Graphisme


 
Accueil  Calendrier  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 The fate of the American Teenager

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Mel23
Admin
avatar

Messages : 1251
Date d'inscription : 25/07/2010

MessageSujet: The fate of the American Teenager   Mar 24 Mai - 7:21



Série: The Secret Life Of The American Teenager
Titre: Destin
Couple: Ricky/Amy
Résumé: Amy Juergens, une adolescente de 15 ans jolie et douée, découvre qu'elle est enceinte. Son entourage, affecté par la nouvelle, tente de s'adapter à la situation. Lorsqu’elle est allée au camps de la fanfare elle tombée amoureuse d’un garçon du nom de Ricky Underwood, elle perd sa virginité avec lui mais découvre qu’elle est enceinte. Lorsqu’Amy revoit Ricky au lycée avec une autre fille elle souffre tellement qu’elle se tourne vers quelqu’un d’autre. Ricky qui est avec Adrian ne peut s’empêcher de penser à Amy sans savoir qu’elle est enceinte de lui


Personnages:





Amy Juergens: Shailene Woodley
Ricky Underwood: Daren Kagasoff
Adrian Lee: Francia Raisa
Ben Boykewich: Kenny Baumann
Ashley Juergens: Willa Holland
Griffin Ritter: Jason Dohring
Connor Lockwood= Thomas Dekker
Tyler Lockwood = Michael Trevino
Grace Bowman: Megan Park
Jack Pappas: Greg Finley
George Juergens: Mark Derwin
Anne Juergens: Molly Ringwald
Kellan Geller= Taylor Lautner
Caroline Buckley=Candice Accola



Personnages Secondaires




Eléna Cooper= Nina Dobrev
Noah Salvatore= Paul Wesley
Damon Salvatore= Ian Somerhalder
Jérémy Juergens= Steven R. McQueen
Bonnie Bennett= Katerina Graham

_________________




Connor was born to fight evil forces, he was born of the union of two vampire and his destiny is to become a champion, the savior of mankind but also a glimmer of hope for the new generation



Dernière édition par Mel23 le Mer 21 Nov - 3:37, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oth-rpg.pro-forums.fr
Mel23
Admin
avatar

Messages : 1251
Date d'inscription : 25/07/2010

MessageSujet: Re: The fate of the American Teenager   Mar 24 Mai - 15:29

CHAPITRE 1.


Amy, Ben & Ricky



Grant High School


Voilà maintenant trois jours qu’Amy a confié à sa mère qu’elle était enceinte mais elle n’ose toujours rien dire à son père et à Ben, sa sœur Ashley avait découvert toute seule d’ailleurs en dehors de ses meilleurs amies Madison et Lauren Ashley est la seule à laquelle Amy se soit confié. Il y a aussi quelqu’un d’autre a qui elle n’a rien dit, Ricky d’ailleurs elle ne sait pas comment lui dire surtout qu’il est constamment avec Adrian ce qui a le dont d’énerver Amy car elle est toujours amoureuse de Ricky cependant ça personne ne le sait. C’est justement à cause de Ricky qu’Amy c’est tourné vers Ben après la fête du lycée, la fête de bienvenue. Plus elle attend pour le dire à Ben mais aussi à Ricky plus les gens vont parler et là ça va lui exploser comme une bombe en pleine figure cependant son ventre commence légèrement à s’arrondir et d’ici quelques mois elle ne pourra plus le cacher. Sans compter le faite qu’elle doit aussi prendre une décision concernant l’enfant qu’elle attend, le garder où le faire adopter après la naissance car désormais elle ne peut plus se faire avorter et même si elle pouvait elle n’aurait pas pu. Amy ne sait pas quoi faire, elle ne sait plus où elle en est.

Amy venait de refermer son casier, les cours étaient terminer pour la journée et elle était épuisée. Le gynécologue qu’elle avait consulté avec sa mère hier lui avait dit qu’il fallait qu’elle se repose car elle serait souvent fatigué à cause de son jeune âge en partie mais aussi parce que la fatigue est un des nombreux effets de la grossesse en plus des nausées et des envies soudaines sans compter les sautes d’humeurs. Tout à coup elle se retourna et là elle fut surprise de voir Ben, il lui avait fichu une trouille bleue

Amy: Ben, tu m’as fais peur
Ben: Désolé, peut être que t’espérais quelqu’un d’autre
Amy: Non pourquoi tu dis ça
Ben: Pour rien, euh j’aimerais qu’on discute tout les deux
Amy: Vas-y je t’écoutes
Ben: Non pas ici
Ricky en arrivant vers Amy&Ben: Amy je peux te parler
Ben: On était en grand conversation alors attends ton tour
Ricky: Amy faut vraiment que je te parle
Amy: Plus tard et autant te dire que tu tombe mal, Ben veut me parler
Ricky: Désolé il va devoir attendre car c’est vraiment important
Ben: Moi aussi c’est important
Ricky: Je doute que ce ne soit aussi important que ce que j’ai a lui dire
Amy: Ricky plus tard d’accord
Ricky: Quand ?
Amy: Je sais pas mais pas maintenant
Ricky: Je suis désolé mais ce que j’ai à te dire où plutôt à te demander ne peut pas attendre
Ben: Elle a dit plus tard alors tu t’en vas
Amy: Bon visiblement vous avez tout les deux trucs à me dire alors ce sera chacun son tour. Ricky a toi l’honneur
Ben: Mais Amy je suis ton petit ami
Amy: Oui mais de toute manière il faut que lui parle
Ben: D’accord alors je veux être présent
Ricky: Je pense pas que se soit une bonne idée
Ben: Je ne vais te laisser seul avec ma petite amie
Ricky: Amy tu sais quoi parle d’abord avec monsieur parfait et on parlera après, je peux attendre
Amy: Faut savoir ce que tu veux Ricky
Ricky: Je veux te parler mais sans Ben alors j’attendrais que t’es finis avec lui
Amy: Bon Ben va-y
Ricky: Je vais plus loins
Amy regardant Ricky s’éloigner: Je t’écoutes Ben
Ben: On m’a dit des choses et j’ai besoins de savoir si ce qu’on m’a dis est vrai
Amy: Et on t’as dit quoi ?
Ben: Que t’étais enceinte
Amy en baissan tles yeux: C’est vrai, ce qu’on t’as dis c’est vrai
Ben: Mais c’est pas possible, on a fait que s’embrasser
Amy: Ben il est pas de toi
Ben: De qui il est ?
Amy baissant ses yeux sur son ventre: De Ricky
Ben en colère: QUOI ? COMMENT T’AS PU LE LAISSER TE TOUCHER
Amy: Ben je sais que tu es en colère mais s’il te plais calme toi
Ben: QUE JE ME CALME
Amy: Ben s’il te plais
Ben: D’accord. Amy tu m’as pas répondu, pourquoi tu as laisser ce dingue de toucher ?
Amy: Tu ne veux pas savoir
Ben: Si je veux savoir
Amy en relevant son visage: Très bien parce que je l’aimais, voilà t’es content
Ben: J’arrive pas à croire que tu es pu avoir des sentiments pour ce dingue
Amy: Ben tu peux lui faire toutes les reproches du monde si ça te plais mais il n’est pas dingue
Ben: T’en sais rien en plus il voit un psy
Amy: Si je le sais et je sais qu’il voit un psy
Ben: Et t’as pas peur de lui ?
Amy: Pourquoi j’aurais peur de lui ?
Ben: Parce qu’il consulte le père de Lauren et que son père s’occupe des gens qui ont des problèmes grave
Amy: Ben je sais pourquoi il consulte un psy et t’as de gens consultent des psy
Ben: C’est quoi son problème
Amy: Ça je peux pas te le dire
Ricky: Dire quoi
Ben: Pourquoi t’es dingue
Amy: Ben il ne l’est pas
Ben: Alors pourquoi il va voir un psy ?
Ricky: Ça te regardes pas
Ben: Ça veut dire que t’as des trucs à cacher
Amy: Ben arrête de vouloir savoir, je ne te dirais rien
Ben: On es ensemble, on doit tout se dire
Amy: Pas ça, c’est entre moi et Ricky
Ricky: Pourquoi tu ne lui dis pas ?
Amy: Parce que je t’ai donné ma parole que je ne dirais jamais ce que tu m’as confié
Ricky: Tu devrais peut être lui dire
Amy: C’est pas à moi de le faire, si tu veux lui dire vas-y
Ricky: Non je veux pas, ça ne le regarde pas
Amy: Alors je ne dirais rien moi non plus
Ben: Je le saurais d’une manière où d’une autre
Amy: Tu ne le saurais pas de ma part
Ricky: Vous avez finit ?
Ben: Non on a pas finit, je veux savoir pourquoi
Amy: J’ai dis non, je lui ai donner ma parole maintenant il faut que je lui parle seule
Ben: QUOI ? TU ME DEMANDE PARTIR
Ricky: Pas la peine d’hurler on est pas sourd
Amy: Oui je dois lui parler seul à seul tout comme il nous a laisser parler seul à seul
Ben: Je refuse de te laisser seul, je veux pas qu’il te fasse du mal
Amy: Ben s’il te plais
Ben: Non
Amy: Comme tu veux. Ricky viens on va discuter dehors
Ricky: Okey


Amy ne voulait pas parler de ce que Ricky lui avait confier au camps de musique, c’est-à-dire les maltraitance et les abus que son père lui avait fait endurer, qu’il était suivit par le docteur Fields depuis six ans et qu’il était en famille d’accueil. Amy avait donner sa parole qu’elle garderait ça pour elle et elle ne comptait pas manquer à sa parole, même pour Ben. Ricky suivit Amy dehors

Ricky: Pourquoi tu lui as rien dis
Amy: Je te l’ai dis, je t’ai donner ma parole
Ricky: Merci
Amy: Y’a pas de quoi. Ricky faut que je te parle de quelque chose d’important
Ricky: Ca tombe bien parce que j’ai quelque chose de très important à te demander
Amy: Je t’écoutes
Ricky: Voilà j’ai entendu des tas de choses ces dernières semaines et je me demande si c’est vrai. Une rumeur circule que tu es enceinte, enceinte de moi et j’ai besoins de savoir si c’est vrai
Amy: Je savais pas que tu prétais attentions aux rumeurs
Ricky: Amy est-ce que c’est vrai ? Est-ce que tu es enceinte ?
Amy: Oui
Ricky: Et c’est moi le père ?
Amy: Qui veux-tu que se soit d‘autre ?
Ricky: Ben, ça pourrait être lui
Amy: Je n’ai pas coucher avec Ben
Ricky: Mais tu sors avec lui ?
Amy: Oui mais le seul avec qui j’ai été si intime se trouve en face de moi
Ricky: Donc c’est moi le père
Amy: Oui
Ricky: Et tu comptais me le dire quand
Amy: Je sais pas
Ricky: Tu comptais me le dire où pas ?
Amy: Oui mais je savais pas comment
Ricky: Tout simplement me le dire
Amy: Oui bien sur avec Adrian toujours dans l’éparage
Ricky: Elle le saura de toute manière, ça se trouve elle le sait déjà
Amy: Ça a pas l’air de te déranger qu’elle sache
Ricky: Honnêtement non pas vraiment
Amy en souriant: Depuis quand t’es honnête
Ricky: Je l’ai toujours été avec toi
Amy: Oh oui tellement que je suis enceinte de toi
Ricky: Amy je n’ai jamais voulu ça, je n’avais aucune intention de coucher avec toi cette nuit là
Amy: Mais tu l’as fais et maintenant je suis enceinte
Ricky: Amy je sais que je suis pas un mec bien mais j’ai toujours été honnête avec toi. A vrai dire tu es la seule personne hormis mon psy et ma famille d’accueil a savoir pour, je ne l’ai jamais dis à aucune fille
Amy: Je devrais être flatter c’est ça
Ricky: Non, je veux juste dire que je ne t’ai jamais mentit
Amy: C’est vrai, Ricky je vais te demander quelque chose et j’attends de ta part une réponse honnête et franche
Ricky: Je t’écoutes
Amy: Est-ce que quand on c’est confié l’un à l’autre cet été c’était juste pour pouvoir coucher avec moi où bien c’était parce que tu t’intéressait à moi, à ce que je te disais
Ricky: Je voulais vraiment apprendre à te connaître
Amy: Alors pourquoi tu es partis, pourquoi je n’ai plus eu de nouvelle de toi de tout l’été si tu voulais vraiment apprendre à me connaître
Ricky: Ça je peux pas Amy
Amy: Ricky tu as pu me confier ce que ton père biologique t’as fais mais là tu peux pas me dire pourquoi tu es partie sans me donner signe de vie après cette nuit là
Ricky: J’aimerais crois moi mais je peux pas
Amy: Très bien j’attendrais
Ricky étonné: C’est vrai ?
Amy: Oui
Ricky: Pourquoi t’insistes pas d’avantage
Amy: Parce que j’en sais suffisamment sur toi pour savoir que ça sert à rien de te forcer, que tu me le diras quand tu seras prêt
Ricky: Merci. A mon tour, j’ai une question à te poser
Amy: Vas-y je t’écoutes
Ricky: Tu en es à combien ? Par rapport à ta grossesse
Amy: Huit semaines
Ricky: Huit semaines alors ça veut que
Amy: Que je ne peux plus avorter, oui. T’aurais voulu que j’avorte ?
Ricky: La décision t’aurait appartenu. Dis tu sais si tu vas le garder ?
Amy: Non je ne sais pas, Ricky j’aimerais vraiment qu’on continue à en disuter mais ma mère va bientôt arriver et je
Ricky: Je comprends, t’en fais pas
Amy: Merci
Ricky: Je t’en prie
Amy: A demain Ricky
Ricky: A demain Amy, fais à toi où plutôt à vous deux
Amy en souriant: Promit

Amy s’en alla et elle alla attendre sa mère sur le parking tandis que Ricky lui il monta dans sa voiture et rentra chez lui, chez sa famille d’accueil. Cette discussion avec Amy lui avait fait du bien mais ils avaient encore beaucoup de chose à discuter tout les deux mais au moins Amy ne le détestait pas et cela le rendait heureux. Il tenait à Amy et il culpabilisait de l’avoir mise enceinte. De son côté Amy était contente d’avoir parlé à Ben et à Ricky, elle redoutait la réaction de Ricky plus que celle de Ben mais finalement il a plutôt bien réagit mais maintenant elle va devoir le dire à son père et ça risque d’être bien plus difficile mais Amy ignore que sa mère lui en a déjà parlé plus tôt dans la journée sachant très bien que sa fille était incapable de le faire, que c’était beaucoup trop dure pour Amy. Quand à Ben lui il était rentré chez lui à contre cœur enfin c’était le chauffeur de son père qui était passé le prendre



_________________




Connor was born to fight evil forces, he was born of the union of two vampire and his destiny is to become a champion, the savior of mankind but also a glimmer of hope for the new generation

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oth-rpg.pro-forums.fr
Mel23
Admin
avatar

Messages : 1251
Date d'inscription : 25/07/2010

MessageSujet: Re: The fate of the American Teenager   Mer 25 Mai - 7:10

Connor et Tyler Lockwood= Connor et Tyler sont des nouveaux arrivant en ville. Plus tard Connor avec Grace Bowman
Griffin Ritter= Griffin deviendra le meilleur ami d’Ashley Juergens plus tard



CHAPITRE 2.



Ricky, Adrian, Grace, Connor,
Jack

Appartement de Cindy et Adrian Lee

Ricky était passé voir Adrian hier soir car il en avait besoins, il se sentait sous pression et comme à chaque fois où il se sentait sous pression il couchait, peut importe que ce soit Adrian où une autre. La soirée avait été stressante pour lui, il était aller à sa thérapie puis il a eu une discussion avec ses parents d’accueil après le dîner à propos d’Amy et du faite qu’elle soit enceinte de lui ce que ses parents d’accueil n’arrivait pas croire, bien sur ils savaient que Ricky couchait avec Adrian et certainement avec d’autre malgré le faite qu’ils lui aient conseil de ne pas avoir de rapport mais comme Ricky le dit, il ne sait pas ne pas coucher. Il y a qu’une seule fille avec qui Ricky n’avait jamais eu l’intention de coucher et cette fille c’était Amy mais c’est arriver, ils ont coucher ensemble au camp de musique et il là mit enceinte. Bref ce matin Ricky était retourné voir Adrian par pour coucher avec elle avant d’aller au lycée mais pour lui dire pour Amy, ça ne l’inquiétait pas plus que ça qu’elle sache mais valait mieux que se soit lui qui lui dise plutôt que quelqu’un d’autre le fasse et qu’elle l’apprenne par le bouche à oreille mais honnêtement. Ricky sonna à la porte et c’est Adrian qui lui ouvrit en souriant

Adrian: Salut beau gosse, entre
Ricky en entrant: Merci
Adrian: Tu sais je suis pas sur qu’on va avoir le temps de s’amuser avant d’aller au lycée
Ricky: Je suis pas là pour ça Adrian
Adrian: Je suis sur que si
Ricky: Non et j’ai pas vraiment envie là
Adrian: Ricky tu as toujours envie, c’est pour ça que t’es avec moi
Ricky en étant sérieux: Faut que je te parles, c’est important
Adrian en mangeant une tranche de brioche grillé: Ça a visiblement l’air de l’être vu la tête que tu fais
Ricky tapotant des doigts sur le comptoir: Ça l’est
Adrian: Je t’écoutes
Ricky: Je suppose que t’as entendu des rumeurs à propos d’Amy Juergens
Adrian: Ouais mais je crois pas aux rumeurs
Ricky: Bah tu devrais
Adrian: Quoi ?
Ricky: Les rumeurs à propos d’Amy ne sont pas des rumeurs. Elle est vraiment enceinte
Adrian étonnée: Je pensais pas que Ben Boykewich et Amy Juergens avaient déjà couchés ensemble
Ricky: C’est pas le cas
Adrian: Qu’est-ce t’en sait toi ?
Ricky: C’est pas Ben, c’est moi
Adrian choqué et énnervée: QUOI ?
Ricky: Pas la peine d’hurler
Adrian: Je hurle si je veux, je suis chez moi
Ricky: Je suis pas à l’aise avec les hurlements
Adrian: Quand ? Quand est-ce que vous avez ?
Ricky: Cet été au camp de musique
Adrian: Tu te fiche de moi hein
Ricky: Non
Adrian: Et en plus tu me dis ça calmement
Ricky: Bah ouais, de toute manière on avait rompu alors je vois pourquoi ça te mets dans cet état
Adrian: POURQUOI ? ELLE EST ENCEINTE DE TOI CRÉTIN
Ricky: Je le sais et je t’ai dis d’arrêter de me hurler dessus
Adrian: J’arrive pas à croire ce que j’entends, que tu es coucher avec cette…….cette
Ricky: Fais attention à ce que tu vas dire
Adrian: Et pourquoi ça ? Je dirais ce que je veux
Ricky: Parce que je tiens à elle et je ne veux pas que tu lui manque de respect
Adrian: Tu ne tiens à personne Ricky
Ricky: Si à elle
Adrian: Tu sors avec moi je te rappelle
Ricky: Je sais mais Amy est spécial et particulière
Adrian: Évidemment vu qu’elle est enceinte de toi
Ricky: Je lui ai confié certaine chose sur moi et mon passé que je n’ai dis à personne
Adrian: TU RIGOLES ?
Ricky: Non
Adrian: C’est moi ta copine et tu refuses de me parler de ton passé et à elle tu lui as dis
Ricky: Oui
Adrian: Pourquoi ?
Ricky: Parce que
Adrian: Parce que quoi ?
Ricky: Parce que point barre
Adrian: Tu lui as dis quoi ?
Ricky: Des choses qui sont entre elle et moi
Adrian: Je veux savoir Ricky
Ricky: Je ne te dirais rien et elle non plus
Adrian: T’en sais rien, elle pourrait le dire à son Ben
Ricky: Non elle ne le fera
Adrian: Comment tu peux en être sur ?
Ricky: Parce qu’elle m’a donné sa parole et que j’ai confiance en elle
Adrian: T’as confiance en une fille que tu connais à peine mais pas en moi
Ricky: Tu trompes, je là connais
Adrian: Et elle compte faire quoi, elle va avorter j’éspère
Ricky: Non
Adrian: Elle peut pas vouloir être mère a 15 ans
Ricky: Elle peut plus et si elle avait put elle m’a dit qu’elle n’aurait pas pu avorter
Adrian: Ah parce qu’en plus vous en avez parler
Ricky: Bien sur, je suis pas con au point de ne pas vouloir savoir
Adrian: Elle compte faire quoi ?
Ricky: Je ne sais pas
Adrian: COMMENT ÇA TU NE SAIS PAS ?
Ricky: Je ne sais pas, elle ne sait pas non plus
Adrian: Impossible elle ne peut pas vouloir le garder
Ricky: C’est à Amy et décider si elle veut garder notre bébé
Adrian: Ce n’est pas ton bébé, c’est son bébé
Ricky: Non c’est notre bébé, je suis autant responsable qu’elle-même plus
Adrian: Ne me dis pas que tu voudrais qu’elle le garde
Ricky: Il y a pas de bonne réponse, si je te dis non je passe pour un salaud et si je te dis oui je passe pour un fou
Adrian: Je veux une réponse Ricky
Ricky: Très bien, alors oui j’aimerais qu’elle le garde t’es contente
Adrian: Cette fille va bousiller ta vie et la mienne en même temps
Ricky: Ma vie était déjà bousiller avant. Bon je vais y aller
Adrian: Quoi ? Tu te tire alors qu’on était en pleine discussion
Ricky: On a cours
Adrian: Pas avant une heure
Ricky: Oui mais j’ai un truc à faire avant
Adrian: Un truc plus important que nous ?
Ricky: Oui, aller on se voit au lycée

Ricky embrassa Adrian et il sortit de chez elle, il avait fait ce qu’il devait faire et voilà mais il n’avait pas du tout de continuer d’avantage cette discussion. Il était avec Adrian mais il allait avoir un bébé avec Amy. Ricky n’était pas amoureux d’Adrian, il tenait à elle mais pas autant qu’à Amy d’ailleurs c’est à cause des sentiments qui commençaient à naître en lui qu’il c’était remit avec Adrian, il couchait avec Adrian et elle couchait avec d’autre mecs mais Ricky le savait cependant il s’en fichait un peu car lui aussi il là trompait. Ricky sortit de l’immeuble et il fila au lycée, il n’avait rien d’important à faire, il voulait juste être seul


Grant High School

Jack Pappas et Grace Bowman sortaient ensemble depuis cet été, Jack voulait que Grace soit sa petite amie officiel autrement dit qu‘elle ne sorte avec personne d‘autre mais le père de Grace estimait que Jack allait beaucoup trop vite et que d‘ici la fin de l‘année il voudra coucher avec sa fille. Jack est un garçon de seize ans qui fait partie de l‘équipe de football du lycée et il est très populaire mais lors du balle de bienvenue il a embrassé Adrian sous le regard de quasiment tout les élèves et en particulier Tom et Grace, la jeune fille rompit immédiatement avec lui mais Jack est toujours amoureux d’elle et il regrette énormément ce qu’il a fait mais Grace refuse de lui pardonner, pour elle la fidélité c’est très important. Jack venait de sortir des vestiaires des footballeur après un entraînement et là il vit Grace qui discutait avec un garçon, son visage déglutit en voyant Grace avec un autre que lui

Grace: Tu es nouveau ?
Le garçon: Oui
Grace: Tu as bien un prénom
Le garçon: Oui Connor, Connor Lockwood
Grace: Moi c’est Grace Bowman
Connor: C’est cool de savoir le prénom de la fille qui m’est rentré dedans
Grace: Désolé je t’avais vu, je t’assure je l’ai pas fais exprès
Connor: Y’a pas de problème
Grace: Alors tu te plaisais pas dans ton lycée
Connor: Non j’aimais bien mon ancien lycée
Grace: Alors pourquoi t’as changé pour venir ici ?
Connor: Parce que que mon père a été muté ici et comme on a de la famille on est venu vivre ?
Grace: Ok et tu viens d’où ?
Connor: De San Francisco
Grace: Oh et t’es pas trop dépayser ?
Connor: Non ça va, le plus dure c’est pour ma sœur
Grace: Pourquoi ça ?
Connor: Parce qu’elle avait toutes ces amies là bas
Grace: Mais toi aussi non ?
Connor: Oui ainsi que pour mon petit frère
Grace: Par curiosité t’as combien de frères et sœur ?
Connor: J’ai deux frères et une sœur, Tyler, Hope et Noah
Grace: Moi je n’ai qu’un frère. T’es l’ainé ?
Connor: Non le second, l’aîné c’est Tyler. Bon c’est pas que je veux pas continuer à discuter mais faut que je trouve ma classe. Salut à plus Grace
Grace: A plus Connor

Connor salut Grace et il traversa le couloir cherchant la salle A32 car il avait cours d’histoire, il n’aimait pas être le petit nouveau mais il n’était pas le seul par chance, Tyler aussi entamait son premier jour au lycée. Grace prit dans son casier les livres dont elle avait besoin puis elle partie en direction de la salle de Math mais Jack courra jusqu’à elle

Jack: Hey Grace
Grace: Jack j’ai pas le temps faut que j’aille en cours
Jack: C’était qui ce mec ?
Grace: Quel mec ?
Jack: Le garçon avec qui tu parlais
Grace: Jack on est plus ensemble ce qui signifie que j’ai pas de compte à te rendre et je parle avec qui je veux mais ce garçon là il s’appelle Connor
Jack: Mais je t’aime toujours
Grace: Tu ne m’aimais pas assez puisque tu m’as tromper
Jack: Je ne fais que l’embrasser Grace
Grace: Je l’ai vu et toute l’école aussi ainsi que Tom. Tu savais que la fidélité était importante pour moi mais tu as embrassé Adrian
Jack: Mais tu lui as pardonné à elle
Grace: Oui
Jack: Alors pourquoi tu veux pas me pardonner ?
Grace: Parce que je n’ai plus confiance en toi et que si tu m’aimais vraiment tu ne l’aurais pas embrasser. Maintenant excuse-moi faut que j’y aille, salut Jack

Sur ses mots Grace accéléra le pas, elle n’avait aucune envie de continuer d’avantage cette discussion et puis elle avait cours là et elle ne voulait pas être en retard.

_________________




Connor was born to fight evil forces, he was born of the union of two vampire and his destiny is to become a champion, the savior of mankind but also a glimmer of hope for the new generation



Dernière édition par Mel23 le Sam 4 Juin - 13:59, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oth-rpg.pro-forums.fr
Mel23
Admin
avatar

Messages : 1251
Date d'inscription : 25/07/2010

MessageSujet: Re: The fate of the American Teenager   Jeu 26 Mai - 13:48

CHAPITRE 3.



Amy, Georges, Connor, Tyler,
Ben & Ricky




Maison des Juergens


Georges Juergens avait apprit il y a trois jours par sa femme Anne que leur fille Amy âgé de 15 ans était enceinte, il a eu du mal à y croire car pour lui c’était inenvisageable que sa fille est pu faire l’amour à son âge. Sa réaction fut de briser des assiettes, la chaque fois il voyait une assiette il là brisait et il voulait briser celui qui avait toucher sa petite fille. Georges avait eu maintenant deux jours pour se calmer et reprendre ses esprits, même si Anne et lui était temporairement séparé du moins c’est-ce qu’il pensait il voulait revenir chez lui auprès de sa famille mais Anne ne voulait pas cependant vu la situation d’Amy elle l’autorise à dormir dans le garage, c’est mieux que rien. Ce matin Georges voulait avoir une discussion avec Amy avant de la déposer au lycée, il attendait qu’elle descende dans la cuisine


Dans la maison des Juergens tout le monde était réveillé et en train de déjeuner à l'exception d’Amy qui commençait à émerger de son sommeil et des ses rêves, comme toutes les nuits elle rêvait toujours de la même personne et ça depuis des mois et des mois, de Ricky Underwood celui qu‘elle aime mais personne ne le sait et surtout pas Ben le petit ami actuel. Ses parents non plus ne le savent pas et ils ne doivent pas savoir qu‘Amy est toujours amoureuse de Ricky surtout qu‘elle est enceinte de lui. Dans ses rêves le beau Ricky lui déclare sa flemme et son rêve se réalise enfin mais dans la réalité c’est une toute autre histoire car il est avec Adrian et de son côté elle est avec Ben. Ben ce garçon si gentil mais à cause de sa grossesse non désiré il y a des tensions entre le couple, Amy sera lier à Ricky pour la vie avec le bébé qu‘elle attend et la jeune adolescente ne sait toujours pas si elle doit faire adopter où le garder et l‘élever. Lorsqu’Amy fut enfin bien réveillé elle alla prendre sa douche, s’habiller, et elle descendit prendre son petit déjeuner en bas.

Lorsqu’elle arriva dans la cuisine elle vit son père qui l’attendait assit à table, depuis deux semaines elle avait fait en sorte de l’éviter car elle savait qu’il était dans une colère noir maintenant qu’il savait qu’elle était enceinte d’ailleurs ça commençait à se voir un peu. En voyant Amy savait qu’elle ne pouvait pas éviter son père indéfiniment et qu’ils allaient devoir avoir cette conversation qu’elle redoutait tant

Amy en posant son sac de cours sur le dossier d‘une chaise: Bonjour papa
Georges: Bonjour ma chérie, tu as bien dormis ?

Amy dans ses pensées: Oh oui, si tu savais non il vaut mieux pas que tu sache avec réfléctions

Amy: Oui très bien et toi ?
Georges: Très bien, le canapé du garage est plutôt confortable
Amy: Mais t’aimerais revenir à la maison je me trompe ?
Georges: Oui et en particulier maintenant
Amy en s’asseyant à table: Ouais
Georges: Amy il faut qu’on parle
Amy: Qu’on parle
Georges: Oui qu’on parle de ta situation
Amy: Du bébé tu veux dire ?
Georges: Oui mais aussi du père du bébé
Amy: D’accord je t’écoutes papa
Georges: Pour commencer que comptes-tu faire ?
Amy: Je ne sais pas
Georges: Tu as bien une idée non ?
Amy: Je compte mener cette grossesse à terme c’est tout ce que je sais pour le moment
Georges: Il faut impérativement que tu sache quoi faire
Amy: J’aimerais mais je ne sais pas quoi faire
Georges: Bon tuas sept mois devant toi pour prendre une décision
Amy: Je sais et ça me fait peur papa
Georges: On sera tous là pour t’aider ma puce.
Amy: Maman me là dit
Georges: Bien maintenant j’aimerais avoir une petite discussion avec Ben
Amy: Pourquoi Ben ?
Georges: Parce qu’il t’as mise enceinte pardi
Amy: Papa c’est pas Ben le père
Geoges: Quoi ? Mais c’est qui le père
Amy: Un garçon que j’ai rencontré au camp de musique
Georges: Et est-ce qu’il est au lycée ?
Amy: Oui
Georges: Très bien alors je veux que tu me parles de lui, que tu me dise qui sait
Amy: Je le ferais si tu me jure de ne pas l’incendier et de ne pas t’en prendre à lui
Georges: Je vais le cogner, je suis pas brutale
Amy: Jure le moi
Georges: Je te le jure mais il va entendre parler du pays tu peux me croire
Amy: Papa n’oublie pas qu’on était deux et qu’on est tout les deux dans cette situation, je suis autant responsable que lui
Georges: Non lui il savait ce qu’il fesait
Amy: Oui mais j’aurais pu lui dire non et je ne l’ai pas fais
Georges tristement: Alors ne l’as-tu pas fais ?
Amy: Je l’aimais et je ne savais pas que je pouvais tomber enceinte, que ça pouvait m’arriver
Georges: Oh Amy
Amy: Au lieu de te dire qui sait si je lui proposait de venir dans un endroit neutre avec ses parent, toi, moi et maman ça t’irait
Georges: Ma parole tu le traites comme si c’était quelqu’un de bien, pourquoi ne le haie tu pas ?
Amy: Certes ce n’est pas un ange mais il n’est pas horrible. Parce que j’en suis incapable
Georges: IL T’AS MISE ENCEINTE AMY
Amy: Je le sais mais je ne peux pas le haire, je ne pourrais jamais papa
Georges: Pourquoi ça ?
Amy: Parce que je tiens à lui tout simplement

Amy avait préféré dire qu’elle tenait à lui plutôt que dire qu’elle l’aimait, ça blesserait bien trop de monde et part trop de monde elle pense a ses parents et à Ben sans oublier qu’elle ne veut pas que Ricky le sache même si ça lui brise le cœur de le voir avec Adrian. Amy mangea deux tartine de pain et elle but son chocolat chaud puis elle se leva de table, depuis qu’elle est enceinte elle a beaucoup plus d’appétit qu’avant et selon le gynécologue c’est normal enfin c’est-ce qu’elle a comprit au cours de l’entretien. La jeune adolescente rassembla ses affaires et elle enfila sa veste

Amy: Bon je dois aller au lycée
Georges: Ta mère est déjà partie avec Ashley, je vais te déposer et on pourra de nouveau reparler de celui qui t’as mit dans cet état
Amy: Papa
Georges: Je veux savoir prénom
Amy: Repromets moi que t’en prendras pas à lui
Georges sincèrement: Promis
Amy: Il s’appelle Ricky, on peut y aller maintenant ?
Georges: Oui on peut y aller

Amy mit son sac de cours sur son épaule et elle sortit de la maison avec son père, elle monta dans la voiture avec son père et ce dernier partit en direction du lycée, il voulait également profiter du trajet pour questionner sa fille sur l’identité de ce Ricky.


Grant High School, Extérieur

Un bus scolaire s’arrêta devant le lycée et des adolescents descendirent, deux adolescents qui sont arriver en ville récemment avec leurs parents ainsi que leurs frère et sœur entamait leurs seconde journée au lycée. L’un avait 17 ans et il était super mignon . L’aîné des adolescents était plutôt grand, assez musclé, brun aux yeux brun et le plus jeune était brun aux yeux vert/bleu, assez mince. Il s’agissait de Tyler et Connor Lockwood

Tyler: Vivement que je me trouve un job ?
Connor: T’es pressé à ce point là ?
Tyler: Oui, je tiens pas à prendre le bus toute l’année
Connor: Je comprends mais tu sais ce que maman en pense
Tyler: Oui je sais mais j’ai envie d’avoir ma voiture, tout les jeune de mon âge ont une voiture et moi je peux pas en avoir parce que ma maman estime que je suis trop jeune
Connor: C’est maman que veux-tu
Tyler: Je sais mais je suis majeur
Connor: Je dis pas que c’est normal qu’elle ne veuille que t’es une voiture, je dis juste que notre mère et qu’en temps que mère elle veut juste nous protéger
Tyler: Je le sais bien Connor mais là c’est abuser
Connor: Je suis d’accord avec toi. Sinon t’as trouvé quelque chose ?
Tyler: Non rien du tout mais je désespère pas petit frère
Connor: Bon tu viens on va être en retard
Tyler: Oui allons-y

D’un hochement de tête positif les deux adolescents se dirigèrent vers les portes d’entrées du lycée et ils les franchissèrent. Connor comprenait le faite que sa mère était inquiète pour Tyler mais il comprenait aussi son frère qui a 17 ans avait besoin d’indépendance et le faite que leurs mère lui interdise de chercher du travail pour pouvoir se payer une voiture.

Arriver devant le lycée Georges déposa sa fille devant le lycée en se garant sur le côté. Durant le trajet Amy avait été forcer de révéler le nom de famille de Ricky à son père vu l’insistance de ce dernier cependant elle espérait que ce dernier n’irait pas s’en prendre à Ricky même si c’était plus que compréhensible seulement connaissant le passé de ce dernier elle ne voulait pas que son père l’agresse. Amy embrassa son père sur la joue et elle sortit de la voiture pour se diriger ensuite vers l’entrée du lycée, Georges attendit qu’Amy soit bel et bien entrer avant de partir travailler.


Grant High School, Les casiers/le couloir

Amy qui venait juste de franchir les portes du lycée se dirigea vers l’entrée du lycée, aujourd’hui elle espérait bien croiser Ricky car elle devait lui parler, c’est alors qu’elle le vit avec Adrian. Amy ne voulait pas devoir se retrouver en face d’Adrian mais elle devait parler à Ricky, elle devait lui dire que son père savait tout et qu’il était en colère après lui mais ne voulant près se trouver près d’Adrian elle décida d’envoyer un texto à Ricky

« A Ricky : Salut Ricky c’est Amy, euh mon père est au courant de tout. Il est furax après toi donc voilà je voulais te prévenir au cas où il déciderait d’avoir une conversation avec toi. A plus, Amy

Amy appuya sur envoyer et voilà c’était envoyer, alors qu’elle rangea son téléphone portable dans son sac Ben se dirigea vers elle, Amy souria en le voyant. C’était assez difficile de savoir à quoi il pense, si il est en colère contre elle où si ça le dérange pas qu’elle attende l’enfant d’un autre garçon qui plus est qu’elle a aimée

Ben: Salut Amy
Amy: Salut Ben
Ben: Comment tu te sens ?
Amy: Bien et toi ?
Ben: Bien aussi, je m’inquiète pour toi tu sais
Amy: Je sais mais je vais bien je t’assure
Ben: Mais tu es…
Amy: Enceinte oui mais je suis pas malade, je vais avoir un bébé
Ben: Oui mais pas de moi d’ailleurs tout le monde le sait
Amy choquée: Parce que tu crois peut être que j’ai voulu tombée enceinte
Ben: Non mais tu l’aimais assez pour faire l’amour avec lui
Amy: Oui je l’aimais et je vais pas m’excusez d’être tomber amoureuse de lui
Ben: Je te le demande pas
Amy: Pourtant c’est l’impression que tu donnes
Ben: Je suis désolé je t’aime tellement Amy
Amy: Moi aussi Ben
Ben: C’est vrai ?
Amy: Oui
Ben: Je suis désolé mais ça m’a énervé quand tu m’as demandé de partir l’autre jour
Amy: Je devais lui parler, je devais lui dire après tout il est autant concerné que moi
Ben: Pas forcément
Amy: Qu’est-ce que tu veux dire ?
Ben: Que Ricky ne veut peut être pas de cet enfant
Amy: Et tu crois que ça t’autoriserais à être son père si je le gardais ?
Ben: Oui
Amy: Pourquoi ?
Ben: Pourquoi quoi ?
Amy: Pourquoi penses-tu ça t’autoriserais à être le père de mon enfant sachant qu’il en a déjà un ?
Ben: Parce que je suis ton petit ami
Amy: Ben même si j’apprécie que tu veuilles partie de sa vie je suis obliger de te dire non
Ben: Pourquoi ?
Amy: Parce que c’est Ricky son père et si je décide de le garder et de l’élever Ricky voudra sûrement faire partie de sa vie
Ben: Pourquoi t’es si gentille avec lui ? Je te comprends pas Amy
Amy: Parce que c’est pas un monstre
Ben: Moi je trouve plutôt qu’il est pour avoir coucher avec toi et t’avoir mise enceinte
Amy vexée: Et en plus tu sous entends que je suis pas assez jolie, je me demande ce que tu fou avec moi

Vexer et blesser par les paroles de Ben Amy ferma violemment son casier et elle prit son instrument de musique (le cor d’harmonie) puis elle s’en alla, elle partit fâché et blesser. Elle partie en direction de la salle de musique car elle avait répétition avec le reste de groupe y. Elle se retenait de verser des larmes car elle ne voulait vraiment pas qu’on là voit pleurer même si Ben l’avait blesser et vexée, certes elle n’aimait pas Ben de la même manière qu’elle aimait Ricky mais elle avait des sentiments pour lui et les mots qu'il avait employer l'avait vraiment blesser sans oublier qu'elle a les nerfs à fleurs de peau en ce moment mais dans son état c'est normal


Grant High School, Arrière salle de musique

Amy était dans l’arrière salle où les étudiants rangeaient leurs instruments de musique ainsi que le partition & cahiers dans leurs casiers. Amy était devant son casier à elle et elle s’efforçait de ne pas penser à sa dispute avec Ben, la pauvre était déjà assez perturbé comme ça avec sa grossesse mais non il a fallut que Ben en rajoute une couche en sous entendant qu’elle n’était pas assez jolie pour qu’un garçon comme Ricky se soit intéresser à elle. Déjà ça lui fesait mal de voir ce dernier avec Adrian mais en plus les entendus de Ben aggravait d’avantage les choses mais ce dernier ne pouvait pas le savoir d’ailleurs il ignorait ce qu’Amy ressentait réellement pour Ricky, personne ne le sait pas même les deux meilleures amies d’Amy: Madison et Lauren. C’est à ce moment là que Rricky arriva lui aussi dans l’arrière sale de musique, lui il n’avait rein à apporter hors mit ses baguettes. Tout à coup il remarqua qu’Amy n’allait pas bien

Ricky: Tout va bien ?
Amy tournant son visage vers Ricky: Oui ça va ?
Ricky: T’es sur ?
Amy: Oui mise à part la situation dans laquelle on est tout les deux
Ricky: Amy je suis vraiment désolé
Amy: Je le sais Ricky je le sais, dis tu as reçu le texto que je t’ai envoyé toute à l’heure ?
Ricky: Euh non j’ai rien reçu
Amy: Je t’ai envoyé un texto pour te dire que mon père est au courant de tout et qu’il est furax après toi. Je voulais juste te prévenir au cas où il déciderait de te rendre une petite visite surprise pour discuter
Ricky: Okey merci de m’avoir prévenu
Amy: De rien
Ricky: Fais gaffe on pourrait croire que tu t’inquiète pour moi
Amy: Mais c’est le cas. Au cas où ça t’aurais échapper je tiens suffisamment à toi pour me faire du soucis pour toi
Ricky: Tu tiens vraiment à moi ?,
Amy: Oui mais t’inquiète Adrian ne le saura pas
Ricky: Et Ben ?
Amy: Oh par pitié ne me parles pas de lui
Ricky: Y’a un soucis avec Ben ?
Amy: Ricky fais moi plaisir évite le sujet
Ricky: Va veut dire oui
Amy: Ça veut dire je veux pas en parler
Ricky: Même à moi ?
Amy: Oui même à toi
Ricky: Comme tu veux mais dis-moi pourquoi t’as l’air contrariée ?
Amy: Je suis pas contrarié
Ricky: Oui bien sur et moi je suis le roi de l’enfer
Amy: Je t’assure
Ricky: Mais moi aussi, après tout tout le monde me voit comme ça
Amy: Pas tout le monde Ricky
Ricky: Bon tout le monde sauf toi, mes parents d’accueil et mon psy
Amy: T’as oublier Adrian
Ricky: Je ne l’ai pas oublié, Adrian se contente de ce que je veux bien lui montrer
Amy: C’est dommage, elle ne connaît pas l’autre Ricky
Ricky: L’autre Ricky comme tu dis ne se montre que lorsque j’ai confiance en cette personne
Amy: Mais tu m’as montrer cette facette de toi
Ricky: Justement Amy, justement

Sur ses mots Ricky prit ses propres partition et Amy resta là surprise comme jamais, alors comme ça Ricky avait confiance en elle. Ça pour une surprise c’est une surprise et une de taille, Amy prit ses partition ainsi que son cor d’harmonie avant d’aller rejoindre les autres musicien dans la salle de musique

_________________




Connor was born to fight evil forces, he was born of the union of two vampire and his destiny is to become a champion, the savior of mankind but also a glimmer of hope for the new generation



Dernière édition par Mel23 le Ven 3 Juin - 2:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oth-rpg.pro-forums.fr
Mel23
Admin
avatar

Messages : 1251
Date d'inscription : 25/07/2010

MessageSujet: Re: The fate of the American Teenager   Sam 28 Mai - 13:17

CHAPITRE 4.



Anne, Margaret, Georges, Sanjay
Ricky, Amy & Adrian



Athlétic Club

L’Athlétic club est avant tout un restaurant qui contient une salle de sport et un terrain de basket, beaucoup de jeune y viennent pour faire du sport, certains viennent pour manger et des étudiants y travaillent pour gagner leurs vies. Ce soir deux familles se retrouvaient à l’Athlétic, la famille Juergens et les parents d’accueil de Ricky: Sanjay et Margaret Shaker. Ils étaient réunis tout les six pour discuter, Ashley était à la maison et elle surveillait son petit frère, Robbie. Georges avait déjà confronter Ricky et ce jour là il était furaxe et même si Georges avait sous entendu que Ricky ne vallait rien le jeune adolescent pouvait comprendre la réaction du père d’Amy, il avait mit sa fille enceinte et donc sa réaction est plutôt légitime et normal. Seulement entendre ses mots lui avait rappeller l’époque où son père le traitait comme un moins que rien, où Bob le battait et où il abusait de lui, ça l’avait mit tellement mit en colère d’entendre ses mots qu’il était aller immédiatement voir son psy. Il avait besoin de parler et le docteur Fields est la seul personne a qui Ricky ose parler de son passé sauf peut être une fois au camp de musique où il a avoué à Amy ce qu’il a vécu quand il était enfant

Georges, Anne et Amy étaient arriver en premier, ils étaient installer à une table pour six personnes et ils attendaient les parents d’accueil de Ricky ainsi que ce dernier. Ils étaient un peu en retard car Ricky avait son rendez-vous avec le docteur Fields mais Ricky ne pouvait pas se permettre de ratter délibérément une séance, non ça fait bien trop longtemps qu’il travail avec docteur Fields et encore il est encore loin d’être arriver au point de ne plus avoir besoins de séances même si ça fait plus de six ans qu’il est suivit. Bref Ricky et ses parents d’accueils venaient juste d’arriver ce qui surpris les parents d’Amy car ils ignoraient que Ricky était en famille d’accueil

Anne: Je vous en prie asseyez-vous ?
Margaret: Merci, on est désolé d’être un peu en retard
Georges: On peut comprends, nous aussi on travail
Ricky: Non c’est à cause de moi
Sanjay: Ricky ce n’est pas ta faute, tu le sais
Anne: Comment ça ?
Ricky regardant Amy puis fixa la table: Rien
Georges: Commence pas à nous mentir toi
Ricky: Monsieur Juergens désolé mais ça ne vous regarde pas
Georges: Étant donner la situation je pense que ça me regarde
Ricky: Non pas en ce qui concerne ce que je fesais ce soir
Georges: Amy dit quelque chose
Amy: Je sais pourquoi il était en retard du moins je pense le savoir
Ricky: Oui ce que tu penses savoir est bien la raison pourquoi on était en retard
Anne: Qu’est-ce que c’est encore que ces cachotteries Amy
Amy: C’est entre Ricky et moi
Georges: Tu ne trouves qu’il y a eu bien trop de choses entre toi et lui
Amy: Désolé je ne dirais rien
Anne contrariée: Et pourquoi ça ?
Amy: Parce que je lui ai donner ma parole
Georges: Et alors ce n’est pas quelqu’un de confiance lui
Amy: Si et je ne trahirais pas ma parole mais on est pas là pour parler de ce que Ricky m’a confier cet été
Ricky: Merci Amy
Amy: De rien, je t’ai promis que ça resterais entre toi et moi
Margaret: Monsieur Juergens c’est à Ricky de décider si il veut vous en parler à vous et votre femme
Anne: Ex femme
Georges: On est encore marié Anne
Anne: Plus pour longtemps
Amy: On pourrait en revenir à la raison pour laquelle on est tous là
Anne: Oui tu as raison ma chérie
Georges: Quelque soit ta décision je ne veux en aucun cas qu’il en mêle lui d’ailleurs je m’attendais à voir tes parents Ricky
Ricky: Mais ce sont mes parents
Georges: Pas totalement je me trompes
Ricky jetant un regard à son père d’accueil: Oui et alors
Georges: On aimerait voir tes vrai parents
Ricky: C’est impossible
Anne: Pourquoi ça ?
Ricky: Parce que
Georges sévèrement: Parce que quoi ?
Amy: Papa arrête je t’en prie
Georges ignorant ce qu’Amy lui disait: Parce que quoi Ricky ?
Ricky: Parce que ma mère est je ne sais où et que mon père est en prison
Anne surprise: En prison mais pourquoi voyons
Ricky en colère: Pour m’avoir battu et avoir abuser de moi quand j’étais petit vous êtes content

Sur ses mots Ricky se levant énervé et il sortit en trompe du restaurant, il était en colère d’avoir été forcer d’en parler car il n’aimait pas évoquer son enfance, il s’en voulait de se sentir autant en colère et il ne voulait pas que ça se sache. Il ne voulait pas que les gens sachent qu’il avaient subit des sévices pareil, Amy était la seule personne a qui Ricky avait voulu se confier et ce soir il ne voulait rien dire mais les parents d’Amy l’avaient pousser au bout

Amy: Ça y’est vous êtes content
Georges surpris: Tu le savais ?
Amy: Oui et vous n’aviez pas à insister
Georges: Il vaudrait mieux que tu fasse adopter le bébé
Amy: Cette décision n’appartient qu’à moi
Georges: Il pourrait faire du mal au bébé
Amy: Non il ne le fera pas
Georges: Tu ne peux pas en être sur
Amy: Si je peux
Anne: Georges ça ne veut pas dire qu’on lui a fait du mal qu’il fera automatiquement au bébé
Margaret: Je vais aller voir comment il va
Amy: Laissez j’y vais
Georges: Non n’y va pas il pourrait mal réagir
Amy: Il m’a assez fait confiance pour me confier ce qu’on lui a fait alors je sais qu’il ne réagira pas mal. Papa, maman vous n’auriez pas du insister
Georges: On avait le droit de savoir
Amy: Non c’était à lui de décider si il voulait en parler et il ne voulait pas
Georges: Tu l’ignore
Amy: Sa réaction est plutôt frappante je trouve non ?

Amy se leva de sa chaise et elle sortit du restaurant à la recherche de Ricky, elle le trouva finalement dehors a fixer le ciel étoilé, avec ses mains dans les poches. Elle souria, elle savait que Ricky adorait regarder les étoiles d’ailleurs il lui avait dit au camp de musique qu’il adorait faire ça. Amy se dirigea vers lui mais elle n’osa pas dire quoique se soit

Amy: Je suis désolé Ricky
Ricky: C’est pas ta faute
Amy: Si, mes parents n’auraient pas du insister
Ricky: Mais t’as pris ma défense
Amy: C’est normal, je savais que tu voulais pas en parler
Ricky: T’étais pas obliger
Amy: C’est vrai mais je me soucis de toi
Ricky: Pourquoi ?
Amy: Pour les mêmes raison qui font que tu te soucies de moi
Ricky: Tu ne devrais pas surtout après ce que je t’ai fais
Amy: Ce est fait est fait Ricky
Ricky: Je suis désolé, dis à tes parents que je suis désolé pour tout
Amy: Tu veux pas retourner à l’intérieur ?
Ricky: Pas tout de suite, je……j’ai besoin d’être seul quelques minutes
Amy: Vraiment
Ricky: Honnêtement non

Ricky n’était pas douer avec les mots, il n’exprimait quasiment jamais ce qu’il ressentait mais Amy le connaissait, elle connaissait son histoire et elle savait a quel point Ricky avait souffert et à quel point il souffre encore

Ricky regardant Amy: On y retourne ?
Amy: T’es sur ?
Ricky: Oui
Amy: Alors allons-y

Les deux adolescents retournèrent à l’intérieur du restaurant ainsi qu’à la table de leurs parents qui les attendaient, Ricky s’asseya à côté de ses parents d’accueil et Amy s’asseya entre ses deux parents

Anne: Ricky on est désolé
Ricky: Je veux pas en parler
Amy: S’il vous plais n’insistez pas
Anne: Très bien comme tu veux

Les deux familles continuèrent de discuter de la situation d’Amy et Ricky tout en dînant, bah oui il était tard et aucun d’eux n’avait dîner avant de quitter la maison et en plus Amy avait une fin de loup mais dans son état c’est plutôt compréhensible.


Grant High School, la bibliothèque

Quelques semaines c’était écouler depuis que les parents d’Amy, les parents d’accueil de Ricky et les deux adolescents c’étaient retrouver à l’athlétique club pour discuter de la situations de leurs enfants et au court de la conversation Ricky a involontairement révéler aux parents d’Amy pour qu’elle raison il était en famille d’accueil mais faut dire que Georges l’y a un peu pousser. Amy avait décidé de revenir au lycée et bizarrement elle fut bien accueillit d’abord par Ben mais également pas Grace, Madison, Lauren et bien sur Ricky, en revanche ça contrariait Adrian

Amy était à la bibliothèque, cette après-midi là, Amy avait terminer tôt les cours mais elle devait faire des recherches pour un devoir. C'est ainsi que la jeune adolescente se rendit à la bibliothèque du lycée en plus elle voulait se renseigner sur certaine chose. Ouvrant la porte d'entrée, elle jeta un rapide coup d'œil dans la salle, d'un pas tranquille Amy se dirigea vers une table où elle s‘asseya. En silence, elle sortit son PC portable de sa sacoche et commença à pianoter dès qu'il fut allumé, notant sur un document Word tout ce qui lui passait par la tête. Soudain, alors qu'elle avançait dans sa liste à idées, elle entendit des bruits de pas venant en sa direction. Levant les yeux dans l'espoir de voir Ben où ses amies apparaître, elle vit Adrian Lee

Amy: Adiran tu sais il y a plein d‘autre table de libre
Adrian: Faut qu‘on parle
Amy: Si tu le dis. De quoi veux-tu me parler ?
Adrian: De Ricky
Amy: Dans ce cas là c‘est à lui que devrait parler
Adrian: Non car il ne veut rien entendre
Amy: Je vois pas en quoi ça me concerne, c’est entre toi et lui
Adrian: Si ça te concerne vu qu’il s’agit de ton bébé
Amy: En quoi mon enfant à avoir avec toi et Ricky
Adrian: Il veut être impliquer dans sa vie
Amy: Je sais
Adrian choquée: TU SAIS ?
Amy: Oui il me l’as dis il y a quelques jours


Flashback, quelques jours plus tôt dans les couloir du lycée

Amy et Ricky étaient en train de discuter dans les couloirs du lycée, ils venaient tout les deux de sortir de la répétition de musique, malgré ce qui c’est passé entre eux Ricky et Amy tenaient à rester dans la fanfare du lycée. Ricky tenait absolument à parler à Amy mais Ben était toujours dans l‘éparage et à chaque fois il fesait barrage mais là il pouvait enfin discuter avec elle

Ricky: Amy, je veux être impliqué dans ta grossesse. Je tiens à te soutenir peu importe ce que tu décideras
Amy: Vraiment? Que veux-tu que je fasse? Honnêtement, je n'ai aucune idée de ce que je vais faire
Ricky: J’aimerais que tu garde le bébé mais c’est ta décision Amy
Amy: Si je garde le bébé comment je pourrais payer pour tout ce qu'il faut, j’ai pas de travail
Ricky: Je vais trouver un emploi. Je vais t’aider pour le bébé, je te le promets
Amy: Ok
Ricky: Est-ce que ça veut dire que tu vas garder le bébé ?
Amy: Ça veut dire que je vais réfléchir
Ricky: Appelle quand tu sauras
Amy: Promis, c’est aussi ton bébé
Ricky fixant Amy dans les yeux: Notre bébé Amy

Un silence s’installa entre les deux adolescents s’installa, ils tenaient l’un à l’autre bien plus qu’ils ne voulaient bien se l’avouer et en particulier Ricky d’ailleurs c’est en réalisant qu’il avait des sentiments pour Amy qu’il est partit en courant en direction d’Adrian parce qu’il sait qu’avec elle il ne ressentira jamais ce qu’il ressent pour Amy. Amy de son côté a fait exactement la même chose avec Ben mais pour les même raisons, non elle c’est tourné vers lui parce qu’elle ne supportait plus de voir Ricky et Adrian ensemble, qu’il l’aime et pas elle seulement elle ne connaissait pas la vérité, il y avait anguille sous roche. Amy et Ricky se regardaient les yeux dans les yeux sans oser bouger, se rendant compte de la situation particulière et du faite que Ricky puisse se rendre compte des sentiments qu’elle a pour lui elle prit la parole

Amy fixant Ricky: Oui notre bébé. Bon faut que j’y aille j’ai cours d’Anglais
Ricky: Oui moi aussi….Je veux dire que j’ai cours moi aussi, cours de littérature
Amy: Bon bah a plus
Ricky: Oui a plus

Chacun partit de son côté dans des directions différentes, Amy s’en voulait de ressentir ce qu’elle ressentait pour Ricky par rapport à Ben car c’était un gentil garçon et il méritait d’être avec quelqu’un qui l’aime comme lui il l’aime mais malheureusement Amy ne peut pas aimer Ben comme elle aime Ricky et vise versa pour Ricky et Adrian mais ni l’un ni l’autre n’avait le courage de rompre avec ceux avec qui ils sont actuellement

Fin du flash-back


Adrian: Il ne peut pas et toi non plus, tu ne veux pas être mère a 15 ans
Amy: Je ne sais pas ce que je veux et franchement ça ne te regarde pas
Adrian: Si parce que Ricky est mon petit copain et non le tiens
Amy: Je le sais bien mais toi et Ben restez en dehors de ça, la décision n’appartient qu’à moi
Adrian: Et qu’en a dit Ricky ?
Amy: Il a dit qu’il me soutiendrait quelque soit ma décision
Adrian: Franchement tu vas faire la plus belle bourde de ta vie en gardant ce bébé
Amy: Adrian cette décision ne te regarde pas, la seule personne que ça pourrait regardé c’est Ricky
Adrian: Et Ben ?
Amy: Ben non plus
Adrian énervée: Et pourquoi ?
Amy: Parce que c’est pas son enfant maintenant si tu as autre chose à me dire vas-y sinon tu peux partir
Adrian: Mais….
Amy: Ok c’est bon j’ai du travail

Vexée et énerver pas les réponses Adrian s’en alla, elle ne voulait pas qu’Amy garde le bébé car elle savait que ça là lierait à Ricky et qu’ils risquaient de se rapprocher quand le bébé sera là et même peut être avant et ça Adrian ne le voulait pas. Elle était déterminé a éloigner Ricky d’Amy même si ça voulait dire influencer la décision d’Amy de garder où pas le bébé

_________________




Connor was born to fight evil forces, he was born of the union of two vampire and his destiny is to become a champion, the savior of mankind but also a glimmer of hope for the new generation

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oth-rpg.pro-forums.fr
Mel23
Admin
avatar

Messages : 1251
Date d'inscription : 25/07/2010

MessageSujet: Re: The fate of the American Teenager   Lun 30 Mai - 1:42

CHAPITRE 5.



Noah, Amy, Léo, Ricky
Ben, Ashley, Kellan, Anne
& Victoria



Noah Salvatore, 15 ans est le meilleur ami d’Amy Juergens depuis la maternelle. Il a un frère aîné, Damon âgé de 19 ans. Les frères Wyatt sont orphelins et ils ont été confié à la tutelle de leurs oncle Zack mais il y a trois mois ce dernier décède du crise cardiaque et comme Noah est mineur il est placé sous la tutelle de son frère. Damon Salvatore, 19 ans vient de se faire engager chez Kérima Moda comme mannequin pour la ligne homme. Le manoir des Salvatore est très vieux et il a vu naître plusieurs génération y comprit Noah et Damon, il a été rénové il y a dizaine d’années par les défunts parents des frères Salvatore mais aujourd’hui les seules à occupé cette immense demeure sont justement Noah et Damon seulement ce manoir n’est pas le seul à avoir appartenu à la famille Salvatore, il y a vingtaine d’année Guiseppe Salvatore a fait l’acquisition d’un autre manoir dont il avait hérité mais aujourd’hui ce dernier est une véritable ruine et il ne reste que le terrain autour cependant le terrain appartient à Damon et Noah d’ailleurs la fortune des Salvatore est immense à cause de l’immense fortune que Guieseppe et Gina Salvatore ont léguer à leurs deux fils dans leurs testament


Grant High School, la cafétéria

Amy était assise seule à la cafétéria, Ben venait juste de partir et une fois ce dernier partit la jeune adolescente se sentait encore plus désemparée que quand il était là mais elle savait pourquoi et Ben n’en n’était pas la cause. Non le responsable qui ne l’était sans le savoir était Ricky Underwood, Amy l’aimait d’avantage de jour en jour mais qu’elle gardait ça bien enfouit au fond de son cœur et même si elle apprécie d’être considéré comme son amie après ce qui c’est passé entre eux cet été et malgré le faite qu’ils vont avoir un bébé au fond d’elle-même Amy voudrait être plus qu’une amie aux yeux de Ricky mais elle sait que ça n’arrivera jamais. Tout à coup un jeune homme arriva près d’elle

??????: Je peux
Amy en levant les yeux: Oui. Oh salut Noah
Noah: Salut princesse

Il s’agissait de Noah Salvatore le meilleur ami d’Amy, ils étaient presque comme frère et sœur depuis plus de dix ans. Noah savait que sa meilleure amie était enceinte, il avait entendu les rumeurs qui circulaient au lycée comme tout le monde mais Amy lui avait tout dit quelques jours après l’avoir dit à Ricky et Ben. Noah était triste pour Amy, contrairement à Madison et Lauren il savait des choses qu’Amy n’avait encore dit à personne et Noah lui a promit de ne jamais rien dire à quique se soit et contrairement à Madison et Lauren lui il tient sa parole quand il dit qu’il promets de ne rien dire à personne

Noah: Amy ça va ?
Amy: Non ça va pas
Noah: Ça a un rapport avec Ricky ?
Amy le regardant: Oui comment mais le sais-tu ?
Noah: Primo tu m’as tout raconté a propos du garçon dont on doit pas prononcé le nom, secondo je vois bien la tête que tu fais quand tu le vois avec sa copine et tertio tu attend son enfant. Qu’est-ce qui ce passe Amy ?
Amy: Ce qui se passe c’est que je l’aime
Noah: Ça je le savais déjà
Amy: Oui et tu es le seul à le savoir et tu m’as promis de ne rien dire
Noah: Je ne dirais rien t’inquiète
Amy: Merci Noah
Noah: Je t’en prie. Alors le soucis est que tu aimes le beau brun ?
Amy: Oui c’est ça
Noah: Amy tu as deux choix qui s’offre à toi ?
Amy: Lesquels ?
Noah: Soit tu garde tout pour toi et tu fais avec, soit tu lui dis tout et t’attend de voir ce qu’il va dire
Amy: T’es devenu fou où quoi ?
Noah: Non je suis serein
Amy: Alors ne me dis plus un truc pareil
Noah: C’est toi qui a voulu que je te dise quel choit s’offrait à toi
Amy: Tu crois pas que questions choix j’en ai déjà assez sur les bras
Noah: Désolé n’empêche que tu devrais lui poser la question
Amy: Je connais déjà la réponse, il ne m’aime pas et en plus je parie qu’il partira en courant
Noah: Tu ne peut pas le savoir si tu ne discute pas avec lui de ce que tu ressens
Amy: Non il est avec Adrian et moi je suis avec Ben
Noah: C’est toi qui voit mais n’oublie pas que dans quelques mois c’est son bébé que tu vas avoir et non celui de Ben et ça pourrait changer toute la donne
Amy: On peut parler d’autre chose ?
Noah: Oui comme tu veux
Amy: Comment va ton frère ?
Noah: Bien, il bosse. Et toi comment vont tes parents, Ashley et Robbie ?
Amy: Mes parents sont séparés, Robbie va bien et Ashley va plutôt bien enfin c’est Ashley quoi
Noah: Ouais genre comme mon frère quoi
Amy: Plus où moins oui
Noah: Sinon toi ça va ? Je veux dire….
Amy: Oui ça va, c’est gentil de t’en inquiéter
Noah: C’est normal, tu es ma meilleure amie

Noah et Amy continuèrent à discuter tout en déjeuner, cette complicité comme frère et sœur lui avait manqué, Noah était comme un grand frère et elle savait qu’elle pourrait toujours compter sur lui quoiqu’il arrive. Il ne la jugeait pas mais il là soutenait car après tout c’est-ce qu’un ami doit faire non ?


Grant High School, Terrain de football

Ricky ne fesait pas partie de l’équipe du lycée d’ailleurs le sport c’est pas trop son truc. Il ne venait quasiment jamais au match et ce matin il n’était pas là pour regarder les entraînements, non il était assit dans les gradin avec un journal sur ses genoux et un stylo à la main, il cherchait un boulot pour pouvoir aider Amy comme il lui avait promit et il voulait trouver du boulot car il voulait qu’Amy garde le bébé. Bref Ricky était tellement absorber par ce qu’il lisait il ne remarqua pas que quelqu’un c’était approcher de lui, tout à coup il sentit quelqu’un lui tapoter légèrement l’épaule. Il leva sa tête du journal et il regarda derrnière lui et là il vit le père de Ben, Léo Boykewich

Léo: Bonjour Ricky
Ricky en voulant se lever: Bonjour monsieur Boykewich
Léo: Non restes assit
Ricky en se rasseyant: Vous vouliez me parlez ?
Léo: Oui
Ricky: Je vous écoutes
Léo: On marche un peu
Ricky en fronçant les sourcils: Euh…ouais si vous voulez

Ricky se leva des gradins et il prit ses affaires ainsi que son sac à dos qu’il porta sur son épaule gauche. Il ne savait pas ce que le père de Ben voulait lui dire mais il craignait le pire car après tout il voulait peut être le pousser à abandonner son potentiel rôle de père pour que Ben lui il devienne le père de son bébé à naître. Ricky marchait avec le père de Ben en étant légèrement inquiet

Ricky: Je ne veux pas abandonner Amy et le bébé
Léo: Mais je ne t’ai jamais demander une chose pareil
Ricky: Non mais c’est pour ça que vous êtes là hein, pour que Ben devienne le père du bébé si Amy décide de le garder
Léo: Non pas du tout et puis Ben ne va certainement pas endosser le rôle du père alors que ce n’est pas son enfant
Ricky: C’est pas ce qu’il m’a dit
Léo inquiet: Comment ça ?


Flashback, quelques jours plus tôt devant l’arrière salle de la salle de musique


Ricky avait répétition avec le reste du groupe et il était en retard, tout ça à cause d’Adrian qui lui prenait la tête, il c’était encore disputer avec elle car elle voulait savoir où il était ce matin. Ricky détestait devoir rendre des comptes hormis ses parents d’accueil car eux c’est plutôt normal mais Adrian se comportait comme si Ricky lui appartenait, comme si ils étaient mariés et le jeune homme se sent sous pression quand Adrian lui mets autant la pression et si elle continue il va devoir trouver un moyen de se déstresser. Le jeune adolescent descendit les escaliers à toutes vitesse mais voilà arriver devant salle de l’arrière salle il tomba sur Ben, qu’est-ce qu’il lui voulait encore celui là ? Déjà que le voir avec Amy lui donne envie de se plonger la tête dans le sable mais en plus là il le retardait

Ricky: Pousses-toi Ben faut j’y aille
Ben: Pas avant qu’on est discuter
Ricky: On discutera plus tard si tu veux parce que là faut vraiment que j’y aille
Ben: Pas question
Ricky: Ben je suis déjà en retard alors s’il te plais éloigne toi pour que je puisse entrer
Ben: Non il faut qu’on parle
Ricky exaspéré: Bon sang tu peux pas attendre quelques heures
Ben: Non c’est très important
Ricky: Bon d’accord mais fais vite parce que je suis pressé
Ben: C’est à propos d’Amy et du bébé
Ricky paniqué: Qu’est-ce qui se passent, ils vont bien ?
Ben: Oui oui tout va bien
Ricky: Alors de quoi tu veux me parler si Amy et le bébé vont bien
Ben: Je veux te parler d’eux, tu sais Amy n’a pas besoin de deux père pour son bébé
Ricky: Oui merci je suis au courant
Ben: Je me propose d’être son père
Ricky: Tu te fou de moi ? Tu te propose d’être le père de mon bébé
Ben: C’est le bébé d’Amy avant tout
Ricky: C’est notre bébé
Ben: Ricky voyons je serais bien plus un père pour ce bébé que toi
Ricky: Et je peux savoir ce qui te fais croire ça ?
Ben: Parce qu’Amy est ma petite amie
Ricky: Et alors ?
Ben: Alors je serais plus proche d’un père pour lui que toi
Ricky: Là c’est clair soit t’es un débile profond soit je suis en train de rêver où d’halluciner
Ben: Je suis très sérieux Ricky
Ricky: C’est bien ce qui me fais peur justement. De toute manière Amy n’a pas encore prit sa décision concernant le bébé
Ben: Mais toi tu pourrais lui dire que tu veux pas être père comme ça Amy se tournera vers la seule personne qui pourra être un père pour son enfant
Ricky: Y’a pas de doute t’es complètement fou. Ecoutes moi bien je veux faire partie de la vie du bébé si Amy décide de le garder
Ben: De quel manière ?
Ricky: En étant simplement son père
Ben: Je pourrais lui offrir ça moi aussi et tellement plus
Ricky choqué: Décidément tu crois que l’argent achète tout, laisses-moi te dire une bonne chose que t’as plutôt interrêt à faire entrer dans ta caboche. L’amour d’un enfant ça s’achète pas et je suis peut être pas un petit riche mais je ferais tout pour ce bébé, j’aiderais Amy autant que possible
Ben: Je veux que tu restes loins d’elle
Ricky: Je suis vraiment d’humeur à ce qu’on me donne des ordres pour la deuxième fois en même pas une heure alors écoutes bien, Amy et moi on sera lier par notre bébé pour la vie entière alors t’as plutôt interrêt à te faire à l’idée que je risque d’être dans le coins pendant longtemps
Ben: Sauf si elle le fait adopter
Ricky: Bah voyons pendant que t’y est tu veux pas la pousser à faire adopter le bébé. Ben c’est pas à toi de décider alors reste en dehors de ça
Ben: Amy est ma petite amie
Ricky: Je sais et tout le monde le sait, tu radotes trop et ça devient gonflant. Comment pourrais-tu assumer un enfant, t’as jamais bosser de ta vie, on t’a toujours tout servit sur un plateau
Ben: T’es jaloux hein ?
Ricky: Moi jaloux de toi ? Laisse moi rire
Ben: Oui parce que je suis fortuné
Ricky: Tu ne l’est pas mais ton père oui. Oh et pour mettre les choses au clair, c’est moi le père du bébé d’Amy et si elle le garde je compte faire partie de sa vie que ça te plaise où non sur ce tu m’excuses j’ai répète, à plus Ben

Sur ses mots Ricky poussa légèrement Ben pour pouvoir enter, il alla prendre ses partitions poux ensuite aller dans la salle de musique où il a bien faillit se faire remarquer par le répétiteur

Fin du Flashback


Ricky n’avait rien dit de cette conversation à Amy ne voulant pas causer des problèmes avec Ben et perturbé Amy, elle n’avait vraiment pas besoin de ça dans son était sans compter le faite que Ben irait tout dire à Adrian et lui aussi il aurait des problèmes de couple déjà qu’Adrian créer des problèmes là où y’en a pas et il n’a pas vraiment envie de se disputer une fois de plus avec sa copine

Ricky: Il a sous entendu qu’il ferait un meilleur père que moi parce qu’il a de l’argent et pas moi et qu’il serait plus un père pour le bébé que moi parce qu’Amy est sa petite amie
Léo: Quel petit ingrat. Dis tu en as parlé à Amy ?
Ricky: C’est votre fils monsieur Boykewich. Non je ne lui ai rien dis
Léo: Oui il est mais depuis quelque temps il croit tout arrive dans le bec parce qu’il a tout ce qu’il veut avec moi sans que je lui demande quoique se soit. Pourquoi n’as-tu rien dis à Amy ?
Ricky: Parce que je ne veux pas causer des problèmes ente elle et Ben, parce que je ne veux pas perturbé Amy, elle n’avait vraiment pas besoin de ça dans son état. Je veux aussi éviter que Ben aille tout cafter à Adrian et là connaissant elle va me faire une scène, déjà elle créer des problèmes là où y’en a pas
Léo: Je peux comprendre, dis Ricky je me trompe où tu cherchais du travaille dans les petites annonces ?
Ricky: En effet c’est-ce que je fesais pourquoi ?
Léo: Parce que j’ai peut être quelque chose à te proposer si tu es décidé à travailler
Ricky: Oh oui je le suis, je veux aider Amy et le bébé au cas où elle déciderait de le garder. Je vous écoutes
Léo: J’ai un emploi à te proposer dans ma boucherie
Ricky surpris: Vous êtes sérieux monsieur ?
Léo: Oui je le suis. Alors tu es intéresser ?
Ricky: Oui monsieur
Léo: Soit là ce soir à 16h00, on aménagera ton temps de travail avec tes horaires de cours d’accord ?
Ricky: D’accord monsieur
Léo: Bon je dois y aller Ricky, à toute à l’heure à la boucherie
Ricky: A toute à l’heure et encore merci monsieur
Léo: Je t’en prie

Léo laissa Ricky digérer la nouvelle et il alla chercher son fils Ben, lui aussi il avait besoin d’une surprise et une de taille. Ricky n’en revenait pas ses oreilles, il avait trouver un job grâce au père de Ben, ce qui veut dire qu’il va pouvoir aider Amy. Il était tellement content, il fallait qu’il le dise à Amy, il sortit son portable et il chercha dans son répertoire le numéro d’Amy mais il tomba sur le répondeur

Ricky: Salut Amy c’est Ricky je voulais te dire que j’ai trouvé un boulot en faite c’est le père de Ben qui m’a proposer de m’embaucher dans sa boucherie et j’ai accepté. Je sais que tu n’as pas encore décidé pour le bébé mais c’est un bon point à mettre dans la balance non, maintenant que j’ai un travail je vais pouvoir t’aider enfin voilà je tenais à te prévenir, bon bah a plus

Ricky raccrocha et il ferma son portable qu’il rangea dans la poche de jean puis il partit du stade pour ce diriger vers l’enceinte du lycée, vers la salle de maths car il avait cours de mathématiques. Il avait le sourire aux lèvres, il ne savait pas si ça contribuerait à ce qu’Amy garde le bébé mais peut être qu’elle va décider de le garder et si c’est le cas il en sera très heureux


Le quartier/Maison des Juergens

La journée venait de se terminer pour Ashley, elle venait de rentrer de son cours de danse et avait finit ses devoirs pendant son heure de permanence au collège. Son père était venu la chercher en voiture et là Ashley s’ennuyait à mourir là haut toute seule dans sa chambre alors elle décida d’aller faire un tour dans le quartier quand tout à coup elle vit un jeune motard percuter un gamin en vélo, le gamin devait avoir le même âge qu’elle


Kellan Baker est le second enfant de Jeffrey et Victoria Baker, ils ont adopté Kellan lorsque ce dernier est né il y a quatorze ans de ça à New-York, depuis ce jour ils l’aiment et le considère comme leurs fils, Kellan un grand frère, Nathan qui a 19 ans et une petite sœur, Leah qui a onze ans. Kellan est un jeune adolescent qui vient de débarquer à en ville avec ses parents et son frère et sa soeur, il y a deux semaine la famille Geller vivait en plein cœur de New-York mais voilà monsieur Geller a reçue une promotion et a été muté à Seattle et donc toute la petite famille a du déménager ce qui était loin de ravir Kellan et Leah. En effet Leah se plaisait bien dans sa vie avec ses amies à New-York et elle n’avait aucune envie de déménager dans une autre ville, Kellan quand à lui ressentait exactement la même chose car il devait abandonner toute sa vie. Cette année devait être sa dernière année de collège et ensuite l’année prochaine il serait aller au lycée mais n’ayant pas d’autre choix il a suivit sa famille mais en fesant bien comprendre à ses parents qu’il n’était pas content du tout

Arriver en ville monsieur Geller acheta une maison en plein cœur de la ville où il emménagea avec sa petite famille, il inscriva ses enfants au collège. N’étant pas habitué à ce nouvel environnement si calme car comparer à New-York c’était vraiment calme même trop calme, afin de s’occuper Kellan décida d’aller faire un petit tour à vélo dans le quartier et il promit à sa mère de faire attention. Il alla dans le garage chercher son vélo et mettre son casque comme tout bon cycliste mais tout à coup un imbécile de motard le percuta et Kellan dérailla sur toute la chaussée. Une jeune adolescente qui venait voir l’accident se précipita vers lui

Ashley: Tout va bien ?
Kellan en dégageant sa jambe de son vélo: Oui ça va
Ashley: T’es sur parce que j’ai vu ce qui c’est passé
Kellan: Je vais bien j’ai rien de casser par contre mon vélo c’est une autre histoire
Ashley: Le plus important c’est que t’ailles bien
Kellan: Oui mais ce vélo c’était un cadeau de mon père
Ashley: Désolé
Kellan: C’est rien et puis comme tu l’as dis l’important c’est que je n’ai enfin presque
Ashley: Presque
Kellan: Oui je crois que je me suis esquinter le genoux et les bras
Ashley: Viens on va désinfecter ça ?
Kellan: Non ça va aller
Ashley: Non il faut désinfecter avant que ça s’infecter, ma mère est à l’intérieur
Kellan: Okey d’accord

Ashley aida Kellan à se lever car il avait mal au genoux et elle ramassa le vélo également qu’elle posa sur le côté du mur de la maison des Juergens puis elle fit entrer Kellan, elle l’emmena dans la cuisine et là ce fut Anne qui fut surprise

Anne: Qui est-ce Ashley ?
Ashley: Oupps j’ai oublié de lui demander. Tu t’appelle comment ?
Kellan: Je m’appelle Kellan, Kellan Baker
Ashley: Moi c’est Ashley Juergens et voici ma mère Anne Juergens
Anne: Contente de faire ta connaissance mais je voulais surtout savoir Ashley c’est d’où tu le connais ?
Ashley: En faite je le connais pas, je l’ai vu se faire renverser par une moto enfin un motard. Comme il était blesser je lui ai proposer de venir, tu sais pour désinfecter ses blessures
Anne: Bien sur, tu as bien fais ma puce. Kellan assit toi je vais chercher de quoi désinfecter ta jambe et tes bras
Kellan: Merci madame

Anne alla chercher la trousse de premier secours dans la salle de bain à l’étage dans la salle de bain puis elle redescendit dans la cuisine où Kellan c’était assit tout doucement. Anne commença à désinfecter la jambe du jeune garçon car c’était là où il était le plus blessé, Kella serrait les dent car ça fesait un mal de chien

Anne: Je suis désolé si ça pique mais il faut désinfecter avant que ça s’infecte
Kellan en serrant les dents: Pas grave, je suis costaud
Anne: Voilà c’est finit, maintenant tes bras
Ashley: Je t’ai jamais vu dans le quartier
Kellan: C’est normal je viens d’arriver avec mes parents et ma sœur
Ashley: Bienvenue dans ce cas, moi j’ai une grande sœure et un petit frère
Kellan: J’ai également un grand frère qui s’appelle Nathan mais il est à l’université
Anne: Quel âge a-t-il ?
Kellan: Il a 19 ans et ma petite sœur Leah a eu onze ans le mois dernier
Anne: Tu souhaiteras la bienvenue à tes parents de notre part
Kellan: J’y manquerais pas
Ashley: Et sinon tu vivais où avant ?
Kellan: A New-York mais mon père a été muter ici donc on est venu vivre ici
Anne: Voilà c’est finit, ça te dis un verre de limonade ?
Kellan: Bah c’est que veux pas déranger
Anne: Tu ne déranges pas
Kellan: Dans ce cas d’accord

Anne servit un verre de limonade à Kellan mais après avoir bu son verre Kellan remercia Ashley et Anne pour le verre et pour l’avoir soigner mais il du leur dire au revoir car il avait promit à sa mère de rentrer tôt. Alors que Kellan sortit de la maison des Juergens sa mère le cherchait de partir

Victoria: Kellan bon sang où es-tu
Kellan: Je suis là maman
Victoria en allant vers son fils: Oh mon dieu mais qu’est-ce qui t’es arriver
Anne: Il a eu un accident, un motard l’a renverser d’après Ashley alors je l’ai soigné
Victoria: Je vous remercie beaucoup madame
Kellan: Je vous présente ma mère Victoria Baker. Maman voici Ashley Juergens et sa mère Anne Juergens
Anne: Enchanté
Victoria: De même et encore merci d’avoir soigner mon fils
Anne: Je vous en prie c’est normal

Kellan et Victoria saluèrent leurs voisin et Victoria alla prendre le vélo de son fils puis elle aida ce dernier à marcher jusqu’à la maison car Kellan boitait à cause de sa blessure au genoux mais d’ici quelque jours la douleur aura disparu

_________________




Connor was born to fight evil forces, he was born of the union of two vampire and his destiny is to become a champion, the savior of mankind but also a glimmer of hope for the new generation

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oth-rpg.pro-forums.fr
Mel23
Admin
avatar

Messages : 1251
Date d'inscription : 25/07/2010

MessageSujet: Re: The fate of the American Teenager   Mar 31 Mai - 13:31

CHAPITRE 6.



Ricky, Margaret, Amy
Ben, Madison & Lauren


Maison des Shaker


La maison de Sanjay et Margaret Shaker n’était pas une demeure comme parmi dans d’autres dans le monde, ce couple marié depuis plus de vingt ans dont le mari était médecin et dont la femme était assistante sociale étaient parents d’accueil. Margaret et Sanjay n’avaient pas d’enfants naturel mais ils recueillaient des enfants chez eux, des enfants ont été maltraiter où abusé voir même les deux et bien sur Ricky fesait partit de ses enfants. Lorsqu’il a été placé chez les Shaker Ricky avait à dans les neuf ans et demie et depuis six ans il est suivit par le docteur Fields.

Ricky était dans sa chambre allonger sur son lit avec son ordinateur portable sur ses genoux, il était en train de surfer sur internet à la recherche d’information. Il faut dire que le net est important outil d’information à condition qu’on sache s’en servir, Ricky lui il savait pertinemment ce qu’il cherchait, il regardait deux sites assez intéressent "la première année de bébé" ainsi que "quel prénom". Ricky savait que c’était risquer pour lui s’intéresser à ce genre de site dans le sens où Amy pourrait décider de le faire adopter mais il a envie de croire et d’espérer qu’elle décidera de le garder. Tout à coup Margaret sa mère d’accueil toqua à la porte de sa chambre

Ricky: Enter
Margaret: Je te dérange ?
Ricky en cliquant sur la fenêtre: Euh…non je fesais quelques recherches
Margaret: Pour un devoir pour le lycée ?
Ricky: Non pas vraiment
Margaret: Alors quels recherches fesais-tu ?
Ricky en cliquant de nouveau sur la fenêtre: Sur ça
Margaret en voyant les sites: Alors Amy a décidé de le garder ?
Ricky: Non elle a rien décider
Margaret: Mais alors….. ?
Ricky: J’ai envie de croire et d’espérer qu’elle le gardera
Margaret: Je le sais mais tu devrais aussi te préparer à l’idée qu’Amy puisse le faire adopter
Ricky: Je sais que je devrais mais je peux pas
Margaret: Ricky je peux te poser une question ?
Ricky: Ouais vas-y mais d’habitude tu me demandes pas si tu peux
Margaret: Oui mais là c’est assez particulier
Ricky: Ça doit l’être, vas-y je t’écoutes
Margaret: Est-ce que tu tiens à Amy ?
Ricky: Bien sur que je tiens à elle, c’est la mère de mon enfant
Margaret: Non tu m’as mal comprise. Je te demandais si tu tenais à Amy comme Ben tiens à elle ?
Ricky paniqué: Non
Margaret: Ton non est un peu trop rapide je trouve
Ricky: Tu es pas venu pour me parler de ce que je peux ressentir où non envers Amy je me trompe ?
Margaret: En effet, je suis venu te dire que le dîner est prêt
Ricky en posant son ordinateur sur son lit: Okay j’arrive

Ricky avait réussit à esquiver temporairement la conversation car il ne voulait aborder ce sujet sachant très bien qu’il aimait Amy mais il ne voulait pas l’avouer car il ne voulait le lui dire, il savait que si il l’avouait à voix haute il le lui dirait tôt tout tard et il ne voulait pas faire souffrir Amy d’avantage. Ricky se leva de son lit et il sortit de sa chambre en suivant sa mère d’accueil. Son estomac criait famine mais c’est normal surtout que le travail creuse l’appétit et il a plutôt bien bosser à la boucherie. Margaret avait la sensation que Ricky ne lui avait pas tout dit et que la rapidité à laquelle il avait répondu à sa question cachait quelque chose mais elle ne savait pas quoi cependant elle savait que Ricky tenait à Amy et qu’il lui fesait confiance, il lui avait fait suffisamment confiance pour se confier à elle. Pour lui parler des choses qu’il n’ose parler qu’en thérapie avec le docteur Fields. Ricky entra dans la salle à manger complète, tout les enfants qui vivaient ici avaient tous été victime de maltraitance, d’abus, de négligence où voir même les trois à la fois. Ricky n’était pas le premier ni le dernier à avoir été placer en famille d’accueil, d’autres l’avait précédés et il y avait des enfants bien plus jeune que lui cependant lui il comprenait leurs souffrances car il a vécu la même chose


Grant High School, les couloirs/les casiers

En cet instant même des rumeurs selon lesquels Ricky serait fou parce qu’il consulte un psy mais pas n’importe quel psy selon Lauren car il sagit de son père mais que ce dernier ne s’occupe que des cas les plus grave alors dès que les gens ont apprit de la bouche de Lauren que Ricky fesait partie des patient de son père tout le monde n’a pas arrêté de se poser des questions sur lui, de se demander si il était cinglé où non. Ricky entendait toute sortes de théories hallucinantes mais il se demandait qui avait bien pu dire aux gens qu’il consultait un psy, il savait qu’Amy n’avait rien dit car il avait confiance en elle cependant il avait bien une petite idée sur la personne qui avait commencer à dire à droite et à gauche qu’il consultait un psy où plutôt les personnes

Amy qui marchait dans les couloirs du lycée en direction de la salle de chimie, pleinement consciente des regards des autres élèves. Dans un peu plus de sept mois elle donner naissance à son bébé d’ailleurs elle n’a toujours pas décidé de ce qu’elle souhaitait faire. Tout à coup elle vit Ricky se taper la tête contre son casier, elle fronça les sourcils mais un autre côté elle comprenait un peu sa réaction. Ben qui venait d’apercevoir Amy s’apprêta à aller vers elle mais lorsqu’il vit cette dernière se diriger vers Ricky qu’il considérait comme son rival à présent il se stoppa net. Amy s’approcha de Ricky en arrivant vers ce dernier

Amy: Ricky arrêtes tu vas te faire mal à force
Ricky: J’en peux plus de les entendre
Amy: Je le sais Ricky mais je tiens à te dire que je n’ai rien dis je te le jure
Ricky en arrêtant de se cogner la tête: Je le sais
Amy: N’empêche que je me demande qui a bien pu savoir que tu voyais un psy et pourquoi cette personne a fait circuler cette rumeur ridicule
Ricky en se tournant face à Amy: J’ai bien mon idée
Amy: Ce serait qui selon toi ?
Ricky: Tu ne vas pas aimé la réponse
Amy: Dis toujours
Ricky: Lauren
Amy: Lauren ? Mais c’est impossible je n’ai rien dis à personne sur ce que tu m’as dis, comment elle aurait pu le savoir
Ricky: Son père est mon psy. Je présume qu’elle là dit à Madison qui là dit à quelqu’un
Amy: Et alors, je veux dire que des tas de gens consultent des psy
Ricky: Amy je sais que se sont tes amies mais dis toi qu’elles sont bavardes
Amy: Moi je parles beaucoup
Ricky: Non je veux dire pas là qu’elles ne savent pas garder un secret, la preuves elles ont dit à tout le monde que t’étais enceinte
Amy choquée: QUOI ?
Ricky: C’est-ce qu’on m’avais dis, tu sais comment circule les rumeurs
Amy énervée: Comment elles ont pu faire, elles m’avaient juré de ne rien dire
Ricky en esquissant un sourire: Ouais bah elle n’avaient le même de la loyauté que toi
Un mec: Hey regardez il y a le taré et la fille enceinte
Ricky impulsivement: Toi attend que je te refasse le portrait
Amy en retenait Ricky par le bras: Non attends
Ricky: Non mais tu l’as entendu
Amy: Je l’ai entendu mais laissez le faire
Ricky: Mais Amy ?
Amy: Laisses les dire, tôt où tard ils trouveront un autre sujet de ragots
Ricky: Ouais mais ça m’énerve
Amy: Je sais et je peux comprendre
Ricky: C’est vrai que toi aussi tu connais ça
Amy: Oui mais je fais avec, de toute manière je peux rien faire d’autre
Ricky: Amy si ça deviens trop dure dis le moi
Amy: Ce qui est dure c’est de te voir si mal à cause de ce que les autres disent
Ricky tristement: J’ai l’habitude de souffrir

Amy ne supportait de le voir souffrir et entendre tout ce que les autres disaient sur lui n’arrangeait rien mais Ricky ne montrait pas ce qu’il ressentait seulement Amy n’était pas aveugle et elle connaissait assez bien Ricky pour savoir comment il réagissait. Ricky fixait Amy intensément dans les yeux et avant qu’il ne dise quoique se soit elle le prit dans ses bras sous les yeux d’Adrian et de Ben qui étaient furax de voir Amy dans les bras de Ricky.

Ricky avait besoin d’un calin et Amy aussi, pour elle aussi c’était pas facile d’entendre ce que les autres disaient sur elle et elle avait besoin de lui et pas de Ben. Ce dernier est un garçon gentil et elle l'aime bien mais pas autant qu'elle aime Ricky cependant depuis quelques temps Ben commence à être vraiment énervant mais le plus bizarre c'est qu'Amy ne se sentait absolument pas coupable de se réfugier dans les bras de Ricky en cette instant précis, non ça lui semblait naturel


Grant High School, les couloirs/les casiers

Un peu plus tard dans la journée Amy et Ben marchaient dans les couloirs du lycée, lui il avait encore cours mais Amy pouvait rentré chez elle car vu son était elle ne pouvait pas faire du sport. Elle était en train de discuter avec Ben où plutôt elle éssayait de calmer Ben qui était furieux après elle

Ben: Pourquoi t’as fais ça ?
Amy: Parce qu’il en avait besoins et moi aussi
Ben: Mais il est dingue et si t’as besoins d’un câlin moi je suis là
Amy énnervé: Tu veux bien arrêter de dire ça, Ricky n’est pas dingue et dis toi que tu ne peux pas toujours être celui dont j’ai besoins
Ben: C’est-ce que tout le monde dit en plus il voit un psy
Amy: Et alors ? Des tas de gens consultent des psy
Ben: Les gens ne consultent pas tous le père de Lauren, il s’occupe des gens qui sont gravement atteint
Amy: Tu ne sais rien de Ricky alors évite de tirer des conclusions active
Ben: J’en sais pas plus que toi et c’est pas moi qui est fait courir ça, c’est Madison et Lauren
Amy: Tu te trompe j’en sais sur lui plus que quiconque dans le lycée. Elles vont m’entendre toutes les deux
Ben: Tu peux pas en savoir plus qu’Adrian. Je comprends pas pourquoi tu prends sa défense après ce qu’il t’a fais
Amy: Adrian ne le connaît pas. Parce que figure toi que Ricky n’est pas quelqu’un de méchant et que je tiens suffisamment à lui
Ben: Oh que si, tu tiens à lui comment ?
Amy en mentant: Comme un ami
Ben: Mais lui il se fiche de toi
Amy: Ben commence pas, écoutes j’en ai assez entendu pour aujourd’hui mais j’ai des choses à mettre au point avec Madison et Lauren
Ben: Ça a un rapport avec Ricky ?
Amy: Oui et non
Ben: Explique ?
Amy: Ça a un rapport avec leurs implications dans la rumeur de ma grossesse qui a fait tout le tour du lycée et bien sur cette rumeur sur Ricky
Ben: Ce ne sont pas des rumeurs
Amy en colère: QUOI ? TU L’SAVAIS EN PLUS ?
Ben: Amy calmes toi ?
Amy: Que je me calmes ? Tu le savais et tu m’as rien dis
Ben: C’est pas la peine d’en faire une histoire, c’est passé maintenant
Amy: Elles m’avaient donner leurs paroles et pour Ricky elle aurait mieux fait de garder ça pour elle
Ben: Lauren a bien fait de nous prévenir
Amy: Non car c’est entièrement faux, je connais la vérité sur Ricky
Ben: Alors dis les moi
Amy: Pas question
Ben: Pourquoi ?
Amy: Parce que contrairement à elles moi quand je donne ma parole de garder ce qu’on me confit pour moi et le dire à personne je tiens parole
Ben: Ricky c’est confié à toi ?
Amy: Ouais mais ça ne concerne que lui et moi maintenant tu m’excuses j’ai à faire

Amy laissa Ben sans même l’embrasser où lui dire je t’aime, elle était énervé contre lui mais aussi contre Madison & Lauren d’ailleurs elle les aperçu un peu plus loins, elle se dirigea vers elles avec un air pas très joyeux. Les filles s’apprêtèrent à saluer leurs amie mais Amy les devança

Amy énervée: Alors comme ça c’est vous ?
Madison perdu: Nous quoi ?
Amy: Vous qui avez fait courir la rumeur que j’étais enceinte même si ce n’était pas une rumeur
Lauren gênée: Euh…..Amy….euh on va t’expliquer
Amy: Vous donnez pas cette peine
Madison: Qui t’as dis ça ?
Amy: Pour être honnête c’est Ricky et Ben
Lauren: Alors tu fais plus confiance à un dingue plutôt qu’à nous
Amy: Ricky n’est pas dingue et Ben ne l’est pas plus
Lauren: Si il l’est, il consulte mon père
Amy: Merci je suis déjà au courant
Lauren: Tu sais ?
Amy: Oui je sais contrairement à toi
Madison: Que veux-tu dire Amy ?
Amy en colère: Je veux dire que quand on ignore de quoi on parle on ferait mieux de se taire
Lauren: Je sais de quoi je parle
Amy: Non tu ne sais rien. Certes ton père s’occupe peut être des gens qui sont vraiment atteint mais tu ne sais rien à propos de Ricky ni de pourquoi il consulte
Madison: Toi non plus
Amy: Si je le sais
Madison: Comment ?
Amy: Il me là dit cet été alors avant de faire courir des rumeurs réfléchissez à deux fois avant

Sur ses mots Amy s’en alla furieuse, elle préféra rentrer chez elle avant de dire quelque chose qu’elle pourrait regretter car elle était déjà assez en colère comme ça. Premièrement pour avoir révéler à tout le monde sa grossesse et deuxièmes pour avoir fait courir la rumeur selon laquelle Ricky était cinglé parce qu’il consultait un psy, le père de Lauren ce qui n’est absolument pas le cas. Amy le sait car elle connaît son histoire, ce qu’il a vécu et la raison pour laquelle il est en famille d’accueil

_________________




Connor was born to fight evil forces, he was born of the union of two vampire and his destiny is to become a champion, the savior of mankind but also a glimmer of hope for the new generation

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oth-rpg.pro-forums.fr
Mel23
Admin
avatar

Messages : 1251
Date d'inscription : 25/07/2010

MessageSujet: Re: The fate of the American Teenager   Jeu 2 Juin - 5:12

CHAPITRE 7.



Ricky, Ashley, Bob
Georges, Anne, Amy
& Adrian


Maison des Juergens


Trois mois et demie se sont écoulés depuis la dispute entre Amy, Ben, Madison & Lauren ainsi que la discussion que Ricky avait eu en premier lieux avec sa mère d’accueil, Margaret. Amy a récemment apprit qu’elle allait avoir un fils, un petit garçon et elle c’est empresser de le dire au futur papa qui était ravi. La dispute entre Amy, Madison et Lauren c’est finalement arranger, Amy leur a pardonner difficilement. Du côté d’Amy et Ricky et bien rien à changer, Ricky est toujours avec Adrian et Amy est toujours avec Ben et pourtant ils se posent toujours autant de question enfin surtout Ricky, les paroles de sa mère d’accueil ne cessent de résonner comme une mélodie en boucle dans sa tête

Ce soir Ricky devait passer prendre des nouvelles d’Amy chez les Juergens et voir si elle avait besoin de quoique se soit, depuis trois mois il venait assez régulièrement chez les Juergens et Amy profitait un peu de ça mais ce soir il y avait un petit imprévu. Ricky sonna à la porte et ce fut Ashley qui lui ouvrit

Ricky: Salut, Amy est là ?
Ashley: Ouais dans le salon avec mon invité
Ricky en fronçant un sourcil: Ton invité ? Je savais pas qu‘il y avait de la compagnie ce soir?
Ashley: Viens, tu verras par toi-même

Ricky entra à l’intérieur de la demeure avec un mauvais pressentiment, Ashley referma la porte après que Ricky soit entré et elle retourna dans le salon mais en entrant dans le salon il vit avec horreur l’invité d’Ashley, Amy descendit juste à ce moment là

Ricky: Qu’est-ce que tu fiche ici ?
Amy: Je vis ici je te rappelle
Ricky: Pas toi lui
Ashley: C’est mon invité
Ricky: T’aurais pas du le faire entré
?????: Ne soit pas si contrarié Ricky
Ricky: Contrarié ? Je ne suis pas contrarié je suis fou de rage, tu devrais remercier le bon dieu que je ne te sois pas sauté à la gorge. Fiche le camp d’ici Bob
Georges et Anne en arrivant: Qu’est-ce qui se passe ici ?
Bob: Bob ? Tu disais bien papa avant
Ricky fonçant vers Bob: Dégages de cette maison et de cette ville, comment ils ont pu libérer un monstre en pleine nature
Bob: J’ai eu une réduction de peine pour bonne conduite
Ricky: Déjà que six ans pour avoir fait de ma vie un enfer n’était pas suffisant à mes yeux espèce de salopard
Bob voulant cogner Ricky: Fermes là petit con
Ricky bloquant le point de Bob: Ne t’avises plus jamais de me lever la main dessus, l’époque où j’étais ton pushing ball est révolu

Bob n’était pas de cet avis, durant six ans il avait rêvé de faire payer à son rejeton de l’avoir fait enfermer dans une cage, il ne rêvait que de vengeance et il était bien décider à le briser plus que jamais. Bob avait fait de la vie de Ricky un véritable enfer, il avait commencer par le battre régulièrement dès l’age de trois ans et demie puis il avait empirer la vie de son gamin quand il a commencé à la violer quand Ricky n’avait que quatre ans, il avait détruit Ricky dans tout les sens du terme et ce dernier tentait de cicatriser depuis presque sept ans. Bob avait emmener un batlle de base-ball, il la saisit il frappa violement Ricky en plein milieu du dos

Ricky en s’écroulant sur le canapé: AHHHHHHHHH
Amy en voulant s’approcher: RICKYYYYYYYYY
Ricky: Non Amy t’approche pas, je veux pas qu’il te touche
Bob en voulant approcher Amy: Alors c’est elle la fille que t’as engrosser, elle est mignone
Georges: Ne vous approchez pas de ma fille
Ricky en colère: Ne t’approche pas d’elle. Si tu veux me faire du mal vas-y cogne moi dessus mais par pitié ne la touche pas
Bob: Pourquoi tiens-tu tant à la protéger au péril de ta vie
Ricky: Ça me regardes
Bob: Je vais finir par croire que tu aimes cette greluche
Ricky: Qu’est-ce que ça peut te foutre hein
Bob: Comme tu veux mais tu vas payer quand même

Ricky était prêt à tout pour protéger Amy même à laisser Bob le massacrer, le briser et c’est-ce qu’il fit. Ricky se laissa volontairement battre à mort jusqu’à ce que les flics débarque enfin, ils arrêtèrent Bob qui hurlaient comme un fou qu’il n’en n’avait pas finit avec son fils, qu’il voulait le voir mort. Voilà une chose qui avait changer, par le passé Bob n’avait jamais essayé de tuer son fils, non il le frappait assez fort pour qu’il perde connaissance car c’était un enfant mais là Bob voulait voir Ricky à la morgue. Quelques jours plus tôt il avait déjà essayé de le percuter avec un 4x4 et c’est à ce moment là que Ricky à décidé de prendre les choses en mains, d’être plus rapide que Bob, il avait organiser tout un plan mais il avait espérer que se soit pas dans cette maison, il vouloir éloigner Bob des personnes qui lui sont proche et de laisser ce dernier se défouler sur lui pour que la police puisse le renvoyer au frais, en prison.

Ricky était au sol sur le ventre, il avait mal de partout et cela lui rappelait une époque de sa vie qu’il avait tout fait pour oublier. Il avait laisser Bob le cogner exprès, il avait du improviser car Bob avait interdiction d’approcher son fils à moins de trente mètre et en plus récemment les flics avaient eu la preuve que Bob était mêlé a un trafic de drogue, donc ça plus l’injonction qu’il n’a pas respecter plus les coups de ce soir Bob allait en prendre pour longtemps. Un inspecteur s’agenouilla auprès de Ricky en même temps que les parents d’Amy

Amy: Papa dis-moi qu’il va bien
Georges: Je ne sais pas Amy. Ricky ça va ?
Ricky: J’en suis pas sur. Inspecteur machin ?
L’inspecteur: Stabler
Ricky: Oui c’est ça. Jurez qu’il va pourir en prison, promettez-moi qu’il ne sortira jamais
L’inspecteur Stabler: Avec ce qu’on a plus ce que tu as fais il ne sortira jamais
Ricky: Faites en sortes de tenir cette parole
L’inspecteur Stabler: Je te le promets, c’est très courageux ce que tu as fais
Ricky: Non c’est tout ce que j’ai trouver pour qu’il n’approche pas la mère de mon fils et sa famille
L’inspecteur Stabler: Je vais appeler une ambulance
Ricky: Non ça va aller
L’inspecteur Stabler: Ricky tu as peut être quelque chose de casser
Ricky: Ça je le saurais bien assez tôt, je veux juste que vous fassiez votre boulot point
L’inspecteur Stabler: Très bien comme tu veux

L’inspecteur laissa la famille Juergens ainsi que Ricky mais il allait prendre des nouvelles de Ricky dès demain. Les voitures de polices étaient toutes rentrer au poste et c’est-ce que l’inspecteur Stabler fit immédiatement. Ricky qui était toujours au sol tenta de se mettre sur le dos tout en douceur car il souffrait vraiment mais il savait à quoi s’attendre lorsqu’il avait permit à Bob de ruer de coups

Georges: Ricky comment tu te sens ?
Ricky: Si je vous dis que j’ai l’impression qu’un immeuble c’est écrasé sur moi ça vous convient ?
Amy: Ricky c’est pas drôle
Ricky: Je sais
Amy: T’aurais pas du le laisser de ruer de coups
Ricky: C’est le seul moyen que j’ai trouver pour te protéger et protéger ta famille
Anne: Mais Ricky tu aurais pu te faire tuer
Ricky: Je le sais bien, je comptais justement la dessus seulement j’imaginais pas qu’il serait ici
Georges: Quoi tu avais prévu ça ?
Ricky: Le plan était que Bob me traque quelques part et que la police le coince en train de me cogner dessus
Anne: Mais pourquoi faire ça ?
Ricky: Pour le renvoyer en prison, j’allais pas attendre qu’il s’en prenne à un de mes proches parce que les flics c’est ça, ils ne peuvent rien faire car ils n’avaient aucune raison de l’arrêter maintenant ils en ont deux.
Georges: Lesquels ?
Ricky: Trafic de drogue, infraction de l’injonction lui interdisant de m’approcher à moins de trente mètres et coups et blessures.
Anne: Merci Ricky
Ricky: Y’a pas de quoi à ce propos j’aimerais savoir ce qui a apprit à Ashley d’inviter Bob ici
Ashley: J’ignorais que c’était ton père et je comprends rien à ce qui vient de se passer
Anne: On ne lui a rien dit
Ricky: Ok alors dites lui parce que moi là je peux à peine bouger
Amy: Papa on peut pas laisser Ricky comme ça par terre
Georges: Mais il faut qu’on parle à Ashley
Anne: Moi je vais le faire, toi reste ici et aide Ricky

Anne prit Ashley par le bras et elle l’emmena dans la cuisine afin de tout lui dire, de lui parler de ce que Bob avait fait à Ricky. Pendant ce temps dans le salon Georges aida Ricky à se lever mais le jeune adolescent serrait les dents pour ne pas hurler à la mort tellement il souffrait, finalement Georges installa Ricky sur le canapé

Georges: Ça va mieux ?
Ricky: Ça pourrait aller mieux
Georges: Comment tu savais qu’il serait là ?
Ricky: Je ne le savais pas, j’étais venu voir Amy
Amy s’asseyant à côté sur le canapé: Moi ?
Ricky: Oui je voulais savoir si t’avais besoins de quoique se soit
Amy: Là c’est toi qui a besoin d’aide, je dirais qu’il vaudrait mieux que tu ailles à l’hôpital
Ricky: Non ça va aller
Amy: Mais tu souffres voyons
Ricky: Je t’assure que ça va, j’ai vécu pire que ça par contre monsieur Juergens si vous pourriez appeler mes parents d’accueil et les prévenir de ce qui viens de se passer ce serait super
Georges: J’y vais de ce pas
Ricky: Merci

Georges appella Margaret et Sanjay Shaker et il leur raconta ce qui venait de se passer chez eux avec Bob. Les parents d’accueil de Ricky arrivèrent une dizaine de minutes plus tard afin de prendre des nouvelles de ce garçon qu’ils considéraient comme leurs fils

Georges: Il est dans le salon

Ricky était en effet dans le salon toujours assit sur le canapé mais il avait finit par s’endormir, Amy aussi c’était endormit sur l’épaule de Ricky. Elle avait eu la peur de sa vie ce soir et elle était terriblement inquiète pour lui d’ailleurs elle était resté près de lui depuis que son père l’avait installer sur le canapé. Ils étaient tellement mignon tout les deux endormis l’un contre l’autre d’ailleurs leurs parents respectifs le constatèrent même si Georges n’appréciaient toujours pas le faite que Ricky est mit sa petite fille de 15 ans enceinte


Grant High School, les couloirs

Deux semaines c’était écoulés depuis ce qui c’était passé chez les Juergens, Ricky c’était remit des coups qu’il avait reçu mais Adrian le gonflait depuis deux semaines à vouloir savoir pourquoi il était revenu avec des bleus et des équimoses mais le jeune adolescent n’avait rien voulu dire ce qui mettait Adrian en colère car elle sentait qu’il y avait autre chose. En plus pour combler le tout elle sentait que Ricky partageait un secret avec Amy ce qui avait accroît la colère de la jeune adolescent qui ne supportait déjà pas l’idée qu’il allait avoir un bébé avec Amy Juergens. Ricky avait parfaitement guérit durant ces deux semaines mais il cachait des choses à Adrian, des choses qu’il n’avait pas envie de lui dire. Cette après-midi Ricky marchait dans les couloirs du lycée et Adrian marchait à ses côtés cependant elle tenait absolument à ce que Ricky lui donne des réponse

Adrian: Pourquoi tu ne veux rien me dire ?
Ricky: Parce que
Adrian: Parce que quoi ?
Ricky: Parce que j’ai pas envie Adrian
Adrian: Mais je m’inquiète pour toi
Ricky: Laisse moi rire
Adrian: Non je suis sincère
Ricky: Pourquoi tu t’inquiètes ? Y’a aucune raison
Adrian: Parce que tu es mon petit ami
Ricky: Et ça devrait me toucher?
Adrian: Où veux-tu en venir ?
Ricky: Je veux dire que je suis pas le seul
Adrian: Bien sur que si
Ricky: Aller Adrian ne me prend pour un idiot, je sais que tu couches avec d’autres mecs
Adrian: Et toi avec d’autre filles
Ricky: Ouais mais moi je le nie pas
Adrian: T’es en train de dire que tu aimerais qu’on soit sérieux
Ricky: Non je suis en train de dire que t’as pas t’as inquiéter pour moi vu qu’on est pas vraiment un couple même si on sort ensemble
Adrian: Je me soucis de toi Ricky
Ricky: C’est faux, si tu te souciait tant de moi tu arrêterais de me mettre la pression
Adrian: Je te mets la pression ? C’est nouveau ça
Ricky: Tu rigoles, tu fais ça depuis que tu sais qu’Amy est enceinte de moi
Adrian: Tu n’as qu’elle à la bouche, c’est toujours Amy Amy Amy Amy et j’en ai marre
Ricky: Non en faite ce qui t’énerves c’est que je me préoccupe de la mère de mon fils
Adrian: Ton fils ?
Ricky en souriant: Oui mon fils, c’est un garçon
Adrian: Peut être mais rien ne dit qu’Amy va le garder
Ricky: J’espère qu’elle va le garder
Adrian: Franchement je te comprends pas
Ricky: Tu ne m’a jamais compris
Adrian: Et ça veux dire quoi ?
Ricky: Que tu ne me connais pas
Adrian: Oh que si Ricky
Ricky: Non tu ne connais de moi ce que je veux bien te laisser voir
Adrian: Alors je me demande ce qu’on fou ensemble
Ricky avant de quitter l‘enceinte du lycée: Moi aussi
Adrian: Où tu vas ?
Ricky: Bosser
Adrian: Tu viens chez moi ce soir
Ricky: On verra
Adrian: Par rapport à quoi
Ricky: A rien

Sur ses mots Ricky s’en alla, il avait tenter d’être gentil et aimable avec Adrian mais faut dire qu’elle ne lui rendait pas la tache facile cependant même si il ne l’aimait pas il tenait à elle cependant il savait qu’il ne la quitterait car il savait qu’avec elle il n’y avait rien de sérieux et qu’il n’y avait pas d’engagement et ça lui convenait très bien. En plus être avec Adrian seulement pour le sex lui permettait d’oublier parfois ses sentiments pour Amy qu’il n’arrivait pas à enfouir enfin il se voyait la face

_________________




Connor was born to fight evil forces, he was born of the union of two vampire and his destiny is to become a champion, the savior of mankind but also a glimmer of hope for the new generation

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oth-rpg.pro-forums.fr
Mel23
Admin
avatar

Messages : 1251
Date d'inscription : 25/07/2010

MessageSujet: Re: The fate of the American Teenager   Ven 3 Juin - 14:37

CHAPITRE 8.



Ricky, Amy, Tyler
Caroline, Ben & Adrian


Amy a présent enceinte de huit mois avait finalement prit une décision à propos de son enfant à naître elle avait décider de le garder après avoir décider de le faire adopter. Sa sœur lui avait fait réaliser qu’en faite elle voulait le garder, elle aimait son fils d’ailleurs il y a un tas de personne qui l’aime déjà à commencer par son père, Ricky. Il y a bien évidement les parents d’Amy ainsi qu’Ashley la petite sœur d’Amy. Grace et Jack lui avaient trouver un travail à la crèche de l’église grâce au père du jeune homme, elle avait un travail et une mutuelle et ça avait aidé Amy dans sa décision de garder le bébé en plus Ricky l’aidait et Ben aussi en travaillant à la boucherie mais il y avait pas mal de tentions entre les deux garçons cependant ils s’efforçaient de s’entendre malgré la situation. Du côté d’Adrian et Ricky et bien c’est terminer, le jeune homme n’a pas pu supporter d’avantage les crises et les disputes constantes d’Adrian sans oublier qu’elle lui mettait trop de pression qu’il ne pouvait en supporter, par contre Ben et Amy sont toujours ensemble


Le Centre commercial

Amy qui venait de terminer les cours avait été au centre commercial, elle aurait très bien pu rentrer à la maison mais pour faire quoi à part ce reposer. Dans moins de quatre semaines elle était censé accoucher et elle n’avait rien à part une salopette, son fils allait avoir besoin de plus qu’une salopette bien plus. Amy travaillait où du moins elle travailleras après une où deux semaines a son accouchement car le médecin lui a recommander de se reposer le plus possible. Alors qu’Amy se promenait dans le centre commercial elle tomba sur Ricky qui s’apprêtait à entrer dans un magasin pour bébé

Ricky génée: Salut
Amy en souriant: Salut Ricky
Ricky en voulant s‘expliquer: Attend je vais t’expliquer c’est tout simple tu verras
Amy: C’est pas la peine je crois que j’ai compris
Ricky en passant nerveusement sa main dans ses cheveux: Tu as compris ?
Amy: Oui. C’est pour notre bébé
Ricky: Notre bébé ? Tu dis plus mon bébé ?
Amy: Non parce que c’est notre bébé, le tiens et le miens
Ricky en souriant: Oui c’est pour notre fils que je comptais entrer là dedans
Amy: A t’entendre on croirait que c’est l’équivalent d’un tremblement de terre
Ricky: Non c’est pas ça, c’est juste que c’est la première fois que j’entre dans une magasin de puériculture
Amy: Je m’en doute mais dis toi que moi aussi je me sentais nerveuse et en plus moi on regarde surtout mon gros ventre
Ricky: Amy tu n’es pas grosse mais juste enceinte
Amy: C’est bien ce que je dis. Bref si tu sais pas quoi prendre tu peux choisir tout ce que t’as envie
Ricky: Okay mais il risque d’avoir des choses en double avec ce que tu as du acheter
Amy: Oh de ce côté-là t’as pas à t’en faire, la seule chose que notre fils a c’est une salopette et il aura besoin de beaucoup de chose
Ricky: Okay mais les filles ne devaient pas t’organiser une fête ?
Amy: Si
Ricky: En toute logique dans une fête prénatale on offre des trucs pour le bébé
Amy: D’où tu connais ça toi ?
Ricky: Ma mère d’accueil est assistante social
Amy: C’est vrai j’avais oublié
Ricky: Dis toi aussi t’es venu pour faire des achats pour notre fils ?
Amy: J’aimerais mais tant que je peux pas travailler je ne peux rien lui acheter et comme le médecin m’a dit de me reposer
Ricky: Ok donc logiquement tu devrais te reposer
Amy: Oui mais j’en peux plus de me reposer et ton fils aussi je sens, il n’arrête pas de bouger comme un petit asticot
Ricky en souriant: Ça prouve qu’il est en bonne santé
Amy: Oui bah ça se voit que c’est pas toi qui le porte
Ricky: Désolé
Amy: C’est rien. Tu sais si t’as peur d’entré je peux venir avec toi
Ricky: J’ai pas peur, sinon tu vas bien je veux dire à part que notre fils gigotte beaucoup
Amy: Ça va sauf que j’ai tout le temps faim mais c’est normal
Ricky: Donc rien à signaler
Amy: Non, ah si devine la nouvelle idée de génie que Ben a eu
Ricky: Ben ? Je sais pas
Amy: Il a eu l’idée de filmer mon accouchement
Ricky choqué: Hein mais il est malade
Amy: Il dit que le bébé voudra sûrement le voir un jour
Ricky: Il veut le traumatiser à vie où quoi. Aucun enfant ne veut voir une vidéo où il voit sa mère le mettre au monde
Amy: Oui et je lui ai dis que ce n’était pas une bonne idée mais il insiste et je sais plus trop quoi lui dire d’autre
Ricky: Moi je vais lui parler dès demain
Amy: Je t’en pris explique lui que c’est pas une bonne idée sinon on va se retrouver avec une vidéo de mon accouchement
Ricky: T’inquiètes je m’en occupe
Amy: Merci Ricky
Ricky: Je t’en prie


Athlétic Club/ Terrain de basket/ salle de musculation


Pendant ce temps sur le terrain de basket intérieur Tyler Lockwood jouait avec ses amis jusqu’au moment où il aperçut une fille qu’il connaissait où plutôt qu’il a connu à New-York dès sa plus petite enfance. Cette fille au long cheveux blond portait le nom de Caroline Buckey. Tyler fixait Caroline de ses yeux ténébreux d’où il était, il tenait le ballon de basket dans ses mains. Tyler entendait ses camarades se plaindre parce qu’il monopolisait le ballon sans bouger, il leurs lança de ballon

Tyler: Faut que j’y aille mais continuer
Matt: Mais Tyler
Tyler: Vous pouvez jouer sans moi

Tyler ne laissa pas Matt argumenter d’avantage et il planta ses nouveaux amis qu’ils c’était fait il y a quelque jours lorsqu’il s’entraînait sur le terrain de basquet du lycée. Il ne s’attendait vraiment pas à revoir Caroline et il était certain que c’était elle, il pourrait la reconnaître entre mille fille dans une foule à un concert de Robbie Williams. Caroline était partie de New-York il y a trois quatre ans car la mère de cette dernière avait eu une promotion dans sa vie professionnel et elle ont du démanger seulement Tyler ne pensait pas que c’était ici que Caroline avait déménager, lui qui pensait qu’en dehors de sa famille il ne connaissait personne ici. Tyler marcha en direction de Caroline

Tyler: Hey Caroline

Caroline qui marchait en direction de la salle de musculation mais elle avait du travers le terrain de basket intérieur. Tout à coup elle entendit une voix masculine l’interpeller, elle connaissait cette voix mais jamais elle n’aurait imaginer le revoir et encore moins ici. Elle se retourna et elle fit face à Tyler Lockwood, il n’avait pas changer sauf peut être qu’il avait grandit et qu’il c’était développer physiquement parlant

Caroline surprise: Tyler, oh mon dieu mais qu’est-ce que tu fais là ?
Tyler: Je vis ici, enfin pas ici ici mais j’ai emménager avec ma famille en ville
Caroline: J’avais saisis
Tyler: Je ne m’attendais pas à te revoir ici
Caroline: Moi non plus, pour une surprise c’est un surprise
Tyler: C’est clair
Caroline: En tout cas-tu n’as pas changer sauf que t’as grandit et que tu es plus musclé
Tyler en esquissant un sourire: Toi aussi tu as changé et t’as grandit ici.

Tyler prit Caroline dans ses bras, il était tellement content de la revoir et elle aussi faut dire qu’ils étaient de très bons amis à l’époque où ils vivaient tout les deux à Berlin, à vrai dire ils se connaissent depuis toujours seulement à l’époque ils étaient encore des enfants et aujourd’hui ils sont des adolescents voir presque de jeunes adultes. Caroline resta quelques minutes dans les bras de Tyler avant de se séparer de lui

Caroline: Alors racontes moi ce qui t’es arriver depuis mon départ ? Qu’est-ce qui a pousser ta famille à venir ici ? Comment vont-ils ?
Tyler: Plein de chose. Mon père a eu une promotion ici et donc on a tous quitter New-York, tout le monde va bien chez moi et toi racontes ?
Caroline: Faudra que tu me racontes tout ce qui t’es arriver. Okey en tout cas ça fait plaisir de te revoir, tu m’as manqué. Bah je suis au lycée et je travaille aussi après les cours. Ma mère est partie s’installer à Los Angeles pour son travail il y a trois mois
Tyler: Promis mais dès que toi tu m’aurais tout dit. Toi aussi tu m’as manqué. Attends ta mère et toi vous êtes bien partie de New-York pour venir ici ?
Caroline: Oui mais elle a été promu à un poste plus important à Los Angeles et comme l’année prochaine je partirais à l’université je lui est dit de partir
Tyler: Donc tu vis toute seule ?
Caroline: Oui mais t’inquiète pas je m’en sors et puis ma mère continue à payer les facture de la maison
Tyler: Je t’envie d’avoir un boulot après le lycée
Caroline: Pourquoi pas toi ?
Tyler: J’aimerais en plus avec ma mère qui veut m’empêcher de bosser c’est encore plus compliquer
Caroline: Pourquoi elle veut pas ?
Tyler: Pour pas que je me paye une voiture, déjà avec la moto ça là énerver l’année dernière
Caroline: Là j’avoue que pour la moto c’est compréhensible mais à ton âge t’as besoin d’une voiture
Tyler: Ouais et j’ai surtout besoin d’indépendance mais sans boulot je peux pas économiser pour me payer une voiture, l’assurance et l’essence. Ça m’énnerve d’avoir mon permis et que je sois obliger de prendre le bus où que se soit un de mes parents qui me dépose quelques part
Caroline: Je comprends, ma mère par contre elle m’a offert ma voiture le jour de mes 16 ans
Tyler: J’aimerais bien que ma mère résonne un peu comme la tienne parfois et au faite comment elle va ta mère ?
Caroline: C’est une mère Tyler et elle s’inquiète pour toi. Elle va bien
Tyler: Tu parles comme Connor. Tu lui passera le bonjour de ma part et de celle de ma famille
Caroline: En parlant de lui comme il va le petit Connor ? Je le ferais
Tyler: Il va bien, il vient d’avoir 15 ans
Caroline: Donc il a fait son entrée au lycée
Tyler: Oui le même jour que moi
Caroline: Et vous êtes à quel lycée ?
Tyler: Grant High School
Caroline: Moi aussi, c’est bizarre qu’on se soit pas rencontré là bas
Tyler: Oui et sinon quoi de neuf dans ta vie à part ce que tu m’a déjà dis ? Un copain ?
Caroline: Un ex et à mon avis tu le connais vu qu’il te fais des grand signe avec un ballon

Tyler se retourna quelques secondes et il aperçu Matt lui faire des grand signes avec le ballon de basket, il lui fesait signe de revenir jouer mais Tyler lui fit comprendre que non en secouant négativement sa tête de droite à gauche. Le jeune homme comprit alors que l’ex copain de Caroline était Matt Davis puis il se retourna vers cette dernière

Tyler: Attends Matt est ton ex
Caroline: Oui on est sortit pendant un an ensemble mais ça n’a pas coller et toi t’as une copine ?
Tyler: Non enfin plus de puis New-York
Caroline: Donc t’en avais une là bas ?
Tyler: On mais elle m’a largué pour un autre ?
Caroline: Aoutch désolé
Tyler: C’est rien et puis c’est mieux comme ça
Caroline: Tu l’aimais pas ?
Tyler: Plus serait plus approprié
Caroline: Oh. Dis ça te dis si je t’invite à prendre un verre pour qu’on discute tout les deux, qu’on se racontes un peu nos vies voir même raviver certains souvenirs
Tyler: Avec joie, je vais récupérer mes affaires là bas, tu m’attends

Tyler se dirigea à nouveau vers le terrain de basket pour récupérer son sac de sport et sa veste de survêtement qui était assortit à son pantalon de jogging bleu marine. Quand Matt vit que Tyler revenait il alla vers ce dernier

Matt: Cool t’es de retour mec
Tyler: Pas vraiment
Matt ne comprenant pas: Je comprends pas ?
Tyler: J’ai revu une ancienne amie de New-York et on va aller boire un verre donc désolé
Matt: Donc tu nous plante pour une fille
Tyler: Oui désolé, au faite c’est ton ex Caroline. A plus Matt

Tyler récupéra son sac de sport et il se mit à courir en direction de Caroline sous le regard de Matt qui ignoraient complètement que Caroline et Tyler se connaissaient, qu’ils se connaissaient déjà à New-York. Les deux adolescent allèrent prendre un verre au bar du restaurant


Rues de Seattle

Ben cherchait Amy, il connaissait son emploi du temps par cœur mais là il ne l’avait pas trouver au lycée alors il décida d’aller voir dehors après le travail. Il était terriblement inquiet car elle pouvait accoucher à tout moment et en plus il n’aimait pas la savoir dehors, tout à coup il croisa Adrian qui avait l’air visiblement presser et elle était à pied

Ben en courant vers: Adrian
Adrian en se retournant: Ben, salut
Ben: Salut. Euh tu as vu Amy ?
Adrian: Non et franchement je m’en fiche un peu
Ben: Pas moi, ça m’inquiète de la savoir dehors toute seule
Adrian: Ben laisse là un peu respirer
Ben: Que veux-tu dire ?
Adrian: D’arrêter de la coller comme un toutou
Ben: Mais tu te rends pas compte il pourrait lui arriver quelque chose où elle pourrait accoucher à tout moment
Adrian: Si je m’en rends compte mais Amy n’est pas en sucre
Ben: Je veux juste là voir et ne pas savoir où elle est ça m’inquiète
Adrian: Tu veux un conseil de la part d’une fille et de quelqu’un qui c’est fait larguer
Ben: Oui si tu veux
Adrian: Laisse lui un peu d’air, regardes je me suis tellement accrocher à Ricky en lui fesant des scène qu’il m’a quitter
Ben: Amy n’est pas Ricky et je croyais que t’avais quelqu’un d’autre
Adrian: C’est vrai mais elle est enceinte de lui et ça tu as l’air de l’oublier. En effet mais oublie ce que je viens de dire à propos de Ricky et moi
Ben: Non mais j’aime ce bébé et j’aime Amy et j’ai peur pour eux
Adrian: Non c’est faux, tu as peur qu’une fois que le bébé sera là ça rapproche d’avantage Ricky et Amy
Ben: Non ça n’arrivera jamais
Adrian: Oh que si et ça j’ai finis par le réaliser. Amy et Ricky sont déjà très proche alors dis toi qu’ils vont l’être encore plus quand leurs fils viendra au monde
Ben: Bah si je deviens le père de ce bébé
Adrian: Amy te laissera pas l’être et Ricky non plus, c’est leurs fils alors il vaudrait mieux pour toi que tu apprennes à laisser un peu d’air à Amy si tu veux la garder. Bon je dois y aller mais réfléchis bien à ce que je viens de te dire

Ben refusait d’accepter l’idée qu’Amy et Ricky puissent se rapprocher d’avantage, en plus il y avait du nouveau pour son rival. Son père avait offert à Ricky l’appartement au dessus de la boucherie car ce dernier cherchait un appartement et cela n’arrangeait pas l’animosité qu’il ressentait pour Ricky

Adrian savait de quoi elle parlait et même si elle n’aimait pas Amy elle savait que cette dernière était déjà très proche de Ricky depuis le début et avec le bébé qui sera bientôt ils se rapprocheront sûrement d’avantage déjà qu’ils tiennent l’un à l’autre ça risque d’être très dure pour Ben. Finalement Adrian est bien contente que se soit terminer avec Ricky car elle n’aurait pas pu rivaliser avec Amy et leurs attachements l’un à l’autre. Leurs rupture était une bonne chose car maintenant elle n’était plus si inquiète de savoir si Ricky était avec elle où pas, elle se demandait à chaque seconde pourquoi il lui avait dit des choses personnelles alors qu’à elle lui confiait rien. Non maintenant Adrian était plus sereine mais elle était toujours décidé avec Grace la fête prénatale d’Amy, la fête pour le fils d’Amy et Ricky.


Le Centre Commercial

Pour en revenir à Amy et Ricky, ils étaient toujours devant le magasin de puériculture. Ils n’avaient toujours pas bouger en faite c’est Ricky qui n’avait toujours pas bouger. Ricky était venu ici certes pour acheter quelque choses pour son fils mais aussi pour pouvoir l’accueillir chez lui quand Amy lui en donnera la permission bien évidemment. Il y a quelque jours Ricky avait annoncé à ses parents d’accueil qu’il souhaitait être émanciper afin de pouvoir avoir son propre appartement, ces derniers avaient été très réticent et en particulier Margaret car elle savait que la raison principal pour quitter la maison c’était de pouvoir faire l’amour où il veut et quand il veut mais Ricky pensait avant tout à son fils à naître, son fils était son unique priorité en ce moment mais ses parents d’accueil avaient finalement céder. Dans la foulé où plutôt aujourd’hui il avait demandé au père de Léo à travailler plus car il voulait gagner beaucoup plus d’argent pour pouvoir louer un studio où un appartement et c’est à ce moment là que Ricky lui a proposer l’appartement de la boucherie, il n’avait qu’à lui payer l’eau et l’électricité. Ricky avait accepté et remercié infiniment le père de Ben

Amy: On entre ?
Ricky: Oui mais avant faut que je te dise quelque chose
Amy: Je t’écoutes
Ricky: Voilà je vais déménager de chez mes parents d’accueil ce week-end
Amy étonnée: Pourquoi ? Tu t’entends plus avec eux ?
Ricky: Non c’est pas ça. Avec l’arriver de notre fils et le faite que dans une an et demie je vais être éjecter du système j’ai voulu avoir mon propre appartement
Amy: Oh, je comprends d’ailleurs il faudra qu’on discute de ce qu’on va faire après la naissance du bébé car je veux que tu fasse partie de sa vie si tu le veux toujours
Ricky: C’est en partie pour lui que je fais ça
Amy: Et tu as déjà trouvé ?
Ricky hésitant: On peut dire ça comme ça
Amy: Et en clair ça veut dire quoi ?
Ricky: Promets moi de pas t’énerver
Amy: Dis d’abord et on verra
Ricky: Monsieur Boykewich m’a offert l’appartement au dessus de la boucherie
Amy surprise: Ah bon ? Y’a un appartement au dessus de la boucherie ?
Ricky: Oui, écoutes je
Amy: Ça m’embête pas-tu sais mais tu devrais en parler avec Ben
Ricky: C’est fait et tout ce qu’il m’a répondu c’est Amy va être furax
Amy: C’est faux je suis pas furax. Donc ce week-end tu déménages
Ricky: Oui mais avant je dois nettoyer et ranger un peu, il a pas été habitable depuis quelques années donc y’a plein de poussière
Amy: Ok et tu es venu ici pour acheter tout ce qui faut pour notre fils
Ricky: Exactement, j’ai demandé à Margaret de me faire une liste de tout ce qui faux au cas où j’oublierais des choses
Amy: Okey, aller viens on entre

Ricky esquissa un sourire et il ouvrit la porte du magasin, il laissa entrer Amy en premier puis il entra à son tour. A peine entrer déjà que des clientes fixaient la jeune adolescente et son ventre, comme si elles n’avaient jamais vu une fille enceinte mais c’était surtout le faite qu’Amy soit si jeune qui attiraient l’attention de ses femmes

_________________




Connor was born to fight evil forces, he was born of the union of two vampire and his destiny is to become a champion, the savior of mankind but also a glimmer of hope for the new generation

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oth-rpg.pro-forums.fr
Mel23
Admin
avatar

Messages : 1251
Date d'inscription : 25/07/2010

MessageSujet: Re: The fate of the American Teenager   Sam 4 Juin - 13:54

CHAPITRE 9.




Jérémy, Noah, Eléna
Damon, Ricky, Jack
Ashley, Amy, Anne


Dans l'avion

Le ciel était blanc comme neige, comme celui que l’on pouvait apprécier, lorsqu’on se trouvait sur les pistes de ski à la montage. Il n’y avait pas un seul orage à l’horizon qui menaçait le ciel. Un avion traversait le ciel, à son bord, plusieurs passagers venant de différentes destinations. Certains arrivaient de Paris, d’autres de Madrid, des Etats-Unis, de Yaoundé, Dakar ou même de New-York comme se fut le cas pour Jérémy Cooper. Jérémy est le petit dernier de la famille Cooper, le petit rebelle mais à la fois le plus adorable quand il le veut bien sur. Ils devaient tous faire escale à Londres afin de prendre cet avion.

Le seul adolescent après six mois, passé dans l'une des plus belle ville d'Amérique. Il c'était rendu là bas pour un stage mais aussi pour s‘éloigner des problèmes qu‘il rencontrait seulement là il était de retour pour le meilleur où pour le pire. Jérémy avait profité de ses six mois à l’étranger pour réfléchir, réfléchir à son comportement mais aussi pour apprendre de nouvelles choses. Vu les problèmes que Jérémy a eux ses deux dernières années ses parents ont décidés pour son bien de l‘envoyer à l‘étranger et ça lui a été plus que bénéfique car nous retrouvons un Jérémy différent. Le jeune adolescent a beau avoir changé il reste quand même un gamin fragile et le moindre écart pourrait le faire replonger, chose qu’il ne veut pas seulement il ne pouvait pas non plus rester définitivement à New-York même si il doit bien avouer que cette ville a le dont de vous séduire quand on y reste un certain temps ce qui a été le cas pour Jérémy. En tout cas ces six mois lui ont permit de réfléchir mais il ne c'est pas contenter que de ça, il c'est aussi amuser et il a visité la ville, après tout c'est pas tout les jours qu'on a la chance pareil même si on départ c’était plus un moyen de l’aider de la part de ses parents.

En regardant par le hublot de l’avion et en voyant la ville se rapprocher, Jérémy savait, qu’il allait devoir affronter ce qu’il avait laissé derrière en partant à New-York. Il devrait notamment se faire pardonner de la part de toute sa famille et en particulier ses parents a qui il en a fait voir de toute les couleurs. Jérémy était en train d'écouter la musique de son mp3, son voisin où plutôt sa voisine qui l’avait observé pendant tous le voyage, tenta une légère approche. Cependant Jérémy écoutait de la musique et n’avait pas remarqué que la jeune femme à côté de lui lui parlait.

La jeune femme: Je parie que vous êtes écrivain

La belle brune pensait que Jérémy l'avait entendu. Elle lui fit un léger sourire.

Jérémy enlevant ses écouteurs: Pardon vous disiez ?
La jeune femme: Je disais, je pariais que vous êtiez écrivain.
Jérémy: Non pas du tout, je suis juste un simple ado. Qu'est-ce qui vous a fait croire que j'étais écrivain?
La jeune femme: Votre tenu vestimentaire
Jérémy regardant ses vêtements: Pourtant j’ai l’air normal
La jeune femme: Oh, excusez moi, je me présente : Nikki
Jérémy: Enchanté de vous connaître Nikki, moi c'est Jérémy
Nikki: Enchanté Jérémy. Vous pouvez me tutoyer, vous savez
Jérémy: Vous faites quoi dans la vie vous ?
Nikki: Je suis étudiante en droit et vous ?
Jérémy: Je suis lycéen
Nikki: Vous avez quel âge ?
Jérémy: Pourquoi ça vous intéresse ?
Nikki: Simple curiosité
Jérémy: 13 ans et vous
Nikki: 16 ans

La conversation dura, jusqu’à l’atterrissage de l’avion. En discutant avec la jeune femme, le temps était passé beaucoup plus vite, que prévu. Jérémy aurait justement aimé le contraire, car plus on se rapprochait de la ville et plus il était stressé à l'idée de revoir ses proches. L’avion de Jérémy n’avait pas encore atterrit, que le jeune homme sentait le stresse monter en lui comme une fusée qui décolle du sol pour aller dans l'espace. Lorsque l'avion de Jérémy attérissa tout les passagers descendirent de l'avion y compris Jérémy, il alla ensuite récupérer ses baguages et il décida de quitter l’aéroport et d’aller prendre un taxi voyant que ses parents n‘étaient même pas venu le chercher alors que ces dernier connaissaient très bien l‘heure d‘arriver de l‘avion de leurs fils. Bon de la part de sa sœur Eléna il comprenait car elle était sûrement au lycée mais ses parents auraient pu venir le récupérer où du moins l‘un deux mais bon il ne pouvait pas leurs en vouloir. Il y a six mois c’était ses parents qui l’avait déposer et il ne se voyait pas faire le chemin a pieds jusqu'à chez lui car ça fait très loin. Il siffla un bon coup, et un taxi s’arrêta. L’homme sortit du véhicule et aida le jeune adolescent à mettre ses bagages dans le coffre. Jérémy monta ensuite à l’arrière du Taxi.


A L'aéroport


Le chauffeur: Je vous dépose où, jeune homme ?
Jérémy en donnant un papier au chauffeur: A cette adresse s'il vous plais

Jérémy avait donné l'adresse de ses parents. Quelques minutes plus tard le taxi s'arrêta devant une maison qu‘il ne connaissait que trop bien, le jeune adolescent régla la note avant d'aller récupérer ses baguages dans le coffre de la voiture puis le taxi redémarra et il s'éloigna. Jérémy entra chez lui grâce à son trousseau de clef mais comme personne n’était là il décida de laisser ses baguages dans sa chambre et de les déballer plus tard, il ressortit de la maison et décider d’aller au collège afin de parler au proviseur.


Grant High School/les couloirs

Ça y est c’était la rentrée ! Fini le week-end pour tous les élèves. Ils arrivèrent tous par petits groupes ou seul. Certains arrivèrent avec leur propres voitures, d’autres était emmener par leurs frères ou sœurs ou encore par leurs parents. Comme ce fut le cas pour Noah Salvatore et Eléna Cooper. D’autres encore arrivèrent en bus. Un jeune homme habillé d’un jean bleu foncé d’une veste en cuire et des chaussure noir sortit d’une voiture noir après avoir salué le conducteur et il se dirigea vers l’entrée du bâtiment. Il pénétra dans l’enceinte du lycée, traversa les couleurs et là il heurta une jeune fille du même âge que lui, elle était brune dès le premier regard Stefan craqua littéralement pour elle et ce fut réciproque

Noah: Désolé je t’avais pas vu
??????: C’est pas grave, j’avais la tête ailleurs. T’es nouveau ?
Noah: Non et toi ?
???????: Non, au faite je m’appelle Eléna, Eléna Cooper
Noah: Enchanté Eléna. Moi c’est Noah, Noah Salvatore
Eléna: Contente de te connaître Stefan, je suis désolé je dois y aller, on se reverra sûrement
Noah en esquissant un sourire: Oui sûrement
Eléna en reculant: A bientôt j’espère Noah

Noah ne put s’empêcher d’esquisser un sourire amuser, le jeune adolescent se dirigea vers sa salle de classe sans même savoir qu’il retrouverais la belle Eléna. Noah se dirigea ensuite vers B52, la salle de biologie car il avait cours d’ici quelques minutes.


Grant High School/devant le lycée


Noah avait eu l’agréable surprise de se retrouver dans la même classe qu’Eléna et il avait passé quasiment sa journée avec elle. Alors qu’ils étaient sur le parking du lycée en train de discuter une voiture noir klaxona vers leurs direction, Noah se retourna pour savoir où voir qui c’était et il remarqua son frère, Damon

Noah: C’est mon frère je dois y aller
Eléna: Moi aussi de toute façon mais on se revoit plus tard sur msn
Noah: Oui t’as raisonNoah
Eléna déposant un bisous sur la joue de Stefan: A demain
Noah en reculant vers la voiture de Damon: A demain

Tout en regardant Eléna s’éloigner Stefan se dirigea vers la voiture de son frère et il monta à l’intérieur. Pendant qu’il mettait sa ceinture ce dernier le regardait en souriant, avec ce sourire que Noah connaissait bien trop

Damon: Alors ta journée fréro ?
Noah: Quoi ?
Damon: La terre appelle Noah Salvatore, eh oh tête en l’air tu m’écoutes
Noah revenant à lui: Hein tu m’as parlé ?
Damon: Je te demandais comment c’était passé ta journée
Noah: Bien très bien
Damon regardant ce que son frère regardait: Ah oui je vois pourquoi t’as passé une bonne journée
Noah: Je vois pas de quoi tu parles
Damon: Bah voyons et c’est qui la fille que tu regardes
Noah: Quel fille ?
Damon: Je t’en prie je la vois d’ici alors c’est qui ?
Noah: C’est une fille
Damon en démarrant: Oui merci j’avais deviner, y’a pas besoin d’être un génie pour ça. Bon elle a un nom je présume
Noah: Oui Eléna
Damon: Ok à ce que je vois elle t’a taper dans l’œil

Damon souria à son petit frère et il partit en direction de chez eux, décidément son frère avait vraiment le dont de l’amuser mais c’était vraiment amusant de voir les réactions de Noah lorsqu’il craquait pour une fille ce qui a du arriver qu’une fois mais à l’époque il était encore à l’école primaire donc c’est pas pareil et puis la fille a déménager une semaine plus tard cependant aujourd’hui Noah a quinze ans et les choses sont complètement différentes et un peu plus compliquer.


Boucherie Boykewich/Appartement de Ricky


Léo Boykewich avait proposer à Ricky d’emménager dans l’appartement au dessus de la boucherie au lieu de vouloir faire plus d’heure à la boucherie où de chercher un job en plus. Toute la semaine Ricky avait fait du rangement et du ménage dans l’appartement avant de renter chez ses parents d’accueil, ces derniers étaient au courant du futur déménagement de leurs fils adoptif et même si ils avaient donner leurs accord à ce dernier ils se fesaient du souci pour lui. Durant la semaine qui venait de s’écouler Ricky avait acheter tout le nécessaire pour son fils à naître, il avait un lit, une poussette, un siège auto dans sa voiture, des vêtements, un trotteur, des biberons et tout ce dont son fils aurait besoin d’ailleurs lors de ses achats au centre commercial il y avait rencontrer Amy. Ce matin Ricky avait mit toutes ce qui possédait dans sa chambre dans sa voiture sauf son lit car il en avait acheter un nouveau, Ricky était en train de ranger dans sa chambre quand tout à coup quelqu’un frappa à la porte. Le jeune adolescent posa ce qu’il avait dans ses mains dans le carton qui était poser au sol

Ricky en marchant vers la porte d’entrée: J’arrive

Arriver devant la porte d’entrée il tourna la poignée et il ouvrit la porte, face à lui se trouvait Jack. Ricky se demandait ce qu’il fichait ici et comme il savait qu’il vivait ici à présent et plus dans sa famille d’accueil. Les seules personnes à être au courant sont ses parents d’accueil, monsieur Boykewich, Ben et Amy mais Ricky savait que c’était pas Amy qui l’avait vendu, il pensait plutôt à Ben qui est toujours en train de se mêler des affaires qui ne le concerne pas

Ricky: Salut, qu’est-ce que tu fais là ? Comment t’as su que je vivais ici
Jack: Salut Ricky. Ben me l’a dit
Ricky en soupirant: Il m’énnerve celui là à se mêler de ce qui le regarde pas
Jack: Tu voulais pas qu’on sache que tu vis ici maintenant ?
Ricky: Non c’est pas ça, je veux que Ben arrête de se mêler de ma vie
Jack: Oh, je peux entrer ?
Ricky: Oui oui, entre je t’en prie
Jack en entrant: Merci
Ricky en refermant la porte: Alors qu’est-ce qui t’amène ? Je présume que t’es pas venu faire la visite des lieux
Jack: Je voulais te parler de Grace et aussi de la fête pour ton fils
Ricky: Je t’écoutes
Jack: Voilà Grace et moi on envisage de ressortir ensemble
Ricky: Et en quoi ça me concerne ?
Jack: T’es sortis avec elle et je voulais savoir si ça te dérangeais où pas
Ricky: Je m’en fiche que vous ressortiez ensemble où non
Jack: C’est vrai ?
Ricky: Oui et puis vous êtes assez grand tout les deux
Jack: Okey
Ricky: Tu voulais me dire quoi à propos de la fête d’Amy ?
Jack: Je voulais savoir si je pouvais y aller avec Ben et Henry aussi ?
Ricky: Je pense que c’est un truc réserver au fille et aux mère. Attends Ben t’as demandé de me demandé ?
Jack: Non mais il m’a dit qu’il osait pas le demander à Amy
Ricky en levant les yeux: J’y crois pas. Ma parole soit ce mec est un triple idiot soit il est débile
Jack: Je fais juste te dire ce qu’il m’a dit
Ricky: Bhein pour la fête c’est pour les filles et mêmes si c’était pas que réservé aux femmes c’est avec Amy qui faudrait voir et pas avec moi. Autre chose ?
Jack: Pas vraiment, je dérange
Ricky: Pas vraiment, je rangeais juste mes affaires
Jack: Si t’as besoin d’aide je peux aider si tu veux
Ricky: Non merci, tu sais je peux le faire seul
Jack: Comme tu veux. Au faite la fête se fait chez Adrian
Ricky: Je sais Amy me là dit
Jack: Oh. Dis c’est vrai que t’es aux petits soins pour elle, pour Amy je veux dire ?
Ricky curieux: Qui t’as dis ça ?
Jack: Quelqu’un qui est inquiet
Ricky: Laisses moi deviner, Ben ?
Jack: Oui, alors c’est vrai
Ricky: En quelques sorte, disons que je suis là pour elle si elle a besoins de moi et que oui je me préoccupe d’elle et de notre fils
Jack: Moi je trouve ça bien mais par contre Ben ça le dérange au plus au point
Ricky: Bah il va devoir si faire
Jack: Le truc c’est qu’il veut que tu restes loin d’Amy
Ricky: Il a le droit de rêver, Amy et moi on va avoir un fils et donc je vais forcément être présent dans la vie d’Amy et de notre bébé. Si Ben croit qu’il va être le père de mon fils parce qu’il est le petit ami Amy là il se met le doigt dans l’œil
Jack: Fais gaffe on va finir par croire que tu t’intéresse à Amy
Ricky: Je tiens à elle et elle tient à moi alors si ça dérange monsieur parfait et bah tant pis
Jack: Bon bah je vais y aller, Grace m’a demandé de venir pour l’aider à gonfler les ballons pour la fête
Ricky: Ok bah a plus
Jack: A plus Ricky


Appartement de Cindy et Adrian Lee


Pendant ce temps dans l’appartement d’Adrian et sa mère une petite fête était en train de s’organiser, là fête pour le bébé d’Amy et Ricky d’ailleurs toutes les invités étaient là y comprit la principal intéressé, Amy. Il y avait également Ashley et Anne mais tout à coup Amy ne se sentait pas très bien où plutôt elle sentit des contraction, elle décida de sortir prendre l’air quand tout à coup les contractions devenaient de plus en plus rapprocher. Ashley qui venait voir ce que sa sœur fesait vit cette dernière assise sur le rebord des marches des escaliers gémissant de douleur

Ashley: Amy tout va bien ?
Amy: Non, va chercher maman je crois que le bébé arrive

Sur les mots de sa sœur Ashley se précipita dans l’appartement pour aller chercher sa mère, la mère et la fille se précipitèrent vers Amy qui essayait de garder son calme malgré la situation.

Anne: Tout va bien se passer ma chérie
Amy: J’ai peur
Anne: Je sais pas tout va bien se passer je te le promet. Ashley prend le sac de ta sœur et son portable et prévient ton père et Ben, dis leurs qu’on part pour l’hôpital
Ashley: D’accord maman


À suivre…………..

_________________




Connor was born to fight evil forces, he was born of the union of two vampire and his destiny is to become a champion, the savior of mankind but also a glimmer of hope for the new generation



Dernière édition par Mel23 le Jeu 16 Juin - 13:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oth-rpg.pro-forums.fr
Mel23
Admin
avatar

Messages : 1251
Date d'inscription : 25/07/2010

MessageSujet: Re: The fate of the American Teenager   Dim 5 Juin - 7:52

CHAPITRE 10.




Ashley, Amy, Anne
Ben, Ricky, Adrian
& Georges



Appartement de Cindy et Adrian Lee

Pendant ce temps dans l’appartement d’Adrian et sa mère une petite fête était en train de s’organiser, là fête pour le bébé d’Amy et Ricky d’ailleurs toutes les invités étaient là y comprit la principal intéressé, Amy. Il y avait également Ashley et Anne mais tout à coup Amy ne se sentait pas très bien où plutôt elle sentit des contraction, elle décida de sortir prendre l’air quand tout à coup les contractions devenaient de plus en plus rapprocher. Ashley qui venait voir ce que sa sœur fesait vit cette dernière assise sur le rebord des marches des escaliers gémissant de douleur

Ashley: Amy tout va bien ?
Amy: Non, va chercher maman je crois que le bébé arrive

Sur les mots de sa sœur Ashley se précipita dans l’appartement pour aller chercher sa mère, la mère et la fille se précipitèrent vers Amy qui essayait de garder son calme malgré la situation.

Anne: Tout va bien se passer ma chérie
Amy: J’ai peur
Anne: Je sais pas tout va bien se passer je te le promet. Ashley prend le sac de ta sœur et son portable et prévient ton père et Ben, dis leurs qu’on part pour l’hôpital
Ashley: D’accord maman
Amy en se crispant de douleur: Ricky…il faut appeler Ricky
Anne: On l’appelera de l’hôpital

Anne aida Amy à se relever et avec Ashley elles sortèrent toutes de l'appartement et de l'immeuble en aidant Amy qui était très courageuse car les contractions étaient très éprouvante. Elles se dirigèrent vers la voiture d’Anne et Amy monta à l’avant avec sa mère pendant qu’Ashley monta à l’arrière, cette dernière venait de prévenir son père et Ben qu’Amy allait accoucher, qu’elles allaient directement à l’hôpital. Amy inspirait profondément comme sa mère lui disait de faire tout conduisant prudemment. Un quart d'heure plus tard ils arrivèrent à l'hôpital


L’Hôpital/les couloirs

Ben qui venait juste d’arriver chercha Amy du regard fou d’inquiétude, il là trouva finalement dans le couloir avec sa mère, son père et Ashley, Georges était venu avec le petit Robbie qui était dans sa poussette. Ben se précipita vers Amy et il la prit dans ses bras

Ben: Oh Amy, tu vas bien ?
Amy: Ça fait mal mais ça va
Ben: Je supporte pas que tu souffres
Amy: Là je vais être obliger d’y passer même avec la péridurale
Ben: La quoi ?
Amy: La péridurale, c’est pour pas que je souffre trop. Ben tu m’excuses faut que j’appelle Ricky
Ben: Pourquoi faire ?
Amy: Bah parce que c’est lui le père et je pense qu’il aimerait être là quand son fils viendra au monde
Ben: Quelqu’un lui dira bien
Amy: Ben non je dois lui dire, il doit savoir de ma part
Ben: Pourquoi ?
Amy: Parce que

Sans laisser Ben en dire d’avantage Amy prit son portable qu’elle avait ranger dans une des manches de sa veste quand Ashley lui avait rendue après avoir prévenu leurs père et Ben dans la voiture. Amy chercha le numéro de Ricky dans son répertoire, le jeune adolescent le lui avait donner il y a des mois, Amy trouva son numéro et elle l’appella

Amy: Salut Ricky c’est Amy
Ricky: Salut, tout va bien ?
Amy: Oui vu ce qui se passe
Ricky: Qu’est-ce qui se passe ?
Amy: Je suis à l’hôpital, je vais accoucher. Je pense que tu devrais être là
Ricky: Vraiment ?
Amy: Oui, c’est ton fils
Ricky: J’arrive tout de suite enfin si tu es d’accord pour que je vienne
Amy: Évidemment
Ricky: Okey, à tout de suite
Amy: A tout de suite Ricky

Les deux adolescents raccrochèrent en même temps, Amy avait dit à Ben que dire à Ricky qu’elle était sur le point d’accoucher était quelque chose qu’elle devait faire mais en vérité elle voulait qu’il vienne et même si il ne sera pas près d’elle comme elle le voudrait tant il serait tout de même présent dans le couloir

Amy en rangeant son portable: Il arrive
Ben: Amy j’aime pas Ricky et j’ai pas envie qu’il soit là
Amy: Mais il doit être là, c’est son fils Ben
Ben: Si tu voulais bien que je sois son père Ricky n’aurait même pas besoin d’être là
Amy: On en a déjà discuté, il a déjà un père, Ricky


L'hôpital/chambre d'Amy

Quelques minutes plus tard Amy fut emmener par une infirmière et cette dernière l’emmena dans une chambre où la jeune adolescente fut changer, elle portait à présent un de ses blouses d‘hôpitaux qu‘on donne aux patients. Ça fesait maintenant des heures qu’Amy était toujours dans sa chambre sans avoir accoucher, elle était à bout de nerfs si bien qu’elle avait envie d’un hamburger

Ben: Je vais aller t’en faire à la boucherie
Amy: Non je veux pas un steck de la boucherie, va chercher Ricky
Ben étonné: Quoi mais pourquoi ?
Amy énnervé: Parce que, je t’en pose moi des questions
Ben tristement: Okey
Ricky en entrant: Tu voulais me voir ?
Amy: J’ai envie d’un hamburger du Dairy Shark, tu veux bien aller m’en chercher un
Ricky: Oui mais Ben m’a dit que….
Amy énnervée: Je veux pas un hamburger de la boucherie mais un du Dairy Shark
Ricky: Ok j’y vais

Ricky salua Amy de la main et il alla lui chercher son hamburger au Dairy Shark, il revint un quart d’heure plus tard avec l’hamburger qu’il apporta à Amy avant d’aller attendre dans le couloir


L’Hôpital/devant la chambre d’Amy


Ricky et Ben étaient installer dans des fauteuils dans le couloir, ils attendaient là à attendre des nouvelles depuis des heures et des heures. Georges de son côté était terriblement inquiet car il avait peur pour sa petite fille. Ricky lui il était à la fois heureux de connaître bientôt son fils et il se sentait coupable car selon lui c’était à cause de lui si Amy était à l’hôpital et si elle était en train de souffrir, de traverser la pire épreuve de sa vie. Tout ce qu’il espérait c’est qu’elle allait bien et que le bébé aussi aille bien, l’attachement et les sentiments qu’il avait pour Amy était plus fort que jamais mais même si il était inquiet il refusait d’accepter ses sentiments là. Ben était dans le couloir un bouquet de fleurs et un ballon bleu et il avait promit à Amy d‘éssayer d‘être plus gentil avec Ricky. N’y tenant plus il a voulu entrer dans la chambre d’Amy mais il c’est évanoui à la minute même car il ne supportait de voir Amy dans la douleur, cette dernière venait d’avoir un nouvelle contraction. Anne qui était dans la chambre a aider Ben a revenir à lui et à se lever puis Ben est retourner avec Ricky dans le couloir à attendre sur le fauteuil où il était quelques minutes plus tard

Ben: C'est rude là-dedans
Ricky: Ouais mais c’est normal, Amy va avoir mon bébé et tout ça c’est ma faute
Ben: Ne culpabilise pas trop
Ricky: Ne pas culpabiliser ? Ben je vais être papa
Ben: Je sais et moi je serais son beau-père. Tout ira bien

En effet Ben sera le beau-père de l’enfant d’Amy et Ricky va être papa cependant il aurait aimé devenir son père seulement la futur maman lui a clairement fait comprendre que son enfant à naître avait déjà un père et que c’était Ricky le père. Adrian venait d’être mise au courant par Grace qu’Amy était en train d’accoucher, Adrian marchait en direction de Ricky et Ben d’un pas accéléré et nerveux d’ailleurs elle semblait nerveuse. Malgré leurs rupture Adrian et Ricky ont plutôt garder de bons rapport où plutôt ils étaient cordial l’un avec l’autre

Adrian: Des nouvelles? Est-ce que le bébé va bien?
Ricky: Je ne sais pas, Amy n'a toujours pas accoucher
Adrian: Toujours pas? Ça fait des heures pourquoi tu ne rentre pas chez toi?
Ricky: Non Je vais attendre de voir mon fils, même si je dois attendre toute la nuit
Adrian: Très bien, je rentre chez moi préviens moi quand elle aura eu le bébé
Ricky: Okey à moins que Grace ne le fasse avant

Adrian salua Ricky et Ben et elle fit le chemin inverse en se dirigeant vers la porte d’entrée principale de l’hôpital. Adrian sortit de l'hôpital et Ricky remarqua que Ben fesait une tête bizarre, il semblait aussi blanc qu’un cachet d’aspirine

Ricky: Qu‘est-ce qui a ?
Ben: Elle est à nouveau dans la douleur et elle est en colère contre moi
Ricky: Faut pas que tu le prennes personnellement
Ben: Mais je l’aime tellement
Ricky: Ouais je sais

Ricky entendait Ben dire qu’il aimais Amy toutes les deux secondes ce qui commençait à être énervant, comme d’accord on a comprit au bout de deux fois mais non il continue de radoter. Déjà que Ricky était stresser Ben ne fesait qu’augmenter son stress

Ricky: Tout ce qu’on peut faire pour Amy c’est attendre
Ben: Ouais mais elle a jamais été en colère contre moi
Ricky: C’est pas contre toi
Ben: Alors c’est contre qui ?
Ricky: Contre personne en particulier, ça doit surement être les hormones du à la grossesse

Les heures et les heures s’écoulèrent jusqu’au moment où Georges sortit de la chambre avec un petit sourire, Ben c’était endormit sur un siège et Ricky était adosser contre le mur. Le futur papa regardait le sol mais quand il entendit la porte de la chambre s’ouvrir il leva la tête et il vit Georges.


L’Hôpital/Chambre d’Amy

Ricky entra dans la chambre et là il vit Amy tenant un petit bébé tout mignon envelopper dans un couverture bleu, le jeune adolescent ne pouvait pas s’empêcher de regarder ce tout petit bébé, son fils. Il s’approcha et Amy se releva de son lit pour que Ricky puisse prendre leurs bébé. Au départ Ricky ne voulait pas mais finalement il le prit dans ses bras après avoir enlever sa veste. Ricky est resté jusqu’à ce que les parents d’Amy arrivent et il rentra chez lui pour se changer et prendre une douche. Beaucoup d’élèves du lycée étaient venu voir le bébé y comprit les amies d’Amy, de Ben et même Adrian. Ashley entra dans la chambre de sa sœur

Ricky: Je vais rentrer prendre un douche et me changer, je reviens après. Salut Ashley
Ashley: Salut Ricky
Amy: Où sont les parents
Ashley: Papa est en train de garer la voiture et maman est avec Robbie et elle en train de remplir des papier pour toi
Amy: Okey
Ashley: Alors comment va mon neveu chéri
Amy: Il va bien
Ashley: Comment tu vas l’appeler ?
Amy: J’en sais rien, je pensais que quand je le verrais une idée me viendrais. Tu sais quoi vu que c’est toi qui m’a persuader de le garder c’est toi qui va lui en choisir un
Ashley: Je t’ai peux être persuader de le garder mais c’est toi qui va t’occuper de lui pour toute sa vie
Ashley en regardant son neveu: John
Amy en regardant son fils: J’aime bien John, John Juergens Underwood
Ashley: Ca sonne bien
Amy: Y’a plein de grands hommes qui s’appellent John. John Figerald Kennedy, John Kennedy junior, John Queency Adams
Ashley: Pas mal y’en a plein d’autres
Amy: John Lenon, John Cougard Melancom
Ashley: Non il a laisser tombé Cougard, c’est juste Melancom maintenant. On a le droit de faire ça quand on s’appelle John
Amy: John Glenn, John Harving
Ashley: Johnny Cash
Amy: John Ronton
Ashley: John Dear
Amy: John Juergens Underwood
Ashley: Y’a aussi John Jingle Emershmite
Anne en entrant avec Georges: Oh Amy comment tu as appelé le bébé
Georges: Pas Jingle Emershmite j’espère
Amy en souriant: John
Georges & Anne: Ohhhhh

Au bout d’une demie heure Ricky était de retour à l’hôpital, les parents d’Amy étaient en train de faire remplir les papier de John et d’Amy, Ashley était rentrer à la maison se reposer. Après quelques heures le jeune adolescent s’asseya sur une chaise, environ une heure s‘écoula, Amy qui c’était endormit commença à se réveiller, elle regarda autour d’elle mais elle ne vit que Ricky tenant leurs fils au creux de ses bras

Amy d’une voix endormit: Salut
Ricky: Hey, comment tu te sens ?
Amy en souriant: Fatiguée
Ricky: Notre fils aussi

Amy souria et elle vit leurs fils toujours enveloppé dans une couverture bleu ciel aux creux des bras de Ricky. Ce dernier avait veiller sur leurs enfant pendant qu’Amy dormait mais il était passer chez lui pour se changer avant de revenir à l’hôpital

Ricky: Comment l’as-tu appeler ?
Amy: John, John Juergens Underwood. En faite comme je savais pas comment l’appeler et que c’est Ashley qui m’a persuader de le garder je lui ai demande de lui choisir un prénom et elle là appeler John
Ricky en regardant John: J‘adore «Je l'aime." Je l'ai dit.

Ben qui venait d’être réveillé par son père venait d’entrer dans la chambre, il devait voir Amy mais il ne savait pas que Ricky était de retour et que ce dernier était dans la chambre d’Amy. Ricky était toujours assit sur un fauteuil avec John dans ses bras pendant que Ben et Amy discutaient

Ben en embrassant Amy: Bonjour, mon ange
Amy en souriant: Ben Salut
Ben: Comment tu te sens ?
Amy: Mieux depuis que j‘ai dormis un peu
Ben: Je suis venu te dire que je vais y aller, j'ai cours
Amy tristement: Oh
Ben en déposant un baiser sur les lèvres d’Amy: A bientôt

Ben sortit de la chambre d’Amy laissant cette dernière seule avec Ricky qui tenait John dans ses bras, le jeune adolescent n’avait pas bouger et il se contentait de regard son fils, ce petit être si parfait à ses yeux. John est un partie d’Amy et lui, Ricky c’était juré de tout faire pour être un bon père. Amy regardait Ricky et John en souriant, c’était vraiment une image parfaite

Amy: Dommage que j’ai pas d’appareil photo
Ricky: Pourquoi faire ?
Amy: Parce que j'aurais prit une photo parfaite de toi et John
Ricky: Non j’en doute, il est plus de sept heures du matin et j’ai pas dormis depuis que tu m’as appeler
Amy surprise: Tu n’as pas dormis du tout ?
Ricky: Non je voulais être réveiller quand John sera là et je devais aussi surveiller monsieur dormeur
Amy: Ben dormait tout le temps Tout ce temps?
Ricky: Non pas dans les débuts. Adrian est passé et elle voulait avoir des nouvelles de John avant qu’il naisse
Amy: Je sais, elle est passé pendant que t’étais rentré chez toi
Ricky: Oh okay

Ricky regardait tendrement John qui dormait dans ses bras avant de se lever et de le déposer son petit lit. Ricky savait qu’Amy allait probablement rentrer chez elle aujourd’hui et elle devait se reposer alors décida de rentrer chez lui se reposer un peu lui aussi


Maison des Juergens


Amy était rentré hier à la maison, elle était vraiment épuisé mais c’est plutôt normal, elle vient d’avoir un bébé et la vie continue. Ricky qui était lui aussi fatigué avait rattraper ses heures de sommeil hier. Ce matin il décida de passer voir John, il monta dans la chambre d’Amy et il vit cette dernière endormit dans son lit à côté du lit de John qui dormait lui aussi. Ricky se pencha au dessus du lit de son fils et il prit délicatement ce dernier dans ses bras en fesant très attentions à sa tête, le nourisson était habillé d’un pyjama bleu et d’un bonnet assortit à son pyjama

Ricky en regardant tendrement John: Hey John papa est là, je t’aime trésor

C’est surprenant tout l’amour qu’on peut avoir pour quelqu'un qu’on vient à peine de rencontrer. Certes Ricky avait du mal à exprimer ses sentiments mais cet enfant il l’aimait plus que sa propre vie. Un sourire et un regard admiratif s’affichait sur le visage du jeune adolescent. Il avait un fils! Il ne pouvait pas croire qu’une nuit entre deux adolescent avait pu donner un résultat si parfait, bien sur John est le résultat d’une grossesse non désire et non prévu mais il est une partie d’Amy Juergens et de Ricky Underwood. Il était si petit dans les bras de son père, ses petites mains et ses petits pieds. Aux yeux de Ricky son fils est le bébé le plus mignon et le plus adorable qu’il est vu de toute sa vie

_________________




Connor was born to fight evil forces, he was born of the union of two vampire and his destiny is to become a champion, the savior of mankind but also a glimmer of hope for the new generation

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oth-rpg.pro-forums.fr
Mel23
Admin
avatar

Messages : 1251
Date d'inscription : 25/07/2010

MessageSujet: Re: The fate of the American Teenager   Lun 6 Juin - 3:04

CHAPITRE 11.



Tyler, Caroline, Connor
Amy, Ricky & Ben



Résidence des Lockwood


Après être de rentré du boulot Tyler est tout de suite monté dans sa chambre afin de faire ses devoirs mais avant il a prit un petit encas qu’il a emmener à l’étage dans sa chambre. Le jeune adolescent fit rapidement ses devoirs tout en mangeant quand tout à coup sa mère entra dans sa chambre après avoir bien évidemment frapper avant d’entrer. Tyler était assit sur son lit et il regardait un DVD sur l’écran plat accroché au mur de sa chambre juste en face de son lit quand sa mère frappa à la porte de sa chambre

Tyler: Oui m’man
Sa mère tendant le téléphone: C’est pour toi, c’est Caroline
Tyler saisissant le téléphone: Ok, merci
Sa mère en souriant: Mais je t’en prie

Tyler attendit que sa mère sorte de sa chambre pour pouvoir répondre au téléphone et c’est-ce qu’elle fit avec le sourire aux lèvres, lorsque la porte de sa chambre claqua Tyler posa le téléphone contre son oreille

Tyler: Bonsoir Caroline
Caroline: Salut Tyler, ça va ?
Tyler: Oui et toi ?
Caroline: Oui sauf que je m’ennuie à mort chez moi et toi tu fais quoi ?
Tyler: Je regarde un DVD avant le dîner
Caroline: Ok
Tyler: Dis ça te tente de voir un concert des Jonas Brothers ?
Caroline: J’adorerais mais y’a plus de places
Tyler: Moi j’en ai
Caroline: Comment t’as fais ?
Tyler: Mon père, il connais quelqu’un qui connaît quelqu’un qui connaît quelqu’un qui lui a obtenu des places VIP
Caroline: T’as de la chance
Tyler: Tu veux venir avec moi ?
Caroline: T’allais y aller tout seul ?
Tyler: Oui d’ailleurs je savais pas que t’aimais les Jonas Brothers
Caroline: Je les adore surtout Nick il est trop mignon
Tyler: Moi j’aime seulement leurs musique
Caroline: C’est normal

Tout à coup la porte de la chambre de Tyler s’ouvrit sans même que la personne est daigné frapper ce qui énerva particulièrement le jeune adolescent car Tyler avait spécifiquement demander à ses parents ainsi qu’à son frère de frapper avant d’entrer mais visiblement son père s’en abstina

Son père: Tyler faut que je…..
Tyler: Je suis occupé
Son père: Oui bah tu vas prendre le temps de m’écouter, c’est au sujet de ton frère
Tyler: Qu’est-ce qui se passe encore
Son père: Est-ce que tu sais où il est ?
Tyler: Sûrement dans sa chambre
Son père: Non il n’y est pas
Tyler: Bah il doit être dans la salle de détente
Son père: J’y suis aller et il n’y est pas non plus
Tyler: T’as été voir dehors ?
Son père: Oui et il n’y est pas non plus
Tyler: Bah c’est qu’il doit être chez un de ses copains où bien chez Christie
Son père: C’est qui ?
Tyler: C’est sa copine, sa petite amie
Son père étonné: Ton frère a un petite amie ?
Tyler: Ouais
Son père: Depuis quand
Tyler: Deux mois environ
Son père: Et pourquoi je suis pas au courant moi
Tyler: J’en sais rien moi
Son père: Ton frère est un peu jeune pour avoir une copine
Tyler: Bah voyons comme j’étais trop jeune pour bosser
Son père: Pour ta mère tu l’es
Tyler: Papa je vais sur mes 18 ans je te rappelle
Son père: Je le sais bien, bon tu veux bien m’aider à retrouver ton frère
Tyler: Papa il n’a pas disparu
Son père: Tyler il fait nuit et il pourrait lui arriver quelque chose
Tyler: Ok je finis et je viens avec toi
Son père: D’accord, je t’attend dans le couloir

Le père de Tyler sortit de la chambre de son fils, il était étonner par les révélations de Tyler sur le faite que Connor avait une petite amie et il s‘inquiétait pour son fils cadet. Leurs parents étaient assez cool comme parents et ils laissaient pas mal d’indépendance à leurs enfants mais il y avait certaine limite à ne pas dépasser sans oublier qu’ils font tout pour responsabilisé leurs deux enfants mais lorsqu’ils traînaient à rentrer quand la nuit tombe ils s’inquiètent facilement comme c’est bel et bien le cas en ce moment

Tyler: Caroline, si t’es toujours d’accord je viens te chercher dès que possible
Caroline: Ok ça marche, tu as des problèmes ?
Tyler: Non juste mon frère qui est aux abonner absents à la maison, je te raconterais toute à l’heure
Caroline: Ok à toute à l’heure
Tyler: A toute à l’heure Caroline

Après que Caroline est raccroché Tyler en fit autant et il posa le téléphone sur son lit puis il éteigna le lecteur DVD et la télé, il posa les commandes sur son lit et il sortit de sa chambre. Il rejoigna son père dans le couloir, le père et le fils sortèrent de la maison mais c’est à ce moment là que Connor rentra avec le sourire aux lèvres

Tyler en souriant: Bah tu vois qu’il était pas loins
Son père: Où est-ce que tu étais Connor ?
Connor: Avec Christie pourquoi ?
Tyler: Parce que papa s’inquiétait, il avait peur qu’il te soit arriver quelque chose
Son père: C’est pas drôle Tyler
Tyler: Désolé
Son père: Dis t’aurais pu me dire que tu avais une petite amie
Connor: Tu m’as rien demander
Son père: Mais tu l’as dis à ton frère
Connor: Oui mais il me l’a demander, il m’a demander si j’avais une copine et j’ai dis oui
Tyler: Bon c’est pas que je m’inquiète pour cette tête de mule mais je dois y aller
Connor: Hey
Tyler: Bon je vous préviens je vais rentrer tard, bonne soirée

Tyler enfila sa veste, prit ses clefs de voiture et de la maison, salua son frère et son père avant de sortir de chez lui. Le jeune adolescent monta dans sa voiture et il partit en direction de la maison de Caroline. Tyler avait économiser suffisamment entre son nouveau job et l’argent qu’il avait économiser à New-York pour pouvoir se payer une voiture au plus grand malheur de sa mère


Maison des Juergens


Deux mois se sont écoulés depuis la naissance de John, le fils d’Amy et Ricky. Georges vit toujours dans le garage même si sa femme où plutôt son ex femme lui demande de déménager maintenant qu’Amy à eu son bébé. Ashley toujours égale à elle-même sauf avec son nouvel amis Kellan. Ricky a désormais prit ses marques dans son nouvel appartement. Ben semblait assez distant avec Amy depuis quelques semaines ce qui poussait Amy à s’inquiéter car c’est toujours son petit ami sans compter le faite que voir Ricky presque tout les jours chez Amy énerve Ben au plus au point et il commence à se demander si Adrian avait pas raison, si maintenant que John est né ça ne va pas rapprocher d’avantager Amy et Ricky. Amy se fait petit à petit à sa nouvelle vie de jeune maman tout en étant une adolescente comme les autres et en travaillant, combiner les trois n’est pas chose facile mais elle peut compter sur Ricky d’ailleurs dès que quelque chose ne va pas elle l’appelle en général c’est parce que John est grognon comme ce soir par exemple. Ce soir Amy avait tout éssayé pour calmer John mais rien n’y fesait alors elle appella Ricky et à peine que ce dernier est prit son fils dans ses bras il cessa de pleurer comme par magie

Amy: J’arrive pas à y croire
Ricky berçant John: De quoi ?
Amy: Ça. Dès qu’il est dans tes bras il cesse de pleurer et moi dès que j’essaie de le calmer il pleure encore plus. Notre fils me déteste
Ricky: Mais non il t’aime, tu es juste à cran même moi je le vois
Amy: Oui je dors presque pas donc j’ai des raison d’être à cran tu crois pas ?,
Ricky: Si et c’est normal mais les bébés sont réceptif. Je t’ai déjà dis de m’appeler quand ça va pas
Amy: C’est-ce que j’ai fais ce soir
Ricky: Et je suis là mais dis-moi il n’y a que la fatigue qui te mets à cran je me trompe ?
Amy: En effet
Ricky: Qu’est-ce qui va pas ?
Amy avec les yeux qui brillaient: Trop de choses
Ricky en berçant John: Tu veux m’en parler ?

Amy: Si je le fais promets moi de ne pas rire
Ricky: Je peux pas te promettre quelque chose si j’ignore de quoi il en retourne
Amy: Okey, c’est Ben
Ricky en roulant ses yeux vers le haut: Qu’est-ce qu’il a encore fait ?
Amy en colère: Premièrement monsieur dormait pendant que je souffrais l’enfer en mettant John au monde alors que toi t’es resté éveillé presque 48 heures, ensuite il me dit qu’il veut me voir et à la dernière minute il annule parce qu’il est fatigué. Moi je suis fatigué et pourtant je trouve toujours du temps pour lui et le comble sur le gâteau c’est un peu gênant à dire même beaucoup
Ricky: Ecoutes calmes toi
Amy: Comment tu veux
Ricky: Le petit ange qui est dans mes bras a besoin que sa maman se calme
Amy en regardant John: Toi tu sais vraiment comment m’apaiser
Ricky: Amy à l’hôpital tout le monde était épuisé y comprit ta famille, Ben t’aime vraiment et même si il c’est endormit ça ne veut pas dire que tu ne comptes pas pour lui. Certes selon moi il est bizarre mais donne lui du temps, pour lui c’est différent que pour nous car John est notre fils et il est de notre responsabilité contrairement à Ben. Si l’attitude de Ben te mets à bout de nerf à ce point là alors peut être que tu devrais être sans lui. Tu te stress trop et John le ressent
Amy en sécant ses larmes: Merci Ricky, je suppose que j’avais juste besoin de parler
Ricky en souriant: De rien

Ricky continuait de bercer John, le petit gazouillait dans les bras de son papa et ce dernier ne pouvait pas s’empêcher de sourire à son petit rayon de soleil, ce petit garçon est tout pour lui. Amy était infiniment reconnaissante à Ricky de venir quand elle appelait et elle devait bien reconnaître qu’il est génial avec John. Tout à coup Amy eu l’agréable surprise de voir Ben dans l’entrebâillement de la porte qui lui semblait pas très ravis de voir Ricky encore une fois ici et dans la chambre d’Amy


Ben contrarié: Je vois que je dérange
Ricky: Pas du tout. Tu sais je vais vous laissé discuté tout les deux, aller John on va laisser maman et Ben discuté
Amy: Les biberons sont dans le frigo si il a faim
Ricky: Je sais, salut Ben

Ricky qui c’était lever lorsque Ben était arriver dans la chambre sortit de la chambre d’Amy avec John dans ses bras. Même si le jeune papa avait un petit problème relationnel avec Ben il respectait la relation de ce dernier avec Amy d’où la raison pour laquelle il sortit de la chambre avec John pour descendre en bas. Dans la chambre d’Amy après le départ de Ricky Ben était seul avec Amy et il semblait toujours aussi contrarié voir même en colère

Amy: Je pensais que t‘étais fatigué
Ben: J‘arrivais pas m‘endormir. Dis qu‘est-ce que Ricky fais ici ?
Amy: Je l‘ai appeler
Ben étonné: Pourquoi ?
Amy: Pourquoi ? Parce que j‘ai besoins de lui, John était grincheux
Ben: Apparemment il l‘est tout les soirs
Amy: Bah oui, j‘y peux rien si être dans les bras de son père le calme plus vite
Ben suspicieux: Dis tu oserais pas me mentir quand même ?
Amy: Non et à propos de quoi je te mentirais
Ben: Je ne sais pas peut être sur la raison pour laquelle Ricky est là tout les soirs
Amy: Qu'est-ce que tu as contre Ricky ?
Ben: Que veux-tu dire?" Il a demandé.
Amy: Ne me prends pas pour une idiote s’il te plais
Ben: Je ne l'aime pas Amy. C’est déjà dure le faite que vous ayez couchez ensemble mais en plus il est là tout le temps, tout les jours
Amy: C’est arriver point et Ricky n’est pas le seule responsable
Ben: Peut être mais il savait ce qu’il fesait
Amy: Oui mais je ne lui ai pas dis non. Pendant qu’on y est pourquoi refuses-tu de tenir John ?
Ben: Je suis désolé mais John est le fils de Ricky, je suis sur qu’il va l’utiliser pour se rapprocher de toi
Amy: Je rêve là, y’a pas si longtemps tu me fesais un cirque pour être son père et là tu sous entend que son père se servirais de notre fils pour se rapprocher de moi
Ben: Oui
Amy: Ben tu délires, Ricky est peut être pas un ange mais il n’est pas comme ça
Ben: Oh oui j’oublias que tu le connaissais si bien, mais oui que je suis bête tu le connaissais assez pour coucher avec lui
Amy: Là tu vas trop loin Ben
Ben: Non je dis ce qui est vrai, je suis désolé mais je peux pas être proche de…de
Amy: De John ?
Ben: Oui
Amy: Dis moi que je rêve
Ben: Non
Amy: Quand tu es venu vers moi tu savais que j’étais enceinte et tu savais que Ricky était le père du bébé
Ben: Je savais pas que ce serait comme ça
Amy énervée: Vas-y dis ce que tu penses ?
Ben: Je savais pas que j‘aurais à supporter la présence de Ricky tout les jours à chaque fois que je viens
Amy: Et tu attends que fasse quoi ? Que je lui dise de ne plus venir
Ben: Oui ce serait un début
Amy: Ben j‘ai besoins de lui et c‘est son fils
Ben: A croire que ce coureur de jupon avec qui tu as pris du bon temps compte plus que moi
Amy en colère: Ben sortir d'ici, ne revient jamais c‘est finit! je ne veux plus jamais revoir ton visage! C’est terminé

Ben regarda Amy avant de sortir de ma chambre et c’est à ce moment là que Ricky remonta car il avait entendu des cris, Ben le fusilla du regard avant de sortir de la maison. Lorsque Ricky entra de nouveau il vit Amy assise au pied de son lit en larmes. Comment Ben avait-il pu dire ses mots horrible, comment il ne pouvait pas aimé John. Ricky déposa délicatement John dans son lit et il alla vers Amy inquiet puis il s’asseya près d’elle

Ricky: Hey tout va bien Amy ?
Amy: Non tout va mal
Ricky: C’est à cause de Ben ?
Amy: Oui
Ricky: Qu’est-ce qu’il t’as encore fais ?
Amy en larmes: Il a sous entendu que tu te servais de John pour te rapprocher de moi, il refuse de s’approcher de John parce qu’il est ton fils et non le siens et il voulait que je te dise de ne plus venir ici
Ricky choqué: Non mais il est complètement dingue
Amy: Oui alors je lui est dit de partir et de ne plus revenir
Ricky: T’as rompus avec lui ?
Amy tristement: Oui
Ricky triste pour Amy: Oh je suis désolé Amy

Voir Amy aussi malheureuse tout ça à cause de Ben lui brisait le cœur, bien sur Ricky avait lui aussi fait de la peine à Amy au camp de musique en ne lui donnant aucune nouvelle d’elle après leurs nuit ensemble mais il c’était enfuit à la minute même où il avait réalisé qu’il avait des sentiments pour elle. Ricky n’aimait déjà pas Ben surtout par rapport au comportement qu’il avait eu avec lui cette année mais là dire de tel chose à Amy concernant John et tout c’était inadmissible, le jeune adolescent prit amicalement Amy dans ses bras et cette dernière fondit en larmes dans les bras de Ricky. Certes elle n’aimait pas autant Ben qu’elle aimait Ricky mais elle l’aimait quand même et ce soir il avait été très blessant

_________________




Connor was born to fight evil forces, he was born of the union of two vampire and his destiny is to become a champion, the savior of mankind but also a glimmer of hope for the new generation

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oth-rpg.pro-forums.fr
Mel23
Admin
avatar

Messages : 1251
Date d'inscription : 25/07/2010

MessageSujet: Re: The fate of the American Teenager   Lun 6 Juin - 14:21

CHAPITRE 12.




Damon, Noah, Eléna
Ashley, Kellan, Léah
Félix, Amy, Ricky
& Grace


Manoir des Salvatore

Aujourd’hui était un jour banale et ordinaire les frères Salvatore, ce matin Damon c’était lever un peu plus tôt que d’habitude et pourtant il a dormit comme un bébé faut dire que dormir aux côtés de sa petite amie l’aidait à passer une bonne nuit d’ailleurs cette dernière est rentré chez elle assez tôt car elle devait aller en cours, eh oui elle est à l’université tout comme lui. Elle a 20 ans et ils se sont connu il y a deux ans au lycée, Damon fesait des ravages avec les filles sans vraiment entreprendre quoique se soit faut dire qu’avec ses cheveux brun corbeau et ses yeux bleu azur il attirait facilement le regard de la gente féminine et puis un jour il a croisé le regard d’une fille qui a changer toute sa vie. Enfin bref après le départ de la jeune demoiselle Damon a fait sa toilette et il c’est habillé puis il est allé prendre son petit déjeuner. En ce moment il était là assit devant le comptoir sur un tabouret et il lisait les nouvelles dans le journal qu’il avait été récupéré au pied de la porte d’entrée lorsque sa copine était sortit. Alors qu’il était tranquillement en train de lire les nouvelles il entendit des bruits de pas descendre les escaliers, pas besoins d’être Einstein pour savoir qui descendait les escaliers

Noah tout souriant: Bonjour fréro
Damon levant ses yeux du journal: Salut petit frère, bien dormit ?
Noah se dirigeant les placards de la cuisine: Oui super et toi ?
Damon: Super aussi
Noah en souriant: Je m’en doute
Damon: Qu’est-ce que tu veux dire par là ?
Noah en esquissant un sourire: Je veux dire que je sais pourquoi t’as bien dormis
Damon: Précise ta pensée
: Fais pas comme si tu savais pas, je sais que t’étais pas tout seul cette nuit
Damon: Oh désolé je pensais que tu l’ignorais
Noah: T’as pas à t’excuser, elle est sympa et c’est ta petite amie
Damon: T’es pas contrarié ?
Noah en fesant réchauffer sa tasse de chocolat au micro onde: Non, pourquoi je le serais ?
Damon: Je sais pas trop, n’importe qui le serait
Noah: Mais je suis pas n’importe qui, je suis ton frère
Damon: Oui mon petit frère de 16 ans mais je suis quand même content que tu t’entende avec celle que j’aime
Noah: Ton petit frère n’est plus un enfant mais un ado
Damon: Oui merci ça je l’avais remarqué mais tu seras toujours mon petit frère depuis que maman t’as ramené à la maison
Noah en buvant son chocolat chaud: T’inquiète pas autant pour moi
Damon: Je m’en ferais toujours et puis t’es mon petit frère et c’est mon rôle de m’inquiéter pour toi, je le fais depuis 16 ans.
Damon: Ok. Au faite puisqu’on parlait de fille, ça en est où avec la fille que tu fixais l’autre jour quand je suis venu te chercher au lycée
Noah: Eléna, elle s’appelle Eléna
Damon: Et ?
Noah: Et rien du tout monsieur curieux
Damon: Aller racontes petit frère
Noah: Y’a rien à raconter Damon, j’ai à peine échanger quelques mots avant les cours et après les cours
Damon: Et elle t’as embrasser, ne le nie je vous ai vu
Noah: Sur la joue, elle m’a embrassé sur la joue pour dire au revoir c’est tout
Damon: Quelque chose me dit que ça t’as pas déplu
Noah: T’as pas tord
Damon: Dis-moi tu ressens quelque chose pour elle ?
Noah en mangeant un morceau de brioche: Possible
Damon en souriant: Bon aller dépêche toi finir de déjeuner et on file

Les deux frères rièrent de bon cœur et Noah finissa de déjeuner, depuis la mort de leurs parents il y a quelques années Damon et Stefan c’était beaucoup rapprocher et encore plus depuis que leurs oncle Zack est décédé c’est-à-dire il y a trois mois. Noah est très reconnaissant que son frère soit là, qu’il s’occupe de lui et qu’il soit si protecteur. Le jeune adolescent ne sait pas ce qu’il deviendrait si son grand frère n’était pas là, bien sur des fois il lui tape sur les nerfs mais quoiqu’il arrive il l’aime et ça changera pas, Damon est la seule famille qu’il lui reste aujourd’hui. Après avoir finit de déjeuner Noah débarrassa sa tasse qu’il mit dans l’évier, il enfila sa veste en cuire et il porta son sac à dos sur l’épaule, Damon enfila également sa veste

Damon: T’es prêt, on peut y aller
Noah: Oui on peut y aller, au faite t’avais raison
Damon: A propos de quoi ?
Noah: Quand tu m’as dis que tout irait bien
Damon en tapotant l’épaule de son cadet: Je te mentirais jamais sauf si ta vie en dépend

Sur ses mots les deux frères Salvatore sortèrent de la demeure familiale, Damon vérouilla la porte da la maison et ils montèrent dans la voiture de ce dernier puis il partit en direction du lycée. Arriver devant le lycée Damon se gara et Noah descendit du véhicule de son frère, il salua ce dernier et il attendit que son frère est passé le portail du lycée. Damon attendit que son frangin est franchit le portail puis il repartit dans l’autre sens en direction de l’université


Grant High School/Les couloirs


Après que son frère l’est déposer devant l’entrée du lycée Noah se dirigea vers le portail du bahut et il le franchissa comme tout les autres élèves devant lui. Il entra ensuite à l’intérieur du lycée et il alla vers son casier puis il fila en cours d’histoire juste au moment où la sonnerie retenti. Une fois rentré il s’installa à une table de libre au milieu de la seconde rangée, durant tout le cour d’histoire c’est-à-dire à peu près une heure le professeur monsieur Kranick exposa les plus grands événements connu à Berlin depuis les quarante dernière années mais à un moment il fit une erreur ce que Stefan remarqua et d’ailleurs il en fit part au prof qui vérifia les dire du jeune adolescent et il en conclua qu’en effet il c’était trompé de date. Vers la fin du cours le prof refit une autre erreur et Stefan le lui signala mais monsieur n’apprécia gère la remarque alors pour lui poser une colle il lui posa tout un tas de question et Stefan répondit sans faire la moindre erreur à la plus grande surprise de toute la classe. Eléna quand à elle n‘en revenait pas ses yeux, non seulement ce beau brun était beau comme un dieu mais super intelligent, elle était intrigué par lui et elle voulait en savoir d‘avantage. Lorsque la sonnerie de l’interclasse retentit Stefan fut le premier à sortir avec Eléna derrière lui

Eléna: Stefan attends
Noah s’arrêta: Oui
Eléna: T’était impressionnant en cours
Noah: Merci mais c’était pas grand chose
Eléna: Si ça l’était crois moi mais comment tu fais pour savoir tout ça ?
Noah: J’adore lire et j’ai une bonne mémoire
Eléna: Tu m’as impressionné
Noah: Ça m’arrive pas tout les jours d’impressionné une jolie fille qui me fascine
Eléna en souriant: Jolie ? Tu me trouves jolie ?
Noah: Euh..Ouais
Eléna: Et en quoi je te fascine ?
Noah: Je dirais plutôt que tu m’intrigues
Eléna: Tu m’intrigue toi aussi
Noah en esquissant un sourire: Les autres disent que je suis bizarre
Eléna: Ils ont tord, t’as rien de bizarre
Noah: C’est rassurant, mon frère me le dit souvent mais c’est mon frère alors il est pas très objectif
Eléna: Mon frère aussi
Noah: Petit où grand
Eléna: Petit. Dis Stefan t’as quelque chose de prévu ce soir ?
Noah: En quelque sorte oui, pourquoi ?
Eléna: Parce que ce soir y’a le passage de la comète et je me demandais si tu voulais y venir avec moi
Noah: Quel coïncidence j’y vais moi aussi
Eléna en souriant: C’est super alors on peut y aller ensemble enfin si tu veux….
Noah: Oui on peut
Eléna fixant Noah: Super
Noah fixant également Eléna: Oui Super

Sur ses derniers mots les deux adolescents se souriaient encore plus avant de se rendre vers leur salle de classe, en mathématique. Eléna ignorait au départ que Noah serait au à la petite fête pour le passage de la comète mais elle voulait y aller avec lui c’est pour ça qu’elle lui a demandé mais maintenant qu’elle sait qu’il y va aussi et qu’ils y vont ensemble elle se sent super heureuse. Attention c’était pas un rencard même si ça y ressemblait un peu et puis il faut dire qu’ils sont pas insensible au charme de l’autre


Maison des Geller/Le Quartier


Sur un muret devant la demeure des Geller se trouvait un jeune adolescent qui devait avoir entre quatorze et quinze ans, Kellan. Il était rentrer du lycée il y a plus où moins deux heures, son frère Nathan était venu le chercher à la sortie de l’école et en plus ils en avaient profiter pour en discuter entre frère. Alors que Kellan était en train d’écouter de la musique avec son lecteur mp3 Ashley passa devant chez lui

Ashley: Je peux ?
Kellan en se retournant: Oui bien sur
Ashley en s‘asseyant sur le muret à côté de Kellan: Alors quoi de neuf depuis toute à l’heure
Kellan en regardant sa sœur jouer dans le jardin: Rien, j’écoute de la musique et je fais du baby sitting
Ashley: Okey
Kellan en enlevant ses écouteurs de ses oreilles: Et toi quoi de neuf ?
Ashley: Rien, en faite j’ennuyais chez moi après avoir fait mes devoirs
Kellan: A ce point ?
Ashley: Oui tu sais ma sœur est occupé, mes parents se chamaillent et mon petit frère pas il a pas beaucoup de conversation pour un bébé
Kellan en rigolant: C’est un bébé c’est normal. Ah j’avais oublié de te dire que mon frère est passé me cherchant à l’école
Ashley: Mais c’est super, je me disais bien que tu t’étais pas volatiliser
Kellan: Ouais, en plus on as parler sur le chemin c’était super
Ashley: Il doit te manque quand il est pas là ?
Kellan: Oui beaucoup mais bon il faut qu’il fasse sa vie aussi mais bon il est repartie y’a une heure, il avait un rancart avec une fille je crois

Depuis qu’Ashley avait rencontré Kellan si on peut dire ça comme ça elle c’était lier d’amitié avec ce dernier, il avait le même âge qu’elle et Ashley se confiait à lui quand ça n’allait pas, il était un peu son confident. Tout à coup la sœur de Kellan arriva vers ce dernier et Ashley en courant

Leah: Tu viens jouer avec moi Kellan ?
Kellan: Non je te regard d’ici. Au faite Leah je te présente Ashley une amie, Ashley voir ma petite sœur Leah
Ashley: Bonjour Leah, Kellan m’a beaucoup parlé de toi
Leah: Bonjour Ashley, moi aussi j’ai beaucoup entendu parler de toi. Pourquoi tu veux pas jouer avec moi Kellan
Kellan: Parce que j’aime pas jouer à la poupée. Eh pourquoi tu irais pas faire un dessin pour maman et papa, regardes maman t’as laisser un cahier entier de feuille blanche avec des feutres et des crayons et même des pastels
Leah enthousiaste: Ouais t’as raison et j’en ferais un pour toi aussi et un pour Ashley
Kellan: Oui vas-y Picasso
Ashley: Bien jouer
Kellan: Je sais qu’elle adore dessiner
Ashley: Elle est trop mignonne
Kellan: Oui et curieuse comme un écureuil, elle est aussi têtue comme une mule et elle n’a que dix ans

Pendant que Leah dessinait sur la table de jardin Kellan et Ashley discutaient tout en riant de temps à autre puis Ashley du rentrer chez elle, elle embrassa Kellan et Leah sur la jouer pour dire au revoir et elle partit en direction de chez elle.


Grant High School/La cafétéria

Voilà maintenant quelques jours qu‘Amy avait rompu avec Ben, elle se sentait plus sereine et elle arrivait à calmer John lorsque ce dernier pleurait cependant parfois la présence de Ricky était nécessaire. C’était l’heure du déjeuner et comme à chaque midi Amy appelait la crèche pour prendre des nouvelles de John, savoir si il allait bien, c’était devenu comme une sorte de rituel pour la jeune adolescente. Son fils est tout pour elle, il est sa priorité tout comme il l’est pour Ricky. Alors qu’Amy était en train de déjeuner seule à une table un garçon d’environ 16 ans s’invité également à sa table. Un peu plus loin au bar il y avait quelqu'un qui les observait, un adolescent aux cheveux châtain foncé et aux yeux bruns. Ce garçon n'était autre que Ricky et il était en train de déjeuner lui aussi, pour une raison qu’il connaissait mais qu’il ne voulait pas s’avouer Ricky ne supportait pas de voir un garçon tourner autour d’Amy. Déjà qu’il n’aimait pas Ben mais alors celui là non plus il ne l’aime pas, à vrai dire peut importe quel mec qu’Amy puisse côtoyer Ricky ne pouvait pas s’empêcher de ne pas l’aimer. Amy n'avait pas remarquer que Ricky les observait

Le garçon: Tu es Amy, la fille qui a eu un bébé avec Ricky je sais plus comment
Amy: Oui. Ricky Underwood
Le garçon: Ouais. Au faite moi c’est Félix
Amy: Je vais pas te dire mon nom vu que tu le connais
Félix: Wouaho t’es dure là
Amy: Je dis juste ce qui est vrai
Félix: Je veux dire que j’éssaie de faire connaissance avec toi mais que tu me facilite pas les choses
Amy: Non tu essaie juste de me draguer et je suis pas intéressé
Félix: Mais pourtant j’ai entendu dire que c’était finit avec Ben
Amy: Ça l’est
Félix: Alors pourquoi…….. ?
Amy: Parce que j’ai pas envie maintenant j’aimerais finir de déjeuner tranquille
Félix: Tu sais à notre âge c’Est-ce qu’on fait
Amy: Peut être mais moi j’ai un fils et il est mon unique priorité
Félix: Je comprends mais il a un père
Amy: Oui mais je vois pas en quoi ça te concerne maintenant j’aimerais terminer mon déjeuner tranquille, donc soit tu manges en silence soit tu vas voir à une autre table

Du côté de Ricky, a peine était-il rentrer dans le réfectoire qu'il c'était immédiatement diriger vers une table de libre tout à coup il vit Amy avec un garçon et pour une raison qu’il connaissait mais qu’il refusait d’accepter ça l'énervait en plus il ne le trouvait pas si intéressent que ça d'où il était. Il ne supportait pas ne là voir avec ce mec non correction il ne supportait de voir Amy avec n'importe quel garçon y comprit Ben. Ricky savait très bien ce qu’il ressentait, il connaissait les effets de la jalousie mais hors de question pour lui d’avouer qu’il aime Amy Juergens et pourtant ça ne l'empêchait pas de ne pas quitter la jeune demoiselle du regard. Depuis pas mal de temps Ricky n'arrêtait pas de penser à Amy, il rêvait d'elle et pas de manière innocente sans oublier qu'il là trouve de plus en plus jolie et pas dans le sens "mignonne petite fille" mais dans le sens jeune femme cependant il essayait de se résonner en se disant que c'était pas bien de la voir ainsi car la dernière fois que c‘est arriver Amy est tombée enceinte de lui. Ricky bu plusieurs gorgées puis tout à coup quelqu'un s'asseya à côté de lui, il tourna la tête et il vit Grace

Grace: Tout va bien Ricky ?
Ricky: Ouais et toi ?
Grace: Moi aussi mais dis moi pourquoi tu fixe Amy depuis plusieurs minutes
Ricky sur la défensive: Je ne la fixe pas
Grace: Alors pourquoi t’as le regard fixer sur elle en parlant d'elle tu devrais aller lui parler
Ricky: Pourquoi et puis elle est occupé
Grace: Tu sais très bien pourquoi et je suis sur que si tu lui dis que t'aimerais lui parler elle te suivra et t'écoutera
Ricky: Admettons, je n'ai rien d'important à lui dire
Grace: T'es sur parce que tu n'en n'a pas l'air
Ricky: Et selon toi qu'est-ce que j'aurais à lui dire de si urgent ?
Grace: Du style "je suis amoureux de toi"
Ricky choqué: T'es folle je suis pas amoureux d’Amy
Grace: Bah voyons et tu là dévisage juste pour la surveiller, quand au garçon qui l'accompagne si t'avais des lasers à la place es yeux il serait carboniser le pauvre
Ricky: Ce que tu dis est ridicule
Grace: Ah oui alors ça ne te dérange pas que Amy boive un verre avec ce garçon où qu'elle puisse sortir avec lui à l'avenir ?
Ricky: Elle ne le fera pas
Grace: Elle pourrait
Ricky: Non elle souffre encore de son histoire avec Ben
Grace: Donc imaginons qu’elle sorte avec lui ça te dérangerais pas ?
Ricky mentant: Non ça me dérange pas
Grace: Tu mens très mal, tu mentais mieux avant. Pitié ça se voit comme le nez au milieu de la figure
Ricky: Qu'est-ce qui se voit tant que ça ?
Grace: Que t'es jaloux

Ricky regarda Grace surpris de la réponse de celle-ci, il avait ses yeux grand ouverts comme des billes. Lui JALOUX de ce don juan de pacotille. Non c'était complètement ridicule enfin pas tant que ça à plus y réfléchir, ça expliquerait beaucoup de chose à vrai dire. Tout ces rêves où il voit Amy dedans, la façon dont il là regarde et le faite que chacune de ses pensées soit tourné vers Amy, tout ça collait et s'assemblait tel un puzzle sans oublier qu‘après sa nuit avec elle au camp de musique il a prit la fuite car il avait ressentit des émotions qui lui ont foutu la trouille. Amy n’était pas une fille ordinaire aux yeux de Ricky, il lui avait avouer ce qu’il n’avait jamais avouer à aucune fille avant, il aimait Amy mais il refusait de se l'avouer à lui même où a quique se soit et encore moins à Grace qui s'empresserais de le dire à tout le monde

Ricky jaloux : Je ne suis pas jaloux
Grace: Et tu veux faire croire ça a qui ?
Ricky: Bon supposons que t’es raison
Grace: Alors tu l'admet enfin ?
Ricky: Non j'ai dis "supposons", supposons que je sois amoureux d‘Amy, j'aurais aucune chance avec elle
Grace: Et pourquoi ça ?
Ricky: Tout simplement parce que je lui ai fais trop de mal au camp de musique et que je suis pas un garçon bien, le petit ami qu’elle mérite et puis elle sort tout juste de son histoire avec Ben
Grace: Ricky si tu continues à faire l'autruche ce garçon là bas il pourrait bien devenir son petit copain alors réfléchis bien

Grace se leva mais avant de partir elle voulait dire quelque chose à Ricky qui pourrait tout changer

Grace: Oh et si ça peut t'aider à ouvrir les yeux Amy est éperdument amoureuse de toi depuis le début mais elle pense que tu ne l’aimes pas et que tu là considère que comme une amie

Sur ses mots Grace quitta la cafétéria, Ricky quand à lui ne pouvait plus bouger après les révélations de Grace. Alors comme ça Amy était amoureuse de lui et ce n'était pas un béguin d'adolescente, elle l'aimait tellement que pour oublier ses sentiments pour lui elle c’était tourner vers Ben qu’elle appréciait sans plus. Il s'en voulait d'être à l'origine de ça. Ricky ne voulait pas faire souffrir Amy en tout cas il ne voulait plus qu’elle souffre à cause de lui, il finissa de manger puis il quitta la cafétéria. Amy quand à elle ne c’était pas aperçu de la présence de Ricky et Félix avait fichu le camp lorsqu’Amy l’avait envoyer bouler, elle finissa de déjeuner avant d’aller attendre Madison et Lauren

_________________




Connor was born to fight evil forces, he was born of the union of two vampire and his destiny is to become a champion, the savior of mankind but also a glimmer of hope for the new generation

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oth-rpg.pro-forums.fr
Mel23
Admin
avatar

Messages : 1251
Date d'inscription : 25/07/2010

MessageSujet: Re: The fate of the American Teenager   Mer 8 Juin - 11:37

CHAPITRE 13.



Amy, Ricky, Ben
Tyler, Caroline


Grant High School/le parking

Tout les élèves commençaient à sortir du lycée normal c’était la fin des cours, Amy était sortit d’un côté différent que celui de Ricky qui avait carrément fait le tour de l’immeuble car il devait s’acheter un truc à manger, derrière le lycée il y avait un petit snack où on peut acheter à manger d‘ailleurs beaucoup de jeune préfère manger là bas qu‘à la cantine, le snack fait également superette. Après s’être acheter un petit ancas Ricky retourna vers le parking du lycée pour aller chercher sa voiture et aller bosser mais à ce moment Amy et Ricky se rentrèrent dedans sans se voir

Ricky gêné: Excuse moi je suis désolé
Amy intimidé: C’est pas grave Ricky

Quatre jours, quatre jours c’était écouler depuis qu’Amy avait avouer à voix haute ses sentiments à Ricky, elle n’avait pas voulu ça mais c’était sortit impulsivement mais ça devait bien arriver à un moment où à un autre. Elle ne pouvait pas garder ça éternellement pour elle quand à Ricky il savait par Grace qu’Amy l’aimait mais il était loin d’imaginer la profondeur de ses sentiments, de son côtés lui il ne sait plut trop où il en est, il tient à Amy et il a des sentiments pour lui mais admettons qu’ils se redonnent une chance et que ça se passe mal ça n’affectera pas qu’eux mais aussi leurs fils, John. Ricky ne pouvait pas s’empêcher de penser à Amy depuis quelques temps mais connaître les sentiments d’Amy et les entendre de vive voix par celle-ci était deux choses différentes


Flashback, une semaine plus tôt à la boucherie

Ricky était tout seul à travailler enfin sauf que Bunny était là, pour une raison inconnu Ben était aux abonnés absents et Ricky ne tenait pas vraiment en connaître la raison. Depuis que Grace lui avait balancer qu’Amy était amoureuse de lui et bien Ricky était perturber mais il s’efforçait de se concentrer sur son travail quand tout à coup une cliente qui venait acheter des biftecks fit du rentre dedant à Ricky, la cliente était une jeune étudiante d’environ 19 ans. Elle avait entendu parler de la réputation de Ricky et elle le voulait rien qu’une nuit

Ricky en lui donnant sa commande: Autre chose ?
La cliente: Oui une nuit avec toi
Ricky choqué: Désolé on a pas ça en magasin
La cliente: Je connais ta réputation Ricky et je m’ennuis, tu pourrais combler mon ennuis
Ricky: Je suis très occupé, vous vouliez autre chose
La cliente: A part une nuit avec toi non. Au faite je m’appelle Sabrina
Ricky: Bien ça fera 15 euros
La cliente en tendant les billets à Ricky: Alors tu en dis quoi ?

La jeune femme fit de sacrès avances à Ricky après avoir déposer les billets dans la main de ce dernier et que Ricky est fait le contour du comptoir pour remettre à Sabrina sa commande. Cette dernière se rapprocha dangereusement de lui lorsqu’Amy entra dans la boucherie et elle est eu la désagréable surprise de voir cette fille s’agriper au coup de Ricky. Ça lui fait l’effet d’un coup de poignard en plein car parce que non seulement elle l’aimait mais aussi parce que depuis quelques temps ils se sont beaucoup rapprocher

Ricky: Désolé mais c’est non et si vous vous ennuyez tellement allez voir un film au cinéma, y’a le retour du héro qui passe en ce moment sur ce bonne journée
Sabrina: J’y crois pas, tu déclines une nuit avec moi
Ricky: Oui c’est ça
Sabrina: On m’a souvent dit que tu ne refusais jamais
Ricky: Bah faut croire que les gens changent
Amy en se raclant la gorge: Je te dérange
Sabrina: C’est qui elle ?
Amy: Je suis la mère de son fils
Sabrina déçue et vexée: Alors c’est à cause d’elle que tu refuses
Ricky: Peut oui peut non, bonne journée

Sabrina vexée s’en alla en claquant la porte de la boucherie, aucun homme ne lui avait jamais refuser quoique se soit et encore moins une nuit au lit et pourtant Ricky Underwood venait de le faire alors que ce n’était pas dans les habitudes du jeune homme de refuser du sexe. Comme il là souvent dit à son psy qu’il ne sait pas ne pas faire l’amour et pourtant là il vient de le faire

Ricky: Amy
Amy: Je vois que tu as repris tes anciennes habitudes
Ricky: Non je n’ai rien fais, je lui ai dis non
Amy jalouse: On dirais pas
Ricky: Qu’est-ce qui t’amène, je suppose que t’es pas venu pour acheter de la viande ?
Amy: Je voulais te demander si tu voulais prendre John ce soir mais visiblement tu as d’autres plans
Ricky: Non je n’ai aucun plan et je serais ravis de prendre notre fils
Amy: Okey mais évites de faire venir des filles chez toi pendant que tu es avec John
Ricky: J’en avais pas l’intention mais pourquoi ça te mets dans un tel état ?
Amy impulsivement: Parce que je t’aime idiot, je t’aime depuis le premier jour et je sais que toi tu ne m’aimeras jamais

Suite à ses dernières paroles Amy s’enfuie de la boucherie tendit que Ricky resta planter comme un piquet de glace. Amy courra presque jusqu’à la crèche pour aller travailler, sur le chemin elle laissa couler toute les larmes de son corps.

Fin du Flashback


Amy n’osait pas bouger et pourtant elle savait qu’elle ferait mieux de partir le plus loin possible de ce garçon qu’elle aimait tant mais elle en était incapable, pourquoi fallait-il qu’elle soit toujours autant amoureuse de lui-même en sachant que Ricky ne l’aime pas et ne l’aimera jamais comme elle l’aime. Amy décida de prendre sur elle et de partir en direction de la crèche où elle travaillait pour payer les heures où elle y laissait John pendant qu’elle en a encore la force

Amy: Je dois y aller
Ricky en rattrapant Amy par la main: Attends
Amy en se retournant vers Ricky: Qu’est-ce qu’il y a ?
Ricky: Pourquoi est-ce que tu me fuis ?
Amy: Je ne te fuis pas Ricky
Ricky: Tu plaisantes, dès que je m’approche de toi tu m’évites
Amy: J’essaie juste mettre un peu distance entre nous
Ricky: Pourquoi ?
Amy: Tu le sais
Ricky: Avant t’avais pas besoins de mettre de la distance avec moi
Amy: Avant tu savais pas
Ricky: Et maintenant que je sais tu te sens obliger de me fuir à chaque que je m’approche de toi
Amy: Écoutes on sait tout les deux ce qui en est
Ricky: Oui mais tu sais que ça n’a rien avoir avec Adrian d’ailleurs on ne parle pas d’elle mais de toi et moi
Amy: Mais au final on en vient au faite que je ne peux pas être avec quelqu’un qui n’a pas de sentiment envers moi
Ricky: Mais tu étais bien avec Ben alors que tu m’aimais moi non ?
Amy: Je tenais à lui
Ricky: Tout comme moi je tiens à toi
Amy: Moi aussi et c’est pour ça que c’est aussi douloureux
Ricky: Amy je veux pas te perdre
Amy: Moi non plus et ton amitié est très importante pour moi
Ricky: Et si ça changeait, si je voulais plus ?
Amy très surprise: Qu’est-ce que tu veux dire par là ?
Ricky: Que je voudrais peut être plus que ce qu’on a
Amy: Je suis pas sur de comprendre ce que t’essaie de me dire où plutôt j’ai peur de comprendre
Ricky tenant toujours la main d’Amy: Pourquoi tu as peur, depuis quand t’as peur de moi ?
Amy: Je n’ai pas peur de toi au sens propre à vrai dire en dehors de mes amis tu es la personne en qui j’ai le plus confiance
Ricky content: C’est vrai ?
Amy: Oui et je donnerais ma vie pour toi
Ricky touché: Moi aussi, tu sais Amy tu es la seule en qui j’ai une confiance aveugle


Ricky fixait Amy dans les yeux comme pour essayer de lire dans ses pensées, choses qu’il était incapable de faire. Le jeune adolescent savait qu’il avait des sentiments pour Amy mais il les niait parce qu’en faite il en a peur. Personne ne là jamais vraiment aimer sauf ses parents d’accueil et l’amour lui fait peur seulement les paroles de Jack n’arrêtait pas de résonner en boucle dans sa tête comme le refrain d’une chanson ”t'en connais beaucoup de filles qui auraient fait ce qu’Amy a fait pour toi en respectant sa promesse de ne rien dure sur ton passé douloureux”. Entre les paroles de Jack qui ne fesait que résonner en boucle dans sa tête et les paroles de Grace Ricky commençait à se dire que ce qu’il avait chercher toute sa vie se trouvait juste devant lui, quelqu’un a aimer et qui vous aime en retour d’un amour inconditionnel.


Amy: Qu’est-ce que tu voulais dire par ”Et si ça changeait, si je voulais plus ”
Ricky: Je voulais savoir ce que ça changerais pour toi, pour nous si dans un avenir assez proche je voulais qu’ont soit plus que deux amis qui on fils
Amy: Tu veux dire si tu ressentais de l’amour ?
Ricky: Amy tu sais que pour moi l‘amour c‘est extrêmement compliquer. Je dis que je tiens énormément à toi bien plus que je ne le devrais et que peut être on pourrait être un peu plus que des amis
Amy n’y comprenant plus rien: Ricky tu vas finir par me faire perdre la tête, dis moi clairement ce que t’essaie de me dire
Ricky: Je suis désolé, ce que j’essaie de te dire c’est que…….
Ben en arrivant vers eux: Amy j’aimerais te parler seule à seule
Amy en se retournant vers Ben: Tu tombes mal là
Ben: Oh et puis-je savoir pourquoi ?
Amy: Parce que je suis en grande conversations qui est un peu complexe
Ben: Votre conversation peut être reporter je pense
Ricky lâchant la main d’Amy à contre cœur: Très bien, euh Amy je……
Amy: Pas question, je veux entendre clairement ce que t’essaie de me dire
Ben: Amy c’est important
Amy: Ben peu importe ce que tu as à me dire c’est pas le bon moment
Ben: Je veux te parler de nous
Amy: Ben il n’y a plus de nous depuis le soir où tu m’as dis toutes ces monstruosités
Ben: Je suis désolé mais je t’aime toujours Amy
Amy: Moi non
Ben: Amy
Amy: Non je suis désolé, je n’aurais pas du sortir avec toi dès le début et j’en suis vraiment désolé Ben. En tout cas ce soir je ne peux pas
Ben: Et puis-je savoir pourquoi ?
Amy: Parce que j‘ai un fils
Ben: Tu peux demander à tes parents où à Ashley où bien à Ricky
Amy: C‘est vrai que je pourrais mais….
Ricky légèrement jaloux: Mais je l’ai invité à dîner, n’est-ce pas Amy ?
Amy regardant Ricky très surprise: Euh oui
Ben: C’est à propos de John je suppose
Ricky prenant la main d‘Amy: Non pas vraiment
Ben très contrarié: Alors c’est quoi si c’est pas en rapport avec le bébé
Ricky: C’est privé, j’ai des choses importantes à lui dire
Amy: Ben il faut que je parles à Ricky, tu peux attendre s’il te plais

Sans attendre la réponse de son ex Amy tira Ricky par la main, on aurait pu croire qu’elle était furieuse de l’initiative du père de son fils lorsque ce dernier à révéler à Ben qu’il avait invité Amy à dîner alors que ce n’était pas le cas mais elle attendait tout de même quelques explications de la part de Ricky

Amy: Je peux savoir ce qui te prends ?
Ricky: Je te donne un coup de main
Amy: Mais je t’ai pas demandé d’intervenir
Ricky légèrement jaloux: Tu veux vraiment ressortir avec Ben ?
Amy: Non mais tu te rends de ce que tu viens de faire ?
Ricky avec un sourire aux lèvres: Je viens de t’inviter à dîner avec moi et John
Amy: Ricky c’est pas drôle
Ricky: J’ai pas dis que ça l’étais, ça te dérange tant que ça que je t’invite à dîner
Amy: Non mais ça me rend nerveuse et tu as le dont pour me mettre dans cet état là et surtout quand tu prends une initiative pareil sans me demander mon avis
Ricky fixant Amy dans les yeux: Dans ce cas là, Ricky accepterais-tu de dîner avec moi et John ce soir ?
Amy: Ah non ne me regarde pas avec ce regard là
Ricky: Quel regard ?
Amy: Ne fais pas celui qui ne sait pas de quoi je parle
Ricky en souriant: Mais je ne sais pas Amy
Amy: Avec ton regard de chien battu
Ricky: J’ai ce regard là ?
Amy: Oui y’a pas que lui
Ricky: C’est quoi les autres regard que j’ai ?
Amy: Tu me demandes ça pour pouvoir les utiliser en permanence quand je t’en veux c’est ça ?
Ricky: Non je te le demande par curiosité
Amy: Tu as différents regard qui me font fondre comme neige au soleil
Ricky: C’est bon à savoir
Amy: Non c’est pas bon du tout, je devrais être capable de tenir bon
Ricky avec un sourire aux lèvres: Je te taquine Amy. Bon pour en revenir à mon invitation, tu acceptes ?
Amy: Je sais pas Ricky
Ricky: S’il te plais Amy, dis-moi ce que tu risques à dîner avec moi ?
Amy: La même chose que la dernière fois
Ricky: Je te jure qu’on ne fera rien
Amy: Au camp de musique on avait pas l’intention de le faire et pourtant on la fait et je suis tombée enceinte
Ricky: Je sais et j’en suis désolé, pendant le dîner on pourrait en profiter pour discuter
Amy: Tu cuisineras ?
Ricky: Si je commande à dîner ce serait si terrible ?
Amy: Non
Ricky: Alors est-ce que ça veut dire que tu acceptes ?
Amy: Bon d’accord j’accepte
Ricky tout content: Super je suis content
Amy: Mais je dois le dire à mes parents
Ricky: Bien sur
Amy: Au faite à propos de ce que tu as entendu de ce que j’ai dis à Madison à propos de mes rêves et du garçon qui est tout le temps
Ricky: Je sais
Amy étonnée: Tu sais quoi
Ricky: Que c’est moi le garçon dont tu rêves
Amy encore plus étonnée: Comment tu ??
Ricky: Parce que tu m’aimes et que forcément quand on aime quelqu’un on rêve de lui où d’elle, je me trompe
Amy baissant les yeux: Oh
Ricky: Amy tu n’as pas à t’excusé, je suis flatté tu sais

Amy releva sa tête et son regard rencontra celui de Ricky qui était tendre et à la fois touché. Le jeune adolescent prit la main d’Amy dans la sienne et ils retournèrent vers Ben qui commençait à perdre patience et il n’aimait pas voir Ricky avec Amy car à ses yeux Ricky n’était qu’un coureur de jupon qui a fait un bébé à une fille de 15 dont Ben était éperdument amoureux et d’ailleurs il l’est toujours mais ce qu’il a dit à Amy il y a quelques semaines à pousser cette dernière à rompre. Adrian avait raison en disant que Ricky et Amy allaient finir par être de plus en plus proche

Ben: Amy tu pourrais reporter ce dîner à un autre jour
Amy: Pourquoi on devrait reporter ?
Ben: Parce que tu avais accepter qu’on discuter tout les deux
Amy: Bah voyons dis plutôt que t’as pas envie que je dîne avec Ricky ce sera plus simple après tout tu as déjà fais pire il y un mois
Ben: C’est le cas et je préférerais que tu viennes au cinéma avec moi
Ricky: Non mais tu te prends pour qui Ben ?
Ben: Toi restes en dehors de cette histoire, ça ne concerne qu’Amy et moi
Ricky: Non plus maintenant, je commence à en avoir marre de ton comportement irresponsable Ben
Ben: C’est moi l’irresponsable ? Alors que toi tu as abusé de l’innocence d’une fille de 15 ans
Ricky: Je n’ai pas abusé d’Amy
Amy: Il a raison
Ricky: D’abord tu sous entends que je me servirais de mon fils pour me rapprocher d’Amy ensuite tu lui dis de me dire de ne plus venir voir John sans oublier les monstruosités que tu lui as dis, eh oui elle m’a tout dit
Ben: Elle n’avais pas à le faire, c’est entre elle et moi
Ricky: Elle avait besoin de parler à quelqu’un et j’étais là
Amy: De toute façon ce que je peux faire ne te regarde pas Ben
Ben: Je n’aime pas que tu sortes avec lui
Amy se tournant vers Ricky: A quel heure on vient ?
Ricky en souriant: 19h00 ça te conviens ?
Amy: C’est parfait
Ricky: Super. Oh faite je suis content que tu es préféré dîner avec moi plutôt que d’aller voir un film avec Ben
Ben: Et pourquoi t’es si content Ricky ?
Ricky sincèrement: Parce que ça m’aurait légèrement contrarié de là savoir avec toi où un autre garçon
Amy: Fais gaffe je vais finir par croire que t’es jaloux
Ricky: Je le suis peut être qui sait. Au revoir Ben, à ce soir Amy

Sur ces mots Ricky s’en alla vers le parking du lycée, il était très sincère lorsqu’il disait que ça l’aurait contrarié si Amy avait préféré aller au ciné avec Ben. Lorsque Ben avait insister pour qu’Amy aille au cinéma avec lui il avait ressentit comme une pointe de jalousie et pourtant il y avait pas de raison car ça n’aurait été qu’un simple film et de toute manière Amy a tourné la page sur Ben et elle est éperdument amoureuse de Ricky depuis le premier jour mais ça l’avait énervé sur le coup et puis sur une impulsion incontrôlable il a invité Amy à dîner avec lui et John ce soir. La première raison de son intervention spontanée il voulait aider Amy mais surtout il voulait pas qu’Amy aille au cinéma avec Ben mais ça il c’est bien garder de le lui dire. Après être monter dans sa voiture Ricky sortit du parking et lorsqu’il passa devant Amy il là regarda puis il reporta son regard sur la route

Amy quand à elle avait le sourire aux lèvres, même si pour elle Ricky n’avait proposer ce dîner que pour lui venir en aide alors qu’il n’y avait pas que ça mais ça bien sur elle l’ignorait cependant elle ne pouvait pas s’empêcher de sourire car ça lui fesait énormément plaisir de dîner avec Ricky enfin avec Ricky et John et puis elle pourra en profiter pour reprendre la conversation qu’ils avaient avant que Ben ne débarque. Amy tenait vraiment à savoir où Ricky voulait en venir, il y a des moments où elle le comprenait sans même avoir besoins de plus d’explications mais là elle devait bien avouer qu’elle avait énormément besoins d’éclaircissement de la part de Ricky

Amy toujours le sourire aux lèvres: A plus Ben
Ben: Tu ne comptes pas aller sérieusement à ce dîner avec lui tout de même
Amy: Oh que si et tu n’arriveras pas à me faire tomber de mon petit nuage

Sur ses mots Amy s’en alla et elle partit en direction de la crèche de l’église pour aller travailler, elle aimait ce travail et ça l’aidait beaucoup pour John cependant elle ne pouvait pas s’empêcher de sourire même si elle savait que ce dîner avec Ricky n’avait rien d’un dîner romantique entre amoureux seulement rien que l’idée de dîner avec lui la fesait sourire


Résidence des Lockwood

Tyler venait de rentrer du boulot, il avait fait ses devoir en rentrant, il était tout seul à la maison car sa mère était encore au boulot et son frère était chez un ami car ce dernier avec un exposé à faire avec un copain. Tout à coup quelqu’un sonna à la porte de chez lui, Tyler qui était à l’étage descendit les escaliers à toute vitesse et il alla ouvrir la porte. Lorsqu’il ouvrit la porte il vit Caroline sur le palier, pour dire que Tyler était surprit de voir Caroline, quand il ouvrit la porte était un euphémisme. Le jeune adolescent avait l’air confus parce que Caroline a sauté la salutation banale qu’on dit quand on vient voir un ami

Caroline en lui tendant un sac: Je t’ai apporter des lasagnes et du Tiramisù
Tyler en souriant et en prenant le sac: Je vois cela. Mais qu'est-ce que tu fais à ma porte en me les donnant?

Caroline était soulager de voir Tyler, elle ne l‘avait pas vu de la journée au lycée et ça l‘avait inquiéter. Caroline connaissait Tyler depuis toujours et lorsqu’elle avait été obliger de partir de New-York il a été la personne qui lui a le plus manquer et ce fut réciproque mais Tyler a du mal à montrer ce qu’il ressent

Caroline: Je t’ai pas vu au lycée, je me suis inquiété

Tyler a été pris au dépourvu par les paroles de Caroline, il était bel et bien au lycée seulement les deux adolescent ne se sont pas croisés de toute la journée. Après avoir remit le sac à Tyler Caroline jeta ses bras autour de du cou de ce dernier. Il était abasourdi par le geste de la jeune fille, Tyler n’était pas habituer à ce qu’on le prenne dans ses bras. Tyler et Caroline ne se prenait pas souvent dans les bras l’un de l’autre. Ils plaisanté, se chamaillaient, sortaient en tout bien tout honneur, fesaient du sport ensemble, buvaient un verre ensemble à l‘occasion. Tyler remarqua que les cheveux de Caroline sentaient merveilleusement bon, un mélange de vanille, de pêche & de lavande.

Même si il était distrait par l'odeur des cheveux de Caroline, elle souria lorsque Tyler enveloppa ses bras autour de sa taille. Tyler avait une grande place dans la vie de Caroline ainsi que dans son cœur, elle ne voulait plus jamais le perdre, non plus jamais. Les deux adolescents se déparèrent au bout de quelques minutes, Tyler plongea son regard sombre dans les yeux bleu de Caroline

Tyler: Entre je t’en prie
Caroline en entrant: Merci
Tyler en refermant la porte: Je t’en prie
Caroline: T’es tout seul ?
Tyler: Oui mes parents sont encore au boulot et Connor est chez un ami pour bosser sur un exposé
Caroline: Oh okey
«Pourquoi ne viendrais-tu pas dans" Tyler a déclaré ironiquement.

Tyler alla dans la cuisine déposer le plat de lasagne dans le frigo ainsi que le Tiramisù puis il retourna dans le salon où Caroline l’attendait cependant il se demandait pourquoi Caroline était venu lui apporter à manger.

Tyler: Pourquoi es venu m’apporter des lasagnes et du Tiramusù ?
Caroline: Parce que je me suis inquiéter de ne pas te voir au lycée et puis tu aimes les lasagnes et le Tiramisù.

Caroline se débouillait plutôt bien en cuisine faut dire que depuis le départ de sa mère elle avait eu le temps de se perfectionner et puis a 18 ans on se fait des plats pas trop compliquer et qui sont assez simple et puis depuis qu’elle travaille comme serveuse à l’Athlétic Club lorsqu’il restait des restes elle demandait si on pouvait lui en mettre de côtés, le soir on a pas forcément le temps de se mettre aux fournaux surtout quand on a des devoirs à faire.

Tyler: Comment sais-tu que j‘aime les lasagnes et le Tiramisù Caroline?
Caroline: Hum peut être parce que j’ai grandis avec toi. Rappel-toi quand nous étions maternelle à la cantine tu prennais toujours des lasagnes quand y’en avais et pareil pour le Tiramisù. Et oui je te connais plutôt bien Tyler Lockwood

Tyler était à la fois surpris et étonné que Caroline se souvienne encore de ça car ça remonte à plus de dix ans quand même mais c‘est vrai qu‘elle le connais assez bien. Caroline était à la fois la personne la plus inconsciente, la plus gentille, la plus généreuse et la plus habile qu'il est jamais rencontré. Les gens ne lui donnaient pas assez de crédit pour sa capacité à remarquer les petits détails au sujet de ceux qu'elle se souciait et s'en souvenir même après plus de dix ans

La plupart des gens la voyait comme la petite pom pom girl avec un poiscaille à la place du cerveau mais ils se trompaient tous et Tyler le savait parce qu‘il là connaissait presque autant qu‘elle le connaissait. Le jeune homme voyait en elle ce que les autres ne voyait pas, sa bonté d‘âme, son cœur pure et bien d‘autres choses. Ils se connaissent depuis presque leurs naissances, au fil du temps et des années Tyler a apprit à la connaître et il a pu remarquer un courage et une force qui s‘émanait de ce petit bout de femme. Ce n'est pas comme il était du genre à observer les détails des gens mais il avait apprit à voir au delà des apparences, déjà enfant Caroline était un vrai mystère pour lui mais même aujourd‘hui elle lui réserve encore pas mal de surprise. Caroline est une vraie source de bonheur pour Tyler, d’inspiration et elle là toujours été aussi loin qu’il se souvienne éclatant quand elle était en elle.

Tyler: Tu ne devrais pas être au lit ?
Caroline: Je vais bien c‘était juste un rhum. Mon hobby favoris à moi c’est de traîner avec mes amis et de m’inquiéter pour eux surtout quand je les vois pas

Elle était habillée normalement, Tyler la trouvait pourtant superbe. Elle ressemblait à un ange dans tout ce qu’elle pouvait porter. Caroline était vraiment le type de fille que les garçons adorait, blonde aux yeux bleus mais la jeune fille n’a personne depuis qu’elle et Matt ont rompu

Caroline: Est-ce t’as mangé ?
Tyler: Non pas depuis midi, pourquoi ?
Caroline: J'e t’ai ai apporté des lasagnes tu te souviens ? Ça doit être encore chaud
Tyler: Oui
Caroline: Que dirais-tu d’en manger ?
Tyler: Seulement si tu manges avec moi
Caroline: Est-ce une invitation à dîner?
Tyler: M’oui
Caroline: Dans ce cas j’accepte
Tyler en souriant: Cool

Tyler et Caroline se levèrent en même temps du canapé et ils allèrent chercher les lasagnes dans le frigo qu’ils firent réchauffer dans le micro-onde. Quelques minutes plus tard Tyler et Caroline était en train de dîner sur le petite table du salon à quelque pieds du canapé. Ils étaient assit par terre et ils regardaient la télé grand écran tout en discutant

Caroline: Tu as quelque chose sur votre menton

Tyler avait l'air un peu embarrassé et a déplacé sa main pour l'essuyer après avoir prit sa serviette en papier mais ça n'a servit à rien car ce qu'il avait sur le menton était toujours là

Caroline en prenant sa serviette en papier: Ici

Caroline se pencha pour essuyer le fromage sur le menton de Tyler. Ce dernier semblait mal à l’aise par le peu d’espace entre lui et Caroline, il n’avait jamais été aussi proche d’elle physiquement parlant

Tyler en fixant Caroline: Merci

Quand ils ont terminer de manger y comprit le Tiramisù Tyler a tout débrasser et il a tout mit dans le lave vaisselle puis il est revenu auprès de Caroline avec des dvds dans les mains

Tyler: Ça te tente ?
Caroline: Bien sûr. Qu'est-ce que tu as?

Caroline n'avait pas eu d'autres plans de prévu pour la soirée et puis ça lui rappellera le bon vieux temps avec Tyler, seulement à l’époque ils étaient des enfants où plutôt des préadolescents.

Tyler: Pas un film de filles, il ne faut même pas essayer de me convaincre de regarder le carnet de notes ou quelque chose comme ça

Caroline leva les yeux, car elle n'avait jamais pensé qu'elle pourrait convaincre Tyler de regarder des films à l‘eau de rose. Mais elle a refusé d'être soumis à une nuit de tirs de mitrailleuses et des hommes qui battent les uns les autres. Tyler et Caroline continué à faire valoir sur lesquels film à voir avant de compromis et se sont installés sur The Departed. Elle était heureuse, car les gars dans le film sont magnifiques. Ils se sont déplacés sur le canapé pour être plus à l'aise. Un silence est tombé sur eux en regardant le film, seulement brisé quand elle serait crier ou de fermer les yeux à la violence et il riait d'elle. Caroline était fatiguée et elle n'a même pas passé le milieu du cinéma avant de s'endormir contre l’épaule de Tyler

Il a fallu une minute ou deux pour constater que Caroline c‘était endormit contre lui, Tyler regarda Caroline, ne s'intéressent plus à ce qui était de se passer à l‘écran. La lumière provenant de la télévision là rendait encore plus angélique. Il rabattit la couverture sur lui et Caroline et il ferma les yeux, durant son sommeil Caroline se blottisse contre son torse

_________________




Connor was born to fight evil forces, he was born of the union of two vampire and his destiny is to become a champion, the savior of mankind but also a glimmer of hope for the new generation

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oth-rpg.pro-forums.fr
Mel23
Admin
avatar

Messages : 1251
Date d'inscription : 25/07/2010

MessageSujet: Re: The fate of the American Teenager   Jeu 9 Juin - 14:02

CHAPITRE 14.



Amy, Georges, Anne
Ben, Adrian & Ricky



Maison des Juergens

Ricky avait invité Amy à dîner avec lui et John comme elle le déposait chez lui pour le week-end et après quelques hésitation la jeune adolescente avait accepter mais pour elle Ricky ne l’avait invité à dîner que pour lui venir en aide mais ce n’était pas le cas cependant ça Amy l’ignorait et ça lui fesait énormément plaisir de dîner avec lui et puis elle pourra en profiter pour reprendre la conversation qu’ils avaient sur le parking du lycée avant que Ben ne débarque. Même si ce dîner n’avait rien d’un rendez-vous elle devait le dire à ses parents qui venaient tout juste de se remettre ensemble. Amy était en train de donner à John son bain quand tout à coups ses parents toquaient à la porte de la salle de bain

Amy: C’est occupé
Georges et Anne: On peut entrer où pas ?
Amy: Oui

Georges et Anne tournèrent la porte de la salle de bain et ils virent Amy accroupis devant la baignoire, ses cheveux étaient relever en chignon et elle avait de la mousse sur le bout de nez

Georges: Ils font qu’on parle Amy
Amy: Allez-y, je peux discuter tout en préparant John
Anne: Justement ton père voudrait te parler à propos de ton rendez-vous avec Ricky
Amy: Ce n’est pas un rendez-vous, c’est un dîner entre amis
Georges: Entre amis ? Ricky ne sait pas ce que c’est d’être amie avec une fille
Amy: Est-ce que c’est ta manière de me dire que tu m’interdis d’aller dîner avec Ricky
Georges: Non mais j’aimerais que tu n’y ailles pas
Amy: Papa c’est juste un dîner et après je rentrerais à la maison, John restera chez Ricky et je viendrais le chercher dimanche soir c’est tout
Anne: Georges c’est juste un dîner
Georges: Avec Ricky ça ne l’est jamais, Anne ne me dis que tu es d’accord pour qu’elle y aille
Anne: Si et de toute manière on lui a déjà dis oui

Amy laissa ses parents continuer de discuter et elle termina de donner le bain à son fils. Tout en maintenant sa tête au creux de son bras gauche avec son autre main elle rinça le corps de John avec le jet d’eau, le petit gicla de l’eau sur Amy ce qui fit sourire cette dernière. Ses dernier mois avaient été dure pour Amy mais elle avait beaucoup murit, jongler entre le lycée, le travail à la crèche et l’éducation de John n’était pas chose facile mais elle profitait de chaque moment avec son fils. Elle aime John plus que tout au monde, elle aurait aimé qu’elle et Ricky soit plus vieux mais ce n’est pas le cas et elle l’accepte très bien. Amy arrêta l'eau et elle posa le jet d’eau dans la baignoire, elle se releva avec John dans ses bras qu’elle enveloppa tout de suite dans une grande serviette de bain de couleur bleu afin qu’il n’attrape pas froid . Une fois cela fait elle rinça la baignoire et quand ce fut fait elle se dirigea vers la table à langer où elle déposa John dessus

Après l'avoir sécher lui avoir appliquer de la crème hydratante pour bébé elle lui mit sa couche toute propre, pendant que sa mère l'habillait il jouait avec la tétine de sa sucette qu'il tenait entre ses deux petites mains. Après lui avoir mit sa couche Amy le mit directement un pyjama à manches longues, il ne fesait pas froid dehors et en plus comme ça il sera déjà en pyjama pour aller au lit. Amy prit alors la brosse à cheveu de John et il lui brossa doucement ses cheveux même si à trois mois et demie il n‘en n‘avait pas beaucoup.

Amy: Maman tu peux surveiller John le temps que je me douche et que je m’habille
Anne: Bien sur ma puce
Amy en soulevant John dans ses bras: Merci
Anne prenant John à son tout: De rien

Georges et Anne sortèrent de la salle de bain pour qu’Amy puisse prendre sa douche, Amy se dépêcha donc de prendre sa douche et de s’habiller avec les vêtements qu’elle avait déjà préparé. Une quinzaine de minutes plus tard Amy sortit de la salle de bain habillé et prête. Elle alla chercher le sac de John dans sa chambre qu’elle avait préparé en rentrant de la crèche après avoir fait ses devoirs, elle descendit dans le salon où se trouvait sa mère et John, en voyant sa fille Anne lui rendit son fils

Amy: Bon on va y aller
Anne: Passe une bonne soirée ma chérie
Georges: Mais pas trop et rentre immédiatement après le désert
Anne: Arrêtes Georges

Amy embrassa sa mère sur la joue et elle embrassa son père à son tour, ce dernier n’était vraiment pas du tout enthousiaste à l’idée que sa fille de 16 ans aille dîner dans l’appartement de celui qui là mise enceinte. Même si Georges reconnaissait que Ricky était un garçon bien il ne voulait pas de rapprochement entre Amy et lui

Amy: Bonne soirée Ashley
Anne: Elle est au téléphone avec Kellan
Amy: Cool
Georges: Non pas cool

Amy souria et elle sortit de la maison, depuis peu Amy avait son permis et sa mère lui avait offert une voiture ce qui l’arrangeait bien car entre les nombreux trajets qu’elle doit faire quotidiennement elle a bien besoin d’un moyen de transport. Amy installa John dans son siège auto et elle l’attacha puis elle monta dans sa voiture et elle partit en direction de la boucherie


Le quartier/ devant l’allée de la maison des Juergens

Ben était assit dans sa voiture devant la maison d’Amy, il l’avait vu partir il y a un quart d’heure en voiture avec John, elle allait surement chez Ricky pour leurs dîner. Ben n’aimait déjà pas Ricky mais là rien que l’idée de les imaginer ensemble autour d’un dîner le rendait malade. Il y a un mois il avait dit des choses à Amy qu’il regrettait amèrement aujourd’hui et le pire c’est que ce qu’il avait dit avait pousser Amy à se confier à Ricky, ça l’avait pousser vers lui, ça les avait rapprocher d’avantage.

Adrian qui habitait désormais avec ses parents dans la maison voisine de celle d’Amy et ses parents venait de se faire larguer par son copain, ce dernier partait pour l’université d’Oxford et il voulait être libre, sans attaches. Ce soir Adrian était déprimer par sa rupture avec Max et elle s’apprêtait à s’engloutir un pot de glace devant un film d’amour mais tout à coup son regard fut attirer vers une voiture qui était garer devant la maison d’Amy, elle reconnut le conducteur, il s’agissait de Ben. Adrian se demandait ce qu’il pouvait bien faire ici devant chez Amy alors que celle-ci semblait ne pas être là sinon il serait pas là dans sa voiture à fixer la demeure des Juergens. Adrian remit le pot de glace au congélateur qu’elle n’avait pas toucher et elle rangea la cuillère soupe puis elle enfila sa robe de chambre ainsi que des baskets car elle ne pouvait sortir dehors en chaussette puis elle sortit de la maison sans faire de bruit car même si sa mère était sur un vol son père lui il était à la maison et il dormait. Après être sortit dehors elle alla jusqu’à la voiture de Ben et elle toqua à la fenêtre, en entendant quelqu’un toquer Ben tourna sa tête et il vit Adrian. Il lui ouvrit la porte et cette dernière monta à l’intérieur avant de refermer la porte

Adrian: Hey Ben qu’est-ce que tu fiches ici ?
Ben: J’attends Amy
Adrian: Elle est pas chez elle ?
Ben tristement: Non elle est chez ton ex avec John
Adrian perdue: Quoi ? Amy ne connaît pas Max
Ben: Non ton autre ex, le père de John si tu préfère
Adrian: Oh, désolé mais tu sais elle dépose John chez Ricky tout les vendredi soir
Ben: Ouais mais là il là invité à dîner et elle a dit oui plutôt que de venir avec moi au cinéma, tu te rends compte elle préfère dîner avec lui
Adrian peiné pour Ben: Ben je suis désolé
Ben: Je comprends pas pourquoi elle va toujours vers lui, vers ce….
Adrian: Ben je te l’avais dis, ils ont un fils et ils étaient déjà très proche avant que John naisse
Ben: Je sais et je comprends pas comment Amy peut tenir à ce mec
Adrian: Moi je peux comprendre
Ben: C’est vrai que t’étais avec lui avant
Adrian: Ouais mais on était pas vraiment un couple, on sortait ensemble juste pour le sexe
Ben: Mais tu l’aimais assez pour couchez avec lui
Adrian: Je tenais à lui et je tiens toujours à lui mais en temps qu’amis
Ben: Comment t’as fais pour supporter de les voir ensemble
Adrian: Je m’y suis fais et c’est pourquoi j’ai décidé de rompre avec Ricky, je ne pouvais rivaliser avec Amy et je savais que tôt où tard il finirait par se rapprocher d’avantage
Ben: Je veux pas qu’il qu’il enfin tu vois
Adrian: Je vois mais ça finira par arriver, peut être pas ce soir mais ça arrivera. Aujourd’hui avec le recul je réalise que je n’étais pas la fille qui fallait à Ricky et lui il n’était pas celui qu’il me fallait
Ben: Mais je sais qu’Amy est celle qu’il me faut et que je suis celui qu’il lui faut seulement j’ai gaffer
Adrian: D’après ce qu’on m’a dit tu as fais plus que gaffer
Ben: Oui c’est vrai
Adrian: Toi t’as l’air t’avoir besoin d’un remontant, viens à la maison
Ben: Non je veux attendre Amy
Adrian: A quoi ça va te servir ?
Ben: Je veux lui parler
Adrian: Je peux comprendre que ça t’es difficile de l’accepter mais Amy a tourner la page. Elle n’est peut être pas avec Ricky mais elle a tourner la page et franchement si mon mec où mon ex m’avait dit ce que toi tu lui as dis je l’aurais gifler et je lui adresserais plus la parole, estime toi heureux qu’elle te parle encore
Ben: Apparemment ce n’est qu’un dîner mais avec Ricky ça n’est jamais ce que ça parait
Adrian: Ben viens à la maison, tu seras mieux chez moi que assit tout seul dans ta voiture et depuis chez moi tu verras quand Amy rentrera même si je doute que ce soit une bonne idée que tu l’attendre
Ben: D’accord

Ben sortit de sa voiture qu’il vérouilla après qu’Adrian soit sortit et il là suivit chez elle. Voir Ben si mal fesait mal à Adrian mais elle savait pourquoi il avait mal cependant il n’avait pas l’air de réaliser à qu’elle il se fesait du mal lui-même à force de persister à croire qu’Amy voudra le reprendre


Maison des Lee/Enriquez

Adrian fit entrer Ben et une fois à l’intérieur elle alla chercher des bonbons, les bonbons c’est le remède des peines de cœurs puis elle fit monter Ben à l’étage avec elle, dans sa chambre. La fenêtre de la chambre d’Adrian donnait sur l’allée des Juergens et c’est l’unique raison pour laquelle Ben avait accepter. Il s’asseya sur le lit d’Adrian au bout de quelques heures avec cette dernière

Ben: Elle est toujours chez lui
Adrian: Je présume
Ben: T’es pas en colère contre le faite qu’ils dînent ensemble on dirait
Adrian: Non je ne le suis pas, Amy est une fille gentille et Ricky et bien il fait sa vie
Ben: Alors pourquoi t’as l’air d’être aussi déprimé que moi
Adrian: Parce que Max m’a quitter
Ben: Pourquoi il t’a quitter ?
Adrian: Parce qu’à la rentrée il entre à l’université et il veut être seul, sans attache
Ben: C’est débile
Adrian: Ouais donc bienvenue au club des cœurs brisés
Ben en souriant: Il est sympa ton club

Adrian souria à Ben et elle le regarda droit dans les yeux, ils avaient le cœur brisé et tout à coup sans savoir pourquoi Ben l’embrassa sur les lèvres, Adrian ne le repoussa pas et elle répondit à son baiser. Le baiser se transforma vite en baiser passionnel et Adrian bascula entraînant Ben avec elle, ni l’un ni l’autre ne savaient pourquoi ils franchissaient une étape qui allait changer leurs vies mais ni l’un ni l’autre ne réfléchissaient à ce qui se passerait après cette nuit et pourtant ils devraient, ils auraient dues


Boucherie Boykewich/Appartement de Ricky

Plus tôt dans la journée Ricky avait invité Amy à dîner avec John, il l’avait invité à la base pour lui venir aide mais aussi parce qu’il n’avait aucune envie qu’Amy aille au cinéma avec Ben, il ne voulait pas qu’elle ressorte avec lui. Ricky venait de se faire livrer les plats à dîner et il avait sortit un plat tout prêt pour bébé qu‘il avait fait réchauffer au micro onde pour John. Ce dîner avec Amy n’avait rien d’un rendez-vous galant d’ailleurs ça pouvait se voir à sa tenu vestimentaire, il était habillé comme ce matin sauf qu’il avait changé de t-shirt et de chemise. Ricky était nerveux d’ailleurs ça se voyait car il arrêtait pas de changer les fourchettes et les couteaux de côtés, un coup à droite et un coup à gauche. Tout à coup quelqu’un sonna à la porte

Ricky en dirigeant vers la porte d’entrée: J’arrive

Ricky tourna la poignée de la porte d’entrée et il ouvrit cette dernière. Lorsque la porte s’ouvrit Ricky vit qui tenait John dans ses bras, ce dernier était couvert par une petite couverture bleu ciel d’ailleurs il se doutait bien que c’était eux. Ricky fixait Amy, il n’avait jamais remarquer à quel point Amy était belle et pourtant il l’avait trouvé magnifique dès le premier regard mais ce soir Ricky prenait conscience de la beauté d’Amy, une beauté naturel et angélique Puis son regard se porta sur son fils John

Amy: Bonsoir
Ricky en souriant: Bonsoir, entre je t’en prie
Amy en entrant à l’intérieur: Merci
Ricky en refermant la porte: Je t’en prie

Ricky se retourna pour admirer Amy avant de prendre John dans ses bras, cet enfant était une bénédiction pour lui et il aimait ce petit bonhomme plus que tout au monde, plus que sa propre vie. Quand tout va mal dans sa vie il y a John qui le rend heureux et même si il n’avait jamais imaginé devenir père il était ravi de l’être aujourd’hui. Les deux adolescents firent quelques pas jusque dans le salon et Amy enleva sa veste qu’elle posa sur le dossier du canapé, même si elle était venu ici de nombreuses fois pour John elle se sentait un peu gêné. Amy remarqua alors que Ricky avait mit la table sans vraiment mettre les petits plats dans les grands, heureusement d’ailleurs elle se doutait qu’il avait commander à dîner car c’est-ce qu’il lui avait dit sur le parking du lycée toute à l’heure

Ricky: Rassure-toi j’ai pas cuisine, j’ai commandé
Amy: Je sais, tu m’as dis que tu le fera et puis ça se voit
Ricky: Mais tu sais je sais cuisiner c’est juste que si j’avais cuisiner ça aurait
Amy: Ressembler à un rancart ?
Ricky: Oui Exactement et ça n’en n’est pas un n’est-ce pas ?
Amy: Oui

Pendant qu’il discutait avec Amy de banalités il avait installer John dans le parc qui était dans la pièce après avoir fait dîner ce dernier. Ricky et Amy s’installèrent à table et ils commencèrent à manger l’entrée, une salade composé. La jeune adolescente voulait reprendre la conversation qu’elle avait eu avec Ricky quelques heures plus tôt sur le parking du lycée avant que Ben n’arrive et ne les interrompe ce qui ne risque pas d’arriver ce soir

Amy: Ricky j’aimerais qu’on reprenne la discussion qu’on eu quelques heures plus tôt sur le parking du lycée avant que Ben débarque
Ricky: D’accord
Amy: Qu’est-ce que tu essayais de me dire ?
Ricky: Que je sens bien que ce qu’il y a entre nous c’est plus que de l’amitié
Amy: Ricky tu connais mes sentiments mais je t’en supplie ne me dis pas que tu m’aimes simplement pour me faire plaisir
Ricky: C’est pas ce que j’allais dire
Amy: Alors tu allais dire quoi ?
Ricky: Que je tiens bien plus à toi que je le pensais, qu’entre nous il y a plus que de l’amitié mais que je sais pas si…..
Amy: Si tu m’aimes ?
Ricky: Oui, tu sais tu connais mon histoire, mon passé et moi et l’amour c’est compliquer mais je sais que je tiens à toi. Tu te souviens quand tu m’as demander pourquoi je t’avais donner aucune nouvelle de moi après notre nuit au camp de musique ?
Amy: Oui et tu m’as dis que tu ne pouvais me répondre
Ricky: Maintenant je peux
Amy: Je t’écoutes
Ricky: J’ai eu peur
Amy étonnée: Et depuis quand j’ai une tête qui fait peur
Ricky: Non j’ai pas eu peur de toi mais de ce que je ressentais pour toi, cette nuit là j’ai ressentis des choses que j’avais jamais ressentis. Je tenais à toi quand on c’est rencontré mais quand j’ai compris après notre nuit que j’avais des sentiments pour toi j’ai flipper
Lisa: Je résume, tu étais intéressé par moi au camp, on a apprit à se connaître, on a couché ensemble et au cours de notre nuit tu t’es rendu compte que tu avais des sentiments pour moi mais ça t’as tellement fait peur que tu m’as éviter de tout l’été. T’as eu peur a tel point que t’as prit tes jambes à ton coup et puis ensuite on connaît la suite tout les deux
Ricky: Oui en gros c’est ça
Amy: Je sais déjà que t’étais un garçon surprenant mais là
Ricky: Là tu me trouve cinglé c’est ça ?
Amy en souriant: Non pas du tout, non tu me surprend encore plus
Ricky: En plus clair ça donne quoi ?
Amy: Que je suis surprise
Ricky: C’est plutôt bon signe, au moins tu ne hais pas enfin je crois
Amy: Je ne te hais pas, je ne pourrais jamais de haïr ni de détester Ricky
Ricky en souriant: Pourtant tu aurais pu me haire quand tu as apprit que t’attendais John
Amy: Non je ne pouvais pas, mon père aurait voulu mais j’en étais incapable et j’en suis toujours incapable et tu sais pourquoi
Ricky: Oui, tu sais j’aimerais savoir où j’en suis dans mes sentiments envers toi mais je suis paumé, je l’avoue je suis complètement perdu. J’ai jamais eu enfin tu vois
Amy: Oui je vois très bien. Dans ce cas là on pourrait commencer par avoir un rancard
Ricky: Qu'est-ce que tu veux dire ?
Amy: Je veux dire un rendez-vous. Tu m'appelle et tu m'invites à sortir où je t'appelle et je t'invite à sortir et on va dîner où voir un film
Ricky: Comme ce soir ?
Amy: Oui mais ce soir c’est pas un rancard
Ricky: Tant mieux ?
Amy: Pourquoi tant mieux ?
Ricky: Parce que je n‘ai pas de rancards. Je ne comprends pas, je trouve que c‘est une perte de temps
Amy: Là faut que tu m‘expliques ?
Ricky: Les rancards c‘est-ce que font les gars quand ils essayent de coucher avec une fille et je ne dois pas faire ça
Amy: Tu n‘as pas de rancard même si ça te mener à faire l‘amour avec moi
Ricky: Non je n‘ai pas de rancards. Si ce soir n’est pas un rancard alors c’est quoi ?
Amy: C’est deux amis qui ont un fils qui dînent ensemble et qui tentent d’éclaircir certaines choses qui sont très compliquer
Ricky: Pour être compliquer ça l’est

Ricky et Amy continuèrent de discuter tout en dînant tranquillement et ils en profitèrent pour discuter de tout et de rien. Après avoir finit de dîner Ricky débarrassa et il fit la vaisselle qu’il laissa égoutter sur l’évier. Amy et Ricky allèrent s’asseoir sur le canapé du jeune homme, Amy semblait ailleurs ce que le jeune adolescent remarqua immédiatement

Ricky: Tu pense à quoi où à qui Amy ?

Elle ne répondit pas, Ricky déposa alors sa main sur la main d’Amy

Ricky: La terre appelle Amy!!

Amy sursauta au contact de la main de Ricky sur la sienne, l’effet de sa peau contre la sienne avait toujours eu l’effet de la surprendre

Amy: Pardon j’étais dans mes pensées. Tu disais?
Ricky: Je te demandais ce qui te préoccupait autant
Lisa: Oh, rien de très important. En fait je pensais juste à mes parents, à Ashley et à Robbie
Ricky: Oui je peux comprendre enfin pas tant que ça, je suis en famille d’accueil et j’ai pas de frère où de soeur


Il est tard et Amy s’apprêta à s’en aller après avoir embrasser John tendrement, Ricky l’avait coucher dans son lit après l’avoir changer. Elle était face à Ricky contre la porte d’entrée

Amy: Merci Ricky merci pour tout, bonne nuit

La jeune demoiselle se tourna pour ouvrir la porte, elle tourna la poignée mais Ricky qui connaissait Amy aussi bien qu’elle le connaissait la rattrapa par la main

Ricky: Amy attend! Je vois bien qu’il y a quelque chose qui ne va pas. Tu veux qu’on en parle?
Amy: Ça va je suis juste un peu fatigué.
Ricky: Est-ce que c’est à cause de Ben, tu regrettes de ne pas être aller au cinéma avec lui ?
Amy: Non pourquoi?
Ricky: Je sais pas t’as l’air perdu, peut être qu’au fond tu y aller mais tu veux pas l’admettre
Amy: Non pas du tout mais où est-tu aller chercher ça?

Ricky ne savait pas pourquoi il avait penser ça, pourquoi avait-il penser qu’Amy regrettait d’être venu dîner avec lui au lieu d’aller voir un film avec Ben. La réponse d’Amy eu pour effet de le faire sourire et de le soulager, un sourire sur le visage de Ricky n’était pas quelque chose qu’on voyait souvent. Habituellement il les réserve à John mais Amy a toujours eu le dont de le faire sourire

Ricky: Je suis très heureux de l‘entendre
Amy: Dois-je comprendre que tu es jaloux ?
Ricky plongeant son regard dans celui d’Amy: Oui je le suis

Suite à ses dernières paroles il posa sa main sur la joue d’Amy, la jeune adolescent regarda Ricky dans les yeux, elle était surprise par son geste. Se retrouver si prés de lui ne la laissait pas indifférente bien au contraire. Tout à coup Amy approcha ses lèvres du visage de Ricky et elle l’embrassa tendrement. La jeune adolescente ne savait plus ou elle se trouvait, elle avait l’impression d’avoir décollé, que plus rien n’existait autours d’eux. Quand elle reprit conscience de ce qu’elle faisait, elle mit fin au baiser. Elle observa Ricky pour voir sa réaction, le jeune adolescent ouvrit alors les yeux et un sourire se dessina sur les lèvres du jeune garçon

Amy toute gêné: Je te demande pardon! Je ne sais pas ce qu’il m’a prit.

Elle se tourna et ouvrit la porte pour sortir mais Ricky là rattrapa par le bras et il là fit se tourner vers lui à nouveau puis il l’embrassa tendrement, après quelques minutes il rompit le baiser

Ricky: Ne t’excuse surtout pas, bonne nuit Amy
Amy: Bonne nuit Ricky

Suite à ses paroles et surtout à ce baiser Amy sortit de l’appartement, elle monta dans sa voiture et elle rentra chez elle. Ricky lui il avait un sourire afficher sur le visage, il alla se coucher avec le sourire aux lèvres après avoir vérifier que son fils dormait à point fermer

_________________




Connor was born to fight evil forces, he was born of the union of two vampire and his destiny is to become a champion, the savior of mankind but also a glimmer of hope for the new generation

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oth-rpg.pro-forums.fr
Mel23
Admin
avatar

Messages : 1251
Date d'inscription : 25/07/2010

MessageSujet: Re: The fate of the American Teenager   Ven 10 Juin - 6:21

CHAPITRE 15.



Ricky, Amy, Ben
Noah, Eléna & Damon




Grant High School/Les couloirs

Trois jours plutôt Amy avait été dîner chez Ricky, durant le dîner ils avaient évoquer le faite de sortir ensemble du moins d’essayer de se donner une seconde chance sans vraiment le dire à voix haute, ils c’étaient également embrasser. Amy l’avait embrasser en premier et Ricky l’avait embrasser son tour avait impulsivement tout dit à David, le dimanche lorsqu’elle était venu récupérer John aux alentours de 20h00 elle avait à peine dit deux mots à Ricky

Quatre jours plus tard, quatre jours c’était écoulé depuis le fameux dîner chez Ricky. Ricky était complètement perdu, d’abord Amy l’embrasse et le bonheur semble les avoir conquit tout les deux et voilà que deux jours après lorsqu’elle vient récupérer John elle lui adresse à peine deux mots. Maintenant au lycée Amy refusait de lui adresser la parole en tout cas c’est qu’il en conclua vu qu’elle ignorait tout ses appels et qu‘elle le fuyait dès qu‘elle le croisait dans les couloirs du lycée. Ricky avait même demander à Noah le meilleur ami d‘Amy de parler à cette dernière pour lui mais Noah lui avait répondu qu’il fallait qu’il trouve un moyen de parler à Amy et il avait raison de lui dire ça. Amy refusait tout contact avec lui, elle l’évitait et dès qu’elle le voyait elle s’en allait à tel point que ça commençait a faire lourd pour Ricky, elle ne voulait pas se retrouver face à lui

Trois jours, elle le fuyait depuis trois petits jours... et il était déjà perdu. Pourquoi ? Comment ? Depuis trois jours il était encore plus paumé qu’avant si bien qu’il a consulter plusieurs fois son psy, le docteur Fields. Il devait à tout prit avoir une discussion avec Amy seulement elle refuse de le voir et de lui parler alors comment faire ? Trop de questions sans réponses à son goût. Il aurait tellement voulu l'appeler, la voir, entendre le doux son de sa voix... Elle lui manquait terriblement, il en avait perdu l'envie de manger, de dormir, de rire, de pleurer,...de vivre... Ricky avait justement rendez-vous avec son psy avant d’aller au lycée, il n’avait jamais autant consulter le docteur Fields qu’en ce moment

Dans le lycée des rumeurs circulaient sur le faite qu’Adrian et Ben auraient couché ensemble mais ce n’est pas une rumeur cependant leurs ex sans fichait un peur autrement dit Ricky et Amy. Eux ils avaient leurs propre préoccupations même si Amy pensait que Ben attendrait d’être vraiment amoureux lorsqu’il aurait sa première fois. Ricky avait été à la recherche d’Amy toute la journée sans résultat et tout à coup il là vit en train de parler avec Madison et Lauren mais comme elle était dos à lui elle ne pouvait pas le voir ce qui tombait bien car là au moins elle ne pourrait pas le fuir si il là surprenait. Il alla vers elle et il lui saisissa la main l’empêchant par la même occasion de s’enfuir

Ricky: Désolé les filles mais faut que je lui parles
Madison & Lauren: A plus Amy
Ricky: Amy il faut qu’on parle
Amy: Et de quoi ? Des cours ? On est pas dans la même classe je te rappelle
Ricky: De ce qui c’est passé l’autre soir devant chez toi
Amy: C’est pas la peine, je sais ce que tu vas me dire
Ricky: J’en doute
Amy: Tu vas me dire que tu regrettes, que c’était une erreur et tu as raison
Ricky: Non c’est pas ça du tout, il faut vraiment que je te parle mais en privé
Amy: Pourquoi en privé, je vois pas ce que tu peux avoir à me dire qui nécessite qu’on soit seul
Ricky: C’est important Amy
Amy: Tu as tellement peur que les autres sache que tu m’as embrassé que tu préfères carrément qu’on en discute seul à seul mais y’a ……..

Voyant que Amy refusait de l’écouter Ricky lui coupa là parole en l’embrassant tendrement, il posa sa main sur la joue d‘Amy. Il n’avait rien trouvé d’autre sur le moment et de toute manière il fallait quand même qu’il lui parle, il fallait qu’ils discutent. Il faut parfois prendre des risques dans la vie et Amy en vaut la peine. Quelques secondes plus tard Ricky détacha ses lèvres de celle de Lisa, tout les élèves qui sur le parking du lycée venaient d’être témoin du baiser entre Amy et Ricky provoquer par ce dernier

Ricky en fixant Lisa dans les yeux: Je….
Amy en colère: Non mais ça va pas Ricky, qu’est qui t’es passé par la tête
Ricky:: Ce qui m’es passé par la tête c’est que je veux être avec toi, je veux être ton petit ami

Amy n’avait pas bougé, elle n’arrivait toujours pas à croire ce qu’elle venait d’entendre, ce moment elle l’avait rêvé mainte et mainte fois mais là elle n’était pas en plein rêve mais bel et bien dans la réalité. Ricky voulait être avec, vendredi soir il avait avouer être jaloux de Ben et il l’avait embrasser enfin après qu’elle l’est embrasser en premier mais là elle ne s’attendait vraiment pas à ça en se levant ce matin. Amy était complément sous le choc par les paroles de Ricky mais elle est également perdu. Amy ferait mieux de partir histoire de réfléchir à tout ça et pourtant d’un autre côté elle n’avait aucune envie de le fuir car elle est éperdument amoureuse de lui et puis au fond d’elle Amy avait envie continuer cette discussion avec Ricky

Ben en arrivant vers eux: Ne l‘écoutes Amy, il ment
Amy: Toi occuper toi de tes affaires, fais moi plaisir restes en dehors de ça. Cette discussion ne concerne que Ricky et moi
Ben: Mais…………
Amy: Il n’y a pas de mais qui tienne et puis après ce qui c‘est passé entre Adrian et toi t‘es vraiment mal placé pour t‘immiscer dans ma vie
Ben: Amy je suis tellement désolé pour tout, je t‘aime Amy
Amy: Ben tu dis tellement de fois que t’es désolé mais les paroles ne sont que des mots. Pas moi
Ben: Et pourtant à lui tu lui a pardonner de t’avoir mise enceinte
Amy: On était deux et Ricky n’a jamais voulu me faire de mal intentionnellement
Ben: Moi non plus
Amy: Permets moi d’en douter Ben. Ricky c’est toujours d’accord pour qu’on discute en privé
Ricky ignorant Ben: Oui évidement
Amy: Alors allons parler
Ricky en tendant sa main à Amy: Suis moi

Amy mit sa main dans celle de Ricky et ce dernier se dirigea avec Amy vers la cafétéria où ils prirent leurs déjeuner de midi avant d’aller dehors dans les gradins du terrain de football. C’était pas vraiment l’endroit pour discuter d’un sujet aussi personnel que celui dont il venait de lui dire mais au moins là ils ne seront pas interrompu par quique se soit


Grant High School, Terrain de football

Voici maintenant quelques minutes que Ricky et Amy étaient dans les gradins, ils étaient assit l’un à côté de l’autre, le terrain était vide ce qui était parfait pour une discussion sans que quelqu’un n’intervienne et ne les dérangent. Les deux adolescent étaient en train de manger tranquillement tout en discutant tranquillement
Amy: Ricky ce que tu m’as dis dans les couloirs
Ricky: J’étais on ne peut plus sincère, je veux être avec toi
Amy: Pourquoi tu me l’as pas dis plus tôt
Ricky regardant Amy: J’aurais bien voulu mais t’as pas arrêté de me fuir et puis j’avais peur
Amy: De quoi ?
Ricky: Que tu m’envoie bouler
Amy très étonnée: Tu plaisantes j’espère ?
Ricky gêné: Non
Amy: Ricky je t’aime depuis toujours, depuis que nos regards se sont croisés. J’ai rêvé je ne sais combien de fois d’être avec toi, t’imagine pas à quel point j’ai attendu ce moment
Ricky: C’est exactement ce que Noah m’a dit
Amy étonnée: T’en a parlé à Noah ?
Ricky: Oui
Amy: Noah est quelqu’un de génial
Ricky: Je l’ai remarqué, c’est un gars sympa
Amy: C’est vrai. Et on fait quoi maintenant ?, je veux dire tout les deux par rapport à ce qu’on vient de se dire
Ricky: On pourrait commencer par avoir un rendez-vous t’en pense quoi ?
Amy: Je croyais que t’avais pas de rancards
Ricky: Ca n’en sera pas un si on fait quelque chose avec John
Amy: Comme quoi ?
Ricky: Comme un pique nique au parc
Amy: D‘accord, est-ce que ça veut dire que toi et moi on est
Ricky: Un couple ?, Oui enfin si tu veux bien d’un idiot comme moi
Amy en souriant: Oui mais t’es pas idiot
Ricky: Oh que si je le suis
Lisa: J’en connais plusieurs qui vont pas être ravi
Ricky: Laisses-moi devinez tes parents Ben ?
Lisa: Oui mais avec mes parents je pense que ça ira enfin je l‘espère quand à Ben et bien il est vraiment mal placé pour donner son avis
Ricky: T’inquiète pas on leurs dira ensemble
Amy: Okey
Ricky: Mais avant j’ai quelque chose à te demander
Amy: Je t’écoutes
Ricky: Est-ce que toi et John vous accepteriez demain midi de venir pique niquez avec moi au parc vu que t’as pas cours l’après midi tout comme moi
Amy en souriant: Oui avec plaisir, tu viens nous chercher quand
Ricky mal à l’aise: Euh….
Amy: Où on peut venir te chercher
Ricky: Oui ça fait moins rancard

Ricky plongea son regard ténébreux dans les yeux d’Amy, cette dernière le regarda en souriant avant de l’embrasser tendrement puis elle s’écarta et elle le regarda. Ricky là regarda tendrement et les deux adolescents terminèrent leurs repas avant de retourner en cours


Manoir des Salvatore

Après le passage de la comète, Damon était rentré avec sa petite amie et quand Noah avait voulu voir Eléna cette dernière était déjà partie avec son petit frère Jérémy. Pendant que son frère fesait des folies avec sa copine à l’étage Noah lui il était dans le salon, il lisait un bouquin avant d’aller manger quelque choses mais il était bien trop tôt pour manger quoique se soit. Le jeune adolescent avait beau vouloir se concentré sur son livre il n’y arrivait pas, les paroles de Damon résonnait dans sa tête comme un tambour ”elle te plais ne dis pas le contraire”, il avait raison Eléna lui plaisait, elle l’attirait et elle l’intriguait à tel point qu’il n’arrive même pas à se concentré sur un simple bouquin qui n’a pourtant rien de bien compliquer, se pourrait-il que Noah Salvatore soit tomber éperdument amoureux d’Eléna Cooper. Tout à coup quelqu'un sonna à la porte d’entrée, le jeune homme posa son bouquin sur la table de chevet à côté du fauteuil où il était assit et il se leva. Lorsqu’il ouvrit la porte d’entrée il vit Eléna

Eléna avait été ravis d’assister au passage de la comète avec Noah, elle était plus que contente d’y avoir été avec lui. Ce beau ténébreux l’intriguait au plus au point, il l’attirait et elle mourrait d’envie de le connaître d’avantage. Il est intelligent et séduisant et il a de ses yeux, Eléna ne fesait pas particulièrement attention au physique mais Noah est beau comme un dieu, la jeune demoiselle avait littéralement eu le coup de foudre pour lui. Lors du passage de la comète elle aurait voulu passé plus de temps avec lui mais quand le frère de ce dernier là embarqué pour un petit moment Jérémy a choisit ce moment pour vouloir rentrer à la maison au grand désarroi de la jeune adolescente alors elle décida d’aller voir Noah et de lui dire ce qu’elle voulait lui dire mais qu’elle n’osait pas

La porte du manoir s’ouvrit et Noah fut agréablement surpris de voir Eléna, il n’arrêtait pas de penser à elle et voilà que maintenant elle était là devant lui à le fixer avec ses yeux magnifique. Eléna était un peu nerveuse mais elle remarqua qu’il c’était changer cependant le trouvait encore plus séduisant

Noah: Bonsoir
Eléna: Bonsoir, je te dérange pas j’espère ?
Noah: Non pas du tout, je lisais un peu. Qu’est-ce qui t’amène ?
Eléna en se mordillant la lèvre inférieure: Euh…je voulais te voir enfin te parler
Noah: Oh, ok. Je prend une veste et j’arrive
Eléna: D’accord

Noah tendit son bras vers le porte manteau et il prit une veste de jogging noir qu’il enfila immédiatement, le jeune homme aurait bien fait entrer Eléna mais il n’avait aucune envie que Damon les espionne car le connaissant il en serait bien capable pour ensuite le taquiner comme il adore tant le faire. Après avoir enfiler sa veste Noah suivit Eléna à l’extérieur de la maison et il ferma la porte derrière lui, les deux adolescents allèrent ensuite s’asseoir sur le petit muret qui se trouvait à quelque pas de la porte d’entrée du manoir.

Noah en regardant Eléna dans les yeux: Que voulais-tu me dire ?
Eléna en fesant glisser une de ses mèche derrière son oreille: Je sais pas comment te le dire ni par où commencer
Noah: Commence par le début
Eléna: Ok. Comme je te l’ai déjà dis tu m’intrigue énormément mais y’a pas que ça, tu plais, tu me plais même beaucoup. Je sais qu’on se connaît depuis peu de temps et ça me fais peur, j’ai jamais été autant attiré par quelqu’un
Noah: C’est pareil pour moi mais ce qui me fait encore plus peur c’est qu’un jour je te perde comme j‘ai perdu mes parents et mon oncle
Eléna: Il ne m‘arrivera rien
Noah: Ma mère aussi me disait ça et elle est morte, ensuite Zack m‘a dit la même chose et lui aussi il n‘est plus là
Eléna: Noah je comprends que tu es peu de perdre tout ceux qui te sont proche mais ça ne veut pas dire que tu vas me perdre moi aussi
Noah: Depuis la mort de mes parents la seule personne vers qui j’ose me montrer vulnérable si on peut dire c’est mon frère d’ailleurs je me raccroche à lui comme à une bouée de sauvetage tellement j’ai peur qu’il lui arrive malheur à lui aussi
Eléna: Noah tu ne peux pas vivre constamment dans la peur, je peux pas te dire que je comprend ce serait te mentir mais te renfermé sur toi ne t’aidera pas à avancer au contraire
Noah: Je sais mais j’ai peur, j’ai l’impression d’être comme maudit
Eléna: Non tu ne l’es pas, c’est pas ta faute ce qui est arriver à tes parents et à ton oncle
Noah: Alors pourquoi c’est arrivé, pourquoi si c’est pas ma faute ?
Eléna: C’était simplement leur heure, je sais c’est injuste mais tu n’es pas responsable et il est temps que tu arrêtes de te sentir coupable

Ces mots il les avaient entendu tellement de fois par son frère, depuis six ans Noah se sentait responsable de ce tragique accident d’avion alors qu’il n’était en rien responsable. Il n’avait que dix ans quand c’est arriver et Damon lui il avait 14 ans à l’époque, c’était un tragique accident d’avion et Noah là très mal supporté, bien plus que Damon. Pendant des mois il avait gardé le silence et plus le temps passait plus il se renfermait mais il parlait que très rarement. Il y a trois mois Zack l’oncle des garçons est décédés d’une crise cardiaque et ça a été un second coup dure car les deux frères étaient très attaché à leur oncle Zack. En six ans Damon n’arrêtait pas de lui dire que l’accident d’avion qui a coûté la vie à leur parents n’était en rien sa faute, que c’était un pur accident mais Noah ne le croyait pas, si il se sentait autant coupable c’est parce que le jour précédant le départ de ses parents il avait dit des choses qu’il avait regretter plus tard mais c’était trop tard, c’était dit et malheureusement il n’a jamais eu la chance de pouvoir s’excuser

Noah: Je leur ai dit des choses horribles avant qu’ils prennent cet avion c’est pour ça que c’est ma faute, jamais je n’ai pu leurs demander pardon tu comprends
Eléna: Noah on dit tous à un moment où à un autre des choses qu’on regrette ensuite, ce qui c’est passé est simplement un accident tu entends, un malheureux accident
Noah: Comment tu peux en être sur ?
Eléna: Parce que ça arrive les accidents, ça arrive à tout le monde. Tu n’étais qu’un petit garçon quand c’est arrivé et c’est normal qu’ils te manquent mais tu as le droit a vivre pleinement ta vie
Noah: Comment faire pour oublier ?
Eléna: Tu n’oubliera jamais mais tu peux commencer à te pardonner petit à petit

Noah observait Eléna avec les yeux aux bords des larmes, parler de cette époque de sa vie le fesait souffrir atrocement mais elle avait raison, il était temps qu’il commence à se pardonner et qu’il commence à vivre enfin.


La chambre de Damon

Depuis sa chambre Damon observait la scène, la fenêtre était ouverte et il entendait la conversation entre son petit frère et Eléna. Voilà six ans que Damon s’efforçait de faire comprendre à Stefan qu’il n’était pas responsable de quelques manière mais rien n’y fesait, l’aîné des Salvatore se souvenait encore du jour et des mots que Noah avait dit à leur parents. Il n’était qu’un enfant et il se fesait difficilement aux nombreux déplacement de leurs parents mais surtout au faite que ces derniers n’étaient presque jamais là. Damon était le plus âgé et lui il s’y était fait au fil des années mais Stefan était différent. Il a toujours été le plus sensible et le plus sentimentale, Damon passait beaucoup de temps à essayer de distraire son frère en jouant avec lui, en fesant des batailles d’oreiller le matin et le soir. Tout n’était pas rose mais Damon était toujours là pour veiller sur son petit frère, lui raconter des histoires, le rassurer quand il fesait des cauchemars, le soigner quand il se fesait mal, lui essuyer ses larmes enfin jusqu’à ce jour, ce jour qui a chambouler leurs vies.

Damon: Aller petit frère n’est pas peur, n’est pas peur de vivre. Tu vas y arriver
La petite amie de Damon en se blottissant contre ce dernier: Tu parles tout seul maintenant
Damon: Non j’observe
La petite amie de Damon: Et tu observes qui ?
Damon: Mon frère et sa copine enfin c’est pas vraiment sa copine mais elle lui plait et visiblement c’est réciproque
La petite amie de Damon: T’as peur qu’elle lui brise le cœur ?
Damon: Non d’ailleurs je pense qu’elle va arriver à faire quelque chose que j’essaie de faire depuis des années
La petite amie de Damon: Là je comprends pas
Damon: C’est normal tu me connaissais pas à cette époque. Depuis que nos parents sont décédés Noah se sent responsable, il est persuader que c’est sa faute
La petite amie de Damon: C’est ridicule
Damon: Pas pour mon frère
La petite amie de Damon: Noah n’était qu’un gosse et c‘était un tragique accident, comment ça aurait pu être de sa faute ?
Damon: Avant que nos parents ne partent il leur a dit des choses qu’il a regretter ensuite
La petite amie de Damon: Ça arrive à tout le monde de dire des choses qu’on regrette
Damon: Ce que tu dois savoir c’est que mes parents étaient souvent absents et Noah se fesait difficilement aux nombreux déplacement de nos parents mais surtout au faite qu’ils n’étaient presque jamais là. Moi je m’y étais fait au fil des années mais Noah non. Il a toujours été le plus sensible et le plus sentimentale, alors je m‘efforçais de le distraire avec des jeux divers. Je veillais sur lui, je lui racontais des histoires, je le rassurais quand il fesait des cauchemars, je lui essuyais ses larmes quand il pleurait mais à la mort de nos parents tout à basculer
La petite amie de Damon: Pourquoi tout à basculer ?
Damon: Parce qu’à partir de cet instant Noah c’est mit dans la tête que c’était sa faute, que si il n’avait pas dit ces choses là et bien nos parents seraient vivant mais c’est faux. Ça fait six ans que je m’efforce de lui faire comprendre que c’est pas sa faute, qu’il n’y est pour rien mais rien à faire cependant tout n’est pas perdu, Eléna a va peut arriver à aider Noah à se pardonner enfin
La petite amie de Damon: Je vois et tu compte les espionner longtemps ?
Damon: Je les espionne pas. Je veux juste voir mon frère guérir, il a assez souffert
La petite amie de Damon: Je comprends
Damon: Aller Noah tu dois te pardonner, c’est pas ta faute petit frère
La petite amie de Damon: Tu l’aime ton petit frère ça se voit
Damon: Oh oui, je ferais n’importe quoi pour lui
La petite amie de Damon: C’est normal

Damon était content que sa petite amie le comprenne, Noah c’était tout pour lui et il ferait n’importe quoi pour être capable de l’aider à guérir et il est plus que temps qu’il commence à vivre et à sortir la tête de l’eau. Damon savait que son frère en était capable, il croyait en lui et en ses capacités


A l’extérieur du manoir

Noah ignorait complètement que son frère et la petite amie de ce dernier l’observaient, enfin les observaient lui et Eléna depuis la fenêtre de la chambre de Damon. Le jeune adolescent était vraiment un ado fragile et très sensible surtout par rapport à l’accident tragique qui avait causé la vie de ses parents, la preuve il n’avait jamais été comme ça depuis six ans, jamais il n’en parlait il préférait garder tout pour lui. Eléna s’approcha du visage de Noah et elle sécha tendrement les larmes du jeune homme qui se laissa faire sans bouger.

Noah: On pourrait commencer par vivre le moment présent, t’en pense quoi ?
Eléna: C’est parfait

Les deux adolescent se regardaient droit dans les yeux sans pouvoir détacher le regard de l’autre, Noah était tombé amoureux d’Eléna et c’était réciproque mais il avait quand même peur de la perdre. C’était devenu comme une appréhension constante mais il ne pouvait pas vivre constamment dans la peur, il a vécu comme ça pendant six ans avec la peur au ventre mais maintenant il était tant qu’il se pardonne lui-même et qu’il commence à vivre. Noah approcha son visage de celui d’Eléna qui était déjà proche du siens et il posa délicatement ses lèvres sur celle qu’il aimait et il l’embrassa tendrement, la jeune adolescente lui répondit tout aussi tendrement. Au dessus d’eux la nuit commençait à tombé sur la ville, le ciel était étoilé de mille feux par les étoiles et tout à coup une étoile filante passa dans le ciel illuminant ce dernier.

_________________




Connor was born to fight evil forces, he was born of the union of two vampire and his destiny is to become a champion, the savior of mankind but also a glimmer of hope for the new generation

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oth-rpg.pro-forums.fr
Mel23
Admin
avatar

Messages : 1251
Date d'inscription : 25/07/2010

MessageSujet: Re: The fate of the American Teenager   Dim 12 Juin - 11:34

CHAPITRE 16. [partie 1]



Amy, Georges, Adrian
Ben, Ricky, Bunny



Maison de Juergens

Un mois plus tôt Amy avait annoncé à ses parents qu’elle et Ricky voulaient se donner une chance en tant que couple ce qui avait grandement contrarié Georges car même si il avait apprit à apprécié ce dernier et qu’il est évident qu’il s’occupe très bien de John il n’est pas enchanté au faite qu’Amy et Ricky soient ensemble. Anne a plutôt bien prit la nouvelle, en faite elle a toujours eu la sensation qu’Amy avait des sentiments pour Ricky surtout parce que sa fille a prit sa défense dès le dîner à l’athlètic club quand ils se sont tous réunit pour parler de la grossesse d’Amy ce qui remonte a un an environ.

Il y a du changement du côté de Ben où plutôt d’Adrian et Ben, suite à leurs nuits ensemble la jeune adolescente a découvert qu’elle était enceinte, en faite c’est grâce à Ashley qu’elle s’en est rendu compte. Ne voulant pas être une mère adolescente comme Amy elle a voulu se faire avorter mais elle a changé d’avis au dernier moment, il y a un elle a pourtant porté un jugement sur le faite qu’Amy est décidé de gardé John et là elle se retrouvait dans la même situation qu’elle. Adrian était enceinte de deux mois à présent et la nouvelle avait fait le tour du lycée, Ricky et Amy l’avaient apprit en entendant des élèves parler de la grossesse d’Adrian et comme tout le monde savait que cette dernière avait coucher avec Ben il n’y avait aucun doute sur l’identité du père de l’enfant. Ben avait éssayé de caché ça à Amy de peur d’avoir ruiner toutes ces chances avec mais ça fait un bout de temps que pour elle c’était terminer, Amy était triste pour eux deux car elle savait mieux que personne ce que c’était d’avoir un enfant quand on est adolescents

Amy vennait de finir de se préparé, pendant qu’elle prenait sa douche et qu’elle s’habillait elle avait laisser son fils dormir car cette nuit il a été un peu ronchon. Comme ce matin elle n’avait pas cours elle décida qu’elle allait aller faire des courses pour John. Lorsqu’elle alla dans la chambre de John elle fut étonné de voir que ce dernier était réveiller et qu’il gigotait dans son lit, il était calme contrairement à cette nuit où il avait été agité et ronchon une bonne partie de la nuit. Amy se pencha au dessus du lit de son fils et elle le souleva dans ses bras

Amy: Bonjour mon petit cœur, tu as bien dormis

Le petit âgé de quatre mois gazouillait et il bougea ses petits pieds, Amy souria et elle embrassa tendrement le front de son fils avant de sortir de la chambre de John pour descendre en bas afin de lui donner son petit déjeuner

Georges: Bonjour vous deux, vous avez bien dormis ?
Amy: Salut papa, John oui mais pas moi et toi ?
Georges: Oui mais pourquoi t’as pas bien dormis ?
Amy: John a été ronchon une bonne partie de la nuit
Georges: Oh mais pourquoi t’as pas appeler Ricky, c’est pas que j’aime quand il vient a des heures tardive mais si c’est pour John je ne dirais rien
Amy: Je ne l’ai pas appeler car ça fait trois jours non stop qu’il fait des nuit blanches pour John et il a besoin de dormir lui aussi
Georges: D’accord mais il faut aussi que tu dormes aussi
Amy: Mais j’ai dormis enfin quand John c’est endormit
Georges: D’accord et sinon qu’est-ce que tu vas faire aujourd’hui vu que tu n‘as pas cours de la journée ?
Amy en installant John dans sa chaise haute: Dans l’immédiat je vais préparé le déjeuner de mon fils et le mien
Georges: Je voulais parler du reste de la journée
Amy: Après avoir habiller John je pensais aller faire quelques courses pour John, tu veux venir avec nous
Georges: Non mais merci de te soucier de ton vieux père

Amy: T’es pas vieux en tout cas pas plus que les autres qui ont ton âge

Tout en discutant avec son père Amy prépara le petit déjeuner de John enfin plus précisément son biberon de lait et elle prépara vite fait un chocolat chaud pour elle même. Pendant qu’elle donnait à John son biberon elle continua à discuter avec son père. Après que John est finit de boire son biberon de lait Amy installa son fils dans le cosy poser sur la table puis elle grignota deux brioches

Georges: Comment ça se passe avec Ricky ?
Amy: Tu es sur de vouloir savoir papa ?
Georges: Oui je suis sur
Amy: Ça va bien même très bien
Georges: Est-ce que vous…enfin tu vois ce que je veux dire ?
Amy: Je vois très bien ce que tu veux dire et pour répondre à ta question non on a pas coucher ensemble

Sur ce elle débarrassa son bol et le biberon de John qu’elle mit ensuite dans le lave vaisselle puis elle souleva son fils dans ses bras et elle lui fit faire son rot. Amy embrassa son père sur la joue avant de monter à l’étage préparé son fils, elle lui fit prendre un bain et elle l’habilla. Un quart d’heure plus tard John était prêt et pendant qu’il était allonger dans son lit Amy en profita pour se brosser les dents puis elle alla chercher son fils qu‘elle installa dans sa poussette après avoir installer la nacelle dans la poussette.




Après avoir installer John Amy prit ses clefs de la maison et ses clefs de voiture ainsi que son sac à main & le sac de John puis elle sortit de la maison après avoir souhaiter à son père de passer une bonne journée.


Maison des Juergens/Le Quartier

Amy venait de sortir de chez elle, elle avait son sac à main sur une épaule et le sac de John sur une autre épaule tout en poussant la poussette où était son fil, Amy se dirigea vers sa voiture qui était garer dans l’allée. Elle avait décidé de profiter du faite qu’elle n’avait pas cours de toute la journée pour aller faire quelques courses pour John, elle avait besoin de lait en poudre, de petites suisse, de petits pots, de couches, de lingette pour bébé et puis elle avait prévu de lui acheté quelques vêtements pour l’été, pas beaucoup car elle fesait attention au moindre centimes qu’elle dépense pour John même si Ricky l’aide pour que leurs fils ne manque de rien elle restait vigilante aux dépenses. Alors qu’elle se dirigea vers sa voiture elle vit Adrian qui s’avança vers elle ce qui lui fit pensée que ça ne présageait rien de bon enfin c’Est-ce qu’elle pensait sur le moment

Adrian en arrivant vers Amy: Salut Amy
Amy: Salut Adrian
Adrian: T’es occupé là ?
Amy: Euh….en quelques sortes, je m’apprêtais à faire quelque courses pour John pourquoi ?
Adrian: Pour rien
Amy: Sérieusement ? Tu me vois sortir de chez moi et tu me demandes si je suis occupée sans aucune raison particulière ?
Adrian: En faite y’a bien une raison mais tu es occupée, laisse tomber je te demanderais une autre fois
Amy: Attends Adrian, si tu as quelque chose à me demander vas-y
Adrian: Mais tu viens de dire que….
Amy: Oui mais si tu veux tu peux venir avec moi
Adrian: Pourquoi tu fais ça ?
Amy étonnée: Pourquoi je fais quoi ?
Adrian: Pourquoi tu es gentille avec moi alors que tu me détestes ?
Amy: Je ne te déteste pas
Adrian: Tu devrais, j’ai couché avec Ben et je
Amy: Je sais mais ce que Ben fait ne me regarde pas
Adrian: Mais c’était ton copain
Amy: Il ne l’étais plus depuis au moins un mois quand vous avez coucher ensemble. Je ne sais pas pourquoi vous l’avez fais et honnêtement je ne veux pas le savoir
Adrian: Mais tu l’aimais ?
Amy: J’ai aimé Ben, certes pas autant que j’aime Ricky mais je tenais à lui et je tiens à lui en tends qu’ami tout comme tu tiens à Ricky
Adrian: Ouais mais quand même tu devrais me haïr
Amy: Non, le seul moment je te détestais c’était quand t’étais avec Ricky quand j’étais enceinte de lui
Adrian: Pourquoi qu’à ce moment là ?
Amy: Parce que je l’aimais et que j’étais jalouse. Vous voir ensemble m’a fait tellement mal que je me suis tourner vers Ben et on a finit par rompre et maintenant je suis avec Ricky, regardes comme la vie peut être surprenante
Adrian surprise: T’étais jalouse de moi ?
Amy: Oui
Adrian: Pourquoi ?
Amy: Parce que t’étais avec celui que j’aimais et j’ai finalement apprit il y a pas très longtemps que Ricky avait tellement eu peur en se rendant compte qu’il avait des sentiments pour moi qu’il a préféré retourné vers toi
Adrian: Oui les mecs sont idiots parfois, remarques moi c’est pire. Ma relation avec Ricky n’avait rien de sincère ni de sérieux, mon histoire avec Max a été un échec total et je me suis tourné vers Ben parce que j’étais déprime et aujourd’hui je suis enceinte
Amy: C’est vrai que dit comme ça c’est pire
Adrian: Tu sais je savais que tôt où tard Ricky et toi vous finiriez ensemble
Amy surprise: Ah oui ?
Adrian: Oui
Amy: Bah tu devais être la seule parce que Ricky l’ignorais et moi je prenais ça pour un rêve
Adrian: Tu sais que Ben croit toujours que
Amy: Je sais mais il devrais tourner la page et aller de l’avant surtout que dans quelques mois il sera papa
Adrian: Tu sais je m’en veux de t’avoir juger au début quand t’as décidé de garder John
Amy: Je sais, tu crois que toi et moi on pourrais devenir amies ?
Adrian étonnée: Tu es sérieuse là ?
Amy: Oui, tu sais je sais ce que c’est d’être enceinte quand on est ado et il y a un an j’aurais aimé avoir une amie qui soit passé par là
Adrian: J’ai été tellement horrible avec toi que je doute que se soit possible
Amy: Ça ne coûte rien d’essayer et puis tu sais si tu as des doutes, des questions à propos de ce qui va se passer dans les mois à venir je pourrais peut être t’aider
Adrian: Ça parait surréaliste
Amy: Mais c’est possible. Écoutes viens avec moi et on pourra parler à moins que t’es d’autre projets ?
Adrian: Non mais je voudrais pas m’incruster
Amy: Ça risques pas, alors t’es d’accord pour venir ?
Adrian: Okey
Amy: J’installe John dans son siège auto, je range la poussette dans le coffre et on y va

Sur ses dernière paroles Amy se pencha au dessus de la poussette et elle souleva doucement son fils dans ses bras, le petit ressemblait a son père de plus en plus mais il avait les cheveux d’Amy ça fesait aucun doute par contre le regard c’était Ricky tout cracher. Amy ouvrit la portière de la voiture et elle installa John dans son siège auto puis elle l’attacha, elle referma ensuite la porte après avoir mit la sécurité. Amy plia la poussette et elle là rangea dans le coffre puis elle referma ce dernier, sur la vitre arrières de la voiture il y avait un gros autocollant jaune avec écrit en noir BEBE A BORD en grosse lettre. Amy monta du côté conducteur pendant qu’Adrian montait du côté passager, elles mirent leurs ceintures de sécurité et elle partèrent en direction du centre commercial


Boucherie des Boykewich

Ricky qui n’avait pas cours de toute la journée était venu à la boucherie dès huit heures et demie du matin, il avait demandé à Bunny à travailler plus que d’habitude elle avait accepter mais malheureusement Ben avait eu la même idée. Ricky avait voulu travailler plus d’heures exceptionnellement aujourd’hui parce qu’il avait rien de mieux à faire et il préférait gagner un peu plus d’argent en travaillant un peu plus pour une journée que de rester au lit. Ben lui il avait une toute autre raison de venir bosser, il voulait penser à autre chose qu’à Adrian et lui qui auraient un bébé, au départ il ne voulait pas être un père adolescent mais il est bien content qu’Adrian est décidé de garder le bébé. En revanche il refuse de renoncer à Amy, même après avoir couché avec Adrian et après l’avoir mit enceinte il s’obstine à vouloir se remettre avec Amy ce qui énerve particulièrement tout le monde, à croire qu’il s’en fiche de ce que Ricky où Amy peuvent ressentir et à l’idée de briser une famille parce que c’est-ce qu’Amy, Ricky et John sont, ils sont une famille. Certes une famille pas comme les autres parce qu’ils sont très jeune mais ils sont une famille et Ben n’a pas l’air de vouloir comprendre qu’Amy aime Ricky et que Ricky aime Amy, il ne veut pas accepter qu’elle soit avec celui qu’il déteste par-dessus tout. En ce moment c’était presque la guerre ouverte entre Ben et Ricky enfin surtout de la part de Ben

Bunny: Tout va bien les garçons
Ricky Ben: Oui
Bunny: Je vois bien que non alors dites le moi maintenant
Ben: Il veut pas laisser Amy tranquille
Ricky: Ce serait plutôt à moi de dire ça
Ben: T’avais cas répondre à ma question quand je te l’ai poser
Ricky: C’est personnel et ça ne te regardes pas
Ben: J’aime Amy alors ça me regarde
Ricky: Savoir si on a couché ensemble ne te regarde pas du tout
Ben: J’ai le droit de savoir
Ricky: Non
Ben: De toute manière elle se rendra compte qu’elle n’a aucun avenir avec toi
Ricky: Pourquoi parce que tu te crois supérieur à moi ?
Ben: Parce que tu ne lui a jamais offert le mariage, moi je pourrais
Ricky: On es au lycée et c’est pas parce qu’on est ensemble et qu’on a un bébé qu’on doit se marié en plus je pense qu’on est beaucoup trop jeune
Ben: Mais on c’est tous que tu te marieras jamais, tu as dis une fois à Adrian que tu ne croyais pas au mariage
Ricky: Les gens changent mais pour en revenir à Amy et moi je ne te dirais rien et elle non plus
Ben: On verra bien, je suis sur que je pourrais la convaincre de tout me dire
Ricky: Arrêtes de rêver, Amy te dira la même chose que moi et elle en a marre que tu lui cours après, que tu lui envoies sans arrêt des messages, que tu là supplies de te reprendre. Tu nous fatigues vraiment
Bunny: Bon ça suffit, ce sujet n’a pas à être discuté ici pendant vos heures de travail, régler ça en dehors de vos heures de travail comprit
Ben: Je peux pas il refuse de me répondre quand j’éssaie de savoir en dehors d’ici
Ricky: Et tu ne sauras rien ni ici ni ailleurs

Sur ses mots Ricky prit le balaie pour nettoyer, Ben voulait à tout prit savoir et d’une manière où d’une autre Ricky allait lui répondre. Ne pas savoir allait finir par lui ruiner la santé, ne pas savoir lui fesait perdre le sommeil car il refusait de tourner la page.

Bunny sur un ton ferme: Je vous ai dis de régler ça en dehors d’ici

Bunny ne plaisantait pas, en dehors de ça elle était du côté de Ricky. Ce qui se passait où non entre Ricky et Amy ne regardaient qu’eux et non Ben peut importe ce qu’il peut ressentir pour Amy, il devrait tourner la page et aller de l’avant d’ailleurs tout le monde le lui dit mais il agit en véritable gamin qui tape du pied quand il veut quelque chose mais qu’il ne peut pas l’avoir. Vous savez comme quand un enfant veut un jouet mais que ses parents refusent et qu’il demande et redemande ainsi de suite et bien Ben c’est exactement la même chose.


Le centre commerciale

Lorsque Amy et Adrian arrivèrent devant le centre commerciale la jeune adolescente chercha une place pour se garer, sur le parking il n’y avait que quelques voiture car la plupart des gens travaillaient les jours de semaines. Finalement Amy trouva un place près de l’entrée du centre commercial, après s'être garer correctement elle coupa le moteur. Elle sortit de la voiture en même temps qu’Adrian et elle ferma sa porte puis elle sortit la poussette du coffre qu’elle déplia immédiatement puis elle installa John dedans après l’avoir sortit de son siège auto, elle verrouilla la voiture après avoir prit son sac à main. Amy et Adrian se dirigèrent vers l’entrée du commercial, elles entrèrent toutes les deux à l’intérieur, la veille Amy avait fait une liste de ce qu’elle devait prendre pour John donc elle risquait de se demander de ce qu’elle devait prendre où non. Amy se dirigea alors vers le rayons bébés/puériculture avec Adrian qui était a côté d’elle

Amy: Alors tout va bien ?
Adrian: Oui enfin mise à part les nausées matinal
Amy: Je sais que c’est
Adrian: C’est vrai que t’es passé par là avant moi
Amy en prenant deux sacs de couches: Oui
Adrian: Je peux te poser une question ?
Amy en prenant des lingettes et des produits bébés: Oui vas-y
Adrian: Est-ce que ça fait mal ? Je veux dire l’accouchement
Amy: Tu sais toutes les grossesses sont différentes mais comme ma mère m’a dis au moment où j’accouchais, la nature fait souffrir parfois
Adrian: Là ça me rassure pas, ça m’inquiète
Amy: Adrian n’oublie que j’avais un an de moins que toi quand je suis tombée enceinte
Adrian: Je sais


Amy continua de discuter avec Adrian où plutôt de répondre aux questions que cette dernière lui posait tout en fesant ses courses pour John, c’était assez étrange de voir Adrian et Amy discuter comme deux amies étant donner tout ce qui c’est passé cependant dans quelques mois Adrian va devenir maman et Amy est la mieux placer pour savoir ce qu’Adrian ressent en ce moment, elle-même était à sa place il n’y a pas si longtemps et elle aurait aimé avoir une amie qui soit passé par là. Après avoir acheté tout ce qu’elle avait noter sur sa liste de courses pour John Amy alla aux rayons vêtements et elle prit quelques vêtements puis ensuite elle se rendit aux caisses pour payer tout ça, ensuite elles sortèrent du magasin et du centre commercial. Amy alla jusqu’à sa voiture avec Adrian et elle ouvrit le véhicule, elle installa John dans son siège auto et elle l’attacha. Amy rangea les courses tout au fond du coffre puis elle plia la poussette de John qu’elle rangea dans le coffre et elle referma ce dernier avant de monter en voiture et de repartir en direction de la maison

_________________




Connor was born to fight evil forces, he was born of the union of two vampire and his destiny is to become a champion, the savior of mankind but also a glimmer of hope for the new generation

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oth-rpg.pro-forums.fr
Mel23
Admin
avatar

Messages : 1251
Date d'inscription : 25/07/2010

MessageSujet: Re: The fate of the American Teenager   Dim 12 Juin - 14:47

CHAPITRE 16. [partie 2]



Noah, Eléna, Amy
Georges, Ricky & Damon



Manoir des Salvatore

En raison des grèves des professeurs au lycée et en l’absence de Damon qui devait être soit à l’université soit avec sa copine Noah était seul à la maison et il en avait profité pour faire la grâce matinée car c’est pas tout les jours qu’il peut dormir sans avoir à se lever pour aller au lycée alors autant en profiter. Le jeune adolescent émergea tout doucement de dessous les couvertures. Les rayons de soleil chaud qui avait réussit à pénétrer à travers les vitres et les stores éclairaient doucement le visage de Noah qui dormait comme un bébé, le jeune homme ouvrit un peu les yeux, gênée par le soleil, et s'étira dans son lit en baillant. Un sourire illumina son visage.

" Belle journée en perspective "pensa-t-il

Le jeune adolescent se retourna sur le dos car il était allonger sur le ventre en se réveillant, il repoussa les couvertures jusqu’au fond du lit puis il se redressa et il se leva de son lit bien douillet, il mit ses pantoufles et il fit son lit avant de se diriger vers les placards coulissant en face de son lit. Il en fit coulisser un et il regarda ces vêtements avec un regard encore endormit, il prit un jean, un t-shirt à manche courte ainsi que des sous vêtements propre puis il alla dans la salle de bain. Un quart d’heure plus tard il en ressortit tout habillé, étant donner qu’il fesait beau dehors il décida de déjeuner sur la terrasse. Après avoir préparer et poser tout sur la table dehors il alla se préparé un café au lait qu’il fit chauffer au micro-onde

Quelques minutes alors qu’il profitait du soleil son portable qui était poser sur la table sonna, Noah regarda qui c’était et lorsqu’il vit le prénom d’Eléna Cooper un sourire radieux se dessina sur le visage du jeune adolescent, il posa sa tartine et il décrocha en gardant son sourire

Noah: Bonjour
Eléna: Salut, ça va ?
Noah: Oui et toi
Eléna: Super, dis tu fais quoi là ?
Noah: Là je déjeune
Eléna: Et après ?
Noah: Après je comptais profiter de la piscine chez moi pourquoi ?
Eléna: Oh pour rien, c’était pour savoir si tu voulais qu’on fasse un truc
Noah en souriant: Un truc ? Quel genre de truc
Eléna: Je sais pas un truc
Noah: Dis ça te dirais de venir chez moi profiter de la piscine ?
Eléna gênée: Je te demandais pas ça pour que tu m’invites chez toi
Noah: Je sais mais j’ai envie de t’inviter et de passer la journée avec toi sauf si toi tu veux pas
Eléna: Oh si j’adorerais
Noah: Ok alors je t’attends
Eléna: D’accord j’arrive dès que possible
Noah: Prends ton temps
Eléna: A tout de suite beau brun

Eléna raccrocha sur ses dernières paroles ce qui fit rire Noah, depuis qu’il sortait avec elle Noah retrouvait la joie de vivre. Il souriait et riait ce qui n’était pas arriver depuis très longtemps et bien sur cette nouvelle attitude plaisait beaucoup à Damon qui avait finit par désespérer de ne plus voir son petit frère heureux un jour mais tout arrive finalement, Eléna avait permit à Noah de se pardonner lui-même mais également de vivre enfin. Le jeune homme reposa son portable sur la table et il continua de déjeuner, quand il eu finit il débarrassa, nettoya et rangea tout avant qu’Eléna n’arrive


Maison des Juergens

Amy venait juste d’arriver en voiture, après avoir déposer Adrian devant chez elle Amy était repartit en ville car elle avait encore une course à faire, elle devait prendre le prochain rendez-vous de John chez le pédiatre. Elle n‘en n‘as pas eu pour très longtemps vu qu‘une demi-heure plus tard elle était de retour. Après s'être garer correctement dans l’allée derrière la voiture de son père Amy le moteur, elle sortit de la voiture et elle ferma sa porte après avoir prit son sac à main. Elle fit le tour du véhicule et elle ouvra le coffre, elle sortit la poussette qu’elle déplia immédiatement puis elle rangea les courses sous la poussette et elle ferma le coffre à clefs. Amy ouvra ensuite la porte de John, elle le détacha et le sortit de la voiture puis elle l’installa dans la pousette, elle verrouilla la voiture après avoir mit le sac de John sur son épaule de libre. Quelques secondes plus tard Amy franchissa le seuil de la maison en poussant la poussette où son fils était tranquillement allonger, Amy referma la porte derrière elle

Georges: T’en as mis du temps
Amy: J’ai du faire deux aller retour
Georges: Et tu serais pas passer par la boucherie pour voir Ricky
Amy: Non je suis aller au centre commerciale pour acheter des choses pour John avec Adrian, ensuite je l’ai déposer devant chez elle puis je suis retourner en ville prendre le prochain rendez-vous de John chez son pédiatre et là je viens juste de rentrer
Georges étonné: T’es aller vers les cours avec Adrian ?
Amy: Oui
Georges: Pourquoi ?
Amy: Je le lui ai proposer et on a discuter
Georges surpris par les mots de sa fille: Toi et Adrian vous avez parler sans vous criez dessus, parler comme communiquer ?
Amy: Oui papa
Georges: Je pensais que tu la détestais
Amy: C’est pas le cas, tu vois que tu ne sais pas tout papa

Sur ses mots Amy sortit doucement John de sa poussette et elle monta à l’étage puis elle alla dans l’ancienne chambre d’Ashley qui est devenu la chambre de John depuis la naissance de ce dernier. La porte de la chambre de John était ouverte et une fois à l’intérieur de la pièce Amy changea John en le mettant en body puis elle le coucha dans son lit, elle le recouvra de sa couette et elle l’embrassa tendrement sur le font

Amy: Dors bien mon ange

Sur ses dernières paroles elle alla baisser les stores de la fenêtre et elle sortit en silence après avoir prit le baby phone. Amy traversa le couloir et elles descendit en bas dans le salon où son père n’avait toujours pas bouger

Georges: Non pas que je sois pas content que tu es fais la paix avec Adrian mais je me demande pourquoi ?
Amy: Je n’ai jamais été en guerre avec elle
Georges: Tu vois très bien ce que je veux dire
Amy: C’est vrai qu’avant je lui en voulais mais c’était parce que j’étais jalouse de la voir avec Ricky
Georges: Donc ça veut dire qu’à cette époque…
Amy: Oui j’aimais déjà Ricky, à vrai dire je n’ai jamais cesser de l’aimer depuis le camp de musique
Georges: Ben le sait ?
Amy: Non et pour le moment c’est préférable
Georges: Pourquoi en ce moment ?
Amy: Parce qu’il refuse d’aller de l’avant, il croit qu’on va se remettre ensemble un jour où l’autre et il se mêle de ce qui ne le regarde pas
Georges: Comme ?
Amy: Il vaut mieux que tu l’ignore. Dis ça sent bon qu’est-ce que c’est ?
Georges: Le repas de midi, avant que tu rentres je préparais le repas
Amy: Mais il est à peine 09h30.Mais dis-moi pourquoi tu prépare le dîner si tôt ?
Georges: Pour ne pas avoir à m’y prendre à la dernière minute
Amy: Papa on est trois bon quatre avec John
Georges: Oui mais au cas où tu déciderais d’inviter Ricky
Amy: Bon admettons qu’il vienne manger y’a pas besoin de mettre les petits plats dans les grands
Georges: Je ne mets les petits pas dans les grands

Amy alla dans la cuisine avec son père et elle se servit un verre de limonade ainsi qu‘à ce dernier pendant que le repas mijotait sur le feu. Amy discutait avec son père quand tout à coup le portable d’Amy sonna, elle regarda le nom qui s’affichait "Ricky Underwood" et elle souria puis elle décrocha

Amy: Bonjour
Ricky: Salut ma petite amie qui me manque
Amy en souriant: Ça va mon petit ami qui me manque tout autant ?
Ricky: Oui ça peut aller
Amy: Qu’est-ce qui se passe ?
Ricky: Il se passe que toi et John vous me manquez, à propos comment il va notre petit bonhomme
Amy: T’inquiète ça va vite passer, tu travail que ce matin et cette après midi t’es très tranquille. Notre fils va bien il dort à point fermer
Ricky: Pour dormir à cette heure il doit vraiment être fatigué
Amy: Oh oui, cette nuit il a été un peu ronchon et il a tenu sa maman éveillée une bonne partie de la nuit
Ricky: Pourquoi tu m’as pas appeler ? Je serais venu te relayer
Amy: Parce que toi aussi tu as besoin de dormir. Ça fais trois jours que tu fais des nuits blanche non stop quand je t’appelle pour m’aider avec John
Ricky: C’est normal je suis son papa
Amy: Oui et son papa a besoin de dormir sinon il va s’écrouler
Ricky: Je suis solide faut pas t’inquiéter
Amy: Bah justement si je m’inquiète en plus si toi et moi on est fatigué ça servira à rien
Ricky: D’accord mais si John est encore grognon ce soir tu m’appelles ok ?
Amy: Ok. Dis ça te dirais de venir manger chez moi à midi ?

Georges: Bah voyons j’en étais sur
Ricky:Oui avec plaisir, dis c’est ton père que j’entends ?
Amy: Oui mais fais pas attention à ce qu’il dit
Ricky: Passe lui le bonjour de ma part

Amy à son père: Ricky te passe le bonjour
Georges: Dis lui que moi aussi

Amy au téléphone: Il te passe le bonjour
Ricky: T’es sur que ça le dérange pas que je vienne à midi ?
Amy: Pas du tout
Ricky: Amy je vais devoir y aller, ma pause est finit et en plus y’a des clients qui arrivent
Amy: Ok pas de problème, à toute à l’heure
Ricky: A toute à l‘heure, bisou ma puce embrasse John pour moi, à toute à l’heure
Amy: A toute, je t’embrasse

Ricky raccrocha sur les dernière paroles de sa petite amie et Amy raccrocha également en souriant. Lorsqu’elle raccrocha on pouvait voir que sur l’écran de veille du portable de cette dernière il y avait une photo d’elle-même, Ricky et John au parc comme fond d’écran. Cette photo avait été prise pendant leurs tout premier rendez-vous au parc enfin c’était pas un rendez-vous, ils avaient pique niquez tout les trois et ça avait été une super journée pour les deux adolescents.

Amy: Je vois pas ce qui t’inquiète papa
Georges: Étant donner que Ricky t’as mise enceinte quand t’avais 15 ans je pense que je dois m’inquiéter
Amy: Les choses sont différentes et de toute manière tu sais que je prends la pilule, bon on peut parler d’autre chose
Georges choqué: T’es en train de me dire que vous…..
Amy: Non on a rien fait je te l’ai dis ce matin, je dis juste que je n’ai pas l’intention d’avoir un autre bébé du moins pas avant d’avoir commencé une carrière ce qui ne sera pas avant des années et je préférerais me mariée avant d’avoir un autre enfant
Georges: Je t’en prie on sait tout les deux que Ricky n’est pas du genre à ce marié
Amy: Tu n’en sais rien et je n’en sais rien
Georges: Tu ne peux pas te mariée tu es trop jeune et tu es au lycée
Amy: J’ai un bébé et je suis au lycée et je n’ai pas dis que je voulais me marié maintenant, j’ai seulement dis que quand j’aurais un autre enfant ce ne sera pas avant d’avoir commencé une carrière et de préférence être mariée c’est tout, c’est toi qui en a conclue que je voulais me mariée tout de suite
Georges: N’empêche que tu ne peux pas m’empêcher de m’inquiéter pour toi
Amy: C’est vrai mais je sais ce que je fais avec Ricky


Manoir des Salvatore

Pendant ce temps chez les Salvatore une demi-heure après le coup de fil d’Eléna cette dernière arriva devant chez son petit ami en voiture. La jeune adolescente était toujours aussi impressionnée lorsqu’elle arrivait devant ce grand manoir où résidait Noah Salvatore. Lorsqu’elle coupa le moteur elle défit sa ceinture et elle sortit de sa voiture puis elle prit son sac de plage si on peut appeler ça comme ça. Vu le temps splendide qu’il fesait elle avait opté pour une tenue légère, elle portait un chemisier à manche courte de couleur beige crème, un short lui arrivant un peu au dessus du genoux de couleur blanc ainsi que des tongues de couleur bleu turquoise. Ses cheveux tombaient en cascade sur ses épaules et elle portait des lunettes de soleil qu’elle rangea dans son sac en arrivant devant le manoir. Elle sonna à la porte sachant très bien que Noah n’allait pas tarder à lui ouvrir

En parlant de lui entre le moment où il avait débarrasser la table et le moment où la sonnette de l’entrée retentit il était aller se changer. Il avait quitter son jean pour un short de bain de couleur noir et une paire de claquette de la même couleur laissant son jean sur une chaise longue dehors. Lorsqu’il entendit la sonnette de la porte d’entrée il alla immédiatement ouvrir et lorsqu’il ouvrit la porte et qu’il vit Eléna Noah fut subjugué sur place par la beauté de la jeune adolescente, bien sur il la trouvait belle constamment mais là wouaho. Noah esquissa un sourire et il l’embrassa tendrement puis il fit entrer Eléna

Noah: Entre je t’en prie
Eléna: Merci
Noah: Je t’en prie, tu es magnifique
Eléna: Oh merci c’est gentil mais tu l’es aussi, je veux dire que t’es très séduisant
Noah en refermant la porte: J’avais compris

Stefan et Eléna passèrent dans le salon, les doubles portes du salon qui étaient ouvertes donnait sur la terrasse et les deux adolescent les franchissèrent. Lorsqu’ils arrivèrent vers les chaises longues Eléna posa son sac et elle se retourna, elle fit alors face à Noah qui la fixait droit dans les yeux, elle en fit de même jusqu’à ce que le beau brun ne rompe le silence

Noah: Tu veux boire quelque chose ?
Eléna: Euh….oui je veux bien, dis Noah y’a un endroit où je pourrais me changer ?
Noah: Oui bien sur, tu peux aller dans ma chambre où dans la salle de bain c’est comme tu veux
Eléna: Ta chambre, parce que je sais où c’est
Noah: T’as pas à être gêné tu sais
Eléna en se mordillant la lèvre inférieur: Je ne le suis pas, je voulais dire que ta chambre est la seule pièce du manoir que je sache parfaitement où elle se situe et comment y accéder. C’est pas la première fois que je viens ici, c’est juste que je voudrais pas que tu crois que….
Noah: Que je crois quoi ?
Eléna en rougissant légèrement: Bah tu sais que je suis le genre de fille à coucher
Noah: Je n’ai jamais pensé ça, pendant que tu te changes qu’est-ce que je te sers comme boisson ? J’ai de tout
Eléna: Je suis soulagé même si on a pas encore parler de ça depuis qu’on est ensemble. De l’orangina ?
Noah: On a le temps pour en discuter. Ok un verre d’orangina pour mademoiselle Eléna Cooper

Eléna souria et elle prit son sac pour retourner à l’intérieur de la maison et se faufiler dans la chambre de Noah qu’elle connaissait très bien. En effet depuis que Noah et Eléna sont ensemble elle est souvent venu ici et elle a souvent passé du temps avec son petit ami dans la chambre de ce dernier sans qu’il ne se passe quoique se soit mais cette pièce était la seule pièce du manoir qu’Eléna connaissait par cœur. Bref cinq minutes plus tard la jeune adolescente était de retour sur la terrasse, elle portait un maillot de bain deux pièce de couleur bleu marine et un paréo de la même couleur. Heureusement que Noah n’avait aucun verre dans les mains où aucun objet fragile sinon il aurait facilement tout laisser tomber, en cet instant il était comme figer. Déjà qu’il trouvait Eléna magnifique lorsqu’elle était habiller de la tête au pied mais là en maillot de bain il croyait voir un ange divin tomber du ciel. Noah secoua sa tête de droite à gauche quelques secondes et il tendit un verre d’orangina frais où il avait ajouter quelques glaçons

Eléna: Merci
Noah: Je t’en prie

Noah retira alors son t-shirt laissant apparaître la musculature parfaite de son torse, Eléna du boire plusieurs gorgées de son verre face à ce spectacle. Elle n’avait jamais vu Noah aussi dénudé même si elle savait déjà qu’il était musclé et sculpté comme un dieu mais le savoir et le voir sous ses yeux étaient deux choses différentes. Noah sentait le regard d’Eléna sur lui et il était ravi de voir l’effet qu’il lui fesait, il retira ses claquettes et il plongea dans l’eau de la piscine, il remonta au bout de quelques secondes avec ses cheveux brun en hérisson après avoir passé une main dans ses derniers

Noah: Tu viens, l’eau est super bonne
Eléna en posant son verre sur la table: J’arrive

Sur ses derniers mots elle retira son parréo et ses tongues puis elle plongea à son tour dans l’eau tel une sirène, elle remonta à la surface quelques secondes plus tard en face de Noah qui la fixait avec ses yeux vert.


Maison des Juergens

La matinée s’écoula rapidement, Amy aida son père a terminer le repas avant d’aller faire une machine de linge pour John, une fois la machine terminer elle étendit le linge dehors sur l’étendage. Après avoir fait cela elle alla regarder la télé dans le salon pendant que son père lui il fesait les comptes sur la table du salon quand tout à coup on entendit des petits pleurs provenant du baby-phone

Amy: Excuses-moi, John est réveillé
Georges: Ne t’excuses pas, vas-y

Amy prit le baby-phone et elle monta à l’étage, elle alla dans la chambre de John puis elle ouvrit les stores à moitiés. Elle alla vers le lit de son fils, ce dernier pleurnichait car il voulait sa maman, Amy se pencha et elle souleva son fils dans ses bras

Amy: Maman est là mon cœur

Tout en saisissant les vêtements de John Amy allongea son fils sur la table à langer et elle le rhabilla puis elle sortit de la chambre de John avec ce dernier dans ses bras. Le petit suçait sa sucette tout en serrant son doudou contre lui dans ses petites mains. Amy alla s’asseoir sur le canapé

Georges: Alors il a bien dormis ce petit garçon
Amy: Je pense que oui

Tout en répondant à son père Amy embrassa tendrement le font son bébé, elle aimait tellement son fils que ça paraissait fou mais ce petit bonhomme est une véritable bénédiction, au bout de quelques minutes Amy rallongea John dans sa poussette. Une demi-heure plus tard un jeune homme brun franchissa la porte d’entrée avec un sac a d’eau sur l’épaule après qu’Amy l’est fait entrer et l’est embrasser, c’était Ricky qui venait d’arriver. Amy remarqua que Ricky avait l’air stressé

Amy: Tout va bien ?
Ricky: Disons que j’ai eu des journée meilleurs
Amy: Qu’est-ce qui se passe ?
Ricky: Je ne dirais qu’un seul mot, Ben
Amy: Qu’est-ce qu’il a encore fait ?
Ricky: Comme d’habitude, il m’a reposer même question et il m’a presque ordonner de rester loins de toi
Amy énervée: C’est pas croyable
Ricky: Calmes toi, ne t’énerves pas à cause de lui ça n’en vaut pas la peine
Amy: Quand on lui dit calmement il ne comprends alors on devrait peut être essayer d’une autre manière
Ricky: On verra, ne parlons plus de lui pour l’instant, je te raconterais le reste plus tard
Georges: Bonjour Ricky
Ricky serrant la main du père d’Amy: Bonjour monsieur Juergens

Tout en se dirigeant vers le salon avec Amy et Georges Ricky alla voir son fils sagement allonger dans sa poussette avant de prendre ce dernier dans ses bras et de lui chatouiller le cou, John riait aux éclats. Ricky installa John dans son cosy et il alla s’asseoir à côté d’Amy puis ils mangèrent tous dans la joie et la bonne humeur. Amy passa le reste de la journée avec John et Ricky jusqu’à ce que le jeune homme ne rentre chez lui c’est-à-dire un peu avant 18h30


Manoir des Salvatore

Noah et Eléna avait passé une super journée, ils étaient resté dans la piscine jusqu’à midi et le jeune homme avait cuisiné à manger pour eux d’eux depuis la cuisine. Durant une partie de l’après midi ils s’étaient rhabiller et ils avaient regarder des dvds dans la chambre de Noah sans vraiment regarder les dvds puisqu’ils passaient plus de temps à se câliner qu’à regarder l’écran puis quand ce fut l’heure pour Eléna de rentrer chez elle ils descendèrent en bas, ils s’embrassèrent puis lorsqu’Eléna ouvrit la porte Damon rentra justement à ce moment là et il fut étonnement surpris de voir la jeune fille à une heure si tardive

Damon: Eléna bonsoir
Eléna: Bonsoir Damon
Damon: J’espère que je tombe pas au mauvais moment
Eléna fixant Noah: Non j’allais justement rentrer
Damon: Je veux pas te chasser d’ici tu sais
Eléna: Je sais mais il se fait tard et mes parents vont s’inquiéter
Damon: D’accord
Eléna: A demain Noah, au revoir Damon
Damon: Au revoir Eléna, à bientôt
Eléna: A bientôt
Noah embrassant tendrement Eléna: Rentre bien, à demain, je t’aime Eléna
Eléna: Merci, bonne nuit à demain, je t’aime aussi Noah

Sur ses mots Eléna embrassa une dernière fois Noah avant de sortir du manoir, elle monta dans sa voiture et rentra chez elle. Noah referma la porte du manoir et lorsqu’il se retourna et qu’il vit son frère le regarder en souriant et en attendant des explications où plutôt des infos sur la présence d’Eléna il se contenta d’esquisser un demi sourire

Noah: Aucun commentaires
Damon: Je t’en prie Stefan tu peux tout me dire je suis ton frère
Noah montant les escaliers: Justement Damon
Damon: En tout cas j’espère que vous prenez vos précautions, je me trouve un peu jeune pour être tonton Damon et toi et Eléna vous être trop jeune pour avoir un enfant
Noah: On a rien fait si tu tiens temps à le savoir, on a juste passé une super journée et c’est tout ce que tu sauras……..enfin pour l’instant monsieur curieux

Sur ses dernières paroles il monta dans sa chambre se coucher laissant son frère planté dans le salon qui ne pu s’empêcher de sourire en voyant Noah si heureux et il fit comme ce dernier, il monta se coucher dans sa chambre. Les frères Salvatore allaient vraisemblablement passer une super nuit rêvant tout les deux à leurs dulcinées respectives, Damon rêverait de sa petite amie et Noah rêverait d’Eléna Cooper, l’amour de sa vie

_________________




Connor was born to fight evil forces, he was born of the union of two vampire and his destiny is to become a champion, the savior of mankind but also a glimmer of hope for the new generation

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oth-rpg.pro-forums.fr
Mel23
Admin
avatar

Messages : 1251
Date d'inscription : 25/07/2010

MessageSujet: Re: The fate of the American Teenager   Mar 14 Juin - 6:33

CHAPITRE 17.




Jérémy, Eléna, Tyler,
Connor, Grace, Caroline,
Ashley & Kellan


Maison des Cooper


Chez les Cooper tout le monde était réunit à table pour le petit déjeuner, Eléna avait un sourire qui illuminait son visage et tout ça c’était grâce à Noah Salvatore. Cette nuit elle avait rêvé de lui et il y a quelques jours elle avait passée une journée de rêve chez lui. Jérémy quand à lui il fesait la même tête que tout les jours, il n’avait aucune envie d’aller en cours mais il devait y aller comme tout les adolescents cependant même si il n’était pas franchement ravi d’aller en cours il avait réussit à remonter ses notes pour pouvoir en classe supérieur, en dernière année de collège. Les matins où on pouvait voir un sourire sur le visage angélique de Jérémy étaient très rare et ses parents se demandaient encore ce qui clochait avec leurs fils, le jeune adolescent rebelle de la famille remarqua que ses parents le dévisageait

Jérémy: Quoi qu’est-ce que j’ai encore fais ?
Sa mère: A toi de nous le dire
Jérémy: Là j’aurais besoin de décodeur
Son père: Pourquoi tu fais la tête ?
Jérémy en fronçant les sourcils: Quel tête ?
Son père: Celle que tu fais en ce moment pardit
Eléna: En plus clair ils veulent savoir pourquoi tu as l’air de mauvaise humeur, pourquoi tu fais la tête quoi ?
Sa mère: Ta sœur vient de résumé en quelques mots ce qu’on veut savoir
Jérémy: Je suis comme d’habitude
Son père: C’est bien ce qui m’inquiète
Jérémy: Je vais bien alors pas la peine de flipper dès le petit déjeuner
Sa mère: On est vos parents à tout les deux et c’est normal qu’on s’inquiète
Jérémy: Ouais ouais sauf que c’est toujours pour moi qu’on s’inquiète
Son père: Vu ce qui c’est passé avec toi c’est normal tu ne pense pas ?
Jérémy ironiquement: Je sais je suis le petit fouteur de trouble
Sa mère: Ne commence pas
Jérémy en emportant sa brioche: Bon puisque je vous contrarie tellement ce matin je file en cours
Sa mère: Rassit toi Jérémy, tu n’as pas finit de déjeuner et nous on a pas finit
Jérémy: J’ai finis, je préfère aller en cours plutôt que de me faire sermonner alors que j’ai rien fais. Eléna je t’attends dans la voiture
Son père: Je te déposerais au collège
Jérémy: Pas la peine je préfère que se soit Eléna

Jérémy planta ses parents et il sortit de la cuisine après avoir prit son sac à dos, il sortit de la maison et il alla attendre sa sœur dehors car il n’avait aucune envie de se faire incendier d’avantage par ses parents. Jérémy a un sacré caractère, il veut bien accepter qu’on le sermone quand il a fait quelque chose qu’il n’aurait pas du faire mais certainement pas lorsqu’il a rien à se reprocher comme ce matin par exemple

Eléna: Franchement vous êtes dure là
Sa mère: Eléna ne te mêle pas de ça
Eléna: Et pourquoi ne devrais-je pas m’en mêler
Son père: Parce que ça ne concerne que nous et ton frère
Eléna: Je fais aussi partie de cette famille, écoutez je sais que Jérémy a eu beaucoup de problèmes mais il a changé alors vous devriez peut être reconnaître ses efforts et être un peu plus gentil avec lui
Son père: On a beaucoup de mal à oublier tout les problèmes qu’il a eu. Au faite où était le jour où il y a eu la grève des professeurs à ton lycée
Eléna: Chez mon copain
Son père étonné: TON QUOI ?
Eléna: Mon copain
Sa mère: Depuis quand t’as un copain ? Et d’où tu le connais ?
Eléna: Depuis quelques temps et il est au lycée avec moi sur je dois y aller, à ce soir

Sur ses dernière paroles Eléna se leva, prit son sac de cours, ses clefs de voiture et ses clefs de la maison puis elle sortit de chez elle. Eléna ouvrit sa voiture, elle monta du côté du conducteur pendant que Jérémy lui il monta à côté d’elle, le côté passager puis elle partit d’abord en direction du collège où elle déposa Jérémy avant de se rendre au lycée


Résidence des Lockwood

Comme tout les matins Connor et Tyler étaient les seules résidents dans cette immense demeure, leurs parents étaient déjà partit au bureau bien avant que le réveil des garçons ne sonnant mais les deux adolescent avait l’habitude d’être livrer à eux cependant par chance ils étaient autonome et savaient prendre soins d’eux même. Il était tôt enfin pas si tôt que ça, Connor venait d'émerger du sommeil, il avait dormit comme un bébé pour une fois. Le jeune adolescent sortit de son lit et il enfila un t-shirt, il ouvrit les volets ainsi que la fenêtre, il se pencha sur le rebord et respira profondément l'air agréable pendant quelques minutes avant de refermer la fenêtre. Le cadet des Lockwood sortit de sa chambre, traversa le grand couloir et il descendit les escalier jusque dans le cuisine. Son frère c'était lever quelques minutes avant lui et il avait engloutit tout les croissants que leurs père avait acheter et déposer à la maison avant de partir travailler, voyant son petit frère arriver Tyler le salua à sa manière c'est à dire en plaisantant

Tyler: Salut l'écureuil
Connor: Bonjour Tyler, comment vas tu moi ça va mais merci à toi de demander, c'est tellement gentil
Tyler: J'allais le faire je t'assure, sinon a par ça y'a plus de croissants. Désolé ils étaient super bons et tout chaud, je te promets que la prochaine fois je t'en laissera
Sur ses mots Tyler tapota l'épaule de son cadet, Tyler était comme ça il adorait taquiner son petit frère mais c'est vrai que ce matin il c'était taper six croissants sans se demander si son frère en voudrait, ça lui était sortit de l'esprit. Tyler monta à l'étage pendant que Connor baissa la tête comme pour se dire non mais c'est pas vrai il pourrait penser à moi parfois. Le jeune adolescent avait beau être exaspéré par son aîné il l'aimait quand même, dans la famille Lockwood les liens fraternels entre les Connor et Tyler étaient très solide. Dans cette famille quoiqu'il arrive on se sert les coudes que se soit en cas de coup dures où tout simplement parce qu'ils s'aiment. Bon comme Tyler avait manger tout les croissants Connor allait devoir sortir s'en acheter, le jeune adolescent remarqua que son frère avait aussi vider la cafetière sans penser à en refaire, bon bah ce sera un café en plus des croissants. Connor remonta à l'étage en espérant que Noah n'était pas dans la salle de bain et forte heureusement la salle de bain était libre, ouff. Il partit prendre sa douche et s'habiller, il ne mit pas plus d'un quart d'heure puis il alla enfiler une père de chaussure ainsi qu'une veste de jogging à capuche de couleur noir

Hey Noah je vais me chercher un petit déjeuner vu que tu m'en a pas laisser, a toute à l'heure

Noah: Ouais ouais à toute et fait attention fréro

Faire attention ? Que pouvait-il lui arriver en allant chercher quelques croissant et un café hein, pas grand chose mais bon c'est vrai qu'il fallait toujours être sur ses gardes et puis dans cette famille ils ont tous un côté protecteur amplifier même très amplifier mais si jamais il avait quelque chose à l'un des leurs jamais ils ne pourraient se le pardonner. Nathan récupéra ses clefs du manoir poser sur sa table de nuit et il ressortit de sa chambre, il dévala les escaliers à grandes vitesse en fesant glisser sa main sur la rampes puis il attrapa sa veste au vol sur le porte manteau. Il enfila sa veste et il ouvrit la porte et la il vit Grace Bowman devant sa parte

Grace: Salut
Connor surpris: Salut, tout va bien ?
Grace: Eu oui et toi
Connor: Idem mais qu’est-ce que tu fais ici à sept heures et demie du matin devant chez moi ?
Grace: Je voulais te voir, tu sortais ?
Connor: Oui mon cher frère m’a pas laissé de petit déjeuner
Grace: Oh, c’est vraiment pas sympa de sa part
Connor: C’est rien
Grace: Moi je trouve que c’est grave
Connor: Ne dramatise pas, ça me dérange pas d’aller m’acheter quelques croissant et du café
Grace surprise: Tu bois du café à ton âge
Connor: Ca dépend, des fois je pois du café des fois un cappuccino et parfois je bois juste un chocolat chaud. On a le même âge je te signale
Grace: Je sais, au faite hier soir j’ai éssayé de te joindre sur ton portable ?
Connor: Oh, désolé je l’avais éteint
Grace: Je peux te demander pourquoi ?
Connor: Parce que j’étais chez ma copine et j’avais aucune envie que mes parents me fassent un interrogatoire et encore là faudrait qu’ils soient un peu plus souvent à la maison
Grace: Mais c’était presque minuit
Connor en fermant la porte derrière lui: Justement
Grace réalisant ce que Connor disait: Connor ne me dis pas que tu
Connor: Grace je t’adore, t’es un amie géniale mais ce que je fais où non avec ma copine ne regarde que moi
Grace: Mais Connor le sexe en dehors du mariage c’est interdit
Connor: Bah voyons par qui ? Dieu ?
Grace: Oui et tu es beaucoup trop jeune pour ça
Connor: Tu l’as pourtant fais avec Jack
Grace: Comment tu sais que…
Connor: Je t’en prie tout le monde le sait au lycée non pas que j’écoute ce que les gens raconte comme conneries
Grace: J’en reviens pas que Jack est clamer ça haut et fort
Connor: Je t’en prie tout se sait ici. Tu veux venir avec moi à la boulangerie ?
Grace: Ouais mais faudra qu’on parle toi et moi
Connor: De tout ce que tu vais sauf de ce que je fais où non avec ma copine

Connor était très ami avec Grace Bowman mais il n’avait pas même manière de voir les choses qu’elle sur le faite de faire l’amour avant le mariage où pas, sérieux on est plus au moyen âge et puis Grace a déroger une fois à la règle en couchant avec Jack mais bon malgré ça il tient beaucoup à son amitié avec Grace. Les deux adolescents sortèrent de résidence des Lockwood pour se diriger vers le centre ville à la recherche d’une boulangerie


Boulangerie

Parcourant les rues à la recherche d’une boulangerie Connor du passer par le parc en compagnie de Grace car la rue où ils auraient du passer était en travaux, c’était pas grave ils avaient largement le temps, ils ne commençaient pas avec dix heures aujourd’hui. Finalement Connor trouva un boulangerie après quelques minutes de marche mais lorsqu’il s’apprêta il vit Caroline Buckley sortit de la boulangerie

Caroline: Hey salut Connor, ça va plaisir de te revoir
Connor: Salut Caroline, moi aussi depuis le temps
Caroline: Je suis désolé de ne pas t’avoir vu lorsque je suis venu chez toi
Connor étonné: T’es venu à la maison ?
Caroline: Ouais mais t’étais pas là

Connor embrassa Caroline sur la joue et cette dernière en fit de même, tout comme son frère Connor connaît Caroline depuis toujours en tout cas d’aussi longtemps qu’il se souvienne. Son frère lui avait dit qu’elle vivait ici et qu’ils s’étaient revu à l’athlètic club mais le cadet des Lockwood n’avait pas eu le plaisir de voir Caroline avant aujourd’hui

Connor: Au faite je te présente Grace Bowman une amie, Grace voir Caroline une amie à mon frère et moi
Caroline: Enchanté de te connaître Grace
Grace: Moi aussi, vous vous connaissez depuis longtemps ?
Caroline: Oui depuis toujours, j’ai quasiment grandit avec lui et Tyler
Connor: Ouais et il était malheureux comme une pierre quand t’es partie de New-York. Tu lui a manqué et à moi aussi
Caroline: Vous aussi vous m’avez manquer, tout les deux. Tu te promène tôt dis moi
Connor: Non c’est pas ça, Tyler m’a rien laisser au petit déjeuner alors je suis venu m’en prendre un
Caroline en souriant: Je reconnais bien ton frère
Connor: Ouais mais bon c’est aussi pour ça qu’on l’adore
Caroline: Bon c’est pas que j’ai pas envie de discuter avec vous mais je dois y aller, j’ai des trucs à faire avant d’aller au lycée, on se verra surement là bas
Connor: Oui y’a beaucoup de chance vu qu’on va on même lycée
Caroline: Aller salut vous deux, à plus
Grace: A plus
Connor: Bye, a toute Caroline

Caroline salua les deux adolescent avant de s’en aller, le cadet des Lockwood a toujours bien aimé Caroline d’aussi loin qu’il se souvienne et puis il a quasiment grandit avec elle à New-York jusqu’à ce que cette dernière ne parte pour venir vivre ici.

Grace: Elle est sympa
Connor: Oui d’ailleurs j’en connais un qui là trouve plus que sympa
Grace: Ton frère ?
Connor: Oui, il y a un lien particulier entre eux et je l’ai toujours su
Grace: Tu crois qu’ils sont amoureux ?
Connor étonné: Amoureux ? Je sais pas, ils sont amis depuis tellement d’années mais si jamais c’est le cas je trouverais ça cool
Grace: Tu trouverais pas ça bizarre ?
Connor: Non pas du tout, j’aime bien Caroline enfin je me mêle pas de cette histoire entre eux si histoire il y a
Grace: T’aimerais pas savoir si ils sortent ensemble ?
Connor: Si bien sur mais si ça arrive mon frère me le dira
Grace: Moi si mon frère était proche d’une fille je voudrais le savoir à tout prit
Connor: Ouais mais Tom n’est pas Tyler et puis moi je tiens pas à m’immiser dans la vie privé de mon frère
Grace: Je te parle pas d’intrusion mais de savoir si il y a un truc entre eux
Connor: C’est pareil, Tyler respecte ma vie privé et j’en fais autant. Si il y a un truc avec Caroline il choisira où non de me le dire. Bon tu viens on entre

Sur ses dernières paroles les adolescents entrèrent dans la boulangerie, Connor s’acheta quatre croissants et un capuccino chocolat moca puis il ressortit avec Grace. Sur le chemin il donna un croissant à Grace et il mangea les trois autre tout en buvant son cappuccino chocolat moca et il rentra chez lui, Grace rentra chez elle à son tour mais ils se retrouvèrent plus tard au lycée


College Grant

Le début de semaine commença bien pour notre jolie Ashley Juergens, elle ne commençait que les cours vers 10h30. Cela lui laissait légèrement le temps de se préparer, et de réviser un peu ses cours enfin réviser est un bien grand mot, elle relit vite fait ses cours qui ont eu lieu le vendredi avant.

Son père venait tout juste de la déposer devant le collège, une fois arrivée au portes du bâtiment, elle prit la direction de l’entrée et aperçu une silhouette masculine familière. Elle s’avança un peu plus et reconnu son ami Kellan Geller, assit sur un banc. D’humeur farceuse, elle s’avança discrètement et lui cacha les yeux

Ashley: Qui c‘est
Kellan: Hum voyons qui ça peut être, je diras Ashley Juergens

Ashley enleva ses mains des yeux de Kellan et elle lui déposa un baiser sur la joue. Et rigola légèrement, ce matin Ashley était de bonne humeur et elle était contente de voir son ami Kellan

Kellan: Comment vas-tu ? On dirait que t’es de bonne humeur ce matin
Ashley: Ouais mais toi on dirait que non
Kellan: Si ça va, j’ai juste pas assez dormis
Ashley: Quoi t’as réviser toute la nuit ?
Kellan: Pas exactement, j’ai veillé sur ma petite sœur toute la nuit
Ashley: Et tes parents ?
Kellan: Ils étaient épuisé, j’ai pris la relève
Ashley: Et qu’est-ce qu’elle a ta petit sœur ?
Kellan: Je sais pas, ce matin ma mère l’emmène chez le médecin j’en saurais plus ce soir mais je crois que j’appellerais pendant la pause de midi
Ashley: J’éspère que c’est pas trop grave
Kellan: Moi aussi. Sinon dis moi qu’est-ce qui te rends si joyeuse ce matin ?
Ashley: Rien particulièrement, je me suis juste réveillé heureuse ça t’arrive jamais ?
Kellan: Si pratiquement tout les jours mais…
Ashley: C’est bon je te taquine Kellan
Kellan géné: Oh cool

Tout à coup des jeunes d’une autre classe de troisième s’approchèrent de Kellan et Ashley, ils l’embêtaient comme à chaque fois sauf qu’habituellement elle était seule et que donc Kellan n’était pas là mais manque de pot pour eux aujourd’hui il était là

Kellan: Laissez-là tranquille
L’un des garçons: Oh regarde il prend la défense de la gothique
Kellan: Toi la ferme et dis à ton copain de laisser Ashley tranquille
L’un des garçons: Où sinon quoi ?
Kellan: Sinon je vous mets une tête aux carré à tout les deux
L’autre garçon: Tu crois que me fais peur minus ?
Kellan: Si tu veux pas d’ennuis laissez là tranquille, viens Ashley on y va
L’un des garçon: Pas question

Les deux garçons voulurent encercler Ashley mais Kellan là tira derrière lui par la main comme pour la protéger, les deux autres garçons s’emblaient mécontents et ils s’attaquèrent tout les deux à Kellan cependant ils ignoraient que ce dernier fesait du Kung-Fu depuis l’âge d’onze ans.

Kellan: Je veux pas me battre
L’autre garçon: Bah ça tombe mal parce que nous si

Sur ces derniers mots les deux garçons se jetèrent sur Kellan, le jeune adolescent maîtrisa les deux garçons en quelques secondes sans les frapper pour autant. Il avait simplement retourner leurs forces et leurs attaques contre même, le Kung-Fu n’est pas fait pour attaquer mais pour se défendre et ça c’est la première chose qu’il avait apprit quand il a commencer à apprendre. Kellan était très respectueux des arts martiaux, son maître lui avait enseigner beaucoup de chose qui au départ semblait à tout autre chose qu’à du Kung-Fu.

Kellan: Fichez le camp et laissez nous tranquille, si j’apprends que vous continuez d’embêter Ashley j’en aviserais le principal

Sur ses dernières paroles Kellan et Ashley se dirigèrent vers l’entrée du lycée et ils filèrent en cours tout les deux mais avant cela Ashley remercia Kellan d’avoir prit sa défense même si il n’était pas obliger de le faire. Kellan lui avait répondu que c’était normal, qu’en tant que son ami il n’allait certainement pas rester les bras croiser à rien faire quand on s’en prenait à elle.

_________________




Connor was born to fight evil forces, he was born of the union of two vampire and his destiny is to become a champion, the savior of mankind but also a glimmer of hope for the new generation

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oth-rpg.pro-forums.fr
Mel23
Admin
avatar

Messages : 1251
Date d'inscription : 25/07/2010

MessageSujet: Re: The fate of the American Teenager   Jeu 16 Juin - 13:03

CHAPITRE 18.




Damon, Noah, Ricky
Amy, Ben, Connor
Grace, Kathleen, Tom
& Jack


Manoir des Salvatore/Dehors

Noah venait juste de rentré du lycée, Damon n’avait pas pu venir le chercher car un cour qui avait été décaler la semaine dernière avait été reporté à aujourd’hui donc il a envoyé un message à Noah pour le prévenir qu’il ne pourrait pas venir le chercher, il lui avait tout expliquer par texto d’ailleurs le message était assez long. La journée de Noah avait été surprenante, alors qu’il discutait avec un élève de sa classe il avait faillit se faire assommé par un ballon de football à cause d’un élève qui avait justement lancer le ballon trop fort et trop loin mais Noah l’avait saisit au bol et l’avait renvoyer immédiatement à son propriétaire. Les élèves appartenant à l’équipe de football du lycée avait été sacrément surprit dont Jack qui en fait également mais le coach avait également vu l’action du jeune Salvatore, il lui avait proposer dans la fouler de passer les essaies pour les nouvelles recrues mais Noah avait refuser gentiment

Bref à peine avait-il finit ses devoirs que Noah sortit de la maison, il avait besoin de s’aérer la tête. Il sortit dehors et il alla s’asseoir dans l’herbe sur la pelouse devant le manoir de sa famille, son frère qui venait juste de sortir de sa voiture le rejoigna. Damon se demandait bien ce que son frère pouvait bien penser car c’était certain qu’il y avait un truc, il n’était pas du genre à s’asseoir et à regarder le ciel même si ça pouvait devenir son genre. Autant le dire Noah est un garçon qui réfléchit beaucoup en plus d’être intelligent comme un encyclopédie

Damon: Qu’est-ce qui a petit frère ?
Noah: Rien tout va bien
Damon: Ouais c’est ça fou toi de moi
Noah: Je me fou pas de toi
Damon: Mais bien sur, n’oublie que je suis ton grand frère et que je te connais pas cœur
Noah: Ouais ça je le sais que t’es mon grand frère
Damon: Aller dis moi ce qui se passe
Noah: Rien de bien important
Damon: Ça laisse moi en juger par moi-même
Noah en soupirant: Comme tu veux
Damon: Vas-y je t’écoutes
Noah: Voilà le coach de l’équipe de football du lycée m’a proposé de passer les essaies pour les nouvelles recrues après m’avoir vu lancer le ballon a des élèves de l’équipe qui ont bien faillit m’assommer avec
Damon: Okey et t’as dis quoi ?
Noah: J’ai dis non
Damon surpris: Pourquoi ça ?
Noah: J’ai pas envie c’est tout
Damon: Mais bien sur, tu aimes le football
Noah: Oui mais j’aime encore plus ne pas attirer l’attention
Damon: Tu sais jouer au football depuis que t’as six ans, je sais c’est moi qui t’es apprit
Noah: Je sais mais j’ai pas envie
Damon: Dis plutôt que t’as la trouille
Noah: J’ai pas la trouille d’ailleurs je vois pas de quoi j’aurais peur
Damon: De montrer de quoi t’es capable avec un ballon, je paris dans deux ans tu pourrais facilement obtenir une bourse sportive pour l’université. Franchement je vois vraiment pas ce qui t’empêche de passer les essaies
Noah: Rien ne m’en empêche
Damon: Alors vas-y fonce
Noah: Toi t’es à la fac et t’as pas eu besoin de bourse sportive
Damon: Moi je suis pas aussi bon que toi football
Noah: C’est pas vrai et tu le sais
Damon: Okey t’as raison mais moi on m’a jamais proposé d’éssayer de faire partie de l’équipe de football du lycée. Sérieusement qu’est-ce que ça te coûte de juste passé les essaies
Noah: Rien si ce n’est que j’en ai aucune envie
Damon: C’est toi qui voit fréro, et si on fesait quelques passe rien que pour s’amuser tout les deux ?
Noah: Juste pour le plaisir de s’amuser
Damon: Juste pour s’amuser
Noah: Okay
Damon: Je vais chercher un ballon je reviens


Damon se leva et il se dirigea vers le garage en marchant d’une démarche normal, après avoir ouvert la porte du garage il alla chercher un ballon de foot (Rugby en France) qu‘il trouva quelques secondes plus tard, il sortit du garage et referma la porte derrière lui puis il retourna vers son frangin. Dehors sur la pelouse Noah venait de se relever, il avait enlever la veste qu’il portait sur le dos et il l’avait poser sur la pelouse. Noah était habillé d’un jean bleu marine et d’un t-shirt noir à manche courte. Quand à Damon lui il portail un jean bleu, un sweat-shirt près du corps à manche longue mais il avant relever ses manches ainsi qu’une veste en cuire qu’il avait retirer et poser à côté de la veste de Noah. Damon venait juste d’arriver avec le ballon en main

Damon: Noah recule
Noah: Pourquoi je peux très bien l’attraper d’ici
Damon: Parce que je vais lancer fort et loin idiot alors recule

Noah se recula de plusieurs pas jusqu’à finir par être presque à l’autre bout de pelouse, le plus jeune des Salvatore courrait comme une fusé mais son aîné lui lançait fort et loin. Damon esquissa un sourire malicieux et il lança le ballon de toutes ses forces comme un boulet de canon, Noah qui était au bout de la pelouse ne quittait pas le ballon du regard et il le récupéra sans aucun problèmes, en voyant ça au loin Damon était content. Sérieux il ne comprenait pas pourquoi Noah refusait d’essayer d’entrer dans l’équipe du lycée alors qu’il est super douer et en plus il a l’esprit d’équipe. Tout comme Damon Noah a aussi de la force dans les bras et il serait douer dans n’importe quel poste

Damon: Rapproche toi
Noah: Faut savoir ce que tu veux, un coup tu veux que je recule et maintenant tu veux que je me rapproche
Damon: Je veux pouvoir qu’on discuter en se lançant le ballon
Noah: Comme tu veux

Noah se rapprocha en courant presque en courant, Damon ne voulait pas forcer son frère à passer les éssaies pour entrer dans l’équipe mais c’était un vrai gachit avec un talent pareil de ne pas le mettre à profit. Damon connaît plus où moins le potentiel de son cadet d’ailleurs c’est lui qui lui a apprit à jouer au football, faut dire que comme ils étaient souvent seul quand ils étaient petits fallait bien qu’ils s’occupent et le sport était bon pour eux

Damon et Noah partageaient un lien particuliers, ils étaient deux frères qui s’aimaient par-dessus tout mais ils ont aussi vécu beaucoup d‘épreuve tout les deux surtout à la mort de leurs parents où Damon a été un vrai soutient pour son cadet, à vrai pendant des années il a été une vrai bouée de sauvetage à laquelle Noah s‘accrochait désespérément car il avait peur de le perdre lui aussi.

Damon: Noah je sais que tu veux pas en parler mais il le faut
Noah: Tu veux pas me parler de football je me trompe ?
Damon: Non pas vraiment, je pense que tu sais de quoi je veux te parler
Noah: Oui je crois aussi
Damon: Ecoutes je sais que tout les ans tu refuse d’y aller avec moi mais s’il te plais viens cette année
Noah: Non c’est trop dure Damon
Damon: Tu en as besoins, depuis quelques mois tu as repit le gout à la vie chose que je désespérais de voir depuis des années
Noah: Oui c’est grâce à Eléna
Damon: C’est une fille super, je suis content pour toi petit frère mais tu sais comme moi qu’il y a une chose qu’Eléna ne peut pas faire pour toi
Noah: Je sais mais je veux pas y aller
Damon: Pourquoi ?
Noah: Tu sais pourquoi
Damon: Noah je pensais que t’avais enfin comprit que t’y étais pour rien
Noah: Je l’ai compris mais là ce que tu me demandes c’est trop
Damon: Mais tu ne serai pas seul, je t’en prie j’ai besoin de mon petit frère

Damon ne voulait pas forcer son frère mais tout les ans c’est la même chose, Noah refuse d’aller se recueillir sur la tombe de leurs parents et à chaque fois Damon s’y rend seul et c’est un véritable enfer. Cette année Damon espère intérieurement que Noah viendra avec lui se recueillir sur la tombe de leurs défunts parents, les deux frères restèrent là quelques heures à se lancer des balles tout en discutant d’un autre sujet car c’est un sujet difficile pour l’un comme pour l’autre, quelques heures plus tard ils rentrèrent à l’intérieur du manoir.


Boucherie des Boykewich/devant

Les vacances d’été venaient de se terminer, ces deux mois étaient passé à une vitesse grand V. Un peu avant les vacances Amy avait annoncé à ses parents qu’elle et Ricky voulaient se donner une chance en tant que couple. Au cours de l’été Amy et Ricky ont eu des rendez-vous, beaucoup de rendez-vous et ils ont apprit à se connaître d’avantage en sachant qu’ils se connaissaient déjà avant seulement pas mal de chose se sont passé depuis le camps musique de l’année dernière. John est à présent âgé de six mois et tout va bien pour lui, il vit avec sa mère la semaine et le week-end il vit chez son père. Du côté de Ben et Adrian et bien rien à changé, Adrian est enceinte de presque trois mois mais le jeune adolescent est toujours déterminer à se remettre avec Amy tout en sachant qu’il va avoir un bébé avec Adrian et qu’Amy est avec Ricky cependant il n’a pas l’air de vouloir comprendre. Amy vient de commencer sa seconde année au lycée alors qu’Ashley elle a fait son entré ainsi que Kellan ce qui a été un grand pas et bien sur Georges a trouvé le moyen de dire à ses filles d’être prudente mais il disait ça plus à Amy cependant il a bien fait comprendre à Ashley de ne pas revenir à la maison enceinte, une adolescente avec un bébé ça suffit. Deux mois venait de s’écoulé et la rentré avait commencé la semaine dernière


Ricky qui venait juste de terminer de travailler était monter à son appartement prendre une douche et se changer mais comme un idiot il avait oublier de prendre du pain pour ce soir, il devait prendre une baguette avant de venir travailler mais il a oublier alors il décida d’aller prendre du pain à la boulangerie juste en face du magasin. Après avoir prit ses clefs, son porte feuille et saisit son portable il sortit de son appartement et le verrouilla dans la foulé il descendit les escaliers mais lorsqu’il arriva en bas il vit Amy devant la porte d‘entrée principal de la boucherie. Aujourd’hui Amy avait décalé ses horaires de travaille à la crèche, comme ce matin elle n’avait pas eu cours elle a demandé à faire ses heures le matin pour payer les heures de John et ils ont accepté. Comme il était encore très tôt avant d’aller chercher John Amy décida de passer à la boucherie et c’est là qu’elle vit Ricky descendre

En voyant Amy la porte de la boucherie le visage de Ricky s’illumina d’un sourire radieux et heureux, il alla immédiatement à sa rencontre en lui ouvrant la porte et il là fit entrer. Une fois qu’elle fut entrer il l’embrassa tendrement, il adorait quand Amy lui fesait ce genre de petite surprise mais comme à chaque fois il avait constamment peur qu’il y est un truc qui cloche

Ricky: Tout va bien ?
Amy Oui je voulais juste te voir avant d’aller chercher notre fils
Ricky en souriant: Okay, tu m’as manqué tu sais
Amy: Toi aussi tu peux me croire. Tu sortais ?
Ricky: J’allais chercher du pain, en faite je devais en prendre avant de venir travailler mais j’ai oublié
Amy: Oh donc je tombe mal
Ricky: Non pas du tout au contraire, tu sais que je suis toujours content de te voir
Amy en passant un mèche derrière son oreille: Vraiment ?
Ricky en souriant: Oui vraiment
Amy: Ben est là ?
Ricky: Je croyais que c’était moi que tu venais voir ?
Amy: C’est le cas, je te demande ça car à chaque fois il débarque et on est interrompu
Ricky: Oui il est à côté
Amy: Oh donc je suppose que je vais devoir attendre une prochaine fois pour pouvoir discuter avec toi
Ricky: Pourquoi attendre ?
Amy: Parce que je veux pas qu’il nous entende
Ricky: C’est vrai qu’il a toujours le dont d’arriver au mauvais moment
Amy: Oui n’empêche que je plains Adrian
Ricky: Pourquoi ? Qu’est-ce qui se passe encore ?
Amy: Elle a une échographie pour le bébé et elle aurait aimé que Ben vienne
Ricky: Oh je vois
Amy: C’est à croire qu’il se fiche de son enfant
Ricky jalousement: Il est trop occupé à te courir après
Amy: C’est pathétique je trouve car il se ridiculise à s’obstiner autant
Ricky: En tout cas moi si tu m’avais demander à assister aux échographies quand t’attendais John je serais venu sans me poser de questions
Ben en arrivant: Je dérange
Ricky: Tiens qu’est-ce que je disais
Ben en souriant: Vous parliez de moi ?
Ricky: Non je disais juste que t’avais le chic pour tomber au mauvais moment, tu donnes trop d’importance
Amy: Ben on ne parle pas de toi mais j’aimerais avoir une conversation avec mon petit ami sans que tu déboules
Ben: Vous avez qu’a aller ailleurs
Ricky: Toi tu devrais être ailleurs en ce moment
Ben: Je vois pas où
Amy: A l’hôpital avec Adrian, elle t’a demandé d’y aller avec elle
Ben étonné: Comment tu le sais ?
Amy: Elle me là dit, figures toi qu’on essaie de devenir amies elle et moi
Ricky: Moi si Amy m’avait demandé de l’accompagné j’y serais aller sans réfléchir
Ben: Amy n’est pas Adrian et je ne suis pas toi
Ricky ironiquement: Ça c’est certain
Amy: Bon nous on doit y aller mais un conseil soit un peu plus présent pour Adrian et pour le bébé

Sur ses mots Amy joigna sa main à celle de Ricky et le couple d’adolescent sortit de la boucherie, ils avaient tout les deux une fois de plus écourter leurs conversations à cause de l’interruption de Ben mais de toute façon ils fallaient qu’ils aillent chercher John et Ricky devait aller chercher du pain pour ce soir


Maison des Bowman

Grace est partie au camp de médecine tout l’été mais elle n’est revenu que ce week-end, son père avait envoyé un dossier de candidature pour elle bien avant de mourir car il savait que ce serait bénéfique pour elle. Au cours de cet été Grace en a bien profiter du camp de médecine. En revanche ce que Grace ignore c’est qu’au cours de l’été Jack a souvent vu Madison, ils ne c’est rien passé entre eux mais ils se sont rapprocher. Grace qui avait prêté sa voiture à sa mère car cette dernière devait aller travailler mais que sa propre voiture était chez le garagiste appella son ami Connor très tôt, Grace ne se doutait pas qu’il était encore sous la couette

Connor d’une voix endormie: Allo, j’éspère que c’est important
Grace: Salut Connor c’est Grace, je te réveille ?
Connor: Salut, tu te rends compte qu’il n’est que six heures du mat ?
Grace: Désolée
Connor: Pas grave, alors que me vaut ton appel très matinal
Grace: Je voulais si tu pouvais venir m’emmener au lycée ?
Connor paniqué: Quoi maintenant mais c’est trop tôt
Grace: Non pas maintenant, quand tu partiras pour le lycée
Connor: Oui pas de problème mais attends t’as pas une voiture ?
Grace: Si mais je l’ai prêté à ma mère pour qu’elle puisse aller travailler
Connor: Ta mère a pas de voiture ?
Grace: Si mais elle est chez le garagiste, donc ça te dérange pas de passer me prendre ?
Connor d’une voix encore endormi: Non pas du tout mais tu sais à six heures du matin tu devrais te rendormir
Grace: J’ai plus sommeil
Connor: T’as de la chance, moi je suis épuisé
Grace: Dans ce cas je te laisse te rendormir, à toute à l’heure
Connor: A toute

Sur ses mots Grace raccrocha et chez lui Connor en fit autant avant de se rendormir. Une heure et demie plus tard Grace venait de descendre les escaliers prête à se rendre au lycée enfin pour ça elle attendait Connor qui devait passer la chercher. Sa mère avait préparé le petit déjeuner et Tom était là aussi

Kathleen: Bien dormis chérie
Grace: Oui sauf que je me suis réveillé vers 05h30 et que je suis plus arrivé à me rendormir
Kathleen: Tu as fais un cauchemar ?
Grace: Non et toi tu bien dormis ?
Kathleen: Oui
Grace: Tom ?
Tom: Oui moi aussi
Kathleen: Tu veux quoi comme petit déjeuner ?
Grace: Quelque chose de rapide, Connor doit passer me chercher d’une minute à l’autre, le pauvre je l’ai réveillé six heure du matin
Kathleen choquée: Oh mon dieu mais il devait encore dormir
Grace: Oui

Grace prit un bol de céréale avec deux tranches de brioches et un verre de jus d’orange, elle embrassa sa mère et Tom avant de prendre son sac et de sortir de la maison. Lorsqu’elle ouvrit la porte elle tomba nez à nez avec Jack qui était venu la voir

Grace surprise: Salut qu’est-ce que tu fais là
Jack: Bonjour, vraiment sympa ton accueil
Grace: Désolée mais c’est que je suis surprise
Jack: Je voulais te voir et savoir comment c’était passé ton été
Grace: Tout c’est bien passé, c’était super
Jack: Super mais tu sais tu m’as manqué
Grace: Toi aussi tu m’as manqué
Jack: Ça te dirais qu’on aille au lycée ensemble

Grace n’eu pas le temps de répondre car une voiture klaxonna en arrivant où plutôt c’est le conducteur qui klaxona, un garçon au cheveux châtain foncé mi court mi long de seize ans, il s’agissait de Connor. Le jeune adolescent a passé son permit cet été au plus grand désarroi de sa mère car cette dernière avait déjà eu du mal à accepter que Tyler s’achète une voiture et maintenant c’était Connor, le petit dernier de la famille. Son père trop occupé par son boulot pour lui apprendre à conduire il avait demander à Tyler qui a bien voulu lui donner des leçons de conduite

Grace: Désolée j’ai demandé à Connor de me déposer au lycée
Jack jaloux: Et pourquoi tu ne m’as pas demandé ?
Grace: Parce que j’ai pensé tout de suite à lui et que j’ai pas eu l’occasion de beaucoup lui parler de tout l’été
Jack: Okey mais tu peux lui dire que tu préfère que se soit ton petit ami qui t’emmène, il comprendra j’en suis sure
Grace: Peut être mais moi j’ai envie qu’il m’emmène
Jack: Mais Grace…..
Grace: Jack tu vas pas être jaloux de Connor quand même, bon on se voit au lycée

Sur ses mots Grace embrassa tendrement Jack sur les lèvres avant de se diriger en direction de la voiture de Connor qui attendait patiemment Grace, une fois arrivée vers le véhicule elle monta à l’intérieur et elle mit sa ceinture après avoir embrasser Connor sur la joue

Connor: Tout va bien ?
Grace: Oui, encore désolé pour ce matin. Je m’excuserais auprès de tes parents
Connor: Surtout pas
Grace: Pourquoi ? C’est ma faute si je t’ai réveiller
Connor: J’étais pas chez moi cette nuit
Grace étonnée: Bah où t’étais ,
Connor: Chez ma copine, je sais ce que tu vas me dire mais je te l’ai dis je n’ai aucune envie d’attendre d’être marié sur ce allons-y

Sur ses dernière paroles Connor remit le contact et il partit en direction du lycée avec Jack qui resta là à regarder la voiture s’éloigner puis il décida d’en faire autant. Même si il savait que pour Grace Connor n’est qu’un ami il ne peut s’empêcher d’être jaloux de les savoir si proche même si de son côté Jack c’est beaucoup rapprocher de Madison sans qu’il ne se passe quoique se soit entre eux

_________________




Connor was born to fight evil forces, he was born of the union of two vampire and his destiny is to become a champion, the savior of mankind but also a glimmer of hope for the new generation

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oth-rpg.pro-forums.fr
Mel23
Admin
avatar

Messages : 1251
Date d'inscription : 25/07/2010

MessageSujet: Re: The fate of the American Teenager   Sam 18 Juin - 13:50

CHAPITRE 19.





Tyler, Caroline, Christie,
Connor, Noah, Amy,
Adrian, Ben & Ricky



Grant High School/Les couloirs

Il y a quatre ans Caroline et sa mère sont partit de New-York pour venir vivre ici et elle a du refaire sa vie seule, il y a deux ans et demie Nikki a du partir pour son travail mais comme Caroline voulait rester elle là laisser vivre ici. Six mois plus tard elle retrouve un ancien ami qui vient d’emménager en ville, Tyler Lockwood. Effectivement un an plus tôt Tyler déménage avec ses parents et son frère ici et là il retrouve Caroline qu’il n’avait pas revu depuis que cette dernière avait quitter New York.

Tyler et Caroline se disent être amis et c’est le cas seulement en une année les liens forts qu’il y avaient déjà entre eux ont commencé à être plus fort mais aussi plus ambigu que jamais. Au cours de l’été ils se sont beaucoup vu. Tyler ne peut s’empêcher de voir Caroline autrement que comme une amie sans oublier le faite qu’elle est plus que séduisante, il commence petit à petit à tomber amoureux d’elle. Le jeune homme ne fait que se demander si ce qu’il ressent pour Caroline est réciproque, voulant à tout prix savoir et n’y tenant plus il y a trois jour il ose l’embrasser mais elle lui rend son baiser cependant maintenant elle l’évite au lycée et dès qu’elle le croise n’importe où


Ce matin comme tout les matins Tyler était arriver en voiture mais seul car désormais son petit a sa propre voiture, payé par son père n’ayant pas encore de travail mais Connor a finalement trouvé un petit boulot dans café/restaurant où les jeunes se retrouvent souvent. Bref Tyler circulait dans le couloir comme un tas d’élèves en ce moment précis quand tout à coup son regard se posa sur certaine jolie blonde qu’il connaissait et qui n’arrêtait pas de l’éviter depuis qu’il a enfin poser ses lèvres sur les siennes, c’était Caroline la fille en question. Voyant cette dernière faire demi-tour il courra presque en sa direction et il la rattrapa par le bras sans pour autant lui faire mal et il lui dit

Tyler: Caroline attend
Caroline: Je dois y aller Tyler
Tyler: Tu me dis ça à chaque fois que je m’approche de toi
Caroline: Je suis beaucoup occupé et on est au lycée
Tyler: Bah voyons alors c’est quoi ton excuse quand je t’appelle et que tu me filtres
Caroline: Je ne te filtre pas
Tyler: Si et tu le sais, tu fais exprès de ne pas avoir à me parler et à me voir depuis que je t’ai embrassé
Caroline: Je ne veux pas en parler et en particulier ici
Tyler: Bah oui c’est tellement plus facile de prendre la fuite mais tu sais tôt où tard tu devras me parler, non je rectifie on devra se parler
Caroline: Je ne prends pas la fuite, Tyler je dois vraiment y aller

Sur ses dernière paroles Caroline s’en alla laissant Tyler une fois de plus mais le jeune adolescent là rattrapa de nouveau mais cette fois ci il l‘embrassa à nouveau. Dans un élan de passion il l‘attira lui et il l‘embrassa passionnément sous le regard de tout les élèves qui passaient de le couloirs. Parmis les élèves si trouvait Connor qui était avec sa propre petite amie

Christie: Je savais pas que ton frère sortais avec Caroline
Connor en entourant les épaules de Christie: Moi non plus
Christie: Il ne t’avais rien dis ?
Connor: Non
Christie: Dis pourquoi t’es partie tôt ce matin
Connor: Je devais aller chercher Grace
Christie jalouse: Pourquoi ça ?
Connor en souriant: Elle a prété sa voiture à sa mère ça la sienne était chez le garagiste et donc elle m’a demandé si je pouvais le déposer, tu dormais encore quand elle a appelé
Christie: Et pourquoi elle n’a pas demandé à Jack ?
Connor: Je sais pas, je suppose qu’elle voulait me voir vu qu’on c’est pas vu depuis quelque temps. Tu sais t’as aucune raison d’être jalouse
Christie contrariée: Je ne le suis pas
Connor en lui souriant: Bien
Christie: En tout cas je trouve qu’ils forment un jolie couple
Connor: C’est clair, nous aussi on forme un beau couple non ?
Christie en souriant: Oh oui

Sur ses mots Christie embrassa tendrement Connor et les deux adolescents continuèrent leurs chemin. Du côté de Caroline et Tyler et bien ils avaient cesser de s’embrasser. Les deux adolescent se fixaient, Caroline regardait Tyler sans dire un mot, c’était la deuxième fois qu’il l’embrassait et c’était la deuxième qu’elle ne le repoussait pas au contraire elle avait encore répondu à son baiser. Pourquoi ne l’avait-elle pas repousser ? Pourquoi avait-elle répondu à son baiser, encore ?

Tyler glissa sa main sur la joue de Caroline et cette dernière ressentit des frissons dans tout le corps au contact de sa peau, elle restait toujours aussi muette. Elle l’aurait du le gifler où lui hurler dessus, elle aurait tout simplement du avoir une réaction mais apparemment elle en était incapable. Pourquoi et comment se fesait-il que Tyler est une tel emprise sur elle. Caroline qui avait nouer ses bras autour de la nuque du jeune homme les enleva

Caroline: Tyler……je…je dois vraiment y aller

Caroline savait qu’elle devait avoir une discussion avec Tyler mais là elle ne pouvait pas avoir cette discussion ici et même si elle savait tout au fond d’elle qu’elle allait devoir avoir une sérieuse discussion avec lui tôt où tard mais elle remettait la discussion à plus tard à chaque fois mais honnêtement ce n’est pas vraiment l’endroit idéal d’avoir ce genre de conversation au beau milieu du couloir avec une partie des élèves du lycée qui les regarde les yeux grand ouvert

Tyler: Caroline
Caroline: Tu as raison il faut qu’on parle mais là je peux pas, pas ici

Sur ses dernière paroles Caroline lança un dernier regard à Tyler avant de s’en aller pour de bon cette fois si. Tyler soupira désespérant car il avait penser pouvoir lui parler là tout de suite, la bonne nouvelle c’est qu’elle ne lui a pas hurler dessus où gifler donc on peut dire qu’il y a du positif dans tout ça non ?.


Grant High School/les casiers

Amy et Ricky étaient arriver ensemble main dans la main dans le lycée, les gens avaient toujours à voir ces deux là en couple compte tenu tout ce qui c’est passé entre eux et en particulier Ben qui ne supportait pas de voir Amy avec un autre que lui et certainement pas Ricky qu’il détestait par-dessus tout. Amy qui allait vers son casier à l’intercours avait le sourire aux lèvres, en ce moment elle se sentait vraiment heureuse et elle avait des raisons de l’être. Tout se passait bien avec Ricky et John était en bonne santé

Noah: Salut toi
Amy en se retournant: Salut Noah
Noah: Tu me parais drôlement heureuse
Amy: C’est parce que je le suis
Noah: Ça n’aurait pas un rapport le père de ton fils, tu sais ce garçon que tu aime depuis plus d’un an
Amy: Merci je sais qui c’est et oui ça a un rapport avec Ricky
Noah: C’est cool, je suis content pour toi tu le mérites. Tu mérites d’être enfin heureuse
Amy: Merci Noah
Noah: Je t’en prie
Amy: Et toi comment vas-tu ?
Noah: Ça va, en tout cas ça va mieux que l’année dernière
Amy: Je suis contente pour toi et je suis sur que Damon aussi
Noah: Oui il l’est, tu sais un de ses jours tu devrais passé à la maison
Amy: Oui je passerais, ça te dérangeait si je venait avec Ricky et John ?
Noah: Non pas du tout
Amy: Okey. Sinon tout va bien avec Eléna ?
Noah en souriant: Oui tout va très bien
Amy: Donc t’es pratiquement autant heureux que moi ?
Noah: Oui, pour la première fois depuis des années je suis vraiment heureux. Au faite je voulais te donner ton cadeau d’anniversaire mais comme on c’est pas vu plus tôt j’ai oublié. Je l’ai sur moi, je peux te le donner
Amy: Oui bien sur
Noah: Tu sais c’est pas grand-chose
Amy: C’est pas grave, c’est l’intention qui compte

Noah sortit un petit paquet de son sac à dos et il le donna à Amy qui le prit immédiatement, aux beau milieu des couloirs du lycée Amy ouvrit le cadeau de Noah un peu en retard. Le cadeau où plus les cadeaux de Noah pour Amy étaient dans un seul paquet, il y avait un cadre photos d’eux où était représenté deux photos deux, une quand ils étaient enfant et une de l’année dernière avant qu’Amy ne parte pour le camp de musique. Il y avait aussi un bracelet d’amitié qu’il avait confectionner lui-même avec l’aide d’Eléna

Amy en prenant Noah dans ses bras: Oh c’est super jolie, merci beaucoup Noah
Noah: Je t’en prie, tant que ça te plais
Amy en se séparant des bras de Noah : Je l’adore
Noah: C’est le principal

C’est à ce moment que la sonnerie de l’interclasse sonna, les deux adolescents retournèrent dans leurs classe respectives dans des directions opposés. Amy était très touché par le cadeau de Noah certes il était un peu tardif mais c’était pas grave cependant elle avait du le ranger dans son sac avant de retourner en cours


Grant High School/La cafétéria extérieur

Adrian qui avait sa première échographie à l’hôpital avait du sécher la dernière heure de cours de la matinée afin de s’y rendre, elle avait demandé à Ben d’y venir mais ce dernier ne s’y était pas présenter. Il ne voulait pas sécher le cour d’histoire ce qu’Adrian avait du mal à comprendre, elle l’avait attendu jusqu’au dernier moment mais Ben ne c’était pas montrer donc Adrian c’est retrouver toute seule dans le cabinet du docteur Attavi. Adrian était de retour pile à l’heure du déjeuner, elle était assise seule à une table quand tout à coup est venue s’asseoir à côté d’elle. Quelques minutes Amy avait appeler la crèche pour savoir si John allait bien comme tout les midi

Amy: Je peux ?
Adrian surprise: Oui
Amy: Tout va bien ?
Adrian: Oui
Amy: C’est pas l’impression que tu donnes
Adrian: C’est rien je t’assure
Amy: En général quand on dit ça c’est que ça va vraiment pas. Si tu veux pas en parler c’est pas grave mais sache que si tu as besoins de parler je suis là
Adrian: C’est juste que si je te le dis tu vas trouver ça grave
Amy: Et c’est mal de s’inquiéter pour une amie ?
Adrian étonnée: Une amie ? Tu me considère comme une amie après tout ce qui c’est passé
Amy: Oui Adrian, tu te souviens quand je devais aller faire des courses pour John et que tu es venu avec moi ?
Adrian: Oui bien sur
Amy: Ce jour là je t’ai dis qu’on pourrait essayer d’être amies et je le pensais
Adrian: Je pensais que tu avais dis ça pour être gentille
Amy: Pas du tout je le pensais vraiment. Si tu veux pas parler de ce qui va pas okey mais sache que si tu veux en parler je suis là, je saurais t’écouter
Adrian: Merci
Amy: De rien
Adrian: Je veux bien en parler à vrai dire je pense que j’en ai besoin
Amy: Je t’écoutes
Adrian: Tu devais pas retrouver Ricky ?
Amy: Si mais il est encore en cours, vas y je t’écoutes
Adrian: Okey. Voilà aujourd’hui j’avais ma première échographie
Amy: C’est génial
Adrian: Oui, j’avais demandé à Ben de venir mais il est pas venu
Amy choquée: Quoi tu lui as demandé de venir et il n’est pas venu ?
Adrian: Oui, il a dit qu’il ne voulait pas sécher le cour d’histoire
Amy: Même pour voir la première échographie de son enfant ?
Adrian: Oui, tu sais j’ai espéré jusqu’à la dernière seconde mais il n’est pas venu
Amy: C’est vraiment irresponsable et insensible de sa part. Moi j’ai fais l’erreur de ne pas impliquer Ricky quand j’attendais John car Ben se proposait de m’accompagner mais j’aurais du, sans le vouloir j’ai tenu Ricky a l’écart de toutes les étapes de ma grossesse
Adrian: J’ai du mal à comprendre comment un cour d’histoire peut être plus important que la première échographie de son enfant
Amy: Moi aussi, là j’avoue que c’est décevant de sa part. Donc tu…
Adrian: Oui j’étais seule
Amy désolée pour Adrian: Oh je suis vraiment désolée Adrian
Adrian: Je pensais vraiment que Ben viendrait. Je commence à me demander si Ben prendra ses responsabilités avec le bébé
Amy: Donne lui encore un peu de temps, tu sais les garçons ont besoin de temps pour se faire à l’idée qu’ils vont être père
Adrian: Sauf Ricky
Amy: C’est vrai que Ricky s’y fait très bien dès le début et qu’il a été présent pour moi et pour John, c’est un bon père
Ricky en arrivant: On parle de moi ?
Amy en se retournant: Je disais juste que t’avais été présent pour moi quand j’attendais John et que t’es un père génial
Ricky après avoir embrasser Amy: N’importe qui dans ma situation ferait la même chose. Salut Adrian
Adrian: Salut Ricky. Bah Ben devrait prendre exemple sur toi
Ricky: Qu’est-ce que monsieur l’incruste à encore fait
Adrian: Monsieur l’incruste ?
Amy: Ouais c’est le nouveau surnom que Ricky lui a trouver parce qu’il s’incruste toujours dans ce qui ne le concerne pas
Ricky: Alors qu’est-ce qu’il a fait ?
Amy: Il a préféré aller en cour d’histoire plutôt que d’assister à la première échographie de son enfant alors qu’Adrian lui avait demander de venir
Ricky choqué autant qu’Amy quelque secondes plus tôt: Quoi ? Il a osé faire ça ?
Amy: Oui
Ricky: Non mais il tourne pas rond ce mec
Amy: Là je le comprends pas
Ricky: Moi non plus, si tu m’avais demander d’assister à ta première échographie quand t’attendais John je serais venu en courant
Amy en souriant: Je sais et je suis désolé de ne pas t’avoir suffisamment impliquer dans ma grossesse
Ricky: C’est le passé ma puce
Amy touchée: Ma puce ?
Ricky: Oui tu es ma chérie non ?
Amy: Oui

Amy et Ricky étaient vraiment trop mignon, le jeune homme lui trouvait chaque jour un nouveau surnom et aujourd’hui c’était "ma puce". Ricky se sentait heureux, pour la première fois de sa vie il se sentait vraiment heureux et tout ça il le doit à Amy et bien sur à leurs fils John

Ricky: Regardez qui je vois, je vais aller lui parler à cet idiot
Adrian: Non laisses tomber Ricky
Amy: Il va juste lui parler, pas le secouer comme un prunier
Ricky: Exactement

Ricky embrassa tendrement Amy sur les lèvres avant de se diriger en direction de Ben qui était en train de discuter avec Henry et Alice d’aller savoir quoi. Ricky n’aimait pas Ben mais franchement le comportement de ce dernier était inadmissible, tout d’abord il n’arrête pas de courir après Amy alors qu’elle est avec quelqu’un d’autre qui se trouve être Ricky, ensuite il s’incruste à tout bout de champ et maintenant ça. Là Ricky en avait plus que marre du comportement puérile de Ben, il était temps de lui parler franchement. Ricky arriva vers Ben, Henry et Alice

Ricky: Désolé faut que je lui parle
Ben: Hey j’étais en train de parler avec mes amis, tu te prends pour qui pour t’incruster comme ça ?
Ricky: Bah comme ça tu vois ce que ça fait quand toi tu t’incrustes à tout bout de champ quand je parle avec Amy
Ben: Moi j’ai une bonne raison
Ricky: Figure toi que moi aussi
Alice: Bon on va vous laissez, à plus Ben
Ben: Non c’est pas la peine
Henry: Alice a raison, à plus tard Ben
Ben contrarié: T’es content tu les as fais fuir
Ricky: C’est le dernier de mes soucis
Ben: Bah oui bien sur, Ricky Underwood ne se soucit de personne que de lui-même
Ricky: T’es vraiment mal placé pour me dire ça
Ben: Comment ça ?
Ricky: Comment était le cours d’Histoire ?
Ben: On répond quand quelqu’un te poser une question
Ricky: Alors réponds-moi, c’était bien le cours d’histoire ?
Ben: Ouais j’ai apprit de nouvelle chose
Ricky: Je te demande ça parce que pour que tu préfère assister à ton cours d’histoire avec un prof qui te bassine les oreilles pendant plus d’une heure de choses qui se sont passé il y a longtemps à la première échographie de ton bébé c’est que ça doit vraiment être captivant
Ben étonné: Qui te là dit ?
Ricky: Adrian là dit à Amy et Amy vient de me le dire. Je peux savoir ce qui tourne pas rond chez toi ?
Ben: L’école c’est important, si j’avais séché ça aurait été noté sur mon bulletin
Ricky: Les profs savent que tu vas être père, si tu leurs avais dis j’ai été accompagné la mère de mon enfant à la première échographie de notre bébé ils auraient compris
Ben: Je voulais pas manqué mon cours, je voulais pas avoir du retard dans mes leçons
Ricky: C’est ça prend moi pour un crétin en plus, dis plutôt que tu ne voulais pas y aller ça sera plus simple
Ben: C’est pas le cas
Ricky: C’est pas Adrian que t’as en face de toi okey
Ben ironiquement: Merci j’avais remarquer
Ricky: Je veux dire par là que j’ai été à ta place seulement moi j’ai assumé. Tu sais Amy ne m’a jamais demandé de l’accompagné aux échographies parce que tu prennais les devant mais si elle m’avait de l’accompagné j’y serais aller en courrant
Ben: Je ne suis pas toi et Adrian n’est pas Amy
Ricky: Ça je le sais bien, Ben je sais que t’as peur. Que devenir père te fais peur mais que tu le veuilles où non tu vas être père dans quelques mois et je serais toi j’irais m’excuser auprès d’Adrian
Ben: Mais t’es pas moi Ricky
Ricky: En effet, moi j’ai pris mes responsabilités envers John. T’es capable d’en faire autant ?
Ben: Je peux pas faire face à ça, je veux pas être un père adolescent
Ricky sévèrement: Mais tu vas l’être Ben alors grandis un peu
Ben: Je dois y aller
Ricky: Oh non certainement pas, tu vas aller t’excuser auprès d’Adrian

Ricky ne laissa pas Ben protester d’avantage, il le poussa en direction d’Adrian et Amy qui discutaient entre fille pendant que Ricky sermonnait Ben, c’était vraiment ironique comme situation. Ricky qui se trouve être l’ex ex petit ami d’Adrian se retrouve à sermonner Ben qui va avoir un enfant avec Adrian, Ben qui est l’ex petit ami d’Amy qui est la petite amie actuel et officielle de Ricky. C’est ironique comme situation vous trouvez pas ? Ricky arrivèrent devant les filles et Amy se leva juste à ce moment là en fixant Ricky dans les yeux

Ricky insistant bien sur les mots: Adrian je crois que Ben a quelque chose à te dire, n’est-ce pas BEN ?
Ben nerveux: Euh
Ricky: Viens Amy on va…manger
Amy en prenant la main de Ricky dans la sienne: Oui manger, ça tombe bien j’ai faim
Ricky: Moi aussi, j’ai une faim de loup. C’est fou ce que parler creuse l’appétit

Sur ses mots Ricky et Amy partèrent en direction du réfectoire laissant Adrian et Ben seul à la table de la jeune adolescent qui regardait Ben. Elle lui en voulait et Ben lui il ne savait plus où se mettre, il ne voulait pas devoir s’excuser pour se comportement mais Ricky avait raison. Qu’il le veuille où non dans quelque mois il sera papa et il va devoir prendre ses responsabilités dès maintenant

_________________




Connor was born to fight evil forces, he was born of the union of two vampire and his destiny is to become a champion, the savior of mankind but also a glimmer of hope for the new generation

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oth-rpg.pro-forums.fr
Mel23
Admin
avatar

Messages : 1251
Date d'inscription : 25/07/2010

MessageSujet: Re: The fate of the American Teenager   Jeu 23 Juin - 13:25

CHAPITRE 20.





Ben, Adrian, Amy
Ricky, Tyler, Caroline
Anne & Connor





Grant High School/La cafétéria extérieur


Après le départ de Ricky Adrian et Ben étaient seul à la table de la jeune adolescente qui regardait Ben. Elle lui en voulait et Ben lui il ne savait plus où se mettre, il ne voulait pas devoir s’excuser pour son comportement mais Ricky avait raison. Qu’il le veuille où non dans quelque mois il sera papa et il va devoir prendre ses responsabilités dès maintenant seulement comment faire face a une tel responsabilité à 16 ans ? Ricky avait vécu ça au moment où il avait apprit la grossesse d’Amy comme le reste de l’école d’ailleurs mais à la différence de Ben Ricky n’a pas prit la fuite, non dès le début il a voulut qu’Amy garde John. Il voulait faire partie de la vie de son enfant et aujourd’hui Amy regrettait de ne pas avoir assez impliquer Ricky dans sa grossesse

Ben ne savait vraiment pas quoi dire, il ne voulait pas être un père adolescent mais Ricky avait raison en disant qu’il allait l’être de toute façon. C’est pas facile de grandir et ça ne sera pas facile d’assumer un enfant mais autant lui que Adrian vont devoir assumer

Ben timidement: Je peux m’asseoir
Adrian: T’es un grand garçon, tu fais ce que tu veux
Ben en s’asseyant: T’es en colère ?
Adrian en colère: Comment t’as deviné
Ben: Ça s’entends
Adrian: Et bien a défaut de m’avoir laisser seule alors que j’avais besoin de toi tu n’es pas sourd
Ben: Je ne pouvais pas venir Adrian
Adrian: Mais bien sur
Ben: Je t’assure
Adrian: Je t’en prie ne me sors pas cette ridicule excuse que tu préférais aller en cour plutôt que de venir avec moi à l’échographie de notre enfant
Ben: J’ai pas dis ça
Adrian: Mais tu l’as fais
Ben: Okey, tu veux la vérité
Adrian: Oui parce que ton histoire est vraiment ridicule, je sens que tu mens
Pendant que Ben et Adrian discutaient où plutôt pendant que Ben tentait de justifier son comportement Amy et Ricky venaient de s’asseoir à une table avec leurs plateau repas respectif. Déjeuner ensemble est quelque chose qu’ils adorent faire depuis qu’ils sont ensemble, c’est un moment de la journée où ils peuvent être ensemble. Où ils peuvent discuter, se regarder dans le blanc des yeux où bien prévoir une sortie où une activité à deux où à trois avec John, où alors simplement profiter du moment présent. Amy et Ricky étaient assit l’un en face de l’autre et ils discutaient tout en déjeunant

Amy: Tu lui as dis quoi à Ben ?
Ricky: De prendre ses responsabilités et de nous foutre la paix
Amy surprise: Tu lui as dis ça comme ça ?
Ricky: Non pas comme ça mais j’espère que cette fois il a comprit
Amy: Jj’éspère aussi. En tout cas je trouve que préférer aller en cours au lieu d’assister à la première échographie de son bébé c’est inadmissible
Ricky: C’est pas vraiment ça
Amy surprise: Comment ça ?
Ricky: Disont que c’est l’excuse que Ben a donné à Adrian mais au fond c’est autre chose
Amy: Donc il ne voulait carrément pas y aller
Ricky: En faite il a peur, il ne veut pas être un père adolescent
Amy: Mais il va l’être
Ricky: C’est-ce que je lui ai dis avant de le pousser à s’excuser
Amy: Espérons que ça s’arrange même si je doute que ça nous regarde
Ricky: Ça ne l’est pas et tu sais quoi au lieu de se préoccuper de ce qui va se passer entre Adrian et Ben on devrait penser à nous
Amy en souriant: Continue ça m’intéresse
Ricky en souriant: Ce soir on pourrait faire quelque chose tout les deux où tout les trois c’est toi qui voit
Amy: J’adorerais crois moi mais j’ai énormément de devoir et j’ai promis à ma mère de garder Robbie
Ricky: Bah dans ce cas je pourrais venir t’aider pour tes devoirs et à t’occuper de John et Robbie enfin si tu veux
Amy: Avec joie
Ricky: Cool, tu veux que je t’apporte un truc à manger ce soir ?
Amy en fesant glisser une mèche derrière son oreille: Non ça va aller, je crois que ma mère aura déjà préparer quelque chose au four mais au pire je trouverais un truc dans le frigo
Ricky: Comme tu veux
Amy: Sinon t’as eu les résultats
Ricky: Oupps j’ai oublié de te le dire toute à l’heure et puis y’a eu ce problème avec Ben
Amy anxieuse: Alors ?
Ricky: Je n’ai rien
Amy soulagée: C’est rassurant
Ricky: Oui
Amy: Tu sais ça ne veut pas dire qu’on le fera dans les soirs à venir
Ricky: Je sais et je t’attendrais aussi longtemps que tu en auras besoins
Amy: Merci
Ricky en caressant la lèvres inférieur d’Amy du bout de son pouce: De rien
Pendant qu’Amy et Ricky parlaient de leurs plans de ce soir et du faite que malgré qu’Amy est demandé à Ricky de se faire dépister ça ne voulait pas dire qu’ils feraient l’amour ce soir où dans les soirs à venir. Ricky le savait et il était prêt à l’attendre aussi longtemps qu’il faudrait, le jeune adolescent n’avait pas arrêté de dire à son psy qu’il ne savait pas ne pas coucher et bien la preuve que si il peut ne pas coucher. Ça fait un peu plus de deux mois qu’il sort avec Amy et il ne là jamais tromper ni pousser à coucher avec lui. Du côté d’Adrian et Ben la jeune adolescente attendait des réponses de la part de Ben

Adrian: Alors ?
Ben nerveux: Je….je
Adrian: Oui
Ben: Je t’ai mentis, je t’ai mentis quand je t’ai dis que je préférais aller à mon cours d’histoire plutôt que de venir avec toi à l’échographie
Adrian: Je m’en doutais un peu tu sais
Ben surpris: Tu le savais ?
Adrian: Je m’en doutais et puis franchement c’était pas vraiment crédible
Ben en fixant la table: Oh
Adrian: Pourquoi tu m’as mentis ?
Ben: Je ne pouvais pas venir avec toi
Adrian: Pourquoi ? Ben j’ai le droit de savoir pourquoi tu ne pouvais pas venir avec moi et cette fois je veux la vérité
Ben: Tu n’aimeras pas ce que je dirais si je te dis la vérité
Adrian: Je préfère entendre la vérité et ne pas aimer ce que tu me diras plutôt que tu me mente
Ben: Adrian…..
Adrian énervée: Va droit au but s’il te plais
Ben: Je voulais pas venir
Adrian choquée: Pardon ?
Ben: Je ne pouvais pas faire ça, je ne veux pas être un père adolescent mais je vais l’être
Adrian bléssée: Comment tu peux me dire ça aussi calmement
Ben: Je t’avais dis que t’aimerais pas entendre la vérité
Adrian en colère: En effet mais je préfère ça à un mensonge aussi ridicule soit-il, je suis en colère contre toi Ben. J’en reviens pas, tu as été là pour Amy alors que c’était pas ton enfant
Ben: Je sais j’aime encore Amy
Adrian: Ouais mais pas elle, elle aime Ricky. Attends tu crois quand même pas que si on avait pas couché ensemble vous vous seriez remit ensemble ?
Ben: Si bien sur que si et toi ne me dis pas que tu penses pas la même chose à propos de Ricky
Adrian: Non je ne pense pas la même chose, Ricky ne m’aimait pas et je ne l’aimais pas
Ben: Mais j’aimais Amy et j’ai jamais cesser de l’aimer
Adrian: Même si on avait pas coucher ensemble elle ne se serait pas remit avec toi
Ben: Si
Adrian: Non car elle aime Ricky et qu’elle là toujours aimé
Ben: C’est faux elle m’aimait avant
Adrian: Soit tu es obsédé par elle soit tu es aveugle. Bref on pourrait en revenir au sujet qui nous intéresse
Ben: Ouais
Adrian: Donc je résume ce que tu m’as dis jusqu’à maintenant. Tu m’as dis que tu ne pouvais pas venir avec moi à l’échographie de notre bébé parce que tu préférais assister à ton cours d’histoire mais c’était pas vrai, en faite tu voulais tout simplement ne pas venir parce que tu ne veux pas être un père adolescent c’est ça ?
Ben en baissant les yeux: Oui
Adrian bléssée: Tu sais je t’ai jamais demandé quoique se soit mais je pensais pas que tu serais le genre de garçon qui n’assume pas
Ben: Je suis pas comme Ricky je sais
Adrian énervée: Tu veux bien arrêté de te comparer a lui ne serais-ce qu’une fois, je te parle pas de lui mais de toi et de notre enfant
Ben: Mais de toute manière on sera toujours en compétition avec Amy et Ricky
Adrian: Non, je ne me compare pas à Amy. Tout d’abord nous on était pas amoureux quand on a couché ensemble
Ben: Eux non plus
Adrian: Si et d’ailleurs c’est pour ça que Ricky est revenu vers moi après, il a flipper mais monsieur ne l’admettra pas. Ils s’aiment depuis le commencement, arrête de faire l’autruche sinon tu vas pas arrêter de te faire du mal tout seul
Ben: C’est mon problème si je souffre mais je suis sur qu’elle le quittera et quand ça arrivera je serais là
Adrian exaspérée: Si tu préfère de bercer d’hillusion c’est toi que ça regardes. Bon ce qui est de ta responsabilité dans ma grossesse je pensais que tu voudrais t’impliquer mais je viens de réalisé grâce à tes paroles que c’est pas le cas
Ben: J’ai pas dis ça
Adrian bléssée: Pas clairement mais tu le penses très fort, tu fais ce que tu veux mais c’est entre toi et ta conscience
Ben: Adrian je..je suis désolé, je pensais pas que tu réagirais comme ça
Adrian: Et t’attendais à quoi au juste?
Ben: Que tu me dise que tu comprends, que tu me pardonnes, que c’est pas grave
Adrian en colère: Bah tu te goures car je suis en colère et c’est grave. Tu es tellement obsédée par Amy que ça t’es égales de savoir si notre bébé va bien, le prochain rendez-vous est dans un mois

Sur ses mots Adrian se leva extrêmement énervé, elle pressentait que Ben lui avait mentit mais elle n’imaginait pas ça. Et dire que leurs parents aimeraient les voir ensemble, en tout cas c’est pas près d’arriver vu le comportement de Ben. Pour Amy et Ricky ça peut être bien tourné mais pour Ben et Adrian c’est vraiment très mal partie. Du côté d’Amy et Ricky et bien les deux adolescents déjeunaient tranquillement puis ils virent Adrian traverser la cour furieusement

Amy: Quelque chose me dit que ça c’est pas bien passer
Ricky: Oui, à tout les coups Ben a dit quelque chose qu’il n’aurait pas du
Amy: Comme ?
Ricky: J’en sais rien mais c’est Ben, tu sais il agit toujours comme un gamin immature
Amy: Ça me désole de dire ça mais tu as raison
Ricky: Personnellement je l’ai jamais vraiment bien aimé
Amy en souriant: Tiens ça m’étonne pas
Ricky en souriant: Ah ouais
Amy: Mhhm d’ailleurs je me demande bien pourquoi
Ricky: Je sais pas
Amy: T’es sur que tu ne sais pas ?
Ricky: Quelque chose me dis que t’as ta petite théorie
Amy: En effet
Ricky: Vas-y éclaire ma lanterne
Amy: Peut être que si t’as jamais vraiment aimé Ben c’est que t’étais un peu jaloux de lui
Ricky surpris: Moi jaloux de lui ?
Amy: Oui toi
Ricky: C’est ridicule, je vois vraiment pourquoi je serais jaloux de monsieur je m’incruste
Amy: Peut être parce que j’étais avec lui avant, bien sur je ne fais que supposer
Ricky: T’as de drôle de supposition dis moi
Amy: Où peut être que je vise juste dans mes supposition

Sur ses mots les deux adolescent finissent leurs repas, Amy avait taper dans le mille mais Ricky n’était pas prêt à admettre qu’il était jaloux de Ben quand ce dernier était avec Amy lorsqu’elle attendait John. Après avoir finit de manger ils retournèrent en cours, après les cours Ricky alla travailler et Amy fit de même.


Maison des Buckley


Quoi que tu es besoin, je suis là et je serais toujours là. Les mots de Tyler résonnaient comme un refrain dans son esprit alors qu'elle conduisait sa voiture jusqu’à sa maison. La journée c’était écoulé rapidement et Caroline avait pas vu Tyler où plutôt elle l’avait éviter toute la journée sachant très bien qu’il fallait qu’elle lui parle et elle refusait d’avoir cette discussion au lycée. Caroline arriva finalement devant chez elle, elle se gara et elle sortit de sa voiture puis elle là vérouilla. Alors qu’elle se dirigea vers la porte d’entrée elle vit Tyler assit sur le banc devant la porte, elle le regarda et elle remarqua qu’il portait encore son maillot de foot, il ne l'avait pas enlever après le match.

Tyler: Caroline, je.je t‘attendais
Caroline: Pourquoi ?
Tyler: Parce qu‘il faut qu‘on parle, que tu m‘as évité assez longtemps et aussi parce que j‘avais envie de te voir
Caroline: Je sais qu’il faut qu’on parle mais j’ai pas pu au lycée
Tyler: On est plus au lycée là
Caroline: Je sais

Elle se hâta de rentrer, de s'éloigner de lui, de s'éloigner de son regard mais il l‘attrapa par le bras et il là fit se retourner vers lui puis il l‘embrassa. Il était doux et gentil, mais désespérée, en même temps. Elle se figea, c’était pas la première fois qu’il l’embrassait à vrai dire c’est la troisième. Caroline a finalement cédé de nouveau en répondant à son baiser. Elle sentit la main de Tyler lui caresser le visage en même temps qu‘il l‘embrassait, essayant d'approfondir le baiser. Elle est finalement revenu à la réalité et a rompu le baiser. Elle le regarda, un peu gênée

Caroline: Pourquoi est-ce que tu m’embrasses à chaque fois ?
Tyler: Pourquoi est-ce que tu me répond ?
Caroline: J’ai posée la question avant
Tyler: Parce que je
Caroline: Non ne le dis pas, ne dis rien

Sur ses mots elle se retourna et ouvrit la porte qu’elle referma dans la même secondes. Elle s'adossa à la porter en fermant les yeux et en essayant de se calmer. Elle mentirait si elle disait qu'elle n'a pas ressentit quelque chose quand il l'avait embrassée ce soir et toute les fois précédente. Grr, pourquoi est-ce qu’il a fait ça ? Pourquoi est-ce qu’il a tout compliqué et pourquoi elle ne là pas empêché ? Pourquoi a-t-elle prolonger ce baiser à chaque fois ? Elle n'avait pas assez de problèmes déjà! Il était encore là, elle pouvait entendre sa respiration.

Tyler: Caroline! Caroline, s'il te plais ouvre la porte

Caroline l'entendait supplier d’ouvrir cette porte, mais elle ne bougeait pas, ni fait un bruit. Elle était toujours appuyé contre la porte et attendit jusqu'à ce qu‘il parte, elle ne pouvait pas lui faire face. Lentement, elle monta dans sa chambre, mettre son pyjama et s'est effondré dans le lit.

Elle s'est réveillée cette nuit et regarda l'horloge, elle a essayé de me rendormir, mais quelque chose la tourmentait. Les cheveux à l'arrière de son cou ont été soulevées, Caroline avait le sentiment que quelqu'un l'observait, elle se leva doucement et elle alla à la fenêtre. Lentement, elle regarda et vit……

Caroline en ouvrant la fenêtre Tyler ?Qu'est-ce que tu fais ici? Au beau milieu de la nuit?"
Tyler: J'avais besoin de te parler

Sur ses mots Tyler grimpa à l’échelle qu’il y avait sur le côté puis il grimpa sur le toit pour finir par entrer dans la chambre de Caroline, cette dernière le fit entrer ne voulant qu’il se face mal en se heurtant à la fenêtre. Elle le regarda et elle croisa les bras comme pour lui faire face

Caroline en regardant Tyler s‘asseoir sur le rebord de son lit: Et ça ne pouvait pas attendre jusqu'à demain matin? Tu réalises quelle heure il est, non

Caroline préférait rester près de la fenêtre en mettant une certaine distance physique entre eux, elle le regardait avec des yeux fatigués mais c’est normal vu l’heure qu’il est

Tyler: Je voulais m'excuser si je vous ai offensé quand ... Tu sais, quand je t'ai embrassé
Caroline: Pour lequel au juste parce que je te rappel que c’est pas première fois que tu m’embrasses par surprise
Tyler: Euh c’est vrai, celui de ce soir. Tu m’as littéralement fermé la porte au nez et tu ne m’as pas donner la chance de m'expliquer et puis t‘arrête pas de m‘éviter quand je veux te parler

Caroline: Je t‘ai déjà dis que je ne voulais pas qu‘on en parle au lycée
Tyler: Oui mais toute à l‘heure on pouvait en parler non, on était là devant chez toi
Caroline: Oui mais tu m‘as embrassé
Tyler en se levant: Toi aussi, tu m‘as rendu mon baiser
Caroline: Tyler restes où tu es
Tyler: Quoi ?
Caroline: Restes où tu es
Tyler: Pourquoi ?
Caroline: Parce qu‘à chaque fois que tu t‘approches de moi tu m‘embrasses
Tyler: Et tu me répond
Caroline: Oui alors ne t‘approche pas d‘avantage

Tyler ignora les mots de Caroline et il s‘avança dangereusement d‘elle, elle le regardait s‘approcher d‘avantage et elle se leva pour finalement reculer de l‘autre côté du mur. Une fois arriver vers elle Tyler prit les mains de Caroline dans les siennes aussi tendrement, les secondes et les minutes s‘écoulèrent et aucun des deux ne lâchait la main de l‘autre. Caroline semblait s’accrocher à lui comme si elle avait peur qu'il ne disparaisse si jamais elle le lâchait alors qu’il y a quelques minutes elle lui avait dit de rester loins de lui. Ni l’un ni l’autre n’ont prononcé le moindre mot pendant un moment, jusqu'à ce qu'il fut l'un des deux finissent par rompre le silence qui avait gagner la pièce

Tyler: Je t’aime

Tyler était amoureux de Caroline mais il n’avait jamais oser le lui dire ces dernier mois de peur de la perdre, il l’aimait et ce soir dans sa chambre il venait de lui avouer à voix haute. Caroline était surprise ça on peut le dire, elle le regardant avec les yeux grand ouvert. Elle ne s’attendait pas à ça mais alors vraiment pas

Caroline: Pardon ? Tu quoi ?
Tyler Je t’aime, je suis amoureux de toi Caroline
Caroline en bégayant: Non tu ne peux pas, c’est pas possible

Ils se turent de nouveau, tout était dit. Ça y‘est elle savait ce qu‘il ressentait pour elle maintenant la question est de savoir ce que va faire Caroline où ce qu‘elle va dire. Les yeux de Tyler étaient rivés sur elle avec intensité, elle frissonna sous son regard intense. Il se pencha et s’approcha de nouveau seulement comme Caroline continuait de reculer elle se retrouva bloquer contre le mur et contre le corps de Tyler. Ils se regardèrent les yeux dans les yeux, leurs lèvres n‘étaient qu‘à quelques centimètres l‘un de l‘autre. Caroline pouvait sentir le souffle chaud de Tyler sur sa peau, il voulait l’embrasser mais il ne le fesait pas ne pas, il attendait de voir sa réaction. Elle savait pourquoi: la dernière fois qu'il avait essayé de l'embrasser, elle l'avait poussé loin. Mais là elle voulait l'embrasser et elle voulait qu’il l’embrasser

Caroline en murmurant contre les lèvres de Tyler: Qu'est-ce que tu attends ?

Il n'eu pas besoin que Carolien le lui dise deux fois, il souria et il s’emparra tendrement de ses lèvres. Caroline répondit à son baiser en nouant ses bras autour de la nuque de Tyler mais ce dernier se dégagea au bout de quelques secondes

Tyler en caressant la joue de Caroline avec son pouce: Autant que je veuille rester ici avec toi et continuer cela je vais y aller, il est tard et tu as besoin de sommeil
Caroline en soupirant: Je sais

Caroline enrelaca ses doigts avec eux de Tyler, elle ne voulait pas qu’il parte mais il avait raison. Elle était fatigué et il fallait qu’elle dorme d’ailleurs lui aussi devait dormir, il est tard et il y a des chances que les choses dérapent facilement si il reste avec elle cette nuit Elle lacé ses doigts dans le sien et il lui donna la main un resserrement minuscules. Avant qu'il ne puisse dire quoique se soit Caroline, elle lâcha sa main et l'embrassa tendrement encore, il laissa échapper un petit rire contre ses lèvres et elle se retira

Tyler: Je sais à quoi tu penses mais tu sais aussi bien que moi que si je reste cette nuit avec toi on risque d’aller plus loins qu’on ne le voudrait
Caroline: Tu ne veux pas…
Tyler se rendant compte de sa gaffe: Si si bien sur mais pas comme ça, pas maintenant
Caroline: Tu me rassures

Tyler mit ses mains sur les joues de Caroline et il plongea son regard brun dans les yeux bleu de cette dernière. Caroline savait que c’était pas une bonne idée qu’il reste passer la nuit avec elle mais elle avait peur qu’il disparaisse

Tyler: Je ne vais pas disparaître je te le promets
Caroline: Promis ?
Tyler: Promis. Dis est-ce que ça veux dire que tu veux que je sois ton petit ami ?
Caroline en souriant: Oui c‘est-ce que je veux

Tyler replongea ses yeux dans ceux de Caroline, ses yeux brun étaient si intenses que Caroline plongeait elle aussi ses yeux bleu dans les yeux brun sombre de Tyler. Il s‘approcha de nouveau et il posa doucement un baiser sur son front

Tyler en murmurant: Je t‘aime Caroline et je te promet d‘être la demain et tout les jours

Il l'embrassa doucement à nouveau et sorti par la porte cette fois, Caroline le suivit et elle referma la porte derrière lui. Elle s’adossa contre la porte avec un sourire aux coins des lèvres. Le sourire ne quitta pas son visage même quand elle remonta se coucher, elle était heureuse et celui qui là rendait heureux se prénommait Tyler Lockwood.


Résidence des Lockwood

Lorsque Tyler rentra chez lui il fut surpris de voir que ses parents de l’attendaient pas pour le questionner comme ils en avaient l’habitude quand leurs enfants rentraient tard mais il se dit que Connor l’avait couvert. Après avoir franchit la porte il monta à l’étage sans faire de bruit sur la pointe des pieds quand tout à coup une voix l’interpella

??????: C’est à cette heure si que tu rentes ?
Tyler en se retournant: Oh mon dieu tu m’as fais une de ses peurs Connor, j’ai cru que c’était les parents
Connor: Désolé de te décevoir fréro
Tyler: C’est pas le cas
Connor: Alors t’étais où ?
Tyler: Dehors
Connor: Ouais j’avais remarqué, t’inquiète je t’ai couverts auprès des parents
Tyler: Tu leurs a dis quoi ?
Connor: Que t’étais à la bibliothèque, que t’allais probablement rentré tard à cause du devoir de biologie
Tyler en souriant: Bien joué
Connor: Je sais, alors où t’étais ?
Tyler: Pourquoi ça t’intéresse autant ?
Connor: Parce que je suis ton frère et que je t’ai couverts
Tyler: J’étais chez Caroline
Connor: Continue
Tyler: Je voulais lui parler
Connor: A cette heure là ?
Tyler: J’y suis aller après le match
Connor: Le match c’est terminer à neuf heure et là il est plus de deux heures, tu devais avoir beaucoup de chose à lui dire pour que ça dure cinq heures
Tyler: Disons qu’on a fait plus que parler, je l’ai embrasser
Connor: Et elle a dit quoi ?
Tyler: Elle m’a fermer la porte aux nez et elle monté se coucher, je suis rester des heures devant chez elle. Plus tard elle c’est réveillé et elle m’a vu dehors, je suis monté dans sa chambre et on a discuter, on c’est embrasser à nouveau
Connor: Donc ça veut dire que vous sortez ensemble ?
Tyler: Oui
Connor: Depuis quand et pourquoi tu m’as riens dis, moi je t’ai parlé de Christie à la minute même
Tyler: On ne sort ensemble que depuis ce soir
Connor: Oh ok, dans ce cas je m’excuse de t’avoir fait un interrogatoire
Tyler: C’est rien
Connor: Bon moi je vais au lit, je suis crevé, bonne nuit Tyler
Tyler: Bonne nuit Connor

Tyler alla dans sa chambre se mettre en pyjama et il alla se brosser les dents dans la salle de bain avant d’aller se coucher à son tour, il s’endormait le sourire aux lèvres en sachant très bien qu’il va rêver à Caroline, sa petite amie



Maison des Juergens

Amy venait juste d’entré dans la cuisine avec John dans ses bras et sur son épaule elle avait son sac à main plus son sac de cours en plus d’un sac d’emplette, oui avant de rentrer à la maison elle était passé acheter quelques courses au supermarché. En entrant Amy sa mère tenant Robbie dans ses bras près du plan de travail

Anne: Tu es enfin là, mais où étais-tu Amy ?
Amy: Je reviens du travail comme tu peux le voir
Anne: Je t’en prie je sais bien que tu termines plus tôt
Amy: Oui mais je suis passé au supermarché prendre quelques petite courses comme tu peux le remarquer
Anne: Oh, désolé d’avoir paniqué
Amy: C’est rien, au faite Ricky va passer m’aider, t’es d’accord ?
Anne: Oui je suis d’accord. Ça va aller vous allez vous en sortir avec Robbie et John ?
Amy: Oui ça va aller
Anne: Ok, au pire il y a ton père à côté
Amy: Je sais, où est Ashley
Anne: Chez Griffin
Amy: Griffin son nouvel ami ?
Anne: Oui, je passerais la chercher avant de rentrer
Amy: Okey
Anne: Je t’ai laisser un plat de lasagnes dans le four, tu n’as plus qu’à faire réchauffer au mirco-onde
Amy: Merci maman
Anne: Je mets Robbie dans le parc et j’y vais

Anne se retourna et elle mit Robbie dans le parc situé dans la cuisine et elle l’embrassa tendrement sur le front avant de lui dire d’être bien sage avec Amy. C’était pas la première fois qu’Amy gardait Robbie en revanche s’occuper de Robbie plus de John en même temps ça c’était une première cependant elle savait que Ricky allait venir l’aider donc Amy était pas trop stresser cependant même si elle avait été seule pour garder les petits elle s’en serait sortie quand même

Anne: Bon je vais y aller, je n’ai pas eu le temps de donner à Robbie son bain
Amy: Je le ferais, je lui donnerais son bain et son repas
Anne: Merci ma puce
Amy: Mais de rien
Anne: Bonne soirée, bonne soirée John

Anne embrassa la joue de son petit fils avant de sortir de la maison, Amy enleva les chaussures de John ainsi que sa veste qu’elle au porte manteau accroché près de la porte de d’entrée de la cuisine. Amy s’apprêtait à aller prendre Robbie dans le parc afin de monter lui donner son bain mais quelqu’un sonna à la porte d’entrée, ça devait surement être Ricky. Amy alla ouvrir la porte d’entrée avec John dans ses bras et elle vit Ricky derrière

Amy: Bonsoir, t’as vu John c’est papa
Ricky: Bonsoir, hey John
Amy: Entre je t’en prie
Ricky: Merci

Ricky embrassa tendrement Amy puis il embrassa John avant de le prendre dans ses bras, le petit souria automatiquement une fois dans les bras de son père. Amy était heureuse de le voir, certes il venait l’aider mais elle pouvait pas s’empêcher de sourire, Ricky a toujours eu le dont de la faire sourire

Ricky: Où est ta mère ?
Amy: Elle est partie, c’est justement pour ça que je garde Robbie
Ricky: Okey et Ashley
Amy: Chez Griffin
Ricky: Qui ça ?
Amy: Son nouvel ami gay
Ricky: D’accord, donc tu es toute seule avec les petits
Amy: Plus depuis que tu es là

Amy déposa un baiser sur le joue de Ricky avant d’enlever sa veste et ses chaussures qu’elle rangea puis elle enfila des pantoufles, ensuite elle revint vers Ricky, John et Robbie. A peine de retour que Robbie commença à pleurnicher, Amy alla vers lui et elle le prit dans ses bras

Amy: Faut que je lui donne son bain
Ricky: Pas de soucis, t’inquiète je reste avec John
Amy: Merci
Ricky: De rien, on va s’amuser n’est-ce pas copain

John plaqua sa main sur la bouche de Ricky en riant à ce moment là, le jeune adolescent embrassa la main de son fils en souriant. Amy souria en voyant John et Ricky, ils étaient tellement mignon ensemble, plus le temps passe et plus leurs fils ressemble à Ricky et il est tellement chou. Amy embrassa la joue de John et elle embrassa Ricky sur les lèpres avant de monter à l’étage donner son bain à Robbie

Après avoir donner son bain à Robbie et l’avoir mit en pyjama elle fit pareil avec John puis elle fit dîner Robbie pendant que Ricky lui il fesait dîner John. Ils allèrent les coucher autour des 19h45 chacun dans leurs chambres respectives. Pendant qu’Amy tentait veinement de résoudre ses devoir de Maths Ricky mit la table pour eux deux, il fesait réchauffer le plats de lasagnes au micro-onde et quand ce fut chaud il alla apporté les assiettes dans le salon

Ricky: Le dîner est prêt et chaud
Amy en rougissant: Oupps j’ai complètement oublié dé
Ricky: T’inquiète je m’en suis occuper
Amy: T’es adorable
Ricky: Seulement adorable ?
Amy en souriant: Non

Ricky là regardant en esquissant un sourire et il l’embrassa tendrement puis ils dînèrent tout les deux sur la petite table basse du salon où était posé aussi les baby-phone. Plus tard après avoir finit de ranger et de laver la vaisselle Ricky aida Amy dans ses devoirs sans pour autant lui donner la solution sinon elle ne comprendra pas ce qu’elle apprend dans ses leçons. Le temps passe et il commence à se faire tard, après avoir dit bonne nuit à John Ricky s’apprêta à s’en aller, il avait ouvert la porte d’entrée mais il était face à Amy

Amy en plongeant son regard dans ce celui de Ricky: Passe la nuit avec moi, s’il te plais

Amy ne voulait pas que Ricky s’en aille, elle n’avait pas l’intention de faire l’amour avec lui ce soir et encore moi sous le toit de ses parents mais elle ne voulait pas qu’il parte. Elle voulait qu’il reste cette nuit, Amy supplia presque Ricky du regard. Le jeune homme plongea à son tour son regard brun chocolat dans les yeux d’Amy, il ne prononça pas le moindre mot mais il referma la porte cependant il resta à l’intérieur avec Amy. Cette dernière ne le lâcha pas du regard, elle prit la main de Ricky dans la sienne et ils montèrent tout les deux dans la chambre d’Amy

_________________




Connor was born to fight evil forces, he was born of the union of two vampire and his destiny is to become a champion, the savior of mankind but also a glimmer of hope for the new generation

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oth-rpg.pro-forums.fr
Mel23
Admin
avatar

Messages : 1251
Date d'inscription : 25/07/2010

MessageSujet: Re: The fate of the American Teenager   Dim 26 Juin - 5:24

CHAPITRE 21.




Meredith, Zoé, Damon,
Connor, Grace, Trévor
Ashley et Griffin



Campus de l’université


Depuis trois ans Zoé Davis sort avec Damon Salvatore, elle l’avait rencontré alors qu’elle était en dernière année de lycée et que lui était en avant dernière. Damon n’était pas du genre à tomber amoureux et pourtant lorsqu’il a rencontré Zoé par hasard à une fête il a flashé sur elle. Damon assistait souvent a des fêtes mais faut dire qu’il adorait s’amuser, bref il n’a réalisé que six mois plus tard qu’il était éperdument amoureux d’elle et il le lui a avouer

Zoé était assise sur un banc du campus de l’université avec un sandwich dans les mains ainsi qu‘une salade qu‘elle avait acheter dans une boulangerie, Meredith sa meilleure amie était assise à côté d'elle, calmant manger les légumes verts feuillus. La jeune fille leva un sourcil sombre à Zoé

Meredith: Tu n'as pas faim?

Zoé se pinça les lèvres, et hocha la tête, bien sur qu‘elle avait faim car elle n‘a rien avaler depuis hier soir. Elle n‘avait pas déjeuner ce matin pour la simple et bonne raison que ça ne passait pas. Zoé a planté sa fourchette en plastique dans ses tomates raisin, et la porta à sa bouche.

Meredith: Zoé Davis arrête de jouer avec ta nourriture comme ça

Les yeux bruns de Zoé se levèrent vers ceux de Meredith dans l'exaspération. Zoé ne pouvait pas s‘empêcher de penser à ce qu‘elle avait vu ce matin dans les couloirs à quelques pas de la salle de biologie, Steffy draguant ouvertement Damon en sachant très bien que ce dernier sort avec Zoé

Meredith: Tu veux bien arrêter de penser à Damon et Steffy ? C'est ce soir la fête de bienvenue, pour l'amour de Dieu
Zoé: Comment veux-tu que je n’y pense pas quand je surprend Steffy en train de draguer mon copain ?
Meredith: T’en as parlé à Damon ?
Zoé: Non je ne l’ai pas vu de la matinée

Zoé termina de manger son déjeuner en même temps que Meredith, les deux adolescentes avaient un grand besoin de prendre des forces surtout Zoé qui n’avait rien dans l’estomac depuis son repas de la veille.

Meredith regardant encore une fois Zoé: Tu te rends compte que tu te ronges les sangs pour une fille qui n’en vaut pas la peine
Zoé: J’aimerais bien t’y voir toi, j’aimerais bien voir ta tête si tu voyais une fille aguicher ton petit ami dans les couloirs de la fac

Sur ses dernières paroles Zoé se leva du banc et elle mit son sac de cours sur son épaule sous le regard de son amie, Meredith dévisagea Zoé en se demandant où elle allait comme ça en sachant que la journée était loin d‘être terminer

Meredith: Où vas-tu ?
Zoé: Me dégourdir les jambes. Est-ce un crime?
Meredith: Non pas du tout mais on a cours
Zoé: T’inquiètes pas j’ai pas l’intention de sécher les cours
Meredith: Oui mais je pense que tu devrais rester sur le campus, tu pourrais te faire prendre par un prof
Zoé: Ne t’inquiète pas autant, on se voit ce soir

Sur ses dernières paroles Zoé salua Meredith et elle marcha en direction de la sortie du campus croisant plusieurs étudiants, certains sortaient également du campus et d’autre y entraient. Zoé avait besoin de prendre l’air, ce qu’elle avait vu entre Damon et Steffy l’avait refroidit et énervée


Le Grill

Le soir venu, la fête tant attendu par les étudiants en l’honneur des nouveaux étudiant était enfin arriver, Zoé n’y était resté que quelques minutes mais comme elle n’y avait pas vu Damon elle décida d’aller au Grill boire un verre. Arriver devant la porte d’entrée elle entra à l’intérieur et elle se dirigea immédiatement vers le bar, elle s’asseya sur un tabouret et elle commanda une bière. Il n'y avait presque personne, normal presque tout les étudiants sont à la fête de bienvenue de l’université. Zoé était habillé d’une chemisier rouge soie, d’un jean taille basse et d’une veste noire ainsi que des chaussure à petits talons

Tout à coup un grand brun aux yeux bleu vêtu d’un jean bleu marine, de chaussure noir, d’un t-shirt noir près du corps et d’une veste en cuir de la même couleur entra à l’intérieur du Grill. Ce garçon n‘était pas un de ces jeunes célibataires qui venait ici pour draguer, il s’agissait de Damon Salvatore. Damon avait cherché Zoé toute la journée mais il ne l’avait pas vu une seule fois alors qu’il c’est rendu à la fête de bienvenue sur le campus et là non plus il ne là pas trouvé, il c’est alors dit qu’il là trouverait peut être au Grill et il là trouva au bar. Il fut étonnée de la trouvée assise au barre sirotant un verre, il s’approcha d’elle

Damon en s‘asseyant sur un siège: Zoé, depuis quand tu bois au bar ?
Zoé: Depuis que j‘ai vu une fille dragué mon copain
Damon étonné: Me draguer ? Quand ça ?
Zoé: Ce matin dans les couloirs près de la salle de biologie et ne me dis pas que c’est pas vrai-je vous ai vu
Damon: Tu parle de Steffy
Zoé: OUI DE STEFFY. De qui veux tu que je parle ? A moi qu’il y en est une autre

Damon commençait à saisir, Zoé avait vu le petit cinéma de Steffy mais ce qu’elle ne savait pas c’est que Damon là envoyé promener mais bien sur ça Zoé n’a pu le constater puisqu’elle est partie avant que ça se produise ne pouvant pas en supporter d’avantage. Remarquez n’importe quelle fille qui voit une autre fille draguer ouvertement son copain n’a pas du tout envie de rester là les regarder

Damon: Non y’en a pas d’autre et il y a jamais eu quoique se soit avec Steffy
Zoé: Bah voyons en plus prends moi pour une imbécile
Damon: Je t’assure qu’il ne c’est rien passé
Zoé énervée: Ne prends pas pour une idiote je vous ai vu Damon
Damon: Non tu as vu Steffy me draguer pas l’inverse
Zoé: Bah ça avait pas l’air de te déplaire
Damon: Zoé tu n’as pas tout vu apparemment
Zoé en colère: Tu croyais tout de même pas que j’allais rester à vous regarder
Damon: Non non je veux dire par là que tu es partie avant de voir le reste
Zoé: J’ai pas du tout envie d’entendre le reste
Damon: Crois moi tu dois l’entendre, je l’ai repoussé
Zoé: C’est ça, tu me dis ça parce que tu sais que je vous ai vu
Damon: Non je te dis ça parce que c’est la vérité. Honnêtement tu pense que je pourrais te tromper après tout ce qu’on a traversé ensemble, après tout ce qui c’est passé
Zoé: Je pensais Damon
Damon: Je n’ai rien fais avec Steffy où avec quique se soit et je ne ferais rien

Zoé voulut boire une autre bière mais Damon l’en empêcha en lui prenant la bière des mains de sa petite amie, le jeune homme savait que Zoé n’avait pas besoin de ça et qu’en plus la bière n’était pas sa boisson favorite

Zoé: Hey c’est à moi
Damon: Plus maintenant
Zoé: Damon rends moi cette bière
Damon au serveur: Ce sera un soda avec des glaçons pour la jeune fille, la bière est pour moi
Zoé: Damon rends-moi cette bière s’il te plais
Damon: Non, tu n’aime pas la bière en tout cas-tu n’en bois jamais
Zoé: Bah ce soir j’en veux une
Damon: Non tu veux juste boire parce que tu as vu Steffy me faire des avances
Zoé: C’est une bonne raison non ?
Damon: Non parce que je l’ai envoyé balader
Zoé: Moi tout ce que j’ai vu c’est Steffy te caressant le torse et toi là regardant dans les yeux

Damon soupira et c’est à ce moment là que Zoé voulut prendre la bière des mains de ce dernier mais Damon posa fortement la bière sur le comptoir et il saisissa la main de Zoé puis il plongea son regard bleu azur et il l’embrassa passionnément. Damon aimait Zoé comme un fou, voilà maintenant trois ans qu’ils sortent ensemble et il lui a toujours été fidèle. Damon avait mit plus d’un an avant de lui avoué ses sentiments, il n’était pas comme Noah qui lui savait qu’il aimait Eléna seulement Noah et Eléna c’est une toute autre histoire bien différente de celle de Damon et Zoé. Surprise et prise au dépourvue par le baiser de Damon elle se laissa faire pendant quelques secondes et elle lui répondu même avant de se séparer de ses lèvres

Zoé: Arrêtes ça
Damon: Pourquoi ?
Zoé: Parce que. Pourquoi faut-il que tu m’embrasses à chaque fois qu’on se dispute ?
Damon: Parce que je t’aime
Zoé: Ouais, tu m’aimes tellement que tu flirte avec une autre alors que t’es avec moi
Damon: Je n’ai pas flirter avec elle, je l’ai envoyer bouler
Zoé: C’est pas ce que j’ai vu
Damon: Mais c’est la vérité, je t’en prie crois moi.
Le barman: Elle a pas l’air d’être convaincu si vous voulez mon avis
Damon: Non on en veut pas, vous on vous a rien demander
Le barman: Je fais juste que vous donnez mon avis
Damon: Ouais bah garder votre salive, on vous a rien demander
Le barman: En tout cas moi je ne flirterais pas avec une autre fille si cette charmante demoiselle était ma petite amie
Zoé en rougissant: Merci
Damon jaloux: Bah c’est pas votre copine alors mêlez vous de vos affaires

Le barman voulu répliquer mais en voyant le regard flippant de Damon il alla voir ailleurs, valait mieux pas jouer avec le feu si il ne voulait pas s’attirer des ennuis. Damon était un garçon impulsif qu’il ne valait mieux pas embêter et draguer sa copine sous son nez c’est vraiment pas conseiller

Damon jaloux: Non mais je rêve, il te drague alors que je suis juste ici
Zoé sarcastiquement: Bah comme ça tu as une petite idée de ce que j’ai ressentis en te voyant avec Steffy
Damon: Zoé
Zoé en se levant: Je vais y aller il se fait tard
Damon: Il n’est que neuf heures
Zoé: Oh, c’est tout
Damon: Oui. Dis-moi ce que je dois faire pour te convaincre que j’ai envoyer bouler Steffy ?
Zoé: Je ne sais pas Damon
Damon en fixant intensément Zoé: Je ferais n’importe quoi
Zoé en fixant Damon: Commence peut être par je suis désolé d’avoir voulu te cacher que Steffy m’ai draguer ce serait un début
Damon: Je suis désolé d’avoir voulu te cacher que Steffy m’avait draguer ce matin
Zoé: C’est déjà ça
Damon: Quoi d’autre ?
Zoé: Tu m’as l’air pressé ?
Damon: Je veux retrouvé ta confiance Zoé
Zoé: Tu l’as toujours eu
Damon: Dois-je comprendre que je suis pardonné ?
Zoé: C’est en de bonne voix
Damon: Ai-je la permission de t’embrasser où pas ?
Zoé: Ça dépends
Damon: De quoi ?
Zoé: De si tu m’invites à danser avant
Damon en souriant: Très bien. Mademoiselle Zoé Davis m’accorderiez-vous cette danse
Zoé: Oui monsieur Damon Salvatore

Damon tendit sa main à Zoé en souriant toujours et cette dernière mit sa main dans celle de son petit ami puis ce dernier entraîna sa petite amie sur la piste de danse. Zoé noua ses bras autour de la nuque de Damon après que ce dernier est glisser ses bras fort et musclé autour de sa taille, ils ondulèrent sous la musique douce tout en se regardant dans le blanc des yeux. Damon approcha lentement son visage de Zoé, il effleura doucement et tendrement les lèvres de sa petite amie avant de les capturer tendrement


The Mystic Café

Au cours de l’été pendant qu’elle était au Med Camp Jack a beaucoup traîné avec Madison, Grace ne là su qu’il n’y a quelques en voyant Madison et Jack si proche en tout cas plus proche qu’avant, comme Grace se posait des question sur sa fidélité Jack lui a tout dit. Il lui a révélé qu’au cours de l’été il avait souvent vu Madison mais qu’ils avaient seulement parlé du club, le club de ceux qui ont perdu un parent. Depuis qu’elle savait Grace se posait des questions, elle se demandait si Jack lui avait tout dit, si il était vraiment entièrement honnête envers elle.

Après les cours Grace se rendit au Nomade Café car elle voulait prendre un café mais surtout parce qu’elle voulait voir l’endroit où Connor travaille. En parlant de lui tout va bien avec Christy, ils sont ensemble depuis un an et pour le moment ils n’ont pas eu une seule dispute. Cherchant Connor du regard elle le trouva finalement vers le comptoir du bar occupé à servir des clients

Connor était d‘humeur joyeuse et cela se voyait sur son visage, cette nuit son frère lui avait apprit qu‘il sortait avec Caroline. Connor les trouvait mignon ensemble et Caroline est une fille super en plus ils se connaissent depuis toujours. Le jeune adolescent adorait bosser ici, bon d‘accord c‘est récent mais il adore l‘ambiance et les gens sont si accueillant et agréable. Alors qu‘il était en train de nettoyer des tables il sentit une main lui tapoter l‘épaule, il sursauta et il se retourna

Connor: Grace tu m’as fais une de ses peur
Grace: Désolée, je voulais pas te faire peur
Connor: C’est rien. Qu’est-ce que tu fais là ?
Grace: Je viens prendre un café, vous faites bien des café ici non ?
Connor: Oui bien sur
Grace: Bien alors ce sera un café viennois avec un muffin noisette-chocolat s’il te plais
Connor: Okey je fais te préparer ça

Connor s’éloigna et partit en direction du comptoir avec un torchon sec sur l’épaule et une pate humide à la main qu’il posa ensuite derrière le comptoir. Il prépara la commande de Grace c’est-à-dire un café viennois et un muffin noisette-chocolat. Depuis qu’il travail au Mystic Café Connor maîtrise assez bien les nombreuses machine seulement ça lui a prit un peu de temps avant de savoir s’en servir. Après avoir terminer la commande de Grace il alla là lui apporter

Connor en tendant à Grace sa commande: Tiens
Grace en prenant sa commande: Merci Connor
Connor: De rien
Grace: Combien je te dois ?
Connor: 2,50 €

Grace sortit son porte monaie de son sac à main et elle prit un pièce de deux euros et une pièce de cinquante centimes qu’elle déposa ensuite dans la main de Connor, ce dernier alla mettre la monnaie de la caisse avant de revenir nettoyer ses tables

Connor: Comment vas-tu ?
Grace: Disons que j'ai connu mieux et toi ?
Connor: Ça va bien. Que se passe t-il ?
Grace: Tu vas pensez que je suis parano si je te le dis. Et Christy comment va-t-elle ?
Connor: Elle va bien. Grace jamais je te prendrais pour une parano
Grace: Jack m’a dit qu’il avait passer beaucoup de temps avec Madison cet été mais qu’ils avaient seulement parlé du club de ceux qui ont perdu un parent mais
Connor: Laisse moi deviner tu te demande si il t’a vraiment tout dit
Grace: Oui, Jack sait mentir
Connor: Comme tout le monde je pense
Grace: Moi je m’efforce toujours de dire la vérité pas toi ?
Connor: Si en général sauf dans certaine situations
Grace: Lesquelles ?
Connor: Quand je découche où quand mon frère est chez une fille. Je sais ce que tu vas me dire mais s’il te plais ne me dis pas que ce serait mieux pour Tyler où pour moi d’attendre d’être marié pour faire l’amour
Grace: Pourtant vous devriez
Connor: Toi t’as pas attendu avec Jack
Grace: Je sais
Connor: Désolé j’aurais pas du dire ça comme ça
Grace: C’est rien, je devrais éviter de donner ce genre de conseil
Connor: Dans ce cas n’en parlons plus okey ?
Grace: D’accord. Quand est-ce que tu finis ?
Connor: Dans une dizaine de minutes pourquoi ?
Grace: Comme ça
Connor: Quelque chose me dit que t’avais quelque chose à me demander
Grace: T’as pas tord
Connor: Bah vas-y demande
Grace: Ca te dérangerais si on fesait un bout de chemin ensemble ?
Connor: Non pas du tout
Grace: Cool
Connor: T’es bizarre comme fille mais je t’aime bien

Connor lui avait dit ça en affichant un sourire coquin, c’est vrai qu’il trouvait que Grace était une fille étrange mais il l’adorait et il ne pourrait pas se passer de leurs amitié. Dix minutes plus tard Connor termina son service

Connor: Trévor j’y vais
Trévor: Okey, tiens ton pourboire de la journée, les clients t’aiment bien
Connor: Merci. Que veux-tu je suis souriant et agréable
Trévor: Aller bouge, à demain Lockwood
Connor: A demain Trévor

Connor sortit du Mystic Café avec Grace en souriant et les deux adolescent firent un bout de chemin ensemble, ils discutèrent durant le trajet mais quelques minutes plus tard Grace prit une direction différente de celle de Connor et elle rentra chez elle, Connor fit de même en prenant la direction de chez lui


Maison des Juergens

Il y a quelques jours Ashley avait passé la soirée chez son nouvel ami Griffin, sa mère était venu la chercher autour des minuit mais en rentrant elles avaient toutes les deux surprise Ricky dans la chambre d’Amy endormit à ses côtés. Aujourd’hui après les cours Ashley avait invité Griffin a passé un moment à la maison. Ashley était assise dans un fauteuil de sa chambre qui était avant le garage et Griffin lui était assit dans le fauteuil en face d‘elle. Les deux adolescent étaient en train de discuter de leurs vies seulement Ashley elle elle n’avait pas grand choses à dire, à par lui parler de ses problèmes de cœur cependant étant donner qu’elle n’a pas de petit copain elle n’a pas vraiment de soucis de ce côté-là. Elle envie sa sœur d’avoir une vie amoureuse seulement entre Amy et Ricky ça n’est pas arriver du jour au lendemain par magie

Griffin: Alors t’as vu Kellan ce matin ?
Ashley: Oui et c’était pas la joie
Griffin: Pourquoi ?
Ashley: Il était de mauvaise humeur
Griffin: Le pauvre
Ashley: Je savais pas que vous étiez si proche
Griffin: Je tiens à préciser qu‘on est juste ami, ne te fais pas d‘idée
Ashley: Je le sais parce que Kellan aime les filles
Griffin: En tout cas il est sympa
Ashley: C’est vrai
Griffin: Je crois que j’ai entendu une voiture
Ashley: Quel surprise tu m’en diras tant
Griffin: Tu ne te demande pas qui c’est ?
Ashley: C’est surement un de mes parents où Amy où alors Ricky
Griffin: Mais qu’est-ce que t’as aujourd’hui ?
Ashley: Rien, ma vie est juste vide de sens
Griffin: Tu trouves pas que tu dramatises trop là ?
Ashley: Je suis sérieuse, regarde Amy et Ricky c’est le bonheur, moi ma vie est triste à mourir, Adrian et bien c’est pas mieux que moi , elle est enceinte d’un mec qui n’a d’yeux que pour son ex qui se trouve être ma sœur. Grace tout va bien et toi c’est pareil
Griffin: Moi je vais bien
Ashley: Oui tu vas tellement bien que ta vie est presque aussi vide que la mienne
Griffin: Toi t’as vraiment besoin d’un copain
Ashley: Non pas vraiment mais toi oui
Griffin: Qui te dis que j’en ai pas
Ashley: Si t’en avais un tu l’aurais déjà mentionner
Griffin: C’est vrai. J’ai une idée pourquoi tu ne sortirais un de ses quatre avec mon cousin
Ashley: T’as un cousin toi ?
Griffin: Oui il s’appelle Grant
Ashley: Cool mais j’ai pas dis que je voulais un petit copain
Griffin: T’es pas forcément obliger de voir ça comme un rancart, mais pourquoi pas un film et une pizza ?
Ashley: On verra, bon ça te dis qu’on se regarde un DVD ?
Griffin: Ouais, t’as quoi ?
Ashley: Je sais pas on va regarder ça

Ashley se leva de son fauteuil en même temps que Griffin et les deux adolescent allèrent chercher des dvds qu’ils regardèrent aussitôt assit par terre près du lit de la jeune adolescente tout en mangeant du pop corne mais ce n’est que vers les minuits que Griffin rentra chez lui

_________________




Connor was born to fight evil forces, he was born of the union of two vampire and his destiny is to become a champion, the savior of mankind but also a glimmer of hope for the new generation

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oth-rpg.pro-forums.fr
Mel23
Admin
avatar

Messages : 1251
Date d'inscription : 25/07/2010

MessageSujet: Re: The fate of the American Teenager   Lun 25 Juil - 15:04

CHAPITRE 22.




Ricky, Amy, Damon
Noah, Eléna, Alarick,
Jenna & Jérémy


Boucherie Boykewich/Appartement de Ricky



Qui aurait cru qu'à dix sept ans Ricky Underwood aurait sa propre famille? C'était quelque chose qu'il avait toujours rêvé d’avoir quand il était gosse. Bien sur quand il a été placé en famille d‘accueil suite aux abus et maltraitance qu‘il a subit dans son enfance il a su ce qu‘une famille pouvait être avec Margaret et Shakur mais c‘est très différent même si il les aime beaucoup. Il avait toujours voulu que quelqu’un l’aime et qu’il puisse aimer en retour, quelqu’un en qui il pourrait avoir entièrement confiance et c’est finalement arriver l’an dernier lorsque le destin a mit sur sa route Amy Juergens.

Il y a du nouveau dans le couple Amy et Ricky, le couple est passé à un stade supérieur. Il y a deux mois Ricky a emmener Amy sur la côte, ils ont fait une promenade sur la plage et ils ont dîner et puis ils rentré à l’hôtel où Ricky avait louer une chambre pour la nuit mais justement au cours de cette nuit ils ont fait l’amour. Cette nuit là fut parfaite pour Amy, bien sur ce n’était pas vraiment sa première fois avec Ricky mais depuis qu’elle avait demandé à Ricky de se faire dépister pour le HIV et les MST qu’il avait été tester négatif Amy était nerveuse et inquiète à l’idée de faire l’amour avec Ricky. Pourtant cette nuit là tout ses doutes et toutes ses craintes ainsi que sa nervosité se sont envoler tel une bise de vent sur une feuille à la seconde même où Ricky là embrasser, Amy savait que Ricky était un garçon gentil et doux mais là c’était bien plus qu’elle ne le pensait

Depuis quelques quelque temps chez elle c’est le chaos, son père à finalement déménager mais dans la maison d’en face ce qui convient assez bien à Amy et Ashley de savoir que leurs père n’est pas loin et qu’elles peuvent allez le voir quand elles le veulent d’ailleurs Ashley passe plus de temps chez sa mère que chez son père. Bref Amy reste vivre chez sa mère mais ces derniers temps Anne ne se préoccupe plus vraiment d’Amy si bien que la jeune adolescente passe plus de temps chez Ricky avec John que chez elle, en plus quand elle est chez elle c’est toujours elle qui doit s’occuper de Robbie quand sa mère est prise. Amy adore son petit frère et ça la dérange pas de jouer les baby sitter de temps en temps mais elle n’est pas la mère de Robbie mais sa sœur, Amy a suffisamment à faire avec son propre fils: John.


Amy se tenait dans la cuisine à regarder la vitre où plutôt les flocons de pluie qui tombait dehors ce que Ricky remarqua lorsqu’il vit qu’Amy avait l’air perdu dans ses pensées. Depuis deux mois elle passait presque toutes ses soirées ici avec lui et ça ne le dérangeait pas bien au contraire, il était ravit d’avoir Amy et John avec lui cependant il se demandait ce qui tracassait tant sa petite amie au point de venir presque tout les soir se réfugier chez lui

Ricky en déposant un baiser dans le cou d’Amy: Tout va bien ?
Amy en se retournant vers lui: Oui pourquoi ?
Ricky: Parce que tu es perdue dans tes pensées depuis une dizaine de minute à fixer les flocons de pluie à travers la fenêtre et aussi que tu es ici presque tout les soirs
Amy: Si le faite que je vienne te mets sous pression dis le et je….
Ricky en fesant glisser une mèche derrière l’oreille d’Amy: Non pas du tout je suis content de vous avoir tout les deux mais je me demande ce qui se passe pour que tu te réfugie ici presque tout les soirs, ça m’inquiète
Amy: Oh….Disons que je préfère nettement mieux l’ambiance qui règne ici que chez moi
Ricky: Okey, tu veux m’en parler
Amy: J’avoue que j’en aurais bien besoin
Ricky: Je t’écoutes
Amy: Ces derniers temps ma mère a tendance à me mettre Robbie dans les bras dès qu’elle en a l’occasion, ça ne me dérange de baby sitter mais c’est mon frère pas mon fils pourtant mon père est juste face de la maison sans oublier Ashley mais non faut toujours que se soit à moi que ma mère confie Robbie quand elle est prise sans oublier qu’en ce moment ils font tous comme si j’étais invisible sauf Ashley qui quand elle le veut bien se souvient qu’elle a une sœur
Ricky écoutant avec attention Amy: Toi t’en a gros sur le cœur
Amy: J’en peux plus sérieux, y’a qu’ici où je me sens bien
Ricky: Alors viens autant que tu veux, dis tu as déjà essayer de parler à tes parents comme tu viens de me parler à moi
Amy: Non
Ricky: Tu devrais essayer ça te ferais du bien
Amy en soupirant: Pour ça il faudrait déjà qu’ils soient disposer à m’écouter où simplement me parler
Ricky: Tu veux que j’aille les voir et que je leurs parle
Amy: Non à vrai dire tout ce dont j’ai besoin en ce moment c’est de toi & John

Ricky voyait bien qu’Amy n’allait pas bien, le jeune adolescent était étonné et surpris que les parents de sa petite l’ignore au point de ne pas voir que leurs fille ne va pas bien, qu’elle n’a pas assumer Robbie au même titre que John. Ricky avait du mal à comprendre pourquoi les parents Juergens agissait ainsi avec Amy, maintenant il comprenait mieux pourquoi Amy venait se réfugier chez lui quasiment tout les soirs. Amy n’allait vraiment pas bien mais Ricky était la pour elle, il ferait n’importe quoi pour elle, pour lui redonner un peu le sourire

Ricky: On est là tout les deux

Sans qu’Amy n’est eu besoin de dire quoique se soit Ricky là prit dans ses bras comme la fois au lycée alors qu’elle attendait John, ce jour là c’était lui qui avait eu besoin d’un câlin mais en ce moment c’est Amy qui en a besoin et étant prêt à tout faire pour rendre sa petite amie heureuse Ricky était prêt à tout. Prendre Amy tout contre lui n’était pas une obligation pour le jeune adolescent bien au contraire surtout qu’il adore le parfum vanillé qui émane des cheveux d’Amy. La jeune adolescente resta ainsi dans les bras de Ricky durant de longue minute avant de se séparer de ses bras si rassurant et réconfortant dans lesquels elle adorait venir s’y blottir. Deux heures plus tard la pluie dehors c’était arrêté, au cours de ses deux heures Ricky avait reçue un coup de téléphone de sa mère d’accueil qui les évitait lui, Amy & John à venir manger chez eux. Amy et Ricky avaient accepter, c’était une super idée surtout qu’Amy avait vraiment besoin d’oublier ses problèmes qu’elle a en ce moment chez elle. Ne voulant pas arriver chez les parents de Ricky les mains vide Amy était aller acheter un gâteau, elle aurait aimé en faire un elle-même mais en cuisine elle n’est vraiment pas douer, le seul plat qu’elle sache cuisiner convenablement c’est les spaguettis à la bolognaise. Côté culinaire Ricky s’y connaît un peu mieux et c’est vrai que c’est souvent lui qui cuisine et il cuisine très bien d’ailleurs il était en train de préparer des cookies qu’Amy était en train d’emballer

Ricky: Aller je peux pas avoir un cookie ?
Amy: Pas question, plus tard chez tes parents monsieur gourmand

Ricky s’approcha lentement d’Amy et il là supplia presque du regard, finalement Amy céda et elle lui en donna un de ceux qu’elle venait de sortir four. En voyant la tête où plutôt la grimace que fesait son petit ami Amy se demandait si il ne c’était pas brûler en le mangeant

Amy: Quoi ? c’est trop chaud ? qu’est ce qu’il y a ?
Ricky : C’est trop salé.
Amy: Salé ? non, j’ai mi une pincée de sel, c’est ce qui était écrit dans la recette.
Ricky: Une pincée ça représente quoi pour toi ? montre moi.

Amy prit la main de Ricky elle lui tend la salière, elle le verse alors une énorme poignée de sel. En voyant tout le sel couler dans sa main Ricky comprit alors qu’Amy avait plutôt mit une poignée au lieu d’une d’où la raison pour laquelle le cookie qu’elle lui avait donner semblait si salé

Ricky : D’accord. Alors ça c’est ce que j’appellerais plutôt une poignée. Je comprend pourquoi c‘est aussi salée.
Peyton : D’accord, j’espère que la deuxième fournée sera meilleure. Goûte la pâte.

Amy prit de la pâte dans sa main et en met sur la bouche et le visage de Ricky puis elle ria. Le jeune adolescent goûta la pâte en jouant le jeu de sa petite amie mais pour lui c‘était encore trop salé

Ricky: Non, c’est toujours trop salé. Mais tu devrais vérifier toi même.

Ricky prit à son tour de la pâte et il commence à lui courir après, bah oui y’a pas de raison qu’elle n’y goûte pas elle aussi et puis c’est aussi elle qui là préparé alors pourquoi ne pourrait elle pas y goûter. A les voir comme ça ils avaient plutôt l’air de deux enfants qui font une bataille de nourriture

Amy : Quoi ? Ah non, non pas question
Ricky: tu vas pas y couper ! Tu devrais la goûter
Amy: N’éssaie même pas Ricky
Ricky en riant: Je peux pas, en plus c‘est toi qui a commencé
Amy en reculant: Tu ne peux pas, tu sais pas ce que cela signifie

Ricky lui souria et il jeta de la pâte à cookie sur Amy, ils en avaient autant l’un que l’autre d’ailleurs ils avaient même de la farine sur leurs visages et leurs vêtements respectif
Amy: Ricky!

Sur ses paroles une deuxième bataille de pâtes à cookies recommença de plus belle entre les deux adolescents, pendant ce temps dans sa chambre John dormait à point fermer. Quelques minutes plus tard le couple avait arrêté de se lancer de la pâtes à cookie, ils étaient tout les deux assit à même le sol, le jeune homme commençait à la chatouiller, Amy qui était très chatouilleuse se tordait de rire

Amy: R..s..stop…. Ricky je crains les chatouilles
Ricky: Seulement si tu me donnes un baiser
Amy: Un, d’accord

Amy était tellement mignonne avec ses cheveux relever en chignon, elle était couverte de pâte à cookies et de farine tout comme Ricky, ils avaient l’air fin tout les deux. Ricky avec un sourire amuser s’approcha lentement du visage d’Amy et il captura avec tendresse les lèvres de sa petite amie. Après avoir embrasser Amy comme cette dernière lui avait accorder le jeune adolescent s’arrêta et il se recula

Amy en plaisantant: Non monsieur gourmand un autre

Cette fois ce fut Amy qui embrassa Ricky et le baiser dura un peu plus longtemps, les minutes et les minutes s’écoulèrent et le couple continuaient de s’embrasser mais finalement ils se séparèrent pour nettoyer un peu la cuisine. Une fois la cuisine propre ils allèrent prendre une douche et se changer, par chance Amy avait laisser quelques vêtements à elle ici. Après s’être changer Amy alla réveiller John tout en douceur car ça allait être bientôt l’heure de partir pour chez les parents adoptifs de Ricky. Pendant qu’Amy changeait John Ricky termina d’emballer les cookies non salés, en entendant Amy arrivé Ricky se retourna et il admira son fils qui venait tout juste de se réveillé

Amy: Regarde qui est réveillé
Ricky: Eh salut bonhomme, t’as bien dormis

Le petit gazouilla en tendant les bras vers son père, Amy confia John à Ricky qui le prit avec joie dans ses bras, le jeune adolescent embrassa tendrement son fils sur le font. Plus John grandit plus il ressemble à Ricky, il a les même yeux que lui et le même sourire.

Amy: Tout est prêt ?
Ricky: Oui tout est prêt
Amy: Dans ce cas on peut y aller

Ricky hocha la tête et les adolescents se dirigèrent vers la porte d’entrée et ils sortèrent de l’appartement ainsi que de la boucherie. Ricky portait John dans ses bras et Amy portaient les gâteaux. Cette sortie allait faire beaucoup de bien à Amy et ça Ricky en était pleinement conscient, avec ce qui se passe chez elle il y a rien de mieux que s’aérer la tête et ce repas chez ses parents adoptifs tombait parfaitement à pique


Manoir des Salvatore

Aujourd’hui était un grand jour pour Noah, Eléna le présentait à sa famille et plus particulièrement à ses parents, Alarick et Jenna Cooper. Eléna avait tarder à présenter Noah à ses parents pas parce que ce n’est pas sérieux entre eux mais parce qu’elle voulait garder Noah rien que pour elle avant que ses parents ne fassent suivre un véritable interrogatoire à son petit ami. Par contre Noah lui il n’a pas tarder pour présenter Eléna à sa famille faut dire que la seule famille qui lui rester aujourd’hui c’est son grand frère: Damon. Le jeune adolescent n’avait pas eu besoin de faire de grande présentation officiel car son frère et Eléna c’était rencontré plusieurs fois au manoir et puis Damon avait déjà vu Noah et Eléna ensemble donc les présentations officiel n’était pas nécessaire

Bref ce midi comme les parents d’Eléna fesait un barbecue elle avait profiter de l’occasion pour inviter Noah et le présenter officiellement à ses parents et à son frère. Noah était tellement nerveux qu’il arrêtait pas de changer de vêtement, il avait opter pour un jean car c’est simple et décontracter mais pour le haut il hésitait entre la chemise, le tee-shirt où le sweat-shirt. Le jeune adolescent était devant la glace en face de son lit quand tout à coup son frère passa par là

Damon en voyant les vêtements sur le lit de Noah: Wouah tu fais un défilé de mode
Noah: C’est ça fou toi de moi
Damon: Je peux savoir ce que tu fais ?
Noah: Je cherche quoi me mettre, ça se voit pas
Damon ironiquement: Ma parole t’es pire qu’une fille
Noah: Commence pas, je suis déjà assez nerveux comme ça
Damon en entrant dans la chambre de Noah: Nerveux ? Pourquoi t’es nerveux ?
Noah: Parce que je rencontre la famille d’Eléna aujourd’hui et que je veux faire bonne impression, je sais pas comment m’habiller et ça m’énnerve
Damon: Ok je vois. Tu veux de l’aide ?
Noah: Je suis assez grand pour enfiler mes vêtements tout seul
Damon: Merci je suis pas idiot, je voulais dire sur ce que tu devrais mettre
Noah ironniquement: C’est que toi t’as tellement d’expérience à ce niveau là
Damon: Bon si c’est comme ça je ne laisse de débrouiller tout seul
Noah en barrant la route de Damon: Non non attend
Damon: Tu veux bien de mon aide finalement ?
Noah: Oui
Damon: Okey dans ce cas je vais t’aider. Primo met un truc décontracter mais qui fasse pas je me crois en vacance sous les tropique okey
Noah: Okey mais tu peux être plus concret
Damon: Voyons ce que tu as

Damon regarda les vêtements sur le lits que Noah avait déjà sortit puis il regarda les placards coulissant de ce dernier finalement il trouva un t-shirt Timberland de couleur noir et il le donna à Noah

Damon: Enlève ton t-shirt et mets ça par contre tu peux retrousser les manches si tu veux c’est comme tu veux
Noah: Okey
Damon: Pendant que t’enfile ça je vais voir ce qui peut aller comme veste avec ça et ton jean
Noah: Merci Damon
Damon: Oh de rien, je sais que c’est de rencontrer la belle famille

C’est vrai que Damon avait quelques conquêtes à son actif du haut de ses vingt ans mais sa plus longue relation amoureuse stable c’est avec Zoé. Ça fait trois ans qu’ils sont ensemble et ils s’aiment comme au premier jour cependant lui aussi quand il a rencontré la famille de Zoé il était nerveux, certes pas autant que Noah en ce moment mais il l’était quand même. Bref Damon continua de fouiller dans le placard de son petit frère pendant que ce dernier enfilait le t-shirt à manche longue que Damon lui avant lancer quelques secondes plus tôt. Damon prit finalement la veste en cuire noir que Noah avait l’habitude de porter et qui lui allait si bien d’ailleurs le cuire noir va tout aussi bien à Damon

Damon: Et voilà ta veste pour finir
Noah: Merci, y’a des moments je me demande si tu devrais pas faire styliste où mannequin
Damon: Je me le demande aussi, je suis plutôt pas mal physiquement
Noah en souriant: Qu’est-ce que j’ai fais de te dire ça
Damon: Tu as bien fais
Noah: En tout cas merci, on se voit ce soir bye
Damon: Eh mais qui va ranger tout ce foutoir
Noah en sortant de sa chambre: Bah toi pardis
Damon exaspéré: Je rêve où il me prends pour sa bonniche

Damon disait ça à lui-même mais Noah était déjà sortit de la maison, d’un autre côté l’aîné des Salvatore ne pouvait pas en vouloir à son cadet aujourd’hui et puis il connaît assez bien son frère pour savoir que ce dernier n’est pas bordélique et qu’il n’est pas du tout feignant d’ailleurs ici chacun s’occupe de sa chambre et chacun met la main à la patte pour que le manoir reste toujours propre et bien ranger.

Damon: Désolé petit frère mais tu rangeras ta chambre comme un grand en rentrant, oulah je fais des rimes c’est nouveau

Sur ces belles paroles Damon sortit de la chambre de son frère mais aussi du manoir, il décida d’aller voir Zoé chez elle où plutôt dans son studio qui est sympa et très agréable aux yeux du jeune homme


Maison des Cooper


Pendant ce temps chez les Cooper et bien tout le monde était zen sauf Eléna qui elle aussi était plus nerveuse et tendu qu’elle ne l’aurait crut. Elle ne craignait pas que ses parents et Jérémy n’apprécie pas Noah car c’est un garçon génial et elle l’aime vraiment donc elle n’a pas peur que sa famille ne l’apprécie seulement elle est juste nerveuse. Sur le chemin qui menait chez Eléna Noah avait acheté un bouquet de fleurs pour Eléna et une boite de chocolat pour les parents de sa petite amie, arriver devant la porte d’entrée de la maison il inspira profondément avant d’appuyer sur le bouton de la porte d’entrée. Quelques secondes s’écoulèrent entre le moment où Noah a appuyer sur le bonton de la sonnette et le moment où la porte d’entrée s’ouvrit sur Eléna, en voyant Eléna Noah ne put s’empêcher de sourir

Eléna: Bonjour
Noah en embrassant Eléna: Bonjour
Eléna: Entre je t’en prie
Noah en entrant et en tendant un bouquet de rose rouge à Eléna: Tiens c’est pour toi
Eléna en prenant le bouquet: Oh elles sont magnifique, merci beaucoup
Noah: De rien
Eléna en montrant du doits la boite de chocolat: C’est quoi ça ?
Noah: Des chocolats, pour tes parents
Eléna: C’est gentil à toi, viens je vais te présenter à eux

Eléna prit la main de Noah dans la sienne et elle l’emmena dehors sur la terrasse où se trouvait ses parents, Alarick et Jenna Cooper. Alarick était prêt du barbecue à surveiller la cuisson des grillades, quand à sa femme Jenna elle finissait de mettre la table quand tout à coup elle vit sa fille accompagné d’un garçon tenant une boite dans une main

Jenna: Rick, les voilà
Rick: J’arrive chérie
Eléna: Papa, maman je vous présente mon petit ami: Noah Salvatore
Noah: Enchanté monsieur et madame Cooper
Jenna et Rick: Nous aussi jeune homme
Eléna: Je reviens dans deux minutes, je vais les fleurs dans un vase. Je compte sur vous pour ne pas faire un interrogatoire à Noah
Rick: Tu connais ma puce
Eléna: Oui justement
Noah: en tendant la boite de chocolat à Rick: C’est pour vous
Jenna: Qu‘est-ce que c‘est ?
Noah: Une boite de chocolat
Jenna: C’est gentil mais il ne fallait pas
Rick en observant la boite: Wouah des Limasias, ça a vous coûtez une fortune
Noah: Pas tellement
Rick: Merci beaucoup
Noah: Je vous en prie
Jenna: Parlez nous un peu de vous, que font vos parents dans la vie ?
Noah tristement: Ils sont décédé quand j’avais huit ans
Jenna triste pour Noah: Oh je suis désolé
Rick: Qui vous a élevé si vos parents sont décédés quand vous étiez petit
Noah: Mon frère et moi on a d’abord été confier à notre oncle Zack mais il est décédé l’an dernier et là c’est mon frère qui m’élève
Jenna: Qu’est-ce qui est arriver à vos parents et à votre oncle si c’est pas trop indiscret
Noah tristement: Mes parents sont décédés dans un crash d’avion et mon oncle a fait une crise cardiaque
Depuis qu’Eléna est entrer dans la vie de Noah il arrive mieux à parler du décès tragique de ses parents sans se sentir responsable, bien sur c’est et il a encore parfois l’impression que c’est sa faute mais il commence à vivre sa vie et il commence petit à petit à comprendre qu’il n’y est pour rien dans ce qui est arriver au plus grand plaisir de son grand frère qui désespérait de voir ce jour arriver un jour. Noah a même accepter d’accompagner Damon sur la tombe de leurs parents quand ce dernier irait se recueillir, une chose qu’il a toujours refuser de faire ces huit dernières années.

Eléna en arrivant vers ses parents et Noah: Alors vous ne le traumatiser pas trop j’éspère
Noah: Non ils me demandaient ce que mes parents fesaient dans la vie
Eléna fesant les gros yeux à ses parents: Non mais vous allez….
Noah: Ils ne savaient pas
Eléna: Je suis désolé Noah
Noah: Ça va ne t’en fais pas
Eléna: Tu es sur, je voudrais pas que…
Noah: Que je me renferme à nouveau ?
Eléna: Oui
Noah: Non ça ne risque pas d’arriver, c’est toi qui m’as montrer la lumière et qui m’a sortit de mon trou noir dans lequel je m’étais réfugier
Jérémy en arrivant avec une bouteille de coca à la main: Je dérange ?
Eléna: Non pas du tout, tu tombe à pique Jérémy
Jérémy surpris: Ah ouais ?
Eléna: Oui, Jérémy voici mon petit ami Noah Salvatore. Noah voici mon petit frère Jérémy
Noah: Content de te connaître Jérémy
Jérémy: Moi aussi, depuis le temps c’était pas trop tôt. Attends tu as dis Salvatore ?
Eléna: Oui
Jérémy: Dis tes parents ne s’appelaient pas Guieseppe et Gina Salvatore ?
Noah étonné: Si, comment tu le sais ?
Jérémy: J’ai vu dans un magazine qu’ils avaient périt dans un crash d’avion laissant derrière eux deux enfants ainsi qu’une fortune colossale
Jenna: C’est vrai ?
Noah en enlevant sa veste: Oui, nos parents étaient milliardaires et à leurs mort mon frère et moi on a tout hérité, fortune, bien et tout ce qui leurs appartenait
Jérémy: T’es milliardaire alors ?
Noah: Oui enfin pas vraiment, c’est placer sur un compte et je n’ai pas le droit d’y toucher avant mes vingt et un an et c’est pareil pour mon frère mais on aime pas trop parler d’argent
Rick: Dans ce cas on arrête et on parle d’autre chose
Noah: Merci monsieur
Jenny: Donne moi ta veste Noah je vais la poser dans le salon
Noah en tendant sa veste à la mère d’Eléna: Tenez

Finalement ça se passait plutôt bien, mieux qu’Eléna ne l’imaginait et elle en était ravit, elle était heureuse de constater que sa famille acceptait Noah et qu’ils l’appréciaient tous sans exception. Noah se proposer pour donner un coup de main au père d’Eléna et ce dernier accepta avec joie puis ils passèrent à table quelques minutes plus tard dans la joie et la bonne humeur, au cours du repas ils apprenaient à connaître Noah qu’ils aimaient déjà bien

_________________




Connor was born to fight evil forces, he was born of the union of two vampire and his destiny is to become a champion, the savior of mankind but also a glimmer of hope for the new generation

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oth-rpg.pro-forums.fr
Mel23
Admin
avatar

Messages : 1251
Date d'inscription : 25/07/2010

MessageSujet: Re: The fate of the American Teenager   Mer 3 Aoû - 12:46

CHAPTIRE 23.




Amy, Ricky, Ashley,
Anne, Georges, Léo,
Betty, Adrian, Ben,
Connor, Grant, Kellan
Tyler, Caroline, Matt
Damon, Noah, Eléna
Zoé, Grace, Griffin
Jack, Madison, Lauren
Jesse, Jérémy et tout les autres



Maison des Boykewich/Le Jardin

Ce week-end avait était encore riche en émotion, ce week-end le fils d’Amy et Ricky fêtait son premier anniversaire. Ça fesait déjà un an que John Juergens Underwood avait vu le jour, un an qu’Amy et Ricky étaient parents. Cette année c’est écoulés à vitesse grand v entre rupture, nouvel responsabilité et nouvel amour ils n’ont pas eu le temps de s’ennuyer. Et dire qu’il y a près de deux ans une nuit avait suffit à changer radicalement la vie d’Amy Juergens et Ricky Underwood, cette nuit avait eu beaucoup plus d’impact sur Ricky qu’il ne l’avait penser au départ puisque c’est au cours de cette qu’il c’est rendu compte qu’il avait des sentiments pour Amy et ça l’a tellement fait flipper qu’il est retourner dans les bras d’Adrian mais il a finit par la quitter mais il y a sept mois Ricky et Amy ont décidé de se donner une seconde chance en temps que couple. L’anniversaire de John devait au départ se fêter au parc autour d’un bon gâteau mais en apprenant que les parents d’Amy ne pourraient pas être présent Amy et Ricky avaient décidé de fêter l’anniversaire de leurs fils chez Ricky, rien que tout les deux où plutôt tout les trois

Aujourd’hui deux mariages venaient d’être célébrer, le mariage de Betty et Léo Boykewich et celui de Cindy Lee et de Ruben Enriquez. Le mariage de Ruben et Cindy avait été célébrer dans la plus stricte intimité, avec seulement un juge pour officier qui se trouvait être un ami du marié, Ruben, Cindy et Adrian. Contrairement au mariage des Cindy et Rubyen celui de Léo et Betty était un grand mariage, la famille et les amis étaient inviter à la cérémonie et la fête. Adrian s’y est rendu après avoir assister au mariage de ses parents. Amy et Ricky venaient tout juste d’arriver, ils avaient déposer John chez les parents de Ricky qui avait proposer de garder John pour qu’ils puissent aller au mariage d’ailleurs Robbie était aussi avec John

Amy: C'est gentil à ta mère d'avoir proposé de garder John et Robbie
Ricky: Ma mère adore s'occuper des enfants, c'est son métier en plus
Amy: Oui j'ai vu, il y a beaucoup de jeunes enfants chez tes parents
Ricky: Oui d‘ailleurs y‘a quelques années j‘étais comme eux. Au faite j'ai oublié de te dire quelque chose
Amy: Je t‘écoutes
Ricky les mains dans les poches de son pantalon: Tu es vraiment très belle
Amy: Merci, tu es très beau toi aussi
Ricky: Tu m’excuse deux petites minutes faut que j’aille dire deux mots monsieur Boykewich
Amy: Bien sur

Ricky embrassa tendrement Amy sur la bouche, la jeune adolescente le regarda s’éloigner en souriant. Elle le trouvait tellement beau dans ce costume, bien sur Ricky est un très beau garçon mais là elle devait bien avouer que ce smocking gris clair plus la cravate le rendait encore plus sexy. Ce week-end les parents d’Amy et Ashley étaient aller rendre visite à Mimsy avec Robbie, Amy était avec Ricky et John d’ailleurs elle ne regrette pas qu’ils aient changé leurs plans à cause du mauvais temps concernant la fête de leurs fils cependant Ashley c’était retrouver seule à la maison enfin pas si seule puisque Griffin était là. En parlant d’elle se précipita vers sa sœur

Ashley: Alors sœurette comme c’est passé ton week-end
Amy fesant comme si de rien n’était: Bien
Ashley: C’est tout ?
Amy: Oui
Ashley: Allez dis-moi comment ça c’est passé avec Ricky et John
Amy en souriant: Cette fois tu vas devoir le découvrir toute seule je crains, tu t’es pas trop ennuyer toute seule à la maison ?
Ashley: J’étais pas toute seule
Amy: Tu as invité Grant c’est bien
Ashley: Euh non, j’ai invité Griffin
Amy regardant sa sœur: Vous feriez mieux d’avoir rien fait

Sur ses mots Amy se dirigea vers le comptoir où un serveur s’occupait des boissons, des soda pour les moins de vingt et un ans et de l’alcool pour les adultes. Ce qui c’est passé entre Ricky et Amy ce week-end avec John ça reste entre eux, ils se sont mit d’accord tout les deux pour ne dire à personne ce qu’ils ont fait où pas fait ce week-end. Arriver vers le comptoir Amy prit une coupe de pétillant à la pomme, ses parents arrivèrent vers elle à ce moment même

Anne: Tu es magnifique Amy
Amy: Merci, toi aussi très belle
Anne: Ashley nous a dit que la petite fête de John a été compromise à cause du mauvais temps
Amy: Oui
Anne: Elle nous aussi dit que Ricky et toi vous aviez fêtiez l’anniversaire de John seulement tout les trois
Amy: Ashley parle trop mais c’est vrai
Anne: Et où étais tu cette nuit ? Chez Ricky je paris
Amy: Puis-ce que tu le sais pourquoi tu me le demande ?
Anne: Amy fêtez l’anniversaire de John avec Ricky ne t’autorisait à découcher
Amy: Si ce qui t’inquiète c’est de savoir si on a fait quelque chose rassure-toi on a rien fais
Anne: Ne me dis que tu as passer toute la nuit chez Ricky sans que rien ne se passe
Amy: C’est pourtant le cas
Anne: Alors vous avez fait quoi si vous n’avez rien fais tout les deux ?
Amy: C’est entre Ricky et moi
Anne: Ton père et moi on a le droit de savoir
Amy: Non ce qui c’est passé avec Ricky et John ça reste entre Ricky moi et John


Flashback, boucherie Boykewich la veille

A cause de la pluie qui tombait à torrent et aussi parce que les parents d’Amy ne pouvaient pas venir la petite fête pour l’anniversaire de John a subit un petit changement, au lieu de reporter dans un autre lieu quand les parents d’Amy rentreront Ricky et Amy ont décidé de fêter l’anniversaire de John chez Ricky rien que tout les trois en faite c’est Ricky qui a proposé l’idée et Amy a accepté avec joie, elle a prit quelques affaires pour passer la nuit ainsi que sa tenu pour le mariage de Léo et Betty qui se déroulait le lendemain et elle est partie avec John et Ricky chez ce dernier. Dehors il pleuvait beaucoup, heureusement que Ricky avait un parapluie dans sa voiture sinon ils seraient trempés, le jeune adolescent fit entrer Amy qui tenait John avec une petite valise

Amy: Mon dieu, on est trempés
Ricky en posant le parapluie près de la porte d’entrée de la boucherie: Prends la clé et entre, je prends ta valise
Ben: Salut
Ricky: Salut Ben
Amy: Salut
Ben: La fête a du être gâché par la pluie, salut John
Amy en regardant John: Dis bonjour à Ben
Ricky en se tournant vers Amy et John: Je vais monter le changer
Amy: Non j’aimerais le faire
Ben: Oui je peux aller chercher ta valise. Tu passes la nuit ?
Bunny en arrivant près d‘Amy: Regardez qui est là. La star de la journée, salut Amy
Ricky à Amy: Tu connais Bunny, notre boss ?
Bunny: On a jamais été présenté, on m’a dit beaucoup de bien de toi
Amy: A moi aussi

Amy regardait à la fois Bunny puis Ben quand à Ben lui il regardait Amy et Ricky lui il fixait le sol, la situation était gênante pour trois d’entre eux car Amy ne s’attendait à trouver Ben à la boucherie. Elle pensait qu’il serait avec son père et Betty d’ailleurs Ricky pensait la même chose d’où le pourquoi il y avait un silence qui avait gagné la pièce

Bunny: J’ai monté tous les trucs pour la fêtes, Ben m’a donné les cadeaux de vos amis pour le petit
Ben: Oui en effet. Bien sur je ne viendrais pas pour la fête
Bunny: Non car tu as un gros mariage demain et ton père a besoin de toi, donc tu peux partir. Je fermerais
Ben: Je savais pas que ça serait une soirée pyjama, pas étonnant que personne n’est été invité

Bunny fit signe à Amy et Ricky d’y aller et c’Est-ce qu’ils firent, Amy monta en premier suivit de Ricky qui là suivait et qui portait la valise de sa petite amie, décidément Ben ne pouvait pas laisser Amy et Ricky tranquille même si il va avoir un bébé avec Adrian. Le jeune adolescent ne supportait toujours pas de voir Amy et Ricky en couple, il l’aimait encore mais elle non et depuis un bon bout de temps alors quand elle vient chez Ricky et qu’elle passe la nuit Ben ne peut s’empêcher d’être jaloux


Ben exaspéré: J’y crois pas
Bunny: Tu crois pas quoi ?
Ben en parlant de Ricky: Il couche avec elle, elle couche avec lui
Bunny: Tu ne sais pas s’ils couchent ensemble
Ben: Il a dit ”je prends ta valise”
Bunny: Ce ne sont pas tes affaires, laisse tomber
Ben: Ce sont mes affaires, c’est l’appartement familial. Et c’est…c’est vraiment mal
Bunny: C’est bon Ben, ça ira. Rentre t’occuper de ton père et ne gâche pas son mariage quelles que soit les circonstances, compris
Ben: Ça aurait du être mon bébé. J’aurais été un bon père, un bon mari et un bon père
Bunny: En effet Ben mais ce n’était pas ton heure, à présent tu vas avoir un bébé avec Adrian
Ben en jetant son tablier au sol: A demain
Ben regarda Bunny et il ramassa son tablier: Désolé Bunny j’en ai pas après vous mais après moi. J’ai complètement gâché ma vie

Ben prit son parapluie et il sortit de la boucherie en étant hyper remonter contre Ricky, il était en colère parce qu’il aime encore Amy et rien que l’idée qu’ils puissent coucher ensemble rendait Ben furieux seulement il n’a plus son mot à dire depuis plusieurs mois. Amy est avec Ricky a présent et peu importe ce que Ben dit où fait ils font ce qu’ils veulent, c’est leurs vies et Ben n’a pas à s’immiscer dans leurs vies de couple cependant ça ne l’empêche pas de le faire quand même

Bunny: J’éspère pas

Bunny pouvait comprendre à quel point ça peut être dure pour Ben de voir Ricky et Amy ensemble surtout quand elle passe la nuit à l’appartement mais il va devoir prendre sur lui et tourner la page seulement Ben est plutôt têtue même entêté quand il veut. Sur ses mots Bunny retourna à ses affaires et quelques minutes plus tard elle ferma le magasin et rentra chez elle.


Boucherie Boykewich/Appartement de Ricky

En haut dans l’appartement de Ricky et bien Amy était en train de changer John avec les vêtements et le nécessaire qu’il a chez son père, pendant ce temps Ricky était en train de sortir le gâteau qu’il avait commander en urgence chez le boulanger. Au départ c’était la mère d’Amy qui devait réaliser le gâteau d’anniversaire de John mais comme elle et partie avec George voir Mimsy Ricky a du se rabattre sur la boulangerie d’en face lorsqu’Amy et lui sont sortie de la voiture afin que John est un gâteau d’anniversaire, heureusement il en restait plusieurs en vitrine car c’est pas toujours le cas lorsque la journée est presque terminer. Ricky a juste demander au pâtissier d’ajouter avec du chocolat blanc ”Happy first birthday John” car il savait que John adorait le chocolat blanc.

Ricky venait d’apporter le gâteau sur la petite table du salon pour que John puisse souffler sa bougie, une bougie en forme de chiffre 1 que Ricky venait de mettre au centre du gâteau. Il y avait également deux verres en plastique ainsi que la petite gourde de John qu’il aimait tant, sa gourde wini l’ourson, Ricky avait également déposer les cadeaux pour son fils au pieds de la table. Amy arriva dans le salon avec John dans ses bras, elle l’avait douché et mit en pyjama.

Amy: Regardes John tout ça c’est pour toi

En entendant la voix d’Amy il se leva et il regarda en direction de John et Amy, il avait ce regard qui billait et qui reflétait le bonheur. Durant sa petite enfance il n’avait jamais eu de fête d’anniversaire enfin jusqu’à ce qu’il soit placer en famille d’accueil donc il n’avait aucune de comment s’y prendre, heureusement qu’Amy avait été là pour l’aider mais mise à part ça Ricky était ravi d’avoir pu organiser une petite fête pour son fils cependant ce qui le rendait le plus heureux c’était de le fêter avec seulement Amy et John. Un an c’est pas anodin, c’est important un premier anniversaire même si John ne s’en souviendrait pas eux ils s’en rappelleront toute leurs vies.

Amy: Ricky rassure moi c’est pas vidéo de sa naissance que t’as mit dans le lecteur DVD ?
Ricky: Non, je veux pas traumatiser notre fils
Amy: Tu me rassures, j’en reviens toujours pas qu’il est persuader Ashley de faire cette vidéo
Ricky: Moi non plus, résultat on se retrouve avec cette vidéo
Amy: Alors t’as mis quoi dans le lecteur ?
Ricky: Mickey, il l’aime bien
Amy: Je sais
Ricky en embrassant tendrement le front de John: Joyeux premier anniversaire John

Sur les belles paroles de son petit ami Amy alla s’asseoir sur le canapé avec John dans ses bras et Ricky s’asseya à côté de sa petite amie puis ils comptèrent jusqu’à trois avant de souffler la de leurs fils tout les trois que Ricky venait d‘allumer, par la suite ils mangèrent un bout de gâteau cependant les vêtements le pyjama de John était tout taché malgré le bavoir qu’il avait autour du coup, heureusement qu’Amy l’avait installer dans sa chaise haute. Ricky prit alors une photo d’Amy puis il voulut en prendre une de John

Amy: John fais un sourire à papa
Ricky: Oui mon bonhomme fais nous un grand sourire
En voyant les dégâts Ricky alla nettoyer et changer John avant d’aider son fils à ouvrir ses cadeaux. Une vingtaine de minutes plus tard les cadeaux avait été déballer, John avait reçut, des jouets, des peluches et des vêtements. Après avoir ranger un peu Ricky mit le lecteur DVD en marche mais à peine dix minutes après le lancement du DVD John s’endormit dans les bras d’Amy

Amy en regardant John endormit: Je vais aller le coucher, il dort comme une locomotive
Ricky: Je viens avec toi

Ricky mit le DVD sur pause et il se leva du canapé puis il souleva délicatement John dans ses bras en fesant bien attention à ne pas le réveiller, Amy se leva à son tour puis les deux adolescent allèrent couché John dans son lit. Après avoir coucher leurs fils et l’avoir embrasser chacun leur tour ils allèrent se coucher, alors que Ricky se dirigeait vers le salon pour aller se coucher dans le canapé car il laissait son lit à Amy cette dernière lui retenta le bras

Ricky en se retournant: Oui, tu as besoins de quelque chose
Amy en rougissant: Oui, de toi
Ricky: Mais je suis là, juste à côté
Amy: Non je veux dire avec moi
Ricky: Tu veux dire…?
Amy: Oui je veux dormir avec toi

Ricky trop surpris ne prononça pas le moindre mots, il là regarda tendrement car même si ils avaient déjà dormit ensemble sans que rien ne se passe Amy trouvait toujours le moyen de le surprendre. Amy esquissa un demie sourire avant de glisser sa main dans la sienne et l’attirer en direction de la chambre.

Fin du Flashback


Pendant ce temps Ricky cherchait monsieur Boykewich, il voulait d’abord le féliciter pour le mariage mais aussi le remercier pour tout ce qu’il a fait pour lui cette année, l’avoir embaucher à la boucherie, lui avoir permit de vivre dans l’appartement au dessus de la boucherie. Léo était en train de discuter avec un ami quand ce dernier s’en alla Léo se retourna et il fit face à Ricky

Ricky: Bonjour monsieur Boykewich
Léo: Bonjour Ricky, je suis content que tu es pu venir
Ricky: Amy et moi on vient juste d’arriver
Léo: L’anniversaire de John c’est bien passer
Ricky: Oui très bien
Léo: Bunny m’a dit que la petite fête avait été annuler à cause de la pluie
Ricky: Oui mais finalement on a fêter l’anniversaire de John rien que nous trois
Léo: John devait être content
Ricky en souriant: Oh oui. Toutes mes félicitations pour votre mariage
Léo: Merci Ricky
Ricky: Merci à vous pour tout ce que vous avez fais pour moi cette année, le travail à la boucherie et l’appartement
Léo: De rien, bon tu m’excuses je vais rejoindre ma femme

Ricky serra la main de monsieur de Boykewiche avant de s’éloigner à son tour et de se diriger vers Amy. La jeune adolescente était habillé d'une robe de couleur noir avec des brettelle et une veste noir. La robe lui arrivait en dessous du genoux, elle était vraiment magnifique d’ailleurs Ricky là toujours trouvé très belle, au camp de musique il là trouvait déjà magnifique mais c’est vrai que dans cette robe elle encore plus séduisante qu’elle ne l’est le matin au réveil. Ricky chercha Amy du regard et il là vit avec sa mère près du comptoir avec une coupe de pétillant à la main, un sourire s’afficha sur le visage du jeune adolescent et il alla à sa rencontre. Lorsqu’il arriva vers sa petite amie il interrompit involontairement une conversation entre Amy et sa mère

Ricky: Je dérange ?
Anne et Georges: Oui
Amy: Non
Ricky: J’ai l’impression de vous avoir interrompu
Georges: C’est le cas
Amy: Non ça ne l’est pas
Ricky: Je vais vous laisser continuer votre conversation
Amy: Elle l’est déjà

Ricky regarda tantôt Amy tantôt ses parents puis il remarqua que sa petite amie le suppliait du regard de l’aider avec ses parents, tout à coup il comprit que ses dernier voulait certainement savoir ce qui c’était passer ce week-end lors de l’anniversaire de John chez Ricky. Des couples commençaient à se former sur la piste de danse, Ricky réalisa qu’il n’avait jamais danser avec Amy. La chanson sur laquelle dansait les couples sur la piste de danse était "My Valentine" de Martina McBride, rien de mieux qu’une chanson d’amour lorsqu’on célèbre un mariage, non ?

Ricky tendant sa main à Amy: Tu m'accordes cette danse ?
Amy: Avec plaisir

La piste de danse se remplissait d‘avantage de plus en plus, Ricky et Amy les rejoignaient eux aussi. Losque Ricky encercla la taille d’Amy cette dernière passa ses bras autour du cou de son petit ami. Les deux adolescents se regardaient amoureusement et ils se souriaient, les gens avaient toujours du mal à voir Amy et Ricky en couple même au bout de sept mois, les parents d’Amy s’y était fait petit à petit cependant ils n’acceptaient pas que leur fille découche. Qu’elle passe la nuit chez Ricky, le plus dure était pour Georges car il ne voulait pas que sa fille fasse l’amour à nouveau avec celui qui là mit enceinte la première fois.

Amy gênée: Je sais pas si t'as remarqué mais tout le monde nous observe
Ricky: J'ai remarqué
Amy: Et ça t’embête pas
Ricky: Non mais je dirais c’est un peu énnervant cependant on y peux rien alors je fais avec, ça t’embête toi ?
Amy: Un peu oui
Ricky: Pourquoi ?
Amy: Parce que j'ai pas l'habitude qu'on m'observe comme ça et encore moins de danser avec toi
Ricky esquissant un demi-sourire: C’est vrai qu’on a jamais danser ensemble
Amy: C'est vrai, c'est une première
Ricky: Dis-moi je me trompe où tes parents voulaient savoir ce qui c’est passé ce week-end pendant l’anniversaire de John
Amy: Tu ne te trompe pas mais je n’ai rien dis
Ricky: Pourquoi ? Ce sont tes parents
Amy: Parce que toi et moi on cet dit que ce qui c’est passé resterait entre nous
Ricky: Ils s’inquiète pour toi tu sais
Amy: Je sais mais on a rien de mal Ricky à part avoir passé un super week-end
Ricky: Oui c’était super et John était heureux, un an c’est pas rien
Amy: Comme tu l’as dis John avait sa maman et son papa ensemble
Ricky: Oui

Pendant ce temps de l’autre côté du côté d’Adrian et Ben et bien ils éssayaient de mettre certaine chose au clair, les choses entre eux c’était nettement amélioré et Ben semblait avoir enfin tourné la page sur Amy cependant il ne supportait toujours pas de la voir avec Ricky. Avec coureur de jupon parce que contrairement à Amy Ben ne voyait en lui que le bad boy et rien de plus, il ne pensait pas que ce dernier soit foncièrement quelqu’un de bien, c’est la preuve qu’il ne le connaît pas contrairement à Amy. A présent enceinte de six mois c’est assez difficile de ne pas remarquer qu’Adrian aura bientôt un bébé, une petite fille pour être précis. Ben ne pouvait s’empêcher de fixer Amy et Ricky ce qu’Adrian remarqua sur le champ

Adrian: Tu veux bien m’écouter cinq minutes
Ben: Mais je t’écoutes
Adrian: Alors dis moi ce que je viens dire
Ben: Euh….tu disais….que
Adrian: Si tu m’écoutais quand je te parle au lieux de fixer Amy et Ricky
Ben: Désolé mais je ne supporte pas de le voir avec elle
Adrian: Tu vas devoir pourtant, ils sont ensemble
Ben: Tu me disais quoi au faite
Adrian: Rien laisses tomber
Ben: Non dis moi
Adrian: Je disais qu’on devrait peut être commencer à réfléchir à un prénom pour notre fille car d’ici quatre mois elle sera là
Ben: Je le sais qu’elle sera là bientôt mais on est pas forcer d’en parler aujourd’hui, c’est le mariage de mon père
Adrian: Très bien alors quand parce que je t’appelle pour qu’on en parle tu me dis que t’as pas le temps
Ben: Je ne sais je suis très prit en ce moment
Adrian énervée en agrippant la veste de Ben: Écoutes moi bien Benjamin Boykewich c’est aussi ta fille alors que tu sois occupé où pas il va falloir qu’on lui trouve un prénom avant qu’elle vienne au monde compris
Ben: Adrian calmes toi, c’est pas la peine de t’emporter
Adrian: Je suis enceinte et toi tu n’arranges rien alors c’est normal

Adrian n’était pas Amy, elle n’a jamais oser lui parler franchement et directement de peur de le blésser où de le froisser ce qui n’est pas le cas d’Adrian qui n’a pas peur de lui dire ce qu’elle pense car même si désormais Ben semble prendre plus part à sa grossesse que dans les premiers mois elle doit encore le pousser comme par exemple aujourd’hui où bien quand elle allait chez le gynécologue

Du côté de Ricky et Amy et bien les deux adolescents tout jour en train de dans quand tout à coup la musique venait de se terminer, le couple alla s’asseoir à une table où ils mangèrent respectivement une part de gâteau accompagné d’une coupe de pétillant à la pêche. Ricky observait Amy qui elle aussi le regardait dans le blanc des yeux quand tout à coup Connor Lockwood arriva vers les deux adolescents

Amy: Salut Connor
Ricky: Salut
Connor: Salut vous deux, dites vous auriez vu Grace ?
Amy: Non mais elle doit pas être bien loin
Connor: Et toi Ricky tu l’as vu ?
Ricky: Non, désolé Connor mais va demander à Adrian elle doit le savoir
Amy: T’as un soucis avec Grace ?
Connor: Pas vraiment non mais faut que je lui parle, c’est important donc si vous la voyez faites moi signe
Amy & Ricky: Okey pas de soucis
Connor: Merci, bon a plus les amoureux

Connor salua Ricky et Amy d’un geste de la main et il partit dans la direction d’Adrian, il fallait à tout prix qu’il trouve Grace et qu’il lui parle où plutôt qu’il continue la conversation qu’ils ont commencé mais qu’ils n’ont pas pu terminé au téléphone la veille car Tyler l’appelait depuis la cuisine lui disant de venir lui donner un coup de main pour le repas. Finalement chez les Lockwood les moments du dîner n’ont pas changer, les deux frères sont toujours tout seuls pendant que leurs parents travail tard au bureau.

Ricky je savais pas qu’il s’intégressa à Grace, je pensais qu’il avait une copine
Amy: C’est le cas, Grace et lui ne sont qu’amis
Ricky: Peut être mais parfois une simple amitié peut se transformer en amour, la vie est surprenante
Amy: Oh oui elle l’est, nous on en est la preuve
Ricky: C’est qu’il y a un an et demie personne n’aurait jamais imaginé nous voir ensemble
Amy: Moi j’en rêvais
Ricky: Je sais et moi et j’ai été un trouillard
Amy: C’est le passé Ricky, ce qui compte c’est-ce qui se pas là maintenant

Ricky souria à Amy et il s’approcha d’elle, il l’embrassa tendrement et cette dernière lui répondit tout aussi tendrement. La vie n’a jamais vraiment sourit à Ricky au contraire sa vie a été un cauchemar jusqu’au jour où le destin a mit sur sa route Amy Juergens au camp de musique, à partir de ce jour là sa vie a prit un tournant à cent quatre vingt degré. Amy est la meilleur chose qui lui soit arrivé et la seule personne en qui il a eu assez confiance pour lui confier son passé, Amy n’a pas fait que l’écouter elle là changer car après leurs première nuit Ricky a commencer à éprouver des sentiments pour elle et puis plus tard au lycée il a apprit qu’elle était enceinte de lui. Quelques mois après la naissance de leurs fils John ils ont décidé de se donner une seconde chance en tant que couple


Du côté d'Ashley et bien elle sort depuis peu avec le cousin de Griffin, Grant, c’est d’ailleurs pour ça qu’elle a demandé à sa mère la pilule mais Anne a refusé estimant que sa fille était bien trop jeune pour avoir des rapport sexuels, devant le refus de sa mère Ashley c'est alors tourné vers son père mais Georges aussi était contre, il préférait qu'elle attende d'avoir terminer le lycée. Ashley lui a dit qu'elle n'avait pas l'intention de faire l'amour au lycée mais elle préfère être prudente afin de ne pas se retrouver dans la situation d'Amy et d’Adrian. George accepta finalement qu’elle prenne la pilule mais dans le dos d’Anne et lorsque cette dernière là apprit elle a commencé a faire une scène à Georges et Ashley. En parlant d’Ashley et bien là elle en grande discussion avec son petit ami sous les regards inquiets de ses parents, la discussion entre Ashley et Grant n’avait rien de joyeux où de romantique surtout pour Ashley et Grant n’en parlons même pas

Grant: Est-ce que c’est à cause de lui que tu me quittes ?
Ashley: De qui tu parles ?
Grant: De Ricky
Ashley: Pas du tout, Ricky est presque mon beau-frère
Grant: Alors c’est Brad ?
Ashley: Non plus
Grant: Alors pourquoi tu veux rompre avec moi ?
Ashley: Parce que je suis pas amoureuse de toi, je suis désolé Grant
Grant: Je ne te crois pas, je suis sur que c’est à cause de Brad
Ashley: Non il n’a rien avoir là dedans et d’abord ce n’est qu’un ami et seulement un ami
Grant: Et moi je suis quoi ?
Ashley: Mon ex petit ami, je suis désolé Grant

Sur ses mots Ashley déposa un baiser sur la joue de Grant, un baiser innocent et d’adieu à la fois. Avant Grant Ashley avait déjà eu un petit ami mais c’était il y a un an et elle avait aussi rompu estimant qu’ils étaient trop sérieux, qu’il n’y avait pas assez de passion et là elle quittait Grant car elle n’est pas amoureuse de lui. En faite elle c’est rendu compte récemment qu’elle ne l’aimait pas, qu’elle ne considérait Grant seulement comme un ami. Elle a finit par en parler à son ami Kellan et ce dernier lui a conseiller de rompre si elle n’était pas amoureuse car Grant méritait d’être avec une fille qui l’aime autant que lui l’aime et il avait raison. Ashley alla voir Kellan car elle avait besoin de soutient et elle savait qu’il était douer pour écouter et puis c’est Kellan quoi, son ami. Ashley détestait devoir rompre surtout que Grant est un chouette garçon mais elle ne pouvait pas rester avec quelqu’un dont elle n’est pas amoureuse


Sur la piste de dans où il y avait encore des couples qui dansaient parmis eux il y avait Tyler Lockwood et Caroline Buckley, depuis deux mois ils forment un couple ce qui au départ a surprit pas mal de monde sans oublier que ça n’a pas du tout plus à Matt l’ex de Caroline qui se trouve être aussi un ami de Tyler depuis que ce dernier a arriver en ville il y a plusieurs mois. Même si Matt et Caroline ne sont plus ensemble depuis plus d’un an ça n’est jamais facile pour lui de la voir avec un autre et en particulier Tyler seulement lui et Caroline se connaissent depuis leurs enfance seulement ils ne c’étaient jamais vu autrement que comme des amis enfin jusqu’à ses derniers mois. Les mariages avaient un drôle d’effet sur Caroline car ça lui rappelait quand son père est partie, elle était encore bébé quand il les abandonner elle, sa mère et son frère Hugo.

Tyler: Tout va bien ?
Caroline: Oui ça va c’est juste que les mariages ça me rappelle que mon père est partie et qu’il nous a abandonner
Tyler: Je sais mais t’as jamais eu de nouvelles de lui ? Il n’a jamais essayer de te contacter
Caroline: Non
Tyler: Tu devrais peut être le contacter ?
Caroline: Pourquoi ? Il s’en fiche de moi où bien de ce qui peut m’arriver
Tyler: C’est faux, tu es sa fille il ne peut pas ne penser à toi où ne pas se demander ce que tu es devenue
Caroline: Ça ne l’a pas empêcher de partir du jour au lendemain et de nous abandonner moi et Hugo sans aucune explications
Tyler: Bah justement ce serait l’occasion pour toi de savoir pourquoi il est partie
Caroline: Et si je découvre quelque chose de pire que ce que je peux m’imaginer ?
Tyler: Certes c’est un risque à prendre mais au moins tu sauras la vérité, tu ne t’imaginerais plus des scénarios tous aussi dingue les uns que les autres dans le but de savoir ce qui a pu pousser ton père à partir
Caroline: T’as peut être raison
Tyler: J’ai raison et tu le sais, tu te demandes sûrement aussi ce qu’il est devenu ? Si il a refait sa vie ?
Caroline: Je lui en veux surtout de nous avoir abandonner
Tyler: C’est compréhensible mais si tu veux vraiment savoir pourquoi il est partie tu sais quoi faire: retrouve le et fais le premier pas
Caroline en fixant les yeux brun de Tyler: Et si il veut rien avoir à faire avec moi
Tyler: Dans ce cas-tu sauras ce qu’il est mais au moins tu auras fais la démarche de lui parler et qui c’est il viendra peut être vers toi
Caroline: Pourquoi ça te tiens tant à cœur que je reprenne contacte où non avec mon père ?
Tyler: Parce que je sais qu’il te manque même si tu ne veux pas l’avouer
Caroline: Admettons, je vis très bien sans lui
Tyler: Je sais mais tu pourrais avoir les réponses aux questions que tu te poses depuis des années
Caroline: Je te promets pas de le faire mais je vais y réfléchir, okey ?
Tyler: D’accord j’insiste pas
Caroline: Merci Tyler
Tyler: Je t’en prie jolie demoiselle
Caroline en posant sa tête sur l’épaule de Tyler: T’es plutôt pas mal toi aussi Tyler Lockwood
Tyler en souriant: Seulement pas mal ?
Caroline en relevant sa tête: Non et tu le sais
Tyler: Oui

Tyler et Caroline se regardait dans les yeux en se souriant, Tyler n’était pas du genre à aimer danser non lui c’est un sportif qui aime le sport seulement pour Caroline il était prêt à tout même à lui décrocher la lune. Certes lui décrocher la lune était humainement impossible mais c’était une manière de dire qu’il était prêt à tout pour elle ce qui peut étonner certaine personne qui ont entendu parler de la réputation que Tyler avait à New-York mais ce n’était qu’une réputation que les autres avaient fait sur son dos. Les gens disaient qu’ils étaient un coureur de jupon qui collectionnait toutes les filles parce que tout bonnement il a du charme et qu’il n’est pas timide seulement il n’a jamais tromper les petites amies qu’il a eu et pourtant elles n’ont pas été nombreuse, a presque dix huit ans Tyler a du avoir quatre petite amies à tout casser Caroline y comprit donc on ne peut pas dire qu’ils soit un vrai tombeur surtout qu’à son âge les garçons ont tendance à collectionner les conquêtes ce qui n’est pas le cas de Tyler. La chanson sur laquelle les couples dansaient se termina, Tyler et Caroline se promenèrent un peu plus loin main dans la main

Vers le comptoir deux frères étaient en admirations, ils fixaient leurs petites amies respectives qui semblaient être en grande discussion, les deux filles s’entendait à merveille malgré les cinq années d’écart qui les séparent. Ils s’agissaient de Damon Salvatore, Noah Salvatore, Eléna Cooper et Zoé Davis. La semaines dernière ils c’étaient fait une soirée à quatre au Gill, une sorte de double rendez vous-même si c’était pas vraiment à rendez vous à quatre. Ils avaient dîner, discuter, fait une partie de billard enfin là c’était surtout les garçons qui avait disputer une partie et Damon avait laisser son petit frère gagner, Zoé l’avait bien évidement remarquer car elle connaissait trop bien Damon et puis aussi elle savait qu’il remportait toujours ses parties au billard d’ailleurs à l’université les autres ont peur de jouer avec lui de peur de se faire déplumer. Bref l’aîné des frères Salvatore avait laisser son cadet gagner ne voulant pas que ce dernier soit ridicule devant sa petite amie, non il tenait bien trop à son frère pour lui faire un coup pareil. Bref c’est agréable à voir à quel point les deux frères sont autant heureux et amoureux de leurs petites amies, le bonheur n’a pas toujours été présent dans la vie des frères Salvatore donc quand il était là ils en profitait au maximum car on ne sait pas de quoi demain sera fait

Damon: Ma parole elles ont l’air de super bien s’entendre
Noah: Oui, je trouve ça bien que nos copines s’entendent bien
Damon: Ouais enfin sauf si c’est pour dire du mal de nous
Noah: Tu vois vraiment Zoé et Eléna faire amies amies pour dires du mal de leurs petits amies ?
Damon: On ne sait jamais
Noah: Tu t’es disputé avec Zoé où quoi ?
Damon: Non
Noah: Alors où t’es aller pêcher une idée pareil ?
Damon: J’en sais rien
Noah: Arrête de te faire des films fréro, le pessimiste de la famille c’est moi et toi t’es celui qui prend la vie comme elle vient je te rappelle
Damon en riant: C’est vrai que t’es pessimiste et que moi je suis monsieur qui vit au jour le jour
Noah: Au faite j’ai un truc à te dire
Damon: Pitié ne me dis pas qu’Eléna est enceinte et que je vais devenir tonton
Noah: Non
Damon: Oufff tu me rassure
Noah: je voulais te dire que quand tu iras au cimetière j’aimerais venir avec toi
Damon étonné: C’est vrai ?
Noah: Oui, il est temps que je m’y recueil mais je vais avoir besoin de toi au cas où je m’effondre
Damon d’une voix rassurante: T’inquiète pas je serais prêt de toi
Noah: Merci
Damon: De rien petit frère, si tu veux je te tiendrais la main
Noah choqué: Ça va pas la tête j’ai plus trois ans
Damon en riant: Je rigole, je plaisantais
Noah: Tu me rassure

Damon adorait taquiner son petit frère mais là il était encore plus heureux, il attendait ça depuis des années mais Noah n’a jamais voulu venir avec lui se recueillir sur la tombe de leurs défunt parents d’ailleurs il y a quelques temps Damon avait redemander à Noah de venir avec lui au cimetière quand il irait s’y recueillir mais ce dernier lui a répondu un nom catégorique. Damon se demanda alors ce qui avait bien pu faire changer d’avis son petit frère mais si il était ravis de ce revirement

Damon: Qu’est-ce qui t’as fais changer d’avis ? Il y a quelques mois tu m’as dis que tu voulais pas, que c’était trop dure pour toi
Noah: Je sais mais y’a rien qui m’a fais changer d’avis, ce sont nos parents et je ne suis jamais aller sur leurs tomber depuis l’enterrement
Damon: Si tu savais comme je suis content, toutes ces années j’ai espéré que tu viennes avec moi sur leur tombe
Noah: Cette année on se recueillera ensemble sur la tombe de nos parents

Noah n’avait jamais voulu se recueillir sur la tombe de leurs parents depuis l’enterrement ce qui remonte à huit ans maintenant car pour lui c’était trop dure, c’était une épreuve insurmontable seulement désormais il se sent prêt à s’y recueillir mais il ne pourrait pas le faire si son frère n’était pas là. Noah a besoin de son frère et ce dernier a besoin de son cadet, ils sont une famille encore meurtri par l’accident tragique de leurs parents, Noah commence tout juste a voir les choses tels qu’elles l’ont toujours été et comme son frère les a toujours vu. Comme un tragique accident qui a coûté la vie à leurs parents et dont Noah n’est pas responsable, c’était simplement leurs heures même si c’est injuste de perdre ses parents aussi jeune, Damon avait douze ans et Noah avait à peine huit ans. Bref sur ses belles paroles les deux frères allèrent retrouver leurs dulcinées respectives avec un sentiment de bien être et de bonheur.

Les heures et les heures s’écoulèrent et au fure et à mesure que le temps s’écoulait les invités commencèrent à partir, Betty et Léo partèrent ensuite à l’aéroport pour leurs voyage de noces. Après avoir raccompagner Amy chez elle Ricky alla chercher son fils chez ses parents et il rentra chez lui avec John qui était endormit, ça avait été une super journée pour tout le monde quand à Ricky et Amy ils avaient passé un super week-end et encore il n’est pas finit mais ce qu’ils retiendront c’est l’anniversaire de leurs fils car ils étaient ensemble tout les trois, en famille

_________________




Connor was born to fight evil forces, he was born of the union of two vampire and his destiny is to become a champion, the savior of mankind but also a glimmer of hope for the new generation

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oth-rpg.pro-forums.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: The fate of the American Teenager   

Revenir en haut Aller en bas
 
The fate of the American Teenager
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Trailer: Fate stay night
» Kyrandia II: The Hand of Fate
» AMERICAN BLEND 0mg
» Hand of Fate
» American Legend magazine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Graphisme :: BLUE :: FANFICTIONS :: LA VIE SECRETE D'UNE ADO ORDINAIRE-
Sauter vers: