Graphisme


 
Accueil  Calendrier  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 New Life [Epilogue]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Mel23
Admin
avatar

Messages : 1251
Date d'inscription : 25/07/2010

MessageSujet: Re: New Life [Epilogue]   Jeu 21 Juin - 5:35

*Le personnage de Brooke interprété par Lucy Hale est désormais Zoey Sullivan*



CHAPITRE 24.





Bella, Alice, Edward,
Zoey, Damon, Eléna,
Stefan, April, Connor,

Forks/Le lycée/La cafétéria

Ils étaient tous à la cafétéria du lycée, malgré tout ce qui arriver ils devaient tous donner l’impression que tout roulait en apparence c’est pourquoi tous les Cullen étaient retournés en cours y comprit Bella et Connor et Alice prévoyait toujours d’organiser sa fête comme si aucune menace ne les attendait. Ils pensaient avoir encore un peu de temps devant eux pour s’entraîner et se préparer à cet affrontement après avoir découvert que quelqu’un créait une armée à Seattle. Malgré tout ils devaient rester confiants et optimiste tout en espérant qu’Alice leur indiqueraient une fois encore le jour de l’offensive. Bella ne voyait pas les choses tout à fait comme eux, ses traits tirés trahissaient la nuit agitée qu’elle venait de passer. Elle n’avait cessé d’hurler le prénom d’Edward et d’Alice comme si elle les voyait mourir dans ses cauchemars. Connor lui luttait tous les jours contre sa nouvelle nature de vampire, il ne voulait pas faire de mal à quique se soit mais il savait très bien dans quoi il mettait les pieds lorsqu’il est allé voir Damon pour qu’il le transforme, Stefan a bien essayé de lui vendre le sang animal pour ne pas faire de mal aux humains mais ça ne fonctionne sur Connor si bien que c’est maintenant Damon qui se charge d’apprendre à Connor à se contrôler bien qu’un deuxième Stefan ne l’enchante pas trop mais il s’est attaché à ce gamin. Bien que la vie du jeune Swan est pris un virement à 180° degrés il s’efforce de conserver un minimum de vie normal ce qui n’est pas simple en soit.

Depuis la révélation de Jasper Bella est tellement perturbée que ça la hante même la nuit quand elle dort. Les Cullen tenaient donc à ce que Bella poursuive sa vie et profite encore des belles choses qui l’attende encore dans sa vie d’humaine, la jeune adolescente n’avait toujours pas renoncé à devenir un vampire et Edward lui de son côté il n’a toujour pas renoncer à ce que Bella l’épouse avant. Bref la fête qu’Alice voulait organiser pour fêter la remise des diplômes était toujours actualité et allait donc avoir lieu chez les Cullen …

Bella: Tu plaisantes Alice ! Tu as complètement perdu l’esprit
Alice: Insulte-moi autant que tu veux Bella, la fête est maintenue ! Il n’y a aucune raison d’annuler. De plus les invitations ont été envoyées
Bella: Mais
Alice: Je m’occupe de tout ce qui est organisation, donc tu n’as plus qu’à venir
Bella sur un ton boudeur: Avec ce qui se passe en ce moment, une bringue n’est pas vraiment la chose à faire
Alice: Justement, il faut décompresser et s’amuser peu importe les petits problèmes
Bella: Un quelconque personne qui créer une armée de tu sais quoi t’appelles ça des petits problèmes ? Moi je vois ça comme un énorme problème Alice
Alice: La fête ne sera pas annuler bien qu’Edward aimerait l’annuler
Bella: Je suis de son avis
Alice: Évidemment que tu l’es, tu l’aimes c’est logique. Écoutes, il nous reste à régler quelques détails avant d’intervenir à Seattle, et ça va prendre un peu de temps. Autant en profiter pour célébrer le positif. La remise de diplôme, ça ne se produit qu’une fois dans une vie humaine, Bella, tu n’auras pas de deuxième chance. Il faut fêter le tien maintenant ou jamais.

Edward lançai un coup d’œil réprobateur à Alice car il n’appréciait pas trop qu’elle aborde ce sujet dans une cantine bondée d’oreilles indiscrètes, ici tout le monde les observe du coin de l’œil parce qu’ils sont bizarre alors ce n’est vraiment pas l’endroit pour parler de vampires et d’une armée de vampire. Alice tira la langue à Edward car elle savait que le bruit ambiant avait largement couvert ses paroles

Bella: Quels détails ?
Edward: Jasper préférerait que nous ayons des renforts en plus de ton frère et de ses amis comme les Quilleutes ce qui risque d’être assez compliquer surtout maintenant que Connor est ce qu’il est
Bella: Oui mais ça n’à rien avoir avec vous, c’est Damon le responsable
Alice: Oui sauf qu’ils ignorent qu’il est enfin tu vois ce que je veux dire Alice
Edward: Nous devrions arriver à les convaincre, personne ne souhaite une visite d’Italie.
Bella: Les alliés de mon frère, ils ne sont pas … Végétariens ?
Edward: Pour la plupart oui d’après ce que Connor m’a dit

Edward n’aimait pas que Bella lui demande ce genre de détails car il n’était pas très à l’aise avec l’idée que ces alliés potentiels puissent être des adorateurs du sang humain mais après tout Bella vit sous le même toit que son jeune frère jumeau qui est devenu un jeune vampire qui ne se nourrit pas de sang animal, pas plus que Damon et une certaine Caroline où un certain Tyler seulement seul Damon est un vampire assez sadique et tordu. Cela dit un dérage est si vite arrivée, voilà pourquoi Connor traine souvent avec Damon qui lui apprends le contrôle et la modération puisque le jeune Swan tient à ne pas s’en prendre a des innocents contrairement à Damon pour qui ce concept est totalement étranger

Alice: Tout ira bien Bella par ailleurs, Jasper doit encore nous donner quelques ficelles sur la façon d’éliminer les nouveau-nés.

Edward appréciait l’idée de combattre avec son frère comme professeur, il était sûr de les battre aisément. Ils avaient si rarement l’occasion de se défouler et il entrevoyait cette perspective de combat comme une occasion de se dégourdir les jambes. Edward ne pouvait pas le dire de cette manière à Bella qui bien évidemment ne verrait pas les choses de cette manière. Elle sous-estimait nos forces comme très souvent simplement parce qu’elle les aime tous et qu’elle ne veut pas qu’ils soient blessé où pire tuer. D’un autre côté leur force est rop souvent sous exploitée car ils ne font appel à leurs incroyables ressources que lorsqu’ils chassent car le reste du temps ils doivent se maîtriser pour paraître humain que possible. Le côté exaltant que pouvait procurer un combat, leur manquait par moment mais avec des vampires, des loups et un sorcier ça va surement être quelque chose d’impressionnants. Edward ne ressentait pas réellement un manque, du moins, plus depuis que Bella était entrée dans sa vie. Pour ses frères en revanche c’est une toute autre histoire en particulier Emmett. Ils cherchaient toujours à se battre entre eux par l’intermédiaire de jeux tels que les bras de fer ou des concours lors de leurs parties de chasse, histoire de se prouver qui était le plus fort

Bella inquiète: Quand comptez-vous partir ?
Edward: Dans une semaine. Histoire de nous préparer
Alice: Tu es toute verte, Bella
Edward en murmurant à l’oreille de Bella: Ne t’inquiète pas … Ça va aller. Fais-moi confiance
Bella en chuchotant lentement: Vous avez besoin d’aide ?
Alice: Oui
Bella: Je pourrais me rendre utile.

Edward se raidis aussitôt, comprenant où elle voulait en venir. Il resserra alors son étreinte autour de sa taille. Il s’efforça de garder le contrôle car ils ne sont pas seuls, la cafétéria était bondée. Alice s’occupa de lui répondre en attendant que l’énervement d’Edward s’estompe un peu. Edward espérait que les explications de Jasper sur les nouveau-nés lui auraient fait changer d’avis et qu’elle reculerait l’échéance. Au lieu de cela, elle s’entêtait à vouloir abréger sa vie

Alice: Tu ne nous rendrais aucun service
Bella: Pourquoi ? Huit, c’est mieux que sept. Une semaine suffirait amplement à me transformer.
Alice: Tu ne serais d’aucune efficacité. Souviens-toi de ce qu’a dit Jasper à propos des nouveaux nés. Tu ne saurais pas te battre, tu ne contrôlerais pas tes instincts, tu serais une cible facile. Edward risquerait d’être blessé en voulant te protéger

Ce dernier argument avait fait mouche et Bella se tassa aussitôt sur sa chaise en guise de reddition. Alice croisa les bras sur sa poitrine pour paraître plus solennelle encore. Et Edward … et bien, il était soulagé que ce sujet se soit enfin éloigné. Il voulait juste lui rappeler une dernière fois qu’elle ne devait pas vouloir être transformée pour de mauvaises raisons

Edward: Et puis tu oublies ma condition
Alice: Quelle condition ?
Bella: Edward
Edward: Je n céderais pas là-dessus, tu veux toujours que je le fasse ?
Bella: Oui évidemment
Edward: Alors tu connais ma condition et puis tu ne deviendras pas l’une des nôtres juste parce que tu as peur
Alice soudainement: Flûte alors. Je déteste les désistements de dernière minute. Bon, nous ne serons plus que soixante-cinq

Elle avait toujours l’art de faire changer le sens d’une discussion. Autant par moment, Edwrd trouvais que c’était pénible autant cette fois, il là remerciait intérieurement mais en ce qui concerne sa condition au faite de transformer lui-même Bella en vampire il n’y renoncera pas et il ne là transformera pas parce qu’elle a peur. Si Bella ne l’épouse avant il ne là transformera pas et il sait pertinemment qu’elle veut qu’il le fasse lui

Bella vraiment abasourdie: Soixante-cinq ?
Edward: Qui annule ?
Alice: Renée.
Bella: Quoi ?
Alice: Elle comptait te faire la surprise de sa venue, mais il s’est passé quelque chose. Un message t’attend chez toi.

Étonnamment Bella semblait soulagé par cette nouvelle et Edward n’en comprenait pas la raison car il pensait qu’elle serait contente d’avoir sa mère à ses côtés lors de sa remise de diplômes. Une fois encore Bella le surprenait et c’est certainement pas la dernière fois, Bella lança un regard à Edward et ce dernier-là regard également. Alice et Jasper fesaient de même ainsi qu’Emmett et Rosalie. Malgré le fait que ça fait un an que Bella et Edward sortent ensemble les autres élèves étaient toujours autant surpris et étonner de les voir en couple et encore plus de la voir avec l’entière totalité du clan Cullen


Forks/Villa de Zoey Sullivan

Zoey avait finalement trouvé une maison selon ses gouts, une villa avec beaucoup d’espace et de lumière dont elle avait entièrement refait la décoration aux cours de ses dernières semaines enfin pas elle personnellement mais plutôt des personnes spécialisé dans ce domaine et grâce à son pouvoir de persuasion elle n’a pas eu besoin de verser le moindre centimes bien quau file de ce siècle elle a eu amplement le temps d’’épargner d’argent pour une vie humaine elle. Sa chambre avait été décoré selon ses gout tout comme le reste des pièces de la maison. La belle Zoey était enfin de retour chez elle, après avoir ôter son manteau et ses chaussures elle enfouissa ses pieds dans ses pantoufles et elle alla directement dans sa cuisine pour manger quelque chose et là elle vit Damon Salvatore avachit sur son canapé en train de regarder la télévision et visiblement il s'ennuyait. Mais qu’est-ce qu’il fout là celui là

Zoey: Vas y fait comme chez toi !

La jeune fille aurait très bien pu ne rien lui dire mais c'était plus fort qu'elle il fallait qu'elle le provoque et puis Damon avait le don de lui taper sur les nerfs habituellement alors en plus quand elle le surprend chez elle alors qu’elle ne là jamais invité et encore moins permis d’entrer elle avait de quoi à être à fleur de peau

Damon: Je ne t'ai pas attendu pour me sentir comme chez moi
Zoey: Comment t’es entré ?
Damon: Étant donné que tu n’es pas complètement humaine je n’ai pas besoin de ta permission pour franchir le seuil et en plus c’était ouvert
Zoey: Menteur j’ai fermé avant de partir alors je répète ma question comment es-tu entré
Damon: Ton amie m’a laissé entrer
Zoey: Quelle amie ?
Damon: Mmhhhh Camille oui c’est ça Camille
Zoey: Tu l’as hypnotisé je suppose
Damon: Je lui ai dit que j’étais un ami et je lui ai suggéré d’aller faire du shopping
Zoey: Un ami et depuis quand ? Parce qu’on n’est pas amis mais alors pas du tout. Et dis-moi comment elle va payer ses achats abrutis
Damon: Un de mes amis vampires l’y a accompagné
Zoey: Si il lui fait du mal je te tue c’est clair
Damon: Tu tiens à elle on dirait
Zoey: Évidemment c’est mon amie et contrairement à toi je sais ce que veut dire le mot amitié et je ne manipule pas les gens pour qu’ils m’apprécient
Damon: ……
Zoey: Tu sais je suis étonné que Stefan soit ton frère, un garçon aussi pure que lui alors que tu es tout le contraire
Damon: T’as pas la moindre idée qui je suis
Zoey: Et je ne tiens pas à en savoir plus
Damon: Quoiqu’il en soit, tu sais-tu manques de goût en matière de déco
Zoey: Eh bien si la déco ne te plait pas, rien ne t'oblige à rester ! dit-elle en préparant des spaghettis à la bolognaise.
Damon: Pourquoi es-tu si peu accueillante envers moi ? je suis ton invité voyons
Zoey en pestant contre Damon: Rectification TU t'es invité tout seul dans ma maison

Zoey planta Damon sans se soucier de lui et elle décida de se faire des spaghetti à la bolognaise, c’est loin d’être son plat préféré mais elle aime bien ce plat et puis c’est pas bien compliqué à faire et ça prend pas des lustres. Après avoir fini de préparer les spaghettis elle sortit des couverts et elle versa un peu du plats qu’elle venait de se préparer dans une assiette puis elle s’asseya à table enfin sur le bar américain car elle n’avait pas trop envie de manger sur la table, y’a des jours comme ça. Damon vint se joindre à elle quelques secondes après en s'asseyant à côté d’elle comme si il était chez lui

Damon: Puisque la déco n'est pas super, que l'hôtesse de maison n'est pas de bonne humeur j'espère que la nourriture est bonne

Il avait dit ça en prenant la fourchette des mains de Zoey ce qui exaspéra la jeune femme qui devait déjà supporter la présence de ce parasite dans sa maison sans qu’elle ne l’est invité mais en plus maintenant il s’invitait à son repas et Monsieur voulait donner son avis sur le repas qu’elle venait de préparer, il ne manquait plus que ça. L’aîné des Salvatore en roulant quelques spaghettis autour de la fourchette et il ouvrit la bouche, il marcha lentement puis il redonna la fourchette à Zoey

Damon en s’essuyant les lèvres avec une serviette en papier: Mouais bof

La jeune hybride lui arracha quasiment presque la fourchette des mains, elle se leva et là passa sous l’eau froide de l’évier puis elle l’essuya et elle retourna s’asseoir, elle termina de manger le reste de ses spaghettis en n'adressant pas un seul regard à Damon qui riait d'avoir mis la jeune fille en colère. C’est à croire qu’il prenait un malin plaisir à la faire enrager. Zoey débarrassa son assiette puis elle voulut prendre un yaourt pour le dessert mais Damon l'en empêcha

Zoey en pestant contre Damon à nouveau: Quoi encore !
Damon: Puisque le plat principal n'était pas fameux, laisse-moi faire le dessert, tu verras ce qu'est la vraie cuisine

Zoey le foudroya du regard net sur place puis le vampire l'amena jusqu'au canapé du salon et la fit s'asseoir. La jeune fille n’avait pas la force de le contredire sachant que ça ne servirait strictement à rien du tout, elle se contenta donc d’attendre gentiment. Elle n'en revenait pas que le grand méchant Damon faisait la cuisine pour elle dans sa maison, c’était de la pure folie. Après une attente qui semblait interminable pour Zoey, Damon avait enfin finit et lui apporta le dessert qu'il avait fait

Zoey: Un Fondant au chocolat

Elle adorait ça mais elle essaya de ne rien laisser paraître, Stefan n’est pas le seul à être douer derrière des fourneaux, Damon l’est également. Ce dernier lui tendit une cuillère et elle la prit, elle plongea ensuite la cuillère dans le fondant au chocolat. Celui-ci s'avéra être parfaitement réussit à la perfection, la délicieuse odeur de chocolat envahit les narines de Zoey. Elle prit une bouchée du fondant et l'apporta dans sa bouche prenant bien le temps de déguster. Quelques secondes s’écoulèrent et la jeune hybride donna enfin son verdict sur le fondant que Damon avait confectionné pour elle

Zoey: C’est bon

Elle ne dit rien de plus mais au fond d'elle ses pensées étaient tout autre, à vrai dire Zoey trouvait que ce fondant était plus que bon, c'était le meilleur qu'elle avait goûté de toute son existence. Bien meilleur que dans les restaurants de haute gastronomie dans lesquels elle avait eu le plaisir de dîner au cours de ce siècle que se soit en Europe où en Amérique, cela dit il était hors de question pour la jeune hybride de dire à Damon que c’était délicieux, non ce serait lui accorder bien trop d’importance et pourtant elle le trouvait vraiment excellent

Damon: Bon ? Tu me mens
Zoey: Non mais toi tu es encore une fois trop prétentieux
Damon : Et toi tu refuses d'avouer la vérité. Tu sais je suis sur terre depuis un peu plus longtemps que toi et je sais décrypter les émotions des humains bien que tu le sois qu’à moitié donc je sais que tu as apprécié ce que j'ai fais
Zoey: Ok, j'avoue ton fondant est très bien fait et délicieux
Damon en souriant: Je préfère ça

Damon ne s'en rendit pas forcément compte mais il établit un contact visuel avec Zoey ce qui n’était d’ailleurs pas la première fois, celle-ci eut dû mal à le regarder dans les yeux et elle fut déconcertée par le regard intense du vampire. Ses yeux bleu perçant ne lui était pas indifférente, en fait Damon l’attirait bien plus qu’elle ne voulait l’admettre mais elle ne voulait pas d’un garçon comme lui dans sa vie surtout après l’épisode Alexis. La jeune fille décida de se lever et de débarrassé son assiette ne supportant plus la proximité qui s'était établit entre elle et Damon. Tandis que Zoey faisait la vaisselle Damon qui avait observé les moindres fait et gestes de Zoey arrêta de la fixé en se rendant compte à quel point il pouvait se laisser submerger par ses émotions à son contact alors qu’il avait éteint tout ça il y a bien longtemps à l’exception de Stefan, oui pour son petit frère il ferait n’importe quoi. Alors que Damon et Zoey étaient dans leurs pensées il ne se rendirent pas compte que quelqu'un les observait depuis l’extérieur de la maison


Forks/Maison des Cooper

Ce midi Eléna avait décidé de rentrer à la maison pour manger car elle n’avait aucune envie de manger à la cafétéria du lycée surtout que Stefan n’y était pas d’ailleurs elle ne l’avait pas revu depuis la réunion de tout le monde au manoir organiser par Connor Swan, le meilleur ami de Jérémy. A peine la porte d’entrée se referma-t-elle qu’Eléna se dirigea vers la cuisine pour aller à la rencontre ses parents car elle savait que Jérémy était resté déjeuner au réfectoire de la cafétéria du lycée. Arrivée dans la cuisine la jeune vampire se stoppa net en constatant qu’aucun de ses parents n'étaient présent mais au lieu de ça elle trouva son petit ami, Stefan Salvatore

Elena en fronçant les sourcils: Stefan ?

Le jeune homme se retourna soudainement et un mince sourire se dessina sur son visage. Il avait un torchon à main sur l’épaule et il était habillé d’un jean et d’un sweat-shirt à manche longue mains ses manche était retrousser pour ne pas tâcher les manches de son haut. Stefan avait décidé de venir chez Eléna pour lui mijoter un repas après avoir obtenu l’accord de ses parents qui avaient déserté la maison il y a un petit quart d’heure. Le cadet des Salvatore connaissait très bien le plat préféré de sa petite amie et c’est juste justement ça qu’il lui cuisine de ses mains enfin avec ce qu’il a pu trouver dans le frigo, être un vampire ne les empêche pas de manger normalement tant qu’ils se nourrissent suffisamment de sang et ça vaut pour tous les vampires de leur espèce

Stefan: Salut
Eléna: Stefan, qu’est-ce que tu fais là
Stefan en coupant: Je cuisine. Je sais que le poulet au parmesan c’est ton plat préféré et il s’avère que je suis plutôt douer en cuisine sans vouloir me vanter, mes origines italienne m’y oblige, j’ai même ma propre mozzarella malheureusement je n’ai trouvé que de la mozzarella industrielle, désolé
Eléna: Okay mais comment tu es entré ?
Stefan: Je suis arrivés avant toi et tes parents m’y ont autorisé donc me voilà dans ta cuisine
Eléna: Stefan je
Stefan: Je sais que tu te poses pas mal de question par rapport à Rebekkah depuis que tu sais que tu es son sosie parfait seulement tu me dis rien alors je vais te parler d’elle
Eléna: Stefan
Stefan: Elle était avant toi la plus belle fille que j’avais jamais vu de toute ma vie, elle avait une peau parfaitement matte et elle avait un rire tellement communicatif que tu ne pouvais pas t’empêcher de rire. Oui Rebekkah était drôle, elle savait comment s’amuser. Cela dit Rebekkah était aussi impatiente, entêtée, manipulatrice, égoïste et impulsive mais je l’aimais et elle a profité de mes sentiments pour me manipuler du début à la fin. L’amour nous fait faire tout et n’importe quoi et moi je tenais qu’à un fil à l’époque mais avec Rebekah j’ai encore plus basculé et j’ai fait des choses dont je ne suis pas fier et puis un jour j’ai compris qui elle était vraiment. Certes elle me manque par moment mais je suis plus abattu par sa mort, j’ai tourné la page
Eléna: J’ai besoin de savoir si tu es avec moi parce que tu veux être avec moi ou bien si c’est parce que je lui ressemble
Stefan: Je suis avec toi parce que je veux être avec toi et pour info tu ne lui ressemble pas, physiquement oui mais c’est tout. Tu n’as rien avoir avec elle bien au contraire, tu es tout son opposer
Eléna: Liam et Koralie ont l’air dans savoir beaucoup sur toi, bien plus que moi
Stefan: Ils me connaissent depuis plus longtemps c’est normal mais tu as l’éternité devant toi pour me connaître autant que Koralie et Liam

C’est vrai Eléna a toute l’éternité devant elle pour en savoir autant sur Stefan que Koralie en sait cela dit ce qui unit cette dernière avec Stefan remonte à plus d’un siècle et ça n’a rien avoir avec ce que le jeune vampire ressent pour Eléna. Koralie est sa meilleure amie alors qu’Eléna est sa petite amie et c’est ça qui fait toute la différence. Stefan posa alors la cuillère qu'il tenait à la main sur le plan de travail. Depuis l’anniversaire de son petit ami Eléna a compris qu’elle n’avait aucune raison d’être jalouse de l’amitié qui lie ce dernier et Koralie cela dit depuis qu’elle sait qu’elle est le sosie parfait de l’ex de Stefan elle se pose pas mal de question

Eléna: Attends laisses-moi faire. Quel est ton genre de musique ?
Stefan: J’aime un peu tout. Dylan, Hendrix, Patsy, Willie, Kanye. Tu sais quoi, j’aime bien cette Miley song
Eléna: Miley Cyrus
Stefan: Oui c’est ça
Eléna: Tu sais je n’aime pas trop l’ail et toi ?
Stefan: Tu rigoles, j’adore l’ail mais trop non plus et cuit, cru ce n’est pas génial je trouve
Eléna: Quel est ton dessert préféré ?
Stefan: Il y a quelque dessert que j’aime beaucoup mais j’adore le cheese-cake et la mousse au chocolat
Eléna: J’adore le chocolat, trouve une fille qui n’aime le chocolat mais mon pêché mignon c’est la glace
Stefan: Et ton dessert préféré ?
Eléna: Le Tiramisù
Stefan: Tu sais que le Tiramisù vient d’Italie ?
Eléna: Oui je sais

Ils se fixèrent longuement et intensément comme si le reste du monde n'existait plus, la main d’Eléna effleura la main glacée de Stefan qui est à la même température que la sienne. Elle le regarda et était contente qu’il lui est enfin parlé de Rebekah car elle-même n’osait pas lui en parler mais tout ce qu’elle savait d’elle c’est qu’elle était son parfait sosie et c’est tout. Jusqu’à a aujourd’hui, jusqu’à il y a quelques minutes Stefan refusait d’aborder le sujet de son ex non pas parce qu’il a encore des sentiments pour elle mais parce qu’il est passé par l’enfer et que faire remonter tout ça à la surface ça ne l’enchantait pas, Rebekah c’est du passé tandis qu’Eléna c’est son présent et son avenir. Stefan regarda sa petite amie de se yeux vert émeraude

Eléna: Et sinon comment va Connor ?
Stefan: Bien enfin je suppose
Eléna: Comment ça tu supposes ? C’est bien toi qui lui apprends à se contrôler
Stefan: Non plus maintenant, j’ai essayé de lui apprendre à se nourrir avec le sang des animaux mais ça n’a pas marché
Eléna: Et c’est quoi la suite pour lui ?
Stefan: Damon

Oui en ce moment Connor passe beaucoup de temps avec Damon et même si Stefan s’inquiète il sait que son frère prend en compte le désir de Connor de ne pas verser le sang de personne innocent, un autre gentil vampire que l’aîné des Salvatore compare parfois à son cadet mais ça l’amuse d’enseigner à un jeune vampire le contrôle de ses instincts de tueur. De toute manière Stefan ne saurait pas comment lui apprendre le contrôle du sang humain car lui-même ne se contrôle plus quand il en boit, ça lui est déjà arriver et à chaque fois il perds les pédales et comme à chaque fois c’est Koralie qui le ramène sur le chemin. Le repas ne tarda pas à être enfin prêt et Stefan et Eléna se mirent à table


Forks/Le lycée/Les couloirs & les casiers


Connor était tout juste de retour au lycée, il avait profité de sa pause déjeuner pour traîner avec Damon enfin c’était traîner entre potes mais plutôt un vampire qui entraîne un autre vampire à se contrôler et à contrôler sa soif. A cause de Charlie Connor ne peut pas se nourrir et même si il se contrôlait il ne pourrait pas non plus dissimuler des poches de sang dans le frigo donc il n’a pas trop le choix de venir piquer dans les réserves de Damon et comme il est loin de contrôler sa soif et ses instincts il passe pas mal de temps avec celui qui a fait de lui un vampire, Stefan ne peut pas lui apprendre le contrôle du sang humain alors que Damon lui il le peut. Bref il était de retour du manoir pour reprendre les cours, continuer à aller au lycée et passer du temps avec ses amis et April et ce dont il a besoin mais il a également besoin de l’aide de Damon dans sa nouvelle vie, une vie qu’il a choisi en toute connaissance de cause. Alors qu’il ouvrait son casier April lui déposa un baiser dans le cou

April: Coucou
Connor: Salut
April: Ça va ?
Connor: Très bien et toi ?
April: Bien, dis t’étais où je t’ai cherché à midi
Connor: J’’étais à la cafétéria, j’ai été mangé ailleurs
April: Pourquoi ?
Connor: J’avais envie
April: Okay mais y’a un truc qui me turlupine
Connor: Quoi donc ?
April: Pourquoi tu es tout le temps fourrer avec Damon Salvatore ?
Connor: Qui t’as dit ça ?
April: C’est faux peut être ?
Connor: Non
April: Pourquoi tu traînes avec lui ?
Connor: Il est cool et on s’entend
April: Il est hyper flippant et ce n’est pas une bonne fréquentation tu sais
Connor: T’as peur de quoi au juste ? Qu’il m’embarque dans un truc pas net, t’as rien à craindre et puis je suis un grand garçon


Connor dans ses pensées : Si seulement elle savait ce que Damon a fait pour moi elle ne dirait peut être pas la même chose


April: Je comprends que tu trouves Damon Salvatore sympa
Connor: Je te demande pas de comprendre et puis ce n’est pas avec lui que tu sors mais avec moi si j’ai bonne mémoire

Connor esquissa un sourire amusé, il fallait à tout prix qu’il change de conversation car April devait à tout prix ignorer la vérité, autrement dit qu’il est un vampire et que c’est Damon qui là transformé. Si il prend à ce point sa défense c’est parce qu’en acceptant sa requête de faire de lui un vampire il lui a sauvé la vie, sauver d’un cancer qui l’aurait tué en moins d’une année avec un peu de chance. Afin de ne pas attirer l’attention Damon avait hypnotisé le médecin de Connor et avait bruler tous les documents qui parlait du cancer du jeune adolescent puisque maintenant il n’existe plus, tout ça c’est derrière lui et le médecin ne se souvient donc pas d’avoir diagnostiqué un cancer au stade terminal chez le fils du shérif Swan. Connor referma son casier et il prit la main d’April dans la sienne puis les deux adolescents se rendirent dans leur salle de cours en amoureux


Forks/Maison des Swan

A la maison il n’y avait personne, ni Charlie ni Connor mais pour le jeune adolescent ce n’est pas étonnant. Il part toujours en vadrouille et la plupart de temps c’est avec Damon mais au moins avec le vampire il ne risque pas grand-chose si ce n’est devenir plus fort qu’il ne l’est déjà. Dès son retour à la maison à la maison Bella interrogea son répondeur pour y découvrir le message de sa mère comme le lui avait indiqué Alice durant le déjeuner à la cafétéria. Renée lui expliquait que Phil s’était brisé le fémur en heurtant un joueur de plein fouet et ne pouvait donc pouvant plus se déplacer, il dépendait entièrement d’elle et elle ne pouvait pas le laisser seul. A la fin du message, Bella marmonna quelques mots

Bella: Une de moins
Edward: Comment ça ?

Edward était surpris par la réponse de Bella, cette phrase correspondait-elle à sa réaction de soulagement de tout à l’heure. A quoi songeait-elle ? Comment pouvait-elle être soulagée que son beau-père soit blessé et que sa mère soit obligé de rester avec lui car il a besoin d’elle et ne peut donc pas venir à la fête d’Alice. Pour Edward c’était totalement incompréhensible mais Bella avait constamment le don de le surprendre

Bella: Une personne dont je n’ai plus à craindre qu’elle sera tuée cette semaine.

Edward en levant les yeux au ciel: …..
Bella: Pourquoi Alice et toi ne prenez-vous pas cela plus au sérieux ?
Edward en souriant: Parce que nous avons confiance en nous ! répondis-je en souriant.
Bella: Quel argument convaincant !

Bella composa le numéro de portable de sa mère sur son portable et s’en suivit une longue conversation avec cette dernière. Disons plutôt que Bella dût subir le long monologue de Renée qui s’enquit tout de même des douzaines de fois de l’humeur de sa fille. Elle voulait s’assurer que Bella ne lui en voulait pas trop pour son désistement. Quant à Edward il patientait calmement aux côtés de ma bien-aimée, il jouait avec ses cheveux tout en la contemplant, elle était si belle que jamais il ne pourra se lasser de l’admirer, jamais. Edward avait très envie de l’embrasser, de la prendre dans ses bras. Plus il passait du temps près d’elle, plus il sentait l’intense attraction entre eux. C’était comme si son corps appelait le sien tel deux aimants attiré par l’attraction terrestre, dès qu’elle eut raccroché elle se hissa sur la pointe des pieds pour l’embrasser. Edward l’enlaça tandis que Bella nouait ses mains autour de sa nuque, Bella voulait désormais plus mais Edward la repoussa donc doucement, à contre cœur. Elle fit la moue, mécontente

Edward: Stop Bella avant que ça dérape
Bella: Je n’aurais rien contre
Edward: Moi si, tu me supposes capable d’un contrôle de moi absolu, mais ce n’est pas vrai
Bella en soupirant: Dommage !
Edward: Demain, après le lycée, j’irai chasser avec Carlisle, Esmé et Rosalie. Nous ne serons absents que quelques heures et nous ne nous éloignerons pas. Alice, Jasper et Emmett assureront ta protection
Bella: Je ne suis pas un bébé qu’il faut garder
Edward: Ce n’est que temporaire.
Bella: Tu sais je ne suis pas allée à La Push depuis la soirée feu de camp …

Oui à ce propos les Cullen doivent parler au Quilleutes d’une potentielle alliance et que d’autres vampires vivent à Forks, y compris Connor. Et peut-être qu’ils accepteront de faire équipe… s’allier au Cullen était une chose mais à d’autres vampire c’est une autre chose surtout qu’ils ne sont pas végétariens sauf Stefan. Cette visite inattendue à la réserve n’était pas une si mauvaise idée finalement

Bella: Là-bas, je ne risquerai rien
Edward: C’est pas faux
Bella: …..
Edward: Tu sais si les nouveau nés sont si puissant c’est parce que leur sang imprègne encore leur tissu, leur corps l’épuise lentement et donc il faut quelques années pour qu’il disparaisse
Bella: Et Connor ?
Edward: Je ne sais pas, son espèce est différente de la nôtre donc je ne sais pas, faudra lui demander
Bella: Et moi je serais forte ?
Edward: Plus que moi !
Bella: Plus qu’Emmett ?
Edward: Oui
Bella: Quand je serais un vampire je le défierais à un bras de faire, ça lui servira de leçon

Après avoir ri un petit moment Edward aida Bella à finir ses dernières révisions afin qu’elle soit fin prête le lendemain pour les épreuves de maths et d’histoire. Elle appela ensuite le cabot pour lui proposer une visite le lendemain après-midi. Il hurlait tellement dans le combiné qu’Edward n’avait pas de mal à deviner sa réaction. Bella aussi semblait satisfait et il était heureux que certaines choses puissent encore la faire sourire en cette période difficile. Après avoir raccroché elle s’exclama

Bella: Tu peux partir tranquille, je serai en lieu sûr sur la réserve. J’irai chez Jacob dès la fin de mes examens comme cela tu n’auras pas à te soucier de moi et en plus j’ai Connor le reste du temps…
Edward: Je dois aller chasser car j’y suis obligé et je préférerais mille fois rester à tes côtés
Bella: Je sais mais il faut que toi et les autres vous preniez des forces

Bella avait beau vouloir garder Edward auprès d’elle le plus longtemps possible il fallait qu’il prenne des forces, c’est bien beau l’amour mais dans la situation actuelle ils ne peuvent pas vivre d’amour et d’eau fraîche avec Victoria qui rode dans l’éparage. Ils avaient tous besoin de prendre des forces et c’est pourquoi Edward doit partir chasser avec sa famille même si il préférait de loin rester avec sa bien-aimée mais il sera vite de retour et puis ils ont toute l’éternité devant eux pour être ensemble enfin quand Bella sera transformé ce qui ne sera faisable que si elle accepte de l’épouser avant, c’est la condition non négociable d’Edward

_________________




Connor was born to fight evil forces, he was born of the union of two vampire and his destiny is to become a champion, the savior of mankind but also a glimmer of hope for the new generation



Dernière édition par Mel23 le Jeu 21 Juin - 5:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oth-rpg.pro-forums.fr
Mel23
Admin
avatar

Messages : 1251
Date d'inscription : 25/07/2010

MessageSujet: Re: New Life [Epilogue]   Jeu 21 Juin - 5:42

CHAPITRE 24. [Partie 2]




Carlisle, Charlie, Jacob,
Emmett & Rosalie

Forks/Maison des Swan

Le Lendemain, en début d’après-midi, Edward conduit Bella sur la réserve Quilleutes enfin à la frontière de la réserve car il n’a pas le droit de franchir la frontière au risque de briser le pacte fait entre le grand-père de Jacob et Carlisle il y a longtemps. Il était plutôt soulagé de la savoir là-bas pendant son absence même si il savait que ses deux frères étaient tout aussi capables de veiller sur elle que lui. Bella se sentirait moins seule en compagnie du cabot qu’avec Jasper et Emmett bien qu’elle aime beaucoup les deux vampires, surtout Emmett qui la fait souvent rire. Edward avait donc pu aller chasser en toute tranquillité jusqu’au moment où Bella l’appela sur son portable le suppliant de venir la chercher, ce dernier planta immédiatement ce qu’il était en train de chasser pour remonter au volant de sa voiture et partir en direction de la réserve. Sur la route Edward se demandait ce qui avait bien pu se passer, il se remémora alors le coup de fil de Bella


Flashback/Une heure plus tôt

Edward était en train de chasser avec Carlisle quand tout à coup quelque chose au fond de la poche de son pantalon vibrait, personne mise à part Bella savait qu’il était partie chasser hors mit bien évidemment Jasper, Emmett et Alice qui étaient rester à Forks pour protéger Bella au cas où il y aurait un problème mais pour la journée elle était avec le cabot à la réserve et elle était plus que protéger là-bas avec tous les loups de la réserve ce qui rassurait Edward d’où la raison pour laquelle il était partie l’esprit tranquille

Carlisle: Un souci Edward ?
Edward: C’est Bella. Aller devant je vous rattrape
Carlisle: D’accord
Edward: Bella ? Tout va bien ?

Rien qu’au son de sa voix Edward sentait que quelque chose n’allait pas, il était déjà pas très à l’aise de la savoir auprès du cabot mais là bas elle était en sécurité et la sécurité de Bella est ce qui importe avant tout. Non pas qu’il doutait d’elle mais plutôt de lui … Pour ne pas trop lui faire part de son inquiétude, Edward se mit à la questionner sur ses épreuves du matin vu qu’ils en avaient pas parler quand il était venu la cherche ni même sur le chemin lorsqu’il là déposer à la frontière de la raison Quilleutes

Bella: Oui oui ça va
Edward: Comment se sont passé tes devoirs ?
Bella: L’histoire a été facile, j’ai des doutes concernant les maths. J’ai eu l’impression de m’en tirer, ça signifie sûrement que je me suis plantée
Edward: Je suis certain du contraire. Mais si ça t’inquiète vraiment, je peux soudoyer M.Warner pour qu’il te mette une bonne note
Bella: Non merci, ça ne sera pas nécessaire
Edward: Je plaisantais Bella quoique si tu me le demandais je le ferais
Bella: …….
Edward: Bella
Bella: Viens me chercher s’il te plaît
Edward: Qu’est-ce qui se passe ?
Bella: Je voudrais que Carlisle examine ma main, je crois qu’elle est cassée

Cassée … ce mot raisonnait affreusement en Edward … Que s’était-il passé ? Le cabot ne savait pas prendre soin de Bella. Il m’avait pourtant juré et il s’était même vanté qu’elle ne risquait rien avec lui. Edward sentais que Bella était en colère et énervait mais il ne savait pas pourquoi, de plus ça commençait à le contaminer lui aussi, cela dit il lui en fallait peut pour être en colère contre le cabot, son seul prénom suffisait à lui mettre les nefs à fleurs de peau

Edward: Comment est-ce arrivé ?
Bella: J’ai frappée Jacob

Avait-il je mal entendu où était-il en train d’halluciner ? Bella avait voulu s’en prendre à ce jeune colosse tout en sachant qu’il était nettement plus fort qu’elle. Qu’avait-il pu faire pour obliger Bella à réagir de manière si impulsive ? Car Edward connait bien sa bien-aimée pour savoir qu’il en faut beaucoup à cette dernière pour agir impulsivement où alors pour la mettre dans une colère noire, d’ailleurs à bien y réfléchir il ne là jamais vu dans une colère noire mais y’a une première fois à tout

Edward: Bien. Navré que tu te sois fait mal, je regrette juste de ne pas l’avoir fait moi même
Bella: Non, je ne voudrais pas que tu t’attires des ennuis avec Jacob et les autres, je ne veux pas que le traité soit rompu même si il le sera d’une certaine manière quand tu me transformeras
Edward en essayant de garder son calme: Quelque chose me dit que tu ne m’as pas appelé que pour ça
Bella: Il m’a embrassée …

Suite aux dernières paroles de Bella Edward était comme figé, il était incapable de répondre et de bouger, en plus maintenant il était en train de se représenter ce cabot de malheur obligeant Bella à l’embrasser. Edward avait déjà du mal à garder son sang-froid face à ce cabot mais maintenant là il était furieux voir presque enragé. Un bruit se fit entendre, Edward énervé et en colère venait de démolir un arbre par un seul coup de poing, il imaginait que c’était la tête de Jacob. C’était pour compenser sa frustration de ne pouvoir liquider ce sale cabot sur le champ. Edward fit alors demi-tour et ce dirigea vers sa voiture plantant Esmée et Carlisle pour rentrer à Forks et être auprès de Bella. Quelques secondes plus tard on entendit les pneus de la voiture du jeune Cullen grincer, il démarra en trombe et accéléra de plus en plus pour arriver plus vite auprès d’elle.

Fin du Flashback


De retour dans le présent, Edward était toujours au téléphone avec Bella et il était dans sa voiture appuyant d’avantage sur la pédale de l’accélérateur doublant chaque véhicule qu’il croisait, la limite de vitesse il s’en fichait royalement là. Edward espérait qu’il était encore là car il n’avait qu’une envie, lui faire passer l’envie de recommencer ! Le jeune adolescent avait beau se concentrer sur la route depuis une bonne heure il n’arrivait pas à penser à autres choses qu’aux lèvres du cabot sur celle de Bella et rien que ça le mettait de plus en plus en colère. Finalement après un moment Edward reprit la parole

Edward: Le clébard est encore dans les parages
Bella: Oui
Edward avant de raccrocher brutalement: Je suis au coin de la rue

Edward arriva en trombe devant chez Bella, il s’arrêta devant chez elle en faisant crisser les pneus de sa Volvo et il sortit rapidement du véhicule pour ensuite aller frapper aussitôt à sa porte qui s’ouvrit sans qu’il n’est besoin de frapper. Bella apparut la main entourée d’un torchon rempli de glace, son père était derrière elle ainsi que Connor mais le jeune Swan avait entendu la Volvo du copain de sa sœur arriver des mètres plus loin. Edward demanda à Bella de lui montrer sa main, il la prit dans la sienne avec toute la tendresse dont il était capable et il l’examina délicatement pour constater qu’elle semblait effectivement cassée

Edward: J’ai l’impression que c’est cassé, en effet. Tu n’as pas dû ménager ta force
Bella: J’y suis allée de bon cœur !
Connor: Tu t’es pris pour Hulk c’est pour ça
Bella: Ca n’a pas suffi visiblement

Bella avait bien de la rancœur contre Jacob et Edward allait devoir se charger de lui remettre les idées en place, le vampire ne supportait pas de voir Bella souffrir et encore moins parce qu’il s’était cru subitement dans son bon droit, tout cela parce que soit disant il l’aimait. Edward approcha son visage et il embrassa délicatement la paume de la main de sa bien-aimée comme si elle était la chose la plus fragile du monde, depuis qu’ils se connaissent Edward a toujours été le plus délicat et le plus tendre possible par crainte de la blesser et il ne c’était écouler même pas vingt-quatre heure pour que Jacob Black là blesse

Edward: Je m’en occupe
Connor: Edward euh

Edward n’écouta déjà plus Connor qui tentait de l’en dissuader pour éviter une quelconque confrontation entre son ami le loup et le petit copain de sa sœur mais Edward ignorait les paroles du jeune vampire, il appela donc le cabot qui était vautré dans le canapé de Charlie comme si il était chez lui. Il se dirigea vers Edward sûr de lui et nullement intimidé sans même avoir capté que Connor n’était plus humain mais un vampire depuis quelques jours ce qui arrangeait bien le jeune Swan. Charlie, lui était nettement moins à l’aise et se sentit obligé d’intervenir:

Charlie en accusant presque Edward: Allons, allons les garçons pas de bagarre !

Edward dans ses pensées: Une fois encore Charlie prends parti pour ce cabot

Charlie: C’est compris ? S’il faut de l’officiel, je remets mon badge
Edward plus que tendu: Ce ne sera pas nécessaire
Bella: Papa ? Tu n’aurais pas une batte de Base-ball dans ta chambre, par hasard ? J’en ai besoin. Rien que pour un instant
Connor en souriant: Elle en serait capable, j’adorerais voir ça
Jacob: De quel côté es-tu Connor ?
Connor en fixant Jacob: Certainement pas du tiens, désolé Jake mais Bella a un copain et t’aurait pas dû l’embrasser point
Charlie sévèrement: Bella, Connor ça suffit
Edward: Allons consulter Carlisle avant que je ne perde mon sang-froid

Edward prit Bella par l’épaule pour l’emmener jusqu’à sa voiture et elle le suivit sans résistance bien au contraire, sans même se retourner mais le cabot avait décidé de les suivre cependant Connor et Charlie lui déconseillèrent de les rejoindre mais Jacob n’en n’avait rien à faire, il leur claqua même la porte au nez pour les faire taire tous les deux. Edward lui il préféra l’ignorer et continua son chemin jusqu’à sa Volvo en compagnie de Bella, il l’aida à s’installer et seulement une fois la portière refermée, il se tourna vers le clébard pour l’affronter. Bella se pencha par la fenêtre, anxieuse à l’idée qu’ils puissent en venir aux mains

Edward en masquant sa colère: Je ne vais pas te tuer. Je ne tiens pas à bouleverser Bella
Bella: Je t’en prie ! Ne te gêne pas pour moi
Edward: Tu le regretterais demain matin

Il avait dit ça à Bella en lui souriant et en lui effleurant la joue, au contact de la main glacée de son petit ami sur sa peau brulante Bella frissonna, ce frisson n’avait rien de désagréable bien au contraire. C’était tout simplement merveilleux et doux. Edward délaissa le doux et merveilleux visage de sa bien-aimée pour fixer le cabot

Edward en fixant le cabot nommé Jacob: Mais toi si tu la ramènes une nouvelle fois avec une blessure et je me fiche d’en connaître la raison, qu’elle ait trébuché ou qu’un météore lui soit tombé sur la tête, bref si elle ne revient pas en parfait état, tu te retrouveras à courir sur trois pattes. Pigé, espèce de sale cabot ?

Jacob leva les yeux au ciel guère impressionné par le petit numéro de son ennemi juré, il semblait même amusé par le petit discours menaçant d’Edward. En fait il voulait juste se battre mais le jeune Cullen ne lui donnera pas cette satisfaction, non pas question de lui faire ce plaisir pour qu’ensuite il ne lui cause d’avantage de problèmes

Bella en hurlant: Ne t’inquiète pas, il est hors de question que je retourne là-bas
Edward: Et si tu l’embrasses encore je te jure que je te brise la nuque
Jacob: Imagine un peu qu’elle en ait envie

Il cherchait le moyen de me faire perdre le contrôle, surtout que Charlie ne perdait rien de leur conversation, le cabot voulait sans doute le prendre comme témoin si jamais lui et Jacob en venaient aux mains et puis il avait une préférence pour le Quilleutes par rapport à Edward surtout à cause de ce qu’Edward avait fait subir à Bella quand il là quittés il y a quelques mois. Le jeune Cullen reprit la parole

Edward: Si c’est ce qu’elle veut, je ne m’y opposerais pas seulement, attends qu’elle te l’ait demandé au lieu de prendre tes désirs pour des réalités
Bella: Ça c’est sur
Jacob: Bon, si tu as fini ta leçon de morale, occupe-toi donc de la faire soigner
Edward: Une dernière chose, sache que je me battrai moi aussi. Je ne considère rien comme acquis, et je lutterai avec plus de vigueur que toi

Edward faisais référence à ce que le cabot avait dit à Bella sur le fait qu’elle avait le choix entre lui le loup et lui le vampire, c’était ce qu’il avait lu dans ses pensées lorsqu’il avait déposé Bella à la frontière de la réserve ce matin. Il s’était ainsi officiellement posé comme un rival mais Edward luttera jusqu’à la fin pour Bella car il l’aime plus que tout dans ce monde, plus que sa propre existence

Jacob en souriant: Tant mieux. Ce n’est jamais drôle, quand l’adversaire déclare forfait
Edward en colère: Elle est avec moi comprit et je n’ai pas dit que je me battrai au sens stricte du terme, je ne serais pas celui qui enfreindra le traité
Jacob: Moi non plus

Pourtant malgré tout Jacob savait qu’à la seconde même où Edward transformera Bella en vampire il brisera automatiquement le traité car si l’un des Cullen verse ne serait-ce qu’une goutte de sang humain le traité est rompu ce qui arrivera si Bella devient un vampire. Edward retourna à sa voiture et il monta à l’intérieur à vitesse vampirique, il démarra en trombe laissant le cabot les observer s’en aller sous la brume légère. A peine partie sur la route en direction de la villa Edward s’inquiéta immédiatement de la main de sa petite amie mais Bella le rassura en lui disant qu’elle avait connu pire. Effectivement elle avait survécu à une fracture de la jambe, à la morsure de James et à un nombre incalculable d’accidents qui n’en n’étaient pas vraiment. Avec la disparition du cabot la colère s’était doucement estompée surtout grâce à la présence de Bella qui avait le don de l’apaiser, Jacob l’avait poussé dans une rage folle. L’idée qu’il ait pu poser ses lèvres sur celles si délicates de Bella le rendait complètement dingue.

Edward avait déjà du mal à supporter qu’il puisse la toucher ou la prendre dans ses bras alors l’idée qu’il l’ait embrassé était tout simplement impossible pour lui à digérer d’où sa colère et ces mots empreints d’une telle possessivité qui lui ressemblaient si peu. Il fallait qu’il soit complètement aveuglé par sa jalousie pour oser dire que Bella lui appartenait même si il n’a pas employé ses mots là mais il n’en pensait pas moins car ce n’était nullement le cas et c’était sans doute pour cette raison qu’il réagissait si mal. Edward ne c’était jamais montrer comme un petit copain jaloux et il n’en n’a jamais eu besoin car il a une entière confiance en Bella mais pas en ce cabot de malheur, l’envie d’Edward de voir Bella de devenir sa femme était de plus en plus forte, bien plus que jamais


Forks/Le Grill


Zoey qui avait dû se coltiner la présence de Damon toute la journée d’hier sans avoir une seconde de répit avait besoin de se détendre, de décompresser parce qu’aussi énervant qu’il puisse être et à qu’elle point elle peut le détester elle était attirée par lui et elle ne voulait pas risquer de craquer et de faire quelque chose qu’elle finira par regretter aussitôt. La jeune femme arriva au Grill avec son sac à main sur l’épaule, elle pensait enfin avoir la paix mais le destin a le don de vous jouer des sales tours au moment où vous vous y attendez le moins. Zozy s’installa au bar et elle commanda une bière, oui elle avait vraiment besoin d’un verre quand tout à coup une voix masculine qu’elle connaissait que trop bien

Damon: Zoey
Zoey: Oh c’est toi
Damon: Tu prends un verre avec moi ?
Zoey en levant les yeux au ciel: Plutôt mourir de soif mais merci
Damon: T’es bien venu ici pour boire un verre
Zoey en se levant: Oui mais seule, t’avoir chez moi tout une journée m’a largement suffit pour toute une éternité
Damon en lui attrapant le bras: Zoey
Zoey: T’es sérieux là ? T’a rien de mieux à faire qu’à me pourrir l’existante
Damon: Qui a dit que c’était mon but
Zoey: Les mecs comme toi ont toujours un but
Damon: Tu oublies que je ne suis pas comme tous les hommes
Zoey: T’es pire que ce que j’ai déjà connu alors toi et ta cuisine haute gamme vous pouvez aller au diable et m’oublier
Damon: Qu’est-ce que t’as à perdre à boire un verre avec moi ?
Zoey: …….
Damon: Chiche
Zoey en fixant Damon dans les yeux: …..
Damon: …..
Zoey en se rasseyant: Bien
Damon en souriant: ……
Zoey: De quoi tu veux parler ?
Damon: De toi
Zoey: Moi ?
Damon: Oui. De tes rêves, tes espoirs, de ce que t’attends de la vie
Zoey: T’es sur que t’as pas forcé un peu trop sur la bouteille qui trône à côté de ton verre
Damon: Non, je suis parfaitement sobre …… enfin pour l’instant
Zoey: T’arriveras pas à me séduire, j’espère que tu le sais
Damon: C’est ce qui me plait chez toi
Zoey: Ce qui te plais c’est quand une femme t’envoie balader, t’es vraiment tordu
Damon: Non je dirais plutôt que j’aime les défis, plus tu me résistes plus je m’accroche
Zoey: Tu ne tournes vraiment pas rond toi

Bizarrement Zoey ne passait pas une soirée si horrible que ça cela dit elle éprouvait une haine immense pour Damon, il lui tappait sur les nerfs dès qu’il posait les yeux sur elle où qu’il osait lui adresser la parole, c’était plus fort qu’elle cependant d’un autre côté elle est attiré par lui et elle ne peut s’empêcher de constater qu’il est terriblement séduisant et ses yeux oh mon dieu. Finalement Zoey et Damon passèrent la soirée ensemble s’en vraiment savoir où ça les mènera


Forks/Villa des Cullen


Arriver devant la villa Edward ralentissa et il se gara devant le garage, il fesait nuit et Bella n’avait même pas eu le temps de manger quelque chose, tant pis elle se fera un sandwich en rentrant à la maison toute à l’heure. Bella avait fait les courses il y a quelque jours car c’est vraiment le truc de Charlie de faire les magasins et puis comme c’est Bella qui cuisine habituellement elle sait ce qu’il faut prendre où pas. Alors que Bella et Edward sortèrent de la Volvo du jeune homme Rosalie et Emmett étaient retourné à l’intérieur de la villa, Bella et Edward ne tardèrent pas à faire aussi leur apparition à l’intérieur de la villa. Emmett remarqua aussitôt la main anormalement recroquevillée de Bella

Emmett en se moquant: Tu t’es encore cassé la figure, Bella ?
Bella: Non ! J’ai donné une droite à un loup-garou

Emmet se mit alors à rire à l’idée que Bella ait tenté de s’attaquer à un loup-garou, évidemment c’était perdu d’avance mais malgré tout, elle n’avait pas pu se retenir de lui flanquer un coup de poing. Il n’avait qu’à pas l’embrasser alors qu’elle est avec Edward et que c’est lui qu’elle aime, elle pensait passer une après-midi sympa avec son meilleur ami mais la journée ne s’est clôturer sur une bonne chose, résultat Bella c’est cassé la main en voulant lui mettre une droite dans la tronche. Ça avait été comme frapper dans un mur de brique. Edward et Bella allèrent vers Carlisle et Esmée

Carlisle en examinant la main de Bella: Tu as la main cassé
Bella: Oui c’est ce qu’il me semblait
Carlisle: Comment est-ce arrivé ?
Bella: J’ai frappé un loup et ça s’est retournée contre moi
Emmett: Tu vas être un nouveau née impressionnant
Bellaen souriant: Assez impressionnante pour te battre

Emmett ne voyait pas le mal à ce que Bella devienne comme eux, un vampire contrairement à Rosalie qui suite aux paroles de Bella sortie de la villa et claqua la porte pour aller sur le perron. Bella ne comprenait pas la réaction de Rosalie, quand à cette dernière elle si elle était si froide et dure avec Bella c’est parce qu’elle l’enviait d’être humaine. D’avoir la possibilité d’avoir des perspectives d’avenir alors qu’elle est figé dans son corps sans avoir la possibilité d’évoluer, d’avoir des enfants, de vieillir. Bella ne voulait pas de cette vie, elle voulait être un vampire et c’est ça qui énervait Rosalie. Carlisle soigna la main de Bella en fesant attention à ne pas lui causer d’avantage de souffrance, elle écoutait attentivement Carlisle comme toujours et Edward qui là regardait avec amour et tendresse

Emmett: Laisses couler Bella, elle va se calmer

Sans doute oui peut être mais Bella ne comprenait pas l’attitude de Rosalie même si elle sait qu’elle aimerait qu’elle ne devienne pas comme eux, elle avait bien exprimer son avis lorsque Bella avait demandé aux Cullen de voter oui ou non en votant non car elle aurait aimé que quelqu’un vote non pour elle parce que Bella avait le choix. Bella tourna la tête et regarda Rosalie sortir, elle sortit de la villa et alla rejoindre la sœur d’Edward dehors sur le perron. Celle qui dans la famille Cullen appréciait le moins Bella du moins c’est ce qu’elle laissait paraître car chez les Denali elle avait pris sa défense face à Tanya qui voulait attraper Edward dans ses filets si on peut dire

Bella: Je peux te parler cinq minutes
Rosalie: Si tu veux
Bella: Pourquoi as-tu réagis ainsi ?
Rosalie: J’ai mes raisons
Bella: Pourquoi est-ce que tu me déteste Rosalie ?
Rosalie: Je ne te déteste pas Bella, je t’envie
Bella étonnée: Pardon
Rosalie: Je vais t’expliquer pourquoi je suis contre que tu deviennes un vampire, pourquoi moi je choisirais de rester humaine
Bella: …..
Rosalie: Est-ce qu’Edward t’a raconté comment je suis devenue un vampire ?
Bella: Non mais il a mentionné qu’il t’était arrivé plus ou moins la même chose que moi à Port Angeles et que contrairement à moi personne n’avait empêché la morsure de se propager
Rosalie: Il t’a seulement dit ça ?
Bella: Oui, pourquoi y’a autre chose ?
Rosalie: Oui

Rosalie esquissa un sourire dure et amère sans pour autant rien perdre de sa beauté, elle trouvait qu’Edward enjolivait drôlement les choses vu ce qu’il a dit à Bella concernant sa transformation car il y a bien plus que ce qu’il a bien voulu dire à la jeune humaine. Il y a beaucoup à dire sur ce qui a mener Rose à devenir un vampire, beaucoup plus que ce qu’il a dit à Bella. Le regard de la vampire blonde se posa sur l’horizon

Rosalie: Edward enjolive beaucoup trop les choses. L’histoire ne se termine pas bien mais c’est plus ou moins le cas pour nous autres vampires
Bella: …..
Rosalie: Quand j’étais humaine je vivais dans un monde différent du tiens Bella. Dans les années 1933 tout étais plus simple, j’avais dix-huit ans et je menais une existence qu’on peut qualifier de presque parfaite. Mes parents appartenaient à la classe moyenne, mon père était banquier, ma mère s’occupait de notre foyer et à l’époque je prenais tout pour acquis. J’étais heureuse, je savais ce que j’attendais de la vie, je rêvais d’un grand mariage fleuri. C’était une autre époque, j’avais ton âge mais je désirais déjà me me marié et fonder une famille

Bella avait du mal à imaginer l’univers de Rosalie, son histoire ressemblait à un conte de fée qu’une mère raconte à sa fille le soir avant que cette dernière de sombre dans les bras de morphée. La jeune Swan se rendait également compte que le monde dans lequel vivait Rosalie du temps où elle était humaine était assez proche de celui d’Edward quand il était humain bien que ce dernier ne lui en avait pas vraiment parlé de comment il vivait quand il était encore humain, avant qu’il ne croise la route du docteur Carlisle Cullen. Rosalie poussa un soupire et elle continua son récit

Rosalie: Nous avions notre famille royale à Rochester, les King. Rosalie King amusant non ? Mes parents m'encouragèrent à rencontrer Royce King Jr, le fils du banquier de la ville et un homme très puissant. Je suis tombé sous son charme et il me demanda en mariage quelques temps plus tard, bien évidemment comme j’étais amoureuse j’ai accepté sur le champ, l’image d’un couple était pour moi beau, riche et puissant mais je me trompais. Notre mariage était prévue dans une semaine et Royce fêtait son enterrement de vie de garçon ce soir-là, je me souviens de chaque détail de cette fameuse nuit. Royce était sou tout comme ses amis et moi je rentrais à la maison, cette nuit-là lui et ses amis m’ont violentée, violée et laisser pour morte. Attiré par l’odeur du sang Carlisle m’a trouvé et il m’a transformé pour me sauver la vie
Bella : …..
Rosalie : Tu sais je n’ai jamais gouté au sang humain mais j’ai tué cinq hommes en prenant pas une goutte de leur sang car je savais que je ne pourrais pas y résister or je refusais qu’une goutte de leur sang soit dans mon organisme. Je les ai tué un par un mais j’ai gardé Royce pour la fin, je voulais qu’il sache ce qu’il attendait et qu’il soit mort de peur. Quand je l’ai attrapé il se terrait au fond de la pièce espérant que je ne le trouve pas mais je l’ai trouvé et tué, quand il m’a vu il a hurlé de terreur
Bella: ……
Rosalie: Désolée. Je t’effraye encore plus maintenant, n’est-ce pas ?
Bella: Ça va, j’ai affronté la mort je ne sais combien de fois depuis que je suis arrivée à Forks alors t’en fais pas pour moi, j’ai les nefs solide
Rosalie: Je suis étonnée qu’Edward ne t’en ai pas parlé
Bella: Il n’aime pas parlé des autres en leur absence, il a l’impression de les trahir
Rosalie: C’est quelqu’un de bien
Bella: Oui en effet
Rosalie: Toi aussi t’es quelqu’un de bien
Bella: Donc ça t’ennuies pas qu’on soit ensemble lui et moi ?
Rosalie: Non pas du tout
Bella: Pourtant tu continues à me détester, expliques moi pourquoi parce que j’avoue être paumé
Rosalie: C’est pourtant évident Bella. Tu as absolument tout et tout ce que moi je n’aurais jamais, tu as une vie entière devant toi or tu veux la jeter aux oubliettes pour une vie dans laquelle tu n’évolueras plus. Je donnerais tout pour avoir ce que tu as, toi tu as le choix que je n’ai pas eu et tu optes pour le mauvais choix
Bella: ……
Rosalie: Tu sais j’aime Emmett plus que tout mais j’aurais tout donné pour avoir des perspectives d’avenir, évoluer, avoir des enfants, vieillir aux côtés d’Emmett mais je ne peux pas contrairement à toi. Esmée a toujours voulu être mère et elle nous considère comme ses enfants mais c’est un substitue alors que toi tu pourrais savoir ça si tu choisissais de rester humaine
Bella: Tout ce dont j’ai envie c’est d’Edward
Rosalie: Tu auras envie d’autre chose quand tu deviendras un vampire, une chose bien plus enivrante qu’Edward
Bella: Le sang ?
Rosalie: Oui

Oui une fois après être devenu un vampire Bella aura envie et besoin de sang, cela dit son amour pour lui ne changera pas cependant pour l’instant la seule chose qui compte pour elle s’est Edward et ce sera toujours lui. Peu importe à quel point Edward lui est vital Rosalie avait raison sur un point, une fois qu’elle sera un vampire Bella aura envie et besoin de sang a un point qu’elle ne pourra se trouver en présence d’humains sans avoir envie de les vider de leur sang comme beaucoup de vampire dans les premières temps de leur transformation n’écoutant que leurs instincts prédateur. Bella retourna à l’intérieur avec Rosalie et une heure plus tard Edward ramena sa petite amie chez elle, une fois chez elle Bella se prépara quelque chose à manger sous le regard d’Edward et Connor


Forks/Manoir des Salvatore

Un glaçon, un verre et un peu de whisky, rien de mieux pour terminer une journée super, Stefan avait passé une bonne journée et cela se voyait sur son visage qui ne reflétait que le bonheur, oui depuis qu’il est avec Eléna Stefan est étonnement heureux bien qu’il n’en n’oublie la culpabilité pour tout ce qu’il a fait par le passé. Pour les gens qu’il a torturés où tué que ce soit avec Damon où bien en solitaire, si Stefan a décidé de rester à Forks c’est pour les beaux yeux de Bella et non pas pour ceux de son frère même si le vampire tient énormément à grand frère bien qu’il fait tout pour lui rendre la vie impossible cependant Damon l’aime à sa manière tordu mais il l’aime tout de même. Assit dans un des fauteuils du salon Stefan souriait, il pensait à sa journée avec Eléna mais le claquement de la porte d’entrée le ramena à la réalité, Damon était de retour

Damon: Hello Brother
Stefan: ……
Damon: Hey je te parle Stef
Stefan: Je t’ai entendu
Damon: Donc tu fais exprès de m’ignorer ?
Stefan: Oui mais tu n’es pas celui qui occupe mes pensées
Damon: Laisses moi deviner, elle est brune, c’est un vampire et son prénom rime avec Eléna
Stefan: …..
Damon: T’es vraiment trop prévisible petit frère
Stefan: Je sais pourquoi j’ai un air niais sur le visage mais toi pourquoi t’en a un
Damon: Si je te dis que j’ai rencontré une jolie fille qui a suscité mon intérêt
Stefan: Je t’en prie ne la tue pas, peu importe qui sait ne la tue pas
Damon: Pour qui tu me prends Stef ?
Stefan: Pour un vampire sadique qui tuent des innocents
Damon: A une époque tu étais pareil
Stefan: C’était dans une autre vie mais revenons en cette fille
Damon en souriant sarcastiquement: Cette fille est un bout en train
Stefan avec une pointe de sarcasme: Une de plus qui tombe sous le charme de Damon Salvatore
Damon: Le Stefan sarcastique me rappel de bon souvenir
Stefan: Là fermes
Damon: En fait Zoey c’est nom elle me résiste
Stefan: C’est bien la première fois qu’une fille te résiste
Damon: Plus elle me résiste et plus je m’accroche, je dois dire la première elle m’a jeter son verre à la figure
Stefan: Bien joué et ce qui m’étonne c’est que tu l’es pas tué où hypnotiser
Damon: C’est une hybride je ne peux pas
Stefan: Enfin une fille qui ne sois pas soumis à ton pouvoir. T’entends quoi par hybride ?
Damon: Mi vampire mi humaine
Stefan: Etrange moi qi pensait que les vampires ne pouvaient pas se reproduire
Damon en souriant: Ça n’empêche pas certain d’essayer, toi et Eléna vous devez savoir de quoi je parle
Stefan: …..
Damon: J’avais oublié que tu es tellement pure que tu y vas lentement
Stefan: Fermes là, ce ne sont pas tes affaires
Damon: Bref pour en revenir à Zoey elle a du caractère et du répondant, ça me plais mais elle persiste en clamant qu’elle me déteste
Stefan: C’est peut être le cas
Damon: Non je lui plais
Stefan: T’as à ce point-là confiance en toi ?
Damon en se servant un verre: Oui
Stefan: Donc en clair tu penses que tu plais à cette Zoey parce qu’elle te déteste
Damon: Oui
Stefan: Où t’es allé péché une idée pareil ?
Damon: Dans ses yeux Stef, je lui inspire de la haine mais je vois bien que je ne la laisse pas indifférente
Stefan: Donc ?
Damon: Tu sais que j’adore les challenges petit frère
Stefan: Ce qui veut dire que tu vas continuer à t’acharner
Damon: Bingo
Stefan en souriant: Ça promet, je la plains, je la plains vraiment
Damon: Ça t’amuse hein ?
Stefan: Oh oui Damon, une autre personne que moi qui te tiens tête évidement ça m’amuse

Damon prit une grande gorgée de whisky pur et il s'en resservait un avec un sourire amusé aux coins des lèvres, il était assis sur le canapé qui était à côté du fauteuil dans lequel Stefan était assis. Son petit frère était amusé de la situation car toutes les filles que Damon a pu rencontrer lui ont toujours résisté, soit il les charmait soit il les hypnotisait mais dans les deux cas Damon arrivait toujours à ses fins cependant là il ne peut pas hypnotiser Zoey parce qu’elle à moitié vampire. Donc non seulement il ne peut pas utiliser ses pouvoirs sur elle mais en plus elle lui résiste comme personne, Stefan avait hâte de savoir où plutôt de voir comment ça allait tourner entre ses deux-là.

_________________




Connor was born to fight evil forces, he was born of the union of two vampire and his destiny is to become a champion, the savior of mankind but also a glimmer of hope for the new generation

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oth-rpg.pro-forums.fr
Mel23
Admin
avatar

Messages : 1251
Date d'inscription : 25/07/2010

MessageSujet: Re: New Life [Epilogue]   Lun 25 Juin - 10:53

CHAPITRE 25.






Connor, Bella, Jacob,
Embry, Quil, Alice,
Edward, Jasper, Carlisle,
Emmett, Stefan, Damon,
Henry, Tyler, Caroline,
Rosalie, Aidan, Aaron,
Eléna, Ethan, Alaric,
Jérémy, Esmée, Jenna
& Dorian

Forks/Villa des Cullen


La fin d’une époque oui c’est à ça que ressemble la remise du diplômes chez les lycéens, c’est la fin de quatre année d’étude et si on additionne les dix années précédente ça fait quatorze ans, quatorze années d’études ça sonne comme une éternité d’un point de vu humain. Chez les Cullen il y avait une fête pour fêter la remise de diplôme organiser par Alice qui regroupaient presque tout le lycée et certainement chaperonner par Carlisle et Esmée qui était un peu à l’écart, c’est sans doute le faite que qu’ils aient les parents Cullen à cette petite fête qui a rassurer les parents de tout ce petit monde ce qui explique sans doute pourquoi il y a tant de monde. C’est clair que des parents responsables ne vont pas accepter pas accepter que leur petits chérubins tout fraichement diplômés se rendent à une fête sans surveillance. Comme toujours Alice avait fait les choses en grands mais si ça n’avait pas été le cas ça ne serait pas Alice, Bella était venu accompagner de son frère et elle cherchait Edward du regard

Connor: Incroyable, ils ne font pas les choses à moitié chez ta belle-famille Bella
Bella: Alice sera toujours Alice
Connor: A t’entendre c’est un truc banal
Bella: Pour Alice ça l’est
Connor: Toi et les Cullen c’est une grande histoire d’amour, mais non je suis bête le seul Cullen a qui tu penses jour et nuit et qui fait battre ton cœur à tout rompre c’est Edward
Bella: ……
Connor: Tu vois qu’est-ce que je disais, dès que t’entends son nom les battements de ton cœur s’accélèrent
Bella: Tu l’entends ?
Connor: Je suis plus humain Bella, j’entends des choses que je n’aurais jamais pu entendre si j’étais encore humain

Oui Bella avait tendance à l’oublier parce qu’elle ne voyait aucune différence chez son frère entre le Connor humain et le Connor vampire sauf que celui qu’il est maintenant est plus rapide, plus fort, plus agile et qu’il a besoin de sang pour survivre. Bella lança un regard à son jumeau avant de reporter son regard dans la foule à la recherche d’Edward mais tout à coup Bella vit Jacob, Embry et Quill. Qu’est-ce qu’il fichait là ? Leur carrure était imposante enfin surtout celle de Jake, leur regards vagabondaient comme si ils venaient d’entrer dans une crypte sombre

Bella: Tu m’excuse j’ai un loup garou a un incendié
Connor: ne Je t’en prie, ce n’est pas moi qui vais t’en empêcher
Bella: Je ne savais pas que t’avais un une dent contre eux
Connor: J’en ai pas mais Jake t’a cassé la main alors incendie le autant que tu veux

Oui Connor n’avait pas une dent particulière contre les loups bien que sa nouvelle nature de vampire l’obligeait à les détester mais il ne les détestait pas cependant il en veut Jake d’avoir cassé la main de sa sœur bien qu’il ne l’est pas fait volontaire, cela dit si eux ils savaient ce que le jeune Swan est désormais il n’est pas certain qu’ils soient aussi gentil et aussi compréhensif que Connor. La haine entre les vampires et les loups est ancestrale, depuis la nuit des temps qu’ils soient des lycanthropes où des modificateurs c’est pareil mais la différence entre ses deux races c’est que l’imprégnation ne touche pas les lycans et qu’eux ils subissent les effets que la pleine lune ont sur eux. Bref Bella délaissa son frère et elle alla à la rencontre de Jacob, Embry et Quill tandis que Connor vagabonda au milieu de tout ce monde, dommage que les Salvatore ne soient pas là car il aurait eu quelqu’un à qui parler

Bella en s’adressant à Jacob: Qu’est-ce que tu fou ici ?
Jacob: Tu m’as invité je te rappel
Bella: Ma droite était ma désinvitation, c’était trop subtile pour toi ?
Jacob: Je suis désolé pour ta main, je voudrais pouvoir te dire que c’était le loup en moi mais c’était juste…. moi
Embry: Bella fais lui un sourire et pardonnes lui
Bella: Et pourquoi je devrais faire ça Embry
Quill: Parce qu’il culpabilise, il s’en veut vraiment
Jacob: Je suis capable de parler tout seul les gars mais ils ont raison Bella, je suis vraiment désolé
Bella: ……
Jacob: Okay je sais que ton vampire adoré m’en veut et je ne peux pas lui en vouloir pour ça
Bella: Il n’est pas le seul, Connor aussi t’en veut mais heureusement pour toi vous êtes amis
Jacob: Nous deux aussi on est amis non ? Enfin j’espère qu’on l’est toujours
Bella: Oui on l’est, excuses acceptés
Jacob: Je t’ai apporté un cadeau
Bella: Pourquoi faire ?
Jacob en sortant un bracelet de sa poche: Prends le comme un cadeau de fin d’étude, je l’ai fait moi-même
Bella: C’est très jolie, merci Jake
Jacob: Le bracelet je l’ai acheté mais j’ai fabriqué le petit loup
Bella: Il te ressemble assez

Jacob esquissa un sourire amusé suite aux dernière paroles de son amie tandis que Bella posait son regard sur les anneaux argenté et la sculpture de loup en bois, la précision et le nombre de détail était impressionnant et c’est clair qu’on trouve pas ce genre de cadeau dans un vulgaire magasin du centre commercial ou encore sur le marché, ce loup miniature lui rappelait la forme animal de Jacob d’ailleurs elle venait de lui dire que le le petit loup en bois ressemblait assez à celui qui l’avait fabriqué autrement dit, Jacob Black

Bella: C’est splendide, merci encore
Jacob: Mon père m’a un peu aidé. Mon cadeau il te plaît au moins ?
Bella: Evidement sinon je te l’aurais dis
Jacob: Tout va bien ?
Bella: Oui tout va bien
Jacob: T’as jamais vraiment été doué pour mentir
Bella: Merci pour le cadeau, je l’adore
Jacob: Bella dis-moi ce qui se passe ?
Bella: Je te l’ai dit, tout va bien Jake
Jacob: Arrête de me raconter des salades, s’il se passe un truc tu dois me le dire

Oui il avait sans doute raison, les loups devait surement être mit au courant mais le hic c’est que Bella ignorait de quoi il en retournait exactement sauf qu’il y a plusieurs disparitions mystérieuse à Seattle et que selon Carlisle ça pourrait attirer l’attention des Volturis et qu’ils pourraient venir ici et si ils viennent qu’ils constatent qu’elle est toujours humaine ça risque de chauffer pour elle et les Cullen. De toute manière Bella devait en savoir plus mais pour ça elle devait d’abord mettre la main sur Alice et pour ça elle avait besoin d’Edward seulement lui elle ne le voit pas alors qu’il devrait être là

Bella: Il faut d’abord que je parle Alice, je pourrais t’en dire plus après si je la trouve bien sur

Oui elle ne pouvait pas dire à Jacob qu’ils y avaient plusieurs disparitions mystérieuse à Seattle et que ça inquiétait Carlisle, c’est probablement rien où alors probablement quelque chose mais quoi c’est encore un mystère cela dit l’inquiétude de Carlisle était plus que justifier car si ses disparitions continuent les Volturis pourraient s’en mêler et pourquoi pas venir ici. Bella tenta de chercher Alice du regard et finalement elle là trouva, elle alla à sa rencontre suivit de Jacob, Quil et Embry

Bella: Alice ?
Alice: La décision a été prise
Bella: Vous n’allez pas Seattle
Jacob: Pourquoi ils iraient là-bas ?
Bella: Parce qu’il y a des disparitions mystérieuses qui inquiète Carlisle
Alice: C’est eux qui viennent à nous
Bella: Qu’est-ce que tu as vu
Alice: L’un d’eux avait ton foulard mauve
Bella: Il faut qu’on parle de ça ailleurs, y’a trop de monde
Alice: Va chercher Edward Bella, je m’occupe de Jasper, Rosalie et Emmett
Bella: Je ne l’ai pas encore vu
Alice: Va voir dans sa chambre il y est surement, tu sais où c’est
Bella: Oui
Alice: Retrouve nous dans le bureau de Carlisle, ça aussi tu sais où c’est

Bella demanda à Jacob, Quil et Embry de l’attendre en bas de l’escalier car elle ne voulait pas qu’Edward se retrouve entourer de trois loups qui le fixent avec une haine sans borne et puis elle voulait également éviter de jouer les arbitres. Tandis qu’Alice partie dans la direction opposer chercher Jasper, Emmett et Rosalie Bella monta les escaliers qui menait à l’étage à la chambre d’Edward, elle trouva ce dernier en train de trifouiller dans son armoire à la recherche d’une chemise mais quand il entendit la porte grincer il prit la parole

Edward : Oui oui Alice je me dépêche, dis à Bella que j’arrive
Bella: Ce n’est pas Alice, c’est moi Edward
Edward en se retournant torse nu: Bella
Bella: Laisses tomber pour la chemise mais enfiles quand même quelque chose
Edward en enfilant un polo: Y’a un problème en bas
Bella: Alice a eu une vision, vous n’allez pas à Seatlle c’est eux qui viennent ici. Jacob, Quil et Embry nous attendent bas de l’escalier, on doit rejoindre Alice dans le bureau de Carlisle
Edward: Allons-y
Bella: Je t’avais dit que je là ne sentais pas cette fête, y’a toujours un truc qui cloche

Oui Bella l’a voyait mal cette fête mais elle avait abstraction de ses inquiétudes le temps d’une journée, elle et Edward sortèrent de la chambre de ce dernier et descendirent les escaliers main dans la main rejoignant ainsi Quil, Embry et Jacob qui attendait toujours, ils se lancèrent un échange de regard quasi glacial et ils allèrent tous les cinq dans le bureau de Carlisle où tout le reste du clan Cullen les attendaient

Tout semblait bien se dérouler à la fête enfin jusqu’à la vision d’Alice qui a écourter la petite fille dans laquelle les Quilleutes étaient invité du moins certains d’entre eux, Jacob, Quil et Embry. Un vampire passait un foulard qui contenait l’odeur de Bella à toute une armée de vampire, les Cullen pensaient se rendre à Seattle mais en fin de compte ils n’en n’auront pas besoins car c’est l’armée de vampire qui vient à Forks. L’alliance avec Les Quileutes prenait forme, le cabot avait accepté leur alliance avec eux et d’autres vampires sans arrière-pensée, juste pour protéger Bella. Son désir étant relié au leur, ils ont alors pu trouver un terrain d’entente

Jacob: Alors qu’est-ce qui se passe ?
Alice: J’ai vu un vampire qui passait l’odeur de Bella à une armée de vampire
Edward: On surveille beaucoup ce qui se passe à Seattle et depuis quelques temps il y a pas de disparition mystérieuse maintenant on comprend d’où toutes ces disparitions
Jasper: Protéger Bella de Victoria c’est une chose Edward mais une armée c’est une tout autre histoire Carlisle
Jacob: Une armée ? Quelle armée ?
Carlisle: De notre espèce
Jacob: Pourquoi ils en ont après Bella ?
Emmett: C’est justement ce qu’on aimerait savoir
Edward en regardant Alice: Je connais le vampire derrière tout ça c’est Riley Pierce
Embry: C’est qui ce Riley Pierce ?
Edward: Un garçon qui a disparu depuis un an, Charlie enquête sur sa disparition
Jasper: Carlisle aussi nombreux qu’on soit on ne pourra pas protéger tous les habitants d’une armée de vampires plus Victoria
Edward: Jacob est-ce que Sam serait favorable à une alliance avec nous ?
Jacob: On s’allie déjà pour protéger Bella de Victoria non ?
Emmett: Oui mais là fasse à une armée on y survivra pas
Quil: Je pense que Sam sera d’accord mais on doit savoir combien y’aura de vampire ?
Edward: En plus de nous ?
Embry: Ouais
Edward: Plusieurs
Bella: Connor y comprit
Jacob en colère: Quoi ? Vous osez le transformez ?
Carlisle: Non nous n’avons rien fait Jacob
Embry: Alors qui ?
Edward: D’autres vampires d’une espèce différente de la notre
Bella: Connor vous l’expliquera si le désire, c’est son histoire

Bella et Edward savaient pourquoi Connor était devenu un vampire et la raison pour laquelle il avait choisi d’en devenir un mais Bella estime que c’est à son frère de raconter son histoire s’il le souhaite car après tout c’est sa vie. Bella s’inquiétait de la collaboration avec les loups garous surtout que maintenant son frère jumeau se trouvait lui aussi dans la bataille, cette soudaine fraternité la perturbait car elle s’inquiétait pour tout le monde, pour les Cullen, pour les loups mais aussi pour son frère.


Seattle/Maison des Swan

Le retour du trajet à la maison fut long et silencieux, Edward se gara derrière la voiture de Connor qui était garer devant la maison. Le jeune très jeune vampire était dans sa chambre mais il ne dormait pas, il jouait à la console mais il entendit Bella et Edward avant même que ses derniers ne franchissent le seuil de la porte. Les deux tourtereaux entrèrent à l’intérieur et ils montèrent dans la chambre de Bella, la jeune adolescente n’avait pas sommeil d’ailleurs elle serait complètement incapble de dormir, avec tout ce qui se passe comment le pourrait-elle ? Non elle était bien trop stréssé et anxieuse pour arriver à fermer l’œil du moins pour l’instant.

Bella: Ca été sûrement la soirée la plus longue de l’histoire
Edward: C’est fini maintenant, acquiesçai-je en lui caressant le bras.
Bella en prenant la main d’Edward dans la sienne: Tu veux bien rester avec moi cette nuit ?
Edward: Tu es épuisée Bella, je doute que ce soit une bonne idée que je reste
Bella: Parce que tu crois que je vais être capable de dormir avec tout ce qui se passe ?
Edward: C’est une première. Je ne suis pas sûr que nous réussissions tous à … coopérer. Je ne tiens pas à ce que tu te retrouves au milieu de tout cela

Involontairement Edward avait rendue Bella encore plus nerveuse et il comprit que ce n’était pas pour elle qu’elle s’inquiétait une fois encore mais pour les autres, lui, sa famille, les loups, Connor. C’était tout Bella ça de s’inquiéter pour tout le monde alors que c’est pour elle qu’elle devrait s’inquiéter en priorité, de sa propre vie mais non les autres passent en priorité pour la jeune humaine. Edward et Bella se regardèrent dans les yeux l’un de l’autre

Bella: Je peux aller demandé à Jacob si tu veux

C’était certes une plaisanterie de mauvais gout mais Edward avait le sentiment qu’une nouvelle fois, le minuscule loup en bois sculpté dans le bracelet de Bella le narguait comme s’il riait d’être le plus fort. C’était ridicule il le savait mais ça ne le fesait pas rire du tout, un silence pesant s’installa eux, Bella et Edward dans les yeux l’un de l’autre mais la jeune adolescente esquissa un sourire

Bella: Je plaisantais Edward
Edward: Je ne trouve pas ça drôle tu sais en plus j’ai l’impression que ce bracelets à ton poignet me nargue
Bella: C’est juste un cadeau de diplômé c’est tout et il ne risque pas de te nargué

Edward essayait de ne pas trop se focaliser sur l’importante de l’entrevue qui les attendait avec les loups demain, rien n’était tout à fait sûr tant que leur chef Sam n’avait pas donné son accord. Cela dit ils vont devoir apprendre à collaborer et cela s’annonçait difficile, leur animosité est ancestrale. Mais heureusement les loups ne sont pas les seules alliés des Cullen mais également Connor et ses amis qui sont composer de vampires, d’un hybride moitié loup moitié vampire et d’un sorcier. Si on additionne tout ça plus les loups il y a de grandes changes qu’ils réussissent à exterminer cette armée plus Victoria cependant Edward est assez surpris que les Volturis n’est toujours pas vent de cette histoire de nouveau nés. Je devais donc me persuader que nous allions parvenir à nous entendre et à exterminer cette armée.

Bella s’éclipsa durant un bon quart d’heure dans la salle de bain, elle devait prendre une douche et se mettre en pyjama même si elle savait pertinemment qu’elle n’avait aucune chance de trouver le sommeil. Un bon quart d’heure plus tard Bella ressortit de la salle de fraîche comme une rose et dans un pyjama à manche courte, lorsqu’Edward là vit il ne put s’empêcher de sourire à la vue de sa petite amie. Finalement Bella avait réussi à convaincre son petit ami à la rejoindre dans son lit, elle se blotissa tout contre lui contre mon torse de pierre comprenant qu’elle avait besoin de réconfort afin d’atténuer l’angoisse qui la rongeait

Edward: Détends-toi, s’il te plaît, Bella
Bella: Je n’y arrive pas, je suis trop inquiète
Edward: Ça va marcher, j’ai un bon pressentiment

La fatigue mêlée à son angoisse faisait de Bella une bombe à retardement, il était préférable qu’Edward apaise Bella autant qu’il lui était possible de le faire avant qu’elle ne craque ce qui pouvait arriver à tout moment. Bien qu’elle soit littéralement une bombe à retardement sur le point d’exploser elle se sentait bien dans les bras d’Edward, elle ne pourrait se sentir bien nul par ailleurs que dans les bras de l’homme qu’elle aime plus que tout au monde

Edward : Ecoute-moi. La tâche va être facile. Les nouveau-nés seront complètement désarçonnés, ils ne sauront même pas que les loups garous existent et avec les amis de ton frère on sera bien plus nombreux
Bella sur un ton ironique: Une vraie promenade de santé à t’entendre
Edward: Inutile de t’inquiéter maintenant

C’était plus facile à dire qu’à faire pour la jeune adolescente, afin d’apaiser ses angoisses et son inquiétude Edward décida de lui fredonner un morceau qu’elle appéciait tout en espérant que cela l’aiderait à se détendre et pourquoi pas, à s’endormir. Elle était somnolente, plongée au plus profond de ses pensées, le regard vide mais à aucun moment, elle ne dormit. C’était prévisible avec tout ce qui se passe, non seulement sa vie était en danger mais de de ses proche également


Le lendemain……..


Le temps passe si vite et c’était malheureusement déjà l’heure pour Edward d’y aller, il se redressa doucement tout en demandant à Bella si elle était toujours aussi sûre de vouloir venir au lieu de se reposer. Son regard était sans équivoque, elle était déterminée à venir, cela ne servait à rien d’essayer de là dissuader de venir. La jeune adolescent eu à peine le temps de prendre une douche, de se changer et de prendre un petit encas avant qu’Edward ne la prenne dans ses bras et ne saute par la fenêtre de sa chambre. Connor avait déserter la maison et était aller directement chez les Salvatore où les autres le rejoindrais avant d’aller en territoire neutre rejoindre les Cullen ainsi que les Quilleutes enfin si Sam accepterait une nouvelle alliance pour protéger Bella et les habitants de Forks de l’armée de nouveau nées


Forks/La prairie


Le lieu où ils devaient tous se rencontrer était un endroit plein de symboles car il s’agissait de du lieu de prédilection des Cullen pour leurs sorties sportives familiales: la prairie qui accueillait leurs innombrables matchs de base-ball. Celle-là même où un an auparavant James, Laurent et Victoria avaient croisé leur route et considérablement désordonné la vie de Bella ainsi que la leur, la première fois où Bella c’était retrouver en danger. Nous tenions peut-être là, leur revanche sur le destin. Lorsqu’Edward et Bella arrivèrent la famille de ce dernier était déjà là, les Quilleutes n’étaient pas encore arrivé cela dit un groupe de plusieurs vampire accompagner de Connor arrivait. Le jeune Swan se trouvait à côtés de Damon Salvatore, celui qui lui avait sauvé la vie. Ils avaient tous prit des forces et ils étaient tous somnome de leur puissance sauf peut-être Stefan qui l’était moins à cause de son régime alimentaire mais il était sortie chasser plus tôt dans la matinée en dehors de la ville. Edward et Bella se retournèrent et il les vit, ils étaient dix au total

Edward: Salut Connor
Connor: Bonjour Edward
Bella: Je vois que t’as amené du monde
Connor: Laisses moi faire les présentations, voici les Cooper, Alaric, Jenna, Eléna et Jérémy, des vampires. A côté il y a Caroline une vampire et à côté d’elle s’est son petit ami Tyler Lockwood l’hybride moitié loup moitié vampire. Lui c’est Henry Davis, un sorcier très très puissant. Et pour le clou du spectacle je vous présente Stefan et Damon Salvatore, deux frères vampires dont Damon est celui qui nous a transformé Caroline et moi
Carlisle: On se connait déjà Stefan
Stefan: Exact
Emmett: Ca fessait longtemps qu’on t’avait pas revu
Damon en s’adressant à son frère: Alors comme ça tu t’es fait des nouveaux amis et tu m’as rien dis
Stefan: Gardes tes sarcasmes pour toi fréro
Damon ignorant les paroles de son cadet: Je suis Damon Salvatore le frère de cette andouille
Carlisle: Et moi Carlisle Cullen et voici ma famille, ma femme Esmée et nos enfants: Edward, Emmett, Alice, Rosalie et Jasper
Bella: Et moi je suis Bella, la sœur de Connor
Damon: La raison pour laquelle on est tous là, ton frère est très persuasif
Connor: Il me semble pas t’avoir supplié à genou quoique j’aurais pu le faire
Damon: Mais tu étais à deux doigt de le faire quand tu as voulu que je te transforme
Connor: Mais je n’ai pas eu besoin de le faire puisque tu l’as faits sans que j’ai eu à te supplier
Damon: J’étais dans un bon jour ce soir là
Stefan: Il a du cœur quand il veut
Damon: Bah tu vas voir à quel point j’ai du cœur mon cher frère quand je t’enverrais valdinguer contre un arbre
Stefan: Je t’en prie on sait tous que tu le feras pas, tu tiens trop à moi
Henry: Là il a pas tords
Damon: On t’a sonné merlin
Henry: Stefan a touché le point sensible
Damon: ….
Tyler: Connor nous a dit que des loups allaient venir
Bella: Oui des modificateurs
Tyler: Cool ce sera la première fois que j’en vois
Damon: Y’a une première fois à tout le chien
Tyler: Tu vas voir ce qu’il te dit le chien espèce de sale vampire
Damon: Compliment que je te retourne mon cher Tyler, tu es autant vampire que moi
Stefan en se mettant entre Tyler et Damon: Hey vous deux je croyais qu’on avait dit qu’on hissait le drapeau blanc
Tyler: C’est lui qu’à commencer
Caroline: Stefan a raison, mettez votre animosité de côté pour une fois

Damon et Tyler étaient constamment en train de se bouffer la gueule si on peut dire mais ils avaient promis de mettre leur animosité de côté pour le bien de leur mission et de l’alliance avec tout ce jolie petit monde afin d’être en mesure de protéger Bella. Connor avait mis tout le monde au parfum concernant l’armée de nouveaux nés qui était en route pour Forks, cette nouvelle donne ne changeait rien à la décision de tout le monde de protéger la sœur de Connor mais maintenant il y avait la population de Forks et le plus étonnant c’est que le grand méchant Damon semblait vouloir également protéger la vie des habitants de cette ville alors que d’habitude il ne se préoccupe que de sa petite vie à lui et de celle de son cadet. Est-ce que Damon serait-il en train de devenir un homme meilleur ? Stefan l’aurait-il influencé après tout ce temps passé à Forks ?

Edward: Tu sais ce que je pense ?

Cette question fit rire le jeune homme car ce n’était un secret pour personne dans son entourage et encore moins pour Bella qu’Edward ne pouvais pas lire ses pensées. Elle devait être très absorbée dans ses réflexions pour avoir oublié ce détail qui avait pourtant toute son importance et qui est assez frustrante pour le jeune Cullen de ne pouvoir lire les pensées de sa bien-aimée …

Edward: Non. A quoi penses-tu ?
Bella: Pour moi, tout est relié
Edward: Qu’est-ce que tu veux dire par relier
Bella: Tout ce qui s’est produit depuis notre retour de Volterra. Victoria est revenue dans les parages, les nouveau-nés à Seattle et l’intrus dans ma chambre. Je suis d’accord avec Jasper, les Volturi respectent leurs propres règles. D’ailleurs, si c’était eux les coupables, ils s’y prendraient mieux
Damon: Les Volturis, ça me rappelle des souvenirs
Carlisle: Vous les connaissez ?
Stefan: À une époque Aro voulait-nous recruter moi et Damon pour sa garde personnel
Damon: Oui on a suscité l’intérêt de ses messieurs aux longs manteaux noir
Emmett: Et ?
Damon: Et on les a envoyé se faire voir
Stefan: Par on il veut dire lui mais j’étais de son avis
Bella en s’adressant à Edward: Tu te souviens, l’an dernier, quand tu as pourchassé Victoria ?
Edward: Oui. Elle m’a semé.
Bella: D’après Alice, tu es allé à Chicago. C’est elle qui t’y a amené.
Edward: Oui
Damon en s’adressant à son frère: Hey Stef ça te rappelle rien Chicago ?
Stefan: C’est une autre vie pour moi
Damon: Je l’aimais bien moi le Stefan éventreur
Stefan: T’es pas prêt de le revoir Damon
Damon: Sinon où sont passé Koralie et Liam, je croyais que ta super amie vampire de plus de trois cents ans serait venu de prêter main forte
Stefan: Ils sont partie à Madrid
Damon: Qu’est-ce qu’ils sont allés foutre en Espagne ?
Stefan: Va savoir, une nouvelle lune de miel qui c’est
Bella en s’adressant à Edward: L’idée des nouveaux nés est surement son œuvre sauf qu’ils échappent à son contrôle
Alice: Impossible, je l’aurais vu si Victoria était derrière tout ça
Edward: Seul Aro a une notion exacte de la façon dont fonctionne l’esprit d’Alice !
Bella: Certes mais Laurent aurait très pu tout lui confié avant de revenir ici et d’être tué par les Quilleutes
Edward: Ce n’est pas Victoria qui est entrée chez toi, j’aurais sentis son odeur
Bella: Elle en a peut-être créé qu’un seul et que lui il a forgé tout une armée, celui que tu as vu, Riley Pierce

L’hypothèse de Bella n’était pas si insensé que ça, elle avait peut-être raison, Edward n’avait pas songé au faite que Victoria puisse être derrière toute cette histoire mais qu’elle agissait dans l’ombre afin de ne pas être démasquer par les visions d’Alice. Edward avait vu de quoi elle était capable et il savait à quel point elle était dangereuse, perverse et meurtrière. Elle avait déjà créé un nouveau-né par le passé et sa soif de vengeance était telle qu’elle ne pouvait pas renoncer, la vengeance d’une femme est à ne pas prendre à la légère surtout si c’est un vampire. Cette armée lui donnait de l’avantage non seulement en supériorité numérique mais aussi en puissance car les nouveaux nés sont plus fort qu’un vampire d’une centaine d’année voir un peu moins, elle pouvait ainsi achever les Cullen pour ensuite pouvoir tuer Bella. Elle est capable de mettre en place un plan aussi tordu et diabolique que ne l’étaient les Volturi. Edward ne savait plus trop quoi penser car ça pouvait être autant Aro que Victoria, cela dit il restait convaincu que le désir de les voir rejoindre ses rangs Alice et lui était plus fort que l’envie de Victoria, de les voir mourir Bella et moi cependant une vampire en mode vengeance est bien plus dangereuse

Edward: Oui, ça se tient. Bien que je continue de croire que les Volturi pourraient être derrière tout ça … Ta théorie a du bon, cependant. Elle correspond bien à la personnalité de Victoria. Depuis le début, elle a montré un redoutable instinct de préservation. Si ça se trouve, c’est un don, chez elle. En tout cas, ce complot, pour peu qu’elle reste cachée derrière son armée, ne la mettra pas en danger vis-à-vis de nous. Voire des Volturi. Elle espère que nous gagnerons, même si nous y laissons des plumes. L’essentiel serait alors qu’il n’y ait aucun survivant parmi ses combattants. S’il y en avait, je te parie qu’elle les éliminerait en personne … Quoique … elle a au moins un ami mature car aucun vampire de fraîche date n’aurait épargné ton père …

Oui, Victoria avait dû se trouver un lieutenant, peut-être même le compagnon qu’elle se cherchait en remplacement de James, une sorte de transition. Elle évitait ainsi de se salir les mains et d’être impliqué directement dans toute cette affaire si jamais elle se faisait épingler par les Volturi. De toute manière, qu’il s’agisse des Volturi ou de Victoria, ils étaient dans l’obligation de s’entraîner pour faire face à cette armée. Le combat serait difficile car ces deux adversaires restaient des combattants redoutables cela dit ils ne sont pas seul, entre les loups et les amis de Connor ils seront sans doute aussi nombreux qu’eux et parmis eux il y a le frère de Bella qui est un jeune vampire

Edward: C’est très possible. Nous devons néanmoins nous préparer jusqu’à ce que nous soyons sûrs de ce qui nous attend. Tu es très perspicace, aujourd’hui. Impressionnant.
Bella: C’est l’endroit auquel je réagis, peut-être … j’ai l’impression qu’elle est tout près, qu’elle m’observe.
Edward: Elle ne touchera pas à un cheveu de ta tête, Bella
Connor : Il a raison, on sera tous là pour te protéger. Je laisserais personne toucher à un seul cheveu de ma sœur
Bella: Depuis quand tu es devenu hyper protecteur
Connor: Depuis que j’ai appris qu’une cinglée immortel en avait après toi

Oui Connor avait changé mais en bien, l’annonce de son cancer lui avait fait voir les choses d’une toute autre manière et maintenant qu’il est guérit grâce à Damon il fera tout pour protéger sa famille. Depuis le temps qu’Edward rêvait de lui régler son compte il n’attendait qu’une chose, qu’elle soit en face de lui pour en finir une bonne fois pour toutes cela dit Victoria est plus forte que lui car elle boit du sang humain contrairement à Edward et sa famille. Alice s’était mise à l’écart des autres et scrutait avec attention Jasper qui s’attirait tel un sportif avant un combat

Bella: Alice a un souci ?
Edward: Les loups arrivent, et elle ne voit plus rien de ce qui va passer. Cette cécité la met mal à l’aise

Son angoisse passagère n’avait nullement occulté le soulagement que chacun d’entre eux ressentions grâce à l’aide que leur accordaient les Quileutes, les Cooper, Henry, Tyler, Caroline, Connor et les Salvatore. Combattre ne leur faisait plus aussi peur maintenant qu’ils avaient des alliés de taille. Tout leur semblait plus simple, Edward ne put se retenir de rire face à sa mimique des plus enfantines.

Emmett: Alors comme ça Bella Edward est d’accord pour que tu t’entraines toi aussi ?
Edward: Je t’en prie Emmett, ne vas pas lui donner des idées
Damon: Quand nos invités seront-ils là ?

Edward se concentra brièvement afin de percevoir les pensées de la meute, ils n’étaient plus très loin, il pouvait déjà les entendre mais ils n’étaient pas seuls. Ils avaient également ramené du renfort, une meute de loups différente de la leurs, plus on est fou plus on rit. Fort heureusement, tous ne braillaient pas aussi fort que le cabot, ils avaient décidé de se rendre à notre rendez-vous transformés en loups sauf l’autre meute qui étaient sous leur apparence humaine. Ils ne voulaient prendre aucun risque car ils n’avaient pas assez confiance en eux, malgré leur récente alliance. Ils voulaient leurs apparaître comme puissants, imposants afin qu’ils puissent plus les craindre que les ignorer. Edward se doutais que cela leur coûtait de s’unir à eux, même pour contrer une armée de vampires alors ils comprenaient parfaitement leurs réserves.

Edward: Dans une minute et demie mais ils ne sont pas seul
Rosalie: Comment ça ?
Edward: D’autres loups les accompagne
Emmett: Comme quoi Connor t’es pas le seul à avoir amené des renforts
Edward: Je vais être obligé de traduire. Ils n’ont pas assez confiance en nous pour garder leur forme humaine mais l’autre meute semble se montre sous leur forme humaine
Alice: C’est étrange
Tyler: Non pas tant que ça
Emmett: Expliques ?
Tyler: S’ils sont sous leur forme humaine c’est que ce sont des lycanthropes
Caroline: Tu crois qu’ils savent pour toi ?
Tyler: Un hybride moitié-vampire moitié-loup ça a du faire le tour du monde chez ceux de mon espèce
Damon: Tu veux dire une partie de ton espèce, l’autre est plutôt de notre côté hein Lockwood ? Sans vouloir t’offenser
Emmett: D’ailleurs comment c’est possible ? Je veux dire on ne peut pas être les deux
Tyler: A la base j’étais un loup mais un vampire voulait créer une nouvelle espèce, moitié vampire, moitié loup et j’ai été son cobaye
Carlisle: Et qu’est-il devenu ?
Tyler: Je l’ai tué et donc étant le seul hybride existant je peux créer ma propre race en transformant des loups lycanthrope en vampires mais je le ferais pas enfin sauf si un loup le demande et c’est encore jamais arriver
Carlisle: Oh. Pour ce qui est des Quilleutes, l’important c’est qu’ils viennent
Bella surprise: Ils seront en loups !

Edward hocha positivement en guise de réponse, étonné par la réaction de Bella. Il pensait qu’elle connaissait assez ces loups pour savoir qu’ils prendraient leurs précautions afin de ne pas paraître vulnérables. Elle était sans doute mal à l’aise de les voir tous se présenter à eux sous leur forme animale. Edward entendait déjà leurs pas s’avancer vers eux, il n’entendait que leur souffle et leurs cœurs battre … aucun d’eux n’osaient lui ouvrir leurs pensées. Le cabot avait dû les prévenir à ce sujet. Edward se tourna dans leur direction afin de pouvoir les distinguer dès qu’ils se montreraient face à eux. Ils sortirent enfin de la forêt, Edward put ainsi mieux les distinguer. Carlisle s’avança doucement afin de s’adresser à eux

Carlisle: Soyez les bienvenus !
Bella en regardant Jacob sous sa forme de loup: Salut Jacob
Aidan: Bonjour je m’appelle Aidan Carlson et voici mes frères : Aaron, Ethan et Dorian
Carlisle: Bienvenue
Aaron en s’adressant à Tyler: Tu es l’hybride toi
Tyler: Je vois que vous me connaissez où plutôt qu’on vous a parlé de moi
Aaron : Tu es unique, mi-loup mi-vampire

Unique oh ça pour l’être il l’était, oui Tyler Lockwood est le seule spécimen mélangeant le vampire et le loup garou, le seul de son espèce ce qui fait bel et bien de lui quelqu’un d’unique. Le seul hybride existant qui peut par la seul force de son sang créé sa propre race en transformant des lycanthrope en vampire et donc en hybride comme lui, son existence a fait le tour du monde chez les lycans et ils savent tous qui il est. Aaron observa Tyler, il était fasciné par cet être si unique et il n’était pas le seul, Aidan, Ethan et Dorian l’étaient tout autant que lui. Ils avaient entendu parler de lui il y a deux ans par un vampire et un loup, ils n’y croyaient pas au début car c’était impossible qu’une tel créature existe cependant des amis sorciers leurs ont garantie des véracités du vampires et du loup. Un seul être au monde de cette espèce éxistaient et il est invincible, ce qui veut dire qu’il ne peut pas être tué

Carlisle: Commençons. Tous sont très jeunes âgés d’à peine quelques semaines. Des enfants en quelque sorte. Ils n’auront ni savoir-faire, ni stratégie, juste de la force brute. Ils sont vingtaine environ, dix pour vous, dix pour nous. Cela ne devrait pas poser de difficultés


Edward perçut aussitôt leurs pensées enthousiastes à l’idée de ne faire qu’une bouchée de tous ces bébés vampires. Ils en étaient déjà tous excités, ils n’avaient aucun doute sur leur réussite et regrettaient même de n’en avoir que dix à éliminer

Edward: Ils veulent savoir quand et comment ils arriveront ?
Carlisle: Ils traverseront les montagnes d’ici quatre jours, en fin de matinée. Lorsqu’ils approcheront, Alice les localisera afin de nous aider à les intercepter
Edward: Ils nous remercient et ils monteront la garde de leur côté. Ils veulent aussi savoir la différence entre eux nous
Carlisle: Nous sommes à l’apogée de notre force, ils sont plus fort car leur sang humain imprègnent encore leur tissu

Les loups étaient disposés à écouter Jasper, ce dernier s’avançait d’ailleurs doucement vers eux, il regarda Edward brièvement. Il est le seul à avoir de l’expérience avec les nouveaux nés, il a eu une vie différente des Cullen avant de rencontrer Alice. Donc aujourd’hui son expérience avec les nouveaux nés était un sérieux avantage

Jasper: Carlisle dit vrai, ils se battent comme des enfants. Les deux éléments importants à ne pas oublier sont: un, de ne jamais les laisser enrouler leurs bras autour de vous, et de deux, de ne pas tenter une approche directe, car ils y sont préparés. Tant que vous les attaquerez sur le flanc et ne cesserez de bouger, ils seront désorientés et ne sauront pas comment réagir, Emmett ?

Emmett était aussi excité d’en découdre, que les loups. Il était heureux comme un gamin à l’idée de se battre contre son frère et devant des spectateurs en plus ! Les autres loups, les Cooper, Henry, Tyler, Caroline, Connor et les Salvatore regardaient le combat qui s’apprêtait à se dérouler sous leurs yeux. Il s’avança près de Jasper, un vaste sourire aux lèvres, il n’était nullement impressionné ou mal à l’aise devant les loups. Toujours aussi inconscient cet Emmett !

Jasper: Si je choisis Emmett en premier, c’est qu’il est le meilleur exemple de la stratégie brute
Emmett vexé: Prie pour que je ne te casse rien !
Jasper: J’entends par là qu’Emmett compte sur sa puissance, qu’il va droit au but. Nos ennemis ne feront pas dans la subtilité non plus. Tu es prêt ?
Emmett: Arrête la causette, passons à la baston

Comme prévu Emmet fonça sur Jasper sans réfléchir alors que ce dernier avait déjà disparu, sa puissance n’était pas suffisante face à la rapidité de Jasper tant est si bien qu’Emmett fut rapidement maîtrisé par derrière avec les crocs de l’ancien soldat à moins de deux centimètres de sa gorge. L’exemple était flagrant et les loups s’en réjouirent, Emmett lui, lâcha un juron déçu d’en avoir déjà terminé.

Emmett: On recommence …
Edward: C’est mon tour !
Jasper: Une minute, les impatients. Je tiens d’abord à montrer quelque chose à Bella
Bella: Moi ?
Jasper: Tu connais une autre Bella ?
Bella: Non
Jasper: Alors viens, Alice toi aussi
Alice en rejoignant Bella et Jasper: …..
Jasper: Je sais que tu t’inquiètes pour elle et pour nous tous mais je vais te prouver que c’est inutile

Il espérait que par cette manœuvre Bella pourrait enfin comprendre qu’elle s’angoissait pour rien et qu’Alice était tout à fait capable de se défendre seule. Ce combat ressemblait d’ailleurs plus à une danse qu’à un réel affrontement, Alice était si rapide et si agile qu’elle arrivait toujours à surprendre Jasper. Elle restait gracieuse même en se battant et c’était là toute sa force, elle termina ainsi le combat perchée sur le dos de Jasper, les lèvres collées à son cou.

Alice en embrassant le cou de Jasper: Je t’ai eu !
Jasper amusé: Tu n’es qu’un horrible petit monstre mais je t’aime !

Cette fois, c’était des pensées de dégoût que les loups envoyèrent à Edward. Ils étaient écœurés par l’amour que se manifestaient Alice et Jasper et pourtant il n’y avait rien de dégoutant là-dedans, après tout un vampire peut tomber amoureux autant qu’un être humain enfin dans ce cas c’était plutôt deux vampire. C’était contre nature pour eux. Ils étaient aussi effrayés qu’une femelle puisse battre un mâle … légèrement machos, ces loups ! Cette scène avait donc du bon car ils pouvaient ainsi découvrir nos bons côtés et voir que les femmes étaient les égales des hommes. Aucune différence chez les Cullen

Damon: Je peux essayer ?
Jasper: Je t’en prie, qui tu veux affronter ?
Damon: Mon cher frère
Stefan: Prends quelqu’un d’autre
Damon: T’as peur que je te l’amine
Stefan: …..
Damon: Allez Stef un peu de courage, viens oser te frotter à moi
Stefan en fixant Damon: Tu l’auras voulu, ne viens pas te plaindre après
Damon: N’oublie que je suis plus fort que toi
Stefan: C’est ce qu’on va voir

Pour joindre les mots aux paroles Stefan se positionna en face de son frère avec un regard, du temps où ils étaient humains les frères Salvatore étaient complice et fusionnel et en devenant vampire cette complicité si fusionnel n’a fait que s’accroitre cela dit lorsque Stefan s’est éloigné de son frère les deux vampires en sont venu au mains et cela fait longtemps qu’ils ne se sont pas battu, bien sûr là c’était pas pour de vrai mais juste de l’entraînement. Cela dit il était hors de question pour Stefan de laisser Damon l’emporter, il va regretter d’avoir voulu l’affronter mais ça risque de ne pas être facile pour Stefan car son aîné est plus fort que lui parce qu’l boit du sang humain alors que lui boit du sang animal. Damon défia Stefan du regard de venir à lui et il ne se fit pas prier, les deux frères foncèrent l’un sur l’autre, Damon avait de l’emprise sur son cadet et le combat semblait être perdu d’avance pour ce dernier mais Stefan se dégagea de son emprise et il envoya son ainé valdingué contre un arbre

Stefan: Tu es peut être plus fort mais je suis plus rapide que toi Damy
Damon en se relevant: Okay, point pour toi
Bella en caressant le haut de la tête de Jacob : Il y aura sûrement des blessé Jake

Damon détestait perdre surtout face à son jeune frère, celui à qui il a tout enseigné dès sa renaissance en vampire il y a plus d’un siècle et demi. Voulant sa revanche Damon repartie de plus belle sur son frère mais ce fut encore Stefan qui remporta le combat ce qui frustra l’aîné des Salvatore. Des combats eurent lieu sauf les Quilleutes qui observaient les différents combats. Après les frères Salvatore se fut Edward et Carlisle, Connor et Emmett, Alaric et Aidan, Jérémy et Connor et bien d’autres encore. Après les combats Bella se dirigea vers Jasper

Bella: T’es sur que je peux rien faire pour vous aider ?
Jasper: Ton odeur suffira à les déstabiliser
Bella: Dis Jasper, comment est-ce que tu sais tout ça sur les nouveaux nés ?
Jasper: Ça t’intrigue hein ?
Bella: Assez oui
Jasper: Dans ce cas je vais combler les blancs. Tu sais je n’ai pas vraiment eu la même genre de vie que ma famille
Bella: Comment ça ?
Jasper en retroussant ses manches dévoilant des morsures: Quand j’avais tout juste dix-sept ans je me suis engagé dans l’armée confédérée, en disant que j’avais 20 ans alors que j’en avais à peine 17
Bella: Tes cicatrices sont comme la mienne
Jasper: Oui. Deux ans après mon enrôlement, en pleine mission d'évacuation, je suis tombé trois femmes, splendides, sur le bord de la route. Intrigué de les voir là, je suis allé à leur rencontre, prêt à leur venir en aide. En réalité, j'avais devant moi, trois spécimens de vampires, à la recherche de chair à canon... Elles n'hésitèrent pas une seconde à me transformer en l'un des leurs. Je passais du rôle de soldat de l’armée au rôle de prédateur sans temps d'adaptation. Mes exploits pour gérer les nouveau-nés me valurent gloire et honneur aux yeux de Mariah. Toutefois, je n’arrivais pas à accorder ma nouvelle condition et ma conscience, j’ai donc prit la fuite quelques années plus tard sans aucun but. Ainsi, j'ai erré pendant des mois et des mois, à la recherche de quelque chose dont j'ignorai tout. Jusqu'au jour où elle est arrivée sans crier gare à Philadelphie, je l'ai rencontré.... Mon ange dans ma tempête :
Bella: Alice ?
Jasper: Alice
Bella: Oui l’amour arrive toujours quand on s’y attend le moins
Alice: On parle de moi ?
Jasper: Je racontais à Bella mon histoire avant de te connaître
Alice: Oh
Jasper: Elle voulait savoir comment ça se fesait que j’en savais autant sur les nouveaux nés
Bella: Et merci pour toutes ses informations Jasper
Jasper: Pas de quoi
Alice: Bella
Bella: Oui
Alice: Edward te demande enfin il te cherche
Bella: Il est où ?
Alice: Avec les Salvatore
Bella: Merci, à plus tard
Alice & Jasper: A plus tard

Au loin discutait avec les Salvatore enfin surtout avec Stefan car Damon fesait la tête, il avait combattu contre Connor et avait remporté ainsi que contre presque tout le monde mais contre son jeune frère il avait perdu à deux reprise et avoir perdu contre son petit frère alors qu’il est plus fort que lui en terme de force colossale ça le frustre et ça l’énerve au plus haut point. Bella arriva derrière Edward et elle lui couvra les paupières

Bella en enlevant ses mains des paupières d’Edward: Tu me cherchais ?
Edward en se retournant: Oui
Bella: Qu’est-ce qui a ?
Edward: On a fini pour aujourd’hui
Bella: Okay alors rentrons
Connor: Vous rentrez ?
Bella: Oui mais j’espérais que ce serait juste Edward et moi
Connor: Je ne comptais pas vous demandez de m’emmener, j’ai aucune envie de tenir la chandelle
Damon: Nous on t’emmène enfin moi parce que Stefan va surement vouloir trainez quelque part avec sa copine hein Stef
Stefan: Ça y’est t’a retrouvé la parole ? Tu boudes plus
Damon: Tes deux petites victoire n’ont pas le moins frôler mon égo, tu te donnes trop de satisfaction p’tit frère
Stefan: Tu vois Edward ça c’est tout mon frère, un moment il est plus protecteur et agressif qu’un bulldozer et l’instant d’après c’est l’indifférence total et après Mr sarcasme s’étonne que je veuille qu’il dégagé de ma vie
Damon: Moi aussi je t’aime Stefan
Stefan: Grrr tu m’énerves
Connor amusé: ……
Stefan: Et en plus toi ça t’amuse
Connor: Bah ouais c’est super drôle, c’est mieux qu’une pièce de théâtre bien que j’ai horreur du théâtre, ce n’est pas mon truc
Damon: C’est ennuyeux comme pas possible, je suis bien d’accord avec toi mon petit Connor

Sur ces belles paroles chacun partie de son côtés, les loups rentraient à la réserves, les Cullen rentrèrent à la villa, les Carlson en firent de même en se dirigeant à travers les bois. Les Carlson avaient pu admirer les talents de ce cher Tyler Lockwood qui est à la fois un loup et un vampire, le seul de cette nouvelle espèce. Les Cooper dans leur maison, Henry fit de même, tout comme Caroline et Tyler, Stefan partie faire une petite escapade en amoureux avec Eléna tandis que Damon rentra tout seul au manoir en compagnie de Connor. Edward raccompagna Bella chez elle après que cette dernière est dit au revoir à Jacob qui était toujours sous sa forme animal. L’aîné des Salvatore s’entendait de mieux en mieux avec ce gamin qu’il avait transformé sous la demande de ce dernier, à vue d’œil on pourrait croire qu’il le traitait comme un membre de sa famille au même titre que Stefan et pourtant ce dernier et Connor se ressemble beaucoup, si bien que Damon à parfois l’impression à avoir à faire à deux Stefan …….. Pauvre Damon.

_________________




Connor was born to fight evil forces, he was born of the union of two vampire and his destiny is to become a champion, the savior of mankind but also a glimmer of hope for the new generation



Dernière édition par Mel23 le Lun 2 Juil - 7:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oth-rpg.pro-forums.fr
Mel23
Admin
avatar

Messages : 1251
Date d'inscription : 25/07/2010

MessageSujet: Re: New Life [Epilogue]   Sam 30 Juin - 2:30

CHAPITRE 26.






Jacob, Bella, Jasper,
Tyler, Stefan, Edward,
Connor, Charlie, Alice,
Carlisle, Jérémy, Jenna
& Eléna
Forks/Terrain en pleine forêt

Il était tôt et Bella était accompagné d’Edward et Jasper, ils avaient donné rendez-vous à Jacob sur ce terrain car ce serait un terrain favorable pour le combat, ils amèneraient les nouveaux nés juqu’ici afin qu’ils n’atteignent pas la ville. D’un commun accord et pour le bien de Bella Edward n’allait pas se battre, il partira avec elle dans un campement dans les hauteurs. Jacob dans son éternel short en jean et son torse parfaitement battit venait d’arriver sur le terrain où il retrouva Tyler Lockwood et Stefan Salvatore

Jacob sur un ton sarcastique: Tu ne te bats, tu t’es froisser un muscle Cullen ?
Bella: Il le fait pour moi, pour me protéger
Jacob: Peu importe, c’est quoi le plan ?
Jasper: Ce terrain nous donnera avantage sur eux
Tyler: Pourquoi ?
Jasper: L’endroit est isolé, loin des habitants
Tyler: Okay
Jasper: Mais la piste devra s’arrêter là
Bella: Edward et moi allons dans un campement mais
Stefan: Mais même si il te porte ils repèreront son odeur
Bella: Oui
Stefan: L’idéal ce serait qu’une autre odeur masque la tienne
Jacob: Comme quoi ?
Edward: Comme la tienne
Jacob: Vous êtes placé pour parler d’odeur
Stefan: Ce que je veux dire c’est que ton odeur masquera celle de Bella et je pense que Jasper et Edward sont de mon avis
Jacob: Evidemment, entre vampire on se serre les coudes hein ?
Stefan: Non pas du tout mais pour attirer les nouveaux nés ici je pense que c’est la solution
Stefan: Dites y’a pas de plantes spécial par ici ?
Edward: Non pourquoi ?
Stefan en lançant un regard à Tyler: Par précautions
Jacob: Qu’est-ce qui se passe encore ?
Tyler: Disons que certaine plante sont nocive pour les vampires de notre espèce mais aussi pour les loups de mon espèce
Stefan: Parles pour toi Tyler, on n’est pas tous des hybrides
Tyler: C’est juste Stefan, et si on en revenait à notre plan pour attirer les nouveaux nés
Edward: Tyler a raison mais comment est-ce que l’odeur de Jacob masquera celle de Bella ?
Bella: En me portant
Jacob: D’accord
Edward: Cette idée me révulse
Jasper: Edward jamais ils ne voudront approcher de sa …..senteur, dis-toi que c’est pour le bien de Bella
Bella en allant vers Jacob : On a qu’à essayer
Jacob en soulevant Bella dans ses bras: Le loup est au parfum prêt à parcourir les bois
Edward: Court et ne t’avise pas de la blessé

Jacob ne répondit pas au commentait de son ennemi juré Edward Cullen et il se mit à courir à travers la forêt avec Bella dans ses bras. La simple idée que Bella puisse être dans les bras du cabot était une vraie torture pour Edward mais Jasper avait raison, c’était pour le bien de Bella et pour elle il serait prêt à faire n’importe quoi et à endurer toutes les souffrances du monde, même jusqu’à supporter que ce sale fichu cabot porte Bella dans ses bras. Alors que Jasper ne sentait que l’odeur du loup ce dernier et Bella en profitèrent pour discuter alors que Jacob marchait à travers les bois avec sa meilleure amie dans ses bras

Jacob: Tu ne me demande pas de rester à l’écart, c’est à croire que tu ne t’inquiètes pas pour moi
Bella: Bien que si Jake
Jacob: Pourtant tu m’as dis de pas me battre comme tu l’as demandé à ton vampire adoré
Bella: Je sais que tu refuserais même si je te le demandais
Jacob: C’est vrai et puis de toute façon je dois obéir à Sam maintenant que je l’ai laissé devenir le mal alpha
Bella: Comment ça ?
Jacob: Normalement c’est moi qui aurait du l’être parce que mon grand-père l’était et donc comme je suis son descendant ce titre me revenir mais je l’ai refusé et j’ai laissé Sam devenir le mal alpha
Bella: Pourquoi ?
Jacob: Je ne voulais pas faire partie d’une meute et encore moins en être le chef mais maintenant je dois lui obéir, chaque choix entraîne ses conséquences
Bella: On doit tous faire des choix Jacob
Jacob: Oui mais certains plus que d’autres
Bella: Ne commence pas Jake, comme je l’ai dit on doit tous faire des choix et tu vas devoir accepter le miens
Jacob: Mais Bella ce ne sont même pas des êtres humains et il est possible d’aimer deux personnes à la fois, j’ai déjà vu ça avec Sam, Emily et Léah
Bella: Je ne suis pas une louve, je ne peux pas m’imprégné
Jacob: Ça n’a rien avoir ave l’imprégnation mais avec l’amour
Bella: J’aime Edward et ça il va falloir que tu te le mette dans la tête peu importe si tu le déteste
Jacob: Mais tu as aussi des sentiments pour moi, ne dis pas le contraire je vois bien l’effet que je te fais ….. Physiquement. Je te fais de l’effet, tu es attiré par moi
Bella: …..
Jacob: Mais j’ai promis de ne plus t’embrasser de force, j’attendrais que tu me le demande
Bella: Dans ce cas tu vas devoir attendre longtemps chef Jacob

C’était bel et bien sur un terme humoristique mais elle était sincèrement cependant Jacob n’avait pas entièrement tords lorsqu’il affirme que malgré l’amour qu’elle a pour son vampire adoré elle a des sentiments pour lui, des sentiments qu’elle refuse d’admettre bien que Jacob lui fasse de l’effet. Pourquoi refuse-t-elle de l’admettre ? Sans doute parce qu’elle sait au fond d’elle que ça ne changera rien de l’admettre ou pas, que son amour pour Edward sera toujours plus fort que tout


Forks/Maison de des Swan

On était en milieu de matinée et aucun des enfants Swan n’étaient présent, l’un était avec son petit ami, son meilleur ami et son futur beau-frère pour la mise du plan contre les nouveaux nés et l’autre était une fois de plus aller squatter chez les Salvatore. Bah oui comme il ne peut pas entreposer des poche de sang dans le réfrigérateur il faut bien qu’il aile se nourrir et comme Damon veut bien partager ses réserve avec comme Stefan ne boit pas de poche de sang, en plus c’est l’occasion pour Connor pour traîner une fois de plus avec Damon. Bien que ce dernier soit son strict opposé dans quasiment tout il l’apprécie, le trouve sympa et drôle et le jeune adolescent vampire n’oublie ce qu’il a fait pour lui et il ne l’oubliera sans doute jamais. Bref Connor se décida à rentrer en milieu de matinée et quand il gara sa voiture il trouva Bella qui rentrait elle aussi

Connor: Toi aussi t’a pris la mouche ?
Bella: J’étais juste ailleurs
Connor: Laisses moi deviner ça rime avec Edward Cullen
Bella: ……
Connor: T’es trop prévisible Bella
Bella: Y’avait pas qu’Edward, Jacob, Stefan et Tyler étaient là ?
Connor avec un sourire aux lèvres: Ils se sont pas sentit un de trop entre toi et Edward
Bella: Ce n’était pas un rancart okay, c’était pour la mise en place du plan contre les nouveaux nés
Connor: Oh
Bella: Et toi t’étais encore chez les Salvatore ?
Connor: Ouais
Bella: Tu vois toi aussi t’es prévisible
Connor: C’est différent, je dois beaucoup à Damon et il veut bien me laisser piquer dans ses réserves
Bella: ……
Connor: Tu sais bien que ce dont j’ai envie comme petit déj on l’a pas au frigo
Bella: Je sais mais papa ne doit pas savoir, ni pour toi, ni pour les Cullen, pour personne
Connor: Je ne suis pas idiot Bella. Enfin bref y’a pas que pour les réserves en poche de sang que je squatte beaucoup chez les Salvatore
Bella: Tu apprécies Damon peut être ?
Connor: Figues toi que oui, il est tout ce que je ne suis pas mais c’est quelqu’un que j’apprécie et je le trouve drôle et sympa

Alors que les jumeaux Swan s’apprêtait à se diriger vers la porte d’entrée ils virent Alice Cullen qui sortait de la maison, elle était venu pour l’alibi de Bella pour le combat mais aussi pour que Bella puisse être chez les Cullen demain soir. Elle avait déjà échafaudé un plan pour Edward sachant déjà qu’il ne partirait pas chasser avec sa famille… Alice connaissait déjà les intentions de son frère, demander une nouvelle fois à Bella de l’épouser en espérant que cette fois elle dirait oui. Alice devait même déjà se douter de la manière dont il allait s’y prendre, il ne pouvait rien lui cacher décidément. Connor quant à lui avait un alibi en béton pour le combat, il était censé passer quelques jours chez les Cooper et comme eux aussi seront de la partie ils ne peuvent que confirmer l’alibi du jeune Swan

Charlie: Bella aussi était comme ça quand elle était petite
Alice: Oui j’imagine
Charlie: Tu es ici chez toi, à bientôt
Alice: D’accord, à bientôt
Bella: Qu’est-ce qui se passe ?
Connor: Alice vient nous faire coucou, ce n’est pas commun ça
Alice: Ton alibi pour la bataille est arrange par contre toi Connor
Connor: T’en fais pas pour moi Alice, j’ai déjà tout prévu
Alice: Ah oui ?
Connor: Oui j’ai dit à Charlie que je passais le week-end chez Jérémy et il se trouve que les Cooper seront de la partie donc pas de soucis de mon côté
Bella: Qu’à dit Charlie ?
Alice: J’ai dit à Charlie que la famille allait camper ce week-end et que je t’invitais à venir dormir à la maison, de toute façon Charlie va à pêche
Connor: Charlie ?
Bella: Tu l’appelle par son petit nom
Alice: J’ai la côte moi
Connor: Ce qui n’est pas vraiment le cas de ton frère
Bella: Ça t’amuse que papa n’apprécie pas Edward on dirait
Connor: Bien sûr que non, tu sais que je veux te bonheur sœurette. Bon je vous laisse, à plus tard Alice
Alice: A plus tard Connor
Bella en regardant Connor rentrer: Il le fait exprès ma parole
Alice: Il te taquine juste Bella
Bella: Oui il prend un malin plaisir à le faire
Alice: Pour ce qui est de ce week-end toi et Edward vous aurez la maison entière pour vous tout seul
Bella perturbée par les révélations d’Alice: Vraiment ? On sera vraiment seul
Alice: Oui, on va chasser, pour prendre des forces pour la bataille
Bella: …..
Alice: De rien

Après une enlacade chaleureuse entre Alice et Bella la jeune humaine rentra chez elle tandis qu’Alice fit la même chose en allant retrouver le reste du clan Cullen. En rentrant à l’intérieur Bella ne trouva que son père dans la cuisine car Connor était dans le salon en train de jouer avec sa console vidéo pour changer, à peine de retour au bercail qu’il sautait sur sa console de jeux vidéo

Charlie: Salut
Bella: Salut
Charlie: Tu veux un sandwich ?
Bella: Non merci
Charlie: Comme tu veux, ton frère est encore planté devant sa console dans le salon
Bella: Que veux-tu c’est un garçon de 18 ans
Charlie: Oui mais bon je préférais qu’il est d’autre centre d’intérêt


Bella dans ses pensées: Oh mais il en a je t’assure mon petit papa



Charlie: En tout cas la sœur d’Edward je l’adore
Bella: Ravie de l’entendre, c’est vrai qu’Alice est super et Edward l’est aussi tu sais
Charlie: ……
Bella: Sans te donner l’impression de changer de sujet j’aimerais avoir pourquoi tu ne t’es pas remarié après maman ? D’ailleurs Connor c’est toujours poser la question
Charlie: Je n’ai juste pas trouvé la bonne personne
Bella: Où t’as pas cherché
Charlie: Oui aussi, pourquoi tu me demande ça ?
Bella: Comme ça, mais peut être aussi qu’à cause de votre divorce tu ne croyais plus mariage
Charlie: Non pas du tout
Bella: Mais tu trouves que le mariage à sa raison d’être n’est-ce pas ?
Charlie: Oui quand on a trouvé la bonne personne et quand on est plus âgé
Bella: ……
Charlie: Prends par exemple ta mère son premier mariage a été un échec total mais le second lui réussit bien
Bella: Oui Phil est quelqu’un de super
Charlie: Je le connais pas spécialement mais toi et Connor vous avez vécu avec lui et Renée toutes ces années donc vous êtes mieux placé que moi pour dire si il est sympa où non
Bella: Il n’est pas papa
Charlie: Bref plus tard dans plusieurs années tu te marieras et puis t’as pas envie de te marier parce que t’as pas pris tes précautions
Bella: Mes précautions ?
Charlie: Tu sais très bien de quoi je parle, avant d’avoir une intimité physique avec quelqu’un il y a plusieurs choses à prendre en compte
Bella: Oh non pas ça, pas de sermon pitié
Charlie: Ça me gêne autant que toi Bella
Bella: Je ne crois pas non et puis maman t’as dépassé d’au moins dix ans
Charlie: Oui mais y’a dix ans t’avais pas te petit ami
Bella: Peut-être mais ça fonctionne de la même manière
Charlie: Okay, j’espère que vous prenez vos précautions parce que je suis trop jeune pour être grand-père et toi pour être mère
Bella: T’inquiète pour ça papa, Edward est…..vieux jeu
Charlie: C’est quoi un code ?
Bella: Okay papa, je suis vierge, okay. T’es content
Charlie: Oh mes oreilles non, je suis ravi qu’on est discuté Bella
Bella en montant dans sa chambre: Moi aussi moi aussi papa

Connor était plié de rire dans le salon, il avait entendu toute la conversation sans vraiment le faire exprès mais bon faut dire qu’il n’a pas pu faire autrement vu que le salon est à quelques pas de la cuisine et en plus avec son ouïe de vampire il les aurait quand même entendu qu’il le veuille ou non. Il existe aucune discussion plus embarrassante que celle que Bella venait d’avoir avec Charlie et Connor était bien content que ce soit Bella et non lui, le jeune vampire se calme au bout de quelque minute. Pendant ce temps-là haut dans sa chambre la jeune adolescente s’allongea dans son lit se demandant comme une telle discussion avait-elle pu avoir lieu ? Cela dit Charlie est un père comme les autres qui s’inquiète pour sa fille


Forks/Villa des Cullen


Edward songeait déjà à la soirée de ce soir afin qu’elle soit parfait, cela quelque chose lui manquait, quelque chose d’important et de très essentiel…..Sa bague. Carlisle l’avait encore en sa possession, Edward l’avait confié à son père adoptif peu de temps après que ce dernier l’est transformé en vampire il y a un peu plus d’un siècle de cela en attendant le jour où il rencontrera son âme sœur. Celle avec qui il voudra se lié pour l’éternité cependant à l’époque il était loin d’imaginer que cette personne serait une humaine mais Bella est loin d’être quelqu’un d’ordinaire, elle est extraordinaire. Edward se dirigea vers le bureau de Carlisle, de toute manière s’il comptait demandé la main de Bella il allait avoir besoin de sa bague et donc expliquer ce qu’il comptait faire. Ce cher Mr Cullen était installé face à sa table en acajou, en train de lire un de ses innombrables livres. Edward s’avançai doucement vers lui, se demandant comment aborder le sujet

Carlisle: Viens en au faite Edward
Edward: Quoi ?
Carlisle: Je sais que t’as quelque chose à me demander alors viens en au faite
Edward: Alice t’as dit quelque chose
Carlisle: Je plaide coupable enfin je n’ai pas eu besoin de lui demander quoique se soit
Edward: Elle a plutôt intérêt à ne rien avoir dit à Bella
Carlisle: Je ne pense pas non
Edward: De toute manière Bella sait ce que je veux
Carlisle en ouvrant un tiroir de son bureau: Et bien Edward, je crois que le moment est venu pour moi de te redonner ton dû. Alice m’a glissé discrètement que tu t’apprêtais à faire ta demande à Bella
Edward: Et toi est Esmée vous en dites quoi parce que je suis quasi certain qu’Esmée est aussi au courant ainsi que toute la famille
Carlisle: Oui
Edward: Ce n’est pas vrai, elle pouvait ne pas garder ça pour elle
Carlisle: Tu sais comment est Alice
Edward: Oh oui. Alors qu’est-ce que vous en dites toi et Esmée ?
Carlisle en tirant doucement un petit écrin noir: On est ravi
Edward: Vraiment ?
Carlisle: Bella fait déjà partie de notre famille depuis le commencement et on sera très heureux que vous unissiez vos vies l’une à l’autre
Edward: Oui enfin si elle accepte

Oui Edward avait déjà demandé à Bella de l’épouser à plusieurs reprise et elle lui avait répondu non à chaque fois mais Edward ne voulait pas renoncer, elle voulait qu’il là transforme et il était d’accord pour le faire à condition qu’elle l’épouse avant. Si son cœur battait encore il aurait probablement battu la chamade tellement il a hâte et tellement il est nerveux d’offrir cette bague à Bella. Cette bague comptait beaucoup pour Edward, elle appartenait à sa mère, sa vraie mère…. Il tient donc par conséquent que Bella l’est en gage de bague de fiançailles. Carlisle se leva de son fauteuil et il tendit l’écrin à son fils, ce dernier le prit puis il ouvrit l’écrin pour admirer le merveilleux bijou. Le fin anneau d’or était délicat, surmonté de magnifiques petits diamants tout aussi scintillants qu’une centaine d’années plus tôt, avec un sourire radieux Edward referma délicatement l’écrin et referma tendrement sa main. Edward était reconnaissant à Carlisle d’avoir su conserver précieusement cet incroyable héritage

Edward: Merci de l’avoir gardé pour moi
Carlisle: Elle t’appartient Edward, ta mère te lavait léguer en héritage
Edward: Je sais. Je n’imaginais pas lui offrir une autre bague que celle-là
Carlisle: Elle est magnifique, et Bella sera s’en montrer digne. C’est définitivement la femme qu’il te faut. Je suis très heureux pour toi, Edward
Edward: C’est mon âme sœur comme Esmée est la tienne
Carlile: C’est pourquoi je comprends aussi que tu veuilles la protéger en décidant de rester à ses côtés durant la bataille. C’est plus prudent
Edward: Oui, surtout qu’à chaque fois que j’ai voulu m’éloigner d’elle pour la protéger ça nous a pas vraiment réussit, l’expérience nous là prouvé. J’espère juste que Jasper, Alice, Emmett, Rosalie, Esmée et toi vous ne m’en voudrez pas trop
Carlisle: Ne te reproche rien, nous comprenons et nous sortirons vainqueurs de ce combat surtout avec l’aide des loups
Edward: Je te remercie d’avoir gardé ma bague et d’approuver mon souhait d’épouser Bella. C’est important pour moi
Carlisle: Tâche de prendre bien soin d’elle car nous aurons prochainement un mariage à célébrer
Edwar : Si elle me dit oui on aura effectivement un mariage à célébrer

Oui effectivement si Bella acceptait de l’épouser les Cullen auront effectivement un mariage à célébrer ici à Forks, connaissant Alice elle voudra surement se charger de l’organisation et de tout pour que tout soit parfait comme dans un vrai conte de fée pour Bella. Un mariage entre Edward Cullen et Bella Swan ne passera pas inaperçu c’est certain. Edward sortie du bureau de Carlisle après avoir enlacer ce dernier puis il monta dans sa chambre


Quelques heures plus tard……



Forks/Maison des Cooper


Comme convenu Connor avait fait un sac pour passez le week-end chez les Cooper d’ailleurs il y passait la nuit ce soir mais demain il ne passerait pas la journée à s’amuser comme n’importe quel adolescent, demain il partirait se battre contre une armée de vampire nouveaux nées différente de ceux de son espèce qui ont prit Bella pour cible et il semblerait que Victoria soit derrière tout ça. Connor ne sera pas tout seul à se battre contre l’armée de nouveaux nés, les Cooper, les Salvatore, Tyler, Caroline, les Cullen, les Carlson et les Quilleutes seront également de la partie. Tandis que Connor était chez son meilleur ami Jérémy Bella était chez les Cullen seule avec Edward, en cet instant le jeune Swan était dans la chambre de Jérémy et les deux garçons jouaient aux jeux vidéos

Jérémy: Alors comme ça ta sœur est chez les Cullen
Connor: Oui avec Edward, les autres sont partie chasser pour prendre des forces pour le combat avec les nouveaux nés
Jérémy: Je parie que ton père n’est pas au courant ?
Connor: Non, il pense que les Cullen sont parie camper et qu’Alice là inviter à passer le week-end chez eux entre fille
Jérémy: Vous êtes de sacré menteur
Connor: En fait pour l’alibi de Bella c’est Alice qui là négocier avec Charlie
Jérémy: Je vois
Connor: Dis t’es sûr que ça dérange pas tes parents que je dormie ici ?
Jérémy: Pas le moins du monde au contraire
Connor: Et ta sœur ?
Jérémy: Elle avec son copain, tu devrais le savoir t’étais chez les Salvatore ce matin
Connor: Figures toi que non, y’avait que Damon au manoir …… Enfin Damon et moi
Jérémy: Okay
Jenna en passant devant la chambre de son fils: Ça va les garçons ?
Connor: Oui très bien, je voudrais vous remercier de m’accueillir chez et d’avoir confirmer auprès de mon père
Jenna: Pas de quoi. Tu es le bienvenue ici Connor
Connor: Merci
Jenna: Si tu as faim dis-le on a ce qui faut
Connor: Merci mais j’ai pris ce qu’il fallait chez Damon et Stefan, demain matin peut être
Jenna: D’accord comme tu veux, ne vous couchez pas trop tard on a une longue et dure journée demain
Jérémy: Ou maman
Jenna: Bonne nuit les garçons
Jérémy: Bonne nuit maman
Connor: Bonne nuit Mme Cooper
Jérémy: Oh les parents
Connor: Tes parents sont cool
Jérémy: Les tiens aussi
Connor: Ouais mais ce n’est pas facile d’être le fils du chef de la police
Jérémy: Je veux bien te croire surtout avec un secret comme le tiens enfin le nôtre……enfin je ne vais pas te faire un dessin
Connor: Non cela dit je ne suis pas celui dont il se préoccupe
Jérémy: Bella je suppose
Connor: Moui et quelque chose me dit qu’il n’a pas fini de se faire des cheveux blanc
Jérémy: Comment ça ?
Connor: J’ai la nette impression qu’Edward va demander ma sœur en mariage
Jérémy: Ta sœur elle n’a que dix-huit ans
Connor: Ouais mais je sais pourquoi je sens qu’elle lui dira oui
Jérémy: Imaginons que c’est le cas, elle épouse Cullen et elle va vivre avec lui tu vas faire quoi toi tout seul avec ton père ?
Connor: Ça c’est justement la question que je me pose mais Stefan et Damon ils m’ont déjà dit que si je voulais y’avait de la place pour moi
Jérémy: Tu comptes t’installer chez eux ?
Connor: J’en sais rien mais la proposition est tentante, de toute manière je suis censé partir à l’université donc faudra bien que je quitte le nuit
Jérémy: Tu comptes vraiment quitter Forks ?
Connor: Non mais je ne pourrais pas rester à la maison et à la fois cacher à Charlie qui je suis
Jérémy: Ce n’est pas faux
Connor: Enfin on verra bien le moment venu
Jérémy: Bien dit. Une autre partie ça te dit
Connor: Oh que oui vu que tu m’as battue durant la précédente et je suis pas du genre à aimer perdre, certainement pas face à mon meilleur ami

Connor et ses répliques sarcastiques amusaient souvent Jérémy, ça le fesait rire d’ailleurs si son meilleur pote n’existait pas faudrait l’inventer. Pour ce qui est de l’avenir de Connor et de ce qu’il compte faire dans les mois à venir il en a aucune idée mais il est vrai qu’il ne pourra pas continuer à rester vivre chez Charlie et lui dissimuler son terrible secret et il ne peut pas lui dire la vérité car il ne peut pas mettre les autres en danger et surtout Charlie d’ailleurs il ne comprendrait pas, beaucoup de gens font abstraction de la réalité et c’est bel et bien le cas pour Charlie. Connor et Jérémy entamèrent une nouvelle partie de football sur la console en buvant de temps à autre leur bouteille de bière respective qu’ils s’étaient empresser de cacher lorsque la mère de Jérémy était arriver, vampire où pas vampire ils étaient quand même trop jeune pour boire de l’alcool cependant c’est pas une bière qui va les rendre saoul


Seattle/Manoir des Salvatore


Un dernier moment ensemble avant la bataille, une dernière nuit où il n’y a que toi et moi et où le reste du monde c’est arrêté, une nuit où je m’ouvrirais entièrement peu importe les risques et pourtant il y a un risque énorme à prendre en compte……. Ce risque est que tu me rejette. Voilà pourquoi Stefan Salvatore et Eléna Cooper, deux vampires se retrouvaient dans le manoir appartenant à la famille du jeune homme ou plutôt à un de ses descendant que Damon à tuer peu de temps après leur arrivé à Forks. Ce soir était peut-être la dernière nuit où ils seraient ensemble car on ne sait pas comment tournera la bataille de demain, ça pourrait très bien ce finir en happy end aussi bien qu’en désastre. Voilà pourquoi Stefan et Eléna avaient profité du fait que Damon est déserté le manoir pour aller profiter de sa soirée quelque part dehors pour être ensemble

Eléna: Damon n’est pas là ?
Stefan: Non il est sorti profiter de sa soirée
Eléna: T’as pas peur qu’il fasse des ravages ?
Stefan: Bien sûr que si mais je ne suis pas sa baby sitter bien que ces derniers temps il semble ne pas se nourrir sur des proies vivante
Eléna: Et tu en es heureux ? N’est-ce pas ?
Stefan: Je te mentirais si je disais le contraire mais je ne suis pas naïf au point de croire que Damon est sur le point de devenir un bon gentil vampire parce qu’il se nourrit de poche de sang
Eléna: Mais tu ne désespère pas pour autant !
Stefan: Exact, c’est mon frère et je me dis qu’il y a encore de l’espoir tant qu’il ne tue personne je peux m’estimer heureux
Eléna: Je comprends
Stefan: Je m’étais pourtant jurer de tout faire pour l’arrêter même si ça voulait dire le tuer
Eléna: Mais tu ne peux pas
Stefan: Non je ne peux pas, je ne peux pas me résoudre à ôter la vie de mon grand frère aussi psychopathe, tordu, diabolique et sadique soit-il
Eléna: En tout cas je suis bien contente qu’il ne soit pas là
Stefan: Parce que tu le portes pas dans ton cœur ?
Eléna: Disons que je ne cautionne pas ses actes
Stefan: Je te rassure moi non plus
Eléna: Mais ce n’est pas ça, je suis contente qu’il ne soit pas là parce que ça nous permet de passer la soirée ensemble
Stefan: Une dernière soirée en tête à tête avant la grande bataille
Eléna: Une bataille dont-on pourrait ne pas sortir vainqueur
Stefan en enlaçant la taille d’Eléna: Oui, personne ne peut prévoir ce qui va arriver malgré le don de clairvoyance d’Alice
Eléna en basculant sa tête contre le torse de Stefan: Je tiens à toi Stefan, j’espère que tu le sais
Stefan: Je le sais moi aussi je tiens à toi
Eléna: Je ne veux pas te perdre, pas plus demain que dans trois cents ans
Stefan: Moi non plus. En fait je tiens à rectifier ce que je viens de dire
Eléna: A propos de quoi ?
Stefan: Quand j’ai dit que je tenais à toi
Eléna: ……
Stefan: Je ne tiens pas à toi, je….
Eléna déçue: Stefan
Stefan: Je t’aime
Eléna en se retournant: Quoi ? Tu as dit quoi ?
Stefan en plongeant son regard dans celui d’Eléna: J’ai dit que je t’aimais
Eléna: Tu me l’avais jamais dis
Stefan: Je t’aime Eléna
Eléna: Je t’aime aussi Stefan
Stefan: Je voulais que tu le sache au cas où je ne survivrais pas demain
Eléna: Alors tu vas tout faire pour survivre
Stefan: Toi aussi, promets le moi
Eléna: Je te le promets, toi aussi tu dois me promettre de tout faire pour rester en vie
Stefan: Je te le promets et une fois que toute cette histoire sera réglé, que Bella sera en sécurité je te montrerais à quel point je t’aime
Eléna: Pourquoi ne pas commencer dès ce soir ?
Stefan: Tu es sur ? On peut attendre tu sais
Eléna: Je ne veux pas attendre

Et sur ses paroles Eléna était on ne peut plus sérieuse et sincère, elle voulait être tout à lui et qu’il soit tout à elle également, ce soir allait être leur première fois ensemble et ils espèrent qu’il y en aura beaucoup à l’avenir si ils survivent à la bataille contre les nouveaux nés. Eléna s’approcha d’avantage de Stefan, elle approcha son visage du sien et l’embrassa tendrement, ils avaient leur paupières closes tous les deux. Stefan savourait d’avoir les lèvres de sa petite amie sur les sienne et il lui répondit tout aussi tendrement et amoureusement, le baiser tendre et amoureux se transforma petit à petit en un baiser langoureux. Tout en l’embrassant Stefan caressa tendrement la joue d’Eléna tendit que cette dernière déboutonna la fermeture éclair de la veste de son petit ami et qu’elle là fit glisser sur ses épaules et la veste tomba au pied de l’escalier. Stefan enleva également la veste d’Eléna et il rompit leur baiser puis il plongea son regard vert émeraude dans les grands yeux brun de sa petite amie, cette dernière lui prit la main sans le quitter du regard et ils montèrent les escaliers en direction de la chambre de Stefan.


Dans la chambre de Stefan….


Au cours de ses décennies la chambre de Stefan n’avait pas changé, comme si elle était figer dans le temps d’ailleurs c’est bien la seule chose qu’il garde intacte, dans cette chambre il y conserve tout ce qui a de l’importance pour lui. Eléna regarda Stefan amoureusement et elle l’embrassa n nouant ses bras autour de sa nuque, ce dernier répondit avec joie à son baiser en glissant sa main sous sa nuque et en prolongeant ce baiser, il avait envie d’elle autant qu’elle de lui. Eléna déposa ses deux mains sur les épaules de Stefan pour ensuite les laisser descendre sur torse sans cesser de s’embrasser, ce simple geste lui procura des frissons tout le long de sa colonne vertébral, c’était plus qu’agréable bien plus. Eléna détacha ses lèvres de celle de son petit ami et elle lui retira son t-shirt dévoilant ainsi le torse parfait de son amoureux et elle lâcha le vêtement qui tomba au sol. Stefan retira à son tour le vêtement du haut que portait sa petite amie et Eléna força ce dernier à recula vers le lit, les deux adolescents s’embrassèrent à nouveau d’un baiser langoureux et ils se retrouvèrent allonger dans le lit du vampire. Stefan était perché au-dessus d’Eléna, ses bras musclé étaient juste de chaque côté de ses bras à elle s’écrasant par la même occasion sur les oreillers. Ils cessèrent de s’embrasser et se regardèrent les yeux dans les yeux durant plusieurs secondes puis Stefan captura langoureusement les lèvres de sa bien-aimée et cette dernière lui rendit son baiser tout aussi langoureusement en enfouissant ses mains dans les cheveux de son petit copain au bas de sa nuque les caressant presque puis elle descendit ses mains dans le dos de Stefan et caressa sa peau parfaite. Stefan glissa ses lèvres dans le creux du coup d’Eléna et il joigna ses mains de chaque côté de la rue d’Eléna où on pouvait voir la chevalière du jeune homme


Quelques heures plus tard………



Eléna et Stefan étaient coucher dans le lit de ce dernier, les jeunes tourtereaux c’étaient donné l’un à l’autre durant l’heure qui s’est écoulé. Stefan était endormit et Eléna également, sa tête reposait sur son torse parfaitement musclé mais Stefan sortit de son sommeil et il baissa sa tête. En voyant le merveilleux visage d’Eléna paisiblement endormie il ne put s’empêcher de sourire, son sourire était sincère et il reflétait à quel point il était heureux et pas seulement parce qu’Eléna et lui se sont unit durant une heure entière mais parce qu’il lui avait ouvertement avoué son amour. Oui il lui avait enfin dit qu’il l’aimait et elle lui avait répondit qu’elle aussi l’aimait, Stefan avait enfin trouvé l’amour de sa vie il en était sûr et certain. En cet instant précis il était incapable de penser à quoique ce soit d’autre qu’à elle…… à Eléna. Même dans ses rêves les plus fou il n’aurait jamais pu rêver à un tel bonheur et pourtant c’est le cas et ce n’est pas un rêve, elle et lui c’était bien réel et ce pour l’éternité. Trouver quelqu’un à aimer et qui vous aime à tout jamais ce n’est donner à tout le monde et encore moins pour un vampire mais Stefan et Eléna c’étaient trouver l’un l’autre. Le temps d’une soirée ils avaient mit la bataille qui les attendaient demains, plus rien d'autre que Stefan et Eléna n'avait eu d'importance en cet instant là. Eléna finit par ouvrir les yeux, elle souria et elle releva la tête vers Stefan qui lui était déjà réveillé qui la regardait avec un sourire accrocher aux lèvres. Eléna souria encore plus à la vue du visage de son petit et elle l’embrassement doucement

Stefan: Tu vas bien ?
Eléna: Plus que je ne l’ai jamais et toi ?
Stefan: Moi aussi, j’ai jamais été aussi heureux que depuis que tu es entré dans ma vie
Eléna en souriant: Moi aussi, je ne pensais pas qu’un tel amour pouvait éxister
Stefan: Moi non plus, être avec toi me semble tellement
Eléna: Naturel, évident ?
Stefan: Oui
Eléna: C’est ce que je ressens aussi, je pense que si j’étais encore humaine mon cœur battrait la chamade
Stefan: Moi aussi d’ailleurs parfois ça me manque d’être humain
Eléna: Moi aussi mais on est ce qu’on est
Stefan: Bien dit, tu veux manger quelque chose ? Bien qu’on soit plus humain on peut manger
Eléna: Je veux bien de la glace si tu as
Stefan: J’ai, bouges pas je reviens

Il avait dit ça avant d’embrasser le front de sa petite amie et il sortit du lit, Eléna portait un polo appartement à Stefan et ce dernier lui il portait uniquement un bas de pyjama noir. Le jeune adolescent quitta la chambre à vitesse vampirique pour aller dans la cuisine, les vampires de leur espèce peuvent manger ce que mangent les humains à conditions qu’ils se nourrissent suffisamment de sang pour rétablir l’équilibre dans leur organisme ce qui est le cas pour Stefan et Eléna bien que le jeune homme est un régime alimentaire différent de celui de sa petite amie parce qu’il boit le sang des animaux. Le jeune Salvatore revint quelque secondes plus tard dans la chambre avec un gros peau de glace au parfum vanille/cookies avec deux cuillères à café dans les mains et il alla rejoindre Eléna dans le lit, les deux adolescents mangèrent de la glace allonger dans le lit de Stefan


Seattle/Villa des Cullen

Comme prévu Edward était tout seul à la villa car sa famille était partie chasser mais il ne comptait pas se battre comme c’était convenu car il en avait discuter avec Bella plutôt dans la matinée afin de protéger Bella car à chaque fois qu’ils se sont séparé pour le bien de cette dernière ça a toujours mal tourné pour eux car elle s’inquiétera pour lui et il s’inquiétera également pour elle ce qui les rendra vulnérable, ils risqueront également de se faire tuer donc pour leur bien à tous les deux il vaut mieux qu’ils restes ensemble….. C’est pourquoi Bella et Edward partiront dans un campement. Alors qu’Edward traversait le salon il sentit l’odeur de Bella, il se précipita vers la porte d’entrée et l’ouvrit. Il vit alors sa petite amie avec un sac à dos sur le dos contenant certainement des affaires pour le week-end

Edward: Qu’est-ce que tu fais là ?
Bella: Rassures moi tu es content de me voir
Edward: Bien sûr que oui
Bella: Je peux entrer ?
Edward en se mettant sur le côté: Je t’en prie
Bella en entrant: T’as parlé à Alice aujourd’hui ?
Edward en fermant la porte: Non pourquoi ?
Bella: Pour rien
Edward: Je ne savais pas que tu viendrais ?
Bella: Alice est venue chez moi ce matin


Edward dans ses pensées: Faites qu’elle n’est rien dit à Bella


Bella: Elle a négocié mon alibi pour la bataille avec mon père
Edward: Je vois et Connor ?
Bella: Il s’en est chargé tout seul, son alibi est qu’il passe le week-end chez Jérémy
Edward: Okay. Alice a dit quoi à Charlie pour le convaincre ?
Bella: Que toi et ta famille pour partiez camper et qu’elle m’invitait tout le week-end ici
Edward: Je vois
Bella: Ce qui veut dire qu’on est seul ici tous les deux
Edward: Suis moi j’ai quelque chose à te montrer

Sur ces belles paroles Edward tendit sa main à Bella et cette dernière joigna sa main à celle de son petit ami, les deux adolescents montèrent les escaliers un à un main dans la main jusqu’à l’étage où se trouvait la chambre d’Edward où le jeune vampire avait quelque chose à lui montrer. Bella se demandait bien ce que son petit copain avait à lui monter là-haut dans sa chambre car ce dernier l’emmena en direction de cette dernière. En entrant dans la chambre d’Edward Bella constata quelque chose de nouveau dans la pièce qu’elle connaissait plus que bien, il y avait un lit…….. un très grand lit. En effet Edward avait acheté un lit, il avait promis de le faire et il avait sauté sur l’occasion en sachant que Bella devait passé la nuit ici ce week-end

Edward: J’ai un cadeau pour toi
Bella: Ne me dis pas que c’est ce lit quand même
Edward: Non

Bella inspecta soigneusement le cœur en cristal qu’Edward venait de poser sur le bracelet de sa bien aimé en fac du loup en bois offert par Jacob quarante-huit heure auparavant. Ce bijou était un magnifique cœur en diamant mais il ne lui avait pas précisé d’où il provenait du moins pas pour l’instant mais il comptait bien lui dire car ça avait aussi son importance cependant Edward espérait que Bella accepterait de le garder tout de même

Edward: Il est normal que je sois aussi à ton poignet moi aussi. Il appartenait à ma mère … Suite à son décès j’ai hérité de tous ses bien et celui-là en fait partie
Bella: Edward je….
Edward: Il est dur et froid, et étincelle au soleil …
Bella: Il est superbe, comme toi. Merci
Edward: Ça me fait plaisir
Bella: C’est injuste parce que moi j’ai rien à t’offrir
Edward: Ton amour me suffit amplement
Bella: Et en plus t’es plus romantique que moi
Edward: Je t’aime c’est tout
Bella: Je t’aime aussi Edward. Alors pourquoi un lit ? Je croyais que tu ne dormais jamais
Edward: Mais toi si
Bella: Un matelas gonflable aurait suffit
Edward: Non il fallait un vrai lit et puis je t’avais promis d’en acheter un, de plus selon Alice ça va bien avec la déco de ma chambre
Bella en s’asseyant sur le lit: Sacré Alice
Edward: Bella j’ai quelque chose à te demande, encore
Bella: Moi d’abord
Edward: C’est très important
Bella: Moi aussi
Edward: D’accord, je t’écoute
Bella: Le mariage est ta condition pour me transformer ?
Edward en s’asseyant à côté de Bella: Oui
Bella: Dans ce cas j’aimerais poser ma condition
Edward: Tout ce que tu veux, c’est d’accord
Bella: Tu promets ?
Edward: Je te le promets
Bella: Tout d’abord je n’essaie pas de négocier quoique ce soit. Tu veux toujours que je vive toutes les expériences humaines possibles ?
Edward: En effet oui
Bella: Clarifions d’abord tes exigences
Edward: Tu les connais
Bella: M’épouser. D’accord

Bella fixa Edward dans les yeux et elle s’approcha lentement de lui, enroula ses bras autour de sa nuque et l’embrassa. Edward rendit son baiser surpris par son initiative mais heureux de sentir ses lèvres sur les siennes, savourant le gout exquis des lèvres de sa bien-aimée. Il avait toutefois du mal à lui rendre son baiser aussi intensément qu’elle le méritait car ses pensées vagabondaient sur ce que Bella tentait vainement de me dire. Elle dénoua alors ses mains de du cou de son petit ami pour les faire courir le long de son col puis sur son torse légèrement dévoilé, c’était pas difficile de savoir où elle voulait en venir. Ses doigts tremblaient alors qu’ils s’approchaient des boutons de la chemise d’Edward et il comprit enfin ce qu’elle voulait … Cette simple idée lui glaça le sang, il se figea immédiatement. Il n’avait pas compris jusqu’à maintenant ce que Bella voulait réellement, elle voulait qu’il lui fasse l’amour. Edward l’arrêta immédiatement donc avant qu’elle ne poursuive ses investigations, il là repoussa gentiment avec un regard désapprobateur, il ne pouvait pas lui donner ce qu’elle voulait bien qu’il lui est promit qu’il accepterait sa condition mais ça il ne pouvait pas. Pas une chose qui pourrait la tuer

Edward: Non Bella pas ça
Bella: Tu viens pourtant de dire que tu voulais toujours que je vive toutes les expériences humaines possibles
Edward: Oui mais pas une de celle qui pourrait te tuer
Bella: Tu ne me feras pas de mal, n’oublies pas que tu m’as promis
Edward: Si j’avais su que c’était ça que tu voulais comme condition à notre mariage je n’aurais rien promis
Bella: Edward tout le monde me dit qu’une fois transformé j’aurais envie de massacrer tout le monde
Edward: Au début oui mais ça passera, ça ne durera pas
Bella: Je te veux Edward tant que je suis encore humaine
Edward: Je ne veux pas risquer ta vie
Bella: Essaie au moins. Je te laisserais m’offrir une voiture, m’envoyer dans une université hors de prix, je t’épouserais. Moi je ne désire qu’une chose, toi seulement toi
Edward: Ce n’est pas juste, il y a beaucoup de choses que je pourrais te donner, et tu me demandes cela. Imagines-tu à quel point c’est douloureux de te le refuser quand tu me supplies ainsi ?
Bella: Alors accepte, je t’en prie

Bella le suppliait comme une enfant qui désire quelque chose et ce quelque chose, c’était lui. Jamais il n’aurait imaginé susciter une telle envie, un tel désir et ce sentiment provoquait irrévocablement ma reddition. Elle venait même d’accepter de l’épouser à condition qu’il accède à sa demande qui est qu’elle se donne entièrement à lui, Edward posa ses prunelle doré sur les lèvres de Bella et il glissa sa main contre la joue de sa petite ami d’un geste tendre et doux puis il approcha lentement son visage du sien et il ferma les yeux puis il l’embrassa. Ils basculèrent sur le lit, ses mains vinrent aussitôt se mettre sur le bas de ses reins, le désir d’avoir l’autre près de soie les submergeait. Un nouveau frisson vint les parcourir tous les deux, voyant qu’Edward n’enlève pas sa chemise elle entreprit de le faire à sa place déboutonnant alors les premiers boutons de la chemise de son petit copain, elle était bien moins hésitante que ce dernier. Les doigts fin et chaud de la jeune adolescente se baladèrent délicatement sur le torse de son petit ami, le baiser fut de plus en plus fougueux. Bella voulait désormais plus mais Edward l’empêcha d’aller plus loin alors qu’ils étaient dans une situation plus que tentante

Edward: Je t’en prie arrête d’enlever tes vêtements
Bella: Tu devrais le faire à ma place
Edward: Pas ce soir Bella
Bella: Je ……Edward…….
Edward: Je ne dis pas non mais pas ce soir
Bella: Tu…… t’as …… t’as pas envie ?
Edward en reboutonnant sa chemise: Oh que si, tu n’imagines pas à quel point j’ai envie de toi
Bella: Mais ?
Edward: Je veux t’épouser d’abord
Bella: T’es sérieux ?
Edward: Très
Bella en fesant glisser une mèche derrière son oreille: Génial, tu es le seul garçon au monde à penser de la sorte et maintenant je me sens comme un monstre qui tente de te voler ta vertu où quelque chose dans le genre
Edward: Ce n’est pas vertu qui est en cause
Bella: Là j’avoue que j’ai du mal à te suivre
Edward : C’est une règle d’or que je me suis juré il y a longtemps ne jamais enfreindre. Il est peut être trop tard pour mon âme mais je veux protéger la tienne, je veux faire les choses dans les règles qui est de t’épouser avant. Je sais que c’est pas comportement moderne
Bella: Ce n’est pas moderne, c’est très ancien
Edward: Je viens d’une autre époque Bella et c’était beaucoup moins compliqué avant. Si je t’avais rencontré à cette époque je t’aurais fait la cour, on se serait promener avec nos chaperons, on aurait bu du thé glacée sur le perron
Bella: ……
Edward: Je t’aurais volé deux ou trois baisers mais seulement si ton père me l’avait permit
Bella en plongeant son regard dans celui d’Edward: ……
Edward en sortant un écrin noir de sa poche et en l’ouvrant: Ensuite je me serais agenouillé face à toi et je t’aurais offert une bague après t’avoir dit ceci: Isabella Swan je jure de vous aimer à chaque instant et ce pour l’éternité, me feriez l’immense honneur de m’épouser ?
Bella: Oui

Edward souriait d’un sourire radieux et heureux, elle lui avait dit oui enfin après tout ce temps et les nombreuses fois où il le lui avait demandé, il se releva et Bella se jeta à son cou puis le vampire souleva sa bien-aimée dans ses bras comme si elle était aussi légère qu’une plume. Le bonheur envahissait chaque partie de son être tellement il était heureux, Bella tout autant heureuse que lui et dire qu’il y a quelques semaines elle avait dit non à Edward à plusieurs reprises et là elle avait changé d’avis. Si il y a bien une chose dont Bella Swan est certaine c’est qu’Edward est son âme sœur

_________________




Connor was born to fight evil forces, he was born of the union of two vampire and his destiny is to become a champion, the savior of mankind but also a glimmer of hope for the new generation

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oth-rpg.pro-forums.fr
Mel23
Admin
avatar

Messages : 1251
Date d'inscription : 25/07/2010

MessageSujet: Re: New Life [Epilogue]   Jeu 5 Juil - 12:26

Renesmée Cullen adolescent: Seléna Gomez
EJ Cullen adolescent: Logan Lerman



CHAPITRE 27.












Edward, Bella, Jacob,
Damon, Stefan, Connor,
Eléna, Jérémy, Tyler,
Caroline, Henry, Alice,
Jasper, Carlisle, Esmée,
Emmett, Rosalie, Alaric,
Jenna, Quil, Sam,
Embry, Léah, Paul,
Aidan, Aaron, Ethan,
Dorian, Seth, Victoria
& Riley
Forks/Les Collines & les fallaises

Un nouveau jour se lève sur Forks, une journée chargée pour les vampires et les loups de cette ville car ils se prépare tous à un grand combat contre une armée de vampires nouveaux nés de la même espèce que ceux des Cullen plus une vampire nommée Victoria qui semble être derrière tout ça, elle a tout fait pour ne pas être impliquer et profiter ainsi des perceptions des visions d’Alice. Des nuages couvraient le ciel nuageux de Forks et le vent agitait les branches des arbres ainsi que leurs cimes avec une telle force qu’on pourrait facilement croire qu’il menacerait de déchirer la forêt en deux. Edward et Bella partaient dans un campement alors que tout le reste du clan Cullen se battaient côté à côté avec les loups et les amis de Connor, le campement de Bella et Edward étaient tout en haut des collines en altitude et donc Bella avait prévu des vêtements chaud car même si son petit ami/fiancé ne craignait pas le froid ce n’était pas son cas à elle. Edward avait planté la tente si solidement dans le sol qu’on aurait pu facilement croire qu’elle était sculptée dans le roc, le vampire attendait en haut au sommet et ce fut donc Jacob qui emmena Bella là-haut en-là portant dans ses bras, lorsqu’il arriva au sommet il reposa son amie au sol. La jeune adolescente aperçu la tente qu’Edward avait planté au centre de la falaise, à la vue de son fiancé Bella se jeta dans ses bras se blottissant contre lui. Edward enfouissant son visage dans son cou et il lui déposa un tendre baiser. Lorsqu’il recula il aperçut le cabot derrière Bella qui comme d’habitude ne portait pas de maillot de corps mais pour un loup c’est plus simple d’avoir le moins de vêtements possible quand il mute

Edward: Merci Jacob
Bella: Redescends avant que l’orage n’arrive
Jacob: Non je reste, grâce à mon lien avec la meute je t’informerais de tout ce qui se passe
Bella surprise: Tu ne te bats pas ?
Jacob: Non Seth me relèvera demain matin
Bella: Okay
Jacob: Il est frustré de ne pas participer au combat mais je ne veux pas qu’il soit blessé
Edward: ……
Jacob: La tante est bien plantée ?
Edward: Elle est quasiment souder au rocher
Jacob: Bien
Edward en s’adressant à Bella: Viens on va l’intérieur, ça commence à tomber

Bella qui avait sa main dans celle d’Edward se dirigea vers l’entrée de la tante et elle emmena ce dernier avec elle, il était hors de question qu’il ne soit pas avec elle. Avec un regard jaloux Jacob les regarda, depuis qu’il sait que Bella compte se transformer en vampire d’ici quelques semaines il sait que le temps lui manque, le temps de lui faire avouer les sentiments qu’elle a pour lui car il est sur qu’elle a des sentiments pour lui et il veut qu’elle le choisisse lui au lieu du buveur de sang.


Quelques heures plus tard………


De longues heures s’écoulèrent et le temps ne s’améliorait guère bien au contraire, le vent et la pluie redoublèrent et la tempête augmentait en intensité. Les bourrasques de vent s’engouffraient dans la tente comme si elles tentaient de l’arracher. Bella s’était réfugier dans le duvet que qu’Edward lui préparé, elle s’y était glissée tout habillée mais le froid perçant l’empêchait de se réchauffer. Edward s’était d’ailleurs éloigné d’elle autant qu’il le permettait l’espace restreint dont il disposait avec le cabot à l’intérieur. Le corps d’Edward était aussi dure et glacé que la neige et le vent combiner, Jacob était inquiet pour Bella tout autant que son ennemi juré l’était. Edward n’arrivait même plus à cacher son anxiété d’être loin de sa bien-aimée et de ne pouvoir l’aider, ses dents claquaient les unes contre les autres et elle était prise de tremblement tellement elle grelottait de froid. Edward ne savait pas quoi faire pour quel se réchauffe et qu’elle retrouve des couleurs car elle devenir aussi pale que lui

Edward: Je n’aurais pas dû choisir un site aussi en hauteur
Bella en grelottant: Ça va aller
Edward: Non ça ne va pas, je le vois bien. Qu’est-ce que je peux faire Bella ?

C’était une vrai torture pour Edward de regarder Bella grelotter de froid sans pouvoir rien faire, le cabot n’en pouvait plus d’entendre son amie faire comme si tout allait bien alors que ce n’était pas du tout le cas. Jacob se demandait comment Edward fesait pour rester de marbre à ne rien faire pour un type qui est sois disant aimer Bella plus que tout, il ne tarda pas à le regarder et le lui reprocha à travers ses pensées sachant très bien qu’Edward les entendrait puisqu’il lit dans les pensées sauf celle de Bella qu’il est incapable de déchiffrer


Jacob dans ses pensées: Comment peux-tu la laisser souffrir comme ça sans rien faire alors tu clames haut et fort l’aimer plus que tout ?


Edward: Je ne peux rien faire
Jacob dans ses pensées: Moi je pourrais, je pourrais la réchauffer tu le sais
Edward: Non hors de question
Jacob: Elle pourrait perdre l’usage de ses pieds voir pire
Edward: ……
Jacob: Il est clair que je suis plus chaud que toi, fais le pour elle au moins
Edward: ….

Edward n’appréciait pas du tout qu’il se permette de lui rappeler qu’il était inutile pour sauver Bella de ce froid qui pouvait la tuer et encore moins pour la réchauffer. Rien que l’idée que le cabot puisse toucher l’amour de sa vie était une idée exécrable mais honnêtement il n’y a pas d’autre solution pour que Bella se réchauffe et ça Edward le savait autant que Jacob, le vampire capitula et il autorisa le loup à faire ce qu’il avait en tête c’est-à-dire là prendre dans ses bras en hochant positivement la tête. Jacob se glissa alors sous le duvet de Bella, cette dernière se recouvra de son duvet et elle se blottissa contre le torse dénudé et chaud de son meilleur amie, Jacob constata que Bella était vraiment glacée

Jacob: Wouaho tu es vraiment glacée. Du calme Bella tu vas te réchauffer ça va aller. Ce serait mieux si t’enlevait tes vêtements
Bella en grelottant de froid: Prononces encore une parole de la sorte et je te jure que je me casserais volontiers l’autre main en te frappant
Jacob: Première leçon de secourisme
Bella: C’est ça oui

Évidement il fallait que Jacob profite de la situation en fesant exprès de mettre Edward en colère mais Bella ne comptait pas le laisser faire, aussi glacé soit elle si Jacob l’ouvrait encore de cette manière elle ne se gênerait pas pour lui en coller une autre au risque de se casser l’autre main. Dehors la pleine lune était là et elle était presque à son apogée, le vent et la pluie étaient encore plus violent qu’au cours de ses dernières heures. Bella avait finit par se rendormir et Jacob ne se priait pas pour faire part de ses pensées à Edward rien que pour le provoquer

Edward: Tu pourrais faire un effort et garder tes pensées pour toi
Jacob: Tu as beau être dure comme la pierre et froid comme la glace me savoir là contre elle te fait bouillir
Edward: ……
Jacob: Tu doutes de ses sentiments pour toi c’est ça ?
Edward: …..
Jacob: Tu peux t’immiscer dans mes pensées mais pas question de dévoiler les tiennes hein
Edward: Les partager avec toi ? Non mais avec elle je n’ai aucun problème
Jacob: Écoutes je sais qu’elle t’aime et qu’elle t’a toujours aimé
Edward: Au moins t’en est conscient
Jacob: Je ne suis pas idiot, je vois comme elle te regarde et la manière dont elle parle de toi
Edward surpris: Elle te parle de moi ?
Jacob: Tout le temps mais elle a des sentiments pour moi aussi sauf qu’elle fait tout pour ne pas l’admettre
Edward: Je ne peux pas dire si c’est vrai, je ne peux pas lire en elle je te rappelle
Jacob: Et si c’était moi qu’elle choisissait, tu me tuerais ?
Edward : Ça n’arrivera pas
Jacob: Si ça arrivais, si elle partait avec moi tu me tuerais ?
Edward: Je te mentirais si je te disais que l’idée ne m’as jamais traversé l’esprit mais je ne le ferais parce que ça là ferait souffrir de te perdre et je me suis juré de jamais plus faire quoique ce soit qui puisse la blessé où la faire souffrir
Jacob: Mais ça te dérange pas de faire d’elle un vampire, une buveuse de sang
Edward: Ce n’est pas ce que je veux, je donnerais tout pour qu’elle veuille rester humaine
Jacob: Alors empêche là de faire ça
Edward: J’ai essayé, je suis partie
Jacob: Pas assez longtemps, si t’étais resté à l’écart six mois de plus elle serait avec moi maintenant. Tu t’es déjà demandé si elle ne serait pas mieux avec moi qu’avec toi ?
Edward: J’y est déjà pensé et je sais que tu là protégerais au péril de ta vie, tout comme moi. Tu lui offrirais tout ce que je ne peux pas lui offrir, une vie humaine. Tout ce que je veux c’est bonheur
Jacob: Moi aussi
Edward: Mais jamais plus je ne déciderais pour rien, la dernière fois que je l’ai faits ça a bien faillit nous tué tous les deux
Jacob: Je m’en souviens oui. Dis comment tu as faits pour tenir le coup quand tu as cru qu’elle était morte, qu’elle avait disparu de ce monde à jamais ?
Edward: Je n’ai pas tenu le coup, je me suis laissé dépérir et j’ai voulu mourir pour la retrouver où qu’elle soit. Je ne souhaite ça à personne, pas même à toi
Jacob sur un ton sarcastique: Quoi tu m’apprécies peut être ?
Edward: Si on n’était pas ennemi et que tu n’essayais pas de me prendre ma raison d’exister je pourrais t’apprécier
Jacob en souriant: Et si toi tu n’avais pas l’intention de transformer la fille que j’aime en monstre je pourrais t’apprécier aussi mais on est ennemi. Elle peut encore changer d’avis tu sais ?
Edward: Si elle me quittait pour toi je là laisserais partir, je respecterais sa décision
Jacob: Ne pas pouvoir déchiffrer ses pensées ça t’ennuis ?
Edward: Non mais c’est un peu frustrant parce que je sais pas à quoi elle pense cependant ne pas être capable de lire dans son esprit c’est plutôt une bonne chose
Jacob: Pourquoi ?
Edward: Parce qu’elle me surprend chaque jour qui passe
Jacob: ……
Edward: Merci d’être là. Aussi bizarre que ça puisse paraître, je suis content que tu sois là.
Jacob: Traduction tu meurs d’envie de me tuer mais tu es content que je sois son radiateur personnel
Edward: Cette trêve n’est facile pour personne
Jacob: Dis-moi pourquoi Connor est devenu l’un des votre ?
Edward: Certes il est devenu un vampire mais de notre espèce
Jacob: Ça ne répond pas à ma question
Edward: Ce n’est pas à moi de te le dire
Jacob: Mets moi sur la voie, je comprendrais peut être
Edward: Pour faire court il n’avait pas d’autre alternative si ce n’est une mort longue et douloureuse
Jacob choqué: Il était malade et condamné c’est ça ?
Edward: Oui mais je ne t’ai rien dis okay ?
Jacob: D’accord, pourquoi il n’est pas venu te voir toi où quelqu’un de ta famille ?
Edward: Il ne savait pas pour nous, il est donc aller voir le seul vampire qui n’aurait pas de scrupule à le transformer
Jacob: Je saute peut être du coq à l’âne mais je sens que tu es jaloux
Edward: Oui mais je m’efforce de pas le montrer mais ce n’est pas suffisant puisque tu la remarqué
Jacob: Tu es plus douer que moi
Edward: Rien de plus normal j’ai plus de cent d’existence. J’ai passé un siècle à l’attendre
Jacob: Vu comme ça oui ça parait plus logique mais l’avenir n’est pas gravé dans la pierre

Oui le futur n’était pas graver dans la pierre mais Alice pouvait en voir quelques brides grâce à son don, à ses visions. Bella avait accepté de d’épouser Edward et de vivre à ses côtés, convaincue que c’était ce qu’elle souhaitait maintenant mais serait-ce toujours le cas demain ou après-demain ?… Rien ne pouvait lui garantir que Bella voudra toujours l’épouser bien qu’elle lui est dit oui hier soir même pas une vision d’Alice concernant leur mariage. Tout pouvait encore changer mais il ne pouvait pas concevoir que Bella puisse vouloir revenir en arrière, leur relation était si particulière, si hors du commun, si forte et si fragile à la fois. Un vampire et une humaine fou amoureux l’un de l’autre, Bella prenait des risques incroyables pour survivre dans un monde qui n’était pas le sien, un univers presque irréel rempli de loups garous, de vampires bons ou mauvais. Étonnamment, elle n’avait jamais été effrayée par tout cela comme si quelque chose l’y prédestinait et elle avait toujours traité l’entière totalité du clan Cullen comme des gens bien et le comble c’est qu’elle voulait être l’une des leur depuis le début. Edward pensait qu’une fois cette armée de nouveau-né exterminé et Victoria avec lui et Bella pourrait enfin vivre leur avenir sereinement

Edward: Quand cette trêve prendra-t-elle fin ? Au lever du jour, ou attendrons-nous la fin de la bataille ?
Jacob: Probablement à la fin du combat, pourquoi ?
Edward: Simple curiosité

Edward se mit alors à fredonner la berceuse de Bella et cette dernière souria dans son sommeil, elle aimait ce morceau de Debussy ”Clair de Lune” qu’il lui avait joué au piano lorsqu’il l’avait invité à venir chez lui la toute première fois pour la présenter à sa famille, une famille entière de vampires. Ce morceau avait été entièrement dédier à Bella ce jour-là et il le sera toujours, lorsque la jeune adolescente entendait ses douces notes résonner d’un piano ou de la voix de son petit ami elle se sentait bien, apaisé et détendu…… autant dire qu’elle en a bien besoin en ce moment


Forks/Le Mystic Grill

L'heure. Tic Tac Tic Tac. L'heure des tourments. L'heure du crime. Tic Tac Tic Tac. Le temps n'a plus le temps. La mort, elle... a le temps. Tout son temps. Trop de temps. Il est temps de connaître leur destinée... s’ils en ont une. L'invitation ne trompe pas. Elle est limpide et insistante. Damon est toujours très précis lorsqu'il arrive le temps de se divertir. La nuit promet d’être exquise, étonnement le vampire aux yeux bleu n’avait aucunement l’intention d’accrocher une énième victime à son palmarès, bien que l’envie lui titille ses instincts de prédateur mais en ce moment il est en mode pause pour plusieurs raison…… La première est de ne pas attirer l’attention et la deuxième est que demain il aura plus important à faire qu’à dissimuler un corps dont il aurait vidé le sang dans son entière totalité

Un homme marchait lentement sur le trottoir, les deux mains fourrées dans les poches de sa veste impeccablement noire comme la pénombre de la nuit. Un sourire aux teintes sépulcrales retroussa ses lèvres, la nuit était bien sombre et Damon se dirigeait vers le Mystic Grill après être sortie de sa voiture, une décapotable noir flambant neuve. En temps normal un vampire digne de ce nom comme Damon Salvatore ne lésinait pas à employer ses pouvoirs quand il en a envie, beaucoup de personne le voit comme quelqu’un d’égoïste qui ne pense qu’à lui et à ce que ça peut lui apporter mais ils ont tous tort. Damon n’agit que par amour à sa manière tordu et quelque fois désespéré certes mais toujours par amour, c’est quelqu’un qui a énormément d’amour à donner et à offrir cela dit il ne sait pas comment s’y prendre pour les exprimer et donc au final on le voit souvent comme quelqu’un de sans cœur dépourvu de sentiment, le pire que son propre frère à tendance à le voir comme ça et pourtant au fond de lui il est persuadé qu’il reste une infime partie d’humanité encore présente….. Du moins il veut le croire et il a raison d’y croire. Ce soir il avait décidé de s’amuser et non de tuer au cas où ce soir serait la dernière nuit de sa vie, le combat contre l’armée des nouveau nés risque d’être sanglant demain et la devise de Damon est de vivre le moment présent afin de ne jamais avoir de regret, jamais. Les néons du Mystic Grill luisaient à l'horizon, lentement, il se dirigea vers l'homme qui se tenait droit devant la porte d'entrée de l'établissement. De façon courtoise, il hocha la tête pour le saluer... avant que celui-ci ne lui dise de s'immobiliser.

Le videur: Avez-vous une invitation, monsieur ?
Damon: Une... invitation ?
Le videur: Je suis désolé monsieur, mais ce soir le Mystic Grill a été réservé pour un enterrement de vie de garçon. Il est rare que nous acceptions, mais puisque le paternel nous a versé une lourde somme pour la réservation et bah... vous pourrez revenir demain hein ! Ce sera ouvert pour tous !

Demain ? Demain il sera peut-être mort si ça trouve, avec la bataille contre les nouveaux nés ça risque d’être la grande baston. Qu’est-ce que ça pouvait lui foutre que demain le Mystic Grill soit ouvert si demain lui il finit mort hein ? Damon haussa un sourcil suite à la réplique du videur... et lui offrit un sourire. Un sourire angélique dont il avait le secret dévoilant ainsi ses parfaites dents blanche

Damon: Une invitation …….. euh ?
Le videur: Oui c'est... c'est bien ce que j'ai... !

Il n’avait pas besoin d’invitation, son pouvoir de persuasion où plus souvent appeler l’hypnose lui suffisait amplement, une petite hypnose sur ce minable humain et ce serait dans la boite. Le pauvre n'eut pas le temps de terminer que déjà le vampire aux cheveux brun corbeau plongeait ses grandes prunelles bleu perçantes dans les yeux brun du videur à peine plus âgé physiquement que le jeune vampire car n’oublions pas que l’aîné des Salvatore a plus d’un siècle et demie, les pupilles de ce dernier rétrécirent et Damon esquissa un large sourire sadique sachant que cet humain saura bientôt sous son contrôle total

Damon: Dis-moi ton nom toi ?
Le videur: Joe, mon nom est Joe
Damon: Et bien Joe, tu vas me laisser entrer sans me demander quoique ce soit et tu vas oublier notre conversation, tu te souviendras seulement que je t’ai donné mon invitation
Joe: Je vais vous laissez entrez sans vous demandez quoique ce et je vais oublier notre conversation, je me souviendrais que vous m’avez donné votre invitation
Damon en souriant: Mon petit Joe tu es un parfait humain sous mon pouvoir de persuasion, un de plus au palmarès du grand Damon Salvatore

La persuasion était tellement mieux que de vider la gorge de ce pauvre humain, il fait ce qu’il veut sans avoir à dissimuler un corps où alors le bruler pour ne pas qu’on puisse identifier comment il est mort, oui là il ne fesait pas de victime bien que l’envie de le faire le démangeait cruellement mais bon il avait dit qu’il se tiendrait tranquille pendant quelques temps et surtout dans les jours à venir. Suite à quoi il passa devant Joe avec ce sourire narquois et il entra à l’intérieur du Mystic Grill, se mêlant à la masse bruyante pour enfin aller retrouver le bar. Il prit place sur l'un des tabourets et commanda un verre de Whisky. Sa boisson favorite, la musique n’était pas trop bruyante ni désagréable bien au contre, c’était assez sympa. Alors qu’il commençait à boire une superbe blondinette s’asseya à côté de lui

La jolie demoiselle: Je peux me joindre à vous ?
Damon en tournant son regard vers elle: Je vous en prie, la place est libre


Damon dans ses pensées: Jolie, très jolie même mais ce n’est pas celle qui m’intéresse


La jolie demoiselle: Je m’appelle Brenda et vous ?
Damon: Damon
Brenda: Enchanté Damon
Damon: De même, Alors qu’est-ce qui vous amène dans ce bon vieux Mystic Grill ?
Brenda: Certainement la même chose que vous, la solitude
Damon en buvant quelques gorgées de son verre: Vous êtes nouvelle ?
Brenda: Qu’est-ce qui vous fait penser ça ?
Damon: Ça fais un fait un bou temps que je suis ici et si je vous avais déjà vu je vous aurais pas oublié c’est certain
Brenda: Vous avez raison, je viens d’arriver…..où plutôt de revenir
Damon: Quel coïncidence moi aussi ?
Brenda: Nous sommes alors tous les deux des revenants
Damon: Ouais
Brenda: Vous connaissez le coin ?
Damon: J’ai grandis ici …… enfin c’était il y a longtemps
Brenda: Tant que ça ?
Damon: C’était quasiment une autre vie

Et encore c’est un euphémisme, oui Damon et son frère Stefan avaient tous les deux grandit ici à Forks mais c’était dans une autre vie, à une autre époque où ils étaient encore humain et où la vie était sans doute plus simple en ce temps-là mais cette vie là est bel et bien terminer et derrière lui. Et pourtant il trouve toujours le moyen d’y revenir et la raison de son frère est toujours la même, sa famille, son petit frère…… Stefan. Oui Damon n’avait toujours pas renoncer à voir Stefan reboire du sang humain et redevenir le vampire qu’il était, le vampire qu’il a lui-même former durant les premier moi et les premières années de son existence de vampire.

Brenda: Vous avez quoi 20 ans 21 peut être ?
Damon: Dans ses eaux là oui

Oui enfin c’est à l’âge de 21 ans que Damon Salvatore est devenu un vampire et qu’il a ensuite transformé son petit frère Stefan qui lui avait 17 ans afin d’avoir son petit frère éternellement à ses côté. Quand ils étaient enfants Damon avait dit à son cadet qu’ils seraient frères pour l’éternité et là en l’occurrence c’est le cas, figer à tout jamais à l’âge où ils ont quitté le monde des vivant pour entrer dans celui des mort, celui des créatures de la nuit, celui des vampires. Oui lui et Stefan ont 17 et 21 ans en apparence mais en réalité ils ont plus d’un siècle et demie mais ça très peu de personne le savent, un nombre très limités de personne qui s’avèrent être aussi des vampires pour la plupart. Damon termina son verre de whisky et deux heures plus tard il rentra au manoir fais comme un linge, il voulait avoir les idées clair pour la bataille de demain


Forks/Les Collines & les falaises

Le lendemain matin la tempête avait disparu emmenant le vent avec elle mais apportant de la neige, oui au cours de la nuit la pluie et le vent avaient laissé place à la neige blanche. Bella avait bien dormi après que son corps réchauffait peu à peu grâce à la température corporelle de Jacob seulement elle savait que ça a surement été très dure pour Edward d’assister à ça, si les situations était inversé et que c’était une autre femme dans les bras de celui qu’elle aime qu’elle ça aurait été un enfer de supporter ça mais pour l’amour et la vie de l’autre il n’y a rien qu’on ne puisse pas supporter. Bella était dehors avec Edward

Bella: Désolé pour hier soir
Edward: A propos de quoi ?
Bella: Je sais que ça n’a pas été facile pour toi
Edward: Par rapport à toi dans les bras de Jacob ?
Bella: Oui
Edward: Oui ça été très dure mais lui seul pouvait te réchauffer
Bella: Si tu acceptais de me transformer tout de suite ça ne serait plus un problème
Edward: Bella
Bella: Je sais, pas encore mais tu ne peux pas m’empêcher d’essayer
Edward: Où est ta bague ?
Bella: Dans ta veste, je ne préfère pas la mettre, je ne veux pas la perdre
Edward: Okay
Bella: Je sais pas si j’aurais pu garder mon calme et mon sang froid si la situation était inversé et qu’une autre fille que moi était dans tes bras
Jacob: Les nouveaux nés arrivent
Edward: Ils sont tous en bas ?
Jacob: Oui tous sans exceptions, vampires, loups, hybrides et sorciers

Tout était si calme, seul le chant des oiseaux mettait un peu de gaieté dans cette ambiance matinale très tendue. Bella rajouta sa veste sous sa parka et vint s’appuyer tout contre son petit ami. Elle resta un long moment ainsi silencieuse, Edward non plus ne parlait pas mais il était inquiet et pas à cause des potentiel sentiments de Bella pour le cabot mais à cause des nouveaux nés et de Victoria.

Bella: Dans combien de temps ils seront là ?
Edward: Alice a prévenu Sam qu’ils seraient ici dans une heure tout au plus
Bella: Quoiqu’il arrive, nous ne nous séparerons pas.
Edward: Oui
Bella: Moi aussi, je me fais du souci pour eux
Edward: Ils sont capables de se défendre, Jasper te là pourtant démontré avant hier
Bella: Je sais mais je ne peux pas m’en empêcher, c’est plus fort que moi. Et si tu me distrayais ?
Edward: Comme quoi, par exemple ?
Bella: Parle-moi de tes dix meilleures nuits. Ça m’intéresse.
Edward: Devine
Bella: Tu en as vécues trop. Un siècle de nuits dont je ne sais rien !

Aucune n’avait l’importance de celles qu’Edward avait vécues depuis qu’il connaissait Bella. Elles ne valaient pas la peine d’en parler et pourtant la jeune adolescente voulait savoir, elle plongeait ses yeux chocolat dans les grand yeux or de son petit ami vampire. L’attitude de Bella amusait drôlement Edward car il savait qu’elle fesait ça quand elle voulait qu’il fasse quelque chose et qu’il refusait


Edward: Je vais réduire le choix. Les plus belles n’ont eu lieu que depuis que je t’ai rencontrée
Bella surprise: Ah bon ?
Edward: Absolument oui
Bella: Les miennes aussi, je dors mieux quand t’es près de moi
Edward: Ce sont peut-être les mêmes.
Bella: Il y a eu la première où tu es resté dans ma chambre


C’était le cas d’Edward également car cette nuit-là était inoubliable, cette nuit avait ponctué leur magnifique journée dans la clairière durant laquelle ils avaient appris à se découvrir l’un l’autre, c’était le début de tout. Son odeur délicate s’imprégnant sur ses vêtements et sur chaque parcelle de son corps. Edward aimait son parfum, ça le faisait vibrer, aujourd’hui encore. Ils étaient si bien ensemble qu’ils n’avaient tout bonnement pas pu se quitter cette nuit-là. Durant son sommeil, elle avait prononcé trois mots qu’il n’avait jamais osé entendre de sa bouche : « Je t’aime ». Pour toutes ces raisons, cette première nuit fut l’une des plus belles de sa longue existence comme ce fut aussi le cas pour Bella


Edward: Pour moi également. Naturellement, tu es dormais durant mon moment préféré
Bella en rougissait: C’est vrai
Edward: Je confirme
Bella: A propos est-ce que j’ai dit quelque chose cette nuit-là ?
Edward: Tu as dit que tu m’aimais. Raconte-moi un autre de tes nuits préféré
Bella: Celle où nous sommes rentrés d’Italie


Edward fronça les sourcils surpris par son choix car il n’aurait jamais pensé que ce moment pouvait faire partie des meilleurs de sa vie. Elle avait été si distante, lui parlant très peu, craignant qu’il ne reste auprès d’elle que pour se faire pardonner comme si il n’avait plus de sentiment pour elle ce qui n’était pas du tout le cas car il n’a jamais cessé de l’aimer, pas une seule seconde… C’est pourquoi ce choix était donc surprenant pour Edward

Bella étonnée: Tu ne l’as pas aimée, toi ?
Edward: Si, mais je suis surpris qu’elle soit sur ta liste. Je pensais que tu avais l’impression que je n’agisse que par culpabilité et que j’allais me sauver dès qu’ils ouvriraient les portes de l’avion
Bella: Pas faux. Mais tu étais là, et c’était l’essentiel
Edward en embrassant les cheveux brun de Bella: ……
Bella: La suivante serait celle juste après notre retour à Forks
Edward: En effet, oui. Tu étais si drôle.

Du moins maintenant il trouvait cela drôle car sur l’instant sa réaction l’avait plutôt effrayé car il ne savait plus quel moyen employer pour lui prouver qu’il l’aimait plus que sa propre existence et qu’il ne l’abandonnerait plus jamais. Qu’il ne lui imposerait plus jamais quoique ce soit et il comptait bien tenir cette promesse d’ailleurs cette nuit il a affirmé au cabot que jamais plus il ne lui imposerait quoique ce soit, jamais

Bella: Comment ça, drôle ?
Edward: Je ne me doutais pas que tes rêves étaient aussi réels. J’ai mis des heures à te convaincre que tu ne dormais pas
Bella: Je n’en suis toujours pas aussi convaincue. Pour moi, tu as toujours plus tenu de l’irréalité que de la réalité. A toi, maintenant. Est-ce que la mieux a été la première où tu es resté, comme pour moi ?
Edward: Non. La meilleure nuit de ma vie c’était il y a deux jours, quand tu as accepté de m’épouser


Jacob dans ses pensées: NON, NON, NON, ce n’est pas possible ! Pourquoi ne m’a-t-elle rien dit ? Tu mens sangsue, sinon elle m’en aurait parlé


Edward: Tu n’es pas d’accord ?
Bella: Si … N’empêche … je ne comprends pas pourquoi c’est si important pour toi. Je t’ai donné mon cœur et toi le tiens
Edward: Dans un siècle quand tu auras pris suffisamment de recul, je t’expliquerai
Bella: Je ne manquerai pas de te le rappeler dans ce cas
Edward: T’as pas trop froid ?
Bella surprise: Ça va, pourquoi ?
Edward: Je m’inquiète c’est tout

Le cabot n’était plus capable de contenir sa colère et se mit à hurler, malgré la douleur de ce cri, Edward ne ressentait nul regret de l’avoir fait souffrir. En fait il était fier de lui, il venait de lui asséner le coup fatal. Ne supportant plus la présence du buveur de sang Jacob s’enffuya fou de rage, Bella se retourna et elle le fit s’enfuir le plus loin possible….. C’est alors qu’elle comprit immédiatement que Jacob les avait entendus. Tout un tas d’’émotion là traversa entre la détresse et la colère

Bella: Il nous a écoutés ?
Edward: Oui
Bella choquée: Tu le savais …..
Edward: Oui. Il a le droit d’être au courant Bella

Bella se prit la tête entre les mains et Edward sentit alors qu’il avait été trop loin et que non seulement il avait blessé le cabot mais elle aussi et pourtant il c’était promit de ne jamais plus lui faire du mal même inconsciemment. Bella devrait en vouloir à Edward et ce serait parfaitement légitime qu’elle lui en veuille mais elle en était incapable cependant elle s’inquiétait pour Jacob de savoir comme il allait

Edward inquiet: Tu m’en veux ?
Bella: Je devrais mais non, je m’en veux tellement. J’aurais du lui dire plus tôt
Edward en tentant d’apaiser Bella: Ne te flagelle pas
Bella: C’est ça ! Mieux vaudrait que je garde mon énervement pour tourmenter Jacob. Histoire de ne rien lui épargner
Edward: Il savait à quoi il s’exposait en restant ici
Bella en s’emportant: Et tu crois que ça compte ? Penses-tu qu’il m’importe qu’il soit ou non prévenu ? Que je trouve cela juste ? Je passe mon temps à le blesser. Chaque fois que j’agis, parle, respire, je lui fais du mal. Je suis un monstre
Edward: Non ce n’est pas vrai, tu es la personne la plus pure et gentille que je connaisse
Bella: Il faut que je le retrouve, hurla-t-elle en se débattant pour mettre un terme à mon étreinte.
Edward: Il est surement déjà à des kilomètres d’ici
Bella: Je m’en fiche, il faut que je lui parle
Edward en la retenant par la main: Bella
Bella: Lâches moi

Bella retira violemment sa main de celle d’Edward et elle s’éloigna d’Edward et partie rejoindre Jacob. Elle marcha rapidement à travers la neige aveuglée par les rayons du soleil sur le sol neigeux. Elle espérait retrouver et rejoindre Jacob, s’expliquer avec lui parce qu’elle lui devait une explication, finalement elle le retrouva pas très loin et il était plus qu’en colère ce qui est plus que naturel

Jacob: Va-t’en
Bella: Non il faut qu’on parle Jake
Jacob: Et de quoi ? De ton futur mariage avec l’autre buveur de sang que t’a omit de me parler
Bella: Jake je voulais te le dire mais pas comme ça pas ici
Jacob: Je dois y aller, je vais aller massacrer quelques vampire ça me calmera
Bella paniquée: Non n’y va pas, tu n’as pas les idées claires
Jacob: Je me ferais peut être tué, ce sera plus simple pour toi de ne plus m’avoir dans les pattes et tu pourras vivre heureuse avec ton vampire adoré
Bella: Non je……reste
Jacob: Pourquoi je resterais ? Donnes moi une seule bonne raison de rester, rien qu’une
Bella: Je tiens toi, tu sais que j’ai besoin de toi
Jacob: Ce n’est pas suffisant Bella
Bella: Tu comptes tellement pour moi
Jacob: Si je comptais tant pour toi tu m’aurais dit qu’il t’avait demandé en mariage et que t’avais accepté
Bella: Je t’en prie ne pars pas
Jacob en se retournant: Ce n’est toujours pas suffisant
Bella: Jacob……..Embrasses moi
Jacob en se retournant vers Bella: ……
Bella: Je te le demande, embrasses moi

Bella n’en revenait pas de ce qu’elle venait de dire et de ce qu’elle venait de demander à Jacob son meilleur ami, ce dernier n’eut pas besoin que Bella lui demande deux fois car il se précipita vers elle. Son regard se posa sur ses lèvres légèrement entre ouverte et il captura ses lèvres dans un baiser doux et tendre au début, le plus étonnant est que Bella lui rendit son baiser. Le baiser qui était au début doux tendre devint fougueux voir presque passionné et la jeune adolescente noua ses bras autour de la nuque de Jacob caressant même les cheveux brun au bas de la nuque de ce dernier tandis qu’il avait ses main sur les hanches de Bella mais le jeune quilleute du le rompre car il devait redescendre

Jacob contre le front de Bella: Ça aurait dû être notre premier baiser Bella mais je dois redescendre ils ont besoin de moi, ne t’en fais je reviendrais

Jacob redescendit mais il ne se gêna pas pour penser haut et fort afin qu’Edward sache ce qui s’est passé là haute et lui rendre la monnaie de sa pièces en signifiant bien que c’était Bella qui lui avait demandé de l’embrasser voir presque supplier et qu’elle avait adoré cela. Il faisait ensuite défiler des scènes très explicites de leurs baiser. Complètement perdu par ce qu’elle venait de faire Bella redescendit et c’est là qu’elle vit Edward le regard triste, il avait vu la scène du moins c’est ce qu’elle se persuada

Elle se sentait coupable et n’osait toujours pas affronter son regard par peur qu’il là déteste où pire qu’il décide de rompre parce qu’elle là trahie d’ailleurs ce qu’elle a fait ça se qualifie de l’infidélité. Edward avait compris à travers les scènes que Jacob lui avait envoyé volontairement pour le blesser c’est que Bella l’aimait un point c’est tout… Que pouvait-il faire contre cela à part comprendre et faire preuve de patience face au choix de Bella ?


Bella: Tu nous a vu c’est ça ?
Edward: Non mais Jacob pensait à voix haute et il a en quelque fait défiler la scène dans sa tête
Bella: Je suis désolé, je ne sais pas ce qui m’a prit
Edward blessé: Tu l’aimes c’est tout
Bella: Je t’aime d’avantage
Edward: Je sais et je ne t’en veux pas, mon amour cependant
Bella: Cependant ?
Edward: Cependant j’aurais aimé que tu ne lui demandes pas de t’embrasser
Bella: Edward, je … je … je suis
Edward: De toute manière tu l’aurais embrassée de toute façon, que tu lui es demandé où non. C’était ce qu’il avait décrété lors de notre trajet vers le campement lorsque j’avais été le rechercher. Il avait décidé de l’embrasser par la force s’il n’avait pas obtenu son consentement. Simplement, je n’ai plus d’excuse pour lui casser la figure. Dommage, j’aurais adoré.
Bella: Pourquoi tu n’es pas fâché ? Pourquoi tu ne me hais pas ?
Edward: Parce que je t’aime Bella
Bella: Je m’en veux tellement
Edward: Faut pas, tu n’es qu’une humaine partagé entre un vampire et un loup, rien de plus banale
Bella: C’est l’excuse la plus ridicule que j’ai jamais entendu
Edward: N’empêche que c’est vrai. Peu importe à quel point je suis amoureux de toi je suis conscient qu’il y a des vides dans ton existence que je ne peux pas remplir ni combler contrairement à lui
Bella: C’est faux, je t’ai trahi c’est tout alors que tu es l’être que j’aime le plus sur cette terre
Edward: Tu l’aimes aussi Bella
Bella: Je t’aime plus que lui
Edward: Je le sais. Mais …quand je t’ai quittée tu as tellement souffert, et Jacob a été là pour t’aider à te relever. Vous vous êtes beaucoup rapprocher et un lien c’est créer entre vous et je ne peux pas t’en vouloir parce que c’est moi qui suit partie. Est-ce que tu pourras un jour me pardonner d’être partie, de t’avoir laissé ?
Bella: J’aurais dû me douter que tu trouverais un moyen pour te reprocher ce qui vient d’arriver. Edward arrêtes de te reprocher tous les malheur de l’univers et surtout arrête de te sentir coupable, ce n’est pas toi qu’à embrasser Jacob c’est moi
Edward: Encore heureux. Comment est-ce que tu voudrais que je réagisse dans ce cas ?
Bella: Comme n’importe quel petit ami qui vient d’être trahi par sa copine parce que c’est ce que j’ai fait. Insulte-moi dans toutes les langues que tu connais. Dis-moi que je te dégoûte, que t’es en colère, que tu vas m’abandonner, de manière à ce que je me traîne à tes genoux et te supplie de rester
Edward: Désolé, j’en suis incapable
Bella: Arrêtes de te culpabiliser et laisses moi souffrir pour t’avoir fais souffri
Edward: Non
Bella: Tu sais quoi ? T’as raison. Continue à être compréhensif et gentil c’est prié que si t’’étais en colère

Seth venait d’arriver sous sa forme de loup et il informa Edward par la pensée que l’armée s’approchait et qu’il ne restait que très peu de temps, il était excité mais tout aussi déçu de devoir rester en retrait. Quant à Edward, il me restait juste assez de temps pour dire à Bella qu’elle n’avait rien à se reprocher et qu’il ne tenterait rien si elle devait le choisir, lui … Il ne lui imposerait nul chantage, nulle duperie, nulle pitié… Seul son cœur devait parler

Bella: Ça a commencé ?
Edward: Pas encore, dans quelques minutes
Bella: ……
Edward: Bella je ne t’obligerais pas à choisir entre nous deux. Je souhaite ton bonheur, je te donnerais tout ce que tu voudras de moi, ou rien si c’est mieux pour toi. Ne te laisse pas influencer parce que tu te sens redevable envers moi
Bella: L’endroit n’est pas vraiment propice pour cette discussion
Edward: J’étais sincère


Bella: Je sais mais je ne veux pas que tu capitule, je veux que tu te battes
Edward: Comment ça ?
Bella: Je me fiche qu’il fasse froid, que je sente le chien mouillé. Bats-toi pour moi
Edward: Là je ne comprends pas
Bella: Tu veux que je sois plus clair ?
Edward: Oui s’il te plaît
Bella: Embrasses moi, décidément aujourd’hui c’est ma phrase
Edward: ……
Bella: Tu veux peut être que ce soit moi qui t’embrasses, parfait ça me va

Ne laissant pas le temps à Edward de parler et encore moins de réagir ou de trouver la meilleure réponse à sa proposition, elle s’approcha d’avantage de lui rompant ainsi la distance de leur corps et elle se jeta presque sur lui et écrasa sa bouche sur les lèvres dure et glacées du vampire, fermant ses paupières Edward ne put rien faire d’autre que lui répondre et lui rendre son baiser. C’était donc ça que Bella voulait dire lorsqu’elle a demandé à Edward de se battre, de se battre pour elle, Edward rompit le baiser

Edward en écartant Bella doucement: Tu n’as rien à me prouver

Elle réagissait sous le coup de l’émotion comme pour se faire pardonner son écart mais ce n’était pas ce qu’Edward voulait, pas comme ça. Si ils devaient avoir une quelconque intimité ce ne serait, ni ici, ni maintenant et encore moins pour de mauvaises raisons. Ils avaient tout le temps devant eux, tout l’avenir pour avoir autant d’intimité qu’elle le voudra mais pas ici et surtout pas pour apaiser sa conscience qui ne cessait de la torturer

Bella en collant son front contre celui d’Edward: Je ne cherche pas à prouver quoi que ce soit, je te veux toi tout simplement
Edward: Comme tu l’as dit ce n’est pas le moment ni l’endroit
Bella: J’ai changé d’avis
Edward: Il fait vraiment froid tu sais
Bella: Dis le vampire


Edward: D’accord je te l’accorde ! Le froid vient en deuxième position mais je préférerais que m’embrasser ne soit pas une réaction aux actes ou aux paroles de Jacob Black
Bella: D’accord
Edward: Et puis il me semble que tu voulais être tenue au courant de la bataille, non ?

A cette remarque Bella croisa le regard d’Edward et comprit que la bataille n’allait pas tarder à débuter. Oui, le combat promettait d’être rude d’autant plus qu’il ne connaissait pas encore le choix définitif de sa bien-aimée. L’attente promettait d’être insoutenable mais il avait promis de ne pas l’influencer. Il ne lui restait plus qu’à la protéger et à sortir indemne de l’épreuve qui les attendait. C’est alors que Seth poussa un hurlement strident pour exprimer sa frustration de ne pouvoir aider les siens dans le combat qui s’annonçait pourtant si mémorable. Il partageait leurs pensées témoignant de leur euphorie à l’approche des nouveau-nés. Ils se lançaient tous des paris pour désigner lequel d’entre eux démembrerait le plus de sangsues. Son hurlement eut le mérite d’effrayer Bella comme si la réalité venait juste de la rattraper. Angoissée elle lança un regard à Edward

Edward: Tout ira bien, Bella. Nous sommes doués, entrainés et plus nombreux qu’ils ne le pensent. Ce sera terminé très vite. Si je n’en étais pas persuadé, je serai sur place, et toi ici, enchainée à un arbre ou quelque chose dans ce genre
Bella: Tu trouves le moyen de plaisanter, c’est rassurant
Edward: Je fais de mon mieux pour te rassurer, je sais t’es inquiète et angoissé
Bella: Oui je le suis malgré que Jasper m’est démontré que je n’avais pas m’inquiété pour eux mais il y a aussi mon frère en bas
Edward: Ton frère est plus fort, plus rapide et plus agile qu’il ne là jamais été
Bella: Je sais mais je m’inquiète quand même

Seth gémit une nouvelle fois, ses pattes le démangeaient car il ne souhaitait qu’une chose: rejoindre la meute. Une autre meute de loups se joignait aux Quilleutes, celle d’Aidan Carlson composé de lui-même et de ses trois frères, Aaron, Ethan et Dorian. Il supportait de plus en plus mal d’être si loin de l’action surtout que les nouveau-nés étaient enfin arrivés. La pensée collective des loups lui envoyait des images très parlantes de la scène de combat presque aussi réelles que si Edward s’y trouvait en personne.

Bella toujours inquiète: Que ce passe-t-il ?
Edward: ……
Bella: Edward ?
Edward: Il n’est pas content d’être coincé ici avec nous. Il a compris que la meute le tenait à l’écart pour sa propre sécurité, et il bave d’envie à l’idée de la rejoindre. Les nouveau-nés ont remonté la piste. Notre plan a marché comme sur des roulettes. Jasper est un génie. Ils ont aussi flairé la piste de ceux qui se trouvent dans la prairie et se sont séparés. Comme prévu. Sam les emmènes par un détour vers l’embuscade

Les loups étaient bien en retrait comme ils l’avaient décidé tout récemment afin que les nouveau-nés ne les aperçoivent qu’au dernier moment. Les Quilleutes se mélangeaient aux Lycanthrope qui avaient muté en loups parce qu’ils sont plus puissant sous leur forme animal, heureusement la transformation ne fut pas douloureuse. Le premier groupe se mesurait donc aux Cullen et aux autres vampires ainsi qu’à l’hybride Tyler mi loup-mi vampire qui n’avait pas muté, sans oublier bien sûr le jeune Henry Davis dont la magie est très puissante. Edward pouvait percevoir les bruits de la bagarre mais aussi des rugissements, des coups de poing et même les déplacements de l’air lors des mouvements d’esquive de Carlisle, Jasper, Damon où Stefan. Ils étaient tous les quatre aux avants postes suivis de près par Emmett qui prenait d’ailleurs un réel plaisir à s’amuser de la faible intelligence d’un nouveau-né plus pressé de tuer que de réfléchir ainsi que de Tyler, Jérémy et Connor, avec à sa droite Caroline et Eléna qui étaient, devant Carlisle il y avait Alaric et Jenna Cooper. Henry le sorcier était à l’extrémité prêt à faire usage de ses pouvoirs que mère nature lui a donné où plutôt que son ancêtre lui a donné. Voir l’expression ravie d’Emmett et Damon fesait sourire Edward, finalement l’aîné des Salvatore ressemblait beaucoup Mr muscle Cullen

Comme promit Edward détailla son récit aussi clairement que possible à Bella qui s’efforçait de ne pas oublier de respirer. Edward vit alors le deuxième groupe arriver, ils n’avaient pas encore repérer les loups et se demandaient d’ailleurs où pouvait bien se trouver Bella car ils avaient pour mission de la … tuer. A l’évocation de ce mot, Edward devint encore plus pale qu’il ne l’est déjà au naturel et Bella se demanda immédiatement ce qui n’allait pas

Bella: Qu’est-ce qui a ?
Edward: Ils parlent de toi. Ils sont censés se débrouiller pour que tu n’en réchappes pas…

Mais au même moment, les loups avaient débuté leur attaque et s’en prenaient déjà à l’un des nouveau-nés. Leah et Sam s’en chargeaient alors que Paul et Jacob en éliminaient un autre, Aaron Aidan se lancèrent à leur tour sur un nouveau-né tout comme Dorian et Ethan qui s’en donnait à cœur joie ce qui mit à mal le moral des nouveau-nés qui se dévisageaient les uns les autres, inquiets tout à coup et ils avaient raison d’être inquiet. C’est alors que l’entière totalité du clan Cullen, les Salvatore, les Cooper, Caroline, Tyler et Connor foncèrent droit sur les nouveau nés et des têtes des nouveaux nés furent brisés et les bras des nouveaux nés également, c’était comme si on brisait des statues de glace

Tout d’un coup Edward se figea instantanément, il avait senti quelque chose ou plutôt quelqu’un, Victoria. Bella avait viser juste, Victoria était bien derrière tout cela mais elle avait profité des limites des visions d’Alice en restant à l’écart….. Elle avait laissé Riley Bierce agir et à tous les coups elle se sert de ce gamin pour réclamer sa vengeance … Edward était plus déterminé que jamais à régler son compte à cette rouquine de vampire détraquer excepté qu’il va devoir protéger Bella en même temps. Cette dernière s’était elle aussi immobilisée, inquiète du soudain comportement d’Edward

Bella: Quelqu’un est blessé ?
Edward: Non tout le monde va bien. Elle arrive

Edward devait à tout prix agir très vite car Victoria allait être là d’une seconde à l’autre, il devait prévenir Seth et trouver un plan de toute urgence pour préserver Bella. Il n’avait pas d’autre choix que d’exclure Seth ne voulant pas que ce dernier soit bléssé où pire, Jacob avait volontairement prit la place de son ami pour ne pas que ce dernier se retrouve au cœur de l’action durant la bataille

Edward: Seth court. Elle a su que je ne serais pas là-bas et elle a suivi mon odeur. Elle savait que tu serais avec moi
Bella: J’avais donc raison, elle est derrière tout ça. Elle nous a retrouvés
Edward: Elle n’est pas seule
Bella: Riley Bierce ?
Edward: Oui

Il était trop tard pour s’enfuir ou se cacher, Edward va devoir affronter pas un vampire mais deux dont une est avide de vengeance et tout ça pas très loin de la falaise. Edward se positionna devant Bella pour la protéger, cette dernière était trop terrifiée pour parvenir à prononcer le moindre mot. Elle n’aurait jamais dû se trouver là, il n’aurait jamais dû accepter qu’elle si proche du danger, ils auraient dû quitter Forks où demander à Connor d’emmener Bella loin de la ville. Edward du prévoir que Victoria avait un plan B autre que son armée de vampire nouveaux nés mais non il ne là pas anticiper croyant que lui et Bella seraient en sécurité ici dans ses falaises

Victoria était accompagnée d’un tout jeune nouveau-né qu’elle avait parfaitement conditionné et manipuler, elle l’avait poussé à les haïr afin qu’ils soient suffisamment en rogne pour les tuer tous les deux. Edward captait les pensées de Victoria, elle ressassait encore et encore à ce pauvre gamin qu’il devait se battre pour elle, pour lui prouver tout l’amour qu’il avait pour elle. En tuant Edward, il allait se montrer digne d’elle et mériterait sa place à ses côtés comme elle le lui avait promis. Victoria n’en pensait pas un traitre mot mais avait trouvé la marionnette idéale et parfaite pour ne pas se fatiguer avec Edward et s’en prendre directement à Bella, ainsi sa vengeance sera parfaitement accompli

Victoria et son acolyte se diriger vers Edward et Bella, le jeune garçon blond était assez grand et musclé pour ne plus être un enfant. Il était en totale adoration devant sa belle persuader que cette dernière l’aimait sans se douter une seconde qu’il n’était que sa marionnette tout comme Jasper l’avait été avec Mariah. Ce malheureux Riley n’hésiterait pas à se sacrifier pour Victoria. Edward allait devoir le faire douter et lui ouvrir les yeux, espérant qu’il changerait d’avis, ce qui forcerait Victoria à s’occuper de lui ? Pendant ce temps-là, Seth réglerait son compte à Riley ainsi Bella ne serait pas menacée. Son plan semblait bon mais allait-il fonctionner ? Ils allaient bientôt le savoir……. Victoria arborait son masque de haine et n’essayait même pas de dissimuler le rictus sadique qui déformait ses lèvres. Ses pensées devenaient aussi braillardes que celles du cabot : elle était hypnotisée par Bella. Sa rage, sa soif de vengeance si patiemment ensevelie depuis plus d’un an rejaillissait au grand jour. Ses cheveux roux s’embrasaient presque sous l’effet du soleil comme si son corps n’était qu’un bûcher prêt à immoler Bella. Les intentions de Victoria étaient clair comme de l’eau de roche, elle voulait la tuer comme Edward avait tué James et qu’Edward ressente ce qu’elle ressentait depuis la mort de son compagnon. En menaçant la vie de Bella Victoria c’était fait plus d’un ennemi et elle allait bientôt pouvoir en mesurer les conséquences

Riley fixait intensément Victoria guettant l’ordre d’attaquer alors qu’elle se délectait des battements de cœur affolés de Bella. La tueuse avait de plus en plus de mal à maîtriser ses instincts meurtriers, Riley n’était pas mauvais seulement un nouveau-né manipulé tout comme Jasper l’avait été dans le temps et que grâce à Alice et à sa famille il avait trouvé une autre manière d’exister que de tuer des humains, il avait trouvé le vrai sens du mot amour avec Alice. Carlisle leur avait enseigné que chaque vie sur cette terre avait une importance et qu’ils devaient toujours préservé la vie humaine mais Edward avait toutes les raisons du monde pour anéantir Victoria mais ce Riley Bierce inspirait plus de la pitié à Edward qu’autre chose, il voulait lui donné une chance mais si ce dernier ne la saisissait pas il n’hésiterait pas à le déchiqueter en morceau ou à laisser Seth l’exterminer. J’avais toutes les raisons du monde d’anéantir Victoria mais ce jeune garçon m’inspirait plus de pitié que de rancune. Je me devais de lui laisser une chance :

Edward: Riley
Riley : Comment tu connais mon nom Cullen ?
Edward : Tes parents te cherchent depuis plus d’un an, ils ne renoncent pas. Victoria te ment tout comme à ceux qu’elle a enrôlé pour vous amener à Forks
Victoria: Il ment
Edward: Elle se sert de toi pour me distraire parce qu’elle sait que si tu touches à Bella je te tuerais
Victoria: Ne l’écoutes, il sait manipuler les esprits je te l’ai dit mon tendre amour
Edward: C’est faux elle ne t’aime pas, elle ne t’a jamais aimé. Je peux lire ses pensées. Elle en aimait un autre, James et elle t’utilise pour le venger. Lui seul compte à ses yeux pas toi
Riley en regardant Victoria: ……
Victoria: Je n’aime que toi, il n’y a pas de James
Edward: Réfléchis un peu, tu vivais ici et c’est pourquoi elle t’a choisis pour être sa marionnette
Riley: …..
Edward: Rien ne te force à mourir. Il existe d’autres façons de vivre que celles qu’elle t’a inculquées. Tout n’est pas que mensonges et sang, Riley. Tu peux encore partir. Tu n’es pas obligé de te sacrifier pour elle
Victoria: Ne le laisse pas nous faire ça, tu sais que je t’aime et que je n’aime que toi
Riley en relevant la tête: Tu es mort

Il bondissa sur Edward qui n’était qu’à quelques pas de lui mais c’est à ce moment-là que Seth sous sa forme de loup puissant surgissa et planta ses crocs acérer dans le cou dure comme la pierre du vampire nouveau-né de la rouquine pour le jeter au sol, Riley ne pouvait plus être sauvé, seule la mort l’attendait et pourtant Edward lui avait donner l’opportunité et la chance de prendre une autre mais il n’avait pas voulu saisir cette chance que le jeune Cullen lui tendait tel une poigné de main, tant pis pour lui c’est sa vie après tout

Profitant que son acolyte soit occupé avec le loup Victoria se rapprocha d’Edward et Bella avec cet air machiavélique diabolique prêt à tuer sa proie et sa proie c’était Isabella Swan dit Bella, le coup que Seth avait assené à Riley était très violent mais cela n’avait pas empêché le vampire de se relever. Il décocha à son tour un violent coup de pied dans l’épaule de Seth qui fut bousculé sous la violence de son geste. Seth se ressaisit et attaqua de nouveau par le flanc en déchiquetant le nouveau-né morceau par morceau. Ce dernier hurlait de douleur mais se tenait toujours debout. Victoria sentant que la bagarre tournait en sa défaveur car elle ignorait qu’un loup serait présent, recula pour se diriger vers les arbres. Elle hésitait tout de même entre régler son compte à Bella et Edward, quitte à y perdre la vie ou se sauver et prévoir un autre plan. Edward ne voulais pas la laisser partir, il était temps d’en finir sinon ça n’en finira jamais et Bella sera toujours menacé par l’existence de Victoria quelque part dans le monde

Edward: C’est ta dernière chance, une occasion pareil ne se représentera jamais je te le garantis

Elle montra les dents, agacée qu’il puisse avoir raison. Cependant elle hésitait encore mais Edward savait parfaitement ce qu’il fallait lui dire pour la faire réagir, James. C’était son talon d’achille pratiquement au même titre que Bella est celui d’Edward et inversement, le jeune vampire avait l’occasion parfaite pour détruire cette satané vampire une bonne fois pour toute et il alla saisir cette occasion, il ne comptait pas là laisser filer et encore moins fuir

Edward: Tu veux là tué parce que j’ai tué James, l’amour de ta vie. Quand je l’ai brisé en morceau, quand je l’ai à l’état de cendre, quand je l’ai envoyé dans le néant

Ça va y’est il avait trouvé le point où appuyer, elle était furieuse et elle fonça directement sur Edward sans même se soucier de Bella alors que c’était pour la tué qu’elle était là mais au fond elle voulait la mort de tous les Cullen parce que ce sont eux qui ont tué James. L’ayant vu venir, Edward esquivai son attaque et c’est alors qu’un incroyable et interminable combat débuta entre Victoria et Edward. Victoria s’intéressa soudainement à Riley qui avait soudainement reprit du poil de la bête en assommant Seth d’un coup de pied dans la mâchoire et qui gisait quelques mètres plus loin. C’est alors que le jeune loup d’à peine quinze ans vint se poser aux côté d’Edward un peu sonné, Victoria n’en croyait pas ses yeux de voir un loup se battre aux côtés d’un vampire, ça n’avait aucun sens pour l’immortelle.

Victoria: Pourquoi il ne t’attaque pas ? Ça n’a aucun sens
Edward: Même si nous les vampires nous sommes les ennemis des loups en t’attaquant à celle que j’aime tu as faits temporairement de nous des alliés. Tu ne toucheras pas à un seul des cheveux de Bella c’est une promesse que je te fais

Victoria n’avait plus rien à perdre que la vengeance qui l’anime depuis un an, Edward quant à lui il ne désirait qu’une seule chose en cet instant précis, protéger Bella même au risque d’y laisser la vie. Après tout il n’y a rien de plus romantique que de mourir pour protéger la personne qu’on aime plus que tout au monde mais en toute franchise Edward n’a aucunement envie de mourir aujourd’hui bien qu’il soit techniquement mort depuis un peu plus d’un siècle. Victoria se mit alors à bouger de plus en plus vite, espérant qu’avec un peu plus de vitesse, elle parviendrait à être plus rapide qu’Edward. De là, un combat violent débuta mais Edward prit le dessus sur Victoria tandis que Riley qui avait assommer Seth de nouveau vint au secourt de sa soit disant bien aimée vampire ils maitrisèrent Edward, la situation avait subitement basculé et Edward n’était pas en bonne posture bien au contraire, Victoria et Riley était à deux doigt de le tuer quand tout à coup Bella s’agenouilla dans la neige et saisissa un bout de pierre où de rocher en tout cas ça ressemblait à un morceau de caillou afin de se blesser pour attirer Riley et Victoria à elle avec son sang.

Bella n’avait pas peur, non à vrai dire elle était déterminer. L’idée lui était venu en se remémorant la légende des Quilleutes qu’elle avait entendu lors du conseil où Jacob l’y avait emmener espérant sans doute qu’entendre les légendes de la tribu la ferait changer d’avis sur son désir de devenir un vampire, un buveur de sang. Edward supplia Bella du regard de ne pas faire ça mais elle était aussi têtue qu’une mule et ça il le savait cela dit son entêtement pouvait lui sauver la vie et c’est dans cet unique but que Bella avait eu cette idée dingue mais qui pourrait s’avérer être efficace assez longtemps pour laisser le temps à Seth et à Edward d’agir. Bella inspira profondément comme pour se donner du courage et elle s’entailla le bras assez profondément pour que son sang coule le long de son bras et attire donc l’instinct des deux vampires, ces deux derniers stoppèrent net leur action qui était d’exécuter Edward et ils tournèrent leur visage froids et dure vers Bella. Du sang se rependait tout le long du bras de Bella, Victoria et Riley se jetèrent en direction de la jeune humaine au sang très appétissant laissant Edward et c’est à ce moment-là que Seth se jeta sur Riley et planta à nouveau ses crocs dans son cou mais cette fois il ne le lâcha pas et il l’emporta avec lui au loin

Riley: VICTORIA VICTORIA VICTORIA

Il hurlait désespérément son nom mais cette dernière ne fit rien et observa le loup qui trainait le corps du jeune vampire dans les bois et qui le déchiqueta en morceau quelques secondes plus tard. Victoria se rua sur Bella mais Edward s’interposa et ils bâtèrent de nouveau mais ce fut Edward qui remporta le combat lorsqu’il planta ses crocs de vampire dans le cou glacé et dure comme la pierre du vampire. Sa tête se détacha de son corps et tomba au sol à un pas de son corps décapité. Ça y’es le sujet Victoria était définitivement clos, Edward se leva doucement et il alla en direction de sa bien aimée

Bella: Tu vas bien ?
Edward: Oui mais j’irais une fois que ta blessure sera guérrit. Tu n’aurais pas du faire ça Bella
Bella: Et les laisser te tuer ? Hors de question
Edward: Tu aurais pu te faire tuer toi aussi
Bella: Mais ça n’est pas arrivé, je vais bien et toi aussi
Edward en arrachant un bout de chemise et en l’attachant autour de la blessure de Bella: Oui
Bella: Seth va bien ?
Edward: Il se porte comme un charme. Et il est très fier de lui
Bella: Et les autres ? Alice ? Connor ? Esmé ? Les loups ? Les vampires et Henry ?
Edward: Tout c’est bien passé sauf Stefan qui a reçu un mauvais coup
Bella: Quoi ? Et comment il va
Edward: Damon a dit qu’il s’en sortirait, que ça allait cicatriser
Bella: Je suis rassuré
Edward: Je suis navré, je ne voulais pas que tu assistes à cela. Que tu me vois ainsi. J’ai du te terrifier, j’en suis conscient.
Bella en haussant un sourcil: Tu es sérieux ? Toi, m’effrayer ?
Edward: Bella ! Je viens de… Je viens de démembrer un vampire et ce à moins de vingt mètres de toi. Cela ne t’inquiète pas ?
Bella: Pas vraiment, en revanche j’ai paniquée en voyant Riley et Victoria sur le point de te tuer
Edward: …..
Bella: C’est pas facile seule personne impuissante dans les parages. Tu verras, quand je serai vampire ! Je ne resterai pas sur le banc de touche, la prochaine fois !

Edward: Y’aura pas de prochaine fois j’espère. Tu prévois une autre guerre très bientôt ?
Bella: Tu sais à quel point j’attire la poisse
Edward: Non non, plus personne ne menacera ta vie
Bella en souriant: Oui j’ai un chevalier servant rien qu’à moi et il s’appelle Edward Cullen
Edward en devenant tout à coup sérieux: …….
Bella: Qu’est-ce qui se passe ?
Edward: Alice nous réclame, maintenant

Edward alluma le briquet qu’il avait en main et il l’allumait puis le jeta sur le corps décapité où démembré de Victoria, oui il fallait bruler les restes comme Carlisle l’avait dit lorsqu’ils avaient fait la même chose un an auparavant à James. Le corps de Victoria s’embrasa dans les flammes. Alice prévenait Edward que les Volturis seraient là d’un instant à l’autre, il ne manquait plus que ça. Bella grimpa sur le dos de son petit ami et il descendit en bas à vitesse vampirique, la jeune adolescente s’accrochait fermement à son petit ami ce qui lui rappela la première fois où il l’avait embarqué sur son dos après la première rencontre avec la famille d’Edward ……

_________________




Connor was born to fight evil forces, he was born of the union of two vampire and his destiny is to become a champion, the savior of mankind but also a glimmer of hope for the new generation

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oth-rpg.pro-forums.fr
Mel23
Admin
avatar

Messages : 1251
Date d'inscription : 25/07/2010

MessageSujet: Re: New Life [Epilogue]   Sam 7 Juil - 10:26

CHAPITRE 28.[PARTIE 1]













Edward, Bella, Connor,
Damon, Stefan, Alice,
Jasper, Carlisle, Seth,
Jacob, Léah, Sam,
Aidan, Aaron, Ethan,
Dorian, Paul, Caroline,
Tyler, Henry, Jane,
Esmée, Alec, Félix,
Démétri, Jérémy, Eléna,
Alaric, Jenna, Rosalie,
Emmett, Charlie, Quil,
Embry & Billy

Forks/Terrain en pleine forêt



Précédemment dans Twilight hésitation……..


Edward en devenant tout à coup sérieux: …….
Bella: Qu’est-ce qui se passe ?
Edward: Alice nous réclame, maintenant

Edward alluma le briquet qu’il avait en main et il l’allumait puis le jeta sur le corps décapité où démembré de Victoria, oui il fallait bruler les restes comme Carlisle l’avait dit lorsqu’ils avaient fait la même chose un an auparavant à James. Le corps de Victoria s’embrasa dans les flammes. Alice prévenait Edward que les Volturis seraient là d’un instant à l’autre, il ne manquait plus que ça. Bella grimpa sur le dos de son petit ami et il descendit en bas à vitesse vampirique, la jeune adolescente s’accrochait fermement à son petit ami. Une fois en bas Bella descendit du dos d’Edward et elle lança un regard plein d’incompréhension à ce dernier

Bella: Qu’est-ce qui se passe ? Pourquoi Alice a besoin de nous ?
Edward: ……

Edward voulait épargner Bella en ne lui parlant pas trop vite des Volturi car elle venait juste de reprendre ses esprits après ce combat face à Victoria et Riley. L’effrayer prématurément ne lui plaisait pas du tout et ne servirait strictement à rien, cela dit il ne voulait pas non plus lui cacher des choses et puis de toutes manières elle le saura bien assez vite, la dernière fois qu’ils ont eu à faire aux Volturis ça a bien failli se finir d’une toute autre manière bien différente de celle dont ça c’est terminer

Bella: Tu n’aurais pas dit ça si tout se passait bien alors dis-moi ce qui se passe
Edward: Les Volturis arrivent, c’est pour ça qu’Alice à besoin de nous
Bella: Tu comptais me le dire ?
Edward: Bien sûr mais je ne voulais pas t’effrayé, avec ce que tu as déjà vécu
Bella: Une de plus où de moins ça ne changera pas grand-chose
Connor: Pour quelqu’un qui a failli se faire tuer t’es drôlement optimiste
Bella en enlaçant son frère: Connor tu vas bien ?
Connor: Oui je vais bien, on va tous bien sauf Stefan qui a pris un morceau de bois dans le ventre

En effet Stefan avait c’était pris un morceau de bois dans les abdos par un des nouveaux nés de l’armée ce qui était loin d’être quelque chose d’agréable bien au contre, voyant son frère blessé Damon avait immédiatement été à son secours et avait brisé la tête du vampire nouveau nés sans le moindre effort, à travers cet acte de violence il voulait aussi dire ”pas touche à mon petit frère, seul moi est le droit de le malmener”. Oui Damon était un vampire sadique, cruel, psychopathe la plupart du temps mais faut pas toucher à la seule personne qu’il aime le plus au monde, son petit frère Stefan. Ce dernier était soutenue par son frère, Stefan avait un bras autour de la nuque de Damon et ce dernier soutenait son cadet au niveau de la taille pour ne pas qu’il tombe car il tenait à peine de bout. Son état de vampire lui permettait certes de guérir rapidement mais vu son régime alimentaire ça ralentit plus de la moitié la guérison accéléré. Les corps des nouveaux nés avaient été mis en pièce et en cet instant précis ils brulaient comme sur un feu de camp, les flammes dansèrent à l’unisson. A part Stefan tout le monde allait bien et ils étaient saints et sauf

Bella: Je suis désolé Stefan
Damon: C’est rien il va s’en remettre, hein Stef ? Je te donnerais une poche une fois au manoir
Stefan faiblement: Non Damon, pas de sang humain
Damon: Soit pas idiot
Stefan: Je t’ai dit non
Damon: Tu peux bien faire une exception, c’est le moment où jamais pour faire une petite entorse à ton régime
Connor: Il a raison Stefan, sans ça tu vas mettre des jours à cicatriser voir plus
Stefan: Non, je ne suis pas comme toi Connor. Je serais incapable de me contrôler, c’est la soif qui me contrôlera
Damon: Arrête de faire l’enfant bon sang, même Connor est de mon avis
Stefan: Qu’est-ce que t’as pas compris dans le mot non ?
Damon: Qu’est-ce que tu peux être têtue quand tu t’y mets
Stefan: J’ai de qui tenir, mon grand frère est une vrai tête de mule
Damon en souriant: Et fier de l’être
Stefan: Alors arrête de râler
Damon : Continues comme ça et je te lâche
Stefan: Te gênes pas mais quelques choses me dit que tu ne le feras pas
Damon: ……
Stefan: Qu’est-ce que je disais
Edward en s’adressant à sa sœur: Quand les Volturis seront-ils là ?
Alice : Dans quelques minutes, dix peut être
Carlisle : Les loups doivent partir, tous. Les Volturis ne respecteront pas une trève avec des loups garou

Seth sous sa forme de loup observait tout le monde et écouta et il lança un regard à Edward, un regard plein de reconnaissance. Le jeune loup était le seul membre de meute Quilleute à apprécier les Cullen et Edward en particulier car il les trouvait sympa pour des vampires, tous les vampires ne sont pas comme les Cullen où alors les Cooper. C’est à ce moment-là que Jacob sortit du bois toujours sous sa forme de loup mais Seth sentit l’odeur d’un autre vampire, un nouveau-né……il en restait un. Leah se jeta sur lui mais cette dernière se retrouva rapidement en difficulté, Seth inquiet pour sa grande sœur se mit gémisser un faible ronronnement car il avait peur qu’il lui arrive quelque chose.

Edward: LEAH NON

Jacob qui était là et qui avait également sentit l’odeur répugnante du vampire nouveau-né se rua sur ce dernier pour libéré Léah qui était en difficulté et Seth gémissait inquiet pour sa sœur, anxieux qu’il ne lui arrive quelque chose et je vis Jacob se ruer sur le nouveau-né afin de libérer la jeune louve, ils roulèrent l’un autour de l’autre et malheureusement le nouveau-né réussissa à en enrouler ses bras autour de lui et il lui broya les os, un violent craquement se fit entendre …… le craquement des os de Jacob. La douleur était si violente que Jacob se retransforma en humain nu comme un vert. Alors qu’il s’effondrait sur le sol, Sam et Paul intervinrent pour en finir définitivement avec ce nouveau-né et eux aussi accompagné par les loups Carlson et ils redevinrent toute de suite humain une fois le vampire mit en pièce, Edward et Carlisle se précipitèrent au chevet de Jacob suivit de Bella

Bella: Jacob
Edward: Tiens bon Jacob, Carlisle s’occupe de toi
Jacob: Pourquoi tu te préoccupes de moi alors que j’ai embrassé Bella
Edward: Parce que tu es blessé
Carlisle: Je pense qu’il a les os du côté droit fracturé
Jacob: Bella
Bella: Tiens bon je suis là, Carlisle va te soigner ça va aller
Léah furieuse: Qu’est-ce qui t’as pris ? Je le tenais
Sam: Léah
Léah: J’aurais détruit cette sangsue si t’étais pas intervenue
Sam: Je tiens de te dire d’arrêter Léah
Carlisle: On doit réduire ses fractures avant que la guérison accéléré ne commence, ça commence déjà
Sam: Il va s’en sortir ?
Carlisle: Oui
Edward: Nous devons l’évacuer, on ne gagnera jamais contre les Volturis
Damon: Les Volturis, quelle époque mémorable
Stefan: La ferme Damon
Sam: On peut le ramener chez Billy
Carlisle: Je vous y rejoins dès que possible
Bella: Accroches toi Jake

Sam, Paul et les autres y comprit Aidan, Aaron, Ethan et Dorian à l’exception de Léah et Seth se réunissèrent autour de Jacob, Paul et Sam s’agenouillèrent auprès de lui et ils le soulevèrent avec l’aide des autre ce qui fit hurler Jacob de douleur, ses deux bras était croisées l’un contre l’autre contre son torse. Les Carlson avaient eu des différents avec les Quilleutes, une fois entre Paul et Aaron et l’autre fois c’était à la transformation douteuse et non naturel de Dorian dans la fôret cela dit les Carlson s’étaient alliés aux Quilleutes pour ce combat et là ils étaient solidaire, ils avaient beau ne pas être de la même race ils étaient des loups tout de même.

Paul: On te tient on te tient Jake

Et sur ses belles paroles les Quilleutes ainsi que les Carlson quittèrent la prairie sous les regards de tous les autres, Tyler aurait voulu les accompagné lui aussi mais après mure réflexion il décida de ne pas le faire par respect car ils n’étaient pas vraiment des leurs, il était un croisement entre le vampire et le loup mais il passerait le voir plus tard pour prendre de ses nouvelles, Caroline et Tyler quittèrent également la prairie ainsi qu’Henry mais les autres restèrent. Tous les autres s’était imperceptiblement rapproché autour de Bella et d’Edward pour faire face aux Voltuti, Damon et Stefan avaient déjà eu affaires à eux dans le passé mais pour tout d’autres raison. Ils guettaient tous l’arrivée des Volturis mais selon Alice Aro n’étaient pas avec eux, il n’y avait que Jane, Alec, Félix et Demetri . Damon qui avait connu Jane intiment à l’époque où Aro voulait recruter ce dernier et Stefan pour leur garde personnel remarqua que la blondinette au regard glacial et froid, cela dit quand on devient vampire on ne change pas vraiment au fil des années et des siècles physiquement parlant cela va de soit

Jane: Impressionnant et en plus je vois que vous avez recruté du monde
Carlisle: Ce sont des amis, des alliés
Alec: Et parmi vos alliés il y a les frère Salvatore regarde cher sœur
Jane: En effet, Damon ça fait longtemps
Damon: En effet chérie
Jane: Mesure tes paroles où tu pourrais le regretter
Damon: Quoi tu comptes me faire souffrir avec ton pouvoir ? Voyons ma belle tu sais bien que ton pouvoir n’a pas d’effet sur moi, pas plus que sur mon cher frère
Jane: Il n’a pas l’air bien
Damon: Je te l’accorde il n’est pas au top de sa forme, un pieu dans le ventre ça fait des dégâts mais il ira mieux dans quelque jours
Jane: Aro vous regrettes beaucoup tu sais
Damon: Oh ça me fend le cœur, en fait non j’en ai rien à faire
Stefan: Damon
Jane: Ton sens de la répartie m’a manqué mon cher Damon
Damon: Et bien c’est mon cas
Jane en fesant face aux Cullen: Je n’ai jamais vu un clan échapper à un tel massacre
Carlisle: On a eu un peu d’aide comme vous pouvez le voir et beaucoup de chance


Jérémy dans ses pensées : Des loups garou oui



Alec: On a visiblement manqué un combat fort divertissant
Jane: Oui il semblerait, nous n’avons jamais été inutiles
Damon: Y’a une première fois à tout chérie
Edward: En arrivant une demi-heure plus tôt vous auriez fait un massacre
Jane: Quel dommage
Damon: Oh ça oui, j’aurais adoré te revoir à l’œuvre ma belle
Jane: Vous en avez oubliez une

Elle faisait référence à ce jeune vampire qui ne faisait pas partie de la famille Cullen mais bien à l’armée de Victoria alors pourquoi avait-elle encore la vie sauve ? Pourquoi n’était-elle pas morte comme tous les autres dont les restes fumaient encore dans les flammes ? Jane allait bientôt avoir réponses à ses interrogations, elle avait bien entendu les paroles de son ancien amant mais son regard avait été attiré par la jeune vampire aux yeux rouge

Esmée: Elle s’est rendue et nous lui avons offert l’asile
Jane: Vous n’aviez pas à le faire

Félix ainsi que l’un de ses compagnons échangèrent un regard sévère car pour eux les Cullen n’avaient aucun droit à faire une chose pareil, les Volturis se pensent au-dessus des autres et c’est le cas puisque c’est eux qui font la pluie et le beau temps chez les vampires, qui ont le droit de vie ou de mort. Ils ne donnaient d’ailleurs pas cher de la peau de la jeune prisonnière pressés de l’achever car elle n’avait aucune utilité pour eux et qu’elle ne méritait pas de vivre, d’exister

Jane: Ceux qui enfreignent les lois ne mérite pas d’éxister
Damon: Bah voyons, toi t’es genre madame parfaite
Jane: Damon tu la fermes où j’ordonne à Félix de jouer un peu avec ton frère mal en point
Damon: …….
Jane: J’aime mieux ça
Jane en s’adressant la vampire: Quel est ton nom ?
La vampire: Bree
Jane: Qui t’as créé ?
Edward: Elle s’appelait Victoria, vous la connaissiez peut être
Carlisle: Edward, si les Volturis la connaissaient ils l’auraient neutralisée, n’est-ce pas Jane ?
Jane: Évidemment
Damon: J’en serais pas si sûr à votre place, si vous pensez que je suis un menteur et manipulateur né il y a beaucoup plus doué et fort que moi dans ce domaine
Jane ignorant les paroles de Damon: Félix
Esmée: Elle ne savait pas ce qu’elle fesait, nous en assumons la responsabilité, elle ne vous causera plus d’ennui désormais
Carlisle: Laissez-lui une chance
Jane: Les Volturis n’offrent jamais de seconde chance, souvenez-vous en. Aro sera surement ravie d’entendre que Bella Swan est toujours humaine
Bella: La date est fixée
Jane: Félix débarrasse moi de ça, je veux rentrer
Alec: Moi aussi

Carlisle baissa la tête peiné de ne pas avoir réussi à sauver la jeune Bree mais les Volturi avaient toujours le dernier mot qu’ils aient tort ou raison, ils fesaient la pluie et le beau temps. Edward resserra aussitôt son étreinte autour Bella en lui murmurant de ne pas regarder ce qui allait se produire, elle avait eu son quota d’horreurs pour toute son existence et ce en une seule journée. Elle ferma les yeux, enfouit son visage au creux de l’épaule d’Edward et ce dernier pria pour que tout ceci prenne fin le plus rapidement possible. Durant tout le temps que dura le démembrement de Bree, ils évitaient tous de regarder la scène car c’est jamais beau de se faire mettre pièce mais les cris étaient là pour le leur rappeler. Heureusement, Jane s’en alla enfin avec Alec, Félix et Démetri alors que le feu s’activait de plus bel avec l’ajout du corps de Bree. Cette jeune et frêle jeune fille qu’ils n’avaient pas parvenu à épargner. Cette journée était définitivement à oublier car tout n’avait été que douleur, mort et profonde blessure. La bataille était peut-être terminée mais c’était loin d’être terminé pour Bella qui avait toujours un choix à faire entre son meilleur ami le loup pour qui elle a des sentiments et son petit ami Edward qu’elle aime par-dessus tout


Forks/Manoir des Salvatore

Le retour au manoir avait été un peu douloureux pour Stefan mais il était soutenu par son frère, Connor avait voulu l’aider mais Damon lui avait dit que ça irait qu’il pouvait rentrer chez lui et c’est ce qu’il a fait mais avant de partir au volant de sa voiture il avait dit à Damon qu’il repasserait demain matin pour prendre des nouvelle de Stefan. La réaction de l’ainé des Salvatore avait été comme d’habitude, sourire et hocher la tête. La journée avait été éprouvante et Damon n’avait pas la force de sortir faire quoique ce soit, il avait affronté une armée de nouveaux nés et c’était retrouver à nouveaux face aux Volturis…….face à Jane en particulier et il était toujours vivant, Stefan aussi allait bien enfin il était envie et d’ici quelques jours il ira mieux cependant il pourrait aller mieux tout de suite si il acceptait de boire du sang humain. Ça irait mieux tout de suite si il fesait une petite entorse à son régime alimentaire mais bon Mr Moralisateur ne veut pas boire ne serait-ce une goute même si il doit souffrir, il a qu’à faire comme il veut après tout il ne peut pas le contraindre où le forcer à en boire si il s’entête à refuser, c’est ça vie merde. Damon était en train de siroter un verre de sang frais provenant du frigo tandis que son cadet fesait dodo, oui il l’avait porté jusqu’à son lit comme on porte un enfant et quoiqu’il en dise Stefan est toujours un gamin d’ailleurs son entêtement le prouve bien. Bref alors qu’il était en train de boire quelqu’un sonna à la porte, Damon pposa son verre sur la table basse du salon et il alla ouvrir, lorsqu’il ouvra la porte il se retrouva face à Eléna

Damon: Tiens tiens regardez qui est là
Eléna: Bonsoir à toi aussi Damon, je peux entrer ?
Damon en se poussant: Mais vas-y je t’en prie
Eléna en entrant: Merci
Damon en refermant la porte: Eh bien dis donc tu es bien poli avec moi ce soir
Eléna: Ai-je le choix ?
Damon: Bien sûr que oui, tu peux me snober si ça te chante ça m’est égale
Eléna: Je pourrais oui mais Stefan est ton frère
Damon: Merci ça je le sais depuis 165 ans
Eléna: Je veux dire par là que je suis bien forcé d’être sympa avec toi si je veux être avec Stefan
Damon: Te fou pas de moi Eléna, que tu sois sympa ou non avec moi ça changera pas ta relation avec mon frère
Eléna: Ça t’es jamais venu à l’esprit que Stefan puisse t’aimer ?
Damon: Il me déteste mais ça n’a pas d’importance, il reste mon petit frère et c’est tout ce qui m’importe
Eléna: Figures toi que Stefan ne te hais pas
Damon: Qu’est-ce t’en sais toi ?
Eléna: Je suis sa copine
Damon: Tu le connais depuis quoi ? Un an à tout cassé, moi ça fait 165 ans
Eléna: A ton avis pourquoi il ne t’a toujours pas enfoncé un pieux dans le cœur
Damon: Il attend juste le bon moment
Eléna: Non crétin, il a beau vouloir t’empêcher de nuir il ne peut se résoudre à te tuer
Damon: Ne le prends pas mal Eléna mais je connais mieux mon frère que toi
Eléna: Tu es tellement obsédé à refaire de lui un tueur que tu ne vois pas ce qui est sous tes yeux, c’est pathétique
Damon: ……
Eléna: Vous avez passez 17 ans à vous adorez tous les deux, ça peut pas s’effacer comme ça même après 148 ans
Damon: Ces 17 ans « d'adoration » comme tu dis, c'était lorsque nous étions humains. Nous ne le sommes plu
Eléna: Et grâce à qui ?
Damon: Je n’ai pas choisis de devenir un vampire
Eléna: Oui mais tu as choisis de transformer ton frère sans lui demander son avis
Damon: De toute manière le Damon humain n'existe plus lui non plus !
Eléna: C'est ce que tu essayes de faire croire, mais ce n’est qu’une façade. Tu dis ne plus être le Damon humain et pourtant tu aimes ton frère par-dessus tout, c’est pour lui que tu es revenu après tout
Damon: Crois ce que tu veux, la conversation est close d’ailleurs qu’est-ce qui t’amène aussi tard ?
Eléna: Stefan
Damon: Il dort, faut qui reprenne des forces puisque Mr le moralisateur refuse de boire ce qui pourrait accélérer sa guérison accéléré
Eléna: Il sait que si il en boit il perdra le contrôle et et c’est exactement ce que tu veux hein ?
Damon: C’est vrai que je veux que le frère que j’ai formé revienne mais là ça n’a rien avoir, je veux juste qu’il se remette sur pied peu importe comment mais il têtue comme une mule
Eléna: Il a de qui tenir
Damon: N’essaie pas de dire que tu me connais, tu ne sais rien de moi Eléna
Eléna: Mais Stefan si
Damon: Stefan se fait une image de moi très enjolivé
Eléna: Je ne trouve pas non, il est lucide mais il veut aussi croire en toi
Damon: Il devrait arrêter de rêver
Eléna: Rien ne l’empêche d’espérer et puis tu peux être bon quand tu veux
Damon: Non je suis le méchant vampire qui tue sans ressentir le moindre remord
Eléna: Pourtant tu as transformé Connor en vampire, il allait mourir et tu as accédé à sa requête
Damon: J’étais dans un bon jour
Eléna: C’est ça oui crois le si ça te chante, tu sais à force de montrer cette facette de bad boy psychopathe tu vas finir par te retrouver tout seul
Damon: …….
Eléna: Je te laisse méditer là-dessus, je monte voir Stefan

Et sur ses belles paroles plus que percutante la jeune adolescente planta Damon tout seul dans le salon avec ses réflexions et elle monta les escaliers en directions de la chambre de Stefan, lorsqu’elle arriva devant la porte qui était ouvert elle trouva Stefan endormie dans son lit. Un large sourire s’afficha sur les lèvres d’Eléna, elle adorait le voir dormir parce qu’il est encore plus mignon que lorsqu’il est éveillé. La jeune vampire était inquiète pour son petit amie d’où pourquoi elle est venu le voir ce soir afin de prendre de ses nouvelles, Eléna entra dans sa chambre et elle enleva sa veste qu’elle posa sur la chaise près du bureau puis elle alla se glisser près de Stefan. Elle avait besoin de se retrouver près de lui, sentir sa peau contre la sienne avec la certitude qu’il allait bien et qu’il allait sans sortir, qu’il avait juste besoin de repos et de reprendre des forces cependant elle dû repartir quelques heures plus tard ayant promis à ses parents de rentrer à la maison à une heure convenable


Forks/Maison des Forks

La journée avait été éprouvante mais tout c’était bien terminée, Bella était hors de danger et elle allait bien, l’armée des vampires nouveaux nés était détruite tout comme Victoria et Riley et les Volturis étaient repartie dans leur repère à Volterra en Italie….. Tout est bien qui finit bien. Après être rentré du manoir des Salvatore le jeune Swan est immédiatement rentré chez lui où il a grignoté un petit truc et regarder un peu la télé puis il est monté se coucher, il était fatigué ……. Pas physiquement parlant mais bon c’est du tout comme, de plus il avait hâte de retrouver son bon vieux lit au matelas dur et confortable et à sa housse de couette au doux parfum plus qu’agréable. Alors qu’il était plongé aux pays des rêves son père entra dans sa chambre et il alluma le petite lampe de chevet bleu poser sur la table de nuit de son fils adolescent puis il le réveilla mais Connor dormait profondément cela dit il finit par émerger

Connor d’une voix endormit: Papa
Charlie: Désolé mon grand si je te réveille
Connor en se frottant les yeux: Quelle heure il est ?
Charlie: Onze heures
Connor: Du matin ?
Charlie: Non du soir
Connor: Ouff tu m’as fait peur. Mais pourquoi me réveiller alors que je viens à peine de m’endormir ?
Charlie: Je suis allée voir ta sœur dans sa chambre et elle n’y est pas
Connor haussant un sourcil: ….


Connor dans ses pensées: Soit elle est chez Edward soit elle est allée voir Jacob, je parierais sur Jacob


Charlie: Tu sais où elle est ?
Connor en baillant: Probablement chez Jacob
Charlie: A une heure aussi tardive ?
Connor: Il n’allait pas très bien donc Bella est surement allé le voir pour prendre de ses nouvelles je pense
Charlie: J’aurais préféré qu’elle attende demain
Connor: Tu connais Bella
Charlie : Edward ne doit pas apprécier
Connor en se redressant dans son lit: Ecoutes papa je sais que tu voudrais que Bella quitte Edward pour Jacob mais ça n’arrivera pas
Charlie: Edward lui a brisé le cœur je te rappel
Connor: Je m’en souviens très bien mais c’est quelqu’un de bien et il aime Bella plus que tout, il fait partie de sa vie
Charlie: Oui ça je ne risque pas de l’oublier
Connor: Ne t’inquiètes pas trop pour Bella, elle est en sécurité chez Billy et elle va bientôt rentrer j’en suis certain
Charlie: Si dans une heure elle n’est pas rentrée j’envoie une patrouille chez Billy
Connor en roulant des yeux: Papa n’exagère pas non plus

Connor était exaspéré, si seulement il savait que Bella ne pouvait pas être plus en sécurité avec toute une meute de loup autour d’elle, aujourd’hui des loups et des vampires avaient fait équipe pour justement la protéger elle ainsi que toute la ville. Après ce faible échange de bride de conversation père et fils Charlie sortie de la chambre de ce dernier, Connor esquissa un sourire amusé et il glissa au fond de son lit puis il se recouvra à nouveau de sa housse de couette, il reposa sa tête sur l’oreiller bien moelleux qui sentait bon le propre et il ferma ses paupières et s’endormit


Forks/La push/Maison de Billy et Jacob Black

Lorsque Bella arriva devant la maison de Jacob elle remarqua que la voiture de Carlisle y était toujours, cette voiture aussi jolie et flambante neuve ne pouvait appartenir qu’au docteur Cullen. Il était donc encore là mais étais-ce une bonne chose ou bien alors une mauvaise chose ? Cela voulait dire que les blessures de Jacob étaient grave ou bien tout le contraire, Bella volait absolument savoir comment son meilleur ami mais elle devait également avoir une discussion en tête à tête avec ce dernier concernant la décision qu’elle avait pris entre Edward et Jake. La voiture de Bella était impossible à ne pas remarquer ne serait-ce qu’au bruit qu’elle fait, la jeune adolescent se gara, coupa le moteur, défit sa ceinture de sécurité et sortit du véhicule puis elle referma la porte. Toute la meute était dehors y comprit Billy et Emily sauf Sam qui était à l’intérieur avec Carlisle et Sam, un cri de douleur qui provenait sans aucun doute de la bouche de Jacob se fit entendre. Billy tenait la main d’Emily, il avait tellement mal pour son fils qui souffrait vraisemblablement le martyr

Bella: Qu’est-ce qui se passe ?
Quil: Ça dure depuis un moment
Embry: Le toubib lui recasse les os
Léah: Pourquoi cet imbécile s’en est mêlé, j’aurais écrasé cette sangsue
Paul: Ca suffit Léah
Carlisle en sortant suivit de Sam: Le pire est passé, il va s’en remettre
Bella: Vraiment ? Il va vraiment s’en sortir ?
Carlisle: Oui, je lui ai donné de la morphine mais il montre très vite en température. Je reviendrais lui faire une perfusion demain
Billy en tendant sa main à Carlisle: Merci
Carlisle en serrant la main de Billy: Je vous en prie, je ne fais que mon métier
Bella: ……
Carlisle: Bella il te réclame
Billy: Vas y
Bella: Merci Billy

Bella passa devant tous les Quilleutes qui là regardait passer et elle entra à l’intérieur de la maison tandis que Carlisle alla à sa voiture et quitta quelques secondes plus tard le territoire Quilleute dans lequel il était, il avait eu la permission de le franchir par l’accord de Sam dans l’unique but de venir soigner Jacob et maintenant que c’est chose faite il rentre chez lui cela dit il reviendra demain pour poser une autre perfusion au jeune loup qui montait rapidement en température. A peine entré dans la maison Bella se dirigea vers la chambre de Jacob où elle vit ce dernier dans un état qui lui brisait le cœur, elle avait terriblement mal pour lui

Bella: Jacob
Jacob faiblement: Salut
Bella en allant à son chevet: ….
Jacob: Je m’inquiétais pour toi, Edward a forcément lui mes pensées et donc su ce qui c’est passé entre nous
Bella: Tu t’inquiétais pour moi ? Pourquoi donc ?
Jacob: Oui, j’avais peur qu’il soit dur envers toi
Bella: Il ne nous en voulait même pas
Jacob: Pas croyable, il est plus fort que je l’imaginais
Bella: Il ne déguise pas ses sentiments
Jacob: Il n’est pas aussi parfait que tu le crois
Bella: Je sais qu’il est, je l’ai toujours su mais je n’ai pas envie qu’on parle de ça maintenant
Jacob: J’aimerais autant que le docteur me recassent les os
Bella: Ne dis pas ça s’il te plaît, j’étais terriblement inquiet pour toi d’ailleurs Connor te passe le bonjour
Jacob: Il va bien ?
Bella: A l’heure qu’il est il doit dormir
Jacob: Et moi qui croyait que les vampires ne dormaient jamais
Bella: Je ne peux pas te dire pourquoi il a pris cette décision, il te le dira lui-même quand tu seras remis sur pied
Jacob: Je n’en doute pas. En tout cas je sais que je fais tout mon possible mais ça n’a pas été facile de te faire avouer tes sentiments pour moi
Bella: Je les combattais parce que je savais que ça ne changerais rien
Jacob: …..
Bella: Jacob
Jacob: Je sais que c’est moi qu’il te faut Bella, je t’assure qu’avec moi la vie n’aura rien de compliquer. Je saurais te rendre heureuse et te donner ce que tu es en droit d’attendre
Bella: Tu sais que je t’aime
Jacob: Et j’aimerais tellement que ça suffise
Bella: Mais je l’aime d’avantage
Jacob faiblement: …..
Bella en se relevant et en s’éloignant: Tu veux que je revienne te voir plus tard ?
Jacob: Laisses moi me remettre mais je t’attendrais toujours
Bella: Jusqu’à ce que mon cœur cesse de battre
Jacob: Peut-être même après

Bella se retourna choquer suite aux dernières paroles de Jacob, il lui avait déjà dit qu’il luterait pour elle jusqu’à ce que son cœur cesse de battre et là il venait de lui dire qu’il l’attendrait même si elle devenait un vampire cependant pour Bella ça ne changeait rien, elle avait pris ça décision et avait choisi Edward. C’est lui l’amour de sa vie, son âme sœur et avec qui elle veut passer le reste de son existence et ce pour l’éternité. Bella sortit de la maison de Jacob et Billy et elle rentra chez elle au volant de sa Chevrolet


Forks/Manoir des Salvatore


Il était tôt enfin pas tant que ça à bien y réfléchir, les deux frères Salvatore étaient tous les deux debout. Damon était en train de faire du bricolage dans le salon ce qui arrivait que très rarement mais bon il y a pas si longtemps William et sa bande se sont attaqués aux frères Salvatore et ont cassé l’horloge du salon cependant ils avaient oublié de la réparé mais ce matin il c’était mis en tête de s’y mettre tandis que Stefan qui venait d’enfiler sa veste pour sortir venait de traversé le salon. Oui il sortait mais il sortait pour aller chasser, il fallait qu’il reprenne des forces, le nouveau-né de l’armée d’hier lui avait enfoncé une sorte de pieu en bois dans le ventre et à cause de son régime alimentaire il a besoin de sang pour guérir d’où pourquoi il doit aller chasser

Damon: Tu sors ?
Stefan: Je vais chasser
Damon: Les petits animaux des bois je sais et ce soir tu vas écrire dans ton journal ”Aujourd’hui j’ai croisé un écureuil, je lui ai demandé son nom et il m’a répondu Joe”
Stefan: Tu veux bien arrêter de te foutre de moi
Damon: Bah quoi c’est vrai, les écureuils c’est ce que tu aimes bouffer non ?
Stefan: ……
Damon: Si ils pouvaient causer tu leur ferais la conversation, oh mon pauvre Stefan la vie est cruelle hein ?
Stefan: T’es désespérant Damon
Damon: Si on peut plus rire
Stefan: Bon j’y vais j’ai besoin de prendre des forces, le nouveau-né ne m’a pas louper hier matin durant la bataille
Damon: Tu te sens comment ce matin
Stefan: Moins affaiblie qu’hier soir
Damon: Au fait ta copine est passé hier soir
Stefan: Eléna
Damon: Ouais et elle est même resté avec toi dans ton lit pendant quelques heures avant de rentré chez
Stefan: J’en suis pas rendu compte
Damon: Normal, t’étais complètement HS
Stefan: Bon cette fois j’y vais
Damon: J’ai un litre de mère de famille dans le frigo si tu veux, Connor n’est pas encore passé
Stefan en souriant : ……
Damon: Non ? Comme tu veux, ça en fera plus pour nous
Stefan: On discute à mon retour ?
Damon: Et de quoi mon charmant petit frère ?
Stefan: De l’attaque de William et de ses amis vampires, tu te souviens d’eux ?
Damon: ……
Stefan: Tu sais celui qui m’a planté un bou de verre près du thorax
Damon: Oui je me souviens, ils vont me le payé
Stefan: Tu te soucis de moi ?
Damon: Evidement idiot, d’après toi pourquoi je suis devenu fou de rage quand l’autre nouveau-né t’a planté ?
Stefan: ……
Damon: T’es sur de ne pas vouloir de ma réserve personnel ?
Stefan: Damon
Damon: Comme tu veux petit frère et couvre toi bien ça pleut dehors faudrait pas que tu t’enrhumes
Stefan: Tu ne t’arranges vraiment pas toi. A toute à l’heure Damon
Damon: Ouais c’est ça, passes le bonjour aux écureuils de ma part

Stefan roula les yeux au ciel désespérément, Damon l’exaspère vraiment par moment comme par exemple en ce moment. Maintenant que l’histoire de l’armée de vampires nouveaux nés et Victoria est réglé Damon et Stefan doivent faire face à un autre problème qu’ils avaient mis de côté pour aider pour sauver la vie de Bella, la sœur jumelle de Connor d’ailleurs les frères Salvatore avaient presque oublié William et sa bande, oui presque sauf Stefan qui lui était loin d’avoir oublié. On oublie rarement quand un vampire poignard un autre vampire avec un bou de verre surtout qu’apparemment William et ses amis ont un compte à régler avec Damon et n’ont pas hésité à se servir de Stefan pour l’atteindre et ça risque sans doute de se reproduire et probablement d’ici peu de temps. Le jeune adolescent monta la fermeture éclair de sa veste de jogging jusqu’en haut et il bascula sa capuche sur sa tête puis il sortit du manoir tandis que Damon referma le couvercle de l’horloge, Stefan s’aventura dans les bois en courant à la recherche d’une proie animal, laissant son instinct de chasseur le guider il s’aventure d’avantage mais tout à coup il s’arrêta sans saison particulière en apparence. Un orage éclata et Stefan regarda autour de lui comme si quelqu’un l’espionnait mais tout à coup il se retrouva encerclé par deux vampires puis quatre et là un cinquième arriva armée d’un pieu en bois et poignarda Stefan d’un geste précis et net


Forks/La prairie

La pluie et l’orage dont Forks avait été pris quelques heures plus tôt dans la matinée avait cessé, à présent les habitants de la ville avaient le droit à un beau soleil et quelques arcs en ciel à quelques endroit par ci par là. Dans la prairie de Forks un couple d’adolescent était assis dans l’herbe, ils s’agissaient de Bella Swan et Edward Cullen, le soleil se reflétait sur le sol effleurant les fleurs violettes planté dans le sol. Les deux adolescents étaient tranquillement en train de discuter. Bella avait enfin fait son choix entre son petit ami vampire et son meilleur ami le loup garou, bien qu’elle est des sentiments pour Jacob c’est Edward qu’elle aimait le plus et avec qui elle avait choisi de passer le reste de son existence, de plus elle avait enfin choisit une date pour leur mariage

Edward: Le 13 aout, tu es sur ?
Bella: Oui, sept mois avant mon anniversaire. Je ne veux pas avoir encore un an de plus que toi
Edward: J’ai 110 ans donc c’est le plus âgé pas toi
Bella: Tu sais très bien ce que je veux dire
Edward: Tu sais un an de plus où deux ce n’est pas dramatique
Bella: Pour moi si et ne t’avis pas de te défiler
Edward: Je n’en avais pas l’intention
Bella: Alice dit qu’elle aura le temps d’organiser le mariage
Edward en souriant: Le contraire m’aurait étonné mais rien ne presse
Bella: J’ai choisis ma vie Edward et je veux qu’elle commence aussi rapidement que possible
Edward: Tu vas laisser Alice tout gérer ?
Bella: Oui, ça l’enchante déjà
Edward: La robe, la réception, les invités. On peut même pas savoir qui elle risque d’invité
Bella: Est-ce que ça a vraiment de l’importance de savoir qui elle compte inviter ?
Edward: Etant donné que c’est notre mariage je pense que oui
Bella: Moi je m’en fiche de savoir qui elle invite. Ce qui compte c’est nous non ?
Edward: Oui
Bella: Alors tout va bien
Edward: Bella dis-moi pourquoi tu fais ça ?
Bella: Pourquoi je fais quoi ? Notre mariage ?
Edward: Non. Tu essaie de faire plaisir à tout le monde, moi en particulier mais tu sacrifier tellement
Bella: Vouloir passer le reste de mon existence avec toi ça me parait pas être un sacrifice
Edward: Tu vois ce que je veux dire
Bella: Oui mais tu te trompe
Edward: Sur quoi ?
Bella en se levant: Sur mon choix
Edward: Je ne comprends pas
Bella: Ce n’était pas un choix entre Jacob et toi-même si ça en a l’air
Edward: C’était quoi alors ?
Bella: C’était un choix entre qui je devais être et qui je suis. Depuis que je suis petite je me sens différente, pas comme les autres. Je ne me sentais pas normal, presque étrangère à ma propre vie parce que je ne suis pas normal mais tout à changer quand tu es entré dans ma vie cela dit je ne regrette rien. J’ai dû affronter la mort, la souffrance, le deuil dans ton monde mais ça m’a rendu plus forte que jamais, plus en vie que jamais, plus moi-même parce que c’est mon monde aussi. C’est dans ce monde qu’est ma place, c’est là où je veux être
Edward en souriant: Alors il ne s’agissait pas que de moi ?
Bella: Non, désolé. En essayant de m’y retrouvé j’ai tout compliqué mais maintenant je sais qui je suis et ce que je veux
Edward en se levant: ……
Bella: Je veux faire les choses et me lier à toi pour toujours de toutes les façons humainement possible
Edward: En commençant par le mariage ?
Bella: A vrai dire j’avais quelque chose de plus dangereux en tête
Edward: Comme quoi ?
Bella: Comme l’annoncer à Charlie
Edward en glissant l’anneau au doigt de Bella: Oui c’est dangereux
Bella: Heureusement que tu es à l’épreuve des balles, je vais avoir besoin de la bague
Edward: De ta bague

Sur ses mots Edward glissa sa main dans la poche de son pantalon et il en sortie la fameuse bague qui appartenait autrefois à la mère biologique d’Edward qui appartenait désormais et pour l’éternité à Bella, le jeune adolescent glissa la bague à l’annulaire de sa fiancée. Bella plongea ses yeux dans ceux de son fiancée et elle se hissa sur la pointe des pieds pour glisser ses bras autour de la nuque d’Edward, elle colla son front contre le siens. Cette journée avait définitivement marqué une nouvelle page dans l’avenir de la relation d’Edward et Bella, l’avenir était à eux … tant de belles choses les attendaient et le meilleur restait encore à venir …


Forks/Maison des Cooper


Alors que du côté de Bella et Edward le bonheur était à l’horizon quelque chose de grave et de monstrueux se produisit à l’autre bout de la ville. Eléna était en train de traverser le salon quand tout à coup son portable se mit à sonner, croyant que c’était Stefan elle s’apprêtait à répondre mais lorsqu’elle vit le nom de Damon sur l’écran tactile de son téléphone portable elle choisissa tout bonnement de l’ignorer, la jeune adolescente n’avait aucune envie de parler avec lui, non elle voulait parler à Stefan et pas à son frère. Ce dernier avait le don le lui mettre les nerfs à fleur de pas avec son sarcasme, son air narquois et son indifférence. Eléna appuya donc sur le bouton ignorer mais tout à coup quelqu’un sonna à sa porte, la jeune adolescente soupira et elle alla ouvrir. Lorsqu’elle ouvrit la porte elle vit Damon qui s’empressa d’entrer

Damon: Tu m’ignores c’est mal, j’ai horreur qu’on m’ignore
Eléna en refermant la porte: Je t’en prie fais comme chez toi
Damon: Merci
Eléna: C’est toi les six appels manqués ? Désolé j’ai plus de batterie
Damon inquiet: Stefan est là ?
Eléna: Non d’ailleurs je pensais que c’était lui qui m’appelait. Pourquoi ? Ça ne va pas ? Je croyais qu’il allait mieux c’est ce que tu m’as dit en tout cas
Damon en essayant de joindre Stefan sur son portable: Il est partit chasser en forêt y’a quelques heures et il n’est pas encore rentrer, j’arrive pas à le joindre alors je pensais qu’il était avec toi
Eléna en composant le numéro de Stefan: Non, je tombe sur sa messagerie
Damon: Oui moi aussi
Eléna: Où est-ce qu’il pourrait être ? Ce n’est pas son genre de chasser aussi longtemps
Damon: J’ai bien une idée mais
Eléna: Mais ?
Damon: …..
Eléna: Damon c’est de Stefan dont il s’agit alors n’essaie de me cacher quoique se soit
Damon: Je doute qu’elle te plaise

Ça c’est un euphémisme, Damon avait bien une petite idée où se trouvait Stefan où plutôt ce qui lui était arrivé et si jamais il a visé juste il va commettre un massacre c’est certain. Damon pense que c’est William et c’est bande de pseudo vampires qui est derrière tout ça et si jamais c’est le cas il va faire un massacre, la dernière fois l’un des leur a planté Stefan avec un morceau de verre et ça il l’avait déjà mal prit mais alors si jamais ils lui ont fait quelque chose ça va saigner


Forks/Maison de Vicki

Damon conduisait comme un dingue sur la route espérant intérieurement qu’il se trompait sur toute la ligne mais il avait la certitude que William et sa bande était derrière tout ça cela dit ils ont tous été créé par Vicki et donc pour Damon c’est elle la responsable, il va lui arracher la tête à coup sûr ……..non avant il va d’abord faire sortir Stefan de cette maison ensuite la faire sortir elle, la torturer un peu avant de lui arracher la tête où de lui planter un pieux, c’est à voir. Pour l’heure le vampire tambourinait comme un dingue à la porte de la maison tandis qu’Eléna était dans la voiture, Damon n’avait rien bu faire d’autre que de l’emmener avec elle

Damon en tambourinant sur la porte: Vicki sort de là où je viens t’arracher la tête en personne
William en ouvrant la porte: Vicki n’est pas à la maison
Damon: William
William: Ravi de te voir Damon, quel temps splendide hein et ce soleil hmm
Damon: Où est Stefan ?
William: Billy amène le petit Salvatore, Damon aimerait le voir
Billy en maintenant Stefan avec l’aide d’un autre vampire: Comme tu veux mais il ne tient pas de bout
Stefan faiblement: Damon, aides moi
William: Désolé mon vieux mais ton frangin ne t’aidera pas, t’es à nous
Damon furieusement : T’es un homme mort William
William: Je suis désolé Damon mais on t’a pas invité à entrer donc t’es coincer
Damon: Je trouverais le moyen d’entrer
William: Mlle Wesley
Mlle Wesley: Oui William chérie
William: Cet homme est mauvais, ne le laissez surtout pas entrer
Mlle Wesley: Je ne le laisserais pas entrer
William: On a passé une centaine d’années piégés au fond d’une crypte à cause de toi et ton amour obsessionnel pour Amanda et Vicky veut qu'on fasse profile bas, hors de question
Damon: Je te jure que je trouverais le moyen d’entrer et quand j’entrerais je te promets un massacre comme t’en a jamais vu
William: C’est ça tu peux rêver. Bonne journée à toi Damon, on va bien s’amuser avec ton frangin avant de le tuer

Et sur ses mots William ferma la porte sur un Damon fou furieux qui était comme une bombe à retardement, ce dernier avait effectivement eu raison en pensant que Stefan était retenu chez William où plutôt chez Steffy, cette garce de vampire. Damon retourna sur ses pas en direction de sa voiture où il retrouva une Eléna très inquiète car elle ne voyait pas Stefan à côté de Damon et maintenant elle se demandait ce qui se passait

Eléna: Qu’est-ce qui s’est passé ? Où il est ?
Damon: A l’intérieur
Eléna: Tu m’avais dit que tu le sortirais de là
Damon: Ils l’ont enlevé, je ne peux pas entrer
Eléna: Pourquoi ? T’as qu’à défoncé la porte je t’aide si tu veux, deux vampires valent mieux qu’un
Damon: Parce que ….. La proprio de la maison est sous hypnose et William lui a ordonner de ne pas me laisser entrer
Eléna: Je peux la faire sortir
Damon: Non t’iras pas
Eléna: Tu m’en empêcheras pas, je suis aussi un vampire
Damon: J’ai un siècle de plus que toi Eléna donc je t’en empêcherais
Eléna: Qu’est-ce qu’ils lui veulent ?
Damon: Ils veulent se venger, Stefan est juste un appât pour m’atteindre, un dommage collatéral
Eléna appeuré: Ils font qu’on agissent et vite, Damon on doit le sortir là
Damon en la rassurant de son meiux: Je sais et je vais le sortir de là et ensuite je vais tous les massacrer
Eléna: Damon on ne peut pas les laisser lui faire du mal
Damon: Eléna je te promets qu’on va le sortir de là mais je ne sais pas comment le faire sortir

Oui Damon ne savait pas comment faire sortir son petit frère de cette baraque mais il comptait bien le faire sortir d’une manière ou du autre peu importe comment mais il a intérêt de trouver rapidement car ces vampires ne sont pas des amateurs et ils ne feront pas dans la douceur bien au contraire, Damon n’a pas de mal à imaginer ce que ces vampires en quête de vengeance pouvaient faire à Stefan et rien la simple idée d’y penser le jeune homme était furieux. S’il y a bien une personne à qui il ne faut pas toucher c’est son petit frère


Forks/Maison des Swan

Après leur discussion dans la pairie durant laquelle Bella avait expliquer à Edward les véritables raisons de son choix, autrement dit que ça ne concernait pas que lui mais elle, un choix entre qui elle devrait être et qui elle est. Ils ont également parler du mariage qu’Alice organisera, Bella avait aussi dit à Edward qu’elle voulait lier son destin à celui d’Edward de toutes les manières humainement possible et tout ça commence par l’annonces de leur fiançailles et de leur mariage à Charlie et Connor bien que le frère de Bella doit s’en douter mais surtout l’annoncer à Charlie. Les deux adolescents étaient venu dans la voiture d’Edward et donc ils sortèrent du véhicule de ce dernier puis ils se dirigèrent vers la porte de la maison, Bella joigna sa main à la main glacée de son fiancée comme pour se donner du courage car elle était vraiment anxieuse de la réaction de son père. Alors qu’ils entrèrent à l’intérieur de la maison Bella fut étonnée de ne pas entendre la télévision, Charlie ne regardait pas de match et Connor n’était pas planté devant sa console de jeu mais il buvait un thé glacé

Charlie: Edward ?
Edward: Bonjour Charlie
Connor: Salut

Charlie jeta comme d’habitude un regard méfiant à Edward, comme si il se doutait que quelque chose d'inquiétant se produirait. Il leur fit signe de prendre place à table ce qu’ils firent. Bella s’asseya à côté d’Edward tandis que Charlie prenait place à côté de son fils qui sirotait son verre de thé glace pêche-mangue. Le chef Swan était bien loin de se douter de ce que Edward et Bella allaient lui dire cela dit Connor lui il le pressentait, il avait d’ailleurs dit l’autre soir à Jérémy chez ce dernier qu’il pensait qu’Edward allait demander Bella en mariage

Edward: Charlie...,
Bella en interrompant Edward: Laisses moi continuer
Edward: Mais …..
Bella en le suppliant du regard: S’il te plaît
Edward en capitulant: D’accord
Bella en s’adressant à son père: Papa, Edward et moi... nous allons nous marier

La voix de Bella était douce mais assurée tout en le regardant dans les yeux, la jeune adolescente était fière d’elle, elle n'avait pas flanché sous le regard de Charlie ni bégayé sous l’effet de l’anxiété et du stress. Non sa voix paraissait sereine bien qu’au fond elle ne soit pas du tout sereine parce qu’elle craignait la réaction de son père, Connor lui il affichait un sourire heureux content d’avoir Edward comme beau-frère. Son intuition était bien la bonne, il avait eu raison. Très lentement Charlie baissa la tête sur l’annulaire gauche de Bella, là où se trouvait la bague qui appartenait autrefois à Elizabeth Masen, là elle serait à tout jamais et ce pour l'éternité. Le teint de Charlie passa par plusieurs couleurs avant d'arriver au rouge, Connor lui il était amusé par la conversation qui avait lieu dans la cuisine

Connor en tendant sa main à Edward: Toutes mes félicitations, bienvenue dans notre famille de fou Edward
Edward en serrant la main de Connor: Merci Connor
Charlie: Connor il n’y a aucune raison de présenter tes félicitations car il n’y aura pas de mariage, je m’y oppose
Bella: Nous ne te demandons pas ton avis, papa. Nous venons juste te l'annoncer
Edward: Bella c’est tout de même ton père
Charlie ignorant les paroles d’Edward: Tu ... tu es enceinte ?
Bella choquée: Pardon ?
Charlie en haussant le ton: Est-ce que tu es enceinte ?
Bella: Bien sûr que non ! Je t'ai parlé d'un mariage, pas d'une grossesse et puis je t’ai dis qu’on avait rien fait
Charlie: Excuses moi mais je trouve que dix-huit ans c'est rapide pour se marier, à moins d'être enceinte
Bella: Et bien rassures toi tu ne vas pas être grand père mais dis-moi cela ne te dérangeait pas autant lorsqu'il s'agissait de maman et toi
Charlie: On était beaucoup plus vieux que vous deux et c’était différent à l’époque, les temps changent
Bella: Les gens aussi, peut-être qu'à ton époque on se mariait jeune en partie parce que les jeunes filles étaient enceintes. Maintenant, on se marie parce qu'on s'aime. Tu l'as dit toi-même, c'est différent. Ton histoire avec maman n'a rien à voir avec la nôtre mais alors rien du tout
Charlie: Tu as oublié qu’il t’a abandonné une fois, il peut recommencé
Bella: Je suis certaine que non
Connor: C’est du passé papa, faut tourner la page et se tourné vers l’avenir
Edward: Vous n'avez rien à craindre, Charlie. J'aime Bella plus que tout au monde, et de la manière la plus forte qui soit. Je vais la rendre heureuse, soyez-en sûr. Je vous jure de l'aimer pour l'éternité, et de prendre bien soin d'elle. Je vais la couvrir de tout l'amour et toute a tendresse dont je suis capable


Bella dans ses pensées: Oh Edward


Charlie: Eh bien...c'est d'accord. Je vous donne ma bénédiction
Bella en souriant: Merci papa !
Charlie: A une condition
Bella: Laquelle ?
Charlie: C'est toi qui l'annonce à ta mère. Pas question que ce soit moi


Bella dans ses pensées: La partie était gagnée d'avance, maman respecte toujours mes choix


Bella: Aucun problème
Charlie: Bon moi je vais regarder mon match
Connor: Attends papa t’avais dit que je pourrais jouer à mon nouveau jeu, tu sais celui que Phil m’a envoyé
Charlie: Un peu plus tard
Connor: Mais ……
Charlie: J’ai dit plus tard Connor
Connor en montant dans sa chambre: Ce n’est pas juste, si j’avais une télé dans ma chambre je pourrais y jouer autant que je veux

Oui bah voyons comme si Charlie allait lui offrir un poste de télé à lui tout seul, mais bon on a le droit de rêver, encore heureux que Bella ne soit pas très télé et qu’elle préfère les livre, la musique et surtout Edward parce que sinon ce serait un combat de tous les jours pour avoir ne serait-ce qu’une heure l’écran pour jouer un peu, et dire qu’à Phoenix il avait un téléviseur rien qu’à lui accrocher dans le mur, cela dit il ne regrette pas d’être venu s’installer ici chez son père. Quelques secondes plus tard on entendit la porte de la chambre de Connor claquer, une preuve comme quoi le jeune adolescent n’était pas content. Après cette discussion, Edward et Bella allèrent chez les Cullen. Il était maintenant temps de l'annoncer à Renée mais Bella était beaucoup moins angoissé que pour Charlie

_________________




Connor was born to fight evil forces, he was born of the union of two vampire and his destiny is to become a champion, the savior of mankind but also a glimmer of hope for the new generation



Dernière édition par Mel23 le Lun 9 Juil - 11:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oth-rpg.pro-forums.fr
Mel23
Admin
avatar

Messages : 1251
Date d'inscription : 25/07/2010

MessageSujet: Re: New Life [Epilogue]   Sam 7 Juil - 10:48

CHAPITRE 28.[PARTIE 2]




Tyler, Damon, Stefan,
Eléna, Renée, Bella
& Koralie
Forks/ Maison de Vicky

Finalement Damon avait trouver la solution et pour ça il avait dû emprunter l’hybride Tyler Lockwood bien que ce fichu cabot est rallé de se faire embarquer dans les histoires des frères Salvatore, il n’appréciait pas Damon ça ce n’est pas un secret et encore moins un scoop mais Stefan est plutôt quelqu’un de sympa d’où la raison pour laquelle il accepta de lui filer un coup de main. Etant à moitié vampire et à moitié loup il n’a pas besoin de la permission du propriétaire pour entrer dans la maison d’un humain, un avantage très avantageux comme par exemple en ce moment. Le plan est de faire sorti Mlle Wesley de l’hypnotiser pour laisser Damon entrer, Tyler devait dire qu’il était tombé en panne de voiture et qu’il avait besoin d’appeler une dépanneuse, c’était assez convainquant comme mensonge. Tyler toqua donc à la porte et la porte s’ouvrit sur William

Tyler: Oh super y’a quelqu’un
William: Vous voulez quoi ?
Tyler: Je suis tombé en panne, ma voiture est tombée en rade quelques kilomètre plus et vous êtes la première personne que je croise. En plus j’ai paumé mon portable, je me demandais si je pouvais utiliser votre téléphone
William: Vous n’avez pas de chance
Tyler: Oui la chance et moi ça fait deux, ça pose pas de problème ?
William: Pas le moindre
Tyler en entrant: Merci vieux, j’apprécie beaucoup
William: Tobby montre à notre invité où est le téléphone de la cuisine
Tobby: Je sais pas où il est William
William: Laisses je m’en occupe, retourne en bas

Profitant de l’absence du vampire Tyler prit Mlle Wesley la propriétaire de la maison et l l’emmena vers la porte d’entrée qu’il ouvra et où derrière où plutôt devant se trouvait Damon planté comme un abruti. Tyler avait décidément des dons de comédiens pour arriver embobiner un vampire cela dit les vampires ne sont pas tous très futé, de plus Tyler avait la chance que William ne connaisse pas l’existence du seul hybride existant au monde qui soit à la fois un vampire et à la fois un loup

Mlle Wesley : Que faites-vous ?
Tyler en ouvrant la porte: Je voudrais que vous invitiez un de mes amis à entrer
Mlle Wesley: Je ne peux pas, je n’ai pas le droit de laisser entrer ce monsieur
Tyler: Vous pouvez faire une exception, je sais que vous le pouvez
Damon: Laisses tomber elle est sous hypnose, on ne va pas y passer la journée aller dehors, emmènes la dehors
Tyler en emmenant la femme dehors: ……
Damon en posant ses mains sur les épaules de la jeune fille: Mlle Wesley dites-moi la vérité, vous êtes mariée ?
Mlle Wesley: Non
Damon: Parents, enfants, quiconque vivraient avec vous sur cette propriété ?
Mlle Wesley en souriant: Non il n’y a que moi
Damon avant de lui briser la nuque: Bien
Tyler: T’es malade, t’étais censé l’hypnotiser
Damon: Tu sais bien que ce n’est pas comme ça que ça marche
Tyler: C’était un être humain
Damon: J’en suis pas un, pas plus que toi mon petit toutou alors tu m’aides où tu dégages ?
Tyler: Je t’aide, ton frère mérites pas ça
Damon: Bien maintenant débarrasse toi du corps, enterre le dans le jardin si il le faux mais débarrasse toi en

Tyler sortit de la maison et il porta le corps inerte et mort de la jeune Mlle Wesley âge d’une trentaine d’année, si ce n’est pas malheureux de finir comme ça aussi jeune mais bon elle s’est retrouvée au mauvais endroit au mauvais moment. Si elle avait eu de la veine de vénus dans son organisme elle ne se serait pas fait hypnotiser et ne serait pas morte des mains de Damon, si ça avait pas été elle ça aurait été une autre. Bref pendant que Tyler se débarassait du corps de la propriétaire Damon referma la porte et partie à la recherche de Stefan tandis que dehors Eléna sorit de la voiture et entra discrètement dans la maison, tant pis si Damon pique une crise. A l’intérieur l’aîné des Salvatore déboula dans la cuisine et tua un vampire en lui plantant un pieux dans le cœur, et de un puis il descendit dans la cave et tua un autre vampire quand tout à coup il vit Eléna surgir du bout de couloir

Damon: T’es devenue dingue ?

Finalement ce fut Eléna qui retrouva Stefan avec bien sur l’aide de Damon, Stefan étaient maintenu les bras en l’air par une corde. Il était torse nu mais son torse était couvert de coupures, sur la corde qui le maintenait debout cette dernière avait été trempé dans de la veine de venus sous forme liquide. En clair Stefan avait passé toute la journée à être torturé par une bande de vampire en quête de vengeance

Stefan faible: Eléna
Eléna: Oh mon dieu Stefan
Stefan d’une voix fable: Tu devrais pas être là
Damon: Je lui avais dit de ne pas venir et de rester dans la voiture mais ta copine est aussi entêtée que toi. T’en fais pas je vais te détacher
Stefan: Y’a de la veine de Vénus sur la corde
Damon: Okay Eléna y’a des gants poser la bas, enfiler les détaches moi cette maudite corde
Eléna: Mais Stefan
Damon: T’en fais pas je le rattraperais
Stefan en s’écroulant dans les bras de son frère: Ahhhh
Damon: Du calme Stefan, je suis là
Stefan: William a dit que……je ne te reverrais jamais
Damon: Personne au monde n’aurait pu m’empêcher de te sauver, pas même un bulldozer et encore moins un mur de briques
Stefan en grimaçant de douleur: Ne me fais pas rire s’il te plaît
Damon: Remets tes fringues on se tire d’ici, Eléna bouges toi
Eléna: J’arrive j’arrive

Damon porta Stefan sur ses épaules une fois que ce dernier est remis ses vêtements ou plutôt son haut, son sweat-shirt et sa veste mais il demanda à Eléna de l’aider à sortir d’ici et de marcher jusqu’à la voiture et l’attendre tranquillement et pour une fois ils obéissèrent sans broncher tandis qu’à l’intérieur avec l’aide de Tyler Damon élimina le reste des autres vampires avec un plaisir immense mais il prit vraiment son temps avant d’enfoncer un pieux dans le cœur de William

Damon: Je t’avais dit que je ferais un massacre et que je sortirais mon frère ici
William: Ton frère n’était qu’un jouet distrayant et on s’est éclaté à le torturer, ce n’était qu’un dommage collatéral
Damon: C’est mon frangin et s’il y a bien une personne qu’il ne faut pas toucher c’est lui. Va pourrir en enfer espèce d’enfoiré

Et sur ses belles paroles il lui enfonça un pieux dans le cœur mais à peine ça fait qu’il entendit d’autre vampire arriver, il se tenait avec un pieux en mains aux côtés de Tyler qui en tenait également un. C’était la deuxième fois dans la journée que ces deux-là fesait équipe, y’aurait-il de l’espoir dans l’air de voir u jour Tyler et Damon devenir amis ? Peut-être qui sait, rien est impossible mais tant qu’ils n’essaient pas de se tuer c’est plutôt bon signe

Tyler : Après avoir passé 24 heure à combattre une armée de vampires nouveaux nés voilà qu’un autre problème se pointe
Damon: Ouais, ce n’est pas mon jour à moi aussi
Tyler: Elle arrive
Damon: Ouais je la sens moi aussi
Vicky en entrant et en voyant tous les vampires mort: Qu’est-ce que tu as encore fait Damon ?
Damon: Moi ? Ta petite bande de joyeux vampires a passé la journée à torturer mon petit frère
Vicky: Fais-moi confiance les responsables seront identifiés et sévèrement punit
Damon: Figures toi que je t’ai pas attendu pour ça
Vicky: Tu les as massacrés
Damon: Je n’ai aucune pitié pour ceux qui s’en prenne à mon frère, la dernière fois je t’ai prévenu il me semble. Notre arrangement qui était de ne pas t’arracher la tête n’est valable qu’à condition que tu arrives à les contrôler, mets les en cage si ça te change j’en ai rien à foutre
Vicky: Ça me parait difficile vu que tu les as tous tuer
Damon: J’ai fais ce que j’avais à faire du moins pour ceux qui était ici. Tu aurais du tenir ton cher William en laisse
Vicky: Ce n’est pas un chien Damon
Damon: Non un abruti en mode vengeance, les chiens ne sont pas dangereux mais les vampires en quête de vengeance si d’ailleurs je me demande ce qui me retiens de t’arracher la tête
Vicky: Sans doute parce que j’ai trois siècle de plus que toi
Damon: Et moi je suis furieux alors ne t’avise pas de tester la solidité de mes nerfs, ce qui ont essayé sont morts comme ton cher William
Vicky: Ca n’aurait jamais dû arriver
Damon: Bah c’est pourtant le cas, si j’en vois un autre roder autour de chez moi où approcher de près ou de loin mon frangin je le tue c’est clair
Vicky: Tu n’as aucun droit de faire une chose pareil
Damon : M’assurer de la sécurité de Stefan m’octroie tous les droits. En admettant que j’ai du cœur ce dont mon cher frère est persuadé ce n’est pas comme ça que tu vas m’attendrir. Tyler on se tire

Damon c’était retenu de faire un carnage en arrachant lui-même la tête de Vicky de ses épaules et pourtant il vient d’en faire un de carnages avec tous ses vampires mais il avait été clair avec Vicky la dernière fois, si jamais l’un de ses charmant vampires touchait ne serait-ce qu’un cheveux de Stefan il les massacrerait les uns après les autres et c’est ce qu’il a fait en voyant Stefan prisonnier de cette baraques. Il en avait rien à foutre de savoir qui il tuerait et l’histoire pathétique de tel où Intel, le principal était de sortir Stefan d’ici et c’est chose faite. Damon se dirigea vers sa voiture et il alla vers le coffre où il sortit une poche de sang de sa raison personne, que Stefan le veuille ou non il va boire même si il doit le lui faire avaler de force. Son putin de régime alimentaire suffisait bien assez comme ça, hors de question de le laisser mourir. Damon ouvrit la porte de la voiture côté passager et il y trouva Stefan à moitié conscient

Damon: Aller ouvre la bouche
Stefan: Non pas ça
Eléna: Damon tu sais bien qu’il ne veut pas
Damon: Stefan me fais pas chier ouvres la bouche où je te l’ouvres de force et là t’es pas en état de te battre avec moi
Eléna: Damon il a dit non
Damon: T’es idiote où quoi Eléna, regardes le bien. Je fais ça pour lui sauver la vie, si il ne bois pas vite du sang humain il va mourir
Eléna: Mais
Damon: Ils ont passé la journée à le torturé et la veine de Vénus là encore plus affaiblie alors j’en ai rien à foutre de ce qu’il veut où pas
Eléna: Tu ne peux pas le forcer, je t’en empêcherais
Damon: Essaie et je t’assomme, contrairement à toi je suis prêt à utiliser les grands moyens si ça peut lui sauver la vie. Hier soir tu avais raison à propos de Stefan
Eléna: ……
Damon : Je l’aime plus que tout au monde et c’est justement parce que je l’aime que je veux le sauver alors maintenant Stefan tu vas être un grand garçon et ouvrir la bouche quand à toi Eléna soit tu acquiesce soit tu la boucle. Dans les deux cas je te garantis qu’il va boire, d’une manière ou d’une autre, à toi de choisir comment Stefan. De gré ou de force mais là je te laisse pas le choix

Stefan ne voulait pas boire de sang humain mais là il n’avait pas le choix, de plus s’il refusait de boire par lui-même Damon le forcerait et d’une manière ou d’une autre il finirait à vider la totalité de cette poche de sang, de plus sa vie ne tenait qu’à un fil en cet instant précité. Il venait d’entendre de la bouche de Damon que ce dernier l’aimait et il était content de l’entendre, ce dernier maintenait la tête de Stefan sous bras comme si il s’agissait d’un bébé qu’on nourrit au biberon. Tout en fixant les prunelles bleu perçantes de son ainé Stefan ouvrit la bouche de lui-même et là Damon y glissa le bout de la poche, le jeune adolescent aspira la totalité du contenu presque les larmes aux yeux


Forks/ Villa des Cullen

Bella et Edward étaient de retour chez ce dernier après avoir eu la fameuse grande discussion avec Charlie concernant leur fiançailles et donc leur prochain mariage, Charlie avait crier mais il leur avait finalement accorder sa bénédiction à condition que ce soit Bella qui se charge de mettre Renée au courant et bien sûr Bella avait accepté avec joie. La jeune adolescente était assise sur le nouveau lit qu’Edward avait acheté d’ailleurs ce dernier était assis juste à côté d’elle, la jeune adolescente s’apprêtait justement à appeler sa mère mais elle était beaucoup moins angoissée que pour Charlie. Bella demanda alors le téléphone poser sur la table de nuit afin d’appeler Renée et ce dernier le lui donna, la jeune adolescente composa donc le numéro fixe de sa mère

Renée: Allô ?
Bella: Maman, c'est Bella.
Renée: Bella ma chérie comment vas-tu ?
Bella: Ça va. Il faut que je te dise quelque chose d'important
Renée: Je t'écoute. Vas-y. Rien de grave j’espère ?
Bella: Non, non. Eh bien... je t'annonce qu’Edward et moi on va se marier
Renée: ……
Bella: Maman ?
Renée: Oui... Euh...mais...Euh tu est enceinte ?
Bella: Non je ne suis pas enceinte je te rassure, on veut se marier parce qu’on s’aime c’est tout
Renée: Ce n'est pas un peu tôt ? Je veux dire tu es très jeune
Bella: Je sais que je suis jeune mais c’est ce que je veux, je sais que c’est lui le bon
Renée: Tu te sens vraiment prête, chérie ? Ne fais pas la même erreur que moi
Bella: Je me sens prête oui
Renée: Est-ce qu'il te rend heureuse ? Tu l'aimes ?
Bella: Plus que tout au monde maman, je l’aime tellement que je ne pourrais pas vivre sans lui. Oui, il me rend très heureuse, maman
Renée: D'accord. Je respecte ta décision
Bella: Merci maman. Je t'aime.
Renée: Je t'aime aussi Bella. Charlie est au courant ?
Bella: Oui, il est le premier à qui on là annoncé
Renée: Bien. Fais attention à toi. Vous avez fixé la date ?
Bella: Oui. Le 13 Août
Renée: C'est noté. Bon, je dois te laisser, Phil m'attend. On s'apprêtait à sortir.
Bella: D’accord, passes le bonjour à Phil de ma part et de celle de Connor
Renée: Ce sera fait
Bella: Bonne soirée à vous deux
Renée: Merci, à toi aussi Bella. Bisous.
Bella: Bisous, à bientôt
Avec un large sourire jusqu’aux oreilles Bella raccrocha, comme elle l’avait deviné sa mère avait très bien prit la chose mais comme Charlie elle avait tout de suite pensée que Bella et Edward se mariaient parce qu’elle était enceinte ce que Bella à démentit aussitôt, comment le pourrait-elle ? Première Edward est un vampire et deuxièmement ils n’ont pas encore fais l’amour mais ça personne ne le sait. Le treize Août serait un jour unique, le plus merveilleux de la vie de Bella Swan et Edward Cullen, connaissant Alice elle va surement faire les choses en grand. Il ne restait plus qu’un mois avant qu’ils unissent leur vies l’une à l’autre devant leur familles et amis


Forks/Manoir des Salvatore

Le retour à la maison fut étonnement calme et silencieux pour Damon, Eléna et Stefan mais après la journée qui venait de se dérouler aucun d’entre eux n’était d’humeur à faire la conversation, Eléna avait failli perdre son petit ami et Damon son petit frère. Grâce au sang humain Stefan était envie et il avait entièrement cicatrisé, ainsi que la blessure dont il avait été victime la veille par le vampire nouveau-né durant la bataille contre l’armée. Stefan ne voulait pas en boire ne lui a pas laissé le choix cette fois le jeune homme ne semble avoir mesuré les conséquences de ses actes et il allait bientôt en voir les conséquences. Damon déposa d’abords Eléna avant de rentré chez lui avec son frère. Quelques heures plus tard, la nuit était tombée sur la ville, Damon voulait aller voir son Stefan pour avoir de ses nouvelles et avoir une petite discussion fraternelle avec ce dernier mais ce qu’il vit lui glaça le sang……. Stefan était couvert de sang autour de sa bouche et des dizaines de poche de sang humain avait été vidé et déchiqueter

Damon: Oh non Stefan
Stefan: Je t’avais dit de ne pas m’en donné
Damon: Si je ne l’avais pas faits tu serais mort
Stefan: Et maintenant à cause de toi c’est moi qui vais tuer de pauvres gens
Damon: Je ne regrette rien mais ça va aller Stef je te le promets
Stefan: Regardes autour de toi
Damon: …….
Stefan: Tu crois vraiment que ça va aller ?
Damon: C’est vrai que ça parait catastrophique mais je vais t’aider
Stefan: A quoi ? A tuer plus de monde ?
Damon: A ne pas laisser la soif te contrôler et à ne pas te laisser massacrer toute la ville, si je peux le faire avec un gamin vampire très jeune je peux le faire avec mon propre frère
Stefan: Je n’y arriverais jamais
Damon: Bah c’est sûr que si tu pars déjà défaitiste ça va être compliqué
Stefan: Tu dois être ravi de voir ça hein ? Toi qui voulais me voir basculé à nouveau tu dois être aux anges
Damon: Détrompes toi mais non, je veux que l’ancien Stefan c’est vrai mais de son plein gré et non parce que tu perds les pédales
Stefan: Dans ce cas redonne moi du sang animal
Damon: Tu sais bien que c’est pas comme ça que ça fonctionne, tu dois d’abord te sevrer
Stefan: Depuis quand tu te prends pour Koralie ?
Damon: Koralie n’est pas la seule à pouvoir te venir en aide, je suis toujours ton grand frère. Je prenais soins de toi quand t’étais haut comme trois pomes et j’ai continué à le faire au cours de ce siècle
Stefan: …..
Damon: Allez maintenant lève-toi et viens avec moi
Stefan: Où ça ?
Damon: Dans la salle de bain je vais t’enlever tout ce sang

Voyant que son frère ne bougeait pas, qu’il restait là assit par terre la tête baisser il alla vers et il le fit se lever comme on lève un enfant qui a fait un bêtise, qui s’est renverser du chocolat ou de la comporte de partout. Damon prenait petit à petit conscience des conséquences de ses actes cela dit il ne regrettait pas le moins du monde d’avoir donné du sang humain à son cadet. Stefan est en vie et c’était le principal à ses yeux cela dit maintenant il va devoir l’aider à se sevrer, une fois que se sera fait Stefan pourra revenir à son sang de tofu si ça lui chante bien que Damon aimerait que son frère reste au sang de poche humain. Pour cela Stefan devra être capable de se contrôler et de ne pas laisser la soif le contrôler sinon c’est plus que certain que les cadavres tomberont par dizaine et ce n’est vraiment pas une super idée avec les Quilleutes à proximités. Damon emmena donc Stefan dans la salle de bain pour lui enlever tout ce sang, pendant que Stefan prenait une douche le jeune homme appela Koralie qui était partie en voyage avec son cher et tendre mari vampire Liam

Damon: Koralie c’est Damon
Koralie: Qu’est-ce que tu veux ? Je suis occupé là
Damon: J’en doute pas, passe le bonjour à ton vampire chez lui de ma part
Koralie: Va te faire voir
Damon: J’adore ton accueil chaleureux ma belle
Koralie: Tu veux quoi à part me narguer au téléphone
Damon: La raison de mon appel n’est pas de te nargué, ma vie ne tourne pas autant de ta vie pathétique ma chère
Koralie: C’est quoi alors ?
Damon: Stefan
Koralie: Tu lui as faits quoi encore ?
Damon: Rien sauf lui sauver la vie
Koralie: ……
Damon: Pendant que t’es en train de te faire dorer la pilule quelques part avec ton amoureux nous on a eu le droit à une armée de vampire et aux retour des Volturis
Koralie: Oh mon dieu, on revient immédiatement
Damon: Pas la peine, les vampires sont mort et les Volturis sont repartit, on s’en ait occupé mais c’était pas après Stefan qu’ils en avaient donc t’inquiète pas
Koralie: Après qui ils en avaient ?
Damon: Quelqu’un que tu ne connais pas et elle va bien mais figure toi qu’aujourd’hui William et sa bande nous ont causés problème
Koralie: Un vampire en mode vengeance c’est jamais bon signe
Damon: A qui le dis-tu. William et sa bande ont enlevé Stefan pendant qu’il était sortie chasser et ils ont passé la journée à le torturé
Koralie: Oh mon dieu non
Damon: T’en fais pas il va bien physiquement ça va, Eléna et moi on là sortit de la bas
Koralie: Alors tout va bien
Damon: Pas vraiment non, bref j’ai été forcé de lui donner du sang humain
Koralie: NON MAIS T’ES MALADE
Damon: Je n’avais pas le choix
Koralie: Bien sûr que si, dieu sait ce qui va se passé à cause de tes conneries
Damon: Il allait mourir, tu piges Koralie
Koralie: …….
Damon: Il était hors de question que je le laisse mourir, c’est mon petit frère
Koralie: ……
Damon: Mais parles non d’un chien
Koralie: T’es qu’un abruti tu le sais ça
Damon: Traite de tous les mots que tu veux si ça te chante mais sans ça il serait mort, je ne pouvais pas l’accepter
Koralie: Et comment il va maintenant ?
Damon: Il a replongé
Koralie: Okay je rente
Damon: Pas la peine je m’occupe de lui
Koralie: Oui je vois très bien comment tu vas t’occuper de lui, la dernière qu’il a replongé il était à ramasser à la petite cuillère et c’est toi qui a créé ce Stefan là je te rappelle
Damon: Ouais mais je lui ai jamais appris le contrôle
Koralie: Le sang animal est ce dont il a besoin, tu ne sais pas comment t’y prendre avec lui-moi si
Damon: Je sais tout ce que t’as faits pour lui par le passé, je le sais parce qu’au départ c’est moi qui t’es demandé de l’aider, tu t’en souviens ?
Koralie: Très bien, tu m’as dit où le trouver
Damon: Mais tu oublies une chose
Koralie: Laquelle ?
Damon: Stefan est mon petit frère, je le connais mieux que personne
Koralie: Je le connais aussi bien que toi je te signal
Damon: Pas autant que moi, j’ai passé ces 165 dernières années avec lui
Koralie: C’est pas tout à fait juste, Stefan c’est éloigné de toi
Damon: Et alors ? Tu crois peut être que je ne veillais pas sur lui ?
Koralie: …..
Damon: J’ai toujours gardé un œil sur lui, dans l’ombre certes mais toujours donc t’inquiètes pas pour lui je m’en occupe
Koralie: Je ne te fais pas confiance Damon
Damon: J’en ai rien à foutre que tu me fasses confiance ou non. Profites de ton voyage avec Liam, je m’occupe de mon frère
Koralie: Damon

Trop tard il avait déjà raccroché, ennuyer par cette conversation trop sérieuse et moralisatrice avec Koralie Damon raccrocha au nez de cette dernière. Ce n’est un scoop pour personne qui connait un tant soit peu Damon et Koralie que c’est loin d’être le grand amour entre ses deux-là, ils restent courtois l’un envers l’autre et puis Damon n’est pas assez fou pour déclencher un affrontement avec Koralie sachant très bien que cette dernière aurait le dessus sur lui, elle a quand plus cinq cents de plus que lui et donc elle est plus forte que lui et plus rapide. Damon rangea son portable en souriant et il alla dans chambre de Stefan pour jeter toutes ces poches de sang vide et là il trouva son frère endormie comme un bébé dans son lit ce qui le fit sourire, Stefan était en pyjama et sous la couette. A vitesse vampirique Damon ramassa les poches de sang vides et il alla les jeter puis il retourna dans la chambre de son frère pour y éteindre la lumière, il alla ensuite dans sa chambre qui était juste à côté de celle de Stefan avec une tête qui ne disait rien qui vaille. Les problèmes ne fesaient que commencer pour les frères Salvatore…………

_________________




Connor was born to fight evil forces, he was born of the union of two vampire and his destiny is to become a champion, the savior of mankind but also a glimmer of hope for the new generation



Dernière édition par Mel23 le Jeu 27 Sep - 9:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oth-rpg.pro-forums.fr
Mel23
Admin
avatar

Messages : 1251
Date d'inscription : 25/07/2010

MessageSujet: Re: New Life [Epilogue]   Mar 10 Juil - 23:59

CHAPITRE 29.







Alice, Bella, Emmett,
Rosalie, Edward, Connor,
Damon, Jasper, Emmett,
Renée, Charlie, Jessica,
Angela, Mike, Eric,
Seth, Billy, Sue,
Carmen, Eléazar, Kate,
Tanya, Irina, Zoey,
Eléna, Stefan, Jacob,
Sam, Embry, Quil,
& Phil
Forks/Villa des Cullen

Plus d’un moi c’était écouler depuis l’annonce officiel du mariage d’Edward et Bella aux parents de cette dernière, après avoir annoncé la bonne nouvelle à sa mère la jeune adolescente et son fiancé l’avaient à leur tour annoncé à la famille d’Edward bien que ce ne soit pas une énorme surprise puisqu’Alice avait déjà vendu la mèche à tout le monde. Les jours s’écoulaient à vitesse grand V se rapprochant chaque jour un peu plus du jour J, il ne restait plus qu’une semaine à attendre et Bella Swan deviendra Bella Cullen. Depuis plus d’un mois les préparatifs du mariage battaient son plein avec une Alice surexciter, tous les Cullen y comprit Rosalie étaient mis à contribution par Alice. Tout se mettait en place petit à petit, les invitations avaient toute été invités d’ailleurs ils en avaient même envoyé une à Jacob car Bella tenait à ce que son meilleur ami soit présent pour le jour le plus important de sa vie mais si il ne venait pas elle comprendrait, suite à ce fart part Jacob était fou de rage et il muta en loup pour disparaître loin d’ici. Jacob ne fut pas le seul à recevoir le fameux fart part officiel de l’union d’Eward Cullen et Bella Swan
Bella était actuellement sur la route dans sa voiture, elle jeta un coup d’œil à droite puis à gauche mais quand le feu passa au vert Bella appuya sur la pédale de l’accélérateur et elle tourna le volent puis elle prit la direction de la villa des Cullen où elle avait rendez-vous pour essayer une fois de plus les chaussures qu’Alice avait personnellement choisit pour elle pour le mariage d’ailleurs Bella n’a rien eu à faire sauf à faire les boutiques avec sa chère future sœur. A peine franchisa-t-elle la porte d’entrée de la villa qu’Alice l’embarqua déjà, elle n’eu même pas le temps de saluer Esmée qui souria. Bella essaya donc une fois de plus les chaussures qui lui fesait un mal de chien chaque jour et ça c’est rien comparé au faite qu’elle arrive à peine à tenir debout

Alice: Il faut juste qu’elles se fassent
Bella: Ca fait plus d’un mois que je les mets pour pouvoir être à l’aise avec mais rien à faire. Est-ce que je peux y aller pieds nu ?
Alice: Non c’est absolument hors de question
Bella: C’est un peu trop pour moi, la robe, les chaussures et tout ça quoi
Alice: Non c’est exactement ce qu’il faut, Samedi sera parfait
Bella: ……
Alice: Ce sera ta journée enfin la tienne et celle d’Edward mais surtout la tienne parce que c’est toi qu’on admira
Bella: Tu vas finir par me stresser Alice
Emmett avec un tronc d’arbre sur les épaules: On les mets où patronne ?
Alice: De chaque côté de l’allée central
Rosalie avec la moitié d’un tronc d’arbre également: Où ça ?
Alice: Personne n’a de sixième sens ici ? J’arrive
Bella: Tu les mènes à la baguette on dirait
Alice: Oui, il faut bien qu’ils sachent quoi faire sinon on ne va pas s’en sortir

Bella enleva ses chaussures pour le mariage et elle remit ses chaussettes posées sur le banc un peu plus loin ainsi que ses baskets qu’elle attacha dans la foulée. Alice alla à la rescousse d’Emmet et Rosalie qui ne savaient pas où mettre ce qu’ils avaient dans les bras, Edward qui était sur le balcon observa Bella et il là trouva incroyablement belle comme toujours. Il retourna à l’intérieur du salon afin d’aller à sa rencontre et il se retrouva derrière elle en une fraction de seconde

Edward en murmurant à l’oreille de Bella: Mon amour ...

Bella esquisa un sourire en sentant le souffle glacée dans le creux de son coup et elle se retourna, elle le regarda intensément et Edward et ce dernier pouvait lire dans son regard tout l’amour qu'elle ressentait en cet instant bien qu’ils toujours aussi incapable de déchiffrer les penser de sa bien-aimée qui deviendra à la fin de cette semaine sa douche et charmante épouse

Edward: Je sais que ce n'est peut-être pas le meilleur moment avec Alice qui t’accapare mais je voudrais te faire part de deux ou trois petites
Bella: ….
Edward: Pour fêter nos fiançailles, je souhaitais t'offrir un petit cadeau. Comme tu le sais ta vieille Chevrolet va un jour ou l'autre prendre sa retraite et je me suis dit que nous pourrions lui accorder une retraite anticipée ...
Bella: Pourquoi souhaites-tu tant vouloir changer ma voiture ? Tu sais très bien que je n'en veux aucune autre. Et puis je ne veux pas de cadeau car mon plus beau cadeau est déjà devant moi !!
Edward: J'y tiens voilà tout ... tu sais, ta fourgonnette a déjà eu une longue et rude vie et elle mourra un jour ou l'autre d'une profonde fatigue. Promets-moi au moins d'accepter que je puisse t'en acheter une autre lorsque la vieille dame rendra son dernier soupir
Bella: Soit, si tu y tiens mais je suis sûre qu'elle a encore de beaux jours devant elle
Edward: Très bien, nous attendrons encore un peu dans ce cas

Oui Edward voulait lui offrir une nouvelle voiture flambant neuve car il avait constamment peur qu’il lui arrive quelque chose sur la route avec ce vieux tas de ferraille bien que Bella tienne énormément à sa Chevrolet, normal cette voiture lui avait été offerte par son père dès son arrivée, enfin à elle et à Connor mais ce dernier a désormais une voiture rien qu’à lui. Edward voulait tant la protéger qu’il avait déjà opté pour un modèle nettement plus sécurisé et moderne mais elle le saurait bien assez tôt, rien ne servait de l'alarmer. Edward approcha son visage de celui de sa bien-aimée et il l’embrassa tendrement, cette dernière répondit tout aussi tendrement au baiser de son fiancé quand tout à coup les interrompit

Alice: Vous aurez toute l’éternité pour roucouler quand à toi Bella tu vas me faire le plaisir de rentrer chez toi
Bella: Pourquoi ?
Alice: Pour dormir
Bella: Alice il est que six heures
Alice: Justement, cette semaine tu vas me faire le plaisir de te coucher tôt, je veux que tu sois radieuse le jour J
Bella: Alice
Alice: C’est un ordre Bella
Bella: D’accord d’accord, j’y vais

Bella se hissa sur la pointe des pieds et elle embrassa rapidement Edward sur les lèvres, Alice enlaça sa future belle-sœur et la jeune adolescente quitta la demeure des Cullen après avoir regardé une dernière fois son amoureux si angélique et parfait. Alice s’agenouilla et elle ramassa les chaussures de Bella puis elle souria, elle était sur un petit nuage d’organiser le mariage de son frère et de sa fiancée qui deviendra bientôt sa sœur. Une fois sortie de la villa des Cullen Bella monta au volant de sa Chevrolet et elle rentra chez elle cela dit elle ne va certainement pas aller se coucher à 18h00


Forks/Maison des Swan

De retour à la maison, Bella se regarda un film dans le salon pendant que la télé était libre, aller savoir pour combien de temps forte heureusement Charlie était au poste mais Connor lui il était à la maison cela dit il n’avait pas encore prit le télé en otage avec ses jeux vidéo comme il le fait souvent. Bella venait juste d’ôter ses chaussures, d’enlever sa veste et mettre en route le lecteur dvd quand tout à coup son cher frère jumeau aussi rapidement qu’elle n’eut pas le temps de le voir venir, normal c’est un vampire maintenant seulement avec Edward c’est différent. Connor s’écroula comme une masse dans le canapé

Bella: Faut surtout pas te gêner Connor
Connor: Merci Bella, t’es trop cool comme sœur
Bella: C’était de l’humour petit frère
Connor: Oh
Bella: Ouais. Je te préviens j’allais regarder un film alors pas question que tu me dises que t’as besoin de la télé
Connor: T’inquiète j’y ai suffisamment joué pour la journée en plus j’ai mon ordi et ma console portable si je m’ennuie trop
Bella: Bah voyons, le contraire m’aurait étonnée
Connor: Alors comment c’était chez les Cullen ?
Bella: Tu veux vraiment que je te parle des essayages que je fais depuis plus d’un mois ?
Connor: Pas vraiment non
Bella: Alors pourquoi tu demandes idiot
Connor: Pour faire la conversation pardi
Bella: T’es désespérant
Connor: Dis, je suis vraiment obligé de venir en smoking à ton mariage ?
Bella: Oui. Ne t’avis surtout pas de venir en jeans et en basket
Connor: Oui sinon Alice va me tuer
Bella: Y’aura pas qu’elle
Connor: Toi ?
Bella: Oui. C’est le jour le plus important de ma vie alors ne t’avises pas de me faire une chose pareil petit frère
Connor: T’en fais pas, je te ferais pas un coup pareil
Bella: Tu me le promets ?
Connor: Promis, en plus ce matin j’ai été cherché mon costume avec papa, je serais très élégants pour la première fois de ma vie
Bella: Tu me rassures mais ce ne sera pas toi le plus beau enfin pour moi
Connor: Oui je sais, ton cher Edward sera toujours le plus beau de l’univers
Bella en souriant : Oui pour l’éternité
Connor amusé : Que c’est beau l’amour
Bella : Attends mais toi aussi t’es amoureux, toi et April à moins que ?
Connor : Non on est toujours ensemble
Bella: Mais ?
Connor: Mais quoi ?
Bella: Je sens qu’il y a un mais, ne t’avise pas de lui briser le cœur
Connor: J’en ai pas l’intention rassures toi
Bella: Tant mieux
Connor: Mais
Bella: Mais quoi ?
Connor: Elle sent que je lui cache quelque chose
Bella: Je me doute que ça ne doit pas être facile pour toi
Connor: En effet mais je n’ai pas le choix, personne ne doit savoir, surtout pas ma copine

Oui c’est normal mais il ne doit pas seulement préserver son secret à lui mais également celui de toute la communauté des vampires vivant ici, c’est-à-dire les Cooper, les Cullen, Tyler, Caroline et surtout les Salvatore car Damon lui a sauvé la vie d’une mort imminente. Si Connor était resté humain dans le meilleur des cas il se serait retrouver sur un lit d’hôpital brancher à des machines et à des perfusions s’approchant chaque jour un peu plus de la mort, Mme la faucheuse où dans le pire des cas il serait six pieds sous-sols au fond d’un cercueil. Que Damon est accepter de le transformer en vampire a été une vrai bénédiction pour le jeune adolescent, de plus il s’avère que ce dernier apprécie Damon bien qu’il soit le strict opposer de ce dernier

Connor: Au faite c’est cool que t’es invité Damon, Stefan, Eléna, Caroline, Tyler, Jérémy et ses parents à ton mariage
Bella: Ils m’ont sauvé la vie et les frères Salvatore sont tes amis tout comme Jérémy
Connor: Okay. Bon je te laisse regarder ton film, moi je monte
Bella: Je t’ennuie à ce point ?
Connor: Bien sûr que non seulement moi ce genre de film ce n’est pas mon truc

Connor se leva du canapé en souriant et il fit le tour de ce dernier puis il monta les escaliers un à un et alla dans sa chambre, quelques secondes plus tard on entendit la porte claquer. Finalement Bella décida de laisser le film de côté et alla préparer le repas pour elle et Charlie même si Connor s’efforçait tous les soirs de dîner avec eux tout en sachant très bien que ce n’est pas ça qui va le nourrir, bah oui c’est un vampire maintenant

Forks/Manoir des Salvatore

Depuis la journée catastrophe dans laquelle Stefan avait été torturé et que pour le sauver Damon lui avait donné du sang humain le cadet des Salvatore avait perdu pied et replonger dans ses vieux démons car le soir même en passant devant la chambre de son frère Damon avait vu son frère vider plusieurs poches de sang et avait donc comprit que Stefan avait replongé. En temps normal ça l’aurait ravie à coup sûr mais il ne voulait pas que ce soit du au sang qu’il redevienne le Stefan d’avant, il voulait que ça vienne de lui d’où la raison pour laquelle il avait décidé de l’aider à ne pas massacrer à la ville entière, autrement dit le sevrer avant de lui apprendre le contrôle. Oui c’était un très bon plan seulement Damon a oublier que son cadet pouvait vraiment devenir incontrôlable et il ne là compris que lorsqu’il a commencé à se nourrir sur des proies humaines sans faire attention aux corps qu’ils semaient et donc il a dû effacer ses traces, pour sauver son frère de lui-même Damn a du employer les grands moyen en lui plantant dans le dos une seringue rempli de veine de Vénus et en l’enfermant en bas dans la cave, ça ne l’enchantait pas de faire ça mais c’était pour son pieu. Cet acte n’a guère plu à Eléna et il s’est donc mit la copine de son frère à dos car cette dernière estimait qu’il était allé trop loin mais Damon savait parfaitement ce qu’il fesait, Eléna a beau connaître le gentil Stefan tout mignon et quasi parfait elle n’a pas idée de quoi l’autre Stefan que Damon a créé il y a plus d’un siècle est demie est capable, seul ce dernier le sait parce qu’il là former et qu’il a passé quasiment toute son existence avec lui

Connor était bien pénard allonger dans son lit en train d’écouter de la musique qu’il venait tout juste de télécharger gratuitement et légalement bien évidement sur son pc portable quand tout à coup il sentit quelque chose vibrer dans la poche de son pantalon, son téléphone portable. Un message affichait comme quoi il avait un texto de Damon Salvatore, il l’ouvrit donc pour voir ce qu’il contenait, le vampire voulait qu’il se ramène illico au manoir car il avait un service à lui demander. Ça c’est bien Damon, il ne peut pas passer un coup de fil et tout lui dire de but en blanc, non faut que Mr fasse des mystères. Connor éteignit sa musique et son pc puis il rangea son portable dans la poche de son jean, il se leva et enfila sa veste puis il mit ses chaussure avant de disparaitre en une fraction de seconde de chez lui pour apparaître devant le manoir, il frappa à la porte et c’est Damon qui lui ouvrit

Damon: Ah enfin te voilà
Connor: J’ai faits aussi vite que possible alors ralle pas
Damon: Entres
Connor en entrant: Alors Mr mystère pourquoi il fallut que je me ramène aussi rapidement
Damon en refermant la porte du manoir: J’ai besoin que tu me rendes un service
Connor: Oui ça je l’avais compris dans ton texto figure toi
Damon: Il faut que j’aille voir une amie
Connor: En quoi ça me concerne ?
Damon: Il faudrait que tu surveilles mon frère, Eléna c’est proposer de le faire
Connor: Mais t’as peur qu’il s’en prenne à elle
Damon: Non, il ne lui ferait pas de mal mais Eléna est bien trop impliqué avec lui pour être objective
Connor: Alors que moi je suis juste un ami, sympa
Damon: Tu vois ce que je veux dire
Connor: Oui très bien, il est où ?
Damon: En bas dans la cave
Connor: Eléna est là ?
Damon: Non mais elle risque de passé
Connor: Si elle vient je fais quoi ?
Damon: Laisses là entrer mais empêches là de jouer les samaritains, elle en sera bien capable
Connor en enlevant sa veste: Ça marche, au faite ta proposition de m’héberger si je décidais de quitter la maison ça tiens toujours ?
Damon: Ouais pourquoi ?
Connor en posant sa veste sur le canapé: Parce qu’il se pourrait que j’accepte
Damon: Des problèmes chez les Swan ?
Connor: Pas particulièrement non mais une fois Bella et Edward marié elle ira vivre avec lui et moi je me retrouverais tout seul avec Charlie
Damon: Et t’as peur de le saigner c’est ça ?
Connor: Non je commence à contrôler ce n’est pas ça le problème
Damon: Fais vite parce que je dois y aller
Connor: Me nourrir risque d’être un vrai casse-tête chinois sans Bella pour me couvrir
Damon: Okay et bah emménages quand tu veux, y’a plein de chambre de libre ici
Connor: Merci
Damon: Pas de quoi. Je serais de retour dans deux ou trois heures maxi

Damon sortit du manoir laissant ainsi la surveillance de Stefan au jeune Connor mais il savait qu’il n’y aurait aucun problème avec le jeune Swan surtout maintenant que son frère refuse catégoriquement de se nourrir, même du sang d’animal en poche. Voilà que le petit Stefan fesait une grève de la faim et cela n’arrangeait pas du tout les affaires de Damon mais alors pas du tout cependant il trouvera un moyen d’une manière ou d’une autre à ce qu’il se nourrisse à nouveau, peu importe que ce soit de lapin, d’écureuil, de biche où de sang humain comme Connor le fait mais il est hors de question qu’il le regarde mourir à petit feu simplement parce que Mr se sent coupable pour ce qu’il a fait, non c’était hors de question. Connor prit un bouquin dans la bibliothèque du salon et il s’installa à une chaise jusqu’au retour de Damon


Forks/Maison des Swan


Quelques jours plus tard……


Les jours passèrent à une vitesse impressionnante, Edward passait d’ailleurs tout son temps avec Bella car il était devenu « persona non grata » chez lui vu qu’Alice avait décidé de faire en sorte que leur maison devienne un camp retranché avec la complicité de Rosalite et d’Esmée. C'était en effet devenu une vraie annexe de fleuristes et décorateurs d'intérieur avec ces kilomètres de guirlandes lumineuses, du tulle par rouleaux entiers et des fleurs à profusion qui embaumaient toute la demeure. Malgré tout Edward aimait voir cette euphorie qui avait gagné Alice et toute la famille, ils était heureux de contribuer à ce jour mémorable qui n’allait pas tarder.

Ce soir était le dernier soir de leur vie de célibataire si on peut dire, Bella était dans sa chambre et elle terminait d’emballer ses affaires pour sa nouvelle vie avec Edward dans tous les sens du terme. Oui elle avait hâte que sa nouvelle vie commence et ça allait commençait dès demain avec son union avec Edward devant leur famille et leur amis cela dit le faite que Bella se marie à seulement dix-huit ans fesait que ses amies humains se posaient beaucoup de questions enfin ils étaient surtout convaincu que Bella était enceinte et que c’est pour ça qu’elle se mariait aussi jeune et aussi vite, ils se trompaient sur toute la ligne. Bella se dirigea vers son lit et elle effleura doucement l’attrape rêve que Jacob lui avait offert pour son dix-huitième anniversaire puis tout à coup elle sentit une vague d’air frais, elle se retourna en souriant sachant très bien qu’Edward était là

Bella: Heureusement que je ne suis pas cardiaque et que je sens quand tu es dans la même pièce que moi
Edward : Ça va, pas trop anxieuse ?
Bella : Je vais bien, j’ai hate
Edward : Moi aussi. Bien que je sois ravie de te voir je me demande ce qui t’amène ? Je pensais qu’on devait pas se voir jusqu’à demain
Edward: Je voulais voir si le feu s’éteignait
Bella: Pour ce qui de moi j’ai toujours la flamme
Edward: Je t’en voudrais pas si tu fesais machine arrière tu sais
Bella: Quoi ne me dis pas que tu doutes ?
Edward: …..
Bella: Tu doutes
Edward: Non. J’attends depuis plus d’un siècle de pouvoir vous épousez Mlle Swan
Bella: Mais ?
Edward: Il y a certaine chose que je ne t’ai pas dit sur moi
Bella: Quoi tu n’es pas vierge ?
Edward en souriant: ……
Bella: Tu sais il en faudrait beaucoup pour me faire peur maintenant, je pense avoir tout vécu ce qu’il y a d’effrayant dans ce monde
Edward: Je t’ai dit que Carlisle m’avait créé mais peu de temps après je me suis rebellé
Bella: Comment ça ?
Edward: Je suis partie vivre seul durant un temps, je lui en voulais d’avoir limitée mon appétit. Je voulais avoir ce que ça fesait de chasser, de gouter du sang humain. Tout ceux à qui j’ai ôté la vie était des monstres mais je l’étais tout autant qu’eux
Bella: Ces hommes étaient tous des meurtriers en puissance, tu as sauvé plus de vie en les tuant quand les laissant en vie
Edward: J’en suis convaincu durant un temps mais c’était des êtres humains, j’ai également de quoi j’étais capable en les regardant s’éteindre
Bella: Et ce dont je serais moi aussi capable c’est ça ? Pourquoi me dire ça ce soir ? Tu éspère me faire changer d’avis où que je puisse te voir d’une autre façon ?
Edward: Non plutôt l’inverse, je me demandais si ça changerais ta propre façon de te voir, celle que tu voudrais voir d’ici un an où deux
Bella: J’y arriverais et tu sais pourquoi ?
Edward: Non
Bella: Parce que tu l’as fait d’ailleurs tu devrais en être fier. J’espère en être capable moi aussi d’ici quelques mois, être capable de courage, de sacrifice et d’amour
Edward: Je n’ai rien de courageux Bella
Bella: Tu plaisantes, tu l’être le plus courageux au monde. Arrêtes de te flageller tout seul
Edward en embrassant tendrement Bella: ….

Un bruit de feuilles qui bougent…..

Bella: C’était quoi ça ?
Edward: Jasper et Emmett, ils m’attendent pour mon enterrement de vie de garçon
Bella: Je vois et à cet enterrement de vie de garçon y’aura des strip-teaseuses ?
Edward: Non, juste quelque pumas et peut être quelques ours
Jasper en sautant jusqu’à la fenêtre de Bella: T’en fais pas Bella on ne te le kidnappe pas, on te ramènera ce petit à temps
Emmet en sautant jusqu’à la fenêtre de Bella après que Jasper soit redescendu: Libère le Bella où on monte le chercher
Bella: Allez files avant qu’il détruise ma maison
Edward en se dirigeant vers la fenêtre: On se voit demain devant l’hôtel
Bella: Je serais la fille en blanc
Edward: Tu es très convaincante
Bella: Aller file avant que ce soit moi qui te kidnappe

Edward descendit de la fenêtre de Bella en sautant et il alla retrouver ses frères en bas, les trois garçons se chicanèrent en rigolant sous les yeux amusées de Bella qui après les avoir vu s’évaporer dans la forêt alla prendre une douche bien chaude pour ensuite se mettre en pyjama et se coucher, une longue journée l’attends demain et elle devra être en pleine forme et fraîche comme une rose


Seattle/Villa des Cullen

Le lendemain c'était le jour J, le jour où Bella Swan et Edward Cullen allaient unir leur vie et leur destin pour ne faire plus qu'un devant leur famille et amis. Pour cette occasion Charlie s’était octroyé une journée entière de congé pour le mariage de sa fille, bien qu’il trouvait que Bella soit trop jeune pour se marié il était là pour elle et pour la soutenir car le bonheur de sa fille comptait par-dessus tout. Bella était en train de se préparer avec Alice qui prenait sa future sœur come une poupée, elle la maquillait et la coiffait depuis des heures cela dit le résultat était merveilleux, la jeune adolescente était d’une beauté à couper le souffle, Edward en restera bouche bée à coup sûr. Bella avait passé une très bonne nuit cette nuit, elle avait dormit comme un bébé jusqu’au lever du soleil et avait ensuite avaler un petit déjeuner très appétissante, la jeune demoiselle était plus que rayonnante en cette matinée et elle va l’être en plus une fois qu’elle aura mis sa robe et ses chaussures. Contrairement à leur habitue les cheveux d’Alice n’était pas hérissé mais lissés

Alice: Tu es radieuse Bella
Bella: C’est sans doute dû à tes talents de maquilleuse
Alice: Où à ta beauté naturelle, où encore parce que tu as passé une bonne nuit
Bella: C’est vrai que j’ai bien dormis
Rosalie en entrant: Tu as besoins de moi ? Je pourrais là coiffer
Bella: Vraiment ?
Rosalie: Je t’en prie, je ne suis pas contre que tu es choisis Edward. A vrai dire je pense que vous êtes faits l’un pour l’autre
Bella: Mais tu l’es par mon total méprit pour la vie humaine
Rosalie: Plus ou moins oui
Alice: Tout le monde se réconcilie au mariage
Rosalie: Je ne suis pas fâché contre Bella Alice

En bas Renée venait de rejoindre Charlie et elle avait une grosse surprise qui surprendrait plus dont son ex-mari, Renée avait un petit ventre arrondis qui se voyait plus que bien, elle est enceinte de quatre mois mais ses enfants ne sont pas encore au courant. Charlie observait un tableau des Cullen où il y avait des tas de chapeau de graduation, le chef Swan trouvait ça vraiment étrange comme style de décoration, des chapeaux de diplômés

Renée: Salut
Charlie: Salut. Tu es resplendissante Renée
Renée: Merci, c’est un véritable exploit venant de toi
Charlie: La grossesse te va bien, à ce propos Bella et Connor sont au courant ?
Renée: Non d’ailleurs c’est une surprise seulement je ne sais pas comment ils vont le prendre
Charlie: Je suis sûr qu’ils le prendront bien
Renée: Je l’espère sinon t’as trouvé Bella ?
Charlie intrigué: Ce sont des chapeaux de diplômé ?
Renée en regardant le tableau: Très original, très créatif aussi
Charlie: Où très étrange
Renée: Alice ? Bella ? Vous êtes où ?
Bella: Par ici maman
Connor en s’adressant à son père: C’était maman ?
Charlie: Et là surprise à vous annoncer à toi et Bella
Connor: Dans ce cas allons les rejoindre

Connor et Charlie montèrent les escaliers un à un et ils suivèrent Renée qui avait finalement trouvé Bella en compagnie d’Alice et Rosalie, lorsqu’elle vit sa fille Renée en perdit presque la parole tellement elle là trouvait splendide, gracieuse et élégante à la fois. Bella qui avait vu sa mère entrer remarqua également quelque chose de nouveau chez cette dernière, son ventre était légèrement arrondit, elle attendait un enfant. Renée avait attendu jusqu’à maintenant pour annoncer à ses enfants sa grossesse espérant que ces derniers le prendrait plutôt bien

Renée: Oh mon dieu tu es vraiment ravissante ma chérie
Bella: Et toi tu es enceinte visiblement
Connor: Ça pour une surprise c’est une surprise, comme cadeau t’as faits fort maman
Bella: Tu super Connor
Connor: Merci mais pas autant que toi, la star de la journée c’est toi
Renée: Qu’est-ce que vous en pensez ?
Bella: Pour ma part je suis très heureuse pour toi, pour toi et Phil
Connor: Moi aussi. C’est un garçon où une fille ?
Renée: Les deux, j’attends des jumeaux
Bella: Encore ?
Renée: Oui il semblerait que j’attende une fois de plus des jumeaux. Entres Charlie
Charlie: T’es sur ? Je ne voudrais pas …..
Bella surprise: ……
Charlie : Je sais j’ai fier allure
Connor : Moi aussi papa
Renée en ouvrant un coffret : Il te fallait quelque chose de bleu
Charlie : Et quelque chose de vieux en dehors de ta mère
Renée : C’est gentil Charlie
Bella en prenant le bijou entre ses mains: …..
Charlie: Ca appartenait à ta grand-mère Swan
Renée: Mais on a rajouté les saphirs
Bella en donnant le bijou à Alice: C’est magnifique, vous n’auriez pas du
Alice en mettant le bijou dans le chignon de Bella : …..
Renée: C’est ton premier bijou de famille et plus tard tu là légueras à ta fille et elle à la sienne


Bella dans ses pensées: Sauf que jamais je n’aurais d’enfants mais ça tu ne le sauras jamais, pas plus que Charlie


Bella en se levant et en voulant enlacer sa mère: C’est magnifique
Alice: Non pas question d’abîmer on chef d’œuvre
Renée: Oh c’est vrai
Bella: Merci à vous deux
Connor: Et moi alors je compte pour du beurre
Bella: Bien sûr que non Connor
Alice en allant chercher la robe de Bella: Et maintenant place à la robe, vous voulez là voir
Renée : Oh que oui
Charlie & Connor : ……

Tout le monde quitta la pièce pour que Bella puisse se changer et mettre sa robe ainsi que ses chaussures, quelques minutes elle était prête et elle alla déverrouiller la porte pour le moment où Charlie entrera pour ensuite la conduire à Edward devant l’hôtel, pour Bella ça représentait énormément que son père accepte de faire ça parce que justement c’est son papa. Ce dernier n’a pas été là souvent dans sa vie enfin jusqu’à ce qu’elle et Connor décident de venir vivre chez lui, à partir de ce moment Charlie est devenu plus présent dans leur vie et c’est très bien occupé d’elle

Charlie en frappant: Je peux entrer ?
Bella: Oui papa
Charlie après être entré: Bella. Tu es magnifique
Bella: Merci Papa
Charlie: Tu es prête ?
Bella: Oh oui papa, je suis plus que prête. Papa ne me laisses surtout pas tomber
Charlie: Jamais, je te le promets

Charlie passa la main de sa fille sous son bras et cette dernière le serra aussi fermement qu’elle le pouvait, ils avancèrent à pas lents au rythme de la mélodie. Ils traversèrent alors lentement l’allée de l’autel sous le regard et les murmures des invités présents, durant l’espace d’une seconde Bella fut distraire par les fleurs blanches qui étaient accrochés en girandoles sur tout ce qui n’était pas vivant dehors. Les lumignons suspendus tout autour qui coloraient les arbres. C'était tout simplement magique. Bella sentait le rouge monter à ses joues en sentant le regard de l’assistance, son cœur battait la chamade et elle essayait d’inspirer et d’expirer pour contrôler sa nervosité. Tout était si parfait mais Bella n’avait d’yeux que pour Edward, son visages, ses yeux or, son sourire car oui il lui souria d’un sourire radieux et heureux. Bella serra un peu plus fort le bras de Charlie tout en avançant d’avantage en direction d’Edward, une fois près de lui Charlie embrassa doucement la joue de sa fille et il confia la main de cette dernière à Edward puis il alla s’asseoir à côté de Renée qui elle-même était assise à côté de Phil qui à lui était assis à côté de Connor et d’April. Edward prit la main chaude de Bella dans la sienne et ils avancèrent en direction du révérend, ce dernier fit signe à tout le monde de s’asseoir afin de débuter la cérémonie

Le Révérend Webber: Mesdames et messieurs nous sommes ici rassembler en ce lieu pour célébrer l’union d’Edward Cullen et de Bella Swan, veuillez répéter après moi. Moi Edward Cullen
Edward: Moi Edward Cullen
Le Révérend Webber: Fais de toi Bella Swan
Edward: Fais de toi Bella Swan
Le Révérend Webber: Ma légitime épouse
Bella: Pour le meilleur et pour le pire
Edward: Dans la richesse où dans la pauvreté
Bella: Dans la joie où le chagrin
Edward: Je t’aimerais
Bella: Te chérirais tant que durera notre vie
Edward: Je le veux
Bella: Je le veux
Edward: Je t’aime Bella
Bella: Je t’aime Edward

Suite à ces dernières paroles Bella embrassa tendrement Edward ni tenant plus, l’échange des vœux fut simple mais on ne peut plus sincère, leur couple est unique et hors du commun et c’est justement ça qui est le plus beau dans leur histoire, une histoire qui va continuer mais qui va prendre une autre route, un chemin que Bella attends avec impatience depuis un an mais ça lui semble une éternité. Edward répondit tendrement au baiser de sa femme et il le prolongea tout en douceur, en tendresse et surtout en amour. Bella en oubliait tout ce qui l’entourait, les lieux, l’heure et même les invités….. Seul Edward emplissait l’esprit de la jeune femme. Ils avaient l’impression tous les deux que le temps c’était arrêté rien que pour eux, leur lèvres ne voulaient plus se quitter mais ils durant le faire à contre cœur. Les invités se levèrent et applaudissèrent, les Cullen étaient heureux et fier d’ailleurs ça se voyait dans leurs regards et leur gestes, les parents de Bella étaient tout aussi ému et fier tout comme Connor qui ne pouvait s’empêcher d’avoir les yeux humide. Bella se blotissa contre Edward et elle souria tout comme ce dernier, ils étaient heureux l’un l’autre et cela se voyait très clairement, l’amour qui les unissaient depuis le début était on ne plus flagrant en ce jour si particulier.

Après les félicitations officiel et les enlacades des familles et amis la fête à proprement dites s’enchaina tout en douceur, le soleil qui c’était emparé de la journée avait laissé place à la pénombre de la nuit ce qui était absolument parfait vu la décoration parfaite qu’Alice avait faite pour la fête avec la douce leur des ampoules un peu partout dans les arbres. La soirée passa, presque trop vite au gout de Bella car elle tellement envie de graver tous les détails dans mon esprit. J'avais l'impression d'irradier de bonheur. J'étais parfois gênée d'être le centre d'attention de la soirée, et pourtant si fière au bras d'Edward, mon mari. Le souper servi aux chandelles dans le jardin, les vins, doux et capiteux, l'odeur des fleurs. Il y avait des musiciens sur l’estrade et un DJ un peu plus loin, les invités s’avancèrent sur la piste de danse où Edward et Bella y étaient également, ils discutaient, riaient, buvait une coupe de champagne

Jessica: Tu crois que ça fait combien de temps ?
Angela: De quoi tu parles
Jessica: Bah de Bella, qu’elle attend un petit Cullen
Angela: Jessica elle n’est pas enceinte
Jessica: C’est ça oui, alors pourquoi se marier à 18 ans
Angela: Probablement parce qu’elle est amoureuse
Jessica: Je suis amoureuse de Mike et toi d’Eric mais c’est pas pour autant qu’on veut se faire passer la bague au doigt
Angela: Et alors ? Bella et Edward savent dans quoi ils s’embarquent et si elle est heureuse et bien je suis heureuse pour elle
Jessica: Je suppose que t’as raison
Angela: Sinon t’en penses quoi du gâteau ?
Jessica: Je l’aurais vu imposant
Mike: Ouais
Alice et Jasper: Bonsoir
Angela, Eric, Jessica et Mike: Bonsoir
Alice: Ça va ?
Jessica: On se disait tout est vraiment très jolie
Alice toute contente: Vraiment
Jessica: Ouais
Alice: Merci, on n’en a pas trop fait ?
Jessica, Mike, Angela & Mike: Non, non pas du tout
Alice: Je vous remercie

Un peu plus loin Seth Clearwather accompagné de sa mère ainsi que de Billy s'approcha d’Edward et Bella, le jeune louveteau avait été invité à la cérémonie et à la réception d’ailleurs il est le seul des Quilleutes à apprécier les Cullen dont sa présence ne fut pas vraiment une surprise cela dit Seth était aussi là empêcher Jacob de provoquer un affrontement avec Edward qui n’était pas encore arrivé

Seth: Salut mec, content de te voir. Félicitation
Edward: Merci
Billy: Tous mes vœux de bonheur Bella
Bella: Merci Billy, est-ce que tu as de ses nouvelles ?
Billy: Jacob se joindrait surement à moi s’il le pouvait
Seth: Slt Connor
Connor: Salut Seth
Charlie: J’ai l’intention de prendre une cuite
Connor: Moi aussi
Charlie: Pas question
Connor: Pourquoi pas ?
Charlie: T’as que 18 ans, t’as pas l’âge pour boire


Connor dans ses pensées: Même dans deux cents ans j’aurais toujours par là mais je m’en fiche je le ferais quand même


Connor: Okay tu gagnes ce round papa, je me contenterais d’un pétillant sans alcool
Charlie: Ils servent du champagne millésime, Sue tu te joins à moi ?
Seth surpris: …..
Billy ne passant devant Charlie et Sue suivant de Seth: De l’eau de feu pétillante, avec joie
Carmen en fesant la bise à Bella: Bella
Eleazar en serrant la main d’Edward: Félicitation Edward
Edward: Merci
Bella: Eleazar et Carmen ?
Edward: Oui et nos cousines d’Alaska, Tanya, Kate et Irina
Kate: On nous a beaucoup parlé de toi
Bella: En bien j’espère
Kate: Oui bien sur
Eleazar: Bienvenue dans la famille
Carmen: Bienvenue
Bella: Merci
Carmen: Irina, j’aimerais présenter Bella
Irina: C’est trop me demandé
Kate: Tu avais promis
Irina en regardant Seth: Ils en ont invité un
Edward en regardant Seth: C’est notre ami Irina
Irina: Ils ont tué Laurent
Edward: Parce qu’il voulait tuer Bella
Irina: Tu mens, il n’aurait jamais fait ça. Il voulait devenir comme nous, vivre en paix avec les humains, vivre avec moi
Edward: Je suis désolé
Irina en fesant demi tout et en s’en allant: ……
Carmen: Irina
Eleazar: Nous monopolisons un peu trop la mariée, félicitations
Bella: Merci
Kate: Désolé
Edward en s’adressant à Bella: Que serait un mariage sans un petit drame familliale, nous ne fesons pas exception visiblement
Bella: Oui apparemment
Edward: La soirée vous plaît, madame Cullen ?
Bella: Il va me falloir du temps pour m'habituer à être appelé ainsi mais oui la soirée me plait
Edward: On a l’avenir devant nous

Edward se pencha en direction des lèvres de sa femme il lui vola un baiser que Bella lui rendit volontiers, tout à coup la musique changea et Edward sentit la main de Charlie tapoter son épaule. Le père et la fille se laissaient emporter par l'émotion de leurs derniers moments passés à deux, Charlie faisait son possible pour paraître insensible au départ de sa fille mais intérieurement il appréhendait déjà de retrouver la solitude…. Enfin il ne sera pas si seul que ça puisque Connor sera avec lui cependant il sent bien que son fils veut également voler de ses propres ailes sans en connaître vraiment la raison. Bella allait horriblement lui manquer mais il ne voulait pas le lui avouer pour qu'elle ne se sente pas plus coupable encore, Charlie ignorait qu'il la perdrait pour toujours mais Bella elle le savait et Edward également, ce dernier savait aussi à quel point elle détestait l'idée d'abandonner son père. Pendant que Bella dansa une danse avec son père Edward fit de même avec Esmée, bien sur ce n’était pas sa véritable mère mais elle le considérait comme son fils et Edward là considérait comme une mère après toutes ces années. Un peu plus loin Damon tandis sa main à sa cavalière qui se trouvait être Zoey Sullivan afin de l’inviter à danser avec lui

Zoey: Là tu rêves
Damon: Tu as bien accepté de m’accompagner, d’être ma cavalière
Zoey: Je ne devais pas avoir les idées clair quand j’ai accepté, je ne sais pas ce qui m’a prit
Damon en souriant: Tu étais parfaitement lucide

Zoey ne put s'empêcher de le détailler de la tête au pied, il était dans un costume sombre qui mettait parfaitement en valeur ses yeux bleu perçant, ça lui allait vraiment bien. La jeune hybride s'aperçut que Damon la détaillait également de la tête au pied et qu’un petit sourire se dessinait sur ses lèvres, le vampire semblait apprécier ce qu'il voyait devant lui, Zoey est une jeune femme très belle au naturel mais elle l’est encore plus lorsqu’elle se met en valeur comme par exemple ce soir dans cette adorable noir tombant juste au milieu de ses genoux

Damon en l’attirant à lui: Et si pour une fois tu admettais la vérité
Zoey: D’abord lâche-moi et de quel vérité tu parles
Damon: Que je te plais
Zoey: Là tu te fais des illusions mon pauvre
Damon: Ah oui ?
Zoey: Oui
Damon: Alors pourquoi dès que je m’approche de toi tu mets de la distance comme maintenant
Zoey: Parce que tu me mets les nerfs à fleur de peau dès que je te vois

Sur ses mots Zoey porta son attention à un couple qui dansait sur la piste, ça lui rappelait elle et Alexis du moins avant qu’il ne la trompe avec sa soit disant meilleure amie Deana, la trahison d’Alexis l’avais vraiment brisé mais elle remontait la pente chaque jour un peu plus cela dit des souvenirs refaisait surface et bien évidemment son petit cœur en prenait un sacré coup à chaque fois. Ignorant les protestations de sa cavalière Damon attira d’avantage Zoey à lui

Zoey surprise: Qu’est-ce que tu fais ?
Damon en posant un doigt sur ses lèvres: Chut. On fait une trêve tu te rappelles et tu es ma cavalière

Zoey ne répondit pas captivé par les yeux de Damon et elle se laissa guider jusqu'à ce qu'il place ses mains sur les hanches ses hanches ce qui ne lui plut pas du tout et elle s'éloigna de lui mais il la fit revenir près de lui en quelques secondes. La jeune fille le foudroya du regard et il lui lança un sourire en retour, elle mit ses mains sur les épaules de Damon en se tenant un maximum éloigné de lui. Puis au fur et à mesure que la chanson avançait elle se décontracta et se rapprocha un peu plus de lui, le rapprochement entre eux n'était pas censé se produire du moins du côté de Zoey, elle clamait haut et fort détestait Damon mais font elle ne le détestait pas tant que ça cependant le haïr c’est plus facile que d’admettre qu’elle est attirée par lui. Zoey sentait les mains de Damon sur ses hanches la tenant fermement mais doucement

Jusqu'à ce soir Zoey avait essayé de ne pas trop chercher à établir un contact visuel avec Damon de toute la journée mais c'était plus fort qu'eux cela dit elle ne pouvait pas regarder ailleurs vu comme ils sont proche l’un de l’autre, ils se regardèrent dans les yeux l’un de l’autre. Pour un instant, juste le temps de cette chanson, elle oubliait toutes les opinions négatives qu’elle a de lui, tout l’animosité qu’elle ressent envers lui. Un million de sensation les envahirent et ils ne pouvaient rien y faire à part en subir les conséquences. Damon se sentait instinctivement attiré par Zoey, il la trouvait belle mais il n'y avait pas que ça. Il aimait qu’elle lui tienne tête, qu’elle le repousse car ça le poussait à se dépasser et à fournir d’avantages d’efforts pour la séduire et la conquérir. Toutes les femmes avec lesquels il a partagé son lit étaient soumises à son pouvoir, mais avec elle il ne peut pas et ça le motive sans aucun doute. Zoey ne put rompre le contact visuel, elle savait que Damon était beau et sexy d’ailleurs c’est plus qu’évident mais aux cours de ses dernières semaines elle a pu découvrir une autre facette du vampire, celle d’un homme capable d’éprouver des sentiments et de les montrer lorsqu’il s’est confié à elle à propos des problèmes des Stefan d’ailleurs ce soir ce dernier a l’air de tenir bon, c’était la première fois qu’il sortait du manoir depuis des semaines mais il a finalement retrouver l’appétit grâce à Eléna qui lui donné un raison de continuer à vivre malgré ce qu’il a fait, leur amour. Pour en revenir à Damon et Zoey ce dernier fit tourbillonner Zoey et la ramena vers lui, leurs visages étaient à quelques centimètres l'un de l'autre. La jeune femme ne savait pas si il l'avait fait exprès ou non mais tout ce qu'elle pouvait sentir était son rythme cardiaque qui s'accélérait, Damon pouvait sentir le souffle chaud de Zoey dans son cou et le rythme cardiaque irrégulier de la jeune fille. En cet instant elle ressentait trop d'émotions contradictoires qu'elle ne pouvait plus supporter, Damon mourrait d’envie de caresser les lèvres de Zoey avec les siennes dans un baiser et quand il veut quelque chose il l'obtient….. Du moins la plupart du temps. Craignant de ce qui pouvait arriver Zoey commença à s'éloigner de lui mais il lui fit faire demi-tour et avant qu'elle ne puisse dire quelque chose il posa ses lèvres sur les siennes. La jeune femme fut surprise que Damon l'embrasse, enfin pas tellement vu que ça fait un certain temps qu’il lui court après, qu’il la drague ouvertement. Zoey voulait arrêter ce moment mais ce fut impossible car Damon approfondissa le baiser et elle laissa tomber immédiatement l'idée d'arrêter ce moment. Il posa ses mains sur les hanches de la jeune fille pour la coller contre lui tandis que Zoey le prit par la nuque pour le rapprocher d’elle, elle n'avait jamais vécu une telle passion, pas même avec Alexis. Jamais il ne l’avait fait vibrer en l’embrassant comme Damon le fesait, son baiser là fesait carrément décoller du sol et même si tout le monde les regardaient tout ce qui comptait c'était Damon et elle. Ils se séparèrent et Zoey reprit son souffle, jamais personne ne l'avait embrassé de cette façon en un peu plus d’un siècle. Pendant que Zoey et Damon s’embrassaient à quelques pas d’eux Stefan et Eléna dansaient et discutaient

Eléna: Je ne savais pas que ton frère sortait avec Zoey ?
Stefan: ……
Eléna: Et toi ?
Stefan: Non mais il m’a vaguement parlé d’une fille qu’appelle Zoey qui lui plaisait
Eléna: Apparemment elle fait plus que lui plaire
Stefan: Ça t’inquiète ?
Eléna: Evidement, Zoey est l’une de mes meilleures amies et je n’ai aucune confiance en lui
Stefan: Parce qu’il m’a enfoncé une seringue de veine de Vénus ?
Eléna: Essentiellement oui
Stefan: Il a eu raison de le faire
Eléna: Tu plaisantes Stefan ?
Stefan: Non, s’il ne l’avait pas fait je te garantis que je ne serais pas ici et qu’on n’aurait pas cette discussion
Eléna: ……
Stefan: Bien que ça m’ai dure de l’admettre Damon me connait mieux que personne
Eléna: Moi aussi Stefan
Stefan: Disons que tu connais le Stefan dont tu es tombée amoureuse lors de mon premier jour de classe au lycée. Il y a un côté de ma personnalité que tu ignores, que tu n’as jamais vu mais Damon oui
Eléna: Koralie et Liam aussi je suppose
Stefan: Ouais. Pour en revenir à Damon et Zoey je dirais que t’as pas trop à t’inquiéter, d’après ce que je sais elle sait tenir tête à mon frère et aussi dingue que ça puisse paraître ça lui plait
Eléna: Il ferait mieux d’abandonner, elle n’est pas intéresser
Stefan: Ce n’est pas dans sa nature de baisser les bras, au contraire il s’entête encore plus et d’après ce que je vois ça n’a pas l’air de lui déplaire

Stefan avait dit ça sur une note de plaisanterie mais il n’avait pas totalement tords en disant que Zoey n’avait pas l’air d’être contre le faite que Damon contraire bien au contraire, ça avait même l’air de lui plaire plus. L’entêtement et les efforts considérables de Damon aurait-il porté leurs fruits ? Peut-être oui. Du côté d’Edward et Bella les deux jeunes mariés étaient en train de danser dans les bras l’un de l’autres, la jeune adolescente cala sa tête contre le torse de son mari mais tout à coup elle remarqua un soudain changement de comportement chez Edward et elle se demanda immédiatement ce qu'il n'allait pas

Bella: Qu’est-ce qu’il y a ?
Edward en souriant: Ton cadeau de mariage surprise vient d’arriver
Bella surprise: Quoi ?
Edward: Suis moi

Bella n’eut pas le temps de lui demander de quoi il parlait qu’Edward l’emmenait déjà vers le coin opposé de la piste de danse mais plutôt à l’arrière de la maison, du côté de la forêt à l’abri des regards indiscrets où Jacob les attendaient, caché derrière les immenses cèdres en pleine pénombre. Ils étaient désormais loin des invités, la musique n'était plus qu'un léger fond sonore. Edward vit alors Jacob avancer vers eux lentement pas suffisamment pour que Bella puisse l’apercevoir

Bella: Tu peux me dire ce qu’un cadeau de mariage peut faire ici
Edward: Je me suis dit que ce serait plus intime, à l’abri de certains regards. Regarde
Jacob: Ton témoin n’a pas eu le temps de louer un smoking
Bella en regardant devant elle: Oh mon dieu, Jacob……Jacob
Jacob: Salut Bella
Bella en courant vers lui et en se jetant dans ses bras: Jacob, ça va ?
Jacob: Ça va et toi ?
Bella: Mieux que jamais
Edward: Merci. C'est gentil de ta part d’être venu
Jacob: Gentil est mon deuxième prénom
Edward: Je vais voir si Rosalie veut danser

Sur ses dernières paroles Edward s'éloigna suffisamment d'eux pour ne pas les espionner mais il avait besoin de garder un contact visuel pour s'assurer que tout allait bien, bien que Jacob ne ferait jamais de mal à Bella il préférait être dans le coins au cas où quelque chose arriverait car on ne sait jamais ce qui peut arriver. Alors qu’Edward regardait Bella et Jacob d'aussi loin qu'il lui était possible

Jacob: Je suis désolé d’avoir loupé la cérémonie
Bella: Je t’en veux pas tu sais, je comprends. Maintenant c’est vraiment parfait
Jacob : Tu m’accordes une danse ?
Bella en se blottissant des bras de Jake: Avec joie
Jacob en fesant tourner Bella dans ses bras: ……
Bella: Où était tu ? On s’inquiétait pour toi
Jacob: J’étais au nord du Canada, enfin je crois. Je me bizarre de marcher à nouveau sur deux jambes, de porter des vêtements, j’ai perdu la pratique des choses humaines
Bella tristement: Et comment tu te sens d’être ici avec moi ?
Jacob: Pourquoi t’as peur que je gâche ta petite fête
Bella: Jake
Jacob: T’es pas la seule
Bella: C’est pour ça que Seth est venu ? Pour t’avoir à l’œil ?
Jacob: En partie, figures-toi qu’il apprécie les Cullen
Bella: Il n’est pas le seul
Jacob: Je devrais être habitué à te dire au revoir mais je ne peux pas
Bella tristement: …..
Jacob: T’es pas censé pleurer le jour de ton mariage Bella
Bella: Tu ne sais donc pas que tout le monde pleure aux mariages
Jacob: Tu n’es pas tout le monde Bella
Bella: ……
Jacob: Je me souviendrais de toi ainsi, joues roses, cœur qui bat, deux pieds gauche
Bella: Pourquoi ? Parce que je serais bientôt morte pour toi ?
Jacob: Non. Ne m’en veut pas Bella, je profite juste de ta dernière nuit en tant qu’humaine
Bella: Ce ne sera pas ma dernière nuit
Jacob: Je pensais qu’Edward devait de transformer ?
Bella: Il le fera mais pas pendant notre voyage de noce, je ne voulais pas passer ma lune de miel dans la souffrance
Jacob: Tu n’auras jamais une vraie lune de miel avec ton vampire
Bella: Elle sera aussi vraie que celle de n’importe qui
Jacob choqué: Je ne trouve pas ça drole Bella
Bella: Je ne plaisante pas

Bella criait pendant que Jacob la secouait comme si elle n'était qu'un malheureux sac de pommes de terre. Cette image déclencha un puissant rugissement empreint de colère féroce en Edward et il était prêt à se battre avec lui juste pour avoir osé faire du mal à Bella, il se retrouva près d'eux en moins de deux secondes avec Seth sur ses talons ainsi que le reste de la meute qui se manifesta derrière Jacob

Edward: Lâches là immédiatement
Seth: Jake, ça suffit ! Tu es en train de perdre les pédales là !!
Jacob en ne bougeant pas: …..
Seth: Tu vas lui faire mal ! Lâche-la !
Edward: Maintenant !!
Jacob: T’as perdu la tête, tu vas la tuer

Alors qu'il acceptait enfin de lâcher Bella Edward en profita pour là prendre dans ses bras et l'éloigna de lui. Jacob voulait le tuer car il savait que Bella et Edward devaient consommer leur nuit de noces pendant qu’elle est encore humaine et cela le rendait fou. Ça lui donnait la nausée car pour lui cela ne faisait aucun doute qu’il tuera Bella en fesant l’amour avec elle, certes c’était probable mais il avait donné sa parole à sa femme qu’il essaierait. Seth tenta de maitriser Jacob mais ce dernier le repoussa si violemment qu’Edward a cru l’espace d’un instant qu’il allait se transformer sous leur yeux alors qu’il y avait les invités juste à côté

Jacob: Lâches moi Seth
Sam: Calme-toi Jacob
Jacob: Ne t’en mêle pas Sam
Sam: Ce n’est pas à toi de déclencher un affrontement entre les Cullen et nous
Jacob: Elle va mourir
Sam: Son sort ne nous concerne plus, elle a fait son choix et tu vas devoir l’accepter

Jacob s’engouffra dans la forêt et donna un bon coup d’épaule à Sam, il muta en loup dans l’obscurité suivit de Quil, Embry et Seth, le jeune Clearwater fut rappeler à l’ordre par Sam lui disant qu’il rentrait maintenant et tout de suite. Bella se sentait complètement idiote et stupide d’avoir pensé que pour une soirée le temps d’une soirée elle pourrait passer un moment avec son meilleur ami sans que ça se termine en combat mais elle avait eu tord

Bella: Je suis désolée Edward... Je suis vraiment stupide
Edward: Tu n'as rien à te reprocher
Bella: Je parle trop ! Pourquoi est-ce que je….. je n'aurai pas dû ... Mais à quoi je pensais ?
Edward: Tu pensais juste pouvoir te confier à ton meilleur ami, ça n’a rien de stupide
Bella: Oui mais j’aurais dû réfléchir à deux fois avant de lui dire que ma lune de miel serait aussi normal et réel que celle de n’importe qui
Edward: C’est oublier. Retournons voir nos invités avant qu’ils ne remarquent notre absence
Bella: Tu as raison

Edward déposa un doux et tendre baiser sur le front de sa femme qui souria au contact des douces lèvres glacé de son chéri contre sa peau chaude, Edward guida Bella en direction du chemin conduisant vers leurs invités où la fête battait son plein. Alors que la fin de la soirée arrivait et que ce fut l’heure pour Edward et Bella de monter se changer et de partir pour l’aéroport où un vol es attendait pour une destination inconnu, oui Edward tenait à garder le mystère. Quelques minutes plus tard Bella et Edward sortèrent main dans la main sous les applaudissements multiples des invités, la jeune Mme Cullen fut tout de suite accaparer par sa mère qui la prit dans ses bras

Renée: Il t’emmène où en lune de miel ?
Bella: Je sais pas et pourtant c’est pas faute d’avoir essayé de le faire parler, c’est une surprise
Renée: C’est romantique je trouve
Bella: Je trouve aussi
Renée: Quoi qu’il en soit mets un chapeau et de l’écran total. Prends soin de toi ma chérie
Bella: Promis. Toi aussi maman, prend bien soin de toi ainsi que de mon petit frère et de ma petite sœur
Renée: C’est juré
Bella: Ces petits bébés ont beaucoup de chance car ils vont avoir la meilleure maman du monde
Renée en enlaçant sa fille: Merci ma puce. C’est l’heure des aux revoirs. Au revoir, je t’aime Bella
Bella: Je t’aime aussi, au revoir maman. Dis au revoir à Phil pour moi
Phil: Je suis juste derrière toi
Bella en se retournant: Promets-moi de bien prendre soin de maman et des bébés
Phil: Promis
Bella en enlaçant Phil: Et merci
Phil: Pour quoi au juste ?
Bella: D’être un chouette beau-père pour moi et Connor
Phil: Pas de quoi
Connor tapotant l’épaule de Bella avec son index: Hey et moi tu m’oublies grande sœur
Bella: Aucun risque Connor
Connor: Tu vas me manquer tu sais
Bella: Toi aussi petit frère
Connor: Et dire que dans quelques mois je serais plus ton seul petit frère mais c’est génial pour maman et Phil
Bella: Oui. Pendant mon absence prend bien soin de papa
Connor: Promis mais je vais certainement pas rester indéfiniment maintenant que tu seras plus pour me couvrir, je pourrais pas rester avec lui tout en lui cachant qui je suis mais ce sera pas pour tout de suite, t’inquiète pas Bella
Bella en enlaçant son frère: T’es un frère génial, j’espère que tu le sais
Connor: Même si je te tape parfois sur les nerfs ?
Bella en s’éloignant des bras de son frère: Oui même quand tu m’énerves. Bon je vais aller voir papa
Connor: Oui pour lui aussi c’est dure, il s’est habitué à t’avoir à la maison tous les jours
Bella: Je t’aime Connor, ne l’oublies jamais
Connor: Ça risques pas, je t’aime aussi Bella

Bella dans ses pensées: Vous allez tous tellement me manquer

Alice: J’ai faits tes baguages Bella et Jasper les mets dans la voiture, c’est l’heure
Bella: Super, merci Alice

Bella délaissa sa mère, Phil et son frère pour se diriger vers son père qui était très triste d’ailleurs ça se voyait sur les traits de son visage. Il était heureux que sa fille soit heureuse bien évidemment mais il était triste de la voir partir, elle n’avait que 18 ans et c’est toujours sa petite fille. Charlie avait beau ne pas montrer ses émotions il en avait gros sur la patate mais c’est tout à fait normal

Charlie: Bien, c’est l’heure c’est ça ?
Bella: Oui
Charlie: Ça va me faire drôle de ne plus t’avoir à la maison
Bella: Connor sera là
Charlie: Je sais mais ce n’est pas Connor le sujet et puis j’ai la nette impression que lui aussi il veut partir, voler de ses propres ailes
Bella: Tu sais à moi aussi ça va me faire bizarre mais c’est une nouvelle vie qui commence pour moi
Charlie: Je sais et tant que tu seras heureuse je le serai. Tu sais la porte te sera toujours ouverte, quoiqu’il arrive
Bella: Je sais
Charlie: ……
Bella en se blottissant dans les bras de son père: Je t’aime papa, je t’aimerais toujours
Charlie: Je t’aime aussi Bella, depuis toujours et à tout jamais
Bella: …….
Charlie: Bon allé, il ne faudrait pas que tu loupes ton avion
Bella: Tu as raison
Charlie: Même si je ne sais pas où il va
Bella: J’y vais, au revoir papa

Bella lança un dernier regard à son père, à sa mère ainsi qu’à son frère avant de reculer doucement en direction de la voiture d’Edward et elle monta à l’intérieur où elle rejoigna son cher et tendre qui était déjà au volant, Bella attacha sa ceinture et elle regarda par la fenêtre tous les invités qui souriait et fesait des signes de la main. Quelques secondes plus tard Edward démarra la voiture et ils prirent la direction de l’aéroport, Bella fesait un signe de la main pour dire au revoir, la voiture s’éloignait de plus en plus sous les regards de la foule. Sur la route Bella et Edward entendèrent le bruit strident d’un hurlement de loup garou qui briserait le cœur de n’importe qui, c’était Jacob qui hurlait à la lune

_________________




Connor was born to fight evil forces, he was born of the union of two vampire and his destiny is to become a champion, the savior of mankind but also a glimmer of hope for the new generation

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oth-rpg.pro-forums.fr
Mel23
Admin
avatar

Messages : 1251
Date d'inscription : 25/07/2010

MessageSujet: Re: New Life [Epilogue]   Lun 16 Juil - 8:41

CHAPITRE 30.



Edward, Bella, April,
Connor, Tom & Erika
Rio de Janeiro/ Le port

La voiture d’Edward se rendit à l’aéroport de Forks où les jeunes mariés prirent un avion privé en direction de Rio, Bella crue alors que Rio était l’endroit où ils allaient passé leur lune de miel mais elle se trompa, c’était juste une escale qu’il fallait emprunter pour arriver au lieu de leur destination qu’Edward se gardait bien de garder secret. Une fois arrivée à l’aéroport de Rio un taxi les attendait, dans la voiture du taxi Edward passa un de ses bras derrière la nuque de sa bien-aimée laissant retombé son sur l’épaule de Bella où on pouvait apercevoir son alliance en or blanc. Le chauffeur les conduisit au travers de la ville avant de s’arrêter un moment au milieu d’une foule sous les ordres d’Edward et ce dernier entraîna sa femme dans les rues où ils se laissèrent entraîne par l’effervescence de les habitants de ce quartier étaient imprégner, les jeunes marièrent échangèrent un doux et tendre baiser avant de remonter dans le taxi

Edward: Puerto por favor
Le chauffeur: Sí, señor
Bella en s’adressant à Edward: Depuis quand tu parles espagnol toi ?
Edward: Depuis quelques années
Bella: Décidément tu arrives encore à me surprendre
Edward en souriant: Et encore, tu n’as encore rien vu

Comme prévu le chauffeur du taxi déposa Edward et Bella au port qu’on appelle aussi la marina où se trouvait un bateau que le jeune vampire avait louer pour une durée d’un mois et deux semaines, le temps de leur lune de miel et qui allait les emmener à l’île d’Esmée, le lieu de leur lune de miel . Edward régla la course du taxi et il chargea leur baguage sur le bateau, notre bateau pour rejoindre l'île d'Esmé. Bella ne comprenait plus rien, elle pensait que c’était à Rio qu’ils allaient passé leur lune de miel mais non il semble que ça ne soit pas ici

Bella: On ne reste pas à Rio ?
Edward en posant sa veste à côté de Bella: Non, on ne fait que passer
Bella: J’en conclue que ce n’est pas ici qu’on va passer notre l’une de miel
Edward en démarrant: Non en effet
Bella: On approche alors
Edward: Oui on approche
Bella: Et je peux te demander où on va ?
Edward: Oui maintenant tu peux
Bella: On va où ?
Edward: Sur une petite île, l’île d’Esmée……. Un cadeau de Carlisle à Esmée il y a quelques années maintenant
Bella surprise: Il lui a offert une île ?
Edward: Oui en cadeau de mariage
Bella sur un ton ironique: Et dire que moi je trouvais que la voiture que tu m’as offerte pour nos fiançailles était un trop gros cadeau

Oui Bella avait trouvé que le cadeau de fiançailles d’Edward était beaucoup trop et elle ne voyait pas la nécessité d’une voiture flambant neuve alors que sa camionnette fonctionnait encore mais après avoir appris que Carlisle avait offert une île à Esmée comme cadeau de mariage il y a plusieurs années elle reconsidérait le cadeau de fiançailles de son époux. Les jeunes mariés se mirent en route vers le large en direction de l’île d’Esmée. Edward fonçait droit devant lui en pleine pénombre, loin des lueurs de la ville. Il prenait un réel plaisir au volant de ce petit bolide qui fendait les vagues qui les aspergeaient tous les deux très légèrement. Edward ne dissimulait pas le moins la joie que ça lui procurait, Bella quant à elle devrait être légèrement paniqué par la vitesse mais elle ne l’était pas, pour la première fois elle se sentait particulièrement bien et puis il faut bien avouer qu’avec Edward elle ne risquait pas grand-chose. C’est alors l'île apparut enfin aux yeux des jeunes mariés, ils étaient enfin arrivés. Bella tenta dans un premier temps de deviner ce qu’Edward lui montrait du doigt mais elle n'avait pas encore aperçu la végétation mais c’est plutôt normal vu que la pénombre a entière tout recouvert mais ce ne fut qu'après avoir vu la plage se refléter sous l'effet de la lune, qu'un sourire de surprise se dessina sur son visage émerveillé


Forks/Maison des Davis

La fête était finit, les invités rentraient chez eux sains et sauf. Ce mariage était fabuleux bien que pour certaines personnes humaines c’était incompréhensible qu’une adolescente de 18 ans tout rond se marie, certain pensaient qu’elle se mariait avec Edward parce qu’elle est enceinte ce qui n’est absolument pas le cas et ça le sera jamais à cause du faite que le marié soit un vampire. Connor était accompagné de sa petite amie April Davis avec qui il a bien profité de la fête durant la réception, il là raccompagna d’ailleurs au volant de sa voiture, il se gara devant la maison de cette dernière qui était plonger dans le noir puisqu’il n’y avait personne. Le jeune Swan sortit du véhicule et il ouvrit la porte passagère où sa petite amie en sortie en souriant, il referma la porte et verrouilla sa voiture avec l’aide de ses clefs. Oui il voulait la raccompagné jusqu’à la porte et être certain qu’elle arrive chez elle saine et sauve

April: C’était un beau mariage je trouve
Connor: Oui je trouve aussi, Alice a fait un boulot énorme
April: C’est Alice qui a tout fait ?
Conno : Oui, elle c’est en quelque sort autoproclamé organisatrice de mariage
April: …..
Connor: Mais à mon avis c’est seulement parce que c’est Belle et Edward
April: Je me disais aussi
Connor: …
April: Tu sais que certains disent que Bella est enceinte et que c’est pour ça qu’elle c’est mariée avec Edward
Connor: C’est ce que tu crois ?
April: Non mais je me pose la question
Connor: Elle n’est pas enceinte, ils se sont mariés parce qu’ils s’aiment et qu’ils voulaient unir leur vie l’une à l’autre c’est tout
April: Et t’en penses quoi ?
Connor: Je pense qu’Edward est quelqu’un de bien et qu’il saura rendre Bella heureuse et c’est tout ce qui compte pour moi
April: T’es drôlement cool par rapport à ça
Connor: Je suis quelqu’un de cool, tu l’ignorais ?
April: Non, ça se voit que t’es cool
Connor en souriant: Seulement cool ?
April: Non, t’es mignon et …..
Connor: Et ?
April: Et sexy
Connor: Merci, et toi tu es mignonne et séduisante
April: Merci. Ça fait toujours plaisir pour une fille d’entendre son petit ami dire ce genre de chose
Connor en joignant sa main à celle d’April: Pas de quoi
April en se mettant face à Connor: Voilà on y est
Connor: Oui tu es arrivé à ton château
April en souriant: C’est une façon de voir oui
Connor: Tu as compris ce que je voulais dire
April: Oui. Tu veux entrer ?
Connor: Je ne pense pas que ce soit une bonne idée
April: Pourquoi ?
Connor: Tes parents, ils me diront de partir et de rentrer chez moi
April: Ils ne sont pas là
Connor: …..
April: Ils sont partie pour toute la semaine
Connor: T’es toute seule ici ?
April: T’inquiète pas je mets l’alarme tous les soirs avant d’aller me coucher et ils m’ont laissé de quoi vivre en plus d’un extra pour les urgences au cas où
Connor: Okay
April: Alors, tu veux entrer ?
Connor en plongeant ses prunelles dans celle d’April: Oui pourquoi pas

April délaissa la main de Connor pour plonger sa main dans son sac à main et y sortir son trousseau de clef, elle introduisa la clef de la porte d’entrée dans la serrure et elle tourna l’objet à deux reprises avant d’ouvrir la poignée de la porte et d’entrer. Connor plongea ses main dans les poches de son pantalon et il fit quelques pas puis il entra à l’intérieur, oui il pouvait entrer car April l’avait réinvité à entrer chez elle officiellement parlant sinon il n’aurait pas pu franchir le seuil maintenant qu’il est devenu un vampire


L’île d’Esmée/La villa

De retour sur l’île d’Esmée, Edward accosta le bateau le long de la jetée en bois qui les attendait pour débarquer. Une fois le puissant moteur éteint, un apaisant silence s'installa seulement mais il fut remplacé aussitôt par le bruit des vagues et les battements guillerets du cœur de Bella. L'air était frais et rafraichissant mais pas trop non plus, il était également parfumé par les bougainvilliers, Hélico nia et Priprioca qui longeaient la plage rendant cet endroit encore plus enchanteur et accueillant qu'il ne l'était déjà.

Bella: Esmée et Carlisle sont aux courants qu’on est ici au moins ?
Edward: Evidemment. Esmée nous la prête pour notre lune de miel

Edward déposa un doux et tendre baiser sur le front de sa charmante épouse et il prit la main de cette dernière dans la sienne puis les jeunes mariés longèrent la plage menant jusqu’à la maison qui ressemblait d’avantage à une villa, une villa de rêve dans un endroit de rêve. Arriver devant la bâtisse où plutôt la fenêtre battante bé vitrer Edward prit Bella dans ses bras et il là souleva du sol ce qui surpris Bella et d’ailleurs elle émit un petit rire amusé et surprit à la fois ce demande ce que son mari avait encore comme idée

Bella en riant: Ah qu’est-ce que tu fais ?
Edward: Je te fais franchir le seuil pardi
Bella: Est-ce que c’est vraiment indispensable ?
Edward en reposant Bella au sol: Tu sais à quel point je respecte les traditions
Bella: Ah oui ça je ne risque pas de l’oublier

Bella fit quelques pas et observa la beauté des lieux, du moins de ce qu’elle avait sous les yeux……..

Edward: Tu veux visiter ?
Bella: Oui ça me plairait assez
Edward: Dans ce cas à te gêne pas
Bella: Tu ne viens pas avec moi ?
Edward: Je vais chercher nos baguages et je reviens

Edward sortit effectivement de la villa laissant à sa douce épouse la joie de visiter les lieux et il retourna au bateau sur la plage où il alla chercher leurs baguages mais ça ne lui prit pas très longtemps car quelques minutes plus tard il était de retour avec les bras chargés dans la chambre nuptial où il trouva Bella qui observait le lit conjugale après que cette dernière est posée ses chaussures sur le petit banc en bois contre le lit. La chambre était grande, épurée comme le reste de la demeure, le style coutumier d’Esmée quoi. Edward déposa alors les bagages devant dans la chambre et deux autres baguages appartement à Bella sur le rebord du lit. Face au lit Edward remarqua que Bella était légèrement anxieuse car il sentait son cœur qui battait un peu plus vite qu’habituellement, elle était aussi nerveuse que lui. Ne sachant pas encore comment il devait s'y prendre face au mutisme de Bella, il décida d’aborder un sujet des plus banales

Edward: Tu es fatiguée ?
Bella: Non je ne suis pas fatiguée, j’ai attendu ce moment bien trop longtemps à mon gout


Edward dans ses pensées: Comme si je n’étais pas assez nerveux comme ça


Bella: ……
Edward: Tu veux aller te baigner
Bella: L’eau doit être un peu froide maintenant
Edward: Non, on est en juillet
Bella: Oh
Edward: …..
Bella: Euh …. Oui ce serait génial
Edward: ……


Bella dans ses pensées: Aller nager oui ça semble bien, ça me détendra surement mais attends je ne peux pas y aller comme ça. Non j’ai besoin de quelques minutes mais comment l’expliquer à Edward, ça y’est j’ai trouvé


Bella: …. Mais tu veux bien me laisser quelques minutes humaines ?


Edward dans ses pensées: Quel idiot je fais



Edward en embrassant tendrement le front de Bella: Oui bien sûr. Ne tardez pas trop Mme Cullen
Bella: J’aime t’entendre dire ça, j’aime le son que ça a
Edward: Et tu l’entendras pour l’éternité ma douce Bella
Bella en souriant: …..
Edward: Je t'attends dans l'eau

Edward ouvris les portes fenêtres pour gagner la plage, il soulevant d’un geste rapide sa chemise et il commença à déboutonner un à un les boutons de sa chemise tout en sentant la brise effleurer sa peau afin qu'elle puisse apaiser le feu qui jaillissait en lui tel un volcan. Savoir qu’il était à quelques instants de partager un moment unique avec Bella mettait tout son corps sans vie pourtant si froid et si dur dans un profond émoi. Pendant ce temps à l’intérieur Bella s’enferma dans la salle de bain peu de temps après le départ d’Edward emportant avec elle un sac. Sa nervosité était à son maximum du moins c’est ce qu’elle pensait, elle ota son alliance et sa bague de fiançailles qu’elle posa sur le lavabo et elle fit couler le robinet. Elle passa ses mains sous l’eau et aspergea ses bras au passage en espérant que ça ferait redescendre son niveau de nervosité qui montait en flèche un plus à chaque seconde qui s’écoule. Bella ôta sa robe et ses sous vêtement puis elle enroula aussitôt une serviette en coton autour de son corps frêle, elle se rasa les jambes et lorsqu’elle eu finit elle voulut prendre un maillot de bain mais tout ce qu’elle trouva dans sa valise c’est des déshabillés qu’Alice y avait sans aucun doute mit à son insu. Bella fondit sur le sol et elle passa ses mains dans ses cheveux

Bella: Ne te dégonfles pas, pas maintenant. Tu attends ça depuis bien trop longtemps pour te dégonfler, c’est normal d’être anxieuse c’est ta première fois mais tout ira bien j’en suis sur

Oui Bella n’avait pas besoin de stresser mais elle n’y pouvait rien, son cœur se mettait à s’emballer tout seule cela dit toute les jeunes femmes qui s’apprête à vivre leur première fois sont stresser mais Bella a un petit plus. L’homme a qui elle va offrir sa virginité est son mari, elle et lui c’est pour toujours et pas seulement jusqu’à ce que la mort les séparent mais bien pour l’éternité, pour l’instant elle est humaine et elle veut le rester pendant sa lune de miel mais après Edward devra tenir sa promesse qui est de la transformé en vampire.


Forks/Appartement de Tom Kingsley

Tom était allongé dans le lit et la télé était allumée, Erika sa petite amie était là à ses côtés mais elle semblait plus que contrarié, la jeune adolescente en était à son sixième mois de grossesse d’ailleurs son ventre bien arrondi commençait à lui poser de sacrés problèmes cela dit à chaque fois que son fils gigotait elle souriait. Oui Tom et Erika ont appris il y a quelques semaines qu’ils allaient avoir un petit garçon d’ici quelques mois. La jeune adolescente soupira en colère

Erika: Je suis énorme
Tom: Non tu es superbe
Erika: Je ressemble à une baleine
Tom: Pas du tout, tu es une magnifique jeune femme enceinte de six mois et je t’aime ma puce
Erika: Tu dis ça seulement pour ne pas me blesser
Tom: Non je dis la vérité, voyons tu sais que je t’aime et que je te trouverais toujours superbe. Qu’est-ce que tu lis ?
Erika: C’est ça change de sujet
Tom: Un prénom pour la vie...
Erika: Il est temps de lui choisir un prénom a ce petit bonhomme. Tu ne crois pas ?
Tom: Tu as raison
Erika: Je pensais qu'on aurait pu prendre le second prénom de Jack
Tom: C'est quoi déjà ?
Erika: Eugene
Tom en regardant Erika effrayé et surpris: Tu plaisantes! ?
Erika: Non
Tom: Hors de question! Il va en souffrir toute sa vie. Ce livre dit qu'un prénom est un choix important et que les parents ne doivent pas le choisir par plaisir, ils doivent se mettre dans la peau de leur enfant et voir comment il pourrait le vivre
Erika: Tu l’as déjà lu où quoi ?
Tom: J’en ai un exemplaire et je l’ai feuilleté
Erika: Pourquoi pas Royal ! Comme ton grand-pere
Tom en secouant la tête: Non. Comment s'appelle ton grand-père?
Erika: Jeremiah
Tom en secouant de nouveau la tête: On va continuer à chercher. Qu'est-ce que tu penses de Kobe ?
Erika en foudroyant Tom du regard: Tu ne veux pas qu'on appelle notre fils par les prénoms de ses grands-parents mais tu veux bien prendre le nom de joueur de basketball!
Tom: Ben ouais! Alors... Michael ?
Erika: Et pourquoi pas Jordan t'en que tu y es! ?
Tom en souriant: Ça peut être cool !
Erika: Hors de question! Tu oublies !

Erika n’en croyait pas ses oreilles mais il était hors de question que son fils, que leur fils porte le nom d’un joueur de basketball, décidément les mecs sont tous les même quand il s’agit de basket et qu’il soit sorcier où humain c’est du pareil au même. Non leur fils méritait que ses parents se donnent du mal pour lui trouver un joli prénom et par seulement parce que son père aime le basketball et que son idole est Michael Jordan dans cette discipline particulière

Erika: J'ai eu une idée. Si on demandait à Dorian et Sawyer de proposer des prénoms ?
Tom: Pour que Sawyer suggère Sawyer où encore Dorian. Non merci
Erika: Et pourquoi pas Matthew ?
Tom: On pourrait le mettre en second prénom si tu veux
Erika: D'accord
Tom: Voyons voir ce qu’il y a d’autres
Erika: T comme Tom
Tom: Pas question qu’il porte mon prénom
Erika: Pourquoi moi je l’aime bien ton prénom
Tom: Si on l’appelle Tom Sawyer va tout de suite l’appeler Tommy comme quand j’étais gamin et je détestais qu’on m’appelle Tom
Erika: Okay alors Tyler ?
Tom: Tyler ? C’est sympa ….. mais … non …..
Erika: Non ?
Tom: Oui..non
Erika: Bon
Tom: A cette allure on en a pour la nuit
Erika: Ça tombe bien je n’arrive pas à dormir de toute façon
Tom: Pourquoi pas James ?
Erika: Non, j’ai connu un James à l’école primaire et il n’arrêtait pas de m’embêter
Tom: Okay, à ton tour
Erika: Léonardo
Tom: Pas question de prendre le nom de l’héro du Titanic
Erika: Bah quoi toi tu voulais bien qu’il prenne le nom d’un joueur de basket
Tom: On continue à chercher
Erika: Okay, Dominique ?
Tom: Non, cherchons encore
Erika: Fenmore ?
Tom: Un nom de parfum ? Hors de question
Erika: Benjamin
Tom: Non. Le livre est gros tu sais
Erika: Je suis bien trop inconfortable pour dormir
Tom: Bon, euh Phillip ?
Erika : Non ça me fait penser à la marque d’un téléviseur
Tom en souriant: On n’est pas sortie de l’auberge Erika
Erika: John ?
Tom: John ?
Erika: Oui
Tom: John Hampton oui ça sonne bien, j’aime bien
Erika: En fait je pensais plutôt à John Kingsley
Tom: Mon nom ?
Erika: Oui, tu es son père après tout
Tom en souriant: Que dirais-tu de John Eric Kingsley ?
Erika : Eric ?
Tom : Oui comme sa maman, tu es sa mère après tout
Erika : T’as pas le droit de citer mes phrases
Tom : Mais c’est mignon comme prénom Eric ?
Erika: Pas faux. Et pour Matthew ?
Tom: On aura qu’à le donner à notre second enfant dans plusieurs années si c’est un garçon
Erika: Tu penses déjà au deuxième ?
Tom: Non j’ai dit dans l’hypothèse où on aura un autre fils dans plusieurs années. Occupons-nous de bien élever celui qui grandit dans ton ventre et on verra dans quelques années
Erika: Bien dit
Tom en posant sa main sur le ventre arrondit de sa petite amie: Ça te convient à toi comme prénom usuel John et comme nom complet John Eric Kingsley
Erika: Tu as sentis ? Il a donné un coup de pied
Tom: Ça doit vouloir dire que ça lui plait
Erika en souriant: Sans doute oui
Tom: Maintenant qu’on a trouvé un prénom pour notre fils donne moi ce bouquin
Erika: Pourquoi faire ? Tu veux le lire toi aussi ?
Tom: Pas du tout, juste le ranger dans la table de nuit
Erika: Tu le déteste ce livre maintenant ?
Tom: Non mais toi je t’aime d’avantage
Erika: T’es trop mignon
Tom: Je sais que je suis mignon et notre enfant sera tout aussi mignon que toi et moi
Erika: …..
Tom: Qui plus est tu as besoin de repos, il faut que tu dormes
Erika: Je t’ai dit que j’y arrivais pas
Tom: Donnes moi ce bouquin et fermes les yeux
Erika en donnant le livre à Tom: …..
Tom en rangeant le bouquin dans la commode: Bien, maintenant viens par ici
Erika: …..
Tom: Viens dans mes bras et fermes les yeux

Les hormones d’Erika sont constamment en ébullition, un moment tout va bien et l’instant d’après elle s’énerve pour un rien mais bon c’est les aléas de la grossesse et Tom en est conscient en plus des nausées au tout début de sa grossesse mais maintenant les nausées c’est du passé. Tom éteigna la télé ainsi que la lumière de la lampe de chevet poser sur la table de nuit dans laquelle il venait de ranger le bouquin, Erika se blottissa donc contre le torse de son petit ami et elle ferma les yeux, comme par magie au sens figuré bien évidement elle trouva le sommeil tout comme Tom

L’île d’Esmée/La plage

Edward se déshabilla et laissa tomber ses vêtements sur le sable sous ses pieds, il s’avança doucement dans l'eau et lorsque sa peau glacé et dure comme le marbre entra en collision avec l’eau de la mer il sentit la tiédeur de cette dernière l'envelopper. Le doux bourdonnement des vagues et leurs caresses sur sa peau l'apaisèrent. L'endroit était parfait, il ne manquait plus que Bella pour compléter le tableau idyllique mais elle n'était toujours pas à ses côtés. Elle devait avoir besoin de temps pour réaliser ce qui allait leur arriver, elle avait aussi peur que lui à la seule différence qu'elle en avait le droit du haut de ses dix-huit années humaines n’ayant jamais eu aucune intimité avec un homme mais Edward avec plus de cent ans d'expérience en tant que vampire, plus rien n'aurait dû le déstabiliser. Il n'en était rien, il était aussi pure et innocent que Bella en ce qui concerne l’intimité, rien d’étonnant pour un garçon qui n’a jamais envisager de faire l’amour avant la nuit de noce. Pour combler l’absence de son épouse Edward se lança dans la contemplation de la lune dans le ciel au-dessus de lui qui se reflétait dans les vagues de l’océan. Edward tournait volontairement le dos à la plage afin d'inviter Bella à le rejoindre en toute sérénité, sans avoir à soutenir mon regard. Elle devait se sentir suffisamment anxieuse comme ça sans savoir à en rajouter d’avantage

C'est alors qu’Edward entendit des pas timides s'enfoncer dans le sable fin puis enfin le son du clapotis des vagues contre la peau de Bella. Il ne bougeait toujours pas, ses mains enfoncé dans l’eau. La jeune adolescente ôta timidement sa serviette de bain et elle la laissa tomber sur le sable, elle posa son regard sur le dos d’Edward absolument magnifique et parfait à ses yeux puis tout aussi timidement elle entra dans l’eau et se dirigea en direction de son époux. Edward sentait Bella s’approcher de lui, son cœur battant la chamade, de plus il pouvait percevoir l'électricité qui attirait leur deux corps comme des aimants attiré irrémédiablement l’un par l’autre. Celui d’Edward irradiait littéralement alors que Bella ne l'avait pas encore touché alors quand ce sera le cas ce sera un vrai feu d’artifice, tout à coup le jeune homme sentit enfin la main de sa bien-aimée sur la mienne et une nouvelle onde de chaleur le traversa à nouveau. Le tout premier geste d’Edward fut de tourner son visage en direction de celui de sa femme puis il passa son bras autour des reins de cette dernière enlaçant par la même occasion sa fine taille

Bella & Edward: La lune est magnifique
Edward: Pas autant que toi. Tu es tellement belle Bella

Bella regarda Edward et elle lui souria suite à ce si merveilleux compliment qu’elle aurait pu en rougir mais bizarrement ce n’est pas ce qui se produisit, elle déposa ensuite sa main droite sur la joue gauche du jeune ce qui fit sourire ce dernier. Bella se hissa immédiatement contre son torse et elle noua ses bras autour de sa nuque avant de l’embrasser, ce dernier lui rendit son baiser mais leurs lèvres se séparèrent l’une de l’autre car le jeune homme voulait lui dire quelque chose

Edward: Je t’ai promis qu’on essaierait mais si je fais quelque chose de mal, si je te blesse, tu dois aussitôt m'avertir.
Bella: J’ai confiance en toi, je sais que tu ne me fera pas de mal


Edward dans ses pensées: Comment ne pas y croire en cet instant parfait voire magique...


Edward pencha son visage et il capture tendrement les lèvres de sa bien-aimée, ils restèrent longuement ainsi bercés par le bruit des vagues sous l’astre de la lune à s’embrasser. Ce baiser d'une profonde douceur et d'une intensité incroyable comme si ils ne formaient plus qu'un. Ses mains partirent alors à la découverte de son corps, la tiédeur de la mer diminuait l'intensité de ses doigts sur sa peau ce qui la fit frissonner de plaisir et non de froid comme il l'avait si souvent craint. Il pouvait moi aussi sentir ses mains effleurer, sa nuque, son dos. Ses caresses étaient d'une telle douceur comme la légèreté d'une plume mais d'une puissance incroyable. Sa poitrine était si étroitement plaquée contre le torse d’Edward que les battements de son cœur raisonnaient dans tout son être.


Forks/Maison des Davis


Suite à la fête du mariage de Bella et Edward tous les invités partèrent les uns après les autres une fois les jeunes mariés se sont envolés pour leur lune de miel dans un lieu inconnu que seul Edward connait. Connor et April quittèrent la villa des Cullen et le jeune adolescent-vampire raccompagna sa petite amie chez elle mais cette dernière l’invita à entrer chez elle, le jeune Swan hésita beaucoup dans un premier lieu car il savait que si il rentrait à l’intérieur les parents d’April lui dirait de partir car il est tard mais elle lui dit que ses parents n’étaient pas là et qu’ils ne rentreraient pas avant la fin de la semaine, suite à ses révélations il céda et accepta donc d’entrer chez elle. Connor venait d’entrer dans la maison de sa petite amie qui était seule chez elle car ses parents étaient partis pour une durée d’une semaine, ils ne craignaient pas que leur fille fassent une fête durant leur absence car ce n’est pas son genre et puis il faut bien avouer que cette une fille solitaire et que ses amies peuvent se compter sur les doigts d’une main. Après être entré dans la maison de sa petite amie Connor dénoua sa cravate, il avait fait l’effort d’en porter une mais ce genre de chose c’était pas son truc cependant quand il le faut il peut faire l’effort d’en porter et le mariage de sa sœur était justement l’occasion. Le jeune Swan donnait l’impression de ne pas être complètement à l’aise

April: Ne fais pas cette tête, c’est pas comme si tu mettais la première fois les pieds ici
Connor: C’est juste mais j’ai comme la sensation que tes parents vont surgir de quelques parts
April: Je t’ai dit qu’ils n’étaient pas là
Connor: Je sais
April: Aurais-tu peur d’eux
Connor: Non mais ton père m’impressionne assez
April: Je te rassure t’es pas le seul, il impressionne tout le monde
Connor: Même toi ?
April en souriant: Surtout moi oui. Je suis fille unique je te rappelle
Connor en enlevant sa veste et en-là posant sur le canapé: Je sais
April: Tu sais c’était sympa de rencontrer ta mère et Phil
Connor: Ravi que ça t’es plu, ma mère de te rencontrer enfin
April: Il paraît que tu lui as parlé de moi
Connor: Bah oui, t’es ma copine non
April: Oui. Et sinon t’en penses quoi de la grossesse de ta mère?
Connor: Comme je l’ai dit à ma mère avant que la cérémonie commence je suis heureux pour elle
April: C’est pas tous les enfants de parents divorcé qui accepte que l’un de leur parents refasse leur vie et recréer une nouvelle famille
Connor: Mais je ne suis pas n’importe qui
April: C’est vrai
Connor: Non plus sérieusement, Phil est génial et ma mère est heureuse avec lui. Je suis vraiment heureux pour eux, ces bébés auront des parents merveilleux
April: C’est quand même étonnant qu’elle attende à nouveau des jumeaux
Connor: Si on veut oui cela dit je suis pas gynécologue mais il parait qu’il y a plus de chances qu’une femme est des jumeaux si elle en a déjà eu et si il y a déjà eu des naissances multiples dans la famille ce qui est bel et bien le cas
April: Au moins elle a déjà l’expérience d’avoir eu des jumeaux
Connor: Oui mais là elle aura Phil à ses côtés
April: C’est vrai que tes parents ont divorcé quand t’étais tout petit
Connor: Exact
April: Et sinon tu es vraiment décidé pour l’université ?
Connor: Ouais
April en regardant Connor dans les yeux: On ne sera pas dans la même fac tu sais
Connor: Je sais mais c’est pas grave
April: Les relations longues distances c’est pas connu pour marcher
Connor: On fera en sorte que ça fonctionne, qui c’est on arrivera peut-être à montrer que ça peut marcher et puis il y a le téléphone et msn. Je viendrais te voir et toi tu viendras me voir cela dit on y est pas encore, on est encore en vacance on a un peu plus d’un mois et demie devant nous
April: C’est vrai
Connor: En plus tu seras à Seattle, c’est juste à côté
April: Un point pour toi mais si tu me disais la vérité
Connor: Je ne vois pas de quoi tu parles


April dans ses pensées : Non il va me prendre pour une imbécile pendant longtemps ? Non hors de question de faire l’autruche, ça a assez duré. Aller April il est temps de mettre les choses à plats au lieu de faire comme si tu ne savais pas


April: Du faite que tu sois un vampire

Suite aux dernières paroles de sa petite amie Connor déglutit complètement, le sourire qui s’affichait sur le visage du jeune adolescent disparut aussitôt. Il était littéralement choqué par les propos d’April, elle savait pour lui sans qu’il lui est donné la moindre piste, le moindre indice qui pourrait titiller sa curiosité sur sa nouvelle nature, il fesait constamment attention à ce qu’il fesait et à ce qu’il disait afin de ne surtout pas éviter ses soupçons. Elle ne devait surtout pas savoir pour lui et là il découvrait qu’en fait elle était déjà au courant mais la question est comment et depuis combien de temps elle sait. Incapable de prononcer le moindre mot ses lèvres restèrent closes, son regard surpris et choqué était la preuve qu’il était sous le choc qu’elle soit au courant

Connor: ….
April: Oui je suis au courant
Connor: ……
April: Tu pensais pouvoir me cacher un secret pareil pendant longtemps
Connor: …….
April: Bon sang dis quelque chose
Connor: Comment t’es au courant ? Qui te là dit ?
April: Personne
Connor: On te l’a forcément dit
April: Tu t’es jamais dit que j’avais moi aussi un petit secret que je protégeais
Connor: ….
April: Et oui tu n’es pas le seul à avoir un secret surnaturel
Connor: Depuis quand tu le sais
April: Quelques jours. Depuis quand tu es devenu un vampire ?
Connor: Ça doit faire deux mois maintenant
April: Comment est-ce arrivé ?
Connor: Je te raconterais tout à une condition
April: Laquelle ?
Connor: Que tu me promettes de garder ça pour toi, de ne jamais le dire
April: C’est promis
Connor: Je veux aussi que tu me révèle ton secret, pas question que je sois le seul à me dévoiler
April: D’accord, je te dirais tout mais à toi l’honneur
Connor: Qu’est-ce que tu veux savoir ?
April: Comment c’est arriver et qui t’as transformé
Connor: Okay mais avant il faut que tu saches certaine choses
April: Lesquelles ?
Connor: D’abord j’étais un pauvre innocent entre les griffes d’un vampire
April: ….
Connor: C’était ma décision, mon choix
April sous le choc: Pardon ? Tu voulais devenir un vampire ?
Connor: Oui mais pour une raison
April: …..
Connor: Une raison qui justifiait cet envie
April: Aucune raison ne justifie de vouloir devenir un vampire
Connor: Pas même un cancer ?
April sous le choc: Quoi ?
Connor: J’avais un cancer, je savais que j’étais condamné et je voulais pas mourir aussi jeune
April: ……
Connor: Je voulais aussi avoir la possibilité, le choix de choisir comment je voulais en finir et je savais que mon seul moyen de survivre était de devenir un vampire
April: On aurait pu t’aider, trouver un moyen de te sauver
Connor: Non il n’y en avait aucun sauf devenir un vampire
April: Tu as pensé à ta famille, à moi ?
Connor: A ton avis qu’est-ce qui est le mieux: Mourir d’un cancer ou mourir et revenir en vampire mais survivre ?
April: Je ne sais pas Connor
Connor: Moi je sais et j’ai choisis la seconde option
April les larmes aux yeux: …..
Connor: Non non ne pleure pas April, je vais bien je t’assures

Non il ne voulait pas la faire pleurer Connor se mit alors à culpabiliser, c’était bien la dernière chose au monde qu’il voulait faire en lui dévoilant tout sur comment et pourquoi il a choisi de devenir un vampire cela si elle voulait vraiment savoir la vérité il ne devait rien lui cacher et donc il avouer qu’il était atteint d’un cancer avant que Damon ne le transforme. Le jeune adolescent attira sa petite amie dans ses bras et cette dernière fondit en l’armes dans les bras de son petite copain, il là rassura en lui murmurant des mots doux à l’oreille et lorsqu’elle se calma petit à petit ils allèrent se poser dans le canapé du salon

Connor: A ton tour de me dévoiler tes secrets
April: Accroches toi
Connor: Je suis dure comme le marbre t’inquiète pas ma belle
April: Je suis une Nephilim
Connor: Une quoi ?
April: Une Nephilim
Connor: Et c’est quoi ?
April: Un être mi humain mi dieu
Connor surpris: ……
April: ….
Connor: Attends une minute, les dieux sont censé avoir disparu de la surface de la terre non ?
April: Oui mais pas leur descendance
Connor: Si j’ai bien suivit les cours d’histoire ils ont été tuer il y a mille ans
April: Deux mille ans en faite
Connor: Moi et les dates d’histoire ça fait deux
April : J’ai 17 ans depuis deux mille ans
Connor en souriant: Tu les fais pas du tout ?
April: Toujours pour rire hein ?
Connor: Oui quand je ne sais pas quoi dire et j’avoue ne pas savoir quoi dire
April: C’est pas quelque chose que je crie sur les tois
Connor: Figure toi que moi non plus je ne clame pas haut et fort que j’ai de longues canines
April: En parlant de ça, qui t’as transformé ?
Connor: Tout cette conversation doit rester entre nous
April: Ca le restera
Connor: Damon Salvatore
April: Donc c’est pour ça que tu traînes souvent avec lui, parce qu’il t’a créer ?
Connor: Figures toi que non, Damon est quelqu’un que j’apprécie et le faite qu’il m’est sauvé la vie n’a strictement rien avoir

C’est on ne peut plus vrai, bien évidemment Connor est plus que reconnaissant à Damon d’avoir accéder à sa requête lorsque ce dernier lui a demandé de le transformer mais ce n’est pas pour ça qu’il apprécie la compagnie du vampire où parce qu’il là créer mais parce qu’il apprécie vraiment Damon en tant que personne, qu’individu ce qui peut paraître bizarre quand on sait que le jeune Swan est le stricte opposé de l’aîné des Salvatore mais Damon est quelqu’un d’attachant quand on apprend à voir plus loin que le bout de son nez. Il est difficile à cerner c’est vrai et on peut facilement le détester mais on peut aussi facilement l’aimer d’ailler Stefan est le premier à le reconnaître, Zoey aussi a pu le constater ce soir au mariage de Bella et Edward. April confia également à Connor que ses parents n’étaient pas ses vrais parents sont décédés rien d’anormal après plus de deux milles ans, ses parents adoptifs sont en quelques sortes des anges protecteur qui ont juré protection à cet enfant lorsque ses parents sont morts donc autrement dit….. ils ne sont pas plus humains que pouvaient l’être les parents d’April cela elle les considère comme ses parents car elle les a toujours connu ainsi. Après ces petites révélation les deux adolescents éternel se levèrent du canapé, traversèrent le salon et ils allèrent dans la cuisine après avoir éteint la lumière du salon histoire d’économiser de l’électricité. Avant d’aller rejoindre Connor dans la cuisine April monta dans sa chambre et elle se changea, elle quitta sa jolie robe pour enfiler des vêtements un peu plus confortable. Une fois de retour dans la cuisine la jeune adolescente commença à fouiller dans les placards

April: Tu as faim ? Merde question idiote
Connor en souriant: Non t’inquiète, je peux manger comme toi tant que je me nourris de sang et c’est ce que je compte faire demain
April: …..
Connor: Comme toujours je pique dans les réserves de ce cher Damon
April: Et il est d’accord ?
Connor: Evidemment sinon il ne me laisserait pas faire, il a un siècle et demi de plus que moi
April: Okay. T’as envie de quoi ?
Connor: Ça dépend de ce que tu as
April: Alors, on a du riz soufflé enrichis en minéraux, des céréales vitaminés et le plus beau : des flocons d'avoine avec un supplément de fibre d'avoines On peut se goinfrer, c'est plein de bonnes choses
Connor: Quand j'étais petit, j'en dévorais des bols entiers, allongées devant la télé le samedi matin
April: Je suis sûr que ça t'arrive encore
Connor: Oui je suis un éternel gamin, selon Bella vampire où humain ça change pas de ce côté-là
April: T’es un petit comique toi
Connor: La vérité sort de la bouche des enfants
April: Si tu préfères on a de la glace
Connor: Oh oui j’adore ça
April: Va pour la glace
Connor: Et si on mélangeait tout ?
April: T’as des gouts bizarre pour un vampire mais tentons le coup
Connor : Faut savoir vivre dangereusement

………

April: Pourquoi est-ce que tu souris ? C'est parce que j'en ai pris deux fois ?
Connor: Non, c'est parce qu'il y a une image qui m'est revenue
April: Quoi donc ?
Connor: Ta coiffure. La première fois que je t’ai vu t’étais coiffé comme ça
April épatée: Tu te rappelles comment j'étais coiffé la première fois que tu m’as vu ?
Connor: Bien sûr que oui
April: T'as beaucoup de souvenir comme celui-là ?
Connor: Et bien, quand je vois ce jean, je repense au soir où on s'est endormi sur un banc dans le parc. Et ses chaussures, tu les portais le jour où on est allé voir les One Direction à Seattle
April: Et ma t-shirt ?
Connor: Je te revois au parc en train de lire un livre assis dans l’herbe, tu étais tellement belle dans la lumière du soleil
April: Blackbird, c'est ça le livre que je lisais
Connor: On a énormément de bons souvenirs
April: C’est vrai d’ailleurs je passe une soirée superbe grâce à tous ses souvenirs. Tu as une mémoire d'éléphant dis donc !
Connor en riant: J’en avais déjà une quand j’étais humain alors maintenant que je suis un vampire c’est encore mieux
April: Le seul ennui, c'est que je vais devoir me surveiller maintenant que je sais que tous nos moments restent gravés dans ta tête

Un nouveau rire s’empara du jeune Swan et il entraîna sa petite amie avec lui, les dx adolescents se régalaient à manger de la glace mélanger avec du riz soufflé enrichis en minéraux, des céréales vitaminés ainsi que des flocons d'avoines. Quand ils eurent finit ils lavèrent et rangèrent tout et c’est à ce moment que Connor s’apprêta à quitter la maison et rentrer chez lui mais April le retint par le bras et elle prit sa main dans la sienne puis elle l’entraîna à l’étage en haut dans sa chambre


L’île d’Esmée/La villa

Il y a un instant ils étaient dans l’eau à s’embrasser sous le clair de lune et en une fraction de seconde les voici dans leur chambre où seul le halo du clair de lune éclairait la pièce. Ils s’allongèrent sur le lit, le corps de Bella en dessous celui d’Edward. Ses lèvres parcouraient déjà sa peau mouillée et salée, elles rencontrèrent enfin ses seins, son ventre puis chaque partie de son corps jusqu'à son dernier orteil car cette nuit son corps devait lui révéler tous ses secrets. Elle lui demanda alors de la serrer dans mes bras encore plus étroitement à chaque fois, tant est si bien qu’il avait peur de l'étouffer. Mais il n'en était rien car elle le réclamait de plus bel si avait le malheur de s’éloigner d’elle. Son impatience m'y fin au peu de retenue qu'il lui restait ... Il se laissait alors définitivement transporter par l'attraction de leur deux corps quand tout à coup sous l’effet de la passion il brisa le haut du lit car il ne voulait surtout pas risque la vie de Bella. Suite à ça un air de tristesse traversa le visage du jeune adolescent mais Bella le rassura aussitôt

Bella: C’est rien Edward

Et pour joindre les gestes à la parole Bella attira d’avantage Edward à elle l’embrassa tout d’abord tendrement puis le baiser chaste et tendre se transforma en un baiser langoureux puis passionné. Edward s'abandonnait littéralement à la tiédeur et la douceur de la peau de sa merveilleuse épouse oubliant laissant derrière lui qu’il est un vampire et qu’elle est une humaine, seul leur amour comptait. Ils étaient en parfaite harmonie, leur deux corps à l'unisson, faits l'un pour l'autre... pour toujours et à jamais


Forks/ Appartement de Tom Kingsley

Tom et Erika étaient tous les doux couché et endormit dans le nouveau lit du jeune homme, ce dernier avait ses bras autour de sa petite ami et ils étaient tous deux endormis mais cela ne dura pas très longtemps du moins pour ce qui est du côté d’Erika car la jeune adolescente se réveilla sous les coups des cinq heures du matin, le bébé se mit à bouger de plus belle et pour combler le tour elle avait faim mais de quoi elle ne savait pas. Elle se dégagea des bras de Tom qui dormait à point fermer et elle se hissa tout en haut de l’oreiller, elle jeta un œil sur son petit ami qui finit par ouvrir les yeux en sentant Erika se détacher de ses bras, il alluma la lumière de sa lampe de chevet et il se hissa en haut de son oreiller

Tom d’une voix endormie: Erika, ce qui ne va pas ? Tu as fait un cauchemar ?
Erika: Non, le bébé gigote et je me sens mal
Tom: Tu as essayé de te mettre sur le côté droit, le docteur a dit que ça pouvait aider
Erika: Oui mais je me sens pas d’avantage mieux d’un côté ou de l’autre
Tom: Ok alors est-ce qu’il y a quelque chose qui pourrait t’aider à te sentir mieux
Erika: Que tu es notre fils à ma place
Tom: Désolé c’est pas possible ma puce
Erika: ……
Tom: Est-ce qu’il y a quelque chose que je puisse faire pour que tu te sentes mieux mise à part que tu accouches sur le champ
Erika: Pas grand-chose, je crains
Tom: Est-ce que tu as faim
Erika: Un peu oui
Tom: Dans ce cas je vais aller te préparer quelque chose
Erika: Tu as quelque chose dans le frigo ?
Tom: Oui, il est rempli mais si tu as envie de quelque chose en particulier je peux aller te le chercher. Tu as envie de quoi ?
Erika: Je ne sais pas
Tom: Du pain perdu
Erika: Non
Tom: Des pancakes ? De la brioche, des croissants, des pains aux chocolat où autre chose
Erika: Tu as des gaufres ?
Tom: Oui, au moins trois paquets d’avance
Erika: Et la glace ?
Tom: Oui y’en a deux pot entier dans le congélateur
Erika: J’ai envie de gaufres
Tom: Tu veux du lait et du jus d’orange avec ?
Erika: Oh oui j’adorerais
Tom: Je vais te préparer tout ça
Erika: Je peux venir t’aider ?
Tom: Non toi tu restes ici dans le lit et moi je vais te préparer un plateau petit déjeuner, je m’occupe de vous

Tom se pencha et il déposa un tendre baiser sur le front de sa petite amie puis il se leva du lit et il sortit de la chambre et alla dans la cuisine, quelques minutes plus tard le jeune adolescent était de retour dans la chambre avec un plateau de petit déjeuner à donner follement envie mais lorsqu’il posa son regard sur Erika il là trouva endormie paisiblement. Un sourire s’afficha sur les lèvres du jeune homme, il se dirigea vers la table de nuit et il s’avança vers la table de nuit du côté d’Erika puis il posa le plateau, il fit le tour du lit et alla se recoucher. A peine entrer dans le lit qu’Erika se blotissa à nouveau contre Tom qui éteigna la lumière de la lampe de chevet du côté de sa table de nuit et il se rendormit avec Erika tout contre lui

_________________




Connor was born to fight evil forces, he was born of the union of two vampire and his destiny is to become a champion, the savior of mankind but also a glimmer of hope for the new generation

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oth-rpg.pro-forums.fr
Mel23
Admin
avatar

Messages : 1251
Date d'inscription : 25/07/2010

MessageSujet: Re: New Life [Epilogue]   Mar 17 Juil - 23:52

CHAPITRE 31.









Damon, Zoey, Bella,
Edward, Stefan, Tom,
Erika, Jacob, Seth,
Embry, Paul, Jared,
Quil, Sam, Léah,
Alice, Carlisle, Rosalie,
Emmett, Esmée & Jasper
Forks/Manoir Salvatore

Au mariage de Bella et Edward Damon était accompagné de la jolie hybride mi humaine mi vampire répondant au nom de Zoey Sullivan, bien qu’elle clamait haut et fort qu’elle le détestait Zoey avait non seulement accepter de l’accompagner mais elle avait échangé un baiser long et passionné durant la réception alors qu’ils dansaient au milieu d’autre couples sur la piste de dance….. Rien de bien étonnant elle est attiré par lui. La suite de la soirée c’était terminer au manoir, Damon avait ramené sa cavalière au manoir pour boire un dernier verre mais ils n’avaient pas bu quoique ce soit. Ils c’étaient à nouveau embrasser avec une tel passion que Zoey se laissa aller à ses émotions, à ce que son corps réclamait et laissa sa raison de côté et ils finissèrent par se retrouver dans la chambre du jeune vampire. Damon et Zoey avaient effectivement passé la nuit ensemble, une nuit mémorable.

Le lendemain matin lsoleil montait le bout de son nez, ce dernier chatouilla la peau d'albâtre du beau vampire répondant au doux nom de Damon Salvatore et plissant légèrement les paupières puis fronçant le bout du nez, il daigna enfin ouvrir ses beaux yeux bleus. La première chose qu'il vit fut les éclats des rayons du soleil l'éblouir, l'obligeant à les refermer instantanément. Les yeux fermés mais les autres sens en alerte, il sentit un corps remuer près de lui puis venir se coller tout contre le sien. Il eut un sourire en coin et sans surprise, lorsqu'il ouvrit les yeux son regard tomba sur la longue chevelure brune de la jeune hybride à ses côtés, celle-ci dormait encore. Damon se redressa quelque peu et s'appuya sur l'un de ses coudes, la scrutant du regard et écoutant le rythme régulier des battements de son cœur. Il traça de ses yeux azur la courbe de son visage parfait, de son petit nez retroussé, jusqu'à ses jolies pommettes rosés, puis il descendit lentement son regard langoureux dans son cou gracile et tomba enfin sur la naissance de sa poitrine cachée par le drap blanc, mais dont il devinait parfaitement ce qui se cachait. Il avait parcouru toute la nuit durant les courbes de son corps chaud jusqu'à en connaitre les moindres recoins, les moindres petites et insignifiantes sensations que cette étreinte charnelle avait provoquées en lui. Et son corps réclamait encore le sien. C'était passionnel, fusionnel, charnel.

Il sourit de nouveau et du bout des doigts déposa une légère caresse de son épaule jusqu'à son avant-bras. Elle avait la peau si douce et si chaude qu’il voudrait si plonger volontiers, contre toute surprise le jeune vampire n’avait même pas songer à plonger ses canine dans le creux de son cou, non elle il ne lui ferait jamais aucun mal et si jamais quelqu’un osait lui pomper rien qu’une seule goutte de son précieux sang il aura à faire à ce cher Damon. Après cette nuit il était prêt à tout pour elle, le grand Damon Salvatore serait-il en train d’être frappé par la flèche cupidon ? Tout est possible ……. Alors qu’il repensait à cette nuit en souriant, cette nuit où les baisers, les caresses, les gémissements, les glissements des draps c’était emparer de chambre du jeune homme Zoey se réveilla. Il revint à lui et vit la jeune femme bouger et sortir du sommeil, il souria de nouveau à cette vue splendide. La jeune hybride ouvrit enfin les yeux et là face au visage de Damon elle comprit immédiatement où elle était, dans sa chambre. C’est alors que face à ses yeux bleu perçant tous les évènements de la nuit dernière lui revinrent en mémoire, elle avait fait l’amour avec lui. Damon croisa enfin son regard vert brillant et il en fut presque éblouit par leur clarté

Damon: Je n’ai pas abusé toi
Zoey: Je sais
Damon: Tu me crois ?
Zoey: Evidemment, je me souviens très bien de ce qu’est passé la nuit dernière. J’ai faits l’amour avec toi
Damon: Et t’es pas dégouté ?
Zoey: Pourquoi est-ce que je le devrais ? D’après ce que je me souviens c’était plus que bien
Damon en souriant: Tu admets donc enfin être attirer par mon corps d’apollon
Zoey: Je n’aurais pas couché avec toi si c’était pas le cas
Damon: …..
Zoey: Cela dit
Damon: Continues
Zoey: C’est vrai que je t’aime bien Damon mais je me suis toujours refuser à l’admettre
Damon : A cause de ton ex ?
Zoey: En partie oui
Damon: Tu sais je ne suis pas lui
Zoey: En effet, c’est pas un vampire lui mais je parlais pas d’Alexis bien qu’il m’a beaucoup fait souffrir
Damon: C’est quoi le problème alors ?
Zoey: Tu te nourris de sang humain
Damon: Toi aussi
Zoey: Moi je ne tue personne
Damon: Je ne peux pas changer ce que je suis et pour être franc je n’ai pas touché un humain depuis plus d’un mois, je me fais tout petit. Avec Stefan qui ne tient qu’à un fil je dois faire en sorte qu’il se contrôle à nouveau
Zoey: Et bien sûr ça n’à rien avoir avec les loups ?
Damon: Pas le moins du monde
Zoey: Quoiqu’il en soit, je ne peux pas être avec un homme qui tue des innocents même si il me plait énormément, je ne pourrais pas l’accepter
Damon: Je ne te le demande pas
Zoey: Et je ne veux pas non plus te forcer à devenir un bon petit vampire, tu es comme tu es
Damon: Pour toi je pourrais changer enfin si tu me changeais
Zoey: Ne me dis pas que tu accepterais d’être comme ton frère
Damon: Non les écureuils c’est pas pour moi. Et si on mettait de côté que je suis un vampire et que tu es un hybride mais qu’on est juste deux être attiré l’un par l’autre
Zoey: Je ……
Damon en se penchant au-dessus de Zoey: Non pas un mot de plus

Il y avait bien longtemps qu'une femme ne l'avait pas autant attiré, il captura les lèvres de Zoey dans un baiser langoureux et cette dernière ne tenta pas de le repousser bien trop enivrer par les douces lèvres glacer du vampire, elle sentait déjà des piquetèrent le long de sa colonne vertébrale et son rythme cardiaque s’accélérer. Elle lui rendit son baiser et à vitesse vampire elle se retrouva sur lui dévoilant ainsi sa nudité lorsqu’elle laissa tomber le drap. Les rayons du soleil se reflétèrent sur le bas des reins de la jeune hybride, Zoey continua d’embrasser Damon, ses longs cheveux bruns tombèrent en cascade sur le torse musclé et glacé du vampire. A une vitesse vampire Damon se retrouva à son tour sur elle et il ne tarda à délaisser ses lèvres brulante pour glisser ses lèvres glacer dans son cou tout chaud et y déposer des baisers tous autant brulant et sensuel les uns que les autres pour ensuite revenir à ses lèvres rosies tout explorant volontiers les splendides forme du corps de Zoey.
En plus de 145 ans d’errance sur cette terre Zoey Sullivan était la seule femme à qui il accordait une importance particulière en plus d’être la seule à pouvoir résister à son pouvoir d’hypnose du à son statue d’hybride. Beaucoup de femmes ont partagé le lit de Damon, certaines sont resté en vie et d’autres non mais parmi toutes ces femmes aucune n’avait éveillé un tel désir et un tel intérêt chez le jeune vampire ténébreux


L’île d’Esmée/La villa

Le soleil pointait le bout de son nez lorsque Bella ouvrit lentement les yeux, difficile de savoir si c’était le matin où l’après-midi. L’état de la chambre montrait que cette nuit les ébats des jeunes mariés avaient dû être passionné, le haut du lit avait brisé, des plumes virevoltait au-dessus de la chevelure brune de la jeune adolescente. Bella savait très exactement où elle se trouvait, dans la chambre nuptial au grand lit blanc envahit par un soleil triomphant, doux, lumineux et réchauffant qui se déversait généreusement par les portes fenêtres qui donnent sur la mer. Elle n'ouvrit pas les yeux mais ses bras s'enroulèrent autour du cou d’Edward pour se blottir un peu plus contre lui alors que pour sa part, il ne parvenait toujours pas à se mouvoir ou émettre le moindre son

Bella: Bonjour
Edward: ….

Les doigts d’Edward ne réussirent qu'à descendre le long de la colonne vertébrale de Bella comme pour s'assurer qu'elle n'était pas cassée mais à aucun moment ils ne parvinrent à la toucher...Soudainement, Bella se mit à rire ce qui n’échappa pas à Edward qui ne comprenait pourquoi elle riait. Une fois encore, il était incapable d'en deviner la raison et il avait plus de mal que d'ordinaire à le supporter

Edward: Qu'y a-t-il de si drôle ?

C'est alors que le ventre de Bella se mit à gargouiller et suite à ça elle se mit à rire de nouveau, Edward aurait dû partager son bonheur, ses rires, mais il n'y arrivait pas, tout comme il n'arrivait pas à tourner la tête pour la regarder alors qu’il adorait tant la contempler. Edward était seulement capable de fixer le mur blanc immaculé devant moi car il se sentait coupable de ce qui est arriver cette nuit, de l’avoir blessée

Bella: On n'échappe pas longtemps à sa condition d'humain...

Comment réussissait-elle à rire ? Se moquait-elle d’Edward ? Non certainement pas, ce n’était pas son genre. N'avait-elle rien remarqué ? N’avait-elle rien sentit ? Bella se hissa sur son coude et prit appui sur ce dernier afin de le contempler car il sentait le poids de son regard interrogateur. Elle fut comme secouée par un frisson car il sentit tout le corps de son épouse trembler contre le sien, Bella ne comprenait pas le manque de réaction et de parole d’Edward

Bella inquiète: Edward, que se passe-t-il ?
Edward: Parce que tu as besoin de poser la question ?
Bell : ….
Edward: A quoi penses-tu ?


Edward dans ses pensées: A-t-elle mal, m’en veux-t-elle ? Ce serait légitime après tout



Bella: Tu es bouleversé. Je ne comprends pas. Ai-je...

Edward était convaincu que Bella s'inquiétait plus de savoir ce qu'elle avait mal fait plutôt que ce que lui aurait pu lui faire comme mal, c’était bien tout Bella ça et puis à ses yeux Edward était incapable de lui faire le moindre mal, de la blessée. Maintenant elle se demandait si elle avait fait quelque chose de mal cette nuit, elle commençait à se demander si cette nuit Edward y avait trouver autant de plaisir qu’elle

Edward: A qu’elle point je t’ai fais mal ?
Bella surprise : Mal ?

Bella était si étonnée par la question d’Edward que ce dernier commençait sérieusement à se demander si elle n’avait pas remarqué qu’il l’avait blesser au cours de leur nuit de noce. Comment pouvait-elle ignorer les horreurs qui recouvraient son corps ? Elle s'étira, pliant et dépliant ses muscles mais elle ne s'était toujours pas regarder puisqu'elle n'avait pas hurlé en se voyant ou bien elle savait mais ne voulait rien lui dire pour l'épargner une nouvelle fois

Bella: Pourquoi sautes-tu à la conclusion que j'ai mal quelque part ? Je ne me suis jamais sentie aussi bien que maintenant
Edward: Arrêtes
Bella: Que j’arrête de quoi ?
Edward: De te comporter comme si je n'étais pas le monstre qui a accepté de t'infliger cela
Bella: Ne redis jamais une chose pareil, tu n’es pas un monstre

Edward fermait les yeux pour trouver le courage de lui dire de se regarder car pour sa part cela lui était toujours impossible. Le remord le rongeait littéralement de l’intérieur à tel point qu’il ne savait plus si Bella avait conscience ou non de ce qu’il lui avais fait subir au cour de leur nuit de noce. La jeune adolescente ne voulait plus jamais entendre son époux dire à nouveau qu’il est un montre, non plus jamais

Edward: Regardes-toi, Bella. Ensuite, ose me dire que je ne suis pas un monstre

Bella interrogea Edward du regard en fronçant légèrement les sourcils, elle se regarda enfin et secoua sa tête puis une cascade de plumes en dégringola ce qui sembla l'amuser en premier lieu, c’était pas tous les jours qu’une jeune mariée voit des plumes voler au-dessus de sa tête alors qu’elle vient à peine d’émerger d’un profond sommeil après une nuit d’amour avec son époux

Bella: Des plumes, pourquoi je suis couverte de plumes
Edward: J'ai mordu un de nos oreillers voir peut être les deux mais je ne te parle pas de cela !
Bella: Pourquoi ça ?
Edward: Regarde, Bella. Regarde ce que je t’ai faits ! Et maintenant oses me dire que je ne suis pas un monstre

Après lui avoir laissé le temps de comprendre ce qui provoquait sa fureur et sa colère, Edward décida de lui montrer la raison de ses hématomes. Il posa alors la paume sur son bras à l'emplacement même de ces derniers qui épousaient parfaitement la forme de des doigts... Oui ça paraissait plus qu’effrayant, Bella en avait consciente mais au fond d’elle elle savait à quoi elle s’attendait cependant à ses yeux ce n’était pas grave

Bella: Oh
Edward: Je... je suis tellement désolé, Bella... J'aurais dû m'en douter. Je n'aurais pas... Je suis si navré que je n'ai pas les mots pour l'exprimer

C'était plutôt sa colère et ma culpabilité qui étouffait ses pensées, Edward était tout bonnement incapable de penser raisonnablement, une fois encore. Il se réfugiait derrière son bras afin d'éviter le regard accusateur de Bella qui ne tarderait pas à croiser le sien et cette idée lui était totalement insupportable mais il n’en n’était rien. Bella ne lui en voulait pas le moins du monde, elle ne lui reprochait absolument rien du tout. Un silence pesant s'installa entre eux laissant Edward redouter le pire... Il restait alors pétrifié attendant son courroux mais au lieu d'entendre des cris, ce furent les mains de Bella qui vinrent à sa rencontre. Edward sentit le contact délicat et chaud de sa peau autour de ses poignets, elle essayait de le faire sortir de sa coquille mais il n'en n’avait pas la force.

Bella: Edward, Edward ?


Edward dans ses pensées: Je ne souhaitais pas être excusé, je ne le mérite pas...


Bella: Moi, je ne suis pas désolée, Edward. Je suis... Je n'arrive même pas à le formuler. Je suis tellement comblée ! Et encore le mot est faible. Ne sois pas fâché. Vraiment. Franchement, je vais...
Edward: Bella comment peux-tu oser dire ça, ne me dis surtout pas que tu vas bien
Bella: Pourtant c’est le cas, je vais bien Edward
Edward: Arrêtes. Ne dis pas ça

C’est alors qu’Edward comprit enfin alors qu’il avait agi comme un idiot et que Bella n'avait sans doute pas interprété cette nuit et ses hématomes comme lui il avait pu le faire ... Il avait sans doute fait fausse route, s'égarait sur toute la route sur ce que pouvait ressentir Bella et il était en train de lui faire de la peine en plus de lui avoir fait du mal. Pour elle cette nuit avait été absolument parfaite, il n’y avait rien de plus délicieux en ce monde que ce qu’Edward lui avait procuré, lui avait offert cette nuit. C’est alors qu’Edward trouva finalement le courage de croiser le regard de sa femme

Bella: Ne me gâche pas ça
Edward: Mais j'ai déjà tout gâché
Bella: Pourquoi n’arrives-tu pas à voir que tu me combles de bohneur
Edward: …..
Bella: Jusqu’à ces dernière minutes
Edward: …..
Bella: En faites maintenant je suis furieuse
Edward: Ce serait légitime que tu m’en veuilles
Bella: On savait bien que ce serait risqué, je savais très bien ce que je risquais
Edward: ….
Bella: Bon Dieu !! Pourquoi ne peux-tu lire dans mon esprit ? C’est vraiment un sacré inconvénient !
Edward: C'est nouveau, ça. Tu adores que je ne sois pas en mesure de deviner tes pensées
Bella: Pas aujourd'hui, pas maintenant
Edward: Pourquoi?
Bella: Parce que j’ai passé la plus belle nuit de mon existence si tu pouvais voir si tu pouvais voir ce que j'éprouve en ce moment. Je suis parfaitement comblée
Edward: ….
Bella: Tous ces bleus sont secondaire, ce sont des broutilles. A mon avis, pour une première fois, nous nous sommes débrouillés comme des chefs, alors que nous allions vers l'inconnu. Avec un peu d'entrainement...
Edward: Franchement Bella, tu t’attendais à ça ? Que je te ferais du mal ? Avais-tu envisagé pire ? Considères-tu la chose comme un succès parce que tu es encore capable de marcher ? Pas d'os brisés, donc c'est une victoire ?
Bella: J'ignorais à quoi m'attendre, tu es mon premier je te signale. La seule chose dont je sois certaine, c'est que je ne m'attendais pas à ce que ce soit aussi... merveilleux... parfait. Enfin, je ne sais pas comment c'était pour toi, mais moi, j'ai trouvé ça génial……

Sur ses belles paroles Bella se leva et enfila sa robe de chambre, Edward quant à lui se leva car il était déjà habillé des pieds à la tête. Il avait bien agi comme un idiot car Bella semblait réellement avoir apprécié cette nuit et lui il était en train de la rendre malheureuse en lui disant qu’il regrettait et qu’il avait tout gâché et que peut-être car maintenant elle pensait qu’il n'avait pas aimé cela autant qu'elle. Il ne pouvait pas la laisser penser une chose pareil car c’était faux, cette nuit a été la plus belle de son existence. Il alla la rejoindre dans le couloir et il plongea son regard dans le siens

Edward: Bella regarde moi
Bella: C’était merveilleux je te le jure….. enfin pour moi
Edward: Tu t'inquiètes donc de cela ? Tu penses que je n’ai pas eu de plaisir ?
Bella: J'ai conscience que ce n'est pas pareil pour toi pour deux raisons. La première est que tu n’es pas humain et la deuxième est que tu es un homme mais pour moi, pour l’humaine que je suis il n’existe rien de plus délicieux

Oui il est vrai que la première fois pour une fille c’est très important mais ce n’est en rien comparable à la première fois d’un homme, en particulier si ce dernier est un vampire. Edward venait de se rendre compte qu'une nouvelle fois que Bella avait mal interprété sa réaction. Elle pensait que sa colère venait du fait qu’il n'avait pas apprécié cette nuit et qu'elle n'avait pas été à la hauteur de ses espérances. Elle était loin de s'imaginer que sa colère n'était destinée qu'à lui-même parce qu’il l’avait blesser. Bella se trompait sur toute la ligne, Edward en s’approchant d’avantage de sa femme

Edward: La nuit dernière fut la plus belle de toute mon existence. Je suis désolé que tu es pensé que ce n’était pas le cas
Bella: La meilleure ? C’est vrai ?
Edward: Oui. Cela dit cela n'enlève rien à mes torts
Bella: En quelle langue il faut que je te le dis ? En chinois peut être ?
Edward: ……
Bella: Désolé je ne parle pas chinois
Edward: ….
Bella: Ecoute-moi bien Eward Anthony Masen Cullen. Je n'ai jamais été aussi heureuse de ma vie, même le jour où tu as décidé que tu m'aimais trop pour me tuer, même le matin où je me suis réveillée pour découvrir que tu m'attendais... même lorsque j'ai entendu ta voix dans le studio de danse. Ni quand tu as dit « oui » et que j'ai compris que tu étais à moi pour toujours. Voilà les moments les plus heureux de mon existence, or la nuit que nous venons de vivre est encore mieux. Alors arrêtes de te torturer !
Edward: Tu es malheureuse à cause de moi en ce moment Je te rends malheureuse, en ce moment. Je n'ai pas envie de te rendre malheureuse.
Bella: Comment il faut que je te le dis pour que tu comprennes ? Je ne suis pas malheureuse alors ne le sois pas toi-même. C'est le seul truc qui cloche, là.
Edward: Je ferai tout ce que tu voudras pour que ton bonheur perdure
Bella: Tout ?
Edward: Oui
Bella: Embrasse-moi

Edward céda à la demanda de sa bien-aimée, il approcha ses lèvres de celle de Bella et il les captura tendrement mais Bella approfondissa le baiser, elle voulait plus cependant Edward l’arrêta en s’éloignant volontairement car il savait très bien où elle voulait en venir et pour lui il était hors de question de remettre ça, jamais plus il ne voulait là blesser et donc tant qu’elle est encore humaines c’est hors de question

Bella: Tu vas plus me toucher maintenant c’est ça ?
Edward en touchant la joue de Bella avec sa main: …..
Bella: Non pas comme ça, tu sais très bien que je ne parlais pas de ça
Edward: Je ne ferai plus l'amour avec toi tant que tu n'auras pas été transformée. Je ne te ferai plus jamais de mal.

Il lui était impossible de lui infliger la même chose une nouvelle fois, il préférait les priver tous les deux du bonheur de ces instants d'intimité que de risquer de la perdre pour toujours. Il se doutait bien que ce n'était pas évident pour elle de le comprendre mais en cet instant précis il était persuadé que c'était notre seule solution pour éviter le pire et surtout pour la garder en vie cela dit Bella ne l’entendait pas de cette oreille

Bella: Edward
Edward: Tu as faim, je vais te préparer un petit déjeuner

Aller lui préparer un bon petit déjeuner était un prétexte pour ne pas avoir à continuer cette discussion qui serait sans aucun doute sans fin car elle clamait haut et fort aller très bien alors que lui savait de son côté que c’était loin d’être le cas car il l’avait blessé alors que c’était la dernière chose qu’il souhaitait et qu’il voulait au monde, seul le bien-être et le bonheur de Bella comptait à ses yeux. Edward laissa donc Bella seule dans le couloir et se dirigea vers la cuisine. Quelques minutes plus tard le petit déjeuner était prêt, Bella fit son apparition habillé des pieds à la tête dans un-t-shirt et un short blanc et gris clair. Cette tenue dissimulait la majeure partie de ses hématomes et cela permettait à Edward de la regarder sans éprouver trop de culpabilité. Il lui servit une assiette bien garnie d'œufs, de bacon et de cheddar qu'elle se dépêcha de dévorer.

Edward: Je ne te nourris pas assez souvent
Bella: Je me suis dépensé cette nuit. A propos, c'est exquis. Impressionnant de la part de quelqu'un qui ne mange pas
Edward: La télé, internet
Bella: D'où vient toute la nourriture ?
Edward: J'ai chargé l'équipe d'entretien de remplir la cuisine. Une première, ici. Il faudra que je leur demande comment nous débarrasser des plumes... commentai-je d'une voix morne.

Après avoir tout avalé, elle lui gratifia un grand merci et elle le félicita de nouveau cependant elle n’en n’avait pas oublié pour autant ce qu’il lui avait dit quelques minutes auparavant dans le couloir, autrement dit qu’il ne lui ferait plus l’amour mais Bella n’était pas d’accord là-dessus et elle compte bien mettre tous les moyens à sa disposition pour changer ça. Edward débarrassa la table et il fit la vaisselle dans l’évier sous le regard de Bella qui le détailla des pieds à la tête


Forks/Manoir des Salvatore

De longues heures plus tard, les deux compères émergèrent de la chambre, pleinement satisfait. Damon torse nu et de Zoey vêtue de sa jolie robe noire qu’elle portait la veille lors du mariage de Bella et Edward déambulèrent dans les longs couloirs de la demeure des Salvatore. Ils semblaient bien complices, un nouveau couple se serait-il former ? Sortaient-ils ensemble à présent ? Ça en avait tout l’air vu leur comportement réciproque, Damon plaisait énormément à la jeune hybride et cette dernière plaisait tout autant au beau vampire ténébreux. Ils étaient attirés l’un par l’autre comme des aimants, Zoey n’aurait jamais imaginé être attiré par un homme comme Damon mais il faut croire que tout arrive et puis il faut avouer que c’est un sacré beau mec et sexy qui plus est. Le destin fait bien les choses visiblement, le premier spécimen masculin qu’elle rencontre lorsqu’elle déboule à Forks est celui sur lequel elle craque alors qu’elle c’était juré de faire une croix sur les mecs pour un certain temps mais non il a fallu que Cupidon mette son grin de sel et voilà que ses deux-là ne peuvent plus se quitter maintenant

Damon avec un sourire charmeur: Tu risques de trouver tes prochaines conquêtes bien fades après moi
Zoey: Ca va t’as pas trop les chevilles qui enflent ?
Damon: Non ça va
Zoey: Pour info, tu es le premier depuis Alexis
Damon: Est-ce une manière subtile de me faire comprendre que tu veux sortir avec moi ?
Zoey: Plus où moins oui même si je sais trop ça va m’entrainer
Damon: Au pays du plaisir chérie
Zoey: Je suis sérieuse Damon
Damon: Oh mais moi aussi
Zoey en soupirant: Pourquoi il a fallut que ce soit toi hein ?
Damon: C’est le destin que veux-tu ?
Zoey: Et dire que je m’étais promis de faire une crois sur les mecs pendant un certain temps
Damon: Ca va être difficile, je dirais même impossible
Zoey: Ta confiance en toi commence à me taper sur les nerfs
Damon: Les contraires s’attire ma belle

Ils arrivèrent enfin devant la porte d'entrée massif et le vampire l'ouvrit en lui offrant son célèbre sourire en coin, séducteur. Il l'ouvrit en grand tout en continuant de la fixer droit dans les yeux, charmeur, et elle posa à son tour sa main sur la porte, juste à côté de la sienne, un air souriant se peint alors sur les traits fins de la jeune hybride. Tout à coup la présence du cadet des frères Salvatore apparut avec une tête d’endormie, oui la nuit avait été rude pour lui aussi mais certainement pas pour les même raison que pour celles de Damon et Zoey

Stefan: Tiens tiens Zoey et Damon
Damon: Tu la connais ?
Stefan: Vaguement, Eléna m’a parlé d’elle durant la réception hier
Zoey: Eléna est une chouette fille
Stefan: Ce n’est pas moi qui vais te contredire, au contraire
Damon: …..
Stefan: Alors Damon tu ne fais pas les présentations ?
Damon: J’y viens j’y viens. Zoey je te présente mon petit frère, Stefan
Zoey: Enchanté
Damon: Stefan voici Zoey Sullivan ma petite amie, c’est ça hein ?
Zoey: Oui
Stefan: Enchanté moi aussi
Zoey: Désolé mais je dois rentrer
Damon: Je t’appelle
Zoey: Okay
Damon en refermant la porte après le départ de Zoey: ……
Stefan: …..
Damon: Qu’est-ce qui a ?
Stefan: Rien, c’est juste que j’ai pas l’habitude de te voir sourire sauf quand t’as une idée tordue derrière la tête
Damon: Bah faudra t’y faire
Stefan: Je me disais bien aussi
Damon: Et tu te disais quoi frangin ?
Stefan: Qu’ils se passaient un truc entre vous deux
Damon: Et comment une idée pareille a émergée dans ton esprit Stef ?
Stefan: Sans doute quand je t’ai vu l’embrasser d’ailleurs tout le monde vous a vu
Damon: Où et quand ?
Stefan: Au mariage de Bella et Edward, à la réception, sur la piste de danse. Ça te parle là ce que je te dis où tu veux plus de détails ?
Damon: Pas la peine
Stefan: Alors c’est vrai vous sortez ensemble ?
Damon: Ça te surprend tant que ça ?
Stefan: Non pas tant que ça, en revanche ce qui me surprends c’est qu’elle arrive à te supporter
Damon: Tu me supportes bien toi
Stefan: Moi je suis ton frère donc j’ai appris à vivre avec au fil des décennies
Damon: Je suis quelqu’un d’attachant admets le
Stefan: On va dire que t’as tes bons côtés
Damon: Sacré Stefan
Stefan: Compliment que je te retourne
Damon: Je t’avais dit que je la charmerais à la bonne vieille manière
Stefan: Oui, quand t’es obstiné tu ne renonces jamais
Damon: C’est tout à fait moi ça
Stefan: Maintenant que t’as une copine tu vas peut être comprendre ce qu’est l’amour
Damon: Qu’est-ce que t’as t’es de mauvaise humeur ce matin ?
Stefan: J’ai pas bien dormis et contrairement à un certain Salvatore je n’ai pas faits de galipettes avec ma copine
Damon : Si ce n’est que ça appelle Eléna, si tu veux je le fais pour toi
Stefan : Non je suis assez grand pour faire ça et ce n’est pas Eléna le problème
Damon à passant son bras derrière la nuque de son cadet: Qu’est-ce qui t’arrive Stef ? Racontes tout à ton grand frère chéri
Stefan : Arrêtes de de foutre de moi veux-tu
Damon en souriant amusé: Non, moi me foutre de moi ? Jamais je n’oserais
Stefan: Et en plus tu me prends pour un abruti, va au diable Damon

Stefan leva les yeux exaspéré et énervé par le comportement de son frère, par moment il peut être sympa et gentil et parfois il peut diabolique, sadique, psychopathe, énervant et exaspérant …… en ce moment il est ce vampire qui lui sort par les yeux et les oreilles et qui a le don de lui mettre les nerfs à fleur de peau. Le plus facile est de détester Damon mais l’aimer c’est une toute autre histoire cependant pour Stefan c’est tout aussi facile, en revanche le plus difficile c’est de lui faire confiance parce qu’il arrive toujours d’une manière où d’une autre à nous décevoir et c’est une des raisons pour lesquels Stefan est réticent à refaire confiance à son frère cela dit il l’aime, il a toujours aimé son grand frère et depuis qu’il a replongé Damon là aider à remonter la pente petit à petit et surtout à ne pas massacrer toute la ville


Forks/Appartement de Tom Kingsley

Le soleil était lever depuis déjà plusieurs heures et la matinée était déjà bien entamer mais Tom dormait toujours contrairement à Erika qui était réveillé et qui d’ailleurs prenait un petit déjeuner copieux, très copieux mais avec le petit bout qui vit à l’intérieur de son ventre elle doit manger pour eux, pour elle et son fils. Pendant ce temps dans la chambre Tom se retourna dans le lit et il voulut faire un câlin avec Erika mais tout ce qu’il trouva c’est la housse de couette, ouvrant lentement ses paupières il remarqua que sa petite amie n’était pas là. Le jeune adolescent se frotta les yeux et il roula de l’autre côté puis il se leva quand il posa ses pied par terre il sentit la fraicheur de sol rafraichir la chaleur de ses pieds qui étaient bien au chaud sous la couette. Tom enfila ses pantouffles et il se leva du lit puis il quitta la chambre, il savait qu’Erika était dans la cuisine d’où pourquoi il se dirigea vers la pièce en question mais aussi parce que son estomac cirait famine

Tom: Bonjour
Erika: Bonjour
Tom: Bien dormis
Erika: Ouais et toi ?
Tom: Moi aussi
Erika: J’ai préparé le petit déjeuner …… enfin j’ai le sortit des placards et du frigo
Tom en souriant: Je vois ça
Erika: ….
Tom: Pourquoi tu ne m’as pas réveillé plus tôt ?
Erika: Premièrement parce que t’avais besoin de sommeil et qu’on est en vacance et deuxièmement t’es trop mignon quand t’es endormit
Tom en s’asseyant à table: ……
Erika: ……
Tom en embrassant rapidement Erika: T’as déjà mangé ce que je t’avais préparé cette nuit ?
Erika: Oui mais j’avais encore faim
Tom: Comment tu fais pour manger ça ?
Erika: Je suis enceinte
Tom en se servant une tasse de café chaud : Je sais, c’est mon bébé que tu attends
Erika: Qu’est-ce que tu vas faire de beau aujourd’hui ?
Tom: Bosser, j’ai un loyer à payer et dans trois mois on va être parents, notre bébé va avoir besoin de beaucoup de chose. Et toi tu fais quoi ?
Erika: Malheureusement je vais devoir rentrer chez moi
Tom: Okay, je voulais savoir si notre fils détraquait toujours tes pouvoirs ?
Erika: Non, maintenant qu’il a compris que sa maman était en sécurité il ne s’amuse plus à faire des farces de ce genre
Tom: Ça me rassure, et le bouclier ?
Erika: Toujours là, ça vient de lui
Tom: Okay. Ce soir on pourrait se faire un cinéma si t’es pas trop fatigué
Erika : Oui ce serait super
Tom: Et si tes parents sont d’accord cela va de soit
Erika: Ils le seront …… enfin j’éspère

Tom embrassa une nouvelle fois Erika avant de commencer à prendre son petit déjeuner, un café, un jus d’orange et deux pain au lait griller au grille-pain, il était amusé par les envies et les gouts bizarre qu’avait sa petite amie en terme de nourriture cela dit comme la jeune adolescente là fait remarquer à son petit copain elle est en enceinte et par conséquent elle a des envie étrange toute aussi plus bizarre que les autres. Après avoir fini de déjeuner Tom alla prendre sa douche et s’habiller puis il raccompagna Erika chez elle au volant de sa voiture avant de se rendre au travail


L’île d’Esmée/La villa

Depuis la fameuse discussion du lendemain de la lune de miel d’Edward et Bella ce dernier fesait tout pour distraire son épouse, il voulait faire tout ce qu’il pouvait pour qu’elle renonce à refaire l’amour avec lui tant qu’elle sera encore humaine. Entre randonné, baignade, partie d’échec et sans compté le faite qu’il lui fesait visiter les plus belles merveilles de l’île Bella n’avait pas le temps de s’ennuyer cela dit elle ne renonçait pas à ce qu’ils partagent à nouveau une nuit d’amour. Bella n’imaginait pas sa lune de miel privé de ce qu’elle attendait depuis des mois mais elle joua tout de même le jeu. Elle s'extasiait de tout, de la pureté de l'eau, de la douce caresse des poissons sur sa peau lors de leurs innombrables plongées ou encore des couleurs chatoyantes des perroquets qui peuplaient le sud de l'île. Ces doux moments de complicité parvenaient à atténuer la culpabilité et la honte d'avoir blessé sa femme, l’être sans qui il ne pourrait vivre

La voir sourire et profiter de ces instants en sa compagnie le réconciliait doucement avec ce qu’il était. Il arrivait même à s'imaginer humain, du moins tant que la nature ne le rappelait pas qu'elle était sa vraie nature. En effet, Bella avait la chance de jouer avec la faune aquatique alors qu’Edward tous les poissons ou espèces vivantes du récif corallien le fuyait tel le prédateur qu’il était. Là encore il avait le rôle du méchant... alors que chez Edward il n’y a pas une once de méchanceté. Bella tenta à plusieurs reprises de faire en sorte qu’ils restent à la villa, en prétextant et en argumentant que les millions de DVD trônant au-dessus de la télévision n'attendaient qu’eux mais Edward trouvait toujours une activité plus intéressante pour la convaincre de sortir. Elle aimait le soleil, ici tout était si différent de Forks... Elle devait en profiter et pouvait en profiter avec Edward, ce dernier voulait qu'elle découvre toutes les choses fabuleuses que la nature avait à leur offrir sur cette île. En étant humaine, elle avait la chance de ressentir les choses encore plus intensément que les vampires, ainsi une fois transformée, il lui faudrait des années avant de parvenir à faire illusion de cette manière et de pouvoir ainsi profiter un dixième de tout ce qu'elle pouvait ressentir en ces instants ce qui était loin d’être le cas pour son frère jumeau qui lui appartenait à une race différent de vampire, lui il ressentait.

Bella était toujours autant focalisé sur son intimité avec Edward seulement a tout essayer, même les nuisettes qu’Alice avait discrètement mit dans sa valise sans qu’elle ne le sache d’ailleurs la jeune adolescente ne cachait pas son envie de recommencer à Edward et le pire était qu'elle n'était justement pas la seule car il mourrait d'envie de redécouvrir sa peau, son odeur... mais l'image de ses hématomes avait vite fait de calmer ses ardeurs, ça avait l’effet d’une douche glacée sur lui. Toutefois ses innombrables et interminable activité épuisait complètement Bella en plus d’augmenter considérablement son appétit.
Une semaine s'écoula …….

Faute d'avoir la force de parler, Bella n'avait pas complètement capitulé car tous les soirs elle retissait les dessous sexy qu’Alice avait glissé dans la valise de sa belle-sœur dans le plus grand des secret et donc cela devenait de plus en plus difficile de faire abstraction de la beauté du corps de sa femme car elle est littéralement à tomber. Déjà que normalement elle est superbe mais alors dans un déshabillé très sexy c’était encore pire, Bella espéré qu’Edward céderait mais non il tient bon ce qui avait le don de frustré la jeune adolescente qui n’en pouvait plus de cet abstinence. Ce soir-là ne fut pas différent des autres soir de la semaine, Bella habillé dans un ensemble tout en dentelle bleu, elle c’était glissé dans le lit conjugale donnant ainsi à Edward une vue admirable sur les cuisses dénudé de cette dernière.

Bella: Tout va bien Edward ?
Edward: Très bien
Bella: Alors qu’en penses-tu ?
Edward: Que tu es splendide, comme toujours
Bella: Si je suis si splendide comme tu le dis expliques moi quelque chose
Edward: Quoi ?
Bella: Comment ça se fait que tu te conduis comme un moine ?
Edward: Tu le sais très bien
Bella: Oui j’en peu plus, ça me frustre littéralement
Edward: Il est tard, tu devrais dormir en plus tu as l’air épuisé
Bella: C’est à cause de toutes les activités que tu me fais faire
Edward: Ça m’arrange je dois bien avouer
Bella: Je me demande bien pourquoi je suis si fatigué, il en faut beaucoup pour m’éreinté ainsi
Edward: C’est l’air de l’île sans doute
Bella: Peut-être oui. Au moins je fais de beau rêve
Edward: …..
Bella: J’aimerais tellement qu’ils soient vrais
Edward: De quoi rêves-tu ?
Bella: De nous, ils sont si réels. Normalement quand je rêve j'ai conscience que je rêve mais là ça me parait si réel que j’ai l’impression que ça l’est
Edward: Racontes les moi
Bella: Eh bien...
Edward: Oui ?
Bella: On …..
Edward: On quoi ?
Bella: Disons que pour résumé on ne fesait pas preuve d’abstinence si tu vois ce que je veux dire
Edward: Je vois

Oh oui il voyait très bien ce que Bella voulait dire quand elle disait que dans ses rêves elle et Edward ne fesaient pas preuve d’abstinence dans leur intimité. Cela dit il préféra ne pas tergiverser d’avantage sur ce sujet, ils décidèrent de faire dodo au plus grand désarroi de Bella et ça la fesait souffrir qu’Edward refuse de la toucher mais lui aussi il en souffrait. Il était fou d'elle mais par peur de la tuer il avait laissé ses inquiétudes dicter sa conduite. Désormais il n’était plus sûr de rien et il suffisait d’un rien pour le faire changer d'avis, son déshabillé avait fini de le déstabiliser. Sera-t-il capable cette fois de ne pas la blessée, cette première nuit n'était peut-être pas une fatalité. Après tout maintenant il savait à quoi s’attendre, il ne serait plus dans la crainte de lui faire du mal et il avait sincèrement envie de lui donner ce qu'elle voulait. C'était une véritable torture de lui résister, de repousser ses avances et de faire comme si il ne ressentait rien. C'était un supplice d'avoir eu la chance de sentir son corps nu contre le sien et de devoir s'en priver alors qu’il est tout près d’elle. Alors qu’il était plonger dans ses incertitudes, Bella se réveilla en sursaut

Edward en chuchotant: Bella ? Tout va bien
Bella les larmes aux yeux:
Edward inquiet: Bella ! Que se passe-t-il ?
Bella: …..
Edward: Tu as fait un cauchemar ?
Bella: Non plutôt un rêve, un rêve vraiment très agréable
Edward: Alors pourquoi pleures-tu ?
Bella: Je ne pleure pas
Edward: Je sens bien que tu pleures
Bella: Oui bon tu as raison je pleurais
Edward: Pourquoi ?
Bella: Parce que je voudrais tant qu’il soit vrai
Edward: Racontes le moi
Bella: Nous étions sur la plage...
Edward: Et ?
Bella en ravalant ses larmes: On jouait aux échecs et je gagnais et …….Oh ! Edward !
Edward: Continues Dis-moi.

Incapable d’en dire d’avantage elle attira la nuque d’Edward jusqu’à elle et elle l’embrassa en enroulant ses bras autour de sa nuque mais avec plus d'intensité cette fois, ses lèvres se plaquèrent contre les siennes avec un étrange mélange de fougue et de fébrilité. Edward sentait son désir émaner de tout son corps, il devait absolument s’éloigner s’il ne voulait pas céder. Sa détresse le touchait au plus profond de mon être, de son âme. A contre cœur Edward écarta doucement Bella de lui, honteux de devoir repousser une nouvelle fois ses avances. Sa détresse le déstabilisait au plus au point

Edward: Je peux pas, je regretta Bella
Bella: Je t’en prie. Je t'en supplie Edward

Edward céda, ses sentiments, son envie et son désir l’emporta sur sa raison…..... Ses lèvres allèrent à la rencontre des siennes sans retenue, il capitulait car il n’avait plus la force de la repousser. L'attraction de leur deux corps attiré comme deux aimants était trop forte pour essayer une nouvelle fois d'y résister, Bella bascula sur le corps d’Edward et elle l’embrassa avec passion, les mains de ce derniers caressèrent les reins de sa femmes, son dos, ses cheveux jusqu’à ce que le déshabillé vola travers la chambre pour aller s’affaler au sol


Forks/La push


Jacob et tous ses amis de la meute étaient tous réunis sur la plage, ils jouaient quasiment tous au football sauf certain, deux groupes se formaient sur la plage. Il y avait, Sam, Paul, et Quil d’un côté mais de l’autre il y avait, Jacob, Léah, Embry et Seth. Ces derniers étaient assis sur un tronc d’arbre sur le sol tandis que les autres jouaient au foot enfin pas tous, Jacob n’avait pas le moral du tout depuis le départ de Bella et de son mari vampire car il savait qu’Edward allait transformer Bella en vampire dans les jours à venir

Jacob: Ils diront probablement qu’elle a eu un accident où qu’elle s’est noyer où encore qu’elle est tombée d’une falaise
Seth & Embry: …..
Jacob: Cela dit j’aurais un prétexte pour l’éliminer
Sam: Tu ne feras rien Jacob
Jacob: Pardon ?
Sam: Tu m’as bien compris
Jacob: Mais
Sam: Les Cullen ne sont pas une menace ni les habitants ni pour la tribu
Jacob: Mais Edward la tuera où la transformera dans le meilleur des cas, le traité a décidé que
Sam: C’est moi qui décide Jacob, c’est moi qui décide. Aller on y retourne
Embry: T’aurais pas dû le laisser devenir l’alpha Jake
Jacob: Sur le moment j’ai cru bien faire, j’ai cru que c’était la meilleure chose à faire
Seth: Jacob tu te vois vraiment tuer Bella si elle devient un vampire ?
Leah: Non demande à l’un de nous de le faire et venges toi ensuite
Jacob: Là ferme Léah
Léah: Alors oublie là, tourne la page. T’es même pas imprégné d’elle de toute façon
Jacob en regardant ceux qui sont imprégné: ……
Seth: Ils ont l’air satisfait eux d’être imprégné
Embry: Comme quoi certain ont de la chance
Jacob: Tu parles d’une chance Embry, ils ne s’appartiennent déjà même plus et encore c’est pire que ça, leur gênes les obligent à y trouver du plaisir
Embry: Tu dis ça par rapport à Rachel ? A ta sœur ?
Jacob: Non ça n’a rien avoir avec Rachel mais tu sais que ce que je dis est vrai
Léah: Mais si t’étais imprégné d’une autre personne tu pourrais enfin oublier Bella
Jacob: ….
Léah: Peut être qu’un amour imparfait vaut-il mieux qu’un amour impossible pour une personne hors d’atteinte

Léah parlait bien évidement de son histoire avec Sam, elle l’aimait toujours mais lui est imprégné de sa cousine Emily et a donc oublié tout sentiments qu’il a pu avoir pour Léah ce qui a piétiné le cœur de la jeune louve car dès qu’elle le voir avec sa cousine elle a le cœur littéralement en miette. En dehors de Jacob Léah est mieux placé que quiconque pour savoir ce que c’est d’aimer quelqu’un qui nous aimera jamais autant que l’on l’aime lui où elle. Avec une tristesse incommensurable Jacob fixa l’océan droit devant lui


L’île d’Esmée/La villa

Le soleil inondait déjà abondamment dans la chambre nuptial lorsque Bella commença à s'éveiller, elle avait eu gain de cause cette nuit. Elle s'était endormi tout contre le torse de pierre de son mari si bien que ce dernier percevait avec bonheur les doux battements de son cœur. A son contact, il ne ressentait plus cette culpabilité se demandant encore pourquoi il l’avait ressentie avec une telle force. Cette abstinence les avaient punit tous les deux et en fin de compte ça n’avait servi à rien, il en avait eu la preuve cette nuit même... En effet, leur deux corps s'étaient si parfaitement entremêlés, amadoués et aimés qu’il n'avait plus à avoir de crainte sur leur intimité et de peur de la bléssée comme ce fut le cas lors de leur nuit de noces. Du moins, je savais que je détenais assez de maitrise pour ne pas renouveler le désastre de notre nuit de noces. Bella ouvra les yeux et elle se redressa doucement en plaquant le draps contre sa poitrine sous le regard d’Edward émerveillé

Bella: Bonjour
Edward: Bonjour
Bella: Alors ?
Edward: Je ne t’ai pas blessé
Bella: Donc on peut dire que tout c’est bien passé
Edward: Oui. En tout cas, tu ne m'as toujours pas détaillé ton rêve
Bella en souriant: D'accord... mais je t'ai montré sur quoi il portait cette nuit
Edward en souriant: Oh, intéressent
Bella: C’était un très beau rêve mais je préfère la réalité, tes baisers sont meilleurs en vrai
Edward: ….
Bella: Sinon j’ai dormis longtemps ?
Edward: Douze heures
Bella surprise: Pardon ?
Edward: C’est pas grave Bella
Bella: J’ai jamais autant dormis
Edward: Au moins tu n’es pas fatigué comme ça
Bella: Bon point. Sinon y’a des blessés ?
Edward en jetant un dernier coup d'œil aux vastes morceaux de bois arrachés du mur: Il faudra que j'achète une nouvelle tête de lit à Esmée
Bella en ironisant: Je n’ai entendu

Edward: Tu es extraordinairement distraite quand ton attention est accaparée...
Bella en rougissant: J'étais un peu absorbée... par toi
Edward: Et moi par toi
Bella en rougissant de nouveau: Et toi, comment vas-tu ?
Edward : Bien, je vais bien parce que je ne t’ai pas blessée. Cette fois, il m'a été plus facile de me contrôler, de canaliser mes excès. Peut-être parce que j'avais une meilleure idée de ce à quoi m'attendre.
Bella: Je t'avais bien dit qu'il ne nous fallait qu'un peu d'entrainement !!
Edward: C'est l'heure du petit déjeuner pour les humains il me semble ?
Bella: Oui d’ailleurs j’entends déjà mon estomac dire j’ai faim

Edward et Bella se douchèrent et s’habillèrent avant d’aller dans la cuisine où le jeune marié prépara le petit déjeuner pour sa belle, elle ne lui laissa d’ailleurs même pas le temps de lui préparer son petit déjeuner. Elle semblait très impatiente de manger, chose plutôt rare chez elle. Elle ne prit même pas le temps de faire un plat élaboré et ses crêpes couverts de confiture de framboises furent rapidement engloutis

Edward: Depuis quand aimes-tu les crêpes couvert de confiture de framboises
Bella: Aujourd'hui !
Edward: As-tu une idée du nombre de crêpes que tu as avalés en une semaine ?
Bella: Combien ?
Edward: Plus d’une dizaine
Bella en terminant son festin: Etrange...

Cet endroit dérègle vraiment son appétit mais il ne s’en plaignait pas, ils se plaisent très bien tous les deux ici cela dit ils devront partir tôt ou tard. Oui Bella mangeait quatre fois plus que d’habitude ces derniers temps mais elle ignorait pourquoi ? Elle n’avait jamais autant manger de toute sa vie, faut croire que le bonheur et l’amour creusent l’appétit du moins c’est ce qu’elle pense, elle mets son nouvel élan d’appétit ainsi que son augmentation de sommeil sur le faite d’être sur cette île

Ensemble ils débarassèrent et rangèrent tout mais quelques minutes plus tard lorsqu'un petit coup se fit entendre à la porte, il ne pus retenir un sourire de victoire. En ouvrant la porte, je savais déjà à quoi m'attendre, les pensées de Gustavo et de sa femme Kaure étaient parfaitement définissables. Lui, un petit homme obéissant respectant les employeurs que les Cullen et Edward représentaient alors qu'elle, plus consciente de ce qu’Edward pouvais être, le craignait et le détestait. Edward leur demanda de le suivre jusqu'à la chambre nuptial prétextant qu’ils avaient joyeusement fêté leur nuit de noces sa femme et lui et qu’ils n'avaient pas trouvé meilleure idée que de faire une bataille d'oreiller mais au passage il leur présenta Bella. En passant près de Bella, l'homme lui adressa un sourire poli semblant se contenter de l’alibi qu’Edward venait de leur fournir alors que Kaure la regarda fixement horrifiée que Bella puisse être sous le même toit que lui. Elle craignait pour la vie de Bella pensant qu’Edward était un de ces vampires sanguinaires qui s'amusait avec sa proie avant de s'en délecter. Afin qu'elle n’ait pas le loisir d'affoler son épouse Edward les dirigeait rapidement vers la chambre et il revint rapidement aux côtés de Bella et l'enlaça pour lui confirmer que tout allait bien malgré le comportement étrange de la femme de ménage car à n'en pas douter elle devait être intriguée par son attitude

Edward: Je crois qu’ils vont avoir du travail, beaucoup je dirais
Bella en allant vers le canapé avec Edward: Oui visiblement vu l’état de la chambre
Edward en s’asseyant dans le canapé: Cela dit après notre nuit de noce c’était bien pire
Bella: Exact. Dis qu’est-ce qu’elle a ? Pourquoi elle me regardait bizarrement ?
Edward: Elle s’inquiète pour toi
Bella: Pourquoi ?
Edward: Tu es avec moi toute seule
Bella: Elle sait pour toi ?
Edward: C’est une Ticuna, sa tribu parle de démon buveur de sang qui s’en prennent aux belles femmes

Bella enfila un t-shirt de couleur mauve voir même couleur violet, à peine avait-elle enfiler son t-shirt qu’Edward se pencha pour embrasser son épouse tout en passant ses bras de chaque côtés du corps de sa femme prenant ainsi appui sur le canapé tandis que Bella répondit avec joie à son baiser mais tout à coup ils furent interrompu subitement par Kaure la femme de ménage qui traita immédiatement Edward de monstre

Kaure: Monstre
Edward surpris: Quoi ?
Gustavo: Hey
Bella: Enfin seul
Edward: Aurais-tu une idée derrière la tête ?
Bella: C’est possible mais
Edward: Mais ?
Bella: Tu vas rire mais j’ai encore faim
Edward: Moi rire de toi ? Jamais
Bella: C’est bizarre, mon appétit devient vraiment incontrôlable
Edward: Au moins ça veut dire que tu vas bien
Bella: Oui visiblement
Edward: Tu as envie de quoi ? Un truc particulier ?
Bella en réfléchissant: Hummm, des fraises et de la chantilly si y’en a bien sur
Edward: Oui on a en, je vais te chercher ça tout de suite

Edward embrassa tendrement le front de sa femme et il se leva puis il alla dans la cuisine, Bella se demandait comment ça se fait qu’elle est aussi faim depuis un certain temps ? Le changement d’air sans doute mais Edward avait raison en disant que c’était plutôt bon signe qu’elle est bon appétit, ça voulait dire qu’elle allait bien. Edward redevint quelques minutes plus tard avec un gros bol plein de fraise recouvert de crème chantilly


Quelques heures plus tard …….

Bella et Edward étaient installer dans le canapé blottit dans les bras l'un de l'autre, l'estomac de la jeune Mme Cullen était enfin rassasié mais elle trouvait ça étrange d'avoir autant fin cela dit il ne s'inquiétait pas plus que ça, faut croire que passer sa lune de miel dans les îles creusent l'appétit, au début Bella pensanit que c'était à cause des nombreuses activités qu'Edward et elle fesaient autour de l'île cela dit elle ne se posa pas d'avantages de questions

Edward: Désires-tu aller nager avec les dauphins cet après-midi, histoire de brûler des calories ?
Bella: Plus tard peut-être. J'ai une autre idée pour bruler des calories
Edward: Laquelle ?
Bella: Eh bien, le lit est en très bonne état et comme tu viens de le dire j’ai des calories à brûler

Un sourire, deux sourire et hop là ils se retrouvaient de nouveau dans la chambre nuptial, la culpabilité d’Edward c’était évaporer tel des feuilles de chênes balayer par une brise de vent. Il n'était plus concevable qu’Edward fasse souffrir sa femme alors qu’il l’aimait par-dessus tout, elle compte plus que tout à ses yeux. En fin d’après-midi Edward s’éclipsa de la maison afin d’aller chasser un peu mais quand il rentra quelques heures plus tard il trouva Bella dans la salle de bain

Bella: N’entres pas
Edward: Trop tard je suis déjà là. Tu va bien
Bella en rabaissant le couvercle des toilette et en s’asseyant sur ce dernier: Très bien, j’ai juste du manger quelque chose de pas frais, certainement le poulet de midi
Edward en s’agenouillant près de Bella et en lui prenant les mains: Et maintenant, comment te sens-tu ?
Bella: Ça va. J'ai même un peu faim, figure-toi !

Cette réponse fit sourire Edward, il était soulagé mais par prudence il préférait qu’elle se repose un peu avant d’engloutir quoique ce soit d’autres, vaut mieux prévenir que guérir comme on dit si bien. Après avoir mangé quelques gaufres et bu un verre d’eau Bella alla s’allonger près de son époux en posant sa tête sur le torse de ce dernier. Elle avait repris des couleurs et semblait aller mieux, ils allumèrent la télévision pour tout à coup sans prévenir Bella se précipita dans la cuisine suivit d’Edward qui s’inquiétait de plus en plus. Ça ne peut pas être une intoxication alimentaire les gaufres n’avaient pas dépassé la date de péremption

Edward: On devrait peut être rentrer, Carlisle pourrait t’examiner
Bella: Non ça va, ne t’inquiètes pas autant je vais bien okay
Edward: Je m’inquiète tout le temps pour toi
Bella: Je vais me brosser les dents

Suite à cette réponse Bella alla dans la salle de bain suivit d’un Edward encore plus inquiet que d’habitude allait se brosser les dents. En entrant dans la salle de bain il trouva Bella le regard perdu dans les nuages, elle avait fini de se brosser les dents mais son regard était fixer sur son sac, sur une boite de tampon non utilisé. Edward ne comprenait pas le silence et le regard étrange de sa jeune et sublime épouse, il alla près d'elle

Edward avec un regard interrogateur: Qu’est-ce qui a ?
Bella: Combien de jours se sont-ils écoulés depuis le mariage ?
Edward: 18 pourquoi ?
Bella: J’ai du retard, je n’ai pas eu mes règles
Edward: …..
Bella: Je sais que ça parait dingue mais il est possible que je sois enceinte
Edward: Voyons Bella c’est impossible
Bella: Récapitulons, je dors beaucoup, j’ai plus d’appétit que d’habitude, j’ai envie de truc qu’ordinaire je ne mangerais jamais, j’ai des nausées et pour finir j’ai du retard. Je suis peut-être pas un génie mais ces symptômes-là veut généralement dire qu’on est ensemble
Edward: Oui quand le papa est humain mais je ne le suis pas
Bella: Mais moi je suis encore humaine

Un bébé ? A cette simple pensée Edward se bloqua littéralement à tel point qu’il n’entendit pas la sonnerie de son portable, voyant qu’il ne réagissait pas Bella prit les devants et prit le portable des mains de son époux, c’était Alice qui ne voyait plus sa belle-sœur et qui c’était donc inquiété de l’était de Bella cela dit cette dernière rassura la sœur d’Edward et elle demanda à parler à Carlisle de toute urgence

Bella: Carlisle est-ce que les vampires sont-ils sujets aux états de choc
Carlisle: Edward va bien ?
Bella: Oui oui du moins physiquement
Carlisle: Je sens que quelque chose ne va pas au son de ta voix
Bella: Je sais que ça parait dingue mais je pense que je suis peut être enceinte, est-ce que c’est possible ?
Carlisle: Quand est-ce que tu as eu des dernière règles ?
Bella: Un peu avant le mariage
Carlisle: Et comment te sens-tu ?
Bella: Je dors beaucoup, je mange comme quatre et j’ai eu quelques nausées aujourd’hui. Au début j’ai mis ça sur le compte du changement d’environnement et d’une possible intoxication au poulet mais mon retard de règles me fait penser que je suis peut être enceinte
Carlisle: Autre chose ?
Bella: Je sais qu'il est trop tôt pour tout cela mais je vous jure que ça vient de bouger dans mon ventre
Carlisle: Il faut vous rentriez de toute urgence
Edward en prenant le téléphone: Est-ce que c’est possible Carlisle ?
Carlisle: C’est possible oui. Physiologiquement parlant, le corps de Bella n'est pas figé et toi, tu es tout à fait capable de procréer alors... je crois que tout cela ajouté à ce que Bella vient de m'annoncer me laisse penser que c'est possible
Edward: ……
Carlisle: Ce qui me fait peur, c'est la vitesse avec laquelle le fœtus se développe. Il semble avoir une croissance accélérée si Bella perçoit déjà des mouvements dans son ventre... J'ai du mal moi-même à le croire mais je pense que nous sommes face à une situation unique. Il va falloir que l'on agisse vite car je crains que cela puisse continuer à s'accélérer...

Edward: La vie de Bella est-elle en jeu ?
Carlisle: Je ne sais pas c’est pour ça qu’il faut que vous rentriez. Il faut que je la vois au plus vite pour que je puisse faire des analyses et des examens... mais je crois aussi qu'il faut te préparer à l'idée que Bella ne pourra pas garder... le fœtus. Elle n'est pas assez forte physiquement pour endurer tous ces changements .C'est trop dangereux pour sa vie. Cela risque de prendre le dessus sur elle et de lui faire beaucoup de mal voire même de la... tuer. Je sais que tu n'es pas prêt à lui faire courir ce risque et moi encore moins. Je crois qu'il va falloir le lui enlever le plus tôt possible. Alice a perdu toute vision de Bella quant à son avenir... C'est pourquoi elle a appelé, inquiète de savoir ce qui se passait ! Je suis inquiet moi aussi maintenant, Edward !
Edward avant de raccrocher: On rentre immédiatement
Bella: Alors ?
Edward: Carlisle pense que tu es enceinte...
Bella en remarquant qu’Edward appelait quelqu’un: Qui appelles-tu ?
Edward: L'aéroport. On rentre à la maison

Les valises furent bouclés en quelques secondes alors que Bella regarda la scène qui se déroulait sous ses yeux, elle voyait l’arrivée de cet enfant en elle comme un véritable miracle ce qui n’est visiblement pas le cas d’Edward. Quelques heures plus tard le jeune couple était déjà à l’aéroport de Rio, lorsque Bella a attendu qu’Edward voulait que Carlisle lui retire ce problème elle immédiatement appelé Rosalie là suppliant de l’aider


Forks/L’aéroport


Le voyage fut long mais Bella sembla ne pas être trop éprouvé par le trajet et ce fut avec un certain soulagement qu’Edward aperçut l’entière totalité de sa famille au grand complet dans le hall de l'aéroport de Forks. Sensation qui fut rapidement remplacée par de l'incompréhension lorsqu’Edward vit sa bien-aimée quitter subitement ses bras pour se jeter dans ceux de... Rosalie !! Rosalie mais quoi ce délire, depuis quand elles sont aussi proche

Bella: Rosalie il faut que tu m’aides
Rosalie: Dis-moi tout Bella
Bella: Edward veut tuer le bébé et je m’y refuse catégoriquement
Rosalie: Personne ne touchera à ton bébé je te le promets, je vous protégerais tous les deux

Bella voulait garder... le fœtus et s'était trouvé une alliée de poids en la personne de Rosalie pour la protéger de toute intervention visant à toucher ce bébé qui grandissait dans le ventre de la jeune adolescente cela dit Edward ne voyait pas ce fœtus comme un mignon petit bébé mais comme un monstre qui aspirait la vie de sa bien-aimée petit à petit à chaque seconde qui s’écoule

Edward: Rosalie éloignes toi, restes en dehors de ça où je ne réponds plus de rien
Emmett: Ne sois pas ridicule, Edward, il y a bien trop de monde ici... Et je ne tolérerai pas que tu touches à un seul cheveu de Rosalie !
Carlisle: Pas ici, nous réglerons ça à la maison
Bella: Peu importe où on en discute je ne mettrais pas fin à cette grossesse Carlisle

Bella était on ne peut plus sérieuse, c’était bien la première fois que la jeune adolescente soit d’un avis différent de celui de son époux, en temps normal Bella était souvent d’accord avec Edward mais là c’était hors de question. Là il s’agit de leur bébé et jamais au grand jamais elle ne les laissera faire ça, ni Edward, ni Carlisle et désormais elle avait un alliée de taille….. Rosalie. Cette dernière et Bella n’ont jamais été les plus grandes amies du monde mais la grossesse miracle de la jeune humaine changeait toute la donne

_________________




Connor was born to fight evil forces, he was born of the union of two vampire and his destiny is to become a champion, the savior of mankind but also a glimmer of hope for the new generation

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oth-rpg.pro-forums.fr
Mel23
Admin
avatar

Messages : 1251
Date d'inscription : 25/07/2010

MessageSujet: Re: New Life [Epilogue]   Ven 20 Juil - 15:11

CHAPITRE 32.










Carlisle, Bella, Edward,
Alice, Rosalie, Esmée,
Connor, Jacob, Emmett,
Jasper, Stefan, Damon,
Eléna, Zoey, Ethan,
Sam, Paul, Aidan,
Aaron, Seth, Léah,
Alaric, Tyler, Jenna,
Caroline & Jérémy

Précédement dans Twilight……..


Forks/L’aéroport

Le voyage fut long mais Bella sembla ne pas être trop éprouvé par le trajet et ce fut avec un certain soulagement qu’Edward aperçut l’entière totalité de sa famille au grand complet dans le hall de l'aéroport de Forks. Sensation qui fut rapidement remplacée par de l'incompréhension lorsqu’Edward vit sa bien-aimée quitter subitement ses bras pour se jeter dans ceux de... Rosalie !! Rosalie mais quoi ce délire, depuis quand elles sont aussi proche

Bella: Rosalie il faut que tu m’aides
Rosalie: Dis-moi tout Bella
Bella: Edward veut tuer le bébé et je m’y refuse catégoriquement
Rosalie: Personne ne touchera à ton bébé je te le promets, je vous protégerais tous les deux

Bella voulait garder... le fœtus et s'était trouvé une alliée de poids en la personne de Rosalie pour la protéger de toute intervention visant à toucher ce bébé qui grandissait dans le ventre de la jeune adolescente cela dit Edward ne voyait pas ce fœtus comme un mignon petit bébé mais comme un monstre qui aspirait la vie de sa bien-aimée petit à petit à chaque seconde qui s’écoule

Edward: Rosalie éloignes toi, restes en dehors de ça où je ne réponds plus de rien
Emmett: Ne sois pas ridicule, Edward, il y a bien trop de monde ici... Et je ne tolérerai pas que tu touches à un seul cheveu de Rosalie !
Carlisle: Pas ici, nous réglerons ça à la maison
Bella: Peu importe où on en discute je ne mettrais pas fin à cette grossesse Carlisle

Bella était on ne peut plus sérieuse, c’était bien la première fois que la jeune adolescente soit d’un avis différent de celui de son époux, en temps normal Bella était souvent d’accord avec Edward mais là c’était hors de question. Là il s’agit de leur bébé et jamais au grand jamais elle ne les laissera faire ça, ni Edward, ni Carlisle et désormais elle avait un alliée de taille….. Rosalie. Cette dernière et Bella n’ont jamais été les plus grandes amies du monde mais la grossesse miracle de la jeune humaine changeait toute la donne


Forks/Villa des Cullen

Le trajet jusqu'à la villa fut interminable, ne plus avoir Bella à ses côtés était devenu insupportable aux yeux d’Edward. Il avait besoin d'elle et bien qu’elle soit présente à ses côtés dans la voiture elle ne voulait pas le regarder sachant très bien quelles pensées envahissaient son esprit. Face à ce qu’Edward voulait faire Bella avait demander à Rosalie de l’aider, elle avait trouvé une alliée de fer en sa belle-sœur car elle savait que cette dernière qui autrefois lui donnait l’impression de la détester voudrait autant qu’elle que l’enfant qu’elle porte vive , même si ça risquait de provoquer un véritable faussé dans le clan Cullen. Bella était prête à tout pour protéger cette petite vie qui grandissait en elle. Une fois arrivée dans la villa Rosalie resta près de Bella tel un garde du corps, ils allèrent tous dans le salon afin de discuter

Carlisle : Bella tu ne saisis pas que tu risques ta vie
Bella: Bien sûr que si Carlisle mais il est hors de question que j’avorte
Carlisle: Je ne t’ai pas encore examiné mais je sais que le fœtus est fort
Bella: Le bébé Carlisle
Edward: Je ne te laisserais pas mourir pour que cette chose vive
Bella: Cette chose c’est notre enfant
Rosalie: Tente quoique ce soit Edward et je te jure que je ne retiendrais pas mes coups
Esmée: Non personne ne se battera dans cette maison
Bella: Edward j’ai toujours été de ton avis la plupart du temps mais pas cette fois
Edward: Bella
Bella: Non, ma décision est prise
Alice: Bella on ne veut pas que tu sois bléssé
Bella: Et moi je veux que mon bébé vive, ce n’est pas compliqué à comprendre. C’est encore mon corps à ce que je sache
Edward: Bella
Bella: Non Edward, tu ne me feras pas changer d’avis ni toi ni aucun d’entre vous
Alice: Ecoutez on est tous inquiet pour Bella c’est une évidence mais on doit affronter tout cela ensemble et pas
Edward: Je suis d'accord avec toi mais je n'ai demandé à personne de prendre position...
Rosalie: Bella m’a demandé de l’aide et je là protégerais elle et le bébé parce que je suis d’accord avec elle. Bella qui a pris sa décision. Elle en a le droit non ? Tu ne vas pas régenter sa vie tout le temps ? Elle a bien fait de demander mon aide. Sais-tu pourquoi elle l'a fait ?
Edward: Eclaire ma lanterne Rosalie
Rosalie: Parce qu’elle sait que je suis la seule dans cette famille à la comprendre
Bella: Je suis désolée, Edward, mais lorsque tu m'as dit que Carlisle allait régler le problème j’ai eu peur parce que je pensais que tu serais heureux d'avoir cet enfant, je me suis dit que si je voulais le garder en vie, j'aurais besoin d'aide. Et malheureusement pour moi et le... bébé, ce n'était pas toi... Excuse-moi mais je veux garder cet enfant !
Carlisle: Bella, saches qu'Edward a toujours agi dans ton intérêt et aujourd'hui encore, il veut agir pour ton bien. Nous ne savons pas précisément ce qui grossit dans ton ventre et ça nous fait peur. Tu sais bien que ce n'est pas un bébé humain proprement dit ! Cette chose prend le dessus sur toi. Elle va rapidement être plus forte que toi. En tant que médecin, je ne peux pas tolérer de te voir dépérir
Bella: Et c’est encore moi qui décide de ma vie et de la vie de cet enfant
Rosalie: Mais ce bébé est un cadeau du ciel, Carlisle, qui aurait pu en rêver !!
Esmée: Rosalie a raison, bien que je m’inquiète moi aussi pour Bella
Carlisle: Je vous l'accorde, personne n'aurait pu imaginer une telle chose, même pas moi ! Mais c'est si inédit justement que je ne suis pas armé pour aider Bella. Et puis quelles garanties avons-nous que ce sera un bébé à proprement dit
Bella: Moi je le sais Carlisle. Ne me demandez comment je le sais mais je le sais. Ce petit être dans mon ventre veut vivre, je le sais, je le sens et inutile d'insister, je veux le garder.
Edward en suppliant sa femme: S'il te plait, Bella. Je ne veux pas que tu souffres, je ne veux pas qu'il t'arrive quoique ce soit, s'il te plaît...
Bella: Et moi je ne veux pas le tuer, je veux qu’il où elle vive
Edward: Bella s’il te plaît
Bella en grimaçant et en émettant un léger grognement de souffrance: ….
Edward en se précipitant vers Bella: Ça va mon amour ?
Rosalie: Pour une fois laisses-là décider par elle-même, ne vois-tu pas qu’elle a besoin de repos dans son état

Impuissant Edward se recula légèrement effondré face à la souffrance de sa bien-aimée, Bella là suppliait de lui pardonner et de ne pas lui en vouloir pour le choix qu’elle fait. Seul Carlisle fut autorisé à ausculter Bella sous l'œil inquisiteur de Rosalie, rien d'alarmant, le... monstre se manifestait et semblait apprécier boxer le vendre de sa mère. La discussion était close, Bella avait prit sa décision et elle avait en plus le soutient de Rosalie et celui plus inattendu d'Esmé. Cette dernière aimait ses enfants comme si elle les avait mis au monde mais elle comprenait la réaction de Bella de vouloir mettre au monde à tout prit ce bébé tout comme Rosalie qui avant de devenir vampire rêvait d’avoir des enfants malheureusement elle en a pas eu la chance ni l’opportunité contrairement à Bella en ce moment et cette dernière voulait avoir ce bébé à n’importe quel prix. Elles voyaient en Bella la chance qu'elles n'avaient jamais eue.

Bien sûr que cette grossesse était totalement inespérée et que dans d'autres circonstances Edward l’homme le plus heureux au monde mais cette chose qui grandit en Bella risque de la tuer à tout moment. Comment pouvait-il se réjouir de l’existence de cet être si cela lui coûtait la vie de l'être qu’il aimait le plus au monde. Il ne pouvait s’y résoudre, cette chose n'était pas un bébé et quoiqu'en dise Rosalie, Esmée et Bella. Edward n’avait pas dit mon dernier mot, tant qu'il resterait une solution pour sauver Bella et la faire changer d'avis, il allait se battre jusqu’au bout.

Esmée: Alors ?
Carlisle: Y’a quelque chose de nouveau
Alice: Quoi donc ?
Carlisle: Il n’y a pas un mais deux fœtus
Esmée: Des jumeaux ?
Carlisle: Oui
Edward: Oh mon dieu
Bella: Etant donné que ma mère a eu des jumeau et qu’elle attends également je suis pas vraiment surprise, ça doit être héréditaire
Edward: Bella ce n’est pas drôle

Oui lors de l’examen Carlisle avait perçu deux battement de cœur et sur le coup Bella avait pensé qu’il s’agissait du cœur de l’enfant et de son cœur à elle mais Carlisle avait automatiquement rectifié qu’avec son cœur ça fesait trois, elle attendait donc des jumeaux ce qui était en soit effrayant vu la situation. Quelques minutes plus tard Bella tomba dans un profond sommeil sur le canapé du salon et bien évidemment Rosalie veillait à ses côtés au cas où quelque déciderait de s’en prendre au bébé mais s’en prendre à l’enfant c’était aussi s’en prendre à sa mère. Une profonde tristesse envahissa Edward de tout son être alors qu’il observa sa femme dormir paisiblement... à cause de Rosalie il ne pouvait même plus prendre Bella dans ses bras ou de la réconforter tout simplement. Elle lui manquait tant...

N'ayant plus la force ni le courage de la voir et de la savoir loin de lui Edward alla voir Carlisle dans son bureau, ce dernier se documentait dans les innombrables livres de sa bibliothèque pour savoir comment il pouvait aider Bella et si elle avait une chance de s'en sortir. Il était très préoccupé même s'il tentait de faire croire le contraire mais les traits tirer de son visage démontrait bien tout le contraire

Edward en s’asseyant désespérément dans un fauteuil: Je ne sais plus quoi faire Carlisle

Il était désespéré et désorienté, non seulement il ne pouvait même plus approcher sa femme mais en plus il allait devoir la regarder se dépérir de seconde en seconde et de jour en jour. Cette situation lui semblait presqu’irréel que tout son être commençait à baisser les armes face à l'inéluctable... la mort de Bella ! Alors qu’il c’était promit de se battre jusqu’au bout quoiqu’il arrive

Carlisle: Edward je sais que c’est dure pour toi, la tournure que prennent les évènements ne me plait pas plus qu'à toi, tu sais mais Bella a choisi. Qui plus est Rosalie a pris son partie et donc nous n’avons pas d’autre choix j’en ai bien peur
Edward: Tu es sûr qu’il n’y a aucune autre solution ?
Carlisle: Si on tente quoique ce soit Rosalie nous en empêchera et si on touche Rosalie, Emmett, s'en mêlera. Je ne veux surtout pas de querelle, la situation est déjà bien assez compliquée comme ça
Edward: Mais on pourrait neutraliser Rosalie avec Jasper pendant que tu administres des médicaments à Bella pour pouvoir lui ôter cette... chose.
Carlisle: Non je ne lui administrais rien de force et puis Esmé protège aussi Bella et tu le sais. Il est hors de question qu’Esmée soit blessée alors oublie cette idée, s'il te plait

Il ne semble y avoir aucune solution pour sauver Bella de cette chose, Edward sortie du bureau de Carlisle et il alla rejoindre les autres dans le salon. Alors que Bella dormait profondément Edward se mit à faire les cents pas près de la maison, à la recherche de l'idée qui ferait changer d'avis sa femme. Aucun de ses plans n'avait fonctionné jusqu'à présent et il était évident qu’il ne pouvait pas y arriver seul, il allait avoir besoin d’aide et de renfort. Alice avait renoncer à prendre part à un quelconque plant au titre de sa neutralité, Jasper était également de son avis. Conclusion: aucun des Cullen ne pouvait où ne voulait l’aider, il allait devoir trouver de l’aide. Qui pouvait l'aider, qui ? Les siens étaient impuissants tout comme lui, tout à coup il eut la brillante idée de faire venir Connor à la villa en éspérant que ce dernier saurait convaincre Bella. Edward qui attendait son beau-frère vit ce dernier arriver au volant d’une voiture, il sortit rapidement de son véhicule et il se dirigea vers Edward

Edward: Merci d’être venu
Connor: Pas de quoi, au faite je vous croyais en lune de miel toi et Bella
Edward: Y’a eu du changement
Connor: Quel changement ?
Edward: Elle est enceinte
Connor sous le choc: ……
Edward: De jumeau
Connor toujours sous le choc: ……
Edward: Connor il faut que tu lui parles, que tu là convainques de renoncer à ce projet
Connor: C’est d’un bébé dont tu parles, ton bébé
Edward: Cette chose va la tuer, tu comprends
Connor: Très bien oui. Je vais lui parler
Edward: Merci
Connor : Pas de quoi Edward, je ne veux pas qu’elle meurt moi non plus. Où est-elle ?
Edward: Suis moi

Tout n'était peut-être pas perdu, Connor allait parler à Bella et il allait essayer de la convaincre de renoncer à garder ce bébé car ça allait là tuer, elle l’écoutera peut être car après tout c’est son frère. Il restait une chance... une ultime et impensable chance de sauver Bella, de la faire changer d'avis. Edward fit signe à son beau-frère de le suivre à l’intérieur, le jeune Swan le suivit à l’intérieur et là il vit sa sœur assise dans un des petits canapé deux places du salon, il se dirigea vers elle

Connor: Bella
Bella: Connor ?
Connor: Salut frangine
Bella: Qu’est-ce que tu fais là ?
Connor: ……
Bella: Edward t’as appelé je paris
Connor: Bingo
Bella: Qu’est-ce qu’il t’a dit ?
Connor: Il m’a tout dit mais sur le coup j’ai cru qu’il plaisantait parce que le sucide ça te ressemble pas
Bella: Ce n’est pas ce que je fais
Connor: Expliques moi ce que tu fais dans ce cas
Bella: Je veux que mes bébés vivent
Connor: Tu veux à ce point être mère ?
Bella: …..
Connor: Non parce que si c’est ça tu peux toujours adopté et tu n’y laisseras pas ta vie
Bella: C’est différent, ces bébés sont une partie de moi et je ferais n’importe quoi pour qu’ils vivent tous les deux
Connor: Au péril de ta vie ?
Rosalie: Restes en dehors ça
Connor: Tu permets Rosalie, c’est ma sœur
Rosalie: Bella a pris sa décision
Connor: C’est facile de dire ça pour toi, Bella est encore humaine et si elle s’entête à mener cette grossesse à terme elle va y rester
Bella: Connor
Connor: S’il te plaît Bella renonce
Bella: Je suis désolé mais non
Connor: Par pitié Bella
Bella: Connor ne m’en veut pas mais j’ai déjà pris ma décision et tu ne me feras pas changé d’avis

Connor n’en croyait pas ses oreilles, Bella s’entêtait dans ce projet délirant et il ne savait plus quoi dire ni quoi faire pour là convaincre surtout que Rosalie était un vrai chien de garde près de Bella. Le jeune vampire ne pouvait se résoudre à perdre sa sœur jumelle mais ce qu’il ressent n’est rien comparé à Edward, ce dernier doit être complètement abattu par tout ça et Connor peut parfaitement le comprendre

Une longue semaine s'écoula et Edward doucement autorisé à passer plus de temps auprès de sa femme car Carlisle avait aussi remarqué que son absence au chevet de Bella générait un mauvais stress sur elle et que tout stress lui était dorénavant interdit pour son bien. Rosalie ne put donc s'y opposer puisqu'il s'agissait du bien-être de Bella et donc des foetus. Elle accepta de mauvaise grâce mais accepta tout de même, de plus son objectif d’éliminer ce …..monstre sembla s’estomper peu à peu. Edward avait décidé d’aider Carlisle dans ses rechercher, ce dernier lui fit alors part de ces dernières constatations concernant l’état de santé de Bella

Carlisle: Ton retour à ses côté, lui fera du bien mais je crains que ce ne soit pas suffisant ! Le fœtus grandit vite comme je le craignais mais Bella ne se nourrit pas. Si on ne résout pas ce problème rapidement, j'ai bien peur... qu'elle ne s'affaiblisse trop vite et trop tôt
Edward: En clair ?
Carlisle: Ce que je craignais depuis le début... les fœtus l’affaiblisse, Edward. Ses forces diminuent à vue d’œil un peu plus chaque jour, à ce rythme elle ne tiendra pas longtemps
Edward: Combien de temps penses-tu que Bella puisse tenir ?
Carlisle: Je ne sais pas, tout dépendra de son état de santé dans les mois à venir. Je ne sais pas combien de temps va durer sa grossesse mais quoiqu’il en soit ce sera trop pour elle
Edward: La meilleure chose pour Bella serait qu'elle consente enfin à nous écouter et nous autoriser à lui ôter cette chose... mais je sais qu'elle ne changera pas d'avis et le pire c'est qu'elle est persuadée qu'elle y survivra ! Rosalie la berce d’illusion... Je me sens si impuissant et coupable
Carlisle: Tu n’es en rien responsable, personne ne l’est
Edward: Alors pourquoi est-ce arriver ?
Carlisle: Appelle ça le destin si tu veux. Depuis que vous êtes revenu est-ce que tu as pensé à te nourrir ?
Edward: Non, je n'ai pas le courage ni la force de m'éloigner d'elle. Je ne ressens aucune faim, c'est la culpabilité et la souffrance qui me tiennent debout. Je sens que je la perds de minute en minute
Carlisle: Tu dois te nourrir Edward
Edward: Ca peut attendre
Carlisle: Très bien mais tu devrais retourner auprès de Bella
Edward: Oui. Au faite, Jacob arrive

Sur ses mots Carlisle se leva de son fauteuil et lui et Edward allèrent dans le salon mais Carlisle se dirigea vers la porte d’entrée afin d’ouvrir à Jacob. Alors que ce dernier coupa le moteur de son engin et se précipita à grand enjamber sur le perron Esmé, Alice, Jasper, Connor, Emmett et Edward, étaient tous regroupé autour du canapé où se trouvaient Rosalie et Bella. Carlisle leur fit part rapidement de la probable raison de la venue de Jacob: vérifier si son amie est devenue un vampire ou si elle est réellement malade

Carlisle: Bonjour Jacob
Jacob impatient: C’est vrai ?
Carlisle: Comment vas-tu ?
Jacob: Epargnez moi ces banalité là et dites-moi la vérité
Bella: Jake c’est toi ?
Jacob: Pourquoi ne m’avoir pas dit qu’elle était là ?
Carlisle: Ils sont revenus depuis seulement deux semaines
Jacob: Il faut que je la voie
Carlisle: Jacob
Jacob: Je ne vous demandais pas votre avis

Jacob ne laissa pas Carlisle en dire d’avantage et il monta à l’étage du salon du haut avec Carlisle qui le suiva de très près. Jacob aurait mieux fait de pas venir en tout cas c’est ce que Rosalie pense ainsi que tout le reste du clan Cullen, oui ça valait mieux car il risque d’en parler à Charlie voir pire au reste de la meute. Jacob avança prudemment s’attendant à voir son amie en vampire mais il fut étonné et surpris de voir que ce n’était pas le cas

Bella: Finalement tu as bien fais de venir
Rosalie en s’avançant: Ne t’approches pas d’avantage
Jacob: T’as un problème ?
Bella: Ça va aller Rosalie, il ne me fera pas de mal hein Jake
Jacob: Evidement, jamais je pourrais toucher à un seul de tes cheveux

Rosalie était prête à bondir sur Jacob si jamais il tentait quoi que ce soit tout comme Connor, c’était certes son ami mais c’est aussi un loup garou et il pourrait faire quelque chose de stupide, bien que Connor soit opposer à ce que Bella continue sa grossesse il était prêt à tout pour protéger sa femme. Edward imaginait telle une lionne guettant sa proie, elle était plus féroce encore qu'une mère protégeant son propre enfant.... Rosalie laissa donc Jacob s’approcher tout en gardant un œil sur le cabot et ce dernier s’asseya sur la table basse

Jacob: Alors tu m’explique ce qui se passe ? T’as pas l’air en forme
Bella: Je sais. Je suis contente de te voir aussi, tu m’as manqué
Jacob: Alors c’est quoi cette histoire de maladie ? Je vois bien qu’ils ne t’ont pas transformé
Bella: Pas encore, ils ne peuvent pas
Jacob: Comment ça ?
Bella: Euh ….. c’est que je sais pas trop comment te le dire
Jacob: Vas-y franco
Bella: Okay … euh ….Rosalie tu m’aides à me lever

Bella n’avait pas d’autre moyen que de lui montrer parce qu’elle ne savait pas comment lui dire qu’elle était enceinte, techniquement elle est enceinte de deux semaines voir peut être trois mais physiquement c’est une autre histoire car elle a l’air d’être enceinte de cinq voir six mois. Bella se leva donc avec l'aide de Rosalie alors qu’Edward lui il restait en retrait ccar il ne voulait pas croiser le regard écœuré de Jacob sur le ventre arrondit de Bella. Jacob était effaré, dégoûté et c’était prévisible mais il remarqua toute de suite que cette chose aspirait la vie de son amie. Lorsqu'il comprit enfin ce que ce monstre était en train de lui faire et ce que ça impliquait, sa colère revint de nouveau. Il ne voulait pas y croire, il refusait de s'imaginer comment cette chose avait réussi à prendre racine dans le corps de celle qu’il aimait. Il détestait Edward encore plus à présent et cette chose encore plus puisqu'elle était en train d'ôter la vie de Bella au profit de la sienne. Furieux il se précipita vers Edward mais Emmett lui barra la route

Emmett: Du calme, tu n’iras pas plus loin
Jacob furieux: T’as osé faire ça
Carlisle: On ne sait pas que c’était possible
Jacob en se retournant vers Carlisle: Mais qu’est-ce que c’est ?
Carlisle: Je ne sais. Les ultrasons n’atteignent pas le le sac embryonnaires
Jacob: Je ne parle pas médecin moi alors il me faut un décodeur de manière à ce que je comprenne
Carlisle: Je ne peux pas lui faire la moindre échographie. Tout ce qu’on sait c’est qu’il est fort et se développe vite. Techniquement elle est enceinte de 2 semaines peut être 3 mais comme tu peux le voir physiquement elle a l’air d’en être à cinq mois voir peut être six
Alice: Moi non plus je ne vois rien et …. Je n’arrive plus à voir l’avenir de Bella
Carlisle: On a étudié les légendes concernant notre espère mais sans résultat qui pourrait nous aider à déterminer ce que c’est
Jacob: Mais dites-moi pourquoi vous ne lui avez pas enlevez plus tôt
Rosalie: Ne t’en mêle pas le cabot
Esmée: Rosalie, toutes ces disputes font du mal à Bella
Alice: Non ce sont ses fœtus qu’ils lui font du mal
Rosalie: Appelles-les comme il faut Alice, les bébés. Ce ne sont que des petits bébés
Jasper: Peut-être pas
Jacob: Parce qu’en plus y’en a deux ?
Esmée: Oui des jumeaux
Jacob: Carlisle il faut le lui extraire rapidement
Bella: Non, ce n’est pas à toi de décider ni à aucun de vous d’ailleurs. C’est mon corps et mes enfants et c’est à moi décider
Edward: Jacob il faut que je te parle
Bella: Edward
Edward: Ne t’inquiètes pas, on sera de retour tous les deux dans quelques minutes

Bella plongea son regard dans celui de son époux pour y déceler une trace de colère ou de mensonge mais tout ce qu'elle pouvait y voir c'était tout l'amour qu’il avait pour elle et que pour cela il ne pourrait jamais faire de mal à Jacob Black. Connor qui observait la scène en silence redoutait le pire quand Jacob partira d’ici, il avait un mauvais pressentiment c’est pourquoi une idée lui vint

Connor: Carlisle je vais revenir avec du renfort ?
Carlisle: Du renfort ?
Connor: Je sais que Jacob ne pourra jamais s’en prendre à Bella mais je ne garantis rien du reste de la meute
Emmett: Ils n’oseraient pas
Connor: Jacob leur dira forcément et ils verront les bébés où du moins ce qui grandit à l’intérieur de Bella comme une menace et je sens qu’ils n’hésiteront pas à la tuer pour les tuer eux c’est pourquoi je vais aller chercher du renfort
Bella: Du même genre que pour la bataille contre l’armée de vampire ?
Connor: Oui
Bella: Ils ne voudront sans doute pas nous aider
Connor : Je te parie un maxi burger que oui
Bella: Tu penses qu’à manger toi, même le toi vampire
Connor: On se refait pas cela dit c’est toi qui aurait bien besoin de manger et d’y garder dans ton estomac de préférence
Bella en souriant: Tu arrives à me faire rire, c’est bon signe
Connor: Bon point pour moi. Je reviens, j’en ai pas pour longtemps

Tandis que Connor sortit de la villa des Cullen Edward entraîna Jacob dehors en direction de la forêt, il le suivit et se mit à délirer sur la facilité avec laquelle il pourrait le tuer étant donné ce qui arrive à Bella. Alors qu'il se demandait si le vampire serais assez rapide pour anticiper son attaque, il répondit à ses questions alors qu’ils étaient assez éloignés de la villa pour que le reste du clan Cullen ne tendent pas l’oreille afin d’entendre leur discussion

Jacob: J’ai toujours su que tôt où tard tu la tuerais et c’est ce qui est en train de se produire
Edward: Elle croit que Carlisle peut la transformer au dernier moment comme il là fait pour moi et Esmée
Jacob: Et c’est possible ? C’est fesable
Edward: C’est très peu probable
Jacob: …..
Edward: On ne savait pas. Comment aurions-nous pu deviner qu'un être humain était capable de concevoir avec l'un d'entre nous ?
Jacob: Sans être massacré avant cela va de soit
Edward : Parles lui Jacob, tu es lié à elle d'une manière qui m'échappe. Tu es une part d'elle, et elle, une part de toi. Elle ne m'écoute pas, elle se croit assez forte pour... Tu pourrais la garder en vie
Jacob: Qu’est-ce qui te fais croire qu’elle m’écoutera ?
Edward: Rien mais tu peux toujours essayer

Oui Jacob se demandait bien ce qui pouvait faire croire à Edward que Bella l’écoutera et qu’elle suivra son avis, ce serait bien une première car elle a toujours fait ce qu’elle voulait quoiqu’on peut lui dire. Cela dit pour le bien-être et la vie de celle qu’il aime Jacob accepta tout en sachant très bien qu’il y a genre une chance sur un million que son amie suive son avis, elle est bien trop têtue pour ça


Forks/Manoir des Salvatore

Pendant ce temps de l’autre côté de la forêt chez les Salvatore un jeune vampire au volant de sa voiture flambant neuve noir arriva à toute vitesse chez ses amis les vampires, le temps était un luxe qu’il n’avait pas où plutôt que sa sœur n’avait pas, en particulier si la meute est au courant pour Bella. Il est conscient que ces derniers n’hésiteront pas à sacrifier une humain pour éliminer deux bébé vampires, une fois sortie de son véhicule Connor tambourina à la porte du manoir et fut accueilli par Stefan

Stefan: T’as encore faim ?
Connor: Non, Damon est là ?
Stefan: Ouais pourquoi ?
Connor: Parce que j’ai besoin d’un coup de main
Damon en souriant: Encore ?
Connor: Oui
Damon: C’est pas croyable tu les attires les problèmes
Connor: C’est pas de moi dont il s’agit
Stefan: Bella ?
Connor: Oui
Damon: Qu’est-ce qui se passe encore ?
Connor: Je vais faire court, elle est enceinte d’Edward
Damon: Sérieux ?
Connor: Ouais
Stefan: C’est impossible Connor, les vampires ne peuvent pas procréer
Damon: Va dire ça à Zoey Stef
Connor: Et à Bella
Damon: Et bien dans ce cas félicitation tonton Connor
Connor: C’est en train de la tuer Damon, les fœtus sont en train de la tuer à petit feu
Stefan: Y’en a deux ?
Connor: Oui, des jumeaux d’après Carlisle
Damon avec un sourire sarcastique: C’est génétique chez vous les Swan les naissances multiples
Connor: Bella pense pouvoir tenir jusqu’à l’accouchement et que Carlisle pourra la transformer au dernier moment comme il la fait avec Edward et Esmée
Stefan: Et c’est fesable ?
Connor: C’est peu probable surtout si son cœur lâche avant
Damon: C’est bien triste tout ça pour ta frangine mais qu’est-ce qu’on peut y faire nous
Stefan: J’ai horreur d’admettre qu’il a raison mais il a raison
Connor: Le problème c’est que je crains que les loups ne s’en prennent à Bella pour s’en prendre aux bébés, à vrai dire c’est plus qu’une crainte
Damon: Saleté de chien, toujours là où ils n’ont pas leur place
Stefan: On va t’aider hein Damon ?
Damon: Décidément je deviens trop gentil ces derniers temps
Connor: Trois vampires ne sera pas suffisant
Stefan: Je préviendrais les autres
Damon: Je demanderais à Zoey si elle veut être de la partie
Connor: Okay, merci les gars
Stefan: Pas de quoi
Damon: Quelques choses me dit qu’il faudra de quoi manger ?
Connor: Oui, en grande quantité je crois
Stefan: On s’en occupe
Connor: Okay, je vous retrouve chez les Cullen

La conversation fut brève mais efficace, Connor était content d’avoir les frères Salvatore comme amis et de savoir qu’il peut compter sur eux si il a le moindre pépin, il a d’ailleurs l’impression d’être considéré comme fesant partie de la famille ce qui n’est pas du tout le cas. Connor remercia une fois de plus Damon et Stefan puis il sortit du manoir, il referma la porte et se dirigea vers sa voiture, il monta à l’intérieur et se dirigea à nouveau vers la villa des Cullen mais durant le trajet il passa un coup de fil à April et il lui expliqua la situation lui demandant également de l’aide. Un demi dieu ne fera certainement pas de mal au contraire et puis que ne ferai-elle pas pour son petit ami vampire. Pendant ce temps chez les Salvatore Stefan prit son portable tandis que Damon fesait la même chose

Damon: Tu fais quoi ?
Stefan: Je préviens Eléna
Damon: Et moi Zoey
Stefan: Allo Eléna c’est Stefan
Eléna: Je suis contente d’entendre ta voix, tu m’as manqué
Stefan: Toi aussi Eléna mais c’est pas pour ça que j’appelle, on a un nouveau problème
Eléna: Quel problème ?
Stefan: Bella pourrait être en danger
Eléna: Pas encore des vampires nouveaux nés ?
Stefan: Non les loups
Eléna: Tu m’expliques ?
Stefan: Bella est enceinte d’Edward
Eléna: C’est super
Stefan: Oui enfin c’est compliqué parce que qu’elle risque d’y laisser la vie et Connor craint que les loups ne s’en prennent à Bella
Eléna: Pourquoi ils feraient ça ?
Stefan: Sans doute pour éliminer les bébés, du moins Connor le pense et il vaut mieux prendre les devants au cas où
Eléna: Oui c’est une bonne idée
Stefan: C’est pourquoi il faut réunir tout le monde
Damon: Alors Zoey t’en dis quoi ?
Zoey: Que je vous aiderais à la protéger si jamais ils essaient de s’en prendre à elle et
Damon: Et ?
Zoey: Et puis c’est une question de solidarité
Damon: …..
Zoey: Je suis une hybride moi aussi
Damon: C’est juste
Stefan: On se retrouve tous chez les Cullen
Damon: Retrouve-moi chez les Cullen

Damon et Zoey échangèrent à nouveaux quelques mots avant de raccrocher tout comme Eléna et Stefan, après avoir raccrocher Damon décrocha un sourire sarcastique à son petit frère comme il en avait l’habitude. La relation des frères s’emblaient s’améliorer un petit peu plus chaque jour, ces derniers temps Stefan avait l’impression de voir le Damon d’autrefois enfin la question est de savoir combien de temps ça va durer


Forks/Villa des Cullen

De retour chez les Cullen, Bella était inquiète pour ce qui se passait dehors entre Edward son époux et Jacob son meilleur ami, craignant que ses deux-là n’en viennent aux mains d’ailleurs c’est bien connu que c’est pas le grand amour entre eux bien au contraire et Bella n’a vraiment pas besoin de stresse dans son état. Non la futur maman a besoin de calme et de repos et surtout que personne n’essaie de s’entretuer. Bella était assise dans le canapé avec à quelques pas d’elle Rosalie qui montait la garde tel un bon garde du corps quand tout à coup Jacob se pointa, c’est l’heure du verdict cela dit Rosalie ne bougea pas enfin elle se retourna vers Bella

Bella: Ne t'inquiète pas, Rosalie. Jake ne nous fera aucun mal
Rosalie: D’accord mais si y’a un problème tu cries j’arrive puisqu’Edward ne semble pas être prêt à vous protéger

Bella hocha positivement la tête tandis que Rosalie se retourna pour faire face au cabot et elle le bouscula volontairement, entre ces deux-là non plus ce n’était pas l’entente cordiale. Cela dit Rosalie ne s’éloigna pas très loin préférant garder un œil sur Jacob le cabot au cas où ça dégénérait ce qui avait de grand chance d’arriver connaissant le tempérament colérique des loups et ce cher Jake est suffisamment déjà bien assez en rogne comme ça. Jacob arqua un sourcil avec un sourire sarcastique et il alla s’asseoir dans un fauteuil juste en face de Bella après avoir enlevé sa veste en cuire

Bella: Laisses moi deviner, Edward t’as demandé de venir me parler
Jacob: Oui en gros
Bella: Il s’inquiète je le comprends
Jacob: Je sais pas trop pourquoi il pense que tu m’écouteras et que tu suivras mon avis, ce serait vraiment une grand première dans l’histoire d’amitié de Jacob et Bella
Bella en souriant: Ton sens de l’humour m’a manqué tu sais
Jacob: Depuis quand blondie et toi vous êtes super copines ?
Bella: Seule Rosalie me comprend
Jacob: C’est-à-dire ?
Bella: Pourquoi je tiens absolument à garder mes enfants
Jacob: Dis-moi à quoi tu penses, j’ai besoin de savoir
Bella: Je sais que ça parait effrayant et surréaliste mais je vois ça comme un miracle, un don du ciel
Jacob: Si ta vie ne tenait pas qu’à un fil je serais heureux pour toi mais c’est pas le cas
Bella: Je sens leurs petits pieds
Jacob: Ce sont donc des garçons plutôt remuant, si j’avais su j’aurais apporté des ballons bleus et des cadeaux
Bella: C’est qu’une intuition. Je ne sais pas si ce sont des garçons où des filles ou encore les deux. Quand je les imagine je vois des petits garçons, on verra bien
Jacob: Non tu ne verras rien
Bella: Je sais que je peux le faire, je me sens assez forte pour ça
Jacob en se levant: Je t’en prie Bella, tu peux servir ton baratin à ton vampire adoré mais pas moi. Je vois bien ce que ces choses sont en train de te faire, ce sont des tueurs Bella
Bella: Tu te trompes, ce ne sont que des bébés certes ils grandissent vites mais ce ne sont que des bébés
Jacob: Et quand tu seras morte, qui se souviendra mon amour pour toi, de ton amour pour lui
Bella: Jacob
Jacob: A quoi ça nous aura servi ? A rien, tu voulais être un vampire pour être avec lui pour toujours et là c’est tout l’inverse que tu fais, tu l’abandonne, tu m’abandonne
Bella: Jacob
Jacob: Ecoutes moi, ne fais pas ça. Laisses Carlisle te les enlever avant qu’il ne soit trop tard, restes en vie Bella
Bella en prenant la main de Jacob: Jacob tout se passera bien j’en suis sur
Jacob en se levant: …..
Bella: Ne t’en vas pas s’il te plaît
Jacob: Je sais comment ça va se terminer et je ne veux surtout pas être témoin de ça

A peine Jacob parti que ce dernier muta en loup déchirant ses habits et démolissant sa moto, Edward eut le droit de retourner dans le salon, seulement suivi de Rosalie qui alla se poster près des baies vitrées mais sans le quitter des yeux. L'odeur de Jacob était encore très présente dans la pièce comme oppressante car il ne savait pas si ce dernier avait réussi à la convaincre. Bella fut la première surprise de voir Edward approché seul, sans escorte. Ses yeux étaient encore mouillés de larmes mais elle lui tendit tout de même la main pour qu’il vienne s’asseoir près d'elle. Tout en la saisissant il déposa un doux et tendre baiser sur le front de son épouse

Bella: Je ne sais pas si je dois t'en vouloir ou pas
Edward: Jacob t'a donc parlé
Bella: Oui mais cela n'a servi à rien.
Edward: …..
Bella: Je sais que tu es prêt à tout.... Je te rends malheureux, pire même et vraiment je m'en excuse mais je te demande juste de me comprendre. D'essayer de voir les choses comme moi
Edward: Je ne demande qu'à comprendre tes motivations, ce qui te pousse à agir ainsi alors que tu sais que tu vas mourir... Je ne peux pas me résoudre à te voir souffrir autant et pour rien
Bella: Ne te dis pas cela. Je ne fais pas ça pour rien. Je sais que tu ne parviens pas à voir ces... fœtus comme ce qu'il est !! Mais ce sont des bébés, Edward. Nos bébés...

Edward ne voulait pas imaginer les choses de cette manière, se forçant volontairement à l'ignorer, pour ne pas s’autoriser à rêver d’enfants qui seraient à eux et rien qu’à eux. Chose qu’il pensait absolument et logiquement impossible, Bella tentait comme elle le pouvait de le leur offrir, une famille

Bella: Si tu réfléchis à tout ce que l'on a vécu depuis notre rencontre, toutes ces choses incroyables qui nous sont arrivées. Toi-même, tu ne pensais pas possible notre amour, notre mariage ou... notre intimité. Alors je comprends que tu ne puisses pas croire en ces bébés mais moi j'y crois comme tout ce qui s'est passé depuis le premier jour où j'ai croisé ton regard doré en classe de sciences naturelles

Edward: Tu as toujours été plus forte que moi, mon amour. Tu as toujours su ce qui était bon pour nous. Mais là j'ai du mal à croire que ces choses soit disant bonne le sont réellement vu qu'elles te font atrocement souffrir
Bella: Ce n’est pas leur faute si je ne suis qu'une humaine. Ces bébés ne savent pas que je ne suis pas assez forte pour les aider à grandir. Je fais ce que je peux
Edward: Ne dis pas cela Bella, tu endures cette souffrance beaucoup plus que n'importe qui ne pourrait la supporter.
Bella: C'est mon amour pour toi qui me fait tenir car je sais que nous avons là une occasion unique de te donner des enfants…. Ce sont de merveilleux cadeaux, Edward qu’on nous fait. Je sais que tout va bien se passer comment pourrait-il en être autrement ?
Edward: Je vais te perdre
Bella: Pas totalement si tu acceptes enfin de me donner ce que tu as promis. Tu sais que c'est possible et cela a fonctionné pour toi, Esmée, Emmett et Rosalie...
Edward: Je ne sais pas quoi te dire, moi qui m'obstinais à te garder vivante, je vais devoir me faire à l'idée que c'est bel et bien fini... Il me faut encore un peu de temps pour l'accepter mais je te promets d'essayer
Bella: Du temps... je ne suis pas sûre que nous en ayons beaucoup, tu sais. Mais je suis soulagée de ne plus avoir le sentiment d'être contre toi. J'espère que tu pourras te faire à cette idée
Edward: Je vais essayer, Bella, je te le promets.

Alors qu'elle allait lui répondre... sa main se relâcha soudainement dans la sienne et sa tête retomba sur l'accoudoir du canapé. Son corps fut ensuite pris d'un violent spasme ce qui effraya et affola Edward qui ne savait pas quoi faire si ce père appeler Carlisle à l’aide en hurlant dans toute la villa...

Edward affolé: Carlisle !!

En entendant les cris affolés et paniqué de son fils Carlisle entra en courant alors que Rosalie avait déjà regagné sa place au côté de Bella. Elle le bouscula sans ménagement tout en lui criant dessus:

Rosalie: Qu’est-ce que tu lui a fait Edward ? Elle allait bien avant que le cabot et toi ne lui parliez ?

Edward: Je n'ai rien fait Rosalie, tu étais présente
Rosalie: Eloignes toi d’elle
Edward en reculant d’un pas: …
Carlisle: Bella est totalement déshydratée. Il va falloir la nourrir par perfusion sinon elle n'y survivra pas. Elle est à bout de forces

Aussitôt tous les Cullen et Connor qui venait juste d’arrivé furent réquisitionner par Carlisle pour installer un lit à côté du canapé afin de ne pas trop bouger le corps de Bella. Ce lit était un vrai lit d'hôpital avec tous les moniteurs permettant de suivre et d'écouter les battements du cœur de Bella ainsi que ceux des bébés. Carlisle avait fait cette acquisition en prévision de la transformation prochaine de Bella. Il n'avait rien laissé au hasard, ce qu'il ignorait en revanche c'est qu'il devrait l'utiliser dans ces circonstances.


Seattle/Villa des Carlson

Chez les Carlson c’était le calme plat cela dit le silence qui résonnait dans la grande villa des lycans n’étaient qu’apparence, en effet avec la nouvelle pleine lune qui approche d’ici quelques jours ils se préparent tous psychologiquement sauf un qui était partie en vadrouille avec sa petite amie, le seul de la meute à avoir une vie sentimentale, Dorian. Oui le petit louveteau qui se trouve être le plus jeune membre de la meute dans tous les sens du terme, alors que Ethan était en train de refixer un truc dehors ses yeux prirent une couleur jaune doré, il y avait d’autre loup dans le coin et la seule autre meute qui sévit dans le coin autre que lui et ses frères c’est les Quilleutes. Ethan qui était habillé d’un jean et d’un t-shirt se retourna lentement et là il fit face aux Quilleutes, il se demandait ce qu’ils fichaient ici

Ethan: Si vous venez prendre un café c’est un peu tard
Sam: Nous sommes venu vous demander de l’aide
Ethan: Je vais chercher Aidan
Paul: On peut tout t’expliquer à toi
Ethan: Ce n’est pas le problème. AIDAN AIDAN
Aidan: Oui oui j’arrive, depuis quand les petites réparations extérieur te sont devenu difficile ?
Ethan: De ce côté-là tout va bien
Aidan: Où est le problème
Ethan: Les Quilleutes sont là, regardes
Aidan en posant son regards sur eux: Oh
Sam: Salut
Aidan: Qu’est-ce qui les amène ?
Ethan: Apparement ils auraient besoin de notre aide
Aidan: En quoi ?
Ethan: Je n’en sais rien du tout
Aidan: Pourquoi avez-vous besoin de notre aide ?
Sam: Pour neutraliser des vampires
Aidan: Qui ça ?
Sam: Les Cullen
Aidan: C’est hors de question
Paul: Attendez au moins de savoir de quoi il retourne avant de dire non
Sam: Bella est tombé enceinte de son vampire de mari, nous ne pouvons pas tolérer les choses qui grandissent en elle, nous devons y mettre un terme avant qu’ils ne viennent au monde
Ethan: Vous voulez dire, tuer Bella ?
Sam: Exactement
Aidan: Nous ne vous aideront pas
Sam surprit: Pourquoi ?
Ethan: Vous oser nous demander pourquoi
Sam: Oui. Vous nous avez bien aidés la dernière fois
Aidan: La dernière fois il s’agissait de sauver la vie d’un être humain et pas de la lui prendre
Paul: Elle va mourir de toute façon
Ethan: On n’est pas des assassins
Paul: Ces choses ne seront pas capables de contrôler leur soif, comme les nouveaux nés
Sam: Oui et nous devons protéger la ville, vous devez nous aider
Aidan: On ne vous doit rien du tout. Sam ton devoir est protéger les tiens et le miens est de préserver ma famille
Sam: On les protégera aussi
Aidan: Tu ne comprends pas, les Cullen ne sont pas une menace pour nous donc il n’y a aucune raison qu’on s’attaque à eux
Aaron: Entièrement d’accord avec toi Aidan
Ethan: T’as tout entendu ?
Aaron: Oui dans les grandes lignes
Sam: Aaron
Aaron: Sam, Paul
Paul: Il en manque un il me semble, le petit louveteau
Aaron: Ouais il roucoule avec sa copine, c’est mignon hein
Paul: Il voudra peut être se joindre à nous pour éliminer les Cullen
Ethan: J’en doute, Dorian est le plus pacifique d’entre nous jamais il n’ôterait la vie d’un être humain, tout comme nous
Sam: Je pensais qu’on était des alliés
Aidan: Oui pour protéger la vie de Bella mais là vous voulez la tuer et nous ne ferons jamais partie d’un tel projet
Aaron: En gros trouvez-vous d’autres bonnes poires
Aidan: Veuillez excuser le manque de tact de mon frère c’est un non définitif, je suis désolé Sam
Sam: Votre décision est sans appel ?
Aidan: Oui

Tout était dit, la décision qui est de ne pas intervenir et de ne surtout pas se joindre à eux était sans appel et unanime, ils étaient tous d’accord et si Dorian était là avec eux ils étaient certain que ce dernier serait entièrement d’accord avec eux. Les Quilleutes sont persuader que ce que les Cullen ont créé et qui grandit à vue d’œil dans le ventre de Bella est une abomination et que ces choses, qu’ils ne seront pas maîtriser leur soif et qu’il faut les éliminer le plus rapidement possible, tant pis si les Carlson ne veulent pas les aider. A reculons les Quilleutes quittèrent la villa des Carlson décus où plutôt le terrain où elle est construit, les garçons quant à eux retournèrent à leur occupations avant que Sam et sa meute ne se pointent chez eux


Seattle/Villa des Cullen

Bella fut donc installé sur le lit par Rosalie pour qu'ensuite Carlisle puisse lui installer une perfusion de glucose pour qu’elle puisse reprendre des forces. Edward bouillonnait de rage de ne pouvoir aider sa femme et être à son chevet. La situation se dégradait si vite qu’il avait de plus en plus peur de la perdre soudainement, Carlisle qui avait perçu l’angoisse de son fils vint le rejoindre pour tenter de l'apaiser

Carlisle: On ne peut rien faire de plus pour le moment. La perfusion devrait l'aider. Reste confiant. Bella est forte, elle sait se battre. C'est même étonnant que ce petit bout de femme soit aussi résistant... elle a une volonté tenace
Edward: Penses-tu qu'elle pourrait supporter cela jusqu'à un hypothétique accouchement ? Penses-tu que nous pourrons la sauver ?
Carlisle: Je n'en sais rien mais elle semble en être persuadée. Les prochaines 24 heures seront cruciales. Si elle ne parvient pas à reprendre des forces et à se nourrir... je crois que la réponse sera toute trouvée. Si son cœur lâche avant l'accouchement, on ne pourra rien faire.
Edward: Je vais devoir m'absenter pour aller chasser avec Esmé. Son état ne devrait pas évoluer en mon absence mais si c'est le cas appelle-moi et nous rentrerons

Edward regarda donc Carlisle et Esmé s'éloigner, le laissant seul face à ses interrogations, ses doutes. Les choses avaient évoluées rapidement et il savait à présent que Bella ne pourrait plus demeurer humaine très longtemps et que son seul espoir pour la garder à mes côtés sera de la transformer... encore fallait-il qu'elle tienne jusque-là ! La villa accueilla tout à coup un nombre important de personne dont les frères Salvatore, on aura pratiquement cru avoir à faire à une armée de garde du corps visant à protéger les Cullen et particulièrement la sœur de Connor, Bella

Edward avait promis à Bella d'y penser et c'était ce qu’il en train de faire, songer à ces petits êtres et à la potentielle nouvelle vie de sa femme. Mais tout cela était beaucoup trop tôt et douloureux... Pour le moment la seule chose qui monopolisait son esprit était de compter les battements saccadés du cœur de Bella afin de s'assurer qu'il était toujours vivant. Mais sa méditation fut rapidement interrompue par la voix de Seth et Jacob. Que faisaient-ils là ? Alors qu'ils arrivaient sur la pelouse devant la maison, Edward demanda à Jasper de veiller sur Bella et il sortit sur le perron m'avançais sur le perron pour leur confirmer qu’il les avaient entendu. Inquiet, Connor suivit Edward et se positionna près de lui

Edward: Jacob ? Seth ? Léah ? Que se passe-t-il ?

Aussitôt Jacob lui fit part de ses pensées associées à celles de Seth lui relatant l'altercation qu'il venait d'avoir avec Sam au sujet de Bella. En effet, Sam avait très mal accepté le fait que Bella soit enceinte. Il ne parvenait pas à imaginer ce que cela allait engendrer, il trouvait cela contre-nature... abominable. Il allait agir pour protéger les siens et sa tribu. Le mot abominable résonnait dans la tête d’Edward comme une complainte... le laissant envisager le pire.

Jacob: Ils viennent pour Bella
Edward: Pas question qu’ils là touchent
Jacob: J’approuve
Connor: Tu peux décrypter pour moi Edward ? Je ne suis pas télépathe
Edward horrifié: Ils veulent tuer Bella ?
Connor: J’en étais sûr, tu vois que j’ai bien fais d’amener du renfort
Edward: Ils ont un plan. Va chercher les autres ! Appelle Carlisle. Que lui et Esmé rentrent immédiatement !

Cette nouvelle agaça Jacob qui les préférait tous ensemble afin de ne pas éparpiller ses forces vu qu'ils n'étaient plus que deux pour les aider. Edward s’empressa de le rassurer disant que Connor avait ramené ses amis et que Carlisle et Esmée allaient vite revenir car ils venaient justement de s'en aller. Seth se proposa de commencer un tour de garde autour de la maison mais cette perspective l'inquiétait un peu. Seth était son ami et il ne voulait pas qu'il lui arrive

Alors que Seth alla vérifier les environs Jacob restait prostré devant lui sans parler, alors qu'Emmett était en train d'expliquer la situation à Carlisle et que Jasper restait sur ses gardes sachant que le danger pouvait poindre de partout Connor mettait les autres au courant, comme quoi il avait un bon instinct le petit Swan. Alice fit son apparition à son tour... le fait qu'elle ne puisse pas avoir de vision en ce qui concerne les Quilleutes et l'avenir de Bella la rendait très irritable. Elle alla rejoindre Jasper pour comprendre ce qui se passait. Rosalie quant à elle avait remplacé Jasper au chevet de Bella dont le cœur battait toujours difficilement mais battait toujours et c'était cela le plus important pour le moment. Rosalie ne la quittait pas d’une semelle

Edward: Encore une fois, je suis obligé de t'exprimer ma gratitude, Jacob. Jamais je ne me serai permis d'exiger pareil sacrifice de ta part
Jacob: Ce n’est pas pour toi que je le fais mais pour elle
Connor: Comme nous tous Jacob
Jacob: Tiens toi aussi t’es là
Connor : Bella est ma sœur
Jacob en s’adressant à Jacob: Je t’avais dit qu’elle ne m’écouterait pas
Edward: Oui. Je n'y ai jamais vraiment cru. Mais...
Jacob: Mais il fallait essayer. Comment elle va ?
Edward: Pas très bien
Alice: Edward t’es ou non d’un chien
Edward: Par ici Alice
Alice: Bon, alors serais-tu assez aimable, pour me mettre au courant ?
Edward: La meute estime que Bella est devenu un problème. Ils jugent que les... que ce qu'elle porte représente un danger potentiel et qu'il est de leur devoir d'éradiquer ce danger. Jacob, Seth et Léah se sont désolidarisés d'eux et nous ont avertis. Les autres s'apprêtent à nous attaquer. Cette nuit.

Alice tourna les talons, mécontente. Alors qu'Emmett, Jasper et les autres guettaient le retour de Seth et Léah. Ils leur annoncèrent alors que tout était calme pour le moment. Emmett confirma aussi que Carlisle et Esmé seraient de retour dans moins de vingt minutes. Jacob informa Edward qu'il allait rejoindre Léah dans sa ronde tandis que Seth resterait près de la maison et qu'au moindre problème il hurlerait. Soulagé, Edward décida de retourner au chevet de Bella. Peu de temps après Carlisle et Esmé rentrèrent sans avoir eu le temps de chasser, ils expliquèrent qu'ils avaient croisés Jacob et qu'ils avaient été très surpris mais heureux de leur aide en même temps. Alors qu'ils achevaient leur récit, Edward perçut un hurlement, inquiet il guetta le moindre autre son afin d'en savoir plus et se postai aussitôt devant les baies vitrées à la recherche de la meute avec Connor, Damon et Stefan. Edward attendait une confirmation avant d'alerter sa famille mais fort heureusement il perçut rapidement les pensées de Jacob


Jacob dans ses pensées: Fausse alerte! Personne n'attaque ! Fausse alerte !!


Edward fit un hochement de tête positif comme quoi il avait bien reçu le message, Emmett et Carlisle qui avaient perçu son inquiétude se demandèrent ce qu'il venait de se passer. Il se tourna vers eux afin de leur exposer la situation

Edward: Fausse alerte
Emmett: Super !! Le fort est gardé par des gosses !
Jérémy: Attention y’en a quelques un ici de gosses et ils sont de la force à revendre
Carlisle: Ils nous ont rendu un fier service, ce soir, Emmett. Qui implique aussi un sacrifice personnel
Emmett: Ouais ! Je suis jaloux, c'est tout ! Je voudrais être dehors avec eux
Damon & Tyler: T’es pas le seul mon grand
Stefan: Il va neiger, pour une fois que ses deux-là sont d’accord
Damon: Là ferme Stefan
Edward: Seth, pense que Sam n'attaquera pas cette nuit. Pas maintenant que nous sommes prévenus et que la meute est privée de deux de ses membres, plus les renforts de Connor car on est plus nombreux qu’eux maintenant
Carlisle: Et quel est l'avis de Jacob ?
Edward: Lui est moins confiant...

La discussion étant close, c’est vrai qu’avec tout ce petit monde qui a investi la demeure des Cullen plus les trois loups la meute serait folle d’oser attaquer ce soir à moins de vouloir y perdre la vie car ils sont tous déterminer plus que jamais à protéger la vie de Bella. Carlisle voulut vérifier l'état de Bella pour s'assurer que le goutte à goutte commençait à fonctionner mais Rosalie y mit son grain de sel

Rosalie: Ne la touche pas ! Tu vas la réveiller
Carlisle: Rosalie...
Rosalie: Okay okay fais ce que t’as à faire mais vas-y molo Carlisle

Non mais pour qui elle le prend franchement, le méchant docteur ? Evidemment que Carlisle est prudent étant donné la fragilité de Bella dans son état et puis Carlisle est toujours prudent en temps normal cela il est vrai que la situation est très complexe, Bella ne va pas se casser si on lui prend la main cependant son ventre est désormais aussi dure que le marbre. Rosalie était pire qu’un chien de garde ce qui commençait sérieusement à taper sur les nerfs d’Edward car ça devrait être lui son garde du corps, c’est à croire que les rôles étaient inverser là

A suivre……

_________________




Connor was born to fight evil forces, he was born of the union of two vampire and his destiny is to become a champion, the savior of mankind but also a glimmer of hope for the new generation

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oth-rpg.pro-forums.fr
Mel23
Admin
avatar

Messages : 1251
Date d'inscription : 25/07/2010

MessageSujet: Re: New Life [Epilogue]   Lun 23 Juil - 7:42

CHAPITRE 33.










Edward, Bella, Jacob,
Connor, Carlisle, Esmée,
Alice, Rosalie,Emmett,
Damon, Jasper, Stefan,
Eléna, Tyler, Dorian,
Sawyer, Tom, Erika,
John, Zoey, Charlie,
Seth, Léah, Paul,
Quill, Jared & Embry

Forks/Villa des Cullen

Cette nuit fut encore plus pénible que toutes les autres depuis le retour de Bella et Edward, cette épée de Damoclès au-dessus de la tête de Bella qui menaçait de lui voler sa vie chaque jour un peu plus semblait toute proche de parvenir à ses fins. Les battements de son cœur étaient devenus de plus en plus irréguliers comme s'il lui était devenu douloureux de continuer à battre si bien qu’Edward commençait à perdre espoir de pouvoir la sauver en la transformant en vampires unes foie les bébés sorties de son ventre. Carlisle était anéanti lui aussi car la perfusion dont il espérait beaucoup ne donnait malheureusement aucun résultat. C'était comme si le corps de Bella refusait de se nourrir et le cœur des bébés ralentissait au même rythme que leur maman, du même coup, leurs forces le quittaient de plus en plus rapidement. La seule chose que cette nuit les avaient épargnée c’était l'attaque de la meute grâce à l’aide des renforts de Connor, Jacob, Seth et Léah. C'était le seul réconfort d’Edward dans tout ce malheur qui accablait sa femme, Bella était encore en vie et elle fesait tout pour le rester, oui Bella s’accrochait désespérément à la vie non seulement pour elle mais pour ses enfants. Si elle baissait les bras tout ça n’aurait servi à rien. Edward et les siens se sentaient à labri de Sam mais tout à coup un hurlement perçant venant de la forêt attira l’ouïe des vampires, Edward se figea sur place guettant Jacob depuis la baie vitrée du salon, cela dit Edward savait que si il y avait un problème Jacob viendrait les prévenir aussitôt. Il avait confiance en lui car ils ont toujours eu le même objectif : Protéger Bella et la garder en vie cela dit dans ce cas présent la seule chose qui peut garder en vie c’est de devenir un vampire car c’est sa seule chance mais pour cela son cœur doit continuer à battre jusqu’à l’accouchement qui est assez difficile à déterminer quand il arrivera

Bella était allonger et elle était endormit mais tout à coup elle se réveilla en murmurant le prénom d’Edward, la perfusion que Carlisle lui avait poser n’était pas très efficace mais Bella tenait toujours bon ce qui impressionnait le docteur Cullen cependant il est urgent de trouver un moyen pour qu’elle s’alimente et le plus rapidement possible sinon elle ne tiendra pas très longtemps. Edward caressa doucement la joue de Bella pour lui manifester sa présence ce qui lui fit ouvrir les yeux

Edward: Je suis là mon amour. Je suis si heureux de te revoir ...
Bella en souriant faiblement: Moi aussi
Edward: Carlisle a été obligé de te mettre sous perfusion
Bella: C’est sans doute pour ça que j’ai mal la main
Edward: Même dans ton état tu arrives à faire de l’humour
Bella : On se refait pas
Edward: ….
Bella: Et sinon qu'est-ce que j'ai raté durant mon sommeil ?
Edward: Jacob c’est rebellé contre Sam et il est devenu un alpha pour te protéger. Lorsque ce dernier a su que tu étais enceinte, il a déclaré que tu représentais un danger ce qui est faux et qu’il fallait t’éliminer. Jacob s’y est opposer et il a quitté la meute et Seth et Léah l’ont rejoint et ils sont venu nous prévenir, on lui doit beaucoup. Entre temps Connor à ramener du renfort car il sentait qu’un truc pareil pourrait se produire et il a vu juste. O
Bella : Wouaho j’en ai manqué des choses ? Il va falloir que je les remercie, ils n’étaient pas obliger de faire ça
Edward: Jacob est ton ami et Connor est ton frère. Je ne cesserais jamais de les remercier pour leur aide

C’est justement à ce moment-là qu’Edward entendit les pensées de Jacob, il avait envie d'avoir des nouvelles de Bella, de savoir si son état s'était amélioré...Il montait les marches menant jusqu’au salon, désormais il entrait comme si il était chez lui ce qui avait le don d’énerver Rosalie car elle ne supportait toujours pas le loup mais ce qu’elle pouvait ressentir pour Jacob n’avait pas la moindre importance, ce qui comptait avant tout c’est Bella et uniquement elle. L’état de santé de Bella inquiétait beaucoup Jacob même si ce dernier tentait de le dissimuler lorsqu’il se retrouvait en présence de son amie car il ne voulait pas l’inquiéter, le stresse n’est vraiment pas conseiller à une femme enceinte et particulièrement en ce moment vu l’état de santé de Bella. Cette dernière commençait à avoir des frissons maintenant malgré les couvertures et les vêtements chauds qui là recouvraient d’ailleurs à ce propos Jacob était en quelque sorte son chauffage personnel

Edward: Tu as froid ?
Bella: Un peu oui
Jacob en se rapprochant d’elle: Je m’en occupe
Bella en souriant: Merci
Jacob: Pas de problème
Bella en souriant: ……
Jacob: Arrêtes de faire ça
Bella: Quoi donc ?
Jacob: Me sourire comme si je comptais le plus monde
Bella: Toi entre autre
Connor: Tu te rends compte tu as un tas de garçon prêt à se sacrifier pour toi, t’en a de la chance sœurette
Bella: Ton humeur sarcastique m’a manqué
Connor: Et j’aimerais qu’il continue à te manqué
Bella: Je fais de mon mieux pour ça
Carlisle: Honnêtement je suis impressionné Bella
Bella: Et par quoi ? Ma maladresse légendaire, Carlisle ?
Carlisle: Non, par ta force
Bella: C’est amusant, très amusant
Carlisle: Je suis sérieux Bella alors continue à te battre
Bella: C’est ce que je fais autant que je le peux en tout cas
Jacob: Carlisle comment ça se fait que son état se dégrade aussi vite ?
Carlisle: Le corps de Bella rejette toute nourriture et elle et les bébé sont en train de mourir de faim, la perfusion ne fonctionne et je ne sais pas comment améliorer son état
Jacob: En gros elle est reliée à eux, s’ils ne se nourrissent pas, elle non plus ?
Carlisle: Exactement
Esmée: Il faut trouver un moyen de l’alimenter et le plus vite possible, ça devient urgent
Alice: Si au moins je pouvais voir les fœtus
Rosalie: Les bébés Alice
Alice: Je pourrais peut être comprendre ce qu’ils veulent


Jacob dans ses pensées: Ils ont probablement juste envie de planter leurs crocs dans quelqu’un


Connor: Je vais peut-être dire un truc idiot mais et si les bébés étaient plus vampires qu’humain
Edward: Peut-être bien oui, Jacob vient d’avoir une idée qui se rapproche assez de commentaires Connor
Jacob: Pas vraiment une idée, un commentaire sarcastique plutôt
Connor: Comme moi quoi
Carlisle: A quoi tu pensais ?
Jacob: Qu’ils ont probablement juste envie de planter leurs crocs dans quelqu’un
Bella en regardant Carlisle: Ils ont soif
Emmett: Je sais ce que ça fait
Edward: S’ils meurent de soif ils ne voudront pas de sang animal Carlisle
Carlisle: J’ai gardé un peu de O négatif pour Bella
Damon: Et moi j’ai des glacières remplit de sang frais
Alice en s’adressant à Jasper: Tu viens avec moi ?
Jasper: …..

Carlisle se leva et traversa le salon tandis qu’Alice se leva à son et elle prit la main de Jackson dans la sienne puis ce dernier se leva également et il suivit sa bien-aimée. Jasper avait beau se contrôler un peu mieux il valait mieux éviter qu’il se retrouve dans la même pièce où il y a du sang humain, Rosalie intima à Emmett de faire la même chose bien que ce dernier se contrôle aussi bien qu’Edward cependant il ne faut pas tenter le diable. Carlisle revint quelques secondes plus tard en pressant une poche de sang dans un verre

Jacob choqué: Hey une minute, vous compter pas lui faire boire du sang
Carlisle: C’est le seul moyen de validée la théorie
Jacob: C’est répugnant, elle est humaine
Damon en voyant des veines sous les yeux de Stefan: Stefan ?
Stefan: ……
Damon: Stefan tu viens on va monter la garde tous les deux

Stefan n’eut pas le temps de répondre que Damon l’entraîna presque de force dehors avant qu’il ne saute sur le verre de sang, oui il avait beau être capable de ne pas massacrer chaque humain qu’il croise du moins pour l’instant mais il suffisait d’une seule goutte de sang pour qu’il perde complètement le contrôle alors une poche de sang complète c’est facile d’imaginer les dégâts qu’il pourrait faire et c’est vraiment pas le moment

Rosalie: Qu’est-ce qu’il a ?
Connor: Il est en manque, c’est une longue histoire que Damon se fera un plaisir de te raconter …… où pas
Edward: Bella tu n’es pas obligé de
Bella: Je suis prête à tout
Jacob: Bella c’est du sang, pas du jus de pommes
Bella: Je suis au courant Jake
Connor: Je vais rejoindre Damon et Stefan
Bella: Connor
Connor: C’est pas contre toi mais je me contrôle pas encore assez pour rester de marbre avec une poche de sang vider dans un verre à côté de moi, je suis encore un jeune vampire

Connor s’excusa auprès de Bella mais il ne voulait pas perdre le contrôle qu’il a acquis depuis peu de temps, il est un peu comme Stefan mais vampire de seulement quelques mois. En présence d’êtres humains il se contrôle parfaitement mais il ne garantis rien avec un verre de sang frais sortie fraichement d’une poche de sang, Connor sortit donc de la villa et il alla rejoindre les frères Salvatore qui montaient la garde

Damon: Ne me dit pas que toi aussi tu as du mal à te contrôler ?
Connor: Si, j’ai préféré vous rejoindre plutôt que ….
Stefan: Que perdre le contrôle, je vois très bien ce que tu veux dire. Bienvenue au club Connor
Connor: Sympa comme club enfin je crois


De retour à l’intérieur de villa…….


Edward en se levant: Une seconde
Bella: Qu’est-ce qui a ?
Edward: Je vais mettre ça dans un gobelet, ce sera plus facile à avaler

Le ventre arrondit de Bella qui ressemblait à une montagne écrasant le corps meurtri de cette dernière. Son ventre semblait aspirer son corps d'heure en heure rendant sa respiration de plus en plus pénible, il était plus imposant de jour en jour mais ça n’a rien de bien étonnant pour une femme qui attends des jumeaux cela dit elle est censé être enceinte de trois mois alors qu’elle a l’air d’être à sept ou huit mois. Edward avait tellement envie de croire que le sang pourraider aider Bella dans sa souffrance dont elle se plaignait jamais, il alla donc chercher un goblet et une paille où il versa le sang dans ce dernier puis il retourna auprès de Bella et il s’agenouilla près d’elle tandis que cette dernière se rasseya sur le canapé-lit

Eléna: Ce ne sera pas agréable Bella
Bella: Je m’en fiche tant que ça les nourrit c’est tout ce qui compte Ce ne sera pas... agréable, mais...
Jacob en se déplaçant sur le canapé: Je crois que je vais vomir
Bella: Ce sera un bon entraînement pour l’avenir ?
Tyler: C’est qu’elle est ironique en plus

La main de Bella se mit à caresser son ventre, elle était prête à tout pour eux, absolument à tout. Les bébés étaient affamer mais elle aussi l’étant tout autant qu’eux, elle avait envie de crêpe, de gaufres, de fraises et de chantilly mais malheureusement pour elle Bella ne peut rien avaler de consistant pour elle mais peut être que si les jumaux ont ce qu’ils désirent elle pourra à son tour manger quelque chose dont elle a cruellement envie


Forks/Maison des Kingsley

La nuit était tombé depuis des heures et des heures sur la ville, Dorian Carlson était passé voir sa petite amie Sawyer mais forte heureusement ce n’était pas la pleine lune, si ça l’avait été il aurait pu lui faire du mal, enfin le lui sous sa forme de loups garou sur quatre pattes d’ailleurs Sawyer ne là jamais vu sous son pelage de loup et c’est pas une si mauvaise chose d’ailleurs enfin tant que ce n’est pas la pleine lune elle ne risque absolument rien. Quand le jeune louveteau avait dit à ses frères qu’il allait voir Sawyer Aaron et Ethan n’ont pas pu s’empêcher de le charrier comme d’habitude contrairement à Aidan qui c’est contenter de lui sourire et lui souhaite de passer une bonne soirée. Dorian et Sawyer étaient assis dans le canapé du salon en train de regard un film sous le regard des parents de la jeune sorcière, Chris et Bianca

Chris: Dorian
Dorian en se retournant: Oui Mr Kingsley
Chris: Ma femme et moi on aimerait savoir quelque chose ?
Dorian: A propos du film ?
Bianca: Non de toi
Dorian: De moi ?
Chris: Enfin de toi et tes frères
Dorian: Je vous écoute
Chris: La première fois que tu es venu ici tu nous a dit qu’un vampire vous pourchasser depuis plusieurs années
Dorian: En effet oui
Bianca: Et que vous le recherchiez
Dorian: Oui
Chris: On aimerait savoir où vous en êtes, l’avez-vous retrouvé
Dorian: Non mais on le retrouvera vite
Sawyer: Comment ?
Dorian: On reconnaitra son odeur facilement et en plus on a des amis qui nous aident, ils le veulent mort autant que nous
Chris: Des loups garou ?
Dorian: Ouep
Chris: Je croyais que votre espèce était en voie de disparition
Dorian : C’est le cas mais certains d’entre nous se cachent, ils font profil bas. Ils ne veulent pas croiser la route des vampires enfin bref certains de nos amis loups étaient des amis d’Alec et ils réclament vengeance
Chris, Bianca & Sawyer: …..
Dorian: Et maintenant c’est nous qui réclamons vengeance, Aidan en particulier
Sawyer: Parce qu’Alec était son créateur
Dorian: Surtout parce que c’était son frère, son mentor et aussi parce Krin m’a poignardée
Sawyer: Je me souviens encore du jour où tu as déboulé dans notre grenier et aux on t’a vu guérir miraculeusement
Dorian: Les avantages à être un loup, on guérit rapidement

Tout à coup la porte de la maison claqua violemment, tout le monde se leva et alla voir qui c’était, une lueur jaune apparut dans les prunelles brunes du jeune adolescent mais elles redevinrent brune comme au naturel lorsqu’il vit que ce n’était que Tom et sa petite amie Erika

Chris: Qu’est-ce que vous faites ici à une heure pareil ?
Tom: On a un petit problème papa
Chris: C’est grave ?
Erika: L’arrivée de votre petit fils vous le qualifieriez comme quelque chose de grave où comme une bonne nouvelle ?
Bianca: Le bébé arrive ?
Tom: Oui et on se voyait pas aller à l’hôpital. Vous imaginez les médecins mettre au monde un bébé moitié sorcier moitié phœnix ?
Chris: Vous avez bien fait. Sawyer va chercher des oreillers, des draps, des couvertures et des serviettes
Dorian: Je vais avec elle
Chris : Okay Erika viens avec nous, on va t’installer sur la table
Erika: Par pitié dites-moi que vous avez déjà fait naître un bébé
Bianca: J’ai donné naissance à des jumeaux, ça compte ?
Erika: Non. Vous avez mis au monde des bébés, vous n’en n’avez pas fait naître un
Tom: Tout ira bien ma puce
Erika: Ne me dis surtout pas ça, c’est toi qui me là fait je te signale alors ne me dis pas que tout va bien se passer

Dorian et Sawyer redescendèrent les escaliers du premier étage les bras chargés et ils posèrent les oreillers justes derrière le dos d’Erika tandis que Bianca alla chercher sa trousse de sage-femme, les Kingsley ont toujours su qu’ils feraient naître le fils de Tom et d’Erika d’où pourquoi Bianca a pris des cours pour devenir sage-femme et être capable de faire naître son petit-fils

Chris: Okay alors quand je te dirais de pousser tu pousseras de toutes tes forces
Erika: D’accord
Tom: Tu peux serrer ma main mon ange
Erika: Et si je te sers trop fort et que je te la broie involontairement
Tom: T’inquiètes pas pour ça, je suis costaud
Bianca: Maintenant c’est le moment de pousser
Erika en poussant de toutes ses forces: AHHHHHHHH
Bianca: Rien ne s’est passé, pousse aller Erika
Erika en poussant de nouveau: …….
Bianca: Toujours rien, aller tu dois pousser pour que le bébé sortent
Erika: Je n’y arrive pas, c’est trop dur. Tom fais-le à a place
Tom: Je suis désolé mais je ne peux pas, aller on recommence tu sers ma main et tu pousses

Erika poussa une dernière fois de toutes ses forces et là tout à coup une lumière étincelante envahit la demeure des Kingsley, comme si la magie était subitement revenue. Oui Tom, Erika et Sawyer avaient perdu la totalité de leurs pouvoirs, d’après une vieille prophétie la magie disparaitrait lorsque le plus magique des êtres viendrait au monde, il serait affublé d’un double pouvoir ….. Il s’avère que cet être c’est le bébé de Tom et d’Erika

Bianca: Je vois une touffe de cheveux noirs
Sawyer: Tu t’attendais à quoi maman, un blond ?
Bianca: La tête, les épaules et le voilà. Tom tu veux couper le cordon ombilical ?
Tom: Oui

Tom délaissa sa petite amie pour aller vers sa mère qui venait de sécher le bébé et de l’emmitoufler dans une serviette, Tom coupa le cordon ombilicale avec les ciseaux prévu pour ça là où sa mère lui dit de couper, le bébé fut ensuite habillé dans un bodi bleu et emmitoufler dans une couverture tout aussi bleu puis poser dans les bras de sa mère, une jeune adolescente de 17 ans tout rond

Bianca: Voilà ton fils
Erika: Bonjour toi, mon merveilleux petit garçon
Sawyer: Oh ce qu’il est mignon, salut petit bonhomme je suis ta tante Sawyer et je vais beaucoup te gâter. Lui c’est mon petit ami Dorian
Dorian: Salut petit cœur, t’es vraiment une merveille. Vous avez fait du bon boulot vous deux
Erika: Tom voici ton fils, ça y’es tu es papa
Tom: Salut mon petit ange, tu nous a fait une grosse frayeur hein mais maintenant tout va bien
Erika: Oui tu en sécurité dans une maison où tu ne manqueras pas d’amour
Chris: Vous lui avez trouvé un prénom ?
Tom: John
Erika: John Eric Kingsley
Sawyer: Ça sonne bien
Tom: Y’a plein de grands hommes qui s’appellent John. John Figerald Kennedy, John Kennedy junior, John Queency Adams
Sawyer: Pas mal y’en a plein d’autres
Tom: John Lenon, John Cougard Melancom
Sawyer: Non il a laissé tomber Cougard, c’est juste Melancom maintenant. On a le droit de faire ça quand on s’appelle John
Tom: John Glenn, John Harving
Sawyer: Johnny Cash
Tom: John Ronton
Sawyer: John Dear
Sawyer: Y’a aussi John Jingle Emershmite
Tom: John Eric Kingsley
Sawyer: Alors cette journée Erika ?
Erika: Une journée bénit des dieux

Le petit John est né en même temps que la magie qui coulent dans les veines des enfants Kingsley est revenu, cet enfant est non seulement un miracle mais l’être le plus magique au monde. Il est venu au monde sur la table du salon de ses grands-parents, on peut ne pas faire mieux pour baptiser une table que de mettre au monde un bébé. Tom se pencha et il embrassa tendrement le front de son petit garçon niché au creux des bras de sa mère après avoir embrassé tendrement la mère de son fils


Forks/Villa des Culen

De retour du côté des Cullen, Bella prit doucement le gobelet dans une main et elle apporta la paille à sa bouche, Jacob regarda son amie et il avait l’air dégouté et écœurer cela dit ce sera quoi si Bella tient bon que Carlisle réussit à la transformé à temps ? Edward plongea ses yeux dans ceux de ceux de sa bien-aimée afin de lui témoigner tout son amour et son soutien dans cette nouvelle épreuve, elle tenait trop aux fœtus pour ne pas passer outre sa répugnance au sang. Même dans l'état de souffrance extrême dans lequel elle se trouvait, elle faisait encore preuve de courage et de... sacrifice.

Edward: Nous pouvons tenter une autre méthode...
Bella: Non, je vais d'abord essayer. Le temps presse

Bella avait dit ça en n'écoutant que son courage et sa volonté de sauver ces fœtus qu'elle aimait de manière déraisonnable et surtout inconditionnel. Elle les aimait comme elle avait décidé de l'aimer lui peu soucieuse de toutes les barrières qui s'opposaient à leur amour à la seconde même où elle a su qu’il était un vampire. Elle avait toujours agi comme son cœur l'a guidé, elle se battrait jusqu'au bout comme elle avait décidé d'affronter les Volturi pour le sauver... Elle ne semblait avoir peur de rien, confiante en la vie et en leur amour. Elle n'agissait ainsi que pour ces petits êtres dans son ventre, s'oubliant elle-même, oubliant sa souffrance, sa répulsion. Bella peut vraiment se montrer têtue quand elle s’y met d’ailleurs son frère jumeau est exactement pareil, c’est un trait de caractère qu’ils ont certainement herriter de leur père, de Charlie.

Bella s'était fixé un but et Edward savait qu'elle ferait tout pour y arriver, elle avait lutté du mieux qu'elle pouvait jusqu'à présent et quoique puisse représenter son dégoût face au sang, s'il y avait une chance de les sauver plus qu'elle-même, elle la saisirait ... C'était égoïste de le penser mais Edward aurait préféré qu'elle ne pense qu'à elle, qu'elle abandonne ces fœtus qu’il ne parvenait pas à aimer comme elle le voulait
Edward: Bella, ma chérie, il y a sans doute un moyen plus facile...
Bella: Non ça va aller, je t’assure

Bella aspira une première gorgée en fermant les yeux puis elle l’avala d’une traite, tout le monde présent autour d’elle l’observait car ils étaient tous inquiet pour elle mais désormais ils attendaient tous la réaction de la jeune adolescent dont la santé n’était pas au beau fixe……….

Bella: C’est……..délicieux

Edward admirait le visage de sa femme, il avait besoin de mémoriser chacun de ses traits même maintenant qu'ils étaient tirés et qu’ils lui donnaient un air profondément maladif mais elle était toujours aussi belle à ses yeux, courageuse et si sereine alors que rien ne laissait présager une fin heureuse à tout ça...Ses joues teintées de rose qui témoignaient de son humanité, les battements de cœur tel l'envol d'un colibri lorsqu’ils s’embrassaient, l'odeur et la douceur de sa peau sous ses doigts, jamais il ne pourra oublier ça même quand elle sera un vampire. Il aimait à la folie et il aurait donné n’importe quoi au monde pour qu’elle puisse rester à ses côté, humaine ou non. Quoi qu’il en soit la question ne se posait plus, Bella ne s’en sortira pas en tant qu’humaine ça c’est une certitude mais elle a une chance de s’en sortir en tant que vampire cependant pour ça il faut que son cœur continue de battre. Ce qui comptait c'était qu'elle puisse être à ses côtés par tous les moyens, il avait toujours lutté pour qu'elle profite de la vie le plus longtemps possible mais cette grossesse inespérée changeait toute la donne. Le cœur de Bella tiendra-t-il bon assez suffisamment longtemps pour satisfaire son projet de mettre au monde ces fœtus et aurait-il assez de force pour supporter la transformation ? Pour que la transformation fonctionne il faut que le cœur de Bella continue à battre et c’est d’ailleurs ce que la jeune femme s’efforce de faire, elle n’est qu’une humaine qui attend deux bébé moitié vampire-moitié humain mais son stature d’être humain ne lui fait pas baisser les bras bien au contraire. Ce qui compte le plus pour Bella c’est que ses bébés viennent au monde en bonne santé et elle est également consciente que sa seule chance de survie c’est sa transformation en vampire mais pour ça son cœur doit tenir bon et pour qu’il tienne bon elle doit reprendre des force. Suite à la dernière remarques de son épouse Edward ne put s’empêcher d’esquisser un sourire amusé et tendre à la fois

Elle se mit alors à siroter de nouveau le gobelet remplit de O négatif avec la paille, les yeux fermés comme pour savourer ce qu’elle buvait, oui elle avait vraiment l’air d’aimer ce qu’elle engloutissait à petite gorgée. Elle émit un léger gémissement et Carlisle alla s’asseoir à côté d’elle et il lui prit le poignée doucement afin de vérifier son poux, ce dernier reprenait du poil de la bête ce qui soulagea de docteur de constater que la théorie de Jacob avait fonctionner sur les fœtus mais aussi sur Bella, la jeune adolescente passa sa langue sur ses lèvres légérement rosie et elle aspira une nouvelle gorgée

Carlisle: Ton pouls est déjà en train d’accélérer
Esmée: Ca marche
Edward en souriant de soulagement: …..
Rosalie: C’est rassurant
Carlisle: Tu tiens le coup ? Tu ne te sens pas nauséeuse ?
Bella: Non. Je vais bien. Une vraie première, hein ?
Le corps de Bella pouvait faire un rejet et il voulait être vigilent car n’oubliant qu’elle est encore humaine mais non elle ne se sentait pas du tout nauséeuse où quoique ce soit d’autre, à vrai dire elle se sentait agréablement bien, Carlisle et les autres étaient ravi de constater que ça marche, c’est justement à ce moment-là que Connor, Damon et Stefan revinrent de nouveau

Damon: Alors ?
Tyler: Ça fonctionne
Connor: Génial
Stefan en avalant difficilement sa salive: …..
Connor: Là tu me donnes soif, on aurait peut-être mieux fait de rester dehors
Damon: Toi et toi vous venez avec moi. J’en reviens pas que ce soit moi qui joue les âmes sensibles, les moralisateurs
Zoey: Peut-être que t’es pas si mauvais que tu le penses
Damon: Ah non tu ne vas pas t’y mettre toi aussi, mon cher frère me bassine suffisamment les oreilles en me disant que je suis un bon vampire uniquement parce que prends soin de lui
Connor: Il a peut-être pas entièrement tords, après tout tu as faits plusieurs bonnes actions au cours de cette année
Edward: Tu as besoin d’autre chose Bella ?
Bella: Tu sais ce dont j’ai envie ?
Edward: Non dis moi
Bella: Si je pouvais manger j’adorerais une assiette pleine de crête avec du chocolat, de la chantilly et des fraises comme quand on était en voyage de noce
Edward: Je peux aller te préparer ça
Bella: A quoi bon je ne pourrais pas le garder
Rosalie: Maintenant que les bébés ont eu à manger peut être que tu pourras te nourrir, si tu peux reprendre des forces ce serait une bonne chose
Bella: On peut toujours essayé
Esmée: Je vais te faire ça Bella
Edward: Non laisses j’y vais

Edward embrassa tendrement Bella sur le front et il se releva, il alla dans la cuisine et ouvrit le frigo qui regorgeait plein d’aliment nutritif pour Bella et il s’empressa de préparer des crêpes à sa femme où il rajouta plus tard un bol de fraises recouvertes de plein de chantilly ainsi que du chocolat puis il fit le même mélange sur les crêpe toute chaude mais sans les fraises et il apporta tout ça à Bella qui avait déjà entièrement vider le contenu du gobelet. Bella regarda l’assiette avec appétit et elle essaya de gouter le bol de fraises en premier, Edward là regarda faire et rien ne se produisit, Rosalie avait vu juste

Edward: Alors ?
Bella: Je me sens bien
Esmée: Pas de nausée ?
Bella: Pas la moindre
Carlisle: Etrange
Bella: Je ne vais pas m’en plaindre
Carlisle: Je veux dire que c’est bon signe pour toi et les fœtus
Rosalie: Les bébés Carlisle


Le pouls de Bella avait à nouveau reprit un rythme régulier et normal, son teint redevenait plus coloré et ses joues qui étaient creuses reprenaient un peu de volume, dieu merci. Ils étaient effectivement sur la bonne voie, une nouvelle fois, un mince filet d'espoir vint quelque peu ébranler la souffrance atroce qui étouffait tout l’être d’Eward depuis ces trois dernier mois, il avait envie de croire que …… que Bella pourrait tenir suffisamment pour que tout se passe bien. Après ce petit repas qui avait à la fois restauré l’estomac de la jeune adolescente et lui avait rendu un peu plus de force à la fois grâce au sang et au petit plats d’Edward Bella et les bébés se portaient mieux, la jeune adolescente sombra dans les bras de morphée sous le regard de tout le monde

Le lendemain matin, la nuit avait été courte mais Bella avait agréablement bien dormit et dès son réveil elle avait eu une envie de gaufre avec comme boisson pour accompagnement du sang d’ailleurs Edward était dans la cuisine en train de vidée une poche de sang dans un gobelet et il jeta la poche de sang vide dans la poubelle puis il posa le gobelet sur un plateau repas et il apportait tout ça à Bella qui était au téléphone avec Charlie

Charlie: T’as l’air d’aller mieux
Bella: Oui, je me sens beaucoup mieux
Charlie: Je suis content de l’entendre, tu es au courant du voyage improvisé de ton frère ?
Bella: Oui il m’en avait parlé
Charlie: Oh, okay. Sinon tout ça a du te gâcher ta lune de miel
Bella: On peut dire ça oui d’une certaine manière
Charlie: A part ça, la vie conjugal ?
Bella: Ça va ?
Charlie: Edward est toujours ton dieu vivant ?
Bella: Ça a un peu changé à vrai dire mais on va bien t’inquiète pas
Charlie: Ce qui compte c’est que tu te sentes mieux
Bella: Oui, t’inquiètes pas on s’occupe bien de moi
Charlie: Je suis ravi de l’entendre. Sinon vous rentrez quand ?
Bella: Faut pas que tu flippes papa
Charlie: Pourquoi je flipperais ?
Bella en versant quelques larmes: Parce que je vais partir dans un hôpital spécialisé en Suisse
Charlie: Non hors de question, tu viens de dire que t’allais mieux
Bella: C’est vrai
Charlie: Non Bella, je prends le premier avion
Bella: Non c’est pas la peine. En fait ça ressemble à un SPA et je suis certaine que je serais complètement rétablie avant même que t’arrive
Charlie: Bella
Bella: Ne viens pas, imagines moi en bonne santé
Charlie: Je ne sais pas
Bella: Imagines moi sur le canapé avec toi, une pizza et une bière à la main
Charlie: Tu veux vraiment que j’imagine ça ?
Bella: Il parait que ça aide
Charlie: Ma fille de 18 ans avec une bière à la main, bah voyons
Bella: Je suis sûr que ça m’aidera à aller mieux…… Il faut que je raccroche papa
Charlie: Bella
Bella: Au revoir papa
Charlie: Bella
Bella: Je t’aime

Et sur ses mots elle raccrocha en laissant pas à son père en dire d’avantage puis elle laissa tomber le téléphone sur le canapé sur lequel elle était assise et elle laissa couler quelques larmes de ses yeux tandis qu’Edward qui avait bien évidemment entendu toute la conversation s’approcha d’elle et il posa le gobelet sur la table basse avec un regard triste, il s’agenouilla et il plongea sas prunelles brunes dans les yeux de son épouse

Edward: Excuses moi de t’avoir crié dessus hier et de m’être emporté, je suis désolé
Bella: J’aurais fait la même chose pour ne pas te perdre à jamais
Edward: J’aurais dû te soutenir, au lieu de ça je t’en ai voulu et c’est Rosalie qui a rempli ce rôle
Bella: C’est tout nouveau tout ça pour nous, le mariage
Edward en souriant: Il paraît que la première année c’est la plus difficile
Bella: Sans doute oui mais on n’est pas un couple comme les autres, mon ventre le prouve d’ailleurs
Edward: Effectivement
Bella en souriant: ……
Edward désorienté: C’était quoi ça ?
Bella: Quoi donc ?
Edward en posant sa main sur le ventre de Bella: Je rêve où j’ai entendu …
Bella: ……
Edward: Dis-moi quelque chose
Bella: Comme quoi ?
Edward en souriant: Oh mon dieu
Bella: Qu’est-ce qui a ?
Edward: Je
Bella: Oui quoi ?
Edward: J’arrive à les entendre
Bella surprise et sous le choc: Tu arrives à entendre les bébés ?
Edward: C’est tellement étrange, ils aiment entendre ta voix et ils aiment aussi ma voix
Bella en posant ses mains à côté de celle d’Edward : ……
Edward: J’étais persuadé qu’ils étaient comme mais en fait ils sont comme toi, bon et pure
Bella: Tu entends quoi d’autre ?
Edward: Ils se sentent bien
Bella: Bien que vous êtes bien, vous êtes au chaud et protégé. Pourquoi ne seriez-vous pas bien mes amours
Edward: Ils t’aiment Bella
Bella: Moi aussi je vous aime, je vous aime tellement
Edward: Moi aussi mes amour, papa vous aime fort même si j’ai mis du temps à m’en apercevoir
Bella: L’important c’est que tu les aimes
Edward en embrassant le ventre arrondi de sa femme: Je suis désolé, tellement désolé
Bella: On te pardonne
Edward en souriant:…..
Bella: Tu te rends compte qu’on n’a rien pour les accueillir
Edward: Je suis pratiquement sur qu’Alice se fera un plaisir pour changer ça
Bella: Oui tu as raison

Edward se pencha à nouveau et embrassa tendrement et délicatement le ventre arrondit de sa femme où à l’intérieur résidait ses enfants, leurs enfants. Oui après tous ces mois Edward ressentait enfin de l’amour pour ces bébés que Bella protégerait par-dessus tout, désormais il s’en voulait de les avoir détesté. Edward releva la tête et il approcha son visage de celui de sa bien-aimée et il l’embrassa tendrement. Jacob qui venait de monter les escaliers les vit s’embrasser et vit Edward éprouver de l’amour pour ces choses qu’il disait détester il y a seulement quelques mois, Jacob était dégouté mais il fut stopper dans ses pensées en entendant la voix de Carlisle en bas qui l’appelait. Ecœurer Jacob redescendit et il vit qu’il ne restait qu’une poche de sang

Jacob: Il n’en reste plus ?
Carlisle: Non, c’est la dernière. Bella pourrait accoucher demain, il lui en faudra plus si on veut que tout se passe bien
Esmée: Et tu as besoin de boire, on doit être plus fort, on doit partir ce soir
Jacob: Carlisle, vous êtes l’ennemi maintenant. Sam n’hésiter pas, vous ferez massacrez
Esmée: Emmett et Damon viendront avec nous
Jacob: Ça ne sera pas suffisant
Esmée: On doit essayer
Carlisle: Nous n’avons pas le choix, on doit tout tenter pour la sauver même si les chances sont pas de notre côté
Jacob: Vous risqueriez votre vie pour elle ?
Esmée: Bien sûr, Bella fait partie de la famille. Elle en a toujours fais partie, on donnerait notre vie pour elle
Jacob sérieusement: Oui c’est évident, c’est une vraie famille. Aussi unit que celle qui m’a mise au monde, je sais où est mon devoir

Oui Jacob s’avait désormais où était son devoir et ce qu’il devait fait, cela dit ça ne plaira pas à tout le monde c’est certain. Pendant ce temps en bas Connor prenait son petit déjeuner, une poche de sang contrairement à Stefan qui lui ne voulait pas toucher à ça, il préférait chasser les écureuils seulement il ne peut pas

Damon: Aller ne fais pas l’enfant, t’es trop grand pour ça
Stefan: Je t’ai dit non
Damon: Pour que tu arrives à te contrôler il faut que tu apprennes la modération fréro, prends exemple sur Connor
Connor: Enfin
Stefan: Qu’est-ce que tu ne comprends pas dans non
Damon: Soit pas idiot fréro
Connor: Sans vouloir prendre le parti de ton frère il a raison, pour affronter les loups il faudra que sois plus fort et tu auras besoin de sang
Stefan: Je partirais chasser avec les Cullen ce soir
Damon: Ça ne suffira, le sang des animaux les rends peut être plus fort eux mais pas toi. Ça t’affaiblie, il te faut du sang humain
Stefan: Tu veux quoi ? Que je redevienne l’éventreur ?
Damon: Non même si ce Stefan-là était nettement plus marrant que le Stefan moralisateur, lui au moins il savait s’amuser
Connor: Tu penses vraiment pouvoir survivre sans te nourrir ?
Damon: Mon cher frère est comme ça, il passe d’un extrême à l’autre
Stefan: C’est faux
Damon: A ouais ? Alors vas-y bois en, prends de la mienne
Stefan: ……
Damon: Je le savais
Stefan: Je n’ai pas besoin de toi Damon
Damon: Pardon ?
Stefan: Tu as très bien entendu
Damon: A chaque fois que tu fais ça tu sèmes des cadavres derrière toi
Stefan: ……
Damon: Tu ne te souviens pas ?
Connor intrigué: Il devrait se souvenir de quoi ?
Damon: De la dernière fois où ça s’est produit


Carlisle et Esmée venaient de surprendre la conversation des frères Salvatore et Connor…….


Damon: La dernière fois où tu es passé du sang animal au sang humain
Connor: Je croyais qu’il se nourrissait que de sang animal depuis des décennies
Damon: Non pas tout à fait
Stefan: ……
Damon: 1912 Stefan
Carlisle: Que s’est-il passé en 1912 ?
Damon: Mon frère a perdu pieds
Stefan: L’enterrement de Zackariah
Damon: Oui
Stefan: Si j’ai bonne mémoire c’était toi l’instigateur
Damon: Ouais et je te laissé partir, j’aurais dû te retenir et t’aider
Connor: Pourquoi tu ne l’as pas fait ?
Damon: Je ne le voulais pas
Stefan: Tu n’aurais pas pu même si t’avais voulu
Damon: Bien sûr que si, je suis plus fort que toi et ça et depuis toujours
Stefan: Durant l’entraînement contre les nouveaux nés je t’ai laminé à deux reprises
Damon: Je ne rigole pas. La dernière fois que tu es passé au sang humain Forks a connu le plus grand meurtrier en série et quelques années on a eu le droit à l’éventreur à Chicago
Stefan: …..
Damon: Oui Stefan je n’ai rien manqué de tes exploits, j’ai toujours été là
Stefan: Qu’est-ce qui te fais croire que je veux que tu me sauves ?
Damon: Je suis ton frère, j’ai toujours pris soin de toi, tu es tout ce qui me reste. A chaque fois que tu perdras pieds, à chaque fois que tu basculeras je serais là pour te rattraper et te ramener, à chaque secondes
Stefan: Le grand Damon Salvatore, l’impitoyable vampire sanguinaire aurait-il des sentiments ?
Damon: Il faut croire qu’a force de d’entendre blatérer là-dessus j’ai finis par y croire
Esmée: Vous vous nourrissez de sang humain ?
Damon: Ouais
Connor: Le sang animal ne nous rends pas plus fort, ça nous affaiblie
Stefan: Connor moi je peux survivre ainsi, ça m’évite de tuer des humains
Connor: Je ne tue personne moi non plus mais ton régime alimentaire ne me convient pas
Damon: Non tu as un autre moyen, bordel fais-moi un peu confiance
Stefan: Donnes moi une seule bonne raison de te faire confiance Damon
Damon sérieusement: Parce que je suis ton grand frère et que je t’aime, c’est une raison suffisante à tes yeux Stef ?

Oui Damon avait beau être un vampire impitoyable, méchant, sadique, psychopathe il aimait son frère, il a toujours été présent pour lui-même si il n’intervenait pas et qu’il restait dans l’ombre. Quand Stefan perdait les pédales Damon a toujours été là pour effacer ses traces comme au bon vieux temps où ils ne formaient qu’un, un duo terrible ce qui leur a valu d’impressionner Aro Volturi au point que ce dernier leur est proposé de faire partie de leur garde personnelle mais les garçons ont refusé en les envoyant se faire voir. Damon a toujours veiller sur son cadet mais aujourd’hui il voulait faire plus, il voulait l’aider contrôler sa soif et à ne pas laisser sa soif le contrôler, la modération quoi. L’aîné des Salvatore regrette de ne pas lui avoir enseigné ça du temps où il était un vampire fraîchement initié, cela dit il n’est jamais trop tard


Forks/Maison des Hampton

Le lendemain matin Erika et le petit John furent emmener à l’hôpital afin de vérifier que tout allait bien aussi bien pour la mère que pour son nouveau-né et verdict le bébé et sa maman étaient en parfaite santé. Erika rentra chez elle avec son bébé, elle était vraiment épuisé mais c’est plutôt normal, elle vient d’avoir un bébé et la vie continue. Tom qui était lui aussi fatigué avait rattrapé ses heures de sommeil au cours de la nuit en même temps qu’Erika et John dormaient, ce matin il décida de passer voir John et Erika, il monta dans la chambre de sa petite amie et il vit cette dernière endormit dans son lit à côté du lit de John qui dormait lui aussi. Tom se pencha au-dessus du lit de son fils et il prit délicatement ce dernier dans ses bras en fesant très attentions à sa tête, le nourrisson était habillé d’un pyjama bleu et d’un bonnet assortit à son pyjama

Tom en regardant tendrement John: Hey John papa est là, je t’aime trésor, je vous aime fort maman et toi

C’est surprenant tout l’amour qu’on peut avoir pour quelqu'un qu’on vient à peine de rencontrer. Tom aimait Erika et John plus que tout au monde, ils sont à présent une famille tous les trois et une nouvelle vie commence pour eux trois. Un sourire et un regard admiratif s’affichait sur le visage du jeune adolescent. Il avait un fils! Il ne pouvait pas croire qu’une nuit entre deux adolescent parmi tant d’autre avait pu donner un résultat si parfait, bien sur John est le résultat d’une grossesse non désire et non prévu mais il est né d’un véritable amour et sincère, il est une partie d’Erika Hampton et de Tom Kingsley. Il était si petit dans les bras de son père, ses petites mains et ses petits pieds. Aux yeux de Tom son fils est le bébé le plus mignon et le plus adorable qu’il est vu de toute sa vie, pour lui désormais John et Erika étaient ses priorités et ce sera toujours le cas. La petite merveille niché au creux des bras de son papa émit un petit bâillement ce qui fit sourire une nouvelle fois le jeune adolescent puis ce dernier s’asseya dans le fauteuil face au lit de sa petite amie et il resta ainsi durant de longues heures, il savourait ce moment si parfait


Forks/Forêt

Jacob savait désormais où était son devoir, ce qu’il devait faire et il entraîna Seth et Leah avac lui maintenant qu’ils formaient une petite meute à trois. Dans la petite clairière non loin du territoire Quilleutes se tenaient les trois loups qui se sont rebellé contre Sam et les autres membres de la meute dont Jacob est en quelque sorte le chef si on peut dire. La nuit était tombé Jacob voulait avoir une conversation avec ses frères, ils savaient que ses derniers étaient là quelques part ici

Seth: Jacob ils approchent
Jacob: Je sais, je les entends

Oui Jacob les entendaient, ils entendaient leur cœur battre, leur pats s’écraser lourdement dans le sol humide et frais de la forêt mais Jacob refusait de muter car il voulait leur parler et non les provoquer et encore moins les attaquer. S’ils mutaient ils prendraient cet acte comme de la provocation où comme une menace………

Léah: Nous devons muter Jake, nous sommes trop vulnérables sous notre formes humaines
Jacob: Non ils prendraient ça pour une menace
Seth: Sauf que s’ils ont muté c’est nous qui sera menacés
Jacob: Je veux négocier, ce serait plus facile si je vous entendais aussi

Des bruit de pas de loups gambadant se firent entendre, quelques secondes plus tard Pau fit son apparition sous sa forme humain les bras le long de son corps suivit de Jared, Embry et Quill. Aucune agressivité n’émanait dans leur attitude de ne se fesait sentir cela dit ça peut très vite changer, c’étaient bizarre de ne plus entendre leur pensées mais c’était à la fois reposant mais aussi frustrant cependant Jacob n’était pas là pour faire un monologue sur ce qui est reposant ou non de ne plus entendre les pensées de ses frère mais pour négocier, du moins c’est qu’il donnait l’impression

Paul: C’est plus ton territoire Jake
Jacob: Pourquoi parce que j’ai quitté la meute
Paul: Tu t’es allié à ses buveurs de sang
Jacob: Vous vouliez Bella
Quill: T’es pathétique Jake, jamais elle ne t’aimerait comme toi tu l’aimes et tu le sais
Jacob: Ce n’est pas la question
Jared: Et toi comme crétin tu trahis les tiens pour une fille que n’en a rien à foutre de toi
Seth: C’est vous qu’avez commencé
Quill: Et toi Léah tu détestes les Cullen mieux que nous
Léah: Peut importes, l’important c’est je suive Jacob que ça vous chante où non
Quill: Non c’est Jacob en se rebellant et en prenant parti pour les Cullen
Paul: Comment se porte ta nouvelle famille vieux ?
Jacob: C’est bon vous avez finit
Jared: On veut que tu reviennes, que vous reveniez tous les trois
Paul: Tu as brisé notre famille, tu t’es éloigné et Seth et Léah t’ont suivit
Jacob: C’est pas ça l’important, Sam et moi on n’a pas le même point de vu. Bella est humaine et elle a donc droit à notre protection
Paul: Qu’est-ce que ça peut faire, elle va mourir de toute manière
Jacob: C’est pas sûr, il y a encore une chance
Paul: Ta réaction est disproportionné Jacob
Seth: Pardon ? Et attaquer nos alliés sans crier gare, ce n’est pas une réaction disproportionné peut être ou encore attaquer une innocente ?
Jared: Ce qu’elle et l’autre Cullen ont engendré sont une menace et on doit protéger notre tribu ainsi que la ville
Quill: Tu rentres avec nous ?
Jacob: Pas encore, j’en ai pas encore fini ici
Paul: De quoi tu parles ?
Jacob: Je veux que Sam reprenne Léah et Seth
Léah: Quoi ? T’as perdu la boule
Seth: Non jamais
Jacob en se retournant: Silence
Seth: Jacob ne fait pas ça
Jacob: Je veux qu’ils soient en sécurité tous les deux et en finir avec ce conflit

Pendant ce temps du l’autre côté, du côté des Cullen Carlisle, Esmée, Damon et Stefan courraient à toute vitesse, les loups qui surveillaient la villa se retournèrent et la pourchassèrent dans les bois mais tout à coup Esmée trébucha et tomba à cause d’un des loups qui avait réussi à la toucher enfin à la pousser violemment ce qui-là fit dévaler tout la pente. Emmett Carlisle se retournèrent en même temps que les frères Salvatore et ils se précipitèrent à sa rencontre

Damon: Courrez je m’occupe d’eux
Carlisle, Esmée, Emmett, & Stefan: Damon
Damon: Allez-y, je suis plus fort que vous

Oui c’était on ne peut plus vrai, Damon était le plus fort car il avait vidé au moins deux poches de sang avant de partir. Un hochement de tête entre Emmett, Stefan et Damon et Carlisle et Esmée courrèrent à toute vitesse avec derrière eux Stefan et Emmett qui courraient à toute vitesse, ils arrivèrent au bout de la falaise et ils sautèrent en prenant un maximum d’élan tandis que de l’autre côté Damon attendaient les loups et ses derniers arrivèrent à deux sur lui, l’aîné les Salvatore les provoqua du regard

Damon: Par ici les petits chiens

Les loups sur ruèrent sur Damon et ce dernier esquissa un sourire avant de les mettre KO à tour de rôle, mettre une voler à des loups lui procuraient un plaisir immense. L’aîné des Salvatore esquissa un sourire amusé et satisfait avant de s’enfuir à vitesse grand v à travers les bois de la forêt et de sauter également de la falaise où il retrouva son frère et une partie du clan Cullen


De retour du côté de Jacob et des autres loups ……


Jared: Tu es de notre meute Jake
Jacob: Une meute ne peut pas avoir deux alphas, l’instinct de domination est trop fort
Paul: Vous aller fait quoi alors ? Rester avec ces sangsue jusqu’à la fin de vos jours
Jacob: Non bien sur
Quill: Votre maison ce n’est pas là-bas
Jacob: Je ne reviendrais pas , pas maintenant en tout cas. On va attendre de voir comment ça évolue et tant que ce sera nécessaire nous veilleront les uns sur les autres parce que contrairement aux apparences il ne s’agit pas seulement de Bella mais de défendre ceux qui doivent être défendus, cela s’appliques également aux Cullen. Paul tu dois dire à Sam qu’il doit attendre que Bella soit délivré de ces choses avant d’agir
Paul agressivement: Qu’elle soit morte c’est ça ?
Embry: Doucement Paul
Paul: Alors quoi ? Expliques toi
Jacob: Dis à Sam que quand le moment sera venu j’interviendrais, je tuerais ces choses
Seth: Jacob non
Paul satisfait: Tiens donc
Jacob: Je suis le seul à pouvoir le faire, ils me font confiance

Tout à coup un hurlement strident de loup garou se fit entendre, le plan de Jacob avait marché. Il avait réussi à éloigner Paul, Jared, Quill et Embry le temps que Carlisle, Esmée, Emmett, Stefan et Damon puis franchir la falaise afin d’aller chasser. C’était un piège, Jacob n’avait aucunement l’intention de tuer les choses dans le ventre de Bella à condition que cette dernière s’en sorte, que la transformation visant à la transformer en vampire mais pour ça son cœur doit tenir bon. Seth et Léah y avaient vu que du feu

Paul: Tu nous a piégée
Jacob: Désolé, en fait non je le suis pas

Ecourer et dégouter par l’acte de trahison de leur frère Quill, Jared, Paul et Embry regardèrent Jacob avec méprit avant de disparaitre dans la pénombre et dans les bois de la fôret. Jacob se retrouvait à présent seul dans la forêt maintenant que Seth et Léah n’étaient plus là, il se retourna et courra à toute vitesse vers la villa des Cullen afin de s’assurer que Carlisle, Esmées, Damon, Emmett et Stefan et aussi parce que son devoir était là bas désormais


Forks/Villa des Cullen

Lorsque Jacob entra à nouveau dans la pièce du salon il constat que cette dernière n’avait pas changé depuis le moment où il s’était absenté pour occuper ses frères afin que les absents puissent franchir le territoire et aller chasser. Le grand écran de la télévision était allumé, le volume baissé et montrait un film à l’eau de rose. Bella avait une assiette de différent sandwich posé sur son ventre et bien sûr comme boisson en accompagnant, la dernière poche de sang qui restait. Connor observait Bella qui était installer dans un fauteuil et elle se décida à poser son assiette désormais vide sur la table enfin elle demanda à son frère de le faire parce qu’elle avait déjà du al à se lever avec son ventre qui avait doublé de volume au cours de ses quatre derniers mois

Rosalie: Bella tu ne pourrais pas trouver quelques choses d’un peu plus classique ?
Bella: Je les trouve très bien moi
Connor: Je suis de l’avis de Rosalie Bella
Bella: Bah ça alors c’est une première que tu sois d’accord avec quelqu’un
Connor: Tu trouves encore la force de me charrier ? Ça prouve que tu vas mieux


Jacob monta les escaliers tandis qu’Edward se dirigea vers ce dernier………


Edward: Merci, je dois beaucoup Jacob
Jacob: Ils ont pu sortir ?
Edward: Oui
Jacob: Bien

Sur ses mots Jacob contourna Edward et il se dirigea en direction de Bella suivit de ce dernier, Alice et Rosalie aidèrent la jeune adolescente à se lever et Jacob constata que son amie avait retrouvé d’avantage de force et de couleur, c’était bon signe

Bella: Salut
Jacob: Salut
Bella: Tout va bien Jake ?
Jacob: C’est plutôt à moi de te demander ça, c’est toi qui porte un démon pas moi
Connor: Toujours le mot pour rire Jake
Rosalie: C’est très important Bella, tu devrais dire à Jacob ce que tu as décidé
Jacob surpris: Quoi encore ?
Edward en souriant: Les prénoms que Bella à choisit pour les bébés lui déplaisent
Bella: Elles les détestent
Jacob en souriant: Moi je suis de ton côté, j’approuverais tout tes choix
Bella: Je les trouve pas si mal. Si ce sont des garçons EJ, Edward-Jacob et Anthony
Rosalie: Ça va, ça aurait pu être pire. Par contre si ce sont des filles ça craint
Bella: Je me suis amusée avec les prénoms de nos parents, Renée et Esmée et Charlie et Carlisle. J’en suis venu à Carlie
Connor: C’est mignon Carlie
Bella: Et…. A Renesmée
Jacob surpris: Re …Renesmée ?
Bella: Oui


Jacob dans ses pensées: Où t’es allé pêcher un truc pareil Bella


Edward en souriant: …..
Bella: C’est pas trop bizarre ?
Jacob: Euh…..
Edward: Non c’est pas trop bizarre. C’est très beau, unique, très adapté à la situation
Bella en souriant: Ça lui plait
Connor: C’est clair que c’est pas un prénom banal, classique. Déjà que la situation est loin d’être banale
Bella: Merci pour tes commentaires sarcastique Connor. Cela dit je persiste à croire que ce sont des EJ et Anthony
Connor: L’instinct maternel ?
Bella: Pas spécialement, c’est une idée comme ça

Bella se pencha pour ramasser son gobelet car elle avait soif où plutôt les bébés avaient soif mais Rosalie fut plus rapide cependant le gobelet lui échappa des mains et il s’écrasa au sol reversant la totalité de son contenue. D’instinct Bella voulut se pencher mais tout à coup à l’intérieur du corps de Bella un déchirement étouffé se fit entendre………

Bella: Oh oh
Jacob inquiet: Bella qu’est-ce qui a ? C’était quoi ce craquement ?

Les prunelles de Bella perdirent automatiquement leur éclat et la panique envahissa ses traits, la seconde d’après la jeune adolescente émit un gémissement de douleur à vous glacer le sang. Ses jambes devinrent comme des coton tige et ils s’écrasèrent au sol et là un brisement se fit entendre, la tête de Bella faillit toucher le sol mais Edward se précipita vers elle et soutena sa tête à temps sous les regards paniquer et apeurer de Jacob, Rosalie, Alice et Connor

à suivre .......

_________________




Connor was born to fight evil forces, he was born of the union of two vampire and his destiny is to become a champion, the savior of mankind but also a glimmer of hope for the new generation

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oth-rpg.pro-forums.fr
Mel23
Admin
avatar

Messages : 1251
Date d'inscription : 25/07/2010

MessageSujet: Re: New Life [Epilogue]   Mar 24 Juil - 9:11

CHAPITRE 34.











Rosalie, Bella, Connor,
Jacob, Edward, Alice
Renesmée, EJ, Sam,
Billy, Paul, Aidan,
Ethan, Aaron, Sawyer,
Jasper, Tyler, Caroline,
Eléna, Dorian, Emmett,
Damon, Carlisle, Esmée,
Seth, Léah, Embry,
Quill & Jared

Forks/Villa des Cullen

Lorsque Jacob entra à nouveau dans la pièce du salon il constat que cette dernière n’avait pas changé depuis le moment où il s’était absenté pour occuper ses frères afin que les absents puissent franchir le territoire et aller chasser. Le grand écran de la télévision était allumé, le volume baissé et montrait un film à l’eau de rose. Bella avait une assiette de différent sandwich posé sur son ventre et bien sûr comme boisson en accompagnant, la dernière poche de sang qui restait. Connor observait Bella qui était installer dans un fauteuil et elle se décida à poser son assiette désormais vide sur la table enfin elle demanda à son frère de le faire parce qu’elle avait déjà du al à se lever avec son ventre qui avait doublé de volume au cours de ses quatre derniers mois

Rosalie: Bella tu ne pourrais pas trouver quelques choses d’un peu plus classique ?
Bella: Je les trouve très bien moi
Connor: Je suis de l’avis de Rosalie Bella
Bella: Bah ça alors c’est une première que tu sois d’accord avec quelqu’un
Connor: Tu trouves encore la force de me charrier ? Ça prouve que tu vas mieux

Jacob monta les escaliers tandis qu’Edward se dirigea vers ce dernier………

Edward: Merci, je dois beaucoup Jacob
Jacob: Ils ont pu sortir ?
Edward: Oui
Jacob: Bien

Sur ses mots Jacob contourna Edward et il se dirigea en direction de Bella suivit de ce dernier, Alice et Rosalie aidèrent la jeune adolescente à se lever et Jacob constata que son amie avait retrouvé d’avantage de force et de couleur, c’était bon signe

Bella: Salut
Jacob: Salut
Bella: Tout va bien Jake ?
Jacob: C’est plutôt à moi de te demander ça, c’est toi qui porte un démon pas moi
Connor: Toujours le mot pour rire Jake
Rosalie: C’est très important Bella, tu devrais dire à Jacob ce que tu as décidé
Jacob surpris: Quoi encore ?
Edward en souriant: Les prénoms que Bella à choisit pour les bébés lui déplaisent
Bella: Elles les détestent
Jacob en souriant: Moi je suis de ton côté, j’approuverais tout tes choix
Bella: Je les trouve pas si mal. Si ce sont des garçons EJ, Edward-Jacob et Anthony
Rosalie: Ça va, ça aurait pu être pire. Par contre si ce sont des filles ça craint
Bella: Je me suis amusée avec les prénoms de nos parents, Renée et Esmée et Charlie et Carlisle. J’en suis venu à Carlie
Connor: C’est mignon Carlie
Bella: Et…. A Renesmée
Jacob surpris: Re …Renesmée ?
Bella: Oui


Jacob dans ses pensées: Où t’es allé pêcher un truc pareil Bella


Edward en souriant: …..
Bella: C’est pas trop bizarre ?
Jacob: Euh…..
Edward: Non c’est pas trop bizarre. C’est très beau, unique, très adapté à la situation
Bella en souriant: Ça lui plait
Connor: C’est clair que c’est pas un prénom banal, classique. Déjà que la situation est loin d’être banale
Bella: Merci pour tes commentaires sarcastique Connor. Cela dit je persiste à croire que ce sont des EJ et Anthony
Connor: L’instinct maternel ?
Bella: Pas spécialement, c’est une idée comme ça

Bella se pencha pour ramasser son gobelet car elle avait soif où plutôt les bébés avaient soif mais Rosalie fut plus rapide cependant le gobelet lui échappa des mains et il s’écrasa au sol reversant la totalité de son contenue. D’instinct Bella voulut se pencher mais tout à coup à l’intérieur du corps de Bella un déchirement étouffé se fit entendre………

Bella: Oh oh
Jacob inquiet: Bella qu’est-ce qui a ? C’était quoi ce craquement ?

Les prunelles de Bella perdirent automatiquement leur éclat et la panique envahissa ses traits, la seconde d’après la jeune adolescente émit un gémissement de douleur à vous glacer le sang. Ses jambes devinrent comme des coton tige et ils s’écrasèrent au sol et là un brisement se fit entendre, la tête de Bella faillit toucher le sol mais Edward se précipita vers elle et soutena sa tête à temps sous les regards paniquer et apeurer de Jacob, Rosalie, Alice et Connor

En l’espace d’une demi-seconde Edward prit Bella dans ses bras et il l’emporta en haut dans la pièce où Carlisle examinait l’état de santé de sa femme, où il lui fesait des radios pour vérifier que les bébés ne lui aient cassé causse esquille et qu’aucun n’organe de soit touché. Tout alla très vite, beaucoup tro vite pour des humains heureusement personne en dehors de Bella ne l’était complètement dans cette maison, il y avait des vampires, un loup, une demi-déesse et un hybride. Bella fut rapidement installer dans la lit d’examen, cette ressemblait d’avantage à une salle d’examen et ça en était une en quelque sorte, comme dans les hôpitaux d’ailleurs on pouvait apercevoir du matériel médical si on était plus attentif. Edward souleva le haut de Bella dévoilant ainsi son ventre énorme et trace d’une couleur violette apparurent, Rosalie planta l’aiguille pleine de morphine dans le bras de Bella

Edward: Rosalie, la morphine vite
Rosalie: Alice appelle Carlisle
Alice: Je suis déjà avec lui
Connor tenant la main de sa sœur: Ça va aller Bella, je t’interdis de nous lâcher okay ? Tu dois tenir bon,
Alice: D’après Carlisle le placenta s’est détaché, il revient au plus vivre
Rosalie: On ne peut pas attendre, on les perdre tous les trois

La peau de Bella paraissait plus mauve et noir que blanche, Rosalie prit un scalpel et s’approcha d’elle, elle s’apprêta à entailler le ventre de Bella mais Edward l’en empêcha, il fallait attendre la morphine fasse effet cela dit le temps est quelques chose qui leur manque……

Edward: Attends que la morphine fasse effet
Rosalie: On a pas le temps, ils vont mourir et Bella avec si on agit pas maintenant
Bella: Vites faites les sortir
Jacob: Regardes moi Bella

Et là Rosalie s’en prévenir scalpa le ventre de Bella, cette dernière hurla de douleur ce qui était tout à fait normal, la douleur était immense mais il fallait faire au plus pressé et sortir les bébés sinon ils vont mourir et Bella également. Jacob ne pouvant pas supporter de voir Rosalie mutiler le corps de la fille qu’il aime et tourna la tête, Alice quant à elle avait un regard triste et désolé pour celle qu’elle considérait et aimait déjà comme une sœur, elle fesait la même tête que Connor cela dit pour le jeune Swan il fallait qu’il prenne sur lui pour garder son sang-froid et ne pas céder à ses instincts de tueur mais il avait du mal ce que remarqua Tyler immédiatement et ce dernier ainsi que Caroline et Eléna emmenèrent le jeune Swan le plus loin possible de Bella avant qu’il ne perde les pédales. Un filet rouge écarlate jaillit à l’endroit où Rosalie avait perce la peau de la jeune adolescente mais face au sang de Bella Rosalie changea d’attitude subitement

Edward: Non Rosalie

Jacob frappa Rosalie en lui administrant un violent coup de point, sous l’effet du coup Rosalie attérissa à l’autre bout dans le couloir, c’était déjà bien assez compliquer sans que blondie perde les pédales. Jacob eu l’impression de taper dans du béton, tout à coup Alice l’attrapa par le cou et l’entraîna dans le couloir. Rosalie ne se défendait pas, elle voulait qu’ils aient le dessus d’ailleurs elle avait même laisser Jacob la frapper car en temps normal elle ne se serait pas laisser cogner par un cabot mais là c’était défférent, elle ne se défendait pas dans l’unique but de protéger Bella et les bébés

Edward: Alice sors la d’ici
Bella: Rosalie, Rosalie
Jacob: Sauve là, transforme là
Edward: Je ne peux pas tant qu’ils sont là, je dois les faire sortir d’abord
Bella: Faites vites
Edward: Accroches toi Bella
Jacob: Il faut que tu tiennes bon, ton cœur doit continuer de battre
Bella: Ils sont en train de suffoquer, ils vont mourir
Edward: Pardonne moi pour ce que je vais faire Bella

Et sur ses mots Edward planta ses crocs dans la peau de son épouse, il s’en voulait de faire une chose pareil mais il n’avait pas le choix sinon Bella et les bébés n’y survivront pas c’est certain. Après plusieurs secondes interminables pour Edward ce dernier sortit deux bébés couverts de sang des pieds à la tête et un sourire apparut sur les lèvres ensanglanté du vampire, l’un était un petit garçon et l’autre une petite fille

Edward: Salut vous…..C’est Renesmée et E.J
Bella en les admirant: Oh vous êtes magnifiques mes bébés
Edward: Ils te ressemblent
Bella en les embrassant à tour de rôles: Je vous aime tellement
Edward: Jacob prends les bébés il faut que je là transforme maintenant
Jacob: Éloignes ces choses de moi
Edward: ……
Rosalie: Donnes les moi
Edward: …..
Rosalie: Donnes les moi Edward, je te promets que je leur ferait pas de mal
Edward: T’as intérêt Rosalie

Edward donna les bébés envelopper dans des serviettes en coton de couleur bleu et Rosalie disparu de la pièce avec les nouveau nés, Edward se retourna vers sa femme qui agonisait mais qui tenait toujours bon, son cœur continuait de battre malgré cette douloureuse épreuves qui a été d’accoucher de jumeau avec tout ce sang. Le vampire attrapa une seringue qui contenait son venin, maintenant que les bébés étaient sorti et que le cœur de Bella continuait à battre régulièrement il pouvait lui injecter son venin et donc la transformer

Jacob: C’est quoi ça ?
Edward: Mon venin

Jacob préféra ne pas demander au vampire comme il s’y était pris pour contenir son venin de vampire dans une seringue, c’était pas vraiment le moment. Edward planta la seringue pleine de son venin près du cœur de Bella mais à cause de la morphine son corps ne réagissait plus et là Jacob cru que cette dernière était morte mais Edward s’acharna et il la mordilla un peu partout, au bras, dans le coup et dans les jambes. Abattu Jacob s’en alla……

Edward: Jacob attends
Jacob en pleurant: Elle est morte, morte pour ces choses
Edward: Non elle ne l’est pas
Jacob: Son corps ne réagit pas
Edward: C’est normal, c’est à cause de la morphine mais je peux t’assurer que ça va aller. Elle va s’en sortir
Jacob en se retournant: Tu promets ?
Edward: Je te le promets maintenant faut que j’aille voir les bébés, viens avec moi
Jacob: Non je ne peux pas
Edward: Si Rosalie s’attaque à eux j’aurais besoin de toi
Jacob hésitant: D’accord
Edward: Tout ira bien Bella

Rosalie avait beau avoir dit à Edward qu’elle ne ferait pas de mal à Renesmée et EJ ils étaient à moitié humain et l’appel de leur sang est sans doute aussi fort que celui de Bella, Edward se pencha et il embrassa le font de Bella et il sortit de la pièce avec Jacob qui le suivait…….……..


Forks/Maison de Billy

Bien qu’ayant apprit ce que son fils avait fait en se rebellant contre Sam Billy aimait toujours Jacob et il avait toujours confiance en lui ce qui n’est plus le cas du reste de la meute après ce qu’il a fait ce soir, attirer Paul, Jared, Embry et Quill pour soit disant négocier alors qu’en faite c’était un piège pour les retenir et permettre à Carlisle, Esmées, Emmett, Stefan et Damon de pouvoir partir et franchir le territoir en dehors de la ville en traversant la rivière enfin en sautant par-dessus serait le therme plus exact. Sam était chez Billy

Sam: Où est Jacob ?
Billy: Il n’est pas là, il n’est plus là depuis des mois
Sam: Je le sais bien mais il aurait très bien pu revenir. Billy désormais il est autant notre ennemi que les Cullen le sont
Billy: Je me fiche de qu’il a pu faire, c’est toujours mon fils
Sam: On a voulu lui faire confiance et regarde ce que ça à donner
Billy: C’est toujours mon fils Sam
Sam en sortant de chez Billy: Il a brisé notre famille et nous a délibérément trahis pour prendre le partie des buveurs de sang
Billy en suivant Sam dehors dans son fauteuil roulant: Je ne suis pas un loup comme vous mais je comprends les actes de Jacob
Sam: Comment peux-tu oser cautionner le comportement de ton fils
Billy: Vous voulez tuer Bella si je me trompes alors je peux comprendre pourquoi il c’est rebellé contre toi
Sam: Je suis l’alpha, il doit se soumettre à mon autorité
Billy: Tu as l’air d’oublier une chose Sam
Sam: Laquelle ? Eclair ma lanterne Billy
Billy: Tu es l’alpha seulement parce que Jacob t’a permis de l’être car ce titre lui revient de plein droit, de naissance
Paul en murmurant quelque chose à l’oreille de Sam: ……
Sam: Bella est morte, tué par ces choses

Oui ils pensaient tous que les bébés avaient tué Bella et que cette dernière était mais non elle ne l’était pas, son corps étaient en transition et à cause de la morphine que Rosalie lui a administré avant de lui ouvrir le ventre avait complètement anéantit toutes sensation et donc ça allait prendre du temps pour que le venin se repende dans tout son organisme mais Edward avait donné un petit coup de pouce en la mordant à divers endroit


Forks/Maison des Kingsley

L’inquiétude avaient pris possession des frères Carlson, Dorian était sortie en villes s’acheter des vêtements mais ça fesait des heures qu’il était partie en vadrouille et qu’il n’était toujours pas revenu ce qui inquiétait son alpha: Aidan….. Ainsi que ses deux autres frères tout aussi inquiet, Aaron et Ethan. Aidan n’aimait vraiment pas quand un de ses frères partaient tout seul mais ils ne pouvaient pas les enfermer à la ville enfin surtout Ethan et Dorian, physiquement ce sont des ados et il ne peut pas les empêcher de vivre cela dit il est constamment inquiet pour les siens. Avec les années Aidan a pris son rôle d’alpha beaucoup plus au sérieux que dans les premières années qui ont suivi le décès d’Alec, oui maintenant il embrasait complètement son rôle d’alpha et son rôle de frère en même temps. Bref, les loups avaient été ratissé l’entière totalité des bois à eux trois au cas où il se serait perdu, vous imaginez à quel point ce serait ironique et gênant pour un loup garou de se perdre dans la forêt, ils avaient erré pendant des heures mais rien du tout. Tout à coup Aidan eu l’idée d’aller voir la petite amie de Dorian en espérant qu’elle pourrait l’aider, il toqua à la porte et c’est un homme d’une quarantaine d’année qui lui ouvra la porte

Chris: Oui je peux vous aider ?
Aidan: Vous êtes le père de Sawyer ?
Chris: Ça dépend qui le demande
Aidan: Je m’appelle Aidan et votre fille et mon petit frère sortent ensemble
Aaron: On est les frères de Dorian
Chris: Oh
Aidan: Oui
Chris: Je suis bel et bien le père de Sawyer
Aidan: On pourrait parler à votre fille ?
Chris: Lui parler de quoi ?
Aidan: De Dorian
Chris: Entrer je vous en prie
Aidan: Merci

Aidan et ses frères entrèrent à l’intérieur de la demeure des sorciers, ils ne fesaient pas vraiment attention à la maison car ils avaient plus urgent en tête qui est de retrouver Dorian et ils espéraient que Sawyer pourrait les aider, ou du moins leur donner une piste à suivre histoire de savoir dans quel directions devaient aller car là ils se dirigeaient en terrain inconnu, ils ne savaient pas dans quel direction chercher

Chris: Sawyer tu veux bien venir s’il te plaît


Ethan dans ses pensées: Aidan tu crois qu’elle sait où est Dorian ?

Aidan dans ses pensées: Je n’en sais rien Ethan mais on est justement là pour le savoir

Aaron dans ses pensées: Bon sang où est-ce qu’il peut, être ce n’est pas dans sa nature de disparaître comme ça


Sawyer: Oui papa
Chris: Ils veulent te parler
Sawyer: Qui c’est ?
Chris: Les frères de Dorian
Sawyer: Oh
Aidan: Bonsoir Sawyer, je suis Aidan et voici, Aaron et Ethan
Sawyer: Bonsoir
Aidan: Il faut qu’on te parle
Sawyer: De quoi ?
Aaron: De Dorian
Aidan: On aimerait savoir quelque chose
Sawyer: Je vous écoute
Ethan: Par hasard est-ce que tu aurais vu Dorian aujourd’hui ?
Sawyer: Non pas depuis hier
Aidan: Tu lui a peut-être parler au téléphone
Sawyer: Oui c’est après midi mais pourquoi toutes ces questions ?
Aaron: Parce qu’il a disparu
Sawyer: …..
Aidan avec un air sérieux: Aaron
Aaron: Quoi ? On va pas lui mentir et lui dire que tout va bien alors que nous on ne sait même pas où il est
Ethan On est justement là pour le découvrir crétin
Sawyer: Mais comment ça disparu ?
Ethan: Il est allé au centre commercial s'acheter des fringue en milieu d’après-midi et il n’est toujours pas rentré
Chris: Il c’est peut être perdu ?
Sawyer: Papa c’est un loup, comment pourrait-il se perdre ?
Aaron: La petite a raison
Aidan: Donc reprenons, tu as parlé à Dorian aujourd’hui ?
Sawyer: Oui
Ethan: Et vous avez parlé de quoi précisément sans être indiscret ?
Sawyer: De trucs banals
Aidan: Il t’aurait pas dit quelque chose de d’inhabituel ?
Sawyer: Comme quoi ?
Aidan: Un truc sortant de l’ordinaire, un endroit où il serait qui n’est pas le genre d’endroit où il a l’habituel d’aller, réfléchis bien Sawyer. Repenses à ce qu’il t’a dit
Sawyer: Il a parlé d’une piste qu’il suivait
Aaron: Une piste ? Quelle piste ?
Aidan: Il était à la recherche de quelqu’un ?
Sawyer: De Krinn
Ethan: Je vois qu’il t’a parlé de monsieur je déteste les loups et je veux les éradiqué de la surface de la terre
Aidan: Sur quelle piste il se dirigeait ?
Sawyer: Il a parlé d’une maison abandonnée près de Willocreek
Aaron: Génial, une aiguille dans une meule de foin
Aidan: C’est mieux que rien
Sawyer: Vous allez le retrouvez hein ?
Aidan: On fera tout pour, on ne baissera pas les bras sans l’avoir retrouvé je te le promets Sawyer

Oui c’était une promesse, en fait c’était plus une promette pour lui et pour ses frères que pour la jeune sorcière dont Dorian était tombé amoureux. Ce dernier était leur frère et jamais au grand jamais ils ne l’abandonneraient, ils ne baisseraient jamais les bras tant qu’ils ne l’auraient pas retrouvé. Après cette conversation plus que capital les trois lycanthropes sortèrent de la demeure des Kingsley remerciant au passage Sawyer et son père pour toutes ces information capital et ils se dirigèrent vers la voiture d’Aidan, un gros 4x4 noir flambant neuf, quelques secondes plus tard un bruit de moteur se fit entendre et le véhicule s’éloigna du quartier pour se diriger vers Willocreek


Forks/Villa des Cullen

Rosalie avait lavé les bébés à tour de rôle dans la salle de bain la plus proche et les avaient habillé enfin avec ce qu’elle avait pu trouver car ils n’avaient pas grand-chose pour accueillir les deux nouveaux nés, elle en tenait un dans chaque bras. Physiquement les bébés étaient quasiment identiques, comme de vrai jumeaux sauf que l’un était un garçon et l’autre était une fille, Renesmée était dans une couverture blanche crème tandis que son frère jumeau Edward-Jacob dit EJ était dans une couverture un peu plus sombre, ses bébés vont avoir besoins d’un tas de choses au plus vite mais pour l’instant il fallait faire avec ce que Rosalie avait pu trouver. Elle était ensuite allée s’installer dans un des fauteuils du salon avec les jumeaux les berçant tous les deux, la pièce était illuminé par le feu de la cheminée et un lampe de chevet poser sur une petit table près de la cheminée. Jacob entra seul dans la pièce mais sans Edward. Ce dernier avait vu dans les pensées d’Alice que les loups arrivaient pour les détruire, doucement Jacob s’avança, Rosalie souleva Renesmée et cette dernière regarda Jake par-dessus l’épaule de sa tante tandis que le petit EJ lui il regardait sa sœur. Les prunelles des jumeaux étaient comme celles de n’importe quel autre nouveau-né humain, des yeux couleurs marron chaleureux couleur chocolat au lait, exactement comme ceux de Bella.

Lorsque les yeux de Jacob rencontrèrent les yeux de la petite Renesmée il se stopa net, tout ce qui le constituait jusqu’à présent se décomposa pendant qu’il fixait le visage de porcelait du bébé mi-vampire mi-humain protant le doux prénom de Renesmée. Tout les fils qui retenait Jacob à la vie se brisèrent, tout ce qui constituait la personne qu’il était, son amour pour Bella, , son amour pour son père, sa loyauté envers sa nouvelle meute, son amour pour ses autres frères, sa haine envers les Cullen et envers les bébés que Rosalie tenaient dans ses bras, son foyer, son nom, son être tout entier furent couper en un instant comme des ficelles de ballon. Clic, clic, clic, clic qui s’envolèrent dans l’imensité du ciel, de l’univers. Lui en revanche il ne s’envolaient tel un ballon, il restait là où il était figer comme un piquet. Il était pas retenu par une ficelles mais par un millions de ficelles qui toutes le relliaient à une seule chose au centre même du monde, de son monde. Tout tournait autour d’elle …… Renesmée. Il là voyait bébé courir vers lui, elle enfant sur ses épaules, elle enfant lui tenant la main lors d’une promenade en forêt, elle enfant en train de courir en riant, elle toujours enfant plongeant ses prunelles dans ses prunelles de loups et elle adolescente fesant également la même chose


Jacob voix off: L’imprégnation c’est comme la gravité. Toute votre vie bascule et soudain ce n’est plus la terre qui vous retient mais elle. Vous seriez prêt à tout pour être celui qu’il lui faut, un ami, un frère, un protecteur



Jacob c’était imprégnée de la fille de Bella et Edward, il tomba à genoux au sol complètement déboussolé. Rosalie sentant la puanteur du loup se retourna et elle remarqua quelques choses de différent chez le cabot, il semblait être ailleurs et ne pas vouloir tuer les bébés alors qu’il devrait ne vouloir que ça depuis le temps où il en rêvait.

Rosalie: Si tu crois que tu pourras approcher ces enfants sal clébard, tu rêves !

Le sang de Jacob ne fit qu'un tour, non il ne voulait pas faire du mal à Renesmée bien au contraire, il là protégerait au péril de sa vie. Elle est désormais tout son univers mais Rosalie n’a pas l’air d’avoir capté que Jacob venait de s’imprégner de la fille d’Edward et Bella………

Jacob: De quoi t’as peur ? Que je lui fasse du mal
Rosalie: C’est exactement ça le cabot
Jacob: Je ne pourrais jamais lui faire du mal, jamais
Rosalie: C’est ça oui, tu ne rêves que de ça depuis le début
Jacob: Hey blondie ces enfants ne sont pas les tiens ! Ton petit manège a peut-être fonctionné sur les autres, mais pas sur moi !

Jacob posa un regard attendri sur le frère de Renéesmée avant de reporter son attention sur la personne de son monde, Renésmée. Il voulait là tenir dans ses bras mais pour cela il fallait encore que Rosalie le lui permettre. La petite le regardait de ses deux grands yeux ronds, ses petites mains gigotant dans tous les sens en direction de ce qu’elle désirait, le grand brun à la peau mate dit Jacob Black. Son regard était à la fois doux et fasciné. Puis, elle lança un regard implorant Rosalie, cette dernière céda à la demande du cabot mais surtout à la demande de sa nièce parce que ce que désirait Jacob lui était complètement égale contraire à Renesmée, elle n'était visiblement pas insensible au charme visible de la petite merveille qu’elle tenait dans ses bras. Rosalie déposa délicatement la fille de Bella et Edward dans les bras de Jacob

Rosalie: Je te surveille alors ne t’avise pas de faire quoique ce soit

Evidement qu’il ne lui ferait rien de mal, à peine dans les bras du grand brun que la petite le regarda presque fasciné cet étranger mais dont la présence lui était vital. Même à travers sa peau de braise, Jacob sentait la chaleur qu'émettait le petit corps de princesse du bébé. Elle colla sa main contre la joue du jeune homme ce qui eut pour effet de le faire sourire. En cet instant, plus rien n'était important. Il n'y avait plus que nous deux, un instant de bonheur fusionnel. Il n'avait d'yeux que pour elle, il ne vivait plus que pour elle maintenant. Ce bout de chou pas plus grand que trois pommes était devenu sa seule et unique raison de vivre désormais, il lutterait jusqu’à la mort pour ce petit ange dont il venait de s’imprégner

L'imprégnation

Ce sentiment si étrange que l'on ressent à l'unique vue de notre moitié... Oh ! Comme il l'avais attendu, ce jour ! Il ne s'était jamais imaginé que ce serait comme cela, une sensation de bonheur intense l'avait alors submergé de l’intérieur. A l'instant de la chaleur qui vous emplie, ces bons soirs d'hiver, au coin d'un feu de bois: elle avait pénétré tout son corps, tout son esprit. Il s'était imprégné d'elle, tout son être était marqué au fer rouge sur son âme. Pas une seconde il ne s’était imaginé que l’objet de son impression serait la fille de Bella et d’Edward mais que voulez-vous, les choses n’arrivent jamais par hasard

Jacob: Si tu savais comme je t'ai cherché... Ma petite Renesmée.

Elle émit un petit gloussement avant de blottir sa tête dans le creux de son cou, ses toutes petites mains étaient telles à des plumes: sa peau était si douce contre la sienne. Rosalie était toujours là avec le petit EJ et Jacob en sentit immédiatement sa présence près d’eux. Sans même prendre la peine de lever le regard vers elle

Jacob: Si tu pouvais nous laisser seuls. Ça ne serait pas de refus
Rosalie: Là tu rêves sale cabot
Jacob: Le cabot se retient de ne pas t’arracher la tête
Rosalie défiant Jacob: Et qu’est-ce qui le retiens ?
Jacob: EJ, le bébé que tu tiens. Je ne veux pas qu’il soit blessé

Sans rajouter un mot de plus Jacob alla s’asseoir sur le canapé moelleux, calant la tête de Renesmée entre ses mains et il plongea ses prunelles dans les siennes comme dans un océan. Rosalie resta avec EJ dans la même pièce histoire de surveiller son ennemi juré qui tenait sa nièce dans ses bras de sale chien puant…….

Jacob: Renesmée, c'est un nom bien compliqué pour une petite poupée comme toi. Mmm... Trouvons un nom un peu moins complexe. Nessie ! Oui, tu es aussi mystérieuse et tout aussi puissante que le monstre du Loch Ness ! Ce prénom te va à ravir, ma belle.

Jacob se sentit soudainement si protecteur, envers elle ce qui étonna également la vampire blonde qui l’observait du coin de l’œil. Comme si il pouvait se désintégrer pour qu'elle est la vie sauve. Il se rendit compte qu’il était prêt à tout, pour elle. Il pourrait tuer n'importe qui pour la protéger d’un quelconque danger visant à lui faire du mal. Elle se mit à rougir et ses joues furent parsemées de taches d'un rouge saisissant

Jacob: Tu rougis comme ta maman ! Oh, tu as hérité de bien des facettes de Bella. Espérons que tu seras moins maladroite qu'elle !

Renesmée fronça les sourcils, en signe de désapprobation. Des sourcils à peine visible tellement ils étaient fins et clair. Elle n’était pas d’accord suite aux dernières paroles du loup garou………..

Jacob: Oh pardon ! J'oubliais que tu étais la fille d'un vampire. Tu ne peux pas être maladroite...

Il approcha ses lèvres du visage du doux bébé et il lui fit un baiser sur sa petite joue ronde, ce comportement était incompréhensible pour Rosalie, évidemment elle ne savait pas ce qui unissait Jacob et Renésmée cependant elle comprendra bien assez tôt. Jacob aurait pu passer des heures entières, des jours entiers avec elle. Il ne se lasserait jamais de contempler son beau visage.

Jacob: Je suis sûr que tu dois te demander qui est cet étranger qui te tient dans ses bras et bien je suis Jacob mais on a tout le temps pour faire connaissance jolie Nessie

Dans les bras tout chaud de Jacob Renesmée émit un petit bâillement, elle était sans aucun doute fatiguée puisqu’elle ferma les yeux et elle se blottissa contre lui en posant sa petit main chaude le bout de tissu de la chemise du jeune quilleute. Ce dernier-là regardait avec admiration et tendresse alors qu’elle sombrait dans les bras de morphée tout comme EJ à quelques pas d’elle, Jacob écouta les battements régulier du cœur du bébé et il souria

Pendant ce temps dehors à l’extérieur de la villa Alice, Jasper, Connor, Tyler, Caroline, Eléna et Edward fesaient front, les loups n’étaient pas très loin et ils arrivaient dans leur direction en courant à travers les bois déterminé à tous les éliminés, les nourrissons y comprit alors qu’ils ne sont en rien une menace sans se douter que l’un des leur c’est imprégné de la petite Renesmée qui vient de voir le jour. Ca y’est ils sont arrivées, ils étaient là tous en ligne les fixant prêt à bondir à l’attaque de leur ennemi

Jasper: On est moins nombreux
Alice: Beaucoup moins
Edward: Je ne les laisserais pas détruire ma famille, ils ne toucheront ni à Bella, ni à EJ, ni à Renesmée

Oui Edward était prêt à tout pour les protéger, maintenant que Bella allait s’en sortir ils méritaient de vivre heureux entourer de leur deux petites merveille qui ont bien faillit y rester ce soir. Renesmée et EJ en ont déjà assez bavé comme ça pour venir au monde, quant à Bella elle a donné tout ce qu’elle avait pour s’accrocher et mettre au monde ses deux merveilles issues de leur amour, pas question que les loups ne touchent à sa famille…..


Forks/Willocreek

Les frères Carlson venaient d’arriver sur les lieux que Sawyer la petite amie de Dorian leur avait indiqué. Franchement fallait vraiment être dingue pour partir en croisade, en chasse seul contre un vampire à condition qu’il y soit vraiment et que ça ne soit pas un piège visant à le tuer ce qui a de grande chance de l’être connaissant la perversion et la haine de Krin. Willocreek était vaste, oui très veste c’est d’ailleurs pour ça qu’Aidan, Aaron et Ethan se séparèrent, l’un allait au nord, l’autre au sûr et le dernier à l’ouest aux trois coins des lieux cherchant respectivement une maison à l’abandonné où résiderait l’odeur de leur frère. Le premier qui trouve hurle un bon gros hurlement de loup garou

Une maison à l’abandon ça se remarque forcément non d’un chien surtout ici au fond des bois, c’est l’endroit idéal pour dissimuler un corps ou encore le torturer jusqu’au précipice de la mort, cet ordure de Krinn n’avait aucune pitié en ce qui est de torture les loups avant de les achever à condition qu’il soit vraiment derrière tout ça si il est responsable de la disparition soudaine et mystérieuse de Dorian. Tous les sens des lycans étaient à l’affut essayant de repérer l’odeur familière de leur petit frère mais ce fut Aidan qui tomba finalement sur une vieille maison à l’abandon et visiblement calciné, il essaya de sentir son odeur mais rien nada cela dit l’alpha décida tout de même d’entrer car il entendit un cœur qui battait, qui battait faiblement

Aidan pénétra dans la bâtisse et tout à coup il vit le corps inerte de son frère, il l’avait reconnu immédiatement grâce à ses vêtements et non à son odeur, bizarre il doit y avoir de l’aconit dans le coin car son sens de l’odorat semblait être détraquer, Aidan se précipita vers l’enfant qui est son frère et il le retourna. Ses prunelles étaient d’un jaune or et il semblait être mal en point

Aidan: Dorian tu m’entends c’est moi Aidan
Dorian faiblement: Aidan c’est toi ?
Aidan: Oui

L'étonnement, le soulagement et la joie purent se lire sur le visage du plus jeune, il se disait que maintenant il y avait peut-être une chance pour qu’il sorte d’ici sain et sauf vu qu’Aidan l’avait retrouvé, faire partie d’une meute c’était faire partie d’une famille. Oui une famille, l'adolescent loup considérait lui aussi leur groupe comme une meute, une famille où chacun donnerait sa vie pour protéger les autres sans oublier qu’ayant été tous transformé par Alec ils sont vraiment lier les uns aux autres et donc des frères dans tous les sens du terme

Dorian faiblement: Comment tu m’as retrouvé ?
Aidan: On est allé voir ta copine
Dorian: On ?
Aidan: Aaron, moi et Ethan et elle nous a raconté votre conversation et que tu t’étais rendu ici en suivant une piste. J’ai vu cette baraque et je suis entré
Dorian: Oh
Aidan: T’es devenu dingue pour être partie en chasse tout seul, as-tu perdu toute lucidité. Ensemble on est fort
Dorian: Mais séparé on est faible, je sais mais je voulais savoir si j’avais vu juste
Aidan: Je présume que oui vu ce qu’il t’a faits, de l’aconit
Dorian: Ce n’est pas Krinn
Aidan: Tu es sur ?
Dorian: Certain
Aidan: C’est qui alors ?
Dorian: Des chasseurs
Aidan: Des chasseurs de loups ?
Dorian: Oui, ils sont sortis mais ils vont revenir pour me tuer
Aidan: Ça n’arrivera pas, je vais te sortir d’ici et une fois à la maison je vais te faire regretter d’avoir voulu jouer les Sherlock


Aidan dans ses pensées : Je vais te ramener à la maison et ensuite je les retrouvais et je les tuerais, en s’attaquant à toi ils nous ont bel et bien déclaré la guerre


Aidan était on ne peut plus sérieux, il devait le protéger et surtout le faire sortir d’ici avant que les chasseurs ne reviennent, ne détectent sa présence et ne les tuent tous les deux pour finir. L’alpha embarqua son frère sur son dos et ce dernier s’agrippa à son ainé avec le peu de force qui lui restait encore. Il espérait que les chasseurs ne rentrent pas tout de suite afin de lui laisser le temps de sortir d’ici et de la forêt avec un peu de chance. Une fois dehors les yeux de Dorian avaient repris leur teinte marron, leur couleur normal quoi. La chance leur avait porté secours vu qu’Aidan avait réussi à aller jusqu’à la voiture sans avoir de chasseur aux fesses, ils n’étaient pas rentré. L’alpha poussa un gros gémissement de loup garou fesant ainsi comprendre à Aaron et Ethan qu’il avait retrouvé Dorian et qu’ils pouvaient rentrer maintenant


Forks/Villa des Cullen

Pendant ce temps dehors à l’extérieur de la villa Alice, Jasper, Connor, Tyler, Caroline, Eléna et Edward fesaient front, les loups n’étaient pas très loin et ils arrivaient dans leur direction en courant à travers les bois déterminé à tous les éliminés, les nourrissons y comprit alors qu’ils ne sont en rien une menace sans se douter que l’un des leur c’est imprégné de la petite Renesmée qui vient de voir le jour. Ca y’est ils sont arrivées, ils étaient là tous en ligne les fixant prêt à bondir à l’attaque de leur ennemi

Jasper: On est moins nombreux
Alice: Beaucoup moins
Edward: Je ne les laisserais pas détruire ma famille, ils ne toucheront ni à Bella, ni à EJ, ni à Renesmée

Oui Edward était prêt à tout pour les protéger, maintenant que Bella allait s’en sortir ils méritaient de vivre heureux entourer de leur deux petites merveille qui ont bien faillit y rester ce soir. Renesmée et EJ en ont déjà assez bavé comme ça pour venir au monde, quant à Bella elle a donné tout ce qu’elle avait pour s’accrocher et mettre au monde ses deux merveilles issues de leur amour, pas question que les loups ne touchent à sa famille.

Connor: J’aurais pu dire mieux, Tyler aucun problème pour toi de t’attaquer à des loups
Tyler: Je ne suis pas de leur espèce
Eléna: Mais t’es un loup
Tyler avec un regard jaune fluorescent: Un hybride, mi loup-mi vampire

Oui Tyler est un hybride, un croisement entre le loup et le vampire et de par ce fait il peut engendrer sa propre meute, sa propre lignée, sa propre espace. Chez les lycans l’existence de cet être absolument unique, le seul de son espèce et qui par ce fait fais de lui quelqu’un d’invulnérable. Tyler n’avait aucun problèmes à combattre les Quilleutes, au contraire ça lui semblait plus que juste vu que ces derniers étaient prêt à tuer Bella et maintenant c’est des bébés qui viennent à peine de naître.


Forks/Villa des Carlson

Le retour à la maison se passa dans le plus grand silence, Aaron était monté sur la place du passager à l’avant à côté d’Aidan tandis qu’Ethan lui il était monté à l’arrière avec Dorian qui avait à nouveau perdu connaissance et qui était tombé sur les genoux d’Ethan, les deux compères avaient été mis au courant par Aidan des grandes lignes. Une fois arrivée à la maison Aaron et Ethan qui portaient leur frère le déposèrent doucement sur le sofa du salon avec toute la précaution du monde, la tête de ce dernier s’enfonça dans les coussins du canapé, son rythme avait repris un rythme régulier ce qui rassura Aidan qui se tenait près des fenêtres les bras croiser sur son torse de pierre. Aaron et Ethan eux ils regardaient Dorian dont les paupières étaient closes, il semblait paisiblement endormit d’ailleurs le jeune adolescent avait besoin de repos afin de guérir et de reprendre du poil de la bête. Aaron n’y tenant plus

Aaron: Bon tu nous expliques ce qui s’est passé
Aidan: Je vous ai déjà expliqué
Aaron: Oui dans les grandes lignes mais pas en détails
Ethan: C’est vrai que tu as juste dis qu’il était tombé en piège
Aidan: Et c’est le cas
Aaron: Qu’est-ce que tu nous caches Aidan
Aidan: Rien
Aaron: Je vois bien que non
Ethan avec petit sourire narquois: Même moi je mens mieux que ça
Aidan: …..
Aaron: Tu avais dit pas de secrets entre nous, tu te souviens ?
Aidan: Très bien oui
Ethan: Si ça vaut pour nous ça vaut pour toi aussi

Il y a trois cent dix ans lorsqu’Alec Mongomery le créateur d’Aidan, Aaron, Ethan, Dorian et bien d’autres encore dont certains ont malheureusement été exécuté par des vampires a engendré Aidan il a instauré une règle fondamentale avec ce dernier, aucun secret. Cette ils l’ont perpétué lorsqu’Aaron a rejoint la meute et Ethan par la suite, à l’arrivée de Dorian Aidan est devenu l’alpha et il a perpétué cette règle d’or qui est de n’avoir aucun secret les un pour les autres

Aaron: Le petiot a raison, ce qui est valable pour l’un est aussi valable pour tous les autres
Aidan: Très bien
Ethan: Déballes tout
Aidan: Dorian suivait la piste de Krinn
Aaron choqué: Quoi tout seul ?
Aidan: Oui et il va m’entendre quand il sera entièrement guérrit, bref il pensait suivre la piste Krinn mais
Ethan: Ce n’était pas le cas hein ?
Aidan: Non ça ne l’était pas
Aaron: Donc si je te suis le buveur de sang n’y est pour rien ?
Ethan: T’es perspicace toi
Aaron en lançant un regard à Ethan: …..
Aidan: En effet Krinn n’est pas le responsable
Ethan: C’est qui alors ? Parce que Dorian ne s’est pas fait ça tout seul
Aaron: Tes questions sont drôlement pertinente l’estomac sur pattes
Ethan: Et toi t’en pose pas assez à mon gout
Aaron: Tu vas voir toi
Aidan: Je peux continuer où il faut que je vous sépare
Ethan et Aaron: ……
Aidan: J’aime mieux ça, comme je disais ce n’était pas Krinn
Aaron: Qui étais-ce tu as peut le voir ?
Aidan: Des chasseurs et non je ne les ai pas vu sinon y’aurait un massacre je peux te l’assurer
Ethan en fronçant les sourcils: Des chasseurs de loups garou ?
Aaron: A ton avis Sherlock ? Tu crois que des chasseurs qui attrape l’un d’entre nous, notre frère chassent des écureuils peut être
Ethan: Merci pour tes commentaires sarcastique mais on peut s’en passer Mr Sarcasme
Aidan: Oui des chasseurs de loups garou
Aaron: A ce propos je pensais qu’il y en avait plus depuis plus d’une centaine d’années
Aidan: Oui c’est ce que je croyais aussi mais faut croire qu’ils en existent encore
Ethan: Comment ils ont su pour Dorian, on est hyper prudent
Aidan: Ils ont probablement fait croire le bruit qu’un vampire résidait dans cette barraque et Dorian pensait que Krinn y était
Aaron: Je me demande bien pourquoi cet idiot y est allé en solo
Ethan: Sans doute pour nous apporter la tête de ce buveur de sang sur un plateau, au sens littéral évidemment
Aaron: Il est suicidaire ma parole, la dernière fois ne lui a pas suffit
Ethan: Il veut la même chose que nous Aaron, faire payer Krinn pour la mort d’Alec
Aaron: Et résultat il a failli y laisser sa peau
Ethan: Il prend exemple sur toi faut croire. C’est bien toi le plus impulsif de nous tous hein
Aidan: Les chasseurs l’ont torturé, on a eu de la chance qu’ils aient fait ça plutôt que de le tuer
Aaron avec un ton glacial: Je vais me les faire
Aidan: Non
Ethan: Aidan, après ce qu’ils ont fait à Dorian ils le méritent, je suis de l’avis d’Aaron
Aaron en souriant: C’est une grande première ça
Aidan: Nous ne chassons que ceux qui nous chassent
Ethan: Mais ils nous chassent, ils ont chassé Dorian comme du gibier
Aaron: C’est une déclaration de guerre
Aidan: Je sais mais je ne veux pas que vous agissiez en solo c’est comprit
Ethan: C’est un ordre
Aidan: Oui s’en est un, Dorian à faillit y passé et il est hors de question que ça se reproduise avec vous deux
Ethan et Aaron: C’est compris ?
Aaron: Reçut cinq sur cinq
Aidan: Ethan ?
Ethan: Oui bien reçut,
Aidan: Très bien, il est tard vous deviez aller dormir un peu
Aaron: Et Dorian ?
Aidan: Il en a pour la nuit et je reste près de lui
Ethan: Okay

Aaron s’approcha de Dorian en même temps que Dorian et les deux frères s’agenouillèrent près de leur cadet dont le sommeil était profond, le seul bruit provenant de ce dernier était sa respiration calme et régulière, sa cage thoracique se soulevait et se baissait, rien d’anormale………

Aaron: Reposes toi bien et reviens nous en pleine forme demain matin
Ethan en prenant la main de son frère: Oui guérit vite fréro

Ethan lâcha la main de son frère et il la posa sur le ventre de ce dernier, les deux garçons sourièrent tristement puis ils se relevèrent pratiquement en même temps, Aidan les regarda avec cet air touché, derrière ses grands air sérieux il était quand même très sentimental et voir Dorian blesser lui fesait mal. Ils avaient tous mal pour lui sachant très bien ce que les chasseurs ont dû lui faire endurer, Aidan mieux que les deux autres étant donné que c’est lui qui a trouver l’adolescent et aussi parce qu’il a vu dans le passé de quoi les chasseurs de loups garou étaient capable. Ils pouvaient aussi sadique que les vampires, prenant un malin plaisir à faire souffrir leurs victimes

Ethan: Bonne nuit Aidan
Aidan: Bonne nuit Ethan, dors bien
Aaron: Bonne nuit Aidan
Aidan: Bonne nuit Aaron

Après avoir souhaité une bonne nuit à leur ainé ils lancèrent un dernier regard à Dorian et ils se dirigèrent vers les escaliers menant au premier étage qu’ils montèrent à vitesse humain et ils se dirigèrent chacun leur tour vers leur chambre respective, les portes se fermèrent et quelques minutes plus tard ils s’endormèrent profondément après s’être mit en pyjama (pantalon de pyjama et t-shirt). En bas dans le salon Aidan venait de rabattre une couverture qui était poser sur le dossier du canapé sur le corps profondément endormit de son petit frère, ce dernier allait rapidement monter en température à cause de l’aconit qu’il a respiré sous forme de gaz d’ailleurs il avait senti la température corporelle de Dorian qui semblait plus élevé qu’à son habitude. Heureusement Aidan, Aaron et Ethan l’avaient mis en pyjama (t-shirt et pantalon de pyjama) afin qu’ils ne soient pas trop brulant même si ça le sera forcément. L’alpha remarqua que les cheveux brun de son frère commençaient à être humide sur les côtés, il alla éteindre la lumière du salon et ensuite il prit place dans le fauteuil en face du canapé dans lequel était endormit inconscient Dorian et il veilla sur lui


Forsk/Villa des Cullen

De retour chez les Cullen, les loups grognèrent et ils se lancèrent à l’attaque des vampires avec Sam à sa tête sous sa forme animal bien évidemment, ce dernier prit Edward pour cible car à ses yeux c’était lui le seul responsable de tout ce chaos. Les autres loups prirent pour cibles les autres Cullen restant ainsi que les alliés de ces dernier, les loups étaient en position de force car non seulement ils sont plus nombreux en nombre mais en force car eux ils n’ont pas besoin de chasser contrairement au vampires, alors que Sam s’apprêtait à déchiqueter Edward en lambeau Alice se défendait tant bien que mal contre les croc acérer d’un des loup et ce fut la même chose pour Jasper, Tyler, Connor, Caroline et Eléna mais tout à coup ils furent assommer par Emmett, Damon, Carlisle et Esmée. Seth et Léah les accompagnait également et la bataille recommença de plus belle mais avec un avantage de taille, ils s’étaient rassasier et donc ils sont aussi fort que les loup maintenant si c’est pas plus. Emmett grimpait aux arbres tel un singe et il assomma d’un gros coup de poing bien placer dans la mâchoire l’un des loups, sa force colossale était un sacré avantage. Alors qu’ils s’apprêtaient à se battre à nouveau les uns contre les autres enfin les un en face des autres avec Seth et Léah du côté des vampires contre les loups Jacob surgissa de la maison tel un oiseau, il avait confié Renesmée à Rosalie lui ordonnant presque de bien prendre soin d’elle sinon ça allait barder. Ca suffit il était d’y mettre un therme et seul Jacob le pouvait, ce dernier était envahi par la colère et il avait de bonne raison pour ça

Jacob furieux: C’est terminé, ça suffit

Sam sous sa forme de loup défia Jacob prêt à lui sauter dessus mais Jacob s’interposa nouvelle fois entre son ancien alpha et les Cullen, il ne laissera personne faire du mal à Renesmée et certainement pas ses frères. Oui ce petit bou de chou était désormais tout ce qui comptait pour lui, le reste ne signifiait plus rien. Il avait cette colère dans les yeux comme il en avait jamais eu, normal jamais il ne c’était imprégné

Jacob: J’ai dis ça suffit, si vous la tuez-vous me tuer moi

C’était pas faux, tuer Renesmée c’était tuer Jacob, si il y avait bien quelqu’un qui savait à quel point le lien entre un loup et la personne dont ce dernier est imprégné c’est bien ses frère et Sam en particulier où en Paul et Quill. Jacob donnait une dernière chance à ses frères de reculer et de rebrousser chemin ils n’en firent rien, au contraire Sam heurta violement Jacob et ce dernier sous l’effet de la colère muta sous sa forme de loup déchirant par la même occasion ses vêtement en lambeau. Jacob le loup alla s’écraser un peu plus loin tel un lancer de poids, il se releva sur quatre pattes difficilement et il se dirigea vers Sam d’un regard glacial et déterminer. Combattre ses propres frères ne lui posait pas le moindre problème surtout si c’est pour protéger Renesmée, Jacob aboya à Sam et se dernier hissa son poil et grogna, Jake fit la même chose en montrant les crocs

Edward: Jacob est imprégné de Renesmée
Carlisle & Emmett en regardant Edward: ……
Connor: Ça pour un retournement de situation s’en est une

Jacob et Sam aussi imposant l’un que l’autre physiquement parlant se défiaient l’un l’autre sans pour autant se sauter à la gorge mais Jake était prêt à le faire si il le fallait pour préserver la vie de Renesmée, il suffisait d’un seul mouvement de son ancien alpha pour qu’il n’agisse et ne l’attaque ………

Edward: Ils ne lui feront rien
Damon: C’est pas l’impression que j’ai en ce moment
Stefan en lançant un regard complice à Damon: Aurais-tu peu Damon ?
Damon: Ouais. Toi non peut être ?
Stefan: Okay je suis comme toi, t’es content


Sam dans ses pensées: La fille est intouchable mais pas le garçon

Jacob dans ses pensées: Il l’est aussi

Paul dans ses pensées: Non, tu es seulement imprégné de la fille donc lui on peut l’attaquer et c’est ce qu’on va faire hein Sam

Jacob: Si vous toucher à EJ je te jure que je vous massacre tous

Embry dans ses pensées: Jacob

Jacob dans ses pensées: Sam

Sam dans ses pensées: ……



Jasper: Et pour EJ ?
Tyler: C’est du pareil au même, ils sont jumeaux
Edward: Tyler a raison. L’imprégnation d’un loup les empêche de s’en prendre à vous et à tous ceux qui reliés à elle
Stefan: Autrement dit toute votre famille
Edward: Oui. C’est d’ailleurs leur toute première loi

Oui les enfants étaient désormais en sécurité mais pour combien de temps ça c’est toute la question, certes les loups ne les toucheront pas à cause ou plutôt grâce à l’imprégnation de Jacob sur Renesmée mais avec la chance qu’ils ont ça ne saurait tarder. Sam glissa sa patte avant sur le sol laissant trainer une trace de griffe et il fit demi-tour avec les autres loups sauf Seth et Léah qui restèrent aux côté de Jacob, toujours sous sa forme de loup les oreilles dressé en point ce dernier se retourna vers Edward et il le fixa. Edward ne brillait pas mais tout était différent maintenant, l’imprégnation de Jacob sur sa fille changeait toute la donne sur leur liens à venir. En s’imprégnant de Renesmée il était automatiquement devenu un membre de la famille Cullen, comment Bella réagira quand elle reviendra à elle ? C’est une toute autre histoire

_________________




Connor was born to fight evil forces, he was born of the union of two vampire and his destiny is to become a champion, the savior of mankind but also a glimmer of hope for the new generation

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oth-rpg.pro-forums.fr
Mel23
Admin
avatar

Messages : 1251
Date d'inscription : 25/07/2010

MessageSujet: Re: New Life [Epilogue]   Mar 24 Juil - 13:06

CHAPITRE 35.






Connor, Edward, Damon,
Stefan, Carlisle, Esmée,
Renesmée, EJ, Justin,
Amy, Tom, Erika,
Jacob, Alice, Jasper,
Emmett, Rosalie, Bella,
Ethan, Sawyer, Aidan,
John & David


Forks/Villa des Cullen

La nuit avait été longue, très longue, la plus longue de leur existence et la plus dure sans hésitation. Une nuit qui a bien faillit finir en massacre, après une affrontation avec les Quilleutes qui par chance n’avait pas finit en combat sanglant et ce grâce à l’imprégnation de Jacob sur Renesmée, la sœur jumelle d’EJ, la fille de Bella et Edward …… une chose que personne n’aurait pu imaginer et certainement pas Jacob cela dit ça expliquait beaucoup de chose maintenant. Oui ça expliquait ce lien mystérieux entre le loup et son amie, ce lien devenu un vrai mystère pour Edward, ce besoin vital de la présence de l’autre. Tout ça s’expliquait maintenant, tout prenait enfin un sens cela dit c’est loin d’être facile à accepter pour Edward que son ancien ennemi juré se soit imprégné de sa petite fille, de son bébé et qu’un jour Jacob deviendra son gendre cependant il est pleinement conscient que l’imprégnation est quelque chose que les loups ne contrôle pas.

Le soleil était à son crépuscule, grâce à la morphine que Rosalie avait injectée à Bella pour faire naître les jumeaux elle n’avait pas eu à subir une transformation douloureuse comme ça l’est pour la plupart des humains transformés en vampires par le venin. Au petit matin alors que Rosalie et Alice nettoyait Bella de tout le sang dont son corps était couvert ainsi que des morsures qu’Edward lui avait infligé pour accélérer au venin de se répandre dans l’organisme de sa bien-aimée, elles là coiffèrent et l’habillèrent d’une robe bleu tandis que Jacob lui il était rentré chez lui sous sa forme animal, bah oui à cause de Sam il n’avait plus de vêtements sur le dos et il en avait enfilé des vêtements propre. Ça lui avait été difficile de s’éloigner de Nessie mais bon il ne pouvait pas rester indéfiniment sous sa forme de loup, si il mutait en humain il serait nu comme un ver. Connor, ainsi que les Salvatore étaient resté chez les Cullen. Bella devrait être à présent réveillée mais non elle ne l’était pas, le frère de cette dernière était assez inquiet

Connor en s’adressant à Edward: Toujours rien ?
Edward: Non
Damon: Nous on a pas ce problème là
Stefan: Sauf que la transition inclue un petit détail qui a son importance
Damon: Je n’ai pas le souvenir que ça t’es déplu il y a 145 ans
Stefan: Je n’ai pas eu le choix Damon
Connor: Moi si
Edward: Carlisle, elle devrait réagir maintenant
Carlisle: C’est la morphine Edward
Edward: Si ça se trouve c’était peut-être trop tard
Carlisle: Non, écoutes son cœur Edward. Il bat plus fort que ne le fesait celui d’Emmett. Je n’ai jamais entendu une pareille vitalité, elle sera éblouissante



Edward dans ses pensées: Eblouissante, elle l’est déjà



Connor: Et sa colonne vertébrale ?
Carlisle: Ses blessures n’étaient pas pires que celles d’Esmée, le venin les aura guéries
Edward: Elle est tellement immobile, j’ai forcément commis une erreur
Carlisle: Non, au contraire tu as très bien agi. Tu as eu les gestes que j’aurais eu moi-même si j’avais été là, tu as su sortir Renesmée et EJ à temps. Bella va s’en sortir
Edward: Elle doit endurer le martyr
Carlisle: Non, Rosalie lui a injecté tellement de morphine qu’elle ne ressent plus rien ce qui est une bonne chose
Connor: A ce point Carlisle ?
Carlisle: Tu n’imagines même pas
Connor: Moi Damon m’a juste brisé la nuque et quand je me suis réveillé j’ai ressentis une brulure au fond de la gorge
Damon: Normal t’étais en transition, le sang a suffi à achever ta transformation
Stefan: Connor n’oublie qu’on n’est pas de la même espèce, tout est différent, nos pouvoirs également
Connor: Je sais

Tandis qu’Emmett tenait Edward-Jacob dit EJ au creux de ses bras musclé Rosalie elle elle tenait Renesmée, EJ était légèrement plus petit que sa jumelle du point de vue physique mais dans toutes les grossesses multiples il y a toujours un bébé plus petit que l’autre. Quand Bella et Connor sont nés c’était Connor le plus petit mais il a bien changé, il a bien poussé en plus de dix-huit ans. Jacob les mains dans les poches de son pantalon fixait le corps inerte de son amie avec un regard méfiant, désormais tout son univers c’était Renesmée et il était prêt à tout pour la protéger. La nouvelle nature de Bella l’inquiétait car il ignorait ce que cette dernière ferait à Nessie et à EJ tant qu’on y est



Windom/Les montagnes

Au loin de Forks, à Windom dans le Minnesota. Près de la forêt une maison dans laquelle vivait quatre personnes, des gens pas comme les autres, des loups. Deux d’entre eux étaient sortis, ils avaient des trucs à faire alors que le soleil venait tout juste de pointer son nez. Au loin dans les montagnes rocheuses se trouvait une jeune femme aux cheveux châtains et aux yeux vert qui glissa sur le sol à côté de son frère laissant reposer sa tête contre le rocher où il appuyait son dos

?????: Hey Justin
Justin: Hey Amy

Elle laissa échapper un soupir en regardant les montagnes rocheuses à perte de vu loin devant elle, c’était une belle journée d’hiver. A travers ses vêtements, elle sentait le sol encore un peu humide suite à la pluie de ce matin, mais cela ne l'embêtait pas……………

Justin: Quoi de neuf ?

Amy pensait à sa mère, ses cheveux blonds mal arrangés en queue de cheval alors qu'elle faisait la loi depuis son fourneau. Elle était l'Alpha sur laquelle Amy prenait exemple, et elle avait échoué misérablement. Elle ne serait jamais comme sa mère, ou comme le jumeau bien aimé de sa mère. Son cœur eut un battement douloureux en pensant à lui…….

Amy: Oncle Franck est décédé cette nuit
Justin: Putin de merde

Amy lança un regard à son frère elle comprit immédiatement qu’il était déjà au courant sinon il aurait explosé défonçant tout sur son passage. La nuit dernière il avait entendu chaque mot de la conversation téléphonique qu’Amy avait eu avec le médecin qui l’avait appelé en personne pour la prévenir du décès de leur oncle. Après avoir tout entendu Justin avait alors prit sa veste et était sorti, histoire de laisser sa rage et sa colère exploser loin de tout être humain, où loups garou. Amy avait besoin de le dire à haute voix, pour rendre ça réel.

Amy: Son cœur a juste lâché. Nous devons y retourner pour l’enterrer
Justin: Oui d’ailleurs David comptait justement rentrer chez lui mais ça tu le sais déjà
Amy: Je sais, ça fait quoi six ans qu’il a fui cette ville
Justin: Je comprends pourquoi il la fait d’ailleurs nous aussi on a fuit
Amy: On là fait pour survivre, David a fui pour ne faire de mal à personne
Justin: Je sais
Amy: Je voudrais rester là-bas. Ça fait assez longtemps, 10 ans
Justin: Sans doute oui
Amy: Sinon toi, ça va ?
Justin: Extra

Elle le savait, il faisait le fier pour cacher la perte d'un autre membre de sa famille. Justin adorait leur oncle, petit, il le suivait partout et Franck lui avait tout apprit sur la nature, les loups garous et la manière de vivre. Le fait de voir le puissant loup qu'il aimait être réduit à une coquille vide, incapable de vivre dans la forêt qu'il aimait tant, avait affecté Justin bien au-delà de ce qu’Amy pouvait comprendre.

Amy: Nous fonderons une meute là-bas Justin avec Emma et David. Nous construirons une nouvelle vie

Justin: Je sais. C'est juste…
Amy: Je sais
Justin: Alors dis-moi pourquoi t’es pas aller avec Emma et David ?
Amy: J’étais fatigué, David m’a laissé dormir et puis il fallait bien qu’on en parle toi et moi
Justin: Donc si je résume tu as préféré une bonne vieil conversation déprimante à passer une journée entière avec ta tendre moitié
Amy: Je pourrais te dire la même chose tu sais
Justin: Je sais
Amy: Alors, quand est-ce qu’on part ?
Justin: Si tout va bien d’ici quelque jours, le temps de mettre certaine chose à jour et on plit baguage
Amy: Cool

Amy souria à son frère, elle était à la fois triste et heureuse de rentrer à la maison, Forks était chez eux c’est vrai mais là-bas ils ont vécu l’enfer, un enfer qu’elle ne souhaite à personne même à son pire ennemis. Quand ils seront à Forks ils pourront à nouveau reprendre le domicile de la maison de leur enfance enfin avant elle aura besoin plus qu’un coup de peinture, une rénovation complète sera plus approprié. Pour ce qui est de l’instant présent Amy et Justin restèrent là en silence au milieu des pleine rocheuse



Forks/Le cimetière

Tom qui était sorti de chez lui assez tôt ce matin pour faire des courses dont Erika aura besoin pour John, c’est fou tout ce que les bébés ont besoin et encore là ce n’est que le début, avec les années à venir il aura besoin encore plus de chose toutes aussi importante les unes que les autres d’ailleurs c’est pourquoi il donne le peu d’argent qu’il lui reste à Erika pour John une fois qu’il a payé ses factures et qu’il a mis de l’argent pour les courses du mois. En sortant du parking du supermarché Tom passa devant le cimetière cet là tout d’un coup des souvenirs du passé refirent subitement surface



Flashback/Deux ans plus tôt dans le cimetière

Thomas Kingsley 16 ans plus connu sous le nom de Tom Kingsley se baladait dans le cimetière au beau milieu de la nuit, enfin une ballade c’était vite car ça n’avait rien d’une promenade de santé, Tom chassait un esprit vengeur après que les esprits de ses ancêtres lui est indiqué où le trouvé. Le jeune adolescent qui était munit d’une urne magique entra dans le tombeau et il récita une formule magique avant d’ouvrir l’urne en question. Cette dernière avait des propriétés égyptiennes selon les recherches que Sawyer avait faites pour lui, alors que Tom ouvrit l’urne des leur blanche hurlèrent et Tom referma l’une et la verrouilla par un sort magique. Afin qu’ils soient éradiquer il faut brûler l’une grâce à certaines plantes et poudre magique que le jeune adolescent avait emmené avec lui, quelques minutes plus tard des flammes bleu faillirent dans un seau en acier et il balança l’urne dore à l’intérieur et cette dernière fondit tel neige au soleil ce qui éradiqua définitivement les esprits vengeurs enfermés à l’intérioriser puis les flemmes bleu disparurent sous le regard ténébreux du jeune sorcier. Tout à coup une présence féminine sortie de l’ombre, Tom sentit la présence de quelqu’un et il se retourna. Face à lui se tenait une jeune adolescente un peu plus jeune que lui aux cheveux brun/châtain avec des reflets légèrement cuivré et des yeux noisettes, en voyant cette fille Tom fut très surpris car la dernière fois qu’il là vue elle là attaquer avec ses pouvoirs

La fille: Tiens tiens
Tom: Qui est-tu et qu’est-ce que tu me veux ?
La fille: Je m’appelle Erika
Tom: Et moi Tom. Je répète ma question, qu’est-ce que tu me veux
Erika: Je t’ai suivi dans le but de finir ce que j’ai commencé
Tom: Crois-tu que je vais me laisser faire ?
Erika: Bien sûr que non mais tu sais ce que je suis et ce dont je suis capable
Tom: D’autres avant toi on essayé et personne n’a réussi
Erika: Mais je ne suis pas les autres
Tom: Dans ce cas pourquoi est-ce qu’on discute ? Contentons-nous de nous battre et le problème sera réglé
Erika: Je préfère connaitre ma proie avant de l’attaquer
Tom: Ca ne t’a pas arrêté pourtant l’autre jour
Erika: C’est pour ça que j’ai raté mon coup, surtout que tu es célèbre dans le monde magique
Tom: Et je suis célèbre en quoi ?
Erika: Tu es l’héritier de l’ultime pouvoir, on veut tous t’éliminer pour avoir tes pouvoirs
Tom: Les démons sont ambitieux, c’est bien connu et vieux comme le monde
Erika: Ce n’est pas faux
Tom: Et toi c’est aussi pour ça que tu veux ma peau ?
Erika: En partie, tu m’intrigues aussi, tu luttes pour une cause qui est perdue
Tom: Elle n’est pas perdu Erika, il faut simplement continuer d’y croire et de se battre
Erika: Tu es fou
Tom sur un ton ironique: Non j’essaie juste de sauver le monde
Erika: Peu importe tu as aucune chance tu ne peux pas me tuer et le combat est gagné d’avance, si tu résistes tu mourras
Tom: Alors je mourrais libre et en me battant
Erika: C’est insensé tu n’as aucune chance, pourquoi fait tu ça ?
Tom d’un air amusé: Parce que combattre le mal c’est ce que je suis. Tu as l’air de douter du bien fond de ta mission, aurais-tu des hésitations ?
Erika en bafouillant: Non
Tom: Joins toi a moi

Tom plongea son regard sombre dans celui d’Erika, il fixa son regard au sien décelant une part de doutes en elle. Qui sait il pourrait profiter de ce doute qui s’insinuait en elle pour la rallier à sa cause, celle du bien…………

Erika: Non je suis un démon et tu es un sorcier, tu es qui plus un Kingsley !
Tom en lui tendant la main: La nature d’une personne ne définit pas sa valeur, tu peux changer comme tout le monde, joins toi moi et nous pourrons faire la différence
Erika sur un ton résigné: Je ne peux pas

La voix d’Erika semblait plus que sérieuse et résignée et elle disparue. Tom la regarda partir avec un air troubler, oui il était troublé par rencontre qu’il n’osait se l’avouer. Cette fille à peine plus jeune que lui était censé être son ennemis et pourtant il ne pouvait s’empêcher d’être intrigué par elle, en plus elle est super mignonne. Sans le savoir Tom venait de faire la rencontre qui allait changer son existence à tout jamais même si ça n’avait pas vraiment de l’être pour l’instant

Fin du flash-back



Bien sur il se souvenait de cette première rencontre enfin plutôt la seconde et il s’en souviendra toujours, dans son regard il avait lu le doute et l’espoir de ne plus très seul dans cette lutte et il n’oubliera jamais leur troisième rencontre qui scella leur destin à tout jamais, si le coup de foudre existe alors ces deux-là ont été frappés par la foudre du coup de foudre mêmes si ils étaient le strict opposé de l’autre cependant c’est connu que les contraires s’attirent



Flashback/deux ans plus tôt/Grenier de la maison des Kingsley

Tom était tout seul hors de la maison, il était dans le parc et il pensait à Erika, il ne l’avait pas revue depuis maintenant presque deux semaines mais son visage l’obsédait littéralement. Tom savait que c’était un démon qui essayait de le tuer mais il n’arrivait pas se détacher d’elle, cette étincelle de doute dans son regard, il n’arrivait pas à l’oublier. Il était assis sur le banc de pierre du parc de Forks, il avait besoin d’un peu d’air et il avait besoin de sortir un peu de la maison. C’est bien beau les études et la magie mais faut savoir vivre, on a qu’une seule vie après tout. Tout à coup Tom sentit une présence dans son dos. C’était ELLE.

Tom: Alors tu as changé d’avis ?
Erika: Non je suis venu finir le boulot
Tom: Dans ce cas fais-le ! Mais je sais qu’il y a du bon en toi, j’en suis persuadé
Erika en s’emportant: Tu ne me connais pas alors arrête

Et sur ses charmantes paroles Erika lui lança une boule énergie que Tom parvient à l’éviter de justesse, il roula sur le côté. Visiblement elle se fichait de savoir si il y avait des gens dans le parc qui pourrait là voir faire usage de magie, de ses pouvoirs pour être plus précis. Erika lui renvoya une autre boule d’énergie qui le manqua de peu……

Tom en souriant: Allez Erika, tu peux faire mieux
Erika: La ferme !

Erika disparu et réapparut en face de Tom elle positionna un couteau ou plutôt un atamé juste au-dessus de la gorge du jeune adolescent. Ce genre d’arme est l’arme favoris des démons en dehors des pouvoirs magiques qu’ils possèdent et qui leurs permettent par conséquent de s’attaquer aux bons sorciers qui ont eux également en ont pour se défendre et pour les combattre eux aussi……….

Erika: Et là tu crois que c’est mieux ?
Tom en déglutissant: En effet

Erika jeta Tom par terre et se mit califourchon au-dessus de lui avec toujours le couteau au-dessus de la gorge du jeune sorcier, ce dernier était surpris mais il ne pouvait pas là laisser faire ça d’ailleurs il était persuadé qu’Erika ne voulait pas vraiment le tuer même en ce moment les apparences laissaient apparaître tout le contraire………

Tom: Tu ne peux pas faire ça Erika
Erika: Et pourquoi pas, qu’est-ce qui me retiendrai ?
Tom: Moi
Erika avec un air perplexe: Comment ça ?
Tom: Tu ne veux pas me tuer, depuis le début tu n’y arrives pas, tu essayes de te convaincre que ce que tu fais est juste
Erika en bafouillant: Non
Tom: Erika, tu peux lutter avec moi plutôt que contre moi
Erika: C’est impossible je ne peux pas

Tom profita qu’Erika soit distraite pour prendre le dessus, d’un coup de rein bien placé il se retrouva au-dessus d’elle. Son visage n’était qu’à quelques centimètre du siens mais il pouvait sentir le corps d’Erika trembler sous le siens……………

Tom: Tu peux lutter contre ta nature, et te battre pour une cause qui en vaut la peine

Erika le regarda, son regard fixant les yeux brun ténébreux de Tom, pourquoi n’arrivait-elle pas en finir avec lui ? Ce n’était pas par manque de pouvoir même si elle se doutait que vu toute la magie qui se dégage de lui il était bien plus fort qu’elle, il descend d’une longue ligner de sorcier et de sorcière, il est l’un des héritiers de l’ultime pouvoir, non c’était une toute autre chose mais elle n’arrivait pas à en trouver la raison. Tout en fixant les prunelles brunes du jeune sorcier Erika y lut toute la sincérité du jeune homme à travers son regard, avait-il perdu toute lucidité pour vouloir faire équipe avec un démon phœnix ?

Erika: Pourquoi ? As-tu perdu la tête
Tom: Parce que je crois en toi, je suis persuadé qu’il y a du bon en toi

Erika regarda Tom avec stupeur et étonnement, personne n’avait jamais cru en elle et voilà que ce sorcier qu’elle est censé devoir éliminer croit en elle alors qu’il ne la connait pas, et même plus il voit en elle ce qu’elle ne voit pas. Elle est un démon alors comment est-ce possible que derrière sa nature il puisse y avoir une once de bien ? C’était impossible et pourtant Erika avait envie de le croire, de croire qu’il avait raison sans vraiment savoir pourquoi elle croyait celui qui était censé être son ennemi, sa victime, sa proie

Erika dans un murmure: M’aideras-tu ?
Tom: Je t’aiderai et ensemble on y arrivera. Je te montrerais que tu peux être quelqu’un de bien

Tom franchissa la faible distance qui les séparait et posa délicatement ses lèvres sur celles d’Erika, sur l’instant du moment la jeune adolescent resta bloqué mais elle finit par lui répondre à son baiser. Elle n’avait jamais embrassé de garçon jusqu’à maintenant et certainement avec un ennemi juré mais lorsqu’il a embrassé elle a ressenti une tel sensation qu’elle n’a fait que réagir à la sensation que ça lui avait procuré. Tom ne savait pas vraiment ce qu’il lui avait pris de faire une chose pareil mais il en avait, il en avait cruellement eu envie qu’il n’a pas pu s’en empêcher. En voyant la réaction d’Erika Tom intensifia leur baiser et s’allongea doucement sur elle mais elle le renversa et se retrouva sur lui, le jeune homme lui sourit et recommença l’embrasser. C’était leur moment et personne ne pourra leur gâcher, le sorcier le démon réunit même si ça semblait contre nature

Fin du flash-back



Oui c’était leur nuit, depuis ils avaient toujours appel ce parc, leur parc, il n’oublierai jamais ce moment, c’est partir d’ici qu’il n’avait plus été tout seul, il l’avait, elle. Erika lui donnait du courage et foi en lui tout comme lui il lui avait donné foie en elle, il ne c’était pas trompé en disant à cette époque qu’il y avait du bon en elle. La preuve aujourd’hui elle semblait aussi humaine que n’importe quel humaine et tout ça grâce à Tom, cela dit ça n’a pas plu à sa famille qu’il sorte avec un démon mais Erika a su leur prouver au fil de ses deux années qu’elle pouvait devenir meilleur et c’est ce qui est arrivé. Aujourd’hui ils sont désormais les heureux parents d’un petit garçon qui s’appelle John, ce dernier est affublé d’un double pouvoir, celui de Tom et celui d’Erika. Après avoir lancer un dernier regard à ce cimetière Tom appuya sur la pédale de l’accélérateur et il prit la direction de la maison de sa petite amie



Forks/Villa des Cullen

Les pas de Carlisle s’éloignèrent d’Edward pour aller rejoindre sa femme Esmée, à l’intérieur de Bella le venin fesait son chemin petit à petit mais la fin n’allait pas tarder, la raison pour laquelle c’est si long c’est à cause de la trop grande quantité de morphine que Rosalie lui a donné cela pour le bien de la jeune adolescente c’était mieux que son corps soit privé de toute sensation car la transformation est loin d’être agréable du moins pour les vampires qui sont de la même espèce de Carlisle, pour ce qui est de celle de Damon et Stefan la transformation en vampire est moins douloureuse. En effet il suffit d’avoir du sang de vampire dans son organisme et d’être tué pour devenir un vampire, ensuite on est en transition et pour achever complètement sa transformation il faut boire du sang humain et voilà, c’est d’ailleurs ce qui est arrivé aux Cooper, aux Salvatore, à Caroline, à Connor et même un Tyler même si ce dernier s’avère être à la fois un vampire et à la fois un loup cela dit le processus reste le même. Durant l’accouchement catastrophe au cours de la nuit la colonne vertébrale de Bella a été briser mais le venin est justement en train de réparer ça, le dos de Bella se souleva brusquement sous le regard de toute l’assemblée

Edward: Encore combien de temps Alice ?
Alice: Plus beaucoup, écoute son cœur Edward
Connor: Je l’entends, il ralentit

Les yeux d’Edward n’étaient plus d’un brun sombre comme ils l’étaient ces dernières semaines mais d’un or doré tout le reste du clan Cullen, une preuve qu’ils ont été chassés à tour de rôle maintenant que le conflit avec les Quilleutes est terminé et que ces derniers ne sont plus autour de la villa comme ce fut le cas au cours de ces derniers mois et tout ça grâce à l’imprégnation de Jacob sur Renesmée

Alice: Elle va être époustouflante
Edward: Elle là toujours été
Alice: Tu vois ce que je veux dire. Regardes-là !

Il suffit de regarder la beauté d’Edward, il est loin d’être un tas d’ossement desséchés, bien au contraire d’ailleurs Bella là toujours décris comme une sorte de dieu vivant au corps d’apollon. Plus les minutes s’écoulèrent plus le cœur de Bella ralentissait en battements, Jacob observait Bella avec un regard sérieux méfiant comme depuis le lever du soleil, il était très protecteur envers Nessie, rien de plus normal. Elle est désormais son unique raison d’exister, sans elle il n’a plus aucune raison de vivre, plus aucune.

Carlisle: C’est presque fini

La vie de Bella tel qu’elle là connu est définitivement terminer et d’ici quelques minutes elle sera enfin comme Edward et tout le clan Cullen, un vampire. Elle avait attendu ça pendant presque un an et demi et enfin elle l’avait eu, certes dans le but de lui sauver la vie mais de toute manière Edward le lui aurait accordé, lui aurait tenu sa promesse. Il n’y avait plus de bruits mise à part le cœur et le souffle de Renesmée et d’EJ ? Bella revivait tout en flash-back sa vie entière, de elle bébé jusqu’à elle souriant à ses deux bébés la nuit dernière et puis tout d’un coup le cœur de Bella cessa de battre, cette dernière ouvrit les yeux et elle contempla le plafond, ses yeux étaient d’un rouge sang

Bella allait littéralement renaître, tout était si clair, précis et définit. Elle était capable de déceler chaque parcelles qui constituait le plafond, d’entendre les bruit des ailes d’un papillon poser sur la feuille d’une branche d’un arbre dehors Ses pupilles allèrent de gauche à droite, les Cullen ainsi que les Salvatore et Connor attendaient prudemment de l’autre côté de pièce, Emmett qui avait remis EJ à Esmée s’avança aux côtés de Jasper devant les autres. Par-dessus l’épaule de Jasper Alice contemplait Bella mais le plus sous le charme c’était Edward, sa femme était d’une beauté éblouissante. Le regard se posa alors sur Edward et elle le découvrit enfin, combien de fois c’était-t-elle émerveillé devant sa beauté ? Combien d’heure, de jours, de semaines avait-elle rêvé à ce qui pour elle était la perfection incarnée ? A force elle avait cru connaître ses traits mieux que les siens, si elle avait été aveugle elle aurait pu le reconnaître n’importe où rien qu’au seul son de sa voix.

Pour la première fois maintenant elle vit vraiment le visage d’Edward, elle était incapable de trouver les mots juste pouvant correspondre à la perfection qu’est son mari. Entre temps Bella s’était relever, une seconde s’était écoulée depuis l’instant où elle s’était relevée du lit sur lequel elle était couchée. Bella fixa intensément Edward autant que lui là fixait, ce dernier se déplaça lentement dans sa direction. Chaque pas durait presque une demi-seconde comme une rivière s’écoulant sur des pierres lisses, Bella observa la grâce de la démarcher qui s’émanait d’Edward de ses nouvelles prunelles rouges sang

Edward: Bella ?

Bella ne lui répondit pas tout de suite tellement elle était perdu par la voix envoutante d’Edward. C’était la symphonie la plus harmonieuse qui fût, la symphonie d’un instrument unique, un instrument plus mélodieux et doux que n’importe quel autre créer par les mains de l’homme. Edward attendait la réponse de sa bien-aimée cela dit il se doutait qu’elle devait-être complètement déboussolé, il le sait pour l’avoir vécu lui-même lorsque Carlisle là transformé

Edward: Bella, on amour ? Je suis désolé. Je sais combien tu dois être désorienté et déboussolé mais tout va bien rassures toi. Tout va bien

C’est alors que l’esprit de Bella se remémora son dernier souvenir en tant qu’humaine, celui où elle avait vu naître ses bébés, cela dit lorsqu’Edward lui assura que tout allait bien cela incluait-il Renesmée et EJ ? La dernière et la première fois qu’elle les as vu ils allaient bien, ils étaient en vie et en bonne santé d’ailleurs Bella en conclua aussitôt qu’ils étaient tous les deux avec Rosalie. La jeune adolescente inquiéta alors pour Jacob, elle se demandait si lui aussi il allait bien, le détestait-il maintenant ? Avait-il regagné la meute de Sam avec Seth et Léah ? Les Cullen, Connor, les Salvatore, Connor et Caroline étaient-ils tous en sécurité ? Est-ce que sa transformation en vampire avait-elle déclenché une guerre avec les loups ? Tant d’interrogation c’était emparé de Bella et c’est normal qu’elle se pose plein de questions. Tandis que Bella se posait des tas d’interrogation dans sa tête Esmée et Rosalie avait quitté la pièce avec les bébés sous le regard de Jacob qui posa un regard protecteur sur Renesmée, il fallait mettre les enfants à l’abri le temps de savoir si Bella saurait se contrôler en leur présence et ne pas leur faire de mal, oui jamais elle ne se serait pardonner si jamais elle les blessait surtout après tout ce qu’elle a enduré pour les mettre au monde.



Forks/Villa des Carlson

Elle n’avait aucune nouvelle de lui et ni de si il était toujours en vie où non, les frères de son petit ami ne lui avait toujours donné aucune nouvelle ce qui inquiétait beaucoup Sawyer, elle n’en n’avait pas dormit de la nuit à tel point qu’elle avait passé sa nuit à observer un cadre photos sur lequel était représenter elle et Dorian. N’y tenant plus après des heures et des heures Sawyer sortit de chez et se dirigea vers la maison dans laquelle Dorian et ses frères vivent, ce dernier lui avait dit où il vivait. Alors qu’elle arrivait devant la gigantesque villa elle sentit des brindilles de bois se briser sous l’effet de ses chaussures, de ses pas, elle regarda cette immense bâtisse qu’elle voyait pour la toute première fois et elle constata que cette dernière était dix fois plus impressionnante que sa propre maison. C’était bizarre de savoir que seulement quatre personne vivait dans cette grande villa cela dit ce n’est pas définitif car Aidan peut décider à tout moment d’agrandir la famille, étant l’alpha il peut transformer n’importe quel être humain en vampire à condition que l’humain en question le veuille. Jamais il n’infligerait une chose pareille à quelqu’un qui voudrait avoir le choix. Sawyer grimpa les escaliers et elle se dirigea vers la porte d’entrer, elle s’apprêta à frapper mais la porte s’ouvra sur un jeune adolescent à peine plus âgé que Dorian physiquement parlant, il s’agissait d’Ethan

Ethan: Oui
Sawyer: Je suis …….
Ethan: La copine de Dorian, oui je sais
Sawyer: ……
Ethan: On est venu chez toi mes frères et moi hier soir
Sawyer: C’est vrai
Ethan: Qu’est-ce qui t’amène ?

Ethan jeta brièvement un coup d’œil à sa montre il constata qu’il était très tôt, beaucoup trop tôt pour lui d’ailleurs si il ne c’était pas cogné la tête contre sa table de nuit en dormant il ne se serait certainement pas réveillé à cette heure, il serait encore sous la couette. La nuit avait été courte et il a besoin de ses huit heures de sommeil complètes ce qu’il n’a pas eu cette nuit et quand il n’a pas assez dormit il devient sarcastique et même de mauvaise humeur quand on vient lui casser les pieds, Aaron n’a pas intérêt à lui chercher des noises aujourd’hui sinon il va avoir le droit à un Ethan énervé et de mauvaise humeur

Ethan: A une heure aussi matinale
Sawyer: Je viens au nouvelle puisque personne ne m’a donné de nouvelle
Ethan un peu dans le coaltar: Ecoutes je viens de sortir du lit assez brusquement donc si tu pouvais être plus précise ce serait gentil
Sawyer: Je t’ai réveillé ?
Ethan: Non juste un coup à la tête mal placé
Sawyer intriguée: ……
Ethan: Laisses tomber c’est une longue histoire
Sawyer: Je viens aux nouvelles pour Dorian, vous l’avez retrouvé ?
Ethan: Je vais chercher Aidan
Sawyer: Mais …….
Ethan: Bouges pas

Ethan n’était pas en état de répondre aux questions de la copine de son frère, certes il pouvait lui affirmer avoir retrouvé Dorian mais elle va bien évidement lui demander comme il va et si c’est grave, si il est blessé, elle va lui demander ce qu’il lui ai arrivé et qui lui a fait du mal. Beaucoup trop d’interrogation pour lui alors qu’il manque de sommeil, non valait mieux que ce soit Aidan qui lui réponde, quoique lui non plus il a pas dormit, en fait le terme plus approprié est qu’il a fait nuit blanche car il a veillé toute la nuit sur Dorian dans le salon. Ethan alla dans le salon laissant ainsi Sawyer seule devant le seuil de la porte

Aidan: Tiens t’es réveillé
Ethan: Non je me suis cogné la tête contre la table de nuit
Aidan en souriant: Ça c’est bien toi tout craché
Ethan: Hey
Aidan: Désolé
Ethan: La copine de Dorian est dehors, elle vient prendre des nouvelles de notre cher petit frère
Aidan: Et tu lui as dit quoi ?
Ethan: Que j’allais te chercher bien évidement
Aidan: T’aurais pu lui répondre
Ethan: Oui mais …..
Aidan: Mais ?
Ethan: Mais elle aurait posé tout un tas de question
Aidan: D’accord où est le mal ?
Ethan: Nulle part seulement moi quand je n’ai pas mes huit heure de sommeil je suis de mauvaise humeur et je n’ai pas la tête à répondre à un interrogatoire
Aidan: Je sais je sais
Ethan: Donc je retourne sous la couette
Aidan : Tu sais si Aaron est lever ou pas ?
Ethan: La dernière fois que je suis passé devant sa chambre il dormait comme un bébé, un grand bébé
Aidan: Très bien
Ethan: A toute
Aidan: Oui à toute à l’heure

Ethan remonta les escaliers et il alla dans sa chambre où il se glissa à nouveau sous sa couette, à peine la tête posé sur l’oreiller qu’il s’endormit tel une souche. Pendant ce temps Aidan jeta un regard sur Dorian qui dormait encore et il profita de ce faite pour aller accueillir la petite amie de ce dernier : Sawyer Kingsley…………..

Aidan: Bonjour Sawyer
Sawyer: Bonjour
Aidan: Tu vas bien ?
Sawyer: Non pas vraiment
Aidan: Je me doute oui
Sawyer: ……
Aidan: Ethan m’a dit que tu venais aux nouvelles
Sawyer: En effet, je n’ai pas fermé l’œil de la nuit
Aidan: C’est compréhensible
Sawyer: Alors ?
Aidan: Entre, je vais tout te raconter

L’air mystérieux et sérieux d’Aidan inquiéta Sawyer, désormais elle craignait le pire cependant elle voulait croire que tout va bien cependant avoir aucune nouvelles jusqu’à maintenant et le faite qu’Ethan ne lui est rien dit et est préférer aller chercher son frère l’inquiéta encore plus. La jeune adolescente avait beau savoir que grâce à la nature de loup garou Dorian était invulnérable elle était inquiète pour lui, pour sa vie car il ignorait ce qui lui était arrivé et où il pouvait être mais elle va bientôt avoir des réponses à ses interrogations. Sawyer entra à l’intérieur de la villa des Carlson et Aidan ferma la porte d’entrée après que la jeune humaine/sorcière soit entrée à l’intérieur



Forks/Villa des Cullen

De retour chez les Cullen, la main d’Edward caressa doucement le visage de sa femme tel de l’acier recouvrant une plume et Bella ferma lentement ses paupières sous la douce et tendre caresse de son tendre époux. Le jeune homme attendait que son épouse lui parle enfin mais la seule chose que Bella lui répondit enfin si on peut appeler ça une réponse c’est se blottir dans ses bras en se jetant à son cou, la douce et délicieuse odeur d’Edward que Bella n’avait jamais été vraiment en mesure de capter à cause de ses sens d’humaines réduit comparé à celui d’un vampire là submergea, elle enfouissa son visage dans le creux du coup de son époux lisse et tellement doux. Tout à coup sans prévenir Edward se recula mal à l’aise cherchant à échapper à l’étreinte de Bella ce que cette dernière ne comprit pas

Edward: Ouille ! Doucement Bella

Bella s’écarta brusquement d’Edward croisant ses bras derrière son dos, désormais c’était elle qui était plus forte que lui et non l’inverse, elle était embarrassé par ce qu’elle venait de faire et gêné à la fois. Edward a beau être dure comme la pierre c’est sa femme qui est la plus forte maintenant, elle est un nouveau née qui ne contrôle pas ses sens et qui ne maîtrise vraisemblablement sa force

Edward: C’est rien mon cœur, ne t’inquiète pas, tu es simplement un peu plus forte que moi pour l’instant
Bella: Je suis désolé

Les autres Cullen avaient déserté le salon laissant ainsi Edward et Bella seul, Carlisle avait expliqué à Jacob qui ne comprenait pas pourquoi ils devaient tous partir, elle doit se sentir déboussolé et désorienté. Edward est son unique repère et le seul à pouvoir l’apaiser et l’aider dans sa nouvelle transition pour l’avoir vécu lui aussi cependant ils pourront tous là voir plus tard. Edward caressa la joue glacée de sa bien-aimée et le trouble de ce dernier fut balayée en un instant comme une brise de vent qui balaie les feuilles au sol au pieds d’un arbre. Bella noya ses prunelles rouge sang dans les prunelles or de son époux et ce dernier-là regarda amoureusement

Edward: C’est tellement beau, nous sommes à la même température maintenant
Bella: Je t’aime
Edward: Je t’aime aussi

Pour joindre ses paroles à ses gestes il prit le menton de sa femme entre ses mains avec toute la tendresse et la précaution dont il était capable et il l’embrassa d’un baiser aussi léger qu’un murmure. Bella n’avait jamais ressenti un tel bien être, un tel sentiment depuis qu’elle est avec Edward cependant ce dernier avait toujours réussit à la faire s’envoler dans les airs rien qu’en l’embrassant mais là ce n’était pas comparable, tous ses sens, toutes ses émotions étaient bien plus intense qu’à l’origine. Les lèvres douce d’Edward sur les siennes étaient indescriptible tellement c’était intense et doux à la fois, jamais elle n’avait rêvé d’une tel perfection, la réalité est beaucoup mieux que les rêves



Forks/Maison des Hampton

Erika vivait seul chez elle enfin plus tout à fait maintenant que John est né, elle vivait seul dans cette belle maison, lorsqu’elle avait rejoint la cause de Tom elle avait mis son passé derrière et cela incluait ses parents. Ces derniers très déçu et dégouter par la décision de leur fille de se détourner d’eux et de leur mode de vivre lui avait tourné le dos et ne lui ont pas adressé la parole depuis deux ans. Erika a du donc apprendre à se débrouiller seule et à survivre seule, cela dit elle passait la plupart de son temps avec Tom et sa famille à tel point qu’ils lui donnaient l’impression d’en faire partie bien que ce ne soit pas le cas mais qui sait dans les années à venir elle en fera peut être officiellement partie si elle et Tom se marient mais de toute manière elle est lié à Tom car ils ont un fils et ce lien les lira à tout jamais

Tom entra dans la maison d’Erika par la porte qui donne directement sur la cuisine avec les deux bras chargé de courses, il vit cette dernière dans la cuisine en train de faire faire à John son rot. La scène que Tom vit le fit sourire d’ailleurs il pouvait voir le petit visage parfait de son fils, Erika se retourna lorsqu’elle avait senti la présence de son petit ami, la présence de son ora de sorcier

Erika: Bonjour
Tom: Bonjour

Tom embrassa rapidement sa petite et cette dernière reprit John dans ses bras après que ce dernier est fait son rôt, le jeune homme regarda affectueusement son petit garçon qui souriait, il déposa un doux et tendre baiser sur leur fils. Cet enfant est un vrai don du ciel et le plus beau bébé qu’ils n’aient jamais vu, il est également la prochaine génération de Kingsley

Tom: Bonjour toi
Erika en surélevant John: Bonjour papa
Tom: C’est fou ce que j’aime entendre ce doux mot
Erika: Tu es son papa
Tom: Et toi ça maman
Erika: C’est fou hein ?
Tom: Que toi et moi on est pu faire une telle merveille ?
Erika: Entre autre oui
Tom: Et les autres raisons ?
Erika: Que toi et moi on soit un couple sachant ce qu’on est, qu’on est un bébé aussi jeune alors qu’on est encore nous-même des gamins
Tom: Tu connais ma devise
Erika: Tout arrive pour une bonne raison
Tom: Exact
Erika: Tu sais que je l’aime et je sais que tu l’aime aussi c’est juste j’aimerais …….
Tom: Qu’on soit plus vieux ?
Erika: Oui et qu’il ne se retrouve pas au milieu des démons, des sorciers, des esprits tant qu’on y est
Tom: Tu as peur pour lui et moi aussi mais on est là pour veiller sur lui et pour le protéger
Erika: Je sais
Tom en embrassant le front d’Erika: Tout ira bien, je ferais tout pour qu’il ne vous arrive rien je te le promets
Erika en souriant : ……
Tom: …..
Erika: Sinon, qu’est-ce qui t’amènes ?
Tom: Sympa l’accueil
Erika: C’est pas ce que j’ai voulu dire
Tom avec un petit sourire au coin: Et qu’est-ce que tu voulais dire ?
Erika: Que je suis surprise que tu sois là surtout à cette heure là
Tom: Je voulais vous voir tous les deux et en plus j’ai des courses pour John
Erika: Super
Tom: A ce propos comment tu t’en sors avec lui ?
Erika: Ça va
Tom en arquant un sourcil: Regardes autour de toi, t’as l’impression que tu t’en sors avec mention
Erika: Euh …..
Tom: Je t’ai pourtant dit de m’appeler dès que tu te sens que tu es débordé
Erika: Je …..
Tom: Je sais, tu as pour habitude de ne jamais demander d’aide et de te débrouiller seul mais je ne suis pas n’importe qui et qui plus est je suis le père de John
Erika: Je sais
Tom: Alors n’hésite pas à m’appeler, je serais là aussi vite que possible, okay ?
Erika: Okay
Tom: Bien
Erika: Tu tiens donc toujours à ce que je te réquisitionne dès que j’ai besoin de toi pour notre fils ?
Tom: Oui
Erika: Dans ce cas, pourrais-tu prendre John pendant je prends une douche et que je m’habille
Tom en posant les sacs sur le comptoir: Bien sûr, allé mon pote vient voir papa

Erika déposa doucement John dans les bras de Tom et ce dernier fit très attention à la tête de son fils, la jeune adolescente souria et déposa un tendre et doux baiser sur la joue de son petit ami avant de quitter la cuisine et de monter à l’étage dans la salle de bain tandis que Tom posa un regard attendri sur son nouveau-né ………

Tom: Maman est monté faire sa toilette ce qui fait qu’on est rien que tous les deux, entre homme

Le bébé gloussa ce qui fit sourire son père, Tom était l’homme le plus heureux de la terre. Être père avait littéralement changé le jeune adolescent, bien sûr il savait ce que c’était le bonheur dans les bras d’Erika mais ce bébé les comblait de joie, jamais ils n’auraient imaginé qu’ils auraient un bébé alors qu’ils sont encore des adolescents même si ils sont proche de l’âge adulte et pourtant c’est le cas: ils sont les heureux parents d’un petit John Eric Kingsley. Tout en ne quittant pas son fils des yeux le jeune homme reprit son monologue ………..

Tom: Tu sais tu n’étais pas vraiment prévu au programme mais on t’aime plus que tout John et tant qu’on sera vivant personne ne touchera à un seul tes cheveux, je t’en fais la promesse

Le petit gloussa de nouveau tout en suçant sa sucette dans sa bouche ce qui fit sourire de nouveau le jeune adolescent, l’enfant est vraiment un mélange d’Erika et Tom c’est-à-dire la perfection même. Le jeune sorcier ne savait pas qu’on pouvait aimer un petit être aussi fort mais maintenant il le sait, l’amour qu’il portait à ce petit ange ne le quittera jamais ……..

Tom: Et si pendant que maman se fait belle on rangeait les courses

Il lui parlait comme si il allait lui répondre, c’est donc avec John dans un bras que Tom rangea un à un avec son bras de libre les courses qu’il y avait dans les sacs, ayant passé beaucoup de temps ici au cours de ces deux dernière années il connaissait chaque recoins de cette maison ainsi que chaque placard et où se trouvait les aliments. Combien de fois lui et Erika c’était fait une sorte de pique-nique improvisé dans la cuisine où dans le salon ? Bien trop.



Windom/Les montagnes

Nous revoilà à Windom dans le Minesota. Sur un des nombreux rochers les montagnes à perte de vu ici-bas se tenait un beau jeune homme d’une vingtaine d’années aux cheveux bruns et aux yeux bleus, il se nomme David Lockwood et c’est un loup-garou. David est justement parti de Forks, sa ville natale, là où il a grandi. Il est justement partie pour ne blesser personne, à cette époque il ne se supportait plus à cause de ce qu’il est devenu. David en a voulu à son père de ne lui avoir rien dit à propos de cette malédiction qui a touché leur famille de génération en génération depuis la nuit des temps car si il avait été là peut être qu’il aurait pu l’aider et aider Tyler, il aurait également pu se préparer à ce qui pourrait lui arriver et non à subir. David semblait avoir le regard perdu dans le vide, il était plongé dans ses pensées



Flashback six ans plus tôt/Forks/Ancienne propriété des Lockwood

Toutes les familles ont des secrets, certains sont plus énormes que d’autres. David Lockwood un jeune homme de 20 ans en avait fait les frais, jusqu’à aujourd’hui il menait une existence banale. Il étudiait à l’université et fesait la fête tout en ayant une vie sentimentale un peu tumultueuse mais un jour sa petite vie tranquille et banale changea radicalement du tout au tout. Il n’a jamais eu vent des secrets qui entoure sa famille mais si il l’avait su ça aurait été sans doute différent, tout aurait été différent. Si il avait sûr que si il tuait quelqu’un accidentellement il deviendrait un loup garou jamais il n’aurait laissé les choses aller aussi loin cette nuit-là pourtant c’est arriver.

Alors qu’il était en train de boire un verre dans un bar il souria à la jeune serveuse qui en fit autant mais lorsqu’il sortit du bar, un homme dans les 25 ans est venu lui chercher des noises sous prétexte qu’il avait fait de l’œil à la serveuse qui était en fait sa copine mais comment David était censé le savoir ... Confus il s’excusa mais le gars ne l’entendait pas de cette oreille, il le prit par le col et il l’asséna de coup, David essaya de le raisonner mais rien n’y fesait et plus il cognait l’aîné des Lockwood plus ce dernier sentait la colère et la haine l’envahir jusqu’à ce qu’il finisse par le frapper à son tour. Finalement David le poussa violemment sur au milieu de la rue et tout à coup une voiture percuta le jeune homme de plein fouet ce qui le tua sur le coup. La seconde d’après David s’écroula au sol et une étrange lueur jaune apparut dans les yeux bleu du jeune homme, ça y est il avait déclenché la malédiction dont tous ses ancêtre était damné en venant au monde, le gêne du loup garou. Oui sa vie tel qu’il là connu était terminer mais David ne comprit ce qu’il allait devenir que quelques semaines plus tard en fesant des recherches sur le net, il n’a pas eu à faire à la justice car c’était un accident et que c’est l’autre gars qui avait déclencher la bagarre, des passants avait vu l’autre gars le l’empoigner par le col, le frapper et puis la voiture était arriver subitement quelques secondes après que David est pousser violement le gars pour se défaire de son emprise. Chaque soir après cette accident, des larmes glissaient le longs de des joues de David en cessant de penser que cette homme avait peut-être des enfants et une femme et qu'ils n'auraient plus jamais le plaisir de le voir ... selon lui il était devenu un meurtrier sans se douter que le pire l’attendait.

Aujourd’hui, ce soir était le grand soir pour David, il avait lu des tas de truc sur les loups garou depuis qu’il savait qu’il en était un mais il ignorait encore que ce genre de chose pouvait être transmit par les gênes si on est soit même porteur du gêne du loup garou et qu’on a des enfants. David avait acheté les chaînes les plus solides qu’il a pu trouver en magasin ne sachant pas trop quel force il aura sous sa forme de loup garou, il a également trouvé une plante tue loup: l’aconit. Il parait que cette plante est toxique pour les loups garou, David là alors diluer une bouteille de soda espérant pouvoir ralentir le processus même si il ne savait pas du tout à quoi s’attendre cela il se doutait bien que ça ne serait pas agréable du tout et le pire c’est qu’il doit endurer ça tout seul, sans personne pour l’aider, seul au monde. David avait trouvé le lieu idéal pour sa transformation, l’ancienne propriété de sa famille qui est un tas de ruine mais les sous-sols sont plus que solide. En arrivant dans les lieux il avait vu des marques de griffures sur les murs ce qui prouvait bien qu’il n’était pas le seul dans sa famille à avoir subir ce genre de choses mais la plupart son mort sauf sa mère et son frère et eux ils ne le sont pas. Ce soir David avait opté pour un short extensible sachant très bien que ses vêtements finiront en lambeau, il c’était également attacher solidement aux chaines et avait également attaché solidement les chaînes au ancres qui était profondément ancré dans le ciment. Maintenant il n’avait plus qu’à attendre, attendre que son calvaire ne commence et ça risque de durer longtemps, probablement toute la nuit. David ne dut pas attendre longtemps pour sentir ses premiers os se briser à l’intérieur de lui, la douleur était tellement immense qu’il hurla comme un fou, c’était vraiment comme si on lui cassait les os au sens propre, il n’avait jamais autant souffert de toute sa vie et pourtant il est costaud et endure plutôt bien la douleur mais là ça n’avait rien de comparable. Afin de ralentir la douleur il tenta de boire son soda mélangé à de l’aconit mais il recracha aussitôt en toussant, c’était comme si il buvait la rouille des voiture en plus de lui bruler les organes internes tel un feu qui vous consume la peau petit à petit. Le temps durait vraiment une éternité pour David, ses yeux prirent tout à coup une couleur jaune or menaçants, quelques secondes plus tard des crocs tout aussi menaçants sortèrent de ses dents du jeune homme dont le visage n’était plus vraiment celui d’un humain de 20 ans tout rond. Le martyr de David ne s’arrêta puisque ses os se remirent à se briser à nouveau, l’aîné des Lockwood pensait au départ qu’il perdrait conscience et que don il ne ressentirait rien mais il était loin du compte, il ressentait tout et c’était justement là où était justement la malédiction. Tout ressentir, comme ça jusqu’à la fin de ses jours et la fin de ses jours arrivera le jour où il se fera arracher le cœur où décapiter, désormais il sera figer dans ses 20 ans pour toujours et donc il devra endurer ça tous les mois pour l’éternité. Une bonne heure plus tard sous les coups des minuits David Lockwood n’avait plus rien d’humain, c’était un animal sur quatre pattes au pelage noir/brun et aux yeux jaunes avec des crocs menaçant, s’agita ainsi et hurla à la pleine lune durant toute la nuit. Heureusement pour lui personne n’était près de lui car si ça avait été le cas il les aurait massacrés à coup sûr et ça il n’aurait jamais pu se le pardonner

Le lendemain matin alors que le soleil fesait son apparition sur la ville l’animal qu’il était avait disparu pour laisser revenir l’être humain nu comme un verre, les cheveux brun du jeune homme reposait sur le sol sale. David avait survécu à sa première transformation en loup garou ….. Du moins physiquement parlant car il ne semblait pas avoir de bleus où bien être blessé ce qui est plutôt une bonne chose, c’est alors que lentement il ouvrit les yeux et là tout lui revint en mémoire, tout ce qui c’était passé cette nuit et tout ce qu’il avait pu ressentir. Oui tout la souffrance que son corps avait subir avant d’être transformé en loup ne lui avait rien épargné, David referma ses yeux et des larmes coulèrent de ses paupières closes mais il les rouvrit quelques secondes plus tard et ses yeux bleu étaient baignés de larmes. Quelques minutes plus tard il se leva lentement pour se rhabiller avec les vêtements de rechange qu’il avait emmené dans un sac de sport.

Fin du flashback



David venait de se remémorer sa première transformation en loup, c’était il y a six ans mais il s’en souvenait très clairement comme si c’était hier. Jamais il ne pourra oublier une tel nuit, c’est d’alleurs après deux autres pleine lune qu’il décida de quitter Forks afin de protéger sa famille et les habitants de la ville de ce qu’il était capable de faire, du monstre qu’il était. Oui à l’époque il se voyait bel et bien comme un monstre mais les choses ont changé lorsqu’il a fait la rencontre de Justin, d’Amy et d’Emma il y a trois ans. Quand il les a rencontré il se détestait lui-même et détestait ce qu’il est devenu il y a six ans mais au contact des trois loups il a appris petit à petit à se réconcilier le loup qui est en lui et contrôler un peu mieux ses transformation. Alors qu’il était plongé dans ses réflexions sur les changements qui se sont produit en lui au cours de ses six dernières années Justin s’approcha de lui mais David l’avait senti venir bien avant qu’il arrive, toujours les bras croisée contre son torse de pierre le jeune homme ne tourna pas la tête

David: Pas la peine d’être discret je t’ai entendu venir
Justin en souriant: Et moi qui me pensait discret
David: N’oublie que je suis un loup moi aussi
Justin: Point pour toi
David: Qu’est-ce qui t’amènes ? On ne part pas encore à ce que je sache
Justin: Toujours aussi ronchon à ce que je vois
David: …..
Justin: Voilà un trait de ton caractère qui n’a pas changé
David: Viens en au faite Justin
Justin: Comme tu veux Mr Ronchon
David: J’attends toujours
Justin: Je voulais savoir ce qui clochait
David en tournant sa tête vers son ami: Ce qui cloche ?
Justin: Oui, ce qui cloche chez toi
David: Rien ne cloche chez moi
Justin: Alors tout va bien ?
David: Oui
Justin: Mais bien sur
David: Puisque je te dis que oui
Justin: Dave t’es perché au-dessus d’un rocher près du bord
David: Et tu crois que je suis suicidaire ?
Justin: Disons que t’es un gars difficile à décrypté
David: Ça ne date pas d’hier ça
Justin: Mais avoue que te perché ici debout ça peut porter à confusion
David: Okay Justin, j’ai pas l’intention de sauter si ça peut te rassurer
Justin: Dans ce cas tu fais quoi ici tout seul à fixer l’horizon
David: Je me remémorais des souvenirs
Justin: Du genre
David: Ma première transformation
Justin: Oh
David: Ouais
Justin: C’est notre retour à Forks qui fait que tu te remémore des souvenirs du passé ?
David: Possible, j’ai quitté cette ville il y a tellement longtemps
Justin: C’était il y a cinq ans

Cinq ans, dix ans où vingt ans pour David c’est du pareil au même, il ne regrette pas une seule seconde d’être partie mais il y a des moments comme aujourd’hui où il est pris par la nostalgie de la belle époque. Cela dit il n’avait pas d’autre choix à l’époque, partir était le seul moyen pour protéger son frère et ses parents mais retourné à Forks le rend encore plus nostalgique



A suivre……

_________________




Connor was born to fight evil forces, he was born of the union of two vampire and his destiny is to become a champion, the savior of mankind but also a glimmer of hope for the new generation

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oth-rpg.pro-forums.fr
Mel23
Admin
avatar

Messages : 1251
Date d'inscription : 25/07/2010

MessageSujet: Re: New Life [Epilogue]   Dim 25 Nov - 6:24

CHAPITRE 36






Edward, Bella, Dean,
Ben, Damon, Connor,
Jacob, Stefan, Esmée,
Alice, Carlisle, EJ,
Renesmée, Rosalie, Emmett,
Seth, Léah, Emily,
Sam, Zoey & Caroline
Forks/La clairière

Edward n’avait pas eu besoin de proposer à Bella d’aller chasser car d’un commun accord de hochement de tête le couple s’engouffra dans la foret qui entourait la villa. Bella testait alors sa vitesse tandis qu’Edward qui était légèrement derrière elle accéléra la cadence, la jeune vampire regarda tout ce que sa nouvelle vue lui permettait d’observait dans sa course, les battements des ailes d’un papillon, les goutte de pluie qui tombait du feuille sur le sol. Des milliers de diamants s'illuminèrent sur ma peau, au contact de la lumière du soleil, le couple s’arrêta près de la clairière et se planquèrent derrière un rocher alors qu’un cerf passait par là

Edward: Vas-y Bella
Bella: Comment je fais ?
Edward: Laisse toi aller à ton instinct, laisse parler tes sens

Bella lança un rapide regard à son amoureux et elle fixa la biche mais tout à coup un autre animal apparu et se jeta sur la biche, Bella regarda l’animal et en moins de temps qu'il ne fallut pour le penser sur l’animal en le plaquant au sol mais tout à coup Bella fut distraite par l’odeur du sang humain. En effet un homme qui fesait de la varappe près des falaises venait de s’égratigner le tibia, malgré le lieu où se trouvait Bella elle avait senti l’odeur. Edward lui aussi l’avait senti et quand il vit Bella partir à vitesse vampirique la peur s’empara de lui, il craignait que sa bien aimé ne commette l’irréparable en attaquant se pauvre humain mais loin de là, elle a sauté du haut de la montagne pour éviter toute tentation. En voyant ça Edward ne put s’empêcher de sourire, Bella le surprenait littéralement


New York/Appartement de Dean Uley

Dean Uley est un jeune homme de 24 ans qui avait tout pour être heureux, il avait trouvé du travail comme architecte, il vivait dans un duplex dans la banlieue de New-York avec sa petite amie Rachel jusqu’au jour où cette dernière décéda brutalement dans un accident de voiture. Cette mort brutal entraîna chez Dean de fâcheuse conséquence, il a muté en loup garou. Le décès accidentel instantané de Rachel bléssa Dean au plus profond de lui-même et c’est cette souffrance qui activa la transformation de Dean. Le jeune homme savait qu’il y avait une chance qu’il en devienne loup tout comme Sam mais certainement pas suite à la mort de Rachel. Suite à ça un autre événement a fait irruption du jour au lendemain alors qu’il commençait tout juste à faire le deuil de celle qu’il aimait

En effet, un jour il reçoit un appel d’un de ses amis qui vivait également à New-York, ce dernier lui annonça que Lisa O’Donnell son amour de jeunesse qu’il n’avait jamais pu oublier a eu fils de lui, un fils qui aurait six ans, suite à cette révélation Dean va la voir. Le jeune homme va donc rendre visite à Lisa qui vit toujours à New-York, son fils Ben est âgé de six ans, avec un amour du classic rock et une attitude arrogante. Cela a pour effet de voir en cet enfant une réplique de lui-même mais lorsqu’il demande à voir Lisa on lui apprend que cette dernière est décédée il y a quelque jour d’un cancer. C’est à croire que le destin s’acharne sur lui, d’abord Rachel et puis maintenant Lisa, tout ça c’est vraiment trop injuste. Dean apprend alors à connaître son fils et il essaie de se faire à son nouveau rôle de père, il va devoir également lui parler des loups car il y a également une chance sur deux que Ben le devienne dans quelques années car Lisa était également une louve. Dean décide alors de retourner à Forks avec son fils, ce matin c’est le grand jour pour le père et le fils. Alors que Ben était en train de terminer son petit déjeuner il lança un regard à son père

Ben: Dis papa
Dean: Oui
Ben: C’est aujourd’hui qu’on part ?
Dean: Oui
Ben: Où ça déjà ?
Dean: A Forks, là où ta maman et moi on a grandi et vécu une bonne partie de notre vie
Ben: Okay
Dean: D’ailleurs à ce propos dépêche-toi de finir de déjeuner, tu as encore ton sac à faire
Ben: Oui, je voulais le faire hier soir mais
Dean en esquissant un sourire: Mais tu t’es écrouler comme une masse dans ton lit petit écureuil

Devenir père du jour au lendemain n’a pas été chose facile pour Dean, en particulier avec un enfant de six ans avec qui il a du tout construire. Les bases élémentaires quoi, surtout que désormais il est le seul parent qui lui reste étant donné que Lisa n’est plus de ce monde. Ben esquissa un large sourire à son père, l’enfant a vraiment les mêmes traits que son papa et cela se remarque assez bien que le petit est hérité des yeux brun de sa défunte mère. Ben il termina son bol de céréales sous le regard amusé de Dean


Forks/Manoir des Salvatore

Connor était rentré chez lui entre temps et avait eu une grande conversation avec son père l’informant qu’il déménageait chez des amis, il avait bien évidemment rien dit sur la véritable raison de son départ qui est qu’avec tout ce qui s’est passé il ne peut pas resté chez Charlie. Se nourrir deviendrait mission impossible maintenant que Bella n’est plus là pour le couvrir, Damon et Stefan avaient dit à Connor que si il voulait il pouvait vivre chez eux, il y a tellement de chambre au manoir qui sont libre qu’il pourra choisir celle qu’il veut. En plus le faite qu’il puisse puiser dans les réserves de Damon savoir besoin d’inventer dieu sait quel bobard pour s’éclipser afin d’aller se nourrir était un plus pour le jeune Swan. La voiture de Connor se gara devant l’allée du manoir et il en sortit quelques secondes plus tard, c’est à ce moment-là que Damon choisit pour sortir ramasser le journal

Damon: Déjà là
Connor: Bonjour à toi Damon
Damon: Ouais ouais bonjour
Connor: Ta proposition est toujours d’actualité ?
Damon: Oui elle l’est toujours mais je ne pensais pas que tu emménagerais dès aujourd’hui
Connor: …..
Damon: J’en conclue que t’as parlé à ton père, à moins que t’es décidé de faire le mure
Connor: Je lui ai parlé ce matin
Damon: Et tu lui as dit quoi par curiosité ?
Connor: Que je voulais voler de mes propres ailes et que j’allais vivre chez deux amis qui me l’ont gentiment proposé
Damon: Et ça a été suffisant pour le convaincre
Connor: Visiblement puisque je suis là

Oui c’était pas complètement faux, si le mensonge que Connor avait fabriquer de toute pièce comme raison pour partir de chez Charlie n’avait pas convaincu ce dernier il ne serait certainement pas là en face de Damon. L’aîné des Salvatore acquiesça positivement en réalisant que ce que Connor disait n’était pas entièrement faux, le jeune vampire ramassa le reste de ses affaires et il pénétra dans la demeure des Salvatore suivit de près pas Damon


Forks/Villa des Cullen

De retour chez les Cullen, Bella et Edward étaient de retour de leur partie de chasse. Le couple se tenait main dans la main. La jeune vampire ignorait encore que Jacob était toujours là et encore moins de l’imprégnation de ce dernier, Edward avait préféré ne rien lui dire pour l’instant par crainte qu’elle ne s’en prenne à lui mais ce n’était pas facile pour lui non plus que le meilleur ami de Bella se soit imprégné de sa fille mais c’est comme ça et personne n’y peut rien

Edward: Je suis impressionné
Bella: Ah oui et par quoi ?
Edward: Toi. Tu aurais pu perdre le contrôle mais tu as fui le sang humain alors même que tu chassais, mêmes les vampires les plus expérimenté ont du mal

Oui en effet ce n’est pas donné à tout le monde de savoir se contrôler à un tel degré, vraisemblablement Bella est encore plus épatante en tant que vampire qu’en tant qu’humaine. La jeune vampire se demandait si Jacob allait bien, en parlant du loup dans les deux sens du terme il sortit justement de la villa des Cullen et tomba sur Bella et Edward et il s’avança vers eux, Bella était étonnée de constater qu’il était toujours là

Bella: Tu es toujours là ?
Jacob: Oui. Je ne pensais pas que tu tu serais à ce point …..
Bella: A ce point quoi ?
Jacob: A ce point toi-même hormis les yeux flippant
Bella: Ils ne le seront plus d’ici quelques Jacob

En effet d’ici quelques mois les yeux de Bella seront comme ceux d’Edward et de tout le clan Cullen, un or doré alors que pour l’instant ils sont d’un rouge sang. Si ils sont ainsi c’est parce qu’elle est un nouveau-né vampire et que donc son sang humain imprègne encore ses tissu. Jacob s’approcha à nouveau du couple mais Bella préférait qu’il reste à distance d’elle pour l’instant, elle ne veut pas risquer de lui faire du mal

Bella: Il vaudrait mieux que tu gardes tes distances avec moi pour l’instant
Jacob: Pour la sécurité des bébés tu devrais t’entraîné sur moi
Bella: Depuis quand tu t’intéresses au bien être de mes enfants

Oui c’était étrange que Jacob soit soudainement préoccupé par la sécurité de Renesmée et EJ, en effet le jeune homme était devenu protecteur envers les deux bébés mais plus particulièrement envers Renesmée qui est à présent tout son univers. Suite à la dernière parole de sa meilleure amie Jacob comprit alors qu’Edward ne lui avait rien dis à propos de son imprégnation sur leur fille, le quilleute lança alors un regard à Edward qui se secoua négativement la tête discrètement, il décida donc de changer de sujet

Jacob: Okay, prend une profonde inspiration

Oui c’était une manière délicate à Jacob pour faire savoir à Bella qu’il était prêt, il ne se voyait pas lui dire de le renifler. L’odeur des loup est vraiment répugnante pour les vampires et vice versa pour les loups envers les vampires, Bella posa ses yeux rouge sang sur son meilleur ami et elle inspira profondément. L’odeur qui se dégageait de Jacob était vraiment répugnante

Bella: Okay là je comprends ce que voulaient dire les autres. Tu sens réellement mauvais Jake
Jacob en souriant: ….

Jacob regarda Bella et Edward et pour la première fois il devait bien admettre que ces deux-là allaient vraiment bien ensemble, ils sont parfaitement bien assortit cela étant dit Jake ne pouvait pas l’admettre avant aujourd’hui pour la simple et bonne raison qu’il était amoureux de Bella cependant tout cet amour c’est complètement envolé à la seconde même où il a posé ses yeux sur Renesmée

Jacob: Vous allez vraiment bien ensemble tout les deux
Bella & Edward en souriant: ……
Edward: Tu veux rencontrer notre fille et notre fils ?
Bella: Oui
Edward: Allons-y

Oui Bella mourrait d’envie de voir ses bébés pour qui elle a tout donné, oui la jeune adolescent figé dans ses dix-huit ans c’est littéralement accrocher à la vie de toute ses forces pour qu’ils viennent au monde et que son cœur tienne bon, ce qu’elle a parfaitement réussit quand on voit le résultat. Alors qu’Edward et Bella s’avança vers la villa Jacob les devança avec le sourire aux lèvres et il courra presque en direction de la demeure monta les escaliers deux à deux


New York/ Appartement de Dean Uley

Dean avait emballé tous les cartons dans le camions de déménagement et mit ses affaires à lui dans la voiture du taxi qui attendait gentiment en bas tandis que son fils s’occupait de ranger ses vêtements dans son sac de voyage, tout l’appartement avait été entièrement vidé en l’espace de quelques minutes. C’était le temps de mettre les voiles maintenant que tout était dans la voiture, le père et le fils descendèrent mains dans la main de l’immeuble en prenant l’ascenseur. En bas tous ses amis l’attendaient pour leur dire une dernière fois au revoir

Dean: Bon c’est l’heure de partir pour nous
Sébastien: T’es vraiment obligé de partir Dean ?
Dean: Oui c’est mieux pour nous
Monica: Mais ta vie est ici et celle de Ben aussi
Dean: Ben et moi on recommence tout à zéro à Forks et ça nous fera du bien de changer d’air
Jack: Mais tu disais que tu retournerais jamais y revivre là-bas
Dean: Oui mais c’était avant
Sébastien: Qu’est-ce qui a changé Dean
Dean: Rachel et Lisa sont mortes et maintenant j’ai un fils qui a besoin de moi autant que j’ai besoin de lui. Faites pas cette tête les copains on se reverra, on se téléphonera aussi
Monica: Si seulement vous pouviez manquer l’avion tous les deux
Dean: Monica
Monica: Je sais je sais
Sébastien: Elle va nous faire les chutes du Niagara tu vas voir mec
Monica: Toi t’as vraiment pas de cœur et t’es méchant en plus
Dean: Vous allez vraiment me manquer, tous
Monica: Viens par-là Ben

Ben lâcha la main de son père et s’avança en direction de Monica qui s’agenouilla aussitôt à sa hauteur, Dean baissa les yeux sur son fils et l’une de ses meilleurs amis. Le jeune loup avait vécu des moments fabuleux dans cette ville, il c’était fait des super amis qu’il a gardé durant toute ces années et maintenant que l’heure des au revoirs était venu il avait une petite boule dans la gorge. Ses trois-là allaient vraiment lui manquer, Monica prit les petites mains de l’enfant de Dean dans ses mains et elle le regarda dans les yeux

Monica: Tu veux bien me faire une promesse Ben
Ben: Laquelle tante Monica
Monica: Veille bien sur ton papa, il a vraiment besoin de toi
Ben: Je te le promets, papa et moi on va bien veiller l’un sur l’autre
Monica: Super, t’es un bon garçon toi. Tiens ça c’est pour toi
Ben: C’est quoi ?
Monica: Plein de bonne chose, des bonbons, des barres de céréales pour la route enfin je te laisse découvrir le reste
Jack: Tu pensais sérieusement Dean que Monica allait laisser partir ton fils sans rien lui donner, c’est mal la connaître
Dean: Je m’en doutais tu sais, c’est Monica
Ben: Merci tante Monica
Monica en enlaçant Ben: De rien mon grand, fais bien attention à toi et à ton père
Ben: Promis
Monica en se relevant: Quand à toi Dean donnes des nouvelles
Dean: Je le ferais Monica
Sébastien: A mon tour, moi aussi j’ai quelque chose pour toi Ben. C’est une tablette tactile, j’y ai téléchargé des trucs sympa pour toi, tu verras
Dean en levant les yeux au ciel: T’as que ça à faire pourrir mon fils de cadeau ultra cher
Sébastien: T’as tout compris Dean

Dean esquissa un sourire face à la dernière réplique de Sébastien, ce cher Seb qui est son plus vieil ami depuis qu’il vit à New-York est à la tête d’un journal qui fait un carton bien qu’il soit lui-même comme on dit un gosse de riche, sa famille étant l’une des plus fortuné et des plus influente de New-York. Sébastien n’avait rien de trouver de mieux à faire que d’offrir à Ben une tablette tactile, ce genre de chose couter généralement très cher entre 400 et 800 euros ce qui absolument rien du tout pour ce chère Seb. Dean enlaça tous ses amis et Ben en fit autant en disant au revoir aux amis de son père

Dean: Il est temps d’y aller sinon on va manquer notre vol

Un dernier adieu où plutôt au revoir et Ben grimpa à l’arrière du taxi avec le sac et la tablette tactile que Sébastien et Monica venaient de lui offrir. Dean s’engouffra à son tour dans le taxi et il fit un petit coucou de la main à travers la vitre ainsi que Ben puis le jeune homme indiqua au chauffeur de prendre la direction de l’aéroport …..

Forks/Manoir des Salvatore

Dix heure trente du matin, le silence régnait en maître chez les Salvatore, Stefan c’était lever assez tôt pour aller faire de l’exercice, faire du sport semblait lui faire du bien et le défoulé et là monsieur venait de rentrer de son petit footing. Connor lui il était sortie après avoir choisis un des nombreuse chambre du manoir, il est sans doute aller voir sa copine qu’il n’a pas vu depuis belle lurette vu qu’il est resté cloitrer chez les Cullen à cause des loups. Stefan qui venait juste de rentré était habillé tout en noir, jogging, t-shirt à manque longue et basket, de la sueur imprégnait légèrement son torse musclé. En rentrant au manoir Stefan y trouva son frère, allongé dans le canapé avec un verre plein de sang à la main.

Damon: Tiens regarder qui voilà, un revenant
Stefan: Je suis mort de rire Damon
Damon: Pour ça il faudrait que tu rigoles, ce que tu ne fais jamais petit frère
Stefan en levant les yeux au ciel: …..
Damon: Au faite Connor vient s’installer au manoir
Stefan: Cool
Damon: A vrai dire il s’est déjà installer mais là mais il est sortie
Stefan: Ok, il est certaine aller voir sa copine
Damon: En parlant de copine, comment va cette chère Eléna ?
Stefan : Très bien. Sinon où est la fille ?
Damon: Qu’est-ce qui te fait croire qu’il y en a une
Stefan: Je t’en prie Damon
Damon: Partie
Stefan: Tu lui as fait oublier ?
Damon: Bien sûr, tu me prends pour qui

Stefan se rendit dans la cuisine ou il ouvrit le frigo à fin de se servir un verre. Il tomba sur une poche de sang, son regard s’attarda durant de longues minutes sur la poche mais il finit par refermer le frigo. Il préféra prendre un verre d’eau, c’était pas le bon moment de boire, peut-être ce soir mais un bon de verre pas plus, après s’être servit un verre d’eau il se dirigea vers les escaliers afin de monter à l’étage pour aller dans la salle de bain et prendre une douche

Damon: Je croyais qu’on avait opté pour la modération Stef
Stefan: Quoi ?
Damon: La poche de sang dans le frigo
Stefan: Oui et bah quoi ?
Damon: T’en as bu ?
Stefan: Non
Damon: Pourquoi ?
Stefan: C’est le moment
Damon: C’est pas en refusant de boire que tu vas apprendre à te contrôler
Stefan: …..
Damon: Tu ne sais pas boire avec modération parce que je t’ai jamais appris à le faire mais maintenant oui
Stefan: Quoi tu veux être à nouveau mon grand frère ?
Damon: Oui même si techniquement je n’ai jamais cessé de l’être
Stefan: A un détail près que tu as faits de ma vie un enfer pendant plus d’un siècle
Damon: C’est le passé Stef, mais comment tu veux apprendre à boire avec modération si tu ne bois pas ?
Stefan: ……
Damon: C’est fou ce que t’es bavard ce matin
Stefan: Ce soir okay ? Je boirais un fond de verre ce soir
Damon avec un sourire satisfait aux coins des lèvres: Bah tu vois quand tu veux. Tu seras bientôt le roi de la modération
Stefan: Je dois aller prendre une douche
Damon: C’est vrai tu ne sens pas la rose Stefan
Stefan: Va voir ailleurs si j’y suis Damy

Damy wouhao ça fesait des brouettes et des brouettes que le grand brun aux yeux bleu glacial électrique n’avait pas entendu ce nom. Damy était le surnom que Stefan affublait à son ainé quand ils étaient tout petit, Damon quant à lui le surnommait Stef. Redevenir frères est quelque chose qu’ils réapprennent tout doucement mais il faut bien avouer qu’ensemble ils forment un duo de choc quand bien sûr ils ne se tirent pas dans les pattes où quand ils ne se font pas la guerre. Entendre ce nom-là sortir de la bouche de son cadet stupéfia le vampire, il écarquilla les yeux comme des billes tellement il était choqué, Stefan monta à l'étage où il prit une douche sans même remarquer l’état de stupéfaction de Damon


Forks/Villa des Cullen

De retour chez les Cullen avec Edward et Bella qui rentraient dans la villa, toute la petite famille ainsi que Jacob était réuni autour de Renesmée et d’EJ. La petite était dans les bras de Rosalie tandis que son frère jumeau lui il était dans les bras d’Alice, le plus incroyable là-dedans c’est qu’ils ont étonnement grandit en deux jours, oui ça fait seulement deux jours qu’ils ont vu le jour

Esmée: Bienvenue Bella
Alice: Tu es magnifique Bella
Carlisle: Ils désirent te rencontrer

Tout le monde s’écarta afin que la jeune vampire puisse voir les deux merveilles à qui elle avait donné la vie et pour qui elle avait lutter de toute ses forces jusqu’au bout, dans les bras de Rosalie et d’Alice se tenaient deux toute petite créatures, Bella eu aussitôt d’yeux que pour eux qu’elle n’avait pas encore eu la joie de rencontré depuis sa transformation

Les deux bébés devaient avoir des semaines voir même des mois, la petit fille était brune avec des reflets roux et avait des yeux chocolat noisette qu’elle a visiblement hérité de sa maman. Tandis que le petit garçon tout aussi angélique que sa jumelle avait les cheveux presque blond et des yeux vert voir presque bleu. Si Renesmée n’était pas aussi parfaite et d’une beauté époustouflante et qu’elle ne ressemblait pas autant à Edward au niveau des traits de son visage elle aurait eu du mal à croire que cette petite fille qu’elle tenait au creux de ses bras était la même petite a qui elle avait donné naissances deux jours auparavant. Alice déposa en premier EJ dans les bras de Bella

Bella: Bonjour mon merveilleux petit garçon, Edward-Jacob

Le petit bébé aux cheveux blond fit un large sourire à sa maman tout en remuant légèrement dans les bras de cette dernière mais qu’est-ce qu’il était bien, Bella était on ne peut plus ravi d’enfin tenir son fils. Sous le regard stupéfait de tout le monde la jeune vampire approcha doucement ses lèvres du front d’EJ et elle l’embrassa doucement avec tendresse et amour avant de le confier à Esmée qui le prit avec joie

Rosalie déposa en premier Renesmée dans les bras de sa mère. A peine dans les bras de Bella que la petite posa sa main sur la joue de cette dernière, c’est ainsi qu’elle fit une démonstration de son don si unique à sa mère, son tout premier souvenir: celui de leur naissance à elle et EJ. Renesmée n’est pas la seule à avoir un don car son frère aussi en a un, pas de la même trempe mais tout aussi stupéfiant

Bella sous le choc: C’était quoi ça ?
Edward: Elle t’a montré son premier souvenir de toi avec EJ
Bella sans quitter Renesmée du regard: Comment ?
Edward en souriant: Comme quand je lis les pensées, comme quand Alice voit le futur, c’est son don mais elle n’est pas la seule. EJ aussi en a un tout aussi stupéfiant
Bella: Vous êtes vraiment sûr que je n’ai été inconsciente que deux jours ?
Carlisle: Ils grandissent très vite
Jacob: Ca suffit pour aujourd’hui, faudrait pas que tu perdes le contrôle

Oui Bella se débrouillait plus que bien autant avec EJ qu’avec Renesmée mais valait mieux pas tenter le diable et en ce qui concerne la sécurité et la vie de la petite fille Jacob devient très protecteur envers elle ce que Bella a beaucoup de mal à comprendre mais qui pourrait l’en blâmer ? Oui elle ne comprenait pas la soudaine attitude de Jacob envers sa fille, évidemment qu’elle ne comprend car elle ne sait pas ce qui relie son meilleur ami à son petit bébé

Bella: C’est quoi ton problème Jacob, c’est ma fille j’ai tout de même le droile de la proter dans mes bras
Edward: Ce n’est pas parce que je suis en mesure de comprendre que je ne peux pas te flanquer dehors Jacob
Rosalie: Tu devrais lui dire Jacob
Bella: Me dire quoi ?
Emmett: Là je sens qu’on va bien s’amuser
Edward en prenant Renesmée dans ses bras: Bella je suis désolé mais je lui avais promis
Jacob: Bella, je ….. C’est un truc de loup
Bella: Quel truc de loup ?
Jacob: Tu sais qu’on ne contrôle pas ce phénomène, tu te souviens je t’en ai parlé quand je t’ai pour Sam, Emily et Léah ou encore pour ma sœur et Paul où pour Quill et Claire
Bella avec un regard froid: …..
Jacob: On ne choisit pas sur qui ça tombe, je n’ai pas choisis
Bella: Edward ne m’approche pas je ne veux pas te blessé
Jacob: Bella je …
Bella furieuse: Comment as-tu osé sale fichu cabot
Jacob: Tu sais que je n’ai aucun contrôle là-dessus

Jacob recula lentement vers la sortie tout en essayant de faire comprendre à Bella qu’il n’avait pas choisi de s’imprégné de sa fille, que ça lui était tombé la dessus comme ça sans prévenir. Certes Bella était furieuse mais l’imprégnation de Jacob sur Renesmée mettait fin à l’animosité entre les loups et les Cullen, grâce à ça elle et EJ avaient pu être épargné. Sans que Jacob ne puisse faire quoique ce soit Bella l’envoya valser dehors et il s’écrasa au sol comme une masse, il se releva presque aussitôt

Bella furieusement: Tu t’es imprégné de ma fille, c’est un bébé
Jacob: Je n’ai pas choisis Bella
Bella en colère: Je viens à peine de la mettre au monde et tu te crois déjà en droit d’avoir des vue sur elle à cause de ne je ne sais quel imbécilité de loup
Jacob: C’est pas ce que tu crois. Tu crois qu’Edward m’aurais laissé en vie si c’était le cas
Edward: C’est encore à voir Jacob
Bella: C’est la première fois que je là tiens dans mes bras et toi t’oses t’imprégné de ma petite fille

Tout à coup Jacob ne fut plus tout à fait seul face au clan Cullen et une Bella hyper furax, il fut rejoint par deux loup qui n’était autre que Seth et Léah, cette dernière montrait les crocs comme à chaque fois qu’elle était en présence de vampires. Prise d’une colère immense qui monta en elle Bella continua de s’approcher de Jacob dangereusement

Jacob: S’il te plaît Bella écoutes moi, rien qu’une seconde d’accord ? S’il te plaît. Leah recules
Bella en lui flanquant un coup dans les côtés: Pourquoi t’écouterais-je ?
Jacob: Parce que toi-même tu m’as dit que nos vies étaient liés, tu te rappelles ?
Bella: Vaguement
Jacob: Léah non
Bella: Restes loin d’elle Jacob
Jacob: Tu sais que je ne peux pas

C’est à croire que Jacob cherchait les ennuis, en disant ça à Bella il ne feait qu’augmenter la colère et la rage que Bella ressentait en cet instant. Elle envoya valdinguer Jacob une fois de plus mais contre un arbre, un bruit sourd se fit tout à coup entendre. Edward tout comme le reste de sa famille regardait la scène se dérouler sans intervenir

Esmée: Edward arrêtes là avant qu’elle ne fasse quelque chose qu’elle regrettera
Edward: Ne t’inquiètes pas, n’est-elle pas incroyable ?
Rosalie: Oh que oui Edward, le cabot le mérite bien
Jacob: Bella tu te rappelles combien tu me voulais à tes côté il y a trois jours ? Ça te semble différent maintenant pas vrai
Bella: Très différent
Jacob: Nous avoir moi et Edward à tes côtés tu disais que c’était parfait, c’était à cause d’elle
Bella: …..
Jacob: Depuis le début c’était Nessie qui me voulait
Bella furieusement: Nessie ? Tu as surnommé ma fille comme le monstre du Lock Ness ?

C’est à croire que Jacob enchaînait les bourdes l’une sur l’autre pour mettre Bella de plus en plus furax, elle se rua sur lui avec force. Comme personne ne semblait faire quoique ce soit pour l’en empêcher Seth fut forcer d’intervenir sinon ça risquait vraiment de mal tourner pour Jake mais sans le vouloir Bella s’en prit à Seth en l’envoyant bouler contre un arbre et il tomba lourdement sur le sol, Jacob et Léah qui était sous sa forme de louve se précipitèrent vers lui

Jacob: Seth ça va ?
Bella: Seth je suis désolé
Jacob: Il va bien Bella. De toutes les personnes que je connais tu me connais mieux que quiconque au monde. Tout ce que je veux c’est que Ness …… pardon Renesmée soit en sécurité et heureuse. Notre lien étrange n’avait pas de sens pour moi avant, rien d’autre n’en mais maintenant je comprends pourquoi. Désormais tout prend son sens
Connor: Salut tout le monde, je tombe mal peut être
Emmett: T’arrive à pile, Bella était en train de foutre une raclée à Jacob
Connor: Laisses moi devinez, l’imprégnation de Jake sur Renesmée ?
Bella en se retournant furieusement vers son frère: T’étais au courant ?
Connor en sursautant: Wouaho tes yeux Bella, c’est hyper flippant

La journée s’écoulait pour laisser placer à la nuit et nous retrouvions Jacob endormit sur le canapé du salon des Cullen, le pauvre il n’a pas fermer l’œil depuis des jours, depuis la transformation de Bella Jacob a passée deux jours et deux nuits à veiller sur Renésmée à tel point que Rosalie et lui se disputaient sur qui lui donnerait le biberon tandis qu’Emmett où Jasper s’occupait d’EJ. Pour l’instant Bella tenait sa fille dans ses bras tandis qu’Edward lui il tenait EJ, le petit qui était emitouffler dans sa couverture bleu s’amusait à jouer avec les boutons de la chemise de son père

Bella: Il roupille à point fermer
Edward: Il a passé ses deux derniers jours à veiller sur Renesmée à tel point que lui et Rose se disputaient pour savoir qui allait lui donné le biberon

Oui en effet les relations entre Jacob et Rosalie était loin de s’arranger bien au contraire, EJ lui au moin n’avait pas ce problème bien qu’on se mobilisait autour de lui également. Dehors les autres Cullen prenaient la direction de la villa, Jasper embrassait Alice sur le chemin tandis qu’Esmée et Carlisle avançaient ainsi qu’Emmett et Rosalie. A peine rentrée que cette dernière se précipita vers Renéesmée

Rosalie: Je peux Bella ?
Edward: Tiens qu’est-ce que je te disais
Bella: Oui
Rosalie: Viens par la ma jolie
Bella: Une question me trottent dans la tête, où est-ce que Renesmée et EJ dorment-ils ?
Rosalie: Dans mes bras, dans ceux d’Edward, ceux de Jacob, d’Esmée où d’Alice

En effet pour l’intrant ils n’ont pas encore de lit et encore moins de chambre alors quand ils dorment c’est généralement dans les bras des Cullen où de Jacob. Alice entra en ouvrant sans ménagement les portes battante des fenêtres du salon ce qui eut pour effet de sortir Jacob de son profond sommeil dans lequel il était plongé depuis un certain temps

Connor: Bon moi je vais rentrer mais autant que tu le sache Bella je ne vis plus chez papa
Bella très surprise: Ah bon ? Mais tu vis où ?
Connor: Chez les Salvatore, Damon me l’avait déjà propos avant le combat contre l’armée des nouveau-nés. Maintenant que tu vis ta vie avec Edward il a fallu que je parte, pour le bien de Charlie et le mien également
Bella: Okay
Connor: Je t’appelle plus tard. Salut Edward, salut les petits anges. Bonne soirée à tous
Bella en regardant Connor partir: …..
Alice: Joyeux anniversaire Bella
Bella: Alice j’ai cessé de vieillir il y a trois jours
Alice: On le fête quand même
Bella: Pourquoi ?
Alice: Parce que alors accepte

Et sur ses mots Alice tendis une clef à Bella, qu’est-ce que ce petit lutin gracieux préparait encore, Edward esquissa un sourire complice avec sa sœur et il confia EJ à Esmée qui le prit avec plaisir dans ses bras. Toute la petite famille Cullen avait un surprise pour Edward et Bella bien que pour lui ce ne soit pas vraiment une surprise puisqu’il peut lire dans leur pensée, la petite surprise en question est également un cadeau pour l’anniversaire de Bella


Forks/Manoir des Salvatore

De retour chez les frères Salvatore avec Damon Stefan et Connor, le jeune Swan avait décidé de rentrer au manoir juste après avoir été voir Bella chez les Cullen. Voir sa sœur en tant que vampire l’avait fait sursauté en voyant rouge de ses yeux mais en dehors de ça il l’avait trouvé resplendissante, c’est fou ce que l’immortalité lui allait à ravir, particulièrement aux côté d’Edward. Il a également pu faire la connaissance de sa nièce et de son neveu dont il a remarqué la croissance accéléré

Stefan: Connor
Connor: Bonsoir Stefan
Damon: Di t’étais où toute la journée ?
Connor: T’es bien curieux
Damon en souriant malicieusement: Je parie que t’étais chez ta copine
Stefan: Ne commence pas à le charrier
Connor: Parce que vous peut être vous n’êtes pas allé voir les vôtres
Stefan & Damon : …..
Connor en souriant: Ouais c’est bien ce que je pensais

Et sur ses mots l’adolescent monta à l’étage dans sa chambre laissant les frère Salvatore méditer la dessus, en effet tout comme lui Damon et Stefan étaient allé voir leur petite amie respective. Bien sûr ils les avaient côtoyé durant des mois aux côtés des Cullen mais c’’était pas pareil, la tension sexuel d’un vampire peut rapidement monter en flèche si on y remedie pas rapidement ce que les deux frères ainsi que Connor c’était empresser de faire. Pour April le déesse, Eléna la vampire et Zoey la demi-vampire demi-humaine la tension sexuelle commençait aussi à être pesante. Damon et Stefan se regardaient mutuellement puis le cadet des Salvatore disparu mystérieusement tandis que l’aîné s’installa dans un des fauteuils du salon près de la cheminée et il essayait en vain de joindre la belle Zoey sur son portable, il avait visiblement fait une énorme connerie grosse comme une maison cet après-midi, il laissa un énième message sur sa boite vocale ……

Damon: Zoey ! Zoey c’est moi Damon, je... il faut absolument qu'on parle. Je suis désolé... même plus que désolé. Je t'en supplie rappelle-moi !

Le grand méchant Damon s’excusait pour la énième fois, c’était une grande première pour lui de s’excuser d’ailleurs Stefan pourraient en témoigner, jamais il n’avait vu son impulsif démonique de frère s’excuser auprès de quique se soit si ce c’est Zoey Sullivan en cet instant présent, la relation plus qu’ambigu entre le vampire et la jeune et jolie hybride n’était plus un secret chez les Salvatore faut dire que c’était pas difficile à comprendre. Damon frustré éteignit mon portable quand tout à coup Stefan qui était dans l’entrebâillement de la porte du salon entra dans ce dernier avec un verre de sang humain, Damon sentit que Stefan buvait du sang humain et cette constatation lui fesait plaisir, il avait tenu sa parole de ce matin

Stefan: Problème d'amour ?
Damon: Cela ne te regarde pas ! Bois ton verre plutôt
Stefan: Très bien. Mais j'ai tout de même un conseil pour toi grand frère. Au lieu de rester là planter comme un idiot
Damon: Répète ce que tu viens de dire Stef
Stefan: Au lieu de rester là planter comme un idiot à te confondre en excuses sur sa boite vocal tu devrais plutôt aller la voir
Damon: Si un autre que toi avait oser me traité d’idiot il serait mort
Stefan en souriant: Alors heureusement que je suis ton frère
Damon: Tu penses que je devrais aller là voir?
Stefan: Certain peu importe ce que tu as fais
Damon: Qu’est-ce qui te fais croire que j’ai fais quelque chose ?
Stefan: Tu le fais toujours, je te connais à peu près autant que toi tu me connais

Damon lança un regard silencieux à son p’tit frère et il se leva du fauteuil où il était assis jusqu’à présent puis il quitta la pièce ainsi que le manoir sous le regard amusé de son frère. Stefan esquissant un sourire en sachant très bien où est-ce que son aîné se rendait, il avait vraisemblablement, Zoey est un sujet sensible pour son frère. Oui c’est non seulement un sujet sensible mais la belle mais la jeune hybride est également son point sensible, elle fait ressortir ce qu’il y a de meilleur en dehors de Stefan


Forks/Réserves Quilleute/Maison de Sam et Emily

Sur la terre Quilleutes une voiture flambant neuve se gara devant la maison de Sam et d’Emily, au volant de la voiture c’était Dean Uley le frère ainé de Sam qui arrivait enfin à la maison si on peut dire. Derrière lui sur la banquette arrière dormait à point fermer son fils Ben, pauvre petit le voyage en avion là littéralement épuise faut dire qu’il n’est pas habitué à voyagé et qu’à cette heure-ci il est normalement douché et couché, plongée dans les bras de morphée. Sam et Emily qui était devant la télé entendirent une voiture se garer devant chez eux, le loup alpha sentit alors la présence d’un loup

Emily: Une voiture vient de se garer devant la maison
Sam: Je sens la présence d’un loup, bouges pas je vais qui c’est

Et sur ces dernières paroles Sam déposa un baiser sur le front d’Emily et il se leva du canapé, il alla en direction de porte d’entrée et il l’ouvrit puis il sortit de la maison. Alors qu’il s’approchait de la voiture pour voir qui était le conducteur, si ça se trouve il le connaissait puisque visiblement c’était un loup et qu’il venait se garer pile devant chez lui mais c’est justement à ce moment-là que le fameux conducteur sorti du véhicule. Sam écarquilla les yeux en reconnaissant le visage de cet homme, c’était son grand frère Dean …..

Sam: Dean ? C’est toi ?
Dean: Bien joué Sammy
Sam: C’est Sam maintenant
Dean: Si tu le dis Sammy
Sam: Qu’est-ce que tu fais là ? Aux dernière nouvelles t’étais à New York
Dean: Je te raconterais bien tout mais pas dehors, tu veux bien nous invité àentrer chez toi ?
Sam en fronçant les sourcils: Nous ?
Dean: Oui mon fils et moi
Sam sous le choc: Ton quoi ?
Dean: Mon fils, Ben. C’est une longue histoire que je te raconterais volontiers à l’intérieur

Et sur ses dernières paroles Dean ouvrit la porte du côté passager à l’arrière et Sam vit alors le visage d’une petite tête brune dont les paupières étaient closes, Dean détacha la ceinture et tout en fesant très attention à ce que le tête de Ben n’heurte pas le haut de la voiture il le souleva dans ses bras et referma la porte. La tête de l’enfant bascula aussitôt sur l’épaule droite de Dean, les deux hommes entèrent dans la maison avec les baguages du père et du fils. Une fois rentrée à l’intérieur les deux frères firent face à Emily ……

Emily: Dean ?
Dean: Salut Emily. Dis Sammy aux dernières nouvelles t’étais pas avec Léah ?
Sam : Je me suis imprégné d’Emily
Dean : Oh. Je vois ….
Emily: T’as un enfant Dean?
Dean: Un fils, il s’appelle Ben. Dites y’a un endroit où je pourrais le couché ?
Sam: Dans la chambre du fond à droite
Dean: Merci Sammy
Sam: C’est Sam je t’ai déjà dit
Dean: Oui oui Sammy

Avec Ben dans les bras qui dormait comme un bébé et ses baguages sur les épaules Dean se dirigea vers la chambre du fond où il coucha Ben après l’avoir mis rapidement en pyjama en fesant attention à ne surtout pas le réveiller mais de toute façon même un tank ne le tirerait pas de son sommeil, tout comme son père Ben a un sommeil lourd. Dean embrassa tendrement son fils sur le front puis il lui murmura doucement de faire de beaux rêves et l sortit de la chambre, il alla retrouver Emily et Sam

Emily: Tu veux boire quelque chose Dean ?
Dean: Je veux bien une bière
Sam: Et si tu nous racontais un peu tout ça
Emily en lui donnant une bière: Tiens Dean
Dean en prenant la bière: Merci Emily. Par où commencer
Sam: Par le début peut être
Dean: Il y a quelques mois j’ai perdu l’amour de ma vie dans un accident affreux et
Sam: Laisses moi deviner, suite à ça tu as muté
Dean: Oui
Sam: C’était à prévoir, ça arrive souvent suite à un évennement violent comme Seth et Léah qui ont muté après la mort d’Harry
Dean: Tu te souviens de Lisa Parker ?
Sam: Très bien oui, c’était ton amour de jeunesse avant que tu ne partes pour New York
Dean: Bah je lui ai laissé plus que des souvenirs
Emily: C’est elle là mère de Ben ?
Dean: Oui
Sam: Comment tu l’as appris
Dean: Un jour un copain de New York m’appelle pour m’annoncer que Lisa mon amour de jeunesse a eu fils de moi il y a six ans, suite à cette révélation je suis immédiatement aller la voir. Je me pointe chez elle à New York figures toi mais lorsque j’arrive je rencontre Ben et je demande si je peux voir sa mère mais ce petit bou m’apprend que sa mère est décédée d’un cancer quelques jours auparavant
Sam et Emily: Oh mon dieu
Dean: A qui le dis-tu, d’abord Rachel et puis après Lisa, j’ai dû apprendre à devenir père du jour au lendemain et crois ça n’a pas été facile
Sam: Lisa était une louve Dean
Dean: Je sais Sammy
Sam: Tu as conscience que ton fils le saura certainement d’ici une douzaine d’année
Dean: J’en suis conscient

Oui en effet Dean était conscient que son fils avait de grande chance de muté en loup quand il sera ado étant donné que Lisa était une louve et qu’il est lui-même un loup mais pour l’instant il ne voit pas l’intérêt de s’en préoccuper pour l’instant. Ben n’a que six ans et il en a suffisamment déjà baver en perdant sa mère aussi jeune, tout ce dont il a besoin c’est que sa vie soit le plus agréable possible et Dean compte bien faire tout ce qu’il peut pour qu’elle le soit


Forks/Villa de Zoey Sullivan

Zoey venait de sortir de la douche, elle y était être resté pas loin d’une bonne demi-heure laissant couler l’eau chaude sur son corps dénudé. La belle brune venait également de sécher ses cheveux au sèche cheveu pour ne pas qu’ils mouillent ses vêtements propre mais début de soirée Caroline se pointa chez elle, Damon n’arrêtait pas d’appeler Zoey mais cette dernière n’avait pas décroché une seule fois. Les deux jeunes adolescentes assises sur le canapé discutaient

Caroline: Tu as fait les vitres de ta chambre ?
Zoey: Oui, tu vois à quel point je peux m’ennuyer
Caroline : C’est ce que je constate

Caroline s’en voulait d’avoir réagi aussi violemment quand elle a appris que Zoey avait couché avec Damon mais une fois mais à plusieurs reprises, elle avait donc voulu se faire pardonner aux yeux de son amie cela dit la jeune vampire ignorait encore bien des choses sur cette dernière. Tout à coup quelqu’un donna des coups à la porte …..

Caroline: Laisses j’y vais

Caroline posa la tasse de thé qu’elle avait dans les mains sur la table et elle se leva du canapé, elle traversa le salon et fit quelques pas jusqu’à la porte d’entrée, elle posa sa main sur la poignée et la pourna pour ensuite ouvrir la porte. La blondinette était loin de se douter qui était derrière la porte et lorsqu’elle ouvrit la porte Caroline se figea en voyant qui c’était, Damon. N’attendant pas l’invitation à entrer de blondie le vampire pénétra dans la demeure, il n’avait pas besoin d’une invitation à entrer puisqu’il a déjà été invité à entrer par Zoey

Damon: Où et Zoey ?
Caroline: Qu’est-ce que tu fou là ?
Damon: Du calme blondie, où est Zoey ?

C’était la deuxième fois qu’il demandait où était Zoey à la jeune vampire mais cette dernière lui répondait toujours pas, pourquoi le ferait-elle ? Après tout c’est cet enfoiré de vampire qu’elle a en face de lui, celui-là même qui là transformé en vampire, celui qui tue des gens pour étancher sa soif où parce qu’il en a simplement envie et encore la liste est très longue. Damon passa devant la jolie blondinette et se dirigea vers le salon suivit de cette dernière, celle qu’il aimait était assise sur le canapé

Damon: Zoey, il faut qu'on parle
Zoey en levant les yeux écarquillés vers lui: Damon ? Qu’est-ce que tu fais là ?
Damon: Qu'est-ce que vous avez à me poser cette question ? J'ai tout à faire ici ! Et en particulier à ton sujet Zoey ! J’ai pas arrêter de t’appeler mais tu me répond pas ! Comment suis-je censé me comporter ?
Caroline: Ecoute Damon, ce n'est pas parce que Zoey a eu le malheur de succomber à ton charme durant quelques nuits que ça t’autorise à venir ici à l'improviste ! Elle a une vie et tu n'en fait pas partie !
Damon: Ne m'énerve pas Caroline, ce serait une grossière erreur !

Oui énerver Damon n’était vraiment pas une chose censée à faire aussi forte que soit Bonnie il reste toujours un vampire, l’être le plus fort au monde qui pourrait la tuer en moins de temps qu’il ne le faut pour le dire. Damon scrutait Zoey, le regard de cette dernière était intense et posé sur lui. Le vampire avait l'impression qu'elle ne voulait qu'une seule chose, lui enlever sa chemise et passer à l'acte au plus vite et c'était réciproque. Damon bouscula Caroline et avança vers Zoey….

Damon: Zoey, c'est la dernière fois que je te poserais cette question. Est-ce que tu éprouves quelque chose pour moi ?
Zoey: …..
Damon: Sois je reste, sois je pars. Mais si je dois retourner d'où je viens, je ferais une croix sur toi définitivement

Zoey c’était toujours forcer à ne pas se poser ce genre de questions sur lui, pour elle il lui fesait se sentir bien et ça lui fesait un bien fou après avoir passé des et des mois à souffrir l’enfer pour ce qu’Alexis lui a fait et puis elle se sentait bien avec lui ce qui est assez flippant en soit quand on connait un minimum le personnage et tout ce qu’il a fait mais voilà là elle était obligé de se poser la question sinon il s’en ira et fera une croix définitive sur elle. Est-elle amoureuse de lui ou pas ? Caroline dévisagea Zoey qui semblait hésiter à répondre au vampire

Zoey: Caroline, je suis désolé de la scène qu'il vient de faire
Caroline choquée: Quoi ? Tu ne vas pas me dire que tu es amoureuse de lui !
Zoey: Je me suis jamais posé la question jusqu’à maintenant
Caroline: Et ?
Zoey: Et oui je l’aime, je ne pensais pas que c’était possible surtout après ce que j’ai vécu avec Alexis mais je ne veux pas le perdre
Caroline: C'est un monstre Zoey!
Zoey: Non Caroline ! Pas avec moi.
Caroline: As-tu oublié tout ce qu’il m’a transformé en vampire ?
Zoey: Non
Caroline: Sais-tu combien de gens il a tué ? Comment tu peux aimer un type pareil ?
Zoey: Les sentiments ne se commandent pas Caroline, c’est pas à toi que je vais apprendre ça. Je ne m’imaginais pas tombée amoureuse de lui mais c’est arriver

Oui Damon était vraiment la dernière personne au monde à laquelle Zoey pensait tomber amoureuse, elle c’était d’ailleurs juré de faire une croix sur l’amour mais contre toute attente l’homme avec qui elle partageait des moments merveilleux a réussi à recoller les morceaux de son cœur brisé par Alex et à le conquérir petit à petit. Zoey glissa sa main dans celle de Damon, Caroline regarda le couple à tour de rôle tantôt lui tantôt elle. La jeune vampire n’en croyait pas ses oreilles, son amie avait vraiment perdu la tête et il fallait en tout prix qu’elle retrouve la raison au plus vite. Caroline quitta la villa de Zoey hâtivement laissant cette dernière avec Damon qui là regardait en souriant, Caroline va devoir en parler à Eléna et Bonnie mettre un plan en route pour ouvrir les yeux à Zoey

Damon: Tu m’aimes ?
Zoey: Oui je t’aime. Maintenant que j’ai admis avoir des sentiments pour toi je ne peux pas te dire le contraire

Oui maintenant qu’elle avait enfin admit avoir des sentiments pour Damon Zoey ne pouvait pas lui dire qu’elle ne l’aime pas puisqu’elle l’aime. Le vampire attira la jeune hybride jusqu’à lui et il l’embrassa, il captura ses lèvres tendrement mais le baiser se transforma en un baiser langoureuse et passionné, Zoey recula lentement pour finir par se heurter au mur. Damon plaqua ses mains au-dessus de sa tête et joigna ses mains aux siennes, à vitesse vampirique le couple se retrouva dans la chambre de la jeune femme aussitôt et la suite vous la connaissez !!!!


Forks/Le cottage

Le côttage est un petite maison à l’abandon à quelques pas de la villa des Cullen dans les bois et c’est ça qu’Alice voulait donner à Bella pour son anniversaire, une maison pour elle, Edward et les enfants. Tous les Cullen sans exception ont pensé que le jeune couple de jeunes mariés voudrait certainement une maison rien qu’à eux dans laquelle ils viraient grandir leurs deux petites merveilles. A travers les bois Alice guida Bella et Edward jusqu’au cottage qui a entièrement été rénover par Alice et Esmée avec un coup de main plus que nécessaire de Rosalie, Emmett, Jasper et Carlisle

Alice: Surprise
Bella: Je déteste toujours autant les surprise Alice
Alice: Mais cette une bonne surprise, tu vas l’adoré j’en suis sur
Bella: Et toi je parie que tu sais que c’est Edward
Alice: Tu te tais Edward sinon tu vas tout gâcher. Bienvenue à la maison
Bella: ……

Bella contemplait malgré la pénombre de la nuit le sublimissime cottage qui se dressait devant elle, la maisonnette était merveilleusement bien placé en plus d’être superbe du point de vue extérieur. Les prunelle rouge sang de Bella ne pouvait pas se détaché cet endroit qui était à ses yeux d’une beauté à couper le souffle

Alice: On a pensé que vous voudriez votre propre maison toi et Edward où vous pourrez voir Renesmée et EJ grandir
Edward: Tu en penses quoi ?

La douceur qui sortait de la bouche de son tendre époux s’harmonsait meveilleusement avec la quiétude des lieux qui semblaient tirés tout droit d’une légende. C’était absolument parfait, aucun autre mot ne pouvait résumer ce qu’elle avait sous les yeux, Bella était bouche bée comme une carpe mais finalement elle ouvrit la bouche afin de répondre à Edward et Alice …..

Bella: Vous m’offrez une maison pour mon anniversaire ?
Edward: Elle est pour nous deux enfin pour les quatre. Toi, moi, EJ et Renesmée
Bella: ……
Edward: Alors, t’en penses quoi ?
Bella: Que c’est parfait.
Alice: Allez-y, entrez chez vous

Une sourire ravie et radieux s’afficha en premier sur le visage d’Alice, la jeune femme était ravie de savoir que la maison plaisait beaucoup à Bella mais elle n’a pas encore vu l’intérieur qui est encore plus spectaculaire que l’extérieur. Le faite que le cottage plaise beaucoup à Bella ravissait notre cher petit lutin gracieux répondant au nom d’Alice Cullen. Edward souria tendrement à sa tendre épouse qui lui souria également, main dans la main le jeune couple se dirigea vers l’intérieur duc cottage

Alice: Amusez vous

Quelques secondes plus tard Edward ouvrit la porte et il souleva Bella dans ses bras afin de lui faire franchir le seuil de leurs maison, il avait déjà fait ça quand ils avaient franchis le seuil de la villa d’Esmée sur l’île durant leur voyage de noce, leur lune de miel. EJ et Renesmée étaient sous la garde de Rosalie et Emmett qui s’occupait des enfants. La pièce semblait en effet tout droit sortie d’un conte de fée et encore là ce n’est que le salon, qu’est-ce que ça doit être pour le reste du cottage ? Edward qui tenait toujours la main de Bella dans la sienne lui fit alors la visite guidé du reste de la maison, il commença par la chambre de Renesmée et EJ

Edward: Heureusement qu’Esmée et Alice ont songé à ajouter une chambre supplémentaire pour Renesmée et EJ

Et sur dernières paroles Edward ouvrit la porte de la chambre, la chambre était gigantesque mais séparé en deux. Une partie de la pièce était destinée à Renesmée tandis que l’autre était destiné à EJ ? Comme ils grandissent vite ils voudront certainement ne pas être dans la même chambre d’ailleurs il y avait une porte qui donnait sur l’autre chambre, là elle était ouvert mais ils là fermeront afin qu’ils aient chacun leur petit espace vitale

Edward: C’est la chambre de Renesmée et EJ, c’est très grand je te l’accord mais ils sont deux

En effet c’était très grand pour deux petit bou de chou pareil mais comme leur croissance est très accélérée ils voudront bientôt certainement avoir leur espace vitale et pas partagé la même chambre ce qu’Esmée et Alice ont su anticipées. Ils sortèrent de la chambre des jumeaux et Edward ferma la porte derrière lui, en sortant ils tombèrent devant un immense dressing

Edward: Et voici le dressing
Bella: Wouao, c’est immense
Edward: Alice a tout choisi pour toi, pour Renesmée et EJ
Bella: C’est ce que je constate, avec Alice nos enfants vont être pourrit gâté
Edward: Je le crains oui

Après la visite de la chambre de Renesmée et EJ, le dressing le moment était venu de rencontrer la pièce la plus importante pour l’heure, leur chambre à eux qui se trouvait à côté du dressing et à côté aussi de celle des jumeaux. Bella pénétra en premier dans la pièce suivit par Edward qui esquissait un tendre sourire. La pièce était incroyablement vaste et éclairée, le lit était immense et blanc et les murs étaient d’un bleu très clair voir presque blanc …..

Edward: Et voici notre chambre
Bella: Edward les vampires ne dorment pas
Edward: Qui a parlé de dormir

Et sur ses mot le vampire embrassa tendrement le coup de sa charmante épouse, oui personne n’avait parler de dormir. Bella se laissa faire et ferma les yeux en se laissant emportant par la douceur des lèvres d’Edward sur sa peau. A vitesse vampirique elle fit basculer Edward sur le lit et elle grimpa sur lui avant de capturé ses lèvres dans un baiser passionné, il y répondit tout aussi passionnément mais la robe de Bella ne tarda pas à finir en lambeau et à rejoindre le sol tandis que Bella déboutonna hâtivement la chemise de son époux, entre vêtements qui volent à travers la pièce, caresses intenses, froissement de draps et gémissement la suite à venir était facile à deviner. Le jeune couple fit passionnément l’amour à plusieurs reprises


A suivre ……

_________________




Connor was born to fight evil forces, he was born of the union of two vampire and his destiny is to become a champion, the savior of mankind but also a glimmer of hope for the new generation

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oth-rpg.pro-forums.fr
Mel23
Admin
avatar

Messages : 1251
Date d'inscription : 25/07/2010

MessageSujet: Re: New Life [Epilogue]   Lun 26 Nov - 15:55

CHAPITRE 37






Bella, Edward, Aaron,
Léah, Aidan, Dorian,
Sawyer, Damon, Stefan,
Emmett, EJ, Jacob,
Carlisle, Alaric, Eléna,
Charlie, Bonnie, Caroline,
Zoey, Connor, Alice,
Esmée, Rosalie, Renesmée
& Ethan

Forks/Villa des Cullen

Quelques heures plus tard Edward et Bella étaient coucher à même le sol, cette fois-ci la chambre n’était pas sans dessus-dessus comme ce fut le cas lors de leur lune de bien où ils avaient cassé le lit et déchiqueter les oreillers. Bella caressa les cheveux brun aux reflets roux de son époux tandis que ce dernier fesait courir ses doigt sur l’épaules entièrement nus de sa femme qui souriait à pleine dent

Bella: Wouaho
Edward en souriant: C’est ce que j’allais dire
Bella: Y’a pas photo tu te retenais vraiment avant
Edward: Je ne voulais surtout pas te blesser Bella, c’est pour ça que j’étais si horrifier quand je t’ai blessé lors de notre nuit de noce
Bella: Tu n’auras plus à craindre de me blesser maintenant
Edward: Oui
Bella: On en voudra toujours plus pas vrai ?. On sera jamais fatigué, on n’a pas besoin de se reposer où de reprendre notre souffle
Edward: Les bons côtés du vampirisme oui
Bella: Comment est-ce qu’on pourrait s’arrêter ? Je veux dire que c’est presque impossible
Edward: Rosalie et Emmett n’étaient pas croyable, il a fallu presque un siècle avant de pouvoir les approcher sans qu’ils se sautent dessus
Bella: On pourrait être bien pire je pense
Edward: Terriblement bien pire

Oui en effet, Emmett et Rosalie étaient les pires de tous, aujourd’hui ils sont heureusement plus calme mais bon chaque couple est différent cela étant dit Bella et Edward n’ont fait l’amour que deux fois avant cette nuit, la nuit de leur nuit de noce et quelques jours après alors qu’Edward si refusait par peur de là blesser mais il lui a finalement céder. Et sur ses dernières paroles Edward embrassa Bella, le couple couché sur le sol avec seulement des oreillers au sol et un drap qui cachait leur nudité


Forks/La forêt

Léah n’avait jamais vraiment réussit à se remettre de sa relation avec Sam, elle c’était finie d’une manière terriblement horrible, ce dernier c’était imprégner de la cousine préféré de Léah, Emily. Elle avait à la fois perdu celui qu’elle aimait mais aussi sa cousine, aujourd’hui elle donnerait n’importe quoi pour s’imprégner d’un humain, ne serait-ce que pour se défaire de son lien avec Sam. Rien que pour ça elle enviait beaucoup Jacob de s’être imprégné de la petite Renesmée, en parlant de Jake elle et Seth avaient déserté la meute de Sam pour rejoindre celle de Jacob afin de protéger Bella durant sa grossesse. Désormais ils restent toujours auprès du jeune homme qui est à présent devenu un alpha

Un homme d’un vingtaine d’année physiquement parlant arpentait les bois de Forks, il n’avait rien de mieux à faire en ce moment et en cette belle journée. Léah aussi arpentait les bois mais pour une raison bien précise, elle voulait être à proximité de la villa des Cullen au cas où Jacob aurait besoin d’elle vu que Seth était rentré à la maison prendre une douche, c’est alors que le garçon se retourna ayant entendu des bruits de pas et c’est là qu’il la vit mais le plus important n’était pas qu’il là voyait elle mais plutôt que Léah. L’imprégnation elle ne savait pas encore ce que c’était mais là elle était en train d’en faire l’expérience, le plus étrange c’est qu’elle avait déjà vu sans ressentir les effets de l’imprégnation, ce garçon s’appelait Aaron Carlson. Un jeune loup enfin pas si jeune que ça car il a 81 ans en réalité, il ne les fait pas du tout n’est-ce pas ……

Ce n'est pas possible... non... pas maintenant... pas lui !!!* songea-t-elle alors affolée, mais ne pouvant se concentrer sur autre chose que lui. Elle voulait fuir, courir, partir à toute allure, mais son corps refusait de lui obéir. Tout ce qu'elle désirait physiquement et moralement c'était rester ici près de lui, le voir et l'écouter, profiter de sa présence. Tout son esprit criait à présent, elle ne voulait pas l'aimer, elle ne voulait pas le vouloir. Elle ne voulait pas être obligée de ressentir cela pourtant c’était indéfectible et ineffaçable comme une empreinte à jamais ancrée en elle. Usant de toute sa force mentale Leah se battit contre elle-même, il était comme un aimant et elle ressentait ce besoin immense et intense si fort d'être près de lui. Le quitter des yeux était une souffrance atroce, ne plus ressentir sa présence, une torture

Le regard fixé sur elle, il sentait le vent sans vraiment le sentir, il entendait tout ce qui l’entourait sans vraiment les entendre. Aaron avait entendu parler de l’imprégnation par Alec d’abord et ensuite par Aidan qui lui avait expliqué que c’était un truc de loup, un truc que seul les modificateurs était capable. Lorsqu’ils s’imprégnaient d’un humain tout leur univers changeait, c’était plus qu’un coup de foudre, c’était leur âme sœur et qu’ils seraient prêt à faire n’importe quoi pour être la personne qu’il lui faut. Sur le coup Aaron n’y avait pas prêté plus d’attention que ça mais il aurait peut-être dû, le lycanthrope s’avança en direction de Léah presque mécaniquement sans là lâcher du regard

Aaron: Je suis Aaron
Léah: Et moi Léah

C’est la seule et unique chose qu’ils furent capables de dire l’un comme l’autre, Aaron plongea ses prunelles bleues océan dans les prunelles sombres de la jeune louve. C’était comme si le temps c’était arrêté autour d’eux et qu’ils étaient comme dans une sorte de bulle qui les enveloppaient tous les deux, le monde avait cessé d’exister, la terre avait cessé de tourner, c’était juste eux, Aaron Carlson et Léah Clearwater


Forks/Villa des Carlson

Chez les lycanthropes où plutôt chez les Carlson c’était très rare qu’une réunion au sommet avait lieu mais la situation l’exigeait, hier soir Ethan a été attaqué par un chasseur qui lui a tiré dessus dans le bras avec une balle en argent. Si il ne trouve pas un remède ils devront lui couper l’avant-bras avant qu’il ne soit trop tard, c’est pourquoi ils étaient tous réunit dans le salon à l’exception d’Aaron qui était dieux c’est où depuis hier dans la matinée, ça lui arrivait de disparaître comme ça pour revenir subitement au bout de quelque jours

Aidan: Où est Aaron ?
Dorian: Pas là
Aidan: Il n’est pas rentré ?
Dorian: Non. C’est inquiétant ?
Aidan: Non, pas encore mais ce serait bien si il était là
Dorian: On doit bien pouvoir faire sans lui non ?
Aidan: On va essayer

Tout à coup le téléphone portable de Dorian se mit à sonner, quique se soit ce n’était vraiment pas le moment mais alors vraiment pas. Avec Aaron en vadrouille dieux sait où Dorian est le seul sur qui Aidan peut compter pour sauver leur frère et ils vont en avoir besoin car le seul remède pour Ethan est difficile à trouver et très risqué. Le jeune louveteau sortie son portable de la poche de son pantalon et il vit alor le nom de Sawyer s’affiche sur l’écran tactile, il soupira et décrocher

Dorian: Salut toi
Sawyer: Enfin tu te décides à répondre
Dorian: Désolé
Sawyer: Ça fait deux jours non-stop que j’essaie de te joindre
Dorian: Je suis désolé
Sawyer: C’est oublié. Je comptais me rendre au Mystic Grill, ça te tente ?
Dorian: Je ne peux pas, désolé
Sawyer: Tu ne peux pas ? Pourquoi ?
Dorian: Problème de famille
Sawyer: Quoi comme problèmes ?
Dorian: Je t’en parlerais une prochaine fois, j’ai vraiment à faire là
Sawyer énervée: BAH PUISQUE C’EST COMME CA JE TE LAISSE AVEC TES PROBLEMES DE FAMILLE

Et sur ses dernières parole la jeune sorcière lui raccrocha radicalement au nez, en soupirant Dorian raccrocha à son tour et il rangea son portable dans la poche intérieur de sa veste. Sawyer avait décidément mal choisit son jour pour avoir des explications de la part de son copain, ce dernier s’en voulait dont comment les choses venait de tourner car il aurait vraiment lui donner les détails de ses problèmes de famille mais l’heure n’était pas venue aux confidences, pas maintenant

Aidan: Des problèmes avec Sawyer ?
Dorian: Oui mais si tu veux on remet ça à une prochaine fois, on a plus important non ?
Aidan: Très juste
Dorian: Pas pitié dis-moi qu’il y a un moyen de sauver Ethan
Aidan: Il y a un ….
Dorian: Mais ? Parce que je présume qu’il y a un mais
Aidan: Je n’ai rien dis, il n’y a pas de mais
Dorian: C’est surprenant
Aidan: Cependant
Dorian en mettant les mains dans les poches de son jean: C’était trop beau pour être vrai
Aidan: C’est une balle spéciale, conçue pour guérir une blessure par une balle d’argent
Dorian: Super, allons-nous en dégoter une
Aidan: Là est tout le problème
Dorian: Tu veux bien être plus clair
Aidan: Seuls les chasseurs de loups garou détiennent ce genre de bal
Dorian sur un ton sarcastique: C’est génial, la seule balle dont on a besoin ne se trouve que chez des chasseurs
Aidan: Le seul moyen de s’en procurer une c’est de s’immiscer dans un repère de chasseur et d’en voler une

Décidément la poisse s’acharnait sur eux car le seul moyen de guérir Ethan sans devoir l’amputer de l’avant brun c’est de dérober une balle spéciale à des chasseurs de loups garou, autrement dit s’introduire dans un repère de chasseur sans se faire prendre et éviter leur piège. Ils ne sont que deux donc autrement dit que c’est complètement du suicide, ils se feront tué avant même d’avoir essayer


Forks/Manoir des Salvatore

Devant le manoir des Salvatore se trouvait une moto qui était en train d’être remis en état de fonctionnement devinez par qui, je vous le donne en mille, Stefan Salvatore. N’avait-il rien de mieux à faire ce matin que de jouer les mécanos de service surtout que lui et la mécanique ça n’a jamais faits bon ménage et pourtant il avait réussi à la faire fonctionner, c’est alors que Damon sortit avec une tasse de sang

Damon: Je peux savoir ce que tu fabriques p’tit frère ?
Stefan: Tu le vois bien, je bricole
Damon: T’as plutôt l’air d’un mec qui se fait une crise de la quarantaine
Stefan: …..
Damon: 162 ans, je dirais que tu es raisonnable
Stefan en soupirant: Tu es hilarant ce matin, t’as mis quoi dans ton café ? De la veine de vénus ?
Damon: Non ça j’en mets dans mon scotch, là c’est juste du sang. T’en veux ?
Stefan: J’ai eu ma dose pour la journée mais merci fréro
Damon: Et si tu me disais ce qui te prend de bricoler maintenant ?
Stefan: Puisque tu es si curieux que ça, j’ai eu une soudaine envie d’emmener Eléna faire une virée. Après ce qu’on a vécu cette année, ça nous fera pas de mal de nous amuser un peu
Damon: J’aime bien le Stefan en mode aventurier, je le préfère largement à celui en mode déprime
Stefan: T’es de bonne humeur dis donc, ce serait-ce ta visite chez Zoey qui te rend si joyeux ce matin ?
Damon: Pour une fois qu’il n’y a pas de catastrophe qui nous tombe dessus j’estime avoir le droit d’être satisfait, heureux
Stefan: Dis plutôt que c’est l’effet Zoey qui te donne le sourire ce que je comprends mieux que personne, Eléna aussi à cet effet sur moi
Damon: Les femmes !
Stefan: Tu sortais ?
Damon: Pas spécialement
Stefan: T’es sûr que ça tourne rond la haut ? Dans ta petite tête ?
Damon: Mieux que toi, c’est pas moi qui repart une bécane

Et sur ses paroles pleines de bon sens Damon retourna à l’intérieur du manoir pour finir de boire sa tasse de sang tandis que dehors Stefan terminer de ranger ses outils. Il avait également préparé un sac dans laquelle il avait embarqué quelques affaires. Le lycée c’est finit alors ils peuvent faire ce qu’ils veulent maintenant, s’inscrire à l’université pourquoi pas, où bien voyager un peu avant. Dans tous les cas l’éternité leur appartient


Forks/Villa des Cullen

Edward et Bella s’était habillé à vitesse vampirique après avoir fait un énième calin mais sous la douche cette fois. Désormais ils étaient impatients de voir Renesmée et EJ. Dans le salon il y avait Carlisle et Emmett assit devant la table tandis que Jacob lui il était devant la baie vitrée en train de manger un sandwich tout en admirant Renesmée qui était dans les bras de blondie dehors ce qui dérangeait le jeune homme car Rosalie qu’il s’amuse à appeler blondie avait bondit sur la petite avait même qu’il n’est eu le droit à son tour de tenir Renesmée dans ses bras. EJ quant à lui était assis par terre en train de jouer avec les quelques jouet qui étaient éparpillé sur le tapis de jeu sur lequel il était assit

Emmett: Wouaho, vous avez déjà fini ?
Bella: Ne t’aventures pas sur ce terrain Emmett
Emmett: Susceptible hein ?
Edward: Emmett, tais toi

Emmett esquissa un sourire moqueur au jeune couple, pour son égo il ferait mieux de ne surtout pas provoquer sa belle-sœur enfin sa sœur maintenant. Et sur ses belles paroles pleine de bon sens Edward s’agenouilla et il souleva EJ dans ses bras, il l’embrassa tendrement sur le front, Bella en fit de même. Elle voulut aussi en faire de même avec Renesmée mais elle ne là vit pas, mais où est-ce qu’elle est ?

Bella: Où est Renesmée ?
Jacob: Blondie là kidnappée
Emmett: Vous avez cassé beaucoup de chose ?
Jacob en esquissant un sourire: …
Bella: Emmett, non

Edward esquissa un sourire tandis qu’il tenait dans ses bras son fils, ce dernier posa ses lèvres toutes chaudes et humide sur la joue glacé de son papa et lui fit un bisou. Cette scène était vraiment trop mignonne et tellement touchante, Bella caressa tendrement le dos de son fils quand tout à coup le téléphone se mite à sonner. Tout le monde se figea

Bella: Est-ce que c’est Charlie ?
Edward: Il appelle au moins deux fois par jour
Jacob: Il va très mal, mon père ne là jamais vu dans un tel état
Carlisle: Nous devrons lui dire que tu n’as pas survécu, qu’une maladie mystérieuse t’a emporté
Edward: Il a besoin de savoir Bella, il ne renoncera jamais sinon
Bella: D’accord mais on lui dira demain, pas aujourd’hui
Emmett en se levant: Cette ville va me manquer, cette maison aussi. On reviendra, on revient toujours
Jacob choqué: Attendez, vous allez partir ? Personne n’a jamais parlé de partir
Carlisle: Nous n’avons pas le choix Jacob


Jacob dans ses pensées: Non non, je ne peux pas être loin de Nessie, Renesmée


Tout à coup Jacob d’éclipsa brutalement du paysage ce qui étonna toute les personne présente dans cette pièce étant donné qu’il passe le plus clair de son temps ici à admirer Renesmée d’un air béat, Rosalie quant à elle ne se plaignait pas du tout que le cabot comme elle adore l’appelé ainsi est déserté, bien au contraire

Carlisle: Les gens croiront que Bella est morte et on ne peut pas risquer qu’elle soit aperçu par quique se soit, les gens se poseraient des questions
Emmett: De toute manière on aura fini par partir, dans deux ou trois ans
Jacob accablé: Vous allez juste disparaître ? Comme ça et ne plus jamais revenir
Edward: On est obligé Jacob

Oui ils étaient obligé ne serait-ce que pour protéger Charlie des Volturis, tôt ou tard les méchants vampires italiens viendront à Forks pour constater de leur propres yeux que Bella est bien devenu un vampire ils pourraient décider de s’en prendre à Charlie afin de s’assurer qu’il ne sera jamais au courant pour les vampires. Oui ils n’avaient pas le choix mais Jacob lui il ne pouvait pas envisager l’hypothèse d’être loin de Renesmée, il arrive déjà pas à être loin d’elle ne serais-ce que deux heures d’affilé alors des années c’est tout bonnement impossible pour le jeune quilleute


Forks/Maison des Cooper

Lunette de soleil sur le nez et au volant de sa moto Stefan se gara devant la maison des Cooper, il coupa le moteur en descendit du véhicule avant de ranger la clef dans la poche de son jean, le vampire retira ses lunette de soleil qu’il accrocha à son sweat-shirt gris foncé et il fit quelques pas. Stefan sonna à la porte d’entrée de la maison, il attendit quelque secondes et la porte s’ouvrit sur le père d’Eléna, Alaric Cooper

Alaric: Stefan
Stefan: Mr Cooper
Alaric: je t’ai déjà dit de m’appeler Alaric il me semble non ?
Stefan: Oui
Alaric: Comment vas-tu ?
Stefan: C’est un bon jour, un très bon jour et vous ?
Alaric: Ca va très bien. Qu’est-ce qui t’amène de si bonne heure
Stefan: ……
Alaric: Eléna je présume
Stefan: Oui. Je voulais l’emmener faire une virée pour le week-end, est-ce que vous êtes d’accord ?
Alaric: Oui mais je pense que tu devrais en parler avec elle, c’est à elle de voir

Là sur ce point il n’avait pas entièrement tort, ce n’était pas au père d’Eléna qu’il fallait que Stefan s’adresse mais à Eléna directement car après tout c’est avec elle qu’il a envie de faire une virée pour le week-end, pas avec son père. Alaric fit patienter Stefan sur le palier et il alla chercher sa fille, Eléna rejoignit Stefan quelques secondes plus tard avec un large sourire aux lèvres. Elle s’approcha de lui et elle l’embrassa, il répondit tendrement à son baiser

Eléna: Salut mon vampire préféré
Stefan: Salut ma vampire préféré
Eléna: Ca va toi ?
Stefan: Oui, c’est un jour et toi ?
Eléna: Aussi bien que tu m’es beaucoup manqué cette nuit
Stefan en souriant: Toi aussi, c’est fou ce qu’il est froid mon lit quand tu n’y es pas
Eléna en souriant également: Sentiment réciproque. Mon père m’a dit que tu voulais me parler ?
Stefan: En fait ce serait plutôt quelque chose que je veux te demandé
Eléna: Quoi donc ?
Stefan: Ça te tenterait une virée en moto avec moi ce week-end ?
Eléna: T’as une moto toi ?
Stefan: Oui elle garé devant. Ça te dit ?
Eléna: Avec joie, laisses moi attraper quelques affaires et je te suis beau brun

Stefan esquissa de nouveau un sourire tandis qu’Eléna monta à l’étage dans sa chambre à vitesse vampirique et elle mit quelques affaires pour le week-end dans un petit sac de voyage mais comme n’importe quelle fille il lui fallait beaucoup de chose. Eléna redescendit les escaliers mais vitesse humaine et elle cria à ses parents et à son frère qu’elle partait en virée avec Stefan pour le week-end, ses parents et son frère lui répondirent de bien profiter ce qu’elle avait pleinement l’intention de faire. Elle rejoignit Stefan dehors et ferma la porte derrière lui

Eléna: Me voilà
Stefan: Tu es prête ?
Eléna: Avec toi j’irais n’importe où
Stefan: Alors en route ma belle

Et sur ses mots les deux adolescents se dirigèrent main dans la main vers la moto de Stefan, se dernier grimpa aussitôt après avoir fixement bien attaché le sac d’Eléna à l’arrière, Eléna s’installa derrière lui s’accrocha fermement à la taille de Stefan. Ce dernier esquissa un sourire satisfait avant mettre la clef dans le contact, une fois cela fait la moto s’éloigna de plus en plus de la maison d’Eléna vers un lieu inconnu, en effet Stefan n’avait encore rien dévoilé sur le lieu où il emmenait sa petite amie


Forks/Villa des Carlson

Aidan: Des problèmes avec Sawyer ?
Dorian: Oui mais si tu veux on remet ça à une prochaine fois, on a plus important non ?
Aidan: Très juste
Dorian: Pas pitié dis-moi qu’il y a un moyen de sauver Ethan
Aidan: Il y a un ….
Dorian: Mais ? Parce que je présume qu’il y a un mais
Aidan: Je n’ai rien dis, il n’y a pas de mais
Dorian: C’est surprenant
Aidan: Cependant
Dorian en mettant les mains dans les poches de son jean: C’était trop beau pour être vrai
Aidan: C’est une balle spéciale, conçue pour guérir une blessure par une balle d’argent
Dorian: Super, allons-nous en dégoter une
Aidan: Là est tout le problème
Dorian: Tu veux bien être plus clair
Aidan: Seuls les chasseurs de loups garou détiennent ce genre de bal
Dorian sur un ton sarcastique: C’est génial, la seule balle dont on a besoin ne se trouve que chez des chasseurs
Aidan: Le seul moyen de s’en procurer une c’est de s’immiscer dans un repère de chasseur et d’en voler une

C’est à croire que la poisse s’acharnait sur nos cher loups garou car le seul moyen de guérir Ethan qui a été blessé par une balle en argent par un chasseur de loup garou sans devoir l’amputer de l’avant-bras c’est de se procurer une balle spéciale que seul les chasseur de loups garou possèdent, autrement dit en dérober une. S’introduire d’abord dans un repère de chasseur sans se faire prendre où pire tomber dans un de leur piège, tout ça avec un total de deux loups garou puise que l’un deux est hors jeun et que l’autre est quelque part dieu sait où, si ça se trouve il est à l’autre bout de la planète à s’amuser avec une serveuse dans un bar allez savoir. Autrement dit c’est tout bonnement du suicidaire car ils se feront sans doute tuer avant même d’avoir essayé mais les plans suicidaire comme ceux-là il faut toujours que ça leur tombe dessus comme si ils avaient le don de les attirer comme des aimants

Dorian: T’as quand même conscience que c’est du pure suicide
Aidan: Oui
Dorian: Je voulais m’en assuré
Aidan: C’est pour ça que je te disais que ça m’aurais arrangé qu’Aaron soit là
Dorian: C’est claire que d’un point de vu supériorité numérique 3 c’est toujours mieux que deux
Aidan: Exactement

Oui trois c’est toujours mieux que deux mais bon ils vont devoir faire avec les moyens du bord, de toute manière ils n’ont pas trop le choix. L’alpha et le jeune bêta se retournèrent quasiment en même temps et ils regardèrent Ethan qui était blanc comme un linge coir presque comme un mort, il n’a que deux jours devant lui ce qui donnait largement le temps à Aidan et Dorian d’agir en admettant qu’ils aient de la chance pour une fois qu’ils trouvent cette fameuse bal tout en restant en vie


Forks/Maison des Swan

Ne voulant pas que les Cullen partent car il sera séparé de Renesmée pour une durée très très longue et ça il ne pourra pas le support Jacob se rendit au volant de sa moto chez Charlie. Ce qu’il s’apprêtait à faire était peut être égoïste mais honnête il s’en moquait bien de savoir si c’était égoïste ce qu’il s’apprêtait à faire car il était prêt à tout pour empêcher les Cullen de mettre les voiles. Le jeune loup se gara et coupa le moteur puis il descendit du véhicule à deux roues, Charlie était derrière la maison en train de couper du bois pour l’hiver certainement quand Jacob arriva

Charlie: Salut Jacob
Jacob: Bonjour Charlie
Charlie: Tu as des nouvelles de Bella ? J’arrête pas d’appeler chez les Cullen mais ça répond pas
Jacob: Oui …. Euh. Charlie …. Bella est
Charlie en fronçant les sourcils: …..
Jacob mal à l’aise: ….
Charlie craignant le pire: Non non elle n’est pas ….
Jacob: Non non non Bella va bien, elle et Edward sont rentrés et elle va beaucoup mieux
Charlie en fesant une tape dans l’épaule de Jacob: Tu m’as fait peur, en me fais pas des frayeurs pareil Jake. C’est super
Jacob: Oui super mais ….
Charlie: Mais ?
Jacob: Mais il faut que je te montre quelque chose d’abord
Charlie: Il faut que je vois ma fille, maintenant
Jacob: Non attends, c’est important Charlie. Afin que Bella aille bien elle a dû, comment te dire ça . Elle a dû ….. changer
Charlie: Changer ?
Jacob: Oui c’est ça, changer.
Charlie: Tu peux être plus clair ?
Jacob en enlevant ça veste: C’est ce que je m’apprête à faire. Quand faut y aller faut y aller ?
Charlie: Qu’est-ce que tu fabriques Jake ?
Jacob en enlevant son haut: Il y a tout un monde que tu ne soupçonnés pas Charlie et j’en fais partie et Bella aussi
Charlie: Jacob tu veux bien te rhabiller s’il te plaît
Jacob en enlevant ses chaussures: Cela va te paraître bizarre mais des choses bizarres arrivent partout dans le monde
Charlie: Jacob
Jacob en déboutonnant son pantalon et en le fesant descendre jusqu’à ses chevilles: Mais tu dois me faire confiance

Charlie était vraiment mal à l’aise, il devait se demander ce qui prenait à ce gamin de se déshabiller alors qu’il fait un froid de canard, Jacob serait-il devenue strip-teaseur ? Le jeune homme avait préféré enlever ses vêtements de lui-même plutôt que de se transformé comme ça sous les yeux de Charlie sachant très bien que quand il mute les vêtements qu’il a sur lui se déchire en lambeau et il n’a pas emmener de vêtements de rechange. Jacob se mit alors dans une colère noir et là tout à coup il se transforma un loup garou sous les yeux apeurer de Charlie qui recula, tellement il eut une peur bleu qu’il trébucha et tomba en arrière. Jacob sous sa forme de loup s’avança vers Charlie et le fixa de ses prunelles sombres


Forks/Maison abandonnée


Aidan et Dorian trouvèrent un repère de chasseur de loups, ils marchèrent en silence jusqu'au repaire des chasseurs qui se trouvait être en plein dans la forêt, ils étaient extrêmement prudent car si ça trouve il y a des pièges autour de la maison qui leur servaient de repère. Dorian et Aidan entrèrent dans la maison et ils firent quelques pas prudents avant de se planquer derrière un mur, Dorian qui n’était vraiment pas rassuré de se trouvé le repère de plusieurs chasseur de loups garou jeta un regard interrogateur à son alpha qui lui fit signe de continuer à avancer. En écoutant attentivement ils pouvaient entendre les chasseurs qui clamait avait satisfaction d’avoir découpé un lycanthrope en deux, les deux garçons furent comme pétrifier mais Aidan essaya de garder son sang-froid et de ne pas se laisser submerger par l’émotion, ils devaient trouver cette fameuse balle. Pendant qu'ils traversaient un long couloir un frisson de peur parcourut le corps de Dorian, et s'ils se fesait repérer et tuer ? Si c'était vraiment la fin ? Il y avait quelque chose qu'il tenait à dire à Aidan avant...

Dorian: Aidan
Aidan: Chut, ils pourraient nous entendre.
Dorian: Si jamais on arrive à sortir d’ici sans se faire tuer je te jure que je vais lui voler dans les plumes à Aaron
Aidan: Si on s’en sort on se prendra tous des vacances bien mérité


Au bout du couloir ils sentirent une présence mais n'eurent pas le temps de réagir avant d'être attaqué par des chasseurs, trois chasseurs. Evidement ça aurait été trop facile si ils avaient pu trouver la balle et ressortir d’ici comme si de rien était. Les coups fusèrent dans tous les sens, Dorian et Aaron assommèrent les chasseurs un par un, ils ne voulaient surtout pas les tué mais seulement les rendre inoffensif le temps de trouver la balle car ils n’avaient aucunement l’intention de s’éterniser dans le coin et certainement dans cette maison de fou. Dorian et Aidan se battaient dos contre dos et ils gardèrent cette position plusieurs secondes, la cage thoraxique des deux lycanthropes se soulevaient à un rythme rapide et irrégulier. Ils s'efforçaient de retrouver une respiration normale et se tourna vers Angel.

Dorian: On les a eus
Aidan: Oui, maintenant trouver la balle avant que d’autres chasseurs débarque. J’ai pas envie de m’éterniser ici
Dorian: Moi non plus
Aidan: Super

Et sur ses mots les deux lycanthropes continuèrent à traverser le long couloir de l’étage supérieur, ils entrèrent dans une chambre où ils se mirent à fouiller d’un peu partout quand finalement Dorian trouva la balle qu’ils leur fallaient. Maintenant qu’ils l’avaient ils fallaient qu’ils déguerpissent aussi vite que possible, afin de ne prendre aucun risque pour leur vie ils sortèrent de la chambre ainsi que de la maison abandonné en passant par la fenêtre de la chambre et ils se mirent à courir à toute vitesse en direction de chez eux


Forks/Le Mystic Grill

Bonnie était au Mystic Grill avec Caroline en train de discuté autour d’un bon thé cappuccino, avec Eléna en vadrouille pour tout le week-end avec son amoureux Bonnie avait décidé d’aller prendre un café avec Caroline après avoir passé un peu de temps avec Jamie en début de matinée. La jeune sorcière se tourna et là elle vit quelque chose qui non seulement la figea sur place mais surtout l’horrifia, elle vit Zoey et Damon ensemble bras dessus bras dessous. Depuis quand sa meilleure amie fesait les yeux doux à son ennemi juré, à les voir ainsi elle aurait pu jurer qu’ils sortaient ensemble mais non c’était impossible, Zoey ne ferait pas une chose pareil en sachant ce que ce vampire à fait à Caroline ainsi que tous les actes horribles qu’il a pu faire dans son existence, il est loin d’être un gentil vampire comme Stefan

Bonnie: C’est quoi cette blague ?
Caroline: S’en ai pas une. Elle sort avec lui
Bonnie: Et depuis quand ? Parce qu’aux dernières nouvelle elle le détestait autant que nous
Caroline: Elle couche avec lui depuis des mois
Bonnie choquée: QUOI ?
Caroline: Ne me crie pas dessus, j’y suis pour rien Bonnie
Bonnie: Depuis quand est-ce que tu le sais ?
Caroline : Quelques jours
Bonnie: Et tu ne m’as rien dis parce que ?
Caroline: Parce que tu étais bien occupé et puis c’était pas à moi de le faire mais à elle
Bonnie: Mais elle ne là pas fais
Caroline: Oui c’est pour ça que je me suis décidé à te le dire comme je voyais qu’elle ne le fessait pas

Pendant ce temps à l’autre extrémité de la pièce Damon qui avait un bras autour des épaules de Zoey était venu ici sans raison bien précise, c’est bien beau de vivre d’amour et d’eau fraîche et de plaisir charnel mais ils ne peuvent pas passer leur vie où plutôt leur éternité à vivre cacher des autres. Zoey savait qu’elle avait de grande chance de croiser ses amies ici mais tant pis, elle aimait Damon et franchement elle n’a pas à en avoir honte. On ne choisit pas de qui on tombe amoureux, les sentiments de se commandent pas

Damon: T’es sur que ce soit une bonne idée qu’on soit venu là ?
Zoey: On ne va quand même pas passer tout notre temps dans une chambre
Damon: On pourrait
Zoey: Peut-être mais je deviendrais folle
Damon: J’avoue que je deviendrais irritable de mon côté
Zoey: Tu vois que j’ai eu une bonne idée en te proposant de venir ici avec moi
Damon en arquant un sourcil: C’est vrai
Zoey: Même si il se peut que je rencontre mes amies ici c’est un risque que je suis prête à prendre Damon
Damon: Et plus vite que tu ne l’imagines
Zoey: Quoi ?
Damon: Amie numéro 1 et 2 à deux heures à ta droite
Zoey en tournant sa tête: Oh. Eléna ne les a pas rejoint on dirait
Damon: Normal, elle est partie en virée avec Stefan ce matin
Zoey: Okay
Damon: Tu veux qu’on s’en aille ? On peut aller n’importe où tu sais
Zoey: Non on reste. Ca fais des semaines que j’aurais dû parler à Bonnie, c’est le moment où jamais
Damon: Tu es sur ?
Zoey: Certaine. Tu m’attends ici ?
Damon: Je ne bouge pas

Zoey se hissa sur la pointe des pieds et elle embrassa Damon sur la joue, ce dernier retira son bras des épaules de la belle brune et il là laissa aller rejoindre ses amies, il savait que la discussion allait être houleuse mais Zoey était déterminer et elle a un caractère bien tremper. Damon était toujours autant impressionné par ce petit bout de femme, elle avait du caractère du haut de ses 20 ans enfin à un siècle prêt et c’est ce qui lui plait justement chez elle mais ce qu’il aime le plus chez elle c’est sa franchise et son honnêteté. Damon s’asseya au bar et commanda un bourbon tandis que Zoey se dirigeait vers ses amies

Bonnie: Depuis quand tu as changé de camp Zoey ?
Zoey en s’adressant à Caroline: Tu lui as dit ?
Caroline: Oui. Tu m’avais promis de le faire mais tu ne l’as pas faits
Zoey: Ça ne fait que quelques jours que tu le sais Caroline
Caroline: Mais ça fait des mois que tu sors avec lui et tu nous a rien dis
Zoey: Je suis désolé Bonnie, je comptais te le dire mais je savais pas comment
Bonnie: Comment tu peux oser faire ça à Caroline?
Zoey: Ce que je fais avec Damon ne concerne que moi
Bonnie: Attends qu’Eléna apprenne ça
Zoey: Elle est déjà au courant en fait
Bonnie & Caroline: …..
Zoey: Elle nous a vu au mariage d’Edward et Bella en train de nous embrasser et puis Stefan est le petit ami d’Eléna et le frère Damon également donc je vois pas comment elle aurait pu l’ignorer
Bonnie: Comment peux-tu sortir avec un monstre pareil ?
Zoey: Être avec lui me fesait du bien et puis avec le temps je me suis surprise à avoir des sentiments pour lui et deuxièmement ce n’est pas un monstre
Bonnie: Bien sûr que si, il tue pour le plaisir, il détruit la vie des gens sans la moindre conscience ! C’est l'homme le plus monstrueux qu'il m’a jamais été donné de voir !
Zoey: Qui es-tu pour le juger ? Dieu ? Non je ne crois pas
Bonnie & Caroline: …..
Zoey: Et puis ce n’est pas à toi que je vais apprendre qu’on ne choisit de qui on tombe amoureux, tu es bien tombé amoureuse de frère d’Eléna, le petit Jérémy
Bonnie : Jérémy est quelqu’un de bien, il n’a jamais tué personne mais toi tu couchais avec Damon bien avant d’en tomber amoureuse, tu savais très bien tout ce qu’il a fait mais ça t’étais égale ou quoi ?
Zoey: Tu sais quoi oui pour une fois j’ai pensé à moi. Dans ses bras je me sentais bien et c’est toujours le cas. Je suis désolée si tu considères ça comme une trahison Bonnie, je suis peut être égoïste mais je l’aime
Bonnie: Tu aimes un monstre Zoey
Zoey: Personne n’est parfait. Écoutes je suis venu te voir pour te mettre au courant pas pour avoir ton approbation

Et sur ses mots la jeune hybride qui c’était assise à la table de Caroline et Bonnie durant leur conversation se leva et fit demi-tour. Elle alla rejoindre Damon au bar sous le regard stupéfait de ses deux meilleurs amies. La jeune sorcière n’en croyait pas ses oreilles, même si elle détestait Damon au plus haut point elle ne détestait pas Zoey et tout ce qu’elle veut au fond c’est le bonheur de sa meilleure amie c’est tout. Si Damon fait son bonheur alors très bien mais faudra pas qu’elle vienne pleurer ensuite parce qu’elle ne supporte pas le mode de vie de son copain. Pendant ce temps au bar Damon rejoignit Zoey au bar ….

Zoey: On y va ?
Damon: Tu veux partir ? On vient à peine d’arriver
Zoey: …..
Damon: Ta conversation avec Bonnie et Caroline ne s’est pas bien passé, c’est ça ?
Zoey: Oui plus ou moins
Damon: Je vois
Zoey: Emmènes moi ailleurs Damon, n’importes où
Damon: Tes désires sont des ordres ma belle

Damon engloutissa d’une traite son verre et il prit Zoey par les épaules, le couple sortie du Mystic Gril sous les yeux de Bonnie et Caroline. La jeune hybride était encore sous le choc de sa conversation houleuse avec ses deux meilleures amies, elle savait que ça ne serait pas facile et qu’elles lui en voudraient mais pas à ce point. Zoey refusait de se sentir honteuse d’aimer Damon, non elle aussi avait le droit au bonheur comme n’importe qui et que ça déplaise ou non à Caroline et Bonnie, c’est sa vie après tout


Forks/Sur la route


Pendant ce temps sur la route de Forks enfin près de la cambrousse une jeune couple était sur une moto, le conducteur était un beau brun aux yeux vert emeraudes et la fille à l’arrière qui s’accrochait à lui n’était autre que sa petite amie, elle avait de long cheveux brun et des yeux tout aussi sombre, ils s’agissaient d’Eléna Cooper et de Stefan Salvatore. L’air frais leur effleurait doucement le visage tel une plume qui leur caressa la peau, Eléna délaissa la taille de Stefan pour s’appuyer sur ses larges épaules afin de se maintenir debout, ça fesait longtemps qu’elle ne s’était pas autant amusé qu’en cet instant

Stefan: Mme l’acrobate tu veux bien te rasseoir
Eléna: Pourquoi ? Aurais-tu peur pour moi ?
Stefan: J’ai toujours peur pour toi
Eléna: Stefan on est des vampires on ne risque rien
Stefan: Peut-être mais ça me rassurerais et puis j’aime sentir ton corps contre le bien
Eléna en se rasseyant: Tu sais parler aux femmes toi
Stefan en souriant: Non seulement à toi ma puce
Eléna en encerclant la taille de Stefan: Et si tu me disais où on va mon vampire à moi ?
Stefan: C’est une surprise et si je te le dis ça ne sera plus une surprise
Eléna: Je pourrais te forcer à me le dire
Stefan: J’aimerais bien voir ça. Tu ne peux pas me contraindre je te rappel
Eléna: Mais je peux te séduire et ça c’est mille fois plus efficace que l’hypnose Stefan

En effet la séduction est mille fois plus efficace que l’hypnose car quand quelqu’un est sous verveine il ne peut pas être contraint, les vampires peuvent être contraint mais seulement par les vampires originel. En plus Eléna sait très bien qu’elle fait énormément d’effet à Stefan cela dit ce n’est peut-être pas une si bonne idée que ça de jouer la carte de la séduction alors qu’il est en train de conduit


Forks/Villa des Cullen

Jacob était enfin de retour chez les Cullen, il avait révélé à Charlie qui il était réellement en se transformant en loup garou sous les yeux horrifié du père de Bella, il lui avait également dit que Bella avait dû changer pour aller mieux sans pour autant lui avoué le secret de Bella et donc par conséquent celui des Cullen. En temps normal Jacob n’avait pas le droit de révéler sa véritable nature quique se soit mais si ça pouvait empêcher les Cullen de partir alors il était prêt à briser les règles. Le quilleute franchissa le seuil de la porte et alla où Connor et le reste du clan Cullen était c’est-à-dire Bella et Edward, ce dernier fut le premier à intervenir

Edward: Qu’est-ce que tu as faits Jacob ?
Jacob: Ce que j’avais à faire. Vous vouliez partir, je n’ai pas eu le choix
Edward: Et plus concrètement ?
Jacob: J’ai montré à Charlie ce que j’étais vraiment
Edward: Comment est-ce que t’as pu faire ça
Jacob: Qu’est-ce que vous attendiez de moi ? Que je reste à la regarder partir sans rien faire alors que je suis incapable de rester deux heures d’affilé loin d’elle
Connor: Bravo Jake, tout ce que tu as réussi à faire c’est de le mettre en danger
Bella: Les Volturis tueront tous les humains qui savent pour nous
Jacob: Je n’ai rien à propos de vous ni de Connor, juste pour moi mais je lui ai dit que t’avais dû changer pour aller mieux et que Connor et toi vous étiez différents de moi maintenant
Connor: Pauvre Charlie ça du lui faire un sacré choc de te voir en animal sur patte
Edward: Et qu’est-ce qu’on va dire à Charlie à propos de Renesmée et EJ, quand on a une nièce et un neveu qu’on a adopté
Bella: Il ne renoncera pas jamais
Jacob: Il voulait seulement savoir que t’allais bien
Edward: Et est-ce que t’as envisagé une seconde de ce que tu fais subir à Bella ?
Jacob: …..
Connor: Moi je sais ce que c’est, c’est comme si on t’enfonçait un fer rouge dans la gorge
Jacob: Connor Charlie vit un enfer de ne pas savoir. Ne me dites pas que vous ne seriez pas heureux qu’ils fassent partie de vos vies, à tous les deux
Connor: Sois franc Jake tu ne l’a pas faits pour Bella et certainement pas pour moi, tu l’as faits uniquement pour toi. Pour ne pas que les Cullen s’en aille, Renesmée en particulier
Jacob: Désolé que tu veux voir les choses comme ça
Connor: Admets au moins que je suis pas loins de la vérité
Jacob: Peu importe pourquoi je l’ai parce que Charlie sera là dans dix minutes
Bella & Connor: QUOI ?

Dans dix minutes, mais ne laisser que quelques minutes aux Cullen de préparer Bella car Connor lui ça allait, il n’avait pas les yeux rouges et arriver à contrôler sa soif quand des humains sont à proximité de lui. La preuve il avait réussi à vivre dans la même maison avec Charlie et Bella lorsqu’elle était encore humaine, maintenant qu’elle a sa vie ici avec les Cullen lui aussi il a mis les voiles et est aller s’installer chez les Salvatore, c’est beaucoup plus simple à la fois pour lui mais aussi plus sécurisant pour Charlie. Les Cullen ainsi que Jacob et Connor allèrent dans le salon

Connor: Faudrait peut-être s’occuper de ses yeux, Charlie risque de paniqué en voyant les nouveau yeux de Bella
Alice: J’ai déjà prévu ça
Connor: Des lentilles ?
Alice en mettant les lentilles à Bella: Gagné. Bella ça risque de t’irriter un peu les yeux mais ça te fera pas mal, tu verras peut être un peu trouble au début
Connor en croisant les bras: C’est fou on ne voit presque pas la différence comparé à avant
Carlisle: Le plus important est de ne pas cligner trop vite
Esmée: Essaie de t’asseoir et de croiser les jambes

Bella se retourna et alla s’asseoir à vitesse vampirique sur le fauteuil le plus proche près du canapé sur lequel elle était assise Jacob et Connor, c’est sûr que ce genre de chose est à éviter quand Charlie sera là. Il faudra agir le plus normalement possible ce qui risque de ne pas être chose facile, Bella qui était aussi stoïque qu’un statue cligna rapidement des yeux ….

Esmée: Un peu plus lentement Bella ce serait mieux
Bella: Okay
Alice: Cliges aussi des yeux 3 fois toutes les minutes
Bella en clignant des yeux 3 fois par minute: ……
Jacob sur un ton sarcastique: Sérieux on dirait un personnage de bande dessiné
Connor: J’approuve Jake seulement là c’est beaucoup plus hilarant
Bella: J’aimerais bien vous y voir les deux commères
Connor en explosant de rire: N’empêche que tu y ressemble beaucoup, j’ai pas le souvenir d’avoir été comme ça après ma transformation
Edward: N’oublie pas de bouger tes épaules pour donner l’impression que tu respires
Rosalie: Ne sois pas aussi droite, les humains sont avachit
Bella: Okay j’ai saisis. Cligner, bouger, un peu avachit
Connor: Il est là, c’est partie
Esmée: Bonne chance

Dehors Charlie venait effectivement d’arriver, il gara sa voiture de police qui est son unique véhicule et il en sortie. Il ferma la porte et se diriger vers la porte de la villa des Cullen, Carlisle et Esmée quittèrent le salon afin d’aller ouvrir au père de Bella. Le docteur Cullen et sa femme se dirigèrent vers la porte d’entrée et il l’ouvra fesant alors face à Charlie qui était impatient de voir sa fille. Face au docteur Cullen Charlie le dévisagea étrangement

Carlisle: Bonjour Charlie
Charlie: Bella est là ?
Carlisle: Entrez je vous en prie

Carlisle invita le chef Swan à entrer ce que ce dernier fit et le vampire ferma la porte une fois que Charlie soit entré à l’intérieur, il le guida dans le salon où Bella était assise sur le canapé avec Edward et où les Cullen étaient ainsi que Connor et Jacob qui se tenaient à proximité d’elle. Charlie adressa un regard à Jacob ainsi qu’un hochement de tête ce qui prouvait qu’il avait digéré que ce garçon qu’il connait depuis toujours est un immense chien géant, il vit ensuite son fils Connor

Charlie: Connor
Connor: Salut papa
Charlie en s’avançant: Bella
Bella: Bonjour papa
Edward en se levant: Charlie
Charlie: Tu vas bien Bella ?
Bella: Mieux que jamais
Charlie: Jacob m’a dit que t’avais du changé mais rassure moi tu ne te transforme en chien géant toi aussi ?
Jacob en souriant: Non, y’a que moi Charlie
Edward: On devrait les laisser seul

Oui c’était même une excellente idée, Connor, Jacob, Edward ainsi que tous les autres Cullen quittèrent le salon laissant ainsi Charlie seul avec sa fille. En passant près de son père le jeune Swan figé dans ses 18 ans lui adressa un sourire à son père avant de disparaître à son tour du salon, Charlie s’approcha de Bella et s’asseyant sur le canapé à côté d’elle. Cette dernière se déplaça pour faire un peu de place à son père et elle le regardant attendant ainsi sa réaction …….

Charlie: Jacob a dit que tu avais du changé ….. Que c’était nécessaire, qu’est-ce qu’il voulait dire par là ?
Bella: Papa je pense que ce serait mieux que tu ne saches rien
Charlie: Je veux savoir ce qui t’es arrivé, peu importe ce que c’est. Je saurais l’encaisser, t’en fais pas pour moi
Bella: Je suis désolé, je ne peux pas
Charlie: Tu ne peux pas où tu ne veux pas ?
Bella: Je ne peux pas
Charlie: Bella je mérite tout de même une explication je pense
Bella: Oui mais si je le fais on devra partir
Charlie: Non non non, plus de fuite en avant. Tu m’avais promis Bella
Bella: Papa est-ce que tu me fais confiance ?
Charlie: Oui bien sur
Bella: Bien alors si je te dis que je ne peux pas te dire ce qui m’ai arrivé il faut que tu me crois. Tout ce qu’il y a à savoir c’est que je vais très bien
Charlie: Et Connor ?
Bella: Lui aussi. Est-ce que tu peux te contenter de ça, qu’on va bien tous les deux
Charlie: Si je peux me contenter de ça ? J’en sais rien Bella. Je viens de voir un garçon de 17 ans que je connais depuis qu’il est bébé se transformé en chien gigantesque et mes enfants ressemble à mes enfants mais ils ne le sont pas
Bella: Je te dirais tout ce que tu as besoin de savoir
Charlie: Mais je n’ai pas besoin de savoir c’est ça ?
Bella: Non, tu n’as pas besoin de savoir
Charlie: D’accord mais ne part pas. Je ne veux pas te perdre à nouveau ni Connor
Bella: Tu ne nous perdras pas, je te le promets
Connor: Moi aussi papa

Connor s’avança vers son père et sœur, ce dernier serra ses enfants dans ses bras. Il ne voulait pas perdre ses enfant ni les voir partir dieu sait où, Connor n’avait pas l’intention de partir même si un jour il le faudra bien. Contre toute attente Bella avait été capable de se contrôler, encore mieux elle n’avait ressenti aucune brulure au fond de sa gorge, Connor lui il avait un peu plus d’entraînement après avoir vécu des mois aux côté de Bella et Charlie malgré sa condition de jeune vampire C’est alors que derrière eux se trouvait Edward qui portait un enfant dans chaque bras, Renesmée et EJ

Edward: Charlie

Charlie se retourna et Connor quitta les bras de son père en même temps Bella, cette dernière alla rejoindre Edward qui tenait Renesmée et EJ dans ses bras, elle souria en le regardant. Connor qui se sentait de trop dans le tableau s’éclipsa et laissa donc Charlie seul avec Edward, Bella et les enfants. Charlie s’avança vers le couple et dévisagea avec un air surpris les deux bébés ……

Edward: Voici Renesmée et Edward-Jacob, EJ
Charlie: Ta nièce et ton neveu je présume
Edward: Non. Notre fille et notre fils
Charlie: Vous les avez adopté, génial

C’est une remarque sarcastique de la part de Charlie, il n’imaginait pas que sa fille puisse devenir maman à seulement 18 ans alors adopté un enfant non ça ne lui avait jamais traversé l’esprit surtout qu’elle venait à peine de se marié et de rentrer de voyage de noce. En plus là y’en a pas un mais deux, ce sont visiblement des jumeau d’après ce que Charlie peut en juger. Charlie observa alors Renesmée et EJ, la petite avait étrangement les yeux brun chocolat de Bella, EJ lui il avait visiblement hérité de ceux de Renée étant donné qu’il n’était pas censé savoir que quand Edward était humain il avait les yeux vert/bleu, comme son fils quoi …….

Charlie: Renesmée ?
Bella: Oui c’est un mélange de maman et Esmée, la mère d’Edward
Charlie: Elle a tes yeux Bella
Bella: Je sais et EJ ceux d’Edward
Charlie: Je présume que ça fait partie des choses que je n’ai pas besoin de savoir
Bella: Oui

Renesmée et EJ adressèrent respectivement un large sourire à Charlie laissant ainsi apparaître les quelques dents blanche incroyablement blanches des deux bébés. Le père de Bella a même eu la joie de tenir dans ses bras Renesmée et EJ à tour de rôles. Quelques minutes plus tard Charlie quitta la villa des Cullen et partie au volant de sa voiture de police, les jeunes mariés se tenaient sur le porche avec EJ dans les bras de Bella et Renesmée dans ceux d’Edward

Forks/Villa des Carlson

S’introduire dans ce repère de chasseur de loups garou n’avait pas été une promenade de santé pour Aidan et Dorian, ils avaient d’ailleurs surprit une bride de conversation dans lesquels les chasseurs se ventaient d’avoir tuer un loup, à les entendre on croierait qu’ils parlaient d’un gibier qu’ils avaient tuer pour le déguster au dîner de ce soir mais bordel ils parlaient quand même d’un être humain, d’un être vivant, d’un des leurs. Les chasseurs seront toujours ce qu’ils sont, des barbares avec aucun respect pour la vie humaine bien que les loups ne le sont pas entièrement mais ils le sont tout de même. Aidan et Dorian qui venaient de rentrer presque en courant se précipitèrent où ils s’attendaient à trouver Ethan sur le canapé du salon mais non ils le trouvèrent dans la cuisine allonger inconsciemment sur le sol, il était encore plus blanc que ce matin

Aidan & Dorian: Ethan
Dorian: Non non on avait 48 heures devant nous
Aidan: Il est inconscient, réveil le
Dorian: Et je fais comment Einstein ?
Aidan: Cognes le
Dorian outré: Quoi ?
Aidan: Fou lui une droite
Dorian: T’es dingue je ne vais pas frapper mon frère, si c’était toi à sa place tu ne voudrais pas
Aidan: Si, si ça pouvait me faire reprendre conscience
Dorian: Pardon Ethan, ne m’en veux pas

Et sur ses belles paroles le jeune louveteau serra des doigts refermant ainsi son poing et il s’agenouilla au-dessus de son frère qui était encore plus pale qu’un mort à la morgue et il lui administra un violent coup de poing dans la mâchoire seulement cogner un loup c’est toujours très douloureux même pour un autre loup

Dorian: Ahhho, bordel ça fait mal
Aidan: Evidement, même inconscient il garde sa force de loup
Aaron en revenant à lui: Tu m’as frappé ?
Dorian: Désolé
Aidan: Faillais bien que tu reprennes conscience
Ethan: Vous avez la balle ?
Aidan: Oui on là
Dorian en aidant son frère à se relever: Allez debout la belle au bois dormant

Ethan prit la balles qu’Aidan venait de sortir de la poche de son jean et il là brisa entre ses dents, ce que contenait cette fut renverser sur la table et le jeune homme prit un briquet qu’il alluma et il effleura la flamme contre le contenue de la balle qui était éparpillé sur la table. Des lumières fluorescente bleu en jaillirent, Ethan les ramassa et il introduit le contenant dans la blessure de son bras, un hurlement de douleur provenant de la bouche du loup blessé. Ethan s’écroula au sol tout en hurlant de douleur, un autre hurlement plus grave s’en suivit, un hurlement qui ressemblait plutôt à celui d’un loup. La blessure provoquer par la balle qu’il avait reçu cicatrisait en quelques secondes et le remède se propagea dans tout son organisme, torse nue Ethan se releva

Dorian: Ça va aller ?
Aaron: Ouais, c’était une vraie partie de plaisir
Dorian: T’as pas perdue ton sens de l’humour j’en déduie que tu va bien

Ethan planta ses yeux bleu dans les yeux ténébreux de son petit frère qui lui affichait un sourire amusé avec Aidan, la mâchoire du jeune homme se crispa suite à la dernière remarque de son petit frère dont les yeux brillait de malice, l’expression qu’affichait Ethan suite au commentaire de Dorian fit sourire Aidan


Beacon Hill/Auberge Gatewood

Avec tous les évènements qui se sont produits depuis presque deux ans et particulièrement ces derniers mois Stefan a pensé qu’une virée en amoureux pendant tout le week-end ferait un bien fou à Eléna et à lui-même par la même occasion. Ça leur permettra non seulement de se détendre mais aussi de s’amuser, chose qu’ils n’ont pas faite depuis bien trop longtemps. Stefan était donc venu chercher Eléna sur sa moto après lui avoir demandé si ça là tentait une virée avec lui pour tout le week-end, il n’a pas fallu longtemps à la jeune adolescent pour accepter et prendre quelques affaires, en quelques minutes seulement tout était régler. Eléna avait demandé à Stefan où ils allaient mais ce dernier ne lui avait dit que c’était une surprise et que donc si il lui disait ça ne serait plus une surprise

Finalement le jeune couple de vampire arriva devant une auberge dans la ville de Beacon Hill qui se trouve être la ville voisine de Forks avec des bois à perte de vue. Avec leur sacs sur le dos Stefan et Eléna franchissèrent les portes de l’auberge, il n’y avait personne mais tout en tenant la main de sa petite amie dans la sienne le jeune homme s’avança en direction du comptoir de l’accueil et il appuya à plusieurs reprise sur la clochette pour faire signe de leur présence. Cela eu pour effet de faire venir une jeune femme d’une trentaine d’année

L’hôtesse: Bonjour, que puis-je pour vous ?
Stefan: Bonjour, nous avons une réservation au nom de Salvatore
L’hôtesse: Pour tout le week-end si je ne me trompe
Stefan: C’est ça oui
L’hôtesse: Tennez voici la clef de votre suite, le petit, le déjeuner et le dîner sont inclus dans le forfait
Eléna: Okay

Stefan esquissa un sourire et il prit la clef que lui tendit gentiment l’hôtesse, il reprit la main d’Eléna dans la sienne et les deux adolescents prirent le chemin des escaliers et montèrent à l’étage trouvait leur chambre, au premier étage pour être précis. Le jeune couple entra dans leur suite, Eléna commença à explorer cette magnifique suite du regard. En entrant on voyait tout de suite un bar en bois vernis, c’était le comptoir de la cuisine, trois hautes chaises du même bois accompagnaient le comptoir. Derrière il y avait un petit réfrigérateur contenant des petites bouteilles d’alcool et des fruits, il y avait aussi quelques étagères du même bois que le bar, dessus il y avait des tasses, des assiettes et des couverts qui y étaient posés. Une grande baie vitrée était sur la gauche, en l’ouvrant on pouvait accéder à un balcon donnant une vue impressionnante sur l’extérieur mais terriblement romantique

Eléna marcha jusqu’au salon, il y avait deux canapés en cuirs blancs disposé en coins autour d’une table basse en bois foncé, un beau tapis tressé jonchait le sol et en face des canapés il y avait une grande cheminée en pierre qui ornait le mur du fond. Derrière ce petit coins chaleureux Eléna aperçu une grande table en bois massif avec plusieurs chaises disposées autour, elle marcha ensuite vers une porte identique à celle de l’entrée placé sur la gauche de la table. Elle l’ouvrit doucement d’un air curieuse car elle se demandait ce qui se trouvait derrière, c’était tout simplement la salle de bain. Cette dernière était immense il y avait une douche une grande baignoire carré qui pouvait faire également jacuzzi, on pouvait largement y entrer à deux. Tout autour il des tas de vases contenant des petits savons de toute les couleurs et de différentes odeurs, il y avait également des sels de bain qui donnait à la pièce sa douceur ambiante. Deux lavabos marbrés aux robinets dorés accompagnaient un immense miroir où l’on pouvait parfaitement s’admirer et qui agrandissait encore plus la superficie de la pièce, la lumière était très claire et elle faisait briller le magnifique carrelage en marbre blanc cassé placé au sol. La cabine de douche était légèrement bleutée, il y avait une lumière à l’intérieurs et différent étagèrent pour poser tous les produits comme du shampoing ou du savon

Eléna entra enfin dans la chambre en passant par l’entrée qui communiquait avec la salle de bain, elle vit alors un très large lit en bois, des draps en soie blanche recouvrait le lit, plusieurs oreillés étaient éparpillés contre la tête de lit. Il y avait une armoire dans le fond et un miroir sur pieds ainsi qu’une cheminée comme celle du salon. Eléna ressortie par la porte qui donnait sur l’entrée de la suite et y retrouva Stefan

Quand Eléna revint auprès de lui Stefan la détailla un instant, elle était dos à lui, ses long cheveux bruns tombaient en cascade sur ses épaules. Elle portait un pantalon moulant laissant apparaître les lignes parfaites de son corps, un petit haut violet laissant apparaître la naissance de sa poitrine où d’ailleurs on pouvait apercevoir un pendentif offert par Stefan quelques jours après leur rencontre. Stefan sourit légèrement, elle était tellement belle… Elle est toujours, particulièrement le matin au réveil le matin. Eléna souria à Stefan et elle se dirigea vers la cuisine ainsi que vers le frigo, elle l’ouvrit quand tout à coup son petit ami se précipita vers elle à vitesse vampirique et il l’embrassa en se tournant vers elle pour être face à elle

Eléna répondit langoureusement à son baiser tout en s’accrochant à sa nuque, Stefan attrapa une fraise dans un saladier qu’Eléna mordilla et le jeune homme l’embrassa de nouveau, il souria contre ses lèvres tandis que la jeune vampire attrapa de la crème chantilly dans un saladier avec son index qu’elle mit dans sa bouche. Stefan souria et Eléna prit une fraise qu’elle trempa dans le saladier de chantilly qu’elle approcha da la bouche de son petit ami, ce dernier qui souriait à pleine vent mordilla dans la fraise baronner de crème chantilly et elle l’embrassa, ils enchaînèrent ensuite avec du caramel. Eléna entoura ses jambes autour de la taille de Stefan et ce dernier la posa sur le comptoir à côté du frigo, il accentua le baiser dans un baiser enflammer, la jeune adolescente déboutonna alors les boutons de la chemise de son petit ami et elle fit glisser cette dernière le long des bras de Stefan tandis que ce dernier lui ôta son haut tout en glissa ses lèvres le long de son coup. Eléna bascula sa tête en arrière en fermant les yeux

A vitesse vampirique Stefan alla dans leur chambre, les vêtements des deux adolescents volèrent les uns à la suite des autres au beau milieu de la chambre mais le couple n’eut pas le temps d’atteindre le lit d’Eléna et ils firent l’amour à même le sol. Quelques heures plus tard Stefan et Eléna étaient coucher au sol mais recouvert pas la hausse de couette qui avait été enlever rapidement du lit par Stefan, la jeune adolescente était coucher contre le torse parfait de son petit amie, elle portait comme unique vêtement la chemise de Stefan qui était bien évidemment trois fois trop grande pour lui ……

Stefan : J’assure plutôt bien en cuisine
Eléna: Oui enfin les olives cocktails j’aurais pu m’en passer
Stefan: C’est vrai que c’était pas top surtout après la crème glacé


A suivre ……..

_________________




Connor was born to fight evil forces, he was born of the union of two vampire and his destiny is to become a champion, the savior of mankind but also a glimmer of hope for the new generation

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oth-rpg.pro-forums.fr
Mel23
Admin
avatar

Messages : 1251
Date d'inscription : 25/07/2010

MessageSujet: Re: New Life [Epilogue]   Ven 30 Nov - 15:27

CHAPITRE 38






Jacob, Sam, Amy,
David, Tyler, Damon,
Stefan, Aaron, Léah,
Aidan, Renesmée, Bella,
EJ, Aro, Connor,
Carlisle, Edward, Esmée,
Irina, Jasper, Alice,
Emmett & Rosalie



Voix Off de Bella: Ma vie humaine était finie mais je ne m’étais jamais sentis aussi vivante, j’étais née pour être un vampire



Forks/Réserve Quileute/ Engard de Jacob


Jacob ne se séparerait que très rarement de la villa des Cullen pour la simple raison qu’être loin de Renesmée est un véritable enfer pour le jeune Quilleute mais ce matin était l’un de ces rares moments, en effet Jacob était sur la réserve Quilleute dans un engard où il entreposait ses motos d’ailleurs il travaillait justement sur l’une d’elle où plutôt il en réparait une quand tout à coup il sentit la présence de Sam. Etant maintenant un alpha Jacob ne peut plus faire partie de la meute de Sam, l’instinct de domination serait beaucoup trop pesant pour les deux loups. Jacob avait créé sa propre meute avec Seth et Léah cela dit trois loups ne font pas forcément une meute, Jake se retourna et il fit face à Sam qui s’avançait vers

Jacob: Sam
Sam: Salut Jake
Jacob: Si tu es venu me demander encore de te rejoindre tu perds ton temps
Sam: Je ne suis pas venue pour ça
Jacob: Alors comme ça tu acceptes que Seth, Léah et moi on fasse plus partie de ta meute
Sam: Est-ce que j’ai le choix Jacob ?
Jacob en arquant un sourcil: Pas vraiment. Pourquoi t’es là alors ?
Sam en tendant sa main à Jacob: Pour faire la paix Jacob
Jacob: Avec moi ?
Sam: Oui
Jacob: ……
Sam: Je suis désolé
Jacob: Peu importe. Tout arrive pour une bonne raison
Sam: ……
Jacob en serrant la main de Sam: C’est ce que mon imprégnation pour Renesmée m’a fait comprendre

En serrant la main de son ancien alpha Sam Uley Jacob lui fesait comprendre qu’il acceptait ses excuses, la paix que Sam était venu obtenir en en venant ici il l’avait obtenu. Oui l’imprégnation de Jacob sur la petite Renesmée Cullen avait fait comprendre que tout arrivait pour une bonne raison, tout prenait désormais tout son sens. A propos d’imprégnation il en avait de bonne et cela touchait un des leurs où plutôt une des leurs pour être plus claire, il s’agissait de Léah. En effet la jeune femme s’était imprégnée d’un loup, un lycanthrope

Sam: En parlant d’imprégnation j’ai une nouvelle pour toi
Jacob: Ah oui
Sam: Léah c’est imprégné
Jacob interloqué: Hein ?
Sam: Léah c’est imprégné
Jacob: De qui ?
Sam: D’un loup
Jacob: Pas l’un des nôtre quand même ?
Sam: Non, un lycanthrope
Jacob: Un de ceux qui nous ont aidé contre l’armée des nouveaux nés pour protégé Bella ?
Sam: Oui
Jacob en esquissant un sourire: C’est une bonne nouvelle pour toi ça
Sam: ……
Jacob: Toi qui culpabilisais que Léah n’arrive pas à se défaire de son lien envers toi, maintenant c’est chose faite

Effectivement Léah qui était tellement lié à Sam n’arrivait à tourner la page, à se libéré de ex copain, elle avait d’ailleurs dit à Jacob qu’elle donnerait n’importe quoi pour s’imprégné d’un humain juste pour briser un lien trop et bien c’est chose faite sauf que c’est loup de près 81 ans. Dans le même temps Jacob entendu une pensée de Sam, le frère de ce dernier est non seulement revenu en ville mais il a également muté en loup garou, il a certainement rejoint la meute de Sam


Voix off de Bella: Tout se mettait en place, même les Volturis semblaient accepter mon nouveau statut mais on était tous conscient qu’ils voudraient sans doute tôt ou tard une preuve comme quoi je suis bel et bien un vampire. Maintenant il ne nous restait plus qu’un seul ennemi, le temps. Renesmée grandissait beaucoup trop vite, EJ aussi grandissait mais beaucoup moins que sa sœur. Carlisle les mesurait tous les jours, on se demandait tous combien de temps nous nous aurions avec elle, ça rendait tous les moments avec Renesmée et EJ très précieux

Forks/Villa des Lockwood

Un jeune homme au cheveu brun d’une vingtaine d’années assit au volant d’un 4x4 noir flambant neuf se remémorait son passé, ses différents souvenirs. Certains n’étaient pas tous agréable, il y en a même qu’ils préféreraient oublier où mieux ne jamais avoir vécu mais la vie a choisi pour lui il y a longtemps que sa vie ne serait pas une vie banale. Une vie pleine de rebondissements, pleine de choix..

David Lockwood, c'était son nom. Il avait vu le jour dans cette ville il y a vingt-cinq ans de cela mais il en était partie il y a cinq ans, les raisons de son départ ont toujours été très mystérieuse pour sa famille. Une période durant laquelle toute sa conception de la vie et de la mort avait radicalement changé, il ignorait ce qu’il était ainsi que l’héritage de sa famille et de ses ancêtres. Au cours d’une randonné avec des copains il avait tué accidentellement un garçon à peine plus âgé que lui mais ce qu’il ignorait c’est ce que ce drame aurait comme impact sur la suite des évènements à venir, il ne savait pas que cette accident dramatique activerait le gêne du loup garou qui coulait dans ses veines depuis sa naissance. La pleine lune suivit le drame le transforma en loup pour l’éternité, quand il a compris quel genre de monstre il était il a préféré quitté la ville afin de protéger sa famille de lui-même car il avait conscience qu’il était devenu un danger pour eux


La vie est faite de choix et de décision seulement il faut savoir en assumé les conséquences quelque soit le prix à payer, David avait vécu ce départ comme un mal dévorant car il était très proche de son frère mais c’était un mal nécessaire. Il quitta donc Forks tout en sachant au fond de lui-même qu’il ne reviendrait pas, du moins pas avant très très longtemps et pourtant aujourd’hui après ces cinq années loin d’ici il avait décidé de revenir enfin ce n’était pas lui mais son ami Justin. Vous vous demandez sans doute qui est Justin, et bhien c’est un ami très proche de David, un ami qu’il s’est fait en rejoignant la meute de ce dernier il y deux ans. Quand le jeune Lockwood a rencontré Justin il se détestait au plus haut point, David détestait ce qu’il était, ce qu’il était devenu depuis trois ans mais au contact de Justin, Amy et Emma il s’était tout doucement petit à petit réconcilié aves sa partie loup-garou. Le jeune homme avait appris à accepter ce qu’il était, un loup-garou et qu’il ne pouvait pas le renier car ça a toujours fait partie de lui-même si avant c’était en sommeil

David était de retour à Forks, toujours assit au volant de sa voiture qui était garé dans l’allée des Lockood il tourna sa tête vers la personne qui était assise à ses côtés, sa compagne, sa femme, sa tendre moitié, la lumière de sa vie: Amy Sullivan. Bien qu’ils ne soient pas mari et femme ils se considèrent comme tel, ça ne fais qu’un qu’ils sont ensemble officiellement parlant, Amy regarda David et elle posa sa main sur la cuisse de son homme. David baissa ses yeux sur l’endroit où était poser la main de sa femme et il posa à nouveau son regard sur celui d’Amy, un sourire complice s’afficha sur les lèvres du jeune homme

Amy: Pas trop nerveux ?
David: Nerveux de revoir ma famille ? Non mais ta main sur ma cuisse oui ça me déstabilise
Amy en souriant: Tu veux peut être que je l’enlève
David: Non, je la trouve bien où elle est

David Lockwood a toujours été un charmeur sans pour autant être un don juan qui drague toutes les femmes qu’il rencontre, non il a un charme naturel et il en est pleinement conscient seulement la seule pour qui il le met à contribution c’est Amy. Un autre sourire apparut sur les lèvres du lycan et Amy également, David se pencha et il embrassa tendrement sa petite amie avant de glisser sa main contre sa joue, ils reculèrent …..

Amy: Tu es prêt ?
David: Quand faut y aller faut y aller

Et sur ses mots le jeunes couple défit leur ceinture respective avant de sortir du véhicule et de claquer les portes du véhicule que David s’empressa de verrouiller, le jeune homme tendis sa main à Amy qui glissa la sienne dans celle de son homme et le couple s’avança en direction de la villa. C’est à ce moment-là que Tyler, le petit frère de David sortit par la porte d’entrée avec toast grillé recouvert d’une pâte à tartiner sur une des deux surfaces

David: Tyler

Tyler qui ne regardait pas vraiment devant lui ne vit par son frère arriver, faut dire que pour sa défense il avait l’esprit ailleurs. Sa nuit avec Caroline ne cessait de tourner en boucle dans sa tête, malheureusement pour lui elle a mis les voiles alors que l’aube venait de se lever, Tyler a donc été contraint de la laisser partir loin de ses bras seulement il sait qu’il ne va pas tarder à la retrouver. Le plus jeune des Lockwood se figea en entendant la voix de la personne qui venait de prononcer son nom, cette personne il là reconnaitrait n’importe où, c’était celle de son frère: David. Tyler leva la tête et ses yeux écarquillés rencontrèrent ceux de son frère

Tyler: David
David en esquissant un sourire: Salut petit frère

Tyler savait que son frère devait faire son grand retour en ville mais il ignorait quand ce serait, ça pouvait très bien être dans trois jours, trois semaines, trois mois où bien trois ans. Cinq ans, voilà cinq ans que David était partie sans aucune raison. Cinq année durant lesquelles David c’était inquiété pour son aîné jusqu’au jour où ce dernier-là appelé afin de lui donner une explication sur la raison subite de son départ, Tyler lui avoua à son tour être comme lui mais à l’heure actuel David ignore que son frère n’est pas seulement un loup mais un vampire, un hybride en somme. L’aîné des deux frères Lockwood lâcha la main d’Amy et il alla enlacer son petit frère, Tyler était aux anges de revoir ce frère qui lui avait tant manqué et de qui il était si proche. David se recula et Amy s’approcha d’eux

Tyler: Tu es de retour ?
David: Comme tu peux le voir. Tyler je te présente ma copine, Amy
Tyler: Enchanté
David: Amy, voici mon petit frère Tyler
Amy: Ravie de te connaître Tyler, David m’a beaucoup parlé de toi
Tyler: En bien j’espère
David: Pour qui tu me prends Ty
Tyler: Pour mon frère pardi

Tyler esquissa un sourire amusé, c’est fou ce que ces moments où ils se lançaient des répliques de ce genre lui avait manqué. Le retour David rendait Tyler très heureux mais la question qui se pose maintenant c’est de savoir comment va réagir leur mère et quel bobard David va-t-il devoir inventer pour expliquer à sa mère la raison de son départ car il ne peut pas lui que c’est parce qu’il est devenu un loup garou et que si il est partie c’était pour les protégé du danger qu’il pouvait être pour sa famille ainsi que pour les habitants de Forks

David: Ce que t’es drôle Ty
Tyler: Très
Amy en prenant la main de David: …..
Tyler: David il faut que je t’avoue un truc à propos de moi
David: Je sais t’es un loup garou, tu me l’as dit quand moi je te l’ai dis
Tyler: Je ne suis pas seulement un loup, je suis aussi un vampire
David & Amy: …..
Tyler: Un hybride quoi

En effet Tyler n’est pas seulement un loup mais aussi un vampire, le seul hybride existant au monde, une combinaison entre deux races, celle des lycanthropes et celles des vampires. Tout ça s’est produit il y a maintenant un peu plus de deux ans, suite à l’annonce révélatrice de son jeune frère David était littéralement sous le choc tout comme Amy, ils se demandaient comment ça pouvaient être possible surtout qu’aux dernières nouvelles Tyler n’était pas un vampire

David: Comment-est-ce possible ?
Tyler: Un vampire voulait créer des hybrides combinant la race des vampires et celle des loups garou, j’ai servis de cobaye. Une fois après avoir achevé ma transition je l’ai tué. Etant l’unique hybride je suis indestructible et…..
Amy: Et tu pourrais crée ta propre race
Tyler: Oui
David: Et tu as déjà transformé quelqu’un, un loup je veux dire ?
Tyler: Non. Ecoutes David j’adorerais continuer cette discussion mais je dois aller retrouver ma copine, elle a une soudaine envie de faire les boutiques. Ah les filles et le shopping
David: Okay
Tyler: Je suis content que tu sois de retour. J’ai été ravie de te rencontrer Amy
Amy: Moi aussi Tyler

Tyler adressa un hochement de tête positif au jeune couple et il leur souria avant de se retourner vers sa voiture, avant de se mettre au volant il engloutissa rapidement son toast. Quelques minutes plus tard l’hybride mi-loup mi-vampire quitta la résidence des Lockwood au volant de sa voiture pour se rendre chez sa petite amie


Forks/Manoir des Salvatore

Damon Salvatore a deux faiblesses, l’une d’elle a toujours fait partie de lui et c’est son petit frère, on dit que la plus grand faiblesse d’un vampire c’est son humanité et c’est vrai. On peut se forcer à l’éteindre mais tôt tard elle finit par revenir tel un boomerang, Damon et Stefan en ont fait les frais. Stefan et Damon se sont récemment rendu à la Nouvelle Orléans tous les deux après avoir appris qu’un chasseur qui a massacré plusieurs vampires, les deux frères étaient dehors devant la maison

Damon: T’es bien matinal Stef
Stefan: J’ai pas dormis de la nuit
Damon: Alors comme ça je ne suis pas le seul à avoir été insomniaque cette nuit
Stefan: Zoey s’en ai rendu compte ?
Damon: Non, elle dormait comme un bébé
Stefan: Eléna par contre c’est rendu compte que j’étais tourmenté
Damon: Tu lui a dit ?
Stefan: Non, je ne voulais pas l’inquiéter
Damon: Mais c’est inquiétant Stef
Stefan: Je le sais bien, bref elle s’est rendormit mais pas moi. J’ai pas arrêté de cogiter de la nuit
Damon: Moi aussi
Stefan: Et puis c’est quoi cette histoire des cinq grand dont il serait le dernier survivant
Damon: J’en ai aucune idée
Stefan: Bah il vaudrait mieux qu’on le découvre, et vite. Avant que d’autres vampires se fassent tué, où pire que nous on y passe

Lors de leur escapade à la Nouvelle Orléans si on peut dire ça comme ça Stefan et Damon ont découvert qu’un chasseur exterminait des vampires, c’est une vieille connaissance qui les a prévenu. Les frères Salvatore n’ont pas tardé à se retrouvé confronté à lui mais le plus bizarre c’est que ce chasseur était bien plus fort et plus rapide qu’un être humain, ils ont d’ailleurs faillit y rester et cela inquiète beaucoup Damon et Stefan surtout depuis que l’autre gugus évoquer un truc concernant les cinq grands dont il serait le dernier survivant, c’est quoi encore ce bordel


Forks/Villa des Carlson


Personne n’était à la maison, Dorian était partie voir Sawyer afin de lui expliquer pourquoi l’autre jour il avait décliner son invitation, il ne voulait pas qu’elle croit qu’il lui cachait des trucs important bien que ce soit très important que son frère Ethan est failli y rester. Aidan quant à lui était allé racheter de nouvelles chaînes pour les prochaines pleines lunes car les autres qu’ils ont complètement brisé. Aaron quant à lui venait de franchir le seuil de chez lui Léah, le jeune lycan n’avait toujours pas parlé de l’imprégnation de Léah sur lui à ses frères faut dire qu’il n’en a pas vraiment eu le temps

Aaron: Et voici ma maison
Léah: Tu vis tout seul dans cette immense maison ?
Aaron: Non, je vis avec mes frères mais ils ne sont pas là

En effet ils n’étaient et ça Aaron avait pu le sentir pas parce que leur voitures ne sont pas là mais surtout parce qu’il n’a pas senti ni leur odeur ni leur présence, entre loups appartenant à la même meute et surtout quand ils ont tous été engendré par le même créateur ils peuvent sentir l’odeur de l’autres, c’est un truc de loups. Main dans la main Aaron fit une petite visite guidé à Léah en commençant par le salon mais tout à coup Aidan rentra à la maison plutôt que prévu

Aaron: Aidan
Aidan: Tiens donc un revenant
Aaron: Salut
Aidan: T’étais passé où ces dernières semaines, hein ?
Aaron: J’étais
Aidan: Peu importes nous on a eu des petits problèmes
Aaron en fronçant les sourcils: Quoi comme problèmes ?
Aidan: Ethan c’est fait tirer dessus
Aaron: …..
Aidan: Un chasseur lui a tiré dessus et Dorian et moi on a du s’infiltré dans un repère de chasseur pour trouver la seule balle qui guérit un loup contre une balle en argent. On a bien faillit y rester et Ethan aussi, j’aurais bien apprécié si t’avais été là. Dois-je te rappeler qu’on est plus fort quand on est en meute
Aaron: …..
Léah : Je suis désolée, il était avec moi. Je me suis imprégné d’Aaron

Imprégné de lui, alors ça Aidan ne l’avait pas vu venir mais alors pas du tout. L’alpha avait déjà entendu parler de l’imprégnation des modificateurs, oui mais alors très vaguement et c’était il y a deux cent ans donc autant dire que ça fais très très longtemps. D’après ce qu’il avait capté c’était comme un coup de foudre, que dès lors qu’un modificateur s’imprégnait d’une personne tout son univers changeait et que seul la personne dont il s’imprégnait comptait, qu’il pourrait faire tout et n’importe pour l’être de son imprégnation. Aidan ne savait pas que les loups modificateurs pouvait s’imprégner d’un lycanthrope parce qu’en général ça ne touche que les humains complètement humain alors que les lycans le sont plus tellement à partir du moment où ils sont mordu cela dit certain le sont de naissance mais ça c’est une toute autre histoire

Aidan: Passons, tu dois être Leah Clearwater
Léah: Oui mais le savez-vous
Aidan: Je connais Sam
Léah: Oh
Aidan: Et on a déjà combattu ensemble, pour protéger Bella
Léah: Exact
Aidan: Puisque je te tiens sous la main Aaron on a retrouvé Krin, tu voudras peut être des notres pour le tuer. Ne serais-ce que pour Alec
Léah: Qui est Alec ?
Aaron: Notre créateur. Tu l’as vraiment retrouvé ?
Aidan: Oui, j’ai un coup de fil de Sébastian il est à Beacon Hills
Aaron: C’est à côté de Forks
Aidan: T’es partant

Aidan et fixa Aaron et ce dernier fit un hochement de tête positif, il ne manquerait certainement pas l’occasion de tuer cet enfoiré de vampire qui a exécuté Alec il y a de ça vingt ans. Oui ça fait vingt ans que c’est arrivé mais en vingt ans aucun d’entre eux n’à renoncer à rendre justice à Alec particulièrement Aidan à qui il doit la vie ……


Forks/La forêt

Bella était dans la fôret avec ses deux enfants ainsi que Jacob, la neige avait désormais entièrement recouvert le sol de la ville, normal vu la saison étant donné que l’hiver vient de pointer le bout de son nez. EJ et Renesmée marchaient devant leur mère ainsi que Jacob qui était sous sa forme humaine, le plus jeune des petits Cullen se baissa et ramassa de la neige dans ses bain pour en faire une boule de neige tandis que Renesmée attrapa un flocon de neige, elle montra son flocon de neige à sa mère, cette dernière s’agenouilla auprès de sa fille

Renéesmée: Maman, regardes un flacon de neige
Bella: C’est magnifique. Pourquoi tu n’irais en chercher un autre ?
Renesmée: …..
EJ en lâchant sa boule de neige: Moi aussi je peux maman ?
Bella: Oui EJ
Renesmée: Et tas boule de neige t’en fais quoi ?
EJ: Elle n’était pas bien faite, je l’ai lâché

Et sur les paroles du petit Edward-Jacob plus connu sous le nom d’EJ Cullen les deux enfants se mirent à courir dans la neige en riant, physiquement parlant EJ était beaucoup plus petit que sa sœur jumelle. Bella se relevant en souriant, la jeune vampire profitait de chaque instant qu’elle passait avec ses infants, Jacob souria en regard Renesmée courir

Jacob: Elle a encore grandit hein ?
Bella: Oui encore
Jacob: Moi ce que je me demande c’est pourquoi EJ grandit moins vite que Renesmée
Bella: Selon Carlisle EJ aurait plus tenu de mon côté que de celui d’Edward
Jacob: Il serait plus humain que vampire ?
Bella: Oui mais ce n’est qu’une supposition, il n’est sûr de rien. Edward pense que nous trouverons des réponses au Brésil
Jacob: Quel genre de réponses ?
Bella: Il y a des tribus qui pourraient savoir quelque chose

Alors que Bella et Jacob discutaient ils virent Renesmée et EJ s’élancer depuis le sol et sauter très haut afin d’attraper un flocon de neige, ils étaient loins d’ignorer que quelqu’un les observaient et que ce que Renesmée et EJ venaient de faire allaient engendrer des conséquences dramatique pour les Cullen. Au loin, Irina Denali venait d’être témoin de la scène et ce n’était pas très bon signe, la jeune femme était désormais convaincu que les Cullen venaient de créer des enfants immortel, des vampires mais elle était très loin du compte. Irina n’arrivait pas à croire que les Cullen ait pu faire une chose pareil, Irina partie à vitesse vampirique tandis que Bella s’avança

Renesmée: Maman c’est qui ?
Bella: C’est notre cousine de Denali, Irina
EJ: Elle est jolie
Jacob: Bella ?
Bella: Jacob surveille Renesmée et EJ
Jacob: Quelque chose ne va pas ?
Bella: Je ne sais pas

Et sur ses mots la jeune vampire partie à vitesse vampirique jusqu’à l’endroit où était Irina, elle l’avait reconnue, comment pourrait-elle oublier le visage de la femme qui a fait une scène durant la réception de son mariage en voyant Seth. Jacob posa une main protectrice sur l’épaule respective de Renesmée et EJ. Lorsque Bella arriva au sommet de la montagne elle ne troua rien mais en bas dans l’eau elle vit un plongeon qui disparaissait peu à peu, Irina avait sans doute sauté

Forks/Villa des Lockwood

David et Amy étaient à l’intérieur de la demeure des Lockwood, le jeune homme n’avait pas revu cette gigantesque maison dans laquelle il a grandi et vécu les vingt premières années de sa vie, normal il est partie il y a cinq ans et n’est jamais revenu à Forks, enfin jusqu’à aujourd’hui. David fit une petite visite guidée rapide à Amy bien qu’ils n’aient nullement l’intention de s’installer ici, ils pensaient plutôt à un vieux manoir où quelque chose si rapprochant de près avec une cave de préférence, pour les nuit de pleine lune

Amy: Et là on est où ?
David en esquissant un sourire: Ma chambre, enfin c’était ma chambre
Amy: C’est donc ici que tu emmenais tes conquêtes beau brun
David: Amy ….
Amy: T’inquiètes, je te taquine juste. On a tous un passé David
David: Même toi ?
Amy: Même moi
David: Maintenant que je t’ai fait une petite visite guidée on ferait mieux d’y aller
Amy: Tu ne veux pas rester un peu ?
David: J’aimerais bien si mais ma mère va pas tarder et je ne veux pas qu’elle me voix
Amy: Pourtant t’étais ravi de revoir ton frère
David: Oui mais Tyler connait mon secret, ma mère non
Amy: Pourquoi tu ne lui dis pas ?
David: Tu veux que je lui dise que je suis un loup garou et qu’une fois par moi je pète les plombs, que je pourrais lui arraché la tête si je m’enchaîne pas ?
Amy: Dis comme ça c’est vrai que ce n’est pas une bonne idée
David: De toute manière elle ne me croirait pas
Amy: Elle ne savait pas pour ton père ?
David: Non d’ailleurs je suis sûr qu’il l’ignorait aussi
Amy: Comment c’est possible ?
David: J’en sais rien
Amy: Il n’a probablement jamais su la vérité sur l’héritage de vos ancêtres
David: Tu parles d’un héritage, personnellement je m’en serais bien passer
Amy: David je pensais que tu t’acceptais enfin
David: C’est le cas
Amy: C’est pas l’impression que tu m’as donné là
David: Je dis juste que j’aurais préféré hérité d’un trésor caché plutôt que de me transformé méchant gros chien à la pleine lune
Amy en entourant ses bras autour de la taille de son homme: Toutes les familles ont un héritage qu’ils transmettent à leur descendance de génération en génération
David: Oui sauf que toutes les familles ne naissent avec le gêne de la lycanthropie
Amy: Exact
David: Sauf toi et Justin

David esquissa un sourire sincère et il embrassa tendrement sa petite amie en l’attirant à lui, cette dernière lui rendit langoureusement son baiser tout en lui ôtant sa veste en cuir, elle fit également reculer son homme vers le lit de ce dernier, elle le poussa légèrement et ce dernier tomba lourdement sur le lit. Amy grimpa sur le lit et elle chevaucha David avant de lui voler passionnément un baiser, elle passa ses mains sous le t-shirt du jeune homme et elle le lui ôta, David fit passer Amy sous lui quand tout à coup la porte de l’entrée claqua. Le jeune lycan se releva …..

Amy: Pourquoi tu t’arrêtes ?
David: Ma mère est là
Amy: Oupps

David avait senti l’odeur de sa mère à la seconde même où elle avait franchi le seuil de la maison, encore un truc de loup qui est sacrément bien utile. A contre cœur David se releva et il se baissa, il ramassa son t-shirt et l’enfila puis il fit de même avec sa veste en cuir noir, pendant ce temps Amy se leva du lit et rajusta ses cheveux et ses vêtements. L’aîné des frères Lockwood pensait naïvement pouvoir revenir chez lui sans jamais croiser sa mère, c’était impossible surtout en se trouvant ici dans leur maison. David et Lisa sortèrent de la chambre qui était celle de David et ils descendèrent le grand escalier quand tout à coup Mme Lockwood se figea net comme une statue

Carole: David

Carole fixait ce grand gaillard qui n’était autre que son fils aîné David Lockwood, cela avait beau faire cinq ans qu’il avait disparu sans laisser de trace elle le reconnaîtrait entre mille. Il n’avait pas changé d’une miette en cinq ans mais cela n’attira pas l’attention de Carole Lockwood, pourtant ce genre de chose se remarque très bien car normalement en cinq ans les gens vieillissent mais David non

David en esquissant un sourire: Bonjour maman

David lâcha la main d’Amy et il alla enlacer sa mère, la jeune femme qui accompagne le jeune Lockwood regarda la scène très attendrie. Amy savait à quel point ça avait été dure pour son homme de quitter sa famille c’était un mal nécessaire pour les protéger mais surtout parce qu’il en avait besoin. Il ne pouvait plus rester à Forks cela dit le jeune lycan savait que sa mère allait d’ici peu exiger de lui une explication sur la raison de son départ il y a cinq ans. Ce dernier se recula et retourna auprès d’Amy qui lui lança un grand sourire

David: Maman je te Amy, ma copine
Carole: …..
David: Amy voici ma mère, Carole Lockwood
Amy: Bonjour Mme Lockwood, je suis ravi de vous rencontré
Carole: Bonjour. David tu n’as pas changé d’un pouce
David: Merci maman
Carole: Bien que je sois très heureuse que tu sois là je pense que tu me dois quelques explications
David: Oui

Amy pour donner du courage à son petit ami glissa sa main dans celle de ce dernier, David baissa les yeux et souria en regarda sa main et celle d’Amy enlacer. L’avoir à ses côtés l’apaisait bien que l’état de nervosité dans lequel il était relativement toujours présent mais avec elle il avait l’impression d’être en paix avec lui-même. David leva son visage et il s’adressa à sa mère

David: Tu veux savoir pourquoi je suis partie ?
Carole: J’apprécierais oui
David: Attention ça risque d’être caustaud
Carole: On est costaud dans la famille

David dans ses pensées: Et plus que tu ne le crois

David: Très bien commençons par papa et oncle Mason
Carole: …..
David: Il y a beaucoup de chose que tu ignores sur notre famille et nos ancêtres maman
Carole: …..
David en regardant Amy puis à nouveau sa mère: Je suis un loup garou
Carole: Tu as perdu la tête David, ce genre de chose n’existe pas
David: Si ça existe. Papa, oncle Mason, moi et Tyler, c’est dans notre sang. C’est notre héritage
Carole: …..
David: C’est la malédiction des Lockwood et c’est pour ça que je suis partie, je voulais vous protégé après la mort de papa, j’avais aussi besoin de partir

Contre toute attente David n’avait pas inventé un quelconque mensonge pour expliquer la raison de son départ, il avait tout bonnement dit la vérité, de toute manière elle aurait fini par remarquer qu’il n’a pas vieillit depuis cinq ans, qu’il a toujours l’apparence d’un homme de vingt ans. En plus c’est bien connu que les secrets ne reste jamais secret bien longtemps, particulière des secrets de famille dans ce genre là


Forks/Ancienne propriété des Salvatore


Damon qui en avait marre d’attendre impatiemment au manoir avait décidé d’aller faire un petit tour, contrairement à son petit frère la patience n’est pas une des qualités de notre vampire adoré aux yeux bleu perçant. La petite ballade du beau brun l’emmena sur les lieu de la toute première propriété des Salvatore, celle où lui et Stefan ont vu le jour, où ils on grandit et bien sûr là où a commencé avec Rebekah. Se retrouver ici le ramena aux pays des souvenirs


Flashback/Forks il y a 157 ans

Damon et Stefan Salvatore âgé de 4 et 8 ans étaient inséparable, toujours fourrer ensemble à faire tout et n’importe quoi mais Stefan étant le plus jeune mais surtout le plus réservé était souvent malmener par les autres enfants de la ville ce que Damon n’appréciait gère, il ne fallait pas qu’on touche à son cadet. Damon n'arrivait pas à s'endormir et il fixait le ciel par la fenêtre en tortillant ses cheveux, dans le lit d'à côté il voyait son frère s'agiter dans tous les sens en gémissant. Le petit faisait certainement un cauchemar, il en faisait d'ailleurs régulièrement et pourtant il n'était dans son lit que depuis une demi-heure. Tout à coup il ouvrit les yeux dans un sursaut et sortit de son lit en trombe, devinant son intention Damon souleva sa couette et se décala pour lui laisser de la place, Stefan bondit à ses côtés en l'entourant de ses bras tout en enfouissant sa tête dans son torse.

Damon en lui caressant les cheveux: Tu as encore fait un mauvais rêve
Stefan en s’agrippant à Damon de tous ses forces: Oui, c'était vraiment affreux
Damon: C'est bizarre quand même que tu en fasses presque toute les nuits… Tu veux en parler ?

Stefan en pleurant de plus belle: Non
Damon: Chut, c'est rien Stef, je suis là, tu n'as plus rien à craindre
Stefan en levant ses yeux baigné de larmes vers ceux de Damon : Je peux dormir avec toi cette nuit ?
Damon: Bien sûr que tu peux, évite juste de me serrer trop fort, faut que je respire quand même

L'enfant lâcha desserra son étreinte et mit ses mains sous la couette, Damon se rallongea dans son lit et passa son bras par-dessus l'épaule de Stefan, celui-ci posa ensuite sa tête sur le ventre de son aîné. C’était toujours le même scénario, dès que Stefan fesait un cauchemar il courrait toujours dans les bras de son frère qui le berçait et le calmait, sa présence le rassurait et l’apaisait. Ils restèrent tous les deux là pendant quelques minutes à fixer le plafond n'arrivant pas à trouver le sommeil, Damon baisser les yeux vers la tête de son cadet

Damon: Tu dors ?
Stefan: Non et toi ?


Damon dans ses pensées: Ah les petits frères, ils vous posent des questions des fois…



Damon: Non je n'arrive pas … J'ai une idée !
Stefan: C'est quoi ?
Damon: Prends ton oreiller et la couette on va aller installer ça devant la fenêtre, pour pouvoir mieux regarder le ciel
Stefan : J’adore regarder le ciel
Damon en souriant : Je

Stefan s'exécuta aussitôt et ensemble les deux frères installèrent un véritable petit cocon devant la fenêtre, Damon prit deux chaises et toutes les couettes et oreillers qu'il put trouver et finalement leur installation ressembla plutôt à une sorte de cabane. Ils se couchèrent en dessous, et se mirent à fixer le ciel qui ce soir-là était particulièrement étoilé ….

Stefan en resserrant un peu contre Damon : On fait quoi maintenant ? Quand je repense à mon cauchemar j'ai toujours peur et je ne sais pas si j'arriverai à m'endormir…
Damon: Tu veux qu’en attendant, je te raconte une histoire avec les étoiles ?
Stefan : Oh oui ce serai super !
Damon: Ok, alors voilà: Tu vois ces étoiles la- toutes ensemble- elle forme une chose qu'on appelle la grande ourse et là tout au nord c'est l'étoile polaire. Il y'a une légende qui raconte qu'en fait les étoiles qui composent la grande ourse et l'étoile polaire étaient à l'origine frères et sœurs et qu'ils étaient liés ensemble et formaient une grosse, grosse étoile. Mais un jour on raconte que ces étoiles se sont disputées et ont voulu se séparer
Stefan en fixant les étoiles que désignait Damon: Pourquoi elles se sont disputées ?
Damon: Elles se sont disputées parce que l'étoile qui est maintenant l'étoile polaire voulait absolument éclairer en continu la même face de la terre, les autres étoiles lui on dit que c'était impossible et que de toute façon le Soleil ne voudrait pas, alors l'étoile polaire à fait un vote pour savoir qui était d'accord avec elle et qui ne l'était pas mais elle a perdu le vote et les étoiles de la grande ourse on voulut pour la punir l'expulser de leur famille et désormais ils ne veulent plus la considérer comme leur sœur

Stefan: C'est méchant
Damon: Et depuis pour se venger l'étoile polaire brille beaucoup plus que les étoiles de la grande ourse et celles-ci on décidés de se faire appeler la grande ourse car l'étoile polaire avait toujours eut peur des ours sur la terre. Voilà c'est fini !
Stefan: Elle est un peu bizarre ton histoire
Damon: Oui, mais c'est ce qui s’est passé…
Stefan: Mais c'est bizarre, s'ils étaient frères et sœurs pourquoi les étoiles de la grande ourse et l'étoile polaire ce sont séparées ?
Damon: Parce que. Je ne sais pas moi quand tu ne t'entends plus avec quelqu'un et bien tu ne restes pas avec lui…
Stefan: Mais toi et moi on restera toujours ensemble non ? Tu ne me laisseras jamais Damon, promets-le !
Damon: Je te le promets Stef, tu n'as pas à t'inquiéter, tu sais ce n'était qu'une histoire…
Stefan en s’inquiétait: Oui mais est-ce que ça peut arriver qu'on ne s'entende plus ?
Damon: Je ne sais Stef, peut-être peut-être pas, on ne sait pas ce que nous réserve l'avenir…

Stefan tristement: Moi, je ne veux pas qu'on se fâche, jamais ! Imagine ! Qu'est-ce que je ferai sans toi ?
Damon: Ne t'en fait pas, pour l'instant on s'entend bien et c'est le principal et j'espère qu'on s'aimera toujours autant dans quelques années…
Stefan: C'est sûr, de toute façon je n'arriverais jamais à tant vouloir ou à te détester et tu seras toujours mon grand frère quoi qu'il arrive ! On ne sera jamais séparé !

Damon serra son cadet un peu plus fort contre lui en fixant encore le ciel étoilé. Plus tard, leur père vint les gronder après qu'ils les ais entendu discuter et leur demanda de regagner leurs lits respectifs. Les deux petits s'exécutèrent mais dès que leur père fut parti Stefan fila rejoindre son grand frère et ils dormirent ensemble l'un contre l'autre, une fois de plus car le seul endroit ou Stefan se sentait vraiment bien et en sécurité c'était dans les bras de son frère

Fin du Flashback

A cet époque le petit Stefan avait raison: malgré tout ce qu'il pouvait essayer de faire croire, que ce soit en 1864 ou en 2012 il n'avait jamais vraiment réussis à détester son frère, jamais. Pourtant Stefan avait plus d’une raison de le détester et il le clamait haut et fort mais une partie de lui n’a jamais pu le haire totalement, ensemble ils ont traversé tellement de chose que c’est impossible pour eux de ne plus s’aimer, malgré tout ce que Damon a pu faire à son cadet, malgré Rebekah et tout le reste Stefan continuait d’aimer son grand-frère et ce dernier n’a jamais cesser d’aimer son frère et de veiller sur lui. En se remémorant ce souvenir Damon ne put s’empêcher de sourire

?????: On se remémore le bon vieux temps
Damon: Stefan
Stefan: En personne
Damon: Tu me suis où quoi fréro ?
Stefan: Non mais ça fais deux heures que t’es partie
Damon en arquant un sourcil: Deux heures ?
Stefan: Oui
Damon: T’es sur ?
Stefan: Certain
Damon: Wouaho, j’ai pas vu l’heure
Stefan: Dommage parce que j’ai du nouveau sur notre ami qui décapite les vampires comme de pommes
Damon: Tu as toute mon attention petit frère
Stefan: Galway il y a 120 ans ça te parle ?
Damon: En Irlande ?
Stefan: Oui
Damon: Pas vraiment non, rafraîchis-moi la mémoire
Stefan: Cinq ans après qu’on est refusé l’offre des Volturis de rejoindre le clan

Damon dévisagea son petit frère, lui et les dates ça fait vraiment pas bon ménage ce qui n’est pas le cas de ce cher Stefan qui lui est une encyclopédie vivante des dates du passé autant du leur que des évènements important dans le monde. Que voulez-vous Stefan a toujours aimé étudier et en plus il a une mémoire d’éléphant, pour en revenir à l’aîné des Salvatore il se remémora alors le jour où lui et Stefan ont eu le malheur de croiser la route des Volturis


Flashback/Rome/ 125 ans plus tôt

Damon et Stefan Salvatore, deux frères vampires. Tout commence avec Damon qui a le malheur de croiser la route d’un vampire nomade, à son réveil il pensait juste s’être fait assommer par un homme mais lorsqu’il rentra chez lui il croisa son petit frère dehors en train d’observer les étoiles, il ne put maîtriser sa nouvelle condition de vampire et se jeta sur son frère en le transformant lui-même en vampire. C’est ainsi qu’en s’abreuvant du sang de son propre frère qu’il a achevé sa transformation en créature de la nuit, quand Damon lui expliqua tout Stefan prit la décision de ne pas se nourrir, de se laisser mourir parce que c’était dans l’ordre naturel des choses. Damon n’était pas d’accord, il refusait de regarder son petit frère mourir, il le voulait à ses côtés pour l’éternité. C’était égoïste peut être mais il s’en fichait et il ne voulait pas voir Stefan mourir, il méritait beaucoup mieux que de mourir à seulement 17 ans.

Nous voici donc à Rome en 1887 dans un manoir, Damon et Stefan avaient établit résidence en ces lieux et ils venaient de se nourrir sur toute une famille, là ils se détendaient avec un bon verre de bourbon au coin de la cheminée assit dans des fauteuils quand tout à coup le bruit de la sonnette se fit entendre

Stefan: Qui ça peut être ?
Damon: Un petit encas

C’est incroyable, après avoir liquidé une famille toute entière Damon avait encore faim, un sourire machiavélique se dessina sur les lèvres du vampire, son frère cadet ne tarda pas à sourire tout aussi machiavéliquement que son aîné. Les deux frères se levèrent, traversèrent le salon et alla ouvrir la porte. Quique ce soit il où elle va passer une bien mauvaise nuit, lorsque Damon ouvrit la porte il ne vit personne

Stefan: Y’a personne
Damon: J’ai vu ça oui
Stefan: Regardes y’a un truc par terre

Suite aux dernières paroles son petit frère l’aîné des deux frères baissa ses yeux en direction du sol, c’était un carnet d’invitation adressé à Damon et Stefan Salvatore, les deux principaux intéresse se regardèrent mutuellement d’un regard intrigué, qui pouvait leur envoyer une invitation aussi raffiné. Stefan prit l’enveloppe et l’ouvrit puis il lut le contenu du carton à l’intérieur

Stefan: Stefan et Damon Salvatore vous êtes cordialement invités au bal annuel des Volturis à Volterra
Damon: C’est qui les Volturis ?
Stefan: On va vite le savoir et si rendre

Quelques jours plus tard Damon et Stefan habillés sur le trente et un se rendait à Volterra dans un manoir où avait lieu la grande réception du bal organisé par les Volturis. Afin de savoir qui étaient ces fameux Volturis et surtout ce qu’ils leur voulaient, un homme aux long cheveux brun s’avança vers eux
L’homme: Damon et Stefan Salvatore
Damon: Ça dépend qui les demandent
L’homme: Je suis Aro Volturis
Stefan: Et alors ? En quoi c’est censé nous intéresse
Aro: Suivez-moi

Stefan avait cruellement envie de lui répliquer d’aller se faire voir mais Damon l’en empêcha en secouant sa tête de droite à gauche et donc le jeune vampire ne fit rien sur les bons conseils de son frangin. Damon et Stefan traversèrent la grande salle en suivant Aro qui mena les deux frères Salvatore dans une pièce où étaient regroupé ses frères ainsi que Jane. C’est au court de cette soirée que Stefan et Damon rencontrèrent officiellement les Volturis, quelques jours plus tard Aro leur proposa de rejoindre la garde ce qu’ils refusèrent sans ménagement

Fin du Flashback



Damon: Je me souviens de notre rencontre avec les Volturis mais Galway non ça ne me dis rien
Stefan: Okay. On se fesait discret en ce temps-là jusqu’à ce qu’un vampire se mette à bruler. Un homme l’avait fait sortir d’une espèce de coffre en bois, tu te rappelles ? Grand, cheveux long, une épée à la main et il avait un tatouage qui recouvrait l’un de ses bras
Damon: Le mec à l’épée pointu, mais oui ça me reviens
Stefan: Si la mémoire te revient il avait également parlé des cinq grands mais à l’époque on n’y a pas fait plus attention que ça
Damon: On est parti juste après la mort du vampire qui a flambé comme une torche
Stefan: Exact
Damon: Et tu penses que c’est lié ?
Stefan: Récapitulons, nous avons rencontré un chasseur appartement à un groupe nommer les 5 grands il y a 125 ans, 125 ans plus tard on en rencontre un autre qui est le dernier survivant de ce même groupe et il décapite des vampires un par un. Tu crois ne crois pas que c’est lié ? Moi si
Damon: C’est vrai que dis comme ça. Bon on va le retrouver et régler le problème
Stefan : Régler le problème
Damon: Le tuer Stefan
Stefan: Damon y’a surement une meilleur solution que le meurtre d’un homme
Damon: Un homme qui décapite les vampires, combien de temps il lui faudra avant de nous trouver, où mieux avant de trouver Eléna et Zoey
Stefan: …..

Damon savait pertinemment qu’en sous entendant que ce chasseur pourrait tuer Stefan réaliserait l’urgence et le danger que représente ce chasseur de malheur, qu’il faut y mettre un terme avant qu’il ne se pointe à Forks. Stefan ne veut plus faire de mal à un innocent mais c’est justement le moment pour le jeune Salvatore de faire exception à ligne de conduite qui est de ne plus ôter la vie d’un innocent parce que cet homme est tout sauf innocent, il tue des vampires qu’ils soient mauvais où bon. Damon avait qu’il ferait tout pour protéger Eléna au même titre que lui il ferait tout pour protégé Zoey, Stefan acquiesça positivement fesant ainsi comprendre à son aîné qu’il était prêt à l’aider. Ce dernier n’était pas complètement idiot, il avait compris que son cadet ne le fesait que pour Eléna mais à ses yeux c’est amplement suffisant


Forks/Villa des Cullen

La totalité du clan Cullen ainsi que Connor était réuni chez ces derniers, Carlisle venait d’appeler chez les Denali afin de savoir pourquoi Irina était-elle venu à Forks après que Bella et Jacob leur ai raconté ce qui c’était passé avec Renesmée et Jacob dans la forêt plutôt dans la matinée. Edward était assis au piano et Renesmée était assise à côté de lui, EJ lui il était assis par terre en train de jouer avec sa console vidéo portable, encore un cadeau d’Alice. Carlisle raccrocha

Connor: Alors, pourquoi cette Irina est-elle venue à Forks ? C’est pas la beauté du paysage qui là attiré ici je présume
Carlisle: Tanya a envoyé Irina faire la paix avec nous
Edward: Bah on dirait qu’elle a changé d’avis
Esmée: Voir Jacob a dû être éprouvant
Connor: En quoi c’est éprouvant de voir loup sous sa forme humaine ?
Esmée: Pour les vampires de notre espèce ça l’est
Connor: Pas pour moi, j’ai de la chance finalement
Bella: J’aurais aimé pouvoir lui parlé
Carlisle: Elle fait partie de notre famille, elle reviendra

Oui elle reviendra où ne reviendra pas, les Cullen étaient très loin d’imaginer ce qui était passé dans l’esprit d’Irina quand elle a aperçu les deux enfants, Edward se mit alors à jouer la berceuse de Bella au piano, clair de lune. Renesmée observa son père tandis qu’EJ ne quittait pas son jeu, il balançait ses pieds d’avant en arrière. Bella observa Edward en souriant, bon sang ce qu’elle aimait l’entendre jouer


Italie/Volterra/Antre des Volturi

Irina avait conscience en venant chez les Volturis dénoncer les Cullen elle tournerait le dos à sa propre famille, pire elle les trahirait mais ce qu’avait engendré les Cullen était un crime, engendrer des enfants immortel est un crime passible de peine de mort. Cette loi a été proscrite par les Volturis il y a des siècles et des siècles de cela, Caius qui était en train de refermer un livre

Aro: Quelle étonnante surprise, Irina
Caius: Que fais-tu là ? Que veux-tu ?
Irina: Je viens dénoncer un crime. Les Cullen, ce qu’ils vienent de faire est effroyable, monstrueux
Aro à vitesse vampirique: Montres-moi belle Irina

Irina plaça sa main dans celle d’Aro, ce dernier vit alors la scène dont Irina avait été témoin avec Bella, Jacob, Renesmée et EJ plus tôt dans la matinée dans la forêt. Renesmée et EJ sautant très haut afin d’attraper des flocons de neige, Irina en avait immédiatement conclu que les Cullen avaient engendré des enfants immortels et à travers l’esprit d’Irina Aro en conclua aussitôt la même chose

Aro: Oh mon dieu, troublant

Irina baissa les yeux durant quelques secondes pour rencontrer à nouveau les prunelles rouge sang d’Aro, elle s’était trompé sur toute la ligne et elle avait sauté immédiatement aux conclusions sans se douter une seconde que ses enfants ne sont pas ce qu’ils semblent être, qu’ils sont le fruit d’un amour entre une humaine et un vampire, Bella et Edward Cullen …..


Forks/Villa des Cullen

De retour chez les Cullen, Renesmée se mit à son tour au piano, elle joua note pour note Claire de Lune de Debussy, cette même berceuse que son père venait de jouer. Edward souria en regardant sa fille, Jacob et Bella souriaient également en regardant la petite. Carlisle effectuait une partie d’échecs avec sa femme tandis que EJ jouait toujours avec son jeu, les Cullen, Jacob et Connor n’en revenait pas de constater à quel point Renesmée progressait vite. Alors qu’Alice apportait des fleurs fraiches dans un vase elle fut prise d’une vision, sous le choc parce qu’elle veenait de voir le vase lui échappa des mains et il se brisa en un tas de morceau. Jasper qui était assis dans un des fauteuils du salon se leva précipitamment et alla vers Alice à vitesse vampirique

Jasper: Qu’est-ce qui se passe Alice ? Qu’est-ce que tu as vu ?
Alice: Ils viennent pour nous détruire. Aro, Caius, Félix, Jane, Alex, la garde toute entière et Irina
Connor: Pourquoi ?
Bella: Venez les enfants

Renéesmée se leva et alla vers sa mère tandis que EJ posa son jeu après l’avoir éteint et il alla rejoindre sa mère et sa sœur. La question que Connor venait de poser était également dans l’esprit de tous, pourquoi les Volturis venaient-ils pour les détruire ? Ils n’ont enfreint aucune loi. Bella posa ses mains sur une des épaules de son fils et de sa fille ……..

Carlisle: Oui pourquoi ?
Edward: A cause de ce qu’Irina a vu dans la forêt
Connor: Qu’as-t-elle vue ?
Bella: On fesait juste que se promener
Jacob: Ness et EJ attrapaient des flocons de neige
Connor: Et alors ? Deux enfants qui attrapent des flocons de neige c’est pas la fin du monde
Edward: Oh non
Connor: Quoi c’est si dramatique ?
Edward: J’ai compris, Irina croit que Renesmée et EJ sont immortels
Connor: Des enfants vampires ?
Carlisle: Les enfants immortels étaient très beaux et très charmeur
Connor: Comme tous les vampires quoi sans vouloir me lancer des fleurs
Carlisle: Etre à leur côté nous donnaient envie de les aimer mais leur croissance s’arrêtait dès leur transformation et donc
Connor: Leur développement émotionnel également
Carlisle: Oui, ils étaient incontrôlable et désobéissant, un seul pouvait détruire tout un village et les humains fuyaient dans tous les sens et donc le secret de notre existence étaient menacer. Les Volturis ont alors été forcé d’intervenir, comme ils ne pouvaient pas protéger notre secret ils ont dû être détruit ainsi que leur créateur, la mère d’Irina en fesait partie
Bella: Elle a donc créé des enfants immortels
Carlisle: Oui et elle en a payé le pris
Connor: Ils l’ont tué c’est ça
Carlisle: Oui
Bella en soulevant EJ dans ses bras: Mais Renesmée et EJ ne sont pas comme ses enfants, ils n’ont pas été mordu ils sont venu au monde Carlisle. Ils grandissent chaque jour
Jacob: Carlisle ont doit pouvoir expliquer aux Volturis la situation
Edward: Aro a suffisamment de preuve contre nous avec ce qu’il a vu dans les pensées d’Irina
Jacob: Alors on se battra
Carlisle: Ils sont très fort Jacob, ce sont les plus vieux vampires de notre espèce sans compter qu’à cause de leur mode de vie ils sont beaucoup plus forts que nous
Jasper: Personne ne peut s’opposer à Jane
Alice: Et Alex est bien pire
Bella: Alors on les convaincra
Emmett: Ils viennent pour nous tuer pas pour taper la causette
Edward: Ils ne nous écouterons pas mais peut être que d’autre que nous les convaincront, Carisle tu as des amis partout dans le monde
Connor: Et moi j’ai les frères Salvatore de mon côté
Carlisle: Je ne leur demanderais de se batte
Edward: Non pas de se battre mais de témoigner de ce que sont réellement mes enfants. Si le monde connaissait la vérité ça convaincrait peut être les Volturis
Esmée: On peut toujours demander à nos amis Carlisle
Connor: Et moi je demanderais à Damon et Stefan


A suivre …..

_________________




Connor was born to fight evil forces, he was born of the union of two vampire and his destiny is to become a champion, the savior of mankind but also a glimmer of hope for the new generation

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oth-rpg.pro-forums.fr
Mel23
Admin
avatar

Messages : 1251
Date d'inscription : 25/07/2010

MessageSujet: Re: New Life [Epilogue]   Jeu 6 Déc - 15:29

CHAPITRE 39







Stefan, Eléna, Damon,
Dorian, Aidan, Jérémy,
Matt, Esmée, Carlisle,
Jacob, Bella, Edward,
Sam, Connor, Alaric,
Tyler, Caroline, Zoey,
Eléazar, Kate, Tanya,
Carmen, EJ, Renesmée,
Léah, Aaron, Embry,
Paul & Ethan
Forks/Manoir des Salvatore

Le manoir était étrangement calme ce matin, Stefan était en train d’emballer quelques affaires, pourquoi donc ? Notre beau vampire au cœur sensible partait-il quelque part ? Probablement, en tout ça en a tout l’air. Alors que Stefan était sur le point d’apport son sac de voyage sur son épaule il sentit son portable vibrer dans la poche de son jean, il regarda l’écran et vit le nom de sa petite amie: Eléna Cooper. Stefan décrocha …

Stefan: Eléna
Eléna: Bonjour toi
Stefan: Bonjour
Eléna: T’es partie bien vite ce matin
Stefan: Je ne voulais pas que tes parents me trouvent dans ton lit


Stefan dans ses pensées: Et aussi parce que j’ai un truc à faire avec Damon


Eléna: Ils savent qu’on est ensemble et ils t’aiment bien
Stefan: Oui je doute qu’ils auraient apprécié de voir un garçon en boxer dans le lit de leur fille même si le dit garçon est son petit ami
Eléna: Peut-être. T’es au manoir là ?
Stefan: Ouais
Eléna: Et si je passais te voir et qu’on reprenne où on en était avant que tu partes ce matin
Stefan: C’est très tentant mais j’ai des trucs à faire avec Damon
Eléna: Quel truc ?
Stefan: Je ne peux pas te le dire
Eléna: Pourquoi ?
Stefan: Parce que tu n’aimeras pas ce que tu entendras si je le fais
Eléna: Je peux l’entendre Stefan
Stefan: Je n’en suis pas si sur
Eléna: Dis le moi
Stefan: Bien. Damon et moi on part pour mettre un terme à la vie d’un homme, d’un chasseur qui extermine le vampire
Eléna: ……
Stefan: Je n’ai pas envie de le faire mais je ne me le pardonnerais jamais si il venait à Mystic Falls et qu’il te tuait, je passe te voir dès que je peux
Eléna: ……
Stefan: Je vais devoir raccrocher, je t’aime Eléna

Et sur ses mots les deux adolescents raccrochèrent réciproquement en même temps, en effet Stefan ne voulait pas ôter la vie d’un être humain mais pour la sécurité d’Eléna il en serait capable et c’est pour cette raison qu’il avait accepté de suivre son frère dans son plan de dingue qui est tuer ce chasseur. Coup de bol ils ont le même objectif, protéger leur dulcinée mais pour Damon c’est bien plus que ça même si la vie de sa copine est capital pour lui, il préfère prendre les devants et tuer ce chasseur avant que ce soit lui qui les tuent lui et Stefan, ils ont encore belles décennies devant eux. En parlant de l’aîné des Salvatore, il déboula dans le salon

Damon: C’était Eléna ?
Stefan: Oui
Damon: Tu lui a dit ?
Stefan: Je voulais mais elle a insisté et j’ai céder
Damon: Je suppose que ça ne là pas enchanté
Stefan: En fait elle n’a pas dit grand-chose mais elle doit surement me voir autrement maintenant
Damon: Mais non, à ses yeux tu seras toujours le modèle de vertu et le vampire au cœur sensible que tu es et que t’as toujours été

Damon et ses répliques sanglantes et son sens de l’humour particulier ne le changeront jamais. Le vampire posa une main sur l’épaule de son cadet et il entraîna son petit frère hors du manoir. Stefan était préoccupé par ce qu’Eléna devait penser de lui, certes elle avait déjà vu un Stefan accro au sang humain mais jamais elle ne l’avait entendu être d’accord pour tuer un homme. Les deux vampires montèrent dans la voiture de Damon enfin sa nouvelle voiture, un voiture flambant neuve. Damon se mit au volant et il tourna la tête vers son cadet

Damon: Tu es prêt ?
Stefan en soupirant: Oui je suis prêt, allons Damon

Damon fit un hochement de tête positif et il mit le contact, la voiture quitta l’allée du manoir des Salvatore, un petit road trip en bagnole entre frères ça ne leur était pas arrivé depuis très longtemps, bien trop au gout de Damon. Ce petit voyage allait drôlement sympa et ça allait leur rappeler le bon vieux temps …..


Great Falls/Montagne et forêt

Est-ce la justice où la vengeance qui ont amené les frères Carlson à se rendre à Great Falls dans le Montana, là où se trouve la personne qu’ils rêvent de déchiqueter en morceau depuis vingt ans. Le sale monstre qui a tué leur frère et accessoirement leur ancien alpha était constamment poursuivit par Aidan, Aaron, Ethan et Dorian mais c’était aussi réciproque car Krin les poursuivait également dans le même but mais pas pour les mêmes raisons. Les frères Carlson voulait le tuer pour rendre justice à Alec où encore pour le venger c’est ça n’a pas vraiment d’importance de savoir si c’est pas vengeance où pas désir de justice, Krinn quant à lui voulait éliminer les frères Carlson par simple désir d’éliminer les loups garou mais surtout pour terminer ce qu’il a commencé il y a 20 ans.

Le voyage jusqu’à Great Falls avait été long pour les quatre loup-garou mais ils ont l’habitude des voyage en voitures depuis le temps à force de voyager de ville en ville tous les trois ou quatre ans. Krinn quant à lui était dans les montagnes pour manger son déjeuner, une adorable jeune femme d’une vingtaine aux cheveux blond, il s’apprêta à s’abreuver de son délicieux sang qui coule dans ses veines quand il sentit la présence puante de loups garous, il balança le corps de la jeune humaine au sol

Krinn: Qui est là ? Montrez-vous bande de chien puant

Ce n’est un secret pour personne que Krinn déteste vraiment au plus haut point les loups garou que ce soit les lycanthropes où les modificateurs, pour lui ils sont tous de la même trempe et il veut tous les tuer. Ce n’est pas un secret non plus que les loups sont les ennemis juré des vampires depuis la nuit des temps et pourtant certains loups sont alliés voir amis avec des vampires. Les yeux ténébreux et glacial du vampire vagabondèrent partout autour de lui mais il ne vit personne ce qui le frustra et l’énerva aux plus hauts point, tout à coup quatre hommes sortèrent de derrière les arbres

Krinn: Vous ?
Un des hommes: Quoi tu pensais qu’on t’avait oublié ?
Krinn: Ouais
L’homme: Aucune chance

Les quatre hommes étaient en réalité des loups garou, malgré le fait que ce soit une journée très éclairé les quatre hommes avaient leurs yeux d’un jaune fluorescent et leurs crocs qui sortaient. Les lycanthropes peuvent se transformé à tout moment mais cela ne devient qu’un véritable enfer à la première mutation ainsi qu’à la pleine lune. Les quatre loups garou qui étaient face à Krinn n’étaient pas n’importe qui et en plus il les connait très bien, ce sont les quatre frères Carlson, Aidan, Aaron, Ethan et Dorian. Voyant qu’il était encercler par ces maudit chien puant Krinn voulut s’échapper en courant vers le plus jeune qui selon lui était le plus faible c’est-à-dire le jeune Dorian mais ce fut une terrible erreur pour Krinn de sous-estimé le jeune louveteau et il il en prit conscience quant Dorian lui expédia un violent coup de pied dans le torse, le vampire attérissa au centre du cercle qu’il formait avec ses frères

Dorian: Tu me sous-estime bien trop

Ensuite tout se passa extrêmement vite, le vampire se releva presque aussitôt mais Dorian se rua sur lui et l’immobilisa presque aussitôt afin qu’il n’est pas la moindre chance de s’échapper cela dit avec quatre loups-garou au grand complet il n’avait aucune chance de fuir où que ce soit et encore moins de les battre, ils sont en supériorité numérique

Dorian: A toi l’honneur Aidan
Aidan: Ça c’est pour Alec

Aidan s’avança près du vampire qui le regarda avec un regard noir qui voulait dire vas-y ose si t’en a le cran pauvre abruti. L’alpha défia Krinn du regard et dans un geste précis et brutal il lui arracha la tête, Dorian lâcha le corps qui tomba au sol, Aaron sortit un briquet et mit le feu au corps démembré du vampire. Ethan quant à lui il s’approcha doucement de la jeune femme que Krinn avait aspiré le sang mais forte heureusement elle était encore en vie, son cœur battait toujours même si il battait irrégulièrement. Ethan s’agenouilla auprès de la fille et il là souleva dans ses bras, quelques minutes plus tard elle était dans une chambre d’hôpital


Forks/Le Mystic Grill


En ce moment beaucoup de rumeur circulait non seulement au lycée mais aussi au Mystic Grill, selon les dire de certains Jérémy aurait une nouvelle petite amie. Et si ce n’était pas seulement une rumeur mais la vérité, le jeune Gilbert aurait-il vraiment et définitivement tourné la page sur la belle Bonnie Bennett ? Sans doute oui, leur rupture est quand même dû au faite que le jeune homme est trompé sa copine avec un fantôme qui pouvait agir cela dit c’était assez prévisible quand on sait que Jérémy n’a jamais vraiment accepter la mort d’Anna mais il n’aurait jamais dû l’embrasser. Bref tout ça fait que les gens qui connaissent Jérémy se demande tous qui est la mystérieuse nouvelle copine de ce dernier si copine il y a, certains disent que c’est une brune, d’autres une blonde sans vraiment savoir. Jérémy qui était accouder au bar venait de commander un soda tout à coup il vit Matt débouler vers lui

Matt: Salut mec
Jérémy: Salut
Matt: Je peux me joindre à toi ?
Jérémy: Oui, la place est libre
Matt: Chris, un diabolo fraise s’il te plaît ?
Chris: Pas de bière ?
Matt: Non pas ce matin
Chris: Comme tu veux. Tiens
Matt: Merci mec
Chris: Pas de quoi
Matt en s’adressant à Jérémy: Tu vas bien ?
Jérémy: Oui et toi ?
Matt: Ça va
Jérémy: Cool
Matt: Alors quoi de neuf ?
Jérémy en fesant comme si de rien était: Pas grand-chose et toi ?
Matt: De même. Dis tu es sur qu’il y a rien de nouveau dans ta vie Jer ?
Jérémy: Oui, pourquoi tu me poses cette question ?
Matt: Sans doute parce que tout le monde raconte que t’as une nouvelle copine
Jérémy en buvant son verre: Qui ça tout le monde ?
Matt: Les gens
Jérémy: Oh
Matt: Tu me le dirais si t’avais une copine
Jérémy: Non
Matt: Pourquoi ?
Jérémy: Parce que t’en parlerais à Eléna qui elle le dirait à mes parents et résultat j’aurais toute ma famille sur le dos, je serais en inférieur numérique par rapport à eux
Matt: Je vois
Jérémy : ….
Matt: Mais c’est vrai ou pas ?
Jérémy: De quoi ?
Matt: Que t’as une nouvelle copine
Jérémy: Possible
Matt: Fais pas autant de mystère
Jérémy: Okay. Si tu me jure de garder ça pour toi je veux bien te mettre dans la confidence
Matt: Donc t’as vraiment une nouvelle copine
Jérémy: Oui, t’es content
Matt: Pourquoi ne pas nous là présenter ?
Jérémy: Parce que je veux attendre
Matt: Attendre quoi ?
Jérémy: De voir si ça fonctionne. Je sais pas si t’as remarqué mais j’ai une malchance incroyable dans ma vie sentimentale, ta sœur, Anna, Bonnie
Matt: Ne me rappelle pas que c’est ma sœur qui t’as dépuceler, c’est trop bizarre
Jérémy: Pour toi, seulement pour toi Matt
Matt: Dis-moi au moins comment elle s’appelle ?
Jérémy: Faith, elle s’appelle Faith
Matt: ….
Jérémy: Mais n’oublie pas tu as promis de ne rien dire alors pas un mot à quique se soit, en particulier à Eléna

Oui Jérémy ne voulait que personne ne soit au courant pour son histoire toute fraîche avec Faith, c’est encore nouveau et avant de la présenter à ses proches il voulait être sûr que ça fonctionne. Maintenant que Matt est dans la confidence Jérémy espéré que ce dernier saura tenir sa langue car le jeune Cooper n’a aucune envie d’avoir Eléna et ses parents sur le dos qui le harcèlent de question sur sa nouvelle petite amie


Forks/Villa des Cullen


Aujourd’hui était l’heure du grand départ, les Cullen s’apprêtaient à se rendre un peu partout dans le monde pour demander de l’aide à leurs amis. Tout le monde fesait son sac en emportant le minimum, Renesmée était prête et elle attendait auprès de ses parents, EJ était assis par terre et il terminait de mettre ses chaussures, une fois cela fait il enfila sa veste et il alla à son tour auprès de ses parents. Carlisle et Esmé terminait de faire leur sac

Esmée: Ça nous fait une occasion de retourner Londres, nous n’y sommes pas allé depuis très longtemps
Carlisle en embrassant sa femme: Oui très longtemps
Jacob: Connor ne vient pas avec nous ?
Bella: Non il va réunir tous ses amis au manoir et leur expliquer ce qui se passe
Jacob: Okay. Il est temps qu’on prenne la route
Bella: Les enfants sont prêts
Edward: Alors allons-y

Oui c’était le temps de partir, ils s’apprêtaient justement à partir quand tout à coup quelque chose ou plutôt quelqu’un figea Jacob et donc attira l’attention du jeune Quilleute, ce dernier s’approcha de la fenêtre et il vit Sam. Que fait-il ici ? Il faut vraiment que ce soit important pour Sam viennent sur le territoire des Cullen, Jacob alla a sa rencontre suivit de tout le clan Cullen

Jacob: Sam, qu’est-ce qui t’amène
Sam: J’ai quelque chose de la part d’Alice à remettre à Carlisle
Carlisle: Quoi donc ?
Sam en lui tendant un papier: Ça. Alice m’a demander de vous remettre ce mot, elle et Jasper ont traversé nos terres pour rejoindre l’océan très tôt ce matin
ESmée: Carlisle, que dit-elle ?
Carlisle: Ils sont partis
Jacob: Comment ça partit ?
Carlisle: Ils nous ont abandonnés
Rosalie surprise: Pourquoi ?
Carlisle: Elle ne là pas dis
Bella: Je peux voir le mot
Carlisle en donnant la lettre à Bella: Oui bien sûr, tiens

Bella déplia la lettre et lu avec attention la lettre qu’Alice avait remis en main propre à Sam avant de traverser leur territoire très tôt dans la matinée, sa lettre disait ” Trouver autant de témoins que vous pouvez avant que la neige ne tiennent au sol, c’est à ce moment-là qu’ils arriveront”. Bella tourna la lettre et remarqua que c’était pas vraiment une feuille ordinaire mais que ça ressemblait à la page arraché d’un livre puisqu’il y avait le titre en grosse lettre, The Merchant of Venice. Il est clair que le temps leur était compté étant donné que la neige a commencer à recouvrir la ville, l’hiver est bel et bien là


Forks/Manoir des Salvatore

Voilà maintenant quelques jours que les frères Salvatore étaient revenu de Rochester car oui ils étaient là-bas, seul Eléna et Connor connaissaient la raison subit de leur départ et c’était mieux ainsi. Stefan n’était pas fier d’avoir fait ce qu’il a fait mais c’était nécessaire, pour le bien de ses proche surtout que Damon a bien failli se faire tuer. Stefan a donc tuer un homme non un chasseur de vampires pour sauver la vie de son frère qui avait reçu des balles en bois mais ce derniers avait très vite repris du poil de la bête en se nourrissant sur le corps mort du chasseur, Stefan en fit de même après avoir également reçut des balles en bois. Une fois de plus Connor avait réuni les Cooper, Tyler, Caroline, Zoey et les Salvatore au manoir, la menace est bel et bien là et encore plus dangereuse que l’armée des nouveaux nés a pu être. Damon qui venait de se servir un verre de bourbon vit tout ce beau petit monde dans son living room, il lança un regarda à son petit frère

Connor: On attendait plus que toi Damon
Damon: Stefan ?
Stefan: C’est pas moi Damon
Connor: C’est moi
Damon: J’ai comme un air de déjà vu
Stefan: Connor tu nous explique
Connor: Damon a vu juste
Damon: ……
Connor: Sauf que cette fois c’est mieux plus dangereux qu’une armée de nouveau nés
Jérémy: Ça a un rapport avec ta sœur ?
Connor: Bella, Edward, les Cullen aux complets, mon neveu et ma nièce
Eléna: Qu’est-ce qui se passe Connor ?
Connor: Une cousine des Cullen a aperçu Renesmée et EJ en train d’attraper des flocons de neiges
Jérémy: Et alors ?
Connor: Elle a cru que c’étaient des enfants immortels et donc elle a été rapporté ça aux Volturis
Damon: Je comprends tout maintenant, les Volturis veulent éliminer les Cullen parce qu’ils sont persuadé qu’ils ont enfreints une loi proscrite depuis des siècles
Connor: Oui mais c’est pas le cas, ils sont à moitié humains. Ils sont tous en danger, je sais que je vous ai déjà beaucoup demandé en vous alliant aux Cullen et aux Quilleutes pour protéger ma sœur mais je vous demande encore de m’aider
Alaric: C’est d’accord, on t’aidera
Tyler et Caroline: Nous aussi
Stefan: Tu peux compter sur moi
Zoey: Moi aussi
Connor: Damon ?
Damon: Avec joie. Je meurs d’envie de botter le cul des Volturis
Tyler: A t’entendre tu as l’air de les connaître
Stefan: On les a connus, y a longtemps. A l’époque ils nous avaient proposé de rejoindre leur garde mais on a refusé
Damon: Ce cher Aro n’à jamais vraiment encaisser notre refus
Stefan: Et encore Jane c’est pas lui le pire
Damon: Jane, une sacrée femme. Bien que légèrement siphonner
Zoey: C’est moi où elle fait partie de tes ex
Damon: Serais-tu jalouse ma belle ?
Zoey: Devrais-je l’être ?
Jérémy: Okay les amoureux vous pourriez peut être remettre votre crise de couple à plus tard non ?
Connor: Il est possible qu’on n’est pas à se battre contre eux, si on a assez de témoins démontrant que Renesmée et EJ ne sont pas ce que les Volturis semble croire on pourrait convaincre Aro qu’ils ne sont pas un danger et éviter un combat contre eux

Bien que Connor est déclaré qu’il est possible qu’ils n’aient pas à se battre contre les Volturis Damon lui il avait déjà l’eau à la bouche d’un potentiel combat contre ses égocentriques de malheur. L’aîné des Salvatore ne les supportait déjà pas à l’époque mais là c’est encore pire qu’avant, en plus il se ferait un plaisir de rabattre le caquet à cette chère Jane qui veut toujours avoir le dernier mot sans oublier que la dernière fois Damon a très mal digérer que cette sale blondasse est menacé la vie de Stefan, personne ne menace la vie de son frère sans en payer le prix fort, la mort mais là on parle de la petite protégé d’Aro


Alaska/Girdwood/Villa des Denali


Voix off de Bella: Les instructions d’Alice étaient claires mais pourquoi elle et Jasper partaient-ils au moment où on a le plus besoin d’eux ? Qu’est-ce qu’ils savent que nous on ignore ? J’avais reçu un texto de Connor il y a quelques intants, tout ces amis se joindraient à nous, j’étais contente. Notre quête de témoin commença dans le nord, chez nos plus proche parents, les Denali

Les instructions d’Alice étaient on ne peut plus clair mais Bella se demandait pourquoi Alice et Jasper étaient partit au moment où ils avaient le plus besoin d’eux et elle n’est pas la seule à ce demandaient ça. Ça n’avait pas le moindre sens à moins qu’ils sachent quelque chose qu’eux ignoraient, pour l’heure la quête des Cullen commença chez leurs plus proches parents, les Denali. A bord de la voiture d’Edward il y avait seulement ce dernier, Bella, Jacob, Renesmée et EJ. Alors que la voiture s’arrêta devant la grande maison des Denali Bella observait la demeurre, Stefan sortie de la voiture en premier tandis que les autres restaient dans la voiture. Eleazar, Carmen, Tanya et Kate fesaient justement leur apparition à ce moment même, Edward s’avança vers leur direction

Eleazar: Edward, que nous vaut ta visite ?
Kate: Tout va bien ?
Tanya: Pourquoi n’as-tu pas appeler pour nous annoncer ta venue
Carmen: Est-ce que c’est à cause d’Irina ?
Edward: Oui
Kate: Tu as des nouvelles d’elle ?
Edward: Pas directement
Eleazar: Pourquoi ta femme ne vient-elle pas nous saluer
Tanya: Et pourquoi as-tu un loup avec toi
Kate: Il empeste vraiment
Edward: Ma famille est en danger, j’ai besoin de votre aide
Carmen: Que se passe-il Edward ?
Edward: C’est assez compliqué et difficile à expliquer mais vous devez garder l’esprit ouvert, le pouvez-vous
Kate: Bien sûr qu’on le peut

Edward se tourna en direction de la voiture et fit un hochement de tête en direction de Bella, cette dernière se tourna à son tour vers ses enfants. EJ et Renesmée fixaient leur maman tandis que Jacob lui il observa la petite fille d’un regard protecteur, maintenant il est temps d’expliquer aux enfants ce qui va se passer …..

Bella: Okay les enfants, vous allez rencontrer de nouveaux amis
EJ: Et si on ne leur plaît pas
Renesmée: Où qu’ils nous aiment pas
Jacob: Ils vont vous adoré
Bella: Oui, dès qu’ils vous connaîtront mieux
Jacob: C’est juste qu’ils n’ont jamais vu des personnes comme vous deux
Bella: C’est partie

Bella n’eut pas besoin de dire à Renesmée de rester avec Jacob et de protéger son frère, elle n’eut également pas besoin de dire à son meilleur ami de protéger ses enfants parce qu’ils le fesait de lui-même particulièrement à cause de son imprégnation pour Renesmée mais aussi parce que ça lui paraissait comme une évidence. Bella sortie de la voiture suivit de Jacob, Renesmée et EJ, les enfants restèrent près du jeune loup. En voyant les enfants qui étaient derrière Bella les Denali reculèrent de terrer et d’effroi

Tanya: Les Volturis vont nous tuer, emmenez cette abomination loin d’ici
Edward: C’est pas ce que vous croyez
Kate: C’EST UN CRIME

Tout comme Irina Kate, Tanya, Eléazar et Carmen pensaient que Renesmée et EJ étaient des enfants immortels ce qui est effectivement un crime dans leur monde mais ils ne sont pas ce qu’ils croient, ils sont à moitié humain de part Bella mais bien sûr comme Irina ils sautèrent tout de suite aux conclusions sans laissé le temps à Edward de expliqué. Et sur ses dernière paroles Tanya se jeta sur Edward mais ce dernier l’envoya valser dans la neige, ce fut ensuite le tour de Kate qui s’attaqua à Edward. Le pouvoir de cette dernière était de faire passer de l’électricité dans tout son corps, elle étala son pouvoir sur Edward et ce dernier prit de douleur se crispa. Bella se précipita auprès de son mari et elle poussa violemment Kate dans la neige, faut pas toucher à l’homme de sa vie

Bella: Edward, ça va ?
Edward en se relevant: Oui, je vais bien
Bella: Reculez
Edward: Du sang coulent dans leur veines, vous le sentez
Carmen: Je le sens
Edward: Je suis leur père biologique et Bella est leur mère
Tanya: C’est impossible
Bella: C’est vrai, je les aie portés quand j’étais humaine
Eleazar: Les vampires ne peuvent pas enfanter
Edward: Elle peut te montrer
Bella: Jacob

Aillant entendu Bella prononcer son nom Jacob souleva d’abord Renesmée dans ses bras puis il souleva EJ et le prit également dans ses bras, ensemble ils se dirigèrent vers les Denali. A peine arriver près d’eux Bella prit son fils dans ses bras tandis que Jacob gardait Renesmée dans les siens, la petite avait un bras autour de la nuque du jeune homme. EJ avait posé une de ses mains sur l’épaule de sa maman et il regardait à tour de rôle son père et les Denali ……

Edward: Tanya tu nous dois bien ça, à cause de ta sœur on est tous condamné parce qu’elle ne nous a pas laissé nous expliquer
Bella: N’aies pas peur, c’est sa manière de communiquer

Ils n’avaient aucune raison d’avoir peur de la petite Cullen, le pouvoir de Rensmée n’était pas défensif ni même attaquant, non il était juste psychique exactement comme son père bien qu’il ne soit pas pareil. EJ lui son pouvoir est de déplacer les objets par la pensée mais son pouvoir reste toujours lié au psychique comme son père et sa sœur. Renesmée approcha sa main de la joue de Tanya et elle là posa dessus, elle fit alors défiler toute ses souvenirs et ceux qu’elle a en commun avec son frère depuis le jour de leur venue au monde. Tanya était sous le choc mais elle fut forcée de reconnaître que ce que Bella et Edward venaient de dire étaient la pure et stricte vérité

Tanya: C’est la vérité, ils ne sont pas immortels
Eleazar: Ton fils aussi communique ainsi ?
Edward en souriant: Non, le pouvoir d’EJ est différent
Carmen: EJ ?
Bella: Edward-Jacob
Edward: Il peut déplacer les objets par la pensée

Le petit garçon répondant au nom d’Edward-Jacob Anthony Cullen observa de ses yeux ronds de couleur vert/bleu le clan des Denali et il adressa un sourire à son père. Les Denali ne pouvaient pas nier que les deux enfants avaient des traits physiologiques similaires à ceux de leurs parents quand on détaillait bien les aspects physiques de Renesmée et EJ. Bella savait que le reste de sa famille affronteraient la même peur


Forks/Villa des Carlson

De retour à Forks chez nos amis les lycanthropes, les frères Carlson étant la seule meute de loups de cette espèce. Ils étaient tous à la maison mais les petites amies respective d’Aaron et Dorian étaient également présente c’est-à-dire Léah et Sawyer, comme vous pouvez le voir tout c’est arranger entre le jeune louveteau et la jeune sorcière, tout est bien qui finit bien chez nos deux adolescents. Sur le perron, blottit contre le torse musclé d’Aaron Léah vit Sam arriver suivit de Paul et Embry

Leah: Sam, Embry et Paul sont en chemain

Aaron tendit l’oreille et vit effectivement les trois Quilleutes s’approcher de leur demeurre, le jeune couple d’amoureux se leva doucement. Le lycanthrope se demandait bien ce qu’ils fesaient là, depuis l’imprégnation de Léah sur Aaron les deux espèces de loups semblaient mieux s’entendre cependant Aaron avait toujours du mal à voir Paul en peinture. Main dans la main le couple se dirigea vers eux

Aaron: Sam, que nous vaut cette visite bien matinal ?
Embry: Bonjour à toi Aaron
Aaron: Salut Embry
Paul: Et moi ?
Aaron: Tu ne veux quand même pas que je te face une révérence où quelque chose dans le genre
Paul: ……
Sam: On vient demander de l’aide
Aaron: Aidan, ton titre d’alpha est désiré fréro

Aidan qui était au téléphone à discuter à avec un ami de Denver, pas besoin de préciser que c’est un loup garou mais ce qui est à savoir c’est que c’est ami de longue date, de très longue date à vrai dire puisque qu’ils se connaissent depuis un peu plus d’un siècle, 133 ans pour être précis. En entendant la voix d’Aaron Aidan du raccrocher, l’alpha se demandait bien en quoi son titre d’alpha était-il désiré ? D’un pas rapide il sortit de la villa il vit Sam Uley et deux de ses loups qui fesait face à Aaron et Léah

Aidan: Qu’est-ce qui se passe ?
Sam: Nous venons te demander un coup de main
Aidan: Quel genre de coup de main ?

Alors que Sam allait répondre Dorian sortit de la villa accompagné de Sawyer dont il tenait la main et d’Ethan, les deux loups et la jeune sorcière avait entendu des voix enfin c’était surtout Dorian et Ethan qui les avaient entendu lorsqu’ils avaient tous les deux tendu l’oreille. Ils se demandaient ce qui se passait surtout en voyant Sam, Paul et Embry qui fesait face à Aaron, Léah et Aidan ……

Ethan: Qu’est-ce qui se passe ici ?
Aidan: Ils veulent notre aide ?
Dorian: Pour quelle raison ?
Aaron: Sam allait justement nous le dire avant que vous n’arriviez
Ethan: Super
Sam: L’un des notre c’est imprégné de la fille d’Edward Cullen
Aaron: Ouais Léah nous a un peu fait un rapide résumé
Sam: Ce que vous ignorez c’est que les Volturis vont venir pour détruire les Cullen car il pense que Renesmée et EJ sont immortels, vous accepteriez de vous joindre à nous pour les combattre si un combat devait avoir lieu ?

Dorian regarda Ethan qui lui regarda Aaron et ce dernier regard Aidan puis les quatre frères se regardèrent, le premier à hocher positivement la tête fut Aaron suivit ensuite par Ethan puis par leur cadet Dorian. Ils étaient tous du même avis sur la question, ils étaient d’accord pour prêter main forte aux Quilleute et donc aux Cullen contre les Volturis, ils n’ont jamais eu peur des vampires c’est pas aujourd’hui que ça va changer. Aidan en bon chef de meute s’avança vers Sam

Aidan: On se joindra à vous
Paul: La dernière fois tu ne voulais pas
Aidan: Vous vouliez tuer une humaine

Bien que la dernière fois Dorian n’était pas avec eux pour donner son avis sur la question la décision avait été unanime et définitive ce qui sur le coup avait fortement déplu à notre ami Sam mais là tout est différent et puis si il y a bien des vampires que les Carlson ne supportent pas parmi tous les vampires du monde c’est bien les Volturis même si ils ne les ont jamais rencontré face à face ce qui n’est pas plus mal


Forks/Villa des Cullen


L’un des premiers alliés que Carlisle avait trouvé s’appelait Benjamin, il avait la capacité où plutôt le don de contrôler des quatre éléments, l’eau, la terre, le feu et l’air. Le vampire se cache constamment et vu ce qu’il est capable de faire on comprend facilement pourquoi, Benjamin n’était pas vraiment un ami de Carlisle mais un ami d’Amun qui lui-même est un ami du docteur Cullen. Devant la villa des Cullen Renesmée était en train de poser sa main sur la joue de Benjamin lui communiquant ainsi l’histoire de sa vie et de celle d’EJ, le vampire posa sa main sur celle de la petite fille en la regardant avec admiration. Il lui fit à son tour une démonstration de l’un de ses pouvoir, celui de la terre

Edward: Benjamin a le don de contrôler les éléments, le feu, l’eau, la terre et l’air
Connor: Trop cool
Damon: Méga cool
Bella: Mon pouvoir est un contrôle de moi-même
Stefan: Se contrôle ça c’est le plus difficile chez un vampire
Damon: Et il sait de quoi il parle

Damon esquissa un sourire narquois à l’attention de son petit frère qui lui leva les yeux au ciel, faut toujours que son frère le nargue dès qu’il en a l’occasion ce qui a tendance à énervé le jeune Salvatore mais bon c’est Damon, il est comme il est. Tout à coup des bruits très étrange provenant de la forêt se firent entendre, ils se retournèrent tous inquiet de ce vacarme. Deux femmes firent alors leurs apparition, on aurait dit des amazones vu leur accoutrement

Bella en fronçant les sourcil: Qui sont-elles
Damon: Perso je dirais des amazones
Edward: Senna et Zafrina, elles viennent d’Amazonie
Damon: Des amazones, comme je viens de le dire
Stefan: Faut toujours que t’es le dernier mot toi

Bella qui portaient EJ dans ses bras le confia à Edward et elle prit la main de Renesmée, ensemble ils se dirigèrent vers les deux vampires amazones qui regardaient les enfants avec méfiance, c’était le cas de tous les vampires qui ignorent ce que Renesmée et EJ sont du moins jusqu’à ce que la petite fille ne les touche et qu’avec son pouvoir elle leur montre que ni elle ni son frère ne sont des enfants immortel. Jacob qui était du côté de Renesmée les accompagna. La venue de Senna et Zafrina signifiaient que la cause des Cullen était rependu dans le monde alors que d’autres cherchaient des témoins plus proches d’eux


Les jours s’écoulèrent …..



Un patriote que Carlisle avait connu au champ de bataille de Yorktown était devenu un allié inespéré. Tous étaient convaincus et ils voulaient tous les voir, deux enfants né de l’union de vampire et d’une humaine qui est devenu vampire. Le pouvoir de Renesmée convainquait les plus réticents, Carlisle avait également persuadé des amis irlandais de venir à Forks mais bien que les Cullen soient reconnaissants de l’aide qu’ils leur apportaient la soif de sang humain compliquait la situation. Les vampires envoyés par Rosalie et Emmett étaient encore plus imprévisible que les autres voir même que Damon surtout Peter qui avait un passé avec Jasper et pas des plus joyeux ni agréables à l’époque où Jasper contrôlait des nouveau-nés

Jacob: Il y a beaucoup d’yeux rouge je trouve
Bella: Ils ont accepté de ne pas chasser dans le coin
Jacob: Mais ils chasseront ailleurs
Damon: Faut bien qu’ils se nourrissent
Stefan: Mais ils ne sont pas forcer de prendre des vies innocent pour autant Damon
Damon: Stefan le bon samaritain et moralisateur est de retour

Damon n’avait pas tort en disant qu’il fallait bien que ces vampires-là se nourrissent mais Stefan non plus n’avait pas tort en disant qu’ils n’étaient forcer de prendre des vies innocentes pour autant. Après tout il suffit de prendre Caroline ou encore Connor, ils se nourrissent bien de sang humain sans pour autant tuer des gens cela dit ils sont conscient que ça fait partie d’eux maintenant, l’envie sera toujours là mais après c’est une question de volonté et de choix de céder à ses pulsions meurtrière où non et eux ils ont choisi de survivre sans tuer quique se soit

Plus il y avait de vampire qui franchissait les terre de Forks où plutôt le territoire des Quilleutes plus il y avait de ces derniers qui mutaient en loups, certains rejoignaient la meute de Sam et d’autre rejoignait celle de Jacob. Leur nature leur imposait de se joindre à une meute. Du côté des lycanthropes Aidan c’était enfin décidé à grandir sa meute, en effet l’alpha avait transformé deux humains en loups mais ces derniers désiraient le devenir. Maintenant que Dorian se contrôlait de mieux en mieux à chaque pleine lune et que Krinn est mort il pouvait former d’autres loups garou et puis fallait bien qu’il y passe à un moment où à un autre, voilà maintenant 20 ans qu’il est devenu un alpha et en vingt ans il s’est toujours refusé à transformer des humains en loups. Là il en a deux pour le prix d’un en a peine quelques semaines d’intervalles, deux adolescent de 17 et 20 ans, ils sont donc passé de quatre à six mais comme vous le savez plus il y a de béta plus l’alpha est puissant. Et pour finir Carlisle et Esmée avec leur dernier témoin, Carlisle s’avança vers Edward

Carlisle: Ils sont combien ?
Edward: Dix-huit, tu as d’excellents amis et c’est sans compter sur les amis de Connor. Ça fait un total de 28 plus les Quilleutes et les lycanthropes, autrement dit on dépasse largement la trentaine
Esmée: Des nouvelles d’Alice ?
Bella: Non
Le vampire: Nous voici donc tous sur la liste d’Aro, des siècles et des siècles cavales voilà ce que m’as offert, t’es un vrai pote Carlisle
Carlisle: Alistair viens dire bonjour
Alistair: On ne fera jamais le poids face aux Volturis, moi et tous ceux que tu as enrôlé ici
Carlisle: On ne sera pas forcer de se battre
Alistair avant de sauter tout la haut: Je vais dans le grenier
Esmée: Il n’aime pas beaucoup les gens
Bella: Oui j’ai remarqué


A suivre …….

_________________




Connor was born to fight evil forces, he was born of the union of two vampire and his destiny is to become a champion, the savior of mankind but also a glimmer of hope for the new generation

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oth-rpg.pro-forums.fr
Mel23
Admin
avatar

Messages : 1251
Date d'inscription : 25/07/2010

MessageSujet: Re: New Life [Epilogue]   Lun 10 Déc - 9:50

CHAPITRE 40







Carlisle, Kate, Damon,
Stefan, Eléna, Eléazar,
Edward, Bella, Emmett,
Aidan, Jacob, Erika,
Tom, John, Tanya,
Renesmée, EJ, Charlie,
Sue, Jérémy, Alaric,
Zoey, Jenna, Connor
Aro, Caïus, Jane,
Alec, Alice & Jasper

Forks/Villa des Cullen

Les Cullen avaient ouverts les portes de leur villa à dix-huit vampires en dehors des Salvatore, des Cooper, de Caroline, de Tyler et de Zoey. Parmi ces dix-huit vampires beaucoup d’entre eux possédaient des dons spéciaux comme Benjamin qui contrôle les quatre éléments et Zafrina qui contrôle l’esprit des gens. Elle peut faire voire aux gens ce qu’elle veut quand tout à coup de nouveau bruit étrange vinrent aux oreilles de tout le monde, les bruits se tuent pour laisser place à deux vampires

Carlisle: Vladimir, Steven. Vous êtes très loin de chez vous
Kate: Qu’est-ce qu’ils font là ?

Stefan c’était rapprocher de sa petite amie qui fixait les deux nouveaux vampires qu’elle trouvait vraiment très flippant, le jeune Salvatore glissa lentement et tendrement sa main dans celle d’Eléna. Cette dernière baissa ses yeux brun et vit la main de Stefan entrelacer à la sienne, elle leva les yeux vers son petit ami et lui souria. Damon pencha à l’oreille de son petit frère

Damon: Et c’est moi que tu trouves le plus flippant
Stefan: Ça c’était avant et puis t’es pas si frappadingue que ça finalement grand frère
Vladimir: On a entendu dire que les Volturi venaient pour vous tuer et on a pensé que vous voudriez peut être un coup de main
Carlisle: Nous n’avons pas fait ce qu’ils pensent
Vladimir: On s’en balance de ce que vous avez fait où pas fait Carlisle
Steven: On attend depuis un millénaire pour se battre contre ces italiens de malheur
Carlisle: Les affronter n’est pas notre plan
Vladimir: Dommage, ce cher Aro sera très déçu et ses témoins également
Damon: Personnellement c’est ce cher Aro que je mettrais en pièce en premier mais cette garce de Jane
Stefan: Damon ça remonte à 125 ans
Damon: J’ai la rancune tenace et la vengeance aussi
Eléna: Elle lui a fait quoi ?
Stefan: Je te raconterais, avec le recul c’est assez hilarant
Damon: Encore un mot petit frère et je te fais avaler ta veste en cuire
Stefan: Il est susceptible, c’est un point sensible faut dire sans jeux de mots Damon
Steven: Ils adorent les combats
Damon: Quelle surprise
Eléazar: Des témoins d’Aro
Vladimir: Vous croyez vraiment qu’ils vont vous écoutez ?

Le vampire aux cheveux blond platine n’avait pas tout à fait tort en sous entendant que les Volturis ne les écouteraient pas, les Volturis n’admettront jamais avoir fait une erreur où s’être trompé. Quand ils en ont après quelqu’un ils ne le laissent pas en vie sans une bonne raison, les Salvatore sont pourtant encore en vie bien qu’ils les aient provoqué en refusant de rejoindre leur garde mais c’est surtout parce qu’aucun de leur pouvoir n’a d’effet sur Stefan et Damon. Le soir venu ils étaient tous dans le grand salon des Cullen

Eléazar: Quand Aro en veut à quelqu’un les preuves finissent toujours par prouver qu’il y a un crime
Bella: Il là déjà fait
Eléazar: Très rarement
Damon: On là offusqué et il nous a pourtant laissé en vie nous
Stefan: Parce que ses pouvoirs n’ont pas d’effet sur nous et qu’il nous veut sans doute toujours
Carlisle: A chaque fois qu’il laisse la vie sauve à quelqu’un
Eléazar: Cette personne a un don
Stefan: Notre espèce peut hypnotiser les gens mais en dehors de ça Damon et moi on a rien de bien particulier
Damon: N’oublie pas qu’à cette époque ce n’est pas nos pouvoirs qui ont attiré son attention mais nos actes
Stefan: Comment oublier ce qu’on a fait, c’est impossible
Edward: Tout ça c’est pour Alice, il n’a personne comme elle
Bella: Alors c’est pour ça qu’elle et Jasper sont partis ?
Emmett: Pourquoi il a besoin de témoins ?
Eléazar: Pour faire courir que justice a été faite
Alistair: Après avoir massacré un clan cela va de soit
Amun: Benjamin, Tia, on s’en va
Edward: Et vous irez où ? Il ne se contentera pas d’Alice mais de tout ceux qui ont un dont spécial. Ce sera peut être ensuite le tour de Benjamin, Zaphrina, Kate, Tanya. Tous ceux qui ont un dont
Damon: Evidement, son but a toujour été le pouvoir. Il en a jamais assez, il lui en faut toujours plus
Edward: Carlisle ne veut pas se battre mais moi si, pour ma famille et là votre ainsi que votre manière de vie
Jacob en se levant: Les meutes combattrons, on a jamais eu peur des vampires
Aidan: Nous aussi on se battra
Carmen: On se battera
Stefan: Nous aussi hein Damon
Damon: Entièrement d’accord petit frère
Alaric: On se joindra à vous
Zoey: Moi aussi
Tyler et Caroline: Nous aussi
Garrett: Ce n’est pas la première fois qu’on luttera contre la tyrannie des Volturis mais ça en vaut la peine. Je me joindrais à vous
Benjamin: On se joint à vous
Amun: Non
Benjamin: Je fais ce que je dois faire mais ça ne concerne que moi. Toi tu fais ce que tu veux
Zaphrina et Senna: On se tiendra à vos côtés
Vladimir: C’était pas si compliqué en fin de compte
Edward: J’espère qu’on n’en arrivera pas là
Alistair: On verra Carlisle

Tout le monde se montrait très courageux en se joignant aux Cullen pour combattre les Volturis si un combat devait avoir lieu, l’armée d’Aro viendrait à eux c’était une chose sur et certaine et ils devront bientôt affronter le don de Jane et le terrible don de son frère Alec qui peut priver quelqu’un de tous ses sens, la vue, l’ouïe et le toucher


Forks/Maison des Hampton

Voilà deux heures complète que le fils de Tom Kingsley et Erika Hampton, le petit John Kingsley ne cessait de pleurer à plein poumons sans raison particulière. Ses deux parents venaient de le nourrir d’un biberon de lait et de lui changer sa couche mais il pleurait toujours, impossible de le calmer. Dès qu’ils le posaient dans son lit il pleurait mais dès qu’ils le prenaient dans leur bras il pleurait aussi, les deux adolescents avaient tout essayé pour faire cesser ses pleures

Erika: John on t’a donné ton biberon, on ta changer tu ne devrais plus pleurer
Tom: Quand on te met dans ton lit tu pleur et quand on te prend dans nos bras tu plaire aussi
Erika: Qu’est-ce que tu veux qu’on fasse
Tom: J’ai une idée
Erika: Laquelle ? Toute idée sera la bienvenue
Tom: Pose-le sur le tapis de jeu
Erika en regardant Tom: …..
Tom: Vas-y pose le

Erika hocha la tête et posa le bébé sur le tapis de jeu dans la chambre de ce dernier, par télékinésie Tom fit venir à lui quelques jouet et peluche appartenant à son fils et par télékinésie et il les fit voler, avec son index il les fit tourner. C’était du profit personnel et le jeune sorcier le savait mais là où ils en sont profit personnel ou non ça n’a plus aucune espèce d’importance. Miracle John avait cessé de pleurer, le bébé avait la bouche grand ouvert et tendait sa main en direction d’une peluche qui tournait au-dessus de lui tout en gazouillant

Erika: C’est un profit personnel ça Tom
Tom: On s’en fiche
Erika: Tom
Tom: Tu entends quelque chose ?
Erika: Non. Je devrais entendre quelque chose ?
Tom: Il ne pleure plus
Erika: C’est vrai il pleure plus
Tom: Alors tu vois que ce soit du profit personnel je m’en fiche complètement, John ne pleure plus et c’est ce qui compte

Peut-être que le fait que ce soit du profit personne n’inquiète pas le jeune adolescent mais quand on parle de sorcellerie et qu’on utilise ses pouvoirs pour son propre bien il y a toujours des conséquences, des effets secondaires. Ca tous les sorciers le savent mais Tom se fichait de savoir quel conséquences ça aurait sur lui d’avoir utilisé son pouvoir de télékinésie pour faire cesser les pleurs de son fils de quatre mois. Quelques minutes plus tard John avait sombré dans le sommeil, Tom le prit délicatement dans ses bras en fesant bien attention à ne pas le réveiller et il se leva, il alla vers le lit de son fils et le déposa doucement sur le matelas avant de le recouvrir de sa couverture. Par télékinésie il relâcha les objets prisonniers de son pouvoir

Erika: Tu sais pourtant ce qui arrive quand il y a profit personnel
Tom: Oui, des conséquences fâcheuses
Erika: Et tu t’inquiètes pas de ces futurs conséquences fâcheuses ?
Tom: Si, je me demande ce qui va me tomber dessus

Oui en effet Thomas plus communément appeler Tom se demandait ce qui allait lui tomber dessus d’ici peu de temps car quand il y a profit personnel les conséquences ne tardent jamais à venir et elles sont impossible à prédire, en autre elles sont imprévisibles et arrivent toujours quand on s’y attend le moins. Tom et Erika éteignèrent la lumière et sortèrent de la chambre de leur fils pour aller dans leur chambre à eux, il est tard et ils ont besoin de se reposer sans compter que John se réveillera peut être dans trois ou quatre pour son biberon. Finalement les fameuses conséquences fâcheuses ne vinrent jamais pour le plus grand bonheur du jeune sorcier


Forks/Villa des Cullen


De retour chez les Cullen le lendemain matin, Edward était réuni dans le salon avec Carlisle et Emmett ainsi que quelques alliés à la villa, Bella était non loin d’eux près de Garrett et Kate. Renesmée et EJ n’étaient pas réveillés, en effet les enfants dormaient profondément dans leur lit sous la couette. Ce sont les seules à avoir besoin de dormir dans cette maison, normal ils sont à moitié humain ……

Edward: Aro s’en prendra à moi en premier, Jane et Alec m’attaqueront donc en premier car je peux anticiper leurs attaques
Garrett: Malheureusement nous ne sommes pas tous un bouclier
Damon: Oui enfin Stefan, moi, les Cooper, Zoey, Caroline et Tyler on est immunisé contre leur pouvoir
Bella: Super mais ça ne m’aide pas à combattre
Damon: Y’a toujours moyen de pratiquer
Kate: Comme il vient de le dire tu peux nous aider
Damon: ”Il” il a un prénom
Stefan: Ne sois pas si susceptible Damon
Bella: C’est-à-dire ?
Kate: Tu peux protéger qui tu souhaites voir nous tous
Bella: Tu crois ?
Carlisle: On va t’apprendre à développer ton pouvoir
Damon: C’est ce que je disais, tout s’apprends avec un peu de pratique
Tanya: Au début mon pouvoir était concentré dans mes mains, maintenant il est dans tout mon corps
Bella: Comment fais-tu ?
Tanya: Bella
Bella: Tanya, s’il te plaît

Bella était frustré de ne pas être capable de se battre mais comme Damon là dit il suffit juste pratiquer, tout s’apprend avec un peu de pratique. La preuve il suffit de regarder EJ qui s’amuse à faire venir à lui tout ce qu’il peut par télékinésie bien que ça peut se retourner contre lui comme l’autre jour où il a voulu faire venir à lui son camion et qu’il se l’est prit sur la tête. Les Cullen, les Salvatore, les sœur Denali et Garret ainsi que Carlisle et Emmett allèrent devant la villa

Kate: Il faut que tu le visualise, que t’imagine sa couleur
Stefan: Que tu le sente se répandre en toi
Kate: Puis loin de toi
Damon: Elle a peut-être besoin d’un stimulant
Stefan: Un stimulant ?
Damon: Oui, quelqu’un par exemple. Quelqu’un qui lui est vital comme Edward par exemple
Bella: Non
Edward: Je pourrais le supporter Bella, t’en fais pas
Emmett: Tu dis ça maintenant mais une fois que t’y sera ce sera autre chose
Stefan: Concentre toi Bella où sinon il va vraiment souffrir
Bella: Non Edward, je ne suis pas prête à le rependre sur toi
Damon: Ce sera un entraînement pour toi, protéger l’être que tu aimes par-dessus tout

C’était peut être sacrément risqué dans le sens où c’est la première fois qu’elle répand son bouclier mais elle y arrivera pour sauver l’homme qu’elle aime, Stefan n’était pas d’accord sur la manière de penser de son frère mais il devait bien reconnaître qu’il a raison, quand la personne qu’on aime est en danger où qu’elle souffre on pourrait déplacer des montagnes pour l’aider et le protéger. Damon, Stefan et Kate comptaient justement là-dessus. Kate serra la main d’Edward et ce dernier se baissa de douleur, Bella paniqué n’y arriva pas

Bella: Je suis désolé Edward
Edward: C’est rien mon amour
Damon: Mec, tu ne dois pas être assez motivant pour ta femme
Edward: Tu veux essayer peut être ?
Emmett: Tu sais bien que nos pouvoirs n’ont pas d’effet sur les vampires de son espèce
Edward: Alors peut être toi Emmett ?
Emmett: Sans façon mais merci
Kate: T’as besoin de quelque chose de plus motivant, je vais aller voir si Renesmée et EJ sont réveillés
Bella en colère: Tu es cinglée ?

Damon était adosser à un arbre les bras croiser contre son torse musclé tandis que son cadet lui il se tenait à côté de lui, les deux bras le long de son corps magnifiquement sculpté comme le dirait Eléna. Kate recommença à rependre son pouvoir sur Edward qui se tordit de douleur aussitôt, Bella se concentra et cette fois si elle arriva à répandre son bouclier sur Edward cela dit elle n’arriva pas à garder le bouclier sur lui bien longtemps

Edward: C’est douloureux mais supportable
Bella en souriant: Okay. On ressaye ?
Edward: Damon ? Stefan ?
Stefan: Ça servira à rien Edward, on ne sentira pas la douleur
Edward: Très juste. Emmett ?

Emmett déglutissa aussitôt, il ne voulait pas servir de cobaye surtout que Bella n’arrivait pas à garder le bouclier sur quelqu’un bien longtemps, la tête que fit ce cher Emmett fit éclater de rire note ami Damon qui trouvait que la tête que fesait le vampire était hilarante. Edward lui lança un regard et à contre cœur Emmett se lança dans l’arène à ses risques et péril


Forks/Cottage des Cullen

La journée s’écoula rapidement durant laquelle Bella s’exerça à pratiquer son bouclier protecteur, lorsque le soir vint Renesmée et EJ prirent leur douche avec de dîner, un dîner succulament préparer par Edward enfin seulement pour les enfants car il n’y a qu’eux qui mangent de la nourriture normal, celle que tous les humains mangent. L’heure d’aller dormir pour Renesmée et EJ vinrent, pendant qu’Edward lisait une histoire à son fils Bella fit de même avec sa fille. La petite fille était allongée dans son lit sous la couette et sa mère était à côté d’elle

Bella: Les pétales de roses tombant sur l’herbe, la rose nocturne sur les murs d’eaux calmes. L’ombre granit défile, la musique qui apporte de doux rêves et des cieux heureux

Pendant ce temps dans la pièce d’à côté Edward était assis dans le lit de son fils, ce derni