français, et les choses dont elle avait besoin pour l'école. Il était encore très tôt, le temps était vraiment agréable et doux. La jeune adolescente était complètement perdu, mais elle faisant de mon mieux pour trouver son chemin, au final elle avait l’air vraiment d’une tourriste mais Amy n’était pas à New-York pour faire du tourisme, elle savait qu’elle était là pour un programme scolaire qui pourrait peut être la mener un jour à JuliardJ'ai regardé comme un touriste au total, ça c'est sûr.


Seattle/Maison des Juergens


Première nuit et premier chez les Juergens pour Ricky, même si Amy lui avait dit qu’il pouvait dormir dans son lit le jeune adolescent a préféré opter pour le canapé du salon, non ça aurait été bien trop étrange pour Ricky de dormir dans le lit de la mère de son fils chez les parents de cette dernière. Déjà qu’il n’était super enthousiaste de rester tout un mois chez les Juergens à cause de ce qui c’est passé entre Amy et lui au camp de musique il y a un an et demie mais comme cette dernière la quasiment supplier de rester chez elle durant la semaine il avait dit qu’il y réfléchirait mais finalement il a céder à sa demande. Sure le canapé du salon il dormait comme un bébé quand tout à coup il entendit des pleurs provenir du baby-phone, Ricky ouvra les yeux

Ricky en regardant sa montre: 06h15. Okay, j’arrive John

C’est tôt même très tôt mais bon les enfants c’est comme ça, il faut savoir s’adapter à leurs rythme à eux même si ça veut dire être réveiller par son fils d’un an à six heures du matinRicky se leva du canapé, il émit un bâillement en se dirigea vers les escaliers et il monta à l’étage. Arriver devant la chambre de John le jeune adolescent ouvrit la porte et dans la pénombre il vit son fils assit dans son lit qui pleurait, le petit était réveillé et il avait sûrement faim où besoin d’être changé. Ricky se dirigea vers lui et il se pencha au dessus de son lit puis il le souleva dans ses bras

Ricky: Shut papa est là bonhomme

Ricky berça son fils durant plusieurs minutes, le petit finit par se calmer et par sécher ses larmes avec ses petites de main de bébé. Ricky regarda son fils et il l’embrassa tendrement le font, John bascula sa tête sur l’épaule de son fils. Comme tout le monde dormait Ricky en profita pour aller doucher John et aller l’habiller, lorsque John fut prêt il le laissa jouer dans son parc avant d’aller se doucher et s’habiller lui aussi. Un quart d’heure plus tard il retourna dans la chambre de John et alla chercher ce dernier, il en profita pour préparer le sac de John qu’il mit sur son épaule puis il descendit dans la cuisine où il installa le petit dans sa chaise haute

Ricky: Biberon de lait ça te va p’tit homme ?
John: hihihi
Ricky: Je prends ça pour un oui

Ricky esquissa un demi sourire face au sourire de son fils, le plus beau sourire du monde pour le jeune adolescent c’est le sourire de son enfant. Un enfant né d’une nuit dans un camp de musique. Depuis la naissance de John Ricky fait tout pour être un bon papa et il se débrouille pas mal, le jeune homme prépara le biberon de son fils et pendant que le biberon de John chauffa au micro onde Ricky eu la bonne idée de préparé le café car il n’y en avait plus dans la cafetière, il en avait besoin d’une grande tasse et comme ça il y en aura pour Georges et Anne si ils en veulent bien sur. Une fois que le biberon de John fut prêten parlant d’eux ils descendèrent dans la cuisine une demi heure plus tard avec Robbie dans les bras de Georges

Georges: Tu es déjà lever ?
Ricky: Bonjour. Oui
Georges & Anne: Bonjour, bonjour John
Anne: Il est tôt, très tôt même
Ricky: Je sais mais John c’est réveillé tôt ce matin
Georges: Depuis quel heure est-tu lever ?
Ricky: 06h15
Anne: C’est vraiment tôt, tu es sur que tu vas pouvoir tenir toute la journée ?
Ricky: Il faudra bien. J’ai fais du café j’en ai pris une bonne tasse
Georges: Vas-y molo sur la caféine, c’est pas très bon à ton âge d’en boire trop
Ricky: Vous en faites pas, de toute manière je vais en avoir besoin
Anne: Un soucis
Ricky: Y’en a toujours
Georges: Rien de grave j’espère ?
Ricky: Un enfant de six ans qui est maltraité par ses parents c’est assez grave pour vous ?
Georges sérieusement: Oh
Ricky: Oui comme vous dites, ma mère pense que je peux l’aider même si je ne vois pas comment. Juste parce que j’ai vécu à peu près les mêmes épreuves que lui. Enfin je lui ai dis que je passerais dès que je pourrais, on verra bien ce que ça donnera

Margaret imaginait que si Ricky parlait à ce petit ce dernier se confierait à lui car le jeune adolescent à vécu presque les même choses que lui seulement Ricky doute sérieusement que ça change quoique se soit. Il sait que si à l’époque on avait fait ça pour lui ça n’aurait rien changé, au contraire mais bon Ricky n’a jamais apprécié évoquer ses souffrances d’ailleurs il ne les évoque quand thérapie et ce pour une bonne raison, il n’aime pas raviver les souffrances du passé même si il ne peut pas les oublier malheureusement. Aux alentours de sept heures Ricky quitta la maison des Juergens, il déposa John à la crèche de l’église avant de partir pour le lycée


Villa des Lockwood


Les Lockwod, la seconde famille la plus riche de Seattle composée de quatre membre, Michael Lockwood le père, Christine Lockwood la mère, Tyler Lockwood le fils aîné et Connor Lockwood le cadet de la famille. Les parents sont très prit par leurs travail délaissant parfois leurs enfants mais avec les années ils s’y sont fait cependant ils n‘ont jamais manqué de rien. Ils ont toujours eu tout ce qu‘ils désiraient, Tyler a déménager de la maison et il vit avec sa petite amie Caroline avec qui il sort depuis deux ans. Tyler est âgé de dix neuf ans et Connor lui il a seize ans, les deux frères restent malgré tout très proche même si Tyler ne vit plus à la maison. Ce matin Connor fut réveillé par la sonnerie du radio réveil, le jeune adolescent s’étira longuement dans son lit avant de se lever, il fit son lit, alla se doucher et s’habiller puis il descendit les escaliers avec son sac à dos sur l’épaule

Mme Lockwood: Bonjour Connor
Connor en hautant les écouteurs de ses oreilles: Bonjour m’man
Mme Lockwood: Je présume que tu as passé une bonne nuit
Connor: Tu présume bien
Mme Lockwood: Gréta t’as préparé ton p’tit déjeuner comme tu le vois
Connor: J’ai pas faim mais merci
Mme Lockwood: Connor Matthew Lockwood tu ne sortiras pas de cette maison le ventre vide
Connor: Wouaho tu m’avais jamais appelé par mon nom complet
Mme Lockwood: Y’a toujours une première fois
Connor: Ecoutes je prendrais un déjeuner plus copieux ce midi à la cafete
Mme Lockwood: Pas question, je veux que tu prennes un petit déjeuner avant de partir au lycée. Le petit déjeuner est le repas le plus important de la journée
Connor: M’man
Mme Lockwood: Connor je suis sérieuse
Connor en soupirant: Okay t’as gagné, je vais prendre un truc. Contente ?
Mme Lockwood: Oui

Connor attrapa un une tartine de pain tartiner de beurre et recouvert d’une légère couverture de confiture à la fraise puis il avala d’un traite un verre de jus d’orange mais une fois finit il émit une grimace, boire un verre de jus d’orange après s’être brosser les dents c’est pas très agréable comme goût.

Connor en plantant ses dents dans sa tartine de pain: Voilà t’es contente ?
Mme Lockwood: C’est mieux que rien
Connor: Papa est déjà parti au bureau ?
Mme Lockwood: Oui et je vais pas tarder à y aller moi aussi
Connor: Okey, bon moi faut que je file en cours
Mme Lockwood: D’accord ne mange pas en conduisant
Connor: Oui
Mme Lockwood: Et ne téléphone pas pendant que tu conduis
Connor en se dirigeant vers la porte de la cuisine qui donne sur l‘extérieur: Ouais
Mme Lockwood: Et ne roule pas trop vite
Connor en ouvrant la porte: Ouais ouais
Mme Lockwood: Je suis sérieuse
Connor: Ouais moi aussi, à ce soir m’man

Connor sortit de la maison en ignorant presque sa mère, il se demandait ce que sa mère avait ces dernier temps car depuis quelques jours elle est pire qu’une mère poule ce qui inquiète beaucoup le jeune adolescent car sa mère ne c’est jamais comporter ainsi. En effet elle et son père ont souvent délaisser leurs enfants et privilégié leurs travail laissant les enfants Lockwood souvent livrer à eux même et là subitement du jour au lendemain elle se comporte comme si son fils avait cinq ans, comme par exemple ce matin en insistant pour qu’il ne parte pas à l’école le ventre vide. Connor termina de manger sa tartine puis il ouvrit la porte de sa voiture et il jeta son sac sur le siège passager, il monta l’intérieur, ferma la portière, mit sa ceinture puis il démarra et il partit en direction du lycée
Seattle/Appartement de Nathan et Gwen Matthews

Dans un duplex en plein centre ville vivent un joli petit couple d’étudiants, Nathan Matthews et sa femme Gwen, ils sont ensemble depuis quatre ans même bientôt cinq ans. Ils sont marié depuis deux ans bientôt trois ans, et oui vous avez bien entendu j’ai dis marié mais ce n‘est pas tout, attendez vous serez le reste un peu plus tard. A peine fraîchement diplômé du lycée que Nate et Gwen se sont unit pour le meilleur et pour le pire. Ils se sont rencontré au lycée il y a quatre ans et pourtant y’avait quasiment aucune chance que ses deux là finisse ensemble et encore moins qu’ils se marient


Flashback quatre ans plus tôt à San Francisco/Le lycée Hargroff

Nathaniel Matthews, 16 ans fils aîné d’une fratrie de trois enfants âgé de onze à un an, Kellan et Léah. Cette année est une année comme les autres pour Nate, une année de plus dans ce lycée où ses amis peuvent se compter sur les doigts d’une main. En effet le jeune adolescent est très solitaire et se renferme souvent sur lui-même ce qui inquiète forcément ses parents

Gwen Munroe, 17 ans petite dernière d’une fratrie de trois enfants âgé entre 20 et 18, Dorian et Allison. Pour la jeune adolescente c’est également une année banal comme les autres sauf que sa sœur fait sa dernière année au lycée avant d’aller rejoindre Dorian en fac enfin rien n’est sur qu’elle ira dans la même université que lui. Gwen est une adolescente pas comme les autres, elle a l’habitude de se renfermer et de souffrir en silence surtout depuis que ses parents ont divorcer quand elle était encore qu’une petite fille, bien évidemment elle n’en veut ni à l’un ni à l’autre mais disons que si elle souffre elle garde ça pour elle plutôt que de l’extérioriser ce qui inquiète sa famille et en particulier son frère et son père qui sont très protecteur envers elle. En effet Dorian est très inquiet pour sa petite sœur comme tout grand frère le serait mais Gwen va bien en tout cas aussi bien que peut aller une adolescente de 17 ans

Un jour comme un autre au lycée pour la jeune Monroe, Gwen est assise à table à la cafétéria avec sa sœur, elles discutent de tout et de rien, de la pluie et du beau temps, échangeant quelque banalités par si par là quand tout à coup elle vit un jeune homme dans les seize au physique à tomber à la renverse qu’elle n’avait jamais vu auparavant enfin c’est surtout qu’il ne se sont jamais croisé en toute une année. Ce jeune homme était habillé tout en noir mais il avait un teint assez pale pour un californien de San Franciso, ce garçon se nommait Nathaniel Matthews mais ça Gwen l’ignorait. Il était grand, brun aux reflets roux cuivré et aux yeux noisette attirant tout les regards de la gente féminine

Gwen: Allison, c’est qui lui ? Je l’ai jamais vu
Allison en souriant: Lui c’est Nathaniel Matthews mais tout le monde l’appelle Nathan, il est un peu plus jeune que toi, il a 16 ans
Gwen: Il est
Allison: Craquant, à tomber, beau comme un dieux ? Je sais
Gwen: Je te signale que t’as un copain, Jackson tu sais le beau blond avec qui tu sort depuis deux ans
Allison: Évidemment que je sais qui est Jackson mais rassure toi les jeunes c’est pas mon type mais de toute façon personne ne semble assez bien pour lui
Gwen: Comment ça ?
Allison: Il pense que personne n’est assez digne de lui ce qui fait que pratiquement tout les filles sauf moi on essayé de sortir avec lui mais pas moyen, il est plus dure à dompter qu’un lion
Gwen: Alli c’est un être humain pas un animal
Allison: C’est à prendre au second degré Gwen. Tout ça pour dire laisses tomber, si t’essaie il va te rembarrer comme toutes les autres qui on essayer de percer la carapaces de glaces de monsieur personne n’est assez bien pour moi
Gwen: J’ai rien dis, j’ai pas dis que j’étais intéressé
Allison: Tu rigoles, tu le dévorais des yeux
Gwen: Finalement c’est pas une si mauvaise idée que Dorian soit à l’université
Allison: Oui comme ça il sait pas à qui tu t’intéresse où pas
Gwen: Entre autre oui
Allison: Je pensais que Nathan t’intéressait pas ?
Gwen: J’ai pas dis ça, j’ai juste dis que je comptais pas tenter quoique se soit n’empêche qu’il est vraiment mignon
Allison: Je vais pas te contredire, je serais même tenté de dire que vous avez des points similaire, solitaire qui souffre en silence ça te ressemble bien non ?
Gwen: T’as pas tords. Comment ça se fait que je ne l’ai jamais croisé en un an ?
Allison: Un manque de chance où de malchance ça dépend

Au fond de la cafétéria un adolescent répondant au nom de Nathan Matthews était assit à une table tout seul, comme pratiquement la plupart du temps, il est très rare voir pratiquement improbable de voir Nathan en compagnie d‘autre adolescents. Aucun des élèves de ce lycée n'osait l’approcher et c'était tant mieux pour eux car il peut paraître froid aux premier abords d’ailleurs ses amis peuvent se compter sur les doigts d’une main, il doit avoir deux amis à tout casser dans tout le lycée ce qui est très peu il faut bien l’admettre. C'est a ce moment la que Nathan la vit, elle et sa sœur assise à une table au centre de la cafétéria en train de discuter. Elles étaient accompagné de leurs amis mais le regard de Gwen semblait s’attarder sur le beau Nathaniel Matthews. Ce dernier détournait son attention d'elle et il termina de déjeuner

Fin du Flashback



Quatre ans et huit mois se sont passé depuis la toute première rencontre de Nathan et Gwen, quatre années durant lesquels beaucoup de choses se sont passé. Ils ont connu le bonheur, la tristesse, le bonheur à nouveau et la joie. Comme beaucoup de couple ils ont connu des hauts et des bats ce qui est normal, personne ne peut dire avoir une vie amoureuse parfaite où il n’y a jamais eu de dispute voir même de courte séparation, non personne et Gwen et Nate n’y font pas exception bien au contraire. Ces deux là ont eu leurs lots de problèmes mais à travers toutes ses épreuves ils en sont sortit que plus fort et leurs amour aussi. Âgé à présent de 20 et 21 ans allant sur leur 21 ans et 22 ans ils sont à l’université tout les deux

Dans leurs vie privé il y a eu un énorme changement peut de temps après leurs mariage, en effet il y a deux ans après leur retour de voyage de noce Gwen a apprit qu’elle était enceinte. Au début Nate n’était pas sur de vouloir être père car il avait peur de ne pas être prêt pour ça mais finalement il c’est rendu compte que c’était une bonne chose au final car un enfant c’est toujours une bénédiction, dès qu’elle a apprit qu’elle était enceinte Gwen a voulu le garder, pour elle c’était plus qu’évident même si ce bébé est venu alors qu’ils ne l’avaient pas prévu. Bien sur ils prévoyaient d’avoir des enfants dans l’avenir mais pas aussi tôt, neuf mois plus tard Gwen a donné naissance à un superbe petite fille répondant au doux prénom de Kaceynda Carlie Matthews plus connu sous le nom de Kacey. Aujourd’hui la petite Kacey est âgé de deux ans et demie, elle est un mélange de Nate et Gwen autrement dit d’une beauté à couper le souffle. Kacey a les cheveux brun avec des reflet cuivré exactement comme son père et des yeux brun chocolat comme ceux de sa maman, sa peau est étrangement pale comme Nathan ce qui la rend sublime. La petite est également très précoce.

Ce matin était un matin comme les autres, Nate et Gwen se préparaient pour aller en cours et ils préparaient leurs fille pour le jardin d’enfant. Les matins en semaine c’est un véritable plan organiser qu’il faut établir la veille car sinon ils seraient facilement dépasser. Pendant que Gwen terminait de coiffer Kacey qui était assise sur leurs lit Nate chercher quelque chose, sa chemise

Gwen: Tu cherches quelque chose ?
Nathan: Oui ma chemise
Gwen: Laquelle ?
Nathan: La bleu
Gwen: Celle que ma sœur t’a offert à Noël ?
Nathan: Oui avec toutes les autres qu’elle m’a offerte, je ne sais pas pourquoi elle m’en a offert autant ? Une où deux ça aurait amplement suffit
Gwen: Allison adore les vêtements
Nathan: J’ai remarqué oui
Gwen: T’as regardé dans l’armoire ?
Nathan: Oui elle n’y est pas
Gwen: Étrange, je pensais l’avoir ranger hier
Nathan en s’agenouillant près de sa fille: Dis moi toi t’aurais pas vu la chemise de papa hein ?
Kacey: Papa po habi
Nathan: Oui papa ne retrouve plus sa chemise, tu saurais pas où elle est ? Tu l’aurais pas caché juste pour faire tourner papa en bourrique
Gwen: Nate elle a que deux ans et demie
Nathan: En effet mais elle est très précoce. Dis ma puce si tu as caché la chemise de papa c’est pas grave mais ce serait gentil de me la rendre, je commence à avoir froid comme ça
Gwen: Mets en une autre c’est pas grave
Nathan: Non je veux mettre celle là
Gwen: Pourquoi celle là à tout prit
Nathan: Parce que tu adore me voir avec pardi
Gwen en souriant: C’est vrai que t’es beau avec

Nathan esquissa de nouveau un sourire et il repartit à la recherche de sa chemise en soulevant les oreiller pouvoir si elle n’était pas dessous mais non, en regardant de nouveau dans l’armoire mais non toujours rien quand tout à coup le petit Kacey sortit de derrière son dos une chemise bleu. Nate n’avait pas tords, c’était bien leurs petite princesse qui avait caché la chemise de ce dernier

Gwen en prenant la chemise des bras des mains de sa fille: Nate je crois que t’avais raison
Nathan depuis la salle de main: A propos de quoi chérie ?
Gwen: De notre fille qui t’aurait caché ta chemise
Nathan en accourant dans la chambre: Tu l’as trouvé ?
Gwen: Oui, la petite l’avait caché derrière son dos
Nathan: C’est pas grave

En effet c’était pas grave, juste une petite blague pour faire courir son père dans tout les sens et ça a marché puisque Nathan cherchait sa chemise partout dans l’appartement. Le jeune homme déplia sa chemise, la déboutonna, l’enfila et la reboutonna sous le sourire amusée de sa femme. C’est vrai que Gwen aimait bien voir Nathan dans cette chemise, il est super mignon dedans même si il l’est déjà et là toujours été. Une fois habillé et prêt à partit ils quittèrent l’appartement, ils allèrent d’abord déposer Kacey au jardin d’enfant puis ils partèrent pour l’université


Grant High School/Les couloirs du lycée

Dans les couloirs du lycée plusieurs rumeurs circulaient et étrangement ça n’avait absolument rien avoir avec Adrian où Ben où bien le fameux secret qu’ils partagent et qui risque de faire l’effet d’une bombe lorsqu’il sera révéler au grand jour. Non aujourd’hui la rumeur qui circule c’est qu’Amy serait partie à New-York pour ce programme d’été parce qu’elle serait de nouveau enceinte. Ashley qui avait entendu certaine rumeur concernant sa sœur en cours n’osait pas y croire, elle croisa Ricky et elle l’interpella

Ashley: Ricky
Ricky: Oui quoi ?
Ashley: T’as entendu la rumeur qui circule
Ricky en pensant qu‘elle parlait d‘Adrian et Ben: Quelle rumeur ?
Ashley: Celle qui circulent depuis ce matin
Ricky: Je fais pas attention aux rumeurs en encore moins si il s’agit de mon ex
Ashley: Amy n’est pas ton ex
Ricky: Amy ?
Ashley: Oui. Attends tu voulais parler de quel rumeur qui concernerait Adrian
Ricky: Aucune, oublie ce que je viens de dire
Ashley en comprenant où Ricky voulait en venir: Oh mon dieu, t’es au courant c’est ça ?
Ricky: De quoi ?
Ashley: D’Adrian et Ben ?
Ricky en soupirant: Oui
Ashley: Comment ?
Ricky: Ça n’a pas d’importance comme je le sais mais toi comment tu le sais ?
Ashley: Adrian
Ricky: Oh
Ashley: Tu n’as rien dit à Amy hein ?
Ricky: Non, j’ai promis à Ben de ne pas être celui qui lui dira
Ashley: Ouff
Ricky: Mais elle le saura tôt où tard et il vaudrait que ce soit Ben qui le lui dise
Ashley: J’suis entièrement d’accord avec toi
Ricky: Attend minutes lorsque tu pensais que je parlais d’Adrian tu as parlé d’Amy, quelle rumeur circule sur Amy ?
Ashley: C’est juste des bruits de couloirs
Ricky: Quel bruits ?
Un élève en s‘adressant à un autre élève: C’est clair, j’y crois pas qu’elle soit encore enceinte. A croire qu’Amy Juergens ne connaît pas la contraception même après avoir eu un bébé à 15 ans. Remarques elle voulait peut-être un autre bébé mais j’ai du mal à voir Boykewich avec un gamin
Ricky: Pardon
Un élève: …
Ricky: Hey je te cause gamin
Un élève: C’est à moi que tu cause Underwood
Ricky: Ouais, qu’est-ce que t’as dis à propos d’Amy Juergens
Un élève: Qu’elle est partie parce qu’elle est encore enceinte, c’est toi le père où l’autre idiot de Boykewich
Ashley: C’est ridicule, Amy n’est pas enceinte. Elle est partie pour un programme de musique à New-York
Un élève: Ouais c’Est-ce que disait une amie de ma mère à notre âge, elle est partie pour se faire avorter où pour faire adopter le bébé
Ricky: Je me fiche de l’amie de ta mère, tu parles d’Amy je te signale
Un élève: Et alors ?
Ricky en colère: Et alors ? C’est la mère de mon fils espèce de crétin. Elle n’est pas enceinte, elle est absente pour un voyage scolaire
Un élève: Alors que la fin des cours approchent ? Ouais c’est ça
Ricky en fixant le gamin d’un regard noir: Fermes là, ne t’avise pas de redire une chose pareil devant moi
Un élève: Où sinon ?
Ricky: Sinon rien du tout, c’est juste une mise en regard alors mesure des paroles pigé

Le gamin d’environ dix sept décampa immédiatement sans argumenter d’avantage, Ricky le regarda partir avec un regard sérieux et mécontent. Penser qu’Amy serait de nouveau enceinte est complètement ridicule, il y a pourtant bel et bien une adolescente enceinte dans ce lycée mais ce n’est pas Amy et le père de l’enfant qu’attend l’adolescente c’est Ben

Ashley: Tu étais drôlement inspiré
Ricky: De quoi tu parles ?
Ashley: A la façon dont tu as pris la défense de ma sœur
Ricky: Je tiens assez à elle pour ne pas laisser des crétins comme lui dire des idioties pareil
Ashley: Je savais pas que tu tenais à elle ? Comme quoi on en apprends tout les jours
Ricky: Elle est la seconde personne dont je me soucis le plus au monde après John

Sur ses mots Ricky alla en cours, Ashley était sacrément surpris par les paroles de Ricky, jamais elle n’aurait cru qu’il tenait tant à Amy mais faut croire que les choses changent et donc les gens aussi faut dire qu’il c’est passé beaucoup de chose entre eux depuis le camp de musique. Amy a apprit lentement a faire confiance à Ricky concernant John et à ne plus le détester, Ricky quand à lui a fait beaucoup d’effort pour arrondir les angles avec Amy et progresser vers de l’amitié mais se pourrait-il qu’il est envie de plus avec la mère de son enfant ? Cela pourrait expliquer pourquoi il ne regrette pas de l’avoir embrassé le soir de l’anniversaire de John.


Grant High School/ Bureau de la conseillère d’orientation


Un nouvel arrivant qui a récemment débarquer à Seattle avec sa famille se pointa dans le bureau de la conseillère d’orientation. Il n’est pas élève à Grant High School techniquement parlant mais il n’est pas non plus descolarisé, en faite il fesait l’école à la maison dans sa ville natale avant de déménager ici donc il doit refaire certaine démarche et doit se présenté au lycée pour remettre certain document à la conseillère d’orientation mais aussi pour recevoir ses livres, son programme et tout et tout , si il se débrouille bien il pourra passer son bac. Ce garçon n’est autre que Kellan Matthews, Kathleen O’Malley qui était assise à son bureau aimerait en savoir d’avantage sur la raison pour laquelle ce garçon ne veut aller au lycée et préfère suivre l’école à la maison

Kathleen: J’aimerais te poser quelques questions Kellan
Kellan: Allez-y
Kathleen: Pourquoi vouloir l’école à domicile plutôt que d’aller au lycée comme tout les autres élèves ici
Kellan: Vous voulez une réponse franche ?
Kathleen: Oui
Kellan: Très bien alors au lycée je me sens pas bien, à l’écart des autres comme si j’étais enfermé dans une cage au fond de l’océan et par-dessus tout ça m’évite de fréquenter des gens que j’aime pas
Kathleen: Tu es nouveau, tu ne connais personne
Kellan: Peu importe c’est de partout pareil
Kathleen: Les choses seront peut être différentes ici que dans ton ancien lycée
Kellan: Non j’en doute et de toute manière ça me convient mieux l’école à la maison car je peux trouver un job tout en jonglant avec mes cours
Kathleen: Les études c’est très important, si tu fais seulement ça pour pouvoir travailler ça n’en vaut pas le coup
Kellan: Non c’est pas ça, c’est juste plus pratique et j’ai pas de prof qui vient surveiller ce que je fais à chaque seconde et c’est-ce que je veux
Kathleen: Mais tu auras quelqu’un pour superviser tes cours de toute manière
Kellan: Non je me débrouillerais tout seul
Kathleen: C’est risqué je trouve
Kellan: Sans vouloir paraître irrespectueux où impoli c’est ma vie, mes études alors je pense que ça ne regarde que moi et mes parents mais c’es tout
Kathleen: Très bien, comme tu veux mais tu sais qu’une fois par semaine tu devras venir au lycée pour tester tes connaissances
Kellan: Je sais
Kathleen: Très bien, alors je vais te donner tes livres et tout ce dont tu auras besoins pour le mois, le mois prochain il faudra revenir pour renouveler tout ça
Kellan: D’accord. Au faite je vous ai apporté l’autorisation parentale de mes parents signé en plusieurs exemplaire ainsi que les documents que je devais vous retourner

Kellan sortit une pochette plastique de couleur noir de son sac à dos, il l’ouvrit et il sortit plusieurs feuilles, les fameuses autorisations parentales ainsi que d’autre documents que le jeune adolescent devait rapporter au plus vite à la conseillère d’orientation. Forte heureusement pour lui Kellan avait déjà entrepris ses démarches là à San Francicso lorsqu’il a commencé l’école à la maison

Kathleen: Merci
Kellan: De rien
Kathleen: Bon dans ses sacs tu as tout ce qu’il te faut pour tout le mois
Kellan: D’accord, je peux les mettre dans mon sac à dos ?
Kathleen: Oui tu peux
Kellan en rengant les fameux sac dans son sac à dos: Autre choses ?
Kathleen: Non je crois que c’est tout. Ah si attends
Kellan: Quoi ?
Kathleen: Je dois te donner une feuille de présence
Kellan: Pour quand tu viendras pour tes tests de connaissances, tu devras faire remplir ses feuille par le professeur
Kellan: …
Kathleen: C’est comme ça, c’est le règlement
Kellan: Okay
Kathleen: Sur cette feuille de présence est indiqué l’heure à laquelle tu dois te présenté et dans quelle salle
Kellan: Est-ce que ce sera des professeurs différents qui me testeront ?
Kathleen: Tout est indiqué sur la feuille mais pour répondre à ta question la réponse est non, on attribue un professeur à chaque élèves
Kellan en levant un sourcil: On est nombreux ?
Kathleen: Dans le lycée ?
Kellan: Ouais
Kathleen: Non je crois qu’ici tu es le seul
Kellan: Okay. Bon bah puisque j’ai tout et que je vous ai tout rendu en papier je vais y aller
Kathleen: Bien. Bon bah à la semaine prochaine Kellan et on fera un récapitulatif avec ton professeur
Kellan: Ça marche, à la semaine prochaine

Sur ce Kellan se leva de chaise sur laquelle il était assit, il ramassa son casque qu’il avait pose par terre et après avoir ranger sa pochette dans son sac à dos il ferma ce dernier et il l’enfila sur ses épaules. Kellan sortit du bureau de Mme O’Malley, à peine sortit du bureau de cette dernière que les élèvent commençaient à dévisager Kellan, ce grand garçon battit comme un sportif. Les filles le dévisageaient des pieds à la tête s’arrêtant sur certaine parties de son corps ce qui fit sourire Kellan car il savait très bien qu’elles ne le fixaient pas par curiosité, il était pas idiot et puis il savait qu’il attirait le regard des filles sur lui cependant il ne profite pas de l’attraction qu’il attire auprès de la gente féminine. Avec un sourire aux coins des lèvres le jeune adolescent sortit de l’établissement et il se dirigea vers le parking où était garé sa moto


New-York/Appartement d’Amy


Amy marcha pendant des heures à la recherche de son 'école mais elle n’a pas pu là trouver, elle semblait encore plus perdu qu’elle ne pensait l’être en sortant de son appartement ce matin. Elle a finalement finir pas demandé à presque tout le monde dans la rue pour demander la direction où elle devait aller mais personne n‘a pu l‘aider. Le seul côté positif c’est qu’elle a rencontré beaucoup de gens sympas et elle a vu quelques certain monuments de la ville dont les new-yorkais raffole tant. New York est vraiment une ville immense et incroyable! Quand il a commencé à faire sombre, Amy savait qu’elle devait de toute évidence manqué d'orientation, alors elle a décidé de faire de faire demi-tour et de rentrer à son appartement. Miraculeusement, elle là trouvé. Quand elle est rentré, elle a décidé d'appeler Ricky afin de voir comment John a été

Amy: Bonsoir Ricky, c’est moi Amy
Ricky: Bonsoir
Amy: Tout va bien ?
Ricky: Oui très bien
Amy: Et comment ça a été avec John aujourd’hui ?
Ricky: Tout c’est bien passé
Amy: Je peux lui parler ?
Ricky: Il est au lit, il dort profondément
Amy: A sept heures du soir ?
Ricky: Ouais il était fatigué, il c’est beaucoup dépensé à la crèche
Amy: Bon bah embrasses le pour moi
Ricky: Ce sera fait
Amy: Bonne soirée Ricky
Amy: Bonne soirée Amy, à bientôt

Sur ses mots Ricky et Amy raccrochèrent, le jeune adolescent avait été assez évasif dans sa conversation avec Amy comme si il n’avait pas envie de parler ce qui n’était pas du tout le cas seulement il cache certaine chose à Amy et il ne sent pas à l’aise du tout de lui cacher une chose pareil, mais alors vraiment pas. Il lui a dit que John était déjà au lit et qu'il dormait profondément. Ça semblait un peu tôt pour Amy que John soit au lit à sept heure du soir, peut-être qu'il a eu une journée bien remplie à la crèche comme Ricky vient de le lui dire. Après sa brève conversation avec Ricky Amy a essayé d'appeler Ben mais il n'a pas répondu ce qui commença à inquiéter la jeune adolescente car il était déjà très bizarre et agissait de manière étrange avant qu’elle ne parte pour New-York.

Voyant que Ben ne répondait pas Amy a ensuite d'appeler ses meilleures amies, Madison et Lauren. Elle a d’abord essayé d’appeler Madison en premier, mais elle ne répondait pas elle aussi. Elle a ensuite essayé de joindre Lauren mais elle non plus n’a pas répondu, Amy a ensuite essayé d'appeler sa soeur aussi mais elle n’a obtenu aucune réponse de sa part non plus. Amy ne pouvait pas s'empêcher de se demander ce qui se passe avec sa famille et ses amis, personne ne lui répondait quand elle appelait

Le lendemain matin Amy c’est réveillé encore de bonne heure, puisque personne ne répondait au téléphone, elle a décidé d’envoyer un e-mail tous simplement parce qu'ils lui manquent tous sans exception et qu’elle est curieuse de savoir ce qui se passe avec eux. Elle a envoyé un e-mail a ses parents, à Ricky d’ abord parce que John lui manque vraiment beaucoup mais aussi parce qu’elle avait besoin de savoir comme il va. Tout à coup quelqu'un frapper à ma porte

Amy: Qui est là ?
Une fille: Je suis ta voisine de palier
Amy: Qui ça ?
La fille: Nous somme voisine de palier et je suis sensé être ta marraine durant le programme, ouvres la porte s’il te plais
Amy: Je ne sais rien à ce sujet
La fille: Tu es bien Amy Juergens? Nous devons aller en classe. Vous avez manqué l'orientation d'hier

En écoutant derrière la porte les mots de la fille de l’autre côté de la porte de son appartement Amy en conclua que cette dernière disait bel et bien la vérité. A son arrivée personne ne lui avait parler de cette histoire de parrainage alors c’est normal qu’elle est été septique non ? Amy a finalement ouvert la porte pour elle, devant elle se trouvait une fille aux cheveux brun qui semblait avoir le même âge

Amy: Je n’ai pu pas trouver l'école
La fille: Je suis venu ici hier matin vers les 09h00
Amy: J'suis partie vers 07h00
La fille: Je t'ai laissé une note sur la porte la nuit dernière, mais je vois qu'il est toujours là
Amy: Je l‘ai pas vu, j’suis allé au lit tôt. J'étais perdu toute la journée
La fille: Désolé, au faite je m’appelle Lynn
Amy: Enchanté, Amy
Lynn: Je sais
Amy: Bon, eh bien je vais juste d'éteindre mon ordinateur. Je viens juste d'envoyer quelque chose à mon ... ma famille
Lynn: Tu as un fils ou une fille ?
Amy: J'ai un fils
Lynn: Moi aussi

Amy fit une pause pendant une seconde, elle n’a dit à personne qu’elle avait un bébé donc comment cette fameuse Lynn a-t-elle su qu’Amy avait un enfant mise à part les photos de John qu’il y dans sa chambre, c‘était la seule façon de savoir pour John. Et encore personne ne peut présumer que ce petit bou de choup angélique était son fils à partir des photos. Ce petit garçon pourrait être n'importe qui, son frère mais non c’es fils, en parlant de son frère ce dernier est plus jeune que son fils mais le plus étrange c’est que tout le programme il y est une autre mère adolescente. Il y a quelque chose qui cloche où plutôt qu’Amy ignore

Amy: Tu as un fils ?
Lynn: Oui, il s’appelle Tom
Amy: Mon fils s’appelle John. Comment as-tu su que j'ai eu un bébé ?
Lynn: Nous sommes toutes des mères adolescentes et des musiciens
Amy outré: Tout le monde dans le programme ?
Lynn: Le programme est pour les mères adolescentes qui sont aussi des musiciens

Ça pour une bombe s’en est une, en tout cas c’est une bombe que Lynn vient de lâcher sur Amy, la jeune adolescente ne s’attendait pas à ce genre de révélation mais Lynn ne pouvait pas s’avoir qu’elle ignorait que toutes les filles du programme sont des mères adolescentes. Dire qu’Amy était un peu déçue serait un euphémisme, elle se sentait complètement trahit et trompé car elle pensait avoir été invité dans ce programme pour ses talents de musiciens mais apparemment elle est arrivé ici parce qu’elle a un bébé

Amy: Donc je n'ai pas été choisit dans ce programme parce que je suis une bonne musicienne
Lynn: Bien sûr que si, tu es une très bonne joueuse de cor français mais c’est vrai que ce programme est pour les mère adolescentes. Aller viens on doit y aller

Ce n’était vraiment pas la chose dont Amy avait besoin d'entendre en ce moment puisque de toute évidence elle était vraiment déçue, "Mme O‘Malley !" se dit-elle dans sa tête, c’est elle qui avait fait en sorte qu’Amy postule dans ce programme enfin elle avait inscrit la jeune adolescente dans ce programme sans que cette dernière ne le sache. Au début Amy lui en était vraiment reconnaissante mais là elle lui en voulait enfin faut laisser le temps au temps de digéré la nouvelle, même si la pilule est difficile à digérer. Pour l'instant Amy va essayer de garder le moral et de ce concentrer sur le programme, après tout c’est la raison pour laquelle est elle est ici à New-York

_________________




Connor was born to fight evil forces, he was born of the union of two vampire and his destiny is to become a champion, the savior of mankind but also a glimmer of hope for the new generation

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oth-rpg.pro-forums.fr
Mel23
Admin
avatar

Messages : 1251
Date d'inscription : 25/07/2010

MessageSujet: Re: All Things Happen For A Reason [TERMINER]   Lun 5 Déc - 13:36

CHAPITRE 7.







Anne, Ricky, Noah,
Eléna, Damon, Georges,
Alarick, Jérémy, Jenna,
Margaret, Adrian, Cindy,
Ben, Ashley, John
& Grace





Seattle/Maison des Juergens

Ricky vient de coucher John, il lui a lu une histoire et là embrasser tendrement mais le petit ne c’était endormit qu’au milieu de l’histoire. Ricky était content de s’occuper de son fils en l’absence d’Amy, en revanche il n’est pas très a l’aise chez les Juergens vis-à-vis de ce qui c’est passé au camp de musique en particulier avec le père d’Amy, il a toujours peur de dire un truc de travers où de dire quelque chose qu’il n’aurait pas du dire. Après avoir coucher John Ricky descendit dans la cuisine afin de faire la vaisselle, il voulait aider au maximum, après tout les Juergens l’autorisait à rester vivre ici jusqu’au retour d’Amy. Anne qui venait de coucher Robbie descendit dans la cuisine faire la vaisselle mais elle vit que Ricky

Anne: Hey attend, je vais le faire
Ricky: Non ça va
Anne: Je peux le faire, les garçons sont au lit
Ricky: Non, vous avez cuisiné et vous m’autoriser à rester alors que je puisse faire c’est aider autant que je peux, ça me fait plaisir
Anne: Je suis contente que tu restes ici
Ricky: Vraiment ?
Anne: Oui
Ricky: J’suis heureux de le faire pour Amy
Anne: C’est gentil, vraiment très gentil de ta part
Ricky: Je sais pas si je fais bien de dire ça mais je tiens à Amy aussi difficile que ça puisse paraître
Anne: Je l’ignorais. Partir quelques semaines va lui faire du bien je pense
Ricky: Moi aussi
Anne: Qui sait, ça pourrait la mener au Julliard où au philharmonique de New-York
Ricky: Je suppose
Anne: Elle douée non ?
Ricky: Je ne sais pas, il faudrait demander à un joueur de cor. Je ne connais que la batterie moi
Anne: Je sais même pas pourquoi elle a choisit le cor comme instrument
Ricky: Je sais
Anne: Tu sais pourquoi elle a choisit le cor ?
Ricky: Oui. Désolé de parler du camp de musique mais elle me là dit là bas
Anne: John a plus d’un an, il n’y a plus de rancœur par rapport à ce qui c’est passé au camp de musique
Ricky: Georges me donne parfois l’impression du contraire
Anne: Il veut juste te le faire croire
Ricky: C’était Pierre et le Loup. Vous lui faisiez écouter sans arrêt quand elle était petite, non ?
Anne: Oui. Le cor représentait le Loup
Ricky: Ouais, elle avait peur du loup. Elle pensait ne plus avoir peur en devenant le loup
Anne: En CE2 ?
Ricky: Elle pensait ça en CE2 et elle pensait que la partie du loup était votre préférée. Elle voulait aussi que vous l’aimiez
Anne: Mais je l’aime, je l’ai toujours aimée
Ricky: Elle le sait, enfin maintenant. Bref j’éspère juste que tout ce passera bien
Anne: Pourquoi dis-tu ça ?
Ricky: Pour rien
Anne: Il y a sûrement une raison
Ricky: C’est juste que je sais certaine chose que j’aimerais ne pas savoir et que je ne devrais pas savoir
Anne: Quel genre de choses ?
Ricky: Des choses qui là feront souffrir si elle l’apprends
Anne inquiète pour sa fille: Si elle apprends quoi ?
Ricky: Si je vous le dis vous me jurez de le garder pour vous ? De ne rien dire à quique se soit
Anne: Je peux pas te le promettre si j’ignore de quoi il s’agit
Ricky: Il s’agit de mon ex
Anne: Adrian ?
Ricky: Oui d’Adrian et Ben d’ailleurs je suis même pas censé le savoir
Anne: Ne me dis pas qu’ils ont recouché ensemble, ce serait terrible pour Amy
Ricky: Non
Anne: J’suis rassuré
Ricky: C’est pire que ça
Anne: Je vois ce qui pourrait être pire
Ricky: Quel soit enceinte
Anne: Mais elle ne l’est pas
Ricky: ….
Anne: Ricky, elle ne l’est pas hein ?
Ricky en soupirant: Si
Anne: Oh mon dieu
Ricky: Ne dites rien je vous en prie, ne lui dites rien
Anne: Mais elle doit savoir
Ricky: J’suis d’accord avec vous mais c’est à Ben de le lui dire. Je sais qu’Amy m’en voudra de ne lui avoir rien dit mais je veux pas être encore celui qui lui brisera le cœur, elle a déjà assez souffert par ma faute
Anne: Je ne peux pas mentir à ma fille
Ricky: Je vous le demande pas, tout ce que je vous demande c’est de laisser Ben le lui dire, c’est à lui de la faire. Si seulement j’avais su plus tôt
Anne: Tu n’aurais rien pus faire Ricky
Ricky: Si, en tout cas je n’aurais pas pousser Ben à renouer avec Amy
Anne: Tu as fais quoi ?
Ricky: Je les aider à se remettre ensemble mais si j’avais sur pour Adrian je ne le l’aurais jamais fais

Ricky avait voulu faire un beau geste pour Amy, il l’avait pousser Ben à se remettre avec elle mais c’est sur que si il avait su avant qu’Adrian était enceinte de Ben il n’aurait rien fait, en tout cas il n’aurais pas pousser Ben à renouer avec Amy. Et encore c’est sans compté sur ce qui c’est passé le soir de l’anniversaire de John. Contrairement à Amy Ricky ne regrette pas de l’avoir embrasse où qu’elle l’est embrassé mais alors pas du tout


Seattle/Manoir des Salvatore

Noah Salvatore le plus jeune des enfants Salvatore était tout seul au manoir, il était dans sa chambre assit à son bureau et plonger dans ses devoirs. Des bouquin étaient ouvert et étalé sur le bureau du jeune adolescent ainsi que qu’un cahier où il rédigeait un exercice visiblement. Noah était habillé d’un jean bleu marine, d’un sweat-shirt vert kakis à manche courte et de chaussette noir, les manches de son sweat-shirt étaient retrousser jusqu’à ses coudes. Alors qu’il était occupé à faire son exercice de math le téléphone sonna, Noah tendit son bras et il saissa le combiné du téléphone qui était poser sur une table de nuit à côté de son bureau et il décrocha

Noah: Allo
?????: Allo Noah c’est Eléna
Noah en souriant: Bonsoir Eléna,
Eléna: Bonsoir, je te dérange pas au moins ?
Noah: Non je fesais mes devoirs
Eléna: Oh, désolé. Je rappelais plus tard
Noah: Non non c’est très bien, je comptais faire une pose de tout manière
Eléna: Okay
Noah: Alors quoi de neuf depuis ….
Eléna: Depuis la fin des cours
Noah: Oui exactement
Eléna: Et bien je suis passé voir Caroline qui vient d’emménager avec Tyler
Noah: Tyler ? Tyler Lockwood
Eléna: Oui mais tu le connais il me semble
Noah: Oui de vu mais on est pas copain
Eléna: Je sais, tout tes amis réunit peuvent se compter sur les doigts d’une main
Noah: Sympas
Eléna: Ose me dire le contraire
Noah: ….
Eléna: Je l’savais
Noah: Mise à part mon manque de sociabilité Caroline n’est pas un peu jeune pour vivre avec son copain
Eléna: Elle a 18 ans
Noah: Ça je le sais
Eléna: C’est vrai qu’au bout d’un an c’est rapide mais bon ils sont majeur tout les deux
Noah: Si je me souviens bien Tyler doit avoir dans les 19 ans à peu près
Eléna: Tu as effectivement une très bonne mémoire. Ton frère est là ?
Noah: Non pas encore, pourquoi ? Tu veux le voir ?
Eléna: Euh non, je demandais ça pour savoir si t’étais tout seul où pas au manoir
Noah: Pour ?
Eléna: Pour rien
Noah: Bah voyons, tu me demandes si je suis tout seul au manoir pour faire la conversation peut être ? Je suis peut être pas très sociable mais je suis pas idiot
Eléna: J’tassure que j’avais rien derrière la tête en t’appelant
Noah: Peut être que oui p’t être que non
Eléna: Okay j’avoue que je voulais savoir par curiosité
Noah: Où alors c’est une toute autre raison
Eléna en souriant: P’têtre bien que oui p’t être bien que non
Noah en souriant: Tu utilises mes mots maintenant ?
Eléna en souriant: Faut croire que tu déteints sur moi
Noah: Faut croire oui
Eléna: Au faite t’es toujours d’accord pour
Noah: Pour aller au cinéma ensemble demain soir ?
Eléna: Oui
Noah: Oui
Eléna: Et tu veux toujours être…
Noah: Ton copain ?
Eléna: Oui mais tu veux bien arrêter de terminer mes phrases avant moi
Noah: Désolé. Oui je le veux toujours mais tu te souviens de notre condition ? Enfin de ma condition
Eléna: D’y aller doucement et de ne rien précipiter
Noah: Oui. Tu sais j’ai toujours prit la fuite avec mes exs quand elles rapprochaient trop de moi à mon goût et quand elles allaient trop vite je rompais immédiatement
Eléna: Tes copines ? Y’en a eu combien ?
Noah: Pas autant que tu le crois
Eléna: Tu veux pas en parler ?
Noah: Non
Eléna: Pourquoi ?
Noah: Parce que j’en suis pas fier. Mes relations n’ont jamais duré longtemps
Eléna: Pourquoi ?
Noah: Je ne voulais pas m’attacher
Eléna: Pourquoi ? Tu sais quand on sort avec quelqu’un le but c’est de s’attacher à lui où elle et d’en tomber amoureux, bon parfois ça marche et parfois ça ne marche pas
Noah: C’est une longue histoire
Eléna: Tu me la raconteras ?
Noah: Oui et dans les moindres détails
Eléna: Génial. Dis ton frère y devrait pas être déjà rentré
Noah: Il devrait en effet mais je serrais prêt à parier qu’il c’est attarder quelque part où qu’il est tellement perturbé pour se rendre compte de l’heure
Eléna: Il lui est arrivé quelque chose ?
Noah en levant un sourcil: On peut dire ça comme ça. Il a revu son ex
Eléna: Ok. Ça arrive à tout le monde de recroiser son ex aux coins d’une rue où ailleurs
Noah: Oui sauf Damon est toujours amoureux d’elle et je parie que c’est réciproque
Eléna: Elle te l’a dit ?
Noah: Non mais je connais Zoé et je connais mon frère et puis je doute qu’une fille qui n’est plus de sentiments pour son ex revienne dans la ville où elle a vécu seulement pour changer d’air après avoir apprit qu’il y vivait toujours
Eléna: Je vois et je suppose que c’est l’ange au cœur d’or qui lui a dit qu’il vivait toujours à Seattle
Noah en souriant: Non juste moi
Eléna: C’est bien ce que je disais
Noah: Je ne suis pas un ange
Eléna: Pourtant t’en as drôlement l’air
Noah: Enfin bref c’est clair que Zoé et Damon s’aiment encore mais j’ai la net impression que c’est pas demain que je la verrais dans une chemise de Damon au p’tit déjeuner
Eléna émit un rire amusée: J’imagine assez bien ta tête
Noah en riant aussi: Ouais moi aussi. Bon je suis désolé mais va falloir que je me remettre à mes devoirs
Eléna: Je comprends tout à fais t’inquiètes pas, bon courage
Noah: Merci
Eléna: De rien. Bisous à demain Noah
Noah: A demain Eléna, je t’embrasses

Noah raccrocha en même temps qu’Eléna et il reposa le combiné du téléphone là où il l’avait prit il y a quelques minutes c’est-à-dire sur le petit boîtier poser sur la table de chevet positionner à côté de son bureau. Après avoir reposer le combiner il se remit à ses devoirs enchaînant ses devoir les uns à la suite des autres sans s’arrêter, Noah pouvait se mettre à fond dans ses devoirs sans le moindre soucis ni sans s’arrêter pour faire autre chose dans l’empressement car il a préparer le dîner il y a une heure, y’aura plus qu’à y réchauffer au micro onde et voilà mais tout à coup la porte d’entrée s’ouvrit pour se refermer dans la même seconde. Un jeune homme aux cheveu brun corbeau et portant une veste de cuire noire grimpa les escaliers qui menaient à l’étage puis ce dernier passa sa tête dans l’embrassure de la chambre de Noah dont la porte était grand ouverte

????: Bonsoir
Noah en levant la tête: Bonsoir Damon
Damon: Ça va ? T’as passé une bonne journée
Noah en se replongeant dans ses devoirs: Ouais ça va et toi ?,
Damon: Moi aussi
Noah: Cool
Damon: Tu m’as bien concentré dans tes devoirs
Noah: Si tu t’inquiète à propos du dîner c’est pas la peine. J’ai préparé le dîner, y’a plus qu’à faire réchauffer au micro onde
Damon surpris: T’as fait le dîner ?
Noah: Oui Mr Grincheux
Damon: Merci p’tit frère mais je t’ai déjà dis de privilégié tes études, le reste je m’en occupe
Noah: Je t’en prie je peux t’aider à la maison sans négliger ma scolarité, de nos jours y’en a même qui travaille après les cours. Non mieux, prends exemple sur Amy
Damon: C’est pas pareil, elle a un enfant et une famille pour l’aider sans compter Ricky
Noah: Je sais, Amy est ma meilleur amie je te signale
Damon: Bon pendant que tu finis tes devoirs je vais aller mettre la table
Noah: Pas la peine je l’ai mise
Damon: T’as tout fait ?
Noah: Ouais enfin t’as plus qu’à faire réchauffer le dîner
Damon: Je vais plutôt aller prendre une douche
Noah: Okay

Damon ébouriffa les cheveux de son frère et il sortit de la chambre de son cadet, Noah avait vraiment horreur qu’on lui fasse ça. Bon quand il avait quatre ça passait mais ça a le dont de l’éner plus qu’autre chose. Le jeune adolescent soupira et il se dépêcha de terminer ses devoirs, une demi-heure plus tard les frères Salvatore se mettèrent à table. Durant le repas ils en profitèrent pour se raconter leurs journées, rigolèrent, se taquinant l’un l’autre comme quand ils étaient gosse d’ailleurs ils sont un peu rester de grands enfants en particulier Damon. Un quart d’heure plus tard ils débarrassèrent la table, la rangèrent et ils montèrent se brosser les dents dans leurs salle de bain respective mais avant d’aller respectivement dans leurs chambre ils se souhaitèrent bonne nuit


Seattle/Maison des Juergens

Ça fait maintenant quelques jours qu’Amy est à New-York et tout semble bien se passer mais Ricky a révéler à Anne hier soir le secret d’Adrian et Ben cependant cette dernière a dit qu’elle ne vendrait pas la mèche à Amy même si elle en meurt d’envie. La nuit vient de s’éteindre pour laisser place au matin, c’est un nouveau jour qui commence, les premières lueurs de l’aube venaient de traverser les vitres à moitiés dévoiler par les stores à moitié fermer. Robbie dormait comme un bébé, Ashley dormait encore profondément, Georges et Anne étaient allonger dans leurs lit mais ils étaient réveillé enfin surtout Anne car Georges étaient encore à moitié endormit

Anne: Tu sais quoi ?
Georges: Qu’il est encore trop tôt pour parler
Anne: Hier soir Ricky m’a dit pourquoi Amy avait choisit le cor comme instrument. A cause de Pierre et le loup, tu t’en souviens ?
Georges: Ouais je m’en souviens, vite fais
Anne: Amy a choisit le cor pour ça. Elle voulait ne plus avoir peur du loup et que je l’aime
Georges: Il est quelle heure ?
Anne en se relevant: Tu m’écoutes Georges ?
Georges: Ouais
Anne: Je suis ravie que Ricky reste ici, on va pouvoir mieux le connaître. C’est peut être un gentil garçon. Je sais qu’Amy aime Ben maintenant mais on ne sait jamais. Ils sont jeune, ça pourrait changer
Georges: Ouais ça peut changer mais Ricky ?
Anne: Il est peut être pas aussi mauvais qu’on a pu le penser
Georges: On verra comment les choses vont évoluer
Anne: Oui on verra
Georges: Bon maintenant qu’on est réveillé si on se levait ?
Anne: Bonne idée

Georges et Anne se levèrent de leurs lit et ils sortèrent de leurs chambre pour ensuite descendre dans la cuisine et préparer le petit déjeuner, Robbie dormait toujours et Ashley également même si ils ne sont pas aller voir vu que sa chambre était autrefois la pièce du garage. Par contre John lui a eu la bonne idée de réveillé son père à six heures et demie du matin d’ailleurs Georges et Anne croisèrent Ricky dans la cuisine


Seattle/Maison des Cooper

Comme tout les matins la première lever c’est toujours Jenna et le dernier c’est toujours Jérémy, là-dessus ça ne change jamais. Comme Mme Cooper est toujours réveillé avant tout le monde elle en profite pour faire le petit déjeuner, café pour elle et Alarick, pour les enfants c’est à eux de voir selon leur envie de la journée mais généralement ça varie de jour en jour. C'était toujours la même histoire, la même routine. Le réveil sonnait tous les matins à 06h45 sauf le week-end, à peine avoir émerger et avoir fait son lit c’est le saut dans la salle de bain puis descente dans la cuisine pour prendre son p’tit déjeuner. Comme tout les matin Jérémy grognait car il n’est vraiment pas du matin d’ailleurs ce matin il en fait les fais, Eléna est venu le tiré du sommeil en ouvrant grand les rideaux ce dont il déteste pas dessus tout, être réveillé par la lumière aveuglante du matin. Jérémy arriva dans la cuisine avec son sac à dos sur l’épaule

Alarick & Jenna: Bonjour Jérémy
Jérémy: Bonjour
Alarick: Quelqu’un à l’air d’avoir mal dormit ici
Jérémy: Ah ouais ? Qui ça ?
Jenna: Toi mon grand
Jérémy: Non j’ai bien dormis
Alarick: Tu n’en n’a pas l’air pourtant
Jérémy: C’est le réveil que j’ai pas apprécié
Jenna: Le contraire m’aurait étonné, dans quel état est ton réveil
Jérémy: Détrompe toi m’man c’est pas ce fichu tambour bruyant qui m’a réveilé
Alarick: Alors c’est quoi ? Les p’tits oiseaux ?
Jérémy: Non juste ma grande sœur qui prends un malin plaisir à me torturer
Eléna en arrivant à son tour dans la cuisine: On parles de moi ?
Jérémy: Regardez qui est là, mademoiselle qui le diable
Eléna: Je peux savoir ce que je t’ai fais Jérém ?
Jérémy: Tu le sais très bien
Jenna & Alarick: Bonjour ma puce
Eléna: Bonjour papa, bonjour maman
Jenna: T’as bien dormis
Eléna: Comme un bébé
Jérémy: Bah voyons, elle au moins elle a pas été tiré du sommeil par une lumière aveuglante
Alarick: Qu’est-ce que c’est que cette histoire encore ?
Eléna: Attends c’est pour ça que tu m’en veux ?
Jérémy: Mon lancer d’oreiller en plein dans ta figure n’a pas été assez subtile pour toi

Sur ses bonnes paroles Jérémy passa devant sa sœur et il se dirigea vers la table de la cuisine afin d’y prendre son bol. Les relation fraternel entre Eléna et Jérémy ont toujours été très bonne mais il y a une chose à savoir sur le jeune Cooper, c’est qu’il est à prendre avec des pincettes le matin. Eléna sait pourtant pertinemment que le matin il faut prendre Jérémy avec des pincettes mais elle n’a rien trouver de mieux que tirer ce dernier de son profond sommeil en ouvrant les rideaux en grand laissant par conséquent entrer la lumière aveuglante du jour, le genre de réveil que Jérémy ne supporte pas. Tout en tirant une mine épuisé renfrogné Jérémy était en train de préparer son p’tit déjeuner c’est-à-dire en versant des céréales dans un bol et en y versant du lait

Eléna: Si j’ai fais ça c’était pour t’aider
Jérémy: C’est louper, t’as fais que m’ennerver
Alarick: Eléna, ton frère ne supporte pas d’être réveiller comme ça
Eléna: Mais papa il fallait bien qu’il se lève
Jenna: Évidement, ce que ton père veut dire c’est qu’il y avait surement une autre manière de le réveiller que comme ça
Alarick: Exactement
Jenna: Maintenant il va être de mauvaise humeur toute la journée. Encore une journée ordinaire chez les Cooper
Jérémy: Papa tu me déposer au lycée ?
Eléna en tenant d‘arranger les angles avec son frère: Je peux te déposer si tu veux ?
Jérémy en ignorant sa sœur: Dis tu veux bien papa
Alarick: Euh…oui bien sur
Jenna en murmurant à l’oreille de sa fille: Ça risque d’être difficile d’arrondir les angles avec Jérémy, il est têtue
Eléna: Je sais mais j’abandonnerais pas, je suis aussi têtue que lui

C’est vrai que les enfants Cooper ont beaucoup de caractère, un mélange d’Alarick dit Rick et Jenna. Jérémy versa du jus d’orange dans un verre et il commença à déjeuner sans prononcer le moindre mot, Jenna avait en effet raison en disant que Jérémy serait de mauvaise humeur toute la journée d’ailleurs ça se voit à l’expression de son visage. Le jeune adolescent ne tarda pas à se dépêcher de déjeuner afin de monter se brosser les dents, il redescendit et il alla attendre son père dans la voiture.


Seattle/Le planning familiale

Cela fait une semaine maintenant qu’Adrian a reçut les résultats, ces derniers confirme bien les résultats des tests de grossesse que la jeune adolescente avait fait, elle est enceinte mais elle n’est pas plus avancée. Elle n’a parlé de ce bébé à personne en dehors de Grace, Ben et d‘Ashley. Amy n‘est pas au courant seulement les gens parlent et aujourd‘hui il y a d‘avantage de gens qui sont au courant, d‘ici peu de temps tout le monde le saura, les parents d’Adrian sont courant. En effet Ruben a apprit qu‘Adrian était enceinte par Léo le père de Ben et il là ensuite dit à sa femme lorsque cette dernière est rentré de son voyage. Lorsqu’Amy avait décidé de garder John Amy Adrian lui avait dit qu’elle fesait la plus grosse erreur de sa vie en gardant ce bébé qui pour elle n’était pas un bébé car il n’était pas encore né. Elle c'était toujours dit que si ça devait lui arriver elle avorterait car elle ne veut pas être une mère ado…Maintenant, il est là, et elle ne sait toujours pas quoi faire. En ce moment Adrian était au planning familiale, elle avait prit une décision du moins c’est-ce qu’elle pensait. Sa mère la soutenait dans sa décision mais son père lui il ne voulait pas qu’elle avorte. Le rendez-vous était prit, Adrian attendait dans la salle d’attente quand tout à coup elle croisa la mère d’accueil de Ricky, Margaret

Margaret: Adrian
Adrian en relevant la tête: Oh bonjour madame
Margaret: Que fais tu ici ?
Adrian: Euh….je
Margaret: Tu es enceinte ?
Adrian en baissant les yeux sur son ventre: Oui
Margaret ayant peur que se soit de Ricky: De qui ? Si je peux me permettre
Adrian: Ne craignez rien ce n’est pas de Ricky
Margaret: De Ben ?
Adrian: Oui
Margaret: Et Ricky le sait ?
Adrian: Je pense pas mais j’en suis pas sur
Margaret: Oh. Je savais ce qui c’était passé entre Ben et toi mais pas que tu étais enceinte
Adrian: Et je ne veux pas que les gens le sachent
Margaret: Don tu es venu pour avorter ?
Adrian: Oui enfin je….
Margaret en observant Adrian: Quelque chose me dire que tu n’es pas sur de toi, que tu n’es pas vraiment d’accord avec ta décision
Adrian en pleurant: Je pensais que je l’étais jusqu’à aujourd’hui. Je me suis toujours dit que je ne ferais pas comme Amy, que j’aurais jamais de bébé au lycée mais maintenant je ne sais plus
Margaret: La bonne décision pour toi c’est-ce que tu veux et non ce que tu dois. Que veux-tu faire Adrian ? Parce que tu peux faire ce que tu veux quelque soit ta décision
Adrian: La seule chose que je sais c’est que j’ai des objectifs, des plans. A près le lycée je veux aller dans une école de droit. J’ai toujours été très prudente pour ne pas faire comme Amy, ça n’aurait pas du arriver
Margaret: Oui mais c’est arriver. Ça va aller Adrian, tout ira bien
Adrian: …
Margaret: Mais on dirait que tu n’as pas encore prit de décision définitive
Adrian: Je pensais l’avoir prise
Margaret: Tu as encore le temps pour réfléchir, il y a des choses qu’on peut inverser et d’autres qu’on ne peut pas. L’avortement est une des choses qu’on ne peut pas inverser, une fois que c’est on ne peut pas revenir en arrière
Adrian: Je pensais pouvoir le faire mais je suis pas sur de pouvoir, de pouvoir tuer cette petite vie qui grandit en moi
Margaret en prenant les mains d’Adrian dans les siennes: Je vais aller trouver ta mère et on va parler

Adrian fondit en larmes dans les bras de la mère adoptive de Ricky, elle se croyait prête à avorter et en fin de compte elle ne l’est pas. Finalement elle a fait comme Amy au début de sa grossesse, elle aussi voulait avorter mais elle a fait machine arrière tout comme Adrian en ce moment même. Margaret alla voir Cindy la mère d’Adrian tandis que la jeune adolescente alla s’asseoir dehors sur un banc

Margaret: Elle a changé d’avis
Cindy: Elle voulait pourtant ne pas avoir de bébé
Margaret: Elle pensait que c’était la chose à faire mais au fon d’elle c’était pas ce qu’elle voulait. Elle n’a simplement pas pu le faire
Cindy: Ruben va être content
Margaret: Et vous ?
Cindy: Moi, je ne veux pas que ma fille de 17 ans est un bébé
Margaret: Mais elle va avoir un bébé
Cindy: Il semblerait que oui

De l’autre côté Ben venait d’arriver en trombe de sa voiture, il avait trouver Adrian assise sur un banc. Il ne savait pas vraiment pourquoi il était là, en faite si il le savait il voulait simplement être présent pour elle et là soutenir quelque soit sa décision. La jeune adolescent venait de lui révéler qu’en fin de compte elle avait changer d’avis et qu’elle allait avoir ce bébé, ils allaient tout les deux devenir parents dans quelques mois

Ben: Alors on va avoir un bébé ?
Adrian: Oui Ben, on va avoir un bébé
Ben: Génial
Adrian: …
Ben: Désolé
Adrian: C’est rien Ben, j’ai compris ce que tu voulais dire
Ben: Vraiment ?
Adrian: Oui.
Ben: Bien, alors on va tout faire de notre mieux
Adrian: Écoutes je suis désolé pour toi et Amy
Ben: Ça ira enfin je l’espère, je vais aller là voir à New-York et tout lui dire
Adrian: Tu es sur ?
Ben: Pas vraiment non mais de toute façon je n’ai plus vraiment le choix, mon père m’a dit qu’il me mettrait dans l’avion de gré où de force. Désormais je n’ai pas d’autre choix que le lui dire surtout que y’a trop de gens au courant pour pouvoir lui cacher le faite que tu vas avoir mon bébé
Adrian: Et tu y vas quand ?
Ben: Ce soir, on prends le jet de mon père
Adrian: Oh. Je suis vraiment désolé Ben

En effet Ben n’a plus vraiment le choix, Adrian ne va pas se faire avorter car elle a changer d’avis. Désormais il y a de plus en plus de monde au courant donc si Ben veut éviter qu’Amy l’apprenne de la bouche d’un autre il va devoir être celui qui lui apprendra ce qui risque d’être très dure car il ne veut pas devoir le lui dire, il ne veut pas la faire souffrir seulement ça il fallait y penser avant de coucher avec Adrian le soir du bal mère/fille maintenant ça va être encore pire


Seattle/Maison des Juergens

Anne qui avait dit à Ricky qu’elle ne dirait rien à Amy en a tout de même parler à Georges mais ce dernier était déjà au courant, Ashley le lui avait dit lorsqu’elle a demandé à ce dernier l’autorisation de lui prescrire la pilule. Elle lui avait dit que même la fille la plus expérimenté qui se protège pouvait faire une erreur et que dans ce cas là elle voulait avoir un plan de secours même si elle n’avait pas l’intention de coucher tant qu’elle est encore au lycée et c’est-ce moment là que Georges a comprit qu’Ashley parlait d’Adrian mais Ashley en a dit plus qu’elle n’aurait du, elle a révélé à son père le secret de cette dernière mais elle lui fit promettre de ne rien dire, de garder ça secret. Ashley qui était en train de jouer avec John dans la chambre d’Amy reçut un message texto de la part d’Adrian, elle le lut et n’en croyait pas ses yeux. Son amie avait changé d’avis, elle allait avoir le bébé de Ben. Ashley avait pensé qu’en poussant Amy à aller à New-York lui permettrait de ne pas apprendre la grossesse d’Adrian mais ça n’a fait que faire reculer l’échéance en particulier maintenant que cette dernière à changé d’avis. Ashley prit John dans ses bras et elle descendit dans la cuisine où elle savait que ses parents étaient

Ashley: Papa faut que je te parle
Georges: Je t’écoutes
Ashley en posant John au sol: C’est à propos de ce que je t’ai confié quand je t’ai demandé la pilule
Georges: Oh, tu peux parler devant ta mère. Elle sait tout
Ashley: Tu m’avais promis de ne rien dire
Georges: Je lui ai rien dis
Ashley: Alors qui si c’est si c’es pas toi ?
Georges: Ricky
Ashley: C’est vrai que lui aussi il est au courant
Anne: Pourquoi ne m’as-tu rien dis Ashley ?
Ashley: Parce que ce ne sont pas mes affaires ni ceux des autres seulement ceux d’Adrian et Ben et je pensais qu’elle allait avorter
Anne: Donc elle va avorter
Ashley: Non elle a changer d’avis
Anne: Oh mon dieu
Georges: Comment le sais-tu ?
Ashley: Elle m’a envoyer un texto en me disant qu’elle avant changer d’avis et qu’elle allait avoir ce bébé
Anne: Donc elle va avoir un bébé ?
Ashley: Ouais
Anne: Et Amy ne sait rien hein ?
Ashley: Non
Anne: Tu vas le dire à Amy
Ashley: Non, c’est à Ben de le faire même si je veux pas qu’Amy souffre. Il doit lui dire sinon elle ne lui pardonnera jamais
Anne: Je doute qu’elle puisse lui pardonner un jour
Ashley: J’en doute aussi, je pense pas que Ben soit celui qu’il faut à Amy
Anne: Et tu penses que c’est qui ?
Ashley: Si je le dis vous allez pas êtres content
Georges: Ne me dis pas que tu penses à Ricky ?
Ashley: Si
Anne curieuse: Pourquoi tu pense qu’il puisse être celui qu’il faut à ta sœur
Ashley: Parce qu’il tient à elle, vraiment à elle
Georges: J’en doute
Ashley: Il me l’a dit, il a dit que la personne dont il se souciait le plus au monde après John c’est Amy. Bref je voulais juste vous dire qu’Adrian avait changer d’avis

Ashley ne voulait pas qu’Amy souffre et c’est-ce qui l’a pousser à pousser sa sœur à aller à New-York même si elle pensait aussi que c’était une bonne chose pour elle d’y aller cela dit sa raison principal était de protéger sa sœur, d’empêcher qu’elle apprenne que la fille qu’elle détestait le plus au monde attendait un enfant de son petit ami. John qui jouait par terre avec une voiture bleu que lui avait offert son grand père il y a quelques jour leva ses yeux en direction de sa tante et de ses grand parents paternel


Seattle/Maison des Bowman

Les coyance catholique de Grace sont qu’elle est contre l’avortement et malheureusement elle n’a pas pu influencer Adrian comme elle avait sur le faire avec Amy il y a un an et demie seulement la jeune blondinette ignorait que son amie avait changer d’avis, qu’elle avait décidé de garder cet enfant. Justement à propos d’Adrian cette dernière avait passé toute la journée avec Ben et elle avait décidé de passé chez Grace en fin de journée pour lui annoncer justement la nouvelle. Grace était en train d’essuyer la vaisselle lorsqu’Adrian toqua à la porte et entra, la jeune adolescent posa l’assiettes sur l’évier ainsi que le torchon à vaisselle et elle se précipita dans les bras de son amie

Grace en enlaçant Adrian: Adrian, tu va bien ?
Adrian: Oui Grace je vais bien mais tu peux me lâcher tu m’étouffes là
Grace: Adrian j’éspère que tu ne l’as pas fais, j’ai prié pour que tu…enfin tu vois. Peu importe ce que tu as fais, je t’aime et dieux aussi t’aime. Dieu aime tout le monde tu sais
Ben en entrant et en refermant la porte derrière lui: Salut
Grace: Tu étais avec elle ?
Ben: Euh en faite je suis arriver en retard
Adrian: Grace calme toi okay, il faut qu’on te dire quelque chose mais lâche moi s’il te plais
Grace en lâchant Adrian: Excuses moi, je vous écoutes
Adrian en lançant un regard à Ben puis à Grace: J’ai changé d’avis, je vais avoir ce bébé
Grace euphorique: Tu n’as pas avorté ?
Adrian: Non
Grace: Mais c’est génial
Adrian: Je sais pas si c’est génial….. On est en état de choc tout les deux mais on voulait que ut saches
Ben: Oui on voulait que tu saches
Grace: Je vais être tante c’est super
Adrian: Non tu ne vas pas être tante, tu n’es pas ma sœur
Ben: Elle veut sûrement dire qu’elle est ta sœur de cœur, c’est ça ?
Grace: C’est ça Ben
Ben: J’suis désolé mais il va falloir que j’y aille, mon père doit m’attendre à l’aéroport
Grace: Tu t’en vas ?
Ben: J’vais à New-York
Grace: Pour parler à Amy ?
Ben: …
Grace: D’accord, j’ai rien dis

Ben salua Grace et Adrian, il sortit de chez Grace et il monta dans sa voiture et il partit en direction de l’aéroport où son père l’attendait certainement, ce dernier était déjà au courant qu’Adrian avait décidé de garder le bébé vu qu’il le lui a dit par téléphone durant l’après midi

_________________




Connor was born to fight evil forces, he was born of the union of two vampire and his destiny is to become a champion, the savior of mankind but also a glimmer of hope for the new generation

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oth-rpg.pro-forums.fr
Mel23
Admin
avatar

Messages : 1251
Date d'inscription : 25/07/2010

MessageSujet: Re: All Things Happen For A Reason [TERMINER]   Mer 7 Déc - 6:12

CHAPITRE 8.







Léo, Ben, Ricky,
Nora, Connor, Jérémy,
Eléna, Lynn, Amy,
Dorian, Allison, Jackson,
Laura, Gretchen, Emerys,
Gwen, Nathan & Kacey



Seattle/L’aéroport/Le jet des Boykewich

Après être sortit de chez Grace Ben c’est rendu à l’aéroport en voiture où il c’est garer sur le parking de l’aéroport, il a immédiatement rejoint son père dans le jet de ce dernier mais il n’avait vraiment pas le cœur à y aller car il savait ce que ça signifierait une fois qu’il sera à l’intérieur. Ça voudra dire qu’ils s’envoleront pour New-York et que Ben ira là bas pour parler à Amy, pour lui dire qu’Adrian est enceinte de lui et qu’elle compte avoir le bébé et il ne veut pas devoir à lui dire mais il le doit car désormais ça se saura qu’il le veuille où non

Léo: Te voilà
Ben: Oui me voilà
Léo: Tu es prêt, le jet va bientôt décoller
Ben: Non j’suis pas prêt, comment je pourrais être prêt à lui briser le cœur papa
Léo: Tu ne vas pas lui briser le cœur Ben
Ben: Tu parles, je vais lui dire qu’Adrian est enceinte de moi et qu’elle va avoir mon bébé
Léo: Je sais que c’est dure mais tu dois le lui dire
Ben: Je sais mais ça n’aide pas
Léo: Je vais t’aider, on va s’entraîner à ce que tu vas lui dire
Ben: Je vois vraiment pas ce que je pourrais lui dire qui atténuera sa douleur
Léo: Je ne dis pas qu’elle ne souffrira pas Ben, je dis juste qu’il y a une manière de lui présenter les choses
Ben: Et laquelle papa
Léo: Tu peux commencer par lui dire que vous avez vécu beaucoup de choses ensemble
Ben: Je pense qu’elle le sait déjà papa
Léo: Ben j’essaie de t’aider alors soit un peu plus gentil avec ton père
Ben: Désolé
Léo: Je comprends ce que tu ressens mais je te connais et je sais que tu n’es pas le genre de garçon qui laisserais sa petite amie dans l’ignorance de la situation dans laquelle tu es en ce moment
Ben: Oui, c’est juste que j’aimerais ne pas avoir à le faire et pourtant je le dois
Léo: Parce que tu es quelqu’un de bien fils ton
Ben: Ouais tu parles, j’ai mis une fille enceinte alors que je viens juste de me remettre avec Amy

Ben n’était vraiment pas d’humeur joyeuse mais ça peut se comprendre dans un sens, il s’apprête à aller à New-York pour annoncer à celle qu’il aime qu’Adrian est enceinte de lui et qu’elle va avoir leurs bébé. Comment cela pourrait-il se terminer en sachant qu’Amy le détestera forcément mais Ben veut se persuader que tout ira bien, qu’Amy lui en voudra pas et qu’elle lui pardonnera. Quelques heures plus tard l’avion des Boykewich atterrisse à l’aéroport de New-York, durant tout le vol Léo avait en quelque sorte coacher Ben afin de lui dire quoi dire à Amy lorsqu’il sera en face d’elle. Arriver à New-York Ben donna rendez-vous à Amy dans un restaurant


Seattle/Boucherie Boykewich/Appartement de Ricky

Ricky avait décidé de rentrer chez lui, il ne supportait plus la pression que ça lui mettait d’être chez les Juergens sans oublier que Georges le regardait du coin de l’œil tout les jours comme si il s’attendait à voir Ricky faire quelque chose de mal. Le jeune adolescent avait voulu faire plaisir à Amy mais là il avait besoin de se retrouver dans son chez lui en toute tranquilité. A peine profitait il de son retour à son appartement que quelqu’un toqua à la porte, il l’ouvrit et là il eu une surprise de taille pas une bonne lorsque vit Nora sa mère biologique se point devant la porte de son appart. Ricky était sous le choc, la dernière fois qu’il là vu c’était il y a six mois à Las Vegas en Californie lorsqu’il était partie à sa recherche après avoir apprit ce qui c’était passé entre Ben et Adrian


Flashback six mois plus tôt dans un hôtel de Las Vegas


Sur un coup de tête Ricky était partie enfin ce n’était pas sur un coup de tête, il venait d’apprendre qu’Adrian avait couché avec Ben et il avait décidé de mettre les voiles mais avant il a décidé de partir à la recherche de sa mère biologique, il voulait là retrouvé, il voulait se confronter à elle et savoir pourquoi ? Pourquoi elle a fait ce qu’elle a fait ? Ricky là finalement retrouver à Las Vegas, le jeune adolescent fit face au gérant de l’accueil et que Ricky connaissait assez bien, il savait que ce dernier savait que Nora était ici

Le gérant de l’accueil: Hey gamin, je peux t’aider
Ricky: Hey, je pense que oui. Tu as vu ma mère ?
Le gérant de l’accueil: Pas depuis des années, toi non plus d’ailleurs. Quoi de neuf gamin ?
Ricky: Je l’ai jamais été et de quoi je me mêle ? T’es sur de ne pas l’avoir vue ?
Le gérant de l’accueil: Elle est plus ici
Ricky: J’en doute
Le gérant de l’accueil: Je te le dis, elle est sobre tu sais
Ricky: Elle est avec quelqu’un ? J’attendrais
Le gérant de l’accueil: Vraiment, elle n’est pas ici et ne l’à pas été depuis très longtemps
Ricky en écrivant un numéro sur une carte: Oui c’est ça, je suis pas né de la dernière pluie. Quand tu la verras, dis-lui que je suis venu, je dois lui parler
Ricky en lui tendant une carte: Tiens
Le gérant de l’accueil: Vraiment, je ne sais pas où elle est

Ricky balança la carte sur le comptoir avec un regard déterminé et il prit la direction de la sortie de l’hôtel et le gérant le regardant s‘en aller. A peine que Ricky soit sortie le gérant de l’hôtel passa un coup de fil à Nora lui disant que son fils était là.

Quelques heures plus tard Ricky était de retour dans l’hotel, il savait que sa mère était ici et il ne partira pas avant de lui avoir parler. Le jeune adolescent avait des choses à lui dire, des choses à mettre à plats et il avait des questions à lui poser. Certes avant aujourd’hui Ricky n’a jamais eu l’envie ni l’idée de la voir où de lui parler mais là oui il le fallait. Le jeune homme attendait dans le hall quand tout à coup il remarqua que les portes de l’ascenseur s’ouvraient, il observa les gens qui en sortaient quand tout à coup il là vit sortir, il alla à sa rencontre.

Nora: Tu m’as trouvée
Ricky: C’était facile. Tu vis ici depuis que j’y ai vécu où que j’y suis resté
Nora: Je vois. Tu savais où je vivais mais tu n’as pas envie de me voir toutes ces années
Ricky: Tu crois ?
Nora: Pourquoi le vouloir maintenant ?

Sur ses mots Nora fit quelques pas en direction d’un canapé installé dans le hall de l’hotel, Ricky la suivit. Décidément c’était difficile de savoir si Nora était contente de revoir son fils unique après toutes ces années faut dire que la dernière fois qu’elle là vit il n’était qu’un enfant meurtri et brisé, les années ont passé et rien à changé seulement il va mieux qu’il y a huit ans. Il suit une thérapie, sa vie est meilleur même bien meilleur, il a changé et grandit surtout depuis la naissance de John

Ricky: Je pensais que si je te voyais, que si on parlait je serais peut être capable de comprendre comment tu as pu laisser mon père me faire ce qu’il m’a fait sans jamais rien faire. Enfin, à part te souler et te droguer
Nora en s‘asseyant sur le canapé: Ravie de te voir aussi Ricky
Ricky en s’asseyant à son tour sur le canapé: Je voulais savoir pourquoi et je voulais te pardonner
Norah: Hum hum
Ricky: Je voulais te dire ça, te dire: ”Je te pardonne” mais en te voyant je n’en n’ai plus envie
Nora sarcastiquement: T’as juste envie de m’humilier en me rappelant quelle mauvaise mère j’étais ?
Ricky: C’était pas mon intention
Nora: Oh okey
Ricky: Comme j’ai dis, j’ai appris que pardonner les gens nous donne la liberté d’aller de l’avant et je veux aller de l’avant. J’ai fais des erreurs dans ma vie mais je ne veux plus en faire, je veux avancer
Nora: Avancer où fuir ?
Ricky: Je ne sais pas vraiment, en ce moment je suis un peu perdu
Nora: J’ai appris que tu avais un enfant
Ricky en regardant le sol: Un fils. Et quand je le regarde, je me demande toujours comment ça a pu arriver. Comment peut-on détruire un enfant ?
Nora:….
Ricky: Si quelqu’un touchait mon fils je le tuerais, je ferais n’importe quoi pour le protéger
Nora: Comment pourrais-tu savoir qu’on l’a touché si tu es absent. J’étais absente tu te rappelle ?
Ricky: Oh oui je me rappelle, je me rappelle avoir hurler à la mort tout les soirs, t’avoir supplier de m’aider mais tu ne bougeais pas
Nora: Au départ j’ai voulu l’arrêter mais j’avais peur qu’il nous tue
Ricky énervé: Parfois j’aurais voulu qu’il m’est tué, ça m’aurait évité de bousillé la vie des autres
Nora: Écoutes, tu t’en est sorti, tu as survécu et j’ai survécu. J’ai des problèmes mais j’ai survécu. Je ne me pardonne pas de ne pas avoir pu l’arrêter, je ne savais pas comment faire, j’ai essayé
Ricky: Pas assez fort visiblement
Nora: J’ai vraiment essayé mais ça tu ne veux pas le savoir. Tu ne veux pas savoir combien de fois il m’a tabassé ni combien de côté il m’a cassées, combien de fois il m’a laissé à la rue. Il m’a brisée Ricky, je suis brisée mais tu as l’air d’aller bien. Je veux dire…. On m’a dis que tu allais bien
Ricky au bord des larmes:….
Nora: Quand j’ai appris que tu avais enfermer ton père j’ai commencé une sorte de cagnotte de remerciement pour toi. J’économisais tout ce que je pouvais pour toi, je n’ai jamais imaginé que je pourrais te la donner en personne

Nora sortit une enveloppe remplie d’argent de la poche de son pantalon qu’elle lança sur la petite table. Depuis huit ans elle économisait le moindre petit centimes pour Ricky mais comme elle là dit elle n‘a jamais penser qu‘elle pourrait lui donner un jour en main propre

Nora: Voilà.. Prends là
Ricky étonné:….
Nora: Je t’ai jamais rien donné d’autre qu’une vie minable donc prends là. Peut être que tu retournera être un père et que tu garderas ça pour les moments difficiles
Ricky: Je… Merci. Je ne sais plus trop où j’en suis mais merci

Quelques heures plus tard Ricky quitta l’hôtel avec l’enveloppe que sa mère biologique lui a remit et il vit Mr Boykewich, ce dernier le persuada de rentrer chez lui et c’est-ce qu’il fit rentra chez lui. Voir sa mère là tout chamboulé mais il en avait besoin, ça lui a permit de réaliser qu’il n’a rien en commun avec elle. Que lui il était un père responsable, aimant et protecteur. Depuis la naissance de son fils ce dernier est son unique priorité et ça ne changera jamais

Fin du Flashback


Ricky était sous le choc, il ne s’attendait pas à voir sa mère biologique et encore moins ici, que fesait-elle ici et surtout que voulait-elle. Certes il lui a pardonner d’une certaine manière de ne pas avoir empêcher son père biologique d’abusé de lui sexuellement lorsqu’il était enfant mais il y a toujours une certaine rancune envers elle, il ne peut pas s’empêcher de ressentir ça. Ricky ne s’attendait pas à la revoir, ni ici et encore moins maintenant

Ricky: Qu’est-ce que tu fiche ici ?
Nora: Aie, quelque chose me dis que t’es pas content de me voir
Ricky: Qu’est-ce que tu veux ?
Nora: Je peux entrer ?
Ricky: Comment t’es entré
Nora: Je pense que quelqu’un a enlever le système d’alarme quand ils sont arrivés. C’est chouette chez toi, vieux mais chouette. Tu as un chouette endroit
Ricky en refermant la porte: Ouais je sais. Qu’est-ce que tu veux ? Cette fois j’aimerais avoir une réponse
Nora: Qu’est-ce qui te fais penser que je veux quelque chose ? Laisses tomber, tout le monde veut quelque chose. Je veux quelque chose, tu veux quelque chose
Ricky: Pas de ta part
Nora: Moi non plus je te rassure
Ricky: Mais tu veux sûrement quelque chose de moi. Qu’est-ce que tu veux de moi ?
Nora: Tu es venu me rendre visite maintenant je viens te rendre visite
Ricky: Si tu veux que je te rendes l’argent, je ne l’ai pas. Je l’ai mis à la banque
Nora: Non je ne le veux pas, je ne veux pas que tu me rendes l’argent. Où est l’enfant ?
Ricky: Pourquoi ? Tu veux mon enfant ? Parce que tu ne peux pas avoir mon enfant
Nora: Je ne le veux pas, je voudrais le voir c’est tout
Ricky: Non, jamais
Nora: D’accord. Je pensais juste le demander. Ce n’est pas mal de demander hein ?
Ricky: Dis moi ce que tu veux. Je suis pas d‘humeur à jouer à ce petit jeu. Pourquoi tu es là ?
Norah: Okay. Et bien je ne peurs pas, je suis juste venue te dire au revoir
Ricky en fronçant les sourcils: …
Nora: J’ai violé ma liberté conditionnelle et je dois retourner dans la prison pour femmes du comté mardi à minuit, demain donc je pensais qu’on pourrait rattraper le temps
Ricky: Pas si tu as de la drogue sur toi
Nora: Oh non, non, non. Non, rien de tout ça, non je suis clean et sobre
Ricky: Alors qu’est-ce qui c’est passé ?
Nora: J’ai oublié d’enlever mon arme de mon sac quand je suis aller voir mon agent de liberté conditionnelle. Je porte un révolver
Ricky: Pourquoi ?
Nora: Parce que je n’ai pas envie qu’on me batte encore
Ricky: Tu ne sais pas combien les révolver sont dangereux ?
Nora: Tu ne sais pas combien ma vie est dangereuse ?
Ricky: Tu ne sais pas combien ta vie est dangereuse avec un révolver. Les armes sont dangereuse
Nora en se dirigeant vers le canapé du salon et en s’y asseyant: Aller Ricky. Passons juste du temps ensemble ça serait sympa
Ricky: Ce n’est pas le bon moment
Nora: Oh vraiment ? Ce n’est pas le bon moment ?
Ricky: Oui, Amy n’est pas en ville et je dois rester dans la maison de ses parents pour m’occuper de John. Mon fils est ma première priorité, il passe avant tout
Nora: C’est totalement compréhensible, vraiment admirable. Mais, quelle priorité à ta mère ?
Ricky: Ma mère qui a violé sa liberté conditionnelle et qui va retourner en taule d’ici 24 heure ?
Nora: Tu as une autre mère peut être ?
Ricky: En faite oui, puis que tu n’as pas vraiment été une mère pour moi
Nora: D’accord, Margaret. Comment va Margaret ?
Ricky en souriant: Elle va bien.
Nora: Et bien, je ne vais pas si bien. Allez Ricky, ça va être minimum dix huit mois de blocage. Je veux dire la prison craint
Ricky: Je travail demain
Nora: Après le travail alors, je viendrais te chercher. On ira prendre une glace comme on le fesait quand tu étais petit
Ricky: Tu ne m’as jamais emmener manger de glace quand j’étais petit
Nora: Je sais, j’ai toujours voulu faire ça
Ricky: Ouais
Nora: Ouais, tu le feras ?
Ricky: J’imagine
Nora: Oui
Ricky: Je te préviens, tu as intérêt à être sobre parce que si tu ne l’es pas et que je pense que tu prends toujours de la drogue. N’importe quelle drogue, n’importe laquelle…. Je n’aurais plus de sympathie pour toi et je m’éloignerais de toi à jamais
Nora: C’est pour ça que je te demande de faire ça pour moi. Demain laisse moi entrer. Mais, de toute façon pas de drogue je te le promet
Ricky: Ne me fais pas de promesse
Nora en se blottissant contre son fils: Une bonne vieille sortie en famille okey
Ricky: Okay

Ricky ne s’attendait vraiment pas à ça en rentrant chez lui, il pensait faire un peu de nettoyage et de rangement, chose qu’il a fait soit dites en passant mais il ne s’attendait vraiment pas à voir sa mère biologique devant sa porte et encore moins dans son appartement. C’était un énorme bouleversement pour le jeune adolescent de dix sept qui va bientôt sur ses dix huit ans


Seattle/Le centre commercial

Alors qu’il était seul à la maison Connor décida d’aller au centre commercial voir ce qu’il pouvait y avoir sans vraiment avoir l’intention d’acheter un truc, il avait juste envie de faire un tour et puis regarder ce qu’il y a de beau au centre commercial. Depuis quelques temps le jeune adolescent est à la recherche d’un p’tit boulot mais malheureusement pour l’instant il ne trouve rien mais à force de persévérance il va bien finir par trouver


????: Connor
Connor en se retournant: Jérémy, salut
Jérémy: Salut. T’es tout seul ? Tyler n’est pas avec toi ?
Connor: Non il vit plus à la maison tu sais bien, il vit avec Caroline
Jérémy: Alors c’est vrai ? Il a sauté le pas
Connor: Ouais. Faut croire qu’il a mûrit
Jérémy: Et t’en dis quoi de tout ça toi ?
Connor: J’suis content pour lui et puis il est raide dingue de Caroline donc c’est coll
Jérémy: Sinon qu’est-ce tu viens faire ici ?
Connor: La même chose que toi je suppose
Jérémy: J’ai entendu dire que tu cherchais un job ?
Connor: Qui t’as dis ça ?
Jérémy: Disons que c’est une intuition
Connor: Alors on peut dire que t’as un sacré sixième sens mon pote
Jérémy: Donc j’avais raison
Connor: Oui
Jérémy: Et moi qui pensait que t’avais pas besoins d’argent vu ton niveau vie social
Connor: C’est pas parce que je m’appelle Lockwood que je peux pas bosser
Jérémy avec une légère pointe d‘humour: T’as pas de factures à payé pourtant
Connor: Non idiot. J’économise de l’argent pour pouvoir me payer une voiture
Jérémy: Je suis sur que tes parents se feraient un plaisir de t’en payer une
Connor: Y’a des chances oui mais je veux pouvoir me dire que je me là suis payer tout seule comme un grand
Jérémy: Je vois
Connor: Tu me demandais ça pourquoi au juste ?
Jérémy: Parce que je peux peut être te faire embaucher au Grill. Je bosse là bas après les cours
Connor: Ce sera cool
Jérémy: Au faite je te présente ma sœur, Eléna. Eléna voici Connor un ami du bahut
Eléna: Contente de rencontrer enfin
Connor: Je savais qu’il parlait autant de moi
Eléna: Non c’est pas ça mais mon frère a si peu d’ami alors quand il en a ça devient le sujet favoris à la maison
Jérémy: Je suis pas si insociable que ça
Eléna: Ton seul ami c’est Connor j’te signale
Connor: J’suis pas le seul alors, c’est rassurant
Jérémy: T’as quelque chose à faire dans l’heure qui suit ?
Connor: Non pourquoi ?
Eléna: Jérémy et moi on comptait aller manger au Grill, tu veux venir avec nous ?
Connor: Ouais pourquoi pas
Jérémy: Cool

Jérémy et Eléna se dirigèrent vers la voiture de ce dernier où ils montèrent tous à l‘intérieur, le véhicule du jeune Cooper ne tarda pas à démarrer et il partie en direction du Grill. Ça allait être sympa d’aller manger avec Jérémy et sa sœur plutôt que de manger tout seul à la maison puisque ses parents sont la plupart du temps absent et donc il se retrouve tout seul


New-York/Le conservatoire Nabakov

Amy venait de parler à Ben, ce dernier lui annonçait qu’il venait à New-York et il lui donnait rendez-vous dans un restaurant. Amy était surexcité à cette idée, pour une raison quelconque il n‘a pas l‘air d‘être aussi excité qu‘elle. Lorsqu’ils ont raccroché Amy était toute joyeuse, si dernièrement elle n’avait pu joindre personne c’était peut-être parce qu’ils la surprenaient par la visite surprise et inattendue de Ben. Amy était marchait en compagnie de Lynn

Lynn: Qui c’était ?
Amy toute enthousiaste: C'était juste Ben, mon copain. Il va venir ici ce soir
Lynn: Oh c’est si attendrissant. Il va apporter à votre fils avec lui

Amy c’est stoppé net en suite aux paroles de Lynn car cette dernière pensait que Ben était le père de son enfant. Amy avait tellement l’habitude de ne pas avoir à expliquer sa situation car tout le monde connaît son histoire qu’elle en avait presque oublié qu’ici au conservatoire personne ne connaissait les circonstances de la naissance de John ni que son petit ami n’est pas le père de son fils. Elle allait encore devoir expliquer à tout le monde ici du moins aux amies qu’elle c’est faite ici durant le programme

Amy: En faite Ben n’est pas le père de mon fils. Le père de John et moi n’avons jamais été un couple
Lynn très surprise: Mais il est dans ta vie ?
Amy: Oui il l’est. Il est également très impliqué dans la vie de John. Il n'est pas un mauvais gars, il n'est tout simplement pas mon copain. J’ai accordé à Ricky la garde partagé de notre enfant et pour l'instant, cet arrangement fonctionne pour nous

Défendre le père de son enfant était vraiment une première pour Amy, jamais elle n’avait prit sa défense depuis qu’elle le connaît. Prendre la défense de Ricky était encore un concept assez nouveau pour elle mais elle ne pouvait pas demander un meilleur père pour John. A un moment elle aurait voulu qu’il soit autre chose mais elle pensait être incapable de lui faire confiance ce qui n’est plus le cas aujourd’hui, il y a eu aussi un moment où Amy avait imaginé Ben comme père pour John mais après avoir vu Ben et John ensemble elle a rapidement changé d'avis à ce sujet.

Lynn: Penses-tu que tu ne serais jamais sortis avec lui si il te l’avais demander, Ricky je veux dire
Amy: Je pense pas que pour nous ce soit le bon moment de penser que

C’est vrai que ça mérite réflexion, imaginons un cours instant que Ben et elle ne soient pas ensemble mais que Ricky veuille être avec elle, le voudrait-elle également. Après tout elle partage un lien avec le père de son enfant qu’elle ne partage pas avec Ben mais Amy se refuse de penser à ce qui aurait pu arriver si elle et Ben n’étaient pas ensemble car ils sont ensemble. Les deux adolescentes changèrent rapidement de sujet, Amy se rappela que Lynn avait mentionné qu'elle et le père de son bébé avait été ensemble depuis des années avant qu'elle ne tombe enceinte. Amy aimait entendre parler les autres filles de leurs situations et leurs histoires car elle c’est toujours sentit jugé en parlant de la sienne mais ici elle n’est la seule mère adolescentes, elles le sont toutes

Quand elles sont arrivés au conservatoires la première partie de la journée a été la classe de musique. Elles ont apprit quelques nouveaux morceaux dans le petit groupe dans lequel elles étaient car elles étaient divisés en deux groupes. Le premier concert allait être ce week-end donc au sein de leur groupe elles ont été auditionné par différents morceaux. Elles ont jouer un tas de différents morceaux, vers midi ce fut enfin la pause déjeuner bien mérité pour tout le monde. Amy c’est assise avec ses nouvelles amies à la cafétéria, elles voyaient toutes que cette dernière était excité par quelque chose

Mégane: Que se passe-t-il Amy ?
Amy enthousiaste: Oh rien, je suis simplement heureuse parce que mon copain vient ici ce soir
Mérédith: C’est super
Christina: Et il va apporter votre enfant ?

Amy roula des yeux pendant une seconde, supposer que son copain est le père de son bébé est plutôt logique si on ignore la situation d’Amy mais ça agace cette dernière car elle doit à chaque fois s’expliquer et dire que son copain n’est pas le père de son bébé et c’est pénible à force.

Amy: Ben n’est pas le père de mon enfant mais c'est une longue histoire que je ne veux pas raconter pour l’instant. Je suis sûr que quelqu’un va encore supposer que Ben est le père de mon bébé ce qui n’est pas le cas
Amanda confuse: Attendez est-ce que c’est le fameux petit ami qui n’a pas prit tes appels durant toute la semaine ?
Amy: Ouais, mais je pense qu’il avait juste des problèmes avec son téléphone, c'est tout

Mégane, Lynn, Mérédith, Christina et Amanda avaient l'air un peu sceptique à ce sujet mais Amy 'en fichait. Elles terminèrent de déjeuner et se dirigèrent vers la salle de répétition de leur groupe. Aujourd‘hui les filles ont parler de leurs bébés après la répétition, Amy aurait pu parler de John pendant des heures et des heures. Elle n’avait aucune difficultés ni aucune gênes à parler de son fils, il est sa plus grand fierté et elle l’aime plus que tout

Après l'école elles sont tous aller à leur appartements et Amy a appelé Ricky pour avoir des nouvelles mais ce dernier semblait bouleverser pour une raison inconnu. Il a dit à Amy qu’il avait finalement décidé de rentré chez lui mais qu’il s’occupait très bien de John, que se passe-t-il avec lui ? A-t-il des problèmes ? En tout cas Amy semblait inquiète pour lui


New-York/Flaning Restaurant

Le Flanning restaurant est un restaurant gastronomique renommer, ils servent de délicieuse tartes aux pécans, la tarte préféré d’Amy. Ben et son père venaient de sortir d’une limousine, rien de bien surprenant pour les Boykewich mais à New-York des services de limousines c’est pas ce qui manques surtout pour des gens qui en ont les moyens et Mr Boykewich en a énormément.

Léo: Tu sais ce que tu vas lui dire
Ben: Euh ….ouais je vais lui dire…. Ce que tu m’as dis de lui dire quand nous étions dans l’avion
Léo: D’accord, redis le moi encore
Ben: Papa
Léo: J’insiste Ben. Plus de fois tu me le dira plus ça deviendra facile quand tu lui dira
Ben: Papa, peu importe ce que je lui dirais ça lui brisera le coeur
Léo: Tu es un adulte où plutôt tu vas bientôt l’être alors vas-y
Ben: Amy je t’aime, je t’ai aimé dès la première fois que je t’ai vu. Depuis nous avons traversé beaucoup de chose ensemble…. et pourtant on en est sortit que plus fort
Léo: Ne fais pas de pause, vas droit au but
Ben: Et pourtant on en est sortit que plus fort….. Mince c’était quoi déjà après ?
Léo: Et pourtant on en est sortit que plus fort, nous avons beaucoup grandit depuis notre rencontre.
Ben en voyant le taxi d‘Amy arriver: Oh non
Léo: Qu’est-ce qui se passe ?
Ben: Amy arrive
Léo: Très bien. Restes calme et fort et ne soit pas maladroit
Amy en sortant de son taxi: Ben, Salut
Ben: Bonsoir
Amy en enlaçant Ben: Je ne peux pas croire que tu sois là
Ben: Moi non plus
Amy en s’éloignant des bras de Ben: C’est si surprennent, j’suis super contente de te voir. Bonsoir Mr Boykewich
Léo: Bonsoir Amy. Euh, tu es superbe
Amy: Merci
Léo: New-York t’embelli vraiment
Amy: Merci
Ben: Tu es vraiment magnifique
Léo: Je vais vous laissez discuter et aller prendre une table, je vous vois à intérieur
Amy en enlaçant Ben et en l’embrassant
Ben en éloignant Amy de lui: Amy, Adrian est enceinte et c’est mon bébé
Amy choqué et au bord des larmes: …..
Ben: Ce n’était pas supposé se passé comme ça. Amy je t’aime, je t’ai toujours aimé, je t’ai aimé dès notre rencontre
Amy: Adrian est enceinte ?
Ben: Depuis notre rencontre nous avons traversé beaucoup de chose ensemble
Amy: Quoi de quoi tu parles ?
Ben: Et pourtant on en est sortit que plus fort
Amy en colère et en pleure: Ben, stop. C’est pour ça que tu es là, que tu es venu ? Pour me dire qu’Adrian était enceinte de ton bébé ?
Ben: Je voulais te voir face à face
Amy en larmes: Pourquoi ? Tu voulais vraiment voir ça sur mon visage ?
Ben: Amy, je ne veux pas me marier avec Adrian, c’est toi que je veux
Amy: Elle va vraiment avoir le bébé ?
Ben: Oui elle va avoir mon bébé
Amy en passant ses mains dans ses cheveux et en pleurant: C’est pas vrai
Ben: Mais ça ne changera rien entre nous
Amy: Tu plaisantes ?
Ben: Non
Amy: Elle va avoir ton bébé
Ben: Et alors ? On était bien ensemble quand tu attendais John et tu n’étais pas avec Ricky
Amy en larmes: Comment oses tu comparer ce qui c’est passer avec Ricky avec ce qui se passe avec Adrian
Ben: Viens on va à l’intérieur
Amy: Non
Ben: Mais je suis là pour te voir Amy. Il font de délicieuse tartes au pécan et je sais que t’aime la tarte au pékan
Amy: Je me fou de tes tartes aux pékan. Attendez attendez

Amy retourna dans le taxi qui l’avait amener ici, elle était en larmes, en colère, bouleversée, blessée, et triste à la fois. Elle ne pouvait pas le croire! Elle ne veut plus jamais lui parler à nouveau ! Ben quand à lui était complètement figer, il ne voulait pas que ça se passe comme ça et en plus il c’est emmêler les pinceaux, il n’a pas su gérer son stress si bien qu’il a tout dit à l’envers

Léo: Je te l’avais dis, elle est en colère mais tu as fais ce qu’il fallait en venant ici et en lui avouant tout. Maintenant il faut attendre, donne lui du temps


New-York/Appartement d’Amy


Quand Amy est rentré à son appartement elle est allée directement dans sa chambre et elle c‘est effondré sur son lit en larmes. Jamais on lui avait fait autant mal, même Ricky ne là pas fait autant souffrir. Après avoir passé deux bonnes heures à pleurer toutes les larmes de son corps Amy c’est assise sur son lit et elle a décidée qu’elle avait besoin de parler à la seule personne qui pourrait éventuellement lui faire se sentir mieux dès maintenant, John. La jeune adolescente composa alors le numéro de Ricky et étonnamment il lui a répondu cette fois-ci

Ricky: Bonjour où bonsoir, je sais pas trop quelle heure il est à New-York
Amy en coupant la parole de Ricky: J'ai besoin de parler à John
Ricky inquiet: Amy, tu es va bien ? Ta voix a l’air vraiment bouleversée
Amy: Je veux juste parler à John
Ricky en essayant de calmer Amy: Amy pensez-vous vraiment que c'est une bonne idée de parler à John dans ton état
Amy sèchement: C'est pas de tes affaires, maintenant laissez-moi parler à mon fils
Ricky: Amy, je sais que ce que Ben t’as dit est bouleversant, mais….
Amy en lui coupant la parole une nouvelle fois: Attends, tu savais? Tu savais et tu ne m'as rien dis? Depuis combien de temps le sais-tu ?
Ricky: A propos de quoi ?
Amy: Ne me prends pas pour une idiote, tu viens juste de me dire que tu savais
Ricky: Depuis pas si longtemps, seulement quelques jours mais nous avons pensé que ce serait mieux que se soit Ben qui te le dise
Amy en criant: NOUS ? Qui est exactement nous?
Ricky: ….
Amy: Donc tout le monde le savait sauf moi ?
Ricky: …..
Amy: Dis-moi !
Ricky: Oui, tout le monde le sait enfin ceux à qui je pense mais comme je te l’ai dis nous avons pensé que c‘était à Ben de te le dire et puis franchement tu m‘aurais cru si je t‘avais dis que le garçon que tu aimes avait mit mon ex copine enceinte ? J‘en doute
Amy: Je vois, vous avez tous décidé qu'il serait mieux de me faire passer pour une idiote, je comprends maintenant pourquoi personne ne prenait la peine de me répondre quand j’appelais et pour répondre à ta question Ricky oui je t’aurais cru si tu me l’avais dis parce que j’ai confiance en toi. J’ai appris à te faire confiance espèce de crétin. Comment t’as pu me faire ça Ricky, me mentir. Merci beaucoup

Sur ses mots Amy lui raccrocha au nez, elle se sentait mal de lui avoir crier dessus comme ça car ça n'était pas exactement sa faute, mais il n'avait aucune excuse pour ne pas ne pas lui avoir dit. Désormais elle ne veut parler à personne, ni à sa famille, ni à Ricky et encore moins à ses amis et surtout à ce Ben de malheur, qu‘il aille au diable celui là.


Seattle/Villa des Munroe

Emerys Munroe et sa femme Gretchen sont mariés depuis vingt cinq ans, ensemble ils ont eu trois enfants. L’aîné qui est âgé de vingt quatre ans se nomme Dorian, la seconde c’est Allison et elle a vingt deux ans et la petite dernière c’est Gwen qui est âgé de 21 ans. Comme vous l’avez remarquez il y a très peu d’années d’écart entre les trois enfants Munroe. Dans la vie Emerys est un grand médecin très réputé pour le nombre de vies qu‘il a sauvé et il est très apprécié par ses patients, il fait d'ailleurs parti des meilleurs. Emerys aiment venir en aide aux autre c’est d’ailleurs pour ça qu’il a choisir ce métier à l’université il y a longtemps, il est également un père attentif et un mari aimant. Il y a un an Emerys et Gretchen ont quitter la belle ville de San Francisco pour emménager à Seattle, bah oui leurs trois enfants vivent là bas et ils voulaient se rapprocher de leur enfants ce qui est loins de déplaire à Dorian, Allison et Gwen

Gretchen Munroe est mariée depuis vingt cinq ans à Emerys Munroe, ils se sont mariés très jeune et ont eu trois enfants ensemble: Dorian, Allison et Gwen. Dans la vie, elle a céssé de travaillé à la naissance de Dorian qui a suivit deux ans plus tard par la naissance d’Allison puis un an plus tard par celle de Gwen. Toute sa vie a tournée autour de sa famille, de ses enfants mais ces derniers sont à présent adulte et ils mènent leurs vies chacun de leurs côtés, ils sont tous installés et casé. La petite dernière c’est marié il y a trois ans donc maintenant elle se retrouve toute seule dans cette immense villa lorsqu’Emerys est à l’hôpital mais elle trouve toujours le moyen de ne jamais s’ennuyer d’ailleurs elle c’est lancer dans une carrière de décoratrice d’intérieur depuis que la petite dernière a prit son envol. Gretchen est une mère très présente dans la vie de ses enfants et elle est également grand-mère, oui vous avez bien entendu. A seulement 42 ans Gretchen est l‘heureuse grand-mère d‘une adorable petite fille portant le doux prénom de Kaceynda Carlie Matthews plus connu sous le nom de Kacey même si Gretchen n‘a pas l‘air d‘une femme de 42 ans car elle fait beaucoup plus jeune tout comme son mari Emerys. Cette petite fut une vrai bénédiction dans la vie des Munroe même si l’arriver de ce petit ange est arriver un peu tôt mais Gretchen elle aussi est devenu maman très jeune, faut croire que l’histoire était destiné à se répéter

Aujourd’hui Gretchen avait du monde à la maison, toute sa petite famille était là enfin presque. Dorian était déjà là accompagné de sa femme Laura, Allison était également présente accompagné de son fiancé Jackson. Oui vous avez bien entendu Allison va se marié, pas trop tôt depuis le temps qu’elle est avec Jackson d’ailleurs Gretchen se demandaient bien ce que ses deux là attendaient pour s’unir devant dieu, ça fait quand même plus de cinq ans qu’il sont ensemble

Dorian: C’est cool de se retrouver à la maison tous ensemble même si c’est pas celle de San Francisco
Allison: C’est quand même notre maison puisqu’on est en tous réunit enfin presque
Dorian: Pourquoi tu dis ça Alli ? On est tous là
Allison: Non Dorian il manque Gwen, Nate et Kacey
Dorian: J’avais presque oublier
Jackson: Quel honte d’oublier sa p’tite sœur et sa nièce
Laura: Il est tête en l’air c’est pour ça
Jackson: Toi t’es bien ma sœur jumelle et je t’oublie pas
Dorian: Je n’ai pas oublié ma sœur Laura, c’est juste que je pensais qu’elle était déjà là
Allison: Tu vois bien qu’ils sont pas là
Gretchen: Ils ne vont pas tarder
Dorian: Tu leurs a parler m’man
Gretchen: Oui avec votre père
Emerys: Ils sont sur la route
Laura: Tout les trois ?
Emerys: Oui
Laura: J’ai hate de les voir, Kacey a du grandir depuis la dernière fois
Allison: Et dire qu’à une époque tu étais pas très sympa avec Gwen
Laura: C’est du passé Allison et je m’en suis excuser auprès d’elle il y a longtemps
Dorian: Et elle t’as pardonner
Jackson: Et maintenant vous êtes amies et belles-sœurs. Comme quoi tout peut arriver
Allison: Dis papa ils sont à quel distances ?
Dorian: Parce que tu crois que Nate calcul la distance entre chez eux et chez nous peut être ? Où que papa est devin
Allison: Toi et ton humour c’est pas possible
Emerys: Je ne sais pas mais ils seront bientôt là
Gretchen: Au lieu de vous quereller tout les deux si vous veniez m’aidiez
Laura: Ils sont toujours comme ça Gretchen, réflexions faites Dorian est comme ça avec tout le monde

Dorian souria à Laura d‘un sourire amusé et il prit sa main dans la sienne puis il l‘embrassa tendrement, lui montrant ainsi qu‘il n‘est pas qu‘un grand gamin qui charie ses sœurs dès qu‘il en a l‘occasion ce qui est pourtant le cas la plupart du temps. Derrière son air blagueur et joueur se cache un coté protecteur, en effet Dorian est très protecteur envers les siens et en particulier ses sœurs. Le jeune Munroe a toujours prit son rôle d‘aîné très au sérieux. Ils allèrent tous aider Gretchen en cuisine tout en souriant, ils sont heureux de se retrouver tous en famille.

Une heure plus tard

Une volvo grise se gara dans l’allée des Munroe, une jeune homme et une jeune femme en sortèrent suivit d’une petite fille d’environ deux ans et demie. Il s’agit bien sur de Nathan, Gwen et Kacey, la petite famille Matthews venait enfin d’arriver. Gwen portait Kacey dans ses bras et ils entrèrent dans la maison des parents de Nate après que le père de ce dernier les est fait entrer

Emerys: Regardez qui vient d’arriver
Dorian en enlaçant sa soeur: Gwen je suis si content de te voir
Gwen: Moi aussi Dorian
Nathan: Merci pour nous c’est gentil
Dorian: Euh….je voulais pas dire que je suis pas content de vous voir toi et Kacey….
Nathan: C’est bon j’ai compris, c’est fou ce que t’es drôle quand tu t’excuses
Dorian: Okay, merci Nate
Nathan: De rien
Emerys: Ravis que vous soyez enfin là les enfants
Allison: Oh oui, Dorian commençait à être lourd. Salut Nate
Nathan: Salut Allison, Jackson. Vous allez bien
Jackson & Allison: Parfaitement bien
Gwen: Et toi maman ça va ?
Gretchen: Oui très bien, vous ça va ?
Nathan: Oui très bien
Allison: Vous en avez mit du temps dis donc
Gwen: Ouais
Laura: Qu’est-ce qui vous étés arriver ?
Nathan: On a prit une rue qui fallait pas mais heureusement qu’on a le GPS dans la voiture
Allison: C’est tout notre Gwen
Nathan: En faite c’est moi qui était au volant
Dorian: C’est moi où Kacey a encore grandit
Gwen: Elle grandit vite mais d’un autre côté ça n’a rien de surprenant
Nathan: Elle a quand même deux ans et demie Dorian.
Gwen en posant Kacey au sol: Kacey tu vas dire bonjour à tes oncles, à tes tantes et à papy et mamie

La petite hocha positivement la tête et elle gambada en premier vers son tonton Dorian qui la souleva dans ses bras comme si il s’agissait d’une plume, Kacey déposa un gros bisous sur la joue de son oncle avant de faire pareil avec Laura, Allison, Jackson, Emerys et Gretchen

Gretchen: Et si on passait à table
Dorian: Bonne idée m’man, je meurs de faim
Allison: T’as tout le temps faim
Gwen: C’est parce que c’est un ours Alli

Allison et Gwen rigolèrent de bon cœur se moquant ainsi de l’énorme appétit de leurs grand frère qui a quand même une carrure imposante il faut bien avouer, bien plus imposante que cette du petit frère de Nate, Kellan mais ce dernier n’a que 16 ans contrairement à Dorian qui a pas loin de 24 ans. Alors que la famille Munroe au complet se met à table Gretchen fit un bisous sur la tête de Kacey qui était assise dans sa chaise haute. Ils dînèrent tous dans la joie et le bonheur mais à la fin du repas Nathan joua un morceau au piano, Clair de Lune de Debussy. Cette musique était très significative pour Gwen et Nate et la jeune femme adorait entendre les notes de cette musique résonner dans ses oreilles, ils étaient comme une berceuse pour elle autant que pour Kacey qui adorait voir son père jouer au piano

_________________




Connor was born to fight evil forces, he was born of the union of two vampire and his destiny is to become a champion, the savior of mankind but also a glimmer of hope for the new generation

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oth-rpg.pro-forums.fr
Mel23
Admin
avatar

Messages : 1251
Date d'inscription : 25/07/2010

MessageSujet: Re: All Things Happen For A Reason [TERMINER]   Dim 11 Déc - 5:54

CHAPITRE 9.








Amy, Ashley, Lynn,
Connor, Billie, Grace,
Noah, Madison, Lauren,
Eléna, Bonnie, Adrian,
Ricky, Ben, Léo,
Tyler, Luke, Damon
& Zoé



New-York/Appartement d’Amy


Amy avait décidé d'éteindre son téléphone après s’être engouffrer dans le taxi suite à la révélation déchirante de Ben, depuis Vendredi tout le monde n'arrête pas de l’appeler et de lui demander comment ça allait mais Amy n’avait envie de parler à personne ce qui est plus que normale, elle voulait qu‘on lui fiche la paix. Ils l'ont tous trahi en se taisant ce qui fait qu‘elle ne veut parler à personne sauf à John mais bon c‘est Ricky qui tient le téléphone d‘ailleurs Amy non plus ne veut pas parler avec lui. Chaque fois qu’Amy regardait son téléphone il y avait environ un million de textes, messages vocaux et d’emails de Ben et bien sur sa trahison lui revient en pleine face ce qui là fait pleurer encore plus. Le seul moment où Amy allume son téléphone c’est pour appeler John, le problème avec cela c’est que pour parler à John elle doit parler à Ricky en premier. Au début Ricky a éssayé de parler à Amy de Ben et Adrian mais il a vite compris au silence lourd et posant qu’elle ne voulait pas lui parler alors il juste mit le téléphone sur l’oreille de leurs fils afin elle puisse lui parler. Contrairement à Ben Ricky compris tout seul comme un grand qu’Amy ne voulait parler à personne mise à part John

Les jours qui ont suivit cette soirée horrible où elle a apprit qu’Adrian était enceinte de Ben par la bouche de ce dernier elle a ignoré tout le monde mais à continuer son petit train quotidien, elle allait au conservatoire, répétait avec son groupe, se produisait lors des concert avec son groupe et elle discutait avec ses amies du programme. Amy a finalement commencé à parler aux filles de sa situation, de sa rencontre avec Ricky, de sa rencontre avec Ben et tout ce qui c’est passé jusqu’à aujourd’hui, elles ont toutes compris la frustration qu‘Amy ressentait quand il s‘agissait au faite d‘expliquer qu‘elle n‘était pas avec le père de son enfant et tout et tout. Elle leurs a également parler de la grossesse d’Adrian, elles ont toutes comprises pourquoi Amy semblait si énervée quand elle voyait le nom de ses proches voir pire, celui de Ben. C'est pourquoi elle aime passer du temps avec ses amies du programme et parler avec elles car ils là comprennent.

Tout le monde à la maison serait probablement en train d’essayer de lui dire qu’elle aussi avait fait la même chose quand elle était enceinte mais c‘est faux, la situation était totalement différente. Elle a rencontré Ricky en camp de musique bien avant de rencontrer Ben et même si elle ne lui a pas dit tout de suite qu’elle était enceinte de Ricky quand il le lui a demandé elle ne là pas nier. Dans le cas de Ben ce dernier a pratiquement trompé Amy, certes ils avaient rompu quand c'est arrivé mais ils étaient quand même rester amis ! Et pour empirer les choses, il a couché avec la pire ennemie ! Et pour quels raison au final ? Simplement pour se venger de Ricky et elle qui c’était embrasser. En apprenant le baiser Ricky et Amy Adrian a automatiquement penser qu’ils avaient couché ensemble et Ben lui il était blésser par le faite qu’Amy est embrasser Ricky alors ils se sont venger tout les deux en couchant ensemble dans la voiture de Ben devant chez Amy, c’est pitoyable et décevant. De plus Ben lui a délibérément caché la grossesse d’Adrian car il savait qu’elle était enceinte avant qu’Amy ne parle au programme mais il a choisit de lui mentir effrontément. Les deux situations sont complètement différentes l‘une de l‘autre!

Voilà maintenant quatre jours qu’Amy n’a donné aucun signe de vie à personne mais aujourd’hui elle avait décidé de changer ça, elle ne comptait certainement pas appeler Ben ça c’était sur, d’ailleurs elle n’a pas du tout envie de lui parler du moins pas pour l’instant. Non elle décida d’appeler sa sœur, elle ouvrit son répertoire et elle appela Ashley, elle patienta quelques secondes avant d’entendre la voix de sa petite sœur

Ashley: Allo
Amy: Allo Ashley c’est moi, Amy
Ashley rassuré: Oh Amy enfin tu refais surface
Amy: T’as l’air contente de m’entendre
Ashley: Evidement que je le suis, j’étais inquiète pour toi. Tout le monde était inquiet, on a tous essayé de te joindre en vain
Amy: Je sais
Ashley: Pourquoi t’as pas répondu ?
Amy: J’avais envie de parler à personne
Ashley: Même à moi ?
Amy: A tout le monde sauf John
Ashley: Oui c’Est-ce que j’ai entendu dire
Amy: Laisses moi deviner Ricky ?
Ashley: Non pas exactement
Amy: Alors qui ?
Ashley: Papa et maman, ils ont remarqué que t’appelait Ricky seulement pour parler à John et ils me l’ont dit
Amy: Oh. Pourquoi tu m’as rien dis Ashley ?
Ashley: Je croyais que tu t’en doutais, tu sais bien que dans cette maison tout ce sait
Amy: Non je parlais pas de ça mais de Ben et Adrian
Ashley: Oh
Amy: Alors ?
Ashley: Et bien c’était pas à moi de le faire, c’était à Ben et je me disais que de toute manière y’avait peu de chance que tu l’apprennes du moins je l’espérais et puis elle a changé d’avis et à décider d’avoir ce bébé
Amy: Ashley tu pensais vraiment que je ne le saurais pas ?
Ashley: Je l’espérais
Amy: Je l’aurais su tôt où tard
Ashley: Je sais mais je voulais pas que tu le saches, je voulais pas que tu souffres tu comprends. T’as suffisamment souffert cette année et je pensais te protéger
Amy: C’est pour ça que tu tenais temps à m’expédier à New-York
Ashley: En partie, c’est vrai que je voulais te protéger mais je pensais aussi que tu méritais d’y aller
Amy: C’est gentil à toi d’avoir voulu me protéger Ashley mais tu aurais du me dire la vérité
Ashley: C’était pas à moi de le faire mais à Ben et il là fait
Amy: Non il là fait parce qu’il n’avait plus le choix pas parce qu’il voulait être honnête avec moi, si il l’avait voulu il l’aurait fait dès qu’il là su
Ashley: Je suis désolé
Amy: Fais moi une promesse
Ashley: Laquelle ?
Amy: De ne plus jamais me mentir. Je ne le supporte pas de la part des autres mais encore moins de ta part
Ashley: Je te le promets
Amy: Tiens la cette promette, à l’avenir quelque soit le sujet tu dois me le dire même si tu sais que je vais souffrir. Je préfère avoir mal plutôt que tu me mentes
Ashley: D’accord je le ferais. Puisque je viens de te promette de ne plus te cacher quoique se soit même si ça doit te faire souffrir il faut que je te dise quelque chose
Amy: Je t’écoutes
Ashley: C’est à propos de Ricky
Amy: Pitié ne me dis pas que tu l’as embrassé où qu’il t’as embrassé
Ashley: Non, ça va pas la tête. Je ferais jamais ça, c’est le père de ton fils, il est presque mon beau frère même si vous êtes pas un couple
Amy: Tu me rassures, alors c’est quoi ce que tu as à me dire qui concernes Ricky
Ashley: Il a embrassé Sabrina
Amy bléssée: Non, non pas elle
Ashley: Je suis désolée Amy
Amy: Pourquoi elle ? De toute les filles qu’il y a sur terre pourquoi ce faut-il qu’il l’embrasse elle ? Comme si j’avais pas suffisamment de soucis comme ça
Ashley: Tu m’as demandé d’être honnête avec toi
Amy: Je sais et je t’en remercie
Ashley: Tu me remercies de t’avoir dit que Ricky avait embrassé la seconde fille que tu haie le plus au monde ?
Amy: Je te remercie d’avoir été honnête avec moi. Sinon parles moi un peu de toi
Ashley: Y’a rien à raconter tu sais
Amy: Vraiment ?
Ashley: J’ai rencontrer quelqu’un
Amy surprise: T’as un nouveau copain ?
Ashley: Non, on va dire que c’est une connaissance
Amy: Développes
Ashley: Je l’ai rencontrer dans la rues, il vient d’emménager dans le quartier avec sa famille
Amy: Quand ça ?
Ashley: Après ton départ
Amy: Oh
Ashley: Il s’appelle Kellan, il a seize ans bientôt 17
Amy: Le même âge que moi quoi
Ashley: Ouais
Amy: Je suppose que tu l’as revu au lycée
Ashley: Il va pas au lycée
Amy étonnée: Quoi ? Il va pas à l’école
Ashley: Il se fait l’école à la maison mais il vient une fois par semaine au lycée pour passer un test de niveau. J’avoue que je l’envie un peu
Amy: Tu plaisantes ?
Ashley: Non, j’aimerais ne pas à avoir à aller au lycée et à supporter tout ce que je déteste. J’aimerais bien faire l’école à la maison mais les parents diront non de toute façon, je les connais
Amy: Tu leurs a demander ?
Ashley: Non mais maman trouve que c’est insensé et irresponsable. Elle me là dit quand elle a su que Kellan se fesait l’école tout seul chez lui
Amy: Elle là rencontré ?
Ashley: Ouais et en plus elle a été encore plus choqué lorsqu’elle a apprit qu’il avait un studio pour lui tout seul chez ses parents
Amy étonnée et surprise: Il a un appartement à seulement 16 ans
Ashley: Non un studio
Amy: C’est du pareil au même
Ashley: Non

Ashley et Amy continuèrent de discutèrent, elles parlèrent de Kellan, des cours et du faite qu’Ashley voudrait être scolariser à domicile, faire comme son nouvel ami Kellan Matthews. Plus sa sœur lui en parlait de l’école à la maison plus Amy trouvait que c’était pas une bonne idée, déjà qu’en allant au lycée elle est réfractèrent à se faire des amis alors si elle n’a plus de vie social ce serait une catastrophe. Quelques minutes les sœurs Juergens raccrochèrent, Ashley devait partir pour le lycée, quand à Amy devait aussi aller en cours. Quelques minutes plus tard Lynn est venu chercher cette dernière pour aller au conservatoire

Lynn en fixant Amy: Est-ce que ça va ?
Amy en colère contre Ricky: Oui très bien
Lynn: On dirait pas
Amy: Ah bon ?
Lynn: Ouais. T’as l’air plutôt énervé
Amy: Tiens donc
Lynn: Quelque chose ne vas pas en dehors du faite….
Amy: En dehors du faite que mon copain où plutôt mon ex copain maintenant soit sur le point d’avoir un bébé ?
Lynn: Oui
Amy: Et que tout le monde m’est caché ça ?
Lynn: Oui
Amy: Oui en dehors de ça tout va bien. On y va ?
Lynn: D’accord mais si tu as besoin de parler je suis là

Amy appréciait beaucoup le faite que Lynn se fasse du souci pour elle, Amy aimerait pouvoir lui dire ce qui cloche en dehors de la situation de Ben et d’Adrian mais elle ne savait pas par où commencer. Il y a trop de choses dans sa tête en ce moment cependant ça ne doit pas l‘affecter, elle doit rester concentrer sur le programme. En ce moment, elle a juste besoin d'être seule et une certaine personne en ce moment ne là toujours pas compris. Si Ben continue à l’appeler sans arrêt alors que tout ce qu’elle veut c’est qu’on lui fiche la paix elle va vraiment finir par exploser. Franchement c’est quand même pas la lune de la laisser un peu tranquille, certain le comprenne mais Ben non où du moins il refuse de la laisser seule tant qu’elle ne prendra pas la peine de lui parler ce qu’elle ne compte pas faire. Le téléphone recommença à sonnait en permanence, c‘était constamment Ben qui surchargeait sa boite vocal. A l’heure actuel il est la dernière personne a qui Amy a envie de parler et c’est pas en voyant son nom sur son portable toutes les cinq minutes que ça va l’aider bien au contraire mais aujourd’hui c’est pas contre Ben qu’Amy est en colère mais contre Ricky même si Ben lui tape sérieusement les nerfs


Seattle/Les rues et ruelles


Étant à présent le seule enfant vivant à la maison depuis le départ de Tyler Connor vit un peu sa vie de son côté, il est assez indépendant et autonome malgré son jeune âge mais ça n‘est pas une surprise vu que lui et Tyler ont toujours été livré à eux même et ont du apprendre à se débrouiller seul en grandissant mais c’est vrai que son frère à été en quelque sorte celui qui là quasiment élever vu que leurs parents étaient plus préoccuper par leurs carrière que par leurs enfants qu’ils refilaient à la gouvernante mais c’es derniers temps Mme Lockwood semble vouloir être plus présente en tant que mère seulement c’est un peu tard, l’un de ses fils vit avec sa petite amie et son autre fils lui il vaque à ses occupations. Alors que Connor était sur son vélo en train de se diriger vers le lycée quand tout à coup son portable vibra dans la poche intérieur de sa veste, c’était vraiment pas le moment, le jeune adolescent freina lentement puis il posa un pied à terre, il brancha son oreillette bluetooth car il déteste répondre au téléphone alors qu’il est en vélo, ce serait un coup à avoir un accident

Connor on reprenant sa route: Allo
????: Salut Connor c’est moi
Connor: Merci je sais qui tu es Billie
Christy: Comment vas-tu ?
Connor: Tu veux quoi ?
Christy: Avoir de tes nouvelles
Connor: A quoi bon
Christy: Parce qu’on est amis et que je m’inquiète pour toi et je veux savoir comment tu vas
Connor: Laisses moi rire, tu t’inquiètes pour moi
Billie: Oui
Connor: Tu ne t’inquiétais pas tant pour moi lorsque tu m’as larguer en beauté il y a quelques moi si je me souviens bien
Billie: Connor
Connor: Écoutes, on est pas ami, on ne là jamais été. On était un couple et on c’est séparé point à ligne
Billie: Je sais mais on peut rester amis
Connor: Non
Billie: Pourquoi ?
Connor: Parce que c’est pas une bonne idée
Billie: Pourquoi ça ?
Connor: Parce que je ne reviens jamais en arrière
Billie: Là je pige pas
Connor: Billie toi et moi c’est terminer, c’est toi qui là voulu alors assume un peu
Billie: J’assume ma décision mais je me soucis de toi Connor
Connor: Faut pas
Billie: Avant que je parte t’avais l’air d’accord avec ça
Connor: Ouais bah les gens changent, écoutes tu as ta vie à San Francisco et moi j’ai la mienne ici à Seattle
Billie: Connor je…suis à Seattle
Connor sous le choc: Pardon ?
Billie: Je suis à Seattle
Connor: Tu plaisantes j’éspère ?
Billie: Non j’suis sérieuse
Connor: Qu’est-ce que tu fiche ici ?
Billie: A son de ta voix j’ai l’impression que t’as pas l’air heureux
Connor: C’est pas qu’une impression je te rassure
Billie: Et je dois prendre ça comment ?
Connor: Comme ton ex petit ami qui espérait tourner la page. Sinon t’as pas répondu à ma question
Billie: Quelle question ?
Connor: Tu sais très bien de quoi je parle mais je vais te là reposer encore une fois. Que fais-tu à Seattle
Billie: Oh ça
Connor: Oui ça et soit directe s’il te plais
Billie: T’es pressé ?
Connor: Disons que, je suis en route pour lycée sur mon vélo et je tiens pas trop à finir dans le décor
Billie: Pourquoi tu me l’as pas dis plutôt
Connor: J’suis pas aussi fragile que tu l’pense. Alors ta réponse ?
Billie: Je suis là pour un stage
Connor: Un stage ? Quel stage
Billie: Tu sais très bien quel étude je fais alors pourquoi tu me demande
Connor: Tu étudie la musique alors je me demande bien quel stage tu peux venir faire ici de plus parmis toutes les villes du monde pourquoi faut-il que ce soit ici ?
Billie: Ça c’est moi que ça regarde
Connor: Peut importe fais ce que tu veux mais par pitié ne m’y mêle pas
Billie: J’aimerais pourtant qu’on parle
Connor en zigzagant entre les voitures: Pas moi
Billie: Connor
Connor: Au revoir Billie

Sur ses mots il raccrocha et il éteigna son oreillette, étant donner qu‘il vient de s‘arrêter devant un feu rouge il là rangea et mit en marche son mp3. Le jeune adolescent aime bien avoir de la musique dans les oreilles, ça lui donne de l‘énergie en tout cas plus qu‘il n‘en n‘a déjà car le matin il n‘a pas forcément la pêche. On pouvait voir sur le visage du jeune Lockwood qu’il n’était pas du tout ravi d’avoir parler à son ex mais alors pas du tout et encore moins de savoir qu‘elle était en ville. C’est vrai qu’avant de quitter Seattle ça lui posait pas de problèmes de rester amis avec Billie mais il lui avait demandé de lui laisser du temps seulement les gens changent et avec le recul de ce qui c’est passé Connor a réalisé que rester ami avec son ex petite amie n’était pas une si bonne idée que ça car il ne veut pas revenir sur le passé et en restant proche d’elle il y aura toujours une possibilité pour que ça arrive et ça Connor ne le veut pas. Lui il ne revient pas sur le passé, une fois que c’est finit c’est finit surtout qu’entre eux c’était loin d’être l’amour fou même si ils tenaient l’un à l’autre et le jeune adolescent ne pense pas que Billie soit celle qui lui soit destiné sinon ça n’aurait pas été si facile de se quitter. Non il ne veut pas recommencer quoique se soit avec elle, il veut aller de l’avant et voir ce que l’avenir lui réserve alors autant couper net tout relation avec son ex, ça vaut mieux pour tout le monde


Seattle/ Grant High School/Le parking


A peine arrivé sur le parking du lycée Connor alla garer son vélo à l’emplacement prévu à cette effet, en effet un emplacement pour vélo, les scooter et les motos à été créer pour ceux qui viennent par d’autre moyen de déplacement qu’un voiture et pour ceux qui ne prennent pas le bus. Le jeune Lockwood aimerait bien avec une voiture mais il refuse de demander à ses parents de lui en acheter une, de ce côté-là il prends exemple sur son frère qui c’est payé lui-même sa voiture à force de travail et de sacrifice. Alors que Connor était en train de mettre son antivol sur son vélo et d’attacher ce dernier une jeune blondinette s’approcha de lui

??????: Bonjour Connor
Connor tournant sa tête: Oh c’est toi Grace, salut
Grace: Ça va ?
Connor: Oui
Grace: Je vois bien que non
Connor: Bah faut croire que ton sixième sens fait erreur
Grace: Je sais reconnaître quand quelqu’un va pas bien
Connor: Mais je vais bien
Grace: Je suis sur qu’il y a quelque chose
Connor: Je vais bien, okay Grace
Grace: T’as vraiment l’air contrarié et énervé
Connor: C’est qu’une impression, tu sais t’es pas forcé d’analyser les gens sous toutes les coutures
Grace: C’est pas ce que je fais
Connor: Bien sur que si et en plus de ça tu juges sans savoir
Grace outrée: C’est faux
Connor: Fais pas ton air outrer Grace, tu sais que j’ai raison. Dès que quelqu’un fait quelque chose que t’approuves pas-tu te permets de juger car tu crois être mieux que les autres mais tu sais quoi tu l’es pas. Comme tout les humains de cette planète de tordu tu fais des horreur
Grace choquée: Tu ne m’avais jamais parlé comme ça avant
Connor: Faut croire que les gens changent mais pour être honnête j’ai connu des jours meilleur
Grace: Tu veux m’en parler ?
Connor énervé: Te parler de quoi ? De mon ex qui a décidé de venir faire un stage ici alors qu’elle était censé avoir disparu de ma vie pour de bon où de ma mère qui me tape sur le système à vouloir jouer les mères poules et maintenant toi qui essaye de m’analyser dès que tu me vois
Grace: C’est pas la peine de passé tes nerfs sur moi Connor
Connor: Alors arrêtes de vouloir sans cesse savoir ce qu’il y a dans ma tête, si je voulais ça je s’rais aller voir un psy. Est-ce que pour une fois Grace tu pourrais juste te contenter d’être mon ami et seulement mon amie ? Même si je dois bien avouer que le nombre d’amis que j’ai peuvent se compter sur les doigts d’une main
Grace: Je voulais juste t’aider c’est tout
Connor: Si j’ai besoin d’aide je suis assez grand pour demander de l’aide tout seul comme un grand mais merci de t’en soucier Grace. Désolé de m’en être prit à toi
Grace: Tu le reconnais finalement
Connor: Le coup de fil de mon ex m’a remué, encore désolé Grace
Grace: C’est rien
Connor: Vraiment ?
Grace: Oui
Connor: Je dois y aller, j’ai cours et je pari que toi aussi
Grace: En effet

Grace fit un petit bou de chemin avec Connor avant de prendre une direction opposé au jeune homme. Vous vous demandez sûrement depuis quand Grace Bowman et Connor Lockwood sont-ils devenu amis et comment ? Cela remonte à il y a quelque mois, c’était une rencontre des plus banale entre deux adolescents. Grace bouscula involontairement Connor dans les couloirs du lycée fesant ainsi tomber les livres que le jeune garçons avaient en main, elle c’est excusé auprès de lui et c’est présenté à lui. Connor a accepté ses excuses et il c’est présenté à son tour, vraiment ordinaire hein


New-York/Le conservatoire Nabakov


Amy était au conservatoire pour une répétition pour un concert avec son groupe, elle était toujours aussi en colère contre Ricky qu’une thérapie de groupe aurait été la bienvenue en ce moment, en faite ça pourrait être une très bonne idée. Amy c’est assise dans un siège près de ses amies. Depuis le début des cours elles ont tout remarqué qu’Amy était d’humeur massacrante, elles sentaient toute que quelque chose clochait et ça se voyait, faudrait être aveugle pour ne pas s’en rendre et même un aveugle pourrait aussi bien s’en rendre compte ainsi qu’un sourd

Molly: Amy, Tu es sur que ça va ?
Amy: Bon sang cette situation ne cesse de s'aggraver
Amanda: Ben à nouveau ?
Amy: Pas cette fois, cette fois c'est Ricky
Mégane: Ricky? Le père de John ?
Amy ironiquement: Le seul et l‘unique
Mégane: Qu'a-t-il fait ?
Amy en retenant ses larmes: Il embrassa ma sœur
Toutes ses amies: …..
Amy: Ouais, c'est à peu près la même réaction que j'ai eu quand ma sœur me là dit

Amy avait parler à ses amies de Sabrina, la fille qu’elle détestait le plus au monde avant Adrian. Cette fille lui en avait fait voir des vertes et des pas mûres, Amy l’avait raconté à ses amies ce que Sabrina lui avait fait endurer tout au long de ses années depuis l’école primaire. Toutes ses amies lui présentèrent et là serrèrent dans leurs bras, Amy était peut être loins de ses proches mais elle était très entourer par ses nouvelles amies du programme qui la soutenait de leurs mieux.

Amy: Je sais pas pourquoi ça me mets dans cet état là mais je suis en colère contre lui
Lynn: Peut être parce que tu tiens à lui
Amy: A qui ?
Molly: A Ricky
Amy: Comme un ami
Mégane: Tu es sur
Christina: Ce que Mégane veut dire c’est que maintenant que tu sais pour Ben et Adrian ça change la donne
Amy: Quelle donne ?
Molly: A moins que tu veuilles retourner avec Ben tu es célibataire
Amy: C’est hors de question, je pourrais jamais retourner vers lui
Molly: C’est bien ce que je dis, tu es libre
Amy: Et alors ?
Christina: Ricky l’est aussi et apprendre qu’il a embrassé Sabrina c’est pas anodin je pense
Amy: Je vois pas où vous voulez en venir
Molly: Que les choses sont différentes, vous êtes libre tout les deux et les choses ont évolué entre vous alors peut être qu’aux fond de toi tu aimerais peut être
Amy: Non. Ricky est le père de mon bébé c’est
Christina: Oui le même Ricky que t’as embrassé à deux reprises

Ses amies venaient de mettre le doigt sur un point sensible et pas si impossible qu’Amy veut bien le faire croire mais bien sur à ses yeux c’est inimaginable. Après cette brève conversation à propos de Ricky et du baiser avec Sabrina les filles revenèrent à leurs sujet principal, les hommes dans leurs vies. Apparemment, c'est courant chez les mères adolescentes que le père de leurs bébé soit absent dans leurs vies. Le conseiller qui anime la thérapie de groupe prétend que quand une figure paternelle est absente dans la vie d'une fille, elle se transfert parfois à d'autres hommes pour combler ce vide dans les pas de la meilleure des façons, elle dit qu'il est parfois appelé "questions papa». Cette discussion rappela à Amy la situation d’Adrian qui a grandit sans son père, en séduisant tout les garçons du lycée et en couchant presque avec tout ceux du sexe masculins au lycée elle a sûrement essayer de combler le vide de ne pas avoir eu son père dans sa vie ou quelque chose comme ça

Bien sûr cette conversation retourna immédiatement au sujet principal, les pères de nos bébés. Amy sait que Ricky est un père formidable et elle apprécie tout ce qu'il a fait pour elle depuis la naissance de John mais là elle est encore trop en colère contre lui pour chanter ses louanges en ce moment donc je suis resté silencieux de cette partie. Alors que certaines filles dans le groupe ont d'excellentes relations avec le père de leurs enfants, pour d’autre ce n’est pas le cas et pourtant elles éssayent toutes de faire en sorte d’avoir de bonnes relations avec le père de leurs bébé. Ce sujet là ramena Amy a penser à Adrian, Ricky n’est pas le père de son bébé mais elle tenait à lui et c’était réciproque cependant leur relation n’avait aucune chance de fonctionner vu qu’ils se trompaient l’un l’autre. A la fin de la réunion de groupe Amy était toujours incroyablement furieux après Riccky à propos de son baiser avec Sabrina, que lui ainsi que ses amies et sa famille ne lui est rien dit à propos d’Adrian et Ben mais cette conversation lui a vraiment permis de réaliser à quel point elle est chanceuse de les avoir dans sa vie


Grant High School/Les couloirs et les casiers

Sortant de son cours d’Anglais Noah rajusta son sac à dos sur son épaule et tourna sur sa droite prenant par la même occasion un autre couloirs, il espérait y croiser Eléna afin de lui l’inviter pour un second rendez-vous, le premier c’était Eléna qui avait prit les devant mais là il comptait l’inviter pour un second rendez-vous mais bien sur il garde ses intentions pour lui car il connaît son frère, si jamais il lui dit quoique se soit ce dernier ne se gênera pas pour le charrier bien au contraire. Alors qu’il traversait le couloir Madison lui attrapa le bras

Noah: Hey c’est la peine de m’attraper par le bras juste pour une conversation
Madison: Très drôle Noah
Noah: Bonjour à toi aussi
Madison: Bonjour
Noah: Salut Lauren
Lauren: Bonjour Noah
Madison: T’as des nouvelles d’Amy ?
Noah: Je vais bien merci de demander et vous ?
Lauren: Oui
Madison: Oui moi aussi, alors t’as des nouvelles d’Amy ?
Noah: Vous en avez-vous ?
Lauren: Non
Madison: Moi non plus c’est pour ça que je te le demande
Noah: Si vous avez pas c’est que j’en ai pas non plus
Madison: Et ça t’inquiètes pas plus que ça ?
Noah: Bien sur que si je suis inquiet pour Amy comme tout le monde mais quand elle voudra me parler elle m’appellera
Madison: Mais c’est pas normal qu’elle n’appelle pas
Lauren: C’est vrai que c’est inquiétant tout ça
Noah: Vous rigolez hein ?
Lauren et Madison: Non
Noah: Réfléchissez cinq minutes, elle vient d’apprendre que son copain va avoir un bébé avec une autre
Lauren: C’est pas une raison pour ne donner aucun signe de vie
Madison: Non sans doute
Noah: Elle ne veut parler à personne qui savait pour Adrian et presque que tout le monde le savait ses amis et sa famille
Lauren: Oui mais nous on s’inquiète
Noah: Elle veut être seule c’est quand même pas compliqué à comprendre
Madison: Amy n’est pas comme ça, non ça c’est plutôt ton genre
Noah: Ah parce que toi tu connaîtres ?
Madison: Oui très bien
Noah: Tu ne sais rien de moi Madison, absolument rien
Lauren: Euh Noah….sans vouloir te contrarié on te connaît depuis longtemps
Madison: Ouais depuis très longtemps
Noah: Vous me connaissez parce qu’Amy est ma meilleure amie au même titre que vous sans vraiment me connaître
Madison: La fautes qui hein, tu es plus fuyant qu’un écureuil
Noah: J’ai mes raisons Madison, pour en revenir à Amy vous inquiétez trop elle appellera
Madison: Quand ?
Lauren: Quand elle se sentira mieux surement
Noah: Quand elle en aura envie, à croire que tu peux pas te passer d’elle
Madison: C’est ma meilleure amie
Noah: A moi aussi je te signal mais contrairement à toi je passe ma vie à côté du téléphone à attendre qui sonne. T’as bien un copain si je me fis à ce qu’Amy m’en a dit ?
Lauren: Ouais elle en a un, Jack. C’est l’ex de Grace
Noah: Oui je vois qui c’est. Madison, au lieu de rester planter près du téléphone passes du temps avec ton copain
Madison: Ça te regarde pas Noah et franchement t’es mal placé pour donner tes conseils en matière de couple, tes relations ne durent jamais longtemps
Lauren: Madison
Madison: Quoi ? C’est vrai non ?
Noah: En effet mais que veux-tu j’suis quelqu’un de compliqué mais il se pourrait qu’il y est quelqu’un dans ma vie en ce moment
Madison: Et qui ça ?
Noah en souriant sarcastiquement: Tu crois quand même pas que je vais te le dire ?
Madison: Pourquoi pas ?
Noah: Parce que t’es pas fichu de garder un secret
Madison: J’ai bien garder le secret d’Amy
Noah: Pour ne pas qu’elle souffre mais je vous rappelle que quand Amy vous a dit qu’elle était enceinte de Ricky vous l’avez dis à tout le monde toi et Lauren alors que moi j’ai fermer mon clapet. Voilà pourquoi je ne vous confierais jamais rien que je veux garder secret. Sur ce vous m’excusez les filles mais j’ai quelqu’un à voir
Madison: Qui ça ?
Noah: Mêle de tes affaires Madison, a plus les filles…. où pas


Le sens de l’humour particulier de Damon a visiblement contaminer Noah, le p’tit benjamin des frères Salvatore. Noah venait de voir Eléna descendre les escaliers en compagnie de Bonnie, une fille que le jeune Salvatore ne connaissait pas où du moins qu’il ne se souvient pas de connaître mais qui sait la jeune adolescente le connaît peut être, faut dire que Noah ne passe pas inaperçue comme garçon. Ce dernier planta Madison et Lauren avant de se diriger en direction d’Eléna d’un pas ni trop lent ni trop rapide

Noah: Salut Eléna
Eléna en se retournant et en souriant: Noah… Salut
Bonnie: Tu nous présentes ?
Eléna: Euh…oui pardon. Bonnie je te présente Noah Salvatore mon….ami
Bonnie: Un ami ?
Eléna: Ouais… Noah voici Bonnie Bennett ma meilleure amie
Noah: Enchanté
Bonnie: De même. Attends…Eléna tu as bien dis Salvatore ?
Noah: Oui c’est mon nom
Bonnie: Comme les frères Salvatore multi milliardaire ?
Noah: Je vois qu’on a bonne réputations dans la famille
Bonnie: Alors c’est vrai ?
Noah: Oui ça l’est mais on est des gens comme les autres…. À quelques différences près
Bonnie: Pas pour la press
Eléna: Je savais pas que t’aimait lire la press à scandales où les magazines people, ça ce serait plutôt le truc de Caroline
Bonnie: J’aime pas ce genre de lecture mais ça ne m’empêche pas de m’instruire
Noah: On croirait entendre Damon
Bonnie: Ton frère c’est ça ?
Noah: C’est ça. J’suis quand même étonnée que t’es pas entendu parler de moi ici
Bonnie: Pourquoi ça ?
Noah: Parce que je suis le mec insociable et hors d’atteinte enfin pour certain
Bonnie: Où certaine ?
Noah en regardant Eléna: Pas toute
Eléna en regardant Noah: En effet
Bonnie en regardant Noah et Eléna à tour de rôle: Bon je vais vous laisser
Eléna: Je croyais que tu voulais qu’on parle ?
Bonnie: Je t’appelle plus tard, je pense que Noah a des choses à te dire et que toi aussi t’en as à lui dire
Eléna et Noah: Euh …
Bonnie: A plus tard Eléna, ravi de t’avoir rencontrer Noah
Noah: Moi aussi
Eléna: A plus tard Bonnie, promis je t’appelle
Bonnie avant de partir: Je sais, t’es pas du genre à faire des promesse en l’air sans les tenir
Eléna: Comment vas-tu ?
Noah: Bien et toi ?
Eléna: Moi aussi
Noah: Euh….Eléna j’aurais quelque chose à te demander
Eléna: Je t’écoutes
Noah en inspirant profondément: Okay. Euh…
Eléna en souriant: Oui ?
Noah en inspirant profondément de nouveau: Voudrais-tu sortir avec moi ce soir ?
Eléna: Je rêve où c’est un rancart ?
Noah: Ça pourrait l’être… enfin si t’en as envie
Eléna: C’est tentant oui
Noah: Est-ce que c’est ta réponse pour me dire ”oui je veux bien sortir avec toi ce soir” ?
Eléna: En effet
Noah en esquissant un sourire: Génial
Eléna: Et tu m’emmènes où ce soir ?
Noah: Ça t’intrigues ?
Eléna: En effet
Noah: Tu le sauras en temps voulu
Eléna: C’est bien mystérieux tout ça
Noah: Je suis mystérieux, rappelle toi c’est toi qui me là dit l’autre soir à la pizzeria
Eléna: Je sais c’est juste que je me demande bien ce que je vais dire à mes parents si ils me demandent où tu m’emmènes
Noah: J’avais pas penser à ça
Eléna: T’inquiète pas, je me débrouillerais
Noah: Tu es sur ?
Eléna: Oui
Noah en marchant: Okay. Je viendrais te chercher vers sept heure et demie
Eléna en marchant aux côté de Noah: Tu aimes à ce point là passer un interrogatoire par mon père ?
Noah étonné: Pourquoi tu dis ça ?
Eléna: Parce que tu viens me chercher à nouveau chez moi
Noah: Ça s’appelle de la galanterie et je suis quelqu’un de galant
Eléna: C’est rare de nos jours les garçons galant
Noah en souriant: Faut croire qu’il en existe encore
Eléna: Apparemment oui
Noah: T’as quoi comme cours là ?
Eléna: Philo
Noah: Je t’accompagnes ?
Eléna: Si tu veux

Noah esquissant un demi sourire et il accompagna Eléna vers sa salle de cours, durant le trajet entre les couloirs et la salle de Philo la jeune adolescente à peine âgé d’un an de plus que lui glissa sa main dans celle de Noah, ce dernier ne retira pas sa main bien au contraire il resserra leurs étreinte. Malgré le traque qui lui prenait les entrailles il a prit son courage à deux main et il a invité Eléna pour un second rendez-vous, le jeune homme avait entendu dire qu’il y avait un concert organisé là bas ce soir, pour un second rancart c’est plutôt une bonne idée, non ?


New-York/ Appartement d’Amy

Quand Amy est rentrée à son appartement elle certaines de ses amis sont venu dans son appartement pour essayer de lui parler, mais après tout ce qui s'est passé aujourd'hui Amy a vraiment besoin d‘être seule. La jeune adolescente ne pouvait pas arrêter de penser à Adrian, elle a été tellement absorbé par ses sentiments de colère et de frustration face à tout le monde qu’elle n’a jamais vraiment pensé aux sentiments d’Adrian. Elle est probablement aussi effrayé et perdu qu’Amy l’était quand elle était enceinte de John, ça a été la pire épreuve de toute sa vie. Elles n’ont jamais été vraiment amies mais en ce moment Amy est la seule personne au monde qui puisse comprendre ce qu’elle traverse car elle-même là traverser. Amy et Adrian sont très différente l’une de l’autre mais elles peuvent essayer de devenir amie en tout cas Amy aimerait bien. Elle décida donc de l’appeler et Adrian répondit qu’au bout de deux sonneries

Adrian nerveusement: Amy ?
Amy: Bonjour Adrian
Adrian: Salut. Tu voulais m'appeler?
Amy: Ouais je voulais t’appeler, il y a quelque chose que je veux te dire.
Adrian en s’attendant au pire: Très bien, vas-y. Dis ce que tu veux, je peux l’entendre
Amy: Adrian, tu sais ce programme de musique où je suis c’est pour les mères adolescentes qui sont musicienne. J'ai appris à connaître environ quarante autres filles qui sont mères, tout comme moi et comme toi qui va bientôt l'être.
Adrian: Ah ouais ?
Amy: Ouais et c’est pas facile d'avoir un bébé au lycée. Une des choses les plus difficiles c’est que tu perds la plupart de tes amies
Adrian confuse: Okay
Amy: Je sais qu’on était pas des amies proche voir des amies tout court mais une fois tu es venu chez moi et tu m'as proposé d'être mon amie, tu t’en souviens ?,
Adrian: Oui
Amy: J’aimerais savoir si cette offre tient toujours
Adrian surprise: D'être ton amie ?
Amy: Oui, on pourrait essayer d’être amies. Je veux dire on est voisine et tu vas bientôt être maman comme je le suis et qui peut-être qu’un jour nos enfants joueront ensemble
Adrian: Ouais, peut-être qu'ils le feront
Amy: Alors amie?
Adrian: Amie
Amy: Je voulais aussi te dire que je t’en veux pas pour tout ça
Adrian surprise: Vraiment ?
Amy: C’est pas à toi que j’en veux mais aux autres de m’avoir rien dit et à Ben en particulier. Je te verrai dans quelques semaines
Adrian: OK
Amy: Bye Adrian
Adrian: Bye Amy

En cet instant présent Amy se sentait beaucoup mieux après avoir parlé avec Adrian et ça sonnait comme si elle aussi. Peut-être faire la paix avec elle est la première étape pour un nouveau départ pour tout le monde et pardonner, le pardon c’est important dans la vie mais c’est plus facile à dire qu’à faire cependant Amy n’en veut pas à Adrian d’être tombée enceinte car c’est pas sa faute. Non elle en veut aux autres et à Ben en particulier


Seattle/Boucherie Boykewich/La boucherie


Comme tout les jours après les cours Ricky et Ben se rendent à la boucherie Boykewich, quatre jours se sont écoulés depuis que Ben est allé à New-York et depuis qu’il a dit à Amy qu’Adrian était enceinte de lui et qu’elle comptait garder le bébé. Depuis ce jour la jeune adolescente ne parle à personne ne répond à personne, malgré le faite qu’elle ne veuille parler à personne Ben ne cesse de lui envoyer des textos, des e-mail et de laisser des tonnes de messages sur sa messagerie vocal cependant Amy ignore chacun de ses messages sans exceptions. Ricky qui voyait Ben essayer d’appeler Amy avec son portable décida de lui parler

Ricky: Arrêtes de l’appeler
Ben: C’est elle qui t’as dit de me dire ça
Ricky: Non, je lui ai pas parlé. Arrêtes de l’appeler, elle ne veut parler à personne mise à part John
Ben: Oh et tu vas me faire croire que John tiens tout seul le téléphone
Ricky: Je le tiens pour lui
Ben: Je sais, c’était juste une remarque sarcastique. Tu penses que tu pourrais tenir le téléphone pour moi ?
Ricky: T’as quel âge ? Cinq ans. Même un gamin de cinq ans ne dirait pas un truc aussi idiot. Elle ne veut parler à personne, elle ne veut pas parler à sa famille où à ses amis
Ben: Et toi ?
Ricky: Moi y compris. Elle ne veut pas parler au gens qui savait qu’Adrian attendait ton bébé et qui ne lui ont pas dit c’est-à-dire à peu près tout son entourage
Ben: Elle t’as dit ça ?
Ricky: Elle n’a pas eu besoin de me le dire, je l’ai compris tout seul ça et toi t’aurais déjà du le comprendre sans que je te le dise
Ben: Ça me tue, tu peux comprendre
Ricky: Et toi tu peux comprendre qu’elle est envie d’être seule
Ben: Tu ne sais pas ce dont elle a envie, tu ne sais rien d’elle
Ricky: En tout cas je sais qu’elle a envie de parler à personne
Ben: Je m’en fiche si elle me hurle dessus où si elle me dit qu’elle me hais, tout ce que je veux c’est qu’elle me parle
Ricky: Ce que tu veux n’entre pas en compte Ben mais ce qu’elle veut elle. Quand elle voudra te parler elle le feras j’en suis certain mais ça pourrait prendre beaucoup de temps. Écoutes en tant qu’ami je vais te donner un conseil, après t’en fera ce que tu veux. Arrête de l’appeler et de l’appeler, de lui envoyer des textos et des textos, des e-mails et des e-mails. Arrêtes, donnes lui du temps. Laisses là tranquille et peut être que quand elle reviendra de New-York elle reviendra vers toi
Ben: Revenir vers moi ? Comme dans elle me pardonneras ?
Ricky désespérément: J’ai pas dis ça mais voir ton nom sur son portable où son ordinateur portable ça ne l’aide pas au contraire, ça lui rappel à chaque fois que tu lui as mentit. Laisses le temps faire les choses, quand elle voudra revenir faire toi elle le fera, aussi difficile que ça puis être tu vas devoir prendre sur toi et faire preuve de patience Ben
Ben: Elle t’as dis ça ?
Ricky: Tu es désespérant
Léo: Vous parlez d’ Amy ? Je suppose
Ricky: Salut
Ben: Salut papa
Ricky: Oui on parlait d’Amy
Ben: Elle ne parle à personne depuis quatre jours, quatre jours papa
Léo: Je sais mais je t’avais dis qu’elle serait en colère, donne lui du temps Ben
Ricky: C’est-ce que j’arrêtes pas de lui dire mais apparement c’est comme si je parlais dans le vide
Léo: Je suis ici pour parler à Ricky mais Ben Betty en a marre d’entendre parler d’Amy
Ben: Ma belle mère en a marre d’entendre parler de ce qui compte le plus pour moi
Léo: Elle aimerait avoir des nouvelle d’Adrian et du bébé. Tu comptes passer voir Adrian ce soir
Ben: Non je vais voir Grace. Oh Ricky n’oublie pas de dire à John de ne pas mentionner ça à Amy
Léo en regardant Ben sortir de la boucherie: Il me rend dingue
Ricky: Il rend tout le monde dingue moi y comprit. Vous vouliez me parler ?
Léo: Oui. Je voudrais te parler de ta mère
Ricky: Margaret
Léo: Non, ton autre mère
Ricky: Oh. Nora
Léo: Oui
Ricky: Vous vouliez me dire quoi à son propos ?
Léo: Que j’aimerais l’embaucher ici
Ricky en souriant: C’est une blague ?
Léo: Non
Ricky: Vous êtes sérieux
Léo: Oui
Ricky: Elle est en prison
Léo: Je sais mais je pense qu’elle mérite une seconde chance
Ricky: Elle a eu plein des secondes chances et elle a fichu en l’air
Léo: Tu sais à qu’elle point j’ai une petite faiblesse pour les seconde chance, je trouve que retourner en prison pour un acte si mineur
Ricky: Je ne considère pas qu’avoir une arme sur soi soit un acte mineur en particulier pour quelqu’un qui est en liberté conditionnel
Léo: Je sais
Ricky: Comment vous savez tout ça à propos de ma mère ?
Léo: Bunny, Bunny me là dit
Ricky: Et comme elle là su ?
Léo: Ta mère le lui a dit et elle a été ravi de la connaître et je pense qu’on pourrait lui offrir une place ici
Ricky: C’est vous qui voyez mais comme je l’ai dis elle est en prison et à moins que vous ayez un ami au placé au tribunal je vois pas comment la faire sortir
Léo: On a tout les deux un ami au tribunal
Ricky: Le père d’Adrian. Non je ne vais pas lui demander ça, je n’ai plus rien à avoir avec sa famille et puis c’est votre fils qui a mit sa fille enceinte
Léo: Justement, je suis pas la meilleur personne pour lui demande un service
Ricky surpris: Moi ?
Léo: Oui
Ricky: Non et puis un jour je pourrais très bien avoir besoin d’un service de sa part
Léo: C’est ta mère Ricky, c’est pour elle
Ricky: En effet mais elle n’est pas ma seule mère
Léo: Mais elle reste ta mère
Ricky: Oui mais qui voudrait qu’elle sorte
Léo: Bunny, elle l’aime bien
Ricky: C’est bien la seule, je lui parlerais. Je vous promets rien mais j’essaierais

Ça n’enchantait pas Ricky de demander un service au père d’Adrian mais il le ferait du moins il va essayer parce qu’il vient de le promette à Mr Boykewich. Ce dernier semble croire en Nora ce qui n’est pas le cas de Ricky, dans son enfance il a trop souvent cru en elle pour être trahit au final où plutôt déçu et de toute façon le temps où il croyait qu’elle changerait est révolu cependant le père de Ben lui il pense que lui donner une autre chance l’aidera et avoir travail fera peut être que cette fois ci elle changera vraiment mais Ricky en doute sérieusement


Seattle/Villa des Lockwood

Les cours sont finit pour aujourd’hui depuis plusieurs heures mais pour Connor la journée ne sait pas terminer car après les cours il va à son travail. Eh oui le jeune adolescente a enfin trouver du boulot mais ce n’est pas au Grill malgré le faite que son ami Jérémy l’est en quelque sorte pistonner auprès du boss, ce dernier n’a pas pu l’ cause du trop plein d’étudiants qu’il a déjà. Ce refus ne fut qu’un échec de plus pour le jeune Lockwood cependant le jeune adolescent ne baissa pas les bras pour autant au contraire et puis c’est pas dans sa nature d’abandonner où de baisser les bras face aux difficultés de la vie. Finalement après plusieurs autres tentative Connor trouva enfin un job dans un typer café, le Mysthic Café. Le jeune adolescent venait de rentrer du boulot, il vient de ranger son vélo dans le garage quand tout à coup il entendit une voix familière

????: Dure journée hein ?
Connor en se retournant: Bah ça alors, un revenant
????: Bonsoir p’tit frère
Connor: Salut Tyler, ça fesait longtemps
Tyler: Plusieurs semaines, c’est pas si énormes que ça si ?
Connor: Quand même un peu si
Tyler: Alors quoi de neuf ici ?
Connor: Ici où dans ma vie ?
Tyler: Les deux
Connor en ottant son casque: Okay, par quoi je commence
Tyler: Par le début
Connor: Bonne idée
Tyler: Alors ?
Connor: Billie est de retour
Tyler: Billie ? Billie ton ex ?
Connor: T’en connais beaucoup toi des Billie avec qui je sois sortie ?
Tyler: Non
Connor: Alors pourquoi tu demande ça ?
Tyler: Peut être parce que j’suis idiot
Connor: Arrêtes tu l’es pas, pas plus que n’importe qui
Tyler: Sympa
Connor: Tu vois ce que je veux dire Tyler
Tyler: Ouais. Alors comme ça tu l’as revu ?
Connor: Pas exactement non
Tyler: Expliques
Connor: Elle m’a appelé, ce matin quand j’étais sur la route
Tyler: Attends …. A ce que je sache tu y vas en vélo
Connor: Bingo
Tyler: Combien de fois on t’as dis de ne pas téléphoner quand tu es sur la route
Connor: J’avais mon oreillette mais toi tu téléphones bien quand t’es sur la route
Tyler: Moi j’suis en voiture Connor et je mets mon oreillette
Connor: Je là mets aussi
Tyler: Là différence c’est que moi si j’ai un accident j’ai un air bague et le taule pour me protéger, toi tu feras facilement un vol plané et un billet gratuit pour l’hosto
Connor: Ça m’a manqué
Tyler: Quoi donc ?
Connor: Ça
Tyler: Ça quoi ?
Connor: Tes grands discours de grand frère. Maintenant que t’es plus là j’ai plus personne pour me faire la moral, ne te méprends pas je suis content pour toi et Caroline mais mon frère me manque parfois
Tyler: J’habite pas à Shanghai quand même
Connor: Je sais mais que tu sois plus à la maison c’est différent
Tyler: Toi aussi un jour tu partiras faire ta vie
Connor: Je sais. Alors qu’est-ce qui t’amènes dans notre grande villa familliale
Tyler: Je passais pour prendre de tes nouvelles
Connor: Okay. Dis t’as le temps pour une bière avec des cookies
Tyler: Tu bois ? C’est nouveau ça
Connor sarcastiquement: Parce que toi tu te gênais à mon âge
Tyler: Bien jouer mais t’as raison
Connor: Alors, ça te tente ?
Tyler: Ouais. Les parents sont là ?
Connor: T’as vu leurs voitures dans l’allée ?
Tyler: Non
Connor: C’est qui sont toujours au boulot
Tyler: Bah dis donc t’as du répondant aujourd’hui
Connor: J’ai appris avec le meilleur
Tyler en souriant: Alors t’as de la chance de m’avoir
Connor: Mouais ça dépend des jours
Tyler: Sale crapule va

Sur ses mots Tyler courra après son frère, on entendit alors des ries amusé dans le garage et la cuisine, ça fesait longtemps qu’on avait pas entendu des rires pareils chez les Lockwood en particulier depuis que Tyler a emménager avec Caroline. Après une petite course mêlant les deux rires des fils Lockwood Connor offrit une bière bien fraîche à son frangin et il en prit une pour lui


Seatlle/Manoir des Salvatore

Après une merveilleuse soirée au Grill en compagnie d’Eléna Noah là raccompagné chez elle puis il est rentré chez lui. Alors que Damon était sortit pour la soirée Noah lui il était dans le salon, il lisait un bouquin. Le jeune adolescent avait beau vouloir se concentré sur son livre il n’y arrivait pas, il n’arrêtait pas de penser à Eléna. Elle lui plaisait, l’attirait et elle l’intriguait à tel point qu’il n’arrive même pas à se concentré sur un simple bouquin qui n’a pourtant rien de bien compliquer, se pourrait-il que Noah Salvatore soit tomber éperdument amoureux d’Eléna Cooper. Tout à coup quelqu'un sonna à la porte d’entrée, le jeune homme posa son bouquin sur la table de chevet à côté du fauteuil où il était assit et il se leva. Lorsqu’il ouvrit la porte d’entrée il vit Eléna

Eléna avait passé une super soirée avec Noah, ce beau ténébreux l’intriguait au plus au point, il l’attirait et elle mourrait d’envie de le connaître d’avantage. Il est intelligent et séduisant et il a de ses yeux, Eléna ne fesait pas particulièrement attention au physique des gens mais franchement Noah est beau comme un dieu. La jeune demoiselle avait littéralement eu le coup de foudre pour lui, ce soir elle aurait voulu passé plus de temps avec lui mais à peine l’avoir raccompagner il est rentrer chez lui, alors elle décida d’aller voir Noah et de lui dire ce qu’elle voulait lui dire mais qu’elle n’osait pas. La porte du manoir s’ouvrit et Stefan fut agréablement surpris de voir Eléna, il n’arrêtait pas de penser à elle et voilà que maintenant elle était là devant lui à le fixer avec ses yeux magnifique. Eléna était un peu nerveuse mais elle remarqua qu’il c’était changer cependant le trouvait encore plus séduisant

Noah très surpris: Bonsoir
Eléna: Bonsoir, je te dérange pas j’espère ?
Noah: Non pas du tout, je lisais un peu. Qu’est-ce qui t’amènes ?
Eléna en se mordillant la lèvre inférieure: Euh…je voulais te voir enfin te parler
Noah: Oh, ok. Je prend une veste et j’arrive
Eléna: D’accord

Noah tendit son bras vers le porte manteau et il prit une veste de jogging noir qu’il enfila immédiatement, le jeune homme aurait bien fait entrer Eléna mais il n’avait aucune envie de voir Damon débouler alors qu‘ils sont en pleine discussion. Après avoir enfiler sa veste Noah suivit Eléna à l’extérieur de la maison et il ferma la porte derrière lui, les deux adolescent allèrent ensuite s’asseoir sur le petit muret qui se trouvait à quelque pas de la porte d’entrée du manoir.

Noah en regardant Eléna dans les yeux: Que voulais-tu me dire ?
Eléna en fesant glisser une de ses mèche derrière son oreille: Je sais pas comment te le dire ni par où commencer
Noah: Commence par le début
Eléna: Ok. Comme je te l’ai déjà dis tu m’intrigue énormément mais y’a pas que ça, tu plais, tu me plais même beaucoup. Je sais qu’on se connaît depuis peu de temps et ça me fais peur, j’ai jamais été autant attiré par quelqu’un
Noah: C’est pareil pour moi
Eléna: Vraiment ?
Noah: Oui vraiment

Eléna plongea ses yeux noisette dans les yeux vers de Noah, ce regard auquel elle n’est pas insensible. La jeune adolescent s’approcha dangereusement de lui, elle approcha son visage de celui de Noah et elle ne le quitta par du regard, Noah en fesant autant. Les deux adolescents étaient comme figé, captivé par le regard de l’autre

Eléna: Que fait-on maintenant?
Noah: On pourrait commencer par vivre le moment présent, t’en penses quoi ?
Eléna: C’est parfait

Les deux adolescents se regardaient droit dans les yeux sans pouvoir détacher le regard de l’autre comme il y a quelques instant, Noah commençait petit à petit à tombé amoureux et c’était réciproque pour Eléna seulement pour la première fois de sa vie Noah ne prenait pas la fuite d‘ailleurs il n‘en n‘avait pas envie étrangement. Noah approcha son visage de celui d’Eléna qui était déjà proche du sien et il posa délicatement ses lèvres sur celle qu’il désirait tant et il l’embrassa tendrement, la jeune adolescente lui répondit tout aussi tendrement se hissant doucement contre son torse musclé, Noah glissa une main sous la nuque d‘Eléna d‘un geste doux et tendre. Au dessus d’eux la nuit commençait à tombé sur la ville, le ciel était étoilé de mille feux par les étoiles et tout à coup une étoile filante passa dans le ciel illuminant ce dernier


Seattle/Le P3


Une journée bien agité venait de se terminer pour le jeune Damon Salvatore, après ses cours il c’était rendu à son boulot. Il avait eu le droit à deux shooting interminable mais personne n’a dit qu’être mannequin était une chose facile. Dans tout les métiers il y a des avantages et des inconvénients, les inconvénients du mannequinât c’est de poireauté pendant que le styliste ajuste les vêtements avant un shooting où un défilé mais le pire c’est quand un shooting s’éternise car au bout d’un certain temps ça devient épuisant au fil d’une journée surtout quand on a passé huit en cours mais Damon ne se plaint pas vraiment car ses études sont dans la même branche que son boulot. Les avantages du mannequinât c’est la célébrité et les voyages forte heureusement Damon ne voyage et la célébrité ça ne l’attire pas vraiment, à vrai dire il n’a jamais songé à être mannequin mais plutôt photographe d’ailleurs c’est pour ça qui étudie la photographie mais faut dire que beau comme il est il peut très bien faire une belle carrière de mannequin. Afin de se détendre un peu après cette longue journée épuisante Damon se rendit dans un club, le P3

Il était presque 21h00,la nuit c'était abattu sur Seattle,et dans sa veste en cuir noir Damon se gara sur le parking du club là où il trouva de la place, sortit de sa voiture et sortit de son véhicule puis il franchissa la porte du P3. Il alla s'installer au bar comme à chaque fois qu’il va dans un bar, il ne s’installe jamais à une table mais plutôt au bar. Bref, il commanda un whisky avec une rondelle de citron auprès du barman .Chez Damon la fatigue commençait à se faire sentir...

Le barman: Bonjour Damon que puis-je te servir ?
Damon: Un Whisky avec une rondelle de citron s’il te plais
Le barman: Je te sers ça tout de suite

Étant un grand fêtard Damon sort souvent en boite et il vient souvent au P3, un club branché situé en plein centre de Seattle, comme il vient souvent le barman qui se trouve être également le propriétaire du club ce dernier le connaît car c’est un habitué. Luke le patron du P3 qui se trouve être derrière le bar ce soir prépara la commande de Damon et il lui servit un verre de whisky accompagné d’une rondelle de citron

Luke: Voilà ta boisson Damon
Damon: Merci Luke
Luke: De rien. Dure journée hein ?
Damon: Oh oui, entre les cours et le boulot j’suis assez crevé. Ça fait du bien de décompresser un peu
Luke: Oui je vois ce que tu veux dire


Damon dans ses pensées: Détends toi...et essayes de penser à autre chose…


A peine que Luke lui est servit sa commande que Damon commença à déguster sa boisson en trempant ses lèvres. Il avait vraiment besoin de décompresser après cette journée plus que stressante, sans le savoir Damon risque d’avoir une surprise de taille dans les minutes à venir
Dehors sur le parking du P3 une jeune femme aux long cheveu brun et aux yeux vert âgé d’environ 22 ans à peu près sortait de sa volvo noir, elle fesait glisser quelques mèches derrière son oreille tout en mettant son sac à mains sur son épaule et elle se dirigea vers l’entrée du P3. Es cheveux étaient attacher en queue de cheval mais quelques mèches tombaient en cascade sur son visage, d’habitudeLa jeune femme franchissa les porte du club quelques secondes plus tard n‘était autre que Zoé Davis, alors qu’elle fesait son entrée dans ce club où elle adorait venir avant de partir pour Boston elle se figea elle-même sur place lorsque son regard se posa sur un homme, un homme pas comme les autres


Zoé dans ses pensées: Damon


Lui ici, elle ne s’attendait pas à le voir ici mais d’un autre côté elle avait toute les chances de le croiser n’importe où en ville alors le soir dans un club connu qui plus c’est pas vraiment surprenant, de plus les gens peuvent se croiser n’importe où n’importe quand dans cette ville si en plus certains ont des loisirs presque identiques ça double les chances de se rencontrer dans tel où tel endroit. Ce n’était pas comme si c’était la première fois qu’elle le revoyait mais n’empêche que le revoir même de dos ça lui fait toujours le même effet, un sentiment de paix et de bonheur s’emparait d’elle comme il s’en était emparer trois ans auparavant lorsqu’il avait poser ses douces lèvres sur les siennes, un baiser intense en émotion qui l’avait figer sur place. Zoé décida d’aller à sa rencontre, elle le regarda de dos durant plusieurs secondes avant de se diriger vers lui. Zoé était à présent derrière lui, elle se mordilla la lèvres inférieur avant de s’asseoir à côté de lui

Luke: Je vous sers quoi charmante demoiselle ?
Zoé: Euh …..une vodka orange avec une rondelle de citron
Luke: Décidément vous deux vous aimez le citron
Damon souria à l’entente de la voix de la jeune femme: Metts ça sur ma note Luke
Luke: Okay
Zoé: Toujours aussi galant à ce que je vois
Damon: Et toi toujours aussi canon
Zoé: Salut Damon
Luke: Vous vous connaissez apparemment ?
Damon & Zoé: Oh oui
Zoé: On va dire pour résumé que c’est une longue histoire et qu’on se connaît plus que bien, n’est-ce pas mon Damounet ?
Damon: Damounet ? Où est-ce que t’es aller pêcher ça ?
Zoé: Quoi t’aime pas ce nouveau surnom ?
Damon: Non ça fait ours en pluche.
Zoé: C’est vrai que t’as pas vraiment l’air d’un ours en pluche mais c’est mignon Damounet
Damon: Tu veux ma mort c’est ça ?
Zoé: Pourquoi donc voudrais-je ça ?
Damon: Pour pouvoir me hanter jusqu’à la fin de mes jours
Zoé: Franchement tu crois vraiment ça et puis même si c’était réalisable ce serait toi qui me hanterait et pas l’inverse
Damon en haussant un sourcil: C’est pas idiot ce que tu dis
Zoé: Je sais
Luke: A vous entendre on croierait entendre un p’tit couple
Damon en regardant Zoé dans les yeux: On l’a été
Zoé en regardant Damon: Mais on ne l’est plus
Luke: Je vois
Damon: Oui c’était quasiment dans une autre vie
Zoé blessée: Ça fait à peine trois ans Damon
Damon: C’est bien ce que je dis
Zoé: C’est à ce point à des années lumière pour que tu en vienne à oublier depuis combien de temps on est séparé ?
Damon étonné: C’est vraiment ce que tu crois ? Que j’ai tout oublié ?
Zoé: C’est l’impression que tu donnes
Damon en buvant d’une traite son verre de whisky: Bah t’as pas les yeux bien ouvert alors
Zoé: Oh que si
Damon énervé: Je n’ai rien oublié de ce qu’on était, je me souviens de chaque détail qui te concerne
Luke: On dirait que vous avez énervé monsieur
Damon: Toi on t’as pas sonné
Luke sur la défensive: Pas la peine d’être agressif Damon
Damon énervé: Va au diable Luke. Zoé au plaisir de te revoir

Sur ses dernières paroles Damon se leva et se dirigea vers la sortie du club sans prononcer le moindre mots ni même lancer un regard à son ex petite amie. Visiblement la remarques de Zoé l’avait vraiment énervé et c’était plutôt compréhensif, elle insinuait qu’il avait oublié tout ce qui concernait leurs histoire simplement parce qu’il a dit que le temps où ils étaient ensemble lui semblait être une autre vie ce qui n’est pas le cas. C’était une façon de parler mais c’était trop tard, le mal était fait où plutôt le mal était dit et bien évidement Damon a prit la mouche illico presto. Luke et Zoé regardèrent Damon s’éloigner vers la sortie du club avec étonnement et stupéfaction, visiblement c’est pas pour ce soir que Zoé et Damon remettront le couvert et que leurs histoire d’amour brûlante renaîtra de ses cendres

_________________




Connor was born to fight evil forces, he was born of the union of two vampire and his destiny is to become a champion, the savior of mankind but also a glimmer of hope for the new generation

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oth-rpg.pro-forums.fr
Mel23
Admin
avatar

Messages : 1251
Date d'inscription : 25/07/2010

MessageSujet: Re: All Things Happen For A Reason [TERMINER]   Lun 19 Déc - 16:18

CHAPITRE 11.






Damon, Noah, Amy,
Ricky, Kellan, Ashley,
Matt, Jérémy, Caroline,
Tyler, Duke, April,
Connor, Lynn, Mérédith,
Molly, Christina & Luke



Manoir des Salvatore

Ce matin était un matin comme les autres chez les frères Salvatore, le silence était maître d’or dans ce manoir situé près de la forêt habité par Noah Stefan Salvatore âgé de 17 ans et Damon Flavio Salvatore. Deux frères orphelins mais souder comme pas possible faut bien avouer que la vie ne les a pas épargner, orphelins à 6 et 10 ans ça vous marque à vie. Suite à un accident d’avion tragique qui a coûté la vie à Giuseppe et Gina Salvatore Damon et Noah ont été confié à leurs oncle Zack, neuf ans plus tard Zack décéda d’une crise cardiaque, un autre décès chez les Salvatore ce qui replongea Damon et Noah. N’ayant plus aucune famille Damon devint le tuteur légale de son jeune frère pagé de quinze ans à l’époque. Pourtant ce matin il y avait quelque chose d’étrange, Noah était le premier lever et il souriait d’un sourire heureux

Damon surprit de voir Noah lever: Ils ont annoncé de la neige à la météo ?
Noah en tourmant sa tête vers Damon: Non pourquoi ?
Damon: Parce que tu t’es lever avant moi
Noah: Tu rigoles hein ?
Damon: Et aussi parce que tu souris
Noah: T’es sérieux
Damon: Évidemment que je suis sérieux crétin
Noah: Et t’es de bonne humeur en plus
Damon: Commence pas
Noah: Hey d’habitude c’est moi celui qui est de mauvaise humeur
Damon: JE NE SUIS PAS DE MAUVAISE HUMEUR
Noah: Oh que si et en plus tu hurles
Damon: Tu m’énerves
Noah: Qu’est-ce qui t’arrive Damon
Damon: Rien
Noah: Mais bien sur
Damon: Il ne se passe rien
Noah: J’y crois pas
Damon: Je ne te dis que tout va bien
Noah: C’est ça oui, n’oublie à qui tu t’adresses
Damon: Je le sais bien, à mon frère
Noah: Justement, à ton p’tit frère. Je te connais par cœur
Damon: Et ….
Noah: Et je sais que ça ne va pas, il y a quelque qui te perturbes et tu refuses de me le dire
Damon: Arrêtes de vouloir jouer les Sherlock, je te dis que ça va
Noah: Damon, je te connais depuis dix sept ans. Je t’observes depuis que j’suis tout petit alors je sais quand tu mens où quand tu dis la vérité
Damon: Si tu le dis
Noah: Et là tu évites de me répondre
Damon: On est pas obligé de tout se dire Noah
Noah: J’ai pas dis ça mais je vais te dire ce que toi tu m’as dis il y a longtemps”Quoi qu‘il arrive sache que je suis là et que tu peux tout me dire, on est frères après tout”
Damon: Oui je m’en souviens
Noah: Ce que tu m’as dis ça marche aussi pour toi
Damon: T’as pas le droit de sortir mes répliques
Noah: Pourquoi pas ?
Damon: Parce que
Noah: Parce qu quoi ?
Damon: Parce que j’suis ton grand frère
Noah en riant: C’est ridicule. Tu peux pas dire quelque chose pour moi si ça s’applique pas pour toi aussi
Damon: …..
Noah: Très bien comme tu veux
Damon: C’est juste…que
Noah: Que quoi ?
Damon: J’ai passé une mauvaise soirée
Noah: Ça j’avais remarqué
Damon: Hier soir je suis allée au P3
Noah: En général quand tu passe ta soirée la bas-tu en ressors tout souriant
Damon: Pas hier soir
Noah: Ça m’étonnes, je me demande bien ce qui a bien pu te faire passé une si mauvaise soirée
Damon: Zoé
Noah: Pardon ?
Damon: J’ai croisé Zoé au P3 hier soir
Noah enjouer: C’est super
Damon: ….
Noah: C’est pas super
Damon: Disons qu’elle a dit quelque chose qui m’a contrarié et qui m’a énnervé
Noah: Ça doit être vraiment énorme pour que ça t’es énnervé
Damon: En effet
Noah: Si tu veux pas me le dire je comprendrais
Damon: Ella a dit que j’avais tout oublié de notre histoire ainsi que depuis combien de temps on est séparé
Noah surpis: Elle a dit ça ?
Damon: Oui et ça m’a énervé. Jamais je ne pourrais oublié quoique se soit la concernant d’ailleurs je le lui est dit et je suis partie
Noah: Je me disais bien qu’il y avait un truc
Damon: Désolé fréro, je suis juste de mauvaise humeur ce matin
Noah: Ça j’avais remarqué
Damon: Désolé si tu t’es sentis viser personnellement
Noah: C’est pas le cas
Damon: Okay. Hey mais dis moi pourquoi toi t’es si heureux ce matin, comme tu l’as dis c’est toi qui a une mine de déterrer le matin
Noah: Tu croieras pas si je te le dis
Damon: Essayes toujours
Noah: Okay
Damon: Aller racontes à Damon
Noah: Arrêtes de te foutre de moi
Damon: Je plaisante, vas-y je t’écoutes
Noah: Hier au bahut j’ai invité Eléna pour un second rancard et elle a dit oui
Damon sous le choc: Pardon ?
Noah: Hier au bahut j’ai invité Eléna pour un second rancard et elle a dit oui
Damon: J’avais entendu mais j’arrive pas à y croire
Noah: Pourtant c’est le cas
Damon: T’as vraiment invité Eléna ?
Noah: Ouais
Damon surpris: Alors pour une nouvelle s’en est une
Noah: On a passé une super soirée au Grill, y’avait un concert là bas donc j’ai pensé que ce serait cool pour un second rancart
Damon: Bien vu
Noah: Après la soirée je l’ai raccompagné chez elle mais ensuite elle est venu me voir ici et on c’est embrassé
Damon de nouveau sous le choc: Vous quoi ?
Noah: Je l’ai embrassé, bas dis donc aujourd’hui t’as du mal à émergé
Damon: Pardon …. mais je suis surpris
Noah: Pourquoi donc ?
Damon: Je pensais que tu aurais fuit
Noah: J’aurais pu mais je ne l’ai pas fais. Je tiens à elle
Damon: Je le savais. Donc vous êtes ensemble
Noah: Oui
Damon: J’suis content pour toi p’tit frère
Noah: Merci Damon
Damon: Je comprends pourquoi t’as ce sourire aux coins des lèvres

Il est vrai que pour la première fois depuis très longtemps Noah était heureux, il souriait et semblait être de très bon humeur. Par contre ce matin Damon c’était tout le contraire cependant vu la soirée qu’il a eu ça n’a rien de très surprenant. Finalement rien est écrit dans la pierre cependant il ne faut pas battre le fer avant qu’il ne soit chaud. La vie est un renouveau perpétuel, l’avenir change à chaque seconde qui passe

Noah: Bon faut que j’aille au lycée
Damon: Déjà ?
Noah: Oui sinon je vais être en retard
Damon: Tu veux que j’te dépose ?
Noah: Non ça va aller, j’ai ma voiture
Damon: Okay
Noah: Tu devrais aussi te dépêcher
Damon: C’est vrai t’as pas tord
Noah: Bon j’y vais, à ce soir
Damon: A ce soir, sois prudent
Noah: Pourquoi faut que tu me dise ça tout les jours ?
Damon: Toi aussi tu le fais je te signale
Noah: En effet. Bon cette fois j’y vais

Noah se leva et mit son sac à dos sur une des épaules puis il fit hochement de tête à son frangin qui en fit de même puis il sortit du manoir et monta dans sa voiture. Sa voiture ne tarda pas à démarrer et à partir en direction du lycée, quelques minutes plus tard Damon fit la même chose sauf qu’il se dirigea vers l’université


New-York/Appartement d’Amy

Parler à Adrian avait mit Amy dans une bien meilleure humeur qu’elle ne l'avait été pendant ces derniers jours. Aujourd'hui, c'était mercredi et son groupe a un concert à venir prévu pour vendredi soir. Elle est excité parce qu’elle a un morceau et qu’elle fait partie d'un quatuor, le numéro de groupe grand orchestre. Cela signifie aussi qu’elle doit répéter tout les jours avec son groupe. Les heures de répétitions avait lieu le matin enfin pour la plupart du temps. Après les répétitions Amy retrouvait Molly, Mérédith, et Megan dans la chambre de cette dernière pour travailler sur leur quatuor. Le téléphone d’Amy sonnait en permanence ce qui interrompait la répétition des quatre adolescentes,à chaque fois c’était Ben mais Amy ignorait ses appels en ne répondant à aucun d’entre eux cependant les filles étaient distraite à chaque fois que le téléphone d’Amy sonnait. Ce matin Amy décida d’appeler Ricky

Amy: Bonjour
Ricky: Amy. Bonjour
Amy: Merci
Ricky: Merci de quoi ?
Amy: De ne pas avoir saturer ma boite vocale
Ricky: De rien. Je savais que tu voulais parler à personne et que je me disais que quand tu voudrais me parler tu le ferais. Je sais que tu es en colère contre moi encore et je comprends, Ashley m’a dit qu’elle t’avait dit pour Sabrina mais pouvons-nous s'il vous plaît juste en parler?"
Amy: Pourquoi as-tu fais ça ?
Ricky assez confus: Quoi ?
Amy: Pourquoi l’as-tu embrassé ?
Ricky: C’est elle qui m'a embrassé
Amy: Tu aurais pu la repousser
Ricky: Je …
Amy: Peut importe, ça signifit quoi exactement ? Ne me mens pas, j’ai eu mon lot de mensonges avec Ben
Ricky: Ca ne signifit rien sauf que je regrette ce qui c’est passé. Je savais que c'était mal mais je ne l‘est pas empêcher, je voulais mais je l‘ai pas fais. Je suis vraiment désolé Amy
Amy: …
Ricky: Je ne sais pas quoi dire d'autre à part que je suis vraiment désolé. Je m’étais promis de ne plus te faire pleurer, je déteste te faire pleurer et je n'aime vraiment pas ça quand tu es en colère contre moi
Amy: Je te pardonne
Ricky soulagé: Merci. Voudrais-tu envidager de parler à ta famille, car ils sont vraiment inquiet pour toi ?
Amy en souriant: Je l’ai déjà fais
Rick: Oh
Amy: Ricky, je dois y aller j’ai répétition avec mon groupe mais merci pour la compréhension d‘avoir respecter ce que je voulais, être seule
Ricky: De rien
Amy: Je vais probablement te rappeler plus tard pour parler à John
Ricky un peu triste: D’accord. Merci de m’avoir écouter Amy, bye
Amy: Bye

Amy raccrocha et rangea son portable, parler à Ricky lui avait également fait du bien car même si elle lui en voulait d’avoir embrasser Sabrina il avait su respecter son choix qu’on la laisse tranquille contrairement à Ben qui lui n’arrête pas de saturer sa messagerie ce qui commence sérieusement à énervé Amy donc elle l’ignore cependant elle ne va pas tenir comme ça bien longtemps


Seattle/Centre Commercial

L’avantage à être scolarisé à la maison c’est qu’après avoir fait ses devoir on a tout le temps pour faire ce dont on a envie, et bien c’est bel et bien le cas pour notre amie Kellan qui en plus de ça il a trouvé du boulot et il n’a pas besoin de dire qu’il est au lycée vu que les cours c’est lui qui se les donnes. Ce matin, il c’est réveiller complètement reposé, il prit son p’tit déjeuner, sa douche et s'habilla dans la foulé. Après s’être doucher Kellan c’est attaqué à ses devoirs et à ses cours quotidien, trois heures plus tard il avait tout terminer pour aujourd’hui et ce soir il s’avancera sur ses cours de demain. Après être entré du boulot en fin d’après midi il décida d’aller au centre commercial, bref il enfila une veste et il partie en direction du centre commercial voir dans les magasins d'électronique pour essayer de se trouver un smart phone. Il y avait beaucoup de monde aujourd‘hui, d‘un côté c‘est pas très surprenant vu que les gens travaillent et que les jeunes sont soit au collège, soit au lycée où soit à l‘université. Alors qu’il se dirigeait vers un magasin Kellan se fit bousculer par quelqu'un et cette personne n’est autre qu’Ashley Juergens

Kellan: Dis donc, tu m'en veux tant que ça ? C'est déjà la deuxième fois que tu me bouscules depuis que l'on se connaît
Ashley: Je crois que cela deviens définitivement une habitude que l'on prend. Et je peux dire aussi que le hasard n'est pas très loin non plus
Kellan: Oui, on va dire que c'est notre truc
Ashley: Tu crois ?
Kellan: Oui enfin je pense, ce n'est pas comme si on faisait exprès de se rentrer dedans. N'est-ce pas ?
Ashley: En effet. Sinon comment vas-tu ?
Kellan: Bien et toi ?
Ashley: Moi aussi
Kellan: Ta sœur ne parle toujours à personne ?
Ashley surprise: Comment tu le sais ?
Kellan: J’ai mes sources
Ashley: Épatant. Amy me parle mais elle veut parler à personne d’autres
Kellan: Et surtout pas à Ben je paris
Ashley: T’es aussi au courant pour Ben?
Kellan: Ben le mec qui a mit une fille enceinte dans une voiture et qui se trouve être la pire ennemie de ta sœur ainsi que l’ex de son ami Ricky ? Oui je suis au courant, tout le monde l’est
Ashley: Je vois, je me demande juste comment t’es au courant
Kellan: C’est pas parce que je vais pas au lycée comme tout le monde que je vis comme un Hermite
Ashley: Et moi qui croyais être la seule avec un humour sarcastique
Kellan: Faut croire que non
Ashley: Tu allais quelque part je présume
Kellan: Oui, j’allais m’acheter un portable. Le mien à rendu l’âme
Ashley: Oh
Kellan: Et toi qu’est-ce qui t’amène ?
Ashley: L’ennui
Kellan: Quoi ?
Ashley: Je m’ennuyais à mord chez moi
Kellan: Et tu t’es dis ”pourquoi ne pas aller m’ennuyer ailleurs ? ”
Ashley: C’est un peu ça oui. Sinon ta famille va bien ?
Kellan: Oui même si ça fait quelque temps que j’ai pas eu mon frère au téléphone
Ashley: Il me semble que t’avais évoquer son nom mais je m’en souviens plus
Kellan: Nathaniel alias Nathan où Nate
Ashley: Il a quel âge ?
Kellan: 20 ans mais il va sur ses 21 ans
Ashley: Tu m’avais pas dis qu’il était marié ?
Kellan: En effet, lui et Gwen se sont marié il y trois ans
Ashley: Ils se sont marié hyper jeunes
Kellan: Ils étaient au lycée et ils ont une adorable petite fille
Ashley: Elle a quel âge ta nièce ?
Kellan: Bientôt 3 ans
Ashley: Ton frère il c‘est marié parce qu‘il allait être père ?
Kellan: Non pas du tout, Gwen a découvert qu‘elle était enceinte quand elle et Nate sont revenu de voyage de noces
Ashley: Super le timing
Kellan: Si on veut. Bien sur Nate et Gwen voulaient avoir des enfants mais certainement pas aussi jeune
Ashley: C’est évident. Dis par simple curiosité comment elle s’appelle ta nièce ?
Kellan: Kaceynda mais tout le monde l’appelle Kacey
Ashley: Ça c’est un prénom original
Kellan: Au moins personne n’aura le même
Ashley: C’est clair

Ashley et Kellan se connaissaient à peine mais l’insociabilité l’un de l’autre les poussait donc à s’intéresser à l’autre de manière amicale bien évidement du moins pour l’instant car on ne peut pas prédire ce qu’il deviendront dans quatre où cinq ans, personne de prédire l’avenir. Si on pouvait le faire ça se saurait et la vie ne serait plus si intéressante, si certaines personne croquent la vie à pleine dent avec délice et plaisir c’est justement parce que la vie est pleine de surprise. Ce serait pas vivre si on savait de quoi notre avenir sera fait, Kellan lui il est justement du genre à expérimenter toutes les expériences de la vie qu’il trouve à son gout et c’est justement ça qu’il trouve si génial dans l’existence humaine


Seattle/Le Grill

Aujourd’hui Jérémy remplaçait quelqu’un au Mystic Gill, à vrai dire ils avaient échangé leur jour respectif de repos. Jérémy remplaçait Henry et ce dernier le remplacera demain. Avant de conclure ce petit marché ils en avaient discuté avec le patron et ce dernier leur avait dit de régler ça entre eux, après tout au final le travail sera fait, peu importe si Jérémy échangé son jour de repos avec celui d‘Henry. Les cours sont terminé, Jérémy circulait entre les tables quand tout à coup Matt l’interpella

Matt: Hey Jér
Jérémy: Tu vas pas t’y mettre toi aussi
Matt: Quoi ?
Jérémy: A m’appeler comme ça. Laisses tomber Matt….
Matt: Okay. Dis tu peux me remplacer
Jérémy: Je remplace déjà Henry
Matt: Non pas ce genre de remplacement
Jérémy: Quel genre alors ?
Matt: Prendre les commandes des clients
Jérémy: D’habitude ça te dérange pas
Matt: Oui en général mais ceux là ce ne sont pas des clients comme les autres
Jérémy: Qui ça ?
Matt: Tyler et Caroline sont là
Jérémy: Tu rigoles hein ?
Matt: Non
Jérémy: Écoutes Matt tu peux pas les éviter constamment
Matt: Je sais mais ça m’énerve de les voir ensemble
Jérémy: Ça va faire deux ans que t’es plus avec Caroline
Matt: C’est pas le problème
Jérémy: Et quoi le problème si c’est pas ça ?
Matt: Qu’elle soit avec Tyler
Jérémy: Elle a le droit de refaire sa vie tu sais, tout comme toi
Matt: Je le sais mais c’est le faite qu’elle soit avec lui qui m’énerve
Jérémy: Pourquoi ?
Matt: Tyler est mon meilleur ami
Jérémy: Et ?
Matt: Et ça se fait pas c’est tout
Jérémy: C’est ridicule, elle a le droit de sortir avec qui elle veut
Matt: Il vit avec elle maintenant
Jérémy: Je sais
Matt: Comment tu le sais ?
Jérémy: Connor me l’as dis
Matt: Le frère de Tyler
Jérémy: Exact. Bon je veux bien aller prendre leur commande mais tôt où tard il faudra bien que tu fasses abstraction de ça et puis tu devrais peut être songer à passer à autre chose
Matt: Merci mais j’ai pas besoin qu’un gamin de 16 ans me donne des conseil en amour vu le passé de ce dernier
Jérémy: Tu dis ça par rapport à ta sœur où par rapport à Alli ?
Matt: Fais gaffe à ce que tu dis Jérémy
Jérémy: Ne fais pas l’offenser Matt, j’ai pas été le premier et tu le sais en revanche elle là été pour moi
Matt: J’ai pas à savoir ça
Jérémy: Comme si tu l’ignorais, bon j’y vais

C’est vrai que Matt n’ignorait pas que sa sœur Victoria dit Vicky avait une relation assez brève avec Jérémy qui a l’époque avait à peine quatorze ans, à cette époque Jérémy avait de sacré problème avec la drogue mais heureusement aujourd’hui il ne prend plus rien. Vicky et Jérémy ça n’a pas duré longtemps car la jeune femme a rencontré quelqu’un d’autre elle a donc plaqué Jérémy à quelques mois d’intervalle où elle avait plaqué Tyler Lockwood, et oui Tyler et Vicky ont eu un histoire même si ça n’avait rien de comparable avec ce que Tyler vit avec Caroline. Son histoire avec Caroline c’est du sérieux et la différence c’est qu’il est fou amoureux d’elle. Bref en parlant d’eux Jérémy alla à leur table et prit leur


Jérémy en arrivant: Salut vous deux
Caroline: Où es Matt ? Je pensais que c’était lui qui devais prendre nos commandes
Jérémy: Euh…
Caroline en soupirant: C’est pas vrai
Jérémy: Personnellement je trouve son attitude un peu idiote car ça fait presque deux ans que vous avez rompu mais d’un côté je le comprends, ça doit pas être agréable de servir son ex copine qui sort avec son meilleur ami et qui vit avec lui
Caroline: Si il veut jouer à cache cache très bien mais c’est un peu enfantine
Tyler: Totalement
Jérémy: Sinon vous avez choisit ?
Caroline: Oui, je vais prendre un diabolo menthe
Jérémy: Okey et toi Tyler ?
Tyler: Une bière
Jérémy: Ça marche, je vous apporte ça dès que c’est prêt
Caroline: Merci Jérémy
Tyler: Sans vouloir remuer le couteau dans la plaie il serait tant que Matt passe à autre chose
Caroline: J’suis du même avis
Tyler: En plus c’est pas les filles qui manquent sur le campus
Caroline légèrement jalouse: Et tu le sais parce que ?
Tyler: J’ai des yeux
Caroline: Tyler
Tyler: Je suis un mec mais un mec fidèle
Caroline: Je préfère entendre ça
Tyler: Jamais je te ferais souffrir
Jérémy en arrivant vers Tyler & Caroline: Voilà vos commandes les amoureux
Tyler: Merci Jérémy
Caroline: Combien je te dois ?
Tyler: C’est pour moi Jérémy
Caroline: Mais…
Tyler: C’est pour moi Caroline
Caroline: Comme tu veux mais ne tu ne t’en sortiras pas comme ça ?
Tyler en souriant: J’ai hâte de voir ça
Jérémy: 2,20 €
Tyler en sortant en sortant son porte feuille: Voilà
Jérémy: Merci, bonne fin de journée
Caroline: Merci toi aussi. Passes le bonjour à tes parents et à Eléna de notre part
Jérémy: Je le ferais, à plus
Caroline et Tyler: A plus Jérémy
Tyler en s’adressant à Caroline: Alors cette journée ?
Caroline: Épuisante et la tienne ?
Tyler: Moi aussi
Caroline: L’entraînement c’est bien passé ?
Tyler: Oui en plus dans quelques jours on a le dernier match de la saison et après ce sera la fin des cours

Tout en sirotant leurs boissons respectives Tyler et Caroline discutèrent tandis que Jérémy prenait les commandes d’autres clients et leurs apportait leur commandes. Caroline avait une petite surprise pour son petit ami et il là découvrira ce soir à la maison. Matt quand à lui observait Tyler et Caroline se sourire et discuter et rien que ça ça l’énervait, pourtant ça fait deux ans qu’il n’est plus avec Caroline cependant là voir avec Tyler l’irritait au plus au point


New-York/Appartement d‘Amy

Après la répétition au conservatoire Nabakov Amy est retourné à son appartement et elle eu la soudaine envie de parler à sa sœur, elle s’installa dans le canapé du salon et elle sortit son téléphone portable. Dans son répertoire elle chercha le numéro de la maison espérant que se soit Ashley qui réponde et non ses parents, après quelques tonalités quelqu’un décrocha le téléphone mais personne ne répondait

Amy: Hé Ashley, es-tu là ?
Ashley: Oui je suis là. Excuses-moi fallais que je finisse un truc
Amy: Okay
Ashley: Tu veux toujours me parler alors ?
Amy: Oui bien sur. Pourquoi ne voudrais-je plus te parler ?
Ashley: Parce que je t’ai dis pour Sabrina. A ce propos est-ce tu as parlé à Ricky à ce sujet ?
Amy: Oui ce matin
Ashley: Et ?
Amy: Et je lui ai pardonner
Ashley: Et Sabrina ?
Amy: Elle elle ferait mieux de ne pas me croiser
Ashley: Je pense que ça veut dire non, d’un autre côté tu es à New-York donc ça risque pas
Amy: En effet mais je voulais dire quand je reviendrais
Ashley: Depuis quand tu es aussi franche et aussi adulte
Amy: Depuis que je suis ici. Ashley promets-moi de ne pas le dire ?
Ashley: Te promettre de ne pas dire quoi ?
Amy: Je vais arrêter le cor d‘harmonie
Ashley sous le choc: C‘est une plaisanterie ?
Amy: Non
Ashley: Excuse mois mais tu es bien à New-York pour un programme de musique ?
Amy: En effet
Ashley: Pourtant c’est bien senser te mener à Juilliard un jour ?
Amy: Oui ça pourrait mais tu veux savoir quelque chose de vraiment drôle ?
Ashley: Oui bien sur
Amy: Je ne suis pas une excellente joueuse de cor
Ashley: Je me disais bien, je t’ai déjà entendu jouer tu sais
Amy étonnée par le commentaire d’Ashley: Ashley
Ashley: Je plaisante….enfin presque
Amy: Je joue bien c’est juste que je ne suis juste pas assez douée pour en faire ma carrière
Ashley: Tu as encore le temps de t’améliorer tu sais
Amy: Peut-être, ça fait plus de dix ans que je m‘entraîne et mon niveau est juste pas assez bon donc je pense pas pouvoir m‘améliorer d‘avantage en seulement un an où un an et demie. Sans oublier Ashley que c’est libérant de renoncer à un rêve et commencer à rêver à autre chose
Ashley: Tu veux dire comme Ricky ?
Amy: Je ne sais pas
Ashley: Je pense que tu devrais essayer du moins y penser après tout il n’est plus avec Adrian et toi tu n’es plus avec Ben enfin je crois
Amy: En effet, je dois bien admettre que ce matin quand je l‘ai appelé nous avons eu une conversation très agréable tout les deux
Ashley en riant: Ils ne vous donnent pas d’alcool dans votre petit déj dans cette école quand même ?
Amy en souriant: Non bien sur que non
Ashley: Ne te deviens pas trop mature quand même Amy
Amy: Ok. Êtes-ce que ça va, Ashley ?
Ashley: Ouais
Amy: Sinon, comment vont tes amis ?
Ashley: Tu veux dire mon ami? Griffin? Grace lui a arranger un rancart, un double rancart avec Grant en faite
Amy surprise: Grace connaît un garçon pour Griffin ?
Ashley: Oui apparemment, il mérite de trouver quelqu’un de bien
Amy: Et Kellan ?
Ashley: Lui, je le vois pratiquement pas sauf peut être aujourd’hui quand je suis allée au centre commercial
Amy: Et ?
Ashley: Et il est vraiment difficile à cerner
Amy: Un point que vous avez en commun, je vais finir par penser que ce Kellan est un toi version garçon. Je te rappellerais plus tard Ashley, okay
Ashley: Ok
Amy: Bye Ashley
Ashley: By Amy

Parler d'elle a également fait me sentir mieux. Elle est la première personne que j'ai raconté la chose cor français et j'ai été si heureux de pouvoir enfin le sortir ma poitrine. Sachant qu'il n'est pas quelque chose que je dois être le meilleur à et je n'ai pas besoin de tendre à la perfection assez bien amené la passion que j'ai l'habitude d'avoir pour elle de retour.


Seattle/Le Mystic Café


Le Mystic Café n’était pas tellement remplie aujourd’hui, en faite ça dépendait des jours, tantôt c’est remplit comme pas possible et tantôt c’est aussi calme qu’aujourd’hui. Aujourd’hui la journée c’était écoulé à vitesse grand v, à peine la journée au lycée commença qu’elle se termina aussitôt. Eh oui il y a des jours comme ça où on voit pas passer les heures et puis parfois il y a des jours où c’est tout le contraire, où on a l’impression que la journée ne va jamais se terminer et que ça fait une éternité que les cours ont commencé. Assise à une table April soupira et regarda vers le bas dans sa tasse de cappuccino vanille française. Elle ne s'était jamais senti si peu sûr de sa vie, en face d'elle se tenait l’ami d’une amie avec qui elle avait accepter de prendre un café: Duke Nelson et elle ne savait pas quoi lui dire. Il essayait de regarder profondément dans ses yeux, mais la jeune adolescente n‘osait même pas le regarder ce qui le frustra. Duke passa une main dans ses cheveux sombres et afficha un jolie sourire

Duke en espérant la faire parler: Tu sais April tu es superbe
April: Euh ...

April rencontra alors yeux vert de mer, Duke lui ne là quittait pas des yeux mais il était triste qu’elle ne lui parle pas où presque pas. Duke avait des sentiments pour April et il pensait que cette dernière ressentait la même chose que lui mais visiblement le courrant n’a vraiment pas l’air de passer entre eux. April baissa les yeux et elle regarda sa tasse

April: Merci

Duke poussa presque un soupir de frustration mais il se rattrapa et garda son sang froid et son calme du mieux qu‘il le pouvait, c‘était pas facile pour lui sans oublier qu‘April est assez difficile à décrypter alors si en plus elle ne prononce pas un mot ça risque pas de s‘améliorer bien au contraire. Finalement Duke lui souria de nouveau et lui prit la main tendrement,

Duke: Quel est le problème, April ? Ne passes-tu pas un bon moment avec moi ?
April: Je vais bien Duke
Duke: Tu es sur ?
April: Sur et certaine. Je passe un bon moment avec toi...
Duke: Bon, tu veux partir ? Il y a un endroit que j’aimerais te montrer
April: Où ça ?
Duke: Suis moi… Je pense que tu vas adorer

Duke se leva en compagnie d’April et il paya la note puis les deux adolescents sortèrent du Mystic Café et ils allèrent tout les deux vers la voiture de Duke garer sur le parking, April avait accepter se rendez-vous pour faire plaisir à une de ses amies et aussi parce que Duke semblait être intéressent seulement ce rendez-vous était un véritable désastre

Arrid'orage menaçaient d’éclater et que la pluie était à prévoir vu la couleur sombre du ciel. Elle n’aurait jamais conduit ainsi même si sa voiture n’est pas une voiture comme celle de Duke, elle n’est pas trop fan des voiture de sport

April: Euh, tu ne crois pas qu'on devrait fermer le capot de ta voiture ?
Duke: Ne t’inquiètes pas ! Si il commence à pleuvoir, je le metterais. Ne t’inquiètes pas, je ne te laisserais pas te faire mouiller par la pluie

Sur ses mots Duke fit monter April dans sa voiture et il ferma la porte puis il fit le tour du véhicule et monta à son tour à l’intérieur, il mit sa ceinture de sécurité après avoir refermé la porte puis il mit les clefs dans le contact, quelques secondes plus tard la voiture démarra en direction d’un lieu secret. Duke ne lui avait encore rien révélé à propos de leurs destination secret


Seattle/Le Lac

Le Lac, un endroit calme et reposant mais surtout très peu fréquenté par les adolescents. Duke avait choisit ce lieu où emmener April espérant l’impressionné, durant le trajet il c’était garer sur le côté pour mettre le capot de la voiture car de la pluie avait commençait à tomber. Assit dans la voiture Duke décida de se lancer

Duke: April …. Je veux que tu saches tu me plais vraiment. Tu es si séduisante

Duke se pencha vers April et il l’embrassa son cou, April ne savait pas quoi faire. Une partie elle voulait qu’il arrête car elle ne se sentait pas du tout à l’aise mais une autre partie d’elle ne voulait pas blesser car même si elle n’a pas de sentiments pour lui elle tient à lui. Plus il l’embrassait plus elle se sentait mal et gênée car elle n’aimait pas qu’il insiste comme ça

April en essayant de s’aseoir: Duke ... Duke arrêtes
Duke: Mais April ... tu es si belle … Est-ce ma faute si tu es comme le chocolat ? Je suis accro!
April hors d’elle: Stop!
Duke: …
April: Tu es gentil et je tiens à toi mais pas de cette manière
Duke: Tu ne m’aimes pas ?
April: Non. Comment je pourrais t’aimer, on ne se connaît même pas

Ignorant les paroles d’April Duke se pencha vers elle pour lui voler un baiser, la jeune adolescente se dégagea de lui et avec toute la force dont elle était capable elle le gifla de toute ses forces laissant alors une marque rouge sur la peau du jeune homme. Duke ne s’attendait pas à une tel réaction de la part d’April, il regarda cette dernière surpris et posa sa main à sa joue. Il avait l’impression que sa joue était en feu tellement ça lui brûlait la peau

Duke incrédule: Tu m’as giflé !
April: Tu l’as mérité.

Sur ses mots April a rapidement ouvert la portière de la voiture et est sortie dehors sous la pluie. La boue s’accrochait sous ses chaussures mais April ne s’en souciait pas, tout ce qu’elle voulait c’était s’en aller et rentrer chez elle. Jamais elle n’aurait du accepter de suivre Duke, non mieux jamais elle n’aurait du accepter ce rendez-vous avec lui. Duke n’attendait qu’une chose de la part d’April mais cette dernière avait du répondant et ça Duke ne s’y attendait pas

Duke: Tu vas le regretter April ! Toi et moi savons qu’avec ce temps tu reviendras ramper vers moi mais la prochaine fois, je ne serai pas si gentil !

April n’écouta pas du tout les paroles de Duke mais elle les entendait malheureusement, forte heureusement ce dernier ne là pas suivi, il était probablement en train de ramasser son ego brisé. Lorsqu’elle fut assez loin April cessa de courir mais elle marcha cependant la pluie semblait l'alourdir. Elle frissonna. C'était juste le printemps précoce, et la pluie était encore froid. A cause de la pluie elle pouvait à peine voir son chemin

April dans ses pensées: Eh bien April, regardes ça pourrait être pire

Au même moment, la foudre tombe pas trop loin, April sursauta de peur. Son rythme cardiaque s'accélère immédiatement, elle cria à cause de la foudre qui c’est abattu pas très loin. Son crie était un mélange de peur, de terreur et de rage à la fois. Oh, ce qu'elle donnerait pour être à la maison, en sécurité avec une tasse de chocolat chaud aux creux de ses main. Finalement elle a finit par atteindre la route, il pleuvait toujours et elle avait encore beaucoup de chemin à faire avant d’arriver à la maison sans oublier le fait qu'elle n'avait absolument aucune idée d'où elle était


Seattle/Dans les rues

Le trafic était faible, étant donné l'heure tardive, la plupart des restaurants étaient fermés pour la nuit. April a commencé à se demander combien de temps elle avait marché sous la pluie et tout à coup elle remarqua un magasin certes fermé mais où elle pouvait s‘abriter. A ce moment là une voiture noir passa juste devant elle, le conducteur du véhicule s’arrêta et sortit du véhicule. Le conducteur c’était un adolescent d’environ seize ans, il était plutôt grand, mince, les cheveux châtain foncé mi court mi long et des yeux bleu/vert, il s’agissait de Connor Lockwood. Si Connor avait un véhicule c’est parce que son frère lui avait dit qu’il pouvait se servir de celle qu’il a laissé à la maison en attendant qu’il est les moyens de pouvoir s’en payer une à lui, c’est plutôt super cool de la part de Tyler. Connor qui avait reconnut April avait freiner brusquement et c’était garer sur le côté, le jeune adolescent sortit de son véhicule presque en courant

Connor: April
April en levant les yeux: Co… Connor…. C’est … toi ?
Connor: Oui April c’est moi
April: Que fais-tu là ?
Connor: Ce serait plutôt à moi de te demander ça surtout tout seule sous la pluie
April: J’ai eu une mauvaise fin de journée
Connor: Quelque chose me dit que c’est bien plus qu’une mauvaise journée
April: …
Connor: Okay, c’est pas grave tu me le diras dans la voiture

Sur ses belles paroles Connor s’agenouilla près d’April, il glissa un bras sous ses jambes et son autre bras autour de sa taille puis il se releva et la jeune adolescente passa un bras autour de la nuque du jeune Lockwood


New-York/The White Room Restaurent

Quand Amy est enfin arrivé en salle de répétions elle a rejoint se ses amis, les filles commencèrent à parlé du concert final à la fin du programme et comment elles étaient ravis cependant Amy n’était pas aussi enthousiaste que ses amies. Tout au long du programme du moins depuis qu’elle a commencé Amy a commencé à réalisé certaines vérités à propos de son talent de musicienne. Après la répétition elles sont toutes aller dîner dans une petit restaurant à côté du conservatoire ”The White Room Restaurent”. Molly était très excitée parce qu'elle vient de découvrir Mark, son fiancé et sa fille Estelle venaient au concert final. Certaines des filles d'autres ont exprimé leur intérêt à ce que leurs proches viennent aussi, Amy ne pouvait pas s’empêcher de rouler des yeux à cette unique pensée. e pouvais rouler mes yeux à la pensée.

Lynn: Est-ce que Ricky et John vont venir ?
Amy: Non
Mérédith: Et tu aimerais qu’ils viennent ?
Amy: J’aimerais voir John, il me manque mais ce serait insensé dans le sens où il serait mal à l’aise tout le temps dans l’avion
Molly: Et Ricky ?
Amy: Quoi Ricky ?
Lynn: Tu aimerais qu’il vienne ?
Amy: ….
Mérédith: Ça veut dire oui ?
Amy: Non et je pense que je n’ai envie de voir personne à par John pour le moment
Molly: Laisses moi te poser une question Amy, si t’étais pas aussi en colère contre eux
Amy: J’ai pardonné à Ricky
Lynn: Vraiment ?
Amy: Oui d’ailleurs je l’ai eu au téléphone ce matin
Molly: Okay, bon admettons que t’es aussi pardonner à Ben
Amy: C’est pas le cas Molly
Molly: J’ais dis admettons, admettons que tu leurs est pardonner à tout les deux, lequel des deux aimerais tu voir au concert final
Amy: Mais….
Molly: Suppose qu’entre le père et ton enfant et on copain tui puisse en inviter qu’un, a qui tu demanderais ?
Amy: Je ne sais pas
Mérédith: Voyons y’en a bien un que tu aimerais voir plus que l’autre si tu n’en voulais plus à Ben
Amy sans réfléchir: Ricky
Lynn: J’en étais sur
Amy: Pourquoi j’ai dis ça moi
Molly: A mon avis tu as envie de le voir
Amy: Non
Christina: Je pense aussi
Amy très mal à l’aise: Changeons de sujet s’il vous plais les filles
Lynn: Tu sais ça n’a rien d’horrible d’admettre que Ricky te manque
Amy: Oh que si
Molly: Je croyais que tu lui en voulais plus
Amy: C’est le cas

La conversation au sujet de Ricky et du faite ai au fond d’elle envie de le voir où non, Amy s’efforçait de nier devant ses amies du programme que Ricky lui manquait et qu’une partie à envie de le voir. Avec ce qui se passe avec Adrian peut être qu’Amy commence à voir Ricky autrement que comme le père de son enfant, après tout le baiser qu’elle a échangé lors de l’anniversaire de leurs fils n’est peut être pas un hasard. Lui il voulait l’embrasser et ne regrettait rien, Amy elle s’en était voulut par rapport à Ben mais les choses ont changer, tout à changer


Seattle/Le P3


Flashback il y a un quart d’heure chez les Salvatore


Peu de temps après le dîner terminer et la vaisselle ranger Noah avait entendu la porte de l’entrée claquer et il se doutait bien que c’était Damon qui sortait, le jeune adolescent n‘avait pas besoin de demander où il allait car primo il est majeur et secondo il connaît les goût de son frangin donc c‘est pas bien compliquer à deviner. Le jeune Salvatore était dans sa chambre assit sur son lit avec son ordinateur poser sur ses cuisses, il surfait sur le web quand tout à coup son téléphone portable sonna, il regarda le nom de la personne mais ça affichait inconnu

Noah: Allo
?????: Noah c’est toi ?
Noah: Ça dépend, qui le demande ?
?????: C’est Luke du P3
Noah: Oh, salut Luke
Luke: Je te dérange pas au moins
Noah: Non, j’étais sur mon pc avant d’aller dormir
Luke: Okay
Noah: Que me vaut ton appel ?
Luke: C’est ton frère
Noah en soupirant: Qu’est-ce qu’il a encore fait ?
Luke: Rien
Noah: Ouffff
Luke: C’est juste que faudrait que tu viennes le chercher
Noah: Le chercher ?
Luke: Il est ivre et je tiens pas ce qu’il prenne le volant
Noah: Damon tient pourtant bien l’alccool
Luke: Là il a vraiment abuser de la bouteille
Noah: Je vois. Je présume que t’as appelé un taxi pour qu’il le ramène ici ?
Luke: Non, j’avoue ne pas y avoir penser. En faite j’ai surtout penser à toi
Noah: A moi ?
Luke: Oui, tu pourrais venir le chercher ?
Noah: Euh oui bien sur. Où est-ce qu’il est ?
Luke: Au P3
Noah: Évidemment, décidément ce soir je fonctionne au ralenti
Luke: Désolé de t’avoir déranger seulement je voyais pas qui d’autre appeler à par toi, t’es son frère
Noah: T’as bien fais
Luke: T’es sur ?
Noah: Ouais, je m’habille et j’arrive. Merci Luke
Luke: De rien

Sur ses mots les garçons raccrochèrent réciproquement, Noah posa son portable sur sa table de nuit et il mit son ordinateur en veille, lorsque ce fut fait le jeune adolescent alla le poser sur son bureau. Il ôta son pyjama et s’habilla en quatrième vitesse, il enfila ensuite sa veste. Noah prit son portable et ses clefs de la maison puis il sortit de sa chambre et il descendit les escaliers presque à toute vitesse. Le jeune Salvatore sortit du manoir d’ailleurs on entendit le bruit de la porte se fermer lorsque le jeune adolescent ferma la porte. Une fois dehors il partie en direction du P3

Fin du Flashback


Après le coup de fil de Luke Noah c’était précipiter pour s’habiller, sortir du manoir et mettre les voiles en direction du P3. Lorsque le jeune Salvatore arriva au club il etait près de minuit, la boite avait ouvert ses portes depuis plusieurs heures rien de plus normal. Les projecteurs lumineux etaient braqués sur les clients mais Noah lui il les évitaient, il n’aimait attirer l’attention et de toute manière il n’était pas là pour faire la fête mais uniquement pour ramener son frère qui a prit une bonne cuite

Luke: Noah par ici
Noah: Salut Luke, où il est
Luke: Dans mon bureau, vient je t’emmènes

Noah suivit Luke sans ajouter le moindre mot, le blondinet et le ténébreux traversèrent toute une foule de client qui dansaient, s’amusaient et riaient. Preuve qu’ils passaient une bonne soirée ce qui est un bon point car le faite que l’ambiance soit agréable prouve que les gens aiment venir s‘amuser et se détendre ici. Une fois devant le bureau de Luke ce dernier ouvra la porte, le bureau du jeune homme était assez simple et classe à la fois. Il y avait un bureau au centre de la pièce qui faisait face à la porte, un sofa assez simple tout simple, des meubles servant probablement à ranger les documents du club. Sur les murs il y avait quelques posters d’artistes plus où moins connu même si Clark n’est pas un fin connaisseur de ce côté-là. Une fois la porte ouverte les deux garçons pénétrèrent à l‘intérieur du bureau, Damon était assit dans le sofa avec une bière à la main

Noah en enlevant la bière des mains de Damon: Stop t’as assez bu pour ce soir
Damon: Hey c’est moi l’aîné je te signal
Noah en donnant la bière à Luke: Mais c’est moi le plus lucide et surtout le plus sobre ce soir
Luke: C’est pour moi
Noah: J’aurais pu régler sa note
Luke: Je sais mais c’est pour moi si t’es d’accord Noah
Noah: Oui
Damon ivre: Pourquoi t’es là ?
Noah: Pour toi imbécile
Damon: Je t’ai rien demandé
Noah: Luke m’a appelé
Damon: Il avait pas à le faire
Noah: Oh que si vu ton état
Damon: Je vais très bien
Noah: T’es complètement bourrer Damon
Damon: Je tiens très bien l’alccool
Noah: C’est ça oui, tu tiens à peine sur tes deux jambes et encore j’en suis pas si sur
Damon: Je…vais bien
Noah: Bon aller je te ramène à la maison

Noah fit passer un des bras de son frère autour de sa nuque et il l’aida à se lever du canapé sur lequel il était assit, le jeune adolescent serait toujours prêt à voler au secours de son grand frère tout comme ce dernier en ferait tout autant pour son cadet. Les frères Salvatore seront toujours prêt à veiller l’un sur l’autre quoiqu’il arrive, ce soir ne fesait pas exception, avant de partir Noah remercia Luke


Seattle/Manoir Salvatore

Ce soir Noah Salvatore avait du se rendre au P3 y récupérer son grand frère car ce dernier avait un peu trop forcer sur la bouteille, en bon petit frère qu'il était il c‘était tout de suite inquiéter pour son aîné et est aller le chercher. Durant toute sa vie c’était Damon qui volait à son secours, qui le protégeais et veillait sur lui comme un ange gardien protecteur et bien ce soir les rôles ont été inverser, certes c’était rien comparer à tout ce que Damon a fait pour lui mais c’est le geste qui compte. Noah venait d’aider son frère à aller au lit

Damon toujours ivre: Petit…. frère
Noah: Là t’es pas dans ton état normal
Damon: Je suis désolé d’avoir été en dessous de tout
Noah: Tu ne l’as pas été
Damon: Mais…
Noah: Dors on en reparlera demain
Damon: D’accord, bonne nuit Noah
Noah: Bonne nuit Damon

Sur ses dernier mots Noah sortit de la chambre de son frère, c’était vraiment pas le style de Damon ce genre de conversation mais c’est surtout du à l’effet de l’alcool qui est présent dans son organisme. Noah sait pertinemment que Damon tient bien l’alcool en général mais d’après Luke Damon aurait vraiment forcer la dose ce soir. Après être sortit de la chambre de son frère Noah alla prendre une doucher avant de se mettre en pyjama et d’aller se coucher ce qu’il fait un quart d’heure plus tard après être sortit de la salle de bain. A peine avoir poser sa tête sur l’oreiller le jeune Salvatore sombra dans les bras de morphée

_________________




Connor was born to fight evil forces, he was born of the union of two vampire and his destiny is to become a champion, the savior of mankind but also a glimmer of hope for the new generation

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oth-rpg.pro-forums.fr
Mel23
Admin
avatar

Messages : 1251
Date d'inscription : 25/07/2010

MessageSujet: Re: All Things Happen For A Reason [TERMINER]   Mer 28 Déc - 0:36

Spoiler:
 

_________________




Connor was born to fight evil forces, he was born of the union of two vampire and his destiny is to become a champion, the savior of mankind but also a glimmer of hope for the new generation

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oth-rpg.pro-forums.fr
Mel23
Admin
avatar

Messages : 1251
Date d'inscription : 25/07/2010

MessageSujet: Re: All Things Happen For A Reason [TERMINER]   Jeu 29 Déc - 13:22

CHAPITRE 12 [Partie 1] .





Alice, Henry, Ben
Adrian, Damon, Gina,
Crystal, Amy, Lynn,
Molly, Christina, Mérédith,
Amy, Ricky, April
& Connor


Grant High School/Les couloirs et les casiers

Aujourd’hui c’est le dernier de cours, c’est la fin de l’année et par conséquent le début des grandes vacances. Le jour tant attendu tant attendu par les étudiants de Grant High School, tout le monde étaient heureux et joyeux sauf une personne qui déprime chaque jour un peu plus en traversant les couloirs du lycée depuis plusieurs jours. Il s’agit de Ben Boykewich, ce dernier se lamente chaque jour un peu plus de ne pas avoir de nouvelles d‘Amy. En effet depuis que Ben c‘est rendu à New-York et qu‘il lui a annoncé qu‘Adrian était enceinte de lui Amy ne lui adresse pas la parole, à vrai dire au départ elle ne voulait parler à personne qui savait pour Ben et Adrian mais finalement petit à petit elle a commencé à parler à Ashley puis à Ricky mais certainement pas à Ben. Ce dernier se dirigea vers son casier avec la même tête de zombie depuis des jours, ses amis Alice et Henry étaient juste derrière lui et contrairement à lui ils avaient une mine radieuse et ils étaient tout heureux

Alice: Alors, tout le monde va au parc pour fêter le dernier jour de cours
Henry: Ouais !!!!
Ben tristement: Je ne suis pas d’humeur à faire la fête, je n’ai toujours pas de nouvelle d’Amy
Henry: Comment vont ta femme et ton gosse ?
Ben énervé: Ta gueule
Alice: Aller, Amy va t’appeler
Henry: Un jour
Ben: Allez-y. Allez au parc, partez. Laissez-moi tranquille avec votre bonne humeur et votre sarcasme
Alice: Et te laisser seul le dernier jour des cours ?
Ben: Ce n’est pas grave. Je vais rentrer à la maison de toute façon
Henry: Et pleurer, et déprimer et penser à Amy
Alice: Henry
Henry: C’est le dernier jour de cours, c’est les vacances après. C’est pas de ma faute si je suis de bonne humeur et pas lui, depuis des jours et des jours il tire la même tête. Qu’est-ce que tu feras chez toi ? Tu ne peux pas simplement rester là à attendre des nouvelles d’Amy
Ben: Et pourquoi pas ?
Henry: Parce que. Parce qu’Amy est sûrement très occupé et peut être qu’elle ne t’appellera pas pour le moment en tout cas
Ben: Elle doit m’appeler
Alice: Ben quand elle voudra te parler t’appellera
Ben: Quand ça ?
Alice: Je sais pas mais elle le fera
Ben: Il faut qu’elle m’appelle, je m’en fiche si elle m’insulte et où qu’elle me crie dessus mais tout ce que je veux c’est qu’elle m’appelle
Henry: Et si tu essayais rien que le temps d’une heure de penser à autre chose
Ben: J’essaie
Alice en poussant la porte du casier de Ben: Essaie mieux

La porte du casier de Ben était entièrement placarder de photos d’Amy ce qui est vraiment flippant et inquiétant. Il espère tant que le faite qu‘Adrian soit enceinte de lui ne changera rien à sa relation avec Amy. Pour lui ça ne peut pas être autrement seulement il a pas l’air de comprendre que c‘est fini même si Amy ne lui a pas dit de vive voix. Le premier amour n’est pas forcément le bon, on peut tomber amoureux encore et encore avant de tomber sur celui avec qui on passera le reste de sa vie, c’est très rare de rencontrer son âme sœur à 15 ans et encore moins à 17 ans. C’est vrai, ça arrive parfois de rencontrer la bonne personne aussi jeune cependant c’est très très rare

Adrian en arrivant derrière Alice & Henry: Sympa la décoration
Alice et Henry: Adios amigos
Adrian: Rrrrrr, ils ne parlent même pas l’Espagnol et ils pense qu’ils savent parler Espagnol. Je pense que notre enfant devrait être bilingue mais nous devrions commencer par l’Espagnol
Ben en décrochant une des nombreuse photos d‘Amy: Personne ne parle Espagnol chez moi
Adrian: Tout le monde parle espagnol chez toi sauf ton père et toi
Ben: Et Betty
Adrian:….
Ben surpris: Betty parle Espagnol ?
Adrian en déchirant une photo: Si. Oh bonjour Amy. Laisse-moi t’aider avec ça
Ben: Hey
Adrian: Quoi ? Ben, rien ne me rendrait plus heureuse que ton bonheur mais ce ne sera pas avec elle
Ben: Ça pourrait l’être
Adrian: Non ça n’arriveras pas. A sa place je ferais pareil, je voudrais pas être avec quelqu’un qui va avoir un bébé avec une autre
Ben: Tu étais bien avec Ricky quand Amy attendait John
Adrian: C’est différent
Ben: Et en quoi ?
Adrian: Tu as couché avec moi dans ta voiture devant chez elle et tu as délibérément caché à Amy que j’étais enceinte de toi. Plus vite tu accepteras que toi et Amy c’est fini plus vite tu pourras tourner la page
Ben: Avec toi ?
Adrian: Non, quelque soit la fille qui s’intéresseras à toi à l’avenir
Ben: La seule fille avec qui je veux être c’est Amy
Adrian en soupirant: Si elle le voulait aussi elle t‘aurait déjà appeler. Au faite le rendez-vous avec le médecin c‘est demain alors n‘oublie pas, sur ce bonne journée Ben

Sur ces dernières paroles Adrian s’en alla laissant Ben tout seul avec son malheur et ses photos, ce dernier refusait d’enregistrer tout ce qu’Adrian venait de lui dire à propos d’Amy d‘ailleurs il refusait d‘enregistrer ce que tout ses amis lui disait, c’est-à-dire que c‘était finit avec Amy. Non il refusait de l’entendre car à ses yeux c’était inconcevable, ça ne pouvait être qu’Amy et personne d’autre. Ben ferma son casier et il sortit du lycée


Seattle/La plage

Damon avait l’esprit occupé depuis quelques jours, étrangement ça n’a strictement rien avoir avec ce qui c’est passé avec Zoé au P3 où plutôt ce qu’ils se sont dit. Bien sur ça aussi ça lui tracassait l’esprit mais là il s’agit de quelque chose de totalement opposé, il s’agit de Noah. D’ici un mois ce dernier fêtera son dix septième anniversaire d’ailleurs en parlant d’anniversaire Damon ce dernier a fêter ses vingt et un le mois dernier mais là il ne s’agit pas de lui mais de son frère. En effet Damon est préoccupé, il aimerait faire une surprise à son p’tit frère pour son anniversaire mais le connaissant il n’envisage certainement pas de lui organiser une fête surprise sachant très bien que Noah n’aime pas ça mais alors pas du tout donc ce sera sûrement comme les années préférant, un p‘tit repas en famille autour d‘une coupe de champagne même si à l‘époque c‘était d‘une coupe de jus d‘orange. Damon se souviens encore du jour où sa mère lui a annoncer qu’il allait bientôt avoir un petit frère, à cette époque il n’avait que trois ans et demie


Flashback, seize ans plus tôt dans le manoir des Salvatore


Damon Salvatore, un petit garçon de trois ans et demie aux cheveux brun corbeau et aux yeux bleu perçant jouait tout seul dans sa chambre. Le petit garçon était le premier fils de Gina et Giuseppe Salvatore mais ces derniers étaient très occupé par le métier si bien qu’ils ont engagé une nourrice pour qu’elle s’occupe de leurs petit bambin cependant maintenant que Damon est grand la nourrice a donné sa démission pour aller s’occuper d’un autre enfant. Le petit Salvatore était triste car elle c’est occupé de lui depuis qu’il est bébé donc forcément ça lui a fait quelque chose qu’elle parte. D’ici huit mois Gina va donner naissance à son second enfant d’ailleurs elle comptait justement annoncer la nouvelle à son fils. Comment ce dernier réagira-t-il à la nouvelle lorsqu’il apprendra que d’ici quelque mois il ne sera plus fils unique

Damon était tout seule dans sa chambre comme d’habitude, il était habillé d’un jean noir et d’un pull de la même couleur mais ses chaussettes était grise. Damon était assit par terre en train de jouer avec son camion bleu et noir, son jouet préféré. Le jeune Salvatore n’a jamais manqué de rien depuis sa naissance, tout à coup sa mère fit irruption dans sa chambre et cette dernière regarda Damon en souriant. La porte était grande ouverte, Gina entra dans la chambre de son fils et elle alla s’asseoir sur le lit de ce dernier

Gina: Damon tu veux bien poser ton camion cinq minutes s’il te plais ?
Damon en posant son camion: ….
Gina: Viens par là mon grand, il faut que je te parle

Après avoir poser son camion Damon se leva très vite et il alla vers sa mère, il voulut grimper sur son lit mais le lit était un peu haut pour ce petit bout de trois ans cependant Damon détestait s‘avouer vaincu. Il posa ses mains sur son lit et prit appui sur ses mains puis il essaya tant bien que mal de se hisser sur le lit balançant activement ses jambes mais c‘était peine perdu, il n‘y arrivait pas. Gina esquissa un petit sourire amusé en voyant son p’tit homme, elle le souleva dans ses bras et elle l’installa sur son lit. Glisser du lit c’est nettement plus facile que d’y monter ça c’est sur

Damon: Je te jure j’ai pas fais de bêtises maman
Gina: Je sais, ne t’inquiètes pas je sais que tu n’as rien fais
Damon: Mais t’as dis que tu voulais me parler
Gina: Oui mais c’est pas pour te disputer mon grand
Damon en regardant sa mère: Oh
Gina: Ce que j’ai à te dire c’est à propos de moi, de papa mais de toi aussi
Damon en fronçant ses sourcils: C’est quoi ?
Gina: Maman et papa vont avoir un bébé
Damon surpris: Un bébé ?
Gina: Oui, dans le ventre de maman il y a un petit bébé
Damon tout enthousiaste: Super, ze vais avoir un frère où une sœur
Gina: Je ne sais pas, c’est encore trop tôt
Damon: Z’aimerais avoir un p’tit frère moi
Gina: Tu sais les sœurs c’est bien aussi
Damon en croisant ses petits bras: Non ze veux un p’tit frère
Gina: On verra bien mais dès que je saurais je t’le dirais
Damon en affichant un faible sourire: Promis ?
Gina: Promis

Damon était content à l‘idée d‘avoir un petit frère où une petite sœur mais il voulait un p’tit frère, sa mère lui disait que les sœurs c’était bien aussi mais lui il voulait un frère c‘est tout. Damon était vraiment enthousiaste à l’idée de ne plus être enfant unique, comme ça il ne sera plus tout seul dans ce grand manoir, il ne sera plus le seul enfant de la maison. Plus tard quand le bébé sera grand il pourra aussi jouer avec lui, le protéger, veiller sur lui et lui apprendre tout ce qu’on lui a apprit à lui. Gina observa son fls, toujours enthousiasme ce petit bonhomme ! Gina était contente de voir que Damon réagissait bien à l’annonce de sa grossesse, qu’il était heureux d’avoir un frère où une sœur même si il veut que se soit un garçon d’ailleurs il a bien dit haut et fort qu’il voulait un petit frère, de toute façon c’est la nature qui décidera, que se soit une fille où un garçon cet enfant à naître sera aimé et choyer

Gina: Tu es content de savoir que tu seras plus fils unique ?
Damon: Oui trop. Tu sais c’est pas drôle d’être tout seul tout le temps
Gina: Je sais mais tu seras plus tout seul dans quelques mois
Damon: Z’ai hâte maman
Gina en regardant sa montre: Est-ce que tu as faim, il est quatre heure
Damon: Oui
Gina: Mais avant ranges tes jouets s’il te plais
Damon: Voui

Sur ses propres paroles le petit Salvatore glissa de son lit et il commença à ranger ses jouets dans ses boites à jouet, Gina sortit de la chambre de son fils et elle descendit les escaliers puis elle alla dans la cuisine. Arriver dans la cuisine, elle sortit une boite de cookies à moitié entamé et elle fit chauffer un bol de chocolat chaud au micro onde. Après avoir ranger ses jouets Damon enfila ses pantoufles et il sortit de sa chambre, il longea le couloir et descendit les escaliers en s’agrippant à la rampe de l’escalier afin de ne pas tomber puis il alla dans la cuisine. Une fois dans la cuisine il alla s’asseoir aux comptoir en prenant appui sur se dernier et il s’asseya sur un tabouret en forme de chaise puis sa mère lui servit son bol de chocolat lorsque ce dernier fut prêt, Damon commença alors à déguster son gouter. Pendant que Damon prenait son gouter Gina essuya la vaisselle présente dans le lave vaisselle qu’elle rangea dans les placards puis quand elle eu finit quelques minutes plus tard elle s’adressa à son fils

Gina: Tu veux encore des cookies ?
Damon: Non merci maman. Z’ai plus faim

Damon attrapa son bol à chaque extrémité du récipient et il apporta ses fines lèvres puis il termina de boire son bol de chocolat chaud qui était maintenant tiède car il avait refroidit entre temps mais à peine avoir engloutit son bol de lait chocolaté le jeune Salvatore émit un petit rot

Damon: Pardon

Damon affichait un grand sourire montrant alors ses petites dents toutes blanche et il posa son bol sur le comptoir, suite au petit rot qu’il venait d’émettre il s’excusa puis il s’essuya la bouche avec sa serviette. Une fois qu’il eu finit de s’essuyer la bouche à l’aide de sa serviette qu’il posa également sur le comptoir Damon descendit du tabouret sur lequel il était assit et il alla dans le salon regarder la télé après avoir obtenu la permission bien sur

Fin du Flashback



Bref pour en revenir au présent Damon était à la plage, au creux de ses mains résidaient son appareil photo, bon techniquement ce n’est pas vraiment le sien mais la propriété de l’université cependant même si les cours son finit et que c’est les vacances ça ne veut pas dire que le jeune homme va ranger son appareil au fond de ses affaires de cours en attendant la reprise des cours en septembre, de plus cette période de l’année est la pédiode idéale pour faire de superbes photos. L’océan, la plage, les rochers, les oiseaux qui volent dans le ciel bleu entouré de nuage blanc, les enfants construisant des château de sable sur la plage où des amoureux se promenant main dans la main. Alors que Damon photographiait un plan idylique du paysage une femme à peine plus âgé que lui s’approcha de lui

????: Salut Damon
Damon en tournant la tête: Crystal, bah ça alors
Crystal: Je vais bien merci et toi ?
Damon: Ça fait un bail dis donc
Crystal: Toujours aussi communicatif à ce que je vois
Damon: Et toi, toujours aussi sarcastique
Crystal: Je te renvoie le compliment
Damon: C’est trop gentil mais c’est pas dans tes habitudes de l’être
Crystal: Ça dépends avec qui
Damon: Laisses moi rire
Crystal: Tu ne sais pas ce que sait de rire
Damon: Oh que si, seulement jamais avec toi
Crystal: Oh c’est blessant, tu m’as brisée le cœur
Damon: Pour ça faudrait encore que t’en ai un
Crystal: Je vois que t’es en forme aujourd’hui
Damon: Seulement pour te pourrir la vie autant que t’as pourris la mienne
Crystal: Merci beaucoup, de ta part c’est un vrai compliment
Damon: Dommage s’en était pas un
Crystal: Je me demande bien ce qui peut te rendre aussi sarcastique, en tout cas plus que tu ne l’es habituellement
Damon: Et depuis quand ma vie t’intéresses tant que ça hein ?
Crystal ignorant les paroles de Damon: Ne serais-ce pas à cause de Zoé ?
Damon: ….
Crystal: Où de son retour
Damon en fixant Zoé d’un regard sombre: ….
Crystal: Je prends ton silence pour un oui
Damon: Occupes toi de tes affaires
Crystal: Alors c’est vrai, elle est revenu
Damon: Qu’est-ce que ça peut bien te faire
Crystal: A moi rien mais à toi oui
Damon: ….
Crystal: Oh mon dieu
Damon: Quoi encore ?
Crystal: T’es encore amoureux d’elle
Damon sérieusement: Et t’as vu ça où ? Dans ta boule de cristal peut être ?
Crystal: Très bon jeux de mots mais non, ça se voit sur ton visage que tu l’aimes encore
Damon: Faut croire que ta vue baisse sérieusement
Crystal: Non pas du tout, je vois que tu l’aimes encore. C’est intéressent
Damon avec un regard sombre: Ne t’approches pas d’elle
Crystal: Je ferais ce que je veux
Damon: Je te préviens Crystal, si jamais j’apprends que t’as fais quelque chose à Zoé tu vas le regretter
Crystal: C’est fou ce que j’ai peur
Damon: Tu devrais
Crystal: C’est une menace
Damon: Pas exactement, je dirais plutôt de la prévention. Si t’as un minimum d’intelligence tu l’as laisseras tranquille
Crystal: Tu ne m’impressionne pas le moins du monde Damon
Damon: Dis toi une chose ma chère Crystal c’est que je suis impitoyable quand on s’en prends à ceux que j’aime
Crystal: J’avais raison, tu l’aimes toujours
Damon: Oui et comme je viens de le dire je serais impitoyable, Zoé et Noah sont intouchable tu as bien compris parce que je ne me répéterais pas alors fais bien attention à ce que tu fais sinon tu risques de t’en mordre les doigts

Damon était on ne peut plus sérieux, Crystal et lui ne sont pas des ennemis mais ils aiment s’affronter et se charrier et ils ne se font jamais de cadeaux. Crystal est également une ancienne conquête de Damon, après le départ de Zoé il y a trois ans le jeune Salvatore a eu une brève aventure avec Crystal et désormais ils se livrent une guerre sans merci cependant si il y a bien une chose qu’elle n’a pas intérêt de faire c’est de s’en prendre à Noah où à Zoé pour l’atteindre lui. Si jamais par malheur elle le fesait elle commettrait là pire erreur de sa vie et Damon le lui fera regretter, il se sera impitoyable et sans pitié sans le moindre remord où regret. Le jeune homme planta alors Crystal et alla continuer de faire des clicher loin de Crystal qui a le dont de lui taper sur les nerfs


New-York/Le conservatoire Nabakov

Ce matin toute les filles du programme ont reçut un e-mail du directeur du programme en disant que le propriétaire des appartements qui ont été mit à la disposition des élèves du programme leurs laissaient garder les appartements jusqu'au mardi au lieu du vendredi c’est-à-dire quelque jours de plus après le programme. Amy pensait que c'était agréable et très gentil de sa part. Au moment où Amy est arrivée en la classe, les filles étaient parlaient de ce qui allaient se passer à la fin du programme. En effet à la fin du programme les papa viendraient rejoindre les maman accompagner de leurs enfants pour être seule avec ces dernière, l’enthousiaste d’Amy a vraiment baisser d’un coup car Ricky et John eux ne seraient pas là. Normal car ils n’ont jamais été un couple et donc ce serait bizarre qu’il soit là

Amy: Je ne sais pas si je vais rester après la fin du programme
Lynn, Molly, Christina & Mérédith: Pourquoi pas ?
Amy: Parce que j’aurais l’impression d’être une sorte d’intruse
Molly: Tu ne seras pas une intruse Amy et tu ne seras certainement pas mit de côté, ça va être super

Amy dans ses pensées: Facile à dire pour toi, t’est mariée au père de ton bébé. C'est une activité familiale amusante pour vous

Amy: Je ne sais pas
Molly: Pourquoi ne pas demandes-tu pas à Ricky s'il veut venir
Amy: Non, ce serait trop bizarre
Christina: Pourquoi donc ?
Amy: Ce serait trop bizarre et puis je suis quasiment sur qu’il ne voudra pas
Mérédith: On ne sait jamais
Amy: Je sais que non
Lynn: C’est le père de ton fils, il a accepté de rester vivre chez tes parents pendant que t’es ici. Visiblement il tient à toi, peut être qu’il tient à toi au point de vouloir venir comme tout les autres pères
Amy: Sauf que lui et moi on a jamais été un couple
Molly: Et alors, c’est le père ton fils et vous êtes amis non ?
Amy: Ouais
Mérédith: Regardes même Dan va venir

Dan est l’ex petit ami de Megan et le père de sa fille avec qui elle n'a pas vu depuis qu'elle lui a dit qu'elle était enceinte. Dan avait toujours aucun désir de voir son fils ni même de rencontrer Kevin. Son histoire est l'une de celle qui m'a le plus touché Amy dans ce programme, principalement parce que quand elle est a tombée enceinte j'ai eu très peur que cela puisse arrivé. Amy réalise maintenant que c’est en partie parce que pour ça qu’elle tenait tant à Ben et que ça lui a fait aussi mal d’apprendre la grossesse d’Adrian après tant de mensonges de la part de Ben. Amy admire le courage de Molly d’avoir élever seule son fils, elle est également chanceuse que Ricky est été présent dans la vie de John depuis sa naissance qu’il est souhaiter faire partie de la vie de leurs fils et d’être un père pour lui. Elle réalise aussi que malgré tout ce que Ben à fait pour elle Ricci a aussi été là pour elle, à un autre niveau mais il a été là pour elle. Bien qu’il a fallut beaucoup de temps et de patience pour qu’Amy fasse enfin confiance à Ricky et qu’ils deviennent amis elle lui est reconnaissante de ne pas être partie en courrant quand John est né

Amy: Très bien, j’appellerais Ricky et lui en parlerais, je lui demanderais si il est d’accord pour garder John quelques jours de
Lynn: Tu peux lui demander si il veut venir ?
Amy: Je ne pense pas que je vais faire ça, mais je dois voir s'il est d’accord pour garder John quelques jours de plus

C’était un compromis car Amy pense que ce serait pas une bonne idée de demander à Ricky de venir là rejoindre à la fin du programme comme tout les autres pères car la plupart des pères sont en couple avec les mères, certain vivent ensemble et y’en a même qui sont mariés. Amy et Ricky n’ont jamais été en couple, ils ont eu une nuit ensemble qui a eu pour conséquences la naissance de leurs fils. D’un autre côté ils n’avaient quasiment aucune chance d’être ensemble avec Ben qui était constamment autour d’Amy


New-York/Appartement d’Amy

Quand Amy est rentré du conservatoire elle est immédiatement rentré à son appartement, à peine rentrée à l’appartement elle en a profité pour faire la vaisselle de ce matin et d’hier soir qu’elle n’avait pas eu le temps de faire puis elle a appelé Ricky. Elle avait besoin de lui parler, de lui parler de ce dont elle avait parler avec ses amies au conservatoire mais pas de la partie où elle devrait lui demander si il voulait la rejoindre à la fin du programme comme tout les autres pères

Ricky: Bonjour
Amy: Salut, c’est moi, Amy
Ricky: Je sais, j’ai reconnue ta voix
Amy: Euh…
Ricky: Sinon comment vas-tu ?
Amy: Ça va
Ricky: Vraiment ?
Amy: Oui, ça va en tout cas ça va mieux qu’il y a quelques jours
Ricky: J’suis content de l’entendre
Amy: Je vais finir par croire que tu t’inquiétais pour moi
Ricky: C’est le cas Amy. Figures toi que je tiens à toi et que je me soucis de toi, après John tu es celle dont je me soucis le plus
Amy: C’est genil. Sinon tu vas toujours travailler à l’heure habituelle maintenant que les cours son finis ? Tu commenceras plus tôt mais tu viendras toujours chercher John à l’heure habituelle ?
Ricky: Bien que je continuerais à venir chercher à la même heure. Je ne travaille pas aujourd'hui ainsi que ce week-end. Bunny nous a dit à Ben et moi nous pouvions prendre notre week-end avant de commencer avec les horaires des vacances le week-end avant que nous commencions heure d'été."
Amy en essuyant une assiettes: C’est gentil
Ricky: Ouais. Alors, que fais-tu ?
Amy: Là je range la vaisselle mais ce soir nous jouons dans le parc centrale. Il y’aura beaucoup de gens pour le Festival
Ricky: On dirait que tu as beaucoup jouer depuis que t’es là bas
Amy: C’est le but à la base mais jouer comme dans Je joue dans un quatuor. Je suis dans un tes trois quator qui jouent ce soir."
Ricky: Oh Je croyais qu’Ashley avait dit que tu abandonnais tout
Amy: Non je n’abandonne pas entièrement le cor d‘harmonie. Je vais continuer à jouer pour le plaisir mais je ne vais pas en faire ma carrière, c'est tout
Ricky légèrement grognon: Et ce sera quoi ?
Amy: Je ne sais pas. Pourquoi as-tu l’air si grincheux ?
Ricky en haussant un sourcil: J’ai l’air grincheux ?
Amy: Ouais
Ricky: C’est surement parce que je suis fatigué. John a eu la bonne idée de réveiller son papa à six heures du matin
Amy en riant: Ah, je vois, fatigué hein ? Je sais ce que sais
Ricky: Ouais, c‘Est-ce que tu fais depuis un an
Amy: Oui en effet
Ricky: Sinon combien de temps il te reste ?
Amy: Tu le sais très bien. Je suis encore ici pour deux semaines de plus. Mais, je pense que je pourrais de rester un jour ou deux supplémentaires à la fin du programme."
Ricky: Oh, woah, woah, woah, lorsque on dit quatre semaines c’est quatre semaines. John va bien mais tu veux rester quelques jours de plus loin de lui ?

Amy dans ses pensées: Ça va être plus difficile que je le pensais

Amy: Je sais, je sais, il me manque, il me manque vraiment et j’ai hate de le retrouver mais ce matin on nous a dit qu’on pouvait garder les appartements pour quelques jours supplémentaires à la fin du programme si on veut
Ricky: Tu plaisantes ?
Amy: Non, c’est gentil n’est-ce pas ?
Ricky: Non, ça n’est pas gentil de profiter de la situation pour rester plus longtemps que ce qui était prévu au départ
Amy en s’asseyant sur le canapé: Ce n'est pas ce que je fais
Ricky en haussant la voix: Et tu fais quoi ?
Amy: Bon, je ne voulais pas te le dire mais à la fin du programme les papas viennent pour être seul avec les mères. Je pense que ce serait un peu bizarre pour nous que tu viennes car nous n'avons jamais été réellement un couple. Donc je voulais juste rester et aider à garder les enfants et rencontrer les pères des enfants de mes amies
Amy en roulant des yeux: Mon téléphone recommence encore
Ricky: Pourquoi est-ce que ton portable n’arrêtes pas de biper
Amy: Parce que Ben continue d'essayer de me téléphoner
Ricky: Pourquoi ne lui dis tu pas que c'est fini. Sors le de son malheur ainsi que tout le monde autour de lui

Amy dans ses pensées: J’arrive pas à crois qu'il vient de dire ça

Amy surprise: Quoi ?
Ricky: C’est finit où pas ?
Amy: Ce ne sont pas vraiment tes affaires
Ricky en criant: Si ça l’est. Il commence à me saouler, il va avoir un bébé avec Adrian. Il ne devrait pas essayer de se remettre avec toi
Amy: Qu’est-ce que ça peut vraiment te faire qu’il essaye où pas
Ricky: Ne me dis que tu vas te remettre avec lui ?
Amy: J’ai pas dis ça mais au fond ce ne sont pas tes affaires Ricky
Ricky très contrarié: Si et tu sais très bien pourquoi
Amy: Tu es vraiment fatigué et grincheux
Ricky Ouais et tu sais quoi ? Peut-être que si Ben n'avait pas essayé de se mettre avec toi lorsque tu attendais mon bébé, les choses seraient auraient pu être différentes entre nous et je serais peut-être venu te rejoindre à la fin de ce programme pour être avec toi

Ce n'était vraiment pas le genre de réponse qu’Amy attendait de la part de Ricky et d’ailleurs elle est très surprise de ce qu’il vient de lui dire. Ricky en avait marre d’entendre Ben dire qu’Amy était son âme sœur, il se dit souvent que si Ben n’avait pas éssayé de se mettre avec Amy quand elle attendait John Ricky aurait pu avoir une chance, ils auraient pu avoir une chance en tant que couple et puis y’a eu ce baiser le soir de l’anniversaire de John. Amy lui avait dit qu’elle était désolé, qu’elle regrettait, que c’était une erreur mais Ricky lui il ne regrettait pas. Il voulait l’embrasser et il ne regrettait pas de l’avoir faire et qu’elle le lui est rendu en retour mais Ricci fait un beau geste pour Amy, il a aide Ben à se remettre avec elle mais il ne l’aurait pas fait si il avait su qu’Adrian était enceinte de ce dernier. Désormais Ben s’obstine à vouloir se remettre avec Amy ce qui lui tappe sérieusement sur les nerf, ça l'énerves et vu ses réactions on pourrait facilement croire qu’il est jaloux

Amy: Différent comment?" J'ai demandé à
Ricky: Je ne sais pas. Mais quelle chance avions nous en tant que couple quand il était prêt à intervenir et venir à ton secours
Amy: ….
Ricky: Je vais te le dire, aucune
Amy: Je suppose que tu as raison mais ça ne fait aucune différence maintenant. Je peux venir à mon secours toute seule
Ricky: Je suis resté chez toi pendant deux semaines et je prends soins de notre fils. Tu ne penses pas que je suis venu à ton secours ? Hein?"
Amy: Tu as raison, John est notre fils et pas seulement le miens alors tu ne me sauves pas. Tu joues juste ton rôle de père. Non pas que je j’apprécie pas bien au contraire mais ce n'est pas venir à mon secours ça, d'accord ?
Ricky en criant de nouveau: D’accord
Amy: Wow, tu n'es pas juste fatigué et de mauvaise humeur, tu es... Je ne sais pas ce que tu es
Ricky avant de raccrocher: Moi non plus

Amy roula des yeux, ce n'était pas la première fois que Ricky montrait son mécontentement par rapport à Ben et du faite qu’ils soient ensemble Ben mais la jeune adolescent supposa qu’elle n’avais jamais réalisé à quel point il était sérieux à ce sujet. Finalement quelques secondes plus tard Ricky a rappelé Amy, il venait de se rendre compte qu‘il avait agit comme un idiot en raccrochant au nez d‘Amy

Amy: Je suis désolé
Ricky: Non c’est moi qui suis désolé, j’aurais pas du te raccroché au nez. Parfois j’agis comme un idiot
Amy: Je suis sûr que la pensée de me laisser rester ici quelques jours supplémentaires n’est pas facile mais je te demande juste d'y penser. Pensez-y, c'est tout ce que je te demande
Ricky: Où alors je pourrais venir à la fin du programme, comme tous les autres pères

Amy était choqué, on seulement elle ne lui avait même pas demander si il voulait venir à New-York comme les autres pères car elle était sur que ce n'était pas quelque chose qu'il aurait eu envie de faire. Non pas qu'il offrait, je ne suis pas vraiment sûr si je veux qu'il le fasse.

Amy: Ricky je t’ai dis que les papas sont en couple avec les mères, certains d'entre eux vivent ensemble, certains sont même marié
Ricky: Bien, si on est pas un couple on est quoi alors ?
Amy: Je ne sais pas. Je pense que pour l’instant on est seulement les parents de John
Ricky: Ok. Mais j'ai mon week-end. J pourrais prendre l'avion pour New York et on pourra parler. Je déteste te parler au téléphone alors que tu es loin et je veux te parler. Je pourrais emmener John, si tu veux mais je veux te parler Amy
Amy: Ricky, tu ne peux pas venir ici, faire l’allée retour en un week-end avec John. Il sera mal à l’aise dans l’avion
Ricky: Tu n’as pas dis non à ce que je vienne
Amy: Je n’ai pas dis oui
Ricky: Mais tu n’as pas dis non
Amy:….
Ricky: Amy
Amy: Eh bien nous n'avons pas vraiment parlé comme les autres parents le font donc je suppose que ce serait bien qu‘on parle. Mais je ne veux pas que tu laisses John avec quelqu'un d'autre que mes parents et …. C'est complètement insensé !
Ricky: En quoi est-ce insensé ? Je ne pense pas que se soit insensé. Je pense qu'il est plus que temps de nous confronter, pas toi ?

Amy dans ses pensées: Nous confronter ? Il veut qu’on se confronte ?

Ricky: Ok, pas s'affronter mais il est temps que nous parlions
Amy: On parle là
Ricky: L‘un en face de l‘autre. Nous avons besoin de parler
Amy: On pourra parler quand je rentrerais
Ricky: Ou bien ce week-end, on pourrait se parler ce week-end
Amy: Ouais, ou ce week-end
Ricky: Alors tu en dis quoi ?

Ricky et Amy raccrochèrent en même temps leurs téléphone quelques minutes plus tard, Amy était encore sous le choc. Avant de raccrocher il lui a dit qu'il prendrait le premier vol de ce soir, à l’unique condition qu'il obtienne la permission de ses parents. Peu de temps après avoir raccroché Ricky là rappelé pour lui dire que ses parents étaient d‘accord pour garder John et le laisser aller à New-York là retrouver. Son vol partait très tôt dans la nuit, à 01h30. Le vol dure environ six heures, cela signifie qu'il devrait être ici vers environ 07h30 demain matin.


Seattle/Sur la route

Cette journée avait été une bonne journée pour le jeune adolescent, les cours sont finit ainsi que les entraînement de football ce qui n’est pas pour déplaire au jeune Lockwood bien au contraire. En parlant de lui ce dernier était au volant de sa voiture, oui sa voiture et non celle de son frère, ses parents lui ont offert malgré les protestations du jeune adolescent qui ne voulait pas mais il a finit par capituler et a accepter le cadeau de ses parents. Pourquoi fallait-il que ses parents lui offrent une voiture hors de pris, une voiture flambant neuve sortant tout droit d’un magasine de voiture qu’on trouve dans les kiosques à journaux. A ses côté se trouvais une amie, April Davis

April: T’as du avoir de super pourboires en plus de ta paye pour pouvoir t’offrir une voiture pas le cas
Connor: C’est pas le cas
April en plaisantant: Quoi t’as braqué une banque ?
Connor: Non, disons plutôt que c’est un cadeau
April surprise: Un cadeau ?
Connor: De mes parents
April: Et tu as accepté ?
Connor: Ils m’ont pas trop laissé le choix
April: Et moi qui croyais que tu voulais te débrouiller par tes propres moyens
Connor: En effet
April: Là j’suis perdue Connor
Connor: C’Est-ce que voulais mais mes parents m’ont quasiment mit cette voiture sous le nez
April: Et t’as pas su dire non ?
Connor: J’ai dis non…..au début
April: Et ?
Connor: Et j’ai finis par capituler et accepter leurs cadeaux
April: Pourquoi ? Si je peux me permettre
Connor: A vrai dire je sais pas trop mais c’est pas pour la voiture où pour faire plaisir à mes vieux
April: En tout cas tes parents ne se sont pas fichu de toi
Connor: Oui ils font toujours ça
April: On dirait que ça t’embête
Connor: En quelques sortes, de toutes les voitures il a fallut qu’ils m’offre une voiture comme on en voit dans les magasines, que tout le monde rêve mais que personne ne peut s’offrir mais bien sur pas quand on s’appelle Lockwood
April: C’est vrai qu’un cadeau pareil c’est pas tout le monde qui peut se l’offrir
Connor: April il faut que tu comprennes une chose, en tant qu’enfant Lockwood Tyler et moi on a toujours vécu dans le luxe, notre statue social nous a toujours donner beaucoup d’avantage mais je voulais me dire qu’en me payant ma voiture ça viendrait de moi, de la paye que je reçois en travaillant dure et pas un des nombreux cadeaux de mes parents
April: Je comprends mais t’entendre tu n’es pas heureux dans ta famille
Connor: Chez nous le bonheur c’est surfait, notre famille la presse comme des aimants et on a grandit entourer de gens à notre service, des domestiques en général. Pendant longtemps j’ai aimé ça parce qu’on avait tout ce qu’on voulait seulement en grandissant je commençais à me dire que c’était pas juste parce que les gens normaux qui ne sont pas issu de famille riche travaillent durent pour gagner leurs argent. Quand j’ai trouvé ce boulot j’ai donc voulu me débrouiller par moi-même pour m’acheter une voiture que j’aurais payé avec mon argent et pas celui de mes parents mais ils m’ont devancer
April: Parfois je me dis qu’on vient de deux mondes différent
Connor: C’est le cas mais ça ne veut pas dire qu’on peut pas d’être amis
April: Oui mais tes parents ne seront peut être pas d’accord
Connor: Je m’en fiche royalement de ce qu’ils peuvent dire où penser
April: Ce sont tes parents Connor
Connor: Quand ça les arrangent et de toute c’est pas à eux de décider avec qui je peux être ami où non, c’est à moi
April: Ok
Connor: Si tu veux bien changeons de sujet
April: Comme ?
Connor: Ce que t’as envie de faire, les cours sont finit et on a décidé de passer la journée ensemble non ?
April: Oui
Connor: Alors ?
April: Un film
Connor: Okay. Direction le cinéma mademoiselle Davis

Sur ses propres paroles le jeune adolescent ria légèrement, April se joigna à lui volontiers. C’était vraiment très agréable pour Connor d’être auprès d’April, il aimait bien être en sa compagnie. Il venait peut être d’un milieu différent du siens mais ça ne les empêchaient pas de bien s’entendre et d’avoir des sujets de conversations en commun

À suivre…..

_________________




Connor was born to fight evil forces, he was born of the union of two vampire and his destiny is to become a champion, the savior of mankind but also a glimmer of hope for the new generation

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oth-rpg.pro-forums.fr
Mel23
Admin
avatar

Messages : 1251
Date d'inscription : 25/07/2010

MessageSujet: Re: All Things Happen For A Reason [TERMINER]   Jeu 29 Déc - 13:28

CHAPITRE 12 [Partie 2] .









Ben, Amy, Léo,
Kellan, Kacey, Jérémy,
Molly, Christina, Lynn,
Mérédith, Nathan, Gwen,
Courtney, Phillip, Henry
Alice, Eléna, Noah,
Damon, Zoé, Grant,
Grace, Connor, Ashley
Hayley & Ricky


New-York/Appartement d’Amy


Maintenant qu’Amy avait parlé à Ricky il lui restait un second coup de fil à passé et celui-là ne l’enchantait guère. Elle chercha le numéro de Ben dans le répertoire téléphonique de son portable, si elle ne veux rien pour gâcher pour ce week-end Ben doit arrêter de l'appeler. Elle devrait également lui dire officiellement que c’est terminer entre eux mais elle ne peut pas faire ça par téléphone, elle veut le lui dire face à face

Ben: Bonjour ?
Amy d’un ton neutre: Bonjour Ben
Ben surpris: Amy ? Est-ce vraiment toi ?
Amy: Oui Ben
Ben: Oh, merci merci merci de me parler
Amy: Ben, je pensais que c'était clair quand je n'ai pas répondu à tes 57 messages que je n’avais pas envie de parler à quique se soit
Ben: Mais tu as parlé à Ricky et à Ashley
Amy: Ashley est ma sœur et Ricky est le père de mon bébé
Ben: Et moi je suis quoi
Amy: Celui qui m’a brisé le cœur
Ben: Amy je
Amy: Apparemment, tu ne peux pas accepter que je ne veuille pas te parler donc je t’appelles pour te dire que je te parlerais mais pas au téléphone
Ben: Vraiment ?
Amy: Oui
Ben: Quand ?
Amy: Quand je rentrerais mais en attendant s’il te plais arrêtes de m'appeler. Je t’appellerai quand je serais prête à te parler
Ben: Ce sera quand ? Que jour rentres-tu ? A quelle heure? Je pourrais venir te venir te chercher à l'aéroport? Je t’ai emmener à l'aéroport, tu te rappelles ?
Amy: Je te l’ai dis, quand je rentrerais. Un jour où deux après mon retour, quand eu le temps de voir John, de m’installer. A ce moment je t’appellerais et on parlera
Ben: On peut parler maintenant
Amy: Je n'ai pas beaucoup de temps là
Ben: Je veux juste savoir qu'il y a de l'espoir pour nous. Que toi et moi on soit ensemble malgré ce qui se passe avec Adrian
Amy: Je ne veux pas avoir cette conversation au téléphone
Ben: Je peux y revenir, je peux demander à mon père si je peux prendre le jet et on pourrait se parler face à face

Amy dans ses pensées: Certainement pas surtout avec Ricky qui sera là demain

Amy: Je dois vraiment y aller Ben, je t’appellerai quand je suis prête à te parler
Ben: C'est dans deux semaines Amy. Je ne pourrais pas ne pas t’appeler pendant deux semaines

Amy commençait vraiment à perdre patience maintenant, pourquoi fallait-il qu‘il agisse en enfant. En effet le comportement de Ben est comme un enfant qui pique une crise dans un magasin de jouet parce que ses parents refusent de lui acheter le jouet qu‘il désir. C‘est du pure caprice, Ben voudrait qu‘Amy lui pardonne et face comme si tout allait bien mais c‘est pas le cas, il va avoir un bébé avec Adrian. Quand on y réfléchit bien cette relation était voué à l‘échec depuis le début

Amy: Commences avec ce week-end, d'accord ? Pas d'appels téléphoniques, de messages, d’e-mail où quoi que ce soit d’autre ce week-end, d'accord
Ben: Ok, je pense que je peux faire ça, ne pas t’appeler de tout le week-end et je me réjouis de te voir face à face lorsque tu seras prêt à me parler
Amy: ….
Ben: Amy, tu voulais me dire autre chose ?

Amy dans ses pensées: Ne lui dis rien à propos de Ricky, ne lui dis surtout pas qu’il sera là demain

Amy: Oui
Ben: Je t’écoutes
Amy: Arrêtes de demander à Ashley, Ricky et Noah de me demander de t’appeler
Ben: Je
Amy: Ne me dis pas que tu ne le fais pas, je sais que tu le fais
Ben: Je m’inquiétais que tu ne veuilles parler à personne
Amy: J’avais mes raison et je te demandes de les laisser tranquille sinon tu vas finir par rendre tout le monde fou. Je dois y aller Ben
Ben: Amy
Amy: Bye Ben
Ben: Bye Amy et merci de m‘avoir appeler
Amy: Pas de quoi. Bye

Amy raccrocha suite à ses dernière paroles, elle avait bien fait de ne rien dire à propos de Ricky, en revanche elle avait demandé à Ben d’arrêter d'harceler Noah et Ashley pour qu’ils là poussent à l’appeler. Et oui ces derniers avait dit à Amy que Ben commençait sérieusement à leurs taper sur les nerfs, qu’ils en avaient marre d’entendre le même discours qui sort de la bouche de Ben. Amy comprenait parfaitement l’agacement de sa sœur et de son meilleur ami ainsi que de Ricky d’ailleurs elle là parfaitement compris quand elle lui a parler toute à l’heure. Amy raccrocha et elle sortit de son appartement pour aller retrouver les filles au parc, la jeune adolescente espérait vraiment que Ben là laisse seule ce week-end


Seattle/Villa des Boykewich

Ben raccrocha en même temps qu’Amy avec un air euphorique sur le visage, il ne pouvait pas s’empêcher d’être heureux car il venait de parler enfin à son Amy cependant il ignore que cette dernière ne lui a pas tout dit et dans un sens c’est bien mieux pour lui car si il savait que Ricky venait à New-York pour voir Amy il rendrait tout le monde dingue y comprit Amy. Tout à coup Léo entra dans la chambre de son fils, le jeune adolescent ne le remarqua que lorsqu’il entendit la porte grincer

Léo: Alors ?
Ben: Alors je viens de lui parler. Je viens de parler à mon Amy
Léo: Ah oui ? Qu’a-t-elle dit ?
Ben: Elle a dit qu’elle ne voulait pas me parler pour l’instant
Léo: Je t’ai toujours dis qu’elle t’appellerais tôt où tard seulement Ben dis toi que même si elle t’a appelé aujourd’hui ça ne veut pas dire que vous allez vous remettre ensemble mais la vie continue
Ben: Oui la vie continue, elle a dit qu’elle voulait me parler à son retour. Tu penses que ça veut dire quoi ?
Léo pas vraiment surpris: Qu’elle te parlera à ton retour
Ben: Je pense que c’est positif. Pas toi ?
Léo: Peut être, tu verras bien
Ben: Oh, c’était génial d’entendre sa voix plutôt que son répondeur
Léo: Comment va Adrian ?
Ben: Qui ? Ah oui. Euh? Adrian, elle va bien. J’éspère que t’es pas venu me pousser pour que j’ai une relation avec Adrian car ce c’est pas du tout le moment pour faire ça. Parce que primo j’aime Amy, secondo j’ai une relation avec Adrian mais pas celle que son père et toi vous souhaitez et tertio je suis encore euphorique de mon coup de téléphone
Léo: Ce n’est pas pour ça que je suis venu…Je ne suis pas venu pour te mettre la pression afin que tu sortes avec Adrian
Ben: Alors pourquoi ?
Léo: Je suis venu te voir pour te demander si tu voulais inviter quelques amis pour fêter la fin des cours tu peux. Fais une petite fête, amuse toi. Je veux dire où sont tes amis ? Où sont Henry et Alice ? Tout les ans à la fin des cours d’habitude vous faites quelque chose pour fêter ça tout les trois. Pourquoi ne pas leur demander de venir ? Où alors invite d’autres personnes. Tu as besoins d’être avec des gens
Ben: Non c’est pas vrai. Et puis quel autres gens ?
Léo: Jack. Tu pourrais inviter Jack où peut être Tom puis Tom et lui vivent ensemble. Et puis comme Grace habite dans la maison juste à côté tu pourrais l’invité aussi et comme elle est la meilleure amie d’Adrian, elle pourrait venir aussi enfin c’est comme tu veux y’a pas de pression
Ben: Ouais pas de pression
Léo: Invites qui tu veux, autant de gens que tu veux. Demandes aux amis d’Amy, Madison, Lauren, Noah et son frère Damon et leurs petites amies, pourquoi pas aussi Connor l’ami de Grace et son frère Tyler et sa petite amie Caroline où bien Grant et Kellan, Jérémy le petit frère d’Eléna et aussi Ashley. Ashley n’a probablement rien de prévu
Ben: Je ne sais pas, je m’en fiche un peu sauf bien sur si je pouvais la rallier à ma cause
Léo: Invites les tous si ça te fais plaisir
Ben: Et si je veux invité personne
Léo: Ben, vraiment la vie est un changement permanent alors profites en tant que tu peux le faire. Tu ne peux pas rester là à attendre qu’Amy revienne vers toi surtout qu’il y a de très grande chance que ça arrive
Ben: Ne dis pas ça, ne dis pas ça
Léo en soupirant: Je dis ça pour ton bien Ben
Ben: Comment tu peux me faire ça, je suis ton fils tu devrais me soutenir
Léo: Mais pas te mentir, je peux pas te dire que tout va bien se finir avec Amy si il y a de grandes chances que ça n’arrives pas. Ce n’est pas parce que tu souhaites que quelques choses arrivent que ça va forcément se produire

Ben n’était pas très enthousiaste à l’idée de faire une fête et d’ailleurs il n’avait pas du tout de faire la fête, il voulait être seul et rêver à ses retrouvailles avec Amy. C’est dingue tout le monde lui disait de ne pas trop rêver et de garder les pieds sur terre mais Ben semblait faire abstraction de ce qu’on peut lui dire, mêmes les paroles de son père il les ignore. Finalement Ben céda à son père et appela quelques amis ainsi que les amis d’Amy


Seattle/Le Parc d’Attraction

Aujourd’hui Kellan jouer les baby sitter pour sa petite nièce Kacey âgé de vingt huit mois, Nathan et Gwen voulaient passer une journée en amoureux mais ils ne pouvaient pas car ils devaient s’occuper de leurs fille, Kellan c’est alors proposer de jouer les baby sitter pour la journée et même la nuit et bien évidement Nate et Gwen avaient accepter la proposition plus que généreuse du jeune adolescent même si au début ils hésitaient. Pour l’occasion Kellan décida d’emmener Kacey au Zoo et au parc d’attraction

Vêtu d'un jean, d’un t-shirt et d’une veste en jean Kellan marchait à travers le parc d'attraction avec sa nièce dans ses bras. La petite tenait une barbe à papa dans sa petite main, Kellan lui en avait acheté une ne pouvant résister au sourire attendrissante de Kasey d’ailleurs personnes n’arrive à résister à cette adorable petite frimousse pas même ses propres parents. Tout à coup Kellan croisa un ami qu’il c’est récemment fait il y a quelques jours

??????: Hey Salut Kellan
Kellan: Salut Jérémy, ça va ?
Jérémy: Ouais et toi ?
Kellan: Super
Jérémy: Dis depuis quand t’as un enfant toi ?
Kellan: C’est pas ma fille, c’est nièce
Jérémy: Ta nièce ?
Kellan: La fille de mon frère
Jérémy: Elle est trop chou
Kellan: C’est vrai
Jérémy: Alors quoi de neuf ?
Kellan: Rien, comme tu vois je joue les baby sitter
Jérémy: T’as à ce point besoin de frique ?
Kellan: Non j’ai proposé généreusement de la garder
Jérémy: Bah dis donc je te savais pas si serviable
Kellan: Et encore tu connais pas toutes mes qualités
Jérémy: Dis t’es au courant qu’il y a une fête chez Ben ?
Kellan: Ben Boykewich ?
Jérémy: Oui
Kellan: Non j’savais pas, d’un côté j’suis pas au lycée comme toi alors je peux pas savoir de tout ce qui s’y passe
Jérémy: Je vais te résumer, il fait une fête pour fêter la fin des cours
Kellan: Oh, c’est cool
Jérémy: Tu vas venir hein ?
Kellan: Si Nate et Gwen viennent chercher Kacey et que mes parents sont d’accord je viendrais sûrement
Jérémy: Ok, j’éspère t’y voir
Kellan: Et toi t’y vas ?
Jérémy: Oui, mes parents sont d’accord. Ils me font confiance pour pas faire de connerie du style replonger dans mes anciens démons
Kellan: Je vois ce que tu veux dire. Au faite je présumes que t’es venu ici pour tester les attractions
Jérémy: Grossomodo oui. On ne vit qu’une fois
Kellan: C’est sur. Bon faut qu’on rentre nous
Jérémy: Okay, je te verrais peut être chez Ben
Kellan: Oui peut être. A plus Jérémy
Jérémy: Bye Kellan

Kellan salua Jérémy d’un hochement de tête, tout en tenant toujours sa nièce dans ses bras le jeune adolescent se dirigea vers la sortie du parc d’attraction et il partie en direction de chez. Kellan n’est pas un grand fêtard fana des fêtes mais si ses parents sont d’accord et que son frère vient chercher Kacey il ira sûrement à la fête chez les Boykewich


New-York/ Le parc


La vie était belle, elle l’était vraiment en tout cas elle peut l’être à certain moment de notre existence. Bien sur il y a des moments où on a l’impression que la vie est un enfer à vivre où que le destin nous a fait une mauvaise blague de très mauvais gout, la vie n’est pas fait que de moment heureux et joyeux. La vie nous met parfois à l’épreuve mais ses épreuves nous poussent à grandir et à mûrir, faire face aux épreuves de la vie n’est pas facile lorsqu’on est nous même encore des enfants mais on doit y faire face car c’est comme ça. Amy a eu surmonter la pire épreuve de sa vie en devenant à maman a seulement 15 ans et aujourd’hui elle n’imagine plus sa vie sans son fils, son petit miracle, son rayon soleil, sa lumière. Amy a également eu le cœur brisé en premier par Ricky au camp de musique, ensuite quand Ben a couché avec Adrian et maintenant avec Ben va avoir un bébé avec Adrian et c’est sans compté sur Ricky qui embrasse Sabrina même si c’est elle qui là embrassé en premier. En ce moment Amy est dans le parc avec ses amies

Molly: Te voilà. Qu’est-ce qui t’as prit si longtemps ?
Amy: C’est une longue histoire mais devinez quoi, Ricky va venir
Christina avec enthousiasme: À la fin du programme ?
Amy assez hésitante: Non demain
Molly, Christina, Lynn Mérédith: .…
Amy: En faite il part ce soir et donc il sera là demain matin
Lynn: Ben est au courant ?
Amy: Non
Mérédith: Et tu vas lui dire ?
Amy: Non, ça ne le regarde pas
Molly: Si il l’apprends j’aimerais pas être à sa place
Amy: Je vois pas comment il le saurait, je vois pas Ricky le lui dire
Christina: Tu sais à quel point les gens parlent vite, il suffit que ta sœur le dise à quelqu’un pour que Ben soit au courant
Amy: Peu importe qu’il sache où non, j’ai aucun compte à lui rendre
Mérédith: Parfaitement surtout après ce qu’il a fait
Amy: On peut changer de sujet
Molly: Je vois que t’as toujours pas digéré qu’il va avoir un bébé avec Adrian
Amy: Tu te trompes Molly et honnêtement je m’inquiètes plus à propos d’Adrian qu’à propos de Ben car apparemment la seule inquiétude de Ben c’est de savoir quand je l’appellerais alors qu’il devrais soutenir Adrian comme il là fait avec moi voir encore plus car cet enfant c’est son enfant cette fois

C’est vrai que cette fois tout est différent, Ben est le père du bébé d’Adrian alors que quand il a commencé à sortir avec Amy cette dernière était enceinte d’un autre garçon, Ricky mais Ben avait fait abstraction de ça. A cette époque il s’imaginait pouvoir élever l’enfant avec Amy, devenir le père de ce bébé et épouser Amy en temps voulu mais ça ne c’est passé comme ça. Ricky est le père de John et il a toujours prit au sérieux son role de père dès la naissance de ce dernier. Le festival s'est très bien passé, tout le monde semblait aimer le quatuor dont Amy fesait partir. Les filles étaient tout de suite sortit afin de fêter ça mais pas Amy, elle est rentré immédiatement à son appartement car elle savait que Ricky arriverait demain matin assez tôt


Seattle/Villa des Matthews

Kellan était chez lui dans le salon des ses parents assit dans le canapé, il était en train de raconter une histoire à sa nièce en lisant un livre à cette dernière. Ils étaient rentré du parc d’attraction depuis deux bonnes heures, en rentrant il lui avait donner un jus d’orange avec une compote de pommes comme goûter. Après le goûter il lui a fait prendre sa douche et là mit en pyjama mais là il lui lisait une histoire sur blanche neige. Combien de fois il avait lu cette histoire à sa petite sœur Léah d’ailleurs l lui lisait encore quand cette dernière le lui demandait. Kacey balançait sa tête en arrière sur le torse de son tonton, la petite semblait fatigué de sa journée

Kellan: Ils se marièrent et eurent beaucoup d’enfants. Voilà l’histoire est terminer Kacey
Kacey: Hein ?
Kellan: C’est la fin de l’histoire. Blanche neige a épousé le prince et ils ont eu beaucoup d’enfants. C’est un happy end
Kacey: Happy ?
Kellan en embrassant tendrement le front de sa nièce: T’inquiètes tu comprendras quand tu seras plus grande
Nathan en entrant dans le salon avec Gwen: Ce qui sera pas avant de nombreuse années
Kellan: Nate, Gwen. Hey regardes qui est là Kacey
Kacey: Papa, maman
Kellan en posant Kacey au sol: Alors cette journée
Gwen: Super, merci d’avoir garder Kacey
Nathan en soulevant sa fille dans ses bras: Oui merci p’tit frère
Kellan: Pas de quoi, ça a été un plaisir
Nathan: Tout c’est bien passé ? T’as été sage avec tonton Kellan ma puce ?
Kellan: Oui elle là été, votre fille est un ange
Gwen: Elle t’as pas donner un peu de mal
Kellan: Non, on c’est super bien amusé, hein Kacey
Nathan: Et vous avez quoi de si amusant ?
Kellan: On a fait un peu de dessin ce matin et cette après midi on est allée au zoo puis au parc d’attraction
Gwen: Et bien on dirait que vous vous êtes vraiment amusé
Kellan: Oh oui et cette journée là vraiment épuisé
Gwen: J’en connais une qui va bien dormir ce soir
Nathan en sortant quelques billets de la poche de son pantalon et en les tendant à son frère: Tiens c’est pour toi
Kellan: Non non
Nathan: C’est pour avoir garder Kacey
Kellan: Nate j’ai fais ça par plaisir pas pour avoir une quelconque rémunération surtout de la part de mon frère
Gwen: Nate et moi on est d’accord sur le faite que tu le mérites, c’était super à toi de t’être proposer pour garder Kacey et on veut te remercier
Kellan: Un merci Kellan c’est amplement suffisant
Nathan: Ouais bah dis toi que c’est un cadeau
Kellan: Un cadeau de soixante euros ?
Gwen: Oui
Kellan: C’est pas tout les jours que j’ai un cadeau pareil
Nathan: Bah justement profites en
Courtney: Bonsoir les enfants
Nathan: Bonsoir maman
Gwen: Bonsoir Courtney
Courtney: Alors cette journée
Nathan: Un seul mot, génial. Encore merci Kellan
Kellan: Pas de quoi. Merci à vous pour …..enfin tu vois
Gwen: De rien
Courtney: Merci pour quoi ?
Kellan en lançant un regard à son frère: Euh…
Gwen: On a fais un p’tit cadeau à Kellan pour le remercier d’avoir garder Kacey
Kellan: Pour un cadeau c’est plus que généreux
Nathan: C’est mérité
Kellan: Dis m’man j’aurais un truc à te demander
Courtney: Dis moi
Kellan: Y’a une fête chez Ben ce soir, il fait une fête pour fêter la fin des cours et….euh j’aimerais bien y aller
Courtney: Une fête ?
Kellan: Oui fête
Courtney: Il faut d’abord que j’en discute avec ton père
Phillip: De quoi dois-tu discuter avec moi ?
Courtney: De notre fils veut se rendre à une fête chez les Boykewich
Phillip: Je vois
Nathan: Bon bah nous on va y aller hein Gwen ?
Gwen: Oui
Nathan & Gwen: Bonne soirée
Phillip, Courtney et Kellan: Bonne soirée
Kellan: Alors je peux ?
Philipp & Courtney: Oui tu peux
Kellan: Super, merci

Kellan sortie de la maison, il alla dans le garage et monta dans son studio. Le jeune adolescent alla prendre une douche, après avoir prit sa douche il enroula une serviette autour de sa taille et il alla dans sa chambre. Des goûtes dégoulinait de ses cheveux brun à ses joues pour finir ensuite sur son torse, le jeune adolescent se sécha et s’habilla assez rapidement. Quelques minutes plus tard un adolescent sur une moto qui ne tarda pas démarrer et à quitter le quartier, ce garçon c’était Kellan


Seattle/Maison des Boykewich

Chez les Boykewich une fête avait été organiser par Henry et Alice mais aussi par Ben même si ce dernier l’avait fait à contre cœur, il avait juste céder à son père c’est tout. En ce moment la fête battait son plein, il y avait beaucoup de monde et même des gens que Ben ne connaît par forcément bien voir pas du tout. L’idée de faire une fête pour fêter la fin des cours et donc le début des vacances étaient une merveilleuse idée, sur la terrasse Henry et Alice se trémoussaient

Henry en dansant sur la terrasse: Je ne pense pas que Ben profite de la fête
Alice en dansant aussi avec Henry: Il est tôt et il est en colère contre nous. Il va s’y faire t’inquiète
Henry: Je l’espère. Je ne vais pas supporter de le voir comme ça tout l’été pendant deux mois entiers
Alice: Les prochains mois ? Tu veux plutôt dire les neuf prochains plus les dix huit prochaines années à venir
Henry: Oh, c’est vrai le bébé. Je voulais juste parlé des vacances
Alice: Oui. Les vacances passent vite mais les bébés sont là pour la vie. Je pense que Benjamin Boykewich va devoir penser à autre chose qu’Amy
Henry: Tu crois vraiment qu’il puisse penser à autre chose qu’Amy Juergens ?
Alice: Je l’éspère
Henry: Moi aussi, je veux que notre ami soit heureux mais je pense pas qu’Amy et lui vont sont remette ensemble
Alice: Moi aussi

Tandis qu’Henry et Alice continuaient à danser tout en parlant de leurs meilleur ami qui est en train de saouler tout le monde Madison et Jack discutaient tandis que Lauren et Jesse se disputaient sur leurs projets et vacances, ce dernier partaient avec ses parents dans leurs maison familiale avant de revenir pour le camp de football, en gros ils ne pourront pas trop se voir tout comme Jack et Madison. Jérémy discutait avec Kellan quand tout à coup Eléna s’avança vers son p’tit frère au bras de Noah

Eléna: Tu fais pas les présentation Jerem
Jérémy: Kellan voici ma sœur Eléna, Eléna voici Kellan un copain
Kellan: Salut
Eléna & Noah: Salut
Eléna: Et lui c’est Noah, mon petit ami
Jérémy ironiquement Ça c’est un scoop, les parents vont être ravi
Eléna: Quoi tu veux me faire chanter ?
Jérémy: Qui a parler de chantage, pas moi
Eléna: Heureusement parce que papa est déjà au courant
Jérémy: Il sait que t’as un copain ?
Eléna: Il sait que je sors avec Noah, il a fait sa connaissance brièvement quand Noah est venu me chercher à la maison pour notre premier rancart. Pas de bol Jérem
Kellan: Vous êtes constamment comme ça ?
Jérémy: Oui mais tu dois savoir ce que c’est t’as un frère
Kellan: En effet mais on s’entends bien
Jérémy: Même avec ta sœur ?
Kellan: Ma sœur a cinq ans Jérémy, évidemment
Eléna en s’adressant à Noah: En parlant de frère il devait pas venir le tiens
Noah: En théorie oui mais quelque chose me dit qu’il a eu plus important à faire
Jérémy: Les fêtes d’ados sont peut être pas son truc
Noah: Probablement
Eléna: Tu es inquiet ?
Noah: Oui, faut dire que depuis le retour de Zoé il est plus tout à fait lui-même

En effet depuis le retour de Zoé en ville où plutôt depuis que Damon et Zoé se sont revu face à face l’aîné des Salvatore n’est plut tout à fait lui-même, il agit bizarrement mais d’un autre c’est plus que compréhensible car Zoé était l’amour de sa vie même si il n’a là jamais avoué. Elle comptait énormément pour lui et quand elle est partie il y a trois ans ça a complètement anéantit Damon, bien que ce dernier est tout fait pour persuader son jeune frère qu’il avait tourner la page et que tout allait bien mais Noah n’était pas dupe. Le jeune adolescent connaît son frangin autant que lui le connaît, il savait très bien que ce n’était qu’une façade alors maintenant que Zoé est de retour c’est assez difficile de savoir comment ça va tourner


Seattle/La Plage

Damon marchait le long de la plage, les yeux perdus au loin, ce bleu azur qui reflétait le bleu glacial de ses yeux se perdait dans la pénombre de la nuit. Le jeune homme avait ses clefs de voiture dans une de ses mains, son téléphone lui il était dans la poche de son pantalon. Damon avait envie de passer une bonne soirée mais il avait envie de sortir du manoir plutôt que d’aller à une soirée pour ados. Ça le branchait pas vraiment de voir des couples d’amoureux qui se bécotent surtout si ce sont des ados, non ça aurait plutôt le dont de le déprimer plus qu‘autre chose. Ce soir le jeune homme était d’humeur nostalgique, depuis sa dispute avec Zoé au P3 il n’a pas revu cette dernière et cela lui est très difficile à vivre. Il ne peut pas faire comme s tout allait bien alors que c’est tout le contraire, combien de fois avait-il rêvé que Zoé revienne et là elle est bel et bien revenu et pour lui en plus cependant tout n’est pas si simple. Ils se sont disputé enfin disont que Zoé a dit quelque chose qu’elle n’aurait pas du dire ce qui a énervé Damon et comme avec son caractère plus qu’impulsif monsieur a prit la mouche

Damon marchait toujours sur la plage, pourquoi ? Pourquoi aller à la plage ce soir, alors qu‘il pourrait aller n‘importe où ? Car en ce moment il est tellement perturbé par Zoé qu’il ferait n’importe quoi pour s’évader. Depuis plusieurs nuits, il ne dormais plus, il ressassait toujours les même souvenirs. L’aîné des Salvatore n’a jamais vraiment été un enfant très modèle, non à vrai dire c‘était tout le contraire. Damon était vraiment considéré comme un bad boy de la famille et il en avait l‘allure avec ce regard glacial dont il a le secret et son style vestimentaire toujours dans les tons sombre et puis un jour il a rencontré la fille qui a fait entrer un peu de lumière dans son univers, cette fille c‘était Zoé. Mais, est-ce qu’il s'attendait à croiser celle qu’il avait tant aimé. Celle avec qui il aurait pu construire sa vie et un jour une famille ce soir sur la plage ? Certainement pas. La première fois où ils se sont rencontré c’était il y a trois ans, ils se sont percutés dans le couloir menant à la cafétéria, leurs tout premier contact physique. Une rencontre qui a changé complètement sa vie et lorsqu’elle est partie ça a été terrible pour lui car depuis ce jour il n’a pas céssé de se sentir coupable de n’avoir pas su la retenir mais d’un autre côté il savait également que Boston c’était son rêve donc on peut dire que d’une certaine manière il c’est sacrifié pour qu’elle réalise son rêve, de toute manière il n’aurait pas pu la suivre là bas car sa vie à lui était ici

Tout au long de ses trois années Damon a tout fait pour tenter d‘enfouir ses sentiments pour Zoé mais que ce passe-t-il quand celle qu‘on a jamais cessé d‘aimer revient dans votre vie et quand tout ce que vous avez enfoui remonte à la surface tel un ouragan. Il l’aime toujours, elle l’aime toujours autant mais des choses se sont dit et ils se sont bléssé. Damon et Zoé se retrouvait l’un face à l’autre, elle le fixait et il là fixait également, aucun des deux ne parlaient

Damon dans ses pensées: Qu’est-ce qu’elle est belle


Qu'est-ce qu'il faisait ici? Il la suivait comme un aimant. Décidément, leurs chemins finissaient toujours par se croiser! S'il y avait bien un endroit où Zoé était persuadée qu'elle ne verrait pas Damon c’était bien ici à la plage, et bien c’est louper. Tout ce qu'elle ressentait à l'instant c'était du stress, de l'angoisse quand au discours qu'allait lui tenir Damon, peut-être allait-il être froid ou au contraire peut-être qu'il serait le Damon qu'elle connaît, qu'elle a aimée et qu‘elle aime encore. Pour le savoir, Zoé va devoir prendre la parole vu que Damon n’a pas l’air de le faire lui

Zoé dans ses pensées: Qu’est-ce qu’il est craquant, il toujours aussi séduisant

Le temps paraissait affreusement long, le jeune homme ne savait pas si il était lui même devenu encore plus impatient au vu de la situation, ou bien si quelqu'un avait vraiment ralenti la notion du temps. Bien évidemment, la dernière proposition était impossible, Damon se sentait nerveux vraiment nerveux face à Zoé. Si seulement il était en colère contre elle ce serait tellement plus simple mais il ne l’est pas, il a plus été blessé qu’autre chose quand Zoé a sous entendu l’autre soir au P3 qu’il avait oublié depuis combien temps ils ne sont plus ensemble. Ce qu’elle a dit l’a énormément bléssé car Damon n’a jamais pu oublié quoique se soit les concernant, il se souvient de tout ce qu’ils ont vécu ensemble. Voilà plusieurs minutes qu’ils se fixaient, comme le jeune homme ne disait toujours rien c’est Zoé qui prit son courage à deux mains et qui entama la conversation en premier

Zoé: Bonsoir
Damon: Bonsoir
Zoé: Je pensais pas te voir ici
Damon: Si tu veux je vais plus loin où bien je m’en vais
Zoé: NON
Damon: Tu veux que je restes ?
Zoé: Oui
Damon: D’accord
Zoé: Damon, à propos l’autre soir…. Je….
Damon: Laisses tomber Zoé
Zoé en s‘avançant vers Damon: Non, je te dois des excuses. J’aurais pas du dire ça, j’suis désolée
Damon: J’te pardonne
Zoé: Tu es sur ? Je dis ça parce que je sais que tu peux être têtue quand tu veux
Damon en esquissant un sourire: Si je l’étais pas je te dirais pas que je te pardonne. Tu me connais je suis pas du genre à dire quelque chose que je ne pense pas
Zoé: En effet je te connais, tu ne tourne jamais autour du pot quand t’as un truc à dire tu le dis
Damon: Tu vois
Zoé: On est réconcilié alors ?

Damon dans ses pensées: Évidement qu’on l’est Zoé

Damon: Oui on l’est
Zoé: J’suis contente, j’aime pas quand t’es en colère contre moi
Damon: Moi aussi c’est juste que ça m’a blessé ce que tu m’as dis. Jamais je pourrais oublié quoique se soit à propos de toi, de nous
Zoé: Encore une fois je suis désolé
Damon: Dis ça te tente de venir boire un verre
Zoé: Où ça ?
Damon: Fesons simple, au manoir
Zoé: Oui pourquoi pas

Damon esquissa un demi sourire coquin, il lança un regard complice à Zoé puis les deux anciens amants longèrent le sable de plage durant quelques minutes avant de partir en direction de la voiture de Damon pour ensuite se diriger vers le manoir des Salvatore. Zoé y avait de merveilleux souvenir avec Damon là bas et pas seulement que dans la chambre à couché du jeune homme


Seattle/Villa des Boykewich

Quand à Grace elle discutait avec Grant, ils ne c’étaient pas revu depuis le fameux double rendez-vous qu’ils ont eu avec Griffin et Peter. Une super soirée, le lieu du double rancart était chez Grace et ils avaient tous passé un super moment, Grant a eu le cœur briser par Ashley et il n’a pas envie de se faire à nouveau piétiner cependant il mourrait d’envie de revoir Grace depuis ce fameux rendez-vous

Grace: Hey ! Je suis contente que tu sois venue
Grant: C’est sympa de te revoir pour moi aussi
Grace: C’est sympa de te revoir pour moi aussi
Grant: Alors Jack vit toujours dans la maison des invités avec Tom ?
Grace: Ouais
Grant en baissant les yeux: C’est dommage
Grace: Pourquoi ?
Grant: Parce qu’évidemment si tu l’aimais assez pour coucher une fois avec lui tu l’aimes probablement encore assez pour couchez avec lui. Je viens de me faire piétiner et je ne veux pas que ça recommence. Tu vois ce que je veux dire ?
Grace en posant sa main sur l’épaule de Grant: Je vois ce que tu veux dire. Qui te l’as dis ?
Grant en regardant la main de Grace: Griffin. Med Camp ?
Grace: Oui. Comment tu le sais ?
Grant: Et toi comment tu le sais ?
Grace: J’y suis allée, je veux être médecin
Grant: J’y suis allé, je veux être médecin
Grace and Grant: Incroyable
Grace: Tu étais dans quelle section ?
Grant: Je suis un peu gêné de l’avouer, obstétrique
Grace: Oh. J’étais dans la médecine des sports
Grant: Je vois, Jack
Grace: Oui mais je vais changé cet été
Grant: Oui moi aussi. Ce sera quoi cette fois ?
Grace: Je n’ai pas encore décidé
Grant: Wow. Mec Camp sans blague. On y était tout les deux et on ne c’est même pas remarqué
Grace: Dis-moi, tu t’es inscrit en obstétrique pour y rencontrer des filles ?
Grant: Ouais. Je ne sais pas pourquoi je pensais que ça me rendrais plus sexy. E toi, tu avais un réel intérêt pour la médecine des sports ?
Grace en voyant Connor avec un verre à la main: Euh, pas vraiment non. Pas un intérêt durable en tout cas. Grant tu m’excuses faut que j’ailles voir un ami
Grant: Pas de soucis

Grace se leva et elle alla à la rencontre de Connor qui était assit sur un fauteuil avec un verre à la main, il n’avait pas envie de venir mais son frère et Caroline l’ont carrément sortit de force de la maison. Le jeune Lockwood n’était pas de super humeur depuis quelques jours faut dire aussi que le faite que Jenny soit toujours en ville ne l’aide pas, ça l’inquiète et il aimerait bien se cloîtrer dans sa chambre jusqu’à ce qu’elle parte

Grace en arrivant vers Connor: Salut Connor
Connor: Salut Grace
Grace: Je savais pas que t’étais un ami de Ben
Connor: C’est pas le cas, je le connais de nom c’est tout
Grace: Apparemment lui il t’a invité puisqu’il t’a invité
Connor: C’est vrai que ses amis Alice et Henry m’ont invité mais c’est surtout mon frère et Caroline qui m’ont sortit de force de la maison
Grace: Oh
Connor: Finalement c’est peut être pas une si mauvaise idée pour moi de mettre le nez dehors
Grace: T’as des soucis ?
Connor: Si on considère que mon ex soit au ville c’est avoir des soucis alors oui j’en ai
Grace: T’as peur d’elle à ce point ?
Connor: J’ai pas peur d’elle mais disont que je ne préfère pas tenter le diable au sens figuré bien sur. Entre elle et moi ça peut facilement déraper et je ne veux pas recommencer avec elle, le passé c’est le passé
Grace: Je vois
Connor: Non Grace tu ne vois rien du tout. Si tu crois que ce que t’as vécu avec Jack est compliqué tu n’as pas la moindre idée de ce que peut être une relation compliqué
Grace: Je n’ai pas dis ça
Connor: Bien
Grace: Sinon j’éspère que t’as pas vider le bar de monsieur Boykewich
Connor: Non. T’inquiète c’est du coca
Grace: Et t’as rien mit d’autre dedans ?
Connor avec une point de sarcasme: Tu me prends pour qui, si je veux un vrai verre je l’aurais sans le dissimuler miss détective
Grace: Tu sais pas que c’est interdit pour les mineurs
Connor: Je m’en contrebalance si tu veux vraiment le savoir
Grace: Connor
Connor: Quoi je te choque peut être ?
Grace: Je dirais que tu me surprends
Connor: Que veux-tu j’suis remplit de mystère Grace. Tu m’excuses je viens de voir quelqu’un avec qui j’aimerais parler
Grace: Jenny ?
Connor: Non, April
Grace: C’est qui ?
Connor en se levant: C’est pas tes affaires miss détective

Sur ses propres paroles Connor planta Grace pour se diriger en direction d’April, il là pourtant vu ce matin même, à vrai dire ils ont fait plus que ce voir. Les deux adolescents ont fait une viré en voiture et ils sont aller voir un film au cinéma, ils ont même été manger au macdo après le film. Grace quand à elle et bien elle retourna vers Grant et elle discuta à nouveau avec lui avec Grant. Ashley était accompagné d’une jeune fille qui souhaitait voir Ben Boykewich et afin laisser Griffin et Peter discuter, elle trouva Ben qui discutait avec Tom

Ashley: Ben voici Hayley. Hayley voici Ben Boykewich
Hayley: Bonjour Ben Boykewich
Kellan en arrivant vers Ashley: Salut Melle sarcasme
Ashley: Je te retourne le compliment Mr sarcasme
Ben: Désolé je suis pas intéressé
Hayley en s‘en allant: …..
Ashley: Hey tu pourrais être un peu plus sympas
Kellan: C’est vrai, c’est pas cool ça
Ben: Désolé mais la seule que j’aime et la seule qui m’intéresse c’est Amy
Ashley: Bah j’ai un scoop pour toi, Ricky est allé voir Amy à New-York
Ben & Adrian en se levant: Quoi ?
Ashley en regardant Kellan: Oupps. Je suis nul aux fêtes
Kellan: Hey c’est pas ta faute Ashley
Ben méchamment: Elle aurait mieux fait de se taire dans ce cas là
Kellan: Elle là pas fait exprès alors du calmes
Ben: Elle a toujours soutenu Ricky
Kellan: A ce que je sache c’est toi qui a brisé le cœur d’Amy pas Ashley alors c’est pas la peine de passer ta frustration sur elle
Ben: Tu te prends pour qui toi
Kellan sérieusement: Pour l’ami d’Ashley et je te conseille de te calmer Ben
Ben: Mêle toi de tes affaires
Kellan: Justement ça me concerne, Ashley est mon amie idiot
Ashley: Okay on se calme les garçons. Ben je suis vraiment désolé, je voulais pas le dire à voix haute mais c’est sortit tout seul
Kellan en s’adressant à Ashley: Viens on va laisser monsieur déprime tout seul, ça vaut mieux
Ashley: Oui probablement
Kellan: Alors ta journée ?
Ashley: Sympa et toi
Kellan: Moi supper j’ai fais la baby sitter pour ma nièce, on a fait des dessins, on est allée au zoo et au parc d’attractions
Ashley: Tu t’es bien amuser on dirait ?
Kellan: Oh oui
Ashley: Dis comment t’as su pour la fête ?
Kellan: J’ai croisé Jérémy au parc d’attraction et il m’a dit que Ben fesait une fête, j’ai aussi reçu un textos de Ben
Ashley: Okay

Kellan et Ashley continuaient de discuter autour d’un verre d’orangina, le plus surprenant c’est que parmi les êtres les plus insociable et les plus renfermés au monde ces deux jeunes là discutent comme si ils se connaissaient depuis toujours alors que ce n’est pas le cas, Kellan n’a emménager en ville que depuis peu de temps avec sa famille.


New-York/Appartement d’Amy


Le lendemain matin, Amy c’est levé tôt pour nettoyer et tout ranger afin que tout soit prêt avant que Ricky n‘arrive. Tout à coup la sonnerie de l’interphone dans l’appartement retentissa, ça y’est c’est lui il est là. Amy répondit à l’interphone et lorsqu’elle reconnut la voix de Ricky elle lui ouvrit en appuyant sur le bouton. Amy était beaucoup plus anxieuse qu’elle ne pensait l’être, elle ouvrit la porte d’entrée mais elle n’eu pas à patienter longtemps que Ricky soit là car il arriva au bout de quelques secondes. Les deux adolescents se retrouvaient l’un en face de l’autre, Amy était vraiment heureuse de le voir même si elle était anxieuse. Ricky avait un sac à dos qu’il portait sur son épaule. Les deux adolescents restèrent silencieux jusqu’à ce qu’Amy brisa le silence

Amy: Bienvenue à New York. Entres
Ricky en entrant: Merci
Amy en refermant la porte derrière lui: De rien
Ricky: C'est sympa ici
Amy: Ouais ça l’est. Alors, comment c‘est passé ton vol ?
Ricky: C‘était bien. J'ai dormi tout le trajet
Amy: Donc tu n’es pas fatigué ?
Ricky: Non, je ne suis pas fatigué
Amy: Nous devrions aller à ton hôtel

L’hôtel dans lequel Ricky a prit une chambre pour le week-end était seulement à quelques rues de l’appartement d’Amy ce qui est très pratique avouons-le. Ricky avait réservé une chambre après avoir fait sa réservation pour l’avion, donc après avoir obtenu l’accord des parents d’Amy et surtout leur avoir fait une promesse. Il leur a promit qu’il en ferait rien d’ailleur ça ne lui est même pas venu à l’esprit, d’un autre côté il y a deux ans ça ne lui était pas venu à l’esprit non plus de coucher avec Amy au camp de musique cependant Ricky est différent de celui qu’il était il y a deux ans, tout ce qui c’est passé avec Amy et Adrian lui a fait comprendre beaucoup de chose

Ricky: Où bien je pourrais y aller seul. J’en profiterais pour prendre une douche et me changer et je reviendrais dans une heure où deux
Amy: Ouais, on pourra aller prendre un p‘tit déjeuner ensuite. Je prends toujours le petit déjeuner dans ce p‘tit restaurant au coins de la rue. Toutes les filles du programme y mangent, tout ceux qui y travaillent nous appellent les petites mamans Ricky: ….
Amy: Où alors tu peux prendre ta douche ici, j’ai une très belle douche et une beignoire
Rick: Je peux faire ça oui, je crois
Amy avec enthousiasme: Ce serait plus rapide. Ensuite je te montrerais New York
Ricky: … Je ne suis pas venu ici pour voir New York. Je suis venu ici pour te voir toi Amy

Ce n'était pas du tout la réponse qu’Amy s’attendait à entendre de la bouche de Ricky et elle ne savait pas comment réagir. Ricky avait vraiment le dont de là surprendre comme par exemple venir ici à New-York, Amy avait déjà été très surprise à ce qu‘il vienne mais elle n’avait pas dit non d’où le pourquoi Ricky est ici mais là face à ce qu’il venait de lui dire la jeune adolescente ne savait pas quoi lui répondre alors elle décida de détourner la conversation

Amy: J’ai un peu faim, tu as faim ?
Ricky: Oui mais après avoir prit ma douche et mettre changer
Amy: Oui après avoir prit ta douche et t’être changer. Tu m’as…..John me manque beaucoup
Ricky: Tu lui manque aussi mais il est tellement occupé à courir partout
Amy: J'espère qu'il va bien là bas sans toi
Ricky: Oui il va très bien, ne t’en fais pas

……………

Ricky en enlaçant Amy: C'est vraiment super de te voir Amy, tu m’as manqué
Amy en enlaçant Ricky: Toi aussi, Ricky, toi aussi

Un quart d’heure plus tard Ricky était prêt, il avait prit sa douche dans la salle de bain d’Amy et a également changer de vêtements. Depuis dix bonne minutes Ricky et Amy se fixaient les yeux dans les yeux sans prononcer le moindre mot, un silence pesant c’était installer entre les deux adolescent, Ricky n’était pas tès à l’aise quand il y avait des silences mais d’un autre côté il n’est pas non plus un grand bavard seulement il était bien trop heureux d’être là avec Amy qu’une météorite pouvait bien s’abattre sur lui que ça lui était complètement égal

Amy: On devrait aller déjeuner
Ricky nerveusement: Oui on devrait le faire………. Déjeuner je veux dire
Amy: Oui j’avais compris
Ricky en souriant à Amy: Vraiment ?
Amy en souriant à Ricky: Oui

Ils se regardèrent de nouveau mais avec un petit sourire au coins des lèvres puis Ricky s’approcha d’Amy et il l’embrassa. Amy ne s'attendait pas vraiment à ce que cela se produise à nouveau mais elle ne là pas repousser comme la dernière fois sauf que là elle l‘embrassait elle aussi sans ressentir la moindre culpabilité envers quique se soit. Tout en l‘embrassant Amy glissa ses doigts fin dans les cheveux brun de Ricky ! Le baiser n’a pas duré longtemps mais ils ont aimé chaque seconde qu‘il a duré. C‘était la troisième fois qu‘elle l‘embrassait mais sur les trois fois deux de ses baiser ont été désiré et voulu. Elle avait oublié à quel point il était charmant, à chaque fois qu’il l’embrassait il fesait naître en elle une étincelle que Ben n’a jamais su faire, en tout cas elle n’a jamais ressentit ce genre de sentiment avec lui, l’impression de recevoir une décharge électrique qui vous travers le corps sauf que ça n’a rien de douloureux bien au contraire

Après ce baiser Ricky et Amy s’éloignèrent l’un de l’autre sans oser parler de ce qui venait de se passer de peur de briser la magie du moment, c’était vraiment parfait. Suite à ce baiser ils sont descendu prendre le petit déjeuner dans ce petit restaurant dont Amy avait parler à Ricky et ils sont ensuite retourner à l'appartement d’Amy.

Quelques heures s’écoulèrent et vers midi Amy se fit livrer pour elle et Ricky un repas chinois, le repas ne tarda justement pas à arriver d’ailleurs à peine arriver Amy et Ricky se mirent à table aussitôt. Amy adore les repas chinois seulement chez elle n’a que rarement l’occasion d’en manger, Ricky quand lui ce n’est pas son repas préféré mais c’est plutôt bon à manger mais tout comme Amy il n’a pas l’occasion d’en manger

Amy: Je trouve qu’il mette pas assez de porc mushu
Ricky: Je mange pas trop de porc
Amy: Pourquoi ? Tu es juif ?
Ricky: A moitié, mon père. Il nous battait comme des malade ma mère et moi mais il ne mangeait jamais de porc
Amy désolé pour Ricky: Oh Ricky je suis désolé. Ton enfance a été si terrifiante
Ricky: N’est pas pitié de moi Amy, je n’aime pas qu’on est pitié de moi. Je n’ai rien avoir avec mes parents
Amy en riant: Moi non plus
Ricky en riant: ……
Amy: Pourquoi tu ris ?
Ricky: Parce que je vis avec eux depuis deux semaines
Amy en riant: Oh
Ricky: …..
Amy: Tu sais je ne te prenais pas en pitié
Ricky: C’est oublié, je n’aime juste pas en parlé c’est tout
Amy: D’accord

Amy se rendait à présent compte qu’elle n’avait jamais vraiment parlé avec Ricky, après le camp de musique ils n’ont jamais vraiment eu la chance de parler à nouveau ce qui est en partie de la faute d’Amy parce qu’elle lui en voulait, elle le détestait à un point qu’elle fesait tout pour l’éviter et puis Ben était sans cesse là coller à elle alors aurait-elle pu discuter avec Ricky sachant qu’il était toujours là mais cette époque ça lui convenait seulement Amy a changé, elle a murit et elle a apprit à faire confiance à Ricky en devenant amis avec lui petit à petit. Parfois elle se demande ce qui serait arriver si Ben et Adrian n’avaient pas été avec eux dès le début, les choses auraient-elles pu être différentes ?

Après le déjeuner, Amy et Ricky sont allées s’asseoir sur le canapé et ils ont continuer de discuter, ils en sont venu à parler des films qu’ils aimaient tout les deux. Au début ils ont commencé à croire qu’ils n’aimaient pas les mêmes films et puis ils se sont rendu compte qu’il y avait un film qu’ils aimaient tout les deux ainsi que la même scène, ils en ont finit pas en rire. Les heures passèrent, Amy finissa par s’allonger sur le canapé et Ricky finissa pas s’asseoir par terre

Amy: J’arrive pas à croire qu’elle t’es embrassé
Ricky: Je ne l’ai pas repoussé tu sais donc tu peux m’en vouloir
Amy: Mais je t’en veux, pourquoi il a fallu que ce soit elle ?
Ricky: Je ne sais pas, c’est arrivé et je m’en excuse Amy, je suis désolé
Amy: Est-ce que t’as ressentis quelque chose ?
Ricky: Des regrets et un p’tit quelque chose
Amy: Ricky
Ricky: Je suis un mec Amy, évidemment que j’ai ressentis quelque chose mais tu as raison je n’aurais pas du. J’aurais du dire non, je m’étais pourtant juré ne plus te blessé
Amy surprise: Pourquoi t’es tu fais une tel promesse ?
Ricky: Premièrement je t’ai suffisamment fait de mal au camp de musique et parce que je tiens à toi, tu es celle dont je me soucis le plus après John
Amy: Je sais pas trop quoi dire
Ricky: Alors ne dis rien.
Amy: …
Ricky en se levant: Bon je devrais y aller, il se fait tard
Amy déçue: Pourquoi ?
Ricky: Il est tard et j'ai dit à tes parents qu’on ne ferait rien
Amy: On ne fait rien
Ricky: Quand pourrons nous faire quelque chose ? Est-ce qu‘on pourra recoucher ensemble un jour ?
Amy en se levant: Woah la conversation dérive beaucoup

Amy ne s’attendait pas à ce que Ricky lui demande quelque chose comme ça mais fallait bien que ça arrive un jour où l’autre. Lorsqu‘elle était avec Ben Amy n‘a jamais songer à coucher avec lui contrairement à Ben qui lui attendait que ça d‘ailleurs il pensait même que vu qu‘Amy avait déjà fait l‘amour elle serait plus disposer à le faire avec lui mais il c‘est complètement planté d‘ailleurs si il détestait autant Ricky au début c‘est parce qu‘Amy avait pardu sa virginité avec lui et bien sur aussi parce qu‘elle portait l‘enfant de Ricky

Amy: Je ne sais pas si on pourra recoucher ensemble un jour. Pourrais-tu ne pas coucher avec toutes les filles que tu rencontres ?
Ricky: J’y travaille
Amy: Donc tu couches toujours à droite et à gauche
Ricky: Je couche toujours à droite et à gauche
Amy: Eh bien, si jamais tu veux recoucher avec moi encore une fois tu devras arrêter de coucher à droite et à gaucher
Ricky: Je vais arrêter

Amy dans ses pensées: Je ne peux pas dire si il est sérieux où si il dit ça comme ça, qu’il dit qu’il va arrêter mais qu’il ne le fait pas une fois de retour à Seattle

Amy: Ricky c'est une chose de le dire mais c'est une autre chose de le faire et ça ne devra être qu‘avec moi. Je veux une relation exclusive et même là je voudrais que tu te fasses testés pour le VIH et tout le reste avant de coucher avec toi et je veux aussi utiliser des préservatifs
Ricky sur la défensive: Et bien je ne voudrais pas que tu prennes la pilule
Amy: Je prends la pilule
Ricky très confus. «Pourquoi ? Pourquoi prends-tu la pilule ?
Amy: A cause de toi. Parce que je sais ce qui peut arriver et il est hors de question que ça arrive involontairement de nouveau

Bien qu’Amy ne blâme pas Ricky pour ce qui est arrivé au camp de musique en tout cas plus elle ne veut pas avoir un deuxième enfant involontairement. Le jour où elle voudra un autre enfant elle voudra le vouloir, être marié, avoir une maison et un travail ce qui ne sera certainement pas avant de très longues années. Suite aux dernières paroles d’Amy Ricky avait l'air vraiment mal quand elle a dit qu‘il était hors de question qu‘elle est un autre enfant involontairement. Amy n’avait jamais pensé que Ricky puisse se reprocher ce qui est arriver au camp de musique. Sans rien dire le jeune adolescent se rasseya sur le canapé, Amy alla s’asseoir à côté de lui

Ricky: Donc, tu dis qu'un jour vous aimeriez avoir d’autres d'enfants ?
Amy: Je ne sais pas mais c‘est sur que j‘aimerais que les choses soit différentes
Ricky: Différentes comment ?
Amy: J‘aimerais avoir un travail, une maison et être mariée avant…. Ne te méprends pas j‘aime John, j’aimerais qu’on soit plus âgés, mais on ne l‘est pas. Je l'aime tellement que c'est fou. Il est si mignon, tu ne trouves pas ?
Ricky: Évidemment qu’il est mignon, c’est mon enfant, je suis mignon
Amy: Nous sommes une famille mignonne ….. Non pas une famille mais quoique nous soyons
Ricky: Que veux-tu qu’on soit ?

Amy dans ses pensées: Je suppose que la question était inévitable mais je ne sais vraiment pas quoi lui répondre


Amy: Je ne sais pas, je n'ai vraiment pas
Ricky: Moi non plus. John a plus d'un an, il marche. Peut-être qu’on devrait décider
Amy: Peut être oui. Tu sais qu’il bizarrement
Ricky en riant: Il court bizarrement
Amy: Tu crois vraiment qu’on doit décider ce soir là toute de suite
Ricky: Non pas tout de suite ni ce soir mais on devrait
Amy: D’accord mais tu sais ce que je veux Ricky
Ricky: Une relation exclusive
Amy: Oui
Ricky: Je ne sais pas si je suis prêt
Amy: Comme tu l’as dis on décidera rien ce soir
Ricky: Okay, bon je devrais vraiment y aller
Amy: T’es pas obligé

Amy dans ses pensées: Je ne sais pas pourquoi mais une partie de moi ne veut vraiment pas qu'il parte

Amy: Tu poux rester ici si tu veux. Je veux dire c’est pas la première fois qu’on dort ensemble dans la même pièce sans qu’il ne se passe rien
Ricky: Ouais

Ricky hésita durant quelques secondes puis il a finalement accepté de rester, Amy avait raison après tout. Ils ont passé plusieurs nuit ensemble sans qu‘il ne se passe quoique se soit comme par exemple après la naissance de John, les vacance d‘été qui ont suivit la naissance de John Ricky a dormit plusieurs nuits chez les Juergens et il ne c‘est jamais rien passé, il y a aussi eu le soir de l‘anniversaire de John. Amy a passé la nuit chez Ricky avec John et il c’est également rien passé là bas. Ce n’était pas nouveau pour eux

Le lendemain, Ricky et Amy ont encore parlé et ce toute la journée jusqu’à ce que Ricky ne reprenne l’avion pour Seattle, les deux adolescents n’avaient jamais autour disculpé l’un avec l’autre. Avant de partir Ricky et Amy se sont mit d’accord sur le faite de garder pour eux tout ce qui s'est passé entre eux ce week-end, personne ne saurait qu‘ils se sont embrassé et encore moins ce qu‘ils se sont dit. De toute manière il n’ n'y avait vraiment rien à dire, de plus ce sont leurs affaires et ça ne regarde qu’eux et personne d’autres et Amy est entièrement d'accord. Ricky vient tout juste de partir mais le plus bizarre dans tout ça c’est qu’il lui manque

_________________




Connor was born to fight evil forces, he was born of the union of two vampire and his destiny is to become a champion, the savior of mankind but also a glimmer of hope for the new generation

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oth-rpg.pro-forums.fr
Mel23
Admin
avatar

Messages : 1251
Date d'inscription : 25/07/2010

MessageSujet: Re: All Things Happen For A Reason [TERMINER]   Sam 14 Jan - 2:57

CHAPITRE 14






Amy, Noah, Adrian
Connor, Madison, Jack,
Bunny, Ricky, Ben,
Kellan, Ashley,Georges,
Molly, Lynn, Christina,
Megan, Anne et Karlee



New-York/Appartement d’Amy


Apparemment même si Ricky et Amy c’était mit d’accord pour garder pour eux ce qui c’est passer durant le week-end il n'a pas fallu longtemps avant que tout le monde apprenne que Ricky est venu à New-York et qu‘il a vu Amy. Cette dernière ne sait pas qui a vendu la mèche cependant elle pensait que c‘était probablement Ashley car elle et sa famille sont les seules qui soient au courant que Ricky devait venir mais bon ça n'a pas vraiment d'importance. Dès lundi Amy reçut un texto de Lauren, décidément ça va aussi vite que le téléphone arabe, d’un autre côté c’est assez difficile de garder un secret peut importe si Amy est à New-York


De: Lauren

Alors Ricky venu te voir? Raconte-moi tout !



Amy pensait qu’il ne valait mieux pas qu’elle réponde, en tout cas c’est-ce qu’il y a de mieux pour elle donc elle décida de ne pas répondre au texto de Lauren seulement quelques secondes plus tard Amy reçu un autre texte, cette fois c’était Madison. Décidément elles se sont donné le mot aujourd’hui où quoi ? D’un autre côté Lauren et Madison se disent et disent tout, la preuve ce sont elles qui ont vendu la mèche sur la grossesse d’Amy quand cette dernière leurs avait dit qu’elle était enceinte de Ricky il y a plus où moins deux ans


De: Madison

Ricky est venu te voir à New-York, Lauren me là dit

Comment c‘était ? As-tu couché avec lui ? Est-ce que vous avez fait quelque chose? Donne nous plus de détail Amy besoin de détails!


De: Amy

C’était bien


De: Madison

Dis moi juste quelque chose, n’importe quoi


De: Amy

Bon d’accord, Ricky a dormit chez moi au lieu de dormir à son hôtel. On a juste dormit dans mon appartement alors ne va pas chercher plus loin



Amy avait finalement décidée de répondre à ses amies où plutôt à Madison, elle n’avait pas donner de détails, pas même à ses meilleurs amies. Ça ne regardait personne et elles n’avaient pas besoin de savoir ce qui c’est réellement passe entre elle et Ricky d’ailleurs Amy ne sait pas trop pensé de ce qui c’est pensée Ricky et elle alors ça servait à rien de dire qu’ils c’étaient embrassé. De plus Amy sait très bien que Madison et Lauren sont incapable de garder un secret, si elle leur avait dit tout le monde le saurait en même pas cinq minutes. Là elle ne risquait pas grand-chose à révéler que Ricky a dormit ici plutôt qu’à l’hôtel

Aujourd’hui‘hui c‘était pas un jour ordinaire, c’était l’anniversaire d‘Amy mais personne ne semble s‘en souvenir. Ils sont tous plus intéressé de savoir ce qui c‘est produit pas produit avec Ricky que de se rappeler qu‘Amy a dix sept ans aujourd’hui‘hui. Tout à coup Amy reçut un appel, la jeune adolescente baissa les yeux afin de voir qui était son correspondant et là elle vit le nom de Noah Salvatore s‘afficher sur l‘écran, Amy décrocha et elle répondit:

Amy: Salut Noah
Noah: Bonjour Amy, bon anniversaire
Amy: Merci. Alors tu t‘en ai souvenu
Noah: Évidement, quel ami je ferais si j‘oubliais l‘anniversaire de ma meilleure amie
Amy: Le même, ça n’aurais rien changé Noah
Noah: Si ce n’est que je m’en voudrais terriblement
Amy: Ça n’aurait pas été grave tu sais, tu es le seul pour l’instant
Noah: Vraiment ?
Amy: Ouep
Noah: Et tes parents ? Et Ashley
Amy: Ils ont du oublier
Noah: Des parents ne peuvent pas oublier l’anniversaire de leurs fille
Amy: Faut croire que oui
Noah: Et Madison et Lauren ?
Amy: Elles aussi, visiblement elles sont plus intéressé de savoir ce qui c’est passé avec Ricky ce week-end que de se rappeler que c’est mon anniversaire
Noah: Je vois
Amy: J’suis étonnée que tu ne m’es pas encore la question
Noah: Quel question ?
Amy: Fais comme si tu savais pas
Noah: Quoi que Ricky a passé son week-end avec toi à New-York ?
Amy: Oui. Tout le monde est déjà au courant et ils veulent tous savoir ce qu’on a fait où pas fait
Noah: Vendredi soir Ben a fait une fête chez lui pour fêter la fin des cours et lors de cette fête Ashley a dit à Ben que Ricky partait à New-York pour te voir
Amy: Je m’en doutais un peu tu sais
Noah: Elle ne l’a pas fais exprès, c’est sortit tout seul
Amy: Je me doute bien qu’elle ne la pas dit pour blesser quique se soit
Noah: Tu lui en veut pas alors ?
Amy: Non, ce n’est pas important Noah
Noah: Si tu le dis
Amy: N’empêche que je suis étonnée que tu ne m’es pas encore demandé si on avait fait quelque chose Ricky et moi
Noah: C’est simple ça me regarde pas. Tu sais que je suis pas du genre à me mêler de ce qui ne me regarde pas et là en l’occurrence c’est le cas
Amy: J’apprécie Noah
Noah: Mais de rien Amy
Amy: En parlant d’anniversaire comment c’est passé le tiens ? Tu m’avais dis que tu voulais rien faire
Noah: En effet, je voulais que ce jour s’écoule rapidement et passer au jour suivant mais mon frère avait d’autre plan
Amy: Damon a toujours des plans
Noah en souriant: C’est vrai, bref il m’a traîné de force du manoir pour une viré entre mec et on a été fêté mon anniv au resto
Amy: Et Eléna elle était là ?
Noah surpris: T’es au courant pour Eléna ?
Amy: Madison et Lauren me l’ont dit
Noah: Je vois, et pour répondre à ta question oui Eléna était là
Amy: Donc c’était une bonne journée
Noah: Assez oui. Sinon comment ça se passe pour toi à New-York
Amy: Bien
Noah: Il te reste deux semaines si j’ai bonne mémoire
Amy: En effet oui
Noah: J’suis désolé Amy mais faut que j’y aille
Amy: Pas de soucis, on se voit à mon retour ?
Noah: Oui bien sur
Amy: A bientôt Noah et encore merci d’avoir appelé
Noah: Y’a pas de quoi, à bientôt Amy

Sur ses belles paroles les deux adolescents raccrochèrent en même temps, Noah avait pas grand-chose à faire si ce n’est d’aller remplir le frigo car ce dernier commençait sérieusement à se vider, son frère lui avait laisser de l’argent sur le comptoir de la cuisine prévu à cet effet. Il y avait suffisamment de billet pour nourrir tout en un régiment mais avant de sortir du manoir et de se diriger vers le supermarché du centre ville Noah rédigea une liste de courses car il y a encore pas mal de trucs dans les placard, il nota juste ce qu’il fallait prendre et avec les sous qui resteront ce sera pour la prochaine fois. Pas besoin de remplir le cadis à rabord alors qu’il y a encore plein de chose à manger au manoir, ce serait de l’argent foutu en l’air. De ce côté-là les frères Salvatore n’ont aucun soucis à se faire, ils riches comme crésus et bien plus du à l’héritage de leurs parents et de leurs oncle et c’est sans compter sur Damon qui travail pour subvenir à leurs besoin, le nom des Salvatore est réputé dans le monde entier et c’est pas pour rien

Amy quand à elle venait de reposer son portable sur son lit quand tout à coup ce dernier se mit à sonner, la jeune adolescente regarda qui était son correspondant et elle fut vraiment surprise de voir qui c’était: Adrian. C’est vrai qu’Amy et elle ont décidé d’essayer d’être amies, de vrais amies mais n’empêche que ça la surprenait que cette dernière l’appelle. Amy est sûr qu'Adrian ne l’appelle pas pour lui souhaiter un joyeux anniversaire, à vrai dire elle croit savoir la raison de son appel

Amy: Bonjour Adrien,
Adrian: Bonjour Amy
Amy: Quoi de neuf ?
Adrian: Rien, la routine
Amy: Alors, que me vaux cet appel si matinal ?
Adrian: Je voulais juste dire salut et de savoir comment tu allais
Amy: Merci, Adrian. Je vais bien et toi ?
Adrian: Tu me demandes comment je vais ?
Amy: Oui
Adrian: Vraiment? J'aurais pensé Ricky te l’aurait dit ce week-end comment je sais qu‘il est venu te voir
Amy: Nous n'avons pas vraiment parler de toi et on avait pas vraiment le temps
Adrian suspicieuse: Pourquoi ça ?
Amy: Il était ici seulement pour un jour et demie et nous avons discuter de beaucoup de choses
Adrian: Comme ?
Amy: De John. Alors, comment te sens-tu
Adrian: Comme je l’ai dis à Ricky quand il est venu la semaine dernière je me sens bien
Amy: Plus de nausées matinal ?
Adrian: Non. Tu sais Ben était vraiment dans tout ses états d’apprendre de la bouche d’Ashley que Ricky venait à New York pour te voir sans lui dire parce qu’il t’aime vraiment, il t’aime toujours tu sais……. Ben
Amy: Ben est quelqu’un de bien et je suis sûr qu'il fera un très bon père
Adrian: Je sais. Tu sais, mon père veut vraiment nous marier. Je veux dire c’est complètement dingue, Ben et moi mariés! Je veux dire tout le monde sait qu'il t‘aime toujours, il t’a toujours aimé tout comme Ricky et moi

Ce que dit Adrian n’est pas vraiment vrai, Ricky et elle n’étaient pas vraiment amoureux sinon il ne l’aurait pas trompé à tout bout de champ. Ricky et Adrian étaient ensemble sans vraiment l’être et puis c’est devenu sérieux mais dans le dos de l’autre ils se trompaient mutuellement, on ne peut pas dire qu’ils s’aimaient vraiment. Il existe un proverbe qui dit que deux personnes sont fait l’une pour l’autre si elles font de l’autre quelqu’un de meilleur, Adrian ne fait pas de Ricky quelqu’un de meilleur et lui non plus ne fait pas d’Adrian quelqu’un de meilleur, à vrai dire ils se font plus de mal qu’autre chose. Bref Amy décida d‘être aussi honnête que possible envers Adrian

Amy: Tu sais les bébés ont une façon de rendre les relations meilleur si tu veux qu’une relation change où non
Adrian: Qu'entends-tu par là ?
Amy: Je veux dire que certaines choses arrivent parce que c’était prévu dans le grand dessin universel. Les bébés naissent, ils grandissent et les parents grandissent également
Adrian sur la défensive: Es-tu en train de me dire que j’ai besoin de grandir ?
Amy: Non pas du tout, c’est pas ce que j’ai dis. Ne le prends pas mal Adrian, je veux vraiment qu‘on soit amies. Je pense que nous pouvons être de bonne amies, tu sais c‘est très difficile d'avoir un bébé au lycée, tes amies ont tendance à s’éloigner quand tout à coup elles apprennes que tu vas avoir un enfant. Pour ma part j’ai eu de la chance de côté-là mais il y a deux ans j’aurais aimé avoir une amie qui a vécu l’expérience d’avoir un bébé au lycée
Adrian: Nous avons toutes les deux couchés avec Ben et Ricky
Amy: En faite je n’ai jamais couché avec Ben
Adrian: J’avais oublié, en tout cas il m’a bien surpris Ben. Eh bien, il m'a surpris. C’était très amusant, je ne me suis jamais autant laisser aller ni autant m’être amusée de toute ma vie
Amy: Je ne pense pas que nous devrions parler de ce que vous avez fait, c’est personnel et privé
Adrian: Je dis juste que tu devrais peut être coucher avec Ben comme tu n’as pas d’expérience avec lui

Amy dans ses pensées: Et puis quoi encore, non mais ça va pas

Amy: Adrian, je ne pense pas que je vais à nouveau avoir des rapports sexuels avec quelqu'un avec qui je ne suis pas mariée
Adrian apeurer: Toi et Ricky vous ne pensez sérieusement pas à vous marier hein ? Vous ne vous êtes pas marier pas ce week-end ? Vous n’avez rien fait ?

Amy dans ses pensées: Décidément ça intéresse tout le monde ce qu’on a fait où pas fait ce week-end

Amy en riant: Adrian, Ricky et moi avons décidé de garder ce qui s'est passé ce week-end entre nous
Adrian: Mais tu vas le dire à Madison et Lauren, Madison le dira à Jack, Jack le dira à Grace, Grace le dira à Ben donc tu peux tout aussi bien me le dire
Amy en voulant changer de sujet: Pourquoi ne pas parler d'autre chose
Adrian sur les nerfs: Parce que je veux savoir ce qui se passe entre toi et Ricky, je pense que tu voudrais savoir ce qui se passe entre Ricky et moi
Amy: Non pas du tout, c’est entre Ricky et toi

Amy dans ses pensées: Même si au fond j’avoue qu’une partie de moi aimerait savoir surtout après ce qu’on c’est dit

Adrian en criant: Dis le moi
Amy ironiquement: Désolé, je ne peux pas mais c'était super de te parler, à bientôt

Sur ce Amy raccrocha, elle ne pouvait pas s'empêcher de rire de son désespoir du au faite que tout le monde veuille savoir ce qui c‘est passé entre Ricky et elle ce week-end, ils posaient tous les mêmes question. Le seul à n’avoir rien demander c’est Noah, d’un autre côté elle sait très bien que son ami n’aime pas se mêler des affaires des autres, donc ce qui se passe entre Ricky et Amy ça ne regarde qu’eux et personne d’autres


Seattle/Villa des Lockwood

Avec la fin des cours c’est le début des vacances pour les jeunes, Connor compte bien profiter au maximum de ses vacances et donc avec les beaux jours qui sont là le jeune Lockwood a l’intention de bien profiter de la piscine. Le jeune adolescent venait tout juste se réveiller, il avait vraiment pas les yeux en face des trous et pour bien se réveiller Connor décida d’aller piquer une tête dans la piscine, il enfila un short de bain et il alla plonger la tête la première dans le grand bassin des Lockwood. L’eau fraîche de la piscine lui fesait un bien fou et puis nager ça fait toujours du main, ça fait du bien au muscles du corps humain, tout à coup il entendit sa mère l’appeler

Mme Lockwood: Connor CONNNOR
Connor en sortant la tête hors de l’eau: Oui oui pas besoin d’hurler
Mme Lockwood: Faut croire que oui vu que tu ne me réponds pas
Connor ironiquement: J’avais la tête dans l’eau, j’suis pas un poisson j’te signal
Mme Lockwood: Vraiment très drôle
Connor: Bonjour à toi aussi
Mme Lockwood: Oui bonjour, bon tu peux me dire ce que tu fais
Connor: Ca se voit pas m’man, je pique une tête ça se voit pas
Mme Lockwood: A cette heure ci ?
Connor: Pourquoi pas ? Y’a pas d’heure particulière pour piquer une tête. En parlant de l’heure qui l’est toi tu devrais pas être à la maison à cette heure ci
Mme Lockwood: Je devrais en effet mais je peux travaillé d’ici
Connor sans vraiment le penser: Génial
Mme Lockwood: Tu pourrais mettre un peu plus de conviction dans tes propos
Connor: J’suis pas très éloquent le matin au réveil
Mme Lockwood: Je vois ça. Sinon est-ce que tu as eu ton frère dernièrement au téléphone
Connor: Ouais
Mme Lockwood: Comment va-t-il
Connor: Bien
Mme Lockwood: Continues
Connor: Il va bien point
Mme Lockwood: C’est tout ce qu’il t’as dis
Connor: Oui mais si tu veux en savoir plus t’as cas l’appeler toi-même
Mme Lockwood: Connor
Connor: Quoi je n’ai rien dit d’autre que la vérité, écoutes j’ai pas envie de jouer les médiateurs entre toi et Tyler, si tu veux en savoir plus que le strict minimum appelle le
Mme Lockwood: …..
Connor en soupirant: C’est pas vrai tu lui en veut encore ?
Mme Lockwood: C’est lui qui est partie
Connor: Il n’est pas partie à l’autre bout de la planète, il a juste déménager pour vivre avec sa copine
Mme Lockwood: J’estime qu’il est trop jeune pour se mettre en ménage avec sa petite amie
Connor: Il a dix neuf ans m’man, ce n’est plus un enfant il est adulte
Mme Lockwood: C’est pas la question
Connor: Bien sur que si, tu trouves qu’il est trop jeune pour s’installer avec Caroline
Mme Lockwood: Toi tu en penses quoi de tout ça ?
Connor: Que c’est leurs vies et que ça me regarde pas, si ils sentent prêt à vivre ensemble tant mieux pour eux. Le faite qu’ils vivent ensemble c’est pas la fin du monde
Mme Lockwood: Mais
Connor: Laisses moi finir mes longueur et j’arrive
Mme Lockwood: D’accord mais dépêches toi
Connor: Oui

Connor replongea sous l’eau et il fit deux allée retour dans la piscine en nageant le croll, il sait nager de différentes façon mais celle là est sa préféré. Le jeune adolescent portait des lunettes pour voir sous l’au, il n’aimait pas ne pas voir où est le mur de piscine car il pourrait facilement se cogner et il refuse d’ouvrir les yeux sans lunette dans l’eau car le clore ça pique vraiment les yeux. Après de allées retour dans la piscine Connor sortit du bassin en prenant appui sur le rebord de la piscine avec ses bras, le jeune Lockwood enleva ses lunettes et sa mère lui tendit une serviette de bain de couleur bleu marine

Connor: Merci
Mme Lockwood: De rien, ça t’as fais du bien
Connor en levant un sourcil: Hein ?
Mme Lockwood: De nager, ça t’as fais du bien ?
Connor: Euh oui. Ça m’a bien réveiller et en plus ça détends
Mme: Lockwood: Tu es stressé ?
Connor: Non. Autre chose ?
Mme Lockwood: Oui, ton déjeuner t’attends
Connor surpris: Tu m’as préparé mon p’tit déj ?
Mme Lockwood: Non Mariah te là préparé
Connor: Je me disais bien, toi et la cuisine ça fait deux
Mme Lockwood: Connor
Connor en souriant: C’est la pure vérité et tu le sais
Mme Lockwood: Bon j’ai encore du travail moi
Connor en riant: La vérité sort de la bouches des enfants

Mme Lockwood la mère de Connor retourna à l’intérieur tandis que le jeune adolescent regarda le plateau de son pt’tit déjeuner qui était poser sur la table de la terrasse tout en souriant, le jeune adolescent posa ses lunettes qu’il avait dans sa main sur la table et il s’asseya à table. Connor entama son p’tit déjeuner avec appétit, normal nager ça donne faim


Seattle/Les rues et ruelles

Dans le quartier où habite Grace Bowman un petit groupe d’adolescent qui discutaient au beau milieu du trottoir, en fait il ne s’agissait seulement de Jack et Madison. Jack savait que Madison savait probablement quelque chose à propos d’Amy et Ricky et Ben lui avait demander de se renseigner. Jack ne voulait pas au début mais Ben là tellement saouler qu’il a finit par céder, Madison était furieuse que Jack lui est demander de venir dans l’unique but de savoir si il y a eu un truc entre Amy et Ricky

Madison: J’arrive pas croire que t’es accepter
Jack: Je voulais pas mais Ben a tellement insister
Madison: T’aurais pu dire non
Jack: Je l’ai fais mais il m’a tellement saoulé que…..
Madison: Que t’as céder
Jack: Oui
Madison: C’est pitoyable Jack
Jack: Je sais, écoutes je te demandes pas de tout me déballer mais juste de me dire quelque chose que je pourrais dire histoire qu’il se calme un peu
Madison: Je peux pas
Jack: S’il te plais ?
Madison: Non
Jack: Ben va finir par devenir fou avec tout ça, déjà qu’il est furax que Ricky soit aller à New-York sans le lui dire
Madison: Si je te dis quoique se soit Amy va m’en vouloir
Jack: Juste un truc
Madison en capitulant: D’accord, ils ont dormit ensemble
Jack: Ils ont couché ensemble ?
Madison: Non
Jack: Mais tu viens de dire que…..
Madison: Ils ont dormit ensemble c’est tout ce que je sais
Jack: Mais tu ne sais pas si ils ont couché ensemble où pas ?
Madison: Non je ne sais pas. Attends regarde c’est Noah là bas
Jack: Et ?
Madison: Amy lui a sans doute dit quelque chose de plus. Hey Noah
Noah dans sa voiture: Salut
Jack: Salut
Madison: Salut. Dis t’as parlé à Amy récemment ?
Noah: Ouais pourquoi ?
Madison: Elle t’aurait pas dis des choses à propos d’elle et Ricky
Noah: Non, faut dire que j’ai pas demander
Madison: Pourquoi ?
Noah: Parce que ça me regardes pas, figures toi que contrairement à toi je ne cherche pas à connaître les moindre détails de la vie de ma meilleur amie
Jack: Ben aimerait savoir si il c’est passé quelque chose
Noah: Ben va avoir un bébé avec l’ex de Ricky alors franchement je vois pas en quoi ça le concerne ce qu’Amy et Ricky ont pu faire où ne pas faire
Jack: Il l’aime encore
Noah: Dans ce cas il aurait du réfléchir à deux fois avant de coucher avec Adrian
Madison: T’as une dent contre lui où quoi ?
Noah: Étant donner qu’à cause de lui Amy a énormément souffert oui, de toute manière je n’ai jamais été un fan de Ben
Jack: C’est mon ami
Noah: Tant mieux pour toi, mais moi j’suis pas ami avec lui
Jack: Ben a fait une bêtise c’est vrai
Noah: C’est plus qu’une bêtise, quand un enfant fait tomber un vase en verre par terre ça c’est une bêtise mais ce que Ben a fait c’est bien pire. Je ne le supporte pas mais alors vraiment pas
Madison: Pourtant t’était sympas avec lui non ?
Noah: Seulement pour Amy, c’était son copain
Jack: Bref Ben veut juste savoir ce qui c’est passé à New-York et comme Ricky ne veut rien lui dire
Noah: Mais j’en sais rien, t’es bouché où quoi. Bon faut que j’y aille
Madison: Mais….
Noah: J’ai des choses à faire, tchao

Sur ses paroles Noah retourna à sa voiture, il monta à l’intérieur, mit sa ceinture et il partit en direction du centre ville après avoir jeter un regard à Jack et Madison. Dans sa tête Noah compatissait pour Amy, pourquoi les gens veulent-ils toujours tout savoir, Ben pour être précis. De toute manière Noah n’a jamais apprécié Ben pour la simple et bonne raison qu’il se croit tout permis parce que son père est riche, même le boulot qu’il a il le doit à son père et non par ses propres moyens. Le jeune Salvatore aimerait bien travailler lui aussi mais Damon le lui a interdit tant qu’il est au lycée, une fois à l’université il pourra trouver un petit travail si il le souhaite mais pas maintenant, en bon grand frère Damon veut que son petit frère ne sombre pas en échec scolaire


Seattle/Boucherie Boykewich


Quelques heures plus tard en fin de journée…………


A la boucherie Boykewich il y avait une tension palpable entre Ben et Ricky, ça a été comme ça toute la journée, Ben en voulait terriblement à son soit disant ami Ricky que ce dernier soit aller à New-York pour voir Amy et qu’il ne lui est rien dit. Depuis que Ricky est renter Ben fait tout son possible pour que ce dernier lui dise ce qu’Amy et lui on fait et ce qu’ils se sont dit mais Ricky reste muet comme une carpe ce qui avait le dont d’énerver encore plus Ben, le silence de Ricky l’énervait au plus au point car il veut absolument savoir ce qu’Amy et lui se sont dit et surtout ce qu’ils ont fait seulement ça ne le regarde pas. De toute manière les principal intéresser ont décider de garder pour eux tout ce qu’ils se sont dit ainsi que ce qui c’est passé

Bunny: Bon qu’est-ce qui se passe les garçons ?
Ricky: Rien
Ben: Oui rien
Bunny: C’est pas l’impression que j’ai
Ben: Ricky est aller à New-York, il a vu Amy et il ne m’a rien
Ricky: Parce que ce ne sont pas tes affaires et ça ne l‘est pas toujours
Bunny: Ce ne sont pas les miennes non plus
Ricky en s‘adressant à Ben: De toutes manière j’ai pas à te dire tout ce que je fais ni que je vois
Bunny sévèrement: Je vous l’ai déjà dit à plusieurs reprises les affaires personnel n’ont pas leurs places ici. Je vous conseil de parler de tout ça dehors, où vous voulez mais en dehors d’ici si vous voulez garder votre emploi
Ben: Comment est censé parler de quoique se soit puisque monsieur refuse toute discussion
Ricky en haussant légèrement la voix: Tout ce qui concerne ce week-end en effet. C’est entre Amy et moi okay ?
Ben: Amy le dira à Madison, à Lauren où à Noah
Ricky: J’en doute
Ben: Je le sais qu’elel le fera
Ricky: Admettons que oui je vois pas en quoi ça te concerne
Ben: Madison le dira à Jack, Jack le dira à Grace qui me le dira à moi
Ricky: Mais moi je te le dirais pas
Ben en s’énervant: Pourquoi ?
Ricky en s’énervant: Parce que ça ne concerne qu’Amy et moi, on a décidé de garder pour nous ce qui c’est passé
Bunny: Je vous le redis une dernière fois, parlez en en dehors d’ici
Ben: Non pas tant qu’il ne me le dira pas
Ricky en lançant un regard à Ben: …..
Ben en se jetant sur Ricky: Dis le moi, dis le moi, dis le moi, parles
Ricky en repoussant Ben en lui donnant un coup de coude: Lâches moi
Bunny sévèrement: Tu es viré
Ben: On l’est tout les deux ?
Bunny: Non juste toi
Ben: Quoi ? Pourquoi moi et pas lui ?
Bunny: Tu viens de l’attaquer non ?
Ben en quittant la boutique: ……..
Ricky en posant son ballet contre la vitrine: …..
Bunny: Amy et toi vous vous êtes remit ensemble c’est ça ?
Ricky: Seulement si j’arrêtes de coucher à droite et à gauche et encore je ne suis même pas sur de ça

Bunny ferma la boutique quelques minutes après le départ de Ricky, ce dernier alla chercher John à la crèche de l’église pour le ramener à la maison où plutôt chez les Juergens, il n’avait parler à personne de son week-end à New-York et encore moins de ce qu’il se sont dit ni de ce qu’ils ont fait. Comme convenu le jeune adolescent a garder pour lui ce qui c’est passé avec Amy car ça ne regarde que cette dernière et lui-même


Seattle/ La fôret


Dans la forêt de Seattle se baladaient deux adolescents visiblement amis, l’un était un jeune garçon de dix sept ans aux cheveux brun et aux yeux brun et l’autre était une adolescente de seize ans. Il s’agissait de Kellan Matthews et Ashley Juergens, ils c’étaient croiser dans le quartier quand le jeune adolescent avait dit à son amie qu’il allait se promener en forêt Ashley c’est incruster ce qui ne gênait pas vraiment Kellan, après tout c’est juste une ballade, en cet instant précis les deux adolescents discutaient tout en se baladant

Kellan en marchant sur une brindille: Tout va bien ?
Ashley: Oui, pourquoi tu me dis ça ?
Kellan: Je sais pas, t’as l’air ailleurs
Ashley: C’est rien
Kellan: Si c’était rien tu ferais pas cette tête
Ashley: Je suppose que tu sais que Ricky est allé voir Amy à New-York
Kellan: Non, comment je le saurais
Ashley: Pratiquement tout le monde le sait
Kellan: Surement parce que les gens ne savent pas garder un secret
Ashley: Parce que toi tu peux ?
Kellan: Oui, quand je promets quelque chose je m’y tiens
Ashley: C’est honnorable de ta part
Kellan: Un promesse c’est une promesse
Ashley: Enfin bref depuis ce matin certaine personne n’arrêtes pas de me demander ce qui c’est passé entre Amy et Ricky
Kellan: Et ?
Ashley: Et j’en sais rien
Kellan: Dans ce cas dis leurs que t’en sais rien
Ashley: Mais je sens qu’il c’est passé un truc mais je sais pas quoi
Kellan: Personnellement je pense que ça ne regarde qu’eux, tu sais y’a un truc qui s’appelle vie privé
Ashley: Je sais et je tiens pas vraiment à savoir mais Ben oui
Kellan: Dis lui que tu ne sais pas, c’est la vérité en plus non ?
Ashley: Oui mais toi tu ferais quoi à ma place ?
Kellan: Rien du tout
Ashley: Rient du tout ? C’est ça ton conseil
Kellan avec les main dans ses poches: Oui
Ashley: J’appelle pas ça un conseil utile
Kellan: De toute manière tu ne peux pas empêcher les gens de parler donc laisse les parler et poser des question
Ashley: Mais…..
Kellan: Tôt où tard ils trouveront un autre sujet sur quoi blatérer et ils oublieront ta sœur et Ricky
Ashley: T’as probablement raison
Kellan: - On fait la course ?
Ashley en le regardant: J’suis pas douer en sport
Kellan: Aller s’te plais Ashley
Ashley: Okay mais ne triche parce que je suis une fille
Kellan: C’est pas mon genre et puis je suis sûr que je vais te battre
Ashley: Ça ça reste encore à voir
Kellan: A trois on y va. Un, deux, trois!

Et là ils se mirent à courir, les arbres défilaient à une vitesse incroyable, Kellan prenait de plus en plus d'avance sur Ashley. Faut dire que courir à travers les bois c’est pas une nouveauté pour le jeune adolescent, de plus le sport Kellan il connaît cependant on peut pas comparer une course en plaisantant avec une amie rien que pour s’amuser à un combat de kung fu où de karaté en un contre un. Les derniers mètres furent serrés.

Ashley toute souriant: J'ai gagné
Kellan: Bien joué, je m’avoue vaincu
Ashley: Pourtant j’ai jamais été douer en sport
Kellan: On fesait juste que s’amuser, dis ça t’arrives de faire un truc juste pour le fun ?
Ashley: Non pas vraiment
Kellan: Bah va falloir changer tout ça
Ashley avec un regard de défi: Et comment ?
Kellan en esquissant un sourire: Je vais y réfléchir
Ashley: Réfléchis pas trop quand même
Kellan: Tu me cherches où quoi
Ashley: Un peu….j’avoue
Kellan: Si t’existais pas faudrait t’inventer
Ashley: Et ça veux dire quoi ?
Kellan: Juste que deux comme toi ça n’existe pas
Ashley: Évidement, je n’existe qu’en un seul et unique exemplaire
Kellan en riant: C’est bien ce que je dis, si t’existais pas faudrait t’inventer

Sur ses mots les deux adolescents continuèrent de se balader dans les bois puis Kellan raccompagna Ashley chez elle sur son engin deux roues, en effet le jeune adolescent était venu en moto avec son amie derrière lui. Kellan ne risquait pas de faire de grand détour en déposant Ashley chez elle puis qu’il habite dans le même quartier qu’elle sauf que sa maison est à quelques pas de la maison des Juergens


Maison des Juergens

Arriver devant la maison des Juergens Ricky sortit de sa voiture avec John dans ses bras puis il entra à l’intérieur de la maison. A peine entrer à l’intérieur il croisa Ashley qui était rentrer à la maison quelques minutes seulement avant l’arriver de Ricky, Kellan l’avait déposer juste devant la maison pour ensuite continuer sa route vers chez lui. Ashley semblait être occuper à écrire et Georges préparait le dîner

Georges: Bonsoir
Ricky: Bonsoir, désolé pour le retard mais les dames de la garderie parlent beaucoup et n’avance pas
Georges: Je vois
Ricky: Vous avez besoin d’aide ?
Georges: Non ça va, je maîtrise
Ricky: Okay, alors je vais monter et donner à John son bain et le mettre en pyjama parce j’ai un rendez vous après le dîner. Je serais absent une heure pas plus si c’est d’accord avec vous
Georges: Tu le prends avec toi ?
Ricky: Non j’peux pas mais je vais demander à Ashley si elle peut le surveiller
Georges: Bonne chance
Ashley: Qui Ashley doit elle surveiller ? Salut John
Ricky: Euh je voulais te demander si tu pouvais surveiller John ce soir pour une heure pas plus
Ashley: J’suis occupée
Georges: John tu viens voir grand père, ton papa doit parler avec tante Ashley
Ricky en remettant John à Georges: Merci
Georges: De rien mais il faudra qu’on parle toi et moi
Ricky: Quand vous voulez
Georges en s’adressant à son petit fils: …..
Ricky en suivant Ashley dans le salon: Pourquoi tu veux pas ?
Ashley: Je peux pas et pas je veux pas
Ricky: Dis au faite pourquoi t’as dis à tout le monde que j’allais à New-York voir ta sœur
Ashley: Je l’ai pas fais exprès, c’est sortie tout seul
Ricky: Tout comme t’as pas fais exprès de dire à Amy que Sabrina m’avait embrassé
Ashley: …..
Ricky: Oui Amy me là dit. Tu sais ça ne regardais personnes que j’aille voir ta sœur
Ashley: A part Ben
Ricky: Même lui ça ne le regarde pas. Ta sœur et moi on avait besoin de parler
Ashley: De parler ?
Ricky: Oui de parler
Ashley: Te connaissant et connaissant votre passé a toi et Amy j’ai du mal à croire que vous n’avez fait que parler
Ricky: ….
Ashley: J’ai mis dans le mile on dirait
Ricky: J’ai rien dis de tel
Ashley: Tu penses être amoureux d’elle ?
Ricky: Je ne sais pas mais je veux le savoir avant qu’elle tombe amoureuse d’un autre où alors que je tombe amoureux d’une fille
Ashley: A mon avis tu pourrais l’être
Ricky: Qu’est-ce qui te fais croire ça ?
Ashley: Disons l’intuition féminine. Est que tu penses être prêt pour une relation de couple, une relation exclusive
Ricky: Peut être ….. Enfin je sais pas, c’est pour ça que j’ai besoin d’une heure pour aller à ma thérapie
Ashley: Le soir ?
Ricky: Oui
Ashley: Okay, je garderais John
Ricky: Merci
Ashley: De rien, t’as de la chances que je sois dans un bon jour

C’est vrai qu’Ashley était anormalement dans un bon jour, était-ce du à sa journée en compagnie de Kellan dans les bois où bien à autre chose ? Personne ne le sait mais visiblement la jeune adolescent avait passé une bonne journée, jouer la baby sitter pour son neveux ne la dérangeait même si au début Ashley refusait car elle serait sans doute occupé à faire quelque chose car elle trouve toujours quelque chose à faire


Seattle/Maison des Juergens/Le quartier



Quelques minutes plus tard.....

Ricky venait de sortir de la maison des Juergens, Ashley avait accepter de garder John ce qui lui rendait un énorme service seulement c’était pas pour la raison qu’on pensait. Ricky enleva le siège auto de John de sa voiture et il le rangea dans le coffre du véhicule puis il referma le coffre quand tout à coup Adrian apparu devant lui, il ne s’attendait vraiment pas à la voir et pour être honnête il a vraiment aucune envie de la voir aujourd’hui

Adrian: Où vas-tu ?
Ricky: J’ai aucun compte à te rendre Adrian
Adrian: Je sais mais c’était juste une question
Ricky: Non pas avec toi, avec toi y ‘a toujours un truc derrière
Adrian: Pas cette fois
Ricky: Admettons que tu dises vrai, tu veux quoi ?
Adrian: Rien
Ricky: Ne me fais pas croire que tu veux pas savoir ce qui passez ce week-end
Adrian: Je….
Ricky: Laisses moi deviner tu as appeler Amy et tu lui as demander
Adrian: C’est elle qui te l’as dis ?
Ricky: Non
Adrian: J’suis sur que si
Ricky: Non mais je te connais assez Adrian pour savoir que t’es pas du genre à rester sans rien dire
Adrian: En effet mais elle m’a rien dit
Ricky: Et je compte pas le faire non plus, j’ai dis la même chose à Ben et je vais te le redire tu ne sauras rien de ma part
Adrian: Tu restes pas avec John ce soir ?
Ricky: Non… j’ai un truc à faire bye
Adrian: Attends
Ricky: Quoi encore
Adrian: Comment était New-York ?
Ricky: T’es sérieuse là ?
Adrian: Oui
Ricky: C’était sympa
Adrian: Avec Amy ?
Ricky: C’est repartie, pourquoi tu veux à tout prit savoir ce qui c’est passé
Adrian: Parce que je sais qu’elle aime Ben, qu’elle là toujours aimé mais elle est en colère contre lui
Ricky: Et alors ?
Adrian: Alors je pense qu’on lui a dit qu’elle devrait être avec le père de son bébé même si elle est amoureuse d’un autre et elle en veut tellement à Ben qu’elle est prête à le faire autant souffrir
Ricky: En voulant être avec moi, tu lis de romans Adrian
Adrian: Elle n’essaie quand même pas de te pousser à l’épouser
Ricky: Non mais je vois pas en quoi ça te concerne, toi et moi c’est terminer définitivement
Adrian: Et Amy et Ben ?
Ricky: Je peux pas parler pour elle mais je sais qu’elle refuse de lui pardonner et franchement je là comprends, si j’avais su dès le départ que tu étais enceinte de Ben je ne l’aurais jamais aider à se remettre avec Amy
Adrian: Tu sors ?
Ricky: Je vais à ma thérapie
Adrian: J’en doute sérieusement, je pense que tu as un rendez-vous sinon t’aurais pas enlever le siège de John
Ricky: ….
Adrian: Tu enlèves le siège pour bébé quand tu prévoies de faire quelque chose où d’aller quelque part avec une fille
Ricky: …..
Adrian: Je te connais Ricky et j’accepte qui tu es mais pas Amy, jamais elle acceptera ce que tu fais
Ricky: Tant mieux pour toi Adrian mais je ne veux pas qu’Amy me comprenne où qu’elle accepte ce que je fais, je veux qu’elle me change
Adrian: Qu’est-ce que t’entends par là ?
Ricky: Rien de plus que ce que je viens de dire
Adrian: Personne ne peut te changer Ricky, j’ai essayé
Ricky: Je te retourne le compliment Adrian, faut croire t’as pas su comment t’y prendre avec moi. Bonne nuit

Sur ses mots le jeune adolescents monta dans sa voiture, il attacha sa ceinture de sécurité et il démarra sans même lancer le moindre regard à son ex petite amie, Adrian. Cette dernière savait très bien que Ricky n’allait pas à sa thérapie mais c’était pas ça qui l’énervait, ce qui l’énerver c’était de ne toujours pas savoir ce qui c’est passé entre Amy et Ricky et que ce dernier semble vouloir qu’Amy le change. Adrian a beau vouloir essayer d’être amie avec Amy elle ne peut s’empêcher d’être en colère contre elle quand il s’agit de Ricky parce qu’elle l’aime encore


Seattle/ Maison des Lee/Enriquez

Adrian frustrée et énnervée rentra chez elle, elle n’avait pas le moindre information sur ce qui c’est passé entre Amy et Ricky ce week-end à New-York, au cours de la journée Adrian a parlé avec les deux mais ni l’un ni l’autre ne lui ont dit quoique se soit ce qui avait déjà le dont de la frustrée et de l’énervée mais sa récente discussion avec Ricky là encore plus énnervée. Après son altercation avec Ricky à la boucherie Ben essaya de se calmer, il venait de se verre virer par Bunny et il en voulait encore plus à Ricky, bref il décida d’aller voir Adrian chez elle pour lui parler. Arriver devant chez elle il sortit de sa voiture et toqua à la porte, il n’eut pas longtemps à patienter car Adrian lui ouvrit quelques secondes plus tard

Adrian: Bonsoir
Ben: Salut !
Adrian: Entres
Ben en entrant: Merci
Adrian en refermant la porte: Tout va bien ?
Ben: Pas vraiment non et toi ?
Adrian: Moi aussi
Ben inquiet: Le bébé va bien ?
Adrian: Oui oui il va bien mais toi racontes moi ce qui c’est passe
Ben: Je viens de me faire viré de boucherie
Adrian choquée: Quoi ?
Ben: C’est ma faute, j’ai voulu me battre avec lui pour qu’il me dise ce qu’Amy et lui se sont dit et ce qu’ils ont fait ce week-end à New-York
Adrian: Et ?
Ben: Il m’a rien dit
Adrian: A moi aussi
Ben: Amy me le dira peut être à son retour
Adrian: Je crois pas non
Ben: Pourquoi ?
Adrian: Je l’ai appelé ce matin et elle ne m’a rien dit
Ben: Tu crois qu’ils ont fait quelque chose ?
Adrian: J’aimerais bien pouvoir te dire non mais honnêtement j’en suis pas sur
Ben: Donc tu penses qu’il c’est passé quelque chose entre eux ?
Adrian: Oui sinon ils ne voudraient pas garder ce week-end pour eux
Ben: En effet ça parait assez logique. Dis Adrian j’ai une idée
Adrian: Laquelle ?
Ben: Imagine qu’au retour d’Amy on ne soit plus disponible ni pour elle ni pour Ricky
Adrian: Comment ça ?
Ben: Imagine qu’on fasse semblant d’être fiancé
Adrian: Pourquoi faire ?
Ben: Pour récupérer Amy et Ricky
Adrian: Ça ne marchera jamais Ben
Ben: Pourquoi pas, si eux ils pensent qu’on est fiancés ils voudront nous récupéré
Adrian: Je doute que ton plan marche
Ben: Ça pourrait marcher
Adrian: Amy a eu le cœur brisé par toi et Ricky a tiré un trait sur moi
Ben: Ça ne coûte rien d’essayé à moins que tu ne veuilles voir Amy et Ricky ensemble
Adrian: Non je ne veux pas les voir ensemble, ça jamais
Ben: Alors on a peut être une chance d’empêcher ça
Adrian: D’accord je marche
C’était vraiment une idée ridicule mais vraiment complètement ridicule et bien sur cette idée c’est celle de Ben, faire semblant d’être fiancés pour récupérés leurs ex. D’un autre côté ils ont fait pire, ils ont bien couchés ensemble pour se venger d’Amy et Ricky alors faire semblant d’être fiancés ça peut pas être pire hors mit le faite qu’ils vont se rendre complètement ridicule parce que ça ne servira à rien sans oublier que quand on se fiance on finit forcément par se marier, le mariage c’est pas un jeux et faut pas le prendre à la légère mais visiblement Adrian et Ben sont prêt à tout, même aux plus les plus tordu qui soit et celui-là est drôlement tordu


New-York/A l’extérieur de l’immeuble de l’appartement d’Amy


Amy était assise sur les marches en bas de l’immeuble, elle semblait abattu et déprimée. De toute la journée elle n’a eu qu’un seul appel, une seule personne ne l’a appelé pour lui souhaiter un bon anniversaire et cette personne n’est autre que son meilleur ami Noah Salvatore. C’est quand même difficile à avaler qu’aucun membre de sa famille ne soit souvenu que c’est son anniversaire ainsi que ses amies, le seul à s’en être rappeler c’est Noah. C’est quand même dingue que ses amies soient plus intéresser de savoir ce qui c’est passé avec Ricky que de lui souhaiter un bon anniversaire. Amy était perdue dans ses pensées quand à coup elle fut sortit de ses pensées par Molly

Molly: Tu es là Amy
Amy: Désolée j’étais dans mes pensées
Molly: Ravie que tu sois revenu parce que tu sors avec nous ce soir
Amy: Oh non merci Molly, je pensais rester ici et me regarder un film au fond de mon lit
Lynn: Un non n’est pas une réponse acceptable
Molly: Nous allons dans un nouveau club, Pyjamas. Le pyjama est la tenue vestimentaire exigé
Christina: Et tu as interdiction d’appeler Ricky ou n'importe qui d‘autre
Megan: Allons-y, c’est ta nuit Amy Juergens


New-York/Club Pyjamas


Le club n'était pas trop loin de l’immeuble dans lequel logent les filles, ces dernières ont donc décidé d‘aller là bas à pieds. Amy avait dit aux filles que personnes de son entourage ne lui avait souhaiter un bon anniversaire mise à part son meilleur ami Noah, tout les autres étaient plus intéressé de savoir ce qui c’est passé avec Ricky qu’à se rappeler que c’était son anniversaire, même sa famille l’avait oublié. Il est clair ses deux meilleurs amis ne s’en souvenaient pas où bien tout simplement elles sont trop absorbés par leurs propres problèmes. Amy n’avait jamais été dans un club avant, ce club étaient remplit d‘adolescents de 16 à 21 ans et donc non alcoolisés normal pour des mineurs. La tenu vestimentaire exigé du pyjama était assez amusant. Alors qu’Amy marchait derrière Lynn son portable sonna, elle regarda qui c’était et que son correspondant était son père, elle décrocha

Amy: Papa, c'est que toi ?
Georges: Où es-tu
Amy: Je suis dans un club
Georges confus: Tu es dans un club ?
Amy: Je ne peux pas t’entendre parles plus fort
Georges: Quel genre de club ?
Amy: C'est un club de pyjama. Tu dois porter un pyjama pour pourvoir entrer
Anne: Amy, ton père et moi allons nous remarier
Amy: Ce soir ?
Anne: Non

Amy pouvait pas entendre ce qu'elle disait et puis finalement la ligne a été coupée. Ça pour une nouvelle c’est une nouvelle, ses parents lui annoncent qu’ils vont se remarier mais ils ne pensent même pas à lui souhaiter un bon anniversaire, comment des parents peuvent-il oublier l’anniversaire de leurs fille. Amy ne trouvait pas si exitant le faite que ses parents se remarient, bien sur elle est heureuse pour eux cependant le faite que sa famille est complètement oublier son anniversaire c’est dure à digérer

Après cet appel Amy n’avait pas vraiment envie d'être dans ce club plus mais elle ne pouvais pas dire ça à ses amies, Amy regarda son téléphone pour voir si elle avait des messages, et en particulier ceux de Ricky, mais rien aucun messages. Amy aurait pu juré qu’elle avait à Ricky la date de son anniversaire mais elle n’en n’était pas sur cependant ça lui fesait quand même mal que la seule personne à s’en être souvenu ce soit Noah

Megan: Aucun message de Ricky ?
Amy: Non
Molly: Aucun messages de Madison et Lauren ?
Amy: Non
Christina: Et ta sœur ?
Amy: Non
Lynn: Et tes parents ?
Amy: Non plus mais vous savez quoi ? Je passe une super soirée j'ai eu un moment très agréable."
Molly en prenant le téléphone d’Amy: Tu devrais leurs envoyé une photo
Amy: Que fais-tu Molly ?
Molly: Je vais te prendre en photo et l’envoyer à Ricky
Amy: Je veux pas, Molly s’il te plais rends moi mon téléphone. Quoiqu'il en soit on a court demain et il est déjà tard
Lynn: Profitez-en. Le monde réel sera de retour bien assez rapidement

Molly rendit à Amy son téléphone et les filles quittèrent le club, c‘est que dans un peu moins d‘une semaines chacune d‘entre elles rentreront chez elle et elles devront faire face à nouveau à leurs responsabilités de maman alors Lynn n‘a pas vraiment tord en disant qu‘Amy devrait profiter d‘être ici avant que le monde réel ne la rattrape


Seattle/ Boucherie Boykewich/Appartement de Ricky

Ricky était dans son lit en train d’embrasser une fille, une fille plus âgé que lui et visiblement il venait de coucher avec elle alors qu’il y a deux jours il a assuré à Amy qu’il ne coucherait plus à droite et à gauche. Apparement la discussion qu’il avait eu avec Amy à New-York là sacrément destabiliser

La fille: C’était sympa
Ricky: Oui ça l’était
La fille: Je dois y aller
Ricky: T’es pas obliger Karlee
Karlee: Si, en plus tu as dis que t’avais qu’une heure et ça fait qu’une heure et demie
Ricky: C’est vrai
Karlee: Je voudrais pas casser l’ambiance et t’avais pas promis d’être fidèle
Ricky: ….
Karlee: Ça t’as fais paniqué et t’as fuit dans l’autre sens
Ricky: On a juste dit qu’on y réfléchirais
Karlee en se levant et en se rhabillant: J’aime ta façon de réfléchir mais je dois vraiment y aller. Je suis bien amusée, vraiment. Appelles moi si tu veux, où pas c’est comme tu veux

La fameuse Karlee quitta la chambre de Ricky ainsi que l’appartement laissant le jeune adolescent seul avec lui-même, certes Amy et Ricky ne c’était pas promit fidélité mais Ricky lui avait dit qu’il ne coucherait plus à droite et à gauche et pourtant ce soir il vient de faire exactement le contraire de ce qu’il a dit qu’il ne ferait pas il y a à peine deux jours


New-York/ Devant l‘immeuble des appartements des filles

Sur le chemin du retour Lynn a insisté de s’arrêter à l’épicerie afin d’y acheter un gâteau, Amy lui a dit que ce n’était pas nécessaire et qu’elle voulait juste aller au lit et dormir mais elles ont toutes insisté. Amy trouvait ça inutile d’acheter un gâteau pour son anniversaire du moins en apparence car ça l’attristait vraiment que personne en dehors de son meilleur ami Noah n’est penser à son anniversaire. Les nouvelles amies d’Amy ont suggéré à cette dernière de leurs faire part de son mécontentement d’avoir oublier son anniversaire

Megan: Comme je te l’ai déjà dis tu devrais leurs envoyer un messager
Amy: Non, c’est pas bien grave
Lynn: Si c’est grave et tu sais quoi, tu devrais dire que tu t’en soucies, que ça te mets en colère. Tu as le droit de dire ce que tu ressens, de leurs faire savoir que tu es contrarié. Rappel toi on nous a dit durant les réunion sde groupe de ne pas essayer d’être parfait, personne ne l‘est. C‘est pas parce qu‘on est toutes maman qu‘on doit rien dire et se taire quand on est contrarié, tu as des sentiments comme n‘importe quel fille de 17 ans alors exprimes les Amy

Elle avait raison, exprimer ses émotion est la première chose dont-elles ont parlés ses dernières semaines durant les réunions de groupes à propos des gens qui font parties de leurs vies, de leurs entourage. Amy devait bien admettre que ces séances lui fesait beaucoup de bien, ça l’avait beaucoup aider même si elle n’aime pas vraiment l’avouer. beaucoup de ces séances de groupe, même si je n'aime pas le dire. Personne n'aime admettre qu'ils ont besoin d'aide

Megan: Tes sentiments envers ta famille et tes amis du au faite qu’ils aient oubliés ton anniversaire par exemple
Molly en prenant le gâteau et en allumant une bougie: Tu pourrais leur montrer d’une manière agréable mais ils doivent savoir. Ici, laisses-moi prendre une autre photo de toi. Une image que tu pourras envoyer à tout le monde, »
Christina: Et comme sujet tu pourrais mettre "Joyeux anniversaire à moi"
Amy en hésitant: Je ne sais pas
Megan, Lynn, Christina, Molly: Fais-le!

Alors qu’Amy s’apprêtait à prendre une photo d’elle-même elle vit que Ricky venait de lui envoyer un message, elle était excité et heureuse à la fois. Amy ouvrit le message mais il n’y avait aucun cependant il y avait une photo de John qui était en train de dormir. La jeune adolescente ne put s’empêcher de sourire lorsqu’elle posa ses yeux sur la phot, John est si mignon et en particulier quand il dort mais Amy était vraiment confus car elle se demandait pourquoi Ricky lui envoyait une photo de John, une photo où John est en train de dormir

Amy en montrant le texto de Ricky: C'est gentil mais pourquoi il m’envoie ça ?
Molly: Je vais te dire pourquoi. Il pense que tu es dans un club tandis que le pauvre Ricky est à la maison avec John ce que je doute sérieusement. Il vient probablement juste de rentrer
Lynn: C’est plus où moins ce que j’allais dire

C’est alors que les pires pensées traversèrent la tête d‘Amy, la jeune adolescente savait qu’elle et Ricky n'étaient pas officiellement un couple où quoique se soit qui s’en rapproche mais il lui avait quand même dit il y a deux jours qu’il ne coucherait plus à droite et à gauche et pourtant en ce moment Amy a la sensation que c’est exactement ce qu'il fait en ce moment où ce qu‘il fesait avant de lui envoyer ce message. Le pire c’est qu’elle ne peut rien y faire, soudainement elle réalise que plus est loin de Ricky plus leurs chances d’être un jour un couple diminuent. Finalement Amy a accepté d'envoyer l’image que Molly venait de prendre avec le portable de cette dernière cependant Amy n‘envoya ce message qu‘à Ricky. La jeune adolescente patienta un certain temps afin de voir si Ricky allait lui répondre mais ce dernier n’en fit rien. Joyeux anniversaire à moi? Ouais c'est vrai. Amy apprécie réellement l'effort des filles pour le rendre meilleur, c'est alors que la jeune adolescente réalisa que ce qu’elle voulait vraiment n’était pas ici, ce qu’elle voulait était à Seattle, elle voulait Ricky et John


Seattle/Maison des Juergens

Pendant ce temps à Seattle chez les Juergens Ricky venait à peine de rentrer, Molly avait raison finalement. Le jeune adolescent sortait une bouteille de soda du frigo et il referma ce dernier puis il posa la bouteille en question sur le comptoir de la cuisine quand tout à coup son téléphone portable émit une légère sonnerie ce qui voulait dire qu’on lui envoyait un texto. Ricky fouilla sa main dans la poche de son jean et il sortit son portable, il ouvrit le message et là il vit une photos d’Amy qui soufflait une bougie sur un gâteau ainsi qu’avec une sorte de cers tête sur la tête représentant plusieurs bougies d‘anniversaire, le titre du message était "Joyeux anniversaire à moi"

Ricky tristement: Joyeux anniversaire Amy

Ça y’est il venait de percuter, c’était l’anniversaire d’Amy et il avait complètement oublier d’ailleurs il ignorait que c’était aujourd’hui la date de son anniversaire. Quel imbécile il fait, il est vraiment le dernier des idiots pour ne pas connaître la date d’anniversaire de la mère de son fils. Si il avait su il l’aurait appelé, désormais il se sentait affreusement coupable. Lorsqu’il est allée à New-York Amy et lui ont beaucoup parlé mais ils n’ont jamais évoquer la date de leur anniversaire respectif

_________________




Connor was born to fight evil forces, he was born of the union of two vampire and his destiny is to become a champion, the savior of mankind but also a glimmer of hope for the new generation

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oth-rpg.pro-forums.fr
Mel23
Admin
avatar

Messages : 1251
Date d'inscription : 25/07/2010

MessageSujet: Re: All Things Happen For A Reason [TERMINER]   Ven 27 Jan - 2:11

CHAPITRE 15







Amy, Ricky, Ashley,
Anne, Georges, Gwen,
Nathan, Kacey, Lynn,
Noah, Eléna, Kellan,
John, Damon & Zoé


New-York/Appartement d’Amy

Le lendemain matin Amy était vraiment bouleversé, personne en dehors de Noah ne l’avait appelé pour son anniversaire, ils avaient tous oublier même sa propre famille. Amy ne pouvait pas croire que tout le monde à l’exception de Noah est oublier son anniversaire et Ricky ne la même pas rappelé depuis le texto qu’elle lui a envoyé, la jeune adolescent ne cessait de se répéter dans sa tête ce que Megan et Molly lui avait dit la nuit dernière. Même si Ricky lui dit qu'il ne coucherait plus à droite et à gauche Amy ne pouvait s’empêcher de penser que c'est ce qu'il a été par faire la nuit dernière. Qu‘ils deviennent un couple où pas Amy jurerait que Ricky savait probablement qu'il ne restait qu’une semaine avant qu’elle ne rentre à la maison sans oublier qu’il y a fort à parier que ce qu’ils se sont dit là fait fuir avait une autre semaine avant que je suis rentré donc il était toujours en clair. Je déteste penser à ces choses sur lui mais je ne peux pas m'en empêcher, finalement Amy décida de l’appeler afin de lui parler

Amy: Hé, c'est moi, Amy. Je voulais te parler, je ne sais pas ce que tu as fais pour mon anniversaire cette nuit mais sache que moi je ne faisais rien. Tu sais j’ai espéré toute la journée que les gens se souviendrais de mon anniversaire, j'aurais dit quelque chose mais honnêtement ce n’est pas si important pour moi. Avoir pu venir de venir ici dans ce programme ça c‘était important. Mais maintenant, ce qui est important pour nous c’est d'avoir une chance enfin si c‘est toujours ce que tu veux. Alors appelez-moi. S'il te plaîs, s'il te plaîs, S'il te plaîs appelez-moi. Peu importe ce que tu as fais pour mon anniversaire, appelez-moi. ... Non pas que tu es fais quelque chose, mais ... Je ne t’accuses de rien Ricky, décidément j‘ai tout foiré……Je….euh…..Bye Oh Salut , John, c'est maman. Je serais à la maison dans quelques jours. Je t'aime ... C’était pour John, le «Je t'aime» , bye

Et bah dis donc cet appel n’était vraiment pas facile, désormais elle avait l‘impression d‘être passé pour une imbécile total. Aujourd’hui Amy avait juste le mal du pays mais d’un autre côté elle ne disait que la vérité quand elle a dit qu’elle était reconnaissante d’avoir eu la chance de venir ici. Elle sera toujours reconnaissante d'avoir eu cette opportunité car ça a vraiment changé sa vie.


Seattle/Maison des Juergens

Ricky qui venait d’écouter ses messages sur son portable affichait une mine tristounette, il venait d’écouter en particulier le message qu’Amy lui a laissé ce matin. Le jeune adolescent s’en voulait d’avoir oublier son anniversaire, non en faite c’est pire il ne connaissait pas la date de son anniversaire, de plus à ce qui parait personne ne l’aurait appeler et ce qui le surprenait le plus c’est que la famille d’Amy est oublier son anniversaire. Ricky était à présent dans la cuisine, il regarda son fils et il lui dit:

Ricky: Papa est le dernier des idiots
Ashley: Pourquoi tu dis ça ?
Ricky: Hier c’était l’anniversaire d’Amy et je ne le savais même pas
Ashley: J’ai complètement oublier
Ricky: Personne ne là appeler
Ashley: Mes parents ont du l’appeler
Ricky: Non
Ashley: Comment peux-tu le savoir
Ricky: Amy m’a laissé un message sur mon portable et elle me là dit
Ashley: Mes parents ont du lui envoyé quelque chose
Anne et Georges qui venaient juste d’entrer dans la cuisine: A qui ont aurait envoyer quelque chose ?
Ashley: A Amy
Georges: Pour ?
Ricky: Pour son anniversaire
Anne: C’est pas encore son anniversaire
Ricky: C’était hier
Georges: Non c’est…..
Anne choquée: C’était hier
Georges: Oh mon dieu
Ricky: Moi aussi j’ai oublier, non moi c’est pire je l’ignorais
Anne en s‘adressant à Georges: Comment a-t-on pu oublier l’anniversaire de notre petite fille ?
Georges: On fera quelque chose quand elle reviendra à la maison
Anne: On était tellement occuper à se remarier qu’on a oublier la raison pour laquelle on c’est marier la première fois
Ricky: …
Ashley: Tu l’ignorais ?
Ricky: J’avais pas besoin de le savoir
Anne: J’en reviens pas qu’on est oublié l’anniversaire de notre fille, 17 ans c’est pas rien
Ricky: Elle m’a dit que c’était pas si important
Georges: Quand ça ?
Ricky: Ce matin, elle m’a laissé un message sur mon portable en me disant qu’elle avait espéré toute la journée d’hier que les gens se souviendraient de son anniversaire mais que ce n’était pas si important pour elle finalement. Avoir pu aller à New-York dans ce programme ça a plus d’importance que son anniversaire
Anne: Vraiment ?
Ricky: Oui, c’est-ce qu’elle a dit
Anne: Tu penses qu’elle le pensait vraiment ?
Ricky: Oui je le pense même si je me sens coupable de ne pas avoir su que c’était son anniversaire. Si je l’avais su je l’aurais appeler

Désormais ils se sentait tous plus idiot les uns que les autres y comprit Ashley car ils ont tous oublier l’anniversaire d’Amy mais pour Ricky c’est bien pire parce qu’ils ignoraient que c’était son anniversaire avant qu’Amy ne lui envoie ce texto hier où elle se souhaitait un joyeux anniversaire à elle-même. Quelques minutes plus tard Ricky quitta la maison des Juergens avec John, il le déposa à la crèche de l’église avant d’aller travailler


Seattle/ Loft de Nathan et Gwen

Les premières lueurs du jour passaient à travers les fenêtre de la chambre de Nathan et Gwen c’est d’ailleurs ça qui réveilla la jeune femme. Un réveil assez doux, et lent, elle aimait se réveiller sans se brusquer. Prendre le temps de changer d’état, et ne pas se demander quel jour on est, et quelle heure il est. Tel un ours en fin d’hibernation, elle profitait de la transition entre le sommeil et l’éveil. Avant d’ouvrir les yeux un sourire apparut sur les lèvres, mais lorsque ses pupilles cessèrent d’être blotties dans le noir, il perdit son si grand sourire. Gwen s’attendait à trouver Nate étendu dans le lit à la contempler comme il aime si bien le faire tout les matins mais à la place elle n’y trouva que le drap Edward qui la contemplait, comme tous les matins. Gwen se leva du lit, elle enfila sa robe de chambre et elle fit glisser quelques mèches derrière ses oreilles puis elle alla dans la cuisine. Arriver dans la cuisine Gwen vit Nathan en train de préparer le petit déjeuner, quand à leur fille elle tranquillement assise à table. Gwen souria en les regardant

Gwen: Bonjour Mr le courant d’air
Nathan en se retournant avec une spatule à la main: T’es réveillé ?
Gwen: Il semblerait que oui d’ailleurs à mon réveil je pensais trouver mon mari à côté de moi
Nathan: Ton mari est aller voir ta fille qui était réveiller et qui avait faim
Gwen avant de l‘embrasser: T’aurais pu me réveiller dans ce cas
Nathan: Non j’ai pas pu
Gwen: Pourquoi ?
Nathan: J’ai pas oser te réveiller
Gwen: Pourquoi ?
Nathan: Parce que tu avais besoin de sommeil et aussi parce que tu es superbe quand tu dors
Gwen en rougissant: Euh…..
Nathan en soulevant Kacey dans ses bras: Maman est encore plus belle quand elle rougit, tu trouves pas ma puce
Gwen: Arrêtes Nate
Kacey: C’est la plus zolie des maman du mondes
Nathan: T’as raison ma puce
Gwen en embrassant sa fille: Merci ma puce, tu sais papa aussi c’est le plus beau
Kacey: Oui
Nathan: T’es pas très impartial
Gwen: Toi aussi je te signal
Nathan: C’est vrai. Sinon t’as bien dormis ?
Gwen: Oui très bien et toi ?
Nathan: Moi aussi
Gwen: La puce aussi à ce que je vois
Nathan: On dirait bien oui. J’espère que t’as faim
Gwen: Je meurs de faim
Nathan: Ça tombe bien parce que j’ai préparé le p’tit déjeuner pendant que tu dormais
Gwen: T’es un amour
Nathan: Seulement le tiens

Nathan posa Kacey au sol et cette dernière alla s’asseoir sur sa chaise, Gwen souria à son mari et elle l’embrassa au coin des lèvres avant d’aller s’asseoir ce qui fit sourire le jeune homme. Et dire que certaine personnes pensent que le bonheur est surfait, Nathan n’a jamais été aussi heureux depuis le jour où il a rencontré Gwen ce qui remonte à l’époque du lycée, à partir de ce jour sa vie est devenu merveilleuse de jour en jour et encore ce n’est que le début. Nate alla rejoindre sa femme et sa fille à table et ils entamèrent leurs petit déjeuner en famille, une belle journée s’annonçait grâce au superbe temps extérieur enfin il y avait pas plus de soleil que les jours précédents mais de toutes manière pour la petite famille Matthews la journée commençait plus que bien


New-York/Appartement d’Amy

Avec tout ce qui se passe chez elle Amy a l’impression qu’elle devrait être là bas plutôt qu'ici sans oublier que Ricky et John lui manquent. La jeune adolescente était sur son ordinateur, elle regardait les vol disponible le plus rapidement possible à destination de Seattle. Quelques minutes plus tard Lynn est venu frapper à la porte de son appartement afin de partir pour aller en cours

Lynn: Hey, tu es prêt à y aller ?

Amy dans ses pensées: Je ne pouvais pas répondre à sa question vraiment. Je ne veux pas jouer d’avantage du cor d’harmonie et c'est ce que je ferais toute la matinée et surtout je n'ai pas vraiment envie de rester à New York. Je n'ai envie de parler à personne d'autre que Ricky. Je ne veux certainement pas parler de Ricky, je veux lui parler à lui

Amy: Je ne pense pas que je vais y aller
Lynn:Pourquoi ? Tu es malade ?
Amy: Non c’est pas ça, j’ai eu une révélation
Lynn confuse: Une révélation ? Quel révélation ?
Amy: Je veux rentrer chez moi
Lynn: Maintenant ?
Amy: Oui enfin si je trouve un vol de disponible
Lynn: Tu en a parlé au responsable du programme ?
Amy: Oui
Lynn: Et il a dit quoi ?
Amy: Que je pouvais renter, de plus apparemment ils ont précipité la fin du programme
Lynn: Comment ça ?
Amy: On devrait recevoir un message nous annonçant que le programmes se termine dans deux jours au lieux de la semaine prochaine
Lynn: J’ai encore rien reçut
Amy: Le responsable m’a dit qu’ils enverrait le mémo en fin de matinée donc c’est normal qu’on est encore rien reçut
Lynn: Okay, bon bah dans ce cas je dois te souhaiter un bon retour chez toi
Amy: Merci Lynn, j’aimerais pouvoir dire au revoir aux filles avant de partir, tu crois c’est fesable
Lynn: Tout dépends quand tu pars
Amy: Dès que possible, attends je vois qu’il y a un vol pour Seattle à 16h00
Lynn: Je crains que tu ne puisses pas dire au revoir personnellement aux filles, elles sont en cours pour toute la journée à l’autre bout de la ville
Amy: Oh non
Lynn: Ne t’inquiètes pas je leur dirais au revoir pour toi, je leur expliquerais ce que tu m’as expliquer à moi
Amy: J’espère qu’elles comprendront
Lynn: J’en suis sur, leurs familles leurs manque aussi tu sais
Amy: Je sais

Quelques minutes plus tard Lynn s’en alla après avoir dit au revoir à Amy et lui avoir souhaiter un bon retour chez elle. Amy aurait voulu également dire au revoir à Molly, Christina, Mérédith. Après avoir réservé son prochain vol pour Seattle qui décollera dans trois heure Amy appela son père afin de le prévenir qu’elle rentrerait à la maison probablement ce soir

Georges: Amy ?
Amy: Bonjour papa
Georges: Amy je suis content que tu appelle, ta mère et moi on est tellement désolé de ne pas t’avoir appeler hier. Nous étions tout simplement trop occupés par le faite qu’on va se remarier

Amy dans ses pensées: Je n'ai vraiment pas envie de connaître les excuses expliquant pourquoi vous avez tous oublier mon anniversaire à l’exception de Noah , c‘est vraiment pas le moment

Amy: Quoiqu'il en soit, c'est rien
Georges: On se sent si coupable………
Amy: Écoutes, ce n'est pas ce que j'ai appelé
Georges: Ok, de quoi voulais-tu me parler ?
Amy: Je voulais juste que tu saches que je vais rentrer plus tôt que prévu
Georges confus: Plus tôt ? Ricky nous a dit que tu voulais y rester plus longtemps que prévu. Qu’est-ce qui se passe ?
Amy: Rien, je veux rentrer à la maison
Georges: D’accord et quand est-ce que tu seras là ?
Amy: Ce soir
Georges surpris: Ce soir ? Tu as le mal du pays à ce point ? Es-tu sûr qu'il n'y a pas autre chose qui te tracasse?"
Amy: Non, rien du tout. Je veux juste rentrer c’est tout
Georges: D‘accord, et bien à ce soir Amy
Amy: A ce soir papa

Sur cette note le père et la fille raccrochèrent en même temps, après avoir raccroché Amy commença à emballer l’ensemble de ses affaires ce qui l’occupa une bonne partie de la matiné. Ce n’est pas une mince affaires de tout emballer et surtout d’arriver à tout faire rentrer ses baguages, forte heureusement elle n’avait pas embarquer toute sa chambre en venant ici.


Seattle/ Les Falaises

Des amis ? des amants ? De la complicité ?De l'amour ? Des âmes sœurs ?

Est-il possible de côtoyer une personne tout les jours sans même se rendre compte qu‘elle est la personne qui changera votre monde ? Est-il possible qu'une simple amitié aussi banale soit-elle puisse se transformer en la plus grande histoire d'amour de tout les temps ? Et que deux personnes totalement différentes l'une de l'autre peuvent t-elles croire que l'impossible deviendrait possible ?

Toute voie mène vers un chemin tracé de la destinée, peu importe les actions que l'on mène, peu importe ce que l'on accomplit, il est difficile de croire au destin, au bonheur quand le sort s'acharne sur nous mais quand deux personnes sont liées par l'œuvre de ce destin rien ni personne ne pourra empêcher ce qui doit être accomplit , pas même les pires intrigues qu’une personne mal intentionnée puis comploter. Quand deux personnes sont destinés l’une à l’autre nul ne peut les séparer car c’est écrit quelques part, dans les étoiles où sur un fil invisible mais quoiqu’il en soit on ne peut aller contre le destin

C'est une belle journée enfin une journée comme parmi tant d'autre qui s'écoule dès que le soleil se lève pour laisser place à la lumière. Noah Salvatore était assit aux bords des falaises et l'aventurier qu'il est ne pouvait pas ignorer la beauté d'un tel endroit. Aventurier c'est vite dit, il n'a rien d'un aventurier comme Robinson Crusoé et encore loin d'un aventurier de la célèbre émission Koh-Lanta

Bref, cela faisait que quelques minutes qu'il était là à regarder l’horizon loin devant lui, comme si il était en pleine réflexion à la recherche de réponses à différente questions mais non, en faite il est venu ici juste pour profiter de cette belle journée. Il fait beau et il y a une légère brise de vent qui rafraîchit l‘air et qui venait caresser la peau du jeune Salvatore. Tout à coup les yeux vert du jeune adolescent fut dissimuler par les mains d’une jeune femme

???????: Bonjour bel inconnu
Noah: Bonjour belle inconnue
???????: Devine qui c’est ?
Noah: Humm….je dirais une jolie fille aux long cheveux brun qui s’appelle Eléna Cooper
Eléna en retirant ses mains et déposant un baiser dans le coup de Noah: Gagné monsieur Salvatore
Noah: Qu’est-ce que tu fais là ?
Eléna: J’suis passé chez toi et j’ai croisé ton frère
Noah: Il t’a dit que j’étais là ?
Eléna: Non il m’a suggéré que tu y serais probablement
Noah: Ce qui plus où moins la même chose
Eléna en s‘asseyant à côté de Noah: Je te l’accorde, tu m’en veut pas d’être venu ?
Noah: Non, pas du tout
Eléna: Tu voulais peut être être seul ?
Noah: Pas spécialement, j’suis content de te voir
Eléna: Moi aussi, je pouvais pas attendre ce soir pour te voir
Noah: Et moi je stresse
Eléna: Ne stresse pas autant
Noah: Je vais dîner avec ta famille Eléna
Eléna: Je sais
Noah: Y’a de quoi stresser
Eléna: Non pas du tout, mes parents vont t’adorer et mon frère aussi. Pourquoi ça te rends aussi nerveux ?
Noah: C’est la première fois que je fais ça
Eléna: T’as eu des copines avant moi ?
Noah: Oui mais j’ai jamais rencontré leur famille
Eléna: Oh
Noah: Ouais. De toute manière c’est pas pour ça que j’suis venu ici
Eléna: Vraiment ?
Noah: Oui
Eléna: Je peux te demander pourquoi ?
Noah: J’avais juste envie de respirer un bon bol d’air frais et j’aime bien cet endroit
Eléna: C’est vrai que la vue est splendide
Noah: J’adore cet endroit, quand j’étais petit je suppliais Damon de m’y emmener et il finissait toujours pas céder
Eléna: Tout le temps ?
Noah: Oui, Damon a toujours tou fait pour moi. Quand j’y repense aujourd’hui je me remercie le ciel de l’avoir pour frère
Eléna: A t’entendre on dirait qu’il est tout ton univers
Noah: Il là été durant longtemps
Eléna: Il ne l’est plus ?
Noah: Disont qu’il n’est plus le seul
Eléna: Oh
Noah en regardant Eléna dans les yeux: Tu fais partie de mon univers maintenant

Eléna était touché par les propos de Noah, bon ça fait quelques temps qu’ils sortent ensemble mais ni l’un ni l’autre ne se sont dit les trois petit mots qu’on se dit lorsqu’on est éperdument fou amoureux. Les mots que Noah vient de prononcer il les pense le plus sincèrement du monde, Eléna fait partie de son univers dès à présent et cela touchait beaucoup la jeune adolescente. En réalité ça fait plus que la touché, elle heureuse d’entendre ses mots là car Noah fait partie de sa vie et elle pense qu’elle est en train de tomber amoureuse de lui


Seattle/Le Mystic café


Les erreurs, les accidents ça arrivent quand on s’y attend le moins, parfois il suffit d’un rien pour déclencher tout une série de catastrophe et bien se fut le cas pour le jeune Kellan Matthews. Hier soir il est sortie s’amuser dans une boite de nuit de la région ce qui était une première pour lui car jamais il n’était aller en boite alors qu’il est âgé de 17 ans, hier soir ses parents lui avait demander de sortir et s’amuser car c’Est-ce que font tout les jeunes de son âge seulement c’était une erreur de la part de Kellan de se rendre dans cette boite, une terrible erreur qu’à présent il regrette. En plein milieu de l’après midi afin de se sortir ses idées noir Kellan sortit de chez lui, une fois en ville, le jeune adolescent poussa la porte du Mystic Café et il y entra. Il commanda un beignet et un cappuccino moca, une fois sa commande en main il décida d‘aller s‘installer en bord térrasse bien au fond, là où personne ne le verrait. Imaginer que personne qu’il connaît ne le croiserait ici c’est peu probable vu que tout les jeunes de cette ville adorent traîner ici, ils discutent souvent autour d’un café où de rien du tout d’ailleurs une personne que Kellan connaissait bien arriva à sa table

??????: Bonjour Kellan
Kellan: Salut Ashley
Ashley: Dis tu comptes te noyer dans ta tasse ?
Kellan: Hein ?
Ashley: Toi t’es pas dans ton assiette aujourd’hui
Kellan: C’est le moins qu’on puisse dire en effet
Ashley: Je peux m’asseoir ?
Kellan: Oui, c’est libre comme tu peux le voir
Ashley en s’asseyant en face de lui: Et en plus t’es d’humeur morose, ça promets
Kellan: J’suis pas le seul
Ashley: Qui ça ?
Kellan: …..
Ashley: Moi ?
Kellan: ……
Ashley: Je ne suis pas d’humeur morose, en revanche toi tu m’inquiète
Kellan: Je vais bien
Ashley: T’en as pas l’air pourtant
Kellan: Dis ça t’es déjà arriver de faire quelque chose même si tu sais que c’est mal
Ashley: Pas vraiment non, pourquoi ?
Kellan: Pour rien
Ashley: Non, tu ne dirais pas ça si t’essayais pas de sous entendre quelque chose
Kellan: C’était juste une question
Ashley: Ça sonne faux dans ta voix
Kellan: Ma parole t’es pire que Sharlock Homes toi
Ashley en souriant: Je prends ça pour un compliment
Kellan en buvant un gorgée de son cappuccino: ……
Ashley: ….
Kellan: Okay, j’ai fais une connerie
Ashley: De quel genre ?
Kellan: Du genre idiotie d’un ado de 17 ans
Ashley: Des idioties que des ados peuvent faire y’en a pas mal si tu veux mon avis
Kellan: C’est pas moi qui dirait le contraire
Ashley: Qu’est-ce que tu as fais ?
Kellan: ……
Ashley: Kellan on est amis, tu peux me parler
Kellan: ……
Ashley: Où pas c’est comme tu veux
Kellan: Okay, tu dois me promettre de ne rien dire à personne quoique je puisse te dire
Ashley: Je te le promets
Kellan: Je……hier
Ashley: Tu ?
Kellan: Mes parents m’ont suggérer de sortir et de m’amuser un peu ce que j’ai fais
Ashley: C’est plutôt une bonne chose non ?
Kellan: Oui en théorie
Ashley: Et tu t’es bien amusé ?
Kellan: C’est pas le mot que j’emploierais
Ashley: Est-ce que ça a été un désastre ?
Kellan: D’une certaine manière oui
Ashley: C’est assez vaste comme réponse
Kellan: J’ai fais quelque que j’aurais pas du faire
Ashley: On fais tous des erreurs Kellan, regarde moi j’ai fais une énorme bourde à la fête de Ben en révélant que Ricky était aller voir Amy à New-York
Kellan: Je sais j’y étais
Ashley: Tu vois, on fais tous des erreurs
Kellan: Oui sauf que je savais que ce que je fesais était mal et je l’ai quand même fais, toi t’as pas faix exprès de révéler que Ricky allait voir Amy à New-York. J’aurais pas du aller dans ce club
Ashley surprise: T’es sorti en boite ?
Kellan: Oui
Ashley en plaisantant: Et moi qui croyait que t’étais du genre nez plonger dans tes bouquins
Kellan: Très drôle, tu sais j’ai fais une promesse à mes parents et cette promesse je me suis juré de la tenir
Ashley: Laquelle ?
Kellan: Celle de toujours être responsable de mes actes et de toujours faire en sorte de prendre les bonnes décisions dans ma vie
Ashley: C’est une belle promesse
Kellan: Oui une promesse une promesse que j’ai rompu hier soir. J’ai agis comme un gamin irresponsable
Ashley: J’ai du mal à y croire
Kellan: Tu peux me croire, je l’ai fais
Ashley: Qu’as-tu fais ?
Kellan: J’ai bu plusieurs verre d’alcool au poins que j’ai finis par être ivre
Ashley: Oh
Kellan: Je m’étais juré de ne jamais toucher à la drogue et à l’alcool
Ashley: Pourtant je t’ai déjà vu boire une bière
Kellan: Sans alcool pour être précis. Je m’étais juré de ne jamais y toucher jamais, c’était une vrai ligne de conduite que je me suis efforcer suivre
Ashley: Comme je l’ai dis tout le monde commet des erreurs
Kellan: Sauf que là c’est plus qu’une erreur, j’ai trahis la promesse que j’ai faite à mes parents et ça aurait pu être pire, j’aurais pu faire un coma italique
Ashley: Mais tu vas bien
Kellan: A part un mal de tête affreux je vais plutôt bien
Ashley: Vaut mieux ça que toi dans un lit d’hôpital
Kellan: En effet mais ce que je redoute le plus c’est de voir de la déception dans les yeux de mes parents, en particulier dans ceux de mon père quand je leurs dirais ce qui c’est passé
Ashley: Kellan ce sont tes parents, quoique tu fasses ils t’aimeront éternellement
Kellan: Je sais qu’ils m’aimeront toujours , c’est pas la question
Ashley: Alors c’est quoi la question ?
Kellan: J’ai fais tellement d’effort pour prouver à mes parents qu’ils pouvaient me faire confiance, que j’étais capable d’être responsable de mes actes et de mes décisions mais hier soir j’ai fais tout le contraire, j’aurais vraiment du rester chez moi à jouer à la console
Ashley: Écoutes je comprends que tu me dis mais tes parents ont eu notre âge eux aussi et ils ont certainement commit des erreurs probablement identique à celle que tu as fais
Kellan: …..
Ashley: En tant qu’ami si je suis bien ton amie je vais te dire ce que j’en pense
Kellan: Bien sur que tu l’es
Ashley: Tu as bu de l’alcool c’est un faite mais ça ne veut pas dire que tu es sur la mauvaise pense
Kellan: Mais…..
Ashley: Si tu attends de moi que je te lance la mauvaise pierre ça n’arrivera pas
Kellan: Tu devrais pourtant
Ashley: Non et tu sais pourquoi ?
Kellan: Pourquoi ?
Ashley: Parce que tu es quelqu’un de bien Kellan et comme tout être humain tu as fais une bêtise

Une bêtise, oh oui c’était une énorme bêtise et depuis ce matin Kellan ne cesse de ruminer et de culpabiliser atrocement mais bon il y a pas mort d’homme quand même. Certes quand il le dira à ses parents ce ne sera pas facile de faire face aux réactions de ces dernier mais chaque actes à ses conséquences et ça tout le monde le sait, Kean a toujours fait face à ses responsabilités et aux conséquences des choix qu’il a pu entreprendre comme par exemple le jour où il a demandé à ses parents de l’autoriser à ne plus être scolarisé en établissement scolaire mais à faire l’école à la maison. C’était un choix risqué et ça Kellan le savait mais il avait réussit à convaincre ses parents, à les convaincre que pour lui c’était ce qu’il y avait de meilleur car il était malheureux et mal dans sa peau mais quand aujourd’hui on regarde ce que ça donne et bien ça prouve bien que la l’école à la maison était ce qu’il y avait de mieux pour Kellan. Pour le jeune adolescent le faite que ses parents aient confiance en lui et qu’ils le traitent comme un adulte c’est important car il n’a plus l’impression d’être traité comme un enfant et le laisser vivre seul dans le studio au dessus du garage était la preuve qu’ils pensaient que leurs fils est assez mur et responsable, Kellan espérait seulement que ses parents ne lui retireront pas leurs confiance et ce studio parce qu’une fois il a fait une énorme bêtise qu’il regrette aujourd’hui mais ce qui lui fait le plus peur c’est de décevoir ses parents. Voir de la déception dans leurs regard serait insoutenable pour Kellan


New-York/Appartement d’Amy


Vers les 16h00 Amy quitta son appartement avec ses valises, cet appartement où elle a vécu pendant trois semaines. Avant de sortir de l’appartement Amy regarda une dernière fois cet appartement avant de fermer la porte derrière elle et de verrouiller la porte avec le jet de clefs qui est encore en sa possession. Avant d’aller rendre ses clefs au responsable du programme Amy envoya un texto à ses amies du programme, elle ne pouvait pas leur dire au revoir et cela lui brisait le cœur car elles ont été là pour elle tout au long du programme et elles vont vraiment lui manquer. Amy leur envoya donc un message à chacune

Pour: Megan, Christina, Lizzie, Kayla, Amanda, Mérédith, Molly, Jenny

Bonjour les filles, je ne sais pas si Lynn vous a déjà parlé mais je tiens à vous faire savoir que je quitte New-York, je rentre chez moi. Je veux tout simplement rentrer chez moi, ma famille me manque et Ricky aussi. Je suis désolé de ne pas pouvoir vous dire au revoir en personne, avant de partir je voulais toutes vous remercier d’avoir été là pour moi depuis le commencement du programme. Vos conseils et votre soutient m’a aidé à voir les choses d’une toute manière. Je vous promets de rester en contact, à très bientôt

Bisous, Amy



Amy parcouru une dernière fois le message texto de ses yeux avant de l’envoyer à Megan, Christina, Lizzie, Kayla, Amanda, Mérédith, Molly et Jenny. Après avoir envoyer ce message qui disait au revoir les filles Amy quitta l’immeuble en emprunta l’ascenseur et une fois dehors elle appela un taxi afin qu’il là conduise à l’aéroport, heureusement l’aéroport n’est qu’à une demi heure de l’immeuble. Amy est sur que sa décision de rentrer à la maison est la bonne de plus elle a enfin une chance de peut-être avec Ricky; de former une famille avec lui et John. Jamais elle n‘a imaginé que ça puisse arriver un jour parce que ça paraissait invraisemblable qu’ils puissent devenir un couple cependant là ils ont une chance que ça puisse arriver, qu’ils puissent construire une véritable relation de couple sérieuse ainsi qu’une famille


Seattle/ Maison des Juergens


Tout s'est bien passé durant le vol, elle a essayé de dormir mais elle ne pouvait pas, elle était beaucoup trop anxieuse. Trop de choses se bousculait dans la tête de la jeune adolescente. Que faire si Ricky avait couché avec quelqu'un d'autre? Comment réagirait-elle à cela? C’est de la folie car ils ne sont pas encore un couple mais c’est certain qu’elle serait bouleversé. A-t-elle le droit d‘être en colère ? Ricky lui dira-t-il la vérité ? Tout est si confus dans sa tête mais dans son fort intérieur Amy souhaite que Ricky n’est couché avec aucune fille depuis qu’il est venu là voir à New-York

Amy et Ricky étaient sur la même longueur d’onde quand il est venu à New York mais pensait-il chaque mot qu’il lui a dit ? Ou était ce un week-end trop beau pour être vrai ? Amy c’était sentit tellement bien auprès de Ricky qu’elle veut crorie que ce que Ricky lui a dit n’était pas que des mots, qu’il était sincère. Peut-on commencer quelque chose de sérieux avec quelqu'un avec qui on a eu un bébé ? Cela ne compte pas comme une relation sérieuse puisqu‘ils n‘ont jamais vraiment été ensemble. Mais veut-il être avec elle ? Amy pense que Ricky n’a jamais de rendez-vous avec Adrian, jamais. Mais voudra-t-il faire ça avec elle ? Où est-ce qu’il c’est passé trop de choses pour qu’il puisse être ensemble, un an c’est écoulé depuis la naissance de John et il a fallu beaucoup de temps pour qu’Amy commence à ne plus détester Ricky et à le voir comme un ami et maintenant elle aimerait qu’il soit son petit ami

Amy essaya tant bien que mal à ne plus penser à toutes ces choses de penser à ces choses, elle ne pouvait pas. Quand l'avion a finalement atterri Amy descendit de l’avion tout comme tout les autres passagers puis elle a été récupérée ses baguages le plus rapidement possible et j'ai obtenu mon truc aussi rapidement que possible. Amy se demandait si oui ou non elle devait appeler ses parents de son arrivée mais vu l’heure tardive c’était pas une bonne idée Avec deux bébés dans la maison, il vaut mieux faire le moins de bruit possible. De plus, ses parents vont à coup sur vouloir lui poser toutes sortes de question sur le programme mais la seule personne a qui elle a vraiment envie de parler c’est Ricky, à peine sortie de l’aéroport Amy appela un taxi

Quand elle arriva devant sa maison elle était légèrement nerveuse d’ailleurs elle ne sais pas pourquoi, après tout , c'est ma maison, ça ne doit pas la rendre nerveuse où anxieuse. Son cœur battait la chamade, c'était un sentiment qu’elle ne pouvait pas décrire. Amy ouvrit la porte de la cuisine et là elle vit John et Ricky. Ce dernier donnait à John son biberon de jus d’orange qu’il venait de lui préparer où plutôt de lui verser depuis la bouteille

John: Mammma
Ricky: Non mon grand, maman ne revient que dans une semaine
Amy en refermant la porte: Salut John
Ricky: ….
Amy avec excitation: Maman est rentré à la maison
Ricky: Qu’est-ce qui c’est passé ? Que fais-tu ici?"
Amy en soulevant John dans ses bras: Le programme se termine dans trois jours et comme je voulais rentrer à la maison j'ai pensé que le était plus important pour moi était de rentrer avant que quelque chose se passe qui puisse nous séparer où compromettre nos chances d’être ensemble
Ricky avec un regard coupable: ……

En effet Ricky avait un regard plus que coupable, il avait couché avec une fille alors qu’il avait dit à Amy qu’il ne coucherait plus à droite et à gauche. Le pire c’est qu’il là fait le soir de l’anniversaire d’Amy et il ne peut s’empêcher de culpabilisé depuis que c’est arriver. Cet air de culpabilité qu‘affichait Ricky n‘échappa pas à Amy, visiblement elle avait raison sur tous les soupçons qu‘elle avait en elle. Rentrer plus tôt à la maison était peut être une erreur où peut être pas


Seattle/Manoir des Salvatore

Un adolescent buvant un verre de whisky assit bien confortablement dans un fauteuil au coin du feu c’est pas dans toute les familles qu’on voit ça, le frère de ce dernier venait juste d’entrer dans le salon mais il semblait ne pas être surpris de voir son frère de dix sept ans avec un verre à la mains, chez les Salvatore c’est tout nouveau ça mais c’est pas tout les soirs heureusement si Damon serait forcer d’être sévère avec Noah ce qui n’est pratiquement jamais arriver. En effet l’aîné des Salvatore n’aime pas jouer au méchant grand frère et ça n’arrive que très rarement mais il c’est mettre les point sur les i quand il le faut et quand la situation l’exige, fort heureusement Noah n’est pas un ado difficile bien au contraire seulement comme tout adolescents normalement constitué il a ses humeurs et son caractère

Noah en se levant et en posant son verre sur la table basse: J’te sers un verre fréro
Damon: Avec joie
Noah en versant du whisky dans un verre: Dure journée ?
Damon: T’as pas idée
Noah en tendant le verre à son frère: Vue ta tête je crois en avoir une bonne idée
Damon en prenant le verre que Noah lui tendait: Merci
Noah en reposant la bouteille: De rien
Damon en buvant une gorgée: Tu sais quoi ?
Noah en prenant son verre: Non mais tu vas me le dire
Damon: J’ai hâte que la collection s’achève
Noah: Hugo est si dure que ça ?
Damon: C’est un vrai tyran tu veux dire
Noah: Un peu comme toi non ?
Damon: Non, je suis pas un tyran, j’aime m’amuser c’est différent
Noah en levant son verre: Ouais, ça dépend de quel point de vue on se place. A ta santé mon frère
Damon: Merci, à la tienne fréro. Alors quoi de neuf dans ta vie de petit ado ?
Noah: Sympa et bien hier c’était l’anniv d’Amy sinon rien de bien palpitant
Damon: Oh cool, je lui souhaiterais un bon anniversaire à son retour
Noah: J’éspère juste ne pas avoir été le seul à m’en souvenir
Damon: Mais non, regardes moi j’ai pas oublié
Noah: Ah ça je risque pas de l’oublier
Damon: Mais au final t’as passé une bonne journée
Noah: C’est vrai mais j’aime pas ce genre de surprise
Damon: C’est pour ça que ça s’appelle des surprises et que je te dis jamais rien quand je te réserve une surprise de taille
Noah: C’est bien ce qui m’inquiètes
Damon: Comment c’est passé ton dîner chez Eléna et sa famille ?
Noah: Étrangement bien pour être honnête
Damon: Tant mieux pour toi, j’en suis heureux
Noah: Et toi quoi de neuf dans ta vie d’adulte ?
Damon: Rien
Noah: Rien que tu ne veuilles dire où rien de nouveau
Damon: La première option
Noah: Quel est le problème ?
Damon: Je n’ai pas de problème


Flashback quatre jours plus tôt au manoir

Après que les deux anciens amants aient longer le sable de plage durant plusieurs minutes Damon et Zoé se sont diriger vers la voiture de Damon pour ensuite se diriger vers le manoir des Salvatore ayant habité plusieurs génération de cette famille si particulière. Zoé y avait de merveilleux souvenir avec Damon là bas et pas seulement que dans la chambre à couché du jeune homme. Une fois arrivé au manoir le jeune homme servit un verre de scotch à son ancienne petite amie et il l’invita à la rejoindre sur le canapé

Damon en s‘asseyant sur le canapé à côté d‘elle: Tiens
Zoé en saisissant le verre: Merci
Damon: Y’a pas de quoi
Zoé: Wouaho
Damon en levant un sourcil: Quoi ?
Zoé: Décidément ce manoir n’a pas changé en trois ans voir bientôt quatre ans
Damon en buvant une gorgée de son verre: Toi non plus t’as pas changé…….Physiquement
Zoé en souriant: Je te retourne le compliment
Damon: Sauf qu’on a prit quelques années de plus
Zoé: On est pas si vieux que ça ?
Damon: Bientôt quatre ans, on change forcément
Zoé: Pas faux mais y’a certaine chose qui ne changent pas
Damon: Oui, comme ta beauté à coupé le souffle
Zoé: Euhh…..
Damon en posant son verre sur la table basse du salon: Depuis quand ça te mets mal à l’aise ce genre de compliment ?
Zoé: Depuis qu’on est plus ensemble
Damon en fixant Zoé: Oui question idiote
Zoé: Ça n’a rien d’idiot
Damon en soupirant: C’était la bonne époque
Zoé en fixant Damon: Oui le bon temps. Alors comme ça il parait que tu es mannequin ?
Damon: Oui, ça permet de payer les factures
Zoé: Et depuis quand les Salvatore ont des soucis pour payer les factures ?
Damon: On en a pas mais après le décès Zack j’ai été obligé de trouver du boulot, je ne voulais me reposer sur la fortune de mes parents
Zoé choquée: Oh Damon je…..je savais pas pour ton oncle, quand est-ce arriver ?
Damon: Il y a deux ans
Zoé: Je suis vraiment désolé Damon
Damon: Merci Zoé, ça me touche
Zoé: En tout cas pour faire du mannquinat t’as rien à envier à ceux du métier
Damon: Ce qui veut dire ?
Zoé: Que vu comme tu es bien foutu ils ont pas du hésiter à t’embaucher
Damon en riant: Je rêve où tu viens de dire que tu me trouve canon ?
Zoé: Tu rêves pas, non seulement tu es canon mais tu es sexy et terriblement séduisant et encore j’en passe
Damon: Je sais
Zoé: Et sinon comment vous avez vécu le décès de Zack toi et Noah ?
Damon: Ça a été dure mais on a survécu
Zoé: Je suppose que ça a du faire remonter des souvenirs douloureux ?
Damon: En effet et en particulier pour Noah
Zoé: Il était tout petit quand vos parents sont décédés
Damon: C’est vrai mais j’ai toujours été là pour lui et ça changera pas de si tôt
Zoé: Je sais, j’en ai jamais douté. Ton p’tit frère c’est presque toute ta vie
Damon: Oui et a une époque tu l’étais aussi

En effet il y a trois ans tout ce qui comptait pour Damon c’était Zoé et Noah, il était proche de son oncle Zack mais son frère et celle qu’il aimait comme un fou c’était pas la même chose. Damon a traverser tant de chose avec son petit frère que parfois il en oublie que l’époque où tout allait bien c’était il y a seulement quelques années mais lorsqu’il était avec Zoé tout ses tracas, tout ses problèmes s’envolaient d’un seul coup, l’amour donne des ailes à ce qu’on dit. Damon et Zoé se fixaient les yeux dans les yeux, dans leurs regard brillaient une flamme qui ne demandait qu’une chose, à être raviver. Il suffirait d’un rien pour rallumer des braises qui sont loin d’être éteinte, un seul souffle et tout pourrait recommencer, tout pourrait basculer. N’y tenant plus et n’ayant envie que de ça Damon glissa sa main sous la joue de Zoé et il l’embrassa passionnément comme jamais il ne l’avais embrasser auparavant

Zoé sous le choc: Damon…

Damon fixait Zoé de ses yeux bleu perçant attendant la réaction de cette dernière, allait-elle le gifler où bien l’embrasserait-elle à son tour. Dans son fort intérieur il espérait qu’elle ne le giflerait pas, qu’elle l’embrasserait tout simplement parce qu’il l’aime encore. Il a pourtant tout fait pour oublier ses sentiments pour elle au cours de ses trois dernières années et jusqu’à ce qu’elle ne revienne dans sa vie il avait réussit à enfouir ses sentiments cependant il faut être lucide, Zoé est son grand amour et il n’a jamais cessé de l’aimer même si il n’a jamais voulu le reconnaître. La jeune femme fixait Damon, ce baiser l’avait toute chamboulé et pourtant dieu sait qu’elle en rêvé de sentir à nouveau la douceur de ses lèvres.

Zoé dans ses pensées: Wouaho…….

Damon dans ses pensées: Bon sang réagis, hurles moi dessus, gifle moi, non embrasses moi où sinon je sens que mon cœur va lâcher Zoé

Zoé dans ses pensées: Qu’est-ce que je dois faire, comment dois-je réagir face à ça. Bon c’est vrai que je l’aime et que j’ai jamais cessé de l’aimer

Damon dans ses pensées: Si tu savais combien je t’aime et combien je te désir Zoé

Zoé dans ses pensées: Bon sang il faut que je fasse quelque chose. Je vais pas rester là à le fixer comme un débile sinon il va vraiment finir par croire que j’en suis une


Chaque fois par le passé quand Damon l’embrassait elle ressentait comme une décharge électrique de mille volt à travers tout son corps et là elle le ressentait à nouveau, cette passion et ce désir ardent qui montait en elle à chaque fois qu’elle le voyait. Malgré le faite qu’elle en est rêvé depuis qu’elle là revu Zoé était quand même sous le choc et toute chamboulé par ce baiser, tout en plongeant son regard dans celui de Damon Zoé se mordillait le coin de sa lèvre inférieur se demandant si elle devait où ne devait pas lui rendre son baiser. Que pouvait-elle fait d’autre ? Elle l’aime à en crever et elle a envie de l’embrasser, c’est à se demander ce qu’elle attends puisque visiblement elle en meurt d’envie autant que Damon ? D’ailleurs le plus étonnant c’est qu’elle ne l’est pas fait plutôt, résister à ce qu’elle désire le plus au monde depuis son retour c’est vrai miracle qu’elle est tenue jusque là sachant très bien que la raison de son retour c’est Damon. Bien sur elle a dit vouloir changer d’air mais la raison principal de retour en ville c’est celui qui ne cesse de hanter ses pensées depuis trois ans, DAMON SALVATORE. attrapa le jeune homme par la nuque et elle l’attira à lui puis elle l’embrassa fougueusement.

Damon ravi de la réaction de son ex répondit tout aussi fougueusement à son baiser là fesant en même temps basculer sur le canapé, les lumières étaient éteintes seule la lumière de la cheminée éclairait le salon du manoir ce qui donnait un air romantique à la scène qui se produisait. Deux amants fou amoureux l’un de l’autre rallumant la braise qui les consument de l’intérieur, fesant ressurgir l’amour qui les animes depuis tant d’années. Tout en l’embrassant passionnément Zoé déboutonnait la chemise de Damon tandis que ce dernier lui retirait ses vêtements, la chemise de Damon ne tarda pas à voler à travers le salon tout comme le reste de ses vêtements ainsi que ceux de Zoé, les deux anciens amants firent l’amour sur le canapé comme il l’avait tant fait par le passé

Fin du flash-back


Noah: C’est ça oui, ne me prends pas pour crétin
Damon énnervé: JE N’AI AUCUN PROBLEME NOAH
Noah: Je vois que Mr sarcasme est de bonne humeur
Damon en buvant son verre de scotch: Pardon d’avoir crier, j’suis désolé Noah, j’aurais pas du
Noah: C’est oublier mais je vois bien que quelque chose cloche
Damon: Rien ne cloche tout va bien
Noah: Non non non, quand tu dis ça c’est qu’il y a anguille sous roche
Damon en levant ses yeux aux ciels: J’oubliais à quel point tu me connaissais aussi bien
Noah en souriant: J’suis ton frère j’te rappel
Damon: Je risque pas de l’oublier, tu es mon petit frère fouineur
Noah: Et je t’ai observé toute ma vie donc je te connais très bien, quand j’étais petit j’observais chacun de tes gestes
Damon: Je me demande bien pourquoi
Noah: Parce que tu étais mon modèle, celui sur qui je prenais exemple
Damon: Je n’ai rien d’un modèle Noah
Noah: Tu rigole hein ?
Damon: Non
Noah: Pour moi tu étais genre un super héro et moi j’étais ton trouillard de frère. Tu crois peut être que t’as rien d’un modèle mais tu l’as été pour moi, c’est toi qui m’a donner la force et le courage dont j’avais besoin alors maintenant tu vas me dire ce qui tourne pas rond chez toi
Damon: Je t’ai dis que tout allait bien
Noah: Tu veux peut être que je te secoue par les plumes comme une volaille pour voir ce qui en tombe
Damon: Essaies toujours, qui sait ce que tu découvriras
Noah: Arrêtes de te foutre de moi
Damon: C’est toi qu’à suggéré de me secouer les plumes pas moi
Noah: Aller vide ton sac
Damon: ……
Noah: Tu sais bien que quoique tu me dises ton secret sera bien garder
Damon en soupirant: Okay…..Euh….il y a quelques soir j’ai passé la soirée avec Zoé
Noah: C’est super
Damon: On a couché ensemble ici même
Noah ébahit: C’est super. J’suis pas étonné tu sais, je savais que vous remetteriez le couvert tôt où tard
Damon: Oui sauf qu’au réveil elle c’est tiré sans un mot et elle m’évite depuis trois jours
Noah: Wouatch
Damon: Ouais
Noah: Je vois pourquoi tu es si de mauvaise humeur

C’est même plus que compréhensif sachant le passé que Damon et Zoé ont en commun et à quel point ce dernier l’aime. Noah peut parfaitement comprendre et particulièrement avec le caractère impulsif de son frangin seulement Zoé a toujours eu un excellent impact sur Damon, fesant ainsi surgir ses bons côtés. Tout le monde a tendance à voir ce dernier comme un bad boy mais Noah le connaît très bien et il sait que son frère n’a rien d’un mauvais garçon et à par lui seule Zoé a su démontré que Damon n’est pas si horrible qu’il en a l’air, que ce n’était juste qu’une façade, qu’une forteresse qu’il c’est forger au même titre que Noah. Ce dernier comprend pourquoi Damon est si sarcastique et si grognon depuis quelques jours, c’est clair lui-même l’aurait plus que mal prit si Eléna lui avait fait un coup pareil cependant eux ils n’en sont pas encore à ce stade là de leur relation

_________________




Connor was born to fight evil forces, he was born of the union of two vampire and his destiny is to become a champion, the savior of mankind but also a glimmer of hope for the new generation

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oth-rpg.pro-forums.fr
Mel23
Admin
avatar

Messages : 1251
Date d'inscription : 25/07/2010

MessageSujet: Re: All Things Happen For A Reason [TERMINER]   Lun 23 Avr - 2:15

CHAPITRE 16 [Partie 1]







Léah, Phillip, Courtney,
Kellan, John, Ricky,
Amy, Damon, Noah,
Zoé, Eléna, Ben,
Adrian, Nathan, Gwen
& Anne


Seattle/Maison des Matthews


Toute vérité est-elle bonne à dire ? Se taire, mentir ou dire la vérité... Pour soi-même ou pour autrui, il nous est tous arrivé un jour de commettre un mensonge. Mais est-ce vraiment la bonne solution ? Y a-t-il des vérités que l'on peut cacher ? Il faut tout d'abord tenir compte de la construction morale de chacun. Est-ce que le mensonge est oui ou non tolérable ? Ensuite, tout dépend du contexte et de la personne. S'il s'agit de votre conjoint, le couple repose avant tout sur un pacte de confiance et donc sur une sincérité des rapports. Dès lors que l'on garde le silence et que l'on commet un mensonge même par omission qui porte atteinte à l'harmonie du couple, c'est une mauvaise solution. Bien sûr on a pas besoin de tout se dire, on a le droit d’avoir son jardin secret mais lorsqu’on ment à celui ou celle qu’on aime ça n’apporte rien de bon que des problèmes et des conflits. Dans quelles situations est-il préférable de se taire ? Face à des histoires personnelles, intervenir et dire la vérité peut être pris comme une ingérence, c'est certain. Pourquoi avons-nous parfois du mal à dire la vérité ?

En faites c’est tout simplement que notre société est devenue plus dure. Il faut être le plus beau, le plus grand, le plus riche et finalement les gens n'arrivent plus à s'accepter tel qu'ils sont. Ils mentent beaucoup plus aujourd'hui qu'auparavant, nous mentons sans nous poser de questions, sans honte ni culpabilité. Un peu comme si la fin justifiait les moyens mais tôt où tard la vérité finit par éclater et les conséquences qui en découlent sont que la confiance qu’il y avait entre les personnes peut être perdu. Heureusement, tout le monde ne ment pas ! Il existe des tas de personnes qui ont le courage d'être sincères et de dire la vérité. Il faut pour cela qu’on nous apprenne dès l’enfance que ce soit à la maison où à l’école à ne pas vivre dans le mensonge. Finalement, ne faudrait-il toujours pas dire la vérité ? Une chose est sûre : en termes d'efficacité et d'harmonie sociale, nous ne pouvons pas accepter les mensonges qui automatiquement provoquent des conflits permanents et un manque de confiance. Les relations quelles quel soient supposent un minimum de confiance et non de se dire : "Ah, sur quoi va-t-il où va-t-elle me mentir aujourd'hui ?" Il faut donc avoir le courage de dire et d'entendre la vérité même si ce n’est pas facile. Ce soir chez les Matthews un adolescent de dix-sept ans comptait avouer à ses parents une chose qu’il a faite et qu’il avait pourtant juré de ne jamais faire, une chose qu’il regrette cruellement d’avoir fait. Après le dîner Kellan aida ses parents à débarrasser et à ranger. Le jeune adolescent décida de tout dire à ses parents dès à présent mais cette à ce moment que sa petite sœur fit la bise à ses parents car c’est bientôt l’heure d’aller au dodo

Léah : Bonne nuit papa, bonne nuit maman
Phillip : Bonne nuit ma puce
Courtney : Bonne nuit ma chérie
Léah en s’adressant à son frère : Dis Kellan tu pourras me lire une histoire et me faire un bisou ?
Kellan : Oui bien Léah mais avant faut que je parle à papa et maman
Léah : D’accord, je vais me brosser les dents et je t’attendrais en haut

Léah qui était déjà en pyjama car elle a prit sa douche avant le dîner se retourna et elle grimpa les escaliers qui menait à l’étage supérieur où se trouve justement sa chambre ainsi que la salle de bain. Kella se retourna et il observa sa sœur grimper les escaliers avec un sourire attendrie, il se remémora nostalgiquement l’époque où il était enfant, à cette époque il n’avait aucune responsabilité autre que de bien travailler à l’école, être respectueux envers sas famille et autrui. En fait le royaume le meilleur au monde est probablement celui de l'enfance parce qu’on n’a pas à se soucier de quoique ce soit à part être un enfant. Kellan a été cet enfant mais les enfants grandissent et deviennent des adolescents puis des adultes, c’est tout simplement l’évolution de l’être humain. Kellan ne regrette pas le moins du monde d’avoir des responsabilités car il ne veut pas être traité comme un enfant mais comme un adulte et être adulte implique aussi d’assumé la responsabilité de ses actes, grandir c’est loins d’être facile

Phillip & Coutney : On t’écoute mon grand
Kellan : On peut s’asseoir ?
Courtney : Bien sur

Kellan ainsi que ses parents s’asseyèrent autour de la table de la cuisine, le jeune adolescent s’installa en face de ses parents. Il avait peur de leur réaction enfin surtout de perdre la confiance qu’ils ont placée en lui mais il devait se montrer courageux et assumer ce qu’il a fait. Pour Kellan la confiance que ses parents lui portent compte énormément pour lui car pour lui c’est primordiale. Comme Ashley lui a dit plus tôt dans la journée ça arrive à tout le monde faire des erreurs et c’est ce qui se produit chez beaucoup d’adolescents et c’est grâce à ces erreurs qu’on en tire des leçons. Kellan est un adolescent responsable et mature en temps normal mais il n’est pas parfait, la preuve il a fait une énorme erreur dans ce club, une erreur dont il doit assumer la responsabilité


Seattle/Maison des Juergens

Après être sortie de l’aéroport avec ses baguages Amy a pris un taxi qui le conduisit jusqu’à chez quand elle arriva devant sa maison elle était légèrement nerveuse d’ailleurs elle ne savait pas pourquoi elle était si nerveuse. Après tout c’est sa maison, ça ne doit pas la rendre nerveuse où anxieuse. Son cœur battait la chamade, c'était un sentiment qu’elle ne pouvait pas décrire mais au fond d’elle elle savait très bien que ce qui-là rendait nerveuse c’était Ricky. Amy ouvrit la porte de la cuisine et là elle vit John et Ricky, ce dernier donnait à John son biberon de jus d’orange qu’il venait de lui préparer où plutôt de lui verser depuis la bouteille

John: Mammma
Ricky: Non mon grand, maman ne revient que dans une semaine
Amy en refermant la porte: Salut John
Ricky: ….
Amy avec excitation: Maman est rentré à la maison
Ricky: Qu’est-ce qui s’est passé ? Que fais-tu ici?"
Amy en soulevant John dans ses bras: Le programme se termine dans trois jours et comme je voulais rentrer à la maison j'ai pensé que le était plus important pour moi était de rentrer avant que quelque chose se passe qui puisse nous séparer où compromettre nos chances d’être ensemble
Ricky avec un regard coupable: ……

En effet Ricky avait un regard plus que coupable, il avait couché avec une fille alors qu’il avait dit à Amy qu’il ne coucherait plus à droite et à gauche. Le pire c’est qu’il la fait le soir de l’anniversaire d’Amy et il ne peut s’empêcher de culpabilisé depuis que c’est arriver, cet air de culpabilité qu‘affichait Ricky n‘échappa pas à Amy, visiblement elle avait raison sur tous les soupçons qu‘elle avait en elle. Rentrer plus tôt à la maison était peut être une erreur où peut être pas

Après avoir couché John, ranger ses affaires et s’être mit en pyjama enfin ce qui semblait être un pyjama elle descendit rejoindre Ricky dans la cuisine. Ce dernier était toujours dans la cuisine et il cherchait de la nourriture, il pense qu’Amy doit avoir une faim de loup car la nourriture qu’ils servent dans les avions n’est pas super, il le sait d’expérience lorsqu’il a pris l’avion pour aller voir Amy à New-York il y a quelques jours. Il avait mangé dans l’avion du retour mais ce n’était pas super et lui il n’avait pas pris un vol de nuit, il était partie en début de matinée. Lorsqu’Amy redescendit dans la cuisine elle y trouva Ricky ce qui la surprit car elle pensait qu’il serait rentré chez lui mais au fond d’elle elle était contente qu’il soit toujours là

Amy : Qu’est-ce que tu fais ?
Ricky : Je te fais un sandwich, tu n’as probablement pas mangé beaucoup dans l’avion et tu dois certainement avoir faim
Amy : Oui un peu
Ricky : Seulement un peu ?
Amy : Non…. Je meurs de faim
Ricky : Ça tombe bien alors

Amy s’installa à table et Ricky lui tendis une petite assiette où était disposer le sandwich préparer par le jeune adolescent, il l’avait coupé en deux et disposer dans cette assiette. Après avoir donné l’assiette à Amy Ricky s’installa à table à côté de cette dernière. La jeune adolescente ne tarda pas à gouter le suculant sandwich que Ricky venait de lui confectionner, c’était pas grand-chose mais il faut dire que le jeune homme se débrouille plutôt bien en cuisine pour préparer quelque chose de simple et de bon. Il a du apprendre très tôt à se prendre en charge tout seul mais bon d’un autre côté un sandwich c’est pas bien compliquer à faire, tout le monde sait en préparer

Amy : Ricky, ce sandwich est vraiment bon
Ricky : Merci
Amy : De rien, ce serait plutôt à moi de te dire merci. Je sais pas ce que c’est pas il a un petit plus
Ricky : C’est le zest de ketchup que j’ai rajouté, ça donne un petit gout sucré
Amy : Oh, okay
Ricky : Alors, comment s'est passé ton voyage ?
Amy : C’était bien mais je suis contente d’être rentré à la maison
Ricky : John t’as beaucoup manqué je sais
Amy : Pas seulement John
Ricky : Ta famille et tes amis aussi c’est évident
Amy en regardant Ricky : Oui mais pas seulement
Ricky : …..


Ricky dans ses pensées : Toi aussi Amy et je me sens encore plus coupable que je ne le suis déjà maintenant


Ricky : Bon je vais rentrer chez moi
Amy : Tu peux rester un peu plus tu sais
Ricky : Il est tard Amy et tu dois être fatiguée après toutes ces heures de vol
Amy : Non ça va
Ricky : Moi en tout cas oui, je vais rentrer
Amy : Vraiment ?
Ricky : …..
Amy en se levant : Comment tu fais ?
Ricky : …..
Amy en s’asseyant sur le comptoir : Comment tu fais pour sortir au milieu de la nuit dans l’espoir de ramener une fille chez toi ?
Ricky : ……
Amy : Tu sais j’ai souvent écouté les histoires de mes amies du programme et
Ricky : Et ?
Amy : Et elles m’ont toutes dites la même chose
Ricky : Laquelle ?
Amy : Que dès qu’il y avait un début de sentiments ils prenaient la fuite et je pense que c’est ce que tu as fait aussi
Ricky : ….
Amy : Je me trompe ?
Ricky : ….
Amy : Ton silence et ton regard en dise long
Ricky : Amy
Amy : Je veux que tu sois mon petit ami mais ce que je veux avant tout c’est une relation sérieuse
Ricky : Je n’ai jamais dit que j’étais prêt pour ça, je veux juste être avec toi
Amy : Commençons d’abord par des rencarts
Ricky : Je n’ai pas de rencarts
Amy : Jamais ?
Ricky : Jamais
Amy : Pourquoi ?
Ricky : Parce que c’est ce que font les mecs quand ils essaient de coucher avec une fille et je ne veux pas faire ça
Amy en souriant : Tu ne sors jamais ?
Ricky : Je ne sors jamais
Amy en nouant ses bras autour de la nuque Ricky : Tu ne voudrais pas avoir de rancart avec moi mais si tu pensais que ça pourrais que ça pourrais te conduire à coucher avec moi ?
Ricky : Non, je ne voudrais pas et puis je pense que c’est juste une perte de temps
Amy en souriant à Ricky : Merci
Ricky en fixant Amy dans les yeux : De rien

Ricky était sincère, il ne voulait pas avoir de rendez-vous avec Amy car il ne voulait pas que ça se passe comme ça cette fois ci. Non cette fois il veut faire les choses bien, Amy était surprise de la réponse de Ricky mais elle en était très heureuse d’ailleurs ça pouvait se voir sur son visage. Le jeune adolescent veut apprendre à connaître Amy et voir si il y a une chance qu’ils puissent être une véritable famille, rien ne dit que ça marchera mais il a envie d’essayer, qui sait ça pourrait marcher entre eux et qui sait dans l’avenir devenir plus. Ricky s’approcha d’avantage d’Amy et il l’embrassa tendrement, le baiser était doux comme ceux qu’ils ont échangés lors de l’anniversaire de John ainsi qu’à New-York mais là c'était différent. Plus mature, peut-être….. sans doute parce qu’eux même le sont devenu depuis la naissance de leur fils

Amy en le regardant droit dans les yeux : Passez la nuit avec moi, s'il te plaît?"
Ricky : Euh….
Amy : S’il te plait
Ricky : Oui

Ricky n’était pas sûr que ce soit une excellente idée surtout à cause des parents d’Amy, il avait réussi à survivre dans cette maison sans s’attirer les foudres de quique se soit mais si jamais les parents d’Amy découvre qu’il a passé la nuit avec leur fille et qu’il a dormit avec elle il risque de s’attirer les foudres de ses parents cependant là maintenant, tout de suite il était incapable de refuser quoique ce soit à Amy.


Seattle/Manoir des Salvatore


Chez les Salvatore c’était aussi la soirée des discussions, après son dîner avec la famille d’Eléna qui c’est plutôt bien passé Noah est rentré à la maison et il s’est servi un verre de Whisky, son grand frère la d’ailleurs rejoint et ils se sont mis à discuter bien tranquillement mais Noah remarqua que son frangin n’était pas vraiment bonne humeur et il ne tarda pas à comprendre pourquoi lorsque Damon lui lâcha une sacré bombe. Ce dernier à avouer à son cadet avoir remis le couvert avec son ex petite amie Zoé il y a quatre jours mais qu’au petit matin la jeune femme avait mis les voiles, depuis cette nuit-là ils ne se sont pas revu ce qui frustre énormément l’aîné des Salvatore, à vrai dire il est d’une humeur massacrante ce que son frère peut parfaitement comprendre

Damon : On parle d’autre chose
Noah : Tu l’aimes encore n’est-ce pas ?
Damon : ….
Noah : Ton silence en dit long, remarques ça ne m’étonne pas
Damon : Je n’ai rien dis je te signale, absolument rien
Noah : Oui mais je te connais et je sais que t’as jamais pu l’oublier
Damon : Tu as tords, j’ai tourné la page
Noah : C’est ça ouais, quand elle est partie il y a trois ans tu étais déjà d’une colère à faire trembler les dieux et là je dirais que c’est encore plus
Damon : J’aime pas spécialement me faire larguer
Noah : Bah voyons, t’as jamais quitter une fille toi peut être
Damon : Si mais je préfère être celui qui largue la fille plutôt que l’inverse, question d fierté
Noah : C’est ça oui, dis plutôt que c’est une question d’amour. Toutes ces filles qui ont partagé ton lit tu les a jamais aimé, par contre Zoey tu l’aimes à en crever et c’est pour ça que t’as tant souffert quand elle est partie
Damon : Depuis quand tu joues les psy des relations de couples toi ?
Noah : C’est pas ce que je fais mais j’suis pas idiot et moi quand j’aime une fille j’ai au moins le cran de l’admettre, toi tu préfère jouer l’autruche
Damon : Personne n’est parfait
Noah : Arrêtes de faire celui qui en a rien à foutre, bordel admets que tu l’aimes toujours et que t’es furieux qu’elle se soit barrer au petit matin. Bon sang prends le téléphone et appelles là où vas chez elle

Drrringggggg

Noah en avalant son verre d’une traite : Laisses j’y vais

Noah avait beau être un gamin de dix-sept ans hyper romantique sur tout ce qui touche à l’amour mais en ce qui concerne l’histoire Damon et Zoé il se retrouvait souvent perdu cependant il est très bien caler sur leur histoire, il a été au première loge depuis le commencement. Il a vu tout ce qu’ils ont traversé ensemble ainsi que la rupture du couple, il a vu a quel point Damon était à ramasser à la petite cuillère lorsque Zoé la quitter. Franchement plus qu’évident qu’il est toujours raide dingue d’elle mais ce que Noah ne saisit toujours pas c’est pourquoi il ne l’admet pas, ce serait beaucoup plus simple. Le cadet des Salvatore se leva du fauteuil et il traversa le salon puis il alla ouvrir la porte, lorsqu’il l’ouvrit il était comme figer. Face à lui se trouvait Eléna ainsi que Zoé, il était surpris de les voir autant l’une que l’autre

Damon : C’EST QUI ?
Noah : Tu ferais mieux de venir voir
Damon en arrivant près de son frère : Qu’est-ce qui se passe ?
Noah : Regardes par toi-même
Damon : Zoé
Noah : Et Eléna. Je vous en prie entrer mesdemoiselles
Damon : Noah…
Noah : Quoi ? On va pas les laisser dehors quand même
Zoé : On dérange ?
Noah : Pas le moins du monde
Eléna : Tu es sur ?
Noah : Certain. Eléna voici Zoé l’ex de Damon, Zoé voici Eléna ma petite amie
Zoé : Enchanté
Eléna : Moi aussi
Noah : Tu tombes à piques Zoé, on parlait justement de toi
Zoé surprise : Vraiment ?
Noah en refermant la porte : Oui d’ailleurs Eléna et moi on va vous laisser discuter tranquillement
Damon : Tu me le paierais p’tit frère
Noah : Tu me remercieras plus tard, vous avez des tas de choses à vous dire. Eléna on monte ?
Eléna : Oui, bon bah salut Damon, Zoé
Damon & Zoé : Salut

Noah préférait laisser Zoé et Damon s’expliquer seul à seul, ils en avaient besoin d’ailleurs c’est pas avec son petit frère que l’aîné des Salvatore voulait avoir une conversation mais avec son ex petite amie avec qui il a remis le couvert même si il ne l’avouera pas mais Noah connait son frère et franchement il n’a aucune envie d’être dans la même pièce qu’eux car sa risque de devenir très électrique et franchement il préfère nettement être seul avec Eléna plutôt que de jouer les arbitres entre ces deux-là. Noah glissa sa main contre celle de sa petite amie et il l’enlaça tendrement, Eléna leva les yeux en direction de son petit ami et le jeune couple se dirigea vers les escaliers mains dans la main

Eléna : Tu crois que c’est une bonne idée de les laisser comme ça ?
Noah : Oh oui, crois moi
Eléna : C’est moi où y’a de la tension dans l’air
Noah : De la tension ? C’est un euphémisme
Eléna : J’ai loupé un chapitre ?
Noah : Je dirais plutôt toute l’histoire
Eléna : …..
Noah : Damon et Zoé étaient fou amoureux, je n’avais jamais vu un couple aussi unit et fusionnel et puis elle est partie enfin elle là quitté pour aller à l’université de Boston. Zoé lui a demandé de l’accompagne mais Damon a refusé et c’est ainsi que c’est achever la story Damon/Zoé mais toute à l’heure mon frère m’a appris qu’ils avaient remis le couvert il y a quelques jours mais qu’au matin elle mit les voiles
Eléna : Aie aie
Noah : Et depuis cette fameuse nuit monsieur est insupportable donc je pense que ce qu’il lui faut c’est une discussion avec Zoé et je préfère éviter d’être dans la même pièce
Eléna : Oui ça vaut mieux
Noah : Si ça se trouve ils vont remettre ça, à vrai dire j’en suis persuadé
Eléna : Où alors ils vont en rester là
Noah : Ça m’étonnerait
Eléna : Comment peux-tu en être aussi sûr ?
Noah : Je connais leur histoire et je suis certain que Damon l’aime toujours, il a jamais pu l’oublier
Eléna : Tu m’as pourtant dit que ton frère avait eu plusieurs copines depuis sa rupture avec son ex
Noah : Oui mais il n’en n’a aimé aucune parce qu’il n’a jamais pu aimer une autre fille que Zoé et je te paris qu’elle aussi elle l’aime aussi mais mon cher frère l’admettras pas
Eléna : Pourquoi il ne lui dit pas ?
Noah : Primo il est têtu, secundo il joue à l’autruche et tertio il est têtue
Eléna : C’est certainement un trait génétique
Noah : Tu sous entends que j’suis tétue ?
Eléna : Non… je l’affirme
Noah en entrant dans sa chambre : Okay c’est vrai que j’suis parfois buté
Eléna : Seulement parfois ?
Noah : Okay un peu plus que parfois. Alors tu es venu jusqu’ici pour …. ?
Eléna en entrant dans la chambre de son copain : Pour toi, ce soir j’aurais voulu passer un peu plus de temps avec toi mais y’avait toujours mes parents où mon frère
Noah en souriant : Moi aussi, je voudrais te demander quelque chose
Eléna : Vas-y ?
Noah : T’as des projets pour cet été ?
Eléna : Oui
Noah décu : Oh
Eléna : Je compte passer mes vacances avec mon petit ami pourquoi ?
Noah : Parce que je me disais qu’on pourrait faire un petit voyage
Eléna surprise : Tout les deux ?
Noah : Oui rien que nous deux, je me vois pas trimballer mon frère avec nous
Eléna : Excuses moi, c’est juste que ça m’a surprise
Noah : Que je veuille passer mes vacances avec toi ?
Eléna: Non, qu’on voyage ensemble tout l’été
Noah : Où aimerais-tu aller ?
Eléna : Je ne sais pas et toi ?
Noah : Los Angeles est pas mal surtout pour des vacances
Eléna : J’suis jamais allé là-bas
Noah : Dans ce cas si ça te tente ce sera notre destination

En cet instant présent le jeune Salvatore était heureux, lui et Eléna allaient s’envoler cet été pour la Californie en direction de Los Angeles, cette ville est la ville idéal pour les grandes vacances d’été mais qui c’est ils décideront peut être d’aller ailleurs cependant il y a une chose qui est sûr et certaine, c’est que Noah et Eléna passeront leur vacances d’été ensemble. Eléna se dirigea vers le lit de son petit ami où elle s’asseya jusqu’au fond et Noah ne tarda pas la rejoindre, à peine installer la jeune adolescente se blotissa contre le torse de ce dernier et le jeune Salvatore alluma l’écran plat de la télé suspendu au mur d’en face et ils zappèrent sur les différentes chaînes. Pendant ce temps en bas dans le salon c’était loin d’être aussi joyeux, Zoé avait suivi Damon là-bas mais ce dernier ne prononçait pas le moindre mot car il était vraiment en colère, Zoé devait quand même bien se douter que Damon ne serait joyeux après ce qu’elle a fait l’autre nuit d’ailleurs elle se dit qu’elle aurait peut-être dû s’expliquer plus tôt mais ils ne se sont pas revu depuis cette fameuse nuit. Damon était vraiment en colère contre Zoé et il avait de bonne raison pour l’être, lui il avait fait ce genre de plans à certaine fille après avoir couché avec elle mais Zoé c’était différent, elle était différente et en plus là c’est elle qui est partie

Zoé : Tu comptes garder le silence
Damon : Aussi longtemps que tu seras là
Zoé : Donc tu veux pas me parler
Damon : C’est pas moi qui suis partie en plein milieu de la nuit
Zoé : Damon
Damon : Peut-être que je l’ai déjà fait mais jamais avec toi
Zoé : Tu veux bien me laisser m’expliquer ?
Damon : Pourquoi ? Ca fait quatre jours que j’ai pas de nouvelles et ce soir tu te pointes chez moi
Zoé : Parce qu’il faut qu’on parle
Damon : Et qu’on parle de quoi ? Moi je n’ai rien n’a te dire
Zoé : Moi si alors tu vas m’écouter

Damon ne répondit pas et il là planta pour aller se réfugier faire les fenêtres battante du salon, Zoé va avoir beaucoup de difficulté à expliquer à Damon la raison pour laquelle elle est partie avant le lever du soleil après avoir couché avec lui vu que le jeune homme semble vouloir ne pas lui parler et pourtant c’est exactement ce dont il a besoin mais il est vraiment buté quand il s’y met. A croire que l’entêtement est un trait de caractère génétique chez les Salvatore car son frère est exactement pareil, il est autant têtu que son grand frère. Quoiqu’il en soit si il y a bien une personne en dehors de Noah qui soit capable de tenir tête à Damon c’est bien Zoé et elle ne compte pas le laisser l’éviter et encore moins laiser la situation tel qu’elle est, non il faut absolument qu’ils parlent et surtout qu’elle s’explique sur son comportement. Zoé sait qu’elle est en tords et qu’elle est l’unique responsable du comportement hostile de Damon mais comment peut-elle réparer tout ça si il ne là laisse pas en placer une et si il évite toute discussion avec elle ? Damon l’aime toujours autant mais elle là blessé et pourtant il ne peut pas s’empêcher de l’aimer, l’amour n’est pas toujours facile mais il vaudrait mieux que Damon arrête de se comporter comme un gamin capricieux buté pour son bien si il veut avoir une nouvelle chance avec celle qu’il aime


Seattle/Maison des Lee/Enriquez


Chez les Lee/Enriquez dans la chambre d’Adrian se trouvait Ben, aujourd’hui la jeune adolescente avait eu une frayeur qui l’avait poussé à se rendre à l’hôpital. Elle avait senti que quelque chose n’allait pas avec le bébé mais heureusement c’était une fausse alerte, tout allait bien. Afin de récupérer Amy et Ricky ils ont failli leur faire croire qu’ils étaient fiancés mais ils se sont rendu compte que c’était ridicule, Ben lui avait d’ailleurs offert une bague que Betty lui avait donné mais la bague en question est devenu plus une bague d’amitié qu’une bague de fiançailles. Ben était assis aux côtés d’Adrian dans le lit de cette dernière

Ben : Pourquoi ne m’avoir rien dit ?
Adrian : Je ne voulais pas t’inquiéter
Ben : C’est aussi mon bébé, c’est normal que je m’inquiète
Adrian : Promis je ne recommencerais pas, la prochaine fois je t’appellerais
Ben : J’éspère bien qu’il n’y aura pas de prochaine fois
Adrian : Moi aussi, j’ai vraiment eu peur
Ben : …..
Adrian : Tu sais qu’Amy rentre la semaine prochain hein ?
Ben : Oui je sais
Adrian : Tu sais je suis plutôt contente qu’elle ne soit pas là
Ben : Je pensais que vous essayez de devenir amies
Adrian : C’est le cas et j’apprécie qu’elle veuille devenir mon amie après tout ce qui c’est passé, avec Ricky et avec toi mais le faite qu’elle soit loin ça nous a permis
Ben : Adrian
Adrian : Tu aimes encore Amy n’est-ce pas ?
Ben : Et toi tu n’aimes pas Ricky peut être ?
Adrian : Je te mentirais si je te disais que je l’aime plus mais pas lui
Ben : Pour l’instant
Adrian : Non je crains que ce soit définitif
Ben : Et tu l’acceptes ?
Adrian : Aussi impossible que ça puisse paraître oui
Ben : J’ai du mal à le croire
Adrian : C’est le cas et tu devrais en faire autant, laisses partir Amy
Ben : Parce que toi et moi on va avoir un bébé ?
Adrian : Non pour toi et pour elle aussi

Adrian n’avait pas tort sur ce point, pour son bien-être et pour celui d’Amy également Ben devait accepter de la laisser partir. On dit que les choses n’arrivent jamais par hasard et bien c’est belle et bien le cas pour les quatre adolescents, il y a une bonne raison pour qu’Amy soit tombée enceinte de Ricky et qu’Adrian soit tombée enceinte de Ben un an et demi plus tard, si Ben et Adrian n’avaient pas été dans les vies respectives d’Amy et Ricky dès le départ des tas de choses auraient pu être différentes mais les choses arrivent toujours pour une bonne raison. Ben a toujours pensé qu’Amy était la femme de sa vie et qu’un jour il l’épouserait mais après avoir appris qu’Amy et Ricky c’était embrasser Ben a couché avec Adrian


Seattle/ Loft des Matthews

L'amour est une chose difficile à expliquer, nombre d'auteur ont essayé d'exprimer ce sentiment et nombreux sont ceux qui ont réussi à le décrire. Néanmoins, cet amour peut prendre beaucoup de forme, et ses formes dépendent de l'être à qui est destiné cet amour. C'est ce que Nathan a découvert il y a de ça quelques années. Lorsqu’il a découvert le véritable sens du mot aimer il avait tout juste dix-sept ans, ses yeux se sont poser sur une jeune fille de dix-huit ans qu’il a épousé un an plus tard avec qui il a eu une merveilleuse petite fille quelques mois plus tard. On dit qu’on ne rencontre son grand amour qu’une seule fois dans une vie mais que peu de couple y arrivent du premier coup, Nate et Gwen eux se sont trouvés à 17 et 18 ans et malgré leur jeune âge ils n’ont jamais pu s’imaginer vivre l’un sans l’autre.
Ce soir chez les Matthews l’ambiance était loin d’être gaie, pour la première fois depuis très longtemps Nate et Gwen étaient fâché enfin c’était surtout Gwen qui était vraiment furieuse contre Nathan, leur petite fille dormait à point fermer et heureusement qu’elle ne voyait pas ses parents se disputer…. Enfin pour pouvoir se disputer il faudrait encore se parler et bien là en l’occurrence ni l’un ni l’autre ne s’adressait la parole. Sans un mot Gwen prit son pyjama et elle alla se brosser les dents et se déshabiller dans la salle de bain adjacente à leur chambre, elle retourna dans la chambre quelques minutes plus tard et elle remarqua qu’il n'avait pas bougé. Elle aurait bien aimé lui dire d’aller dormir sur le canapé mais il avait une tel emprise sur elle involontairement qu’elle en était incapable, elle était littéralement accro à lui et ce depuis le commencement il y a maintenant quatre ans. Bella se contenta de se glisser dans les draps en poussant sans dire le moindre mot, face à ça Nathan décida de briser le silence enfin à sa manière et il commença à lui effleurer doucement la joue d’une caresse plus tendre que jamais

Nathan en murmurant à l’oreille de Gwen : Mon amour, tu sais que tu n'as absolument aucune raison d'être jalouse ?
Gwen : Bien sûr. Une blonde sans scrupule qui te fais les yeux doux depuis des années et qui se trouve être dans certains de tes cours….. Je n’ai vraiment aucune raison d'être jalouse !
Nathan en la regardant profondément dans les yeux : Aucune

Il y a quelques jours Gwen était venu attendre Nathan devant l’entrée du campus dans l’espoir de passer un petit moment avec son cher et tendre mari avant d’aller travailler mais elle avait eu désagréable surprise, une fille à la chevelure blonde avait montré un intérêt certain envers Nathan. Comment le lui reprocher ? Il était absolument parfait, son corps puissant et musclé magnifiant son visage de dieu grec aux cheveux couleur bronze et aux prunelles noisette. Néanmoins savoir que cette rivale existait énervait Gwen malgré elle au plus haut point même si elle sait intérieurement qu’il ne lui viendrait jamais à l’esprit de désiré une autre femme, qu’il ne rompra jamais ses vœux de fidélité. Nathan s'était montré rassurant quand Gwen lui avait demandé des explications sur cette pimbêche, elle s'appelait Ambre, même son nom était séduisant et ce n’était pas pour rassurer Gwen bien que Nate ne lui est jamais donner des raisons de douter de sa fidélité

Or aujourd’hui elle avait appris de la bouche de Nathan qu’un professeur les avaient collé ensemble pour exposer. Comme si Nate était le seul avec qui elle pourrait faire équipe ! Y’avais des dizaines d’autres étudiants garçon ou fille mais il a fallu que ça tombe sur son mari. Gwen enrageait contre cette idée ! Bien ce n’était qu’une collaboration pour un exposer mais son intuition féminine trouvait cette coïncidence plus que suspecte. Pourquoi Ambre avait-elle accepté si rapidement ? Certainement parce qu’elle ne désire qu’une chose, attirer Nate dans ses filets ce qui rend Gwen extrêmement jalouse comme elle ne l’avait jamais été jusque-là, à vrai dire elle ne l’avait jamais été jusqu’à aujourd’hui tout bonnement parce qu’elle n’avait aucune raison de l’être mais Ambre est loin de renoncer bien au contraire. Lorsque Gwen avait confié ses soupçons à Nathan ce dernier s'était presque moqué d’elle, Ambre était invisible aux yeux du jeune homme et il était déjà pris. Son cœur était pris depuis quatre ans par Gwen et cela ne changera jamais, selon la jeune femme ça ne veut pas dire qu’il ne soit pas tenté. Beaucoup d’hommes aiment leur femme et ils vont pourtant voir ailleurs.

Gwen : Beaucoup d’hommes disent aimer leur copines où leur femmes et ils les trompent quand même et ça m’inquiète beaucoup
Nathan : Je ne suis pas comme tous ces hommes, je t’aime et j’aime notre vie. Tu n’as aucune raison de t’inquiéter
Gwen : Excuses moi mais quand je vois Ambre qui te tournes autour je ne suis pas rassuré
Nathan : Voyons Gwen, tu me connais. Je ne t’ai jamais trompé ni donner des raisons que je pourrais le faire un jour, ni avec Ambre ni avec aucune autre
Gwen : Oui mais Ambre est déterminé à t’avoir dans tous les sens du terme
Nathan : Et alors, tu me connais assez bien pour savoir que je ne te trahirais jamais. Je pensais que tu me fesais confiance Gwen
Gwen : Oh mais je te fais confiance
Nathan : Alors pourquoi tu penses que je pourrais faire une chose pareil ?
Gwen : J’ai confiance en toi mais pas en elle
Nathan : Justement, si tu as confiance en moi tu n’as aucune raison de douter de ma fidélité

Gwen avait beau avoir une entière confiance en Nathan elle ne peut pas s’empêcher d’être sur les nerfs à l’idée que son mari puisse passer du temps avec Ambre pour la simple et bonne raison qu’elle sait comment elle fonctionne. Elle sait à quel point elle est déterminée quand elle a une idée surtout quand il s’agit des mecs cependant Nathan avait marqué un point en disant qu’il ne lui avait jamais donné de raison de douter de lui, elle a confiance en lui mais pas en Ambre et savoir qu’ils vont passer du temps ensemble même si ce n’est que pour un exposer


Seattle/Maison des Matthews

Chez les Matthews Kellan était toujours assit à table face à ses parents, le jeune adolescent ne savait pas trop comme leur dire ce qu’il avait fait mais il valait mieux pour eux qu’ils l’apprennent de la bouche de leur fils plutôt que de l’apprendre par quelqu’un d’autre et ça valait surtout mieux aussi pour Kellan. Le jeune adolescent fixait la table puis il leva doucement son regard vers ceux de ses parents qui visiblement attendaient que leur fils se lance, ce silence les inquiétait énormément car toute sorte de scénario possible leur traversait l’esprit. Ils se demandaient ce qu’il avait bien pu faire car si il tenait temps à leur parler c’est qu’il a fait quelque chose mais la question est quoi

Phillip : Kellan je ne sais pas ce que tu as à nous dire mais lance toi
Courtney : Peu importe ce que c’est, tu es notre fils et on t’aime
Kellan : Moi aussi
Phillip : Vas y
Kellan : Okay…. Vous vous souvenez quand vous m’avez dit de sortir et de m’amuser ?
Courtney : Oui
Kellan : Je suis sorti
Phillip : C’est bien
Kellan : Je suis allé dans un club et…..
Courtney : Et ?
Kellan en soupirant : Et au cours de cette soirée j’ai rompu une promesse que je vous avais faite
Courtney : Laquelle ?
Kellan : Celle de ne jamais boire d’alcool……. J’ai bu plusieurs bières et……j’ai pris le volant
Courtney choquée : Ce n’est pas vrai Kellan, tu n’as pas fait un truc pareil
Kellan : Si maman
Phillip : Après toute les discussions qu’on a eu tous les trois à propos de l’alcool comment t’as pu boire de l’alcool et conduire ensuite
Kellan : Je ne sais pas papa, je suis tellement désolé
Courtney : Je suis vraiment déçue Kellan
Phillip : Moi aussi, je pensais pas que tu ferais une chose pareil
Kellan : …..
Phillip : Te rends tu comptes de ce qui aurait pu arriver, tu aurais pu avoir un accident et te tuer, qu’est-ce que tu crois qu’on aurait ressenti ta mère, moi, ton frère et ta sœur si il t’était arriver quelque chose
Kellan : Sur le coup je n’y ai pas réfléchit
Phillip : Et bien tu aurais dû. Tu as dix-sept ans et tu as une petite sœur qui t’admire et qui prends exemple sur toi. Quel genre d’exemple tu penses que ça lui donne ? Tout ce que tu fais, tout ce que tu dis a un impact sur Léah
Kellan : Je sais
Phillip : Et ce n’est pas parce qu’elle n’est pas derrière toi qu’elle ne se rend pas compte de ce que tu fais, je doute que tu veuille que dans douze ans Léah fasse la même chose
Kellan : Bien que non
Courtney : Quand on t’a dit de t’amuser on t’as pas dit d’agir comme un gamin irresponsable
Kellan : Je suis désolé maman
Phillip : Oh et crois-moi tu vas l’être
Kellan : Qu’est-ce que ça veut dire ?
Phillip : Ce que ça veut dire ? Ça veut dire que tu es privé de sortie pendant six semaines, plus de voiture et plus de moto
Courtney : Tu as peut être terminé le lycée mais tu es mineur Kellan
Kellan : Et comment je vais faire pour aller bosser et pour les vacances ?
Phillip : Le bus existe tu sais, quant aux vacances d’été ça va dépendre de toi
Kellan : Maman ?
Courtney : Je suis entièrement d’accord avec ton père
Phillip : A toi de nous montrer qu’on peut à nouveau te faire confiance et que tu es responsable de ta personne. Je préfère avoir un enfant en colère qu’un enfant mort
Courtney : Désormais je pense qu’on va devoir rediscuter des dangers de l’alcool
Kellan : ……
Phillip : Je suis d’accord avec ta mère. Je pense que malgré nos discussions tu n’as rien retenu sinon tu n’aurais pas bu d’alcool. Je parais peut être sévère avec toi mais c’est pour ton bien Kellan, un jour tu me remercieras, crois moi
Courtney : Maintenant tu devrais monter, Léah doit t’attendre
Kellan : Okay

Kellan ne pouvait pas en vouloir à ses parents d’agir et de se comportant en parents responsable, le jeune adolescent savait très bien qu’il ne s’en sortirait avec seulement une sérieuse discussion où ses parents lui ferait un bon sermon bien sévère, non il se doutait qu’il serait punit mais il ne s’attendait pas à autant de sévérité seulement c’était tout à fait légitime après ce qu’il a fait. Ils avaient raison sur toute la ligne d’ailleurs les parents ont souvent raison, dans ce cas là lui seul était en tords et pire que tout, il a trahit une promesse qu’il avait faite à ses parents. Sans prononcer le moindre mot Kellan se leva de sa chaise et il monta l’escalier qui le mena à l’étage, il se dirigea vers la chambre de sa sœur où cette dernière l’attendait avec un livre qu’elle avait déjà choisit. Kellan alla s’asseoir sur le rebord du lit de Leah et il entamma la lecture du livre, lorsqu’il eu terminé il embrassa sa sœur sur le front et il lui souhaita une bonne nuit. Après avoir souhaité une bonne nuit à sa sœur Kellan sortit de la chambre de Léah ainsi que de la maison puis il alla dans son studio, dans le garage


Seattle/Maison des Juergens

Ricky et Amy étaient coucher dans le lit de cette dernière et elle n’arrivait pas à trouver le sommeil contrairement à Ricky qui lui était tellement fatigué par sa journée qu’il n’a pas eu de mal à s’endormir. A peine avoir posé sa tête sur l’oreiller qu’il sombra dans le pays des rêves, faut dire que la journée a été très longue pour le jeune adolescent et en particulier le réveil qui a été très matinal mais bon c’est comme ça quand on a un enfant. Amy n’arrivait pas à dormir d’ailleur elle avait l’esprit trop perturber pour arriver à dormir, elle avait la sensation que Ricky avait fait quelque chose pendant qu’elle était à New-York et elle veut avoir des répnses même si c’est au beau millieu de la nuit

Amy : Je n’arrive pas dormir
Ricky : Moi si
Amy : Tu peux ?
Ricky : Oui je peux parce que je suis fatigué, bonne nuit Amy
Amy : Ricky il faut que je te parle
Ricky : On pourra parler autant que tu veux mais demain et les jours d’après si tu veux mais là je suis trop fatigué
Amy : Ricky il s’est passé pendant que j’étais à New-York ?
Ricky en ouvrant les yeux et en se tournant vers Amy : Amy je ne veux pas avoir cette discussion maintenant et encore moins au milieu de la nuit
Amy :Je veux juste savoir
Ricky :Je savais que j’aurais dû rentrer chez moi
Amy : Dis moi la vérité, seulement la vérité
Ricky : Très bien, je voulais te le dire de toute manière
Amy : Vas-y, dis moi
Ricky : J’aurais vraiment voulu éviter de te mettre en colère où que tu sois faché
Amy : Je ne le serais pas tant que tu seras honnête avec moi et aussi longtemps que tu me diras la vérité
Ricky : J’ai eu l’occasion de le faire mais je ne l’ai pas fais cependant ça ne veut pas dire que je n’ai pas couché avec personne
Amy : Donc tu as couché avec quelqu’un d’autre depuis que tu es revenu de New-York
Ricky : ……


Ricky dans ses pensées : Je suis désolé, j’aurais aimé te le dire à un autre moment qu’au milieu de la nuit


Amy : Okay. Merci de m’avoir dit la vérité
Ricky surpris : T’es pas faché ?
Amy : Tant que tu me diras la vérité je ne serais pas faché
Ricky en fermant les yeux : Okay
Amy : Mais…..
Ricky : Non pas de mais, le mais peut attendre et je ne veux pas discuter de ça et encore maintenant ;
Amy : Avec qui as-tu coucher et avec qui as-tu eu l’occasion de couché ?
Ricky : Amy s’il te plais pas maintenant
Amy : Ce n’est pas Sabrina hein ?
Ricky : Non ce n’est pas elle. Tu sais que je ne coucherais jamais avec elle
Amy : Mais tu l’as pourtant embrassé
Ricky : Non c’est elle qui m’a embrassé et on a déjà parler de ça. C’était une erreur que je ne recommencerais jamais, tu sais ce qu’elle m’a dis et ce que je lui est dit
Amy : Alors c’est qui ?
Ricky : Je peux pas te dire ça au milieu de la nuit, la discussion est close maintenant rendors toi. Bonne nuit
Amy : Okay. Je veux juste te parler d’autre chose
Ricky : Non Amy, pas maintenant je rentre chez moi, j’suis sérieux
Amy décue : Okay
Ricky : Bonne nuit Amy
Amy : Bonne nuit Ricky

Le baby phone : Ouinnnn ouinnnn

Ricky en tournant sa tête vers le baby phone : Super, il nous a probablement entendu
Amy : J’y vais
Ricky : Non laisses je m’en occupe

Ricky se leva du lit et il sortit de la chambre d’Amy en espérant ne croiser personne dans le couloir et il se dirigea vers la chambre de son fils, il entra à l’intérieur et il se dirigea vers le lit de John puis il le souleva dans ses bras. Après l’avoir bercer pendant quelques minutes Ricky le recoucha dans son lit et il sortit de la chambre de son fils mais une fois dans le couloir il tomba sur la mère d’Amy qui se dirigeait vers la chambre d’Amy après avoir apprit de la bouche de son mari à moitié endormit que leur fille était rentrer à la maison mais qu’elle était en train de discuter avec Ricky dans la cuisine quand il est descendu se prendre un verre d’eau mais il a complètement oublier dans parler à sa femme. Anne entra dans la chambre de sa fille après avoir frappé à la porte, Amy était à moitié endormit

Anne en entrant : Amy ?
Amy : Oui
Anne : Je suis si heureuse que tu sois à la maison plus tôt
Amy : Moi aussi
Anne : Pourquoi es-tu rentré si vite ?
Amy en dormant : Ricky et John me manquaient et je voulais voir Ricky
Anne : Pourquoi voulais-tu le voir ?
Amy : Parce que je veux être avec lui et le programme à New-York c’est terminé plus tôt que prévu alors j’ai décidé de rentrer car je voulais rentrer de tout façon. Ricky et John me manquaient
Anne : Et nous on ne t’as pas manqué ? Ton père, moi, Ashley et Robbie
Amy : ……
Anne : D’accord Amy, on parlera demain
Amy : Mhhhh
Anne : Bonne nuit Amy
Amy : nuit
Anne : Je t’aime Amy
Amy : Moi aussi

Amy n’avait jamais avoué à voix haute qu’elle voulait être avec Ricky, elle ne l’avait dit à personne mais on dirait que quand on dort on révèle ce qu’on ne veut pas avoué quand on est éveillé. Anne sortit de la chambre de sa famille, elle était contente que sa fille soit de retour mais en sortant de la chambre d’Amy elle vit Ricky qui se dirigea vers la chambre de cette dernière.

Anne : Qu’est-ce que tu fais là ? Tu n’es pas encore rentré chez toi ?
Ricky : Amy m’a demandé resté
Anne: Et tu n’as pas pu refuser
Ricky : ……
Anne : Je pense qu’Amy n’est pas seulement rentré pour John mais pour t’empêcher d’aller voir ailleur
Ricky : Non elle voulait simplement rentrer à la maison
Anne : Je pense qu’Amy ne pourra pas t’empêcher de coucher avec d’autres filles donc soit elle va devoir vivre avec le faite que tu ne sois pas capable d’être fidèle soit vous allez devoirs accepter le faite que vous ne pourrez pas être autre chose que les parents de John
Ricky : Et pourtant vous allez vous remettre avec votre mari
Anne : ……
Ricky : Désolé, je crois que je vais aller dormir dans le salon

Il y a des moments comme ça où on n’a vraiment pas de chance, Ricky avait réussi à survivre dans cette maison pendant un mois sans s’attirer les foudres de quique se soit. Il savait qu’il aurait du rentrer chez lui à la minutes où Amy est rentré à la maison mais il en a été incapable, suite à sa rapide discussion avec la mère d’Amy Ricky décida d’aller finir sa nuit sur le canapé du salon car Anne ne semble pas ravi qu’il dorme dans le même lit qu’Amy et il n’a pas envie de causer des problèmes à quique se soit et puis au moins dans le salon il pourra dormir. Ricky alla donc dans le salon tandis qu’Anne retourna retrouver son mari qui dormait à point fermer, les paroles que Rick lui avait dit lui fit se poser des questions sur la fidélité de Georges


Seatlle/Manoir des Salvatore


Damon refusait toujours de faire face à Zoé et encore moins de lui parler, il avait beau l’aimer par-dessus tout autant qu’auparavant mais il ne pouvait pas s’empêcher de lui en vouloir d’être partie au beau milieu de la nuit après la nuit qu’ils ont passé ensemble. Pourtant il a souvent fait ça lui aussi, coucher avec une fille et disparaître au petit matin sans la rappeler mais là c’est différent. Après tout ce qui c’est passé entre eux il s’attendait surement à mieux que ça sans doute parce qu’il aime encore comme Noah le lui a fait remarquer ce soir, ce n’est pas une question de fierté où d’amour propre comme ça peut le laisser paraître mais une question de sentiments. Certes leur histoire remonte à il y a quelques années mais le temps n’efface ni les sentiments ni le passé surtout quand on sait que d’une certaine manière Zoé est revenu exprès pour Damon

Zoé : Damon
Damon : ……
Zoé : Ecoutes on va pas rester comme ça sans se parler pour toujours
Damon : On a bien réussit à pas se voir ni se parler pendant trois ans
Zoé : C’était différent
Damon : En effet, tu étais Boston
Zoé : Je vois bien que je t’ai blessé et je suis désolé
Damon : Non je vais très bien
Zoé : Je t’en prie, je te connais par cœur Damon. Je sais comment tu fonctionnes
Damon : Moi aussi je croyais te connaître
Zoé : J’ai eu peur okay, c’est pour ça que j’suis partie avant que tu te réveilles
Damon : Et depuis quand t’as peur de moi ? C’est nouveau ça
Zoé : Pas de toi
Damon : Et de quoi mademoiselle j’me tire ?
Zoé : De nous, que ça repartes toi et moi
Damon : Là faut que tu décryptes, je te suis pas
Zoé : La dernière fois ça n’a pas vraiment marché nous deux
Damon : En effet mais c’est toi qui est partie
Zoé : Je t’avais demandé de venir avec moi si je me souviens bien
Damon : Oui mais je pouvais pas, tu le sais très bien mais j’ai aussi ma part de responsabilité je te l’ai dis également
Zoé : Je sais
Damon : Ecoutes l’autre nuit………
Zoé : Oui continue ?
Damon : J’aimerais te dire que c’était une erreur
Zoé : ……
Damon : Mais c’est pas le cas….. Je ne regrette rien
Zoé : Moi non plus
Damon : Tu sais toute à l’heure avant que toi et Eléna vous arrivez Noah m’a dit un truc qui n’est pas totalement faux
Zoé : Quoi donc ?
Damon : Que je t’aimais encore
Zoé : C’est le cas ?
Damon : Je crois oui, non j’en suis sur en faite
Zoé : Moi aussi. J’ai essayé de toutes mes forces de t’oublier mais rien à faire je ne peux pas m’empêcher de penser à toi, de rêver de toi et de t’aimer mais……
Damon en levant un sourcil : Mais ?
Zoé : Mais on ne peut pas faire comme si ces trois années n’avaient pas existé
Damon : J’suis d’accord, on a vécu des choses chacun de notre côté
Zoé : Alors on fait quoi ?
Damon : On vit le moment présent et on voit comment ça évolue

Ce que Damon proposait n’était pas si idiot que ça, vivre le moment présent et voir comment ça évolue entre eux par la suite est une bonne chose pour eux d’ailleurs c’est comme ça que ça avait commencé au tout début quand ils se sont rencontrés. De toute manière ils se seraient remis ensemble d’une manière ou d’une autre, ils s’aiment comme au premier jour et sans et ils sont attirer l’un par l’autre comme des aimants. Comme quoi il fallait juste souffler un peu sur des braises qui étaient très loin d’être éteinte. Pour joindre ses gestes à sa parole Damon lui tendit sa main sans la lâcher du regard, Zoé n’hésita pas une seule seconde et elle joigna sa main à celle de Damon. Les deux anciens amants qui viennent visiblement de se retrouver se dirigèrent vers les escaliers main dans la main et ils les montèrent pour se diriger vers la chambre du jeune homme


Seattle/ Maison des Juergens

Peu de temps après le départ de sa mère Amy bougea légèrement dans son sommeil, elle pensait y trouver l’épaule de Ricky mais non elle ne trouva rien d’autre les draps ce qui-là sortit immédiatement de son sommeil. Ricky n’était pas revenu mais où était-il passé ? Il n’est pas rentré chez lui au beau milieu de la nuit, Amy se leva de son lit afin de chercher Ricky. Elle sortit de sa chambre, travers le couloir et descendit les escaliers mais lorsqu’elle arriva dans le salon elle trouva Ricky endormit dans le canapé et recouvert d’une légère couverture. La jeune adolescente l’observa durant quelques secondes avant de se diriger, elle posa une main sur ses chevilles avant de s’assoir à l’autre extrémité du sofa ce qui réveilla Ricky

Ricky : Oh non
Amy : Tu aurais pu me dire que tu ne revenais pas dans ma chambre
Ricky : J’ai croisé ta mère dans le couloir et elle ne voulait pas vraiment que je retourne dans ta chambre alors je suis venu dormir ici. J’ai réussis à survivre tout un mois ici sans m’attirer les foudres de quique se soit et j’aimerais bien que ça continue. Amy tu veux bien que je dorme un peu ? On a tout les vacance d’été pour être ensemble où pour parler
Amy : Tu as raison
Ricky : Merci, bonne nuit
Amy : Dis-moi qui c’est ?
Ricky : Amy s’il te plais
Amyl : Je veux savoir
Ricky : Tu ne les connais pas
Amy : Tu es sur ?
Ricky : Oui
Amy : Tu es vraiment sur que je les connais pas ?
Ricky : Certain
Amy : Peut-être que tu me mens
Ricky : Peut-être où peut être pas. Et peut-être que j’ai couché avec une autre fille, où deux, où trois, où quatre peu importe et que tu les connais toute
Amy : Non je te crois quand tu me dis que tu n’as couché qu’avec une fille depuis ton retour de New-York. J’essaie juste de savoir qui c’est
Ricky : Tu peux pas, okay
Amy : Est-ce que c’est Adrian ?
Ricky : Non bien sur que non. Je ne lui parles pas où très peu du genre banalité bonjour au revoir et je te rappelle qu’elle va avoir un bébé avec Ben
Amy : Elle aurait pu, tu sais comment elle fonctionne
Ricky : Oui en revanche là c’est toi que j’ai du mal à comprendre
Amy : Moi ?
Ricky : Oui toi, tu dis vouloir être l’amie d’Adrian mais tu ne pense pas du bien d’elle
Amy : C’est pas ce que j’ai voulu dire, c’est juste que vous avez une histoire tout les deux et
Ricky : Je vois, toi aussi t’as eu une histoire avec Ben
Amy : J’ai jamais couché avec lui
Ricky : C’est pas une question de sexe tu le sais très bien, quand vas-tu le voir ?
Amy : Je sais pas, je ne veux surtout pas l’empêcher d’avoir une relation avec la mère de son bébé pour le moment
Ricky : Pourquoi pour le moment ? Pourquoi pas pour plus tard
Amy : Je sais pas, je pense juste qu’ils ne finiront pas ensemble
Ricky : Adrian est une fille gentille, intelligente, généreuse et Ben pourrait très bien en tomber amoureux
Amy : Je ne crois pas
Ricky : Pourquoi ? Parce que tu penses qu’elle là séduit pour qu’il couche avec elle ?
Amy : …..
Ricky : Laisses moi te dire que ce n’est pas une histoire de séduction mais d’opportunité, il voulait coucher avec elle alors quand il en a eu l’occasion il là saisit c’est tout. C’est comme pour nous deux, je ne t’ai pas séduit ni forcé à quoique ce soit au camp de musique, on en avait juste envie tout les deux tout comme Ben et Adrian
Amy : C’est différent
Ricky : En effet, nous on s’est pas protéger c’est tout mais les raisons pour lesquels on l’a fait ne sont pas différentes des leurs. Je doute vraiment qu’aller au cinéma, dîner où emmener John au cirquer nous aidera à déterminer nos sentiments l’un pour l’autre et si on veut être ensemble jusqu’à la fin de nos vies
Amy : C’est ce que font les couples, ils sortent, ils parlent, ils apprennent à se connaître, ils tombent amoureux et ils marient …… parfois
Ricky : ……
Amy : C’est ce que je veux, je veux terminer le lycée, avoir mon diplôme, aller à l’unniversité et entamer une carrière. Je veux devenir professeur
Ricky : Tu me l’avais pas dis
Amy : Maintenant tu le sais, je veux apprendre aux filles à avoir confiance en elle et à croire en elle car j’ai confiance en moi et je crois en moi
Ricky : …..
Amy : Je pense que je pourrais être une bonne prof, une bonne mère et une bonne épouse pour toi …… un jour

Amy posa délicatement sa main sur la joue de Ricky, le jeune adolescent plongea son regard dans le siens. Il était touché et ému par le discours d’Amy même si il ne pense pas être un jour prêt à se marier cependant il est jeune, on peut penser une chose à dix-sept ans et changer complètement d’avis l’année d’après où dans deux où trois ans, tout dépendra de comment leur histoire évolura et si Ricky sera capable d’être fidèle à Amy



_________________




Connor was born to fight evil forces, he was born of the union of two vampire and his destiny is to become a champion, the savior of mankind but also a glimmer of hope for the new generation

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oth-rpg.pro-forums.fr
Mel23
Admin
avatar

Messages : 1251
Date d'inscription : 25/07/2010

MessageSujet: Re: All Things Happen For A Reason [TERMINER]   Lun 23 Avr - 2:30

CHAPITRE 16 [Partie 2]






Adrian, ben, Nathan,
Gwen, Noah, Eléna,
Damon, Zoé, Amy,
John et Ricky


Seattle/ Maison des Lee/Enriquez matin

Le lendemain matin, Ben avait passé la nuit chez Adrian et il avait dormit avec elle dans sa chambre et dans son lit. La jeune adolescente fut la première à se lever mais elle laissa Ben dormir pendant qu’elle prenait son petit déjeuner, sa douche et qu’elle s’habillait. Voyant l’heure tourner et tourner elle décida d’aller réveiller Ben et de lui dire de rentrer chez lui car elle devait vraiment finir de se préparer, c’est fou comme le temps passe vite. Les parents d’Adrian étaient déjà partie travailler

Adrian : Debout, tu dois rentrer chez toi
Ben en ouvrant les yeux : Bonjour
Adrian : Il est 09h00, il faut que tu rentres chez toi et moi que je me prépare
Ben : Okay, je me lève
Adrian : J’en reviens pas que tu sois resté dormir
Ben : C’est pourtant pas moi tout ça
Adrian : Dans ce cas je me demandes bien avec qui j’étais hier soir tête de haut de lit
Ben : Quoi ?
Adrian : Tu as la tête d’un haut de lit
Ben : Oh ça, j’ai toujours la tête d’un haut de lit
Adrian : J’aime ça, t’as l’air moins parfait
Ben : Je ne suis pas parfait
Adrian : Tu l’es presque tout le temps, tu es si sur de toi, réfléchit, fier et honorable
Ben : Je ne suis pas sûr de te mériter, tu es si pleine de vie, généreuse, drôle tout en folle et insouciante et belle à la fois
Adrian : J’apprécie que tu sois si prévenant et attentif avec moi, j’espère juste que tu continueras à le faire quand Amy rentrera, je sais que tu as hate de là voir mais je dois dire qu’elle ne m’as pas manqué car ça nous a permis d’être ensemble et de parler sans qu’elle ne soit dans l’parage
Ben : Je vais y aller mais je t’appelles plus tard mais si tu as le moindre souci tu m’appelles, tu ne recommences pas comme hier
Adrian : D’accord
Ben : Bon j’y vais, salut
Adrian : Salut

Ben et Adrian s’enlacèrent mais tout à coup la jeune adolescente sentit des petits coups de pieds dans son ventre ce que Ben sentit également, c’était la première fois que le bébé donnait des coups et le jeune adolescent l’avait senti en même temps qu’Adrian. Après une seconde enlaçade Ben sortit de la chambre d’Adrian ainsi que de sa maison et il rentra chez lui


Seattle/Studio des Matthews

Le soleil est lever depuis déjà plusieurs heures mais Nathan et Gwen se sont endormit fâché enfin c’est surtout Gwen qui s’est endormie fâché tournant le dos à son cher et tendre. C’était vraiment une première car les rares disputes qu’ils ont eu ont rapidement été réglé et ils se sont rapidement réconcilier mais pas cette fois si, bon d’accord on dit que la jalousie est la plus grande preuve d’amour mais Nate déteste quand Gwen est fâché après lui. Il n’a pourtant rien fait de mal ni donner à Gwen des raisons de douter de lui mais bon quand on est amoureux comme eux ils le sont on laisse souvent parler son cœur et là en l’occurrence c’est le cas. Bref Nathan est réveillé depuis une bonne heure et il en a profité pour s’occuper de Kacey et préparer le petit déjeuner pour Gwen d’ailleurs cette dernière se réveilla doucement tandis que Nate venait tout juste de déposer un plateau bien copieux sur le lit

Nathan : Désolé, je ne voulais pas te réveillé
Gwen : Quelle heure est-il ?
Nathan : Neuves heures passées
Gwen : Pourquoi tu ne m’as pas réveillé plus tôt ?
Nathan : Je n’ai pas osé, tu dormais tellement bien
Gwen : Kacey doit être toute seule depuis des heures
Nathan : T’inquiètes pas, elle a déjeuné et elle est habillé des pieds à la tête. Là elle joue dans sa chambre
Gwen : Okay
Nathan en approchant le plateau : Et ça c’est pour toi ?
Gwen : Une rose rouge ? Bah dis donc
Nathan : Oui, un début de réconscilliation. J’aime pas quand on se dispute
Gwen : Moi non plus
Nathan : Je suis désolé mais tu n’as aucune raison d’être jalouse même si je trouve ça mignon
Gwen : Te moques pas de moi, tu serais jaloux toi aussi si un garçon se comportait comme Ambre le fait avec toi
Nathan : Tu as raison mais jamais je ne douterais de toi
Gwen : Je ne doute pas de toi
Nathan en prenant la rose entre ses doigts : On fait la paix alors ?
Gwen : Oui
Nathan : Ne doute jamais de moi ni de l’amour que j’ai pour toi, toi et Kacey vous êtes tout pour moi et je vous aime plus que tout au monde
Gwen : Moi aussi

Nathan la regarda d’un regard tendre et rempli d’amour, à chaque fois qu’il pose ses yeux sur elle il a toujours ce regard-là qui représente tout l’amour qu’il ressente pour elle, elle est son âme sœur et le sera éternellement. Le jeune homme s’approcha de sa femme et il l’embrassa tendrement en fesant glisser sa main sous sa nuque, Gwen glissa ses main dans les cheveux brun cuivré de son mari. Leur petite dispute n’a pas duré bien longtemps, pas même vingt-quatre heures mais ce n’est pas eux qui vont s’en plaindre bien au contraire, ils n’aiment pas se disputer mais bon tous les couples se disputent, parfois pour des broutilles et parfois pour de très bonnes raisons. La raison de leur dispute c’est la jalousie de Gwen enfin c’était surtout Gwen et sa jalousie par à rapport à Ambre et au fait que Nate pourrait lui être infidèle, le jeune homme lui il n’en voulait pas à sa bien aimé mais il n’aimait pas quand Gwen était fâché après lui cependant il trouvait ça mignon qu’elle soit jalouse même si elle n’a aucune raison de l’être


Seattle/ Manoir des Salvatore

Dans la chambre de Noah les rayons du soleil pénétrèrent à travers la fenêtre et tira Noah de son sommeil, Eléna a passé la nuit avec lui. Les deux adolescents ont fait plus que dormir dans les bras l’un de l’autre, ils ont fait l’amour pour la première fois enfin leur première fois ensemble car ils ont eu une vie chacun de leur côté avant d’être ensemble. Noah se réveilla lorsqu’un rayon de soleil d’été traversa la vitre de la fenêtre de sa chambre réchauffant sa peau par la même occasion et éblouissant ses yeux à travers ses paupières closes. Il se redressa doucement sur son coude pour admirer sa merveilleuse petite amie, endormie paisiblement à ses côtés, sous les draps et la couette. Dee son index il effleura délicatement la joue d’Eléna et il continua de l’admirer, elle est tellement sublime quand elle dort mais il n’osa pas pour autant la réveiller mais cette dernière se réveilla en douceur avec un sourire aux lèvres

Noah : Bonjour
Eléna : Bonjour, dis ça fait longtemps que tu me dévisage comme ça ?
Noah en haussant un sourcil : Un bon quart d’heure, c’est flippant je sais
Eléna : Non c’est romantique, cette nuit l’était également
Noah : Vraiment ?
Eléna : Oh oui
Noah : Je te le demande parce que notre première fois je l’imaginais autrement
Eléna : Et comment tu l’imaginais
Noah : Une lumière tamiser entourée de bougie parfumés, des pétales roses rouges aux pieds du lit et une musique romantique
Eléna : J’aurais vraiment été très touché c’est sur mais cette nuit était absolument parfaite pour moi
Noah : Pour moi c’est être avec toi qui est parfait
Eléna contre les lèvres de Noah : Je t’aime, tu le sais j’éspère
Noah penché au-dessus d’Eléna : Je le sais et je t’aime aussi plus que tout
Eléna : On ne devrait pas Noah
Noah en parsement le cou d’Eléna de tendre baiser : Pourquoi ?
Eléna : Damon pourrait nous entendre
Noah : Damon qui ?
Eléna : Bonne réponse mais tu sais que je vais devoir rentrer chez moi tôt où tard
Noah : Je préfère tard

Eléna captura les lèvres de Noah et les deux adolescents se recouvrèrent de la couette ainsi que du draps de dessus sous leur rires et leur baiser enflammer tout en roulant l’un sur l’autre. Noah se fichait bien que Damon les entende où non et puis franchement actuellement il doit avoir autre chose en tête que d’espionner les moindres bruits provenant de la chambre de son petit frère sachant qu’Eléna et Noah n’ont pas été les seuls à avoir eu une nuit agités, Damon et Zoé ont aussi eu une nuit agité

Une heure plus tard…….

Pensant que Damon était encore sous la couette Noah et Eléna en profitèrent pour s’embrasser tout en se dirigeant vers la cuisine sans se douter que l’aîné des Salvatore y était avec Zoé. Noah et Eléna c’était bien évidement habillé mais la jeune adolescente devait rapidement rentrer chez elle en espérant que ses parents et son frère n’est pas remarqué son absence, si par hasard c’était le cas elle leur dira qu’elle a passé la nuit ailleurs car il était vraiment tard même si c’est pas vraiment la vérité cependant elle n’a aucune envie de dire à ses parents qu’elle a passé la nuit avec son petit ami pas parce qu’elle a honte mais parce qu’elle veut avoir son petit jardin secret et Noah fait partie de son jardin secret

Damon : Regardez moi qui est là, Eléna
Noah et Eléna en se séparant : Damon
Damon : Alors ça pour une surprise
Noah : Je dirais bien la même chose en ce qui concerne Zoé, salut Zoé mais a vrai dire j’suis pas surpris
Zoé : Salut Noah
Eléna : Bonjour
Damon : Compliment que je te retourne mon cher frère, les murs ne sont pas insonorisé comme tu le sais
Noah & Eléna tout gêné : …..
Eléna : Bon faut que je rentre moi
Noah en s’adressant à Eléna : Je te raccompagne jusqu’à la porte
Zoé : A bientôt Eléna
Eléna : Oui à bientôt

Eléna saisissa la main de Noah et elle l’entraîna vers la sortie de la cuisine, de la cuisine jusqu’à la porte du manoir les deux adolescents ne purent s’empêcher de s’embrasser langoureusement. Damon les regarda avec un petit sourire amusé, depuis qu’Eléna est entré dans la vie de son petit frère ce dernier semble avoir retrouver gout à la vie ce qui ravi énormément l’aîné des Salvatore qui désespérait de revoir un jour le Noah qu’il connaissait, comme quoi l’amour fait des miracles.

Damon en s’adressant à Zoé : Si ce n’est pas mignon
Zoé : Damon nous aussi on a connu ça
Damon : Je sais d’ailleurs je vais te montrer à quel point tu m’as manqué depuis l’épisode de la douche

Sur ses paroles le jeune homme attira son ex petite amie qui est revenu la sienne en quelques sorte depuis cette nuit jusqu’à lui et il captura passionnément ses lèvres, la jeune femme n’essaya pas d’éviter le baiser de Damon bien au contraire. Elle répondit à son baiser tout en glissant ses doigt fin dans les cheveux brun corbeau de son copain, malgré le fait qu’elle soit à nouveau sur un petit nuage depuis cette nuit elle dû se résoudre à se séparer de ses lèvres à contre cœur car elle doit aller travailler

Zoé : Je dois y aller
Damon : Déjà ?
Zoé : Oui, faut que je rentre me changer avant d’aller travailler
Damon : Et si je te persuadais de rester une où deux heures de plus ici
Zoé : J’adorerais Damon mais je dois vraiment y aller
Damon en soupirant : Okay mais avant j’ai un truc à te demander
Zoé : Quoi ?
Damon : Accepterais-tu de m’accompagner chez les Lockwood, ils organisent une soirée mondaine
Zoé : Je croyais que tu détestais ce genre de mondanité
Damon : C’est le cas mais en tant que digne héritier de Guiseppe Salvatore moi et Noah on est obligé d’y assister, alors ?
Zoé : Avec joie

Pendant ce temps du côté d’Eléna et Noah ils n’arrivaient pas à se résoudre à se séparer l’un de l’autre mais la jeune femme s’y résolu finalement car même si elle voudrait passé toute sa journée avec Noah elle devait rentrer chez elle. Avant qu’elle ne porte Noah avait quelque chose à lui demander, quelque chose qu’il ne peut demander qu’à elle tout simplement parce que c’est sa petite amie et qu’il meurt d’envie de lui poser la question depuis des jours seulement il ne savait pas trop comment s’y prendre

Noah : Avant que tu t’en ailles j’ai un service à te demander où plutôt une demande
Eléna : Je t’écoutes
Noah : Accepterais-tu d’être ma cavalière pour la soirée qu’organisent les Loockwood ?
Eléna : Avec plaisir, j’aurais la joie de te voir smoking et tu es terriblement sexy dans un smoking
Noah : Et toi sublime dans une robe, tu es toujours sublime

Eléna embrassa une dernière fois Noah avant de sortir du manoir des Salvatore suivit de près par Zoé quelques minutes plus tard qui d’ailleurs salua Noah au passage, ce dernier traversa ensuite le salon et se dirigea vers la cuisine pour prendre son petit déjeuner et là il vit son frère avec un sourire aux coins des lèvres, le même sourire que Noah avait il y a quelques instants à peine, le bonheur semblait faire son grand retour chez les Salvatore ce qui n’était pas pour déplaire à ses derniers bien au contraire.

Noah : J’étais certain que vous finiriez par vous remettre ensemble
Damon : Oui c’est vrai que sur ce coup t’as viser juste
Noah : Pour info j’ai invité Eléna a la soirée des Lockwood et elle a accepté
Damon en souriant : J’ai fais pareil avec Zoé et elle a accepté également
Noah : Génial, tant qu’on est dans les confidences j’ai autre chose sur le feu
Damon : Vas y déballes
Noah : Ça te déranges si pour les vacances j’emprunte un des jet privé
Damon : Non tant que ce n’est pas toi qui le conduit
Noah : Très drôle, non en fait j’ai proposé à Eléna de partir en vacance avec moi cet été et elle a dit oui donc je me disais que je pourrais empreinte l’un des jets
Damon : Moi ça me va, ils sont tous libre
Noah : Cool
Damon : Si tout roule encore avec Zoé, je suivrais peut être votre exemple, le monde est vaste après tout

En effet le monde est très vaste, quand on est milliardaire comme les Salvatore et qu’on un nombre important de jet prive on peut aller où on veut, on choisit une destination et hop ça y’est c’est partie pour des vacances de rêves super sympa. Eléna et Noah avaient opter pour Los Angeles car la jeune femme n’est jamais aller là-bas mais qui c’est ils iront peut ailleurs durant le deuxièmes mois de vacances, en tout cas quelque soit l’endroit où ils iront ils passeront leur vacances ensemble ça c’est sur


Seattle/ Maison des Juergens

La journée venait tout juste de commencer, le soleil était lever depuis plusieurs heures sur la ville, Ricky avait passé une courte nuit grâce à Amy mais il avait finalement rejoint cette dernière dans sa chambre suite à leur petite discussion dans le salon et le jeune homme a enfin pu se reposer, suffisamment pour être en forme pour aller travailler. Pendant qu’Amy finissait de se préparer Ricky en avait profité pour préparer John, lui donner sa toilette et l’habiller comme il la fait quotidiennement durant le mois où Amy était à New-York. Amy venait de terminer de s’habiller quand Ricky entra dans sa chambre accompagné de John mais il toqua à la porte avant d’entrer

Amy : Hey, ce sont les deux hommes de ma vie
Ricky en lâchant la main de John : Salut
Amy : …..
Ricky : Tu m’as bien emmerdé cette nuit
Amy : Ricky ne parles pas comme ça devant notre fils, il pourrait le répéter
Ricky : C’était sympa d’être avec toi
Amy : Je te remercie de ce que tu as fais pour moi, d’avoir accepté de rester ici avec ma famille de fou
Ricky : De rien, ça m’a fait plaisir
Amy en le regardant dans les yeux : ……
Ricky : Bon je crois que je vais y aller
Amy : Tu veux pas rester pour le petit déjeuner
Ricky : Non merci, faut vraiment que je rentre chez moi
Amy : D’accord
Ricky : Tu veux que je dépose John à la crèche ?
Amy : Non, je vais le garder avec moi aujourd’hui. Il m’a énormément manqué
Ricky : Okay….. Je t’appelle plus tard
Amy : J’ai hate de t’entendre
Ricky en levant les yeux au ciel : Tu pense pas sque c’est un peu ridicule pour deux personne qui ont un enfant
Amy : Je voulais être polie
Ricky en souriant : …….
Amy : Quelque chose me dit que tu voulais me dire autre chose
Ricky : C’est possible
Amy : Dans ce cas va droit au but, tu me rends nerveuse quand tu fais des mystères
Ricky : Okay…… Est-ce que toi et John accepteriez de venir dîner avec moi ce soir ?
Amy en souriant : On adorerait, à quel heure tu viens nous chercher
Ricky : …….
Amy : Où on viendra directement chez toi
Ricky : Ca fait tout de suite moins rancart
Amy : Oui
Ricky : Huit heures ça ira ?
Amy : C’est parfait

La perfection n’existe pas, personne ne l’est mais là il ne s’agissait pas d’une personne où d’un moment, non ça n’avait rien avoir. Amy embrassa Ricky tendrement tout en hissant ses bras autour de sa nuque, le jeune homme répondit tendrement au baiser d’Amy puis les deux adolescents cessèrent de s’embrasser mais Ricky ne lâcha pas Amy du regard tendis que cette dernière ne bougea pas d’un centimètre. Elle se contenta de le regarder dans les yeux. Ce moment était vraiment magique

_________________




Connor was born to fight evil forces, he was born of the union of two vampire and his destiny is to become a champion, the savior of mankind but also a glimmer of hope for the new generation

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oth-rpg.pro-forums.fr
Mel23
Admin
avatar

Messages : 1251
Date d'inscription : 25/07/2010

MessageSujet: Re: All Things Happen For A Reason [TERMINER]   Mar 1 Mai - 6:41

CHAPITRE 17. [Partie 1]








Grace, Tom, Alaric,
Eléna, Jenna, Jérémy,
Ricky, Amy, Georges,
Noah, Damon, Koralie,
Madison, Lauren, Léo
& Ben

Seattle/Maison des invités des Bowman

Sur la propriété des Bowman il y a deux maisons, l’une est la maison principale où vivent Grace, sa mère ainsi que Jeff. L’autre est la maison d’invité qui a été construit il y a dix ans mais désormais elle est habité par Tom Bowman et Jack Pappas, ce dernier est venu s’installer là-bas lorsque ses parents ont quitté la ville pour aller s’installer à Phœnix. Quand Tom a fait part à Jack qu’il voulait quitter la maison mais qu’il n’en n’avait pas les moyens Jack a sauté sur l’occasion pour proposer à Tom de partager un appartement, c’est alors que ce dernier à parler à Jack de la maison d’invité qui n’avait jamais été habité car son père s’en servait comme lieu de refuge lorsqu’il souhaitait être seul. Désormais Tom vit dans la maison d’invité avec Jack, ils ont chacun leur chambre mais Tom n’est pas idiot, il sait que Jack est toujours amoureux de Grace que c’est certain la première raison qui là pousser à devenir son colocataire afin de se rapprocher de Grace même si il sait que cette dernière sort avec Grant. Tom était en train de faire un sac lorsque Grace entra dans la maison sans frapper bien évidemment

Grace : Tu fais quoi ?
Tom : Je suis occupé comme tu peux le voir, au faite ça t’ennuierais de frapper avant d’entrer ?
Grace : Pourquoi donc ? C’est la maison de papa et maman
Tom : Le terme espace privé te parles ou pas ?
Grace : Bien sur
Tom : Dans ce cas frappe avant d’entré, tu frappais bien avant d’entré dans ma chambre quand je vivais à la maison ?
Grace : Oui
Tom : Et bien là c’est le même concept et je te signale que Jack aussi vit là
Grace : Il te là juste proposé pour se rapprocher de moi
Tom : Je sais
Grace : Alors pourquoi t’as accepté ?
Tom : Parce qu’on est amis et qu’il n’avait nulle part où aller
Grace en soupirant : ……
Tom : En fait c’est plus toi que moi que ça gêne
Grace : Tu divagues là
Tom : Ah oui ?
Grace : Oui
Tom : Grace on sait tous les deux qu’il t’aime encore et qu’il m’a proposé d’être coloc pour se rapprocher de toi
Grace : Et alors ?
Tom : Alors ? Alors ça t’énerves qu’il soit là
Grace : C’est vrai
Tom : Donc ça confirme bien ce que je disais, c’est plus toi que moi qui est contrarié que Jack vive ici
Grace : ……
Tom : Bref, tu voulais quoi ?
Grace : Quoi ?
Tom : Tu es venu pourquoi ? Certainement pas pour parler de Jack
Grace : Rien en particulier
Tom : Si tu le dis
Grace: Tu fais quoi là ?
Tom : Je prépare mes affaires, ça ne se voit pas ?
Grace : Tes affaires ? Pour aller où ?
Tom : Depuis quand je dois te rendre tes comptes Grace ?
Grace : Non ce n’est pas ça Tom
Tom : Peu importe, je dois y aller
Grace : Aller où ?
Tom : C’est pas tes affaires, préoccupe de ta vie au lieu de la mienne

Tom aimait beaucoup Grace mais par moment elle vraiment pénible, le plus pénible c’est quand elle se mêle de ce qui-là regarde pas, autrement dit sa vie privé. Il a vingt ans et il a pas à dire à sa petite sœur de dix-sept ans où il va dès qu’il met un pied dehors, même sa mère ne lui demande pas où il va à chaque fois qu’il sort de la maison. Excédé par l’attitude de sa sœur à vouloir se mêler de sa vie Tom attrapa son sac et il sortit de la maison en plantant Grace sans un mot de plus


Seattle/ Maison des Cooper

Eléna qui avait passé la nuit chez son petit ami aurait bien aimé y rester plus longtemps mais elle devait rentré, ses parents allaient finir par remarquer son absence si ce n’était pas déjà fait. La jeune adolescente venait de quitté le manoir des Salvatore il y a quelques minutes et Noah lui manquait déjà, quand l’amour vous prend aux tripes il ne fait pas semblant. Eléna était éperdument amoureuse de Noah Salvatore, ils sont ensemble depuis un an et pourtant ils ont encore tant de chose à apprendre l’un de l’autre même avec la nuit qu’ils ont passé. La jeune Gilbert était encore sur son petit nuage et visiblement elle n’est pas prête de redescendre, arriver devant la maison Eléna sortit de sa voiture qu’elle gara derrière celle de Jérémy puis elle se dirigea vers la porte d’entrée mais avant d’entrer à l’intérieur elle retira ses chaussures afin de ne pas faire de bruit pour ne réveiller personne. Eléna ouvrit doucement la porte et la referma tout aussi silencieusement, marchant en direction des escaliers sur la pointe des pieds elle fut surpris par ses parents qui étaient debout depuis deux bonnes heures

Alaric: C’est à cette heure-ci que tu rentres ?
Eléna en se retournant et en sursautant: Papa
Jenna: Il est un peu tard où alors très tôt Eléna
Alaric: Où étais-tu ?
Eléna: Dehors
Jenna: Toute la nuit ?
Eléna: Oui toute la nuit
Alaric: Je n’ai pas envie de jouer le papa sévère avec toi
Eléna: Ne le fais pas alors
Alaric: Eléna ce n’est pas parce que tu as dix-huit ans que ça t’autorises à découcher alors dis-nous tu étais
Eléna: Je ne suis pas sûr que vous le dire soit une si bonne idée
Jenna: Et pourquoi ?
Eléna: Parce que j’étais chez Noah
Alaric: Attends, tu nous a dit que tu allais voir parce que t’avais oublier quelque chose
Eléna: Disons que j’avais quelque chose à lui dire que je n’ai pas pu lui dire pendant le dîner
Jenna: Quoi donc ?
Eléna: Le genre de chose qu’on n’aime pas dire devant ses parents mais qu’on meurt d’envie de le dire à son petit ami
Alaric: Et ça t’a pris toute la nuit ?
Eléna: On peut dire ça oui
Alaric: Eléna je ne suis pas né de la dernière pluie, ne me dis pas que vous avez causé toute la nuit
Eléna: Si tu le sais pourquoi tu me le demandes ?
Alaric: Parce qu’on est tes parents
Eléna: D’accord puisque vous voulez tant savoir ce qui s’est passé je vais vous le dire
Jenna: Je crois que je sais, ce n’est pas la peine Rick
Alaric: Jenna on sait inquiéter toute la nuit qu’elle ne rentre pas
Jenna: Je t’assure qu’il vaut qu’Eléna ne dise rien
Alaric: Pourquoi ? Elle n’a pas couché avec lui enfin j’espère
Eléna en mordillant la lèvre inférieure: ……..
Alaric: Eléna
Eléna en voulant détourner la conversation: Je monte me doucher et me changer
Alaric: Eléna ?
Eléna en se dirigeant vers les escaliers et en les grimpant un à un: J’y vais
Jenna en se tournant vers son mari: Je crois ça veut dire oui
Alaric: Mais ils…..
Jenna: Ils s’aiment et sont ensemble depuis plus d’un an
Alaric: Elle trop jeune Jenna
Jenna: Elle a 18 ans et elle sait très bien ce qu’elle fait
Alaric: ……
Jenna: Admets le, ce n’est plus enfant
Alaric: Mais c’est toujours ma petite fille
Jenna: Mais notre petite fille est devenu une jeune femme responsable
Alaric: Je sais c’est juste …..
Jenna: Que tu as du mal à la voir grandir si vite
Alaric: Oui
Jenna: Pour moi aussi je te rassure, ce n’est pas facile de voir grandir ses enfants
Alaric: Oui
Jenna: Surtout quand ce ne sont plus des enfants mais presque des adultes
Alaric: Il nous reste Jérémy
Jenna: A l’allure où il va il s’apprête à prendre le même chemin qu’Eléna
Alaric: Oui mais tu sais le but à la fin c’est de les préparer à affronter la vie et qu’ils soient heureux, qu’ils aient un bon métier qu’ils aiment et qu’ils fondent leur propre famille mais on a encore le temps de voir venir pour Jérémy et Eléna
Jenna: Oh oui, je suis beaucoup trop jeune pour être grand-mère
Alaric: Entièrement d’accord et moi trop jeune pour être grand père
Jenna: Et eux sont beaucoup trop, ce sont encore des enfants et ils largement le temps pour trouver leur voix et fonder leur famille
Alaric: On est sur la même longueur d’onde ma chérie

Alaric embrassa tendrement sa femme et il lui souria, décidément ces deux-là s’aimaient toujours autant après tant d’années de mariage et c’est tellement rare de nos jours des couples qui s’aiment si fort et qui restent ensemble malgré les épreuves qu’un couple puisse endurer au fil du temps. C’est vrai de nos jours il y a de plus en plus de couple qui divorce et qui par la même occasion brise une famille, forte heureusement les Cooper ne sont pas dans cette catégorie et il y en a sans doute beaucoup comme eux, des couples qui s’aiment aussi fort qu’au premier jour. Pendant ce temps à l’étage Eléna croisa son frère Jérémy dans le couloir, ce dernier venait de sortir de sa chambre

Jérémy: Tiens regardez qui est de retour au bercail
Eléna: Ne commences pas Jer
Jérémy: T’étais chez Noah je parie
Eléna: Je t’en pose des questions
Jérémy en souriant: Et je suis sûr que vous n’avez pas jouer au scrabble
Eléna: Ce n’est pas tes affaires
Jérémy: En tout cas si tu m’avais prévenu
Eléna: Depuis quand je dois rendre des comptes à mon petit frère de 16 ans
Jérémy: J’allais dire que si tu m’avais prévenu j’aurais pu de couvrir auprès de papa et maman
Eléna: De toute manière il s’en serait rendu compte, n’as-tu toujours pas compris qu’à chaque fois qu’on leur ment ça finit par nous retomber dessus
Jérémy: Je m’en fiche, tu es ma sœur et si tu me demande de te couvrir où de garder un secret je le ferais parce que je suis ton frère
Eléna: Merci Jérémy
Jérémy: Pas de quoi même si je n’ai rien fais, t’as du vraiment être mal à l’aise face aux parents
Eléna: ……
Jérémy: Moi je le serais à ta place enfin si c’était moi qui avait passé la nuit chez ma copine
Eléna: T’as pas je te signal
Jérémy: Touché, enfin pour l’instant
Eléna: Cette petite discussion était sympa Jer mais faut que j’aille me doucher et me changer
Jérémy: Ça tombe bien la salle de bain est libre, tu peux profiter de l’eau chaude autant que tu veux

Sur ses paroles sarcastique le jeune adolescent retourna dans sa chambre tandis qu’Eléna alla dans sa chambre pour prendre des vêtements puis elle alla dans la salle de bain et quelques minutes plus tard on entendit l’eau de la douche couler. Eléna savoura grandement l’eau qui coulait de ses cheveux jusqu’à ses doigt de pieds, tout en passant ses mains dans ses cheveux repoussant ainsi ses cheveux brun en arrière elle se remémora en flash-back la nuit merveilleuse et inoubliable qu’elle avait vécu avec Noah


Seattle/Maison des Jurgens

Hier soir Amy était revenu en avance de New-York, le programme avait été raccourcit et elle donc décidée de rentrer à la maison parce que Ricky et John lui manquait et elle voulait voir Ricky. Ce dernier était surpris de la voir mais également prit de remord par rapport à ce qu’il avait fait lorsque lui-même est revenu de New-York, bref Amy avait demandé à Ricky de rester dormir mais ce dernier a beaucoup hésité avec d’accéder à la demande Amy mais au cours de la nuit le jeune homme a tout avoué à Amy sur ce qu’il a fait depuis son retour, absolument tout après que cette dernière l’est asséner de questions sur qu’il avait fait car cette dernière avait le pressentiment qu’il c’était passé quelque chose pendant qu’elle était à New-York. Ricky lui a donc tout dit mais de toute manière il comptait lui dire mais il n’envisageait pas de le faire au milieu de la nuit alors qu’il n’avait envie que d’une chose, dormir. Finalement cette nuit a été la nuit des discutions et des révélations même si cela n’enchantait pas Ricky, personne n’était censé savoir qu’il a passé la nuit ici sauf que Anne a surpris Ricky sortant de la chambre de John pour se diriger vers celle d’Amy, à tous les coups elle là dit à Georges qui lui ne sera pas content du tout. Ricky et Amy venaient de descendre dans la cuisine, John fesait une sieste dans sa chambre là-haut à l’étage

Ricky: Je te vois ce soir ?
Amy: Oui, moi et John
Ricky en l’embrassant tendrement: ……
Amy en répondant à son baiser: …….
Ricky en rompant le baiser: J’y vais
Georges mécontent: Stop vous deux
Ricky en se retournant: Georges
Georges: Tu sembles bien presser Ricky
Ricky: Il faut que je rentre, je bosse aujourd’hui
Georges: Je pense que tu aurais dû rentrer à la seconde où Amy est rentré à la maison
Ricky: Anne vous a tout dit ?
Georges: Oui elle m’a tout dit et je ne suis pas content du tout que vous avez passé la nuit ensemble tous les deux
Amy: On a rien fait et on n’est pas ensemble ensemble
Ricky: Enfin pas pour l’instant
Amy: Oui
Georges en criant: Tu me prends pour qui Amy ? Un idiot. Il n’a jamais été question qu’il dorme avec toi, il devait rester ici pour John et seulement pour John
Amy en criant à son tour: Pourquoi aurait-il dû rentrer chez lui au milieu de la nuit ?
Georges en criant de nouveau: Parce qu’il a une maison et cette maison n’est pas la sienne
Ricky: On peut arrêter avec les hurlements ? Je suis mal à l’aise avec les hurlements
Georges: Je suis chez moi, je crie si je veux
Amy: N’en fais pas tout une montagne papa, il est resté parce que je lui ai demandé. On a parlé et dormis enfin c’est surtout moi qui voulait parler, toi tu voulais dormir
Ricky: J’étais fatigué et tu m’as tenu éveillé jusqu’à trois heures du matin
Amy: De toute façon ce dont on a parlé on en aurait parlé tôt ou tard
Ricky en levant un sourcil: C’est juste, bon moi j’y vais. A ce soir
Amy: A ce soir

Oui ce soir Amy avait rendez-vous avec Ricky enfin comme ce dernier n’avait jamais de rendez-vous et qu’il ne voulait pas que ça ait l’air d’un rancart c’était elle qui irait chez lui avec John au lieu que ce soit lui qui vienne les chercher ici, ça fesait moins rancart même si au font s’en était un. Ricky regarda une dernière fois Amy dans les yeux avant de quitter la maison des Juergens et de se rendre à sa voiture pour partir en direction de chez lui, il bossait aujourd’hui. Amy fit alors face à son père

Amy: Bienvenue à la maison Amy hein ?
Georges: Pourquoi es-u rentré ?
Amy: Sympa comme accueil
Georges: Tu sais très bien que je suis content que tu sois rentré seulement je veux savoir ce qui t’as poussé à rentrer à la maison
Amy: Le programme a été écourté, Ricky et John me manquaient et je voulais voir Ricky
Georges: Bon sang qu’est-ce qui se passe entre vous ?
Amy en fesant semblant de pas savoir: Je ne vois pas de quoi tu parles papa
Georges: Oh je t’en prie, entre lui qui fait une tête étrange depuis qu’il est revenu et toi qui fais des mystères sans compter que tu l’inviter à passer la nuit ici
Amy: …..
Georges: Il s’est passé un truc entre vous à New-York
Amy: Non, qu’est-ce qui te fais penser une chose pareille ?


Amy dans ses pensées : Je sais ce n’est pas beau de mentir mais on s’est promit Ricky et moi de garder pour nous ce qui s’est passé durant ce week-end là


Georges: Mon intuition de père Amy
Amy: Ton intuition n’est plus ce qu’elle était papa
Georges: Je dis juste que toi et lui vous agissement d’une manière depuis que lui il est revenu de New-York
Amy: Ricky peut être étrange parfois mais
Georges: Mais ? Mais quoi
Amy: Mais c’est quelqu’un de bien
Georges: Depuis que tu parles de lui sur un ton comme ça ?
Amy: Comment comme ça ?
Georges: Comme une adolescente qui s’intéresse à un garçon
Amy: Ricky est plus qu’un simple garçon
Georges: Oui c’est le père de John, je sais
Amy: Non je voulais dire qu’il est plus que le père de John pour moi
Georges inquiet: Pardon ?
Amy: Disons que je voudrais être plus que son amie
Georges surpris: Amy ce n’est pas drôle
Amy: Tu as raison c’est sincère
Georges: As-tu oublié le camp de musique ?
Amy: Pas du tout mais j’ai envie d’être avec lui du moins essayer parce qu’on a jamais vraiment essayé, il était avec Adriana et moi j’étais avec Ben donc…… mais maintenant on est libre tous les deux et
Georges : Et ?
Amy : Et c’est ma vie privée, sur ce je monte défaire mes baguages et ranger mes affaires

Amy préféra écourter la discussion qu’elle avait avec son père, elle en avait déjà bien trop dit en tout cas plus qu’elle ne l’aurait voulu. Elle avait avoué à haute voix devant son père qu’elle voulait être avec Ricky et que ce dernier était l’une des raisons pour lesquelles elle était rentrée plutôt que prévu, la première est que le programme a été écourté, la seconde est que Ricky et John lui manquaient et la troisième et dernière est qu’elle voulait voir Ricky. La jeune adolescente monta à l’étage dans sa chambre sans ajouter un mot de plus


Seattle/Manoir des Salvatore

Damon était en train de faire un peu de rangement avant de partir pour Kérima, la boite de mode où il travaille comme mannequin. Le jeune homme avait été remarqué par un styliste il y a de ça deux ans et ce dernier en avait fait son mannequin vedette, Damon avait vraiment tout pour devenir mannequin. Il a un physique de rêve qu’il n’entretient pas forcément en fesant de la musculation et tout, non chez lui c’est comme ça et en plus il a le don de savoir vraiment bien capter l’objectif. Etre mannequin à ses heures perdues lui apportait certains avantage comme une large quantité de vêtements tous plus élégants et à la mode les uns que les autres. Voir sa tête dans les journaux people ne le changeait pas vraiment, fils aîné d’une des famille les plus fortuné du monde il avait très tôt vu sa tête dans les journaux simplement parce qu’il était le premier héritier de Guiseppe et Gina Salvatore. Faire partie de cette famille n’avait pas que des inconvénients, leurs parents étaient souvent en voyage d’affaire et donc lui et Noah ont été plus souvent élevés par les domestiques au service de la famille que par ses propre parents mais lui ça ne le dérangeait pas plus que ça contrairement à son frère cadet. Alors que Damon fesait un peu de rangement il tomba sur une peluche, une vieille peluche qu’il avait offert à son frère quelques jours après la naissance de ce dernier, le jeune homme se replongea dans ses souvenirs d’enfance


Flashback/Seize ans plus tôt au manoir

Dehors, c'était la nuit, une nuit de novembre 1995, bien plus sombre et obscure que d'habitude, on ne percevait rien à moins de 30 cm. Un vent glacial soufflait à l'extérieur et la pluie battante martelait les fenêtres de l'immense demeure des Salvatore. Dans une chambre à l'étage, éclairé par la simple lampe de chevet, un petit garçon au cheveu brun corbeau et aux yeux bleu perçant s’amusait avec une voiture de course qu’on lui avait offert. Son père lui avait dit de rester dans sa chambre, qu’il viendrait le chercher un peu plus tard
Guiseppe: Ta mère va mettre au monde ton petit frère, je viendrais te chercher quand tout sera fini ! Reste ici et sois sage
Damon: Je veux aider maman, je serais sage c’est promis
Guiseppe: Fils écoutes moi
Damon: Oui papa
Guiseppe: Je sais que t’es inquiet pour maman mais tu ne peux pas venir
Damon: Je suis grand tu sais
Guiseppe en posant sa main sur l’épaule de son fils: Je sais mais ce n’est pas la place d’un enfant, j’ai besoin que tu restes ici et que tu sois sage. Tu peux faire ça pour moi et pour maman ?

Guiseppe quitta la chambre de son fils aîné pour aller retrouvé sa femme et être à ses côté, Damon délaissa sa voiture de course pour aller rejoindre son ours en peluche Booba qu’il avait depuis sa naissance et qui était poser sur son lit. Booba était toujours là pour rassurer le petit garçon, Damon était inquiet pour sa maman et il avait hâte de découvrir le visage de son petit frère qu’il attendait avec impatience depuis qu’on lui avait dit qu’il aurait un petit frère. Ce jour-là il avait été supé content car il s’était dit qu’il allait pouvoir lui apprendre plein de chose lorsqu’il serait là et que ce frère il l’aimera pour toute la vie d’un amour inconditionnel. Damon regarda les deux billes noires qui servaient d'yeux au nounours

Damon : Tu sais Booba maman va avoir le bébé, mon petit frère et j’ai trop hâte de le voir mais je suis inquiet pour maman. Papa et maman m’ont jamais expliqué comment sortait les bébés du ventre de la maman, bon il m’a expliqué comment on fesait rien les bébés mais j’ai rien compris le truc des petites graines et des abeilles

Damon fixa toujours son ours en peluche et il le sera fort contre lui, avoir un frère le rendait inquiet et excité à la fois mais en général il était content car maintenant il ne serait plus jamais seul. Avoir un frère c’est comme avoir un meilleur ami mais pour toute la vie, non un frère c’est mieux qu’un meilleur ami car un frère on est sûr qu’il vous trahira jamais, qu’il sera toujours là pour vous alors qu’un ami il peut vous trahir. Lorsque Guiseppe était venu chercher son fils aîné pour l’emmener voir le bébé il trouva ce dernier endormis sur son lit en serrant son ours en peluche ce qui avait fait sourire Mr Salvatore, ce dernier tira la couette et il coucha confortablement Damon dans son lit puis il le recouvra de la couette pour pas qu’il attrape fort , il déposa un baiser sur le front de son fils entre deux mèche de cheveux et il lui souhaita de faire de beau rêve. Malgré le fait qu’il soit souvent absent Guiseppe Salvatore aimait son fils mais il ne lui montrait pas suffisamment et tous les enfants ont besoins de sentir que leurs parents les aiment.

Le lendemain matin Mr Salvatore vint réveiller son fils et ce dernier fut ébloui par le soleil qui emplissait la pièce. Il se tortilla comme un petit asticot dans son lit tout en ayant toujours son fidèle compagnon Booba sous le bras. Dehors, la pluie ainsi que la tempête s'était bien calmée pendant la nuit puisqu'aujourd'hui les seules traces de son passages étaient le sol détrempée et l'herbe encore humide, désormais il fesait beau car il y avait un beau soleil qui avait traverser les vitres de la chambre de l’enfant. Damon frotta ses yeux et il vit son père qui le regarda

Damon: Papa ?
Guiseppe: Bonjour Damon
Damon en laissant échapper un bâillement: Quel est-il heure ?
Guiseppe: Bientôt 09h30
Damon: Pourquoi ne pas m’avoir réveillé ?
Guiseppe: Parce que tu as veillé tard hier soir, à ce propos ton petit frère est né
Damon en s’asseyant dans son lit: C’est génial. Comment va maman et comment va le bébé ?
Guiseppe: Ils vont bien tous les deux
Damon: Je peux la voir et voir mon petit frère
Guiseppe: Bien sûr mais d’abord tu vas faire ta toilette et te changer
Damon en glissant de son lit: Oui papa, c’est trop super

Trop content le petit garçon se dirigea vers son armoire et il saisissa un sweat-shirt beige, un pantalon noir et des sous-vêtements puis il fila à toute allure dans la salle de bain. Pendant que Damon fesait sa toilette Elisa la femme de chambre fit le lit du jeune Salvatore maintenant que ce dernier était lever et Guiseppe là laissa faire et sortit de la chambre de son fils puis il alla l’attendre devant la porte de la salle de bain. Un quart d’heure plus tard l’enfant sortit de la salle de bain tout propre des pieds à la tête

Guiseppe: Tu emmènes ton ours pour voir maman et le bébé
Damon: Non ce n’est pas le mien, c’est pour le bébé, pour mon petit frère. Francesca m’a emmené acheter un cadeau pour mon frère la semaine dernière
Guiseppe: C’est très gentil à toi fiston
Damon: Oupps j’ai oublié de mettre mon pyjama sur mon lit
Guiseppe: Laisses, Elisa le fera
Damon: D’accord mais …..
Guiseppe: Elisa Damon a laisser son pyjama dans la salle de bain, veuillez le prendre et le mettre sous son oreiller
Elisa: Oui Mr Salvatore

Sur ce la jeune femme de chambre sortit de la chambre du jeune Damon et elle alla récupérer le pyjama de ce dernier dans la salle de bain tandis que Mr Salvatore suivait son fils qui se précipita vers la chambre de sa mère en courant comme si courait le marathon. Damon ne tarda pas à arriver et il attendit son père, ce dernier lui fit signe de tourner la poignée, ce que son fils s’empressa de faire et il entra dans la chambre plus presser que jamais de revoir sa mère pour laquelle il s'était tant inquiéter...ainsi que son jeune frère. En entrant dans la chambre Damon vit sa mère tenir un nourrisson dans ses bras

Gina en se redressant avec joie: Damon ! Mon chéri je suis si contente de te voir !
Damon en se précipitant au chevet de sa mère: Maman
Guiseppe: Damon, fais attention ! Ne cours pas, tu vas finir par te casser la figure
Gina: Doucement mon grand, je ne vais pas disparaître tu sais

Il courut jusqu'au lit et se voulut se hisser dessus mais le lit était trop haut pour lui ce qui fit gesticula ses jambes dans tous les sens ce qui fit sourire ses parents, Guiseppe s’approcha de son fils ainé et il le souleva puis l’asseya sur le lit. Mr Salvatore était toujours impressionné de voir autant d’énergie sortir du corps de Damon, il n’était pas bien grand et pourtant c’était une vrai petite fusée du haut de ses quatre ans. L’enfant était le petit garçon le plus heureux de la terre

Damon: Maman tu m’as tellement manqué
Gina: Voyons mon bonhomme la dernière fois que tu m'as vu c'était hier soir !
Damon: C’était long quand même
Gina souria et elle fit un bisou sur la joue de Damon qui fît un grand sourire, très heureux d'avoir enfin retrouvé sa maman. Soudainement le regard du petit garçon se posa sur ce que sa mère tenait dans ses bras emmitoufler dans une couverture bleu, c’était sans doute son jeune frère qui avait vu le jour au cours de la nuit. Ca y’est il allait pouvoir faire sa connaissance après toutes ses semaines et ses mois d’attente, le bébé gazouillait et gigotait ce qui durant l’espace de quelques secondes fit sursauter Damon sur lui-même car il n’avait rien entendu que la respiration calme et lente du nourrisson

Guiseppe: N’est pas peur fiston
Gina en déposant délicatement le bébé dans les petit bras de Damon: Damon voici ton petit frère
Guieseppe: Fais bien attention à sa tête, voilà mais ton bras pour bien soutenir sa tête et mets ton autre bras sous ses petites jambes
Damon en regardant son frère: Comment il s’appelle ?
Gina: Nous l’avons appelé Noah Stefan Salvatore
Damon: C’est un joli nom pour un joli bébé
Gina et Guieseppe : …..
Damon: Salut Noah, moi c’est Damon et je suis ton grand frère. Tu vois l’ours à côté de moi il est pour toi, je l’ai appelé Looba mais si t’aimes pas le nom que je lui ai choisis tu pourras lui en donner un autre quand tu seras grand. Je suis heureux de te connaître enfin et je te promets de t’aimer pour toute la vie, de veiller sur toi et de te protéger quoiqu’il arrive. Je serais toujours là pour toi, n’oublies jamais que je suis ton frère et que tu pourras toujours compter sur moi. Bienvenue à la maison petit frère, je t’aime fort

Sur ses paroles le jeune Damon se pencha et il déposa un bisous sur le front doux et chaud de son petit frère puis il le regarda de ses yeux bleu perçant comme si cet enfant était la plus bel chose au monde qu’il n’est jamais pu contempler. Noah le petit nouveau-né bien caller au creux des bras de son frère contemplait ce dernier de ses yeux émeraudes et lui fit un petit sourire en baillant. Damon lui souria à son tour puis il continua sous le regard touché de ses parents :

Damon : Noah voici Looba et Looba voici mon petit frère Noah, il faudra bien veiller sur lui parce qu’il est petit et il faudra lui apporter beaucoup de réconfort lorsqu’il sera triste comme ton frère Booba le fait avec moi. Noah toi et moi on est frère pour la vie, même quand papa et maman seront vieux et de cheveux blanc on sera toujours frères
Guiseppe : Hey
Damon : Quoi c’est vrai, plus tard vous vieillirez non ?
Gina amusée: Mon petit Damon
Damon en regardant Noah : Bon où j’en étais, ah oui toi et moi c’est pour toujours peu importe ce qui nous arrivera, je serais toujours ton grand frère et je t’aimerais toujours mon petit frère chéri
Guiseppe: Aller Damon donne Noah à maman
Damon: Mais j’ai encore plein de chose à lui moi
Guiseppe: Tu as toute la vie pour lui parler mais là il doit se reposer, il est fatigué tu vois
Damon en regardant de nouveau son frère: Dans ce cas dors bien petit frère et fais de beau rêve

Damon embrassa le front de son frère et sa mère le reprit délicatement dans ses bras avant de le déposer lentement dans berceau à roulette, l’aîné des Salvatore ne pouvait pas s’empêcher de détourner les yeux de Noah, il prit le nounours Looba et il glissa sur lit de sa mère puis il alla vers le berceau de son frère et il déposa l’ours en plus à côté de lui puis il dit à voix haute :

Damon : Veille bien sur lui Looba, je compte sur toi

Damon déposa un autre baiser mais sur sa main qu’il déposa ensuite sur celle toute minuscule de son frère puis il le regarda d’un regard admiratif et se promit de toujours veiller sur lui et de toujours le protéger. L’ours en peluche que Damon avait acheté pour son frère la semaine dernière avec Francesca au centre commercial la semaine dernière et qu’il avait baptisé Looba ressemblait beaucoup à son nounours à lui qui s’appelait Booba, Damon avait décréter que Booba et Looba étaient frères au même titre que lui et Noah l’étaient à présent

Fin du Flashback


Noah en arrivant derrière Damon: Tu fais quoi ?
Damon: Du rangement
Noah: Hey mais attend c’est mon ours ça, celui que je trimballais partout et là à côté c’est le tiens
Damon: Oui Booba et Looba. On les trimballaient partout où on allaient
Noah: Exact
Damon: Tu t’en souviens pas parce que tu venais juste de naître mais c’est moi qui t’es acheté Looba
Noah étonné Ah bon, je pensais que c’était maman
Damon: Non, j’avais cassé ma tirelire enfin façon de parler pour t’offrir un cadeau. Une semaine avant ta naissance Francesca m’avait amené au centre commercial et là-bas j’avais vu cet ours en peluche que je trouvais super
Noah: ….
Damon: Ensuite quand je t’ai pris dans mes bras pour la première fois je te l’ai offert et je t’ai dit que je l’avais baptisé Looba, j’avais décréter qu’ils étaient frères comme nous. Je me souviens aussi que je t’ai dit que si le prénom ne plaisait tu pourrais le changer quand tu serais grand mais tu ne l’as pas fait
Noah: J’aimais bien ce prénom
Damon: Oui sinon tu l’aurais rebaptisé depuis le temps
Noah: J’en reviens pas qu’on les ait encore
Damon: Ces deux ours ont une longue histoire et jamais j’aurais pu m’en séparer
Noah: C’est bête mais moi non plus
Damon: Je ne trouve pas que ce soit bête
Noah : Tu te souviens du jour où j’avais emporté Looba au centre de loisir, je devais avoir quatre ans et ce jour-là un gamin avait essayé de me le prendre et se moquait de
Damon: Oui je m’en souviens, je lui foutus un coup de boule dans le pif à cette petite racaille
Noah: Ouais, tu lui avais dit Looba n’est pas ta propriété
Damon: Mais celle de mon petit frère alors pas touche morveux
Noah: Exact, t’avais déjà le sang chaud à cette époque
Damon: Je l’ai toujours eu, j’ai juré de toujours de protéger et de toujours veillé sur toi il y a maintenant seize ans enfin bientôt dix-sept ans
Noah: Je viens de recevoir un texto de Koralie
Damon: Alors comment va Miss sarcasme ?
Noah: Vous êtes obligés de vous disputés dès que vous vous voyez où dès que je prononce son nom
Damon: J’y peux rien, c’est instinctif
Noah: Je suis sûr que tu peux faire, fais un effort
Damon: Je me montre déjà sociable avec elle alors m’en demande pas trop petit frère
Noah: Je sais que tu peux mieux faire
Damon: Peu importe, ne t’attends pas ce qu’on devienne un jour amis
Noah: Pourquoi ?
Damon: Parce que, c’est comme ça et ça changera pas
Noah: Pas même pour moi ? Pour ton petit frère
Damon: Non ne me prends pas par les sentiments, tu sais que je t’aime et que je ferais n’importe quoi pour toi mais pas ça
Noah: Tu es pourtant gentil courtois avec Amy alors pourquoi tu l’es pas avec Koralie ?
Damon : Parce que c’est comme ça, j’aime bien Amy mais pas Koralie
Noah: En parlant d’Amy elle est rentrée hier soir
Damon: Ça me surprends que tu ne sois pas encore passé la voir
Noah: Je comptais le faire


Toc toc toc toc toc toc..........


Damon: Bouge pas j’y vais

Damon passa à côté de son frère et il se dirigea vers la porte d’entrée, il se demandait qui ça pouvait être car personne ne leur rendait jamais visite aussi tôt sauf peut être Zoé où Eléna mais elles sont toute les deux rentré chez elle. Zoé devait aller travailler quand à Eléna et bien elle devait rentré chez elle. Les gens qui ose s’aventurer prêt de chez les frères Salvatore se font très rare car le manoir est assez loin de la ville et puis le facteur lui il est déjà passé donc ça peut pas être lui. De toute manière le facteur lui il ne sonne jamais chez eux, il dépose le courrier dans la boite au lettre et il continue son chemin. Arrivé devant la porte, Damon tourna la porte

Damon : Toi ?
??????: Bonjour à toi également Damon
Damon : Qu’est-ce que tu fiches ici Koralie
Koralie: Je viens te narguer pardi
Damon: Je te le suggère pas, tu as vraiment le don de me mettre les nerfs à fleur de peau
Koralie en entrant: C’est réciproque je te rassure
Damon: Hey qui t’as permis d’entrée
Koralie: Certainement pas toi
Damon: Bah justement, tu peux retourner d’où tu viens
Koralie: Je viens voir ton frangin
Damon: Ce n’est pas une pension où tu peux te pointer quand tu veux
Koralie: Il me semble que l’ancien manoir de ta famille l’était non ?
Damon: Mêle-toi de tes affaires, tu veux bien
Koralie: Non pas quand je peux te faire te sortir de tes gons
Damon: Mon frère est vraiment trop naïf
Koralie: A quel propos ?
Damon: Il pense qu’on peut devenir amis un jour si on y met du notre
Koralie surprise: Quoi toi et moi ?
Damon: Oui, de qui veux-tu que je parle Mlle Sarcasme
Koralie: Il a visiblement perdu toute lucidité
Damon: Fais attention à ce que tu dis, je me montre assez gentil pour te laisser franchir la porte alors ne me force pas à te foutre dehors à coup de sabot
Koralie: Mais tu ne le ferais, peu importe à quel point tu me supportes pas. Tu ne le feras pas pour Noah
Damon : …….
Koralie: Tu vois je te connais assez bien, ton frère est tout pour toi et je suis sa meilleure amie
Damon: T’es pas sa seule meilleure amie, Amy l’est aussi
Koralie: Je le sais idiot
Damon: Mais elle je l’aime bien comparer à toi
Noah: C’EST QUI DAMON ?
Damon: Personne
Koralie: C’EST MOI NOAH
Noah en se précipitant vers Damon et Koralie: Koralie, j’suis content de te voir
Damon: Ce n’est pas le cas de tout le monde
Noah: Qu’est-ce que tu fais là ?
Koralie: Sympa l’accueil
Damon: Bien envoyé
Koralie: Toi va voir ailleurs
Damon: J’suis chez moi, ce serait plutôt à toi de déguerpir
Noah: Bon ça suffit vous deux, vous pourriez arrêtez-vous lancez des piques à longueur de journées
Koralie: Non, je ne le supporte pas
Damon: Pour une fois on est sur la même longueur d’onde
Noah: Mais tu vas devoir Koralie, c’est mon frère
Damon tout satisfait: Et toc
Noah: Ça vaut aussi pour toi, c’est ma meilleure amie
Koralie: Bien dit Noah
Noah: Bon Koralie qu’est-ce qui t’amènes ?
Koralie: Je voulais savoir si tu comptais aller voir Amy ?
Noah: Oui pourquoi ?
Koralie: On pourrait y aller ensemble ?
Noah: Maintenant ?
Koralie: Oui car j’ai plein de truc à faire
Noah: Désolé je ne préfère pas
Koralie: Pourquoi ?
Noah: Pour pas croiser Madison et Lauren
Koralie: Tu es pourtant leur ami
Noah: Oui enfin on se salut quand on se croise mais c’est tout. Bref ce n’est pas le sujet, je préfère laisser les laisser entre filles, j’irais en fin de matinée
Koralie: Bon tant pis, dis cet été on pourrait faire un truc ensemble
Damon: Impossible
Koralie: Toi je ne t’ai pas sonné, c’est à Noah que je cause
Noah: N’empêche qu’il a raison, je serais en vacance
Koralie: On est tous en vacance Noah
Noah: Non je veux dire je veux dire que je ne serais pas là de toute les vacances. Je pars en vacances avec Eléna, on a prévu de partir à Los Angeles mais ça peut changer, on verra
Damon en souriant: Les Salvatore ne seront pas en ville cette année, tu vas te sentir bien seule on dirait
Koralie: Je te jure que si ne t’arrête pas je vais t’arracher la tête
Damon: Vas- y essaye et moi je te crève les yeux avant, t’aura du mal à m’arracher la tête si tu vois plus rien
Noah en levant les yeux au ciel: Et c’est repartie. Je m’en vais
Koralie: Tu vas où ?
Noah : Faire un tour, vous commencer à me gaver tous les deux donc je préfère sortir. Evitez juste le sang sur les murs, ça fait mauvais pour la déco

Noah passa devant son frère ainsi Koralie et il se dirigea vers la table du salon où était posé ses clefs du manoir, il les prit et quelques secondes plus tard on entendit la porte du manoir claquer. Il en avait marre d’entendre son frère et sa meilleure amie se lancer de pique constamment, ils se donnaient jamais cinq secondes de repos c’était sans cesse et là ça commençait à lui taper sur le système. Il les aime tous les deux mais là il avait besoin de prendre un bol d’air frais, il en avait marre de toutes ses disputes entre Koralie et Damon et penser qu’un jour ses deux-là puissent devenir amis avec un peu de bonne volonté était peut être trop demandé cependant même si ils se supportent pas ils pourraient au moins esssayer, du moins quand Noah est avec eux cependant le jeune adolescent ne peut s’empêcher d’espérer.

Damon: Bien jouer Koralie, bien jouer
Koralie: Ce n’est pas ma faute s’il est partie
Damon: Et en plus t’insinues que c’est la mienne
Koralie: Non je le confirme
Damon: Si t’avais pas commencé il ne serait pas partie comme ça
Koralie: Je me demande vos parents ont pu avoir un fils aussi génial que Noah alors que son frère est tout le contraire
Damon avec un regard menaçant: Tu ferais mieux de partir
Koralie: Je crois aussi

Sans en rajouter d’avantage Koralie passa devant Damon et elle sortit du manoir, une fois que la jeune femme fut sortie du manoir il ferma la porte sans dire quoique ce soit. Cette fille avait vraiment le don de lui taper sur le système mais à cause de son amitié avec Noah il est obligé de supporter sa présence. Aux premiers abords on pourrait facilement penser qu’ils se détestent cordialement mais ce n’est qu’une facette, en réalité ils s’apprécient mutuellement mais ni l’un ni l’autre ne l’admettra. Après avoir refermé la porte du manoir Damon retourna à ses affaires dans le salon, certes il devait aller chez Kérima mais ça pouvait attendre une heure peu importe l’humeur de chien d’Hugo. L’aîné des Salvatore baissa ses yeux dans le carton où était disposé la peluche qu’il chérissait tellement lorsqu’il était enfant ainsi que celle de son frère, Booba et Looba.

Un sourire nostalgique se dessina sur les lèvres du jeune homme et c’est alors qu’au fond u carton quelque chose attira son attention, des photos. Des photos de l’époque où ils étaient enfants et où leur parents étaient vivent, ça remonte à l’époque où Noah était tout petit et le plus étonnant c’est que sur ses photos c’est qu’ils étaient heureux malgré le fait que leur parents étaient souvent absent. Damon se souvient avoir souvent consolé Noah à cette époque qui lui ne s’y fesait pas aussi bien que lui. Ça semble tellement loin mais il y a moins ces photos pour leur rappeler que tout n’était pas si sombre à cette époque et puis il y a quand même une chose qui n’a pas changé et qui ne changera jamais, cette chose c’est la complicité que Damon et Noah ont et qu’ils ont toujours eu. Le lien qu’ils partagent est tellement fort que rien ni personne ne peut le détruire, ils sont frères, frères pour toujours et à tout jamais


Seattle/Maison des Juergens

Amy venait de mettre John au lit pour sa sieste de la matinée, elle venait également de finir de ranger toutes ses affaires mais quelques minutes plus tard ses deux meilleures amies Madison et Lauren lui firent une petite visite surprise ce qui lui fit énormément plaisir car elle ne pensait pas qu’elles viendraient aujourd’hui. Son retour en ville avait quasiment fait le tour de la ville en même pas une matinée mais ça ravissait beaucoup de personne, Amy avaient des cadeaux pour ses amies et pas seulement pour Madison et Lauren mais elle à ses autres amis dont elle est proche lorsqu’elle les verra. Amy était dans sa chambre avec ses deux meilleures amies et ces dernières venaient d’essayer les vêtements qu’Amy leur avait achetés à New-York, New-York est quand même une ville superbe et ça Amy avait pu le constater

Madison: Merci Amy, ces vêtements son magnifique
Amy: De rien
Lauren: Oui ils sont superbes, où les as-tu achetés sans indiscrétion
Amy: Dans un joli petit magasin sur Manhattan
Madison: Alors ?
Amy: Alors quoi ?
Lauren: Qu’est-ce qui s’est passé avec Ricky ?
Amy: Je ne vois pas de quoi vous parler
Madison: Quand il est venu te voir à New-York et tu sais très bien de quoi on te parle
Amy: Ricky et moi on a décidé de garder pour nous ce qui s’est passé
Lauren: On est tes amies Amy
Amy: Vous n’avez pas su garder secret ma grossesse puisque tout le monde le savais au lycée
Madison : …..
Lauren: Dis-nous en plus Amy, ça fait plus de deux semaines qu’on t’a pas vu
Amy: Bon tout ce que je peux vous dire c’est que Ricky et moi on a décidé de commencé par un dîner, quand j’y pense je n’ai jamais eu de rancart
Lauren: Tu vas avoir un rancart avec le père de ton fils
Amy: Oui mais Ricky ne veut pas que ça ressemble à un rancart
Madison: Pourquoi ça ?
Amy: Désolée Madison ça c’est entre lui et moi
Lauren: Et Ben ?
Amy: Quoi Ben ?
Lauren: Tu vas aussi sortir avec lui ?
Amy: Bien sûr que non, je lui parlerais dès qu’il voudra qu’on parle
Madison: Et si il veut sortir avec toi qu’est-ce que tu vas lui dire ?
Amy: Je ne compte pas vous dire ce que je vais dire à Ben avant de lui avoir parlé
Lauren: T’es sérieuse ?
Amy: Très sérieuse

Amy était plus que sérieuse, elle ne trouvait pas ça juste pour Ben de dévoiler à ses deux meilleures amies ce qu’elle comptait lui dire avant même de lui avoir parler. Certes elle a beaucoup de choses à lui dire mais cette conversation ne les concerne que tous les deux et rien qu’eux, c’est privé et personnel. Cette conversation elle aurait pu l’avoir plus tôt au téléphone mais elle ne voulait pas l’avoir au téléphone, elle voulait un face à face


Seattle/Le Mystic Grill

Afin de se calmer les nerfs Noah décida d’aller prendre un verre, il n’avait pas l’âge légal mais honnêtement il s’en fiche royalement, de plus dans la famille lui autant que son frère ils tiennent très bien l’alcool. Arriver sur la parking Noah ne tarda pas à sortir de sa voiture et à franchir les portes du Mystic Grill, à peine entrer il se dirigea vers le bar et commanda une bière. Juste à côté de lui se trouvait Tom Bowman, le jeune homme était au bar devant un soda, il attendait une commande pour le déjeuner. Après s’être dépenser physiquement pendant deux bonnes heures le jeune homme était venu recharger ses batterie mais lorsqu’il tourna la tête il reconnut Noah Salvatore

Tom: Noah Salvatore, bah ça alors !
Noah: Tom Bowman, salut
Tom: Bonjour, comment vas-tu ?
Noah: Ça allait jusqu’à il y a une demi-heure
Tom: Y’aurait-il des problèmes chez les Salvatore
Noah: Non juste mon cher frangin et ma meilleur amie qui se lançant des piques une fois de plus
Tom: Je pensais que Damon s’entendaient plutôt bien avec Amy
Noah: C’est le cas
Tom: Mais pourtant tu viens de dire que….
Noah: Ce n’est pas avec Amy, c’est avec Koralie
Tom: Je ne connais pas
Noah: Je la connais depuis aussi longtemps que je connais Amy, le hic c’est ni lui ni elle ne se supporte donc à chaque fois qu’ils se voient c’est le même cinéma et là j’en ai eu marre alors j’suis sortie prendre l’air
Tom: Et tu les as laissé seul tous les deux ?
Noah: Ouais, qu’ils se tirent dans les pattes autant qu’ils veulent mais qu’ils me laissent en dehors de ça
Tom: Je vois, j’ai moi aussi des soucis de famille
Noah: Et moi qui pensais que c’était le bonheur chez toi
Tom: Disons que le problème c’est Grace, elle veut absolument savoir où je vais et qui je vais voir
Noah: Je vois, elle est genre hyper curieuse
Tom: Je dirais plutôt qu’elle se mêle de ce qui ne la concerne pas
Noah: Estimes toi heureux qu’elle soit pas du genre hyper protectrice comme Damon, ne te méprends pas je suis content de savoir qu’il veille sur moi mais bon j’ai plus six ans et parfois ça devient lourd
Tom: Je peux parfaitement comprendre, dis j’ai rien à faire pour la soirée ça te tente de venir essayer la nouvelle console de Jack ?
Noah: Désolé je ne peux pas, soirée mondaine
Tom: Oh
Noah: Oui Damon et moi on peut pas y échapper mais quelque chose me dit que ça va être divertissant
Tom: Okay, bas amuses toi bien
Noah: Ce sera certainement pas la fête du siècle
Tom : Ma commande est prête, j’y vais. A plus Noah
Noah : Salut Tom

Tom alla donc effectivement chercher sa commande et quelques minutes après il sortit du Mystic Grill, Noah quant à lui termina de boire sa bière et il paya la note au barman puis il se leva et remercia le jeune homme derrière le comptoir puis il sortit du Mystic Grill. C’est vrai que les soirées mondaines ce n’était pas son truc mais bon en tant qu’héritiers Salvatore ni lui ni Damon ne pouvait y échapper et ils ne seront certainement pas les seuls à cette soirée puisque ça a lieu chez les Lockwood cette année. Une fois sortie du Mystic Grill Noah se dirigea vers sa voiture et il monta à l’intérieur puis il se dirigea vers la maison d’Amy au volant de sa voiture noir


Seattle/Boucherie Boykewich

A la boucherie Boykewich une autre discussion beaucoup moins divertissante avait lieu, Ben venait enfin de dire à son père qu’il avait offert une bague d’amitié à Adriana, certaine personne pourrait penser que c’est une manière un peu tordu de dire qu’il c’est fiancée à la femme qui porte son enfant mais ce n’est pas le cas. Se fiancée jeune et se marié jeune ça arrive mais dans certaine condition, la première qui la seule et l’uniquer et surtout primordiale c’est d’être amoureux l’un de l’autre et ce n’est pas le cas pour Adriana et Ben. Déjà qu’ils ont couché ensemble pour se venger d’Amy et Ricky et maintenant ils sont sur le point d’avoir un bébé. Léo le père de Ben n’était pas content mais alors pas content du tout

Léo: Tu as offert une bague de fiançailles à Adriana ?
Ben: Non une bague d’amitié
Léo: C’est une manière de dire que vous vous êtes fiancés ?
Ben: Non pas du tout
Ricky: C’est l’impression que ça donne
Ben: Non
Ricky: Bien sûr que si, quand t’offre une bague c’est généralement pour la demande en mariage et pas pour lui demander d’être ton ami
Ben: C’est pourtant le cas
Ricky: Si tu voulais à ce point lui offrir un bijou comme signe d’amitié fallait lui acheter je ne sais pas….. Un bracelet, une montre où encore une gourmette mais pas une bague
Ben: Tu ne comprends rien
Ricky: On effet t’as raison parce que y’a que toi pour faire un truc pareil, tu te rends compte du ridicule de ton geste. Le mariage c’est sérieux, pour se fiancé où se marier il faut être amoureux et vous l’êtes pas
Ben: Ce n’est pas …..
Léo: Ricky a raison, je t’avais dit de ne pas lui offrir une bague et toi tu trouves à faire c’est de faire exactement ce que je t’ai dit de ne pas faire
Ricky: Y’a des moments je me dis que tu ne tournes vraiment pas ronds
Léo: Tu sais au combien elle vaut cette bague ?
Ben: Qu’est-ce que ça peut faire que je sache son prix ou pas ?
Léo: Elle vaut près de de millions d’euros
Ben choqué: Pardon ?
Léo : Deux millions d’euros Ben
Ben : Mais comment tu le sais toi ?
Léo : Je l’ai fait expertiser donc à moins que tu es les moyens de l’acheter ce que je doute fortement tu vas devoir la rendre à Betty
Ben: Je ne peux pas papa je l’ai offerte à Adriana, on reprends pas un cadeau qu’on a offert

Au fond de lui Ricky avait vraiment envie de rire, la situation était vraiment hilarante dans le sens où y’a que Ben qui puisse faire une connerie pareil. La première a été de coucher avec Adriana pour se venger de lui et Amy ce qui a fini par aboutir à une grossesse non prévu seulement là s’engager à offrir une bague de fiançailles c’est le pompon même si Ben clame haut et fort que ce n’est pas une bague de fiançailles mais une bague d’amitié. Dès qu’il aurait fini son travail il ira parler à Adriana mais il en informera Amy avant


Seattle/Maison des Juergens

Après Madison, Lauren et Koralie ce fut le tour de Noah de venir voir Amy, et oui après être sorti du Mystic Grill il se dirigea en direction de la maison d’Amy au volant de sa voiture noir. Sa voiture était loin d’être une voiture d’occasion, non c’était une voiture flambant neuve mais là encore c’est rien comparé à celle de son frère, autrement dit leurs voitures respective ne passe jamais inaperçue lorsqu’on les voit où lorsqu’on les aperçoit. Arriver devant la maison d’Amy Noah se gara derrière la voiture d’Amy et il sortit du véhicule qu’il verrouilla puis il se dirigea vers la maison des Juergens et il sonna à la porte, Amy lui ouvrit

Noah : Amy je suis content de te voir, tu m’as manqué
Amy en enlaçant Noah : Toi aussi Noah
Noah: Je peux entrer ?
Amy: Oui bien sûr, entres
Noah en entrant: Merci
Amy en refermant la porte: De rien
Noah: Alors comment vas –tu ?
Amy: Bien et toi ?
Noah: Ca va du moins ça allait jusqu’à ce que Koralie se pointe chez moi
Amy: Elle est passée me voir toute à l’heure après Madison et Lauren
Noah: Je sais, elle est passée au manoir et c’est Damon qui lui a ouvert
Amy: Oh
Noah: Et les hostilités ont reprit
Amy: Je vois ….. Mais comment ça se fait que Damon s’entende bien avec moi et qu’il ne supporte pas Koralie
Noah en suivant Amy dans le salon: Tu vois c’est justement ce que je lui ai demandé ce matin
Amy: Et ?
Noah: Et il m’a simplement dit que c’était comme ça, qu’il t’aimait bien toi mais qu’il n’aimait pas Koralie et que ça risquait pas de changer un jour
Amy: Il pourrait faire un effort, tu es son frère
Noah: Oui mais c’est Damon, il peut faire beaucoup de choses pour moi mais apparemment c’est aussi de ses forces. Espérer qu’un jour Damon et Koralie deviennent amis c’est de la folie, je dois être fou
Amy: Non, tu es juste humain. Tu as un grand cœur et tu veux juste les personnes que tu aimes s’entendent, ça n’a rien d’insensé de vouloir que ton frère et l’une de tes meilleures amies fassent la paix
Noah: Et sinon pourquoi tu es rentrée plus tôt que prévu ?
Amy: Le programme a été écourté et Ricky et John me manquaient
Noah: Dis plutôt que c’est pour Ricky
Amy: …..

Noah avait pas besoin d’entendre la réponse d’Amy car il la connaissait déjà, quand on connais quelqu’un aussi longtemps que Noah connait Amy on apprend à lire à travers les lignes où dans ce cas les silences. En effet ils se connaissent depuis des années, leurs amitiés remonte à quand même quand même à plus de huit ans, c’est avec Koralie qu’il a connu deux ans plus tard. C’est comme avec Damon, ils ont grandi ensemble et donc quand on passe autant de temps avec une personne on la connait sur le bout des doigts, en dehors de Zoé Noah est la personne qui connait le mieux Damon et c’est réciproque. Certes la relation entre deux frères n’a rien de comparable entre deux meilleurs amis mais c’est le même principe. Bref Noah n’avait pas besoin qu’Amy lui confirme que la seconde pour laquelle elle était revenu plutôt en dehors du faite que le programme est été écourté c’est Ricky, il a bien vu qu’il y avait quelque chose de différent depuis que ce dernier est aller voir Amy à New-York mais il n’a jamais chercher à en savoir d’avantage car ça ne le regarde pas, ça ne concerne que Ricky et Amy


A suivre ……….

_________________




Connor was born to fight evil forces, he was born of the union of two vampire and his destiny is to become a champion, the savior of mankind but also a glimmer of hope for the new generation

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oth-rpg.pro-forums.fr
Mel23
Admin
avatar

Messages : 1251
Date d'inscription : 25/07/2010

MessageSujet: Re: All Things Happen For A Reason [TERMINER]   Sam 5 Mai - 11:37

CHAPITRE 17 [Partie 2]





Ricky, Adriana, Jenna,
Eléna, Amy, Ben,
Damon, Noah, Zoé,
Alaric & Jérémy

Quelques heures plus tard……



Seattle/Maison des Lee/Enriquez

Comme prévu dès qu’il eut finit son travail à la boucherie Ricky se rendit chez Adriana, il fallait qu’il est une conversation avec elle mais avant d’y aller il envoya un texto à Amy lui disant qu’il allait chez Adriana. Il n’était pas obliger de lui dire mais il ne voulait rien lui cacher, de toute manière Amy lui a également répondu que Ben allait venir là voir mais il s’en doutait. Décidément aujourd’hui c’était le jour des mises au point, Ricky ce n’était pas une mise au point qu’il comptait avoir avec Adriana. Non ça il là eu il y a des mois, non il voulait savoir ce qui se tramait derrière cette histoire de bague d’amitié non pas que ça soit vraiment ses affaires. Il se fiche un peu de ce qu’elle fait de sa vie mais se marier à 17 et 18 ans alors qu’on est même pas amoureux et encore moins en couple c’est vraiment ridicule et d’un gâchis énorme. Ricky était ne train de discuter avec Adriana dans la cuisine

Ricky: Bon c’est quoi cette histoire de bague de fiançailles avec Ben ?
Adriana: C’est une bague d’amitié pas de fiançailles
Ricky: Ouais c’est ce que Ben clame haut et fort
Adriana: Comment tu le sais ?
Ricky: J’étais là quand Ben là dit à son père
Adriana: Oh
Ricky: Bien que ce ne soit pas mes affaires je tiens à te dire que ce serait ridicule et un gâchait énorme de vous mariez à 17 et 18 ans
Adriana: C’est ce que tu diras à Amy ?
Ricky: De quoi tu parles encore ?
Adriana: Ne me dit qu’-elle ne te parle pas de mariage ?
Ricky: Si mais c’est entre elle et moi, c’est-à-dire privé et personnel tout comme j’espère que cette conversation le sera
Adriana: Bien sûr mais entre toi et moi il s’est passé à New-York entre vous ?
Ricky: Ce qui a pu se passer entre Amy et moi où ce qu’on a pu se dire à New-York c’est entre elle et moi
Adriana: Tu veux savoir ce je pense ?
Ricky: Pas spécialement mais te connaissant tu vas pouvoir t’empêcher de le dire
Adriana: Je pense que tu serais prêt à l’épouser rien que pour coucher avec elle que tu l’aimes où non
Ricky: …….
Adriana: Je me trompe ?
Ricky: ……
Adriana: A vrai dire je pense que tu serais capable de faire semblant de sortir avec elle rien que pour coucher avec elle
Ricky: Peut-être que oui peut que non où peut être qu’en sortant avec elle je ne tomberais pas amoureux d’elle, tu ne peux pas savoir et moi non plus
Adriana: Où alors c’est elle qui ne t’aimera pas
Ricky blessé : ……
Adriana: Désolé je n’aurais pas dû dire ça
Ricky: …..
Adriana: Tu es digne d’aimé et d’être aimé en retour. J’ai toujours que tu pouvais être fidèle à une fille et l’aimer sincèrement
Ricky: Merci
Adriana: C’est juste que je pensais que cette fille serait moi
Ricky: Et c’est toujours ce que tu penses sauf si je n’épouse pas Amy ?
Adriana: Ricky je……
Ricky: Ecoutes je ne sais pas si je suis prêt pour une véritable relation de couple sérieuse mais je sais une chose, c’est que je veux être avec Amy
Adriana: On était pourtant bien ensemble, toi et moi non ?
Ricky: Non, on se faisais plus de mal qu’autre chose. Je ne sais pas où ça nous mener Amy et moi mais je veux essayer
Adriana: Alors pourquoi être venu ici Ricky ?
Ricky: Parce que malgré le fait que ça ne me concerne je tenais à te dire que le mariage ce n’est pas à prendre à la légère, toi et Ben vous n’êtes même pas en couple alors vous fiancer c’est ridicule et niveau connerie je pense que vous en avez suffisamment faite non ?
Adriana: ……
Ricky: Mais c’est ta vie et tu en fais ce que tu veux mais en tant qu’ami je devais te le dire c’est tout
Adriana: Amy ne sera pas ravie de savoir que tu es venu me voir
Ricky: Elle le sait
Adriana surprise: Pardon ?
Ricky: Je lui ai envoyé un texto en lui disant que j’allais te voir, je ne veux rien lui caché
Adriana: Tu as bien changé on dirait
Ricky: J’essaye. Elle m’a également répondu que Ben passerait là voir
Adriana: Et t’es pas contrarié ?
Ricky: Non, ils ont des choses à réglé et je sais ce que veut Amy
Adriana: Et elle veut quoi ?
Ricky: Etre ma petite amie et c’est ce que je veux aussi. Bon je vais y aller
Adriana: A bientôt Ricky
Ricky: Au revoir Adriana

Sur ses paroles Ricky se leva de la chaise sur laquelle il était assis et il quitta la maison d’Adriana, bague d’amitié où bague de fiançailles ça ne le concerne pas mais en tant qu’ami il voulait lui dire que se fiancé avec quelqu’un dont on est pas amoureux et avec qui on est pas en couple depuis un certain temps c’est ridicule surtout à 17 et 18 ans, sans oublier ce serait un véritable gâchis mais comme il le dit c’est sa vie à elle et elle en fait ce qu’elle veut de sa vie. Une fois sortie de chez Adriana Ricky se dirigea vers sa voiture où il monta à l’intérieur, avant de rentrer chez lui il décida de passer supermarché afin d’y faire quelques courses pour le dîner de c soir, le jeune adolescent avait une vague idée en tête faut dire qu’il se débrouille plutôt bien derrière des fourneaux. Personne ne lui a jamais vraiment apprit à cuisiner, non il a appris tout seul dans les livres en lisant des livres de cuisine et avec la pratique il a fait des progrès, n’oublions pas qu’il a dû apprendre à se prendre en charge très jeune


Seattle/Maison des Cooper

Eléna était dans sa chambre, allongée dans son lit avec le regard perdu quelques part, physiquement elle était là mais son regard lui il était ailleurs à des millions d’années-lumière de l’endroit où son corps est. En parlant de lumière la lumière du soleil éclairait la chambre déjà très éclairée de la jeune adolescente, cette dernière avait passé toute son après-midi ici à penser à Noah et à la nuit qu’ils ont partagé ensemble. Elle avait beau essayé de penser à autre chose ça n’y faisait rien, son esprit vagabondait toujours vers Noah. Après plusieurs minutes Eléna revint à elle mais lorsqu’elle tourna la tête son regard se posa sur un cadre photo, celui d’elle-même enlacé dans les bras de Noah. La jeune adolescente tendit son bras et elle saisissa le cadre avec un sourire aux lèvres, elle se souvient encore du jour où elle et Noah avaient pris cette photo enfin c’est une amie d’Eléna qui avait accepté de prendre cette photo juste après le match de football. Noah avait rejoint l’équipe depuis à peine quarante-huit heure et le coach n’avait pas tardé à le faire entrer sur le terrain, ce soir-là ils avaient remporter le match et quelques minutes plus tard Eléna avait demandé à une de ses amies de les prendre en photo elle et Noah ce qu’elle a fait avec son portable d’ailleurs la jeune adolescente a toujours cette photo dans la mémoire de son portable mais elle en avait fait développer une copie et cette copie c’est justement celle qui est dans le cadre qu’Eléna tient entre ses main. Tout à coup la mère d’Eléna toqua à la porte de la chambre de sa fille qui était déjà ouverte

Jenna: Je peux entrer ?
Eléna en se redressant : Oui maman
Jenna: Qu’est-ce que tu fais de beau ?
Eléna: Je me remémore des souvenirs
Jenna en s’asseyant à côté de sa fille : Je vois
Eléna: Oui
Jenna: C’était il y a quoi, un an ?
Eléna: Oui mais j’ai l’impression que ça fait bien plus longtemps qu’on est ensemble
Jenna: Oui quand on est amoureuse le temps ne compte pas
Eléna: J’ai jamais aimé quelqu’un autant que je l’aime lui, quand je suis avec lui ça me parais si nature. Tu sais comme quand on inspire profondément
Jenna: Je vois ce que tu veux dire
Eléna: Noah m’a invité à une soirée mondaine ce soir et j’ai dit oui
Jenna: Eléna ça tombe vraiment mal car ce soir les Lockwood nous ont invités à la soirée qu’ils organisent
Eléna: Tu vas rire mais la soirée à laquelle Noah m’a demandé de l’accompagné ça se passe justement chez les Lockwood
Jenna: Ça c’est une sacré coïncidence enfin pas tant que ça vu que c’est la même soirée
Eléna : Ce n’est pas étonnant que Damon et Noah soit invité
Jenna: Les Salvatore sont mondialement connu sans oublier qu’ils sont tous les deux milliardaires
Eléna: Oui mais quelque chose me dit qu’ils préféreraient avoir leur parents en vie plutôt qu’un héritage comptant des milliards d’euros et une entreprise
Jenna: Noah avait quel âge quand l’accident c’est produit ?
Eléna: Cinq ans
Jenna: C’est vraiment très jeune, trop jeune
Eléna: En effet et j’imagine à quel point ça été un enfer, j’arrive pas à imaginer ma vie sans toi et papa
Jenna: Grandir sans parents c’est vraiment surtout quand on est encore un enfant
Eléna: Oui mais Noah me dit souvent qu’il n’a jamais vraiment été seul car son frère a toujours été à ses côtés
Jenna : J’ai pu me remarquer les rares fois où j’ai vu Noah avec Damon que ce dernier était très protecteur envers lui
Eléna: Oui et c’est compréhensible surtout après tout ce qu’ils ont vécu, je suis très proche de Jérémy mais pas autant que Damon et Noah le sont. C’est sans doute parce qu’ils ont vécu un drame lorsqu’ils étaient petit
Jenna: Oui ce genre d’épreuve rapproche les gens où les éloignent dans certains cas mais il semble que pour Noah et son frère ça la rendu plus proche qu’ils ne l’étaient auparavant

C’est vrai que dans certaine épreuve comme le deuil d’un parent les gens en tendance à se rapprocher où parfois à s’éloigner, pour les Salvatore ils sont devenu plus proche qu’ils ne l’étaient et pour cause, ils venaient de perdre leur parents à un âge où les enfants ont le plus besoin d’eux même si Guiseppe et Gina étaient souvent absents ils aimaient leur enfants par-dessus tout, leur deux petit garçon. Ce n’était un secret pour personne que les frères Salvatore étaient très proche mais suite aux décès de leur parents cette complicité c’est amplifier en puissance mille, Damon est devenu un bouée de sauvetage pour son frère qui ne tenait qu’à un fil, c’est que pendant plusieurs années Noah n’allait pas bien du tout et puis Eléna Cooper est entrer dans la vie du jeune Salvatore et elle lui a permis d sortir la tête de l’eau. Les années ont passé mais la relation fraternel n’a fait que grandir au fil du temps, ils se protègent toujours autant l’un l’autre même si ils se chamaillent parfois pour des broutilles mais bon c’est comme ça qu’agissent parfois les frères enfin c’est surtout Damon qui commence la plupart du temps

Eléna: Et sinon Jérémy il y va ou pas à la soirée des Lockwood?
Jenna: Oui normalement pourquoi ?
Eléna en jouant avec son collier: Pour rien, comme ça par curiosité. Je demanderais bien si il y va accompagner mais si je lui demande il va comme d’habitude être sur la défensive
Jenna: A ma connaissance il n’a invité personne
Eléna: Qui sait ça aura peut être changé d’ici ce soir
Jenna: Oui ton frère trouve toujours le moyen de nous étonnés
Eléna: Oui c’est de famille
Jenna en souriant: En effet oui. Dis donc tu le quittes jamais ce collier j’ai remarqué
Eléna: Oui c’est le premier cadeau que Noah m’a offert et j’y tiens beaucoup
Jenna: Il te va bien en tout cas
Eléna: Merci
Jenna: De rien c’est sincère, dis je viens de faire des cookies tu en veux ?
Eléna: Oui je veux bien, je descends tout de suite

Sans en dire d’avantage Eléna reposa son cadre qui là représentait dans les bras de son petit ami sur sa table de nuit et se leva de son lit tout comme sa mère venait de le faire il y a quelques secondes. Eléna sortit de sa chambre et descendit les escaliers puis elle rejoignit sa mère dans la cuisine, la jeune adolescente adorait les cookies de sa mère car ils sont toujours délicieux. Il n’y a rien de mieux que la cuisine fait maison surtout que sa mère est un véritable cordon bleu d’ailleurs elle n’est pas la seule à le penser, son père et son frère pense également la même chose


Seattle/Maison des Juergens

Après ses heures de travail à la boucherie Ben se rendit chez Amy afin de discuter, cette dernière lui avait envoyé un texto lui disant qu’elle aimerait lui parler et que donc si il était disponible pour discuter il pouvoir venir après son travail. Amy avait préparé une citonade et avait disposé quelques biscuits qu’elle avait sortie de la boite et mit dans une assiette au cas où l’un deux aurait un petit creux. Amy venait également de donner à John son gouter, une compote de pommes avec deux biscuits, un gouter tout ce qui a d’équilibré. Tout à coup la sonnerie de la porte retentit, c’était surement Ben et Amy se dirigea donc vers la porte d’entrer avec John dans ses bras

Amy: Entres
Ben en entrant: Bonjour John
Amy: On va dans le salon

Ben hocha positivement et Amy refermant la porte d’entrée derrière elle les deux adolescents se dirigèrent en direction du salon le salon, Amy déposa John au sol vers ses jouets et ses peluches puis elle alla s’asseoir sur le canapé et fut bientôt rejoint par Ben. Cette conversation Ben l’avait entendu pendant des jours lorsqu’il était venu annoncer à Amy qu’Adriana était enceinte de lui et qu’elle comptait garder le bébé mais elle refusait catégoriquement toute conversation avec lui ce qui était plus que compréhensible mais le temps a passé et Amy sait ce qu’elle veut

Amy: J’ai fait de la citronnade donc si tu en veux sers toi, y’a des gâteaux aussi
Ben: Non merci
Amy: Comme tu veux
Ben: Tu m’as tellement manqué Amy
Amy: Ben je…
Ben: Si tu savais depuis combien de temps j’ai attendu cette discussion
Amy: Je sais je n’étais pas prête à te parler avant quand toi tu voulais mais le temps a passé et désormais ce n’est plus le cas, il faut qu’on parle Ben
Ben: Oui parlons, parlons de nous
Amy: Avant qu’on s’aventure sur ce terrain-là j’ai quelque chose à te dire
Ben: Quoi ?
Amy: Tout d’abord je tiens à te remercier pour tout ce que tu as fait pour moi, m’avoir soutenu quand j’attendais John car tu n’y étais pas forcer
Ben: De rien c’était normal
Amy: Durant le programme j’ai pu me rendre compte à quel j’étais chanceuse, j’ai pu mener ma grossesse à terme sans problèmes, sans perdre mes amis et ma famille et j’ai réussi la première année de John sans avoir à abandonner le lycée
Ben: Qu’est-ce que tu fais Amy ?
Amy: Je fais juste que te dire la vérité
Ben: Très bien alors puisqu’on est dans ce sujet pourquoi ne pas me dire ce qui s’est passé à Newy-York entre Ricky et toi ?
Amy: Parce que ça ne te regardes pas, Ricky et moi on s’est mis d’accord de garder ça pour nous. Personne ne le saura
Ben: Tu disais ne vouloir voir personne et pourtant lui tu as accepté qu’il vienne te voir
Amy: Ecoutes Ben je n’ai pas à me justifier et certainement pas après ce que toi tu as fais
Ben: …..
Amy: Mais je tiens à te dire quelque chose, je ne veux pas te mentir
Ben: Quoi ?
Amy: Ricky et moi on va essayer de se donner une seconde chance
Ben choqué: Quoi ?
Amy: C’est ce que je veux Ben, je veux essayer de construire une véritable relation de couple sérieuse
Ben: Tu vas coucher avec lui ?
Amy en soupirant: Pourquoi est-ce que tout le monde me pose cette question aujourd’hui ?
Ben: Probablement parce que toutes relations avec Ricky requiert du sexe et je ne trouve pas ça bien mais ce ne sont pas mes affaires
Amy: En effet ça ne l’est pas
Ben: Tant qu’on est dans les confidences j’ai moi aussi quelque chose à confesser
Amy: Je t’écoute
Ben: Je pense que tu devrais savoir que je songe à me marier avec Adriana
Amy: Oh
Ben: Oui. C’est donc finit nous deux ?
Amy: Oui Ben c’est finit
Ben: Ben : On était pourtant bien ensemble ?
Amy: On l’était mais ça n’a pas suffit
Ben: Parce que tu as eu l’enfant de Ricky
Amy: Ben
Ben: Okay
Amy: Dis tu penses qu’on pourrait rester amis même si de mon côté je vais essayer de construire une véritable relation de couple et avec Ricky et que toi de ton côté tu seras avec Adriana ?
Ben: Bien sur
Amy: Donc si jamais on se croise pendant l’été et que tu me vois avec Ricky où que je te vois avec Adriana on risque d’être un peu nerveux où mal à l’aise
Ben: Oui probablement
Amy: Il me semble qu’on c’est tout dit
Ben: En effet d’ailleurs je vais y aller pendant que j’en ai encore la force
Amy: ….
Ben: A bientôt Amy
Amy: Au revoir Ben

Voilà tout est dit, Ben et Amy ont tout mis à plat et ont définitivement rompu mais cette rupture était plus qu’inévitable. Leur histoire était de toute manière condamné dès le départ et puis les choses se sont dégradés lorsque Ben a couché avec Adriana mais tout où tard ils auraient finir par rompre car ils étaient destiné à ne pas finir ensemble tout simplement. C’est comme il y a des gens qui ne sont pas fait l’un pour l’autre et puis franchement c’est assez rare que le premier amour soit le seul et l’unique, certes ça arrive parfois mais ce n’est pas le cas comme pour Amy et Ben, de toute manière c’est déjà bien assez compliquer de rencontrer la bonne personne dans la vie en général alors quand on est au lycée c’est encore plus compliquer. Ben lança un dernier regard à Amy avant de sortir de sa maison, une fois dehors il se dirigea vers la maison d’Adriana et quelques minutes plus tard les deux adolescents s’embrassèrent


Quelques heures plus tard…….


Seattle/Manoir des Salvatore

Noah et son frère étaient en train de se préparer pour le bal dans leur chambre respectif, pour l’instant habillé de seulement de son pantalon le jeune adolescent se dirigea vers son dressing pour choisir une chemise et une cravate ainsi qu’une veste. Le jeune Salvatore sortait tout juste de la salle de bain après avoir passé quelques minutes à se raser de près et à se parfumé, ses cheveux étaient comme d’habitude coiffé et habillé d’un smoking il sera définitivement plus que séduisant, encore plus qu’il ne l’est déjà. Alors que Noah ouvrait son dressing son frère entra dans sa chambre habiller des pieds à la tête, il était habillé tout en noir sauf sa chemise qui était de couleur bleu marine à croire qu’il aimait paraître comme un bad boy

Damon: T’es toujours pas prêt ?
Noah: Je cherche une chemise et une cravate
Damon: T’es pire qu’une fille ma parole
Noah: Oh ne commence pas
Damon en allant vers le dressing de son frère: Voyons voir ce que tu as
Noah: Quoi tu veux me conseiller sur ce que je devrais mettre où pas maintenant
Damon: Si ça peut te faire sortir plus vite de ta chambre pourquoi pas
Noah: Non merci, j’ai plus cinq ans et je sais ce qui me va où pas
Damon: Je te conseil une chemise noir
Noah: Pourquoi faire ? Pour qu’on est l’air de jumeau qui s’habille pareil
Damon: Non parce que ça te va bien, le noir ressort bien sur toi
Noah: Un bad boy Salvatore c’est amplement suffisant
Damon: C’est d’y aller avec Eléna qui te rend si amusant ce soir
Noah en regardant ses chemises: Et toi c’est d’avoir retrouvé ta Zoé chérie qui te rends si énervant
Damon: …..
Noah en saisissant une chemise blanche: Damon Salvatore qui ne dit rien ça c’est la fin du monde qui approche
Damon: Fermes là
Noah en souriant: On dirait que j’ai visé juste
Damon: Fermes là petit frère
Noah: Okay j’arrête
Damon: Du blanc sérieusement ?
Noah en enlevant la chemise du cintre: Oui, ça me va bien et comme ça j’aurais l’air de ton opposer tu sais le noir et le blanc, le gentil et le méchant garçon enfin je vais pas te faire un dessin
Damon: Sacré Noah

Damon était amusé par les paroles de son petit frère, c’est qu’il y a que Noah pour sortir des trucs pareil mais c’est tellement lui, le petit génie de la famille enfin façon de parler car il n’a rien d’un adolescent surdoué mais il a son style bien à lui pour répliquer aux paroles de son grand frère lorsque ce dernier vient le charrier gentiment. Noah termina d’aboutonner les boutons de sa chemise et il rangea cette dernière à l’intérieur de son pantalon puis il prit une cravate noir qu’il autour du col de sa chemise, désormais les nœuds de cravate n’ont plus de secret pour lui et ce grâce à Damon car c’est ce dernier qui lui a appris à faire son premier nœud de cravate quand ils étaient enfants, et oui déjà à cette époque on les voyait dans les soirées mondaine. Après avoir mis sa cravate Noah prit une veste noir et il l’enfila puis là boutonna enfin pour le peu de boutons qu’il y a

Damon: C’est bon t’as finit
Noah: Pas tout à fait mais t’es pas obligé de m’attendre, tu dois passer prendre Zoé et moi Eléna donc part devant
Damon: T’es sur ?
Noah: Damon j’ai plus sept ans tu sais
Damon: Comme tu veux petit frère
Noah: On se retrouve chez les Lockwood, à toute à l’heure
Damon: A toute à l’heure. Au faite Noah ….
Noah: Oui quoi ?
Damon: Tu as raison
Noah: A propos de quoi ?
Damon: Le blanc te va bien
Noah: Je rêve où tu viens d’admettre que j’avais raison
Damon: Je sais reconnaître mes tords quand j’en suis bien sur
Noah: Evidemment

Ça c’était bien Damon, toujours les mots pour rire mais il a bien raison en disant que le blanc lui allait tout aussi bien que les tons sombre en matière de tissu vestimentaire. Commentaires sarcastique mise à part l’aîné des frères Salvatore était honnête pour admettre quand il a tort ce qui n’est pas donner à tout le monde, Damon a beau avoir tous les défauts qu’on pourrait lui donner Noah sait très bien que son frère est quelqu’un de bon et de gentil quand on le connait bien mais il aime aussi charrier gentiment son cadet comme n’importe quel grand frère. Suite aux paroles de son frère Damon esquissa un sourire amusé et il sortit de la chambre de Noah, quelques minutes plus tard la porte du manoir claqua et la voiture du beau ténébreux se dirigea vers le centre-ville où était située la maison de Zoé. Noah quant à lui termina de se préparer et quelques instants après le départ de Damon ce fut Noah qui quitta le manoir et qui monta dans sa voiture, il partit en direction de la maison des Cooper


Seattle/Boucherie Boykewich/Appartement de Ricky

Avez-vous déjà imaginé quelqu’un dans quelque chose complètement différent que ce que vous avez l’habitude de voir où que vous croyez voir la plupart du temps ? Ricky on ne le voyait jamais habillé d’un smoking sauf peut être le jour du mariage de Betty et Léo mais ce soir c’était spécial, oui il était habillé d’un smoking mais ce soir est une soirée un peu particulière, Amy et John viennent dîner chez lui et c’est quelque sort leur premier rendez-vous-même si le jeune homme ne veut pas voir leur dîner comme un rancart d’où pourquoi c’est Amy et John qui viennent chez lui au lieu que ce soit lui qui aillent les chercher. Certes c’est une soirée spécial mais le faite qu’Amy et John viennent chez lui au lieu de l’inverse ça fait moins rancart. Habillé d’un smoking Ricky termina de mettre ce qui manquait sur la table et tout à coup quelque coups retentissèrent à travers la porte, Amy et John étaient arrivés, Ricky inspira et expira profondément et il alla ouvrir. Devant lui se trouvait une Amy plus séduisante que jamais, il là regarda des pieds à la tête

Ricky: Wouaho tu es magnifique Amy
Amy: Merci, toi aussi tu es très ….. beau

Beau était un euphémisme lorsqu’Amy qualifiait Ricky de beau dans son smoking sans cravate, il était séduisant, craquant, terriblement sexy, à tomber, charmant mais la jeune adolescente préféra garder ça pour elle. Elle l’avait déjà trouvé à tomber au camp de musique alors lui habillé de la sorte il était plus que beau et pourtant elle a déjà eu l’occasion de le voir dans un smoking lors du mariage de Betty et Léo

Ricky: Merci
Amy: De rien. John tu dis bonsoir à papa
John: Papa
Ricky: Salut mon bonhomme, toi aussi t’es tout beau
Amy: ……
Ricky subjugué par Amy: ……
Amy en portant John dans ses bras: On peut entrer ?
Ricky: Oui bien sûr, je t’en prie entre
Amy en entrant et en posant John par terre: Vas voir tes jouets chéri
Ricky en refermant la porte et en se tournant vers Amy : Tu es vraiment très belle Amy
Amy: Tu l’as déjà dit mais merci
Ricky: Je le pense Amy
Amy: …..
Ricky: Je n’ai juste pas l’habitude de te voir comme ça
Amy: C’est une soirée importante j’avais envie d’être spécial
Ricky: Tu es spécial Amy ….. Tu l’es pour moi
Amy: …..
Ricky: ……
Amy: J’ai appris quelques petits trucs à New-York
Ricky: Tu sais tu as dit ne pas vouloir d’autre enfant avant plusieurs années mais si tu continues à t’habiller comme ça je ne suis pas sûr de pouvoir rester loin de toi bien longtemps
Amy: D’ici quelques mois tu ne seras peut être pas obligé de rester loin de moi
Ricky: …..
Amy: On verra comment ça se passe entre toi et les autres femmes de ta vie
Ricky: Oui on verra

Ricky lui fit un petit hochement de tête l’invitant à la suivre, John qui était debout juste devant haut tendis ses bras en direction de sa mère et cette dernière se pencha puis elle le souleva dans ses bras et elle se dirigea vers la chaise haute de son fils puis elle l’installa dedans. Amy était vraiment très belle ce soir d’ailleurs Ricky en était tout retourné et c’était compréhensible, le jeune adolescent était entièrement tombé sous le charme d’Amy à tel point qu’il avait du mal à aligner trois mois à la suite. Ricky tira la chaise d’Amy et il l’invita à s’asseoir ce qu’elle fit et il alla également s’asseoir juste en face d’elle, une fois assit il là regarda profondément dans les yeux et il lui tendit sa main l’invitant également à joindre sa main à la sienne

Ricky: Bienvenue à la maison Amy
Amy en posant sa main dans celle de Ricky: Je suis contente d’être à la maison

Amy était bel et bien à la maison car aux yeux du jeune homme et de cette dernière être à la maison c’est être en famille et ils sont une famille, elle, John et Ricky. Quand une porte se ferme une autre s’ouvre, une citation qui s’appliquer parfaitement à la situation actuel, Amy a mit un terme à sa relation avec Ben officiellement parlant et ce soir-là elle dînait avec Ricky dans l’appartement de ce dernier entouré de leur fils, John. Une tout nouveau chapitre commençaient pour eux, certes ils n’ont pas fait les choses comme la plupart des jeunes de leur âge, ils apprennent d’abord à se connaitre, sortent ensemble, tombe amoureux, quelques années plus tard ils se marient et fondent une famille mais eux ils ont commencé par le bas de la pyramide : ils ont eu un bébé à 15 et 16 ans. Désormais ils veulent se donner une chance et voir si ils ont des sentiments l’un pour l’autre qui détermineront si ils veulent passer le reste de leur vie ensemble


Seattle/Maison des Davis

Zoé était devant sa glace à regarder de quoi elle avait l’air, ça fesait de bonnes heures qu’elle se regardait enfin après avoir enfin trouver la tenue adéquate, une tenue qui ferait tomber Damon Salvatore à la renverse, au sens figuré bien évidemment. Et pour cause, elle connaissait parfaitement ce qui fesait tomber toutes les défenses du jeune homme mais elle sait également se mettre très bien en valeur. Le jeune Salvatore est déjà entièrement sous le charme de la jeune femme mais Zoé est une jeune styliste et comme toutes les filles elle aime se faire belle. Alors qu’elle terminait de se préparer une voiture se gara sur la pelouse à 20h00 tapante, pas besoin qu’elle se demande qui s’était, elle savait que c’était Damon. Ce dernier sortit de sa voiture et il alla sonner chez sa belle, à l’étage Zoé inspira profondément et elle descendit lui ouvrir, la porte s’ouvrit sur un Damon plus séduisant que jamais

Damon : Zo….Zoé

Zoé le regarda et elle le détailla des pieds à la tête dans son magnifique costume. Lui et ses cheveux brun corbeau, lui et ses yeux bleu perçant si beau dans lequel elle plongerait la tête la première, lui plus sexy que jamais dans ce smoking noir. Cet apparence de bad boy le rendait encore plus attirant et plus séduisant, cela là ramena d’ailleurs à la première fois où elle l’avait rencontré seulement à cette époque il ne portait pas de smoking mais un jean, t-shirt et un blouson en cuir noir, décidément le noir le rend encore plus séduisant et avec les années qui passent il l’est encore plus

Zoé: Bonsoir Damon

Damon était muet comme un chat tellement il était sous le charme, certes il sait que Zoé est une femme superbe mais là dans cet robe rouge avec une teinte de couleur bordeaux, ses cheveux étaient tiré en arrière par une barrette sauf quelques mèche de chaque côté de son visage. Zoé avait elle-même crée sa propre robe comme pour la plupart de sa garde-robe, depuis qu’elle est ados elle dessine et créer ses propres vêtement, au moins elle sait ce qu’elle veut et elle là contrairement quand on passe des heures dans les rayons du centre commercial lorsqu’on trouve pas ce qu’on veut. Face à Zoé Damon était sans voix ce qui est très rare lui qui a toujours quelque chose à dire

Zoé: C’est bien la première fois que tu restes muet
Damon: Tu es sublime
Zoé: Merci, toi tu es ultra canon dans ce smoking. Le noir te va toujours aussi bien
Damon en plongeant son regard dans celui de Zoé: Merci
Zoé en le fixant également du regard: De rien, c’est sincère. Approche deux minutes

Damon s’approcha sans se demandé une seule seconde pourquoi Zoé voulait qu’il s’approche d’elle mais il ne tarda pas à en découvrir la raison, la jeune femme s’approcha de lui et elle l’embrassa tendrement. Elle mourrait d’envie depuis qu’elle là vu sur le palier de la porte avec ce petit au coin des lèvres pour lequel elle craque toujours autant. Damon glissa ses bras autour de la taille de Zoé et il répondit à son baiser tout en l’approfondissant durant quelques minutes mais il se décida à se séparer de ses lèvres à contre cœur

Damon: Bien que j’adore avoir des lèvres contre les miennes je pense qu’on devrait y aller
Zoé: T’es si pressé que ça
Damon: Pas du tout non
Zoé: Alors ?
Damon: C’est juste que si je continue de t’embrasser comme ça je sais que je ne pourrais pas m’arrêter et on sait tous les deux comment ça va finir
Zoé: T’avais pas l’air de t’en plaindre hier soir
Damon: Oh mais je m’en plains pas du tout bien au contraire mais on va être en retard
Zoé: Tu as raison, allons-y
Damon: Mais je te promets qu’à notre retour de cette soirée on continuera ce qu’on vient de commencer si tu veux bien
Zoé: Avec plaisir
Damon en l’invitant à saisir son bras d’un geste galant: Zoé
Zoé en glissant sa main sous le bras de Damon : Damon

Damon entraîna alors Zoé vers l’extérieur de la maison après que cette dernière est fermée la porte de la maison à clef, elle vérifia même à deux reprises au cas où quelqu’un voudrait forcer la serrure mais il aurait du mal car c’est une porte blinder, même un éléphant ne pourrait pas la franchir. Après avoir bien vérifié que c’était bien fermé Zoé glissa sa main dans celle de Damon et les deux jeunes anciens amants s’étant récemment remit ensemble se dirigèrent vers la voiture du jeune homme, quelques minutes plus tard la voiture quitta le quatier pour se diriger vers la résidence des Lockwood.


Seattle/Maison des Cooper

Noah Salvatore au volant de sa voiture noir flambant neuve arriva devant la maison de sa petite amie, il coupa le moteur, défit sa ceinture de sécurité et il sortit de sa voiture puis il là verrouilla. Le trajet entre le manoir et la maison des Cooper n’a pas été long mais pour sa défense il faut dire qu’il a appuyé sur la pédale de l’accélérateur de peur d’être en retard, bah oui ça se fait pas d’être quand on vient chercher sa copine surtout si cette dernière l’attends sur son trente et un, personnellement les soirées mondaine ne sont pas du tout la tasse de thé de Noah mais en tant que Salvatore il doit être présent et la présence d’Eléna à ses côtés va à coups sur être beaucoup plus agréable pour le jeune adolescent. Le jeune Salvatore se dirigea vers la maison des Cooper d’un pas ni trop lent ni trop raide, arriver devant la porte de la maison il appuya sur le bouton de la sonnette et ce fut Alaric Cooper le père de Jérémy et Eléna qui lui ouvrit

Alaric: Noah, bonsoir
Noah: Bonsoir Mr Cooper
Alaric: Entre
Noah en entrant: Merci
Alaric en refermant la porte: Alors comme ça toi aussi tu es invité chez les Lockwood ?
Noah: Oui
Alaric: Ma femme m’a dit qu’Eléna t’y accompagnait
Noah: Vous savez ma famille et les Lockwood c’est une longue histoire et tant que Salvatore moi et mon frère on se soit d’assister aux différentes soirées mondaine comme ce soir
Alaric: Ton frère est dehors, attends je vais lui dire d’entrer
Noah: Non non il est parti chercher Zoé
Alaric: Sa petite amie je présume
Noah: Je saurais pas trop vous dire si il là qualifie comme sa petite amie, logiquement c’est censé être sa petite depuis qu’ils se sont remis ensemble. C’est une longue histoire entre eux, je le sais pour avoir été aux premières loges
Alaric: Oh
Noah: Oui, bref espérons que Tyler et Damon seront se comportés en gens civiliser
Alaric: Pourquoi ? Ils ne s’entendent pas ?
Noah: Disons que ce n’est pas le grand amour entre eux
Alaric: Sans vouloir méchant est-ce que ton frère s’entend bien avec une seule personne ?
Noah: Je présume que moi ça compte pas
Alaric: Toi tu es son frère alors c’est normal qu’il s’entende bien avec toi
Noah: Vous savez mon Damon n’est pas méchant, c’est quelqu’un de bien seulement il faut apprendre à le connaître et le laisser ouvrir sa carapace
Alaric: Je ne pense pas qu’il soit méchant où quoique se soit c’est juste que j’ai l’impression qu’il n’a pas vraiment d’amis
Noah: C’est vrai mais les gens ont tendance à vouloir être amis avec lui juste parce que c’est un jeune milliardaire et c’est le genre d’amis dont personne ne veut certainement pas Damon et moi encore moins
Alaric: Tout le monde n’est pas superficiel à ce point
Noah: C’est mais lui et moi on a du mal à s’ouvrir aux autres sans doute parce que pendant longtemps ça juste été lui et moi jusqu’à l’arrivée de Zoé
Alaric: Mais tu es avec ma fille ?
Noah: Oui et je l’aime plus que tout mais ça n’a pas été facile de la laisser entrer dans mon cœur
Alaric: Et pourquoi ça ?
Noah: Parce qu’à l’époque où j’ai rencontré Eléna j’étais enfermé dans ma bulle, j’ai perdu tellement de personne que je ne voulais pas la perdre elle. J’avais l’impression d’être maudit en quelque sorte, je me disais si je l’autorisais à la laisser entrer je la perdrais comme j’ai perdu mes parents et ensuite mon oncle mais Eléna a su me convaincre que tout ça ce n’était pas ma faute et que je la perdrais jamais. Qu’il fallait que j’arrête de me sentir coupable de quoique se soit et que j’aille de l’avant et elle avait raison
Alaric: Oh
Noah: Elle m’a sauvé, sauvé de moi-même ce que mon frangin n’a pas céssé de faire depuis un peu plus de dix ans
Jérémy: Alors ça discute ?
Alaric: Où est ta sœur ?
Jérémy: Avec maman là-haut
Alaric: Ca fait au moins deux heures qu’elles sont là-haut
Jérémy: Voyons papa tu sais bien que les filles mettent des heures et des heures à se préparer tout en discutant, je pensais qu’après tant d’années de mariage avec maman tu le savais

Noah ne put s’empêcher d’esquisser un sourire en voyant la complicité entre Jérémy et son père, le jeune Salvatore se demandait tous les jours quel genre de relation il aurait eu avec son père si ses parents étaient toujours en vie. Serait-il proche de lui où non ? Le jeune adolescent ne peut s’empêcher de se poser ce genre de question, il envie ceux qui ont la chance d’avoir encore leur deux parents car lui il voudrait qu’ils soient là mais le destin a voulu qu’ils périssent tragiquement dans cet affreux accident d’avion

Alaric: ELENA NOAH EST LA

Là-haut à l’étage Eléna et sa mère étaient toute les deux en train de finir de se préparer, en fin d’après-midi Jenna Cooper avait emmené sa fille hors de la maison et elles sont allés en ville faire les boutiques pour la réception mondaine qui est donner dans la résidence des Lockwood, Eléna avait donc fait les boutiques avec sa mère et avait trouvé la robe parfaite ainsi que des chaussures qui allaient bien avec la robe. En voyant sa fille essayer la fameuse robe Jenna n’avait pas pu s’empêcher de verser une petite larme car sa fille était tellement belle, elle s’était d’ailleurs remémorer l’époque où Eléna n’était qu’une petite fille et qui désormais est devenu une magnifique et charmante jeune femme

Eléna: Il est là. Comment je suis maman ?
Jenna: Tu es magnifique ma chérie, tu as grandi tellement vite
Eléna: Oh maman
Jenna: Aller on descend sinon ton cavalier va s’impatienter
Eléna: Papa et Jérémy doivent déjà l’être

Jenna sortie de la chambre de sa fille en premier et elle descendit dans le salon rejoindre son mari et son fils, elle était vraiment superbe mais la plus belle était justement sur le point de descendre les escaliers. Eléna venait de sortir de sa chambre et elle descendait les escaliers, elle portait une robe en soie de couleur violet avec de fine bretelle et des chaussures de la même couleur, son sac à main était sur son épaules et ses cheveux brun étaient légèrement ondulés et ils tombaient en cascade sur ses épaules. Noah la regardait tel un ange et ne pouvait pas là lâcher du regardait, elle était splendide et son regard se posa alors sur le collier qu’il lui avait offert un an auparavant. Les yeux vert émeraude du jeune adolescent brillaient de mille feu, il était subjugués par la beauté de sa petite amie et il s’avança lentement vers elle lorsque cette dernière fut arrivés en bas des escaliers et il déposa un tendre baiser sur sa joue

Noah: Tu es splendide
Eléna: Merci, tu es très séduisant toi aussi
Alaric en s’adresant à sa femme: Je ne savais pas qu’elle avait une robe aussi élégante
Jenna: Elle en avait pas, je l’ai emmené faire les boutiques cette après midi
Jérémy: J’y ai échappé de justesse
Jenna: Oh mais ne t’inquiètes pas ce sera bientôt ton tour, il faudra que tu te rachète des nouveau vêtements Jérémy
Jérémy: Je sais
Alaric: On devrait commencer à y aller
Noah en s’adressant à Eléna et en lui tendant son bras d’un geste galant: Si vous voulez bien mademoiselle Cooper
Eléna en glissant son bras sous celui de Noah: Avec plaisir monsieur Salvatore

Eléna et Noah partirent en premier, ils traversèrent le salon et sortèrent de la maison suivit par les parents d’Eléna ainsi que de Jérémy. Les deux tourtereaux se dirigèrent vers la voiture du jeune homme et montèrent à l’intérieur, en bon garçon galant Noah ouvrit la portière à Eléna et cette dernière le remercia puis il ferma la portière et monta à son tour dans le véhicule. Ils partèrent quelques secondes plus tard suivit de près par les parents d’Eléna. Le jeune Salvatore savait que dès qu’ils arriveraient chez les Lockwood une meute de photographe seraient là et malheureusement ni l’un ni l’autre ne pourraient les empêcher de leur tirer le portait, dès demain les photos seront en première page mais le côté positif c’est qu’ils ne seront pas les seuls. La soirée organisé chez les Lockwood était un évènement important alors c’est pas étonnant que les photographes soient présent, des gens mondialement connu comme les frères Salvatore seront présents mais au moins là-bas Noah sait qu’il croisera des connaissances comme Koralie et bien évidemment Tyler et Connor Lockwood

_________________




Connor was born to fight evil forces, he was born of the union of two vampire and his destiny is to become a champion, the savior of mankind but also a glimmer of hope for the new generation

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oth-rpg.pro-forums.fr
Mel23
Admin
avatar

Messages : 1251
Date d'inscription : 25/07/2010

MessageSujet: Re: All Things Happen For A Reason [TERMINER]   Sam 12 Mai - 0:52

CHAPITRE 18









Georges, Amy, John,
Noah, Eléna, Cathleen,
Ashley, Grant Griffin,
Ricky, Zoé, Damon,
Jack, Ben, Grace,
Adriana, Tyler, Margaret
& Nora

Seattle/Maison des Juergens

Les vacances sont terminés et c’est le moment de reprendre les cours, le travail, la vie au quotidien quoi. Cet été n’a pas été facile pour Amy et sa famille, ses parents ont décidé de se séparé à nouveau ce qui a grandement affecté Ashley et Amy qui ne comprennent plus leur parents, un coup ils disent qu’ils vont se remarier et un coup ils se séparent, c’est à ne plus rien y comprendre. Malgré l’annonce de la séparation de ses parents Amy a passé un bon été voir même un très bon été, durant les vacances elle et Ricky ont planifié beaucoup de rendez-vous pour apprendre à se connaître l’un l’autre, ils ont également vécu de super moments avec John. Ce matin c’était la rentré et comme à chaque fois Amy est sur les nerfs, elle descends avec son fils dans les bras dans la cuisine et elle y trouve son père

Georges: Bonjour Amy
Amy: Bonjour papa, tu m’excuses mais je suis pressé et stressé pour combler le tout
Georges: Tu vas quelque part
Amy: Oui j’emmène John à la crèche et je vais au lycée, aurais-tu oublié que c’est la rentrée ?
Georges: Non bien évidemment mais j’aurais aimé qu’on discute
Amy: Maintenant, la tout de suite ?
Georges: Oui si possible
Amy: Ça ne peut pas attendre ce soir ?
Georges: Si mais j’aimerais autant mettre les choses au point maintenant
Amy en soupirant: De quoi veux-tu me parler ?
Georges: Des changements qu’il y a eu ici
Amy: De ta séparation avec maman ?
Georges: Entre autre oui
Amy: On en a déjà parlé, toi et maman vous faites ce que vous voulez mais prenez une décision une bonne fois pour toute et tenez-vous en parce que vous incluez forcément vos enfants
Georges: Amy
Amy: Je ne dis pas ça pour moi mais pour Ashley et Robbie
Georges: Tu ne voudrais pas essayer de parler à ta sœur
Amy: Et de quoi ?
Georges: De cette histoire d’école à la maison, c’est absolument absurde
Amy: Parce qu’en plus tu crois qu’elle va m’écouter ?
Georges: Tu es sa sœur
Amy: Ce sera bien la première fois qu’elle m’écoutera, un vrai première
Georges: Elle veut simplement faire comme son nouvel ami Kellan
Amy: Moi aussi j’aimerais qu’elle continue à aller au lycée mais elle a pris sa décision
Georges: Et tu abandonnes déjà ?
Amy: Je la connais, elle est plus têtue que moi
Georges: Il ne faut pas baisser les bras, il faut s’accrocher
Amy: Papa je suis seulement sa sœur pas sa mère, j’ai déjà un enfant à élever et Ashley bah c’est Ashley
Georges: En clair ?
Amy: En clair débrouilles toi papa
Georges: Elle refuse de discuter avec moi
Amy: Tu es surpris peut être ?
Georges: Assez oui, on a toujours été proche
Amy: Ça je le sais vous faisiez bloc contre maman et moi
Georges: Ce n’est pas très productif tout ça
Amy: Elle est en colère contre vous deux et elle en a marre que vous vous réconcilier pour vous séparer plus tard et je la comprends
Georges: Amy
Amy: Vous êtes adultes donc assumez, moi de mon côté je reste à l’écart et je fais ma vie
Georges: Avec Ricky ?
Amy: Je me demandais combien de temps tu allais tenir avant de parler de Ricky
Georges: Tu as passé beaucoup de temps avec lui cet été
Amy: En effet mais tu sais déjà qu’on sort ensemble, c’est pas le grand scoop de l’année
Georges: Amy je m’inquiète pour toi
Amy: Bah c’est pour Ashley que tu devrais t’inquiéter, pas pour moi. Grace à toi et maman j’ai eu un aperçu de ce que vivent les ados dont les parents divorcent et Ricky a su me redonner le sourire et un avant-gout du bonheur, je me sens bien avec lui sur ce je dois vraiment y aller sinon je vais être en retard au lycée. Tu ne veux pas que je sois en retard pour mon premier jour de cours quand même ?
Georges: Non bien sûr que non
Amy: Bien

Amy attrapa son sac de cours sur une épaule et le sac de John sur une autre puis elle sortit par la porte de la cuisine. Elle comprenait que son père s’inquiète pour elle car c’est son rôle de père de s’inquiéter mais elle est vraiment la dernière personne pour qui il devait se faire du souci Ashley était celle dont il devait se préoccuper. Elle se dirigea ensuite vers sa voiture et elle installa John dans son siège auto puis elle l’attacha, quelques secondes plus tard la voiture de la jeune adolescente partie en direction de la crèche de l’église


Seattle/Grant High School/Le parking

Les vacances d'été... Quelle joie de sentir le soleil sur sa peau, la douceur d'une brise ou encore le chant des oiseaux, sans être enfermée dans une salle de classe ! C’était le pure bonheur ces vacances à Los Angeles mais désormais les vacances sont finit et c’est la rentrée des classes, une nouvelle année va commencer pour tous les lycéens de Grant High School. Noah Salvatore venait d’arriver au volant de sa voiture noir flambant neuve, le jeune adolescent qui portait des lunettes de soleil gara sa voiture sur le parking. Après deux mois de vacances inoubliable à Los Angeles avec Eléna le jeune homme est de retour tout comme cette dernière, c’était un été merveilleux et ils en ont d’ailleurs bien profité. Après avoir retiré ses clefs du contact le jeune Salvatore ôta sa ceinture de sécurité et il sortit du véhicule, il ferma la portière et il verrouilla sa voiture mais tout ta coup deux douce mains lui cachèrent les yeux

?????: Devine qui c’est ?
Noah: Je ne sais pas ….. Une superbe brune qui s’appelle Eléna Cooper
Eléna en enlevant ses moins: Gagné
Noah: Quel est ma récompense Melle Cooper ?
Eléna en fesant face à Noah: Un baiser ça irait ?
Noah en esquissant un sourire malicieux: Peut être

Eléna attira Noah jusqu’à elle et elle l’embrassa tendrement, ce dernier lui répondit tout aussi tendrement. Ils ne se sont que depuis vingt-quatre heure et pourtant ils se manquaient déjà l’un l’autre, faut dire que cet été ils ne se sont pas quitté d’une semelle alors revenir à devoir être loin l’un de l’autre ce n’était pas facile à vivre pour l’un comme pour l’autre. Eléna avait hâte de voir Noah et ce dernier avait hâte de voir Eléna, à présent dans les bras l’un de l’autre en train de s’embrasser ils étaient enfin heureux et bien. Afin de pouvoir respirer ils se séparèrent

Noah: Wouaho je t’ai beaucoup manqué on dirait
Eléna: T’as pas idée
Noah en souriant: …..
Eléna: Et moi ? Je t’ai manqué
Noah: Beaucoup
Eléna: C’est plutôt normal je trouve
Noah: Oui en plus on a passé tout l’été ensemble sans se quitter alors redevenir de parfait petit lycée vivant loin de l’autre, toi chez tes parents et moi au manoir avec Damon
Eléna: Et Zoé ?
Noah: Zoé à sa maison, elle ne vit pas avec nous même si je pense que ça arrivera un jour où l’autre
Eléna: Tu crois ?
Noah: Oui parce que même si ils se chamaillent ils s’aiment, ils n’ont jamais cessé de s’aimer et je ne serais pas surpris si d’ici un an ou deux il là demandait en mariage
Eléna : Et t’en dirais quoi si ils se mariaient ?
Noah: Je serais content pour eux, j’aime bien Zoé et j’ai toujours pensé qu’ils se retrouveraient. Sur ce o, devrait commencer à y aller, les cours vont pas tarder

Eléna esquissa positivement aux dernières paroles de son petit ami, depuis que Damon avait balancé à son petit frère son idée de rebâtir entièrement l’ancienne propriété de leur famille Noah n’avait pas su quoi en penser. Dans cette vieille bâtisse qui n’est plus qu’un tas de ruine on avait vu naître Damon mais suite à un incendie le manoir fut construire sur un autre terrain dans lequel Noah est venu au monde. Bref c’est idée folle de reconstruire ce qui était autrefois l’ancien manoir appartenant a leur parents était la nouvelle obsession de Damon tout simplement pour battre Tyler Lockwood, il est temps que ses deux-là enterrent la hache de guerre. Noah passa son bras autour des épaules d’Eléna et les deux adolescents se dirigèrent vers l’entrée principale du lycée et ils y entrèrent


Seattle/ Grant High School/ Le bureau de Mme O’Malley

Le poste de conseiller où conseillère d’orientation est sans doute le poste le plus maudit du lycée tout simplement parce que ça change de personne toute les années sauf depuis l’an dernier où celle qui occupe le poste Mme O’Malley y est toujours, cette année sera peut-être l’année de tous les changements, des bonnes choses. Ce matin dans le bureau de la jeune femme il y avait Ashley Juergens qui venait demander de la documentation pour les cours à domicile ainsi que les livres à prendre, son père l’attendait dans la voiture sur le parking. Avec la nouvelle rentré et les nouvelles inscriptions Mme O’Malley était un peu déborder

Cathleen en s’asseyant à son fauteuil: Désolé avec toutes les inscriptions je suis un peu déborder
Ashley: J’ai tout mon temps
Cathleen: Que puis-je pour toi Ashley ?
Ashley: Je viens chercher de la documentation pour avoir l’école à la maison
Cathleen: Les cours à domicile ?
Ashley: Oui
Cathleen: J’adore les cours à domicile
Ashley: ….
Cathleen: Tu étais bien inscrit ici l’an dernier ?
Ashley: Oui d’ailleurs vous connaissez très bien ma sœur
Cathleen: Amy, oui
Ashley: Ouais
Cathleen: Pourquoi veux-tu quitter l’enseignement ?
Ashley:Parce que je déteste le lycée
Cathleen: Qu’est-ce que tu n’aimes pas dans le lycée ?
Ashley: Tout, les cours, les profs, les casiers, les couloirs, les élèves, la cantine, la sonnerie. Tout
Cathleen: Je suis sûr qu’il y a au moins une chose qui te plaît au lycée
Ashley: Non aucune
Cathleen: Très bien euh je vais prendre rendez-vous avec un professeur pour qu’il vienne te donner les cours dès que possible
Ashley: Pas la peine
Cathleen: Si il faut que quelqu’un supervise tes devoirs
Ashley: Je me ferais les cours toutes seules
Cathleen: C’est beaucoup de travail Ashley
Ashley: Je sais mais c’est ce que je veux, je ne veux plus avoir à remettre les pieds ici
Cathleen: Mais tu le devras, ne serais-ce que pour tes évaluations
Ashley sous le choc: Quoi ?
Cathleen: Une fois par mois tu devras venir ici pour le test d’évaluation afin qu’on soit sur que tu suives correctement le programme donc tu devras forcément revenir ici
Ashley: Je pensais que ….
Cathleen: Désolé c’est comme ça que ça fonctionne, le système est ainsi
Ashley: Ouais bah votre système il craint un max et je déteste les gens qui pensent vouloir m’aider
Cathleen: …
Ashley: Je peux avoir la documentation et mes livres s’il vous plaît
Cathleen: Okay ……Euh il faut que tu remplisse le formulaire, qu’un de tes parents le signe et que tu me le ramène, à partir de là je t’aiderais à tout mettre en place si c’est vraiment ce que tu veux
Ashley: C’est exactement ce que je veux

Oui c’est exactement ce qu’elle voulait, ne plus voir personne et qu’on lui foutte la paix. Cet été a été un enfer pour Ashley et autant dire qu’elle furieuse et en colère contre ses parents, ce sont des adultes et pourtant ils agissent comme des gens irresponsable, quand on a des enfants on fait en sorte de ne pas les faire souffrir. Ashley en voulait énormément à ses parents, elle avait tant espéré qu’ils se remarieraient et là ils se séparent alors qu’ils parlaient mariage quelque jour avant leur séparation. Ashley récupéra son formulaire et elle sortit du bureau de la conseillère d’orientation


Seattle/Grant High School/Les couloirs & les casiers

Ashley venait de récupérer son formulaire mais elle ne peut pas récupérer ses livres car il faut d’abord qu’elle le remplisse dans son intégralité, qu’elle le fasse signé par son père où sa mère et qu’elle le ramène en main à Mme O’Malley. Alors qu’Ashley sortait du bureau de la conseillère d’éducation elle observa son formulaire qu’elle tenait dans ses mains elle tomba nez à nez avec Grant et Griffin, les garçons n’avaient eu aucune nouvelle d’elle de tout l’été mais lorsque Grant à apprit que les parents d’Ashley se séparaient il là immédiatement appelé pour avoir de ses nouvelles mais elle n’a même pas daigner répondre au téléphone

Grant: Salut Ashley, content de te revoir
Griffin: Salut Ashley, ça va ?
Grant: Comment ça va chez toi
Ashley en colère: Mes parents se séparent, c’est génial vous voyez
Grant en la regardant partir: Ashley attends
Ashley: Fou moi la paix Grant
Grant: On est mais Ashley
Griffin: Laisses tombé
Grant: Mais ….
Griffin: Elle a eu un été difficile
Grant: Mais on est ses amis
Griffin: Le seul ami qu’elle accepte de voir c’est Kellan
Grant: Je ne savais pour ses parents jusqu’à ce que tu me le dises, j’ai essayé de l’appelé tout le reste des vacances mais elle a répondu à aucun de mes messages
Griffin: ……
Grant: Tu sais ce n’est pas facile d’être ami avec elle
Griffin: Je sais mais quoiqu’elle en dise elle a besoin du soutiens de ses amis alors laisses lui du temps, laisses lui faire le premier pas
Grant: Sinon tout va bien avec Peter ?
Griffin: Oui c’est super et toi avec Grace ?
Grant: Pareil
Griffin: C’est bien
Grant: Dis c’est vraiment sérieux cette histoire de cours à domicile ?
Griffin: D’après le père d’Ashley oui
Grant: C’est ridicule, pourquoi elle fait ça
Griffin: Sans doute parce que sa vie est devenue un enfer

Tandis que Griffin et Grant discutaient du faite qu’Ashley est décidé d’arrêter l’écucation au lycée pour les cours à domicile Amy discutait avec Ricky mais auparavant elle discutait avec Madison et Lauren, Madison venait de rompre avec Jack dans que Jesse lui il avait également rompu avec Lauren mais Amy sentait que si Madison avait quitter Jack c’était à cause de ce nouveau garçon car elle a rencontré dans ce camp d’été au camping. Quelques minutes plus tôt Amy avait dit à Ricky qu’elle se sentait prête à coucher avec lui et que donc il devait passer le test mais quand il se sentira prêt à le faire. Ricky était alors partie en croisade demandant alors à toutes les filles avec lesquelles il a couché dans le lycée si l’une d’entre elles avaient une maladie sexuellement transmissibles mais elles lui ont toute répondu que si il avait quelque choses c’était lui le fautif. Amy suivit Ricky dehors après avoir vu ce dernier discuter avec une fille

Amy: Est-ce que je t’ai effrayé en te demandant de faire le test ?
Ricky: Qu’est-ce qui te fais penser ça
Amy: Peut-être parce que j’ai l’impression que tu veux revenir à tes anciennes habitudes si tu vois ce que je veux
Ricky: Non ce n’est pas ce que je fessais, je ne reviens pas à mes anciennes habitudes. Tu sais ce n’est pas parce que je parle à une fille que je redeviens le crétin que j’étais
Amy: Je sais mais tu leur parlais de quoi ?
Ricky: Et tu penses que je leur parlais de quoi ?
Amy: Je ne sais pas, à toi de me le dire
Ricky: ….
Amy: Ricky je n’accepterais pas de simples paroles de tes ex, je veux une preuve officielle, des résultats médicaux provenant d’un laboratoire
Ricky: ……
Amy: Tu n’es pas forcé de le faire tout de suite, fais le quand tu seras prêt, quand tu voudras aller plus loin avec moi
Ricky: Peut-être qu’on devrait en rester aux rencarts, comme on la fait tout l’été. Peut-être qu’on ne devrait même pas penser à faire l’amour
Amy: Mais je veux faire l’amour avec toi ….. à un moment. Pas dans l’immédiat mais à un moment, c’est à toi de décider
Ricky: En gros le test est la première étape d’une longue série
Amy: Plus ou moins oui
Ricky: ….
Amy: Ricky je ne veux pas qu’on redevienne comme avant, je veux qu’on avance. A vrai dire je pense que ça pourrait être bien mieux que ça ne l’est déjà
Ricky en lui souriant: …..
Ashley: Je suis désolé de vous déranger mais je dois rentrer à la maison et papa et déjà partie donc tu pourrais me ramener Amy ?
Amy en regardant sa sœur: Euh…. Oui
Ricky: ……
Amy avant de partir: Ça pourrait être bien meilleur, bien meilleur
Ricky: .…..
Ashley: Euh Ricky ?
Ricky: Qu’est-ce qu’il y a ?
Ashley: C’est à propos de ce qu’Amy vient de dire
Ricky: Oui ?
Ashley: Tu as saisis à travers les lignes où pas ?
Ricky : Saisis quoi ?
Ashley : Ca veut dire non, tu sais qu’elle ne voulait pas parler uniquement de sexe ?
Ricky: …..
Ashley: Elle voulait parler mariage
Ricky: On est ensemble que depuis deux mois, c’est beaucoup trop tôt
Ashley: Oui mais c’est Amy, elle rêve du jour où elle se mariera depuis qu’elle à genre dix ans seulement à l’époque elle voyait Brad Pitt dans le rôle du fiancé mais maintenant c’est toi qu’elle voit donc peu importe ce qu’elle te demande, fais le

Ashley alla rejoindre Amy qui l’attendait près de la voiture, Ricky quant à lui était sous le choc. Les révélations d’Ashley sur ce que voulait dire Amy par ”ça pourrait être mieux” avaient poussé Ricky à se poser des questions sur ce qu’il voulait vraiment, est-ce que faire ce test était-il vraiment au-dessus de ses forces ? Non pas tant que ça car il a vraiment d’aller que ça marche avec Amy mais il n’envisage pas de se marier en tout cas pas avant d’avoir une carrière stable


Seattle/Maison des Davis

Une sensation de lenteur qu'elle ne cesse de ressentir du au son insupportable d'une pendule lui rappelant que le temps continue d'avancer. Une sensation de nausée qu'elle ne cesse de ressentir en pensant à cette nouvelle journée qui va bientôt commencer, du moins qu'elle va devoir affronter. Cela fait maintenant deux heures, que la jeune Zoé Davis est réveillée et ne cesse de contempler le vide, en espérant que le temps s'arrête et la laisse dans sa léthargie. Cela fait maintenant plus de deux heures que la jeune femme essai de se lever, essai de trouver la force en elle pour continuer à vivre tout simplement. Elle soupire encore, peut-être pour la millième fois, elle-même ne le sait pas, ne le sais plus. Elle est là à attendre un signe présageant que tout ceci n'était qu'un mauvais rêve, que cette douleur qu'elle ressent dans tout son être n'est que mensonge. Mais le signe ne venant toujours pas, elle continue d'attendre.

Cette affreuse douleur dans son dos semble se réveiller à son tour, cette souffrance lancinante comme si on enfonçait une lame aiguisée dans sa colonne vertébrale, lui rappelant avec sournoiserie qu'elle vit encore. Il lui faut ses cachets. Elle ferme doucement les yeux, essayant de dormir, de ressourcer le peu de force qu'il lui reste, cela fait une semaine qu'elle ne dort pas, qu'elle ne vit plus. Le monde semble s'acharner contre elle, à peine se sent elle partir dans un autre monde qu'un son désagréable se fait entendre. Elle fit mine de ne rien distinguer, peut-être qu'en faisant semblant ce son partira, comme sa douleur, comme sa peine, comme son envie de vivre. Le son retentit une nouvelle fois, elle ouvre les yeux avec difficulté, s'habituant peu à peu à la lumière aveuglante du jour qui inonde sa chambre. Elle pose les yeux vers son réveil, qui lui annonce qu'il est 8h42 du matin. Qui peut lui rende une visite aussi matinale ? Cette fois ce n'est pas le bruit de sa sonnette qui résonne mais des bruits sourds qui tambourinent à sa porte, signe que son visiteur est obstiné et ne partira pas sans son dû.

Elle se lève avec difficulté, non sans oublier de grimacer de douleur à chaque geste effectué, d'un pas lent elle se dirige vers sa porte d'entrée. Elle réajuste sa robe de chambre en soie de couleur prune, cachant sa peau meurtri et violacée à quelques endroits. Elle sent son cœur s'accéléré dans sa poitrine, sent le sang battre de plus en plus fort dans ses tempes, sent ses mains trembler. N'était-elle pas en sécurité dans sa maison ? N'y a-t-il rien de plus réconfortant et de chaleureux que sa demeure ? Elle prend sur elle et d'une voix presque inaudible s'adresse à son interlocuteur.

Zoé: Qui est ce ?
Damon: C'est moi … Damon …
Zoé: Qu'es ce que tu veux ?
Damon: Ouvre-moi s'il te plait Zoé

Non sans oublier d'échapper un soupir de résignation, elle ouvre lentement les trois verrous de sa porte d'entrée, pousse légèrement celle-ci et plante son regard vert dans celui bleu perçant de son petit ami. Le regard de celui-ci ne mit que quelques secondes à changer, ses traits doux et harmonieux changèrent vite pour opter pour une expression des plus horrifier. Ne pouvant en supporter d'avantage, Zoé baissa les yeux et sembla trouver un certain intérêt à sa moquette de couleur claire.

Damon: Oh mon dieu … Zoé … Que … Que s'est-il passé ?
Zoé: Oh rien, tu connais ma maladresse légendaire … Je suis tombée dans les escaliers.
Damon: Tu n’as jamais été maladroite, n’oublie pas que je te connais mieux que personne et tu es tombée sur tes yeux ? Zoé …
Zoé: Je vais bien … Je t'assure … Tu peux rentrer chez toi …
Damon: Non tu ne vas pas bien et je ne partirais pas d’ici tant que tu ne m’auras pas tout dit

Connaissant parfaitement l’entêtement de Damon Zoé ouvra d'avantage la porte pour laisser passer le jeune homme, une fois chose faite elle ferma la porte et fit face à son petit ami. Elle lut de l'inquiétude dans les beaux yeux de Damon Salvatore, cela était plutôt évident et normal qu’il s’inquiète pour elle mais encore il ne sait pas toute l’histoire ni qui est arrivé à sa petite amie

Zoé: Je vais …
Damon: Bien ? Tout me pousse à croire le contraire … Et vu l’état de ton visage ça confirme ce que je pense
Zoé: Où étais-tu avant-hier ? Où étais-tu Damon ?
Damon: J’étais au manoir……. Zoé dis qui se passe ?
Zoé: Rien…..Oublies
Damon: Je vois bien qu’il s’est passé quelque chose et ne me dis pas que t’es tombé dans les escaliers je n’y croirais pas
Zoé en larmes: D’accord … Je … Je n'ai tout simplement pas trouvé la force d'en parler. En parler aurait fait en sorte que ces choses se sont vraiment …

Zoé sentit que ses yeux devenaient légèrement humides, sa vision devenait quelque peu plus trouble, elle se força à tenir, à ne pas pleurer, elle se força à tenir et s'appuya sur le peu de force qu'il lui restait. Sans s'en rendre compte, elle crispa ses poings, laissant ses ongles s'enfoncer dans sa chair, et la déchirer peu à peu. Le menton tremblant, elle continua néanmoins sa phrase.

Zoé: En parler aurait fait en sorte que ces choses se sont vraiment produites. Je suis désolée

Elle ne put se retenir plus longtemps, et le barrage de ses larmes céda enfin, la libérant quelque peu de son lourd fardeau. Elle ressentit quelque seconde plus tard, une chaleur réconfortante, une odeur enivrante, des bras protecteurs, lui caressant ses longs cheveux fins. Elle sut de suite qu'elle était dans les bras de Damon, ses bras si réconfortant dans lesquelles elle voudrait être pour le restant de ses jours, Zoé se laissa aller à cette douce étreinte, lâchant enfin prise. Elle se laissa aller quelques instants oubliant le monde gravitant autour d'elle et cala sa tête dans le cou du jeune homme, essayant de ressentir cette sécurité qu'elle ne ressentait plus depuis quelques jours, depuis que c’est arriver

Damon sentit sa gorge se serrer peu à peu et la colère et la rage monter en lui, il n’avait pas besoin que Zoé en dise d’avantage pour comprendre ce qui lui était arrivé, elle avait été battue et violée. Damon était incapable de sortir le moindre son mais il bouillonnait de rage au fond de lui, ce petit bout de femme qu’il avait aimé et qu’il aimait encore de chaque fibre de son être avait été brutalisé et violenter. Etant incapable de dire quoique ce soit il se contenta de caresser les doux cheveux brun de sa petite amie tandis que cette dernière pleurait à chaudes larmes dans ses bras inondant de larmes sa chemise. Damon connait Zoé depuis l’adolescence, elle était et est toujours son grand amour, il peut même se vanter d'être celui qui la connait le mieux. Damon ne pouvait pas concevoir qu’on puisse faire du mal à sa petite amie, Zoé est une jeune femme si gentille et douce qu’elle ne mérite pas d’être blessé mais d’être aimée et protégée. Le jeune homme sentit son estomac se contracter, et ses muscles se tendres, il ressentit une haine immense pour l'immonde pourriture qui avait pu faire du mal à celle dont il est éperdument amoureux. Il compte retrouver ce salopard et lui faire payer d’avoir osé touché à Zoé

Damon: Zoé … Dis-moi qui est l'ordure qui a osé te touché ?
Zoé en fixant Damon d’un air incrédule: Quoi ?
Damon: Ne me prend pas pour un idiot … Je sais très bien que tu n'es pas tombée dans les escaliers … Tu sais à quel point Noah trébuchait quand il était petit donc, je sais donc reconnaitre une agression d'une chute

En effet quand il était enfant Noah trébuchait souvent sur lacet et donc il tombait souvent mais heureusement Damon était toujours là pour le rattraper avant qu’il ne touche le sol, donc il sait mieux que personne différencier une chute d’une agression. Damon déposa délicatement sa main sous le menton de la jeune fille pour relever son doux visage baigné de larmes et la poussa à le regarder, à plonger son regard dans le sien avec une douceur immense. D'un geste tendre il essuya les larmes qui perlaient sur ses joues roses et attendit sagement qu'elle se confie à lui comme elle là toujours fait

Zoé: Je … Je ne sais pas … Il faisait nuit, l'homme semblait cagoulé … Je ne sais pas … Je sais plus … Je me suis réveillée ici peut-être quelques heures après, tout avait été dévasté, saccagé …
Damon: Est-ce qu’il t’a ….. violé ?
Zoé en baissant les yeux: …..
Damon : Zoé regardes moi
Zoé: Je ne peux pas, je peux plus pas après ça
Damon: Regardes moi
Zoé en levant timidement les yeux: …..
Damo : Je t’aime tu m’entends je t’aime plus que tout dans l’univers et je te jure que je vais retrouver cette ordure et qu’il va souffrir à un point inimaginable
Zoé: Non Damon s'il te plait, ne t'en mêle pas. Ne va pas t'attirer des ennuis. Ne joue pas les supers héros cela ne sert à rien.
Damon: Zoé il t’a brutalisé et il ta violé, comment veux-tu que je ne m’en mêle pas ? Que je ne réagisse pas
Zoé: Comme moi en oubliant Je veux juste oublier
Damon: Je ne peux pas oublier, je veux massacrer ce mec jusqu’à ce qu’il me supplie et lui laisser la vie sauve
Zoé: Damon je m'en remettrai … Je t'assure … Je suis Zoé Davis …

Pour la première fois depuis son agression non sans difficulté Zoé esquissa un sourire, un léger sourire ressemblant d'avantage à une grimace, mais à un sourire certes. Zoé voulait se montrer forte car elle ne voulait pas qu’on la voit aussi vulnérable mais ce n’est pas n’importe qui qu’elle a en face d’elle, c’est Damon Salvatore. Ce dernier n’est pas naïf au point de croire qu’elle va bien, il la connait mieux que personne et il sait qu’au fond ça ne va pas mais alors pars du tout. Damon était furieux et il se jura de retrouver ce mec et de le massacrer pour ce qu’il a fait à Zoé, le jeune homme s'apprêta à parler quand il sentit une légère vibration dans sa poche de jean droite, avec un sourire d'excuse il se saisit de son téléphone et répondit à son appel.

Damon: Allo ? Oui Tyler …. Discuter mais pourquoi maintenant….Ok je vois où c’est, j'arrive dans quelques minutes … Bye

Nathan raccrocha et rangea son portable dans la poche de son pantalon, pourquoi Tyler Lockwood voulait-il temps discuter avec lui ? Pour Damon c’était vraiment étrange et anormale sachant qu’ils arrivent à peine à se supporter cinq minutes dans la même pièce monsieur veut lui parler, il veut le voir sur pont comme si Damon était du genre à faire ce qu’on lui demande et en particulier si c’est Tyler Lockwood. Damon avait bien mieux à faire que céder aux petites exigence de Tyler comme retrouver l’enfoiré qui a toucher Zoé, après avoir ranger son portable dans la poche de son pantalon Damon reporta son attention sur sa petite amie

Damon: Quoi ?
Zoé: Tyler Lockwood ?
Damon: Ouais
Zoé: Il voulait quoi ?
Damon: Que je le rejoigne sur le pont
Zoé: Pourquoi faire ?
Damon: Me parler visiblement
Zoé: Dans ce cas vas-y
Damon: Hors de question que je te laisse toute seule
Zoé: Je ne suis pas en porcelaine Damon
Damon: Je sais mais je refuse de te laisser seule, pas après ce qu’on t’a fais
Zoé: J’apprécie que tu veilles sur moi comme avant, que tu veuille me protéger mais ça va aller Damon
Damon: Zoé bon sang arrête de vouloir être forte
Zoé: Je n’ai pas vraiment le choix tu sais
Damon: Si, avec moi tu peux tout lâcher et te laisser aller. Je sais comment tu fonctionne, tu es exactement comme moi, tu gardes secret ce que tu ressens jusqu’au jour où tu pourras et où tu craqueras
Zoé: Depuis quand t’es psy toi ?
Damon: Je ne le suis pas mais c’est assez évident, après ce que tu as vécu tu as besoin d’en parler, d’exprimer ce que tu ressens que ce soit avec où avec une personne compétente
Zoé: Tu veux que j’aille voir un psy ?
Damon: Je pense que ce serait une bonne idée oui parce que même si tu m’aimes et même si je t’aime plus que ma vie je ne suis pas la bonne personne qui pourrais t’aider à cicatriser et tu sais pourquoi ?
Zoé: Dis-moi Mr le psy
Damon: Parce que je suis un homme et qu’à chaque fois que tu plongeras ton regard dans le miens tu ne pourras pas t’empêcher de penser à ce que ce monstre t’as fais
Zoé: …..
Damon : Et tu dois en parler à quelqu’un, à quelqu’un d’extérieur

Il se dirigea de nouveau vers elle et lui déposa un tendre baiser sur le front, caressa ses doux cheveux brun. Damon se disait que si il avait été là tout ça ne serait jamais arrivé, ce monstre n’aurait jamais pu toucher à un seul cheveu de sa tête et elle ne serait pas dans cet état-là, elle serait heureux et souriant. Elle profiterait de la vie et irait travailler tout en se disputant parfois avec lui pour ensuite se réconcilier dans la minute d’après. Damon ne voulait pas partir d’ici mais Zoé le poussa à le faire, ce dernier lui adressa un dernier regard protecteur et amour avant de sortir de la maison de sa petite amie. Le soleil brillait de tout son éclat au dehors, laissant filtrer ses rayons doux et réchauffant à travers les fenêtres de la maison


Seattle/Grant High School/Les couloirs & les casiers

Dans les couloirs du lycée de Grant High School une jeune adolescente enceinte jusqu’aux yeux se circulait main dans la main avec le père de son enfant qui est désormais son petit ami, il s’agissait de Ben Boykewich et d’Adriana Lee. En effet au cours après avoir dit adieu et au revoir à leur ex respectif ils ont décidé de se donner une chance, une chance d’être un couple pour donner à leur enfant à naître une famille avec un père et une mère. Aujourd’hui est un jour spécial pour eux, aujourd’hui ils vont découvrir si ils vont avoir un fils où une fille, Ben espère que se sera une fille d’ailleurs il vaudrait mieux que ce soit une fille car il y aura forcément de la compétition entre John et le futur bébé de Ben et Adrian si c’est un garçon mais quoiqu’il en soit il y aura toujours forcément certaine rivalité entre l’enfant d’Amy et Ricky et celui de Ben et Adriana. Lorsque cette dernière vit Grace dans les couloirs accompagné de Jack elle se dirigea vers elle et les deux adolescentes s’enlacèrent en criant de joie

Jack: Salut Ben
Ben: Salut Jack, j’aurais peut-être dû dire Jack et Grace
Grace: Non on n’est pas ensemble, je suis avec Grant
Jack en soupirant: Je sais
Grace: Sinon vous deux ça va ?
Adriana: Oui très bien, aujourd’hui on va savoir si on va avoir un fils où une fille
Grace: C’est super
Adriana: Oui j’ai hâte
Ben: Moi aussi
Adriana: …..
Ben: Au faite comment va Tom ? J’ai entendu dire qu’il avait trouvé du boulot ?
Grace: Oui dans une maison de production enfin il est plutôt stagiaire mais il est rémunéré
Adriana: Et il y fait quoi exactement ?
Grace: Tout ce que les stagiaires font, apporter le café, observé
Adriana: Ça ne doit pas être très intéressent
Grace : Détrompes toi, ça le passionne
Jack : Oui il me là dit à moi aussi
Ben : Le principal c’est qu’il est trouvé sa voix
Grace: Ouais
Jack: C’est tellement difficile de savoir ce qu’on veut faire de sa vie
Ben: C’est clair
Jack: Toi en revanche toute chaude dans l’entreprise familiale de ton père
Ben: Qui te dis que je veux faire ça Jack, on verra bien
Grace: Moi je veux être médecin, c’est une évidence pour moi depuis ma tendre enfance
Jack: On le sait Grace

En effet Tom avait trouvé un travail dans une maison de production, certes il ne fait qu’apporter le café et qu’observer pour l’instant mais ça finira par changer, on finir par lui confier des responsabilités. Le jeune homme espère pouvoir devenir agent où manager d’où pourquoi il suit études en droit dans l’industrie du cinéma, du sport et de la musique et à la fin de ses études il espère quitter la maison et avoir son appartement, son chez lui. C’est bien beau d’habiter à côté de chez maman mais il faudra bien qu’il parte un jour où l’autre et qu’il vole de ses propres elles


Seattle/Le pont


La haine est un sentiment facile à ressentir, haire quelqu’un c’est facile mais faire la paix l’est beaucoup moins. Damon Salvatore et Tyler Lockwood ne peuvent se voir et cela dure depuis leur plus tendre enfance, faut dire que l’aîné des Lockwood en a fait baver à l’aîné Salvatore, toujours en train de le malmener, de se moquer de lui parce que Noah suivait toujours son grand frère mais à l’époque Noah était encore un bébé de deux ans, à l’époque ils en sont même venu aux mains. L’amertume entre les deux garçons n’a fait que s’accroître au fil des années qui se sont écoulés au point qu’être dans la même pièce plus de cinq minutes leur était devenu insupportable. Pourtant malgré l’animosité qu’il y a entre eux Tyler souhaitait avoir une discussion avec Damon d’ailleurs il lui avait donné comme point de rendez-vous le pont de la vile, en premier lieu l’aîné des Salvatore refusait d’y aller car il ne voulait pas laisser Zoé toute seule, Tyler était loins d’être une personne importante aux yeux du jeune homme. Les seules personnes qui compte le plus pour Damon et qui ont une importance essentiel et capital dans sa vie c’est Noah et Zoé. Tyler attendait celui avec qui il ne s’entendait pratiquement jamais et ce depuis des années lorsque tout à coup il vit Damon se diriger vers lui

Damon: Qu’est-ce que tu me veux Lockwood ?
Tyler: Hey, ça me blesse Damon, encore j'essaie d'être polie, agréable et toi tu ne me dis même pas bonjour ou ne me demande ”Et toi Tyler tu vas bien” ?
Damon: Les courtoisies habituelles ce n’est pas avec toi que je les emploierais
Tyler: Et pourquoi pas ?
Damon: Parce que tu m’apprécie autant que je t’apprécie ce qui veut dire en clair qu’on ne peut pas se voir, même en peinture mon cher alors je te redemande ce que tu me veux
Tyler: Il faut qu’on parle ?
Damon: Je ne vois pas de quoi on aurait à parler, on n’est pas amis Tyler
Tyler: Et si on essayait, ton frère et mon frère sont amis non ?
Damon: Évidemment qu’ils le sont, ton cher frère n’est n’a jamais fait voir de toutes les couleurs à Noah
Tyler: C’est du passé Damon, la rancœur c’est démodé
Damon avec son air sarcastique: Tyler je suis très rancunier surtout avec toi

Damon avait pris son air le plus sarcastique avec chaque mot s'écoulant de sa bouche, c’était tout lui ça mais il n’était pas du tout d’humeur joyeuse et encore moins à lancer des répliques sanglante au jeune Tyler comme il en avait tant l’habitude. Avec ce qui est arriver à Zoé enfin avec ce qu’elle a bien voulu lui avouer après qu’il est insisté il était plutôt d’humeur à massacrer le monstre qui a oser la toucher et encore là il reste poli parce qu’il en pense une toute autre chose

Damon: Je ne suis pas d’humeur à jouer aux devinettes Lockwood alors va droit au but avant que je ne perde patience
Tyler: Je t’assure que c’est important
Damon: Vas y
Tyler: Quand est-ce arriver ?
Damon: Arriver quoi ?
Tyler: L’agression de Zoé
Damon sous le choc: Com……..comment tu le sais
Tyler: Quand c’était ?
Damon en colère: Si jamais c’est toi qui là touché je te jure devant dieu en personne que je vais te tuer
Tyler: Du calme calmes-toi le vengeur masqué, ce n’est pas moi. Jamais je pourrais faire une chose pareille
Damon: Alors pourquoi tu veux savoir et comment tu le sais ?
Tyler: Caroline aussi a été agressé, heureusement il n’a pas pu aller plus loin Caroline a eu le temps de saisir un couteau mais elle n’a pas pu le blesser, il s’est enfuit avant
Damon: Zoé n’a pas eu cette chance
Tyler: C’était quand ?
Damon: Il y a trois jours et Caroline
Tyler: Il y a un peu moins d’une semaine
Damon: L’ordure
Tyler: C’est un euphémisme, Caroline ne veut pas porter plainte, elle veut oublier et aller de l’avant
Damon: Zoé aussi mais je ne peux pas oublier et faire comme si de rien était
Tyler: Moi non plus, je peux accepter que ce mec soit dehors en liberté alors qu’il brutalisé ma copine
Damon: Je veux le retrouver et le massacrer jusqu’à ce qu’il me supplie à même le sol de lui laisser la vie sauve
Tyler: J’suis de la partie
Damon: Qu’est-ce que tu proposes ?
Tyler: Une collaboration
Damon en levant un sourcil: Tu veux qu’on s’allie pour le retrouver ?
Tyler: Oui, toi et moi on a le même but
Damon: Ce serait bien la première fois qu’on est sur la même longueur d’onde
Tyler: Y’a une première tout, même à ça

En effet pour la première fois depuis des années Damon Salvatore et Tyler Lockwood étaient d’accord sur quelque chose, ils poursuivaient tous les deux le même but commun. Le monstre qui a agressé Caroline il y à un peu moins d’une semaine est le même qui a brutalisé et violée Zoé il y a trois jours. Tout comme Caroline Zoé refuse de porter plainte, elles veulent toutes les deux oublier et aller de l’avant ce qui n’est pas le cas de leur petits copains respectif qui eux veulent retrouver ce monstre et lui faire payer avant de le livrer aux autorités compétente. Damon et Tyler avaient donc décidé d’un comme un accord de s’allier pour retrouver ce mec et lui donner une bonne leçon, une leçon qu’il n’oubliera jamais de toute sa minable existence


Seattle/Le Laboratoire


Un laboratoire de biologie médicale (abrégé en LBM), ou laboratoire d'analyses médicales, est un lieu où sont prélevés et analysés divers fluides biologiques d'origine humaine ou animale sous la responsabilité des biologistes médicaux, qui en interprètent les résultats dans le but de participer au diagnostic et au suivi de certaines maladies. Ils pratiquent également les tests des maladies sexuellement transmissible comme le VIH, Ricky était justement là dans le but pour se faire tester à toutes les maladies sexuellement transmit y compris le VIH comme Amy le lui avait demandé dans la matinée, il avait décidé d’y aller aujourd’hui après le travail car plus vite ce sera fait mieux ce sera. A peine entré Ricky avait dit à l’hôtesse de l’accueil qu’il venait pour se faire tester pour le VIH et les autres maladies sexuellement transmissible, elle lui demanda d’aller s’asseoir en salle d’attente. Le jeune adolescent patientait en salle d’attente lorsque tout à coup….

Margaret: Ricky ?
Ricky en levant les yeux au ciel: Oh non
Margaret: Qu’est-ce que tu fais là ?
Ricky: Si j’avais su que tu travaillais ici aujourd’hui je serais venu un autre jour où tu n’y travailles pas
Margaret: Je remplace une collègue mais toi que fais-tu là ?
Ricky: …..
Margaret: Ricky ?
Ricky: Je suis venu me faire dépister
Margaret: C’est action très responsable Ricky
Ricky: C’est Amy qui me là demandé
Margaret: Je pensais que vous ne fesiez pas ….
Ricky: On a rien fait mais Amy ce sent prête pour aller plus loin avec moi et elle me demande de faire le test
Margaret: Elle a entièrement raison
Ricky: Je ne veux pas faire ce test
Margaret: C’est normal que tu es peur d’avoir quelques chose
Ricky: Non je sais que je n’ai rien, j’ai toujours utiliser des préservatifs mais je veux juste pas le faire cependant je tiens à Amy et pour elle je peux le faire
Margaret: Je suis fier de toi Ricky. Je suis heureuse de savoir que toi et Amy vous avez une relation sérieuse et stable. Si je comprends bien tu viens te faire dépister parce qu’Amy et toi vous compter faire l’amour
Ricky: Le test c’est est la première étape d’une longue série
Margaret: Je vois, comment va Amy ?
Ricky: Bien, en tout cas mieux qu’avant les vacances
Margaret: Oui j’ai su pour ses parents
Ricky: Oui tout se sait dans cette ville
Margaret: Ce n’est pas faux
Ricky: Quand est-ce que j’aurais les résultats ?
Margaret: Ce soir quoique non il est un peu tard pour aujourd’hui, surement demain où demain soir
Ricky: Okay
Margaret: Tu sais pour ce genre de test il faut que tu n’es absolument rien fais
Ricky: Je n’ai rien fais, on a rien fait c’est d’ailleurs pour ça que je suis lui, parce qu’Amy veut faire l’amour avec moi à un moment. Contrairement à ce que tu as l’air de penser je lui suis fidèle
Margaret: Je n’ai jamais dit une telle chose
Ricky: Mais tu l’as pensé cependant c’est compréhensible quand on sait le passé que j’ai avec les femmes maintenant
Margaret: Tu sais tu pouvais demander à Shakur, il t’aurait pris tout de suite à l’hôpital
Ricky: Je ne vais pas me faire opérer maintenant tu peux y aller
Margaret: Tu ne veux pas que je reste avec toi, que je t’attende ici ?
Ricky: C’est gentil mais non merci, je n’ai pas besoin que mon papa et ma maman me tiennent par la main pour un test que je dois faire
Margaret: Comme tu veux mais après tu pourrais venir à la maison, dîner avec nous et dormir là-bas, comme au bon vieux temps
Ricky: Une autre fois maintenant tu peux y aller

Ricky n’avait vraiment pas besoins qu’on lui rajoute du stress, il était suffisamment stressé comme ça à cause de test, il a toujours pris soins d’utiliser un préservatif et donc il était quasiment sur de ne rien avoir cependant il est quand même un peu anxieux car il y a toujours un faible risque mais il reste quand même confiant. Il ne voulait pas que sa mère reste avec lui, non il voulait qu’on le laisse seul, seul avec lui-même. Depuis un certain temps Ricky c’était mis à appeler Margaret et Shakur ”papa et maman”, ils ont été des parents formidable pour lui et le sont toujours, ils ont su lui donner une véritable famille pour la première fois de sa vie.


Seattle/Maison des Juergens

Amy venait tout juste de rentrer de la garderie, elle franchissa la porte d’entrée qui donnait sur la cuisine avec John dans ses bras, c’est fou ce qu’il a poussé en quelques mois ce petit bonhomme. En entrant dans la maison Amy remarqua que son père était derrière les fourneaux, pour elle c’était toujours une surprise de le voir s’occuper de la maison sans doute parce qu’avant sa mère était là et que maintenant elle n’est plus là, qu’elle vit ailleurs dans une autre maison. C’est la vie, les choses changent, les gens évoluent parfois dans le bon sens et parfois dans le mauvais sens. Elle-même a beaucoup évolué depuis qu’elle a rencontré Ricky au camp de musique

Georges: Amy te voilà
Amy: Bonsoir papa
Georges: Hey John, tu veux aider grand-père à faire le dîner ?
Amy ne posant John par terre: Papa t’es pas obligé de faire à dîner tous les soirs, Ashley et moi on peut commander à dîner
Georges: Je resterais ici à m’occuper de toi et d’Ashley jusqu’à ce que vous ayez votre diplôme du lycée
Amy: Dans ce cas ça risque de prendre un sacrés bout de temps pour Ashley depuis qu’elle a décidé de faire l’école à la maison
Georges: Amy
Amy: Ne me dis pas que t’es vraiment d’accord avec ça, je te croirais pas sinon tu m’aurais pas demandé de lui parler ce matin
Georges: C’est vrai mais tu n’arriveras pas à me mettre de mauvaise humeur, à me saper le moral
Amy en se mordillant la lèvre inférieur: Aujourd’hui j’ai demandé à Ricky de passé un test
Georges: Quel test?
Amy: Le test
Georges: Pourquoi ?
Amy: Parce que je veux faire l’amour avec lui…..à un moment
Georges: Rhhhh….. Qui te dit qu’il voudra le passer ?
Amy: Je sais qu’il le fera, peut-être pas aujourd’hui mais il le fera
Georges: Parce qu’il veut coucher avec toi c’est ça ?
Amy: C’est ce que je ne veux aussi, pas maintenant mais je me sens prête à aller plus loin avec lui c’est d’ailleurs pour ça que je lui ai demandé de passé ce test
Georges: Et si le test révèle qu’il a quelque chose ?
Amy: Et bien on fera avec, il y a des traitements pour presque tout aujourd’hui
Georges: Pas pour le VIH Amy, comment peux-tu penser à ça après avoir eu un bébé à 15 ans ?
Amy: Parce que je tiens à lui, plus que tu ne peux l’imaginer
Georges: Mais Amy ce serait tellement mieux d’attendre, d’attendre d’être marié. Tu n’aimerais que celui avec qui tu t’impliques intimement se soit ton mari, pour le reste de ta vie
Amy: Bien sûr que si mais tu oublies une chose
Georges: Laquelle ?
Amy: Si je suis aussi à l’aise avec ça c’est que j’ai déjà couché avec lui
Georges: J’avais oublié
Amy: Moi aussi j’ai tendance à l’oublié parfois mais aujourd’hui c’est différent
Georges: Et en quoi est-ce différent ?
Amy: Désormais on tient l’un à l’autre, on apprend à se connaitre ce qui n’a pas été le cas il y a deux ans et puis rien ne te dis que Ricky n’est le bon pour moi
Georges: Voyons Amy Ricky n’est pas du genre à se marier
Amy: Tu n’en sais rien et je n’en sais rien non plus
Georges: Tu ne penses pas sérieusement à te marié hein ? Tu es encore au lycée Amy
Amy en regardant John: J’ai un bébé et je suis au lycée mais on verra ce que nous réserve l’avenir

C’est vrai que l’avenir est quelque chose que personne ne contrôle, ni Amy ni personne d’autre cependant la jeune adolescente ne peut s’empêcher d’y penser d’ailleurs c’est ce qu’elle avait essayé de faire comprendre à Ricky toute à l’heure au lycée en disant que ça pouvait évoluer faire quelque chose de meilleur. Bien sur leur couple est récent, ça ne fait que deux mois qu’ils sortent ensemble mais Amy ne peut s’empêcher d’y penser. Après tout c’est vers ça que ça évolue sur du long terme seulement elle n’envisage pas le mariage dans les deux premières années de sa vie cependant elle y pense comme toutes les filles


Seattle/L’hôpital

Il était dix-huit heures tapent lorsque Ben et Adriana arrivèrent à l’hôpital, ils avaient rendez/vous pour l’échographie du cinquième mois, c’était aujourd’hui qu’ils allaient découvrir si ils ont avoir une fille où un fils. Ben semblait légèrement nerveux mais il semblait aussi content d’être là et il avait l’air d’être excité également, lorsqu’il avait accompagné Amy à son échographie lorsqu’elle attendait John il n’avait pas ressentis cette sensation d’excitation de découvrir si ce serait un garçon où une fille parce que ce n’était pas son enfant alors que là c’est son bébé et ça fait toute la différence car c’est lui le père de cet enfant à naître. Lorsque ce fut leur tour de Dc Attavi vint les chercher elle les fit entrer dans son bureau

Le Dr Attavi: Ben, Adriana entré
Ben & Adriana: Merci
Dr Attavi en présentant deux fauteuils au jeune couple: Comment te sens-tu Adriana?
Adrian en s’asseyant: Un peu stressée et à la fois impatiente mais ça va
Ben : On l’est tous les deux
Dr Attavi: C’est tout à fait normal
Ben en souriant à Adriana et en lui prenant la main: …..
Dr Attavi: Bien nous allons voir comment va ce bébé

Adriana alla s’allonger sur la table d’examen et Ben s’asseya sur un petit tabouret à côté d’elle, le Dr Attavi remonta le t-shirt de la jeune adolescente et elle appliqua un gel froid sur le ventre d’Adriana. Pendant dix petites secondes le Dr Attavi passa son appareil sur le ventre rond de la jeune adolescente, quand on entendit un puis deux, puis trois battement de cœur

Le Dr Attavi : voilà, c'est votre bébé
Ben captivé par l’écran : C’est notre bébé, c’est son cœur qui bat
Le Dr Attavi : Maintenant si il où elle veut bien se tourner je pourrais peut être vous dire si vous aller avoir un fils où une fille
Adriana : Aller mon bébé tourne toi
Le Dr Attavi : Encore un petit peu……et voilà. Elle est en parfaite santé
Ben: Elle ?
Le Dr Attavi: Oui, vous aller avoir une petite fille

Adriana essuya le gel qu’il y avait sur son ventre grâce à un morceau de sopalin que venait de lui donner le docteur Attavi puis elle rajusta son maillot correctement, ensuite elle se leva de la table d’examen sur laquelle elle était allonger durant l’échographie, après avoir obtenu le rendez-vous de la prochaine échographie prévu pour dans un mois Adriana et Ben sortèrent du bureau du docteur Attavi ainsi que de l’hôpital. Après être sortie de l’hôpital ils se rendirent chez le père de Ben pour lui annoncer ainsi qu’à Betty qu’ils allaient avoir une fille, Léo était ravi mais Betty se doutait que c’était une fille, garçon ou fille le plus important c’est que le bébé soit en bonne santé et c’est le cas. Après être sortie de chez Ben ils allèrent chez les parents d’Adrian et ils leur annoncèrent la nouvelle à eux aussi, Cindy et Ruben étaient tout aussi ravi que Betty et Léo


Seattle/Boucherie Boykewich/Appartement de Ricky

Retour à la maison, Ricky venait toujours sortir du planning familial où il a effectué le test qu’Amy lui avait demandé de faire, maintenant tout ce qu’il doit faire c’est attendre les résultats. Même si le jeune adolescent certain de n’avoir rien car il a toujours utilisé des préservatifs il est quand même anxieux car les préservatifs ne sont fiable qu’à 99% et donc il y a une petite chance qu’il puisse avoir quelque chose et rien que cette idée le fait flipper un max. Ricky venait refermer la porte de son appartement et il mit le verrou, il lança son sac sur le sofa et il s’asseya sur le canapé


Ricky dans ses pensées: Et si j’avais quelque chose ? Faite que je n’ai rien


Le jeune adolescent semble commencé à comprendre les conséquences que ça peut avoir d’avoir des rapports avec plusieurs filles mais désormais il ne le fait plus puisqu’il est avec Amy et il n’y a qu’avec elle qu’il veut le faire maintenant et seulement elle. Et oui Ricky a sacrément murrit ces deux dernières années, devenir père lui a permit de vouloir être un homme meilleur pour son fils afin que ce dernier soit fier de lui mais aussi pour lui-même. Être avec Amy demande à Ricky de se surpasser, de devenir quelqu’un de meilleur parce qu’elle le mérite. Alors que le jeune homme était plongé dans ses pensées il sentit son téléphone vibrer dans la poche de son jean, il revint à lui et plongea sa main dans la poche de son pantalon et il sortit son portable

Ricky: Allo
Amy: Bonsoir
Ricky: Bonsoir Amy
Amy: J’ai essayé de t’appeler toute à l’heure
Ricky: Oui désolé j’avais éteint mon portable
Amy: Pourquoi ?
Ricky: J’étais au laboratoire
Amy: Qu’est-ce que tu es allé faire là-bas ?
Ricky: Ce que tu m’as demandé de faire aujourd’hui, je suis allé me faire tester
Amy: T’aurais dû me prévenir, je serais venu avec toi
Ricky: C’est attentionné de ta part mais je n’ai pas besoin que ma petite amie me tienne la main pour aller faire une prise ce genre d’examens
Amy: Ta petite amie ?
Ricky: Oui, c’est ce que tu es ? Ma petite amie à moins que je me sois trompé ?
Amy: Non c’est bien ce que je suis
Ricky: Ouff j’ai eu chaud
Amy: N’empêche que je serais venu avec toi
Ricky: Pour quoi faire ?
Amy: Etre là tout simplement
Ricky: Je suis sûr que je n’ai rien
Amy: Même si tu es certain de ne rien avoir c’est toujours effrayant de se retrouver là-bas pour ce test là en particulier
Ricky: Peut-être pour vous les filles
Amy: Ricky tu veux bien arrêter cinq minutes de jouer au mec qui n’a peur de rien
Ricky: Tu te trompes il y a des choses dont j’ai peur
Amy: Quand est-ce que tu auras les résultats ?
Ricky: Surement demain, ils m’appelleront directement sur mon portable
Amy: Okay
Ricky: Je vais aller me préparer un truc à manger
Amy: D’accord, bonne soirée, à demain
Ricky: Bonne soirée à toi aussi et bonne nuit, à demain
Amy: Bonne nuit

Sur ses mots les deux adolescents raccrochèrent, évidemment que Ricky avait peur il est même terrifier à la simple idée d’avoir quelque chose mais il ne voulait pas l’avouer tout simplement. Afin de se calmer les nerfs Ricky alluma sa chaîne-wifi a un volume pas trop fort et il s’asseya dos au canapé mais tout à coup quelqu’un toqua à la porte, le jeune adolescent se leva en soupirant et il alla éteindre la musique qui provenait de sa chaîne-wifi puis il alla ouvrir. Lorsqu’il ouvrit la porte il resta choqué et fixé comme un piquet de glace

????: Salut
Ricky: Sa Salut
????: Tu ne vas quand même pas laisser ta mère sur le pallier
Ricky: ……
Nora: Je peux entrer ?
Ricky: Euh …. Oui
Nora en entrant: Merci
Ricky en refermant la porte et en se retournant vers Nora: Qu’est-ce que tu fais là ?
Nora: Merci Ricky, merci pour tout ce que tu as fais
Ricky: ……
Nora: Je te promets de ne pas te décevoir
Ricky: Non ne me fais surtout pas de promesse
Nora: Mais …..
Ricky: Plus jamais, je ne veux pas être déçue si tu ne la tiens pas et y’a de grand chance que ça arrive
Nora: Je comprends ta réaction mais c’est quand même toi qui m’as sortir
Ricky: Non, rectification j’ai demandé à quelqu’un de t’aider à sortir ce n’est pas la même chose
Nora: Est-ce que je peux rester ?
Ricky: Seulement pour la nuit
Nora: Merci Ricky
Ricky: J’ai que le canapé à te proposé
Nora: Ca m’ira très bien
Ricky: Je suppose que t’as rien dans l’estomac ?
Nora: Non rien
Ricky: Ça tombe bien pour toi je comptais me préparer quelque chose

Ricky ne s’attendait vraiment pas à voir sa mère biologique devant sa porte, à vrai dire il ne pensait pas qu’elle viendrait le voir avant un bon bout de temps car il croyait que ça prendrait du temps pour qu’elle sorte de prison mais il semblerait que non. Comme elle n’a nulle part où aller pour la nuit il lui a proposé de dormir sur son canapé mais c’est seulement pour la nuit car il est hors de question qu’elle vive avec lui. Pendant que Nora posa son sac aux pieds du canapé Ricky alla préparer le repas, un repas pour lui et sa mère biologique


Seattle/Maison des Davis

Vous pouvez choisir de blâmer les circonstances, le destin ou la malchance ou les mauvais choix ou vous pouvez vous battre. Les choses ne seront pas toujours justes dans la vraie vie, c'est comme ça. Alors il faut parfois provoquer la vie, dire stop, faire en sorte que le destin arrête de s'acharner sur vous. Il faut savoir se battre seulement là Zoé n’avait qu’une envie et c’était d’avoir la paix, la jeune femme resta chez elle toute la journée jusqu’au moment où Damon vint frapper chez elle c’est-à-dire il y a quelques secondes. Le jeune homme avait passé toute sa journée avec Tyler Lockwood, grâce aux informations que Caroline avait fournit à Tyler et que Zoé avait fournit à Damon ils en ont conclut que c’était la même personne qui les avaient agrésser à quelques jours d’interval. Ils ont également apprit l’identité de ce monstre mais n’ont toujours pas réussit à le retrouver, en fin de soirée Damon retourna voir Zoé et Tyler lui il alla retrouver Caroline. Zoé était actuellement recroviqué dans son canapé avec le regard dans le vide quand tout à coup elle entendit quelqu’un toquer à la porte

Zoé paniquée: Qui est-ce ?
Damon: C’est moi, Damon. Je te dérange ?
Zoé: Non. Une minute j’arrive

Zoé se leva du canapé et se dirigea vers la porte d’entrée, à côté de la porte se trouvait un petit boitier qui était l’alarme de la maison. Depuis son agression Zoé a fait poser une alarme dans sa maison, personne ne peut entrer chez elle avant qu’elle ne saisisse le code qui permet de déverrouiller la porte d’entrée et qu’elle seule ne connait. La jeune femme composa le code et elle ouvrit la porte

Zoé: Bonsoir, désolé j’étais……
Damon en entrant: Je crois que j’ai compris Zoé, tu étais perdu dans tes pensées
Zoé: Si on veut oui. Alors qu’est-ce que Tyler te voulait ?
Damon: Qu’est-ce qui me fait croire qu’il me voulait quelque chose ?
Zoé: T’as passé la journée avec lui non ?
Damon: Oui
Zoé: Alors ?
Damon: Il m’a dit que Caroline aussi avait été agréssé mais tu n’as pas eu la chance qu’elle a eu parce qu’elle était dans sa cuisine et donc elle a pu prendre un couteau et il a fuit
Zoé au bord des larmes: Oh mon dieu
Damon: Mais on va le retrouver, je te le promets
Zoé: Vous faites équipe maintenant ?
Damon: Disons qu’on a le même but commun
Zoé: Oh
Damon: Mais assez parler de Tyler, comment ça va toi ?
Zoé: Moi ? Je sursaute au moindre bruit
Damon: C’est normal après ce que tu as vécu mais maintenant plus personne ne peut entrer chez toi
Zoé: Oui. En tout cas je ne laisserais pas ce monstre me détruire, il est hors de question qu’il gagne
Damon: Ça te dis que je te prépare un thé où un chocolat ?
Zoé en allant s’asseoir sur le canapé: Tu ne sais pas où ça se trouve
Damon: Tu rigole hein ? Je connais chaque chose dans cette maison
Zoé sur un ton ironique: Et moi qui pensait que tu connaissais que ma chambre
Damon en s’asseyant près de sa petite amie: Zoé…..
Zoé: C’était pour rire, je ne sais quand je me sentirais suffisamment à l’aise pour…… enfin tu vois
Damon: Ce n’est pas ça qui m’inquiète le plus, ce dont je me soucis le plus c’est de toi. Le reste ça viendra naturellement
Zoé: Qu’est-ce que j’ai fais pour mériter un mec pareil, un mec aussi génial ?
Damon en plongeant son regard dans le sien: Tu m’as bousculé au lycée
Zoé en souriant: Des tas de filles te bousculaient exprès pour que tu leur parles
Damon: Sans doute mais toi je te trouvais différente et en plus en dehors de Noah tu es la seule à me tenir tête
Zoé: Je veux bien un chocolat chaud
Damon: Je vais te préparer ça, allonges toi et détends toi

Damon se leva du canapé et Zoé s’allongea entièrement sur ce dernier, le jeune homme observa quelque seconde sa petite amie et il sortit du salon pour aller dans la cuisine. Damon était vraiment au petit soin avec Zoé mais pour lui c’était complètement naturel comme une évidence, alors qu’il se dirigea vers la cuisine il saisissa son téléphone portable et il appela son frère

Damon: Bonsoir petit frère
Noah: Bonsoir, t’es où je m’inquiète ?
Damon: Chez Zoé
Noah: Un souci ?
Damon: C’est une longue histoire
Noah: Elle va bien au moins ?
Damon: Je t’expliquerais une autre fois
Noah: Okay
Damon: Merci de pas insisté
Noah: C’est juste que tu es autant têtu que moi et que ce n’est pas la peine d’insisté
Damon: Je t’appelle pour te prévenir que je ne vais pas rentré cette nuit
Noah: Okay donc ça te dérange pas si moi aussi je déserte le manoir pour la nuit du moins
Damon: Non pas du tout, tant que tu fais de bêtises
Noah: Je te le promets. Oh faite devines qui vient nous rendre visite la semaine prochaine ?
Damon: Qui ?
Noah: Notre cousine Abby
Damon: La fille de Zack ?
Noah: On a pas 36 oncles du côté de papa tu sais
Damon: Ecoutes on verra ça demain, okay
Noah: Okay, passe le bonjour à Zoé de ma part et ne faites rien que je ne ferais pas

Sur ses paroles ironiques le jeune Noah Salvatore raccrocha avec un petit rire amusé, Damon rangea son téléphone portable dans la poche de son pantalon, il avait préféré ne rien dire à son frère sur ce qui est arrivé à Zoé du moins pour l’instant. De toute manière il n’avait pas envie de lui gâcher sa soirée sachant très bien qu’il allait certainement voir Eléna, sa petite vie d’adolescent semble bien tourné depuis qu’il est avec elle alors autant faire en sorte que tout aille pour le mieux pour lui, bah oui en bon grand frère il tient toujours à ce que la vie de son cadet aussi embelli que possible car il a suffisamment souffert dans sa jeune vie. Damon prépara donc un bon chocolat chaud pour Zoé et il lui concocta un bon sandwich, histoire qu’elle est quelque chose dans l’estomac. Il installa tout ça sur un plateau repas et alla directement dans le salon mais un fois là-bas il remarqua que Zoé c’était endormis, il posa donc le plateau repas sur la table basse puis il souleva sa petite amie dans ses bras, la tête de la jeune femme bascula sur l’épaule du jeune homme. Tout en douceur et sans la réveillé Damon monta les escalier avec Zoé dans ses bras et il alla dans sa chambre puis il là déposa doucement sur son lit, il là recouvrit de sa couette puis il se pencha et l’embrassa tendrement sur le front

Damon : Dors mon petit ange, ne t’inquiète je reste près de toi

Damon était plus attentionné que jamais avec Zoé, quand il là trouvé endormit dans le canapé il n’a pas osé la réveiller et a donc préféré la porter dans ses bras musclé et la déposer dans son lit douillet mais de toute manière pour lui elle est aussi légère qu’une plume. Là voir si fragile lui brisait le cœur, il l’aime tellement que c’est un véritable déchirement pour lui de savoir qu’on lui a fait ça et désormais il fera tout pour l’aider à s’en sortir même si au fond il ne peut pas faire grand-chose à part être là pour elle. Après avoir passé plusieurs minutes à l’admirer d’un regard tendre et amoureux Damon se glissa

_________________




Connor was born to fight evil forces, he was born of the union of two vampire and his destiny is to become a champion, the savior of mankind but also a glimmer of hope for the new generation

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oth-rpg.pro-forums.fr
Mel23
Admin
avatar

Messages : 1251
Date d'inscription : 25/07/2010

MessageSujet: Re: All Things Happen For A Reason [TERMINER]   Lun 18 Juin - 4:53

CHAPITRE 19 [Partie 1]







Ricky, Nora, Amy,
Stefan, Damon, Koralie,
Liam, Madison, Lauren,
Eléna, Nathan, Gwen
& Kacey

Seattle/Boucherie Boykewich/Appartement de Ricky

Hier soir Ricky avait eu la surprise de voir venir sa mère biologique se pointer chez lui, ce fut une surprise pour mais de là à dire que c’était une agréable surprise et qu’il était content c’était peut-être un peu poussé d’ailleurs il n’imaginait pas qu’elle sortirait aussi tôt de prison. Etant quelqu’un de bien Ricky là hébergé chez lui pour la nuit seulement il est hors de question qu’elle habite ici pour une durée indéterminée, non il est gentil d’accord mais ça c’est quelque d’inenvisageable pour le jeune adolescent, non il n’avait vraiment pas besoin qu’on lui rajoute du stress et pourtant dieu sait que de ce côté-là il en a suffisamment avec les résultats des tests qu’il a passé hier et puis il sait que si elle reste ici jamais il ne pourra y emmener John car il refuse que Norah s’approche de son fils. Sans oublier qu’il deviendra responsable et que la seule personne dont il veut être responsable c’est de John et d’Amy, eux seule sont ses uniques priorité, cela dit il doit trouver un moyen ou plutôt une solution pour que sa mère biologique est un toit au-dessus de la tête. N’ayant pas de chambre d’amis disponible il lui a proposé le canapé du salon, ce matin il là réveillé après s’être réveillé pour qu’elle est le temps de déjeuner et d’être aussi à l’heure au travail

Norah: Oh mon dieu je vais être en retard
Ricky: Je t’ai réveillé en avance alors tu peux t’en prendre qu’à toi
Norah: Tu es dure là
Ricky: Non je suis franc d’ailleurs quelque chose à te dire
Norah: Quoi ?
Ricky: Il va falloir que je te trouve un endroit où vivre
Norah: Je vais me trouver un appartement
Ricky en levant un sourcil: Et avec quel argent ? Parce que je te signal qu’un appartement ça coute cher sans oublier les charges, l’électricité, l’eau, le gaz
Norah: Avec mon salaire que je vais toucher en travaillant à la boucherie
Ricky: T’es au courant que tu ne vas pas le toucher tout de suite quand même
Norah: Évidement mais je me disais qu’en attendant je pourrais rester ici, avec toi
Ricky: Non c’est hors de question
Norah: Pourquoi ?
Ricky: Parce que si tu restes ici je ne pourrais avoir mon fils le week-end
Norah: Amène le ça ne me dérange pas au contraire, je pourrais enfin voir mon petit fils
Ricky: Je ne veux pas que tu t’approches de lui du moins tant que je suis ne suis pas sûr et certain que tu es complètement sobre
Norah: …..
Ricky: Et je ne veux pas être responsable de quelqu’un d’autre que John. Tu es adulte tu devrais être responsable de toi mais tu ne l’es pas
Norah: Ricky
Ricky: Ose me dire le contraire
Norah: …….
Ricky: C’est bien ce que je pensais donc il faut que je te trouve un endroit où vivre mais certainement pas chez moi
Norah: Je suis ta mère Ricky
Ricky: L’une d’elle et moi j’ai été un enfant brisé qui a du grandir trop vite parce que j’ai pas eu le choix si tu vois ce que je veux dire. La seule chose de bien qui me soit arrivé c’est d’avoir rencontré Amy parce que sans elle je n’aurais pas John, je n’ai jamais eu une vie aussi stable et équilibré que maintenant et je veux que ça continue
Norah: Tant mieux pour toi mais c’est quoi le rapport avec moi ?
Ricky: C’est que je ne veux pas que t’installe chez moi, j’étais d’accord pour que tu passes la nuit ici mais pas que tu y vives
Norah: Mais je n’ai nulle part où aller
Ricky: Je te trouverais un endroit mais pas chez moi
Norah: Donc ce sera trouver un appartement, acheter une voiture
Ricky: Ça coute cher une voiture
Norah: Tu en as bien une toi
Ricky: Oui et je travaille pour ça
Norah: De toute façon il faudra d’abord que je passe le permis
Ricky: Attends tu n’as pas le permis
Norah: Non
Ricky: La dernière fois que t’es venu je t’ai laissé ma voiture alors que tu n’as pas le permis
Norah: N’en fais pas toute une histoire Ricky
Ricky: Mais c’est toute histoire, tu sais que c’est interdit de conduire sans permis et j’aurais pu avoir des ennuis moi parce que c’est ma voiture

Oui c’est vrai Ricky aurait pu avoir de gros ennuis avec la police si sa mère biologique avait eu un accident avec sa voiture, il en aurait été responsable et sans parier du faite qu’une personne conduisait sa voiture sans avoir le permis. Ricky était exaspéré par l’irresponsabilité de Norah par rapport à ça, c’est alors que quelqu’un toqua à la porte. Le jeune adolescent se dirigea vers la porte d’entrée et il alla ouvrir tout en se demandant qui ça pouvait bien être à cette heure si, il est encore tôt même pour une visite matinale. En ouvrant la porte il parut il avait cet air surpris sur le visage lorsqu’il vit qui était la personne en face de lui

Ricky: Amy ?
Amy en embrassant Ricky: Surprise. Tu es surpris à ce que je vois
Ricky: Oui en effet je le suis. Qu’est-ce qui t’amène aussi tôt ?
Amy: J’ai déposé John plus tôt à la crèche et je me suis dit que je pourrais passer te prendre, qu’on pourrait un peu de temps tous les deux avant d’aller en cours
Ricky: Ça aurait été un plaisir Amy je t’assure mais j’ai un petit imprévu
Amy: Comment ça ? De quel genre
Ricky: Du genre ma mère qui a rappliqué hier
Amy: Margaret est là ?
Ricky: Non mon autre mère, ma mère biologique
Amy: Oh
Ricky: Oui elle a été libéré hier et elle a dormit ici cette nuit
Amy: Peut-être que tu pourrais me présenter à elle maintenant que je suis là
Ricky: Non
Amy: Pourquoi pas ?
Ricky: Parce que je veux te protéger
Amy: Me protéger de ta mère ?
Ricky: Oui
Amy: C’est vraiment gentil à toi mais je pense pouvoir me protéger et prendre soin de moi
Ricky: Ce que je veux dire c’est qu’il y a des choses je préférais t’éviter comme …..
Amy: Comme ?
Ricky: Comme ce qu’elle pourrait te dire, je n’ai aucune confiance en elle et j’ai de bonne raison pour ça. Je ne veux pas que t’exposer à ça
Amy: M’exposer à quoi Ricky ?
Ricky en soupirant: Aux problèmes de ma mère bien qu’apparemment elle dit être sobre
Amy: Je ne te suis pas là
Ricky: Amy tu n’as pas été exposé à de mauvaises choses, moi si et je déteste être celui qui te les enseignes
Amy: ……
Ricky: J’ai passé mon enfance à voir ma mère se drogué et boire plus que de raison, elle disait qu’elle allait arrêter et elle le fesait mais elle replongeait automatiquement. Tu sais les drogués et les alcooliques ont l’air agréable en surface et ils doivent l’être pour dissimuler ce qui cause leur problème d’alcool et de drogue, ils mentent constamment
Amy: ……
Ricky: Et je ne sais si ma mère est vraiment sobre et tant que je n’en serais pas certain je ne veux pas qu’elle t’approche et surtout pas John
Amy: Je comprends que tu veuilles nous protéger mais aucune famille n’est parfaite tu sais
Ricky: Probablement oui sauf que la famille qui m’a donner naissance est un amas de problème et j’aimerais autant éviter que tu te retrouves là-dedans
Amy en nouant ses bras autour de la nuque de Ricky: Tu as bien supporté ma famille de fou toi pendant que j’étais à New-York
Ricky: C’est pas pareil, c’est pas comparable
Amy: Oui mais j’ai choisis de faire partie de ta vie et tout ce que ça impliques, même si ça implique les problèmes de ta mère
Ricky: J’aimerais mieux éviter ça
Amy: Sinon où est-ce qu’elle va vivre ?
Ricky: Je n’en sais rien mais je compte bien trouver une solution car il est hors de question qu’elle me prive de mes week-ends avec John
Amy: Tu sais ça me pose pas de problème si elle est là quand John est avec toi
Ricky: A-moi si et je ne veux pas me retrouver au milieu de ses problèmes, non ça j’ai suffisamment donné. Je ne veux pas qu’elle vive ici, je ne veux pas être responsable d’elle
Amy: Ricky
Ricky: Je ne suis pas encore remis qu’elle soit ma mère ni de ce qu’elle a fait où plutôt pas fais quand j’avais besoin d’elle. Je lui ai dit que je lui pardonnais tout mais malgré ça je ne veux pas qu’elle s’installe ici
Amy: Je comprends que tu veuille mettre de la distance avec elle
Ricky: Je veux me concentrer sur ce qui est le plus important pour moi et le plus important c’est toi et John
Amy: ……
Ricky: Je te l’ai jamais dit mais je remercie ma petite étoile là-haut de t’avoir mis sur ma route. De toute ma vie je n’ai jamais eu une vie aussi stable et équilibre que celle que j’ai avec toi

Amy était on ne peut plus touchés par les paroles de Ricky, elle savait qu’il tenait à elle mais jusqu’à maintenant ils ne s’étaient pas dit le fameux ”je t’aime” mais en cet instant présent venait de lui faire comprendre qu’elle et leur famille comptait plus que tout à ses yeux et qu’il voulait se concentrer sur ça et pas sur les problèmes de sa mère biologique. Qu’il n’avait jamais eu une vie plus stable et plus équilibré que la vie qu’il a avec elle, et il était sincère dans chacune de ses paroles. Il voulait à tout prit préservé Amy de tout ça et là protéger mais elle est avec lui et cela implique également gérer les problèmes de sa famille, à leur âge ils devaient avoir à ne soucier de rien d’autre qu’eux et bien sûr de leur fils mais bon c’est la vie. Le jeune adolescent approcha ses lèvres de celle de sa petite amie et il l’embrassa tendrement, cette dernière se rapprocha d’avantage de Ricky et elle approfondissa leur baiser mais elle le rompit finalement

Amy: Sans vouloir en rajouter une couche est-ce que tu as reçus les résultats ?
Ricky: Non pas encore, c’est vrai que j’ai suffisamment de quoi stresser avec ça sans rajouter ma mère
Norah: Des résultats de quoi, le début des cours vient à peine de commencer si je me trompe pas
Ricky en soupirant: Amy tu veux bien m’attendre en bas ?
Amy: Euh….. oui comme tu veux
Ricky: Je te rejoins

Ricky déposa un tendre baiser sur les lèvres d’Amy et cette dernière sortie de l’appartement après avoir dit au revoir à la mère de Ricky par un petit au revoir de la main et elle les laissa donc seul en quittant l’appartement de son petit copain. Elle descendit les escaliers et attendit donc Ricky en bas dans la boucherie

Norah: Tu ne me présente pas à ton amie ?
Ricky: Non, je tiens à ne pas l’impliquer dans ta vie et à ce que tu t’impliques surtout pas dans la sienne et elle n’est pas mon amie mais ma petite amie
Norah: Alors c’est elle la mère de ton fils, de mon petit fils ?
Ricky: Oui et je veux la protéger elle et lui
Norah: De moi ?
Ricky: Oui, Amy n’a pas été exposer à de mauvaises choses dans sa vie comme moi je l’ai été. Elle n’a jamais vu les dégâts de l’alcool et de la drogue sur un être humain
Norah: Je ne fais plus ça désormais
Ricky: Oui bah excuses moi mais ce discours là je l’ai déjà entendu quand j’étais petit et ça t’a pas empêché de replonger

Norah avait beau avoir le pardon de son fils ce dernier n’avait en rien oublié le passé mais en toute honnêteté comment le pourrait-il ? Ricky avait vécu où plutôt survécu à temps de chose qu’aucun enfant ne devrait avoir à subir et à endurer, un père abusif, une mère drogué et alcoolique enfin une ex droguée alcoolique. Un enfant devrait pouvoir vivre et grandir en tout insouciance et en toute innocence sans être confronter a quoique ce soit de mauvais mais Ricky lui il a pas eu cette chance, lui il y a été non seulement confronté mais il a subit et enduré plus de chose que n’importe qui et ça jamais il ne pourra oublié bien qu’il aille tout de même de l’avant depuis que son cauchemar a pris fin. Sans rajouter le moindre mot Ricky fit sortir sa mère de l’appartement et il en fit de même, tandis que Norah allait rejoindre Bunny pour son premier jour de travail à la boucherie Ricky alla de son côté rejoindre Amy et ils partirent ensemble vers la direction du lycée en prenant leur voiture respective


Seattle/Manoir des Salvatore

Au cours de cette nuit le manoir où on vécut et grandit Stefan et Damon Salvatore était entièrement vide, en effet aucun des deux frères n’a passé la nuit à la maison mais pour des raisons totalement différente l’une de l’autre. Stefan a passé la nuit chez Eléna et Damon chez Zoey, pour l’aîné cette nuit n’a pas été une nuit qu’on peut qualifier de magique contrairement à son cadet qui en rentrant au petit matin avec un sourire radieux qui s’affichait sur son visage. Oui Damon a passé sa nuit à veillé sur celle qu’il aime, à se demander comment une chose pareil avait-il pu lui arriver à elle ? Elle qui est une personne si gentille et exceptionnel, oui Zoey ne méritait vraiment pas ça mais Damon avait appris la veille qu’elle n’était pas la seule à avoir enduré la même chose, Caroline Buckley également et que c’était la même personne qui avaient agressé les deux jeunes femmes. Suite à ça une alliance à eu lieu entre deux jeunes hommes qui n’ont jamais pu se support