Graphisme


 
Accueil  Calendrier  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 RIEN NE VA PLUS [CHAPITRE 25]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Mel23
Admin
avatar

Messages : 1251
Date d'inscription : 25/07/2010

MessageSujet: RIEN NE VA PLUS [CHAPITRE 25]   Mer 9 Fév - 11:03






Personnages Principaux








David Seidel= Tom Welling; Lisa Plenske = Erica Durance
Max Pettersen= Austin Nichols; Yvonne Kubala= Sophia Bush
Julien Dekker= Chad Murray; Sarah Trager= Hilarie Burton
Mariella Von Brahmberg= Kristen Stewart; Laurent Vander Loh= Robert Pattinson
Bruno Lehman= Justin Harley; Hannah Refrath= Allison Mack


Personnage Secondaires







Jérémy Plenske= Steven R. McQueen; Dylan Dekker= James Lafferty
Kelly Dekker= Bethany Joy Lenz; Jamie Dekker= Jackson Brundage
Clay Seidel=Robert Buckley; Adam Seidel= Zac Efron
Quinn Rosenburg=Shantel VanSanten; Eléna Kubala= Nina Dobrev
Stefan Salvatore= Paul Wesley; Damon Salvatore= Ian Somerhalder
Connor Kubala= Thomas Dekker; Amy Pettersen= Shailene Woodley
Ricky Underwood= Daren Kagasoff; John Pettersen Underwood= Joey et Matthew Levinson
Tyler Brown= Michael Trevino; Caroline Bukley= Candice Accola
Bonnie Bennett= Katerina Graham; Thibault Pietch= Jean-Luc Bilodeau
Kim Seidel= Willa Holland; Jason Baker= Taylor Lautner
Richard Von Brahmberg=Callum Blue; Sabrina Hoffman=Amy Poehler
Hugo Hass= Jude Law


Titre:: Rien ne va plus

Série:: Le Destin de Lisa

Saisons:: Saison 1

Couple::  David & Lisa, Max & Yvonne, Julien & Sarah and Mariella & Laurent

Résumé:: Rien ne va plus, depuis que Lisa est sortie enfin du coma et renté chez elle entre David et Mariella plus rien ne va, cette dernière se réfugie dans les bras de Laurent, son amant. David est déterminé à prouver que c’est Richard qui a empoisonné Lisa. En parlant de Lisa elle s’apprête à reprendre le boulot, David quand à lui est constamment près d’elle et même si Lisa apprécie ça plus qu’il ne le croit elle trouve qu’il en fait parfois trop. Julien quand à lui il a tiré définitivement un trait sur Sabrina et il est bien décidé à trouver son grand amour. Max et Yvonne sont à nouveaux ensemble et ils se préparent a l’arrivée de leurs futur bébé. Une jeune mannequin de Kérima va littéralement tomber sous le charme de Julien qui n'y sera pas insensible.

_________________




Connor was born to fight evil forces, he was born of the union of two vampire and his destiny is to become a champion, the savior of mankind but also a glimmer of hope for the new generation



Dernière édition par Mel23 le Dim 12 Jan - 11:33, édité 24 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oth-rpg.pro-forums.fr
Mel23
Admin
avatar

Messages : 1251
Date d'inscription : 25/07/2010

MessageSujet: Re: RIEN NE VA PLUS [CHAPITRE 25]   Mer 9 Fév - 11:04

CHAPITRE 1.

 

David & Mariella

David Seidel qui était célibataire le plus envier par la gente féminine est fiancé à Mariella Von Brahmberg. Ils se connaissent depuis toujours et ils sont ensemble depuis une dizaine d’années. Leurs couple est envié par beaucoup cependant des questions se pose, leurs mariage sera-t-il un vrai mariage d’amour où bien est-ce qu’ils se marient parce que c’est plus convenable afin de ne pas chambouler leurs quotidiens mais aussi leurs famille.

Tout semblait leurs sourire enfin ça c’est-ce qu’ils laissent paraître en publique mais à la villa des Seidel dans leurs appartement c’est des engueulades tout les soirs, leurs projet de mariage et de maison est toujours pas régler. Mariella a finalement revu Laurent pour qui elle avait des sentiments assez fort et désormais ils sont amants mais elle n’arrive toujours pas à dire la vérité à David et le pire c’est qu’elle a demandé à Lisa de ne rien lui dire car elle les avait entendu sans le vouloir, décidément la pauvre doit non seulement mentir à celui qu’elle aime pour le protéger


Villa des Seidel


Il y avait personne dans la villa hors mit le couple qui se disputait à l'étage, Kim passait la soirée avec Thibault. Frédérique et Laura venaient juste de rentrer de l’opéra, ils avaient passé une super soirée en amoureux mais à peine avoir franchit le seuil qu’ils entendaient les hurlements de David et Mariella comme tout les soirs, ils s’inquiétaient beaucoup pour eux car ils avaient peur que le couple finissent par se séparer.

Laura: Frédérique ils font qu’on leur parle ça peut plus durer
Frédérique: Tu veux qu’on leurs dise quoi
Laura: Qu’il faut qu’ils règlent leurs problèmes, pourquoi pas leurs adresser un thérapeute
Frédérique: Je sais pas, j’ai déjà essayer de parler à David
Laura: Et qu’est-ce qu’il te répond ?
Frédérique: Il m’envoie sur les roses en me disant que ça ne me regarde pas
Laura: Mais il faut quand même faire quelque chose, c’est tout les soirs pareil
Frédérique: Je sais mais si David refuse de me dire quoique se soit je doute qu'il accepte de consulter un thérapeute avec Mariella
Laura: Mais ils en ont besoin tout les deux
Frédérique: C'est évident mais David est aussi têtue qu'une mule
Laura: Il a de qui tenir, tel père tel fils
Frédérique: Que veux-tu dire par là ?
Laura: Ce que je veux dire c'est que tu es aussi têtue et buté que ton fils peut l'être
Frédérique: Que veut-tu on est comme on est
Laura: Oui mais dans ce cas précis c'est compliqué et loin d'être facile à gérer


Frédérique et Laura enlevèrent leurs manteaux qu'ils accrochèrent aux portes manteaux puis ils allèrent s'asseoir sur le canapé tout en espérant pouvoir se détendre mais avec les hurlements que provoquaient David et Mariella ça paraissait un peu impossible d'ailleurs ils étaient d'accord sur le faite d'essayer de parler à David dès que ce dernier descendrait car ils étaient sur que tout où tard d'ici quelques minutes leurs fils descendrait.

Mariella en criant: David où tu vas ?
David en criant aussi: Je sors
Mariella: Tu peux pas partir à chaque fois qu’on essaye de discuter
David: T’appelle ça discuter, dis moi que tu plaisantes. Tu me fais des scènes là où il y a pas à en avoir
Mariella: David t’es jamais là, si c’est pas Kérima c’est Lisa, si c’est pas Lisa c’est autre chose
David: Et tu voudrais quoi que je laisse Kérima à ton frère peut être après tout ce qui c’est passé quand à Lisa c’est ma meilleure amie alors si elle a besoin de moi je vais pas lui dire non désolé je peux pas
Mariella: Oh David je t’en prie mon frère n’est pas un monstre quand à Lisa elle est assez grande et puis Julien il peut l’aider non
David: Oh que si il l’est et tu le sais, Julien ne peut pas là 24h/24
Mariella: Tu vas pas recommencer avec ça, tu n’as aucune preuve pour accuser mon frère.
David: J’en trouverais je peux te le jurer, Lisa n’est peut être plus en danger mais Richard est un danger
Mariella en criant: Lisa par si Lisa par là, c’est comme Kérima j’entends ça à longueur de journée
David en enfilant sa veste: Et c’est repartie, moi je te dis rien par rapport à Sabrina et toi tu me fais des scènes dès que j'ose parler de Lisa
Mariella: Ne compare pas Sabrina à Lisa c'est complètement différent
David: Pour une fois je suis d'accord avec toi, Sabrina ne lui arrive pas à la cheville
Mariella: Lisa n'est pas parfaite contrairement à ce que tu peux croire
David: Oh si elle l'est, j'ai entièrement confiance en elle
Mariella: Non mais je rêve là, tu la mets sur un pied d'estale ta chère Lisa
David: Elle m'a sauvé la vie et elle a sauvé Kérima plus d'une fois, elle a fait pour moi ce que peu de personne aurait fait voir pas du tout alors oui à mes yeux elle est parfaite que ça te plaise où non
Mariella: Bon admettons, en tout cas j'aimerais qu'on parle autre chose que de Kérima où de Lisa et que t'arrête d'accourir vers elle dès qu'elle a besoins de toi, compris David
David: Ok là  j’en ai marre, je vais prendre l'air

David sortit de l’appartement en claquant la porte et il descendit les escaliers en colère, sérieusement il avait vraiment les nerfs à fleurs de peau ce soir comme tout les soirs. Lorsqu’il descendit dans le salon ses parents le regardèrent

David: Quoi ?
Frédérique: Il a tard tu sais
David: Ouais ça j’avais remarquer papa
Laura: Tu sors ?
David: Oui, j’ai besoins de prendre l’air
Frédérique: Sans Mariella ?
David: Oui et je vois pas en quoi ça vous regarde
Laura: On s’inquiète pour vous
David: Faut pas
Laura: Tu plaisantes j’espère, on vous entend d’ici tout les soirs. David dis-moi ce qui se passe
David: Si ça t’intéresse tant que ça demande à ma cher et tendre sur ce bonne nuit

Frédérique n’eut même pas le temps de dire le moindre mots que David s’en alla en claquant la porte comme à chaque fois où il était en colère. Il avait beau avoir changé et être fidèle à Mariella en ce moment elle lui tapait vraiment sur les nerfs et pourtant il lui était toujours fidèle, entre les conflits avec Richard la journée et les scènes explosives avec Mariella le soir sans oublier les crise d’hystérie d’Hugo David avait de quoi à être sur les nerfs. Ses conflits avec Richard ne sont pas récent, ça date depuis des années et des années mais depuis qu’ils ont apprit qu’ils étaient frères c’est pire que tout cependant il était habitué à ça mais ce qu’il supportait de moins en moins c’était les scènes que Mariella lui fesait dès qu’il rentrait du boulot. Ça démarrait par un truc ridicule sans importance et pourtant ils finissaient par en venir au même sujet de disputes, Kérima et le faite que David soit si proche et présent pour Lisa, le jeune homme en avait vraiment marre de toutes ses disputes.

David ne savait pas vraiment où il allait ni même où il voulait aller mais il avait vraiment besoin de prendre l'air et de penser à autres chose qu'à ses nombreuses disputes à la villa car depuis quelques temps rien ne va plus. Si il s'écoutait il irait bien noyer ses problèmes autour d'un verre de n'importe quoi mais de quelque chose de ça cependant ça n'allait pas l'aider d'avantage à vrai dire la seule et unique personne qui pourrait l'aider et l'apaiser quand tout va mal dans sa vie c'est Lisa, sa meilleure amie mais vu l'heure très tardive il ne va certainement pas se rendre chez elle et lui raconter tout ses problèmes où pleurer sur son épaule comme il le fait si souvent. Dehors il fesait froid, un léger brouillard se fesait son apparition dans toute la ville, alors que la plupart de la population Berlinoise devait surement être plonger dans le pays des rêves David lui il était dehors et honnêtement il se sentait bien, bon d'accord il n'était pas la seule personne dehors mais franchement avoir envie de se faire une promenade au beau milieu de la nuit c'est loin d'être une chose que les gens font spontanément. En général quand un homme a des soucis avec leurs fiancée où leur petite amie ils vont finir leur nuit sur le canapé mais ils ne sortent pas en pleine nuit simplement pour prendre l'air mais David est loin d'être quelqu'un de facile à comprendre

_________________




Connor was born to fight evil forces, he was born of the union of two vampire and his destiny is to become a champion, the savior of mankind but also a glimmer of hope for the new generation



Dernière édition par Mel23 le Dim 12 Jan - 11:56, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oth-rpg.pro-forums.fr
Mel23
Admin
avatar

Messages : 1251
Date d'inscription : 25/07/2010

MessageSujet: Re: RIEN NE VA PLUS [CHAPITRE 25]   Jeu 10 Fév - 1:29

CHAPITRE 2.

 

Max & Yvonne


Max Pettersen qui était un célibataire endurcit, il a eu plusieurs liaison sans vraiment s'attacher seulement un jour où plutôt un soir il alla au Tiki Bar noyer ses problèmes dans l'alcool. Là bas il y rencontra une jeune serveuse, Yvonne Kubala avec qui il coucha après la fermeture de la boîte. Le temps passe et Yvonne et Max se voient mais ce n'est que sexuel au début et puis le couple se sépare seulement la jeune femme découvre plus tard qu'elle est enceinte de Max cependant quand ce dernier a apprit la nouvelle il a très mal réagit mais il a su se faire pardonner auprès d'Yvonne.

Aujourd'hui Yvonne est enceinte d'un mois, elle vit toujours dans l'appartement qu'elle partage avec Hannah. Yvonne et Max sont à nouveau ensemble et c'est le bonheur, le plus drôle c'est que maintenant ils apprennent des tas de chose l'un sur l'autre qu'ils ignoraient auparavant. Max est au petit soin pour Yvonne même quand il s'agit de se lever au beau milieu de la nuit pour aller lui acheter un pot de glace menthe/pistache où quoique se soit dont elle est envie


Appartement d'Yvonne & Hannah


Ce soir Yvonne était seule à l'appartement, Hannah était sortie avec quelques amis. La jeune demoiselle devait appeler ses parents et leur annoncer qu'elle est enceinte d'ailleurs ça fait au moins un mois qu'elle aurait du le faire mais à chaque elle reposait le téléphone car elle redoutait la réaction de ses parents et en particulier celui de son père. Bon d'accord Yvonne est majeur depuis six ans mais ça n'empêche la jeune femme d'être car elle connait assez bien ses parents et surtout son père qui selon lui un enfant un dehors du mariage est équivalent à l'apocalypse. Yvonne était assise dans le canapé, elle avait le téléphone entre ses mains, elle prit son courage à deux mais lorsqu'elle s'apprêta à composer le numéro elle entendit la sonnette de la porte d'entrée de l'appartement retentir. Yvonne reposa le téléphonne sur la table basse et elle se leva, elle alla ouvrir et vit Max en face d'elle d'ailleurs ce dernier l'embrassa tendrement

Yvonne: Depuis quand tu sonnes ?
Max: Depuis que j'ai oublié mes clefs en partant ce matin
Yvonne: Tu oublies des trucs, quelque chose ne va pas Max
Max: Si on veut
Yvonne: Qu'est-ce qui se passe ?
Max: David
Yvonne: Qu'est-ce qu'il t'a fait ?
Max: Rien
Yvonne: Si il a rien fait pourquoi t'es autant préoccuper
Max: Pourquoi tu pense que je suis préoccuper ?
Yvonne Parce que quand tu es préoccuper, inquiet où perturbé par quelque chose où quelqu'un tu oublies des petites choses comme tes clefs par exemple
Max: T'as pas tord, tu commences à me connaître
Yvonne en souriant: C'est réciproque

Yvonne se mit légèrement sur le côté afin que Max puisse entrer et c'est ce qu'il fit puis elle ferma la porte derrière lui, le couple se dirigea vers le salon et ils s'essayèrent sur le canapé. Max étira son bras et le posa sur le sommet du canapé, quand à Yvonne elle plongea son regard vert dans celui de Max attendant que ce dernier ce confie à elle sur ce qui le perturbait même si elle savait que ça avait un rapport avec David. Depuis que Max et Yvonne se sont remit ensemble le jeune homme se confie souvent à sa dulcinée quand ça va pas, il apprécie de pouvoir tout lui dire sans que cette dernière ne lui fasse une scène ce qui n'est le cas de David et Mariella.

Max: Comme je l'ai dis c'est David, il est constamment sur les nerfs. Bon je sais que c'est pas toujours facile avec les crises d'Hugo mais ça ne là jamais mit dans un état pareil
Yvonne: C'est peut être autre chose, je veux dire qu'il y a peut quelque chose en plus
Max: Si c'était le cas il m'en parlerait où bien il se confierait à Mariella
Yvonne: C'est peut être ça le problème
Max fronçant les sourcils: Comment ça ?
Yvonne: Je connais pas Mariella, quand à David j'en sais pour le peu de ce que tu m'en a dis et de ce que Lisa m'en dit mais ce que je sais c'est qu'il y a parfois des tensions où des disputes dans les histoires d'amour
Max: Je pense pas, ils vont se marié alors je vois pas comment ils pourraient se disputer au point de rendre David à fleur de peau
Yvonne: Justement, la préparation d'un mariage c'est pas de tout repos
Max fronçant de nouveau les sourcils: Ah oui ?
Yvonne: Max fait pas cette tête, je le sais pour avoir vu ma soeur avant son mariage. Elle et Rick étaient tellement stressé à cause de tout les préparatifs qu'ils se disputaient pour un oui où pour un non
Max: Oh, ok. Pour Mariella et David je doute que se soit, ils sont capable de gérer leurs stresse en plein défilé donc les préparatifs de leurs mariage et ce qui va autour c'est nettement gérable pour eux
Yvonne: Ok, dans ce cas là peut être qu'ils ont simplement des problèmes. Toi et moi on est bien placé pour savoir que ça peut arriver à tout le monde même à David Seidel
Max: Peut être, en tout cas ça m'inquiète. Le point positif c'est que ça se répercute pas sur son travail et personne mise à part moi n'a remarquer qu'il avait les nerfs à fleurs de peau
Yvonne: Pourquoi ça, je veux dire on est tous à un moment où a un autre à cran ?
Max: Oui mais si Richard le marque il fera tout pour pousser David à bout de sorte à ce qu'il craque nerveusement. Celui-là il est prêt à tout pour l'évincer avec l'aide de Sophie
Yvonne: David a de la chance de t'avoir tout comme moi
Max en esquissant un sourire: Oui mais je suis pas le seul à le soutenir, moi aussi j'ai de la chance de t'avoir
Yvonne: Laisse-moi deviner, Lisa ?
Max: Oui, comment tu le sais ?
Yvonne: Intuition féminine
Max: Quelque chose me dit qu'il y a plus que l'intuition féminine
Yvonne: Oui mais j'ai promis de ne rien dire et une parole c'est une parole
Max: Laisse moi voir si je vise juste, Lisa est amoureuse de David et c'est pour ça qu'elle le soutient constemment
Yvonne le regardant surprise: Comment tu.....?
Max: Alors c'est vrai ?
Yvonne: Oui mais tu dois rien dire à David, promets le moi
Max: T'inquiète je dirais rien je te le jure
Yvonne: Mais au faite comment t'es au courant ?
Max: C'est pas compliquer tu sais, il y a des signes plus qu'évident d'ailleurs je me demande comment David n'a toujours pas capter
Yvonne: Et il ne doit rien savoir
Max: Je comprends pas pourquoi, maintenant Lisa ne risque plus sa place
Yvonne: C'est pas à cause du boulot mais de leurs amitié, ils sont de bons amis et Lisa ne veut pas perdre son amitié même si ça veut dire se sacrifier pour lui
Max: Ok mais y'a quand même un truc que je pige pas, elle était bien avec Julien non ?
Yvonne: Non, tu te souviens de la rumeur qui a courrut selon laquelle Lisa était amoureuse de David il y a quelques mois
Max: Oui mais c'est pas une rumeur
Yvonne: Oui mais ça les autres l'ignorent, bref moi et Julien on a eu l'idée d'inventé un fiancé à Lisa, on lui a fait envoyer un message d'amour et même des fleurs mais comme certain croyait que Lisa ce les étaient fait envoyer Julien c'est fait passé pour son fiancé afin que David ne pense pas que Lisa était amoureuse de lui
Max: Faut vraiment être con pour penser que Lisa pourrait s'envoyer des fleurs et des messages d'amour à elle même
Yvonne: Sabrina le croyait
Max: Venant d'elle rien ne m'étonne
Yvonne: Enfin bref ils ont joués ce petit jeu pendant un moment et puis Lisa a tout dit à ses parents sauf à David, il sait que Lisa et Julien fesait semblant mais il ne connait pas la vrai raison
Max: Et il c'est vraiment rien passé entre Julien et Lisa ?
Yvonne: Pendant un moment il y a eu un truc mais ils ont réalisés qu'en faite c'était juste de l'amitié entre eux et ils ont classé comme une erreur de jeunesse
Max: D'accord, je comprends mieux l'histoire de la chaîne
Yvonne en fronçant les sourcils: Hein, quel chaîne
Max: C'est un peu long à expliquer
Yvonne: Alors que dirais-tu de m'expliquer tout ça autour d'un plateau repas
Max: J'adorerais

Max et Yvonne se levèrent du canapé et la jeune femme alla préparé un bon petit plat pour deux, par préparé je veux dire réchauffer car Yvonne et la cuisine ça fait deux cependant elle se débrouiller avec les choses les plus basique et banale. Comme tout le monde elle a apprit en regardant sa mère enfin tout dépand de l'enfance que les gens ont mais pour Yvonne elle a apprit ce qu'elle sait en cuisine en observant sa mère. Pendant qu'Yvonne sortait le pain et l'eau Max lui il mettait la table pour deux. Lorsque le repas fut prêt ils se mirent à table

Yvonne: Alors explique-moi cette histoire de chaîne
Max: Avant de partir avec Mariella au Cap Lisa avait briser une chaîne que David lui avait offert pour son anniversaire à cause de Richard. Enfin bref cette chaîne était très importante pour David et quand il a vu qu'elle était casser il là fait réparer et il lui a rendu avant de partir. A un moment j'ai pensé que David pouvait ressentir plus que de l'amitié pour Lisa
Yvonne: Ah cette chaîne, je comprend pourquoi Lisa y tient tellement. Si seulement ça pouvait être le cas, je dis ça pour Lisa
Max: N'empêche qu'elle a beaucoup de courage, après tout ce qu'on lui a fait vivre à ses débuts elle a continué malgré ses sentiments pour David
Yvonne: Oui et en plus maintenant ses parents veulent là caser avec Julien car ils pensent qu'elle n'aura jamais la moindre chance avec David
Max: Pour être honnête ils ont peut être tord
Yvonne: Comment ça ?
Max: Il tient à elle, maintenant à savoir si il tient amicalement où amoureusement à Lisa ça j'en sais rien. Tu m'aurais demander ça il y a trois où quatre je t'aurais dis amicalement sans hésiter mais là j'en sais rien
Yvonne: Honnêtement j'aimerais qu'il est les mêmes sentiments que Lisa a pour lui mais j'en doute
Max: Tout est possible chéri
Yvonne: C'est tout est possible, on en est la preuve vivante

Yvonne et Max continuèrent de discuter tranquillement autour de leurs repas, le sujet David, Mariella & Lisa avait été mit de côté pour laisser place a la grossesse d'Yvonne mais aussi à l'arriver prochaine de leurs bébé qui pointera le bout de son nez d'ici huit mois si tout va bien. Après avoir débarrasser nettoyer et ranger ils continuèrent la soirée dans la chambre de la jeune femme

_________________




Connor was born to fight evil forces, he was born of the union of two vampire and his destiny is to become a champion, the savior of mankind but also a glimmer of hope for the new generation



Dernière édition par Mel23 le Dim 12 Jan - 11:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oth-rpg.pro-forums.fr
Mel23
Admin
avatar

Messages : 1251
Date d'inscription : 25/07/2010

MessageSujet: Re: RIEN NE VA PLUS [CHAPITRE 25]   Sam 12 Fév - 5:20

CHAPITRE 3.



David, Lisa, Julien, Sarah, Yvonne & Hugo


Goberitz, Maison des Plenske, 7h00

Dans la maison des Plenske tout le monde était réveillé et en train de déjeuner à l'exception de Lisa qui commençait à émerger de son sommeil et des ses rêves, comme toutes les nuits elle rêvait toujours de la même personne et ça depuis des mois et des mois, de David Seidel l’homme de sa vie. Dans ses rêves le beau David lui déclare sa flemme et son rêve se réalise enfin mais dans la réalité c’est une toute autre histoire car il est fiancé à Mariella et il ne voit en Lisa que sa meilleure amie cependant depuis que Lisa est sortie de l’hôpital David et Julien sont constamment là à la protéger seulement même si la jeune demoiselle apprécie beaucoup que David se soucie tellement d’elle en tout bien tout honneur malheureusement c’est un peu lourd. Lorsque Lisa fut enfin bien réveillé elle alla prendre sa douche, s’habiller, et elle descendit prendre son petit déjeuner en bas.

Lisa: Bonjour papa, maman
Bernard: Bonjour ma petite puce
Katia: Bonjour ma chérie, tu as bien dormais

Lisa dans ses pensées: Oh oui, si tu savais ma petite maman

Lisa: Oui très bien et vous ?
Bernard & Katia: Très Bien
Katia: Oh faite ma chérie tu as des projets pour ce soir ?
Lisa: Maman la journée n’a même pas encore commencé, de toute manière je vais sûrement rester tard au bureau
Bernard: Encore ?
Lisa: Oui, je sais que David c’est occuper de mes dossiers mais lui et les chiffres ça fait vraiment deux, pourquoi tu me demande ça ?
Katia buvant son café: Parce que j’aimerais que tu rencontre Henry
Lisa: Pourquoi ?, et c’est qui d’abord ?
Katia: C’est le fils d’un ami de ton père. Je voudrais que tu le rencontres car il serait peut être temps que tu commence à penser à ton avenir
Lisa: Mon avenir, comme tu le vois ma vie je ne m’en pleins pas
Katia: Je veux parler de ta vie sentimentale
Lisa buvant son thé: Oulah je t’arrête toute de suite maman, ne t’en mêle surtout pas
Katia: Mais chérie le temps passe vite tu sais
Lisa: Bon je vais être aussi claire que possible, j’aime déjà quelqu’un
Katia: Tu veux quand même pas parler de ton patron j’éspère
Lisa: Si et David n’est plus mon patron, tu le savais déjà que je l’aimais alors ne cherche pas à te mêler de ma vie sentimentale
Bernard: Ma puce, regarde la vérité en face il n’est pas amoureux de toi et il ne quittera jamais sa fiancée pour toi
Lisa: Ce que je ressens pour David ne regarde que moi et il ne doit jamais savoir que je l’aime. Pour ce soir oubliez ça tout de suite
Bernard: Mais chérie on ne peut pas annuler
Lisa: Dans ce cas là je ne viendrais pas tout simplement
Katia: Lisa voyons ce serait impoli
Lisa: Maman c’est vous qui avez décidé de l’invité pas moi, fallait d’abord m’en parler et je vous aurais dis non tout de suite
Bernard: Et tu comptes faire quoi ?
Lisa: Je verrais bien, j’irais dormir chez Julien
Katia: Et si il est pas là ?
Lisa: Bah j’irais à l’hôtel
Bernard: Lisa tu ne peux pas faire ça
Lisa: Si et puis arrêter de vouloir me caser avec le premier venu
Katia: Lisa on veut simplement ton bonheur
Lisa: Dans ce cas là laissez moi gérer ma vie amoureuse toute seule

Lisa mangea deux tartine de pain et elle but son chocolat chaud puis elle se leva de table, ses parents en firent autant mais pour eux cette conversation est très loins d’être finit et ils espéraient que leurs fille viendrait dîner ce soir avec Henry et ses parents. Lisa de son côté ne voulait surtout pas qu’on la case avec un inconnu et puis son cœur était déjà prit par un certain David Seidel et ça elle n’y peut rien, on ne choisit pas de qui on tombe amoureux. La jeune femme rassembla ses affaires et elle enfila son manteau

Lisa: Bon je dois aller au bureau
Katia: Mais il est encore très tôt
Lisa: Pour toi maman uniquement pour toi, je suis sur que les dossiers s’accumulent sur mon bureau en plus je dois voir David
Bernard: Pourquoi faire ?
Lisa: Pour lui parler boulot, de quoi d’autre je pourrais lui parler a une heure pareil
Katia: Tu voudras que je t’emporte un encas dans ton bureau
Lisa: Non merci maman
Katia: Mais Lisa tu as à peine mangé ce matin, tu recommences pas un régime ?
Lisa: Non mais j’avais simplement plus faim c’est tout. Bon on se voit chez Kérima, bisous à vous deux

Lisa s’empressa de sortir de chez elle pour aller prendre le tram, elle aimait ses parents mais là ils poussaient un peu trop loin. Depuis que sa mère travail chez Kérima depuis qu’Agnès est partite vivre à la montagne avec Boris c’est pas facile tout les jours, elle ne regrette pas d’avoir engager sa mère pour s’occuper de la cafétéria mais y’a des moments où elle voudrait être une toute petite souris. L’avantage c’est qu’elle peut demander à David si elle peut travailler avec lui plutôt que dans son bureau car au moins là sa mère hésite à venir dans le bureau de David


Berlin

Les grandes avenues transversales du centre-ville vomissaient comme tous les jours, les flots de voitures et d'automobilistes klaxonnant, jurant à tout va, trépignant d'impatience pour un rendez-vous ou face à un feu capricieux. On observait également parmi ce flux, des taxis qui zigzaguaient à vive allure, manquant souvent de renverser une poubelle ou pire un passant inattentif. Les boulevards étaient bordés de grands trottoirs gris avec des plaques dégoûts fumantes, qui formaient des angles droits bien définit, le long de la façade des immeubles. Les plus grands immeubles constituaient eux le complexe des affaires de Berlin. Les entreprises les plus importantes possédaient leurs locaux dans ces vastes tours ciselés en armatures de fer et de verre poli, qui scintillaient sous les rayons solaires. Et puis il y avait Kérima Moda, la plus grande maison de mode de Berlin dont Lisa Plenske était l’actionnaire majoritaire. Parmi cette agitation matinale, la température était mordante, mais les Berlinois s'agitaient déjà en tout sens vacant à leurs occupations quotidiennes. Le vent soufflait très fort se matin, on avait intérêt à bien se couvrir avant de sortir le nez dehors. Lisa se dirigea vers la boutique de Julien où elle entra à l’intérieur, le jeune homme en question alla vers elle et il lui fit la bise


Le Kiosque de Julien


Julien: Salut toi, comment ça va ?
Lisa: Ce matin en me réveillant ça allait plutôt bien mais une fois à table avec mes parents ça n’a plus été le cas
Julien: Qu’est-ce qui c’est passé ?
Lisa: Oh rien de grave, mes parents enfin surtout ma mère veut me caser avec le fils d’un ami de mon père
Julien: Oh je vois, je comprends pourquoi t’es contrarié
Lisa: Écoutes j’adore mes parents mais là ils vont trop loin
Julien: Laisses-moi deviner tu dis ça par rapport à ton beau David
Lisa sur la défensive: Il n’est pas mon beau David
Julien en souriant: Mais avoue que tu aimerais bien qu’il le soit
Lisa: Julien s’il te plais ne commences pas
Julien: Mais avoue que t’aimerais bien qu’il ressente pour toi ce que tu ressens pour lui
Lisa: En toute honnêteté oui mais je suis juste une amie pour lui
Julien: Je sais mais j’aimerais tellement que se soit pas le cas
Lisa: On est deux alors, au faite j’ai un petit service à te demander
Julien: Ça a un rapport avec Kérima, David où B-Style ?
Lisa: Non aucun des trois, je voulais savoir si je pouvais dormir chez toi ce soir ?
Julien: J’aimerais bien Lisa mais ce soir je peux pas
Lisa: Oh ok, c’est pas grave t’en fais pas je me débrouillerais
Julien: Au faite pourquoi tu me demandais si tu pouvais dormir chez moi ?
Lisa: Parce que j’ai pas du tout envie de rentrer chez mes parents
Julien: A cause du fils de l’ami de ton père
Lisa: Exactement, je n’ai aucune envie de le rencontrer pour simplement parce que mes parents veulent jouer les entremetteurs
Julien: Je te comprends, je sais pas comment je réagirais si mes parents se mêlait de ma vie sentimentale
Lisa: Je le sais, tu serais vraiment pas content du tout. Bon tu m’excuses je dois aller chez Kérima
Julien: T’as pas t’excuser Lisa

Lisa et Julien s’enlacèrent amicalement bien évidemment et la jeune femme sortit de la boutique de son meilleure ami puis elle partit en direction de chez Kérima. Au milieux de ces dégénérés, une jeune femme dans les 24 ans, marchait d'un bon pas sur l'avenue principale de la ville. Elle était assez séduisante avec ses cheveux brun et ses yeux de couleur vert. Pour l'heure, elle transportait un sac noir sur son épaule, vous savez sac où l’on peut facilement transporter un ordinateur portable d’ailleurs c’est bel et bien le cas. Lisa franchissa alors les portes d’entrée de Kérima puis elle prit l’ascenseur, l’immeuble était complètement vide mais pour la simple et bonne raison qu’il est très tôt.

Kérima Moda

Alors que Lisa s’apprêta à se diriger vers son bureau elle vit la porte du bureau de David ouverte alors qu’hier soir avant qu’elle quitte le bureau elle était fermer. En passant devant son bureau elle vit David endormie sur son bureau et là elle réalisa que ce dernier avait certainement du passer la nuit au bureau du moins une partie de la nuit. Lisa alla poser ses affaires dans son bureau puis elle alla à la cafétéria où elle prépara une tasse de café pour David, elle alla dans le bureau de ce dernier et à peine fut-elle entrée que le jeune homme émmerga de son sommeil, lorsqu’il ouvrit les yeux il vit Lisa

David encore endormit: Lisa, qu’est-ce que tu fais là au milieu de la nuit
Lisa: Bonjour, David il fait déjà jour
David: Quoi déjà
Lisa: Et oui, tiens c’est pour toi fais attention c’est chaud
David en se redressant sur son fauteuil: Du café, t’es génial Lisa
Lisa: Non je t’aide juste à te réveiller avant que tout le monde arrive
David: Merci, je sais pas ce que je ferais sans toi
Lisa: Parfois je me le demande mais dis-moi qu’est-ce qui t’as pris de venir dormir ici
David: Je me suis disputé avec Mariella, je suis sortis faire un tour et je me suis retrouvé ici
Lisa: Ne me dis pas que t’es venu travailler au milieu de la nuit pour noyer tes problèmes
David: Non je voulais juste ne pas voir Mariella
Lisa: Dans ce cas là pourquoi tu m’as pas appeler je t’aurais proposer de venir à la maison
David: Bah voyons a une heure aussi tardive
Lisa: Les amis ça sert bien à quelque chose
David: Oui mais j’ai l’impression de me reposer trop sur toi
Lisa: Non pas du tout en revanche tu me surprotèges
David: Je veux juste éviter qu’il t’arrive quelque chose
Lisa: Tu crois qu’entre mes parents et Julien j’ai un peu trop de protection
David: On est jamais assez prudent
Lisa: Sauf que mes parents vont finir par me rendre chèvre à force
David: Tu as des soucis ?
Lisa: On peut dire ça comme ça
David: Tu veux en parler ?
Lisa: Peut être plus tard, en attendant bois ton café ça va te réveiller
David: D’accord c’est comme tu veux
Lisa: Je te laisse boire ton café, je vais aller dans mon bureau
David: D’accord. Merci Lisa
Lisa: Je t’en prie

Lisa retourna dans son bureau après avoir fermer la porte du bureau de David, ce dernier après le départ de Lisa il termina de boire son café, il se rasa avec son rasoir électrique et il se changea de vêtements. Une chance qu’il pensait garder des vêtements ici car ça lui arrivait souvent de s’endormir au bureau. Lisa sortit de son bureau pour aller faire des photocopie mais quand elle vit sa mère arriver elle renonça et fit demi-tour mais par chance elle vit également David, elle alla directement vers lui mais Katia l’interpella avant

Katia: Lisa il faut vraiment qu’on reprenne notre discussion
Lisa: Non, j’ai pas le temps. Faut que je vois David
Katia: Il peut attendre cinq minutes
Lisa: Non et puis j’ai beaucoup de boulot
Katia: Mais Lisa voyons………..
Lisa: Non et puis pour ce soir n’y compte pas, je serais pas là
Katia: Je compte sur toi pour venir
Lisa: Je suis désolé mais c’est non et je ne changerais pas d’avis

Sur ces mots Lisa retourna dans son bureau chercher un dossier qu’elle devait montrer à David, ils devaient voir certaines chose ensemble et honnêtement Lisa n’avait vraiment pas le temps de faire la causette avec sa mère surtout vu le nombre de dossiers qui c’est accumuler sur son bureau malgré le super travail que David a fait en son absence. Pendant ce temps David était retourné dans son bureau et il travaillait d'arrache pied mais maintenant que Lisa est de retour il se sent moins stresser et bien sur pour son plus grand bonheur car ne plus travailler à ses côtés lui avait énormément manqué au fil des semaines. Quelques minutes plus Lisa revint avec dossier mais en voyant sa fille Katia voulu reprendre leurs discussion cependant Lisa s’empressa de frapper et David lui dit d’entrer le nez plonger dans de la paperasse

Lisa en fermant la porte: Désolée de te déranger mais j’aurais besoin de voir avec toi ce dossier
David levant sa tête: Pas de soucis Lisa, dis-moi t’as des problèmes ?
Lisa: Non pourquoi ?
David: J’ai bien vu que tu évitais ta mère
Lisa: Pas elle mais plutôt une discussion qui pour moi est close
David: Est-ce que je peux t’aider ?
Lisa: Si tu peux empêcher ma mère de vouloir me caser avec le premier venu oui mais sinon je vois pas comment tu pourrais m’aider
David un peu perdu: Tu veux dire qu’elle veut te faire rencontrer des hommes que tu connais pas
Lisa: Oui en quelques sorte
David: Et tu veux pas c’est ça ?
Lisa: Il y a déjà quelqu’un que j’aime
David: C’est super ça
Lisa: Pas vraiment non
David surpris: Pourquoi ça ?
Lisa: Parce qu’il en aime une autre, qu’il est fiancé avec elle et que je ne l’intéresse pas du tout cependant c’est pas pour autant que je vais laisser mes parents jouer les cupidons

David n’avait pas la moindre idée que cet homme dont Lisa est éperdument amoureuse c’est lui. Bref David et Lisa plongèrent sur leurs dossiers et quand ils eurent finit Lisa repartit dans son bureau pendant que David alla voir Hugo à l’atelier pour voir où il en était avec la nouvelle collection

Le Kiosque de Julien

Pendant ce temps dans la boutique de Julien, le jeune homme s’occupait des cliens qui entrait dans sa boutique tout en parlant à Yvonne qui venait lui filer un coup de mains, ils en profitaient pour discuter de leurs vies seulement Julien lui il n’avait pas grand choses à dire, à par lui parler de ses problèmes de cœur cependant étant donner qu’il a définitivement tourner la page avec Sabrina il n’a plus vraiment de soucis de ce côté-là

Yvonne: Alors t’as vu Lisa ce matin ?
Julien: Oui et c’était pas la joie
Yvonne: Pourquoi ?
Julien: Ses parents veulent lui faire rencontrer le fils d’un ami de Bernard mais Lisa refuse à cause du beau David
Yvonne: Je rêve où t’es devenu avec lui
Julien: C’est le cas, il est sympa
Yvonne: C’est vrai, tiens justement avec Max hier soir on parlait de David et Lisa
Julien: Quel surprise tu m’en diras tant
Yvonne: Mais qu’est-ce que t’as aujourd’hui
Julien: Rien, ma vie est juste vide de sens
Yvonne: Tu trouves pas que tu dramatises trop là
Julien: Je suis sérieux, regarde toi & Max c’est le bonheur, Lisa elle et bien c’est pas mieux que moi, elle est amoureuse d’un mec qui lui en aime une autre, Hannah tout va bien et Thibault c’est pareil

Yvonne était sur le point de répliquer quand tout à coup une jeune femme aux cheveux blond mi court mi long entra dans le kiosque, elle avait de mangnifique yeux verts et elle avait vraiment l’air d’un ange. En voyant cette merveille tombé du ciel le cœur de Julien ne cessa de battre la chamade, il n’avait jamais ressentit ça pour personne, pas même pour Sabrina. Yvonne qui voyait toute la scène se retenait de sourire tellement Julien était drôle à voir

Julien là regardant ébahit: Je peux faire quelque chose pour vous
La jeune femme: Oui j’aimerais une bouteille d’eau fraîche et ce magazine s’il vous plais
Julien lui donnant ce qu’elle demandait: Tenez, ça fera 3,50€ s’il vous plais
La jeune femme: Tennez, merci beaucoup monsieur
Julien: Julien, c’est Julien
La jeune femme souria: Merci Julien moi c’est Sarah, à bientôt

Suite à ses dernière paroles la jeune demoiselle sortit du kiosque en souriant, c’était son premier jour à Berlin et elle trouvait les gens très sympathique, elle espérait juste voir la même sympathie chez Kérima.

La journée s’écoula rapidement, Sarah fut très bien accueillit chez Kérima et elle lia d’amitié avec Hannah. Lisa et David avait travaillé sans relache jusqu’à leurs du déjeuner d’ailleurs il invita Lisa à déjeuner, elle accepta mais en sortant du bureau de la jeune femme ils tombèrent tout les deux sur Mariella qui regardait David froidement cependant elle lui dit ”allons déjeuner” mais le jeune homme lui répondit qu’il allait déjeuner avec Lisa et qu’il préférait déjeuner avec elle et sans attendre la réponse de sa fiancée il prit sa meilleure amie par la main et ils allèrent déjeuner chez Wolfart où là bas David lui confia qu’en ce moment Mariella lui tapait sérieusement sur les nerfs

Lorsque tout le monde s’en alla Lisa s’en alla aussi mais au lieu de se diriger en direction du chemin qu’elle prenait habituellement pour rentre chez elle mais comme elle n’avait aucune envie de rentrer chez à cause de ce dîner que ses parents avait organiser donc elle décida de louer une chambre d’hôtel pour la nuit et d’ailleurs elle en parla a David avant que ce dernier ne rentre chez lui

_________________




Connor was born to fight evil forces, he was born of the union of two vampire and his destiny is to become a champion, the savior of mankind but also a glimmer of hope for the new generation



Dernière édition par Mel23 le Jeu 17 Fév - 14:24, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oth-rpg.pro-forums.fr
Mel23
Admin
avatar

Messages : 1251
Date d'inscription : 25/07/2010

MessageSujet: Re: RIEN NE VA PLUS [CHAPITRE 25]   Dim 13 Fév - 6:46

CHAPITRE 4.





Jérémy, Yvonne, Julien,
Lisa, Mariella & Laurent


Le ciel était blanc comme neige, comme celui que l’on pouvait apprécier, lorsqu’on se trouvait sur les pistes de ski à la montage. Il n’y avait pas un seul orage à l’horizon qui menaçait le ciel. Un avion traversait le ciel, à son bord, plusieurs passagers venant de différentes destinations. Certains arrivaient de Paris, d’autres de Madrid, des Etats-Unis, de Yaoundé, Dakar ou même de New-York comme se fut le cas pour Jérémy Plenske. Jérémy est le petit dernier de la famille Plenske, le petit rebelle mais à la fois le plus adorable quand il voulait bien sur. Ils devaient tous faire escale à Londres afin de prendre cet avion.

Le seul adolescent après six mois, passé dans l'une des plus belle ville d'Amérique. Il c'était rendu là bas pour un stage mais aussi pour s‘éloigner des problèmes qu‘il rencontrait seulement là il était de retour pour le meilleur où pour le pire. Jérémy avait profité de ses six mois à l’étranger pour réfléchir, réfléchir à son comportement mais aussi pour apprendre de nouvelles choses. Vu les problèmes que Jérémy ces deux dernières années ses parents ont décidés pour son bien de l‘envoyer à l‘étranger et ça lui a été plus que bénéfique car nous retrouvons un Jérémy différent. Le jeune adolescent a beau avoir changé il reste quand même un gamin fragile et le moindre écart pourrait le faire replonger, chose qu’il ne veut pas seulement il ne pouvait pas non plus rester définitivement à New-York même si il doit bien avouer que cette ville a le dont de vous séduire quand on y reste un certain ce qui a été le cas pour Jérémy. En tout cas ces six mois lui ont permit de réfléchir mais il ne c'est pas contenter que de ça, il c'est aussi amuser et il a visité la ville, après tout c'est pas tout les jours qu'on a la chance parail même si on départ c’était plus un moyen de l’aider de la part de Bernard et Katia.  

En regardant par le hublot de l’avion et en voyant la ville se rapprocher, Jérémy savait, qu’il allait devoir affronter ce qu’il avait laissé derrière en partant à New-York. Il devrait notamment se faire pardonner de la part de toute sa famille et en particulier ses parents a qui il en a fait voir de toute les couleurs.  Jérémy était en train d'écouter la musique de son mp3, son voisin où plutôt sa voisine qui l’avait observé pendant tous le voyage, tenta une légère approche. Cependant Jérémy écoutait de la musique et n’avait pas remarqué que la jeune femme à côté de lui lui parlait.

La jeune femme: Je parie que vous êtes écrivain

La belle brune pensait que Jérémy l'avait entendu. Elle lui fit un léger sourire.

Jérémy enlevant ses écouteurs: Pardon vous disiez ?
La jeune femme: Je disais, je pari que vous êtes chanteur.
Jérémy: Non pas du tout, je suis juste un simple ado. Qu'est-ce qui vous a fait croire que j'étais écrivain?
La jeune femme: Votre tenu vestimentaire
Jérémy regardant ses vêtements: Pourtant j’ai l’air normal
La jeune femme: Oh, excusez moi, je me présente : Ashley
Jérémy: Enchanté de vous connaître Ashley, moi c'est Jérémy
Ashley: Enchanté Jérémy. Vous pouvez me tutoyer, vous savez
Jérémy: Vous faites quoi dans la vie vous ?
Ashley: Je suis étudiante en droit et vous ?
Jérémy: Je suis lycéen
Ashley: Vous avez quel âge ?
Jérémy: Pourquoi ça vous intéresse ?
Ashley: Simple curiosité
Jérémy: 16 ans et vous
Ashley: 19 ans

La conversation dura, jusqu’à l’atterrissage de l’avion. En discutant avec la jeune femme, le temps était passé beaucoup plus vite, que prévu. Jérémy aurait justement aimé le contraire, car plus on se rapprochait de la ville et plus il était stressé à l'idée de revoir ses proches. L’avion de Jérémy n’avait pas encore atterrit, que le jeune homme sentait le stresse monter en lui comme une fusée qui décolle du sol pour aller dans l'espace. Lorsque l'avion de Jérémy attérissa tout les passagers descendirent de l'avion y compris Jérémy, il alla ensuite récupérer ses baguages et il décida de quitter l’aéroport et d’aller prendre un taxi voyant que ses parents n‘étaient même pas venu le chercher alors que ces dernier connaissaient très bien l‘heure d‘arriver de l‘avion de leurs fils. Bon de la part de Lisa il comprenait car elle devait être déborder mais ses parents auraient pu venir le récupérer où du moins l‘un deux mais bon il ne pouvait pas leurs en vouloir. Il y a six mois c’était ses parents qui l’avait déposer et il ne se voyait pas faire le chemin a pieds jusqu'à chez Goberitz car ça fait très loin. Il siffla un bon coup, et un taxi s’arrêta. L’homme sortit du véhicule et aida le jeune adolescent à mettre ses bagages dans le coffre. Jérémy monta ensuite à l’arrière du Taxi.

Le chauffeur: Je vous dépose où, jeune homme ?
Jérémy en donnant un papier au chauffeur: A cette adresse s'il vous plais

Jérémy avait donné l'adresse de ses parent. Quelques minutes plus tard le taxi s'arrêta devant une maison qu‘il ne connaissait que trop bien, le jeune adolescent régla la note avant d'aller récupérer ses baguages dans le coffre de la voiture puis le taxi redémarra et il s'éloigna. Jérémy entra chez lui grâce à son trousseau de clef mais comme personne n’était là il décida de laisser ses baguages dans sa chambre et de les déballer plus tard, il ressortit de la maison et décider d’aller au lycée afin de parler au proviseur.


Kiosque de Julien


Lisa qui avait loué une chambre d’hotel pour la nuit vu que Julien ne pouvait pas l’héberger c’était ensuite rendu chez elle pour se changer, prendre une douche, et prendre également un petit déjeuner avant de retourner au bureau cependant elle décida de passer voir Julien avant de se rendre chez Kérima, en entrant dans le kiosque Lisa vit Yvonne, elle enlaça la jeune femme puis Julien

Yvonne & Julien: Bonjour Lisa
Lisa: Bonjour vous deux
Julien: Je suis désolé pour hier
Lisa: C’est pas grave, ne t’en fais pas pour ça
Yvonne avec plein de sous entendu: Qu’est-ce qui c’est passé hier ?
Julien: Arrête avec tes sous entendu, Lisa m’avais demandé si je pouvais l’héberger pour la nuit mais je pouvais pas
Lisa: Comme il ne pouvait j’ai loué une chambre d’hôtel pour la nuit
Yvonne: Ok mais pourquoi tu n’es pas rentré chez toi ?
Lisa: Parce que mes parents avaient organisé un dîner pour que je rencontre le fils d’un ami de mon père
Yvonne: Depuis quand tes parents jouent les cupidons ?
Lisa: Depuis qu’ils se pensent pouvoir choisir de qui je peux où pas tomber amoureuse
Yvonne: Et par hasard ça n’aurait pas un rapport avec David
Lisa: Je vais pas me forcer pour faire plaisir a mes parents alors que j’en aime un autre, tu es bien placé pour savoir qu’on ne choisit pas de qui on tombe amoureuse
Yvonne: Oh que oui je le sais bien
Julien: Au faite Lisa c’est pas aujourd’hui que ton frère rentre
Lisa: Si d’ailleurs à cette heure-ci l’un de mes parents a du aller le chercher à l’aéroport
Yvonne: Tu dois être contente de le revoir
Lisa: Oui il m’a manqué, c’est mon petit frère
Julien: Je me souviens encore du jours où Jérémy c’est cassé le bras en grimpant à un arbre, c’était déjà un petit casse-cou à cette époque
Yvonne: C’est vrai qu’il a toujours eu ce côté rebelle


Appartement de Laurent Vander Loh

Ce matin Mariella était partie très tôt en fesant attention de ne pas réveiller David, elle et ce dernier c’était encore disputer là veiller à propos du même sujet. La jeune femme n’en pouvait de toutes ces disputes avec son fiancé, à tel point qu’elle a finit par succomber à Laurent. Laurent Vander Loh est l’architecte de David et Mariella et il est amoureux de la jeune femme, cette dernière a également des sentiments très fort pour lui mais c’est très compliquer par rapport à David. Mariella ne sait plus vraiment où elle en est cependant la seule chose dont elle est sur c’est qu’elle se sent bien avec Laurent, c‘est tellement différent avec David. Laurent était allongé dans le lit enfin il prenait appui sur son avant bras et il regardait Mariella, le jeune homme ne portait comme unique vêtement qu'un caleçon et il fixait la jeune femme en souriant, il avait son fameux sourire charmeur auquel Mariella n‘arrivait pas résister. Alors que Mariella se rhabillait Laurent souria et ça la jeune femme le remarqua immédiatement.

Mariella en fesant glisser une mèche derrière son oreille: Qu'est-ce qui te fais sourire comme ça ?
Laurent: Toi ma belle
Mariella: Oh, me voir me rahbiller tu trouve ça drôle à ce point?
Laurent en esquissant un sourire: Non tu es superbe, c'est juste que t’as cet effet sur moi et ça me fait sourire
Mariella: Non je ne suis pas parfaite Laurent
Laurent: Tu dis ça par rapport à David ?
Mariella: Oui, je m’en veux de lui faire ça
Laurent: Alors pourquoi tu lui dis pas la vérité ?
Mariella: Parce que c’est compliqué et que je ne veux pas le faire souffrir
Laurent: Au risque que tu m’en veuille tu ne crois pas qu’il souffrira pas si il l’apprend où pire qu’il nous surprenne
Mariella: Laurent j’ai passé la moitié de ma vie avec lui et je l’aime, pas comme toi mais je l’aime
Laurent: Je comprends que tu veuilles éviter qu’il souffre mais tu penses qu’on va continuer longtemps comme ça
Mariella: Qu’est-ce que tu veux dire par là ?
Laurent: Je veux dire se voir en douce pendant quelques heures et puis tu t’en vas soit chez Kérima soit retrouver David.  Je t’aime Mariella et j’aimerais pouvoir t’emmener dîner en amoureux, te tenir la main dans la rue et me réveiller près de toi tout les jours
Mariella en fesant quelque pas: Je suis désolé Laurent

Mariella s’en voulait de faire souffrir ses deux hommes si merveilleux, bien évidemment David ignorait encore la vérité seulement Laurent avait raisons, combien de temps vont-ils continuer avant d’être découvert. Mariella voulait tellement bien faire qu’un jour elle finira par être découverte et pour combler le tout elle avait mêler Lisa à toute cette histoire. Peut être était-il temps pour Mariella d’avouer toute la vérité à David mais elle ne pouvait, elle ne voulait pas le faire souffrir et elle savait qu’il en souffrirait forcément seulement si jamais il découvre tout seul la vérité où pire qu’il les surprend ce sera une tel catastrophe qu’il est possible que David ne s’en relève pas.

Laurent sortit du lit où son corps était à moitié recouvert par les draps il y a quelques secondes, Mariella détestait quand il fesait ça car elle savait mieux que personne où il voulait en venir quand il fesait ça. En temps normal elle n'aurait pas été contre bien au contraire mais elle doit aller chez Kérima sinon les gens allaient vraiment finir par se poser des questions et puis elle avait beaucoup de travail surtout avec la nouvelle collection. Mariella est loin d'être en retard mais elle n'a pas le temps pour un câlin et connaissant Laurent le câlin s'éternisera. Alors que la jeune femme se dirigeait vers la porte de la chambre qui était fermer Laurent lui saisissa le bras et il l'embrassa passionnément. Mariella lui rendit son baiser tout aussi passionnément, Laurent plaqua la jeune femme contre le mur sans lui faire mal bien évidement. Mariella était incapable de résister au charme de Lauent et encore plus quand ce dernier l'embrassait, en tant normal elle aurait rien eu au contre à prolonger ses baisers mais là c'était pas vraiment le jour car elle devait vraiment se rendre chez Kérima. Mariella était loin d'être en retard mais connaissant le jeune homme si elle ne mettait pas fin à ce baiser elle savait que ça finirait rapidement par déraper et elle n'avait vraiment pas le temps pour ça aujourd'hui cependant elle avait vraiment du mal à le repousser. Pas parce qu'il était insistant d'ailleurs il ne l'était pas du tout mais parce que Mariella était incapable de résister à cet homme, à son sourire, son regard et surtout ses lèvres. Alors qu’il l'embrassait dans le coup tendrement et glissait ses mains sous son haut cette dernière le stoppa

Mariella: S'il te plais arrête
Laurent surpris: J'ai fais quelque chose de mal ?
Mariella colla son front à celui de Laurent: Non pas du tout, tu es vraiment adorable
Laurent: Alors pourquoi ?
Mariella: Parce que je dois aller chez Kérima, je suis désolé
Laurent soupirant: T'inquiète je comprends

Tout à coup Mariella remarqua qu'elle avait surement vexer Laurent, franchement elle ne s'y était pas prise comme l'aurait voulu, si elle s'écoutait elle resterait ici avec lui mais elle avait cours et elle ne pouvait pas se permettre de sécher les cours. Laurent se retourna et il alla enfiler ses affaires, il mit son pantalon, ses chaussettes et ses chaussures ainsi que sa chemise mais au moment où il allait boutonner ses boutons Mariella se blottissa contre lui et cela déstabilisa le jeune homme car là il n'y comprenait plus rien

Laurent: Je croyais que ...... ?
Mariella: Je dois toujours y aller mais je voulais te dire que je suis désolé

Laurent esquissa un des sourires dont il avait le secret et qui fesait fondre Mariella à chaque fois, sur le coup il eu la sensation d'avoir fait culpabiliser la jeune femme et il s'en voulut immédiatement. Le jeune homme posa sa mains sur la joue de la jeune femme et il caressa tendrement la joue de cette dernière avec son pouce

Laurent: Ne t'en fais c'est pas grave, ne culpabilise pas car tu n'as rien à te reprocher.
Mariella le regardant dans les yeux: Tu ne m'en veux pas alors
Laurent: Non pas du tout, comment je pourrais t'en vouloir

Mariella esquissa un demie sourire une fois rassuré car Laurent venait de la rassuré en lui disant qu'il ne lui en voulait pas, elle ouvrit la porte de la chambre et au moment où elle allait sortir Laurent la saisissa par la taille et il l'embrassant tendrement et Mariella lui rendit son baiser. La jeune femme trouvait Laurent tellement mignon le matin mais là elle savait que si elle se décidait pas à partir elle n'y arriverait pas et elle allait vraiment finir par arriver en retard au bureau. La jeune femme sortit de l'appartement de Laurent ainsi que et de l'immeuble et elle fila chez Kérima

Kiosque de Julien

Pendant ce temps dans le kiosque de Julien ce dernier discutait avec Lisa et Yvonne, les trois amis parlèrent de Jérémy, le petit frère de Lisa ainsi que du bon vieux temps. Le temps où ils n’étaient que des enfants et où la vie était moins compliqué, à cette époque ils n’avaient pas de problème de cœur en paticulier Julien et Lisa car Yvonne a trouvé chaussure à son pied d’ailleurs la jeune femme raconta à Lisa ce qui c’était passé hier avec la jeune femme qui se prénomait Sarah
Yvonne: Je te jure il bégayait
Julien: Eh vous avez finit de vous moquez de moi
Yvonne: On se moque pas on discute mais avoue que la fameuse Sarah ne t’as pas laisser indifférent Julien
Julien: Admettons que se soit le cas, je vois pas ce que ça fait. Je tombe toujours sur des filles qui me brise le cœur
Yvonne: Tu crois pas que tu dramatises un peu
Julien: T’as oublié ce que Sabrina m’a fait
Lisa: Non on a pas oublié mais ça t’as fait quoi quand t’as vu Sarah, honnêtement
Julien: Honnêtement j’avais le cœur qui battait tellement vite que j’ai cru qu’il allait s’arrêter
Yvonne et Lisa: Y’a pas doute t’es amoureux
Julien: N’importe quoi et puis comment vous pouvez le savoir hein
Lisa: Julien moi je suis amoureuse d’un homme qui en aime une autre et qui ne me voit que comme sa meilleure amie, Yvonne quand à elle a traverser les montagnes russes avant de pouvoir être avec Max. Écoutes je dois aller au bureau mais réfléchis bien à ça, tu as peut être trouver l’amour de ta vie, bon a plus vous deux

Lisa enlaça Yvonne et elle déposa un bisous sur la joue de Julien avant de sortir de la boutique et de se rendre chez Kérima, décidément l’amour frappe toujours quand on s’y attend le moins et Julien vient d’être frapper par la flèche de Cupidon

_________________




Connor was born to fight evil forces, he was born of the union of two vampire and his destiny is to become a champion, the savior of mankind but also a glimmer of hope for the new generation



Dernière édition par Mel23 le Lun 13 Jan - 3:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oth-rpg.pro-forums.fr
Mel23
Admin
avatar

Messages : 1251
Date d'inscription : 25/07/2010

MessageSujet: Re: RIEN NE VA PLUS [CHAPITRE 25]   Ven 18 Fév - 3:05

CHAPITRE 5.




David, Mariella, Lisa, Bruno et Hannah




Kérima Moda

Lisa venait tout juste de quitter Julien et désormais elle n’était plus la seule à avoir des problèmes de cœur quoique pour elle c’est un peu plus compliquer vu la situation complexe entre David et elle-même si ce dernier n’a encore rien capter de la complexité, justement à propos de cette fameuse complexité faut vraiment qu’il soit aveugle pour ne pas le voir il se pourrait que David soit tellement aveuglé par son amour pour Mariella qu’il ne voit pas ce qui est sous ses yeux. Une fois rentrée à l’intérieur Lisa prit l’ascenseur et à peine eut-elle franchit l’accueil que Sabrina en profita pour venir l’embêter et se moquer d’elle une fois de plus mais Lisa n’allait certainement pas se laisser faire comme ça surtout que ce matin elle sentait que la journée n’allait pas être de tout repos surtout si sa mère venait au nouvelle ce qui n’allait surement pas tarder là connaissant

Lisa: Sabrina en temps normal je te dirais de la fermer mais aujourd’hui je vais être plus gentille, je vais tout simple t’ignorer

Surs ses mots Lisa partit dans son bureau sans laisser le temps à Sabrina de répliquer se qui l’agaça et comme d’habitude elle pesta une fois de plus. Lisa passa devant la cafétéria et en voyant sa fille Katia était bien décidé à sermonner sa fille mais David lui coupa l’herbe sous le pied si on peut dit car il interpella la jeune femme

Lisa en se retournant vers David: Bonjour David
David: Bonjour, ça va ?
Lisa: On fait aller
David: Ok mais si t’as besoins de parler je suis là. Je suis désolé de te solliciter dès ton arrivé mais j’aurais besoin de voir quelque chose avec toi
Lisa: Ok mais ça te dérange pas si on va dans mon bureau parce qu’avec tout ces dossiers je risque de tout lacher là
David: Pas du tout, donne je vais t’aider
Lisa en donnant quelques dossiers à David: Merci
David: Je t’en prie c’est rien
Katia se raclant la gorge: Monsieur Seidel pourrais-je parler à ma fille ?
David: Oui bien sur, lisa je t’attends dans ton bureau
Lisa: Non pas question je viens avec toi, maman j’ai pas le temps et je sais déjà de quoi tu veux me parler et c’est pas la peine

Sans laisser sa mère protester elle fila dans son bureau en compagnie de David puis elle ferma la porte derrière eux, David n’était pas idiots au point de ne pas comprendre que Lisa était en froid avec sa mère. Le jeune homme n’osait pas aborder le sujet car c’était des histoire de famille mais Lisa sentant le jeune homme l’observer du regard avec un regard qui voulait dire "j’ai une question à te poser mais j’ose pas"

Lisa: Vas-y
David: Quoi ?
Lisa: Tu as bien une question à me poser, alors vas-y je t’écoutes
David: Comment tu as devine que…..
Lisa: Vu ta tête c’était pas très difficile et ton regard ne trompe pas
David: Oh
Lisa: Alors, qu’elle est cette question ?
David: Euh voilà….je sais que ça me regarde pas mais qu’est-ce qui se passe avec ta mère ?
Lisa: Qu’est-ce qui te fais croire que ça va pas
David: Je t’en prie je suis pas aveugle

Lisa dans ses pensées: Ca c’est pas sur, je suis éperdument amoureuse de toi et tu le vois même pas alors qu’on travaille ensemble

Lisa: Bon d’accord il se passe un truc
David inquiet: Et c’est grave ?
Lisa: Non enfin je pense pas
David: Mais t’es en froid avec elle ?
Lisa: Oui et si je l’évite c’est parce que je sais de quoi elle veut me parler où plutôt me sermonner parce que je suis pas venu au dîner que je t’ai parler hier
David: Celui avec le fils d’un ami de ton père que ta mère veut te faire rencontrer
Lisa: Exact et comme j’ai été dormir à l’hotel vu que Julien ne pouvait pas m’héberger pour la nuit j’ai pas trop envie de parler à ma mère
David: Personnellement je t’échange volontiers tes problèmes avec les miens
Lisa en enlevant sa veste et en là posant sur son fauteuil: Mariella ?
David: Oui, c’est dingue on c’est jamais disputer autant

Lisa dans ses pensées: Et puis elle te trompe avec votre architecte. N’importe quel femme serait ravit d’entendre ça mais non moi j’ai mal pour toi

Lisa: Elle est peut être stressé à cause du mariage
David: Non tout est déjà planifié
Lisa: Elle est peut être débordé avec la nouvelle collection, c’est du boulot

Lisa dans ses pensées: C’est ça Lisa continue à lui mentir et en plus tu couvres Mariella, bon sang dans quel guêpier tu te mets encore

David: Non elle a recruté un assistant, un certain Renaud Kowal machin chose
Lisa: Renaud Kowalski ?
David: Oui c’est ça Kowalski
Lisa: Dans ce cas là je vois pas
David: En plus ce mec est bizarre mais attend tu le connais toi ?
Lisa: Non pas personnellement, je l’ai vu une fois où deux à l’atelier avec Hugo pourquoi ?
David: Pour rien

Lisa dans ses pensées: Bah voyons le contraire m’aurait étonné, à tout les coups t’es jaloux par rapport à Mariella
David: Bon pour en revenir au boulot j’aurais quelques papier à voir avec toi
Lisa: Ok, je t’en prie assieds-toi
David s’asseyant sur une des chaises: Merci
Lisa: s’asseyant dans son fauteuil: Mais de rien

Pendant que dans le bureau de Lisa cette dernière et David réglait certaines choses concernant la nouvelle collections Hannah fesait son grand retour enfin pas si grand que ça. En effet il y a quelques semaines Hugo avait envoyer en stage Hannah à New York, là bas la jeune femme avait apprit plein de chose mais il y avait également rencontrer quelqu’un avec qui elle c’était marié. Ce mystérieux garçon ce prénommait Bruno Lehman, il était à New York pour en apprendre plus sur le marché des chaussures et de la mode car monsieur a crée sa propre société mais cette dernière n’est pas encore sur le marché. Bruno est le fils caché de Bernard Plenske autrement dit le demi-frère de Lisa et ça Hannah l’avait su dès leurs rencontre et maintenant que la jeune femme était de retour chez Kérima elle n’osait pas croiser Lisa mais de toute manière ce n’est pas à elle de lui annoncer mais à Bernard d’ailleurs a propos d’annonce en ce moment même Bruno doit être en train de l’annoncer à Bernard. A peine arrivé à l’atelier qu’Hugo se précipita vers elle et c’est là qu’il remarqua l’anneau à son annulaire

Hugo prenant la main gauche d’Hannah: Mais qu’est-ce que c’est que ça ?
Hannah: Une bague
Hugo: Ca je le vois bien mais depuis quand tu portes une alliance
Hannah en souriant: Depuis un mois
Hugo: Dis-moi que c’est un moyen d’éloigner des éventuels prétendant et pas que tu t’es marié
Hannah toute heureuse: C’est le cas je me suis mariée
Hugo: Mais avec qui et depuis quand on se marie au bout d’un mois
Hannah: Il s’appelle Bruno et en faite on c’est marié trois jours après notre rencontre
Hugo: C’est une plaisanterie, hein tu te moque de moi ?
Hannah: Non mais on dirait que ça vous dérange
Hugo: Disons que je suis surpris, c’est pourtant pas ton genre la précipitation
Hannah: En général mais vous savez que c’est le bon on le sait
Hugo: Au bout de trois jours ?
Hannah: Le coup de foudre vous connaissez
Hugo en pensant à Betty: Oui je connais

Kim arriva à toute vitesse en voyant Hannah et elle là serra dans ses bras, Hannah fut très surprise de la réaction de Kim car ça fesait qu’un mois et quelques jours qu’elle était partie de Berlin pour New-York et puis elle n’a jamais vu Kim aussi démonstrative d’affection

Hannah: Wouah doucement Kim
Kim en voyant l’alliance d’Hannah: C’est quoi ça ?
Hannah: Toi et Hugo vous vous êtes donnez le mot, c’est une alliance Kim
Kim: Je vois bien mais depuis quand tu en as une
Hannah: Ok je vais reprendre pour toi, je me suis marié il y a un moi à New-York avec un garçon pour qui j’ai eu le coup de foudre. Il s’appelle Bruno et je l’aime plus que tout au monde, voilà
Kim: Mais comment tu là rencontré racontes
Hannah: Je te raconterais plus tard promis mais là à mon avis on a plus important, comme la nouvelle collection
Hugo: Je reconnais bien là ton professionnalisme, bon c’est pas tout ça mais les vêtements ne vont pas se confectionner tout seul, aller zou au boulot


A Goberitz, Maison des Plenske

Pendant ce temps dans la maison des Plenske Bernard venait d’apprendre une sacrés nouvelle, il avait du téléphoner chez les Seidel pour leurs dire qu’il ne pourrait pas venir travailler à cause d’un soucis familiale ce que Frédérique avait parfaitement bien compris. Le soucis de famille en question était un grand blondinet au yeux noisette qui affirmait être le fils de Bernard et qui avait des preuves de cela. Bernard était complètement déboussoler et à la fois très surpris, comment allait-il annoncer ça à sa femme et à sa fille. Pour couronner le tout Bruno lui annonça qu’il c’était marié le mois dernier avec une jeune femme qu’il a rencontré à New-York et que cette dernière est au courant de toute l’histoire qu’en plus elle travaille chez Kérima et que c‘est une amie de Lisa. Bruno voyant que son père ne réagissait pas il prit la parole

Bruno: Papa est-ce que ça va
Bernard complètement perdu: Oui ça va enfin non ça va pas. Je viens d’apprendre que j’ai un fils de 25 ans, que ce dernier c’est marié il y a un mois et que sa femme est une amie de ma fille qui travaille chez Kérima
Bruno: Je sais que ça fait beaucoup à encaisser d’un coup
Bernard: Oh oui ça fait beaucoup je dirais même très. Et comment je vais annoncer tout ça à Katia et Lisa
Bruno: Tu veux peut être que je parle à Lisa ?
Bernard: Non surtout pas
Bruno se levant: D’accord j’ai compris
Bernard: Non Bruno attend c’est pas ce que je voulais dire, je veux pas que tu t’en ailles mais il faut que je l’annonce à Lisa et à Katia de moi-même. Si je ne le fais jamais elles ne me le pardonneront et encore là je suis pratiquement sur qu’elles ne me le pardonneront pas surtout ma femme
Bruno: Je suis désolé de venir chambouler ta vie mais tu es mon père et il fallait que je te dise la vérité
Bernard: Je ne t’en veux pas Bruno. Parles-moi un peu de toi, dis-moi ce que tu fais dans la vie et de comment t’en ai venu à te marié aussi rapidement
Bruno: Et bien je suis cordonnier, je confectionne des chaussures d’ailleurs j’ai créer ma société mais comme je ne m’y connais pas en marketing, en chiffre et tout et tout j’ai décidé de d’abord en apprendre le maximum sur la mode et les chaussures en allant à New-York et c’est là bas que j’y est rencontré Hannah. On c’est rencontré au salon de la mode et dès que je l’ai vu ça été le coup de foudre a un tel point que trois jours plus tard on c’est marié, on a fait notre voyage de noce à New-York et là on est de retour tout les deux mais Hannah
Bernard: Et Hannah elle sait vraiment toute l’histoire ?
Bruno: Oui tout, je lui ai tout dis dès notre premier rancard car je voulais pas lui mentir
Bernard: Alors Lisa va sûrement l’apprendre aujourd’hui
Bruno: Non, en faite Hannah m’a dit qu’elle ne dirait rien. Que je devais d’abord te parler à toi et que c’était à toi de lui parler
Bernard: Elle a bien raison, Bruno tu es vraiment sur de ton choix je veux dire pour votre mariage
Bruno: Oui sur et certain c’est la femme de ma vie, je l’ai sur dès que nos regard se sont rencontrer
Bernard serrant son fils dans ses bras: Dans ce cas toutes mes félicitation fils ton
Bruno: Merci papa
Bernard se séparant de Bruno: De rien
Bruno: Papa je suis désolé mais je vais devoir m’en aller
Bernard: Pourquoi ça, on a encore tant de choses à apprendre de l’autre
Bruno: Parce qu’il faut que je nous trouve un appartement à Hannah et moi, pour ce soir ça va on peut dormir à l’hôtel et même pour la semaine mais on a besoin d’un appartement. T’inquiète pas on a toute la vie pour apprendre à se connaître
Bernard: Tu as raison on a toute la vie. C’est vrai et vous voulez habitez où ?
Bruno: Assez proche de Kérima, c’est pour Hannah
Bernard: D’accord et vous avez idée de ce que vous voulez
Bruno: Oui d’ailleurs je dois prendre contact avec un agent immobilier et ce soir j’aimerais bien pouvoir en faire visiter à Hannah histoire de voir si il y en a qui lui plaise
Bernard: Je vois, tu sais pour ta société je pourrais en parlé à mon patron, Frédérique Seidel tu connais
Bruno: Bien sur que je connais, l’ancien PDG de Kérima. C’est une référence dans la mode. C’est sur que si je pouvais apprendre du meilleur ce serait super
Bernard raccompagnant Bruno: Je lui en parlerais
Bruno: Ok, merci papa
Bernard: Je t’en pris, à bientôt
Bruno: A bientôt papa

Bruno salua son père et il sortit de la maison de ce dernier puis il se dirigea vers sa voiture, il monta à l’intérieur, mit sa ceinture et il démarra puis il partit en direction de Berlin trouver une agence immobilière.


Kérima Moda

Pendant ce temps chez Kérima tout le monde travaillait d’arrache pied, David qui était très concentré dans son travail n’entendit pas la porte s’ouvrir et se refermer. Il n’avait même pas idée de la personne qui venait d’entrée dans son

?????: David tu m’entends

Aucune réponse de la part du jeune homme qui était toujours plonger dans ses dossiers

Mariella: La terre appelle David, la terre appelle David
David relevant: Hein quoi, oh c’est toi
Mariella: Oui c’est moi, c’est fou comme t’es content de me voir
David: J’ai beaucoup de travail c’est tout
Mariella: Moi aussi j’en ai je te ferais dire et pourtant je trouve le moyen de trouver du temps pour toi
David: Toi t’as un assistant a qui tu peux délaiger
Mariella: Mais je te rappelle que tu as également une assistante
David: Oui qui prend mes rendez-vous et qui répond pour moi mais le reste c’est Lisa et moi, je me plains pas mais j’ai a peine le temps de m’octroyer une pause pour déjeuner
Mariella: D’accord alors dans ce cas allons déjeuner au Wolfart rien que nous
David: Impossible
Mariella irriter: Et je peux savoir pourquoi ?
David: Parce que je prends pas une pose de deux heures, j’ai à peine dix minutes pour manger
Mariella: Prends juste une heure
David: Et qui va faire bon boulot pendant ce temps ?
Mariella: Lisa
David: Bah voyons rajoutons lui encore plus de boulot qu’elle en a déjà
Mariella: Pourquoi pas elle est très efficace dans son travail non
David: Oui mais c’est le sujet, je peux pas lui demander de faire tout le boulot pendant que je vais déjeuner en amoureux
Mariella: Et pourquoi pas, toi t’as bien fais son boulot pendant qu’elle était en congé
David légèrement contrarié: Elle n’était pas en congé mais en convalescence
Mariella: Bon laisses tomber j’ai encore du travail moi aussi

Mariella sortit du bureau de son fiancé assez contrarié que ce dernier préfère travailler pendant le déjeuner plutôt que de prendre une petite heure pour aller déjeuner en amoureux, puisque c’était comme ça elle décida d’aller voir Laurent chez lui.


Hugo était à la cafétéria avec Hannah, Kim, Max et David, ils prenaient tous un petit encas histoire de se restaurer mais ne voyant pas Lisa venir tout le monde en déduisa qu’elle préféra zapper l’heure du déjeuner. Katia décida de profiter de cette occasion pour discuter avec sa fille à cause du dîner auquel Katia voulait absolument que sa fille assiste. Lisa était plonger dans le travail à tel point qu’elle en oublia de déjeuner, Katia entra dans le bureau de sa fille après avoir frapper à la porte



Dans le bureau de Lisa

Katia: Ma puce tu as oublié de déjeuner
Lisa: Je le sais mais je suis déborder
Katia: Il faut que tu manges et puis faut que je te parle
Lisa en soupirant: Vas-y mais je sais déjà de quoi tu veux me parler
Katia: Ne pas assister à ce dîner que j’avais organiser était vraiment impoli irrespacteux
Lisa en mangeant: Je vous respecte toi et papa mais je vous ai déjà de ne pas vous mêler de ma vie sentimentale et si tu m’avais parler de ce dîner avant de les inviter je t’aurais dis non maintenant il faut me mettre ça sur le dos, t’as voulu jouer les cupidons tout en sachant que j’aime déjà quelqu’un alors maintenant ne vient pas me dire que j’ai été impoli
Katia: L’homme dont je ne prononcerais pas le mot ne quittera jamais sa fiancée pour toi, vous êtes de deux mondes différents
Lisa: Écoutes ne te mêle pas de ça s’il te plais et je ne veux pas revenir la dessus

Katia vexé s’en alla sans en dire d’avantage, elle voulait simplement à oublier David seulement Lisa avait essayer à mainte reprise sans jamais y parvenir et puis peut être qu’au fond elle n’a pas envie de l’oublier mais de s’accrocher à cet amour inavoué même si les sentiments de David ne sont pas réciproque à son égard mais n’empêche que c’était difficile à vivre. Après avoir finit de déjeuner Lisa fit comme tout le monde, elle se remit à travailler d’arrache pied







_________________




Connor was born to fight evil forces, he was born of the union of two vampire and his destiny is to become a champion, the savior of mankind but also a glimmer of hope for the new generation

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oth-rpg.pro-forums.fr
Mel23
Admin
avatar

Messages : 1251
Date d'inscription : 25/07/2010

MessageSujet: Re: RIEN NE VA PLUS [CHAPITRE 25]   Sam 19 Fév - 13:07

CHAPITRE 6.




David, Mariella, Laurent, Lisa, Bruno & Hannah


Après avoir saluer son père Bruno sortit de la maison de ce dernier puis il se dirigea vers sa voiture, il monta à l’intérieur, mit sa ceinture et il démarra puis il partit en direction de Berlin trouver une agence immobilière. Une fois arriver dans le cœur de Berlin Bruno trouva une agence immobilière, il se présenta à un jeune homme a peine plus âgé que lui et il lui exposa la situation. La situation est que sa femme et lui logent à l’hôtel temporairement car ils n’ont aucun endroit où vivre depuis qu‘ils sont revenu de New-York là où ils ont passé leurs voyage de noces mais c‘est également là bas qu‘ils se sont rencontré et marié, l’agent immobilier écouta avec attention tout ce que Bruno lui raconta et il réalisa qu’il allait devoir trouver un appartement pour le couple le plus rapidement possible. L’agent immobilier fit visiter plusieurs appartements ainsi que plusieurs loft à Bruno mais le jeune blondinet dit à l’agent immobilier qu’il reviendrait les visiter plus tard avec sa femme


Villa des Seidel

Depuis que Bernard travaillait chez les Seidel et plus précisément pour Frédérique il est devenu très amis avec ce dernier d’ailleurs ils s’entendent super bien, quand ils ont besoins de parler et bien ils se confient l’un à l’autre. Pendant ce temps chez les Seidel Bernard c’était confié à Frédérique à propos de Bruno, il lui avait raconter tout ce dont il savait et Frédérique lui donna comme unique conseil de tout dire à Katia car plus il attendrait plus ce sera dure et plus elle risque de lui en vouloir et il avait raison. Bon il ne pouvait pas comparer la situation de Bruno et Bernard à celle avec Richard car contrairement à Bernard Frédérique n’a jamais su que Richard était son fils du moins pas avant que Sophie ne lâche cette fameuse bombe lors d’un dîner que Laura avait organiser et pour Bernard c’est complètement différent car il n’a jamais trompé sa femme. Cette histoire avec la mère de Bruno c’est dérouler pendant que Katia et lui c’était séparé et avant qu’il là demande en mariage. Ensuite Bernard parla de Bruno à Frédérique et il en profita pour lui demander si il était serait d’accord pour le prendre sous son aile et tout lui apprendre sur la mode et la gestion d’entreprise car il c’est mit à son compte mais il n’y connaît rien. Frédérique accepte d’aider le fils de Bernard et donc de tout lui apprendre sur la mode et la gestion d’entreprise et Bernard le remercia

Frédérique: Alors parles de ton fils Bruno, comment est-il, quel âge a-t-il enfin tu vois ce genre de chose
Bernard: Et bien il est grand et blond, il a les yeux noisette. Il a 25 ans oh il c’est marié récemment
Frédérique: Wahou alors tu as une belle fille
Bernard: Et tu ne sais pas encore qui sait
Frédérique: Je la connais ?
Bernard: Je pense vu qu’elle travaille chez Kérima, c’est Hannah Refrath où plutôt Lehman maintenant
Frédérique: Oh bah ça alors, pour une nouvelle c’est une nouvelle
Bernard: Oui surtout que c’est une amie de Lisa
Frédérique: D’où la raison pour laquelle tu ne devrais pas attendre pour dire la vérité à Lisa, Jérémy et Katia. Moi avec Richard c’était bien pire et mon couple en a sacrément baver
Bernard: Je sais mais j’ai peur que ma Katia me quitter
Frédérique: Mais imagines si tes enfants et ta femme l’apprenne de la bouche de quelqu’un autre que toi
Bernard: Ce serait une véritable catastrophe
Frédérique: Pour en revenir à Bruno, depuis quand lui et Hannah sont marié ?
Bernard: Depuis un mois d’après ce qu’il m’a dit
Frédérique: Mais attend Hannah est partie à New-York pour un stage il y a un mois et demie
Bernard: Bah justement ils se sont rencontré là bas, trois jours après leurs rencontre ils se sont marié
Frédérique: Ça pour un mariage éclair s’en est un
Bernard: Bref je sais vraiment pas comment dire la vérité à Katia et aux enfants à propos de Bruno
Frédérique: Fais simple


Bernard écoutait avec attention les conseil de son ami Frédo comme il le surnommait ainsi depuis quelques semaines ce qui ne contrariait pas du tout ce cher Frédérique

Bernard: Et toi du nouveau dans ta famille
Frédérique: Si on considère que David et Mariella sur hurlent dessus tout les soirs alors qu’ils sont censés se marié dans quelques mois ça va. Laura pense que tout va s’arranger et j’aimerais être de son avis
Bernard: Tu ne l’es pas ?
Frédérique: Disons que toutes leurs disputes me font me poser des questions, je connais Mariella depuis qu’elle est enfant mais je sais pas pourquoi plus ça va et moins je le vois ce mariage sans oublier que j’ai la nette impression qu’elle a une idée de qui est David
Bernard: C’est peut être juste du stress
Frédérique: Niveau stress ils sont vacciner avec Kérima et parfois j’ai l’impression que Lisa connaît plus David que Mariella, c’est bizarre
Bernard gêné: En effet ça l’est, je veux dire oui c’est bizarre
Frédérique curieux: Est-ce que tu saurais quelque chose que j’ignore
Bernard: Non pourquoi ?
Frédérique: Pour rien, en tout cas j’espère que leurs dispute vont se tasser mais je commencer sérieusement à douter qu’ils tiennent jusqu’au mariage

Frédérique et Bernard continèrent de discuter pendant que Bernard travaillait et comme Frédérique n’avait rien de mieux à faire il décida de lui filler un coup de main.


Kérima Moda

Après la dernière visite du dernier appartement que l’agent immobilier avait fait visiter à Bruno ce dernier le remercia et il sortit de l’immeuble, il lui dit qu’il reviendrait plus tard voir un autre jour avec sa femme pour refaire une visite, il n’était pas le seul à décidé car après tout Hannah allait vivre dans leurs appartement au même titre que Bruno et le jeune homme voulait que sa femme choisisse celui qu’elle aimait le plus maintenant il fallait encore qu’ils tombent d’accord sur l’appartement en question. Enfin bref Bruno salua l’agent immobilier et chacun remonta dans sa voiture, l’un rentra à l’agence et l’autre se dirigea vers Kérima Moda. Comme il ne savait pas à quel Hannah terminait Bruno décida de lui faire une petite visite surprise d’ailleurs au moment où les portes des ascenseurs s’ouvrirent Hannah était justement à la cafétéria et c’est à ce moment qu’elle le vit, elle planta Hugo et Kim qui ne comprenait rien à la réaction de la jeune femme. Hannah se dirigea vers Bruno presque en courant et ce dernier prit sa femme dans ses bras, la jeune demoiselle était super heureuse de voir que son mari était venu la chercher, elle ne s’attendait vraiment pas à une tel surprise mais elle en était très heureuse. Le jeune homme embrassa sa chère et tendre et il lui souria

Hannah: Je te pensais chez tu sais qui
Bruno: J’y étais
Hannah: Et ?
Bruno: Et il sait tout dans les grandes lignes
Hannah: Et comment ça c’est passé, il a dit quoi ?
Bruno: Au début il était tellement déboussolé qu’il ne bougeait pas d’un sil et il ne disait rien et puis une fois la pilule digérer on a parlé, je lui est parlé de toi, de nous, de notre rencontre et de notre mariage. Ensuite je lui est demandé si il voulait que je parle à sa fille, ma sœur et il m’a dit qu’il préférait le faire lui-même
Hannah: Donc globalement ça c’est plutôt bien passé
Bruno: Oui, ensuite après être partie de chez lui je suis aller voir une agence immobilière et un agent immobilier m’a proposer de me faire visiter des appartements et des lofts mais je lui ai dis qu’il valait mieux reporter ça parce que je voulais que tu sois là alors il m’a proposer de d’abord me les faire visiter et de revenir avec toi un autre jour
Hannah: J’espère que t’as accepté
Bruno: Oui
Hannah: Alors ils sont comment ?
Bruno: Je les ai trouvé bien a première vu mais je préfère refaire une visite avec toi
Hannah: Oui ce serait une bonne idée mais faudra faire ça un jour où je pourrais m’absenter du boulot voir un jour où je ne travaille pas d’ailleurs à propos de boulot j’aimerais te présenter quelqu’un

Hannah prit Bruno par la mains et ils allèrent vers la cafétéria où Hugo et Kim y étaient toujours, la jeune femme souhaitait faire les présentation car après tout c’était un peu grâce à Hugo si elle avait rencontrer Bruno. Si il ne l’avait pas envoyer en stage à New-York elle n’aurait probablement jamais rencontrer l’homme de sa vie et donc elle ne l’aurait pas épouser.

Hannah: Hugo, Kim je vous présente Bruno Lehman mon mari. Bruno je te présente Kim Seidel une amie et Hugo Hass
Bruno: Le plus grand styliste au monde, enchanté monsieur Hass, mademoiselle Seidel
Hugo: Enchanté également, Hannah je sens que ton mari je l’aime déjà
Kim: Contente de vous rencontrer enfin, depuis le temps qu’Hannah nous parle de vous depuis ce matin
Bruno: En bien j’espère
Hannah: Bien sur que oui
Hugo: Et que faites-vous dans la vie monsieur Lehman
Bruno: Appelez-moi Bruno, je suis cordonnier
Hugo: D’accord alors appelez-moi Hugo, vous travaillez pour qui ?
Kim: Depuis quand tu recrutes Hugo ?
Hugo: Ma princesse je ne recrute pas je m’informe
Bruno: Je me suis mis à mon compte mais la gestion d’une entreprise j’y connais pas grand-chose mais tout s’apprend
Hugo: Hannah garde-le bien ton mari, il a la tête sur les épaules
Hannah: Bon c’est pas que ça me plait pas de discuter avec vous deux mais vous on va renter
Hugo: Je comprends tout à fait et je suis sur que Kimmy aussi n’est-ce pas Kim
Kim: Tout à fait en plus j’ai rendez-vous avec Thibault

Bruno et Hannah saluèrent Hugo et Kim après que ces derniers est dire à Bruno de le tutoyer pour la prochaine fois qu’ils se verraient où si bien sir Bruno décidait de refaire une surprise à Hannah en venant la chercher après le travail. Après avoir saluer Hugo et Kim les jeunes mariés prirent l’ascenseur. Hugo et Kim prirent l’autre ascenseur, Hugo rentra chez lui quand à Kim elle alla retrouver Thibault. Quand les portes se fermèrent Hannah se blottissa contre Bruno puis les portes s’ouvrèrent, ils sortèrent de l’ascenseur ainsi que de l’immeuble puis ils se dirigèrent vers la voiture du jeune homme. Après être monté dans la voiture les jeunes mariés partèrent en direction de l’hôtel où ils logeaient temporairement. Le couple préférait largement avoir leurs appartement plutôt que de vivre à l’hôtel mais ils n’avaient pas vraiment le choix car ils n’avaient pas d’endroit où loger.


Suite de Bruno et Hannah

Après avoir franchit la porte de leurs chambre d’hôtel Bruno et Hannah enlevèrent leurs vestes et leurs chaussures qu’ils rangèrent immédiatement la jeune femme se tourna vers son mari qui se pencha vers elle pour l’embrasser et elle ne l’interrompit pas au contraire elle y répondit mais elle du rompre le baiser au bout de quelques secondes à cause du manque puis ils se commandèrent à dîner. Après avoir dîner le service d’étage vinrent récupérer les plateau puis Bruno et Hannah se retrouvaient à nouveau seul à seul. Le jeune homme fixait intensément sa femme en souriant, cette dernière lui souria tout autant

Hannah en fesant glisser une mèche derrière son oreille: Je vais aller prendre une douche, tu veux venir avec moi
Bruno: Oh oui que je veux
Hannah: Alors suis-moi

Hannah prit la main de son mari et ce dernier la suivit dans la salle de bain avec le sourire aux lèvres. Une fois entré dans la salle de bain les vêtements se mirent à voler de partout et ils entrèrent dans la cabine de douche, Bruno tourna le robinet d‘eau chaude et d‘eau froide afin que la température de l‘eau soit à bonne température, ni trop ni trop froide. Les jeune mariés s’embrassèrent leurs douche. Ils se séchèrent et se mirent en vêtements de nuit afin d’aller dormir même si la nuit risquait d’être courte voir très courte pour eux, avant de sortir de la salle de bain ils ramassèrent leurs vêtements puis ils les posèrent sur une chaise sauf pour les sous vêtements. Bruno et Hannah se glissèrent sous les couvertures et la jeune femme se blottisse contre son mari, le jeune homme éteigna la lumière mais ils ne s’endormirent que très tard dans la nuit


La futur maison de David et Mariella

Les craintes que Frédérique avait étaient plus que fonder mais ça bien sur il l’ignorait tout comme il ignorait que Mariella trompait David depuis des mois avec l’architecte de leurs futur maison et bien évidement David l’ignorait tout comme il ignorait que Lisa était éperdument amoureuse de lui et que cette dernière était au courant de la liaison de Mariella et Laurent et qu’elle préférerait ne rien savoir. David avait demander un petit service à Lisa, il lui avait demander de l’aider à préparer un dîner en amoureux pour Mariella et lui et Lisa n’avait pas pu lui dire non. La pauvre elle était tirailler entre le faite de tout dire à David au risque qu’il soit blesser et le faite de ne rien lui dire afin de le protéger, d’empêcher qu’il souffre. Bref ce que Lisa et David ignoraient c’est qu’ils n’étaient passé dans la maison inachevé, en effet Mariella y était avec Laurent mais ça David ne le sut que lorsqu’il ouvrit la porte et qu’il surprenne sa fiancée nu dans les bras de leurs architecte qui l’était tout autant, comme Lisa était a côté de David elle les surpris également cependant ce n’était pas réellement sur surprise pour elle car elle était au courant que Mariella et Laurent avaient une liaison et la jeune femme aurait préféré ne pas être là et surtout ne pas savoir.

En voyant Lisa et David Mariella et Laurent se rhabillèrent en quatrième vitesse, David était en colère, furieux, déçue et malheureux et ce moment même il n’avait qu’une envie, massacrer cet architecte de malheur mais en voyant l’expression du visage de David Mariella décida de prendre les devant avant que son fiancé ne fasse quelque chose de stupide

Mariella: David c’est pas ce que tu crois
David: Ah oui, je te surprend à poil avec lui et tu me dis que c’est pas ce que je crois. Tu me prends pour un con où quoi
Mariella: Écoutes moi, il faut qu’on en discute
David: Qu’on discute de quoi, de comment tu te fou de moi
Mariella: David je ne voulais pas ça
David en colère: Tu voulais quoi hein, que je te dise merci avec le sourire
Mariella: Soit pas idiot
David en colère: Je le suis déjà vu que je n’ai rien vu. Comment t’as pu me faire ça, nous faire ça
Mariella: David tu es vraiment la dernière personne au monde à pouvoir dire ce genre de chose car de nous tu t’en souciais quand tu me trompais avec la première venu
David en hurlant: Tu voudrais peut être que je te dise merci
Mariella: David calmes-toi
David: Quoi tu veux que je me calmes alors que je viens de te surprendre en train de t’envoyer l’air avec lui
Laurent: Eh je sais que vous souffrez mais c’est pas la peine d’être vulgaire
David: Vous je vous conseille de la fermer
Laurent: Ouvrez les yeux David, si Mariella c’est tourner vers moi c’est pour vous faire souffrir où pour vous rendre la monnaie de votre pièce pour vous infidélités mais parce qu’elle souffre et qu’elle n’est pas heureuse
David en hurlant: Bouclez là espèce d’enfoiré

David se jeta sur Laurent et les deux hommes se battaient, Laurent n’avait pas envie de se battre d’ailleurs ce n’était pas quelqu’un de violent tout comme David mais il n’allait pas se laisser se faire tabasser. Quand à David il avait tellement mal que ça lui était égale de ce prendre des coups. Mariella et Lisa essayaient de résonner les deux hommes mais c’était comme si ils n’entendaient rien puis ils finissent par arrêter pour reprendre leurs souffles

Lisa: Laurent vous devriez partir
Mariella: Elle a raison, aller viens. Lisa occuper vous bien de David
Lisa: Quoi vous le laisser ?
Mariella d’un air désolé: Oui
David en étant anéantit: Mariella ne pars pas je t’en prie
Mariella: David je suis désolé, je ne voulais pas que tu l’apprennes de cette façon mais c’est sûrement mieux ainsi. Tout au long de ses mois je ne t’ai rien dis car je ne voulais pas te faire souffrir mais de toute manière tu l’aurais appris d’une manière où d’une autre. C’est terminé, je suis vraiment désolé. Lisa occuper vous bien de lui
Lisa surprise: Oui mais….

Mariella ne laissa pas Lisa terminer sa phrase, elle quitta la maison avec Laurent enfin elle le soutenait car elle avait peur qu’il perde l’équilibre. Voilà maintenant des mois et des mois que Mariella et Laurent et étaient amants dans le dos de David et ce soir tout était révéler, au cours de ses mois elle avait caché sa liaison dans le seul but de ne pas faire souffrir David mais ce soir elle venait de réalisé que quoiqu’elle fasse il finirait par en souffrir et elle aimait Laurent. Elle avait fait son choix et avait quitté David, elle avait passé la moitié de sa vie avec lui mais ils sont arriver au bout de leurs histoire. Quand à Lisa elle s’en voulait de n’avoir rien dit à David car si elle l’avait fait peut être qu’ils n’en seraient pas là aujourd’hui mais elle voulait le protéger, l’empêcher de souffrir

Lisa aida David à se relever, il avait le nez en sang et sa lèvre était tuméfier. La jeune femme soutenait David et elle l’aida à marcher jusqu’à la voiture de ce dernier mais comme le jeune homme ne pouvait pas conduire ce fut Lisa qui du prendre le volant cependant elle ne connaissait rien à ce modèle de voiture cependant elle arriva tout de même à reconduire David chez lui.



Villa des Seidel


Laura et Frédérique étaient assit dans le fauteuil devant un bon film mais lorsqu’ils entendirent la porte s’ouvrir ils tournèrent la tête et ils virent David le visage en sang et Lisa qui l’aidait à marcher et à se tenir debout, immédiatement les parents de David pensèrent que leurs fils c’étaient battu avec Richard enfin c’est surtout Frédérique qui le pensait cependant sa femme était du même avis que lui

Laura: Oh mon dieu David ton visage
David abattu: C’est rien
Frédérique: Tu t’es encore battu avec Richard
David en colère: Non et arrête de me parler de Richard
Laura: Mademoiselle Plenske que c’est-il passé
David: Lisa ne leurs dit rien s’il te plais
Lisa regardant David puis les parents de ce dernier: D’accord, je suis désolé je peux pas
David: Lisa tu peux m’aider à monter et à me désinfecter ?
Lisa: Heu… oui d’accord

Lisa s’excusa une fois de plus auprès des parents de David, elle ne voulait pas aller contre ce que David voulait et puis c’était pas à elle de leurs dire ce qui c’est passé ce soir. La jeune femme aida donc David à monter les escaliers pour aller dans sa chambre, une fois là haut le jeune homme sortit la trousse de secours mais avant il alla se changer et Lisa soigna les blessures de David mais à chaque qu’elle lui appliquait le coton imbiber d’oxygéner sur ses plaies le jeune homme sursauta à grimaça, ils étaient assit sur le lit du jeune homme

Lisa: Arrêtes de bouger j’arrive pas à te soigner
David: Mais ça pique
Lisa: C’est normal c’est de l’oxygéner
David: Ça fait mal
Lisa: David ne fait pas l’enfant, il faut bien que je te soigne sinon ça va resaigner
David: Je sais
Lisa: Alors arrête de bouger, reste un peu tranquille cinq minutes et après ce sera finit

Lisa continua de soigner les blessures physique de David mais ce dernier n’était pas un patient facile d’ailleurs il lui fesait penser à un enfant de quatre ans après une chute en bicyclette mais le regard enfantin de David avait le dont de la faire fondre comme neige au soleil. Voilà Lisa avait terminer, elle alla jeter les cotons sale dans la poubelle

David tristement: Ça fait tellement mal Lisa
Lisa: Mais j’ai finis de te soigner David
David: Je parle pas de douleur physique
Lisa très peiné: Je sais
David surpris: Quoi tu étais au courant ?
Lisa tristement: Oui
David en colère: Comment t’as pu me faire ça, comment t’as pu les couvrir ?
Lisa: Je voulais juste te protéger, t’empêcher de souffrir
David: Tu aurais du me le dire
Lisa: Et tu m’aurais cru si je t’avais dis que la femme que tu aimes te trompais avec votre architecte, David je voulais juste te protéger
David: Ça n’a pas marché, si tu savais ce que je ressens
Lisa: Si je le sais
David: Non tu ne sais pas, tu ne sais pas ce que c’est quand la personne que vous aimez plus que toute au monde aime quelqu’un d’autre
Lisa impulsivement: Si je le sais, je le sais parce que je t’aime. Je t’aime depuis le premier jour et je sais que toi tu ne m’aimerais jamais

Suite à ses dernières paroles Lisa s’enfuie de la chambre de David ainsi que de la maison des Seidel, elle courra presque jusqu’à l’arrêt de bus le plus proche, elle laissa couler toute les larmes de son corps. Ensuite elle prit le train et lorsqu’elle arriva chez elle ses parents attendait une explication de sa part mais Lisa monta dans sa chambre sans dire un mot et elle alla se coucher sans dîner

_________________




Connor was born to fight evil forces, he was born of the union of two vampire and his destiny is to become a champion, the savior of mankind but also a glimmer of hope for the new generation



Dernière édition par Mel23 le Lun 21 Fév - 14:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oth-rpg.pro-forums.fr
Mel23
Admin
avatar

Messages : 1251
Date d'inscription : 25/07/2010

MessageSujet: Re: RIEN NE VA PLUS [CHAPITRE 25]   Dim 20 Fév - 15:47

CHAPITRE 7.




David, Lisa, Julien et Sarah


Au cours du week-end qui avait suivit après qu’Hannah est présenté Bruno à Hugo et Kim le jeune couple a visité plusieurs appartements, lofts que le jeune homme avait déjà visité mais leurs agent immobilier en dégoter un dernier qui n’était pas encore sur le marché et qui réunissait toutes les attentes du couple et c’est évidement en dernier que l’agent immobilier le leurs montra. C’était en réalité un building immense qui venait d’être refait à neuf par les anciens propriétaire, il y avait quatre chambres, deux salle de bains, une cuisine qui donnait sur le salon qui était immense, il y avait également une terrasse assez grande tout comme le reste des pièces. Plus Bruno et Hannah avançaient dans la visite du logement plus ça leurs plaisaient, ils se voyaient facilement vivre ici. Bruno pourrait s’y installer un bureau et Hannah un atelier sans oublier que Kérima ne se trouve qu’à trois minutes à pieds voir peut être cinq, les commerçants étaient tout près. Il y avait vraiment tout ce dont les jeunes mariés voulait, il y avait des tas de rangements, des placard coulissants, des dressings. Tout leurs plaisaient tellement qu’ils ont fait une proposition d’achat en dessous du prix demander car il y avait moyen de négocier le prix selon l’agent immobilier parce que le propriétaire était presser de vendre, le dossier qu’ils ont déposer auprès de ce dernier a été accepté et donc ils sont désormais les propriétaire de ce fabuleux appartements. Après que l’agent immobilier est remit les clefs de l’appartement à ses clients ce dernier s’en alla et Bruno et Hannah ont été faire du shopping afin de meubler leurs appart mais aussi pour avoir quelque chose à manger pour au moins un mois, ensuite ils ont été chercher leurs bagages qui étaient encore à l’hôtel et ils ont été régler la note de leurs chambre avec impatience. A rentrant chez eux ils se promit de d’inviter quelques amis et leurs famille pour leurs montrer ce splendide appartement qui est le leur désormais

Trois jours plutôt Lisa avait impulsivement tout dit à David, elle lui avait révéler ses sentiments car il n’arrêtait pas lui dire qu’elle ne pouvait pas comprendre ce que c’était d’aimer quelqu’un qui en aimait un autre mais en réalité Lisa était mieux placé que personne pour savoir qu’on ressent quand la personne que vous aimez plus que tout au monde aime quelqu’un d’autre car c’Est-ce qu’elle vit depuis qu’elle a vu David pour la première fois. Malgré tout les sentiments qu’elle a pour lui elle sait que lui il ne l’aimera jamais comme il l’aime et cela là fait atrocement souffrir et c’est ça qu’elle a voulu a tout prit éviter en ne disant rien à David concernant la liaison que Mariella entretenait avec Laurent depuis des mois mais ça n’a servit à rien car maintenant David souffrait encore plus. Voilà pourquoi Lisa n’avait rien voulu dire à David car elle voulait le protéger mais elle a finalement craqué lorsqu’elle lui dévoilé enfin ses sentiments

Trois jours plus tard, trois jours c’était écoulé depuis la fameuse révélation de Lisa. Mariella avait quitter définitivement David ainsi que la villa des Seidel pour aller habiter chez Laurent qui lui était plus que ravi, elle avait dit au revoir à Frédérique et Laura et elle s’en s’excusa encore une fois. Laura était abattu par la nouvelle car elle pensait vraiment que le mariage de Mariella et Laurant se ferait et apprendre que Mariella trompait David depuis là décevait un peu alors quand cette dernière lui annonça qu’elle quittait définitivement David ça a fait l’effet d’une bombe. Frédérique quand à lui ne fut pas très surpris de la rupture du couple cependant apprendre que Mariella trompait son fils depuis des mois ça le surprenait car il n’imaginait pas qu’elle pourrait faire ce genre de chose. David quand à lui était au bord de la déprime, le départ de Mariella ainsi que leurs rupture y était pour beaucoup mais il n’avait pas que ça. Lisa refusait de lui adresser la parole en tout cas c’est qu’il en conclua vu qu’elle ignorait tout ses appels, il avait même demander à Julien de lui parler pour lui mais Julien lui avait répondu qu’il fallait qu’il trouve un moyen de parler à Lisa et il avait raison de lui dire ça. Lisa refusait tout contact avec lui, même au bureau elle l’évitait et dès qu’elle le voyait elle s’en allait à tel point que ça commençait a faire lourd pour David, elle ne voulait pas se retrouver face à lui car elle avait honte et en même temps ça lui fesait mal

Trois jours, elle le fuyait depuis trois petits jours... et il était déjà perdu. Pourquoi ? Comment ? Depuis trois jours il déprimait et ce n’était pas uniquement à cause de sa rupture avec Mariella, maintenant qu’il connaissait les sentiments de Lisa à son égard il devait à tout prit avoir une discussion avec elle seulement elle refuse de le voir et de lui parler alors comment faire ? Trop de questions sans réponses à son goût. Il aurait tellement voulu l'appeler, la voir, entendre le doux son de sa voix... Elle lui manquait terriblement, il en avait perdu l'envie de manger, de dormir, de rire, de pleurer,...de vivre... David n’avait jamais imaginer que Lisa puisse avoir des sentiments plus qu’amicaux pour lui mais faut dire qu’elle a magnifiquement bien dissimuler ce secret enfin jusqu’à il y a trois jours, même si David pense qu’il n’y a rien de plus que de l’amitié pour sa part entre eux il est claire qu‘entre Lisa et David il y a un lien particulier entre eux et ça il ne peut pas le nier


Chez les Plenske Bernard n’avait toujours rien dit à Katia, Jérémy et Lisa à propos de Bruno. Il n’arrivait pas trouver les bons mots peut importe la manière dont il essayait de tourner les choses mais il allait devoir trouver très rapidement car chez Kérima tout se sait, si quelqu’un apprend que Bruno est le demi-frère de Lisa il le dira à cette dernière qui le dira à Jeremy et donc ça finira par arriver aux oreilles de Katia et là elle le prendra vraiment très mal d’ailleurs Bernard n’arrivait pas à imaginer la réaction de sa femme quand elle prendra parce que soyons honnête elle finira par l’apprendre tôt où tard


Kiosque de Julien

Ce matin Lisa était partit plus tôt que prévu, elle voulait passer voir Julien et puis elle n’avait pas envie que sa mère lui parle encore d’un dîner arranger avec n’importe qui et puis elle n’a encore rien dit à ses parents ni à Jérémy qu’elle avait tout dit à David sur ses sentiments mais par mégarde, les seules à être au courant sont Julien et Yvonne d’ailleurs ils furent très étonner et en particulier Julien vu que Lisa n’arrêtait pas de lui dire que jamais elle ne révélerait ses sentiments à David cependant lorsqu’elle lui raconta comment elle en était venu au lui révéler ce qu’elle ressentait.

Lisa entrant dans la boutique de Julien: Julien t’es…………David
David fixant Lisa: Bonjour Lisa

David était là à discuter avec Julien depuis quelques minutes, il se doutait que Lisa finirait pas passé et il ne c’était pas trompé. Voilà trois jours qu’il cherchait à la voir, lui parler mais il ignorait tout ses appels et au bureau dès qu’elle le voyait elle s’en allait et cela devenait insupportable. En voyant le visage de David la jeune femme fut surprise, elle s’apprêta à faire demi-tour mais Julien courra vers elle et il là rattrapa par le bas

Julien: Non non toi tu restes là
Lisa: Mais Julien je j’ai…..
Julien: Vous avez besoins de parler tout les deux et toi tu peux pas le fuir constement
Lisa: Julien je peux pas
Julien: Ah non ça fait des mois que t’es malheureuse et lui il déprime de ne pas te parler
Lisa: Mais…..
Julien: Non pas de mais, vous savez quoi je fermer la boutique car j’ai une course à faire et vous deux vous avez cas en profiter pour discuter
Lisa: Julien tu peux pas me faire ça
Julien: Oh que si et c’est pour ton bien. Ne me dis pas que t’as peur de rester seul avec lui surtout pas après tout ce qui c’est passé entre vous
David fixa Lisa dans les yeux: Lisa on doit discuter et si je dois t’enfermer ici pour pouvoir discuter un peu avec toi et bien je le ferais
Lisa: Euh….je….d’accord
Julien: Bon je vous laisse j’ai une course à faire faites pas de bêtises. Je vous confie la boutique


Dans les rues de Berlin

Julien sortit de la boutique en souriant, il savait bien que c’était pas le genre de Lisa de faire des bêtises sans oublier qu’elle a la trouille d’être confronter à David cependant ils avaient besoin de parler et c’est pour ça que Julien est sortit prendre l’aire prétextant qu’il avait une course à faire. Quelques mètres plus loin il tomba nez à nez avec la jeune femme qui était venu au kiosque il y a une semaine de cela, Sarah Trager. Lorsqu’il l’avait vu pour la toute première fois il avait eu l’impression de voir un ange tomber du ciel tellement elle était belle, son cœur battait la chamade et sur le coup il ne comprenait pas pourquoi, ce n’est que plus tard que Yvonne et Lisa lui avait dit qu’il était visiblement tomber éperdument amoureux. Le jeune homme n’avait pas voulu les croire sur le moment mais plus tard il repensa alors au moment où il avait déjà ressentit les même effet et c’était lorsqu’il était tomber amoureux. Le jeune blondinet ne pouvait s’empêcher d’esquisser un léger sourire en là voyant, en voyant Julien sourire la jeune femme en fit autant

Sarah: Bonjour, Julien c’est ça ?
Julien: Bonjour, oui c’est ça et vous c’est Sarah si je me souviens bien
Sarah: Oui. Comment allez-vous depuis la dernière fois
Julien: Bien et vous ?
Sarah: Bien aussi, je suis contente de vous revoir
Julien tout content: Moi aussi pour être honnête
Sarah: Par simple curiosité vous avez quel âge ?

Julien dans ses pensées: Je rêve où elle me drague

Julien: J’ai 24 ans et vous ?
Sarah: Moi aussi, vu qu’on a le même âge on pourrait peut être se tutoyer non ?
Julien: Ouais ce serait bien, ça te dirais d’aller prendre un café ?

Sarah dans ses pensées: Il me drague ma parole, il est trop mignon

Sarah: Avec plaisir
Julien: Par contre ma boutique est un peu occupé, deux de mes amis on grands besoins de parler
Sarah: Oh d’accord. Je connais un petit café près de chez Kérima
Julien en marchant aux côté de Sarah: Tu travailles là bas ?
Sarah: Oui je suis mannequin pour eux, tu as l’air de bien connaître la boîte
Julien: Oui ma meilleur amie est l’actionnaire majoritaire
Sarah surprise: Wouah tu connais Lisa Plenske
Julien: Je là connais depuis toujours

Julien et Sarah continuèrent de parler en marchant puis ils se dirigèrent vers le petit café en question près de chez Kérima dont Sarah venait de lui parler quelques minutes plus tôt


Kiosque de Julien

Pendant ce temps dans la boutique de Julien David et Lisa se tenaient l’un en face de l’autre sans bouger ni dire quoique se soit, le jeune homme voulait tellement lui parler face à face qu’il ne savait pas vraiment par où commencer quand à Lisa elle ne savait pas quoi lui dire et elle n’osait même plus le regarder dans les yeux, une choses qu’elle arrivait à faire sans problème avant même en prenant en compte les sentiments qu’elle a pour lui depuis le début. La raison pour laquelle elle évitait de parler à David et surtout de le voir en face d’elle c’était justement pour éviter ce genre de situation, voyant que David ne disait toujours rien elle décida de déverrouiller la porte mais ce dernier l’en empêcha, il était juste derrière elle ce qui ne l’aidait pas à rester sereine bien au contraire. Auparavant Lisa parvenait à rester sereine quand David se rapprochait d’elle malgré ses sentiments mais maintenant qu’il savait tout c’était un véritable enfer

David: Lisa il faut qu’on parle
Lisa: Alors parles-moi parce que j’en peux plus là
David: Pourquoi tu ne m’as jamais rien dis ?
Lisa: T’as la mémoire courte dis donc
David surpris: Comment ça ?
Lisa: A l’époque où j’étais ton assistante il y a eu des rumeurs tu te souviens, attends j’ai mieux si je te dis le karaoké ça te rappelle quelques choses
David réalisa tout à coup ce que Lisa voulait dire par là, le karaoké, la rumeur que Max avait lancer comme quoi Lisa était sois disant amoureuse de lui mais afin de mettre fin aux fameuses rumeurs qui n’en étaient pas avait faire croire qu’elle était fiancé à Julien.

Lisa: Si tu te souviens bien tu m’avais dis que tu ne voulais pas d’une assistance qui soit amoureuse de toi
David: Je m’en souviens, alors t’as fais semblant d’être fiancé à Julien
Lisa: Oui mais je t’ai déjà dis que j’étais pas fiancé à Julien et que j’aimais quelqu’un
David contrarié: Oui mais je ne savais pas pourquoi et encore moins que c’était moi cet homme que tu aimais
Lisa: Je ne pouvais pas te le dire
David: Pourquoi ?
Lisa en fesant quelque pas: Je n’voulais pas perdre ton amitié, tu compte plus que tu ne l’imagine
David contrarié: Tu aurais du me le dire
Lisa se retournant vers lui: Pourquoi qu’est-ce que ça aurait changer d’ailleurs je vois pas en quoi ça te contrarie
David toujours contrarié: Je ne suis pas contrarié
Lisa: Si et tu le sais, toi et moi on sait que tu sache ce que je ressens pour toi ne change rien à ce que toi tu ressens

Lisa marquait un point mais la vérité c’est que David était contrarié et il ne savait pas pourquoi ça l’énervait autant que Lisa ne lui ai rien dit à propos de ce qu’elle ressentait pour lui. Cette conversation il l’attendait depuis trois jours mais ce qu’il voulait lui dire c’est que lui aussi tenait également à leurs amitié et qu’il ne voulait rien de plus enfin c’est-ce qu’il se persuadait à croire

Lisa: Tu sais je commence à réaliser que mes parents n’avait pas vraiment tord
David: A propos de quoi ?
Lisa: De toi
David: Ils disent quoi à propos de moi ?
Lisa: Que tu n’es pas amoureux de moi et que tu ne le seras jamais, que j’ai tord d'espérer et ils ont raison
David: Il faut jamais renoncer
Lisa: David soit honnête, Est-ce que tu es amoureux de moi où que tu pourrais l’être dans un avenir proche
David: Euh Lisa……
Lisa: Non David la vérité
David: Je ne sais pas, je ne suis pas sur d’être prêt pour une nouvelle histoire
Lisa se dirigeant vers la porte: C’est bon j’ai ma réponse
David: Lisa attends
Lisa en déverrouillant la porte et en l’ouvrant: Non David je comprends très bien et comprends toi aussi que je ne peux pas enfouir mes sentiments pour toit et pourtant je fais tout pour essayer mais la vérité c’est que je t’aime tellement que c’est douloureux. Ne m’en veux pas si pendant quelque jours on ne se voit pas

Sur ses mots Lisa quitta la boutique de Julien en pleure, elle avait la réponse qu’elle avait posé à David mais la vérité fait très mal. David sait peut être pas si il pourra retomber amoureux mais Lisa elle est certaine qu’elle ne veut plus jamais aimer, le seul amour de sa vie ne ressent pas ce qu’elle ressent pour lui. La discussion qu’elle venait d’avoir avec David elle là redoutait depuis longtemps et elle espérait que David ne lui en voudrait pas. Au moment où Lisa sortit en pleure de la boutique Julien arriva au même moment avec Sarah

Lisa avec les larmes aux yeux: Au revoir Julien, Sarah
Sarah: Lisa vous allez bien ?
Lisa: Non, à plus tard

_________________




Connor was born to fight evil forces, he was born of the union of two vampire and his destiny is to become a champion, the savior of mankind but also a glimmer of hope for the new generation

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oth-rpg.pro-forums.fr
Mel23
Admin
avatar

Messages : 1251
Date d'inscription : 25/07/2010

MessageSujet: Re: RIEN NE VA PLUS [CHAPITRE 25]   Mar 22 Fév - 11:14

CHAPITRE 8.




David, Lisa, Julien et Max


Kiosque de Julien

Lisa s’en alla rapidement et elle fila chez Kérima, elle espérait ne pas croiser sa mère car c’était vraiment pas son jour. David lui était assit sur le petit banc avec le regard perdu dans ses pensées, il avait perdu Lisa il en était persuader et il s’en voulait. En quelques jours il avait perdu deux femmes et bizarrement c’est Lisa a qui il pensait le plus, Mariella pouvait faire ce qu’elle voulait avec son architecte de malheur il en avait vraiment rien à faire. Sarah déposa un baiser sur la joue de Julien qui rougissa comme une tomate avant de partir à son tour chez Kérima. Le jeune blondinet se toucha la joue comme pour s’assurer qu’il n’avait pas rêver et il n’avait pas rêver, après cela il referma la porte de la boutique et il alla s’asseoir à côté de David qui avait l’air complètement perdu et désespéré

Julien: David ça va ?
David: Non ça va pas
Julien: Ça a un rapport avec Lisa ?
David le regardant: Oui comment mais le sais-tu ?
Julien: Primo tu as la même tête que Lisa quand ça va pas et généralement tu es pour quelque chose et secondo Lisa est sortie d’ici en pleurant et toi t’as une tête d’enterrement alors c’est pas difficile. Qu’est-ce qui c’est passé ?
David: Je suis un imbécile
Julien: Ca je le savais déjà
David: Quoi ?
Julien: C’est une façon de parler d’ailleurs à propos de parler je présume que Lisa et toi vous avez profiter de ma petite absence pour discuter
David: Oui mais je crois que je fais qu’aggraver la situation
Julien: Je m’en doute
David: Comment tu peux le savoir je t’ai pas dis de quoi on avait parler
Julien: Disons que si c’était le bonheur entre vous et par bonheur je veux dire par là que tu lui aurais déclarer ta flemme elle aurait pas verser des larmes mais elle aurait un sourire joyeux sur le visage et puis je connais Lisa depuis le jardin d’enfant alors qu’est-ce que vous vous êtes dis où plutôt qu’est-ce que toi tu lui as dis
David mal à l’aise: Bah c’est-à-dire que
Julien: Ok pour éviter une quelconque gêne de ta part je sais ce que Lisa t’as dis et ce qui c’est passé avec Mariella et je comprends que tu sois malheureux que ta chère et tendre t’es quitter mais……..
David: Mariella est bien la dernière personne qui fait que j’ai le moral à plat en ce moment
Julien surpris: D’accord j’aurais besoins que tu développe un peu plus ce dont toi et Lisa vous avez parler si tu veux que je t’aide
David: On a parlé comme tu nous là suggérer et je sais pas pourquoi mais le faite que Lisa ne m’ai rien dis sur ses sentiments avant aujourd’hui ça m’a contrarié mais j’ai nié que ça me contrariait. Disons que pour conclure quand elle m’a demandé si j’étais amoureux d’elle où si je pouvais l’être dans un avenir proche je lui ai dis que je ne savais pas si j’étais prêt pour une nouvelle histoire
Julien: Ok je confirme, t’es imbécile
David surpris: Pourquoi tu me dis ça, tu vois pas que ça me déprime et en plus Lisa m’a dit qu’on risquait de plus se voir pendant quelque jours
Julien: David franchement même moi qui a une vie sentimentale désastreuse je n’aurais jamais dis ça a une femme qui est amoureuse de moi
David: Mais c’est vrai, je ne sais pas si je suis prêt pour retomber amoureux dans un avenir proche
Julien: Après ce que t’as vécu avec Mariella c’est compréhensible
David: Julien t’es bouché où quoi, je t’ai dis que c’était pas Mariella le problème
Julien: Alors c’est quoi le problème, t’as pas complètement tourner la page sur Mariella
David soupirant: Si je te confie un truc tu me le jure de le garder pour toi ?
Julien: Les secrets ça me connaît, j’ai réussis à garder celui de Lisa alors quoique tu me confie ça restera entre nous, juré
David: Ok. Voilà depuis des semaines et des semaines ça n’allait plus entre Mariella et moi, bien sur j’imaginais pas qu’elle puisse me tromper. Sur le coup quand je les ai surpris je me suis battus avec l’architecte
Julien: Laurent
David: Ouais c’est ça Laurent
Julien: Je suis au courant pour votre petite affrontement, Lisa m’a tout raconter
David: Oh, ok. Enfin bref trois jours se sont écoulés et je commence à me dire que Mariella n’était peut être pas mon âme sœur et que j’ai simplement réagis par orgueil
Julien: Toi c’est clair que ça va pas. Je me doute que ton orgueil en a prit un coup
David: Pourquoi tu me dis ça ?
Julien: Parce que tu me parles d’âmes sœur
David: Et alors ?
Julien: Alors le terme "âmes sœurs"c’est-ce que Lisa dit quand elle me parle de toi. Oh David est si merveilleux, je l’aime tellement, c’est mon âme sœur, homme de ma vie et encore là j’en passe donc si tu te mets à parler comme Lisa c’est que ça tourne pas rond
David: Oh je vois
Julien: Bon pour en revenir à toi, si le problème c’est pas Mariella et Laurent, et que t’es plus si amoureux d’elle que les gens le pense alors dis-moi ce qui te mets dans cet état de déprime
David: Lisa. Quand elle m’a demander de ne pas lui en vouloir si on ne se voyait plus pendant quelque jours j’ai eu l’impression que le monde allait s’écrouler
Julien: Comprends là aussi, elle t’aime éperdument et toi visiblement tu ne ressens rien d’autre que de l’amitié.

David ne répondit pas à Julien suite à ses derniers ce qui étonna le jeune blondinet car il pensait que ce dernier lui répondrait qu’en effet il ne ressentait qu’une profonde amitié pour Lisa mais il n’en n’a rien dit ce qui poussa Julien à se poser de sérieuse question quand à David et bien disons que la déclaration de Lisa l’avait plus que chambouler et il ne pense pas être amoureux de Lisa cependant il tient énormément à la jeune femme et pour une raison inconnu il se soucis plus d’elle que de n’importe qui sans oublier que sans elle il se sent complètement perdu

Julien: David ?
David en se levant: Faut que j’y aille Julien
Julien: Eh mais attend David t’as pas répondu
David: Je suis désolé mais faut vraiment que j’y aille j’ai beaucoup de boulot qui m’attend, merci pour le café


Kérima Moda

David salua Julien et il quitta la boutique de ce dernier et il se rendit chez Kérima, arriver à son bureau le jeune homme s’y enferma après avoir saluer ses collègues exactement comme Lisa l’avait fait un quart d’heure plus tôt. Au cours de la journée ils ne sortèrent de leurs bureau que pour aller manger à la cafétéria sans pour autant se rencontrer. Max de son côté qui se rendait compte que quelque chose clochait alla voir David

Max: Salut vieux frère, ça va
David: Salut, ouais ça va tout va bien
Max: Bah voyons et moi je suis le père noël
David relevant la tête: J’ai pas envie de rire Max
Max: Bah ça j’avais remarquer et je parie que toute la boîte aussi
David: Ça arrive à tout le monde de se lever du pied gauche
Max: Mais bien sur et Lisa aussi c’est lever du pied gauche tu me prend pour idiot ma parole
David: Crois ce que tu veux
Max: David dis-moi ce qui se passe
David: Non pas ici
Max: Pourquoi ?
David: Parce qu’ici tout se sait
Max doucement: Ça a un rapport avec Lisa

Pour seule réponse le jeune homme hocha positivement la tête, il ne voulait pas tout déballer à voix haute car il était sur et certain quelqu’un qui passerait par là entendrait la conversation et il ne voulait pas que Lisa soit embarrasser devant tout ses collègues et surtout pas par Sabrina qui se ferait un plaisir de se moquer d’elle comme d’habitude ce qui avait le dont d’énerver David.

David: Je te l’ai dis pas ici
Max: Ok alors après le boulot au Tiki Bar ?
David: Ok ça me va
Max: Bon je vais te laisser vu que tu me diras rien avant ce soir
David: Ouais en plus je suis sur que t’as du boulot n’est-ce pas Max ?
Max: En effet, bon bah a plus vieux frère
David: A ce soir

Max sortit du bureau de David en se demandant ce qui pouvait bien se passer entre Lisa et lui pour qu’il est une tête pareil et qu’il est perdu le sourire car visiblement c’était le cas et comme il ne souhaitait pas en parler ici chez Kérima ça devait être vraiment grave mais David allait tout lui dire ce soir au Tiki bar d‘ailleurs il fallait qu‘il prévienne Yvonne. Max retourna dans son bureau et il appela Yvonne, il lui expliqua que ce soir il allait au Tiki Bar avec David pour discuter et uniquement discuter et qu’il rentrerait tout de suite après. La jeune femme lui répondit que ça là dérangeait à condition qu’il rentre immédiatement ce que Max lui promit dans la seconde même..

Une fois les heures de bureau close David et Max allèrent boirent un verre au Tiki Bar, Lisa rentra chez elle et Katia décida d’aller chercher son mari


Villa des Seidel

Lorsque Katia arriva devant la gigantesque villa des Seidel elle rencontra Laura qui fesait un peu d’horticulture et qui s’occupaient de différents pots de fleur, depuis peu de temps c’était devenu une activité de loisir mais elle l’avait l’idée de se remettre au stylisme comme à l’époque où David était enfant et avant la naissance de Kim. Mais voilà aujourd’hui elle n’a pas le courage de tout reprendre d’où la raison pour laquelle elle n’en parle pas et elle préfère vaquer à d’autre occupation tel que l’horticulture. Tout à coup Laura remarqua la présence de Katia, elle enleva ses geants et elle alla à sa rencontre

Laura: Oh bonsoir Katia, Bernard est derrière la maison avec Frédérique, je vous en prie entrer
Katia: Je ne veux pas vous déranger
Laura: Vous ne me déranger pas et puis on pourra parler un peu enfin si vous voulez
Katia: Euh oui mais vous devez être déborder et je ne veux pas déranger
Laura: Oh non je ne le suis pas du tout. Kim est avec son petit ami, David lui il je n’en sais rien faut dire qu’en ce moment il est pas très bavard
Katia: Lisa non plus ne l’est pas en plus elle me fais la tête
Laura: Ah bon, ça m’étonne parce que votre fille est une jeune femme merveilleuse
Katia: Elle l’est mais elle est aussi très têtue
Laura: J’en connais un autre, David est une vrai tête de mule
Katia: Mais votre fils ne vous fais pas la tête
Laura: Non mais en ce moment c’est à peine si on a le droit a un bonjour

Laura et Katia discutèrent un petit moment toutes les deux avant d’aller rejoindre Bernard et Frédérique dans le jardin derrière la maison. Les deux hommes étaient en train de discuter pendant que Bernard coupait des bûches de bois

Bernard: Je ne sais pas comment lui dire
Frédérique: Dis lui simplement que Bruno est ton fils mais que tu l’ignorait
Katia choqué: Bernard dis-moi que c’est pas vrai
Bernard en se retournant: Katia Euh…..
Frédérique: Oupps
Laura: Frédérique c’est quoi cette histoire ?
Frédérique: Euh oui mais je pense que Bernard devrait en parler d’abord à sa femme
Laura: D’accord mais est-ce que c’est vrai ?
Bernard: Oui

Bernard expliqua tout en détail la vérité au sujet de Bruno et de ce qui c’est réellement produit il y a vingt cinq ans. Pendant ce temps Frédérique c’étaient éloigné et il lui expliquer ce que Bernard lui avait confié quelques jours plus tôt et qu’il avait donner sa parole à son ami de ne rien dire à quique se soit à propos de la récente paternité de Bernard. Plus Bernard s’expliquait plus Katia était furieuse et en colère et c’était plus que compréhensible, ne pouvant en écouter d’avantage elle quitta la villa des Seidel en larmes après avoir saluer Frédérique et Laura et Bernard tenta de là rattraper mais c’était trop tard et Frédérique lui conseilla de rentrer chez lui car peut être que Katia y était et c’est-ce qu’il fit mais en rentrant chez lui il constata que Katia n’y était pas


Le Tiki Bar

Pendant ce temps au Tiki Bar David venait d’arriver avec Max, ils s’installèrent au bar et ils commandèrent deux boissons non alcoolisé. Si Max tenait absolument à ce que David lui dise ce qui clochait le jeune homme préférait le faire ici plutôt que chez Kérima. Alors que David s’apprêtait à prononcer quelques mots une jeune femme brune s’approcha de lui

David: Désolé je suis pas intéressé
La jeune femme: Je suis que si, je connais votre réputation monsieur Seidel
David: Ouais bah ma réputation n’est plus ce qu’elle était sur ce bonne soirée et au revoir

La jeune femme s’en alla vexé et elle pesta contre David de n’avoir pas pu l’aggriper à ses filets comme elle aurait souhaiter d’ailleurs elle s’imaginait déjà passé la nuit avec lui jusqu’au petit matin tout simplement parce que maintenant que David était célibataire il serait encore plus facile de l’avoir ce qui n’est pas du tout le cas. Max qui était assit à côté de David fut très étonné de la réaction de ce dernier

Max: Qu’est-ce qui t’arrive ?
David: Comment ça ?
Max: Quoi comment ça ?, une superbe déesse comme tu les aimes te drague et toi tu l’envoies bouler comme je l’aurais fais mais moi à la différence de toi je suis pas célibataire
David: J’étais juste pas intéressé c’est tout
Max: Tu te fou de moi, quand t’étais avec Mariella t’étais plus qu’intéressé par ce genre de fille
David: J’ai changé c’est tout
Max: Ça j’avais remarqué mais quelque chose me dit qu’il y a autre chose et je mettrais ma main à couper que ça a un rapport avec Lisa pas vrai ?
David: La réaction que je viens d’avoir n’a rien avoir avec Lisa
Max: Ok mais il se passe quelque chose, j’ai bien vu au bureau que toi et Lisa vous aviez une tête d’enterrement et en plus vous vous évitez
David: Oui il se passe quelque chose
Max en buvant sa boisson: Tu peux m’en dire plus parce que là je pige rien
David: J’ai appris il y a trois jours que Lisa est amoureuse de moi depuis le premier jour. Quand elle m’a demandé si j’étais amoureux d’elle où si je pourrais l’être dans un avenir proche, je lui ai dis que je ne savais pas, que je n’étais pas sur d’être prêt pour une nouvelle histoire
Max en reposant sa boisson sur le comptoir: Oh je vois elle te là finalement dit
David très surpris: Quoi t’étais au courant ?
Max: Oui et je me demande comment t’as fais pour pas capter plus tôt
David: Bah je me suis jamais dis que Lisa pouvait m’aimer de cette manière
Max: Je t’en prie David, t’en connais beaucoup des assistantes qui auraient fait ce que Lisa a fait pour toi depuis le début
David en buvant son coktail: J’avoue que non mais dis-moi comment t’es au courant et depuis quand
Max: En fait j’avais des soupçons et puis les signes sont plutôt évident mais c’est Yvonne qui me là confirmer
David reposant son verre: Ah parce qu’Yvonne est au courrant
Max: David fais fonctionner ta tête, Yvonne est la meilleure amie de Lisa
David: Donc elle est au courant pour Julien et Lisa
Max: Et leurs fausses fiançailles oui d’ailleurs au départ c’était l’idée d’Yvonne et Julien de faire croire à tout le monde que Lisa avait quelqu’un mais comme certain croyait que se fesait envoyé des fleurs à elle-même alors Julien a eu l’idée de se faire penser pour son fiancé afin que tu ne pense pas que Lisa était amoureuse de toi
David: Faut vraiment être débile pour penser que Lisa pourrait s'envoyer des fleurs et des messages d'amour à elle même
Max: Sabrina l’était assez pour le croire
David: Non seulement celle là elle a un pois chiche à la place du cerveau mais également une pierre à la place du coeur
Max: Enfin bref d’après ce qu’Yvonne m’a dit ils ont joués ce petit jeu pendant un moment et puis Lisa a tout dit à ses parents sauf à toi enfin plus maintenant puisque t’es au courant
David: Et pourquoi tu m’as rien dis ?
Max: Parce que j’avais donner ma parole à Yvonne, en tout cas je comprends mieux sa réaction avec la chaîne que tu lui avais offerte
David: Oui et ça m’a fait mal quand je l’ai vu cassé et par terre
Max: Mais pour elle ça a été pire, tu te rends compte tout ce qu’elle a enduré à cause de nous depuis le début et uniquement pour tes beaux yeux
David: Je commence à peine à le réalisé et en plus je crains de la perdre définitivement en tant qu’amis
Max: Comment ça ?
David: Elle m’a demandé de ne pas lui en vouloir si on se voyait pendant quelque jours et sans elle je me sens complètement paumé
Max: David es-tu vraiment sur que tu ressens rien de plus que de l’amitié pour elle
David: Bien sur Max, qu’est-ce que je pourrais ressentir d’autre
Max: De l’amour peut être
David: Soit pas idiot c’est Lisa
Max: Justement, ce pourrait-il que est été tellement aveuglé par ton amour pour Mariella pour n’avoir pas vu ce qui se trouvait sous tes yeux. Bon je vais devoir y aller mais réfléchis-y bien et poses-toi les bonnes question, crois moi le véritable amour peut être sous tes yeux sans que tu ne le vois. A demain vieux frère

Après avoir salut son ami Max se leva, David quand à lui il finissa son cocktail puis il décida de rentrer chez lui. Lorsqu’il renta ses parents lui souhaitèrent une bonne nuit et ils leurs répondit également bonne nuit cependant les dernier mots de Max résonnèrent dans la tête du jeune homme

_________________




Connor was born to fight evil forces, he was born of the union of two vampire and his destiny is to become a champion, the savior of mankind but also a glimmer of hope for the new generation

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oth-rpg.pro-forums.fr
Mel23
Admin
avatar

Messages : 1251
Date d'inscription : 25/07/2010

MessageSujet: Re: RIEN NE VA PLUS [CHAPITRE 25]   Ven 25 Fév - 12:05

Nouveau Personnages à venir:

Dylan, Kelly and Jamie Dekker= Dylan est le frère de Julien, Kelly est la femme de Dylan et Jamie est leurs fils
Clay et Adam Seidel= Clay et Adam sont les neveux de Frédérique et donc les cousins de David et Kim
Quinn Rosenburg= Quinn est la sœur aîné de Kelly
Eléna Kuballa= Eléna est la petite sœur d’Yvonne
Stefan et Damon Salvatore= Damon sera le nouveau mannequin vedette de chez Kérima Moda pour la ligne homme, il vit avec son petit frère, Stefan


CHAPITRE 9.




Julien, Sarah, Dylan, Kelly, Jamie, David et Lisa


Sarah Trager est fait partie des mannequin les plus enviés dans le monde de la mode où plutôt était car désormais la jeune femme est le mannequin vedette de Kérima Moda. Selon Hugo elle est parfaite, tel une poupée en porcelaine ce qui n’est pas faux. De taille moyenne, fine jusqu'au bout des doigts, elle donne parfois l'impression d'être une poupée de porcelaine, délicate et surtout fragile mais ce n‘est pas le cas car la jeune femme a un caractère bien tremper. De long cheveux blond, aux reflets dorés, encadrant un visage doté d'yeux bleu-vert. Adepte du footing et de la boxe, elle entretient son corps et se muscle grâce au sport, obtenant ainsi un corps des plus sublimes. Il y a plus où moins une semaine Sarah a fait la rencontre de Julien Decker enfin c’était pas vraiment une rencontre du au hasard comme pour la plupart des gens, en faite c’est le propriétaire du kiosque à côté de chez Kérima et ce jour là Sarah était venu s’acheter un paquet de chewin-gum ainsi qu’un magasine avant de se rendre chez Kérima, quelques jours plus tard Julien et Sarah se sont revu par hasard dans la rue alors que le jeune homme était simplement sortit pour laisser David et Lisa discuter

En amour Julien n’a jamais vraiment eu de chance, son dernier coup de cœur si on peut appeler ça comme ça c’était Sabrina mais cette dernière ne se servait de Julien uniquement pour l’argent, Julien n’est pas plein au as mais il est très économe et il sait comme gérer l’argent ce qui était l’occasion idéale pour Sabrina. Après avoir enfin réaliser que Sabrina ne l’aimerait jamais et qu’elle n’avait jamais eu aucun sentiments pour lui Julien a enfin décider de tourner la page ce qui a mit un peu plus de temps que prévu car il l’aimait. Lorsque Sarah Trager est entré dans la boutique Julien a vu en elle un ange tout droit tombé du ciel, les flèches de Cupidons l’ont atteint une fois de plus, espérons que cette fois sois la bonne seulement Julien ne pense pas être amoureux d’elle mais ça ne fait aucun doute que oui d’ailleurs Lisa et Yvone le lui confirmer mais le jeune blondinet a tellement souffert avec ses histoires d’amour qu’ils se méfient des rencontres. Bref lorsqu’ils se sont recroiser tout à fait par hasard dans la rue Julien était autant content de revoir Sarah qu’elle était contente de le revoir. Depuis ce jour là Julien et Sarah ont du se voir deux fois à tout casser mais faut dire qu’à cause du prochain défilé de Kérima Sarah a été très occuper, quand à Julien et bien lui les journées se ressemblent toutes mise à part les moments où ses amies viennent lui raconter leurs problèmes et Julien est bien sur là pour les réconforter.


Dans les rues de Berlin

Aujourd’hui Julien avait eu la visite de son frère, Dylan qu’il n’avait pas vu depuis quelques semaines, ils ont parler un peu et puis ce dernier est aller à l’hôpital voir Clay. Comme il n’y avait pas grand monde Julien décide de fermer plus tôt la boutique, il se promenait dans les rues de Berlin quand tout à coup son portable sonna. Il sortit ce dernier de la poche de son pantalon et il regarde qui c’était avant de décrocher, un petit sourire attendrissant se dessina sur les lèvres du jeune homme

Julien: Bonjour Sarah
Sarah : Salut Julien, ça va ?
Julien: Bien et toi ?
Sarah: Ça va mais j’ai hâte que le jour du défilé arrive
Julien: A ce point là ?
Sarah: Oh oui, Hugo est infernale et il hurle toute les trois seconde après tout le monde à l’atelier
Julien: Je le connais pas particulièrement mais selon David il a ses humeurs
Sarah: C’est un euphémisme, je suppose que toi aussi tu dois être déborder
Julien: Pas vraiment en faite, vu qu’il y avait pas grand monde j’ai fermer plus tôt
Sarah: Et tu fais quoi là ?
Julien: Pas grand-chose, je me promènes dans les rues de Berlin, pourquoi ?
Sarah: Parce que je me disais que tu pourrais venir me chercher chez Kérima si tu voulais et on pourrait aller faire un truc
Julien avec un petit sourire: Ça ressemble a un rancard
Sarah en souriant: Ça en sera peut être un qui sait, mais si tu veux pas je comprends
Julien: Quand est-ce que tu veux que je passe ?
Sarah: Maintenant ça te conviendrais ?
Julien: Je pensais que t’étais déborder ?
Sarah: Juste pour les essayages mais Hugo en a finit pour la journée en tout cas pour aujourd’hui
Julien: Ok alors j’arrive, je suis pas très loin de Kérima mais attend ce truc qu’on pourrait faire dont tu m’as parler ce serait quoi
Sarah: Je sais pas trop, surprends moi Julien Dekker. Je t’attends à la cafétéria, tu vois où c’est ?
Julien: Oui très bien, à tout de suite
Sarah: A tout de suite

Sarah et Julien raccrochèrent en même temps, le jeune homme rangea son portable dans la poche de son pantalon et il laissa apparaître un léger sourire aux coins des lèvres du beau blond. Sarah avait le dont de le faire sourire

Julien dans ses pensées: Là surprendre, elle en a de bonne. Bon Julien du calme détends toi, ça y’est j’ai trouvé enfin j’éspère qu’elle sera pas trop déçu et puis après tout c’est juste une amie non

Julien n’était pas très loins de Kérima, une chance parce qu’il était à pied et non en voiture. Après avoir raccrocher le jeune homme prit la direction opposer pour se rendre chez Kérima.


Kérima Moda

Chez Kérima il y avait une vipère à la réception et elle se nommait Sabrina Hoffman, Sabrina était une vipère au sens figuré bien évidemment, elle était odieuse avec Lisa depuis l’arrivée de cette dernière chez Kérima, elle avait manipulé Julien de toute les manière possible mais désormais elle n’avait plus aucune emprise sur ce dernier. Lorsque Julien sortit de l’ascenseur Sabrina alla à sa rencontre trop impatiente de verser son venin et d’humilier le jeune homme

Sabrina: Alors Julien t’en encore venu pour te rabaisser
Julien: Toujours aussi aimable a ce que je vois
Sabrina: Et toi toujours aussi pitoyable
Julien: Heureusement que ça me touche plus ce qui peut sortir de ta bouche
Sabrina: Alors qu’est-ce que tu fais ici si ce que je dis ne te touche pas
Julien: Qui te dis que je suis ici pour toi ?
Sabrina: Oh je t’en prie t’en pince toujours pour moi
Julien: Alors là tu te goure sur toute la ligne, j’ai tourné la page sur toi et je suis pas là pour toi
Sabrina: J’en crois pas un mot
Julien: Franchement que tu me crois où pas je m’en fiche complètement
Sabrina vexée: Alors pourquoi t’es là crétin ?
Julien: Pas pour toi en tout cas

Julien planta Sabrina comme une idiote sur place et il alla a la cafétéria où Sarah devait surement l’attendre mais Sabrina suivit Julien comme un renard pour savoir qui il venait voir si il ne venait pas là voir elle comme il l’affirmait si bien. Arriver à la cafétéria Katia salua Julien mais en voyant le jeune homme cette dernière en déduit automatiquement qu’il venait voir Lisa ce qui n’était pas du tout le cas

Katia: Bonjour Julien
Julien: Salut Agnès
Katia: Tu viens voir Lisa je suppose
Julien: Euh en fait non mais passes le bonjour à Lisa de ma part
Sarah: C’est moi qu’il vient voir, tu viens on y va Julien
Julien: Oui, à bientôt Katia
Sabrina en arrivant: C’est une plaisanterie Sarah ?
Sarah: Je vois pas de quoi tu parles
Sabrina: Toi et ce minable vendeur de journaux, tu peux pas fréquentez cet imbécile
Julien: Mêle toi de tes affaires
Sarah: Il n’a rien de minable au contraire. Je vois qui je veux et ça ne te regarde pas
Sabrina: Mais tu pense à ce que vont dire les gens et la presse
Sarah: Honnêtement je m’en fiche, Julien a raison, mêle de ce qui te regarde et va voir ailleurs si j’y suis

Sarah prit la main de Julien et elle l’embarqua vers les ascenseurs, le jeune homme là suivit en courant presque. Décidément elle avait un sacré tempérament et la manière dont elle venait de répondre à Sabrina impressionnait le jeune homme pas parce qu’elle avait oser l’envoyer bouler mais parce qu’elle avait prit sa défense devant Sabrina. Julien et Sarah quittèrent l’immeuble de chez Kérima pour aller à la fête foraine dont le jeune blondinet avait entendu parler ce matin à la radio, le jeune homme espérait que ça plairait à Sarah et ce fut le cas.

Au cours des nombreux stand où ils sont aller ils en ont profité pour apprendre à se connaître mais au bout de quelques heures Julien là raccompagna à son hôtel, arriver devant les portes de l’hôtel Sarah l’invita dans sa chambre et ils dînèrent dans la chambre de la jeune femme tout en discutant mais deux heures plus tard Julien rentra chez après avoir souhaité une bonne nuit en lui déposant un bisous sur la joue


Villa des Dekker

Dylan Dekker est le frère de Julien, les deux frères ont trois mois d’écarts, la véritable mère biologique de Julien est morte en lui donnant naissance cependant c’est la femme de son père qui là élevé son fils autrement dit la mère de Dylan enfin bref les deux frère s’entendent super bien mais Dylan a certains soucis relationnels avec sa mère depuis déjà quelques années et surtout quand elle a apprit le mariage de son fils cadet. En effet Dylan c’est marié très jeune, il n’avait que 16 ans et sa femme Kelly avait également 16 ans. Le couple c’est séparé un an plus tard sans pour autant divorcer mais ils se sont remit ensemble quelques mois plus tard et Kelly est tombée enceinte. Neuf mois plus tard elle donna naissance à un petit garçon, James

Sept ans plus tard Dylan et Kelly sont tout deux âgés de 24 ans, ils vivent tout les trois dans une gigantesque villa qu’ils ont pu se payer grâce à la carrière de basketteur du jeune homme cependant Dylan a du arrêter le basket à cause de son dos. Il y a trois ans et demie il c’est retrouver au milieu d’une bagarre et il a été gravement bléssé, il c’est retrouvé en fauteuil roulant pendant des mois, il a fait de rééducations et finalement il a réussit à se remettre sur pieds mais récemment on lui a dit que son dos était fichu. Depuis que Clay Seidel l’ancien agent et ami de Dylan est à l’hôpital ce dernier pour lui rendre service va rencontrer des potentiels futur clients pour Clay, pour l’instant l’ancien basketteur a réussit à n’en faire signer qu’un mais bon il débute, serait-ce un tout nouveau début de carrière pour Dylan ?

La villa des Dekker était belle et gigantesque, la façade était blanche, habituellement il y avait deux voiture très belle dans l'allée du garage, enfin une vue que Kelly venait juste de rentré et que son mari n’était pas encore rentré. Derrière la maison il y avait une piscine creuser très grande. Dylan était un ancien basketteur professionnel et gagner très bien sa vie. Il était plutôt connut d'ailleurs. Kelly venait de quitter le studio de musique, elle était aller récupérer son fils à l’école et était aller faire quelques courses pour ce soir, la jeune femme sortit de la voiture et Jamie en fit de même

Kelly: Jamie tu m’aides à décharger les courses s’il te plais
Jamie: Oui maman
Kelly: Merci mon ange

Jamie fit un sourire à sa mère et cette dernière ouvrit le coffre, à deux ils vidèrent le coffre et Kelly referma le coffre et vérouilla la voiture puis elle ouvrit la porte d’entrée. Jamie entra et alla déposer les sacs qu’ils avaient dans la cuisine pendant que sa mère refermait la porte puis elle alla également poser les sacs qu’elle avait sur la table

Kelly: Jamie pendant que je déballes les courses va prendre ta douche comme ça ce sera fait
Jamie: D’accord, t’es sur que je veux pas que je t’aide ?
Kelly: Non ça va aller, va prendre ta douche. Ton pyjama est dans la machine donc prends-en un propre
Jamie: Oui maman

Jamie alla enlever ses chaussures et sa veste puis il rangea tout ça et il monta prendre sa douche comme sa mère le lui avait dit, pour son jeune âge le petit Dekker était déjà très autonome en plus d’être très intelligent et sportif, ses parents étaient très fier de lui. Pendant que Jamie prenait sa douche et se lavait les cheveux comme un grand Kelly rangea les courses et elle en profita pour commencer à préparer le souper, Jamie avait déjà goûter donc tout était ok mais pendant que le dîner mijotait elle fit tourner une machine de linge. Tout à coup la porte d’entrée s’ouvrit, c’était Dylan qui rentrait et ça Kelly le savait car elle avait entendu la voix du jeune homme

Dylan: Vous êtes là ?
Kelly depuis la cuisine: Dans la cuisine

Dylan enleva sa veste et il alla dans la cuisine où il trouva sa femme toujours aussi magnifique que le matin au réveil, il l’embrassa tendrement dans le coup mais ne voyant pas Jamie dans l’éparage il se demandait où il pouvait bien être

Dylan: Bonsoir mon cœur
Kelly: Bonsoir chéri, t’as passé une bonne journée ?
Dylan: Oui et toi ?
Kelly: Ça a été, en sortant du studio j’ai été récupéré Jamie à l’école et on est allé faire quelques courses
Dylan: Ok, en parlant du petit monstre il est où ?
Kelly: Il prend sa douche
Dylan: Cool. Moi je reviens de l’hôpital, je suis également passé voir Julien tu as le bonjour de Quinn et Clay et bien sur de mon cher frère
Kelly: Merci, à ce propos comment il va ?
Dylan: Lequel ?
Kelly: Les deux
Dylan: Julien est en super forme quand à Clay il va bien mieux, il se remet vite pour quelqu'un qui c’est fait tiré dessus
Kelly: Il est fort, il va vite se remettre j’en suis sur
Dylan: Au faite il faut que je te dise un truc dont j’ai discuté avec Clay
Kelly en sortant le linge de la machine pour le mettre dans le sèche linge: Je t’écoutes
Dylan aidant sa femme: Voilà je crois que j’aimerais être agent, Clay m’a dit que j’avais tout pour l’être et que le faite que j’ai été dans les vestiaires comme il dit pourrait jouer beaucoup mais il y a un petit hic
Kelly: C’est super je trouve, c’est quoi le petit hic ?
Dylan: Mon diplôme, comme j’ai pas achever mes études universitaires je pourrais pas être agents et Clay dit qu’il faudrait que j’ai mon diplôme et je suis pas très chaud pour retourner sur le banc de l’école
Kelly: Pourquoi ça ?, tu es jeune tu peux
Dylan: Je serais le plus vieux oui et tu sais bien que moi et les études ça fait deux
Kelly: Je suis sur que tu y arrivera, c’est juste un petit peu plus corcé que le lycée
Dylan: Et si j’y arrivais pas ?
Kelly: Je suis sur du contraire, Dylan tu peux le faire je t’assure et Clay le pense aussi et je te parie que si tu demande à ton fils il te dira la même chose
Dylan: Tu penses vraiment que je peux le faire ?
Kelly en mettant le sèche linge en marche: Oui je le pense vraiment

Une petit garçon aux cheveux blond cendré humide et aux yeux bleu descendit les marches de l’escalier à toutes vitesse mais quand il entendit la voix de son père il se précipita vers la pièce et quand il vit son père il lui sauta dans les bras

Jamie: Papa t’es rentré
Dylan: Salut mon champion, alors l’école c’est bien passé ?
Jamie: Oui ça c’est bien passé, la maîtresse a fait une dictée et j’ai pas fais de faute
Dylan: Bravo, je suis fier de toi
Jamie: Merci papa, maman je peux aller jouer avant le dîner
Kelly: Oui tu peux

Dylan posa son fils par terre et Jamie s’empressa d’aller dans le salon jouer avec sa dernière console vidéos qu’on lui avait offert. Ils dinèrent en famille et sous les coups des 21h30 Dylan et Kelly allèrent coucher Jamie. Une fois le petit endormie les jeunes parents dinèrent en amoureux tout en discutant de tout et de rien et de la journée qu’ils avaient eu


Dans les rues de Berlin

Tout le monde venaient de sortir de l’immeuble de chez Kérima, Lisa était sortit d’un côté différent que celui de David qui avait carrément fait le tour de l’immeuble car il devait s’acheter un truc à manger. Après s’être acheter un petit ancas il retourna vers le parking de Kérima pour aller chercher sa voiture et rentrer chez lui mais à ce moment Lisa et David se rentrèrent dedans sans se voir

David gêné: Excuse moi je suis désolé
Lisa intimidé: C’est pas grave David

Lisa n’osait pas bouger et pourtant elle savait qu’elle ferait mieux de partir le plus loin possible de cet homme quel aimait tant mais elle en était incapable, pourquoi fallait-il qu’elle soit toujours autant amoureuse de lui-même en sachant que David ne l’aime pas comme elle l’est. Lisa décida de prendre sur elle et de rentrer chez elle pendant qu’elle en a encore la force

Lisa: Je dois y aller
David rattrapa Lisa par la main: Attends
Lisa en se retournant vers David: Qu’est-ce qu’il y a ?
David: Pourquoi est-ce que tu me fuis ?
Lisa: Je ne te fuis pas David
David: Tu plaisantes, dès que je m’approche de toi tu m’évites
Lisa: J’essaie juste mettre un peu distance entre nous
David: Pourquoi ?
Lisa: Tu le sais
David: Avant t’avais pas besoins de mettre de la distance avec moi
Lisa: Avant tu savais pas
David: Et maintenant que je sais tu te sens obliger de me fuir à chaque que je m’approche de toi
Lisa: Tu devrais savoir ce que je ressens vu que c’est à peu près la même chose que tu vis avec Mariella
David: On ne parle pas de Mariella mais de toi et moi
Lisa: Mais au final on en vient à tes sentiments pour elle et au faite tu en est pas pour moi
David: Mais je tiens à toi Lisa
Lisa: Moi aussi et c’est pour ça que c’est aussi douloureux
David: Lisa je veux pas te perdre
Lisa: Moi non plus et ton amitié est très importante pour moi
David: Et si ça changeait, si je voulais plus ?

à suivre

_________________




Connor was born to fight evil forces, he was born of the union of two vampire and his destiny is to become a champion, the savior of mankind but also a glimmer of hope for the new generation



Dernière édition par Mel23 le Dim 27 Fév - 13:00, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oth-rpg.pro-forums.fr
Mel23
Admin
avatar

Messages : 1251
Date d'inscription : 25/07/2010

MessageSujet: Re: RIEN NE VA PLUS [CHAPITRE 25]   Dim 27 Fév - 2:06

CHAPITRE 10.



David, Lisa, Clay et Quinn


David: Mais je tiens à toi Lisa
Lisa: Moi aussi et c’est pour ça que c’est aussi douloureux
David: Lisa je veux pas te perdre
Lisa: Moi non plus et ton amitié est très importante pour moi
David: Et si ça changeait, si je voulais plus ?
Lisa très surprise: Qu’est-ce que tu veux dire par là ?
David: Que je voudrais peut être plus que ce qu’on a
Lisa: Je suis pas sur de comprendre ce que t’essaie de me dire où plutôt j’ai peur de comprendre
David tenant toujours la main de Lisa: Pourquoi tu as peur, depuis quand t’as peur de moi ?
Lisa: Je n’ai pas peur de toi au sens propre à vrai dire en dehors de mes amis tu es la personne en qui j’ai le plus confiance
David content: C’est vrai ?
Lisa: Oui et je donnerais ma vie pour toi
David touché: Moi aussi

David fixait Lisa dans les yeux comme pour essayer de lire dans ses pensées, choses qu’il était incapable de faire. Le jeune homme ne c’était jamais demandé si il ressentait plus que de l’amitié envers Lisa à cause de Mariella et quand il pensait à son ex il ne ressentait pas de la peine où de la colère mais de la nostalgie seulement les paroles de Max n’arrêtait pas de résonner en boucle dans sa tête comme le refrain d’une chanson ”t'en connais beaucoup des assistantes qui auraient fait ce que Lisa a fait pour toi depuis le début, ce pourrait-il que tu est été tellement aveuglé par ton amour pour Mariella pour n’avoir pas vu ce qui se trouvait sous tes yeux”. Entre les paroles de Max qui ne fesait que résonner en boucle dans sa tête et les milliers de questions qui résonnait dans sa tête, comment avait-il pu ne pas envisager que Lisa et lui pourraient être plus qu’amis ?

Lisa: Qu’est-ce que tu voulais dire par ”Et si ça changeait, si je voulais plus ”
David: Je voulais savoir ce que ça changerais pour toi, pour nous si dans un avenir assez proche je voulais plus que de l’amitié
Lisa: Tu veux dire si tu ressentais de l’amour ?
David: Lisa je ne te dis pas que je suis amoureux de toi comme tu l’es de moi, je dis que je tiens énormément à toi bien plus que je ne le pensais et que peut être on pourrait être un peu plus que des amis
Lisa n’y comprenant plus rien: David tu vas finir par me faire perdre la tête, dis moi clairement ce que t’essaie de me dire
David: Je suis désolé, ce que j’éssaie de te dire c’est que…….
Katia en arrivant vers eux: Lisa j’aimerais te parler seule à seule
Lisa se retournant vers sa mère: Maman tu tombe mal là
Katia: Oh et puis-je savoir pourquoi
Lisa: Parce que je suis en grande conversations qui est un peu complexe
Katia: Monsieur Seidel il faut vraiment que je parle avec ma fille, votre conversation peut être reporter je pense
David lâchant la main de Lisa à contre cœur: Très bien, euh Lisa je……
Lisa: Pas question, je veux entendre clairement ce que t’essaie de me dire
Katia: Lisa c’est important
Lisa: Maman si c’est à propos de Bruno je suis au courant papa m’a tout expliquer et je comprends que tu lui en veuille et que t’es besoin d’en discuter mais là c’est pas le bon moment
Katia contrariée: Non ça n’a rien avoir, j’ai invité Henry à la maison et je veux que tu y sois présente cette fois
Lisa: Non mais c’est pas vrai tu commences à vouloir me caser, éssaie plutôt de régler tes problèmes avec papa et laisse moi gérer ma vie amoureuse
Katia fixant David puis Lisa: Ton père et moi c’est une autre histoire, l’homme que tu aime ne t’aimera jamais alors il est temps que t’arrête de rêver de ton prince charmant qui n’arrivera jamais et Henry pourrait être très bien pour toi
Lisa: C’est pas la peine de fixer David il sait tout
Katia: Quoi mais depuis quand et pourquoi tu m’as rien dit ?
Lisa: Depuis quelques jours, parce que c’est compliquer, très compliquer et que je ne voyais pas la néccésité de te dire que je lui avais avoué mes sentiments, en tout cas ce soir je ne peux pas
Katia: Et puis-je savoir pourquoi ?
Lisa: Parce que….
David légèrement jaloux: Parce que je l’ai invité à dîner, n’est-ce pas Lisa ?
Lisa regardant David très surprise: Euh oui on doit dîner tout les deux
Katia: Et ce dîner professionnel ne peut pas être reporter je suppose
David prenant la main de Lisa: Ce n’est pas un dîner professionnel
Katia très contrarié: Alors c’est quoi si c’est pas professionnel ?
David: C’est privé, j’ai des choses importantes à lui dire
Lisa: Maman il faut que je lui dise deux petites choses, tu peux attendre s’il te plais

Sans attendre la réponse de sa mère Lisa tira David par la main, on aurait pu croire qu’elle était furieuse de l’initiative du jeune homme lorsque ce dernier à révéler à Katia qu’il avait invité Lisa à dîner alors que ce n’était pas le cas mais elle attendait tout de même quelques explications

Lisa: Je peux savoir ce qui te prends
David: Je te donne un coup de main
Lisa: Mais je t’ai pas demandé d’intervenir
David légèrement jaloux: Tu veux dîner avec ce Henry ?
Lisa: Non mais tu te rends de ce que tu viens de faire
David avec un sourire aux lèvres: Je viens de t’inviter à dîner avec moi
Lisa: David c’est pas drôle
David: J’ai pas dis que ça l’étais, ça te dérange tant que ça que je t’invite à dîner en dehors du travail
Lisa: Non mais ça me rend nerveuse et tu as le dont pour me mettre dans cet état là et surtout quand tu prends une initiative pareil sans me demander mon avis
David avec son regard de chien battu: Dans ce cas là, Lisa accepterais-tu de dîner avec ce soir ?
Lisa: Ah non ne me regarde pas avec ce regard là
David: Quel regard ?
Lisa: Ne fais pas celui qui ne sait pas de quoi je parle
David en souriant: Mais je ne sais pas Lisa
Lisa: Avec ton regard de chien battu
David: J’ai ce regard là ?
Lisa: Oui y’a pas que lui
David: C’est quoi les autres regard que j’ai ?
Lisa: Tu me demandes ça pour pouvoir les utiliser en permanence quand je t’en veux c’est ça ?
David: Non je te le demande par curiosité
Lisa: Tu as différents regard qui me font fondre comme neige au soleil
David: C’est bon à savoir
Lisa: Non c’est pas bon du tout, je devrais être capable de tenir bon
David avec un sourire aux lèvres: Je te taquine Lisa. Bon pour en revenir à mon invitation, tu acceptes ?
Lisa: Je sais pas David
David: S’il te plais Lisa, dis-moi ce que tu risques à dîner avec moi à part passer un bonne soirée ?
Lisa: Pas grand-chose
David: Alors accepte
Lisa: Bon d’accord j’accepte
David tout content: Super je suis content
Lisa: Au faite pour ce qui concerne ce que ma mère a dit à propos du prince charmant dont je rêve
David: Je sais
Lisa étonnée: Tu sais quoi
David: Que c’est moi le prince charmant dont tu rêves
Lisa encore plus étonnée: Comment tu ??
David: Parce que tu m’aimes et que forcément quand on aime quelqu’un on rêve de lui où d’elle, je me trompe
Lisa baissant les yeux: Oh
David: Lisa tu n’as pas à t’excusé, je suis flatté tu sais

Lisa releva sa tête et son regard rencontra celui de David qui était tendre et à la fois touché. Le jeune homme prit la main de Lisa dans la sienne et ils retournèrent vers la mère de Lisa qui commençait à perdre patience et elle n’aimait pas voir David avec sa fille en dehors du travail car à ses yeux David n’était qu’un gamin pourrit gâté, un coureur de jupon qui ferait toujours souffrir sa fille

Katia: Monsieur Seidel j’aimerais que vous reportiez ce dîner à un autre jour
Lisa: Pourquoi on devrait reporter ?
Katia: Parce que j’ai déjà invité Henry
Lisa: Bah voyons dis plutôt que t’as pas envie que je sorte dîner avec David ce sera plus simple
Katia: C’est le cas et je préférerais que tu dîner avec Henry
David: Avec tout le respect que je vous dois madame Plenske Lisa est assez grand pour savoir avec qui elle a envie de dîner
Katia: Restez-en dehors de nos histoires je vous pries
Lisa: Dis-moi tu comptais le faire où ce dîner vu que tu refuses de revenir à la maison
Katia: Si je te le dis tu viens ?
Lisa: Non
Katia sévèrement: Lisa je suis ta mère alors tu fais ce que je te demande
Lisa se tournant vers David: A quel tu viens me chercher ?
David en souriant: 20h00 ça te conviens ?
Lisa: C’est parfait
David: Super. Oh faite je suis content que tu es préféré dîner avec moi plutôt qu’avec ce Henry
Katia: Et pourquoi vous êtes si content monsieur Seidel ?
David sincèrement: Parce que ça m’aurait légèrement contrarié de là savoir avec lui où un autre homme
Lisa: Fais gaffe je vais finir par croire que t’es jaloux
David: Je le suis peut être qui sait. Au revoir madame Plenske, à ce soir Lisa

Sur ces mots David s’en alla vers le parking de Kérima, il était très sincère lorsqu’il disait que ça l’aurait contrarié si Lisa avait préféré dîner avec ce Henry. Pour une raison inconnu lorsque Katia avait insister pour que Lisa dîne avec cet homme qu’elle ne connaissait pas il avait ressentit comme une pointe de jalousie et pourtant il y avait pas de raison car ça n’aurait été qu’un simple dîner et de toute manière Lisa est éperdument amoureuse de David depuis le premier jour mais ça l’avait énnervé sur le coup et puis sur une impulsion incontrôlable il a invité Lisa à dîner. La première raison de son intervention spontanée il voulait aider Lisa mais surtout il voulait pas que Lisa dîner avec ce Henry mais ça il c’est bien garder de le lui dire. Après être monter dans sa voiture David sortit du parking et lorsqu’il passa devant chez Kérima et qu’il vit Lisa il là regarda puis il reporta son regard sur la route

Lisa quand à elle avait le sourire aux lèvres, même si pour elle David n’avait proposer ce dîner que pour lui venir en aide alors qu’il n’y avait pas que ça mais ça bien sur elle l’ignorait cependant elle ne pouvait pas s’empêcher de sourire car ça lui fesait énormément plaisir de dîner avec David en dehors du travail et puis elle pourra en profiter pour reprendre la conversation qu’ils avaient avant que la mère de Lisa ne débarque. Lisa tenait vraiment à savoir où David voulait en venir, il y a des moments où elle le comprenait sans même avoir besoins de plus d’explications mais là elle devait bien avouer qu’elle avait énormément besoins d’éclaircissement de la part du jeune homme

Lisa toujours le sourire aux lèvres: A demain maman
Katia: Tu ne comptes pas aller sérieusement à ce dîner avec lui tout de même
Lisa: Oh que si et tu n’arriveras pas à me faire tomber de mon petit nuage

Sur ses mots Lisa s’en alla et elle rentra chez elle, la jeune femme comptait bien se faire belle même si elle savait que ça n’avait rien d’un dîner romantique entre amoureux seulement ça ne l’empêcherait pas de se faire jolie en suivant les conseil qu’Yvonne lui avait donner


Hopital de Berlin

Clayton Seidel plus connu sous le nom de Clay Seidel est un jeune homme de 28 ans, il est le neveu de Frédérique Seidel, le cousin de David & Kim mais également le grand-frère de Matt. Clay était l'agent de Dylan Dekker et il est devenu le meilleur ami de ce dernier. Il est très proche de Kelly et Jamie, il est fiancé depuis six mois à Quinn Rosenburg, la sœur aîné de Kelly. Clay était harcelé par une jeune tenniswoman, Katie Ryan, le sosie de Sara, sa défunte femme. Un soir Katie s'introduira de nuit chez Clay, fusillera sur le couple avant de s'échapper par la porte-fenêtre de la chambre mais elle est arrêté par la polices quelques jours plus tard. Clay et Quinn sont retrouvés par Dylan au bout de quelques jours et emmenés à l'hôpital. Ils ont survécu tout les deux mais Clay a frôlé la mort de très près se faisant greffer un rein juste à temps. Il se réveille une semaine après Quinn qui elle a pu rentrer chez elle enfin chez Clay

Quinn Rosenberg est la sœur aîné de Kelly Dekker, elle a 27 ans, elle est photographe professionnel et elle possède sa propre galerie. La jeune femme a été marié mais elle a divorcer en découvrant les infidélités de son cher et tendre mais l’amour entre son ex et elle avait disparu depuis pas mal d’années et puis un jour elle rencontre Clay Seidel, l’agent de Dylan et là ce fut le coup de foudre comme on en voit tant dans les films. Ils sortent ensemble et un an et demi plus tard il là demande en mariage et bien évidemment elle lui dit oui mais un soir Katie, le sosie de Sara s'introduisit de nuit chez Clay et elle tira sur le couple avant de s'échapper par la porte-fenêtre de la chambre mais quelques jours plus tard elle est arrêté par la police

Les corps de Quinn et Clay sont retrouvés quelques jours après l'agression par Dylan, et leur cas sera donc déséspéré. Cependant Quinn se réveille au bout de quelques jours d'hopital, et même si elle doutera un moment de la survie de Clay, celui-ci, après être passé à un fil de la mort, se fit greffer un rein et il se rétablit actuellement à l‘hôpital.


Ce soir Quinn n’avait pas envie de rester seule dans la maison de Clay sans ce dernier qui est encore à l’hôpital, elle prit donc quelques affaires et décida de se rendre au chevet de bon homme en espérant que celui-ci soit d’accord pour qu’elle reste dormir avec lui. Clay quand à lui zappait sur les chaînes de la télé, il n’arrivait pas à dormir pourtant il devrait car il doit reprendre des forces quand tout à coup il entendit des bruits de bas pensant que c’était un médecin qui fesait sa garde mais lorsqu’il tourna la tête et qu’il vit Queen devant la porte un sourire se dessina sur les lèvres du jeune homme et il lui fit signe d’entré

Clay: Bonsoir, qu’est-ce que tu fais là il est tard
Quinn en fermant la porte de la chambre: Bonsoir, je voulais te voir et puis ça me déprime d’être toute seule sans toi à la maison
Clay: Et tu trouve qu’un hôpital où y’a plein de malade c’est pas dépriment
Quinn en posant son sac sur une chaise: Je viens pas faire une visite des lieux, c’est toi que je veux voir
Clay: Et moi je suis toujours clouer au lit
Quinn en désignant le lit: Je peux ?
Clay en se décalant un peu: Bien sur
Quinn s’asseyant et se blottissant contre lui: On était où ?
Clay en entourant la taille de Quinn: Je te disais que j’étais toujours clouer au lit
Quinn: Et tu vas bientôt sortir de cet hôpital
Clay: Quand ?
Quinn: Quand le médecin te dira que t’es complètement rétablit et que tu peux rentrer à la maison
Clay: J’ai hâte
Quinn: Et moi donc, tu me manque tellement
Clay: Tu me manque aussi mais tu viens me voir tout les jours
Quinn: Mais c’est pas pareil que de t’avoir près de moi, à ce propos est-ce que je peux rester cette nuit ?
Clay: Tu sais les médecins risquent de ne pas être de mon avis
Quinn: Tu voudrais que je reste
Clay: Bien sur quel question
Quinn: C’est tout ce qui compte
Clay: Mais et les méde….
Quinn lui coupant la parole en l’embrassant: Ils ne sont pas obligé de le savoir
Clay: Mais demain matin ils vont le découvrir
Quinn: Et alors ce sera pas la fin du monde, je veux juste dormir dans tes bras
Clay: Moi aussi
Quinn: Alors je peux
Clay embrassant le font de Quinn: Oui

La jeune femme embrassa tendrement son fiancé et ce dernier lui répondit tout aussi tendrement puis Clay recouvra Quinn avec les couvertures et ils regardèrent un film à la télé mais dix minutes plus tard ils tombèrent dans les bras de Morphée


Maison des Plenske

David avait invité Lisa à dîner et après quelques hésitation la jeune femme avait accepter mais pour elle David ne l’avait invité à dîner que pour lui venir en aide mais ce n’était pas le cas cependant Lisa l’ignorait ça lui fesait énormément plaisir de dîner avec David en dehors du travail et puis elle pourra en profiter pour reprendre la conversation qu’ils avaient avant que la mère de Lisa ne débarque. Même si ce dîner n’avait rien d’un dîner romantique elle comptait bien se faire belle, de toute manière David le sera forcément aux yeux de Lisa, peut importe ce qu’il porte Lisa le trouve toujours séduisant

Lisa était toute seule à la maison, Bernard était invité chez un ami ce qui tombait plutôt bien car elle n’avait pas du tout envie d’expliquer à son père pourquoi elle avait accepter l’invitation même il s’en serait douter vu qu’il connaît les sentiments que sa fille à pour David. Lisa était habillé d’une robe qui lui arrivait au dessus des mollets, elle avait des chaussures noir avec un léger talon. Ses cheveux était retenu par une barrette en arrière mais quelques mèches tombais en cascade autour du visage de la jeune femme. Tout à coup quelqu’un sonna à la porte, Lisa descendit les escaliers et elle alla ouvrir la porte

Lorsque la porte s’ouvrit Lisa vit David d’ailleurs elle se doutait bien que c’était lui, David était habillé d'un classique smoking sans la cravate ni le nœud papillon car il déteste ça. Il portait une chemise blanche sous sa veste bleu marine qui se trouve être la couleur identique du pantalon mais il avait des chaussures noir, c'est fou comme il était élégant et séduisant habiller comme ça aux yeux de la jeune femme. David fixait Lisa, il n’avait jamais remarquer à quel point Lisa était belle sauf la fois où lui et Lisa avait été obligé de passé la nuit sur l’île aux paons mais ce soir David prenait conscience de la beauté de Lisa

David: Bonsoir Lisa, tu es splendide
Lisa en rougissant: Merci, tu es très beau toi aussi
David en souriant: Merci. Tu es prête ?
Lisa: Oui mais faut que je prenne mon manteau et mon sac
David: D’accord

Lisa prit son manteau et elle l’enfila puis elle prit son sac à main puis elle sortit de la maison avec David, elle verrouilla la porte d’entrée et David et elle se dirigèrent vers la voiture du jeune homme, ils montèrent à l’intérieur et ils se dirigèrent en direction de Berlin et plus particulièrement du restaurant Wolfart


Wolfart

Le Wolfart est un restaurant très fréquenté par certaine personnes de chez Kérima et David en fait partie d’ailleurs Les Seidel ont même leurs propre table ici. Il n’y a pas que les Seidel où des personnes de chez Kérima qui viennent dîner ici, il y a parfois des hommes d’affaires et des couples également. David et Lisa arrivèrent devant le restaurant un quart d’heure plus tard, ils sortèrent de la voiture du jeune homme et ils se dirigèrent vers la porte d’entrée du restaurant, ils entrèrent à l’intérieur et ils enlevèrent leurs manteaux puis ils s’installèrent à une table. David s’installa juste en face de Lisa ce qui était plutôt logique pour deux personnes qui sont assit à une table pour deux. Un serveur arriva à leurs table et il leurs donna les cartes puis il les laissa les consulter, quelques minutes plus tard il retourna vers David et Lisa et il prit leurs commande puis il s’en alla vers les cuisine, David se retrouva à nouveau seul face à Lisa. La jeune femme voulait reprendre la conversation qu’elle avait eu avec David quelques heures plus tôt devant chez Kérima avant que sa mère n’arrive et ne les interrompe ce qui ne risque pas d’arriver ce soir

Lisa: David j’aimerais qu’on reprenne la discussion qu’on eu quelques heures plus tôt devant chez Kérima avant que ma mère débarque
David: D’accord
Lisa: Qu’est-ce que tu essayais de me dire ?
David: Que je sens bien que ce qu’il y a entre nous c’est plus que de l’amitié
Lisa: David tu connais mes sentiments mais je t’en supplie ne me dis pas que tu m’aimes simplement pour me faire plaisir
David: C’est pas ce que j’allais dire
Lisa: Alors tu allais dire quoi ?
David: Que je tiens bien plus à toi que je le pensais, qu’entre nous il y a plus que de l’amitié mais que je sais pas si…..
Richard en les interrompant: Oh j’adorerais entendre la suite
David tournant sa tête vers son demi-frère: Va voir ailleurs si j’y suis
Richard: T’as l’air contrarié mon cher petit frère
David très calmement: Fou le camp Richard
Richard: Mon pauvre petit David je te savais déjà pitoyable mais là c’est le comble
David: Le plus pitoyable de nous deux c’est pas moi, toi qui dit te préoccuper tant de Kérima on t’y voit plus vraiment
Richard énervé: Je suis bien plus soucieux de l’avenir de Kérima que toi
David: Permets moi d’en douter, maintenant tu nous excuse on était en grande discussion
Richard: Oh l’épouvantail et l’incompétent de service ont une discussion au sommet
David sur les nerfs: Ne me cherche pas Richard où tu vas me trouver
Richard en ricanant: Ouhh j’ai peur
David: Ça y’est t’as craché ton venin tu peux t’en aller on te retient surtout pas
Richard: Tu sais je te savais dragueur mais jamais j’aurais pensé que tu te serais abaissé aussi bas avec elle
David se levant: Retire tout de suite ce que tu viens de dire
Richard: Où sinon quoi
David: Où sinon je te jure que je te fais voler à travers les tables du restaurant
Sophie: J’aimerais bien voir ça, aller viens Richard laissons ces minables entre eux
David en se rasseyant: Ouais c’est ça dégager et de préférence très loin
Lisa tristement: Je suis désolé, c’était peut être pas une si bonne idée de dîner ensemble
David: Ne fais pas attention à eux, ils ne savent que blésser les autres
Lisa: Mais tu les a entendu
David: Oui mais je m’en fiche, moi je te trouve superbe et je suis sincère
Lisa: C’est vrai ?
David: Oui, tu es magnifique
Lisa: Je te crois
David: Ce que j’essayais de te dire avant que mon dégénérer de frère ne nous interrompe c’est qu’entre nous il y a plus que de l’amitié mais que je sais pas si c’est de l’amour
Lisa: Je résume, tu tiens énormément à moi, qu’entre nous il y a plus que de l’amitié mais que tu ne sais si c’est de l’amour
David: Oui
Lisa: Bon dans ce cas là on pourrait commencer par avoir un rancard
David: Qu'est-ce que tu veux dire ?
Lisa: Je veux dire un rendez-vous. Tu m'appelle et tu m'invites à sortir où je t'appelle et je t'invite à sortir et on va dîner où voir un film
David: Comme ce soir ?
Lisa: Oui mais ce soir c’est pas un rancard
David: Dans ce cas c’est quoi ?
Lisa: C’est deux amis qui dînent ensemble et qui tentent d’éclaircir certaines choses qui sont très compliquer
David: Pour être compliquer ça l’est

Le serveur arriva avec les deux commandes de David et Lisa et après avoir servit ces derniers il repartit vers d’autres tables, tout en dînant tranquillement sans se soucier de ce que Richard et Sophie pouvaient bien dire d’eux Lisa et David en profitèrent pour discuter de tout et de rien. Après avoir finit de dîner le jeune homme régla la note et ils allèrent chercher leurs manteaux qu’ils enfilèrent aussitôt puis David raccompagna Lisa chez elle. Dans la voiture elle semblait ailleurs, ce que le jeune homme remarqua immédiatement

David: Tu pense à quoi où à qui Lisa ?

Elle ne répondit pas, David déposa alors sa main sur la main de Lisa

David: La terre appelle mademoiselle Plenske!!

Elle sursauta au contact de la main de David sur la sienne, l’effet de sa peau contre la sienne avait toujours eu l’effet de la surprendre

Lisa: Pardon j’étais dans mes pensées. Tu disais?
David: Je te demandais ce qui te préoccupait autant
Lisa: Oh, rien de très important. En fait je pensais juste à mes parents, à Jérémy et à Bruno
David: Oui je peux comprendre quoique toi au moins ton frère n’est pas un fou dangereux
Lisa: C’est que Bruno par rapport à Richard y’a pas photo
David: Mais tu t’inquiètes pour tes parents, je connais ça
Lisa: C’est vrai que t’as vécu la même situation avec tes parents


Maison des Plenske

Arriver devant la maison des Plenske David sorti de sa voiture et il alla ouvrir la portière du côté de la jeune femme après avoir fait le tour du véhicule. Lisa avait enlever sa ceinture et elle sortit de la voiture lorsque son petit ami ouvrit la portière

Lisa: Merci David pour tout, bonne nuit

La jeune demoiselle se dirigea vers l’entrée de la maison. David connaissait Lisa par cœur, il la rattrapa par la main

David: Lisa attend! Je vois bien qu’il y a quelque chose qui ne va pas. Tu veux qu’on en parle?
Lisa: Ça va je suis juste un peu fatigué.
David: Est-ce que c’est à cause de ce Henry que tu devais rencontrer ?
Lisa: Non pourquoi?
David: Je sais pas t’as l’air perdu, peut être qu’au fond tu voulais le voir mais tu veux pas l’admettre
Lisa: Non pas du tout mais où est-tu aller chercher ça?

Cette réponse eu pour effet de le faire sourire et le soulager.

David: Je suis très heureux de l‘entendre
Lisa: Dois-je comprendre que tu es jaloux ?
David plongeant son regard dans celui de Lisa: Oui je le suis

Suite à ses dernières paroles il fit passer sa main de libre sur la joue de Lisa, la jeune femme ferma les yeux lorsque le jeune homme caressa sa joue. Ce retrouver si prés de lui ne la laissait pas indifférente bien au contraire. Tout à coup Lisa approcha ses lèvres du visage de David et elle l’embrassa tendrement. La jeune femme ne savait plus ou elle se trouvait, elle avait l’impression d’avoir décollé, que plus rien n’existait autours d’eux. Quand elle reprit conscience de ce qu’elle faisait, elle mit fin au baiser.

Elle observa David pour voir sa réaction, le jeune homme ouvrit alors les yeux et un sourire se dessina sur les lèvres du jeune homme

Lisa toute gêné: Je te demande pardon! Je ne sais pas ce qu’il m’a prit.

Elle se tourna et se précipita vers l’entrée de chez elle mais David là rattrapa par le bras et il là fit se tourner vers lui à nouveau puis il l’embrassa tendrement, après quelques minutes il rompit le baiser

David: Ne t’excuse surtout pas, bonne nuit Lisa

Lisa: Bonne nuit David

Suite à ses paroles et surtout à ce baiser Lisa rentra chez elle et elle alla se mettre au lit, David lui il avait un sourire afficher sur le visage. Il monta dans sa voiture et il rentra chez lui, une fois arriver chez lui il monta se coucher

_________________




Connor was born to fight evil forces, he was born of the union of two vampire and his destiny is to become a champion, the savior of mankind but also a glimmer of hope for the new generation

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oth-rpg.pro-forums.fr
Mel23
Admin
avatar

Messages : 1251
Date d'inscription : 25/07/2010

MessageSujet: Re: RIEN NE VA PLUS [CHAPITRE 25]   Dim 27 Fév - 15:57

CHAPITRE 11.




Stefan, Damon, Eléna, Connor
Adam et Jérémy



Manoir des Salvatore

Stefan Slavatore, 17 ans débarque fraîchement avec son frère à Berlin enfin c’est pas vraiment un débarquement mais plutôt un retour après 4 ans d’absence. Les frères Salvatore sont orphelins, il y a quatre ans leurs parents décèdent dans un crash d’avion mais ils sont placé chez leurs oncle Zack qui meurent décède d’une crise cardiaque il y a trois mois et comme Stefan est mineur il est placé sous la tutel de son frère. Damon Salvatore, 21 ans est de retour avec son frère à Berlin après une longue absence, il vient de se faire engager chez Kérima Moda comme mannequin pour la ligne homme


Le manoir des Salvatore est très vieux et il a vu naître plusieurs génération y comprit Stefan et Damon, il a été rénové il y a dizaine d’années par les défunts parents des frères Salvatore mais aujourd’hui les seules à occupé cette immense demeure sont justement Stefan et Damon seulement ce manoir n’est pas le seul à avoir appartenu à famille Salvatore, il y a vingtaine d’année Guiseppe Salvatore a fait l’acquisition d’un autre manoir dont il avait hérité mais aujourd’hui ce dernier est une véritable ruine et il ne reste que le terrain autour cependant le terrain appartient à Damon et Stefan d’ailleurs la fortune des Salvatore égale largement celle des Seidel à cause de l’immense fortune que Guieseppe et Gina Salvatore ont léguer à leurs deux fils dans leurs testament

Aujourd’hui allait être une longue journées pour les deux frères, Damon devait se présenter chez Kérima quand à Stefan et bien lui il doit aller au lycée ce qui est loins de le ravir pas à cause du faite qu’il n’aime pas les études à vrai dire ce serait plutôt tout le contraire mais plutôt parce qu’il aime pas les premiers jours de cours, c’est la rentrée et tout le monde vous regarde bizarrement. En voyant que son frère n’était toujours pas descendu Damon décida d’aller le sortir du lit lui-même. Il monta à l’étage et sans même frapper à la porte il entra, la pièce était plonger dans le noir et Damon alla ouvrir les volets

Damon: Allez petit frère debout
Stefan endormit: Fiche le camp je suis fatigué
Damon: Lève toi tu va arriver en retard au lycée
Stefan: endormit: hmmmm
Damon: Stefan ne fait pas l’enfant et lève toi
Stefan toujours endormit: Veux pas y aller
Damon: Que tu le veuille où non tu vas y aller même si je dois t’y emmener moi-même
Stefan endormit: T’osera pas et en plus tu dois aller bosser
Damon: Ne me mets pas au défit et t’inquiète pas pour mon boulot j’y serais aussi
Stefan: M’en fiche j’irais pas et tu m’y obligera pas
Damon: Oh que si, je suis ton frère et ton tuteur légal ce qui veut dire que tu dois faire ce que je te dis
Stefan toujours endormit: T’es méchant
Damon: Si tu veux je suis méchant mais c’est pour ton bien, si tu te lève pas je te jure que tu vas voir a quel point je peux être dure
Stefan endormit: Et tu vas faire quoi hein
Damon en criant dans l’oreille de son frère: DEBOUT C’EST L’HEURE
Stefan en sursautant: Mais t’es malade
Damon en souriant: Tu vois quand tu veux, maintenant que t’es réveillé prépare toi pour le lycée, ton petit déj t’attends en bas

Suite à ses paroles Damon sortit de la chambre de son frère avec le sourire aux lèvres, il n’aimait pas devoir être sévère avec son frère mais faut dire qu’il n’a jamais eu besoins de la faire vu que ce dernier a toujours été obéissant depuis 17 ans mais il n’avait pas le choix et puis franchement défier Damon n’est pas vraiment une chose à faire et en particularité Stefan qui devrait le savoir depuis le temps cependant ça leurs arrive de se défier l’un l’autre pour rigoler mais ce matin Damon ne rigolait pas du tout

Arriver en bas Damon alla dans la cuisine et il attendit que son frère le rejoigne pour déjeuner, l’aîné des frères Salvatore était prêt, il finissait de boire son café quand tout à coup Stefan fit son apparition habillé de la tête au pied avec son sac à dos sur le dos

Damon: Tiens regardez qui a une meilleure tête
Stefan en s’asse sur un tabouret: T’as le sens de l’humour à ce que je vois
Damon: Tu me connais petit frère
Stefan: Je trouve pas ça drôle
Damon en nettoyant sa tasse: Franchement je comprends pas
Stefan en déjeunant: Qu’est-ce que tu comprends pas, que je sois crevé ?
Damon en s’essuyant les mains et retournant vers son frère: Non toi idiot
Stefan: C’est vrai que je suis compliqué comme garçon
Damon: Ce que je comprends pas chez toi c’est que t’as toujours adoré l’école depuis que t’es haut comme trois pommes
Stefan: J’aime les études
Damon: Alors pourquoi tu refusais d’y aller
Stefan: C’est toujours le cas, quand c’est la rentré et que t’es le petit nouveau tout le monde te regarde bizarrement et puis avec le décès de Zack ça va être pire
Damon: Laisses les parler, on a vécu pire après la mort des parents non
Stefan: Oui et j’ai justement pas envie de revivre une journée comme ça
Damon: Écoutes tu veux un conseil de ton grand frère
Stefan en terminant son petit déj: Je veux bien ouais
Damon: Si jamais on te fait des réflexions tu les ignores et si on te pose des questions à propos de comment tu va bien et bah sois simplement honnête
Stefan: C’est pas idiot ce que tu dis
Damon en esquissant un sourire: T’en fais pas tout ce passera bien

Pendant que Stefan nettoya son bol Damon enfila sa veste et quelques minutes plus tard Stefan en fit autant et il prit son sac, ils sortèrent du manoir et ils montèrent dans la voiture de Damon puis ils partèrent en direction du lycée


Maison des Kubala

Eléna Kubala , 17 ans est la troisième enfant de la famille Kuballa, elle a deux grandes sœurs, Yvonne et Jenna, elle a également un petit frère de 16 ans, Connor. Ce matin tout le monde était réunit dans la cuisine, les parents et les deux plus jeunes enfants qui ne sont plus des enfants mais des adolescents, tout deux étaient prêt pour le lycée

Michael: Alors les enfants prêt pour le lycée
Eléna et Connor: Ouais
Kristen: Connor mange quelque chose quelque chose s’il te plais
Connor: J’ai pas faim
Michael: C’est le repas le plus important de la journée et c’est mauvais de partir le ventre vide
Connor: Bon si mange deux petits cake ça vous va ?
Kristen: C’est mieux

Connor prit deux petit cake dans le paquets et il les mangea devant ses parents et sa sœur qui ne pu s’empêcher d’esquiver un sourire, après avoir finit de manger Connor enfila sa veste et Eléna en fit autant

Michael: Je vous dépose les enfants
Eléna: En fait papa je prends ma voiture
Michael: Connor ?
Connor: Bah j’ai déjà demandé à Eléna de me déposer
Eléna: Papa t’en fais pas je suis prudente sur la route
Michael: Bon aller filer en cours
Connor et Eléna: A ce soir

Les deux allotissements quittèrent la maison après avoir saluer leurs parents, ils montèrent dans la voiture d’Eléna. La jeune adolescent démarra et elle partit en direction du lycée avec son petit frère à bord


Lycée de Berlin

Ca y est c’était la rentrée ! Fini les vacances pour tous les élèves. Ils arrivèrent tous par petits groupes ou seul. Certains arrivèrent avec leur propres voitures, d’autres était emmener par leurs frères ou sœurs ou encore par leurs parents. Comme ce fut le cas pour Stefan, Eléna, Connor Adam et Jérémy. D’autres encore arrivèrent en bus. Un jeune homme habillé d’un jean bleu foncé d’une veste en cuire et des chaussure noir sortit d’une voiture noir après avoir salué le conducteur et il se dirigea vers l’entrée du bâtiment, il alla ensuite vers l’administration afin d’obtenir son emploi du temps, il entra dans le bureau. Comme tout les nouveaux Stefan attirait forcément l’attention et particulier les jeunes filles faut dire qu’il est très séduisant

La jeune femme de l’administration: Bonjour, puis-je vous aider jeune homme
Stefan: Bonjour, je suis nouveau et
La jeune femme: N’en dis pas plus mais avant j’ai besoin de quelques informations
Stefan: Ok
La jeune femme: Alors comment tu t’appelles et quel âge as-tu ?
Stefan: Je m’appelle Stefan Salvatore et j’ai 17 ans
La jeune femme: D’accord, on nous a envoyé ton dossier scolaire, voici ton emploi du temps et ton carnet
Stefan: Merci
La jeune femme: De rien, bonne journée

Stefan remit ses lunette et il rangea son emploi du temps ainsi que son carnet dans son sac à dos puis il sortit du bureau et là il heurta une jeune fille du même âge que lui, elle était brune dès le premier regard Stefan craqua littéralement pour elle et ce fut réciproque

Stefan: Désolé je t’avais pas vu
??????: C’est pas grave, j’avais la tête ailleurs. T’es nouveau ?
Stefan: Oui et toi ?
???????: Non, au faite je m’appelle Eléna, Eléna Kubala
Stefan: Enchanté Eléna. Moi c’est Stefan, Stefan Salvatore
Eléna: Contente de te connaître Stefan, je suis désolé je dois y aller, on se reverra sûrement
Stefan en esquissant un sourire: Oui surement
Eléna en reculant: A bientôt j’espère Stefan

Stefan dans ses pensées: Finalement ça a du bon d’être nouveau

Sur cette dernière pensée le jeune homme se dirigea vers sa salle de classe sans même savoir qu’il retrouverais la belle Eléna.


Kérima Moda

Pendant ce temps chez Kérima Moda Damon fit son apparition et en voyant le beau jeune homme Sabrina ce précipita vers lui pour savoir si c’était vraiment le nouveau mannequin dont elle avait entendu parler à la cafétéria mais elle avait aussi entendu dire qu’il possédait une énorme fortune et ce genre d’homme Sabrina n’y résistait mais ce genre de femme Damon en avait horreur

Sabrina: Salut tu dois être Damon Salvatore
Damon en enlevant ses lunettes de soleil: Bonjour, oui et vous êtes qui vous
Sabrina: La réceptionniste mais aussi ta futur moitié
Damon: Bah j’étais pas au courant
Sabrina: Maintenant tu l’es
Damon: Dis moi ça t’arrive souvent de draguer les mecs comme ça
Sabrina: Quand ils m’intéressent oui
Hugo en arrivant: Tu veux bien le laisser tranquille s’il te plais, Damon je suis désolé
Damon: C’est moi où mon compte en banque qui t’intéresse ?, C’est pas grave Hugo
Sabrina surprise: Toi bien sur
Damon: Ouais c’est ça, tu vois moi les femmes comme toi qui court après l’argent je les supporte pas
Sabrina: Mais je…..
Damon: J’ai pas terminé, si tu penses sérieusement avoir une chance avec moi et bah tu fais fausses routes et en plus t’es pas mon style
Sabrina: Et qu’est-ce qui te déplais chez moi parce que je suis parfaite
Damon: Eh bah dis donc t’as pas les cheville qui enflent à force de t’envoyer des fleurs, je supporte pas les vipères sans cervelles et c’est exactement ce que tu es mais merci pour l’accueil c’était sympa

Sabrina ébahit et vexée s’en alla mais elle était bien déterminé à avoir dans ses filets Damon Salvatore. Quand à Damon il avait bien soigneusement évité de précisé qu’il avait déjà quelqu’un dans sa vie

Hugo: Tu là bien remise à sa place
Damon: Je supporte pas les femmes qui court après l’argent. Monsieur Hass je suis désolé pour le retard, j’ai déposé mon frère au lycée et y’avait un peu de circulation
Hugo: Tu n’es pas en retard et tu peux m’appeler Hugo, tu as un frère ?
Damon: D’accord. Oui il s’appelle Stefan, il a 17 ans et ce matin c’était pas facile
Hugo: Pourquoi ce matin ?
Damon: C’est la rentré des classes en tout cas pour lui
Hugo: Oh je vois, bon il est temps de se mettre au boulot
Damon: Je vous suis

Damon suivit Hugo jusqu’à l’atelier, dans l’antre du génial styliste de Kérima, la matinée décidément promettait d’être assez mouvementée mais il aimait ça.


Lycée de Berlin

Pendant ce temps Jérémy Plenske était adossait contre un mur des couloirs du lycée et il discutait avec son meilleur ami, Connor Kubala qui se trouve être le petit frère de la meilleure amie de sa sœur. Les deux garçons ont quasiment grandit ensemble donc c‘est pas vraiment une surprise qu‘ils soient tout deux d‘excellents amis

Connor: Pourquoi tu ne sors pas avec elle. Tu as vu comment elle fait du gringue. Elle rêve de sortir avec toi. Tout le bahut est au courant.
Jérémy: Ce n’est pas mon cas
Connor: Je ne te comprends pas Jérémy, l’une si ce n’est la plus belle fille de lycée rêve de sortir avec toi et toi tu ne veux pas. Tu veux finir ta vie seul ou quoi. Parce que partie comme ça c’est ce qui t’attend mon pote.
Jérémy: Écoutes, j’ai encore le temps. Shana n’est pas la seule femme sur cette terre.
Connor: Je serais à ta place, moi je sauterais sur l’occasion. Tu n’en rencontreras pas des milliers comme Shana.
Jérémy: Seulement tu n’es pas à ma place
Connor: Bon il y a un truc qui cloche
Jérémy: Non pourquoi ?
Connor: Parce que n’importe quel mec dans ta situation profiterais de l’occas pour sortir avec Shana si on le draguait comme elle te drague

Connor et Jérémy continuèrent leur chemin tout en discutant, ils regardèrent pour voir si leurs nouvel ami Adam Seidel n’arrivait pas. Adam est le cousin de David Seidel, l’homme dont Lisa est amoureuse. Connor et Jérémy ont fait la connaissance d’Adam lorsque Jérémy est revenu de New-York et ils se sont liés d’amitié avec le jeune adolescent qui a un an de plus qu’eux

Connor: Il est où Adam ?
Jérémy: Je ne sais pas
Connor: J’espère qu’il va arriver vite parce que je veux voir si nous sommes tous dans les mêmes classes.
Jérémy: Tu sais que j’ai fait une rencontre surprenant hier
Connor: T’as rencontré un ange tombé du ciel
Jérémy: Presque
Connor: Ben vas y raconte !
Jérémy: J’étais entrain de faire une petite promenade en forêt quand j’ai aperçu une jeune fille qui courait vers la forêt
Connor: Elle a voulu fuir quand elle t’as vu
Jérémy: Attend, ce n’est pas moi qui est des problèmes de filles.
Connor: J’ai pas de problème de ce côté-là c’est plutôt toi non, regardes avec Shana
Jérémy: Bon je peux finir mon histoire
Connor: Mais je t’en prie
Jérémy: Bon pour finir mon histoire, la jeune fille faisait un footing. Je l’aie interpellé pour lui dire la direction, qu’elle prenait. Quand j’ai vu son visage, j’ai eu l’impression de rêver, elle était vraiment magnifique, on aurait dit un ange
Connor: Tu es tombé amoureux !
Jérémy: Non pas du tout ! Bon se serait bien qu’il arrive Adam là
Connor: Toi tu change de sujet comme tu…change de….

Connor ne pu finir sa phrase, il vit Adam arriver vers eux avec le sourire aux lèvres comme pratiquement tout les matins. Franchement le jour où il tira une tête de zombies là y’aura de quoi à ce poser des questions

Adam: Salut les gars, j’interromps peut être une conversation
Jérémy: Salut Adam, non pas du tout
Connor: Salut vieux, non mais tu connais Jérémy il a le dont pour changer de sujets
Jérémy: Je change pas de sujet
Connor: Mais bien sur
Adam: Vous parliez de quoi ?
Jérémy: De rien
Connor: De sa vie sentimentale qui est aussi vide qu’un puit sec.
Adam: Pourtant je croyais que t’étais avec Shana
Jérémy: Mais que vous avez tous avec Shana, je suis pas avec elle et je n’en n’ai pas l’intention
Connor: Ouais je comprends pourquoi maintenant
Adam: Pourquoi ?
Jérémy: Pour rien
Connor: Il a rencontré une fille et il en est tombé amoureux
Jérémy: Je te le dis une dernière fois je ne suis pas amoureux
Adam: Et comment elle s‘appelle, elle est ici au lycée ?
Jérémy: Je ne sais pas
Adam: Comment ça tu ne sais pas ?, tu rencontres une fille, tu craque sur elle et tu connais même pas son nom ni où elle va au lycée
Jérémy: Mais puisque je vous dis que j‘ai pas craqué sur elle. Et si on allait voir si nous sommes tous dans la même classe !
Connor: Tu vois je t’avais dis qu’il était douer pour changer de sujet

Jérémy voulait en effet changer de sujet surtout qu’il ne savait presque rien sur cette fille qu’il avait rencontre mise à part qu’elle lui a fait très forte impression mais il voulait également voir si ils étaient tous dans la même classe. Les deux garçons suivèrent Jérémy qui les emmena vers les tableaux. Une fois arrivée devant les panneaux, Jérémy regarda la première liste et vit son nom. Il regarda le nom de sa prof principale et vit que c’était Monsieur Gersang, un professeur de mathématique.

Jérémy: Ah non pas lui

Jérémy n’aimait pas ce prof qu’il avait eu en première année de lycée. Il n’aimait pas les mathématiques et lui avait bien fait comprendre un jour. Il avait d’ailleurs été exclu se jour là d‘ailleurs Jérémy a eu tellement de problèmes que Monsieur Gersang n‘a pas été le seul à l‘exclure de cours. Pendant ce temps, Adam et Connor regardaient dans qu’elle classe ils étaient. Jérémy fut déçu en voyant qu’il n’était pas avec Adam et Connor qui se retrouvaient dans la même classe.

Connor: Qu’est qui a ?, Tu n’es pas avec nous ?
Jérémy: Tu n’as pas vu que je n’étais pas dans la liste.
Connor en rigolant: Par contre tu as Shan avec toi

Le jeune adolescent jetait de nouveau un coup d’œil sur la liste et il constata avec désespoire qu’il allait se retrouver dans la même classe que Shana, il ne là détestait mais il détestait le petit jeu qu’elle jouait avec lui enfin ce n’était pas un jeu et encore moins réciproque. C’est à ce moment là que Shana arriva vers les trois garçons. Elle venait de regarder la liste et vit pour son plus grand bonheur qu’elle était avec Jérémy

Shana: Tu as vu Jérémy, on est dans la même classe
Adam et Connor: Salut Shana
Shana: Salut les garçons. Jérémy on se mettra à côté.
Jérémy en fesant un demi sourire: On verra quand on sera en cours
Shana: Je demanderai aux gens de nous laisser deux places.

Shana ne laissa pas répondre Jérémy et elle s’en alla avec ses amis vers sa classe. Jérémy connaissait ce style de fille et n’en était pas très fans. Il les évitait le plus possible seulement Shana ne laissait pas Jérémy tranquille, elle le voulait absolument

Adam: Elle est vraiment sympa, bah dis donc elle veut vraiment sortir avec toi
Connor: Sauf que ce beau brun ne veut pas d’elle
Jérémy: Arrêter avec ça…

Tout le monde savait que Shan voulait sortit avec lui et Adam et Connor n’arrêtait pas de s’en amusé et de se moquer de lui. Le jeune homme aurait bien aimé que Shana jette son dévolu sur quelqu’un d’autre que lui. Il avait l’impression d’être un poisson qu’un pêcheur veut absolument capturer dans ses filets ce qui n’est pas totalement faux car Shana est déterminé à avoir Jérémy

Les trois adolescent furent interrompus dans leurs discussion par la sonnerie. Adam et Connor s’en allèrent vers leur nouvelle classe, pendant que Jérémy partait tout seul dans le sens contraire pour rejoindre sa salle de classe. Plus tard en fin d’après midi la sonnerie sonna la fin des cours ce qui fut une véritable délivrance pour certain et en particularité Jérémy qui rentra avec ses amis enfin surtout avec Adam car ce dernier avait une voiture

En ce qui concerne Stefan lui il avait eu l’agréable surprise de se retrouver dans la même classe qu’Eléna et il avait passé quasiment sa journée avec elle. Alors qu’ils étaient sur le parking du lycée en train de discuter une voiture noir klaxona vers leurs direction, Stefan se retourna pour savoir où voir qui c’était et il remarqua son frère

Stefan: C’est mon frère je dois y aller
Eléna: Moi aussi de toute façon mais on se revoit au lycée demain
Stefan: Oui t’as raison
Eléna déposant un bisous sur la joue de Stefan: A demain
Stefan en reculant vers la voiture de Damon: A demain

Tout en regardant Eléna s’éloigner Stefan monta dans la voiture de son frère qui le regardait en souriant

Damon: Alors ta journée fréro ?
Stefan: Quoi ?
Damon: La terre appelle Stefan Salvatore, eh oh tête en l’air tu m’écoutes
Stefan revenant à lui: Hein tu m’as parlé ?
Damon: Je te demandais comment c’était passé ta journée
Stefan: Bien très bien
Damon regardant ce que son frère regardait: Ah oui je vois pourquoi t’as passé une bonne journée
Stefan: Je vois pas de quoi tu parles
Damon: Bah voyons et c’est qui la fille que tu regardes
Stefan: Quel fille ?
Damon: Je t’en prie je la vois d’ici alors c’est qui ?
Stefan: C’est une fille
Damon en démarrant: Oui merci j’avais deviner, y’a pas besoin d’être un génie pour ça. Bon elle a un nom je présume
Stefan: Oui Eléna
Damon: Ok à ce que je vois elle t’a taper dans l’œil

Damon souria à son petit frère et il partit en direction de chez eux, décidément son frère avait vraiment le dont de l’amuser mais c’était vraiment amusant de voir les réactions de Stefan lorsqu’il craquait pour une fille ce qui a du arriver qu’une fois mais à l’époque il devait avoir treize ans à tout casser et la fille a déménager une semaine plus tard cependant aujourd’hui Stefan a dix sept et les choses sont complètement différentes et un peu plus compliquer.

_________________




Connor was born to fight evil forces, he was born of the union of two vampire and his destiny is to become a champion, the savior of mankind but also a glimmer of hope for the new generation

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oth-rpg.pro-forums.fr
Mel23
Admin
avatar

Messages : 1251
Date d'inscription : 25/07/2010

MessageSujet: Re: RIEN NE VA PLUS [CHAPITRE 25]   Sam 5 Mar - 11:46

CHAPITRE 12.




Max, Yvonne, David

Julien, Mariella et Laurent



Appartement de Max et Yvonne

Max et Yvonne ont récemment acheté un appartement et c’est Thibault qui a reprit l’appartement qu’Hannah et Yvonne avaient. Max et Yvonne de déménager car il leurs fallait un appartement plus grand surtout avec l’arrivé de leurs enfant d’ici quelques mois. Enfin bref leurs agents immobilier qui se trouvait être également celui de Bruno et Hannah leurs a fait visiter plusieurs appartement et ils ont finalement trouver leurs bonheur, un véritable coup de cœur dans le cœur de Berlin.

Malgré le travail énorme qu’il y avait chez Kérima Max ne pouvait pas venir, pas parce qu’il était malade mais parce qu’aujourd’hui Yvonne avait rendez-vous chez le gynécologue et qu’ils allaient connaître le sexe de leurs bébé d’ailleurs à ce propos le jeune couple sont à la recherche d’un prénom autant pour un garçon que pour une fille mais il n’arrive pas à tomber d’accord sur un prénom. Pendant qu’Yvonne était en train de se préparer dans la salle de bain le portable de Max sonna et le jeune homme décrocha

Max: Allo
David: Max mais où es-tu bon sang ?
Max: Je suis chez moi
David: Mais où est-ce que t’as la tête, on est débordé et monsieur est chez lui
Max: David calme toi, j’ai déjà prévenu que je prenais ma journée
David: Et je peux savoir pourquoi parce que personne nous a prévenu moi et Lisa
Max: Yvonne a rendez-vous chez le gynécologue et c’est aujourd’hui qu’on va savoir si c’est un garçon où une fille et je ne veux manquer aucun de ses rendez-vous chez le gynécologue
David: Oh ok, désolé de t’avoir hurler dessus
Max: C’est pas grave mais je te trouve bizarre depuis quelques jours
David: Comment ça bizarre ?
Max: T’es souvent perdu dans tes pensées et entre toi et Lisa y’a comme un malaise, comme si vous vous évitiez
David: Y’a pas de malaise entre Lisa et moi
Max: Bah voyons, tu réagis comme moi au début quand je sortais avec Yvonne
David: T’as raison je suis bizarre
Max: Où alors tu me caches un truc important
David: Bon ok t’as vu juste il se passe quelque chose
Max: Vas-y je t’écoutes
David: C’est une longue histoire
Max: J’ai tout mon temps Yvonne est sous la douche alors vas-y dis moi tout
David: Tu veux l’histoire au complet en détail où juste la fin ?
Max: Tout dans les moindres détails sinon je vais être perdu si tu me raconte juste la fin
David: Voilà il y a deux jours j’ai invité Lisa à dîner chez Wolfart, je lui dis que c’était pour lui venir en aide mais au fond de moi je ne voulais que Lisa passe la soirée avec un homme que sa mère veut lui présenter
Max: Ok mais pourquoi, au fond la vie sentimental de Lisa ne la regarde qu’elle non ?
David: Rien que l’idée de l’imaginer dîner avec ce mec m’énervais au plus au point alors je l’ai invité à dîner
Max: Attends t’es en train de me dire que t’étais jaloux de ce mec
David: Honnêtement oui
Max: Et Lisa elle le sait que t’étais jaloux ?
David: Non enfin bref il se trouve que durant ce dîner j’ai dis certaine chose
Max: Du genre ?
David: Que je tenais énormément à elle, qu’il y avait plus que l’amitié entre nous mais que je ne savais si c’était de l’amour
Max: Et qu’est-qu’elle t’a répondu ?
David: Que dans ce cas là on pourrait commencer par avoir un rendez-vous, je l’appelle et je l’invite à sortir où l’inverse et on va dîner où voir un film
Max: Mais tu l’as invité à dîner non ?
David: C’est justement ce que je lui ai dis mais elle m’a dit que c’était pas un rancard mais simplement deux amis qui dînent ensemble et qui tentent d’éclaircir certaines choses qui sont très compliquer
Max en rigolant: C’est vrai qu’entre vous deux ça n’a jamais été simple
David: Enfin bref je l’ai raccompagner chez elle et je lui ai dis que j’étais jaloux de ce Henry
Max: Henry ? C’est qui ?
David: Le mec que la mère de Lisa veut lui présenter
Max: Ah ok et elle a dit quoi Lisa ?
David: Elle m’a embrasser et j’ai adoré mais elle c’est excuser alors je l’ai rattraper par le bras et je l’ai embrasser a mon tour et je lui ai dis qu’elle n’avait pas à s’excuser, elle est ensuite rentrer chez elle et j’en ai fais autant de mon côté seulement j’ai l’impression d’avoir fait une bourde
Max: Tu regrette de l’avoir embrasser ?
David: Non pas du tout seulement maintenant elle me parle plus
Max: Sois t’es idiot sois t’es aveugle
David: Qu’est-ce que tu veux dire ?
Max: Réfléchis un peu David, Lisa t’aime depuis toujours. Tu l’invite à dîner, tu lui dis que t’es jaloux d’un mec qu’elle devait rencontrer et tu l’embrasse après qu’elle t’est embrasser, à ton avis à quoi elle pense Lisa
David: Que je suis le dernier des crétins de la planète
Max: Ça y’a pas de doute tu l’es, non sérieusement. Tu admets devant elle que t’es jaloux d’un mec que sa mère veut lui présenter et tu l’embrasses, elle a tout de suite cru que t’avais des sentiments pour elle
David: Mais j’en ai, je tiens énormément à elle
Max: Je te parle d’amour idiot, moi j’ai mis trois plombes à me rendre compte que j’étais amoureux d’Yvonne mais toi et Lisa vous avez toute une histoire et elle n’est pas comme Yvonne
David: Qu’est-ce que tu veux dire ?
Max: Un conseil, va voir Julien et pose toi les bonnes questions
David: Je fais que ça me poser des questions
Max: Il serait tant que tu te pose la bonne question
David: J’ai besoin d’éclaircissement
Max: Décidément faut tout t’expliquer à toi et dire que c’est à moi que tu demandes. Demande si tu es pas en train de tomber amoureux de Lisa parce que moi quand je suis jaloux qu’un mec tourne autour d’Yvonne c’est parce que j’aime Yvonne alors demande toi si tu serais pas dans la même situation avec Lisa. Bon je suis désolé je dois y aller Yvonne a finit, on se voit demain au bureau, salut David

Max raccrocha sur ses dernier mots, franchement David avait vraiment un bandeau sur les yeux pour ne rien voir ce qui se passait sous ses yeux et cela fesait sourire Max et le pire c’est qu’il venait de lui donner des conseils en amour alors qu’il était vraiment la dernière personne à le faire vu tout le temps qu’il a mit avant de prendre pleinement conscience de son amour pour Yvonne

Yvonne: Pourquoi tu souris comme ça ?
Max: C’est à cause de David
Yvonne: C’était avec lui que t’étais au téléphone ?
Max: Oui et il me fait rire
Yvonne: Qu’est-ce qui se passe ?
Max: Je te raconterais ça sur le chemin c’est promis
Yvonne: D’accord, dans ce cas allons-y
Max: Oui, au faite je t’aime Yvonne
Yvonne en souriant: Je t’aime aussi Max

Max embrassa tendrement Yvonne et les deux amoureux sortirent de leurs appartements, le jeune homme ferma à clef la porte d’entrée et le couple quitta l’immeuble. Ils montèrent dans la voiture de Max et ce dernier prit la direction de l’hôpital


Boutique de Julien


Suite a la conversation téléphonique qu’il venait d’avoir avec Max David partit de chez lui sous le regard surpris de ses parents qui ne comprenait pas ce qui arrivait à leurs fils depuis quelques temps, il était très étrange selon les dires de Laura. David décida de suivre le conseil que Max venait de lui donner en rendant chez Julien. Arriver devant la boutique de ce dernier David poussa la porte et il entra à l’intérieur, Julien qui venait de recevoir de la marchandise pour le magasin était en train de vérifier si il avait tout ce qu’il avait commander quand tout à coup il entendit la porte s’ouvrir. Le jeune blondinet s’attendait à voir débarquer un client et lorsqu’il leva la tête il constata que ce n’était que David

David: Salut Julien
Julien: Bonjour David, tu as besoins de quelque chose ?
David: Oui d’une oreille attentive et de conseils
Julien: Ah non c’est pas vrai vous vous êtes donnez le mots ce matin où quoi
David surpris: Comment ça ?
Julien: Quand c’est pas Lisa c’est toi qui t’y met
David: Lisa est venu te demander conseil ?
Julien: Non elle est venu pleurer enfin au sens figuré mais elle allait pas bien
David tout tristounet: Ah et elle t’a dis pourquoi ?
Julien: Non mais avoir ta tête à tout les coups ça a un rapport avec toi. Ok je t’écoutes
David: C’est une longue histoire
Julien: Dans ce cas je te conseil de commencer par le début
David: Ok, il y a deux jours j’ai invité Lisa à dîner chez Wolfart, je lui dis que c’était pour lui venir en aide mais au fond de moi je ne voulais que Lisa passe la soirée avec un homme que sa mère veut lui présenter
Julien: Pourquoi ça t’embêtait tant ?
David: Parce que j’étais jaloux, rien que l’idée de l’imaginer dîner avec ce mec m’énervais au plus au point alors je l’ai invité à dîner
Julien très surpris: Bah alors ça pour une nouvelle c’est une nouvelle et Lisa elle le sait que t’étais jaloux
David: Non enfin bref il se trouve que durant ce dîner j’ai dis certaine chose
Julien: Quel genre de choses ?
David: Que je tenais énormément à elle, qu’il y avait plus que l’amitié entre nous mais que je ne savais si c’était de l’amour
Julien: Et qu’est-qu’elle t’a répondu ?
David: Que dans ce cas là on pourrait commencer par avoir un rendez-vous, je l’appelle et je l’invite à sortir où l’inverse et on va dîner où voir un film
Julien: Mais ce dîner était un rancard ?
David: C’est justement ce que je lui ai dis mais elle m’a dit que c’était pas un rancard mais simplement deux amis qui dînent ensemble et qui tentent d’éclaircir certaines choses qui sont très compliquer
Julien: C’est pas moi qui vais te contredire sur ce point là
David: Enfin bref je l’ai raccompagner chez elle et je lui ai dis que j’étais jaloux de ce Henry
Julien: Si j’ai bien tout capter Henry c’est le mec que Katia voulait que Lisa rencontre
David: Oui
Julien: Ah ok et elle a dit quoi Lisa ?
David: Elle m’a embrasser mais elle c’est excuser alors je l’ai rattraper par le bras et je l’ai embrasser a mon tour et je lui ai dis qu’elle n’avait pas à s’excuser, elle est ensuite rentrer chez elle et j’en ai fais autant de mon côté seulement j’ai l’impression d’avoir fait une bourde
Julien: Ok je comprends mieux pourquoi Lisa avait l’air si abattu
David: Bah tu pourrais m’expliquer parce que moi je suis complètement paumé
Julien: Laisses-moi d’abord te poser une question. Pourquoi tu as embrassé Lisa ?
David étonné par la question: Je sais pas….je j’en avais envie
Julien: Ok, qu’est-ce que tu ressens pour Lisa ?
David: Je tiens à elle
Julien: Et c’est tout ? Tu ne t’es jamais demandé comment ça se fesait que Lisa soit la seule qui sache lire entre les lignes sans que tu n’es besoins de parler, pourquoi il y a ce lien si particulier entre vous et surtout pourquoi tout à coup tu es devenu jaloux d’un homme que Lisa devait rencontrer alors qu’elle n’a d’yeux que pour toi
David: Je…..
Julien: David ouvre les yeux bon sang, tu es en train de tomber amoureux de Lisa
David: Je…… moi amoureux de Lisa
Julien: Ne me dis pas que ça t’étonnes ?
David: Bien sur oui même beaucoup
Julien: Je t’en prie, n’importe quel idiot l’aurait remarqué depuis belle lurettes mais toi t’es long à la détente
David: Je sais
David: Julien qu’est-ce que je dois faire ?
Julien: Parles lui avec ton cœur, elle t’a ouvert le siens fais comme elle
David: Mais…….
Julien: Bon écoutes moi bien parce que vous deux vous allez finir par me rendre chèvre. Lisa t’aime plus que tout et toi tu es en train de tomber amoureux d’elle alors dis le lui une bonne fois pour toute et ne me dis pas que t’es pas sur parce que je sais que c’est faux
David: Comment tu peux le savoir alors que moi je ne le sais pas moi-même
Julien: Parce que tu réagis exactement comme Lisa quand elle a capter qu’elle était en train de tomber éperdument amoureuse de toi, au début elle était complètement perdu, elle niait tout en bloc et puis elle a finir par l’admettre et il est hors de question que toi tu fasses comme elle
David: C’est-à-dire ?
Julien: Garder tout pour toi parce que t’as peur et venir pleurer sur mon épaule parce que t’es malheureux, parce que tu l’aimes mais que t’ose pas
David: Mais j’ai peur, et si ça ruinait notre amitié ?
Julien en soupirant: Oh non c’est pas vrai ça recommence. He oh David je te signale que toi et Lisa ça va au delà de l’amitié et ne me dis pas le contraire car tu sais très bien que c’est bien plus fort
David: C’est vrai, il y plus que de l’amitié
Julien: Bon c’est déjà bien tu ne le nie pas, alors dis moi ce qui peux t’effrayer
David: Qu’elle m’envoie bouler
Julien se retenant de rire: Dis moi que tu plaisante j’espère ?
David: Non
Julien: Lisa ? T’envoyer bouler c’est du délire. Elle t’aime depuis toujours, elle n’attends que ça que tu lui avoue tes sentiments alors vas-y
David: Depuis quand t’es expert en amour Julien ?
Julien: Je ne le suis pas au contraire ma vie sentimentale est un désastre mais je connais Lisa et ce qu’elle ressent pour toi
David: Comment je pourrais lui parler elle refuse de m’adresser la parole
Julien: Tu veux quand même pas que je vous tienne la main tout les deux non, c’est à toi de jouer David
David: Tu m’aide drôlement là
Julien: Désolé par sur ce coup là tu va devoir faire fonctionner tout seul tes ménages maintenant tu va retourner chez Kérima et aller lui parler allez oust
David: Tu me mets dehors
Julien: Oui exactement parce que je sens que si tu sors pas d’ici tu n’iras pas, il est temps que prenne ton courrage à deux mois
David face à julien devant la porte: Mais
Julien refermant la porte: Bon courage David

Lorsque Julien ferma la porte David posa sur front sur la façade de la porte en soupirant, maintenant que Julien lui avait ouvert les yeux sur ses sentiments envers les yeux le plus difficile était de l’avouer à Lisa, de toute sa vie David n’a jamais eu autant la trouille mais Julien avait raison il n’avait aucune raison d’avoir peur mais il doutait, il avait peur de la réaction de Lisa cependant il devait prendre son courage à deux mains. Sur ces bonnes résolutions le jeune homme partie en direction de chez Kérima. Après avoir fermer la porte sur David Julien retourna à ses affaires autrement dit la vérifications de la marchandise qu’il avait commander pour sa boutique

Julien: C’est pas croyable quand c’est pas Lisa c’est David, décidément ces deux là sont vraiment fait l’un pour l’autre


Hôpital de Berlin


Après avoir quitter l’immeuble de leurs appartement le couple monta dans la voiture de Max et ce dernier prit la direction de l’hôpital. Yvonne avait rendez-vous chez le gynécologue mais aujourd’hui c’est pas une consultation comme les autres car elle va découvrir le sexe de son enfant à naître et Max l’accompagne d’ailleurs depuis qu’Yvonne est enceinte le jeune homme n’a jamais manqué aucun rendez-vous concernant la grossesse de sa petite amie, Max est enfin devenu quelqu’un de responsable et sur qui on peut compter. Les futurs parents sortèrent de la voiture du jeune homme et ce dernier verrouilla le véhicule puis ils se dirigèrent vers l’entrée du bâtiments. Ils allèrent ensuite au service maternité et ils allèrent dans la salle d’attente où ils s’asséyèrent sur des chaises libres. Dans la salle d’attente il y avait plusieurs couples qui attendaient leur tour cependant ils n’avaient pas tous rendez-vous avec le même médecin, ils étaient plusieurs dans ce service mais Yvonne est suivit par le docteur Rebecca Mayers

Docteur Mayers: Mademoiselle Kubala
Yvonne en se levant: Oui

Max se leva en même temps qu’Yvonne et le couple alla rejoindre le docteur puis ils se dirigèrent tous vers le bureau du docteur Mayers. Après que Max et Yvonne soit entré à l’intérieur le médecin prit place à son bureau et le couple s’asseya sur des chaises juste en face. Le docteur posa quelques question à Yvonne puis elle lui demanda de prendre place sur la table d’examens et c’est-ce qu’elle fit, Max alla rejoindre Yvonne et pendant que le docteur Mayers appliquait un gel froid sur le ventre de sa patiente Max prit place sur un tabouret et il prit la main d’Yvonne

Docteur Mayers: Avant de commencer l’échographie est-ce que vous voulez connaître le sexe de votre enfant ?
Max et Yvonne: Oui
Docteur Mayers: D’accord

Le Docteur Mayers alluma l’appareil à échographie, elle passa la sonde sur le ventre d’Yvonne et on entendait les battements de cœur réguliers du bébé ce qui fit sourire les deux futur parents. Max et Yvonne fixaient l’écran et voyait que leurs bébé était déjà bien former, ce qui était impressionnant c’est que l’échographie était en 3D.

Le docteur Mayers: Elle est en excellente santé
Max et Yvonne: Elle ?
Le docteur Mayers en essuyant le ventre d’Yvonne: Oui, vous allez avoir une petite fille
Yvonne regardant Max en souriant: On va avoir une petite fille
Max: Oui une petite fille, c’est merveilleux

Avoir un garçon où une fille n’était pas la chose le plus important pour Max et Yvonne, pour eux ce qui comptait le plus c’était que leur enfant soit en bonne santé et c‘est bel et bien le cas. En cet instant présent ils étaient quand même ravis surtout Yvonne qui n’arrêtait pas de sourire, elle se rhabilla et elle se leva de la table d’examens puis elle et Max suivèrent le docteurs Mayers jusqu’à son bureau où ils reprirent place sur les chaises sur lesquels Yvonne et Max c’était assit plus tôt. Le docteur Mayers prit un autre rendez-vous pour le mois prochain et elle lui prescriva ce qu’on prescrit généralement aux femmes enceinte dans le cycle dans lequel est Yvonne et elle mit à jour le dossier médical de sa patiente. Yvonne prit la feuille de prescription ainsi que le rendez-vous que le médecin lui avait prescrit sur une autre feuille. Le docteur Mayers se leva en même temps que sa patiente et elle salua cette dernière puis le couple quitta le bureau du docteur ainsi que l’hôpital, ils remontèrent dans la voiture de Max et ils rentrèrent à l’appartement.


Appartement de Max et Yvonne


A peine arriver chez eux que le portable du jeune homme sonna, c’était Hugo qui lui demandait de rappliquer au bureau au plus vite, Max avait beau lui dire qu’il avait prit sa journée tout le monde était déborder chez Kérima et qu’ils avaient besoin d’aide surtout avec Richard et Sophie aux abonnés absent

Max: Chérie je suis désolé faut que j’y aille
Yvonne: Ne t’en fais pas je comprends
Max: Mais ça m’embête quand même car on devait passé la journée tout les deux
Yvonne: Les imprévus ça arrive
Max: Là ça en est pas vraiment un surtout avec Hugo. Yvonne je te promets que je me rattraperais
Yvonne: C’est pas grave Max
Max: Tu m’en veux pas ?
Yvonne: Pas du tout, c’est pas ta faute si ils ont besoin de toi chez Kérima
Max: Ils ont toujours besoin de tel où intel et en particulier en ce moment vu que Richard et Sophie sont aux abonnés absent
Yvonne: C’Est-ce que ma dit Lisa
Max: Tiens en parlant de Lisa j’ai une nouvelle à t’annoncer
Yvonne surprise: Je t’écoutes
Max: Je crois que David est en train de tomber amoureux d’elle
Yvonne très étonné: Tu plaisantes Max ?
Max: Pas du tout, ce matin pendant que tu te préparais je parlais avec David et je l’ai même envoyer moi-même chez Julien
Yvonne: Qu’est-ce qui te fais penser qu’il l’aime
Max: Il a avoué lui-même être jaloux d’un mec que Katia voulait présenter à Lisa et hier soir il a embrassé Lisa alors ça si c’est pas un signe qu’il est amoureux d’elle c’est que je suis le roi des abrutis
Yvonne: Je te demanderais bien plus de détails mais tu dois aller au bureau
Max: Oui mais je te promets de tout te raconter en rentrant à la maison
Yvonne: Ok

Max embrassa tendrement Yvonne et il sortit de l’appartement ainsi que de l’immeuble puis il se rendit chez Kérima


Appartement de Laurent Vander Loh


Depuis qu’elle avait quitter David ainsi que la villa des Seidel Mariella vivait dans l’appartement de Laurent qui était bien assez grand pour eux d’eux. La jeune femme savait que David avait tourné la page sur leurs histoire et elle était contente par contre Laura espérait toujours que Mariella reviendrait vers David car à ses yeux ils sont fait l’un pour l’autre mais la jeune femme sait que ce n’est pas le cas, elle sait que c’est Laurent l’homme de sa vie. Elle a certes passé pratiquement toute sa vie avec David, elle a grandit avec lui et il a été son premier amour mais leurs amour est terminé depuis longtemps seulement ils ne voulaient pas s’en rendre compte et Mariella ne voulait pas faire souffrir David seulement ses mensonges lui ont fait bien plus de mal mais il lui a pardonné. Mariella considère a présent David comme un ami et uniquement un ami mais plus le temps s’écoule plus elle se rends compte que Laura n’acceptera jamais vraiment la rupture entre David et elle et elle commence sérieuse à suivre Laurent à New York. Récemment ce dernier a obtenu une offre qui ne se refuse pas ainsi qu’un client très important à New York seulement il refuse de partir sans Mariella.

Laurent était allongé dans le lit enfin il prenait appui sur son avant bras et il regardait Mariella, le jeune homme ne portait comme unique vêtement qu'un pantalon et il fixait la jeune femme en souriant, il avait son fameux sourire charmeur auquel Mariella ne résistait jamais. Enfin bref ce matin elle serait bien resté un peu plus longtemps dans les bras de son prince charmant mais elle devait aller chez Kérima même si elle pouvait très bien travailler d’ici cependant vu que son frère et sa mère ont déserté elle doit avoir un double charge de travail. En voyant Mariella se dépêcher autant ça fesait sourire Laurent et ça Mariella le remarqua immédiatement.

Mariella en fesant glisser une mèche derrière son oreille: Qu'est-ce qui te fais sourire comme ça ?
Laurent: Toi mon amour
Mariella: Ah et pourquoi, j'ai une tête de clown peut être ?
Laurent en esquissant un sourire: Non tu es superbe, c'est juste que te voir t'activer comme ça et bah ça me fait sourire
Mariella: Et oui malheureusement je dois me rendre chez Kérima, j’ai dix fois plus de boulot depuis que ma mère et Richard ont déserté l’entreprise
Laurent: T’as bien un assistant non ?
Mariella: Oui mais là ça revient au même que si je m’occupais de tout quoique non je serais encore plus débordé
Laurent: Pourquoi tu dis que ça revient au même ?
Mariella: Parce que moi, Renaud, David et Lisa ont doit non seulement faire notre part de boulot mais aussi celui de ma mère et de Richard
Laurent: D’accord mais tu trouve pas ça bizarre qu’ils aient déserté l’entreprise
Mariella: Oh que si, depuis toujours l’entreprise leurs a toujours tenu à cœur
Laurent: Peut être qu’ils abandonnent la barque
Mariella: Je crois pas, les poules auront des dents le jour où ma mère renonceront à quoique se soit et en particulier Kérima, pour eux cette entreprise est quasiment une obsession
Laurent: A ce point là ?
Mariella: Oh oui. Le faite qu’ils soient aux abonnées absent c’est à la fois inquiétant mais d’un autre côté ça fait du bien
Laurent: Comment ça ?
Mariella: C’est inquiétant parce qu’on se demande ce qu’ils sont en train de mijoter. D’un autre côté c’est bien pour l’entreprise car tout le monde travaille dans la joie et la bonne humeur sauf peut être Hugo qui pique ses crises à bout de champs mais ça c’est normal, c’est son caractère
Laurent: Je vois mais ton amie Sabrina ne doit pas être ravie
Mariella: En effet mais elle c’est trouver un autre objectif
Laurent: Lequel ?
Mariella: Capturer notre nouvel mannequin dans ses griffes
Laurent: Je savais pas qu’il y avait un nouveau mannequin
Mariella: Il s’appelle Damon Salvatore et il a 21 ans d’après ce que Sabrina m’en a dit
Laurent: Il doit être particulier pour que Sabrina s’y intéresse
Mariella: Si par particulier tu veux dire plein au as et riche héritier c’est le cas
Laurent: Je me disais qu’il y avait autre chose là-dessous
Mariella: Sabrina est ma meilleure amie mais là elle commence à être énervante mais d’après ce qu’on a pu me dire de Damon et bien il a un sacrès caractère et selon Hugo il a pas été tendre avec Sabrina
Laurent: Elle a du y aller fort mais d’un autre côté je le comprends
Mariella: Moi aussi et c’est pour ça que ça m’énnerve autant, si Sabrina continue à s’intéresser plus au compte en banque qu’à la personne elle risque de jamais connaître l’amour
Laurent: C’est clair
Mariella: En parlant d’amour j’ai oublié de te dire quelque chose ce matin, je t’aime Laurent Vander Loh

Laurent sortit du lit où son corps était à moitié recouvert par les draps il y a quelques secondes, Mariella détestait quand il fesait ça car elle savait mieux que personne où il voulait en venir quand il fesait ça. En temps normal elle n'aurait pas été contre bien au contraire mais elle doit aller chez Kérima, elle est loin d'être en retard mais elle n'a pas le temps pour un câlin et connaissant Laurent le câlin s'éternisera. Alors que Mariella se dirigeait vers la porte d’entrée qui était fermer évidemment Laurent lui saisissa le bras et il l'embrassant passionnément et Mariella lui rendit son baiser tout aussi passionnément, Laurent plaqua sa petite amie contre le mur sans lui faire mal bien évidement. Mariella était incapable de résister au charme de Laurent et encore plus quand ce dernier l'embrassait, en tant normal elle aurait rien eu au contre à prolonger ses baiser mais là c'était pas vraiment le jour car elle devait aller en cours. Mariella était loin d'être en retard mais connaissant Laurent si elle ne mettait pas fin à ce baiser elle savait que ça finirait rapidement par déraper et elle n'avait vraiment pas le temps pour ça aujourd'hui cependant elle avait vraiment du mal à le repousser. Pas parce qu'il était insistant d'ailleurs il ne l'était pas du tout mais parce que Mariella était incapable de résister à cet homme, à son sourire, son regard et surtout ses lèvres. Alors que Laurent l'embrassait dans le coup tendrement et glissait ses mains sous le pull de Mariella cette dernière le stoppa

Mariella: S'il te plais arrête
Laurent surpris: J'ai fais quelque chose de mal ?
Mariella colla son front à celui de Laurent: Non pas du tout, tu es vraiment adorable
Laurent: Alors pourquoi ?
Mariella: Parce que je dois aller chez Kériam, je suis désolé
Laurent soupirant: T'inquiète je comprends

Tout à coup Mariella remarqua qu'elle avait sûrement vexer Laurent, franchement elle ne s'y était pas prise comme l'aurait voulu, si elle s'écoutait elle resterait ici avec lui mais elle avait cours et elle ne pouvait pas se permettre de prendre une journée de repos surtout en ce moment. Laurent se retourna et il alla enfiler ses affaires, il mit ses chaussettes et ses chaussures ainsi que sa chemise mais au moment où il allait boutonner ses boutons Mariella se blottissa contre lui et cela déstabilisa le jeune homme car là il n'y comprenait plus rien

Laurent: Je croyais que ...... ?
Mariella: Je dois toujours aller chez Kérima mais je voulais te dire que je suis désolé, crois moi si je devais pas aller au boulot on continuerait

Laurent esquissa un des sourires dont il avait le secret et qui fesait fondre Mariella à chaque fois, sur le coup il eu la sensation d'avoir fait culpabiliser la jeune femme et il s'en voulut immédiatement. Le beau brun posa sa mains sur la joue de Mariella et il caressa tendrement la joue de cette dernière avec son pouce

Laurent: Ne t'en fais c'est pas grave, ne culpabilise pas car tu n'as rien à te reprocher. C'est simplement pas le bon timing pour faire un câlin, on se rattrapera ne t'en fais pas
Mariella le regarda dans les yeux: Tu ne m'en veux pas alors
Laurent: Non pas du tout, comment je pourrais t'en vouloir

Mariella esquissa un demie sourire une fois rassuré car Laurent venait de la rassuré en lui disant qu'il ne lui en voulait pas, elle ouvrit la porte de l’appartement et au moment où elle allait sortir Laurent la saisissa par la taille et il l'embrassant tendrement et Mariella lui rendit son baiser.

Laurent: Travailles bien
Mariella: Wouah, décidément tu me surprendras toujours
Laurent: Que veux-tu je suis surprenant
Mariella: Ça j'en doute pas d'ailleurs j'adore ce garçon plein de surprise qui me fais chavirer à chaque fois
Laurent: Ne me tente pas je pourrais recommencer
Mariella émit un petit rire: J'adorais crois moi mais là je dois y aller, au faite ne sors pas comme ça dehors, il fais froid et j'ai pas envie que tu t'enrhumes

Mariella se hissa sur le pointe des pieds et elle embrassa son petit ami puis elle lui souria, il est tellement mignon le matin mais là Mariella savait que si elle se décidait pas à partir elle n'y arriverait pas et elle allait vraiment finir par arriver en au bureau. La jeune sortit de l’appartement et elle referma la porte derrière elle, elle quitta l’immeuble et elle se dirigea vers sa voiture. Elle monta à l’intérieur et elle partie en direction de chez Kérima

_________________




Connor was born to fight evil forces, he was born of the union of two vampire and his destiny is to become a champion, the savior of mankind but also a glimmer of hope for the new generation

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oth-rpg.pro-forums.fr
Mel23
Admin
avatar

Messages : 1251
Date d'inscription : 25/07/2010

MessageSujet: Re: RIEN NE VA PLUS [CHAPITRE 25]   Jeu 10 Mar - 16:04

CHAPITRE 13.




Damon, Stefan, Eléna
Lisa, David


Manoir des Salvatore

Aujourd’hui n’était pas un jour ordinaire pour Damon Salvatore, c’était le grand jour du défilé de Kérima Moda, c’était pas comme ci le jeune homme n’avait jamais fait ça mais ayant le petit nouveau et le plus jeune mannequin c’était un jour particulier mais avant de se rendre chez Kérima Damon devait déposer son frère au lycée

Ce matin le jeune homme c’était lever un peu plus tôt que d’habitude et pourtant il a dormit comme un bébé faut dire que dormir aux côtés de sa petite amie l’aidait à passer une bonne nuit d’ailleurs cette dernière est rentré chez elle assez tôt car elle devait aller en cours, eh oui elle est à l’université. Damon et Lana se connaissent depuis deux ans et ils sortent ensemble depuis ce temps là, la presse est au courant de leurs histoire mais comme elle n’est pas connu les journalistes s’en fiche un peu de la vie amoureuse du beau brun enfin bref après le départ de la jeune demoiselle Damon a fait sa toilette et il c’est habillé puis il est allé prendre son petit déjeuner. En ce moment il était là assit devant le comptoir sur un tabouret et il lisait les nouvelles dans le journal qu’il avait été récupéré au pied de la porte d’entrée lorsque Lana était sortit. Alors qu’il était tranquillement en train de lire les nouvelles il entendit des bruits de pas descendre les escaliers, pas besoins d’être Einstein pour savoir qui descendait les escaliers

Stefan tout souriant: Bonjour fréro
Damon levant ses yeux du journal: Salut petit frère, bien dormit ?
Stefan se dirigeant les placards de la cuisine: Oui super et toi ?
Damon: Super aussi
Stefan en souriant: Je m’en doute
Damon: Qu’est-ce que tu veux dire par là ?
Stefan en esquissant un sourire: Je veux dire que je sais pourquoi t’as bien dormis
Damon: Précise ta pensée
Stefan: Fais pas comme si tu savais pas, je sais que Lana est resté cette nuit
Damon: Oh désolé je pensais que tu l’ignorais
Stefan: T’as pas à t’excuser, Lana est sympa et c’est ta petite amie
Damon: T’es pas contrarié ?
Stefan en fesant réchauffer sa tasse de chocolat au micro onde: Non, pourquoi je le serais ?
Damon: Je sais pas trop, n’importe qui le serait
Stefan: Mais je suis pas n’importe qui, je suis ton frère
Damon: Oui mon petit frère mais je suis quand même content que tu t’entende avec Lana
Stefan: Ton petit frère n’est plus un enfant mais un ado
Damon: Oui merci ça je l’avais remarqué mais tu seras toujours mon petit frère depuis que maman t’as ramené à la maison
Stefan en buvant son chocolat chaud: T’inquiète pas autant pour moi
Damon: Je m’en ferais toujours et puis t’es mon petit frère et c’est mon rôle de m’inquiéter pour toi, je le fais depuis 17 ans.
Stefan: Dis moi aujourd’hui c’est un jour spécial pour toi
Damon: Oui et j’aurais bien aimé que tu y sois mais
Stefan: J’y serais Damon, je ne manquerais ça pour rien au monde
Damon: Mais tes cours ?
Stefan: Je n’ai cours que jusqu’à midi
Damon: Ok. Au faite puisqu’on parlait de fille, ça en est où avec la fille que tu fixais l’autre jour quand je suis venu te chercher au lycée
Stefan: Eléna, elle s’appelle Eléna
Damon: Et ?
Stefan: Et rien du tout monsieur curieux
Damon: Aller racontes petit frère
Stefan: Y’a rien à raconter Damon, j’ai à peine échanger quelques mots avant les cours et après les cours
Damon: Et elle t’as embrasser, ne le nie je vous ai vu
Stefan: Sur la joue, elle m’a embrassé sur la joue pour dire au revoir c’est tout
Damon: Quelque chose me dit que ça t’as pas déplu
Stefan: T’as pas tord
Damon: Dis-moi tu ressens quelque chose pour elle ?
Stefan en mangeant un morceau de brioche: Possible
Damon en souriant: Bon aller dépêche toi finir de déjeuner et on file

Les deux frères rièrent de bon cœur et Stefan finissa de déjeuner, depuis la mort de leurs parents il y a quelques années Damon et Stefan c’était beaucoup rapprocher et encore plus depuis que leurs oncle Zack est décédé c’est-à-dire il y a trois mois. Stefan est très reconnaissant que son frère soit là, qu’il s’occupe de lui et qu’il soit si protecteur. Le jeune adolescent ne sait pas ce qu’il deviendrait si son grand frère n’était pas là, bien sur des fois il lui tape sur les nerfs mais quoiqu’il arrive il l’aime et ça changera pas, Damon est la seule famille qu’il lui reste aujourd’hui. Après avoir finit de déjeuner Stefan débarrassa sa tasse qu’il mit dans l’évier, il enfila sa veste en cuire et il porta son sac à dos sur l’épaule, Damon enfila également sa veste

Damon: T’es prêt, on peut y aller
Stefan: Oui on peut y aller, au faite t’avais raison
Damon: A propos de quoi ?
Stefan: Quand tu m’as dis que tout irait bien
Damon en tapotant l’épaule de son cadet: Je te mentirais jamais petit frère

Sur ses mots les deux frères Salvatore sortèrent de la demeure familiale, Damon vérouilla la porte da la maison et ils montèrent dans la voiture de ce dernier puis il partit en direction du lycée. Arriver devant le lycée Damon se gara et Stefan descendit du véhicule de son frère, il salua ce dernier et il attendit que son frère est passé le portail du lycée. Damon attendit que son frangin est franchit le portail puis il repartit dans l’autre sens en direction de chez Kérima


Lycée de Berlin

Après que son frère l’est déposer devant l’entrée du lycée Stefan se dirigea vers le portail du bahut et il le franchissa comme tout les autres élèves devant lui. Il entra ensuite à l’intérieur du lycée et il alla vers son casier puis il fila en cours d’Histoire juste au moment où la sonnerie retentie. Une fois rentré il s’installa à une table de libre au milieu de la seconde rangée, durant tout le cour d’histoire c’est-à-dire à peu près une heure le professeur monsieur Kranick exposa les plus grands événements connu à Berlin depuis les quarante dernière années mais à un moment il fit une erreur ce que Stefan remarqua et d’ailleurs il en fit part au prof qui vérifia les dire du jeune adolescent et il en conclua qu’en effet il c’était trompé de date. Vers la fin du cours le prof refit une autre erreur et Stefan le lui signala mais monsieur n’apprécia gère la remarque alors pour lui poser une colle il lui posa tout un tas de question et Stefan répondit sans faire la moindre erreur à la plus grande surprise de toute la classe. Eléna quand à elle n‘en revenait pas ses yeux, non seulement ce beau brun était beau comme un dieu mais super intelligent, elle était intrigué par lui et elle voulait en savoir d‘avantage. Lorsque la sonnerie de l’interclasse retentit Stefan fut le premier à sortir avec Eléna derrière lui

Eléna: Stefan attends
Stefan s’arrêta: Oui
Eléna: T’était impressionnant en cours
Stefan: Merci mais c’était pas grand chose
Eléna: Si ça l’était crois moi mais comment tu fais pour savoir tout ça ?
Stefan: J’adore lire et j’ai une bonne mémoire
Eléna: Tu m’as impressionné
Stefan: Ça m’arrive pas tout les jours d’impressionné une jolie fille qui me fascine
Eléna en souriant: Jolie ? Tu me trouves jolie ?
Stefan: Euh..Ouais
Eléna: Et en quoi je te fascine ?
Stefan: Je dirais plutôt que tu m’intrigue
Eléna: Tu m’intrigue toi aussi
Stefan en esquissant un sourire: Les autres que je suis bizarre
Eléna: Ils ont tord, t’as rien de bizarre
Stefan: C’est rassurant, mon frère me le dit souvent mais c’est mon frère alors il est pas très objectif
Eléna: Ma sœur est pareil. Dis Stefan t’as quelque chose de prévu après les cours ?
Stefan: En quelque sorte oui, pourquoi ?
Eléna: Parce que le petit copain de ma sœur qui travaille chez Kérima Moda nous a invité au défilé et je me demandais si tu voulais y venir avec moi
Stefan: Quel coïncidence j’y vais moi aussi, mon frère travaille comme mannequin chez eux
Eléna en souriant: C’est super alors on peut y aller ensemble enfin si tu veux….
Stefan: Oui j’aimerais bien y aller avec toi
Eléna fixant Stefan: Super
Stefan fixant également Eléna: Oui Super

Sur ses derniers mots les deux adolescents se souriaient encore plus avant de se rendre vers le salle de classe, en mathématique. Eléna ignorait au départ que Stefan serait au défilé de Kérima mais elle voulait y aller avec lui c’est pour ça qu’elle lui a demandé mais maintenant qu’elle sait qu’il y va aussi et qu’ils y vont ensemble elle se sent super heureuse. Attention c’était pas un rencard même si ça y ressemblait un peu et puis il faut dire qu’ils sont pas insensible au charme de l’autre


Kérima Moda


Chez Kérima c‘était le grand jour, le jour du défilé tant attendu et Hugo était encore plus sur les nerfs. Tout le monde s’activait dans les derniers préparatif, la journée c’était rapidement écoulé mais tout le monde mettait la main à la patte. Les heures passaient et les journalistes commençaient à arriver, Mariella avait contacter toute la presse mais en période de défilé c’était justement ce qu’il fallait faire. Les mannequins étaient dans les coulisses avec Hugo qui vérifiait les moindres détails car il fallait que se soit parfait, il y avait passé des mois sur cette nouvelle collection donc c‘est normal qu‘il veuille que tout soit parfait car il y a mit toute son âme comme dans chacune de ses collections passé. Ça y est tout la salle était remplit, il y avait les journalistes, le personnel de Kérima, le frère de Damon Salvatore qui était accompagné d’Eléna Kubala, la sœur d’Yvonne, le défilé commença d’abord par la ligne féminine et ça s’enchaîna par la ligne masculine, le défilé dura une bonne heure et demie. Pendant le défilé David et Lisa se lançaient des regards mais ils essayaient de resté concentré, lorsque le défilé fut terminer Lisa et David montèrent sur le podium et ils firent un petit discours accompagné d’Hugo. Le défilé avait été un énorme succès et les journaliste s’en allèrent, afin de célébrer le merveilleux travail d’Hugo David eu l’idée de sortir quelques bouteilles, le champagne pour les adultes et pour les mineur des soda. David complimenta Hugo qui l’avait bien mérité et Lisa était bien d’accord avec lui, Hugo accepta volontiers leurs compliments d’ailleurs il n’allait pas s’en plaindre et il trinqua même avec eux. Damon lui lorsqu’il aperçu son frère se diriger vers lui accompagné par la jeune et jolie Eléna

Stefan: C’était super fréro
Damon: Merci mais tu sais la star c’est Hugo
Stefan: Au faite tu te souviens d’Eléna ?
Damon: Oui je vous ai aperçu discuter quand je suis venu te chercher au lycée l’autre jour, content de te revoir
Eléna: Moi aussi
Damon: Mon frère a bien fait de t’inviter
Stefan: En faite c’est elle qui m’a invité, le copain de sa sœur travail ici mais comme toi tu m’avais déjà invité on est venu ensemble
Damon: Quel coïncidence. Je vois. Eléna tu m’excuse je t’empreinte mon frère quelque minutes
Stefan en suivant son frère: Je peux savoir ce qui te prends ?
Damon: J’aimerais te présenter Hugo et te dire que toi et Eléna vous formez un beau petit couple
Stefan: Ok. Merci c’est gentil mon cher frère mais Eléna et moi on est pas un couple
Damon: Peut être mais elle te plais ne dis pas le contraire, allez viens faut que je te présente Hugo
Stefan: T’es pénible quand tu t’y met
Damon: Je suis ton frère c’est normal. Hugo excusez-moi
Hugo en se retournant: Damon je t’ai déjà dis d’arrêter de me vouvoyez
Damon: Désolé. Je vous présente mon petit frère, Stefan voici Hugo Hass la star de la soirée
Hugo: Alors c’est lui le petit géni
Stefan: Enchanté monsieur Hass, dis moi fréro je savais pas que tu parlais de moi comme ça. Alors comme ça je suis géni
Hugo: Appellez moi Hugo
Stefan: D’accord
Damon: Commence pas Stefan, j’ai juste dis que t’avais d’excellentes notes et c’est vrai
Hugo: Et tu as quel âge ?
Stefan: J’ai 17 ans
Damon: Et il est amoureux n’est-ce pas petit frère
Hugo: C’est normal à son âge
Stefan: Combien de fois je vais devoir te le dire je ne suis pas amoureux enfin je crois
Damon: Je t’en prie je te connais petit frère, bon on va dire que la jolie brune avec qui t’es venu te plais et t’intrigue
Stefan: Rends moi service occupe toi plutôt de ta vie sentimentale que de la mienne et je tiens à repréciser que je n’ai pas de vie amoureuse
Damon: C’est ça ouais
Hugo: Je dois dire quelque petite chose à Mariella, j’ai été content de te rencontrer Stefan
Stefan: Moi aussi Hugo

Hugo laissa les deux frères Salvatore et il alla voir Mariella car il devait lui parler d’un truc, en voyant Lana arriver Stefan laissa son frère et il salua cette dernière puis il alla vers Eléna et cette dernière présenta Stefan à Yvonne qui était contente de rencontrer le jeune homme car sa sœur lui parlait si souvent de mystérieux garçon. De son côté Lisa discutait avec David du défilé alors que le jeune homme avait un autre sujet de discussion en tête seulement il ne savait pas comment aborder le sujet et puis l’endroit ne s’y prêtait pas non plus. Tout le personnel de Kérima commençaient à s’en aller et à rentrer chez eux à l’éxeption de Katia qui attendait sa fille. Elle avait invité Henry Geller afin de le présenter à Lisa mais Katia n‘avait pas pu parler à sa fille une seule seconde. Henry est un jeune réalisateur de 22 ans fraîchement sortit de l’université de Los Angeles aux Etats-Unis, il a monté un studio indépendant avec l’aide de son père et Katia voit en Henry le gendre idéal pour sa fille.

David cherchait Lisa du regard car il fallait absolument qu’il lui parle maintenant que le défilé est terminé même si c’est pas vraiment l’endroit idéal pour ça, il n’imaginait pas lui déclarer ses sentiments devant les ascenseurs de Kérima. Finalement David trouva Lisa au même moment que Katia et Henry, il lui saisissa la main l’empêchant par la même occasion de prendre l’ascensceur

David: Lisa il faut qu’on parle
Lisa: Et de quoi ? Le défilé est terminé
David: De ce qui c’est passé l’autre soir devant chez toi
Lisa: C’est pas la peine, je sais ce que tu vas me dire
David: J’en doute
Lisa: Tu vas me dire que tu regrettes, que c’était une erreur et tu as raison
David: Non c’est pas ça du tout, il faut vraiment que je te parle mais en privé
Lisa: Pourquoi en privé, je vois pas ce que tu peux avoir à me dire qui nécessite qu’on soit seul
David: C’est important Lisa
Lisa: Tu as tellement peur que les autres sache que tu m’as embrassé que tu préfère carrément qu’on en discute seul à seul mais y’a ……..

Voyant que Lisa refusait de l’écouter David lui coupa là parole en l’embrassant tendrement, il posa sa main sur la joue de Lisa. Il n’avait rien trouvé d’autre sur le moment et de toute manière il fallait quand même qu’il lui parle, il fallait qu’il lui avoue ses sentiments même si ça voulait dire qu’il risquait de la perdre. Il faut parfois prendre des risques dans la vie et surtout en amour. Quelques secondes plus tard David détacha ses lèvres de celle de Lisa, Katia et Henry venaient d’être témoin du baiser entre Lisa et David provoquer par ce dernier

David en fixant Lisa dans les yeux: Je….
Lisa en colère: Non mais ça va pas David, qu’est qui t’es passé par la tête
David très sincère: Ce qui m’es passé par la tête c’est que je t’aime, je suis amoureux de toi Lisa

_________________




Connor was born to fight evil forces, he was born of the union of two vampire and his destiny is to become a champion, the savior of mankind but also a glimmer of hope for the new generation

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oth-rpg.pro-forums.fr
Mel23
Admin
avatar

Messages : 1251
Date d'inscription : 25/07/2010

MessageSujet: Re: RIEN NE VA PLUS [CHAPITRE 25]   Lun 14 Mar - 13:10

CHAPITRE 14.




David, Lisa, Eléna
Stefan, Damon, Bruno
Et Hannah


Kérima Moda

Le défilé était terminé et la petite fête également, David cherchait Lisa du regard car il fallait absolument qu’il lui parle maintenant que le défilé est terminé même si c’est pas vraiment l’endroit idéal pour ça. David ne voulait pas déclarer ses sentiments à Lisa devant les ascenseurs de Kérima. Finalement le jeune homme trouva Lisa au même moment que Katia et Henry, il lui saisissa la main l’empêchant par la même occasion de prendre l’ascensceur

David: Lisa il faut qu’on parle
Lisa: Et de quoi ? Le défilé est terminé
David: De ce qui c’est passé l’autre soir devant chez toi
Lisa: C’est pas la peine, je sais ce que tu vas me dire
David: J’en doute
Lisa: Tu vas me dire que tu regrettes, que c’était une erreur et tu as raison
David: Non c’est pas ça du tout, il faut vraiment que je te parle mais en privé
Lisa: Pourquoi en privé, je vois pas ce que tu peux avoir à me dire qui nécessite qu’on soit seul
David: C’est important Lisa
Lisa: Tu as tellement peur que les autres sache que tu m’as embrassé que tu préfère carrément qu’on en discute seul à seul mais y’a ……..

Voyant que Lisa refusait de l’écouter David lui coupa là parole en l’embrassant tendrement, il posa sa main sur la joue de Lisa. Il n’avait rien trouvé d’autre sur le moment et de toute manière il fallait quand même qu’il lui parle, il fallait qu’il lui avoue ses sentiments même si ça voulait dire qu’il risquait de la perdre. Il faut parfois prendre des risques dans la vie et surtout en amour. Quelques secondes plus tard David détacha ses lèvres de celle de Lisa

David en fixant Lisa dans les yeux: Je….
Lisa en colère: Non mais ça va pas David, qu’est qui t’es passé par la tête
David très sincère: Ce qui m’es passé par la tête c’est que je t’aime, je suis amoureux de toi Lisa
Lisa sous le choc: Tu peux répéter je suis pas sur d’avoir bien entendu ce que tu viens de dire
David: Je suis amoureux de toi Lisa, je suis désolé j’aurais voulu te le dire autrement c’est pour ça que je voulais te voir seul à seul. Je sais que j’ai mis du temps avant de m’en rendre compte mais maintenant je sais ce que je ressens pour toi

Lisa n’avait pas bougé, elle n’arrivait toujours pas à croire ce qu’elle venait d’entendre, ce moment elle l’avait rêvé mainte et mainte fois mais là elle n’était pas en plein rêve mais bel et bien dans la réalité. David venait de lui avouer ses sentiments, quelques jours plus tôt il avait avouer être jaloux d’Henry et il l’avait embrasser mais là elle ne s’attendait vraiment pas à ça en se levant ce matin. La jeune femme est complément sous le choc par les révélations de David mais elle est également perdu. Lisa ferait mieux de partir histoire de réfléchir à tout ça et pourtant d’un autre côté elle n’avait aucune envie de rentrer chez elle car elle savait qu’à peine être sortit de Kérima sa mère se mêlerait de ce qui ne la regarde pas et puis au fond d’elle Lisa avait envie continuer cette discussion avec David.

Katia: Ne l’écoutes pas ma chérie, tu connais très bien sa réputation de coureur de jupon
Lisa: Maman fais moi plaisir restes en dehors de ça, cette discussion ne concerne que David et moi
Katia: Mais…………
Lisa: Il n’y a pas de mais qui tienne, David c’est toujours d’accord pour qu’on discute en privé
David: Oui évidement
Lisa: Alors allons parler
David en tendant sa main à Lisa: Suis moi

Lisa mit sa main dans celle de David et ce dernier se dirigea avec Lisa vers les ascenseurs, il entrèrent dans l’un d’eux. Une fois en bas ils quittèrent l’immeuble de Kérima puis ils montèrent dans la voiture de David, ce dernier l’emmena vers le port. C’était vraiment un endroit pour discuter d’un sujet aussi personnel que celui dont il venait de révéler chez Kérima


Le Port de Berlin

Lisa adosser à la rambarde du pont: David ce que tu m’as dis chez Kérima
David: J’étais on ne peut plus sincère, je t’aime vraiment. J’ai pas arrêté de me demander comment j’allais te le dire et quand mais en faite il y a pas de moment idéal par contre l’endroit je pensais pas à Kérima
Lisa: Tu pensais à quoi plus précisément ?
David: Je pensais t’inviter à dîner dans un beau restaurant et là au moment du dessert je te l’aurais dis
Lisa: Pourquoi tu me l’as pas dis dès que tu t’es rendu compte de tes sentiments pour moi ?
David regardant Lisa: Parce que j’avais peur
Lisa: De quoi ?
David: Que tu m’envoie bouler
Lisa très étonnée: Tu plaisantes j’éspère ?
David gêné: Non
Lisa: David je t’aime depuis toujours, depuis que nos regards se sont croisés. J’ai rêvé je ne sais combien de fois que tu m’avoue tes sentiments t’imagine pas à quel point j’ai attendu ce moment
David: C’est exactement ce que Julien m’a dit
Lisa: Julien, décidément le pauvre on lui en a fait voir de toute les couleurs
David: Oui mais c’est un excellent ami sur qui on peut toujours compter
Lisa: C’est vrai. Et on fait quoi maintenant ?, je veux dire tout les deux par rapport à ce qu’on vient de se dire
David: On pourrait commencer par avoir un rendez-vous t’en pense quoi ?
Lisa: J’accepte, est-ce que ça veut dire que toi et moi on est
David: Un couple ?, Oui enfin si tu veux bien d’un idiot comme moi
Lisa en souriant: Oui mais t’es pas idiot
David: Oh que si je le suis
Lisa: J’en connais plusieurs qui vont pas être ravi
David: Laisses-moi devinez tes parents et Henry ?
Lisa: Oui mais tes parents aussi, ta mère espère toujours que Mariella et toi ?
David: Ma mère était très proche de Mariella mais elle aime Laurent et moi je t’aime toi
Lisa: Et ton père ?
David: Mon père t’adore ma mère aussi d’ailleurs mais ils ne savent pas encore que je suis tomber amoureux de toi
Lisa: Oh
David: Mais je compte bien leurs dire mais avant j’ai quelque chose à te demander
Lisa: Je t’écoutes
David: Accepterais-tu d’aller voir un film avec moi et d’aller dîner après ?
Lisa en souriant: Oui avec plaisir
David: Où on peut faire l’inverse, tu dois avoir faim non ?
Lisa: Oui un peu
David: Alors allons d’abord manger
Lisa: Oui, tu sais que tu viens de me sauver la vie
David: Ah oui ?, Comment ça ?
Lisa: Sans toi et bien ma mère ce serait mêler de ce qui ne là regarde pas
David: Ça s’arrange toujours pas entre vous deux ?
Lisa: Non et je suis encore plus énervé contre elle
David: A cause de ?
Lisa: Oui à cause d’Henry, j’en reviens pas qu’elle l’est invité au défilé, elle invite qui elle veut ça m’ai égal mais ce qui m’énnerve c’est que je sais que c’était un prétexte pour encore se mêler de ma vie. J’ai rien contre ce garçon mais j’ai déjà dis à ma mère que je t’aimais toi à mainte reprise et que ma vie amoureuse ne la concernait pas mais c’est comme si je parlais chinois
David: Tu parles chinois ?
Lisa en souriant: Non c’est une façon de parler
David en prenant la main de Lisa dans la sienne: Oh
Lisa en marchant aux côtés de David: J’ai essayé d’oublié mes sentiments pour toi t’as pas idées mais ça n’a servit à rien
David: Je suis content que tu n’y sois pas parvenu
Lisa: Moi aussi, pour en revenir à ma mère elle ferait mieux d’essayer de parler à mon père plutôt que de s’occuper de ma vie sentimental
David: Je comprends que ta mère souffre mais entre tes parents c’est moins grave que ça l’était pour les miens, si mes parents ont survécu les tiens survivront aussi
Lisa: Je l’espère. Et si tu me disais où tu m’emmènes manger ?
David: C’est un petit restaurant sur le port, j’y venais beaucoup quand j’étais jeune. Eh oui je connais autre chose que chez Wolfart

Tout en marchant en direction du restaurent en question David et Lisa en profitèrent pour se parler, Lisa avait l’impression qu’une partie de ses rêves devenaient réalité mais elle angoissait légèrement car tout ça lui fesait un peu peur cependant malgré tout elle était plus qu’heureuse. Elle aimait David depuis toujours et aujourd’hui ses sentiments sont réciproque et partagés


Manoir des Salvatore

Après le défilé les deux frères Salvatore était rentré, Damon était rentré avec sa petite amie et quand Stefan avait voulu voir Eléna cette dernière était déjà partie avec sa sœur. Pendant que son frère fesait des folies avec Lana à l’étage Stefan lui il était dans le salon, il lisait un bouquin avant d’aller manger quelque choses mais il était bien trop tôt pour manger quoique se soit. Le jeune adolescent avait beau vouloir se concentré sur son livre il n’y arrivait pas, les paroles de Damon résonnait dans sa tête comme un tambour ”elle te plais ne dis pas le contraire”, il avait raison Eléna lui plaisait, elle l’attirait et elle l’intriguait à tel point qu’il n’arrive même pas à se concentré sur un simple bouquin qui n’a pourtant rien de bien compliquer, se pourrait-il que Stefan Salvatore soit tomber éperdument amoureux d’Eléna Kubala. Tout à coup quelqu'un sonna à la porte d’entrée, le jeune homme posa son bouquin sur la table de chevet à côté du fauteuil où il était assit et il se leva. Lorsqu’il ouvrit la porte d’entrée il vit Eléna

Eléna avait été ravis d’assister au défilé de Kérima pas à cause de l’invitation d’Yvonne et Max mais à cause de Stefan Salvatore, elle était plus que contente d’y avoir été avec lui. Ce beau ténébreux l’intriguait au plus au point, il l’attirait et elle mourrait d’envie de le connaître d’avantage. Il est intelligent et séduisant et il a de ses yeux, Eléna ne fesait pas particulièrement attention au physique mais Stefan est beau comme un dieu, la jeune demoiselle avait littéralement eu le coup de foudre pour lui. Lors du défilé elle aurait voulu passé plus de temps avec lui mais quand le frère de ce dernier là embarqué pour un petit moment Yvonne a choisit ce moment pour raccompagner Eléna à la maison au grand désarroi de la jeune adolescente alors elle décida d’aller voir Stefan et de lui dire ce qu’elle voulait lui dire mais qu’elle n’osait pas

La porte du manoir s’ouvrit et Stefan fut agréablement surpris de voir Eléna, il n’arrêtait pas de penser à elle et voilà que maintenant elle était là devant lui à le fixer avec ses yeux magnifique. Eléna était un peu nerveuse mais elle remarqua qu’il c’était changer cependant le trouvait encore plus séduisant

Stefan: Bonsoir
Eléna: Bonsoir, je te dérange pas j’espère ?
Stefan: Non pas du tout, je lisais un peu. Qu’est-ce qui t’amène ?
Eléna en se mordillant la lèvre inférieure: Euh…je voulais te voir enfin te parler
Stefan: Oh, ok. Je prend une veste et j’arrive
Eléna: D’accord

Stefan tendit son bras vers le porte manteau et il prit une veste de jogging noir qu’il enfila immédiatement, le jeune homme aurait bien fait entrer Eléna mais il n’avait aucune envie que Damon les espionne car le connaissant il en serait bien capable pour ensuite le taquiner comme il adore tant le faire. Après avoir enfiler sa veste Stefan suivit Eléna à l’extérieur de la maison et il ferma la porte derrière lui, les deux adolescent allèrent ensuite s’asseoir sur le petit muret qui se trouvait à quelque pas de la porte d’entrée du manoir.

Stefan en regardant Eléna dans les yeux: Que voulais-tu me dire ?
Eléna en fesant glisser une de ses mèche derrière son oreille: Je sais pas comment te le dire ni par où commencer
Stefan: Commence par le début
Eléna: Ok. Comme je te l’ai déjà dis tu m’intrigue énormément mais y’a pas que ça, tu plais, tu me plais même beaucoup. Je sais qu’on se connaît depuis peu de temps et ça me fais peur, j’ai jamais été autant attiré par quelqu’un
Stefan: C’est pareil pour moi mais ce qui me fait encore plus peur c’est qu’un jour je te perde comme j‘ai perdu mes parents et mon oncle
Eléna: Il ne m‘arrivera rien
Stefan: Ma mère aussi me disait ça et elle est morte, ensuite Zack m‘a dit la même chose et lui aussi il n‘est plus là
Eléna: Stefan je comprends que tu es peu de perdre tout ceux qui te sont proche mais ça ne veut pas dire que tu vas me perdre moi aussi
Stefan: Depuis la mort de mes parents la seule personne vers qui j’ose me montrer vulnérable si on peut dire c’est mon frère d’ailleurs je me raccroche à lui comme à une bouée de sauvetage tellement j’ai peur qu’il lui arrive malheur à lui aussi
Eléna: Stefan tu ne peux pas vivre constamment dans la peur, je peux pas te dire que je comprend ce serait te mentir mais te renfermé sur toi ne t’aidera pas à avancer au contraire
Stefan: Je sais mais j’ai peur, j’ai l’impression d’être comme maudit
Eléna: Non tu ne l’es pas, c’est pas ta faute ce qui est arriver à tes parents et à ton oncle
Stefan: Alors pourquoi c’est arrivé, pourquoi si c’est pas ma faute ?
Eléna: C’était simplement leur heure, je sais c’est injuste mais tu n’es pas responsable et il est temps que tu arrête de te sentir coupable

Ces mots il les avaient entendu tellement de fois par son frère, depuis six ans Stefan se sentait responsable de ce tragique accident d’avion alors qu’il n’était en rien responsable. Il n’avait que onze ans quand c’est arriver et Damon lui il avait 15 ans à l’époque, c’était un tragique accident d’avion et Stefan là très mal supporté, bien que Damon. Pendant des mois il avait gardé le silence et plus le temps passait plus il se renfermait mais il parlait que très rarement. Il y a trois mois Zack l’oncle des garçons est décédé d’une crise cardiaque et ça a été un second coup dure car les deux frères étaient très attaché à leur oncle Zack. En six ans Damon n’arrêtait pas de lui dire que l’accident d’avion qui a coûté la vie à leur parents n’était en rien sa faute, que c’était un pur accident mais Stefan ne le croyait pas, si il se sentait autant coupable c’est parce que le jour précédant le départ de ses parents il avait dit des choses qu’il avait regretter plus tard mais c’était trop tard, c’était dit et malheureusement il n’a jamais eu la chance de pouvoir s’excuser

Stefan: Je leur ai dit des choses horribles avant qu’ils prennent cet avion c’est pour ça que c’est ma faute, jamais je n’ai pu leurs demander pardon tu comprends
Eléna: Stefan on dit tous à un moment où à un autre des choses qu’on regrette ensuite, ce qui c’est passé est simplement un accident tu entends, un malheureux accident
Stefan: Comment tu peux en être sur ?
Eléna: Parce que ça arrive les accidents, ça arrive à tout le monde. Tu n’étais qu’un petit garçon quand c’est arrivé et c’est normal qu’ils te manquent mais tu as le droit a vivre pleinement ta vie
Stefan: Comment faire pour oublier ?
Eléna: Tu n’oubliera jamais mais tu peux commencer à te pardonner petit à petit

Stefan observait Eléna avec les yeux aux bords des larmes, parler de cette époque de sa vie le fesait souffrir atrocement mais elle avait raison, il était temps qu’il commence à se pardonner et qu’il commence à vivre enfin.


La chambre de Damon

Depuis sa chambre Damon observait la scène, la fenêtre était ouverte et il entendait la conversation entre son petit frère et Eléna. Voilà six ans que Damon s’efforçait de faire comprendre à Stefan qu’il n’était pas responsable de quelques manière mais rien n’y fesais, l’aîné des Salvatore se souvenait encore du jour et des mots que Stefan avait dit à leur parents. Il n’était qu’un enfant et il se fesait difficilement aux nombreux déplacement de leurs parents mais surtout au faite que ces derniers n’étaient presque jamais là. Damon était le plus âgé et lui il s’y était fait au fil des années mais Stefan était différent. Il a toujours été le plus sensible et le plus sentimentale, Damon passait beaucoup de temps à essayer de distraire son frère en jouant avec lui, en fesant des batailles d’oreiller le matin et le soir. Tout n’était pas rose mais Damon était toujours là pour veiller sur son petit frère, lui raconter des histoires, le rassurer quand il fesait des cauchemars, le soigner quand il se fesait mal, lui essuyer ses larmes enfin jusqu’à ce jour, ce jour qui a chambouler leurs vies.

Damon: Aller petit frère n’est pas peur, n’est pas peur de vivre. Tu vas y arriver
Rose en se blottissant contre Damon: Tu parles tout seul maintenant
Damon: Non j’observe
Rose: Et tu observe qui ?
Damon: Mon frère et sa copine enfin c’est pas vraiment sa copine mais elle lui plait et visiblement c’est réciproque
Rose: T’as peur qu’elle lui brise le cœur
Damon: Non d’ailleurs je pense qu’elle va arriver à faire quelque chose que j’essaie de faire depuis des années
Rose: Là je comprends pas
Damon: C’est normal tu me connaissais pas à cette époque. Depuis que nos parents sont décédés Stefan se sent responsable, il est persuader que c’est sa faute
Rose: C’est ridicule
Damon: Pas pour mon frère
Rose: Stefan n’était qu’un gosse et c‘était un tragique accident, comment ça aurait pu être de sa faute ?
Damon: Avant que nos parents ne partent il leur a dit des choses qu’il a regretter ensuite
Rose: Ça arrive à tout le monde de dire des choses qu’on regrette
Damon: Ce que tu dois savoir c’est que mes parents étaient souvent absents et Stefan se fesait difficilement aux nombreux déplacement de nos parents mais surtout au faite qu’ils n’étaient presque jamais là. Moi je m’y était fait au fil des années mais Stefan non. Il a toujours été le plus sensible et le plus sentimentale, alors je m‘efforçais de le distraire avec des jeux divers. Je veillais sur lui, je lui racontais des histoires, je le rassurais quand il fesait des cauchemars, je lui essuyais ses larmes quand il pleurait mais à la mort de nos parents tout à basculer
Rose: Pourquoi tout à basculer ?
Damon: Parce qu’à partir de cet instant Stefan c’est mit dans la tête que c’était sa faute, que si il n’avait pas dit ces choses là et bien nos parents seraient vivant mais c’est faux. Ça fait six ans que je m’efforce de lui faire comprendre que c’est pas sa faute, qu’il n’y est pour rien mais rien à faire cependant tout n’est pas perdu, Eléna a va peut arriver à aider Stefan à se pardonner enfin
Rose: Je vois et tu compte les espionner longtemps ?
Damon: Je les espionne pas. Je veux juste voir mon frère guérir, il a assez souffert
Rose: Je comprends
Damon: Aller Stefan tu dois te pardonner, c’est pas ta faute petit frère
Rose: Tu l’aime ton petit frère ça se voit
Damon: Oh oui, je ferais n’importe quoi pour lui
Rose: C’est normal

Damon était content que Rose le comprenne, Stefan c’était tout pour lui et il ferait n’importe quoi pour être capable de l’aider à guérir et il est plus que temps qu’il commence à vivre et à sortir la tête de l’eau. Damon savait que son frère en était capable, il croyait en lui et en ses capacités


A l’extérieur du manoir

Stefan ignorait complètement que son frère et Rose l’observaient, enfin les observait lui et Eléna depuis la fenêtre de la chambre de Damon. Le jeune adolescent était vraiment un ado fragile et très sensible surtout par rapport à l’accident tragique qui avait causé la vie de ses parents, la preuve il n’avait jamais été comme ça depuis six ans, jamais il n’en parlait il préférait garder tout pour lui. Eléna s’approcha du visage de Stefan et elle sécha tendrement les larmes du jeune homme qui se laissa faire sans bouger.

Stefan: On pourrait commencer par vivre le moment présent, t’en pense quoi ?
Eléna: C’est parfait

Les deux adolescent se regardaient droit dans les yeux sans pouvoir détacher le regard de l’autre, Stefan était tombé amoureux d’Eléna et c’était réciproque mais il avait quand même peur de la perdre. C’était devenu comme une appréhension constante mais il ne pouvait pas vivre constamment dans la peur, il a vécu comme ça pendant six ans avec la peur au ventre mais maintenant il était tant qu’il se pardonne lui-même et qu’il commence à vivre. Stefan approcha son visage de celui d’Eléna qui était déjà proche du siens et il posa délicatement ses lèvres sur celle qu’il aimait et il l’embrassa tendrement, la jeune adolescent lui répondit tout aussi tendrement. Au dessus d’eux la nuit commençait à tombé sur la ville, le ciel était étoilé de mille feux par les étoiles et tout à coup une étoile filante passa dans le ciel illuminant ce dernier.


Appartement de Bruno et Hannah

L’appartement de Bruno et Hannah n’est plus aussi vide qu’il l’était à leurs emménager. Bruno et Hannah avaient bien évidement assister au défilé de Kérima et c’était spectaculaire, la jeune femme savait qu’Hugo était un géni à il se surpassait de plus en plus et elle était fier que ce dernier l’est prit sous son aile. Bruno n’avait jamais assister à un défilé mais il connaissait assez la réputation d’Hugo et surtout son incroyable talent et il ne regrettait pas une seule seconde d’y être aller. Sans oublier que c’est la moindre des choses depuis que Frédérique est devenu comme une sorte de mentor pour Bruno vu que ce dernier à accepter à la demande de Bernard de le prendre sous son aile. Le couple de jeune marié venait tout juste de rentrer, ils c’était changer et pendant que sa femme préparait le repas Bruno était aller prendre une douche, lorsqu’il revint près d’elle il portait juste un pantalon

Bruno entourant la taille de sa femme: Humm ça sent super bon
Hannah: Merci mais file te mettre quelque chose sur le dos
Bruno en taquinant sa femme: Je te plais déjà plus, après un mois de mariage
Hannah se retournant vers Bruno: Bien sur que tu me plais même beaucoup mais j’ai pas envie que tu te brûle ni même que tu t’enrhume
Bruno en souriant: D’accord je vais mettre t-shirt mais quelque chose me dis que je vais pas le garder longtemps

Sur ses paroles Bruno embrassa tendrement sa femme dans le cou avant d’aller dans leurs chambre, Hannah quand elle se mordilla la lèvre inférieur tout en levant les yeux. Qu’est-ce qu’elle pouvait l’aimer son Bruno, si il y a deux mois on lui avait dit qu’elle se marierait avec le demi-frère caché de Lisa elle en aurait rit. Hugo avait eu une idée géniale d’envoyer Hannah à New-York un mois et demi plus tôt, sans ça elle n’aurait pas rencontré l’homme de sa vie et elle ne serait pas marié à ce dernier. Bruno alla donc enfilé quelque sweat-shirt noir à manche longue puis il retourna auprès de sa femme. Au bout d’une heure le repas était prêt, la table était mise, tout était vraiment parfait.

Bruno tirant la chaise d’Hannah: Si madame veut bien
Hannah s’asseyant: Merci monsieur
Bruno allant s‘asseoir à son tour: Mais de rien mon amour

Les deux tourtereaux commencèrent leurs repas tout en discutant de tout et de rien et en se dévorant du regard ce qui présageait de la suite des événements, en tout cas c’est incroyable comme Hannah se sentait bien en cet instant présent et encore la soirée était loin d’être terminer bien au contraire. Les amoureux dégustaient avec appétit leurs délicieux repas et une fois le Tiramisù engloutit ils débarrassèrent, lavèrent et rangèrent. Un fois cela fait Bruno alla dans le salon et il appuya sur deux boutons d’une télécommande. Les lumières se tamisèrent et une musique se fit entendre ”Sweet and Low”, Bruno tendit sa main vers celle de sa main

Bruno: Tu veux bien m’accorder cette danse ?
Hannah mettant sa main dans celle de son mari: Oui avec plaisir

Tout en souriant elle mit de ses mains dans celle de Bruno et l’autre dans son dos, ce dernier lui il posa une de ses mains sur le bas des reins d’Hannah et ils ondulèrent sous le sont de la musique tout en se regardant droit dans les yeux. Danser dans les bras de l’autre est quelque chose qu’ils n’ont jamais fais mais c’était tellement merveilleux, c’était comme plus rien ne les retenait à l’attraction terrestre, comme si ils flottaient dans les airs. Hannah posa même sa tête sur l’épaule de Bruno et ce dernier cala sa jouer contre celle de la jeune femme qu’il aimait plus que tout au monde. Ils restèrent comme ça durant plusieurs minutes, le jeune blondinet approcha alors ses lèvres de celle de sa femme et il l’embrassa tendrement. Le baiser tendre et romantique se transforma en un baiser langoureux et passionnel, quelques minutes après les vêtements volèrent dans tout l’appartement pour finir dans la chambre à coucher, ils s’endormèrent très tard dans la nuit


Le Winter Fisher

Le Winter Fisher est un petit restaurant a quelques pas du port, lorsqu’il était enfant David y venait souvent avec son cousin Clay et le père de ce dernier, ils observaient les bateau et la mer d’ailleurs David à l’époque rêvait d’avoir un bateau et de parcourir le monde sur ce dernier mais les années ont passé et il a enfouit ce rêve pour suivre les traces de son père cependant de temps à autre le jeune homme aime bien revenir ici, c’est calme et reposant. Après avoir enfin révéler ses sentiments à Lisa David l’avait invité à manger, non seulement ils avaient faim autant l’un que l’autre mais c’était en quelque sorte leur premier vrai rendez-vous. David et Lisa étaient installer à une table éclairer par les lumière du port, le décor était vraiment romantique et ils étaient en train de dîner tout en discutant

Lisa: Comment tu le sais ?
David: Max et toi ?
Lisa: Yvonne. Je suis contente pour eux
David: Oui moi aussi, un bébé c’est toujours une bonne chose
Lisa: Je suis entièrement d’accord avec toi mais ils se chamaillent pour le prénom du bébé surtout depuis qu’ils savent qu’ils vont avoir une fille
David: Ça m’étonne pas mais ils vont bien finir par en trouver un
Lisa: Oui et je suis sur qu’ils feront de très bons parents même si ça leurs fait un peu peur
David: J’en suis sur moi aussi, parfois je me demande si le jour où j’aurais un enfant je serais un bon père
Lisa: Tu seras un papa fantastique j’en suis sur
David: C’est gentil mais j’en doute un peu, tu sais j’ai pas eu une enfance super joyeuse et j’ai peur qu’un jour je reproduise les mêmes erreurs que mon père
Lisa: Ça n’arrivera pas
David: Comment tu peux en être si sur ?
Lisa: Parce que tu n’es pas ton père, tu es toi et tu es différent de ton père
David: Max avait raison
Lisa: A propos de quoi ?
David: De notre relation si particulière et du faite que de toute les personnes sur cette planète tu es la seule qui arrive à lire en moi comme dans un livre ouvert et qui croit en moi-même quand moi j’y crois pas
Lisa en regardant David: Je ne cesserais jamais de croire en toi
David: Merci, tu feras une maman génial j’en suis certain
Lisa: Tu crois ?
David sincèrement: J’en suis persuader

David et Lisa se fixaient intensément les yeux dans les yeux quand tout a coup le jeune posa sa main sur la main de Lisa sur la table sans la quitter du regard. En cet instant présent plus rien ne comptait, plus rien ne comptait et n’existait autour d‘eux, c’était comme si le temps et le monde c’était arrêté. David et Lisa terminèrent leurs repas tout en continuant de discuter jusqu’à ce que le jeune homme régla la note. Après que David est payé la note le couple partit du restaurant mains dans la main jusqu’à la voiture du jeune homme qui était pas garer bien loin puis ils montèrent à l’intérieur, ils mirent leurs ceintures et David démarra puis il partit en direction de la maison des Plenske


Maison des Plenske

Arriver devant la maison des Plenske David se gara sur le trottoir et il coupa le contact puis il tourna son visage vers Lisa qui en fit de même, ils se regardait dans les yeux sans oser bouger ni dire quoique se soit. Au bout de quelques minutes David fixa toujours aussi intensément Lisa puis tout à coup approcha son visage du siens et il l’embrassa tendrement, cette dernière répondit tendrement à son baiser. Ils s’embrassèrent pendant quelques minutes jusqu’à ce que David n’interrompe le baiser et il colla son front à celui de Lisa

David: Je t’aime, je sais que je te l’ai déjà dis toute à l’heure mais……
Lisa: Ne t’excuse surtout pas, moi aussi je t’aime. Je ne me lasserais jamais de t’entendre me le dire
David: Moi aussi, si tu me le dis tout les jours je ne m’en plaindrais pas bien au contraire
Lisa en souriant: Je m’en souviendrais
David en souriant également: J’ai passé une super journée
Lisa: Moi aussi mais dis moi quelle partie de la journée as-tu préféré ?
David: Le moment je t’ai dis que j’étais amoureux de toi et quel moment as-tu préféré ?
Lisa: Celui où je t’ai entendu me dire je t’aime même si sur le moment j’ai cru que j’étais en train de rêver
David: Je t’assure que ce n’est pas un rêve mais bel et bien la réalité. Dis ça t’arrive souvent de rêver de moi ?
Lisa: Tout les jours. David je…..je vais devoir rentrer
David: T’inquiète pas je comprends, tu dois être épuisé
Lisa: Oui assez
David: Je t’appelle demain promis
Lisa: D’accord, bonne nuit David et fais de beau rêve
David: Bonne nuit à toi aussi et fais aussi de beau rêves
Lisa: J’en ferais ça c’est sur

Sur ses mot Lisa déposa un tendre baiser sur les lèvres de David et elle sortit de la voiture de ce dernier puis elle rentra chez elle avec le sourire aux lèvres. David souria aussi et lorsque Lisa fut rentré à l’intérieur de chez elle il redémarra et il rentra chez lui, cette journée avait été mémorable et parfaite en tout point

_________________




Connor was born to fight evil forces, he was born of the union of two vampire and his destiny is to become a champion, the savior of mankind but also a glimmer of hope for the new generation



Dernière édition par Mel23 le Mer 6 Avr - 10:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oth-rpg.pro-forums.fr
Mel23
Admin
avatar

Messages : 1251
Date d'inscription : 25/07/2010

MessageSujet: Re: RIEN NE VA PLUS [CHAPITRE 25]   Sam 19 Mar - 2:57

CHAPITRE 15.



Julien, Sarah
Adam et Clay

Suite de Sarah Trager

Allongée dans l'obscurité, elle profitait du silence. Bercée par sa propre respiration, elle vivait l'instant et savourait toutes les secondes qui le composaient. Elle était tellement bien ici. Elle avait pourtant essayé d'oublier cette sensation, et d'effacer de sa mémoire ces impressions, mais elle n'avait pas pu lutter longtemps. Elle se demandait même comment elle avait fait pour se passer de ça. Ses bras autour d'elle, son cœur tambourinant dans sa poitrine, ces frissons qui la parcouraient à chaque fois qu'il passait sa main dans ses cheveux. Cela faisait si longtemps, et pourtant, il lui semblait que c'était hier la dernière fois qu'elle avait vécu ce moment avec lui. Et pour rien au monde elle n'aurait échangée sa place avec une autre

Sarah: Il faut absolument que je le revois

Trois semaines plus tôt.

Sarah était en congé en quelque sorte, lorsque le défilé est passé et bah il suffit d‘attendre le prochain autrement dit les prochaine créations d‘Hugo qui ne seront pas faite avant des mois mais ça l’arrangeait car la jeune femme ne pensait pas qu’au boulot, contrairement aux autres mannequin qu’elle a l’habitude de côtoyer dans le milieu elle aimerait avoir une vie à elle et surtout un amoureux d’ailleurs en parlant d’amour elle a rencontré un jeune homme pour qui elle a eu le coup de foudre, il s’appelle Julien Dekker et il est beau comme un dieu selon les propres mots de la jeune femme. Sarah décida de se changer les idées et d’aller se détendre dans une nouvelle boite qui avait ouvert en ville, elle sortit de sa chambre discrètement et elle quitta l’hotel. Assise au bar Sarah regarda sa montre, et mécontente de voir que son verre n'était toujours pas dans sa main, elle abandonna l'idée d'attendre plus longtemps, et s'avança d'un pas décidé vers la piste de danse quand tout à coup elle se retrouva en face d’un beau blond

??????: Sarah
Sarah: Julien, je…… je ne m'attendais pas à te voir ici

Après quelques centièmes de secondes d'hésitation, elle s'avança vers lui et le prit dans ses bras.

Sarah: Ça me fait plaisir de te voir. C'est une surprise, vraiment.
Julien: Pour moi aussi, je dois dire

Le morceau avait changé, passant d'un rythme entraînant à une mélodie plus douce, les danseurs les avaient bousculés, et pourtant, ils n'avaient pas bougé d'un pouce. Les yeux plongés dans ceux de Julien, Sarah sentait son cœur battre à tout rompre. Pourtant elle aurait du s'en douter, elle n’avait aimer qu’un seule garçon dans sa jeune vie et ce dernier c’était foutu d’elle, il l’avait utilisé pour assouvir une pulsion masculine. Bien sur cette époque de sa vie lui paraissait si loin, à cette époque Sarah n’était qu’une adolescente mais déjà à cette époque elle avait un caractère bien tremper qu’elle a garder et fait mourir au fil du temps et des années. De son côté, Julien paraissait tout aussi bouleversé d'avoir en face de lui Sarah, le jeune homme avait eu son lot de problèmes en histoires d’amour et celle qui lui laisser la plus grosse cicatrices si on peut dire c’est Sabrina mais un jour Sarah est entré dans son magasin et par un seul regard elle a voler le cœur de Julien encore un peu fragile. Julien Dekker n’a jamais vraiment eu de chance avec les filles et il n’était pas très courageux ni même sur de lui comme beaucoup le serait à sa place

Julien tendant sa main: Tu veux danser ?
Sarah fixant les yeux bleu du jeune homme: Oui avec plaisir

Sarah mit sa main dans celle de Julien, il entourra la taille de la jeune femme et cette dernière noua ses bras autour de la nuque du jeune homme, ils dansèrent un slow sous le rythme doux et lent de la musique. Julien n’avait jamais pensé revoir Sarah ici dans cette nouvelle boîte et pourtant le hasard fait bien les choses


Appartement de Julien

Trois semaines plus tard

Les yeux dans le vide, il se balançait négligemment sur sa chaise. Le doigt en suspens au dessus des touches de son pc portable, il fixait d'un air absent la petite barre qui clignotait sur la page résolument blanche. Cela faisait trois semaines qu'il passait ses journées ainsi, assis sur le fauteuil de sa chambre, attablé à son bureau enfin sauf quand des clients déboulaient dans sa boutique. Il devait rédiger une lettre pour un fournisseur sur son pc mais ça fesait trois semaines que le petit curseur apparaissait quotidiennement, en haut d'une page blanche. Depuis trois semaines, depuis qu’il l’avait vu dans cette boite, qu’il l’avait serrer dans ses bras et qu’il avait danser ce slow avec elle il n'avait cessé de penser à ce qui s'était passé. Il était obnubilé par cette rencontre improbable que le destin avait orchestré et qui avait pourtant eu lieu. Malgré tous ses efforts, il ne pouvait pas s’empêcher de penser à elle. Son cœur avait failli faire un bond quand il l'avait aperçu, ses magnifiques cheveux blonds, ses superbes yeux vert, son sourire à tomber. A cette pensée, son esprit l'emmena instantanément à leurs toute première rencontre lorsque Sarah était entré dans sa boutique, ce jour là il avait cru voir un ange tomber du ciel.

Julien: Il faut que la revoie

Refermant d'un geste brusque l'écran de son ordinateur, il se leva, attrapa une chemise propre, et il sortit de chez lui pour se rendre à l’hôtel où Sarah logeait. Il avait de grande chance de la trouver à son hôtel


Suite de Sarah Trager

Julien savait qu’il avait plus de chance de la trouver à son hôtel que dans les rues de Berlin mais comme le destin avait tendance à lui donner un petit coup de pouce tout était possible cependant il suivit son instinct et il alla à l’hôtel où vivait Sarah, comme il connaissait le numéro de sa chambre il prit directement l’ascenseur. Julien ne savait pas trop ce qu’il allait lui dire mais il savait qu’il avait besoin de la voir, arriver devant la chambre de la jeune femme Julien toqua à la porte espérant que cette dernière s’ouvre sur la jeune femme. Sarah était toujours allonger sur son lit mais les volets étaient ouvert, la lumières entraient dans la chambre de la jeune femme quand tout à coup elle entendit quelqu’un toquer à la porte de sa chambre, elle se leva et elle alla ouvrir

Sarah très étonné: Julien
Julien: Salut Sarah, ça va ?
Sarah: Oui et toi ?
Julien: Moi ça va aussi
Sarah: Ok mais dis-moi qu’est-ce que tu fais là ?
Julien: Je passais dans l’éparage
Sarah: Bah voyons mais je t’en prie entre

Le jeune blondinet entra à l’intérieur un peu intimidé et Sarah referma la porte de sa chambre après que Julien soit entré. Sarah était très contente de voir Julien car n’attendait que ça depuis trois semaines, le revoir mais elle se demandait si il passait vraiment dans le coin où bien si il avait une bonne raison, peut être devait-il voir quelqu’un dans le coin ?, la jeune femme se posait des tas de questions

Julien: Tu me crois pas ?
Sarah: Disons que ça me paraît étrange
Julien: Pourquoi étrange ?
Sarah: Je sais pas trop, quelque chose me dit que tu passais pas dans le coins
Julien très mystérieux: Et si c’était le cas, si j’avais une raison précise d’être ici ce qui est bien sur n’est qu’une hypothèse
Sarah fesant glisser une mèche derrière son oreille: Si c’était le cas et bien j’aimerais connaître cette raison
Julien: Tu es sur ?
Sarah en souriant: Sur et certaine

En effet Julien ne passait pas dans le coins comme Sarah le pressentait, il était venu la voir car il avait désespérément besoin de la voir. Depuis trois semaines il ne fesait que penser à elle à tel point que ça allait finir par le rendre fou, il se repassait sans cesse cette soirée dans sa tête, cette soirée où il l’avait tenu dans ses bras et où il avait danser avec elle. Mais comment lui dire qu’il avait visiblement eu le coup de foudre pour elle et que qu’il ne fesait que penser à elle jour et nuit sans oublier qu’aujourd’hui il n’était pas là par hasard, qu’il était là pour la voir

Julien: Ton intuition était bien la bonne
Sarah: Je le savais, alors si tu commençais par me dire la vrai raison de ta venue
Julien: Toi
Sarah surprise: Moi ? Comment ça moi ?
Julien intimidé: Depuis l’autre soir c’est-à-dire trois semaines je ne rêve que d’une chose te revoir, c’est devenu comme quelque chose de vital pour moi alors j’ai décidé de venir
Sarah très surprise: Oh bas ça alors
Julien: Mais je comprendrais tout à fait que tu me jette dehors avec une gifle en prime
Sarah: Pourquoi je ferais ça ?
Julien: Parce que je suis qu’un minable vendeur de journaux
Sarah: Moi je ne te vois pas comme ça et pour être entièrement honnête avec toi j’avais qu’une seule envie depuis trois semaines c’était de te revoir
Julien surpris: C’est vrai ?
Sarah fixant Julien dans les yeux: Oui
Julien: Et pourquoi ? Je te demande ça parce que ça m’intrigue
Sarah rougissant légèrement: Parce que je t’apprécie et que je t’aime bien
Julien en souriant: Moi aussi je t’aime bien

Sarah plongea alors son regard dans celui de Julien, ils s’aimaient bien l’un l’autre mais la question est à quel point s’aimaient-ils bien ? C’était ça la question, Julien avait eu le coup de foudre pour Sarah exactement comme Lisa pour David et Sarah semblait ne pas être indifférente à Julien bien au contraire. Lequel de deux osera faire le premier pas, Julien où Sarah ?

Sarah:Dis ça te dirais qu’on aille voir un film au cinéma ?
Julien: Aujourd’hui, maintenant ?
Sarah: Oui aujourd’hui et maintenant
Julien: Euh ouais c’est juste que ça me surprend
Sarah: Qu’est-ce qui te surprend, que je veuille voir un film avec toi ?
Julien: Oui il y a de ça mais je pensais pas que……
Sarah: Que les mannequins aime aller au cinéma ?. Tu sais Julien avant de devenir mannequin j’ai eu une vie ordinaire et j’aime faire des activités ordinaire en dehors du boulot comme aller au cinéma
Julien: Je me doute bien que t’as pas fais du manquant en sortant du berceau mais faut dire que ça m’arrive pas tout les jours qu’une femme superbe m’invite au cinéma
Sarah: Quelque chose me dis que t’as des problèmes avec la gente féminine
Julien avec une légère pointe d‘humour: Ça c’est le moins qu’on puisse dire
Sarah: J’en déduis qu’une femme t’a brisé le cœur
Julien: Oh oui, en mille morceau
Sarah: Je sais pas ce que cette fille t’a fais mais elle sait pas ce qu’elle perds
Julien en esquissant un sourire: Merci
Sarah: Je le pense, on y va ?
Julien: Oui
Sarah en souriant: Super

Sarah enfila une veste et elle prit Julien par le bras puis ils sortèrent de la chambre d’hôtel de la jeune femme, dans le hall de l’hôtel le personnel étaient surpris de voir Sarah au bras d’un homme, certains croyait que c’était son petit ami et d’autre se posait des questions sur l’identité du blondinet


Villa des Seidel

Laura et Fréderique Seidel était en train de se détendre dans le salon, David avait rendez-vous avec Lisa et Kim était sortit en ville. La relation de David et Lisa est à présent connue des deux famille ce qui déplait fortement au Plenske et plus particulièrement à Katia qui voit d’un très mauvais œil cette histoire. Laura a eu un peu de mal à digérer la rupture de David et Mariella mais elle c’est finalement rendu compte que Mariella n’était pas la bonne pour son fils mais que Lisa pouvait l’être, Frédérique quand à lui était ravi. Il savait au fond de lui-même depuis quelques temps que David n’épouserait pas Mariella et savoir que désormais ce dernier fréquentait Lisa le rendait heureux car il savait que Lisa comprenait son fils mieux que n’importe qui au monde. Bref aujourd’hui ils étaient seul à la villa et ils profitaient de ce moment quand à coup Gabrielle leurs annonça que leurs neveux Clay et Adam étaient là, Frédérique lui demanda de les faire entrer et c’est-ce qu’elle fit.

Clay Seidel est le neveu aîné de Frédérique, il a 28 ans et donc il est un peu plus âgé que David. Adam Seidel le frère de Clay et également le neveu cadet de Frédérique et il est âgé de 16 ans, il va au lycée, il est ami avec Connor Kubala et Jérémy Plenske.

Le frère de Frédérique autrement dit le père d’Adam et Clay veut que ses fils travaillent dans l’entreprise de Frédérique mais les garçons ont d’autres perspectives d’avenir, Clay est devenu agent et Adam lui il n’y pense pas trop mais le père de Clay et Adam a demandé à Frédérique d‘intervenir et il a accepter sans savoir que les garçons ont déjà leur propre idée de leurs avenir en particulier Clay. Frédérique et Laura ignorent également que Clay a récemment été bléssé par bal ainsi que la petite amie de ce dernier mais que désormais ils vont merveilleusement bien. Gabrielle fit donc entrer les garçons, ces derniers entrèrent dans le salon et ils virent leur oncle et leur tante

Frédérique & Laura: Bonjour les enfant
Clay & Adam: Bonjour oncle Frédérique, tante Laura
Frédérique: Comment allez vous ?
Adam & Clay: Bien et vous ?
Laura: Bien également
Frédérique: Ne restez pas de bout asseyez-vous

Adam enleva sa veste qu’il posa sur le canapé en même temps que son frère et il s’asseya également sur le canapé, les deux frères n’étaient pas revenu dans cette maison depuis quelques temps déjà même si ils ont toujours gardé contact avec Frédérique et Laura ainsi que David et Kim

Laura: Vous voulez boire quelque chose ?
Adam: Moi je veux bien un coca s’il te plais
Clay: Un jus d’orange pour moi s’il te plais
Laura: Gabrielle vous voulez bien apporter un verre de coca et un verre de jus d’orange pour Adam et Clay s’il vous plais
Gabrielle: Oui madame Seidel
Laura: Merci Gabrielle
Frédérique: Alors qu’est-ce qui vous ammène ?
Adam: Comme ça fais quelque temps qu’on vous a pas vu, que Clay n’a pas de boulot et que moi j’avais rien de prévu on est venu vous rendre visite
Frédérique: C’est vraiment gentil de votre part, en parlant de boulot j’aimerais qu’on discuter de votre avenir
Clay: Notre avenir ? C’est drôle mais notre père nous a dis la même chose à peu de chose prêt
Frédérique: C’est normal il se soucie de vous
Clay: Oui si tu le dis le truc c’est que il ne nous demande pas notre avis
Frédérique: Il veut simplement votre bien
Clay: Ok dis nous où tu veux en venir
Frédérique: D’accord, je voudrais que tu rejoigne Kérima Moda et qu’Adam fasse un stage chez nous
Adam: Je suis désolé oncle Frédérique mais non merci, papa nous en a déjà parlé et j’ai refusé l’offre
Frédérique: Et je peux savoir pourquoi ?
Adam: Je ne veux simplement pas faire un stage là bas c’est tout, je suis encore au lycée et je suis pas mal occupé
Frédérique: Et tu feras quoi après le lycée hein ?
Adam: J’irais à l’université comme Clay, écoutes j’ai rien contre Kérima mais je veux trouver ma propre voix et je travaille déjà en dehors des cours
Frédérique: Tu pourrais avoir tellement plus
Adam: Oncle Frédérique je n’ai pas besoins de plus et je travaille aussi dure que n’importe qui
Clay: Oncle Frédérique je soupçonne notre père de t’avoir demandé de nous parler n’est-ce pas
Frédérique: Il s’inquiète pour vous deux, Clay toi tu pourrais travailler chez Kérima
Clay: Non pas question, j’ai travail qui me plait et pour rien au monde j’en changerais
Frédérique: Ton père ne m’a rien dis et tu travaille dans quoi ?
Clay: Je suis agent, avant je travaillais pour une agence mais maintenant je suis à mon compte. Je gagne très bien ma vie et j’ai quelques clients qui me sont fidèle alors merci pour l’offre mais je décline également ton offre

Gabrielle revint avec les boissons, elle les posa sur la petite table du salon et Laura la remercia puis elle retourna à son travail laissant les Seidel le famille. Clay et Adam respectait énormément Kérima Moda qui a été créer par leur oncle et Claude Von Brahmberg mais aucun des deux n’avaient envie de travailler là bas, Clay avait déjà trouvé sa propre voix et travaillé aux côté de Dylan qui était son premier et ancien client le ravissait et ce dernier est également l‘ami de Clay. Adam quand à lui se cherche encore mais une chose est sur quand il regarde l‘avenir il ne se voit pas bosser chez Kérima c‘est pas plus compliquer que ça

Frédérique: Et que feras-tu si un jour tes clients te laissent tomber, si ils vont voir ailleurs ? Si tu touches le fond que feras-tu Clay ?
Clay: Je remonterais la pente, quand on aime ce qu’on fait on s’en sort toujours et j’aime ce que je fais
Frédérique: Très bien mais ton frère n’a aucune perspective d’avenir
Clay: Oncle Frédérique il n’a que 16 ans mais il se cherche
Adam: C’est vrai mais une chose est sur quand je regarde l’avenir je ne me vois pas travailler chez Kérima. Oncle Frédérique faut pas t’inquiéter je trouverais ma voix
Laura: Moi aussi je pense que tu trouveras. En dehors du lycée tu fais quoi ?
Adam: Je bosse
Laura: Je sais mais est-ce que tu as des loisirs, des passions ?
Adam: Je fais du sport, je participe à la comédie musical du spectacle du lycée et j’ai postulé pour un stage à Los Angeles
Laura: D’accord et ce stage ce sera dans quoi ?
Adam: En faite c’est dans une école qui a ouvert ses portes il y a trois mois, l’école touche aux branches des arts. Il y a le cinéma, la musique, le stylisme et la danse, moi j’ai postulé pour la musique et le cinéma. J’aime ces domaines là, c’est un stage de deux mois
Frédérique: Et le lycée là dedant ?
Adam: Je continue, le stage nous permet également de poursuivre nos études durant toute la durée et comme ça je perdrais rien
Clay: Le truc c’est que les sélection pour le stage sont très sélectif, d’après ce que je sais ils se basent surtout sur la motivation des postulants
Adam: Et je suis hyper motivé, peut être que ce stage m’aidera à trouver ma voix
Frédérique: Admettons que se soit le cas-tu feras quoi après quand t’auras trouver ce que tu veux faire ?
Adam: Je terminerais le lycée et j’irais à l’université de mon choix
Laura: Frédérique il a encore le temps, si seulement Kim était comme lui
Adam: Pourquoi elle fait quoi ?
Frédérique: Elle travaille chez Kérima comme stagiaire pour l’instant vu qu’on a pu lui trouver aucune école qui l’accepte
Clay: Même avec vos relations à tout les deux ?
Laura: Oui, tu sais on a beau avoir des amis qui ont bras long Kim a fait beaucoup trop de bêtises
Clay: Peut être que c’est ça pour elle la solution et qu’elle se rendra compte a quel point c’est dure de travailler sans diplôme
Frédérique: Tu as raison, je suis désolé les garçons si je vous ai un peu contrarié avec tout ça sur votre avenir
Adam: Oh c’est rien on a l’habitude avec papa mais a force c’est comme si on entendait rien
Frédérique: Sinon quoi de neuf dans votre vie
Adam: Moi rien à part que j’ai rencontré une fille dont j’ignore le prénom
Clay en buvant son verre de jus d’orange: Pour ma part il y a quelques temps je me suis fais tirer dessus chez moi avec ma petite amie mais on va bien tout les deux maintenant et le bonheur est enfin de retour
Frédérique & Laura: Oh mon dieu mais pourquoi et comment ça se fait qu’on nous est rien dit ?
Adam en buvant son verre de coca: Les parents ne voulaient pas vous inquiéter
Laura: Quand même on aurait aimé savoir
Clay: Je sais mais aujourd’hui on va bien
Frédérique: Et ta petite amie comment elle s’appelle, quel âge a-t-elle et que fait-elle dans la vie ?
Clay en esquissant un sourire: Elle s’appelle Quinn Rosenberg, elle a 26 ans. Elle est photographe et elle a sa propre galerie
Laura: C’est super ça, dis elle connaît ton histoire avec Sara ?
Clay: Oui je lui tout dis quand enfin j’ai oser le faire
Frédérique: Et comment l’a-t-elle prit ?
Clay: Bien, elle m’a beaucoup aidé et puis elle aussi elle a vécu un mariage
Laura: Son mari est décédé à elle aussi ?
Clay: Non ils ont divorcé, ils s’entendaient plus et Quinn n’était plus amoureuse de lui depuis quelques temps

Adam et Clay continuèrent de discuter avec Frédérique et Laura, ils parlèrent de leurs vies et de ce qui c’était passé depuis la dernière fois, ils parlèrent également de David et Kim enfin c’est surtout Frédérique & Laura qui parlaient de leurs enfants d’ailleurs Clay et Adam se disèrent qu’ils devraient passer les voir chez Kérima pour leurs dire bonjour et prendre de leurs nouvelles même si en ce moment Frédérique et Laura parlaient déjà pas mal d’eux en plus Clay était pas mal occupé et Adam il avait cours la semaine. Après quelques heures à discuter autour de leurs boissons rafraîchissante Clay et Adam prirent congé et ils saluèrent leur oncle et leur tante en leurs disant de passer le bonjour à David et Kim puis ils s’en allèrent. Clay alla retrouver Quinn et Adam lui alla retrouver des amis


Cinéma de Berlin

La salle de projection du cinéma dans laquelle était Julien et Sarah n’était pas pleine à craquer mais cela dit il y avait quand même pas mal de monde. Le film était centré sur les arts martiaux, lorsque la carrière de sa mère l'entraîne à Benjing en Chine, le jeune Dre Parker doit faire face à des changements radicaux. Au bout de quelques jours, il se retrouve mêlé à une altercation au sein de son école, impliquant Cheng, l'un des garçons les plus doués en Kung Fu et qui lui fait définitivement perdre le respect de ses camarades de classe. Témoin de cet affrontement, Mr Han, professeur de Karaté à la retraite, embauché par les Parker comme chauffeur et assistant, décide d'aider Dre à regagner le respect de son entourage en lui enseignant le vrai Kung-fu. Le film avait commencé depuis une bonne demi-heure était concentré sur le film, les yeux bleu de Julien fixait l'écran géant ainsi que Sarah de temps à autre et cette dernière en fit autant ce qui les fit sourire discrètement autant l’un que l’autre.

Environ une heure et quart plus tard le film se termina, alors que la musique du générique de fin retentit dans la salle les lumières tamiser se rallumèrent tout doucement et les gens commençaient à se lever et à remettre leurs vestes sur le dos y compris Julien et Sarah, ils sortèrent de la salle de projection ainsi que du cinéma lui-même puis la jeune femme proposa à Julien de rentrer à l’hôtel et de dîner là bas, Julien accepta par contre Sarah savait que demain elle allait devoir éliminer tout ça avec au moins deux heures de sport inventif, elle n’avait pas le choix car elle devait garder la ligne avec son métier.


Suite de Sarah Trager

Après être sortit du cinéma Julien et Sarah retournèrent à l’hôtel où la jeune femme loge, c’était pas un hôtel banal non c’était un hôtel trois étoiles avec room service. Sarah était habitué à ce genre d’hôtel mais pour elle c’est pas le plus important et elle aimerait bien avoir un vrai chez soit, un appartement dans le cœur de Berlin mais comme d’habitude elle doit en faire part à son agent. Sarah entra en première dans sa suite et elle fit entrer Julien puis elle referma la porte derrière eux. Elle enleva sa veste et Julien en fit autant puis Sarah posa les veste sur le sofa du salon.

Sarah: Bon je vais commander t’as envie de manger quoi ?
Julien: Commande ce dont tu as envie je suis pas difficile
Sarah: Ok

Sarah commanda deux repas identiques c’est-à-dire une salade de riz, un bifteck, des frites, un yaourt et une mousse au chocolat. Leurs commandes arrivèrent quelques minutes plus tard mais durant ces quelques minutes ils en avaient profités pour discuter même si en réalité ils avaient tout les deux envie d’autre chose. Sarah n’avait pas réellement de table à manger d’où la raison elle et Julien mangèrent sur la petite table basse assit à même le sol, pendant le repas ils en profitèrent pour discuter tout en mangeant

Sarah: Et sinon tu as des frères et sœurs ?
Julien: Oui j’ai un frère et une sœur
Sarah: Ils sont quel âge
Julien: Dylan à 24 ans et Lily a 6 ans
Sarah: Ton frère et toi vous êtes jumeaux et vous avez une sacré différence d’âge avec votre petite sœur
Julien: Non Dylan et moi on est pas jumeaux, on a le même père mais pas la même mère cependant quand ma mère biologique est décédée en me mettant au monde c’est la mère de Dylan qui m’a élevé comme son fils. En effet on a 18 ans d’écart avec notre petite sœur mais le fils de mon frère a le même âge qu’elle mais on adore tout les deux Lily
Sarah: Ton frère a un enfant de six ans ?
Julien: Oui Kelly et lui se sont marié jeune et ils ont eu un enfant et après le lycée ils m’ont demandé d’être le parrain du petit et mon amie Yvonne est sa marraine
Sarah: Et comment il s’appelle ton neveu ?
Julien: Son prénom c’est James mais tout le monde l’appelle Jamie et toi t’as des frères et sœurs ?
Sarah: Oui j’ai deux petits frères
Julien: Ils ont quel âge ?
Sarah: Lukas a 20 ans et Danny a 14 ans mais ils vivent chez nos parents à New-York
Julien: Ok, moi je suis heureux de ne plus vivre chez mes parents. Je les aime mais ils sont parfois un peu lourd surtout ma mère

Julien et Sarah continuèrent de discuter tout en continuant de manger tranquillement puis la jeune femme fit comme d’habitude, elle remit tout les couverts sur le chariot qu’elle mit ensuite dans le couloir sachant très bien que le service d’étage viendrait chercher le chariot. Elle retourna ensuite dans sa suite en compagnie de Julien, après cette superbe journée elle ne voulait qu’une chose, l’embrasser mais elle n’en fit rien ne sachant pas comment il allait le prendre. Sarah s’apprêta à aller chercher quelque chose dans sa chambre mais tout à coup Julien là rattrapa par le bras sans lui faire le moindre mal bien sur et il là fit se retourner vers lui puis il l’embrassa tendrement en posant tendrement une de ses mains sur son visage si parfait, il avait eu envie de faire ça durant des semaines et des semaines

_________________




Connor was born to fight evil forces, he was born of the union of two vampire and his destiny is to become a champion, the savior of mankind but also a glimmer of hope for the new generation

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oth-rpg.pro-forums.fr
Mel23
Admin
avatar

Messages : 1251
Date d'inscription : 25/07/2010

MessageSujet: Re: RIEN NE VA PLUS [CHAPITRE 25]   Ven 8 Avr - 7:10

Nouveau Personnages à venir:

Amy Pettersen= Amy a 17 ans et elle la sœur de Max, elle a une sœur de 16 ans qui s’appelle Ashley ainsi qu’un petit frère d’un an, Robbie. Amy a un fils d’un an et demie et elle est couple avec Ricky depuis peu
Ricky Underwood: Ricky est le petit ami d’Amy et ensemble ils ont un fils, John Pettersen Underwood
Tyler Brown et Caroline Buckley: Caroline est la demi-sœur d’Hugo , elle a vingt ans et elle vit avec son petit ami Tyler
Bonnie Bennett: Bonnie est la meilleure amie d’Eléna, elle va tomber sous le charme de Jérémy Plenske
Jason Baker= Jason est un jeune homme qui vient de débarquer à Berlin avec sa soeur Alicia ainsi que leurs parents, il va tomber sous le charme de Kim Seidel qui va se retrouver prise entre Thibault et lui


CHAPITRE 16. (première partie)




Amy & Ricky, Max & Yvonne, David
et Stefan & Eléna

Quelques mois se sont écoulés depuis le défilé de Kérima et pour être exacte six mois se sont écoulé, beaucoup de choses se sont passés pour tout le monde. Tout d'abord c'est les grandes vacances d'été, David est officiellement en couple avec Lisa, c’est la même chose pour Stefan & Eléna ainsi que pour Julien et Sarah. Damon et Rose ont enfin fixer une date pour leurs mariage qui est prévu pour dans quatre mois environ, le jeune homme participe volontiers aux préparatifs et il a demander à son frère si il voulait bien être son témoin et Stefan a bien évidemment accepter. En parlant de Stefan il commence à voir la vie en rose au sens figuré bien sur depuis qu’il sort avec Eléna, il se sent comme sur un petit nuage au plus grand bonheur de Damon car il est heureux de voir enfin du bonheur sur le visage de son petit frère ce qui n’était pas arriver depuis plus où moins une dizaine d’années. Quand à Julien il semblerait qu’il a enfin trouver son grand amour en la personne de Sarah Trager, au cours de ses six mois ils ont apprit à se connaître en allant se promener, en allant au cinéma, en allant dîner, en fesant des activités ordinaires et ils se sont finalement rendu compte qu’ils avaient beaucoup de point commun. Max et Yvonne se préparent à l’arrivée imminente de leurs petite fille qui est prévu pour dans trois mois, le jeune homme est un peu anxieux car il a peur de ne pas être un bon père mais Yvonne le rassure en lui disant que tout va bien se passer.

En apprennent ce qui se passait entre David et Lisa Bernard a été plus que surpris et ne parlons pas de Katia qui n’en croyait pas ses oreilles, malgré le faite qu’elle soit revenu près de Bernard elle refuse d’accepter que Lisa soit avec David non jamais de la vie. Katia a également fait la connaissance du fils de Bernard, Bruno pour découvrir que ce dernier travail étroitement avec Kérima et qu’il est marié à Hannah Refrath Lehman maintenant, justement à propos des jeunes mariés tout se passe bien. Hannah et Bruno ont récemment adopté un enfant de trois ans qu‘ils ont trouvé tout seul dans un parc de Berlin, ils ont littéralement craqué sur cette petite tête blonde. Pour ce qui concerne David et Lisa et bien c’est le bonheur, tout se passe bien et ils sont plus amoureux que jamais. Adam Seidel le cousin cadet de David a récemment été accepter pour son stage à Los Angeles, il doit y être d’ici deux semaines et il a encore plein de chose à préparé avant son départ. Son frère Clay est extrêmement fier de lui ainsi que sa mère mais aussi Frédérique et Laura cependant son père est très mécontent car ça ne lui plait pas que son fils ne fasse pas ce que lui il aimerait pour lui c’est-à-dire travailler chez Kérima mais Adam se fiche de ce qu’il pense car c’est son avenir à lui et pas celui de son père.

Du côté de Mariella et Laurent il y a de la nouveauté dans l’air, en effet le jeune homme a demandé sa dulcinée en mariage et cette dernière à accepté, le mariage est prévu pour dans quatre mois. Quelques mois plus tôt Laurent avait obtenu une offre qui ne se refusait pas ainsi qu’un client très important mais le hic c’est qu’il devait déménager à New-York et Laurent refusait de partir sans Mariella cependant il y a deux semaines la jeune femme à dit a son fiancé d’accepter la proposition mais Laurent refusait de partir sans elle. Mariella lui avait ensuite dit qu’elle partirait avec lui ce qui surpris énormément ce dernier mais il n’avait pas donner suite à cette proposition même si Mariella lui avait dit qu’elle irait avec lui à si il décidait d’accepter l’offre finalement mais le jeune homme a préféré attendre

Amy Pettersen est une jeune adolescente de 17 ans, elle est la petite sœur de Max Pettersen et elle a également une sœur de 16 ans qui se prénomme Ashley ainsi qu’un petit frère d’un an qui se prénomme Robbie. Amy n’a pas vu son frère depuis quatre ans car ce dernier est partie de la maison car il voulait être indépendant mais à vingt deux ans c’est plutôt normal. Amy n’a pas eu une vie simple au cours de cette année, à seulement quinze ans elle c’est retrouvé enceinte. Elle ne savait pas quoi faire, avorter, le garder où bien le faire adopter et pour combler le tout lorsque son petit ami Ben apprend qu’elle attend un enfant d’un autre il la quitte

Après de nombreuses hésitation elle décide de le garder mais deux mois avant la naissance de son fils elle veut le faire adopter car elle n’a aucun travail pour pouvoir subvenir aux besoins de son enfant à naître cependant elle trouve du travail grâce au père d’un de ses amis et elle décide donc de finalement garder son bébé. Amy donne naissance à un petit garçon en très bonne santé qu’elle appelle John seulement être maman à seulement 15 ans n’est pas facile. Cependant Amy n’est pas seule car elle peut compter sur le soutient de sa famille et de ses amies mais également sur celui du père de son bébé si bien qu’elle décide d’accorder à Ricky la garde partager de leurs fils il y a quelques moi. Depuis quelques mois Ricky et Amy sont en couple et ils envisagent même de vivre ensemble dans un avenir assez proche cependant cette nouvelle relation ne c’est pas faite du jour au lendemain car n’oublions pas qu’Amy détestait vraiment Ricky de l’avoir mise enceinte et elle lui a fait bien sentir mais les enfants grandissent et les parents aussi d’ailleurs c’est-ce qui leurs est arriver à tout les deux.

Ricky Underwodd lui non plus n’a pas une vie facile et cela commence dès son enfance, dès l’âge de 4 ans son père le bat lui et sa mère mais il abuse sexuellement de Ricky, ces maltraitances horrible durent pendant quatre ans et puis un jour le père biologique de Ricky a enfin été arrêté. Par la suite il a été placé en famille d’accueil et il suite une thérapie depuis environ sept ans et demie. A la naissance de John Ricky c’est promit de faire son possible pour être un bon papa


Maison des Pettersen


Amy vient de finir de se préparé, pendant qu’elle prenait sa douche et qu’elle s’habillait elle avait laisser son fils dormir car cette nuit il a été un peu ronchon. Comme ce matin elle n’avait pas cours elle décida qu’elle allait aller voir son frère Max chez Kérima sans savoir que ce dernier ignore que sa petite sœur de dix sept ans a un fils d’un an et demie. Lorsqu’elle alla dans la chambre de John elle fut étonné de voir que ce dernier était réveiller et qu’il jouait avec ses peluches, il était calme contrairement à cette nuit où il avait été agité et ronchon une bonne partie de la nuit. Amy se pencha au dessus du lit de son fils et elle le souleva dans ses bras

Amy: Bonjour mon petit cœur, tu as bien dormis

Le petit gazouilla et il enfouissa son visage dans le creux du coup de sa maman, Amy souria et elle embrassa tendrement le front de son fils avant de sortit de la chambre de John pour descendre en bas afin de lui donner son petit déjeuner

Georges: Bonjour vous deux, vous avez bien dormis ?
Amy: Salut papa, John oui mais pas moi et toi ?
Georges: Oui mais pourquoi t’as pas bien dormis ?
Amy: John a été ronchon une bonne partie de la nuit
Georges: Oh mais pourquoi t’as pas appeler Ricky, c’est pas que j’aime quand il vient a des heures tardive mais si c’est pour John je ne dirais rien
Amy: Je ne l’ai pas appeler car ça fait trois jours non stop qu’il fait des nuit blanches pour John et il a besoin de dormir lui aussi
Georges: D’accord mais il faut aussi que tu dormes aussi
Amy: Mais j’ai dormis enfin quand John c’est endormit
Georges: D’accord et sinon qu’est-ce que tu vas faire aujourd’hui vu que tu n‘as pas cours de la journée ?
Amy en installant John dans sa chaise haute: Dans l’immédiat je vais préparé le déjeuner de mon fils et le mien
Georges: Je voulais parler du reste de la journée
Amy: Après avoir habiller John je pensais aller voir Max chez Kérima, tu veux venir avec nous
Georges: Non j’ai été voir ton frère hier, au faite j’ai oublié de lui dire pour John
Amy: Je m’en doute sinon il m’aurait appeler pour me poser toutes sortes de questions

Tout en discutant avec son père Amy prépara le petit déjeuner de John enfin plus précisément son biberon de lait et elle prépara vite fait un chocolat chaud. Pendant que John buvait son biberon de lait elle grignota deux brioches

Georges: Comment ça se passe avec Ricky ?
Amy: Tu es sur de vouloir savoir papa ?
Georges: Oui je suis sur
Amy: Ça va bien même très bien
Georges: Est-ce que vous…enfin tu vois ce que je veux dire ?
Amy: Je vois très bien ce que tu veux dire et tu peux le dire à voix haute et pour répondre à ta question non on a pas coucher ensemble mais ça arrivera à un moment où a un autre

Sur ce elle débarrassa son bol et quand elle vit que John avait finit son biberon elle le mit dans le lave vaisselle puis elle souleva son fils dans ses bras et elle lui fit faire son rot. Amy embrassa son père sur la joue avant de monter à l’étage préparé son fils, elle lui fit prendre un bain et elle l’habilla. Un quart d’heure plus tard John était prêt et pendant qu’il jouait dans sa chambre Amy en profita pour se brosser les dents puis elle alla chercher son fils, elle prit ses clefs de voitures, ceux de la maison et ses clefs de voiture ainsi que son sac à main & le sac de John puis elle sortit de la maison après avoir souhaiter à son père de passer une bonne journée.


Kérima Moda

Amy arriva devant chez Kérima Moda en voiture, eh oui maintenant qu’elle pouvait conduire elle se servait de la voiture que David l’ex fiancé de sa mère lui avait offert l’année dernière. La jeune adolescente se gara là où il y avait de la place et elle sortit du véhicule avec son sac à main sur une épaule et le sac de John sur son épaule de libre, elle fit ensuite le tour du véhicule et elle ouvrit la porte du côté où était John. Elle détacha son fils et elle le prit dans ses bras en fesant attention à ce qu’il ne se cogne pas la tête au toit de la voiture puis elle referma la portière et elle vérouilla cette dernière. Amy fit glisser une de ses mèches derrière son oreille et elle prit une grande et profonde inspiration avant de franchir enfin les portes de l’immeuble, elle prit l’ascenseur. Lorsqu’Amy sortit des ascenseurs les personnes qui travaillent ici furent surprit de voir une si jeune adolescente avec un bébé et ils se demandaient qui c’était mais tout à coup se retrouvait en face de son frère Max qui se demandait qui était ce bébé que sa sœur tenait dans ses bras, Yvonne était également aux côtés de Max et on pouvait remarquer le ventre légèrement arrondit de la jeune femme

Max: Amy que fais tu là et depuis quand tu fais du baby-sitting ?
Amy: Bonjour Max, je ne fais pas du baby-sitting c’est mon fils, il s’appelle John
Max: QUOI ? C’est impossible il a l’air d’avoir deux ans
Amy: A vrai dire il a un an et demi
Max: Attends mais ça veut dire que tu avais……..
Amy: Oui j’avais 15 ans quand je suis tombé enceinte, je suis désolé de te l’apprendre comme ça mais je pensais que les parents t’avait mit au courant plus tôt mais ce matin j’ai compris que tu l’étais pas

Max n’en croyait pas ses oreilles de ce qu’il venait d’apprendre, comment sa petite sœur avait-elle pu tomber enceinte a seulement 15 ans ?. Oui bon d’accord il sait comment on fait les enfants mais ce qu’il ne comprends pas c’est comment Amy a-t-elle pu avoir des rapports intimes aussi jeune, non c’était incompréhensible

Max contrarié: Comment ça a pu arriver Amy ?
Amy en souriant: Max c’est pas à toi que je vais faire un dessin étant donner que d’ici quelques mois tu seras papa, tu dois sûrement être Yvonne
Yvonne: Oui, je suis contente de te rencontrer enfin Amy mais je pensais pas dans ses circonstances
Max: Moi j’ai 26 ans toi tu en avais à peine 15
Amy: Je le sais merci mais c’est arriver et crois moi ça n’a pas été facile
Max: Et le père c’est qui ?
Amy: Le papa s’appelle Ricky et il a 18 ans
Max: Ricky comment ?
Amy: Underwood pourquoi ?
Max: Parce que je vais lui refaire le portait pour avoir couché avec toi
Amy: Je ne te le conseille pas car tu risques d’avoir plus mal que lui, écoutes les parents ont tourné la page alors fais en autant et fais un petit coucou à ton neveu
Max: Tu penses que c’est aussi simple Amy
Amy: Rien n’est simple ni facile mais tu vas devoir t’y faire
Yvonne: Max voyons c’est ta sœur tu peux bien faire un effort et puis lui c’est ton neveu, il est trop mignon
Amy: Il ressemble à son père
Yvonne: Et tu as élevé ton fils toute seule ?
Amy: Non j’avais mes parents, ma sœur, mes amis et bien sur Ricky mais c’est vrai que ça n’a pas été facile tout les jours
Yvonne: Moi je suis enceinte de six mois et ça me fait un peu peur
Amy: C’est compréhensible mais quand t’as 15 ans et que ton copain te largue parce que t’attends l’enfant d’un autre c’est encore pire
Yvonne: C’est vrai
Amy regardant John: Eh John tu dis bonjour à tonton Max et tata Yvonne, tu veux le prendre Yvonne ?
Yvonne: Je peux ?
Amy: Bien sur

Amy confia son fils à Yvonne, John était calme comme une image et il regardait de ses yeux noisette la femme qui le tenait dans ses bras. Max était certes en colère d’apprendre que sa sœur avait un enfant d’un an et demie mais il ne pouvait pas s’empêcher d’admirer le petit garçon et de constater que le petit était vraiment très mignon, il avait les cheveux d’Amy mais ils étaient un peu plus clair que ceux de cette dernière. John ne pleurnichait pas mais il voulait sa maman d’ailleurs il le montra en tendant les bras vers elle qui le prit immédiatement dans ses bras. Amy profitait de cette journée car c’était pas tout les jours qu’elle pouvait être une journée entière avec son fils à cause des cours mais le lycée c’est important pour elle

Yvonne: Mais comment tu fais la journée quand tu vas en cours ?
Max: Oui d’ailleurs tu devrais y être en ce moment
Amy: Aujourd’hui je n’ai pas cours à cause de certains profs qui font grèves et lorsque j’ai cours je mets mon fils à la crèche et après les cours je vais travailler là bas pour payer les heures où j’y laisse John
Yvonne: Ok, bah dis donc t’es super courageuse
Amy: Non je fais de mon mieux, j’aimerais que Ricky et moi on soit plus vieux mais on ne l’est pas cependant je ne regrette pas d’avoir garder John. Sinon mon père m’a dis que toi et Max vous alliez avoir une fille
Yvonne: Oui une petite fille
Amy: C’est super, une de mes amies attend également une petite fille
Max: Elle a quel âge ton amie ?
Amy: Elle a 18 ans et c’est l’ex de Ricky quand à mon ex qui a 17 ans il est le père de l’enfant en question
Yvonne: Eh bah dis donc
Max: J’aimerais vraiment continuer cette discussion mais je dois retourner travailler, Lisa et David attendent des dossiers que je n’ai pas encore boucler.
Yvonne: Ok, on se voit ce soir à la maison
Max: Oui mais peut être que je pourrais rentrer manger à midi
Amy: Bon bah ça été un plaisir de te revoir grand frère
Max: Moi aussi Amy même si apprendre que tu a un fils d’un an et demi m’a refroidit un peu
Amy: C’est pas grave c’est tout à fait compréhensible, passe le bonjour à David pour moi
Max: Pas de soucis

Max embrassa Yvonne sur la bouche puis il alla enlacer sa sœur et déposer un petit bisous sur le front de son neveu puis il retourna dans son bureau. Amy connaissait David depuis sa plus petite enfance ainsi que la sœur de ce dernier, Kim.

Amy: Yvonne tu as quelque chose de prévu ?
Yvonne: Non pourquoi ?
Amy: Parce que je me disais que tu pourrais venir à la maison avec moi, on pourrait discuter et apprendre à se connaître
Yvonne: Avec joie

Amy et Yvonne prirent l’ascenseur et elles sortèrent de chez Kérima puis elles allèrent à la voiture d’Amy qui était garer juste devant l’immeuble. Amy installa John dans son siège auto et elle l’attacha puis elle mit la sécurité et elle ferma la portière pendant qu’Yvonne montait à l’avant, Amy contourna le véhicule et elle monta à son tour du côté conducteur

Yvonne: C’est impressionnant que tu es une aussi jolie voiture à ton âge
Amy: En faite c’est David l’ex fiancé de ma mère qui me l’avait offert en gage de compromis ce qui avait rendu mon père furieux mais j’ai pu garder la voiture en attendant que je puisse la conduire

Amy souria à Yvonne et elle mit sa ceinture de sécurité puis elle démarra et elle partie en direction de chez elle, où plutôt de la maison de ses parents d’ailleurs elle se demandait si son père y était toujours mais y’avait de grandes chances que oui car depuis que ses parents ont divorcer son père est à la maison avec Ashley qui a décidé de faire l’école à la maison tandis que sa mère vit dans un appartement avec le petit Robbie qui est à peine plus jeune que John mais Amy va voir sa mère avec John dès qu’elle le peut.


Bureau de David Seidel


David était dans son bureau à travailler sur des dossiers mais il avait un sourire aux coins des lèvres, il y a quelques minutes il avait téléphoner à un fleuriste afin de faire envoyer un bouquet de rose rouges à Lisa avec un petit mot sur la carte, sur ce mot il l’invitait à dîner ce soir et lorsque la jeune femme reçu le bouquet de fleur elle s’empressa de lire la carte et elle souria en reconnaissant l’écriture de David. Elle lui envoya un texto lui disant qu’elle acceptait avec joie et de venir la chercher ce soir à 19h00. David était sur un petit nuage mais il du redescendre assez vite lorsqu’il vit Max entrer dans son bureau avec les dossiers qu’il attendait et il remarqua que son ami n’avait pas l’air bien

David: Max qu’est-ce qui t’arrive, ne me dit que ses dossiers te dépriment à ce point là ?
Max: Non c’est pas ça
David: Alors qu’est-ce qui se passe ?
Max: Tu me croira pas
David saisissant les dossiers que Max lui tendait: Dis toujours
Max s’asseyant sur la chaise en face du bureau de David: Ma petite sœur Amy a un bébé d’un an et demie et je viens de l’apprendre
David: Amy ? La petite Amy qui joue du cor d’harmonie
Max: Oui Amy ma sœur
David en posant le dossier sur la table: C’est pas possible elle doit avoir 17 ans si j’ai une bonne mémoire
Max: C’est le cas, elle est tombée enceinte à seulement 15 ans
David surpris: C’est pas croyable et t’en savais rien ?
Max: Non je viens de l’apprendre de la bouche d’Amy il y a quelques minutes
David: Elle était ici ?
Max: Oui, elle n’avait pas cours alors elle est venu me voir avec son fils
David: Donc tu as un neveu
Max: Oui et ça me déprime
David: Ça te déprime ? Attends je comprends que tu sois sous le choc car si c’était Kim je serais dans le même état même en colère mais un bébé c’est toujours une bonne chose
Max exaspéré: David tu te rend compte elle n’avait que 15 ans quand
David: Oui mais c’est arriver et tu n’y peux rien au faite comment il s’appelle ?
Max: Non si j’avais été là ça ne serait pas arrivé, qui ?
David: Je suis sur que si car ça devait arriver, si il y a bien une chose que j’ai appris c’est que rien n’arrive pas hasard alors certes ta sœur est très jeune mais ça serait arriver d’une manière où d’une autre. Le bébé comment il s’appelle ?
Max: T’es en train de me dire que c’est une bonne chose que ma sœur soit tombée enceinte à 15 ans ? John, il s’appelle John
David: Non je te dis que tu es été là où non ça serait arriver. Oh c’est trop mignon John
Max: David tu dis ça parce que c’est pas ta sœur mais imagine si ça avait été Kim
David: J’imagine assez bien, j’aurais été en colère et je lui aurais crier dessus certes mais j’aurais été un bon tonton je te conseil d’en faire autant
Max: Comment tu veux que je sois heureux que ma sœur de 17 ans soit maman d’un enfant de presque deux ans ?
David: Parce que c’est ta sœur et qu’un enfant c’est toujours une bénédiction, allez Max tu as un neveu et tu vas être papa d’ici quelques mois
Max: Qu’est-ce qui t’arrive aujourd’hui, tu vois tout en rose ?
David: Je suis simplement heureux
Max: Un peu trop à mon avis, au faite Amy te passe le bonjour
David: Depuis quand c’est mal d’être heureux ? Tu en feras de même
Max: C’est pas le cas mais venant de toi c’est flippant. Ok
David: Je vois pas pourquoi ?
Max: Bah ça m’inquiète et aujourd’hui j’ai déjà eu assez d’émotion forte
David: Faut pas je vais bien, sérieusement j’ai tout pour être heureux et toi aussi
Max: C’est vrai t’as pas tord, c’est que je ne m’attendais à ce genre de nouvelles en me levant ce matin
David: C’est compréhensible mais souris vieux frère, une bébé c’est mignon et comme je te l’ai dis c’est toujours une bénédiction, c’est le miracle de la vie
Max: Tu m’inquiètes David, à moins que Lisa soit…..
David: Non elle ne l’est pas mais le jour où elle m’annoncera qu’on aura un bébé je serais ravi
Max: Bon monsieur bonne humeur j’ai encore du boulot, je te laisse a plus
David: A plus Max et ne t’inquiète pas trop

Max se leva et il sortit du bureau de David en se demandant ce qui pouvait bien arriver à ce dernier pour qu’il soit aussi joyeux et de bonne humeur, sur ses pensées Max retourna dans son bureau

à suivre..........

_________________




Connor was born to fight evil forces, he was born of the union of two vampire and his destiny is to become a champion, the savior of mankind but also a glimmer of hope for the new generation



Dernière édition par Mel23 le Sam 9 Avr - 14:17, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oth-rpg.pro-forums.fr
Mel23
Admin
avatar

Messages : 1251
Date d'inscription : 25/07/2010

MessageSujet: Re: RIEN NE VA PLUS [CHAPITRE 25]   Ven 8 Avr - 15:21

CHAPITRE 16. (deuxième partie)




Stefan & Eléna, Amy & Ricky & John,Yvonne et Damon


Manoir des Salvatore


En raison des grèves des professeurs au lycée et en l’absence de Damon qui devait être chez Kérima où bien avec sa fiancée Stefan était seul à la maison et il en avait profité pour faire la grâce matinée car c’est pas tout les jours qu’il peut dormir sans avoir à se lever pour aller au lycée alors autant en profiter. Le jeune adolescent émergea tout doucement de dessous les couvertures. Les rayons de soleil chaud qui avait réussit à pénétrer à travers les vitres et les stores éclairaient doucement le visage de Stefan qui dormait comme un bébé, le jeune homme ouvrit un peu les yeux, gênée par le soleil, et s'étira dans son lit en baillant. Un sourire illumina son visage.

" Belle journée en perspective "pensa-t-il

Le jeune adolescent se retourna sur le dos car il était allonger sur le ventre en se réveillant, il repoussa les couvertures jusqu’au fond du lit puis il se redressa et il se leva de son lit bien douillet, il mit ses pantoufles et il fit son lit avant de se diriger vers les placards coulissant en face de son lit. Il en fit coulisser un et il regarda ces vêtements avec un regard encore endormit, il prit un jean, un t-shirt à manche courte ainsi que des sous vêtements propre puis il alla dans la salle de bain. Un quart d’heure plus tard il en ressortit tout habillé, étant donner qu’il fesait beau dehors il décida de déjeuner sur la terrasse. Après avoir préparer et poser tout sur la table dehors il alla se préparé un café au lait qu’il fit chauffer au micro-onde

Quelques minutes alors qu’il profitait du soleil son portable qui était poser sur la table sonna, Stefan regarda qui c’était et lorsqu’il vit le prénom d’Eléna Kubala un sourire radieux se dessina sur le visage du jeune adolescent, il posa sa tartine et il décrocha en gardant son sourire

Stefan: Bonjour
Eléna: Salut, ça va ?
Stefan: Oui et toi
Eléna: Super, dis tu fais quoi là ?
Stefan: Là je déjeune
Eléna: Et après ?
Stefan: Après je comptais profiter de la piscine chez moi pourquoi ?
Eléna: Oh pour rien, c’était pour savoir si tu voulais qu’on fasse un truc
Stefan en souriant: Un truc ? Quel genre de truc
Eléna: Je sais pas un truc
Stefan: Dis ça te dirais de venir chez moi profiter de la piscine ?
Eléna gêné: Je te demandais pas ça pour que tu m’invites chez toi
Stefan: Je sais mais j’ai envie de t’inviter et de passer la journée avec toi sauf si toi tu veux pas
Eléna: Oh si j’adorerais
Stefan: Ok alors je t’attends
Eléna: D’accord j’arrive dès que possible
Stefan: Prends ton temps
Eléna: A tout de suite beau brun

Eléna raccrocha sur ses dernières paroles ce qui fit rire Stefan, depuis qu’il sortait avec elle Stefan retrouvait la joie de vivre. Il souriait et riait ce qui n’était pas arriver depuis très longtemps et bien sur cette nouvelle attitude plaisait beaucoup à Damon qui avait finit par désespérer de ne plus voir son petit frère heureux un jour mais tout arrive finalement, Eléna avait permit à Stefan de se pardonner lui-même mais également de vivre enfin. Le jeune homme reposa son portable sur la table et il continua de déjeuner, quand il eu finit il débarrassa, nettoya et rangea tout avant qu’Eléna n’arrive


Maison des Pettersen


Amy venait juste d’arriver en voiture avec Yvonne, pendant que cette dernière sortait de la voiture de la jeune adolescente Amy sortit John et elle referma le véhicule et elle le verrouilla puis elles entrèrent dans la maison familiale où résidait actuellement Amy, John, Ashley et Georges. Anne la mère de Max, Amy, Ashley et Robbie ne vit plus ici, elle vit dans son propre appartement avec le petit Robbie depuis que le couple c’est séparé durant l’été. Amy franchissa le seuil avec John dans ses bras qui dormait à point fermer et Yvonne qui suivait la jeune adolescente, Amy referma la porte après qu’elle et Yvonen soient entrée

Amy en refermant la porte: Je vais aller coucher John, tu veux venir où tu préfères attendre dans le salon ?
Yvonne: J’aimerais bien venir
Amy: Ok dans ce cas suis moi

Sur ses mots Amy et Yvonne montèrent à l’étage et allèrent dans l’ancienne chambre d’Ashley qui se trouve être la chambre de John depuis la naissance de ce dernier. La porte de la chambre de John était ouverte et une fois à l’intérieur de la pièce Amy changea John en le mettant en body sans le réveiller bien sur puis elle le coucha dans son lit, elle le recouvra de sa couette et elle l’embrassa tendrement sur le font

Amy: Dors bien mon ange

Sur ses dernières paroles elle alla baisser les stores de la fenêtre et elle sortit en silence avec Yvonne après avoir prit le baby phone. Elles traversèrent le couloir et elles descendèrent en bas dans le salon

Amy: Tu veux boire quelques chose ?
Yvonne: Oui s’il te plais
Amy: Tu veux quoi ?
Yvonne: Je sais pas, tu as quoi ?
Amy: On va aller voir ça

Amy souria et Yvonne et elles allèrent toutes les deux dans la cuisine et là elle tombèrent sur Georges qui fesait le déjeuner de midi, Georges ne connaissait pas encore Yvonne personnellement même si il savait que son fils Max était en couple avec une jeune femme du nom de Yvonne Kubala et que cette dernière est enceinte de six mois

Amy: Papa qu‘est-ce que tu fais ?
Georges en se retournant: Je fais le repas de midi
Amy: Mais il est à peine 09h30
Georges: Où est John ?
Amy: Il dort à point fermer dans son lit, au faite je présente Yvonne c’est la petite amie de Max
Georges allant saluer Yvonne: Enchanté de vous rencontrer enfin
Yvonne: Moi de même monsieur Pettersen
Georges: Appeler moi Georges, vous êtes de la famille maintenant
Amy: Je t’avais dis qu’il était gentil
Georges: Donc je présume que Max a vu John
Amy: Exact
Georges: Et ?
Amy: Et il était surpris et en colère et fâché, j’ai même pensé à un moment qu’il détestait mon fils
Georges: Mais non il ne peut pas ne pas aimé son neveux
Amy: Bref sinon où est Ashley ?
Georges: Dans sa chambre, elle étudie
Amy: Papa tu es sur que l’école à domicile soit une bonne chose pour elle ?
Georges: Je préférerais qu’elle aille au lycée mais tant qu’elle n’y retournera pas de son plain grès on fonctionnera comme ça
Amy: Ok mais dis-moi pourquoi tu prépare le dîner si tôt ?
Georges: Pour ne pas avoir à m’y prendre à la dernière minute
Amy: Papa on est trois bon quatre avec John
Georges: Oui mais au cas où tu déciderais d’inviter Ricky
Amy: Bon admettons qu’il vienne manger y’a pas besoin de mettre les petits plats dans les grands
Georges: Je ne mets les petits pas dans les grands, Yvonne vous restez manger avec nous ?
Yvonne: C’est-à-dire que Max m’a dit qu’il essaierait de rentrer à midi
Georges: Appelez-le et dites lui que vous manger chez nous enfin si vous voulez, je ne vous force pas
Amy: Mon père a raison, en plus ça serait l’occasion d’apprendre à se connaître
Yvonne: Bon d’accord je l’appelle

Yvonne appela Max et quand elle lui dit qu’elle était avec Amy et Georges, son père et qu’elle allait manger avec eux se midi il était un peu déçu de ne pas pouvoir déjeuner avec elle mais il se dit qu’il là verrait se soir au dîner ce qui le réconforta.

Yvonne: Il était déçu
Amy: T’inquiète pas il te verra ce soir
Georges: Bah voyons quand c’est Ricky tu dis pas la même chose
Amy: Ricky n’est pas Max papa
Georges: Heureusement

Amy servit un verre de limonade à son père, à Yvonne et à elle-même puis ils allèrent tout les trois discuter dans le salon pendant que le repas mijotait sur le feu. Amy et Georges apprennent à connaître Yvonne et cette dernière apprenait à connaître la famille de Max quand tout à coup le portable d’Amy sonna, elle regarda le nom qui s’affichait "Ricky Underwood" et elle souria puis elle décrocha

Amy: Bonjour
Ricky: Salut ma petite amie qui me manque
Amy en souriant: Ça va mon petit ami qui me manque tout autant ?
Ricky: Oui ça peut aller
Amy: Qu’est-ce qui se passe ?
Ricky: Il se passe que toi et John vous me manquez, à propos comment il va notre petit bonhomme
Amy: T’inquiète ça va vite passer, t’as juste cours ce matin et cette après midi t’es très tranquille. Notre fils va bien il dort à point fermer
Ricky: Pour dormir à cette heure il doit vraiment être fatigué
Amy: Oh oui, cette nuit il a été un peu ronchon et il a tenu sa maman éveillée une bonne partie de la nuit
Ricky: Pourquoi tu m’as pas appeler ? Je serais venu te relayer
Amy: Parce que toi aussi tu as besoin de dormir. Ça fais trois jours que tu fais des nuits blanche non stop quand je t’appelle pour m’aider avec John
Ricky: C’est normal je suis son papa
Amy: Oui et son papa a besoin de dormir sinon il va s’écrouler
Ricky: Je suis solide faut pas t’inquiéter
Amy: Bah justement si je m’inquiète en plus si toi et moi on est fatigué ça servira à rien
Ricky: D’accord mais si John est encore grognon ce soir tu m’appelles ok ?
Amy: Ok. Dis ça te dirais de venir manger chez moi à midi ?

Georges: Bah voyons j’en étais sur
Yvonne: Ce Ricky c’est le père de John ?
Georges: Oui et le petit ami d’Amy malheureusement

Ricky:Oui avec plaisir, dis c’est ton père que j’entends ?
Amy: Oui mais fais pas attention à ce qu’il dit
Ricky: Passe lui le bonjour de ma part

Amy à son père: Ricky te passe le bonjour
Georges: Dis lui que moi aussi

Amy au téléphone: Il te passe le bonjour
Ricky: T’es sur que ça le dérange pas que je vienne à midi ?
Amy: Pas du tout en plus comme ça je pourrais te présenter la petite amie de mon frère, de Max je veux dire
Ricky: J’avais saisis, je me doute bien que c’est pas celle de Robbie
Amy: C’est évident
Ricky: Amy je vais devoir y aller, les cours vont pas tarder à reprendre
Amy: Ok pas de problème, à toute à l’heure je t’aime
Ricky: Je t’aime aussi, bisou embrasse John pour moi, à toute à l’heure
Amy: A toute, je t’embrasse

Ricky raccrocha sur les dernière paroles de sa petite amie et Amy raccrocha également en souriant. Lorqu’elle raccrocha on pouvait voir que sur l’écran de veille du portable de cette dernière il y avait une photo d’elle-même, Ricky et John à la plage comme fond d’écran. Cette photo avait été prise pendant les grandes vacances d’été, ils avaient fait une journée plage en famille. Yvonne remarqua la photo en question et elle trouva ça trop mignon

Yvonne: La photo de ton écran de veille est trop mignonne, vous êtes adorable tout les trois
Amy: Merci Yvonne, cette photo on là prit à la plage cet été
Georges: D’ailleurs nous on a pas été invités ta sœur et moi
Amy: C’est normal c’était juste moi, Ricky et John
Georges: Oui d’ailleurs j’ai remarqué que tu as passé tout l’été avec Ricky
Amy: C’est exact papa mais c’est pas de moi et Ricky dont tu devrais te soucier mais plutôt d’Ashley
Georges: Étant donner que Ricky t’as mise enceinte quand t’avais 15 ans je pense que je dois m’inquiéter
Amy: Les choses sont différentes et de toute manière tu sais que je prends la pilule, bon on peut parler d’autre chose
Georges choqué: T’es en train de me dire que vous…..
Amy: Non on a rien fait je te l’ai dis ce matin, je dis juste que je n’ai pas l’intention d’avoir un autre bébé du moins pas avant d’avoir commencé une carrière ce qui ne sera pas avant des années et je préférerais me mariée avant d’avoir un autre enfant
Georges: Je t’en prie on sait tout les deux que Ricky n’est pas du genre à ce marié
Amy: Tu n’en sais rien et je n’en sais rien
Georges: Tu ne peux pas te mariée tu es trop jeune et tu es au lycée
Amy: J’ai un bébé et je suis au lycée et je n’ai pas dis que je voulais me marié maintenant, j’ai seulement dis que quand j’aurais un autre enfant ce ne sera pas avant d’avoir commencé une carrière et de préférence être mariée c’est tout, c’est toi qui en a conclue que je voulais me mariée tout de suite
Georges: N’empêche que tu ne peux pas m’empêcher de m’inquiéter pour toi
Amy: C’est vrai mais je sais ce que je fais avec Ricky, en revanche je doute qu’Ashley sache ce qu’elle fait
Georges: Ta sœur je m’en occupe c’est juste que sans ta mère pour faire le méchant flic c’est plus compliqué
Amy: A propos de maman je comptais passé la voir ce week-end
Georges: Moi je là verrais vendredi soir vu que je passe prendre Robbie
Amy: Moi vendredi soir Ricky passe prendre John
Yvonne: Je pensais que ton fils vivait avec toi Amy ?
Amy: Oui il vit ici avec moi la semaine mais le vendredi soir avant l’heure du coucher Ricky passe le prendre pour le week-end et moi je le récupère chez Ricky le dimanche soir avant le coucher
Yvonne: C’est une sorte de garde alternée
Amy: C’en est une, Ricky et moi on a un accord légal concernant John mais ça a été dure pour moi de lui accorder la garde alternée
Georges: Quand à moi et bien c’est un peu pareil, comme Anne et moi on c’est séparé avant de se remarié on a passé un accord légale pour Robbie. Il est un peu plus jeune que John et donc je le prends avec moi le week-end
Yvonne: Ah d’accord


Manoir des Salvatore


Pendant ce temps chez les Salvatore une demi-heure après le coup de fil d’Eléna cette dernière arriva devant chez son petit ami en voiture. La jeune adolescente était toujours aussi impressionnée lorsqu’elle arrivait devant ce grand manoir où résidait Stefan. Lorsqu’elle coupa le moteur elle défit sa ceinture et elle sortit de sa voiture puis elle prit son sac de plage si on peut appeler ça comme ça. Vu le temps splendide qu’il fesait elle avait opté pour une tenue légère, elle portait un chemisier à manche courte de couleur beige crème, un short lui arrivant un peu au dessus du genoux de couleur blanc ainsi que des tongues de couleur bleu turquoise. Ses cheveux tombaient en cascade sur ses épaules et elle portait des lunettes de soleil qu’elle rangea dans son sac en arrivant devant le manoir. Elle sonna à la porte sachant très bien que Stefan n’allait pas tarder à lui ouvrir

En parlant de lui entre le moment où il avait débarrasser la table et le moment où la sonnette de l’entrée retentit il était aller se changer. Il avait quitter son jean pour un short de bain de couleur noir et une paire de claquette de la même couleur laissant son jean sur une chaise longue dehors. Lorsqu’il entendit la sonnette de la porte d’entrée il alla immédiatement ouvrir et lorsqu’il ouvrit la porte et qu’il vit Eléna Stefan fut subjugué sur place par la beauté de la jeune adolescente, bien sur il la trouvait belle constamment mais là wouaho. Stefan esquiva un sourire et il l’embrassa tendrement puis il fit entrer Eléna

Stefan: Entre je t’en prie
Eléna: Merci
Stefan: Je t’en prie, tu es magnifique
Eléna: Oh merci c’est gentil mais tu l’es aussi, je veux dire que t’es très séduisant
Stefan en refermant la porte: J’avais compris

Stefan et Eléna passèrent dans le salon, les doubles portes du salon qui étaient ouvertes donnait sur la terrasse et les deux adolescent les franchissèrent. Lorqu’ils arrivèrent vers les chaises longues Eléna posa son sac et elle se retourna, elle fit alors face à Stefan qui la fixait droit dans les yeux, elle en fit de même jusqu’à ce que le beau brun ne rompe le silence

Stefan: Tu veux boire quelque chose ?
Eléna: Euh….oui je veux bien, dis Stefan y’a un endroit où je pourrais me changer ?
Stefan: Oui bien sur, tu peux aller dans ma chambre où dans la salle de bain c’est comme tu veux
Eléna: Ta chambre, parce que je sais où c’est
Stefan: T’as pas à être gêné tu sais
Eléna en se mordillant la lèvre inférieur: Je ne le suis pas, je voulais dire que ta chambre est la seule pièce du manoir que je sache parfaitement où elle se situe et comment y accéder. C’est pas la première fois que je viens ici, c’est juste que je voudrais pas que tu crois que….
Stefan: Que je crois quoi ?
Eléna en rougissant légèrement: Bah tu sais que je suis le genre de fille à coucher
Stefan: Je n’ai jamais pensé ça, pendant que tu te changes qu’est-ce que je te sers comme boisson ? J’ai de tout
Eléna: Je suis soulagé même si on a pas encore parler de ça depuis qu’on est ensemble. De l’orangina ?
Stefan: On a le temps pour en discuter. Ok un verre d’orangina pour mademoiselle Eléna Kubala

Eléna souria et elle prit son sac pour retourner à l’intérieur de la maison et se faufiler dans la chambre de Stefan qu’elle connaissait très bien. En effet depuis que Stefan et Eléna sont ensemble elle est souvent venu ici et elle a souvent passé du temps avec son petit ami dans la chambre de ce dernier sans qu’il ne se passe quoique se soit mais cette pièce était la seule pièce du manoir qu’Eléna connaissait par cœur. Bref cinq minutes plus tard la jeune adolescente était de retour sur la terrasse, elle portait un maillot de bain deux pièce de couleur bleu marine et un paréo de la même couleur. Heureusement que Stefan n’avait aucun verre dans les mains où aucun objet fragile sinon il aurait facilement tout laisser tomber, en cet instant il était comme figer. Déjà qu’il trouvait Eléna magnifique lorsqu’elle était habiller de la tête au pied mais là en maillot de bain il croyait voir un ange divin tomber du ciel. Stefan secoua sa tête de droite à gauche quelques secondes et il tendit un verre d’orangina frais où il avait ajouter quelques glaçons

Eléna: Merci
Stefan: Je t’en prie

Stefan retira alors son t-shirt laissant apparaître la musculature parfaite de son torse, Eléna du boire plusieurs gorgées de son verre face à ce spectacle. Elle n’avait jamais vu Stefan aussi dénudé même si elle savait déjà qu’il était musclé et sculpté comme un dieu mais le savoir et le voir sous ses yeux était deux choses différentes. Stefan sentait le regard d’Eléna sur lui et il était ravi de voir l’effet qu’il lui fesait, il retira ses claquettes et il plongea dans l’eau de la piscine, il remonta au bout de quelques secondes avec ses cheveux brun en hérisson après avoir passé une main dans ses derniers

Stefan: Tu viens, l’eau est super bonne
Eléna posant son verre sur la table: J’arrive

Sur ses derniers mots elle retira son parréo et ses tongues puis elle plongea à son tour dan l’eau tel une sirène, elle remonta à la surface quelques secondes plus tard en face de Stefan.


Maison des Pettersen


La matinée s’écoula rapidement, alors qu’Amy et Georges fesaient connaissance avec Yvonne, Ashley n’avait toujours pas montré le bout de son nez mais la connaissant ce n’était pas si inquiétant, tout à coup on entendit des petits pleurs provenant du baby-phone

Amy: Excusez-moi, John est réveillé
Georges: Ne t’excuse pas c’est normal

Amy prit le baby-phone et elle monta à l’étage, elle alla dans la chambre de John puis elle ouvrit les stores à moitiés. Elle alla vers le lit de son fils, ce dernier pleurnichait car il voulait sa maman, Amy se pencha et elle souleva son fils dans ses bras

Amy: Maman est là mon cœur

Tout en saisissant les vêtements de John Amy sortit de la chambre de son fils avec ce dernier dans ses bras. Lorsque Yvonne et Georges entendirent Amy redescendre ils virent John dans les bras de sa mère, le visage du petit était enfoui dans le coup d’Amy et il suçait sa sucette tout en serrant son doudou contre lui. Amy alla s’asseoir sur le canapé à côté de son père et en face d’Yvonne

Georges: Alors il a bien dormis ce petit garçon
Amy: Je pense que oui

Tout en répondant à son père Amy rhabilla John, elle lui remit son pantalon, son t-shirt, ses chaussettes et elle lui mit ses pantoufles. Le petit se blottissa alors dans les bras d’Amy, la jeune adolescente embrassa alors tendrement les cheveux de son bébé en souriant tout en caressant tendrement et doucement le dos de son fils. Une demi-heure plus tard un jeune homme brun franchissa la porte d’entrée avec un sac a d’eau sur l’épaule après qu’Amy l’est fait entrer et l’est embrasser, c’était Ricky qui venait d’arriver. En voyant son père le petit John c’est diriger vers ce dernier en courrant et en criant "popa", le jeune homme souleva son fils dans ses bras

Ricky embrassant doucement le front de son fils: Bonjour mon grand
Georges: Bonjour Ricky
Ricky serrant la main du père d’Amy: Bonjour monsieur Pettersen
Amy: Ricky je te présente Yvonne la petite amie de mon frère
Ricky: Enchanté de vous rencontrer
Yvonne: Moi de même
Ricky: Alors John t’as été sache avec maman ?
Amy: Oh oui un vrai petit ange
Ricky en embrassant de nouveau le front de John: C’est bien ça


Tout en se dirigeant vers le salon avec Amy, Georges et Yvonne Ricky chatouilla le cou de son fils et John riait aux éclats comme à chaque fois qu’il était dans les bras de son papa. Ricky installa John dans sa chaise haute et il alla s’asseoir à côté d’Amy puis ils mangèrent tous dans la joie et la bonne humeur. Une heure après le repas Yvonne du partir et Amy la raccompagna en voiture pendant que Ricky resta ici avec John. Quand elle fut de retour chez Amy passa le reste de la journée avec John et Ricky jusqu’à ce que le jeune parte travailler



Manoir des Salvatore


Stefan et Eléna avait passé une super journée, ils étaient resté dans la piscine jusqu’à midi et le jeune homme avait cuisiné à manger pour eux d’eux depuis la cuisine. Durant une partie de l’après midi ils s’étaient rhabiller et ils avaient regarder des dvds dans la chambre de Stefan sans vraiment regarder les dvds puisqu’ils passaient plus de temps à se câliner qu’à regarder l’écran puis quand ce fut l’heure pour Eléna de rentrer chez elle ils descendèrent en bas, ils s’embrassèrent puis lorsqu’Eléna ouvrit la porte Damon rentra justement à ce moment là et il fut étonnement surpris de voir la jeune fille à une heure si tardive

Damon: Eléna bonsoir
Eléna: Bonsoir Damon
Damon: J’éspère que je tombe pas au mauvais moment
Eléna fixant Stefan: Non j’allais justement rentrer
Damon: Je veux pas te chasser d’ici tu sais
Eléna: Je sais mais il se fait tard et mes parents vont s’inquiéter
Damon: D’accord
Eléna: A demain Stefan, au revoir Damon
Damon: Au revoir Eléna, à bientôt
Eléna: A bientôt
Stefan embrassant tendrement Eléna: Rentre bien, à demain, je t’aime Eléna
Eléna: Merci, bonne nuit à demain, je t’aime aussi Stefan

Sur ses mots Eléna embrassa une dernière fois Stefan avant de sortir du manoir, elle monta dans sa voiture et rentra chez elle. Stefan referma la porte du manoir et lorsqu’il se retourna et qu’il vit son frère le regarder en souriant et en attendant des explications où plutôt des infos sur la présence d’Eléna il se contenta d’esquisser un demi sourire

Stefan: Aucun commentaires
Damon: Je t’en prie Stefan tu peux tout me dire je suis ton frère
Stefan montant les escaliers: Justement Damon
Damon: En tout cas j’espère que vous prenez vos précautions, je me trouve un peu jeune pour être tonton Damon et toi et Eléna vous être trop jeune pour avoir un enfant
Stefan: On a rien fait si tu tiens temps à le savoir, on a juste passé une super journée et c’est tout ce que tu sauras……..enfin pour l’instant monsieur curieux

Sur ses dernière paroles il monta dans sa chambre se coucher laissant son frère planté dans le salon qui ne pu s’empêcher de sourire en voyant Stefan si heureux et il fit comme ce dernier, il monta se coucher dans sa chambre. Les frères Salvatore allaient vraisemblablement passer une super nuit rêvant tout les deux à leurs dulcinées respectives, Damon rêverait de sa future femme et Stefan rêverait d’Eléna Kubala, l’amour de sa vie

_________________




Connor was born to fight evil forces, he was born of the union of two vampire and his destiny is to become a champion, the savior of mankind but also a glimmer of hope for the new generation



Dernière édition par Mel23 le Mar 12 Avr - 1:38, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oth-rpg.pro-forums.fr
Mel23
Admin
avatar

Messages : 1251
Date d'inscription : 25/07/2010

MessageSujet: Re: RIEN NE VA PLUS [CHAPITRE 25]   Sam 9 Avr - 12:18

CHAPITRE 17.




Lisa, Jérémy, David, Jason
Kim, Thibault & Bruno



Maison des Plenske



Chez les Plenske une dispute fesait rage entre Katia, Bernard et Lisa. Pour la première fois Bernard se mettait du côté de sa fille, il là soutenait dans sa relation avec David et il doit bien avouer que ce petit Seidel est plutôt sympathique quand on apprend à le connaître et qu’il n’a rien d’un petit arrogant prétentieux du moins plus maintenant car Lisa là fait changer de comportement. Pour ce qui compte pour Bernard c’est que sa fille soit heureuse. Jérémy Plenske le petit dernier de la famille venait à peine de se lever où plutôt de sortir de la douche et il n’était pas encore bien réveiller, comme tout les matins mais faut dire que la veille il est resté très tard sur MSN à discuter avec Bonnie Bennett. Bonnie est une jeune adolescente de 18 ans qui se trouve être la meilleure amie d‘Eléna Kubala et elle entretien une relation assez particulière avec le jeune Jérémy Plenske qui commence à éprouver autre chose qu‘une profonde amitié envers la jeune fille et cette dernière ne peut pas s‘empêcher de voir Jérémy d‘une autre façon.

Jérémy en descendant les escaliers: Wouah vous êtes dure les parents, vous vous disputez de bon matin, salut Lisa
Lisa: Bonjour Jérémy, t’as bien dormit
Jérémy en esquissant un sourire: Oh oui, dis à part des cris y’a quoi au petit déj
Katia: Jérémy prend ton petit déj et file illico au lycée
Jérémy ironiquement: Bonjour maman comment vas-tu moi ça va ?
Katia: Jérémy fais ce que je te dis
Jérémy: Ok calmos pas besoin de crier, bonjour p’ppa
Bernard: Bonjour filston, allez dépêche toi de prendre ton petit déj
Jérémy: Dites qu’est-ce qui se passe on vous entends depuis ma chambre ?
Katia: C’est des affaires d’adulte et ça n’a rien avoir avec toi

Voyant l’ambiance super agréable Jérémy ne posa pas d’avantage de questions, de toutes manière il n’était sur de vouloir savoir parce que pour que Lisa soit également en train de crier il fallait vraiment que ce soit grave. Jérémy prit un bol de céréales avec un verre de jus d’orange et il emporta quelques gâteaux avec des bonbons puis il enfila sa veste et son sac

Jérémy: Bon bah à ce soir
Lisa, Bernard & Katia: A ce soir

Sur ces belles paroles super enthousiaste Jérémy ouvrit la porte de chez lui et il partie prendre son bus pour le lycée vu que ce matin personne ne semblait être disponible pour le déposer au lycée

Jérémy dans ses pensées: Décidément la journée commence super bien

Sur ses pensées il attendit patiemment le bus scolaire, pendant ce temps à l’intérieur de la maison des Plenske Katia, Bernard et Lisa campaient sur leurs position. Katia voulait que sa fille rompe avec David et qu’elle fréquente Henry, quand à Lisa elle refusait net car David est celui qu’elle aime depuis toujours et elle n’imagine pas sa vie sans lui sans oublier qu’elle ne veut personne d’autre que David. Bernard quand à lui était du côté de sa fille, au cours de ses dernier mois il avait apprit à connaître le petit ami de Lisa et il l’appréciait. Il se disait que si un jour David devenait son gendre il n’en serait que ravi, Lisa ne supportait plus de devoir se justifier à son âge et elle commençait à se demander si il ne serait pas temps pour elle de déménager et d’avoir son indépendance

Katia: Pour une fois tu vas faire ce que je te dis Lisa et rompre avec monsieur Seidel
Lisa: Non et pour la dernière fois il a un prénom, il s’appelle David c’est pourtant pas compliquer
Bernard: Katia pourquoi ne veux-tu pas comprendre que notre puce aime David et que lui aussi il l’aime
Katia: Bernard ne commence pas, je ne veux pas qu’elle reste avec ce coureur de jupon
Bernard: Il n’est plus cet homme à femme, pourquoi ne veux-tu pas apprendre à la connaître, c’est un garçon très sympathique tu sais
Katia: Parce que je ne veux pas et tu devrais être d’accord avec moi
Bernard: D’habitude je suis de ton côté mais là tu as tord et tu ne peux pas obliger notre fille à quitter un homme qu’elle aime
Lisa: Oui tu ne peux pas et je ne le ferais pas
Katia: Lisa je suis ta mère et tant que tu vivras sous ce toit tu feras ce que je te dis
Lisa: Alors je ferais peut être mieux de partir
Katia: Oui je sais tu dois aller chez Kérima
Lisa: Non je veux dire avoir mon appartement et en effet je devrais y aller

Tout à coup quelqu’un sonna à la porte, ça devait sûrement être David qui venait la chercher comme tout les matins depuis quelques mois, c’était l’occasion pour lui et Lisa d’être un peu seul avant d’arriver chez Kérima où là bas certaines personnes étaient toujours étonner de voir Lisa et David aussi amoureux et en particulier Sabrina qui ne pouvait pas s’empêcher de se moquer de Lisa mais David là remets constamment à sa place et pour combler le tout il donne une tonne de dossiers afin que lui et Lisa ne l’est plus sur le dos

Lisa: Je vais ouvrir, ça doit être David
Katia: Pas question que tu ailles le rejoindre
Bernard: Voyons Katia on va pas le laisser dehors sur le pallier, Lisa fait le entrer

Lisa lança un regard noir à sa mère et elle se dirigea vers la porte d’entrée, elle l’ouvrit et en effet elle vit David qui lui souria, elle l’embrassa tendrement et elle le fit entrer mais lorsque le jeune homme arriva dans le salon il vit le regard noir que Katia lui lançait contrairement à Bernard qui semblait heureux de le voir

Bernard: Bonjour David, vous allez bien ?
David: Bonjour monsieur Plenske, oui et vous ?
Bernard: Ça peut aller, je vous en prie appelez moi Bernard
David: D’accord Bernard
Katia: Vous n’avez rien à faire chez nous
David: Je suis venu chercher Lisa
Lisa énervée: Maman commence pas, je pense que t’en assez dis pour ce matin
David étonné: Quelque chose ne va pas mon ange ?
Lisa: Oui je t’expliquerais une fois qu’on sera dehors
Katia: Tu n’iras nul pars avant qu’on est terminer cette conversation
Lisa: Pour moi elle est terminée et si tu continues je vais vraiment partir d’ici au sens stricte de terme
Katia: Et pour aller où hein ? Tu n’as nulle part où aller à part ici
Lisa: J’irais à l’hôtel si ça peut m’éviter de t’entendre dire ce que tu as dis avant que David n’arrive et je te prierais d’être gentille et polie avec lui sur ce bonne journée et ne vient pas me voir chez Kérima si c’est pas pour autre chose que pour le travail, je suis vraiment pas d’humeur

Sur ces dernière paroles Lisa enfila sa veste, prit son sac à main et elle prit David par la maman et avant que sa mère n’est pu dire quoique se soit elle quitta le domicile familiale avec David

Bernard: Bravo Katia, bravo mais finalement Lisa a peut être raison de vouloir son indépendance. Bon je dois y aller, à ce soir

Sur ces dernier mots Bernard s’en alla aussi laissant sa femme dans ses réflexions et il partit chez les Seidel. Quelques minutes plus tard Katia s’en alla également mais elle était décidé à éloigné sa fille de ce David Seidel même si elle devait se mettre sa fille unique à dos.




Jason Baker est le fils aîné de Jeffrey et Victoria Baker, ils ont adopté Jason lorsque ce dernier est né il y a dix huit ans de ça à New-York, depuis ce jour ils l’aiment et le considère comme leurs fils, Jason a une petite sœur de 15 ans qui se prénomme Alicia mais sa mère est enceinte de jumeau donc Jason sera bientôt grand frère à nouveau. Jason est un jeune adolescent qui vient de débarquer à Berlin avec ses parents et sa sœur, il y a une semaine la famille Baker vivait en plein cœur de New-York mais voilà monsieur Baker a reçue une promotion et a été muté en Allemagne, à Berlin et donc toute la petite famille a du déménager ce qui était loin de ravir les enfants, Jason et Alicia. En effet Alicia se plaisait bien dans sa vie avec ses amies à New-York et elle n’avait aucune envie de déménager non seulement dans une autre ville mais également dans un autre pays, Jason quand à lui ressentait exactement la même chose car il devait abandonner toute sa vie. Cette année devait être sa dernière année de lycée et ensuite l’année prochaine il serait partit pour l’université de son choix mais n’ayant pas d’autre choix il suivit sa famille à Berlin mais en fesant bien comprendre à ses parents qu’il n’était pas content du tout

Arriver sur le sol Berlinois monsieur Baker acheta une maison en plein cœur de Berlin où il emménagea avec sa petite famille, il inscriva ses enfants au lycée. N’étant pas habitué à ce nouvel environnement si calme car comparer à New-York c’était vraiment calme même trop calme, afin de s’occuper Jason décida de retaper une voiture que son père lui a acheter, ce dernier lui a dit que si il arrivait à la retaper elle serait à lui et qu’il pourrait la conduire mais à la seule et unique condition qu’il l’inspecter sous toutes les coutures. Étant un fan de mécanique et voulant avoir une voiture Jason accepta seulement voilà il y a des tas de réparations à faire, des pièces à changer mais pour ça il faut de l’argent et malheureusement Jason n’a pas le droit de toucher à son compte épargne que ses parents ont ouvert dès sa naissance et dans lequel il y a une fortune, il ne pourra y avoir droit que lorsqu’il aura 21 ans. Par contre il peut accéder à son compte jeune, ce compte a été ouvert pas son père il y a deux ans, là-dessus Jason y dépose généralement de l’argent de poche, ainsi que ce qu’on lui envoie quand c’est son anniversaire où noël ainsi que les petits boulots qu’ils a effectuer au cours de ses deux dernières années. Maintenant sur ce compte il doit lui resté 50 euros à tout casser et c’est insuffisant, donc pour renflouer son argent afin de pouvoir réparer cette voiture il doit se trouver un job, un job qui coïnciderait avec le lycée. Il se présenta chez Kérima et il se fit engager comme coursier, ça paye pas des fortunes mais c’est mieux que rien.


Maison des Baker

Jason venait de rentrer du lycée, le mercredi il n’avait cours que le matin et la grève des profs c’est terminer hier donc reprise pour tout le monde. Aujourd’hui n’était pas un jour ordinaire, Jason commençait son premier jour chez Kérima. Ses horaires étaient assez alléger, il ne travaillait qu’une heure par jour sauf le mercredi où il travaillait toute l’après-midi et aujourd’hui c’était son premier jour. Le repas de midi venait de se terminer, Jason s’apprêtait à partir quand tout à coup son père l’appela

Jason: Oui papa
Jeffrey: Pas trop nerveux ?
Jason: Non, pourquoi je devrais l’être ?
Jeffrey: Pas spécialement, c’est juste que c’est ton premier jour et qu’on ne vit ici que depuis deux semaines alors
Jason: Papa je vais juste livrer des choses pour Kérima, pas dessiner une collection
Jeffrey: Et ça te tenterais pas de devenir styliste dans quelques années
Jason: Non pas vraiment, je sais pas trop ce que je veux faire de ma vie mais je veux terminer le lycée et aller à l’université
Jeffrey: C’est bien dit en plus je sais qu’à Berlin il y a une très bonnes universités
Jason: Papa ne rêve pas j’irais pas à la fac ici, je rentrerais aux Etats-Unis maintenant laquelle j’en sais rien sur ce je dois y aller
Jeffrey: Et tu vas y aller comment, à pied ?
Jason: Non en bus, maman m’a prit un abonnement pour le bus pour le lycée et pour Kérima. A ce soir, salut Alicia à ce soir, à plus m’man
Alicia & Victoria: A ce soir Jason

Jason embrassa la joue de sa petite sœur et il embarqua quelques bonbons dans la poches de sa veste puis il sortit de chez lui, il courra jusqu’à l’arrêt de bus et le bus arriva juste à ce moment là. Jason monta à l’intérieur et quelques minutes plus tard ce dernier s’arrêta en face du bâtiment de Kérima Moda, Jason descendit du bus ainsi que d’autre passagers et il traversa la rue


Kérima Moda


Lorsque Jason se retrouva en face du gigantesque immeuble de Kérima il entra à l’intéireur et il monta on quatorzième étage en prenant l’ascenseur. Lorsqu’il sortit de l’ascenseur il fit quelques pas et il bouscula une jeune fille d’à peu près son âge qui était en réalité Kim Seidel, il s’excusa immédiatement

Jason: Désolé je vous avais pas vu, excusez-moi
Kim: Regarde un peu où tu vas crétin
Jason: Eh je me suis excusé mais c’est pas une raison pour être malpoli
Kim contrariée: Ouais c’est ça, et d’abord t’es qui toi ?
Jason: Je m’appelle Jason Baker
Kim: Ton nom ne m’intéresse pas même si c’est jolie à l’écoute, qu’est-ce que tu fais ici ?
Jason: Je viens travailler quelle question, je suis le nouveau coursier
Kim: Encore un autre, ils en ont pas assez avec Thibault
Jason: Qui c’est ?
Kim: C’est personne, juste un abruti comme toi

Sur ses mots Kim fit un clin d’œil à Jason et elle traça son chemin en allant en direction de l’atelier d’Hugo. Kim était d’une humeur massacrante et encore elle était resté aimable avec Jason, le petit nouveau. La mauvaise humeur de la jeune adolescente avait un rapport avec Thibault. En effet depuis quelque temps le couple que Thibault et Kim formaient subissait quelques zones de turbulences et aujourd’hui la jeune adolescente c’était encore disputez avec Thibault et malheureusement c’est-ce pauvre Jason qui avait subit les foudres de Kim même si cette dernière avait un sale caractère elle n’était pas intentionnellement méchante bien au contraire, demandez à David il là connaît mieux que personne.

Jason dans ses pensées: Bah dis donc elle a un sacré tempérament mais elle est mignonne, non Jason tu vas pas tomber amoureux non c’est pas le moment mais alors pas du tout

Il secoua sa tête négativement, même si il refusait de se l’avouer il était tomber sous le charme de la chamante Kim Seidel. Lorsque Jason croisant quelqu’un qui visiblement bossait ici il lui demanda où se trouvait le bureau du chef du personnel, on lui indiqua alors le bureau de Max Pettersen et où se trouvait le bureau de ce dernier, Jason se dirigea alors vers le bureau en question et il toqua à la porte. Quelques minutes plus tard il en ressortit avec un autre jeune homme qui se prénommait Thibault Pietch et ce dernier était également coursier chez Kérima, pour aujourd’hui il allait bosser avec lui mais ce que Jason ignorait c’est que Thibault était le petit ami de la jeune fille qu’il avait bousculer sans le faire exprès tout à l’heure. Thibault sortit donc du bureau de Max avec Jason et ils allèrent tout les deux dans la réserve, ils avaient des colis à livrer dans le centre

Thibault: C’est Jason ton prénom c’est ça ?
Jason: Oui c’est ça
Thibault: Enchanté Jason moi c’est Thibault, dis moi qu’est-ce qui t’as pousser à venir bosser ici
Jason: Mon père, mon père m’a offert une voiture toute cabosser et il m’a dit que si je la retapait elle serait à moi seulement entre les réparations et les pièces à changer ça coûte cher alors voilà
Thibault: Ok mais autant te dire qu’ici les coursiers ne font pas fortune
Jason: Je m’en doute bien mais je vais économiser
Thibault: Dis par simple curiosité t’as quel âge ?
Jason: J’ai 18 ans et toi
Thibault: Pareil, donc t’es au lycée ?
Jason: Oui mais je suis nouveau, mon père à été muté ici
Thibault: T’habitais où avant ?
Jason: Aux Etats-Unis, à New-York
Thibault: A ok donc c’est une toute nouvelle vie pour toi
Jason: Oui pour ma sœur aussi
Thibault: Oh t’as une sœur c’est cool, moi je suis fils unique
Jason: Oui elle a 15 ans et ma mère est enceinte de jumeau
Thibault surpris: Wouaho des jumeaux, garçons où filles ?
Jason: Garçons

Une fois le coffre de la voiture de fonction de chez Kérima fu remplie Jason monta à l’avant avec Thibault et ils partirent livrer les colis.


Bureau de Lisa Plenske

Les heures de la matinée c’était écoulés très rapidement et Lisa en avait oublié de déjeuner, ce n’est que sous les coups des 13h30 qu’elle prit sa pose déjeuner. Elle alla à la cafétéria commander une salade et une part de gâteau sans adresser le moindre mot à sa mère puis elle retourna dans son bureau. Une fois dans son bureau elle posa sa salade et son assiette sur son bureau puis elle sortit son téléphone portable, elle chercha le numéro de son demi-frère ”Bruno Lehman” dans son répertoire et elle l’appela

Bruno: Allo
Lisa: Salut Bruno c’est Lisa
Bruno: Salut Lisa, ça va ?
Lisa: Disons qu’on fait avec
Bruno: Qu’est-ce qui se passe, rien de grave j’espère
Lisa: Non t’inquiète pas, disons que vivre chez mes parents devient pesant d’ailleurs c’est à ce sujet que je t’appelle, j’aurais un petit service à te demander
Bruno: Vas-y je t’écoutes
Lisa: Je te dérange pas j’espère ?
Bruno: Non ne t’en fais pas, je t’écoute petite sœur
Lisa: Voilà j’envisage de partir de chez mes parents, d’avoir mon appartement et je me demandais si…
Bruno: Si je pouvais te donner le nom de l’agence immobilière que j’ai contacter quand Hannah et moi on cherchait un appartement ?
Lisa: Oui, ça t’embêté pas ?
Bruno: Pas du tout mais pour que t’en soit à m’appeler pour me demander le nom de l’agence que j’ai contacté faut vraiment que tu sois presser
Lisa: Disons que ma mère me tape sur le système depuis quelques mois et je commence sérieusement à en avoir plus que marre
Bruno: Ok je vois, ça un rapport avec David ?
Lisa: Bingo
Bruno: Ok j’ai saisis, t’as une feuille et un stylo près de toi ?
Lisa: Oui
Bruno: Ok alors le nom de l’agence c’est MASV Baumann Imobilier. L’adresse c’est 1458 Westbury Avenue
Lisa: Ok merci Bruno, dis t’aurais leur numéro de téléphone ?
Bruno: Oui je dois avoir ça quelque part, patiente quelques petite minutes
Lisa: Pas de soucis

Pendant que Bruno s’absenta pour retrouver la carte de l’agence qu’il avait garder Lisa commença à manger sa salade, après cela elle dégusta son dessert qui était un gâteau à la fraise avec de la gélatine de fraise sur le dessus, c’était excellent. Quand Bruno reprit son téléphone Lisa avait terminer de manger

Bruno: Désolé j’ai mis du temps à trouver la carte qu’ils m’avaient laisser et que j’avais mis quelque part
Lisa: C’est pas grave
Bruno: Alors leurs numéro c’est le 0897-887-890-890
Lisa en notant le numéro: Merci beaucoup Bruno
Bruno: Je t’en prie Lisa, au faite pendant que je t’ai au téléphone je voudrais savoir si un de ses jours toi et David vous accepteriez de venir dîner à la maison
Lisa: Pour moi y’a pas de problème faut juste que je demande à David, tu sais ce qu’on va faire, ce soir je lui en parlerais et demain je te rappelle pour te dire tout ça
Bruno: Ok, passe lui le bonjour de ma part à ton David
Lisa en souriant: Tu peux compter sur moi, comme je sais pas si je verrais Hannah cette après-midi passe lui le bonjour de notre part ce soir
Bruno: Ce sera fait, bon c’est pas que j’aime pas discuter avec toi petite sœur mais je devoir raccrocher, faut que je me remette au boulot
Lisa: Oui moi aussi, ce fut un plaisir de t’entendre Bruno
Bruno: Pour moi aussi Lisa, embrasse papa et ta mère pour moi
Lisa: Oui je le ferais, à demain Bruno
Bruno: A demain Lisa

Bruno et Lisa raccrochèrent en même temps et elle rangea son portable puis elle alla jeter l’assiette en carton et l’emballage en plastique ainsi que les couverts en plastique dans la poubelle puis elle retourna à son bureau. Comme elle c’était beaucoup avancer ce matin sur ses dossiers Lisa appela donc le numéro de l’agence que Bruno lui avait donner, elle prit rendez-vous avec une madame Glass pour demain midi puis elle raccrocha.


Kérima Moda

Le soir venu lorsque Lisa quitta Kérima avec David main dans la main elle lui dit qu’elle avait quelque chose à lui demander et qu’ils fallaient qu’elle lui parle de quelque chose

David: Je t’écoutes ma chérie
Lisa: Euh voilà ce midi j’ai eu Bruno au téléphone enfin je l’ai appeler pour lui demander un service et il m’a demander si toi et moi on accepteraient de venir dînez chez lui et Hannah un de ces jours
David: Oui ce serait super
Lisa: Ok je lui ai dis que fallais d’abord que je t’en parle et que je le rappellerais demain pour lui dire tout ça
David: Ok, dis lui qu’on serait ravis de venir dînez chez eux. L’autre chose dont tu veux me parler c’est quoi ?
Lisa: Voilà j’envisage de partir de chez mes parents, d’avoir mon appartement car sérieusement j’en peux plus avec ma mère
David: Tu es sur ?, Je veux dire que tes parents vont être triste de te voir partir
Lisa: Oui je suis sur, David je pars pas à Tokio je pense juste à prendre un appartement à Berlin
David: Je le sais bien mais tes parents risquent de le prendre différemment
Lisa: Je m’en doute bien mais là j’en peux plus avec ma mère, tout les jours depuis des mois elle dit du mal de toi alors qu’elle te connaît même pas et en plus elle se permet de me dire qui je dois aimer. Même si mon père nous soutient ça devient de plus en plus difficile
David: Je comprends
Lisa: C’est pourquoi j’ai pris rendez-vous demain pendant ma pause déjeuner avec une dame de l’agence immobilière que Bruno à contacter lorsque lui et Hannah cherchaient un appartement
David: Ok, tu veux que je t’accompagne
Lisa: Non je pense que je saurais me débrouiller et puis il faut mieux que l’un de nous deux reste chez Kérima
David: T’as pas tord, dis c’est toujours d’accord pour ce soir ?
Lisa: Oui bien sur, pourquoi tu pensais que j’avais d’autre projet ?
David: Je pensais que tu voudrais rentrer chez toi
Lisa: Oh non je préfère rester avec l’homme que j’aime
David: Je t’aime aussi

Lorsque l’ascenseur arriva en bas David et Lisa sortèrent de chez Kérima et ils se dirigèrent vers la voiture du jeune homme, ils montèrent à l’intérieur et David prit la direction du centre ville, il était pas loin de huit heures du soir et le jeune homme avait réservé une table dans un restaurant pour Lisa et lui. Durant le trajet le couple discuta de leur journée mais aussi de l’avenir, ils ne pouvaient pas s’empêcher d’envisager des futurs projets ensemble, serait-ce un signe pour lequel David se sentirait prêt à passer à l’étape supérieur de leurs relation ? Seul l’avenir le dira

_________________




Connor was born to fight evil forces, he was born of the union of two vampire and his destiny is to become a champion, the savior of mankind but also a glimmer of hope for the new generation

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oth-rpg.pro-forums.fr
Mel23
Admin
avatar

Messages : 1251
Date d'inscription : 25/07/2010

MessageSujet: Re: RIEN NE VA PLUS [CHAPITRE 25]   Mar 12 Avr - 5:32

CHAPITRE 18.



Adam, Clay, Quinn
Lisa, David, Bruno & Hannah


Villa de Steven et Emily Seidel

Steven Seidel est le frère de Frédérique Seidel & le beau frère de Laura et donc l’oncle de David et Kim. Steven est marié à Emily Fleming Seidel depuis vingt huit ans, ensemble ils ont eu deux enfants: Clayton Seidel plus connu sous le nom de Clay et Adam Seidel. Clay n’a pas suivit le même chemin que David, il ne travail pas chez Kérima, il est devenu agent il y a quelques années et désormais il est à son compte, il a sa propre agence et dernièrement il a décidé d’aider son meilleur ami Dylan Dekker a devenir agent lui aussi. Dylan est non seulement le meilleur ami de Clay mais aussi un ancien client, en effet le jeune homme était basketteur en ligue pro mais il a du quitter la ligue à cause de son dos qui aurait pouvait le lâcher à tout moment, Clay sort avec Quinn Rosenberg, la sœur de Kelly et donc la belle sœur de Dylan.

Clay ne vit plus dans la gigantesque villa familiale de ses parents, il vit à présent dans une maison qui appartient légalement à Dylan et il lui là loue, il aime bien vivre là bas mais maintenant Quinn vit avec lui. Adam lui il vit toujours chez ses parents mais il a 16 ans alors c’est plutôt normal cependant dans deux semaines il part à Los Angeles pour une durée de six mois ce qui le comble de joie, il avait postulé pour un stage dans une école qui a ouvert ses portes il y a quelques et honnêtement il y avait très peu de chance qu’il soit prit, cette école touche tout ce qui concerne les arts. L’école a assez varié, entre le cinéma, la musique, le stylisme et la danse les étudiants ont un large de choix de début de carrière mais certains viennent effectuer un stage pour une duré de six. Les sélections pour les étudiants qui seront prit en stage sont très sélective et c’est un véritable honneur de faire partit de l’élite et Adam a reçu sa lettre de confirmation il y a un mois, il était fou de joie en apprennent cette nouvelle contrairement à son père. Tout le monde était fier et heureux pour Adam sauf bien évidement Steven qui n’approuvait pas du tout

Le départ pour Los Angeles est prévu pour dans deux semaines, à son arriver à l’aéroport quelqu’un du programme sera là pour l’accueillir et le conduire à ses quartiers qui sera un appartement sur le campus. Tout était quasiment boucler, ses valises étaient prêtes, la réservation du vol était validée, son passeport est également prêt, il ne restait que quelques petites choses à embarquer. Adam était à la fois presser et triste de quitter les siens pour une durée de six mois mais il avait tellement hâte. Aujourd’hui Frédérique et Laura venaient rendre visité à Steven, Emily et Adam sans se douter que Clay était présent avec Quinn.

Geoffrey: Frédérique& Laura, je vous en prie entrer
Frédérique & Laura: Merci Steven

Steven fit entrer son frère et sa belle sœur puis ils allèrent dans le salon ainsi que dehors, à l’extérieur dans le jardin Quinn discutait avec la mère de Clay pendant que ce dernier jouait avec son frère au foot-ball américain (Rugby en France) enfin ils se lançaient des balles tout en discutant. Adam était habillé d’un pantalon de jogging noir et d’un t-shirt de l’équipe des Ravens de couleur rouge foncé avec des rayures noir ainsi que le numéro 22 au centre et derrière dans son dos, dans son dos il y avait également le nom d’un joueur connu, le jeune adolescent portait également des basket. Quand à Clay lui il portail un jean bleu, un t-shirt blanc avec une veste en cuire qu’il avait retirer. Les deux frères discutaient tout en se lançant le ballon à tout de rôles

Clay: Alors pas trop nerveux petit frère
Adam: Nerveux ? Tu plaisantes j’ai trop hâte mais vous allez me manquer
Clay: Papa aussi ?
Adam: Bien sur, même si on est en désaccord c’est sur qu’il va me manquer tout comme maman, toi, Quinn, et tout mes amis
Clay en rigolant: Je savais pas que tu tenais à moi à ce moins
Adam: Bien sur que oui, t’es mon frère idiot
Clay: Je préfère ça
Adam: Pourquoi tu croyais que j’allais dire des trucs horribles sur toi Clay
Clay: Non mais je sais que t’aime bien me charrier
Adam esquissant un sourire moqueur: C’est vrai t’as pas tord, eh Clay recule
Clay: Parce que je vais lancer fort alors recul

Clay se recula de plusieurs pas jusqu’à finir par être bien loin de sa mère et de Quinn qui discutait de tout et de rien. Adam lança le ballon de toutes ses forces comme un boulet de canon et Clay le récupéra sans aucun problèmes, en voyant ça au loin Adam leva les bras tout content puis il se mit à courir jusque vers son frère et c’est à ce moment que les garçons virent leur père accompagner de Frédérique & Laura.

Clay: Oncle Frédérique, tante Laura bonjour
Frédérique & Laura: Bonjour Clay, Adam
Adam: Bonjour oncle Frédérique, bonjour tante Laura
Frédérique: Vous allez bien ?
Adam: Moi je suis en super forme
Laura: Et toi Clay ?
Clay: Moi aussi

Clay alla vers Quinn qui était assise à côté de la mère du jeune homme, il lui prit la main et la jeune femme se leva. Clay pensait que c’était l’occasion idéal et le bon moment pour présenté Quinn à son oncle et sa tante vu que ces derniers était là, comme ça Quinn connaîtra toute la famille car il l’a déjà présenté à David et Kim. Quand à Lisa elle là connaît déjà vu que Quinn est la sœur de Kelly qui se trouve être la belle sœur de Julien.

Clay: Oncle Frédérique, tante Laura je vous présente Quinn Rosenberg ma petite amie. Quinn je te présente mon oncle Frédérirque et ma tante Laura, ce sont les parents de David et Kim que tu connais déjà
Quinn: Enchanté de vous rencontrer
Frédérique & Laura: Nous de même mademoiselle Rosenberg
Quinn: Appellez-moi Quinn
Laura: Alors Adam pas trop nerveux ?
Adam: Non mais pourquoi vous me demandez tous ça, d’abord maman, ensuite Quinn et Clay et maintenant toi, vous vous êtes donnez le mot ?
Frédérique en souriant: Mais non mon garçon, ce que tu vas vivre pendant six mois c’est loin d’être quelque choses d’ordinaire
Adam: Je le sais bien, c’est un véritable honneur d’avoir été accepté et j’ai tellement hate si tu savais
Clay: C’est vrai c’est un petit fusé en surdose d'énergie
Adam: Très drôle Clay vraiment très drôle mais à ma place toi non plus tu tiendrais pas en place
Clay: T’as pas tord
Frédérique: Le départ est dans deux semaines c’est ça ?
Adam en souriant: Oui dans deux semaines, dans 15 jours pour être précis
Emily: Il serait même capable de compter les heures
Laura: C’est normal Emily d’ailleurs c’est toi qui le dépose à l’aéroport ? Où bien c’est Steven
Steven: On le dépose ensemble même si je suis contre
Frédérique: Tu es contre quoi ?
Steven: Cette école, il devrait plutôt faire un stage chez Kérima
Emily: Steven je t’en prie, on en a déjà parler et tu dois laisser Adam choisir sa propre voix et pas la choisir pour lui
Frédérique: Emily a raison
Steven: Ça te va bien de me dire ça quand on sait que tu as poussé Kim a faire un stage chez Kérima en sachant très bien qu’elle serait contre
Frédérique: C’est différent Steven
Steven: Et en quoi Frédérique ? En quoi est-ce différent ?
Frédérique: La différence c’est que ton fils n’a pas été renvoyer de tout les lycées et les écoles privés, c’est un élève exemplaire qui sera accepté dans n’importe quel universités dans deux ans
Adam: Merci
Frédérique: Je suis simplement honnête Adam

La conversation autour de l’avenir d’Adam continua mais le jeune adolescent a bien fait comprendre qu’il allait simplement y faire un stage de six mois pas qu’il se lançait dans une école de cirque. Quelques heures plus tard Frédérique et Laura rentrèrent chez eux, Clay et Quinn en firent de même



Berlin


Lisa avait profité de sa pose déjeuner pour aller à son rendez-vous à l’agence immobilière que Bruno lui avait indiqué, elle était aller MASV Baumann Imobilier, au 1458 Westbury Avenue qui n’était qu’à quelques minutes en bus. Elle avait donc rencontrer Angela Glass, une femme dans les quarante ans qui prenait toute sortes d’informations sur ce que Lisa souhaitait comme appartement ainsi que le budget qu’elle souhaitait investir dans l’achat d’un potentiel appartement en incluant les frais de notaires et les frais de dossiers. Contrairement aux clients qu’Angela avait l’habitude de voir Lisa n’était pas compliqué bien au contraire et elle ne cherchait pas forcément la perfection à l’état pur cependant elle avant quand même quelques exigences car il faut quand même que son futur potentiel logement lui plaise sinon autant rester chez papa et maman et ça Lisa elle n’en peut plus et puis de toute manière il fallait bien qu’elle quitte le cocon familiale un jour au l’autre, le temps était plus que venu vu les disputes quotidiennes avec sa mère. Angela proposa donc à Lisa de visiter des appartements qui entaient non seulement dans son budget mais également dans les exigences qu’elle avait préciser plus tôt. Lisa pouvait donc visiter les appartements qu’Angela avait trouver sur le marché car elle avait prit son après midi, le matin elle avait boucler tout son boulot de la journée et au pire si quelqu’un l’appelait chez Kérima David pouvait prendre le coup de fil.

Durant toute l’après-midi Angela fit visiter à Lisa plusieurs appartement dans le cœur de Berlin et pas très loin du secteur de Kérima, ils étaient tous très bien mais Lisa a eu un véritable coup de cœur pour le dernier en liste. Il venait d’être refait à neuf du sol au plafond ainsi que la plomberie et l’électricité. L’appartement était en faite un bulding au premier étage, il était assez vaste et même si pour une seule personne c’était trop grand Lisa avait vraiment craqué sur ce bien là sans oublier que l‘immeuble avait également été refait, le prix était en dessous de son budget ce qui tombait très bien car il va bien falloir qu’elle le meuble. Elle finalement déposé un dossier avec une proposition d’achat, avant de quitter l’immeuble avec Angela cette dernière lui a dit que dès qu’elle aurait une réponse de la part de la propriétaire elle l’appellerait immédiatement. Lisa là remercia et la salua, comme il était encore très tôt Lisa décida de repasser par Kérima mais à peine arriver au pied de l’immeuble quel vit David descendre

En voyant Lisa devant l’immeuble le visage de David s’illumina d’un sourire radieux et heureux, il alla immédiatement à sa rencontre et une fois en face d’elle dehors il l’embrassa tendrement

David: Tu revenais au bureau ?
Lisa: Oui je comptais te donner un coup de main mais je vois que tu as terminer
David: Oui mais tu m’as manqué
Lisa: Toi aussi tu peux me croire
David: Alors comment ça c’est passé ?
Lisa: Bien même très bien d’ailleurs j’ai déposé un dossier avec une proposition d’achat mais Angela m’a dit que dès qu’elle aurait une réponse la part de la propriétaire elle m’appellerait immédiatement, Angela c’est la femme avec qui j’avais rendez-vous à l’agence et c’est aussi elle qui m’a fait visiter plusieurs appartements
David: D’accord, donc si je comprends bien si ton dossier est accepté tu auras ton appart
Lisa: Oui et je vais devoir en parler à mes parents ce qui risque de ne pas être une partie de plaisir ?
David: Tu veux que je vienne avec toi ?
Lisa: Non merci et puis je connais ma mère, quand elle saura elle va t’accuser de je ne sais quoi et j’ai pas envie de ça
David: Je comprends t’en fais pas. Alors comment est cette perle rare ?
Lisa: J’aimerais t’en dire plus mais je préfère attendre le coup de fil d’Angela, tu comprends ?
David: Oui bien sur, je te raccompagne ?
Lisa: Oui avec joie

David prit la main de Lisa dans la sienne et ils se dirigèrent vers la voiture du jeune homme, une fois à l’intérieur la voiture de David s’éloigna de Berlin pour prendre la direction de Gobëritz.


Maison des Plenske

Quand David arriva devant la maison de Lisa il se gara contre le trottoir, il coupa le moteur et le couple se regarda droit dans les yeux puis la jeune femme approcha son visage de celui de son petit ami et ce dernier en fit tout autant, leurs lèvres se rapprochèrent lentement pour finir par se toucher et s’embrasser avec tendresse et amour. Ils passèrent quelques minutes à s’embrasser dans la voiture de David comme deux adolescents, Lisa rompit le baiser à contre cœur et David colla sont front à celui de sa petite amie puis ils sourirent tout les deux. Avant de sortir du véhicule Lisa embrassa une dernière fois David et elle lui souhaita une bonne avant de rentrer chez elle affronter ses parents et leur parler de ce qu’elle avait entreprit cette après midi. Après que Lisa soit rentrer chez elle David fit demi-tour et il rentra à son tour chez lui, à peine avait-elle franchit la porte d’entrée et refermée cette dernière que sa mère lui tomba dessus

Katia très mécontente: Katia: Où était-tu ?
Lisa: Franchement j’ai aucun compte à te rendre et pour info j’étais avec David
Katia: QUOI ? Alors tu ne viens pas chez Kérima mais tu as le temps de le voir lui, qu’est-ce que tu as fais avec lui ? Ne me dis pas que vous avez…….?
Lisa: Ce que je fais où pas avec l’homme que j’aime ne te regarde pas le moins du monde
Katia: Oh que si, je suis ta mère et tant que tu vivras sous ce toit tu me devras des comptes
Bernard en arrivant: Lisa mais où était-tu ?
Lisa contrarié: Dehors
Bernard surpris: Que se passe-t-il ma puce, c’est David ?
Lisa: Non pas du tout c’est maman si tu veux savoir

Sur ses mots elle laissa ses parents sur leurs réflexions et alla se préparer quelques choses à manger car elle n’avait pas manger de la journée sauf peut être au petit déjeuner ce matin. Bernard regarda sa femme qui ne fit rien d’autre que d’aller dans la cuisine et il suivit sa femme

Katia: Où était-tu cet après-midi ? Et pourquoi n’était-tu pas chez Kérima
Lisa: Écoutes maman que tu veuilles jouer aux flics ici ça passe encore mais chez Kérima tu n’as pas ton mot à dire
Bernard: On était inquiet Lisa
Lisa: Mais papa y’avait pas de quoi à l’être
Bernard: Alors dis-nous juste où tu étais, si tu veux pas le dire à ta mère au moins dis le moi
Lisa: J’avais un rendez-vous
Katia: Avec qui ?
Lisa: Avec un agent immobilier, une pour être précise
Katia: Tu veux partir ? Je suis sur que c’est-ce Seidel de malheur qui t’as mit ça en tête et depuis quand tu connais des agents immobilier
Lisa exaspéré: J’en connaissais pas. Toutes mes décisions ne tournent pas autour de David même si là plupart le concerne, en revanche celle là ne concerne que moi et oui j’envisage de partir
Katia: Alors comment as-tu contacté cette dame ?
Lisa: C’est Bruno, je l’ai appelé pour lui demander à quel agence il c’était adresser lorsque lui et Hannah cherchait une maison
Katia: Mais pourquoi il interviens dans ce qui ne le concerne pas
Lisa: C’est mon frère et il se soucie de moi, il m’a simplement rendu service
Bernard: C’est un bon garçon., je savais bien que ça arriverait un jour où l’autre que tu quitterais le cocon familiale mais je pensais que tu attendrais d’être mariée
Lisa: Avant je voyais les choses comme toi papa mais c’est différent maintenant
Katia: Tu ne peux pas partir Lisa
Lisa: T’es gentille mais j’ai 24 ans et je suis assez grande pour décider si je veux rester où pas
Katia: Je veux dire par là qu’il faut beaucoup d’argent pour louer un appartement que tu en as pas les moyens
Lisa: Pas louer acheter et j’ai les moyens
Katia: Pas avec la moitié de ton salaire
Bernard choqué: Katia tu n’imagines pas que Lisa va continuer à nous verser une partie de son salaire
Katia: Bien sur que si, on est ses parents et elle doit nous aider
Bernard: Si elle continue à vivre ici oui mais si elle a son propre appartement certainement pas
Katia: De toute je doute qu’elle est trouvé quoique se soit
Lisa: Ça reste à voir
Bernard: Comment ça
Lisa: Cette après-midi Angela m’a fait visiter plusieurs appartement, c’est la dame de l’agence avec qui j’avais rendez-vous. J’ai eu un véritable coup de cœur pour le dernier qu’elle m’a fait visiter qui se trouve être justement un peu en dessous dans mon budget même largement en dessous donc j’ai déposer un dossier et une proposition d’achat
Katia: C’est impossible que tu es pu trouver en une journée
Lisa: C’est pourtant bien le cas mais on verra bien si mon dossier est accepter
Bernard: Est-il en bonne état ? Parce que si il y a des travaux à faire tu sais que je suis là
Lisa: Je sais mais il a entièrement été refait à neuf du sol au plafond, il est au premier étage et l’immeuble a également été refait. Angela m’a dit que dès qu’elle aurait une réponse de la part de la propriétaire elle m’appellerais immédiatement

Tout à coup le téléphone portable de Lisa sonna, la jeune femme le sortit et répondit. A l’autre bout du fil c’était Angela Glass qui lui fesait part de la réponse que la propriétaire avait donner suite à sa proposition d’achat, la propriétaire avait accepter et avait même baisser le prix de vente. Voilà ce que Madame Glass expliquait à Lisa au téléphone, pour résumer l’appartement est à elle désormais dans tout les sens du thermes, Lisa était super heureuse d’ailleurs elle remercia Angela avant que cette dernière ne raccroche, Lisa en fit autant mais elle avait un grand sourire sur le visage

Bernard: Que se passe-t-il ma puce ?
Lisa: Rien d’inquiétant bien au contraire
Katia: Bon dis nous ce qui ce passe à la fin
Lisa: Ce qui ce passe c’est que mon dossier à été accepté, c’était Angela au téléphone. Alors non seulement tout à été accepté mais le prix de vente au départ à baisser de huit mille euros
Bernard très étonner: Huit mille euros ?
Lisa: Oui

Suite à ces dernières révélations Katia n’était pas ravis du tout car elle ne pourrait plus savoir exactement ce qui se passe dans la vie de Lisa si cette dernière déménageait ce qui va arriver d’ici les jours où les semaines à venir. La famille Plenske dîna quelques heures plus tard avec Jérémy qui rentra pile à l’heure


Appartement de Bruno et Hannah

Aujourd’hui Bruno avait décidé de faire une petite surprise à sa petite femme en venant la chercher au travail, en faite le jeune homme avait une petite idée derrière la tête. Le jeune avait prévu une soirée des plus romantique et Hannah ne fut pas déçu, entre le restaurant aux chandelles dans le salon, les coupes de champagnes, la musique en font sonore, et la couverture au coins de la cheminé. Hannah va de surprise en surprise avec Bruno, dès qu’elle croit avoir cerner sa personnalité il lui déballe une autre surprise qui fait vibrer son cœur, elle l’aime plus que tout au monde et elle a encore parfois du mal a réaliser a quel point le bonheur est entrer si brusquement dans sa vie. Qui aurait cru il y a un an qu’Hannah se marierait avec un beau brun qu’elle rencontrerait trois jours plus tôt, personne et certainement pas elle-même mais elle a su dès qu’elle a poser ses yeux sur lui que c’était lui l’homme de sa vie, ce beau blond au regard de braise qui la fait décoller du sol dès qu’il plonge son regard dans ses yeux.

Hannah et Bruno était au centre du salon, il dansait un slow sur une musique si parfaite à vrai dire toute cette soirée était parfaite ainsi que sa propre vie où plutôt leurs vies de jeunes mariés, voilà maintenant sept mois qu’ils vivent le bonheur a l’état pur. Le couple continua à onduler sous les rythme doux et lent de la musique jusqu’à ce qu’il finissent par aller s’asseoir sur la couverture aux coins de la cheminé, Bruno approcha lentement son visage de celui d’Hannah et il l’embrassa amoureusement puis langoureusement passionnément, des vêtements commencèrent à voler en l’air pour finir au sol. Quelques heures plus tard le couple était allonger à même le sol avec la couverture qui recouvrait leurs nudité

Hannah: Wouah
Bruno en esquissant un sourire: Je trouve aussi
Hannah: J’ai faim
Bruno: Mais on vient de manger
Hannah: Oui mais l’exercice physique ça creuse si tu vois ce que je veux dire
Bruno: Je vois très bien. Bon j’y vais, t’as envie de quoi ?
Hannah: Des fraises et de la chantilly qu’on a dans le frigot
Bruno: Je vais te chercher ça, dis-moi c’est un signal que tu m’envoie
Hannah: Qui sait ? A toi de deviner

Bruno esquissa un sourire charmeur et il embrassa tendrement sa femme avant de se lever, Oliver ne portait qu’un caleçon comme unique vêtement. Une fois debout il alla dans la cuisine chercher les fraises et la chantilly pour Hannah pendant que cette dernière le regardait en souriant. Quelques secondes Bruno revint avec une coupelle remplit de fraise et une bombe de crème chantilly puis il retourna sous les couvertures auprès de sa femme. Hannah et Bruno se firent la coupelle de fraise avec de la chantilly à eux deux

Hannah: Humm c’était délicieux. Tu sais que je t’aime toi
Bruno: T’as raison c’est succulent. Oui je sais et je t’aime aussi mon amour
Hannah: Oh ce que j’adore entendre ça
Bruno: Je te le dirais jusqu’à la fin de notre vie
Hannah: On dit que la galanterie et le romantisme sont mort mais c’est le cas
Bruno: Je suis galant et romantique
Hannah: Je sais, c’est bien pour ça que je dis que la galanterie et le romantisme existe encore
Bruno: Tu te souviens de la soirée à New-York au palace Richmond ?
Hannah: Oh oui très bien, on était marié depuis trois jours et tu as insisté pour me faire la court
Bruno: Tu sais je pourrais le refaire
Hannah se blottissant contre le torse de Bruno: Je sais mais t’as pas besoins, je veux dire par là que je suis sous ton charme depuis notre première rencontre
Bruno: Et bien c’est réciproque, tu sais ce que Katia m’a dit quand elle a su que toi et moi on c’était marié trois jours après s’être rencontré ?
Hannah fesant des cercles imaginaire sur le torse parfait de son mari: Non qu’à-t-elle dit ?
Bruno: Qu’on était fou, que c’était fou de s’être marié au bout de trois jours
Hannah: Dans un sens elle a part tord mais je ne regrette pas le moins du monde de t’avoir épousé
Bruno: Moi non plus ma puce, quelque chose me dit que les jours à venir chez eux vont être dure
Hannah levant ses yeux vers ceux de Bruno: Pourquoi ça ? Je croyais que ça allait mieux avec ton père
Bruno: Oh mais c’est le cas, non moi je parlais de Lisa
Hannah étonnée: Il y a un soucis avec Lisa ?
Bruno se mordillant le bout des lèvres: Tu te souviens hier quand t’es rentré je t’ai dis que Lisa m’avait appelé ?
Hannah: Oui et qu’elle t’avais demandé le nom de notre agence, celle a qui tu t’étais adresse pour notre appartement
Bruno: Exact, comme tu le sais elle envisage de partir de chez ses parents
Hannah: Je doute qu’elle le fasse
Bruno: J’en serais pas si sur si j’étais toi
Hannah: Pourquoi ?
Bruno: Parce que d’après ce qu’elle m’a dit il y a énormément de tension et de disputes chez elle et par beaucoup je veux dire entre Katia et elle
Hannah: Laisse-moi deviner ça concerne Lisa et David
Bruno: Bingo, apparement Katia est déterminé a les séparé et a pousser Lisa vers un autre homme
Hannah: C’est vraiment ridicule, elle ne peut pas choisir avec qui Lisa doit être et ton père il en dit quoi
Bruno: Il soutient Lisa et David d’ailleurs au fil des mois il a apprit a apprécier David mais si ça continue je sens que ma sœur va vraiment partir
Hannah: Personnellement je pense que ce serait une bonne chose pour elle
Bruno: Je suis d’accord avec toi mais je ne veux pas m’en mêler même si je me soucis beaucoup du bonheur de ma sœur
Hannah: Je comprends que tu veuilles pas t’en mêler mais à mon avis Lisa prendra la décision de partir
Bruno: Je pense aussi mais pourquoi tu en as l’air si persuadé toi ?
Hannah: Parce que je connais bien Lisa, quand quelqu’un s’en prend à David elle le défend bec et ongle depuis le début c’est comme ça alors maintenant qu’ils sont ensemble
Bruno: Au faite à propos d’eux Lisa m’a appelé ce matin et elle m’a dit qu’elle et David serait ravi de venir dîner chez nous un de ces soir
Hannah: Cool, depuis le temps qu’on aimerait les avoir à la maison
Bruno: Oui et puis qui c’est un jour David sera peut être mon beau frère
Hannah: Ça ne fais aucun doute
Bruno: Dis t’as pas trop froid là ?
Hannah: Un peu
Bruno: Viens on va dans la chambre dans notre lit

Hannah enfila la chemise de Bruno comme unique vêtement et ils se levèrent, le jeune blondinet souleva sa femme dans ses bras musclé et il alla dans leurs chambre à coucher puis le couple se glissa sous les couvertures aux chaud, une fois dans leur lit Hannah remercia son mari en l’embrassant tendrement mais ça dérapa et le baiser se transforma rapidement en baiser passionner et fougueux en l’espace de quelques secondes, le couple reprit de plus belle leurs ébats amoureux jusqu’à tard dans la nuit et ils s’endormirent blottit l’un contre l’autre

_________________




Connor was born to fight evil forces, he was born of the union of two vampire and his destiny is to become a champion, the savior of mankind but also a glimmer of hope for the new generation

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oth-rpg.pro-forums.fr
Mel23
Admin
avatar

Messages : 1251
Date d'inscription : 25/07/2010

MessageSujet: Re: RIEN NE VA PLUS [CHAPITRE 25]   Mer 13 Avr - 12:38

CHAPITRE 19.



Caroline, Tyler, Jason, Kim,
Dylan, Jamie, Julien & Hugo


Maison des Hass/ Bukley

Nikki Reed Hass Bukley n’a connu trois hommes dans sa vie, le premier fut son petit ami du lycée, le second fut son tout premier mari qui est décédé il y a 24 ans et le dernier en date était le père de sa fille, Caroline. Caroline a vu le jour à Berlin il y a vingt ans de cela. La famille Bukley composé autrefois de Nikki, Hugo/Vick et bien sur Caroline fut une famille bien heureuse puis six mois plus tard Nikki et Vick se séparèrent et Nikki se retrouva seule à élever ses enfants, à l’époque Hugo avait douze ans et Caroline n’avait que six mois. Vick qui a quitter le domicile conjugal, et même le pays ne connaît pas sa fille et Caroline ne le connaît quasiment pas, elle là seulement vu dans des photos mais c’est tout. Sa mère s'occupa très bien seulement mais au cours de son adolescence Caroline a souvent été livré a elle-même à cause des nombreux voyages d’affaires de sa mère ce qui a renfoncer sa sensation de solitude, son frère fesait sa vie de son côté tout en prenant des nouvelles de temps à autres. Caroline c‘est toujours sentie très seule jusqu‘au jour où elle fit la connaissance de Jackie Brown en primaire, cette dernière devint alors sa meilleure amie.

Tyler Brown est né à Berlin il y a vingt ans de cela mais pas tout seul, en effet sa sœur jumelle le suivait de près. Né de deux parents américains fortuné, il a toujours été entourée et aimé. Il a une sœur jumelle, Jackie Brown qui a le même âge que lui normal c‘est sa sœur jumelle. Tyler est un jeune homme qui a tout pour plaire, il est beau gosse, intelligent, gentil, drôle, fidèle mais il était un garçon très envier par la gente féminine. Tyler était très difficile quand il s’agissait de se trouver une petite amie mais avec la belle gueule d’ange qu’il tout le monde le prend pour un play boy ce qui n’est pas le cas. A seulement 20 ans il suit des cours de cinématographie dans la même université que sa sœur, Tyler aime s’amuser et faire du sport mais il ne néglige pas ses études pour autant bien au contraire

Un jour il croit avoir trouver la perle rare mais sa petite amie de l’époque le plaque car elle part à l’unniversité à Londres, elle voulait être libre pour son entré en fac alors que Tyler lui était encore au lycée. Contrairement à ce qu’on pouvait penser Tyler s’en remit bien, il se disait qu’il y avait bien une fille faite pour lui quelque part. Trois ans plus tard il commence a passer beaucoup de temps avec la meilleure amie de sa sœur, Caroline. Ils vont au cinéma ensemble, regarde les étoiles dans le ciel la nuit, vont manger une glace ensemble, vont en cours ensemble, plus ils se voient plus ils se rapprochent. Tyler commence a voir Caroline autrement que comme une amie sans oublier le faite qu’elle est plus que séduisante, il commence petit à petit à tomber amoureux d’elle quand à cette dernière elle aussi voit Tyler autrement, comme un garçon qu’elle pourrait aimer mais elle a peur. Le jeune homme ne fait que se demander si ce qu’il ressent pour Caroline est réciproque, voulant à tout prix savoir et n’y tenant plus un jour il ose l’embrasser mais elle lui rend son baiser.

Les jours qui suivent ce baiser Caroline l’évite dès qu’elle le croise car elle a peur de ce qui pourrait se passer avec Tyler. Les jours s’écoulent et autant Tyler que Caroline sont malheureux jusqu’au jour où il décide de lui dévoiler son amour et à ce moment là elle décida de ne plus fuir et elle l’embrassa. Après avoir avouer la vérité à Jackie qui était au début surprise ils décidèrent de sortir ensemble. Un an c’est écoulé et Tyler a sut prouver à Caroline qu‘il l‘aimait sincèrement et profondément, cette dernière tomba éperdument amoureuse de lui. Il y a trois mois Tyler et Caroline se sont installer ensemble, ils ont emménager dans la maison de cette dernière. Ils vivent chez Caroline vu que la mère de cette dernière est partie à Seattlepour son travail


Ce matin c’est Samedi et Tyler dort comme un bébé pendant que Caroline est déjà lever en train de préparer le petit déjeuner, lorsque le jeune homme se réveilla tout doucement il voulu serrer Caroline dans ses bras et l’embrasser mais tout ce qu’il sentir c’est les draps et l’oreiller. Il se leva d’un bond et quand il chercha Caroline dans toute la maison mais avant il alla faire sa toilette et s‘habiller, il là trouva finalement dans la cuisine quelques minutes plus tard ce qui le fit sourire et il alla vers elle. Tyler était habiller d’un t-shirt noir à manche courte et d’un jean bleu, quand à Caroline elle portait une chemisier blanc avec une pantalon beige crème. Une fois arriver vers elle il entoura la taille de sa petite amie et il l’embrassa tendrement dans le coups

Caroline en se retournant: Bonjour beau brun
Tyler: Bonjour ma petite amie qui m’a manqué au réveil
Caroline fixant les yeux brun de Tyler: Désolée, tu m’en veux ?
Tyler: Je devrais mais je peux pas, je t’aime trop
Caroline: Je t’aime aussi
Tyler: Pourquoi tu m’as pas réveillé ?
Caroline: Tu dormais tellement bien j’ai pas oser te réveiller
Tyler: Oh oui je dormais comme un bébé mais tu sais quoi je préfère la réalité à mes rêves
Caroline: Tu rêvais à quoi ?
Tyler: Je rêvais que j’étais tombé amoureux d’une déesse qui s’appellait Caroline et on vivait tout les deux en couple dans sa maison
Caroline avec une légère pointe de fausse jalousie: Oh et elle était comment cette déesse
Tyler: Parfaite, une jolie blonde aux yeux bleu. On se connaissait depuis toujours et un jour je l’ai embrasser, je lui dis que je l’aimais
Caroline: Et elle t’aimait aussi ta déesse
Tyler en souriant: Oh départ elle avait peur de ses sentiments pour moi mais j’ai su lui prouver que je l’aimais sincèrement
Caroline: Oh
Tyler: C’est de toi dont je parles, c’est de toi dont j’ai rêve
Caroline: Je sais je te taquinais juste mais attends tu as rêvé de quoi au juste à propos de moi
Tyler: De la première fois où je suis tomber amoureux de toi et d’un tas de moments comment dire croustillants
Caroline en rougissant: Oh….euh j’ai fais des gaufres j’éspère que t’as faim
Tyler: T’es trop mignonne quand tu rougis
Caroline: C’est toi qui me déstabilise
Tyler: Et depuis quand ?
Caroline: Depuis que tu m’as embrasser pour la première fois, est-ce que tu as faim ?
Tyler fixant les lèvres de Caroline: Oui mais pas de gaufres
Caroline surprise: Oh mais tu as envie de quoi
Tyler: De toi, uniquement de toi

Sur ces mots Tyler souleva Caroline sur le comptoir et il l’embrassa passionnément, bien sur qu’il avait faim mais son envie de sa petite amie était bien plus forte et intense que ce que son estomac pouvait avoir envie. Caroline fut surprise par ce baiser mais il y répondit volontiers cependant elle le rompit

Caroline reprenant son souffle: Tyler les gaufres
Tyler embrassant le coup de sa petite amie: Plus tard
Caroline fermant les yeux: Elles seront froide
Tyler: Tu es plus délicieuse que les gaufres. Dis tu préfère manger des gaufres où m’embrasser
Caroline: T’as raison les gaufres peuvent attendre
Tyler: C’est bien ce que je pensais
Caroline: Tais toi et embrasse moi

Elle n’eu pas besoin de lui répéter deux fois car il l’embrassa sur le champs, ils s’embrassaient tellement passionnément qu’il était sur le point de déboutonner son chemisier quand tout à coup la porte de la cuisine qui donnait sur la cuisine s’ouvrit brutalement sur Hugo qui était venu fait une petit surprise à sa sœur et il fut bien surpris. En entendant la porte se refermer Caroline se sépara des lèvres de Tyler et le jeune homme se retourna

Caroline: Oh mon dieu, Hugo

Caroline lança un regard gêné à Tyler qui en fit autant, ils ne s’attendaient pas à voir le frère de Caroline aujourd’hui et encore moins qu’ils les surprenant en train de s’embrasser sur le comptoir de la cuisine. La jeune femme descendit du comptoir pendant que Tyler se décalait sur le côté et visiblement Hugo ne semblait pas content du tout et il foudroyait Tyler du regard disant si tu bouges je désintègre en cendres. Tyler ne bougeait comme si il redoutait quelques choses

Hugo: C’est qui ce guignol ?
Caroline: C’est pas un guignol, c’est mon petit ami
Hugo: Ton petit ami ? Depuis quand toi t’as un petit ami
Caroline: Depuis un an, un an demi environ c’est bien ça Tyler
Tyler: Oui c’est ça ma puce
Hugo: Bon moi ce que j’aimerais savoir c’Est-ce qu’il fiche ici de bon matin
Caroline prenant la main de Tyler: On vit ensemble
Hugo: QUOI ?
Caroline: C’est pas la peine de hurler
Hugo: Je hurle si je veux, c’est la maison de maman
Caroline: Oui et elle est d’accord pour que Tyler vive avec moi, on est majeur je te ferais dire
Hugo: Et c’est censé me rassurer, écoutes tu es trop jeune pour te mettre en ménage surtout au bout d’une année
Caroline: Je vois pas en quoi ça te dérange, maman vit à Seatlle et toi t’as ta vie
Hugo: Tu n’as que 20 ans et deux ados qui vivent sous le même toi ça peut vite déraper
Caroline: Déraper ?
Hugo: Si je te dis faire l’amour ça te parle
Caroline: On t’as pas attendu pour ça
Tyler: Euh…….je crois que je vais vous laisser
Caroline: Non tu n’as pas à partir
Tyler: Je ne pars pas, je vais juste dans le salon pour que tu puisse discuter avec ton frère
Caroline: J’imaginais vraiment pas te présenter à Hugo de cette manière
Tyler: T’en fais pas ma puce c’est ma grave. J’ai été ravis de vous rencontrer
Hugo: Oui oui c’est ça

Tyler embrassa tendrement Caroline et il sortit de la cuisine après avoir prit une assiettes de gaufres et une tasse de café chaude. Le jeune homme savait que Caroline devait parler à Hugo et pas qu’à propos de leurs histoires et même si il aurait voulu rester là auprès de sa petite amie il savait que Caroline avait besoin de le faire seule même si elle refusait de l’admettre. Caroline qui était toujours dans la cuisine avec Hugo était plus que contrarié pas à cause de s’être fait surprendre en train d’embrasser son petit ami fougueusement par son grand frère mais parce que ce dernier se permettait de jouer au flic ce que la jeune blondinette n’appréciait pas du tout. Cependant Caroline pouvait parfaitement comprendre qu’Hugo s’inquiète pour elle d’ailleurs il c’est toujours inquiété même du temps où il vivait à la maison ce qui remonte a de très longues années

Caroline: Écoutes je comprends que tu t’inquiète pour moi mais faut pas
Hugo: Tu me dis faut pas que j’ m’inquiète alors que j’apprends que tu as des rapports intime avec un garçon et que tu vis avec lui et tout ça en quelques minutes
Caroline: Je sais j’aurais du te parler de Tyler plus tôt mais tu as ta vie Hugo
Hugo: Tu sais que j’aurais toujours du temps pour ma petite sœur
Caroline: Même en sachant ce que tu sais maintenant
Hugo: Oui même si c’est beaucoup à encaisser en quelques minutes
Caroline: Je suis vraiment désolé Hugo
Hugo: Oui bon alors parles moi de lui
Caroline: Comme tu le sais il s’appelle Tyler, il a 20 ans et il est a l’université
Hugo: Vous avez le même âge ce qui est bien
Caroline: Oui, dis tu te souviens de Jackie Brown ma meilleure amie ?
Hugo: Bien sur pourquoi ?
Caroline: Parce que son frère et bien c’est Tyler
Hugo étonné: Le petit Tyler qui jouait tout le temps au football américain ?
Caroline avec une légère pointe d‘humour: Oui sauf qu’il est plus si petit

Plus tard Caroline appela Tyler qui la retrouva dans la cuisine avec Hugo, les deux hommes se serrèrent la main mais Hugo du partir car il avait du travail chez lui-même le week-end. Il salut sa petite sœur ainsi que le petit ami de cette dernière, Tyler puis il sortit de la maison et rentra chez lui. Caroline était heureuse et cela se voyait sur son visage, sur ce le couple décida d’aller se promener en amoureux une fois la cuisine ranger et nettoyer


Le Parc

Kim Seidel devait passer son après-midi avec Thibault mais ils se sont une fois de plus disputé, Kim était en larmes et elle marchait tristement dans les rues de Berlin sans savoir où elle allait. Elle ne comprenait pas ce qui se passait avec Thibault et pourquoi leurs couple battait autant de l’aile et encore moins pourquoi ils se disputaient autant ces derniers temps. Bon d’accord elle savait qu’elle avait un caractère bien trempé et lui aussi mais là leurs disputes étaient de plus en plus fréquentes

Jason Baker quand à lui s’ennuyait à la maison, il n’avait aucune envie de rester à glander tout seul devant la télé d’où le pourquoi il décida de sortir prendre l’air sans vraiment savoir vers où il se dirigeait, il voulait juste bouger et encore heureux que sa sœur était chez des amies sinon il aurait du jouer les nounous. Avant quand elle était petite ça ne l’embêtait mais maintenant elle a 15 ans et tout est différent et puis à son âge elle n’a pas besoin que son grand frère lui tienne la main même si le jeune homme est très protecteur envers sa frangine. Bref Jason décida d’aller faire un petit tour au parc, il fait beau alors autant profiter du bon temps avant que la pluie n’arrive voir la neige ce qui a très peu de change d’arriver aujourd’hui.

Sans vraiment sans rendre compte Kim arrivait dans le parc, il n’y avait pas beaucoup de monde à part des enfants avec leurs, des gens qui promenaient leurs chiens, des ados qui s’amusaient avec un ballon où qui étaient allonger à même le sol et un jeune homme que Kim connaissait. Ce garçon c’était le petit nouveau coursier de chez Kérima, Jason Baker et pour une raison inconnu elle décida d’aller vers lui. Le jeune homme était assit contre le tronc d’un arbre et il profitait de sa journée tout simplement mais tout à coup il vit une ombre, une jeune femme qu’il connaissait assez bien, c’était Kim Seidel la fille de ses rêves. Et oui depuis qu’elle a passé ses nerfs sur lui chez Kérima Jason ne fait que penser à elle, à croire qu’il serait tombé amoureux d’elle. Jason leva la tête très surpris et il là fixa de ses grands yeux brun

Kim tristement: Salut Jason, je peux m’asseoir
Jason surpris: Salut Kim, oui bien sur. Tu te souviens de mon nom ?
Kim tristement: Bien sur pourquoi l’aurais-je oublié ?
Jason: Peut être parce que t’avais l’air furieuse quand on c’est rencontré
Kim: Oh, désolé d’avoir passé mes nerfs sur toi
Jason: Oh c’est rien
Kim: T’es vachement indulgent comme garçon
Jason: Je sais pas si je le suis mais je sais qu’on a tous à un moment où à un autre des moments où on est sur les nerfs et où on a le moral à plat
Kim: Oui sauf que moi ça m’arrive un peu trop souvent
Jason: Moi aussi des fois ça va pas
Kim: Dis moi Jason toi qui est un garçon tu pourrais me dire ce qui se passe dans votre tête vous les mecs
Jason très étonné: Euh……..
Kim en le regardant: Non parce que moi j’y comprends rien
Jason: On est compliquer mais les filles aussi le sont parfois, certaines le sont plus que d’autres mais pourquoi tu me demandes ça au juste
Kim: C’est pas faut. Je te demande ça parce que mon copain et moi on arrête pas de se disputer et je me demande ce qui peut bien se passer dans sa tête
Jason: Je ne sais pas qui c’est mais il devrait avoir honte de faire pleurer une si jolie fille
Kim touchée: Merci
Jason: De rien

Kim s’en voulait d’avoir été aussi odieuse avec un si gentil garçon, en ce moment elle se demande comment c’est possible qu’il existe un garçon aussi gentil et adorable que Jason alors que Thibault est aussi méchant et dure que de la pierre. Depuis combien de temps il ne lui a pas dit qu’il l’aimait où qu’il là trouvait belle, bien trop et pourtant ces mots là devrait venir naturellement. Kim était touché que Jason un garçon qu’elle ne connaissait pas lui dise qu’elle était jolie, pour une raison inconnu elle voulait apprendre à le connaître. Dans un élan de tendresse Jason essuya tendrement les larmes qui coulait des yeux de Kim, lorsqu’elle sentit la peau de Jason entrer en contact avec la sienne elle ressentit comme une décharge électrique tout comme Jason. Durant l’espace de quelques secondes les deux adolescents se regardèrent droit dans les yeux jusqu’à ce que Jason ne recule contre l’arbre en se demandant dans sa tête ce qu’il fesait

Kim: Tu sais pour une fille ça fait toujours plaisir quand on lui dit qu’elle est jolie
Jason: A mon avis ton copain doit te le dire toutes les trois secondes
Kim tristement: Pas vraiment, à vrai dire ça fait quelques temps qu’il ne me dit plus que je suis jolie où qu’il m’aime
Jason: Et bien il a tord, moi si j’étais lui je le dirais tout les jours dès que j’en aurais l’occasion. On a tous besoin d’entendre qu’on nous aime et surtout pas celle qui fait battre notre cœur
Kim: Oui tu as raison, et toi t’as une copine
Jason: J’en avais une l’an dernier et puis ça c’est terminer
Kim: Pourquoi ?
Jason: Parce qu’on s’aimaient plus, quand y’a plus d’amour ni de désir ça sert à rien de continuer à rester ensemble et puis on c’est rendu compte qu’on était plus des amis qu’un couple
Kim: C’est triste une rupture
Jason: Oui mais vaut mieux souffrir un bon coup qu’un petit peu chaque jour mais pour ma part on a rompu tout les deux
Kim: Elle doit te manquer
Jason: Oui comme amie et même si on habite dans deux pays différent maintenant on reste quand même en contact
Kim: Oh elle est partie
Jason: Non c’est moi, mon père a été muté et on là suivit ici avec ma mère et ma sœur
Kim: T’habitait où avant
Jason: New-York et j’aimerais bien y retourner d’ailleurs quand j’irais à l’unniversité je retournerais aux Etats-Unis
Kim: T’aime pas l’Allemagne ?
Jason: Je dirais pas ça, je viens d’arriver donc je peux pas dire que j’aime où pas mais c’est différent de New-York, c’est plus calme mais bon on est pas encore à l’an prochain
Kim: Donc t’es au lycée ?
Jason: Oui et toi ?
Kim: Non personne ne veut de moi c’est pour ça que je travail dans l’entreprise familiale mais toi pourquoi t’es venu bosser chez Kérima ?
Jason: C’est à cause de mon père, il m’a disons offert une voiture toute déglingué et il m’a dit que si je là remettais en état elle serait à moi mais les réparations et les pièces à changés ça coûte cher
Kim: C’est bizarre comme cadeau
Jason: Non c’est trop cool
Kim surprise: De conduire une épave
Jason: Non elle n’est pas état d’être conduire, ce qui est cool c’est de transformé une épave en quelques chose de super
Kim: On t’as déjà dis que t’étais bizarre ?
Jason esquissant un sourire: Ça m’est arriver surtout avec les filles
Kim en souriant: T’es drôle toi, en tout cas t’as réussis à me faire sourire
Jason: Dans ce cas je suis content, de t’avoir rendu le sourire même si on se connaît pas vraiment
Kim: Que dirais-tu si on apprenait à se connaître, si on devenait amis

Jason dans ses pensées: Amis c’est mieux que rien

Jason: Oui ce serait cool mais dis-moi ton petit ami risque de ne pas apprécier
Kim: Je m’en fiche, j’ai le droit d’être amie avec un garçon sans qu’il ne me fasse une crise de jalousie
Jason: Dans ce cas d’accord
Kim: Cool
Jason en regardant sa montre: Oh mon dieu je vais être en retard, Kim je suis désolé je dois passer chercher ma sœur chez ses amies mais que dirais-tu si je te passais mon numéro de tel fixe et portable ainsi que mon adresse e-mail ?
Kim: Super idée

Heureusement Jason avait un style et une feuille dans sa boche arrière qu’il déchira en deux, il nota son adresse e-mail &MSN, son portable et le fixe de la maison, il tendit son stylo à Kim qui en fit autant puis elle rendit à Jason son stylo. Les deux adolescent s’échangèrent leurs deux bouts de papier puis ils se levèrent en même

Jason: J’ai été content de discuter avec toi
Kim: Moi aussi et merci beaucoup
Jason: De rien
Kim embrassant Jason sur la joue: A lundi chez Kérima où bien à plus tard sur msn

Sur ses dernières paroles Kim s’en alla et elle rentra chez elle, Jason passa sa main sur sa joue comme pour vérifier qu’il ne rêvait pas. Il n’en revenait toujours pas que Kim l’avait embrassé et pourtant c’était bien le cas, ce baiser n’était peut être pas un baiser comme il en rêvait mais il était doux et parfait.

Jason dans ses pensées: Wouah, ses lèvres sont si douces

Sur ses dernières pensées Jason revint à lui et il partit en direction de la sortie du parc, il se dirigea vers la maison de l’amie de sœur pour aller chercher cette dernière mais sur le chemin Jason n’arrêta pas de penser à ce bisous que Kim lui avait donner sur la joue


Villa de Dylan/Kelly & Jamie Dekker

Dylan était seul chez lui avec Jamie qui s’amusait aux jeux vidéo avec son nouvel ami, Tom. Le jeune homme était seul à la maison car Kelly était aller rendre visite à Quinn, elle voulait prendre de ses nouvelles et sûrement parler entre filles,entre sœurs. Maintenant que Dylan était retourner sur les bancs de l’école afin de décrocher son diplôme pour pouvoir être agent il avait des devoirs exactement comme son propre fils mais Dylan pouvait compter sur le soutient de sa petite famille. Alors que le jeune homme regardait ce qu’il y avait dans le frigot quelqu’un sonna à la porte

Dylan: Restez ici les enfants je vais ouvrir

Dylan referma la porte du réfrigérateur et il se dirigea vers la porte d’entrée de la maison, il tourna la poignée et il l’ouvrit. Le jeune homme fut surpris de trouver en face de lui son frère, Julien. Ça fesait un petit moment qu’ils ne c’étaient pas vu d’ailleurs c’Est-ce qui poussa le jeune blondinet a venir faire une petite visite à son frère, son petit frère pas si petit que ça

Julien: Salut fréro
Dylan: Salut Julien, entre je t’en prie
Julien: Merci Dylan
Dylan en refermant la porte: Alors qu’est-ce qui t’amènes ?
Julien: Comme ça fait un petit moment qu’on c’est pas vu je suis dis que ce serait bien si je venait te rendre visite, t’est tout seul
Dylan: Cool, non Jamie joue dans le salon aux jeux vidéos avec son nouvel ami Tom et Haley est chez Quinn
Julien: Tu veux dire chez Clay ?
Dylan: Oui mais bon c’est la même chose
Julien: Alors quoi de neuf ?
Dylan: Rien de particulier, oh si attend Kelly est de nouveau enceinte
Julien étonné: C’est vrai mais c’est génial, félicitation Dylan
Dylan: Merci, tu vas de nouveau être tonton Julien

Les deux frères rigolèrent, ça fesait un bout de temps qu’ils n’avaient pas partager de moments entre frères et Julien était super heureux pour son frère, la paternité lui a superbement réussit et il est super avec Jamie d’ailleurs Julien se demandait constamment si il sera un bon père le jour où il deviendra père. A ce propos Sarah et lui non pas encore évoquer le sujet des enfants mais ils savent tout les deux qu’ils peuvent parler de tout y comprit de ce sujet là
Dylan: Hey Jamie regarde qui est là
Jamie se retournant en posant sa manette: Tonton Julien

Jamie fit le contour du canapé en courant et il se précipita vers son tonton qui le souleva difficilement dans ses bras car le petit n’était plus si petit et il s’en rendit compte en le posant au sol ce qui fit rire Dylan

Dylan: Et oui Julien Jamie n’est plus un bébé
Julien: Très drôle mais je m’en suis rendu compte
Jamie: Je suis trop content de te voir tonton Julien
Julien: Moi aussi Jamie

Derrière eux un autre petit garçon de la même taille que Jamie aux cheveux châtain foncé et aux yeux bruns avançait timidement, Jamie se retourna en voyant son copain aussi timide

Jamie: Eh Tom soit pas si timide c’est mon oncle Julien, je t’ai souvent parlé de lui
Tom: Oh bonjour monsieur
Julien en souriant: Bonjour Tom, je suis content de faire ta connaissance
Jamie tout souriant: Tonton t’es courant ? Je vais être grand frère
Julien: Oui et tu verras c’est chouette d’avoir un frère où une sœur
Jamie: Comme toi et papa
Julien: Oui sauf que ton papa et moi on est quasiment du même âge
Jamie: J’aimerais bien avoir un petit frère mais une petite sœur c’est bien aussi, je pourrais la protéger
Julien: Oui c’est bien les sœurs aussi, regarde avec Lily
Tom: C’est qui Lily
Jamie: C’est la petite sœur de mon papa et de mon tonton Julien, elle a le même âge que moi
Tom: Ça doit faire bizarre d’avoir une tante qui a le même âge que toi
Jamie: Ouais mais je dis que c’est ma cousine, elle est super et je l’adore
Julien: Et elle t’aime aussi et tu le sais
Jamie: Dis tonton Julien tu va rester manger avec nous ?
Julien: J’aimerais Jamie mais je peux pas, je suis déjà pris mais un autre soir avec plaisir
Jamie: Ok. Tu viens Tom on va continuer notre partie
Tom: Oui

Les enfants retournèrent vers le canapé jouer à la console ce qui fit rire Julien et il se releva, il n’arrivait pas à croire a quel point Jamie avait grandit. Ce petit a sept ans et demie et il pousse de jour en jour. Julien alla vers Dylan voir ce que ce dernier fesait

Julien: Kelly m’a dis que tu retournais sur les banc de la fac
Dylan: Ouais et te moque pas de moi, je veux pas que Jamie pense que son père n’est pas capable d’obtenir son diplôme
Julien: Dis pas de bêtises, t’es un vrai héros pour lui
Dylan: Et j’aimerais que ça continue comme ça
Julien: T’inquiète tu es son père et jamais à ses yeux tu seras autre chose que son héros, il t’admire
Dylan: C’est enfant génial, il tient de sa mère
Julien: Et de toi aussi, ce petit est un mélange de vous deux
Dylan: Merci Julien
Julien: Je t’en prie fréro, la famille ça sert à ça
Dylan: Alors comme ça t’es prit ce soir
Julien: Oui, contrairement à ce que tu peux croire j’ai une vie
Dylan: Elle s’appellerait pas Sarah Trager par exemple
Julien: Exact monsieur je sais tout
Dylan: Tu veux boire un truc
Julien: Je veux bien un panaché si tu as
Dylan: J’ai ça

Dylan alla chercher deux panachés dans le réfrigérateur, un pour lui et un pour son frère. Depuis que Kelly est enceinte il n’y a plus d’alcool dans le réfrigérateur car ça lui donne la nausées, enfin encore plus qu’elle là maintenant. Dylan retourna s’asseoir aux côté de son frère

Julien: Merci Dylan
Dylan: De rien mon cher frère, alors vas-y je t’écoutes
Julien: A propos de quoi ?
Dylan: A propos de la belle blonde dont t’es amoureux
Julien: Ça va, on vit au jour le jour et on profite de notre amour
Dylan: N’empêche qu’un jour je serais content d’être tonton Dylan
Julien: Wouaho on en est pas encore là
Dylan: Peut être mais ne me dit pas que t’aimerais pas être père
Julien: Euh…….
Dylan: Je t’en prie je te connais par cœur Julien, tu aimerais avoir toi aussi ta propre famille et y’a rien de mal
Julien: Oui c’est vrai j’avoue mais avec Sarah on a pas encore parler d’enfants
Dylan: Ah parce que tu crois que Kelly et moi on parlait d’avoir un enfant a 17 ans et pourtant Jamie est arrivé
Julien: Ouais mais vous étiez marié
Dylan: Dans ce cas épouse là
Julien: Je veux pas lui faire peur même si j’y pense beaucoup
Dylan: Je le savais, j’en étais
Julien: Qu’est-ce que tu savais ?
Dylan: Que tu te sentais prêt à te marié avec elle, si je me trompe pas fonce
Julien: Je sais pas si tu l’as remarquer mais faut être deux pour se marié et pareil pour avoir un bébé, enfin on verra bien comment ça va se passer entre Sarah et moi d’ailleurs je dois la voir ce soir, on dîne ensemble
Dylan: C’est cool, sinon comment va Lisa ?
Julien: Bien, tout se passe bien avec son David et elle a déménager de chez ses parents enfin
Dylan: Il était temps
Julien: Oui et je suis ravis pour elle surtout par rapport avec David
Dylan: Comme ça ils viennent se plaindre à toi de leurs amour
Julien: Exact, ces deux là en ont mit du temps. Quand c’était pas l’un c’était l’autre mais je suis heureux pour Lisa, depuis le temps qu’elle rêvait d’être avec son prince charmant et là je suis persuader qu’entre eux ça finira par l’église
Dylan: Tu m’étonnes, depuis qu’elle est tombée amoureuse de lui elle ne rêve que d’être sa femme
Julien: Oui, bon c’est pas que j’aime pas parlé avec toi petit frère mais je vais devoir y aller
Dylan: Je te comprends, c’est important de se préparer avant de voir sa princesse
Julien: Commence pas Dylan
Dylan: Je te charie fréro, passe une bonne soirée
Julien: Tes sous-entendu tu peux te les garder
Dylan: Ne me fais pas croire que vous allez vous regarder dans le blanc des yeux toute la nuit, j’ai pas l’âge de Jamie je te signal
Julien: Sans commentaires Dylan, bon j’y vais a plus. Passe le bonjour à Kelly pour moi, au revoir les enfants
Jamie: Au revoir tonton Julien
Tom: Au revoir monsieur
Dylan raccompagnant son frère à la porte: Ce sera fait t’en fais pas

Julien salua son frère et il quitta la villa de ce dernier en souriant et il rentra chez lui pour se préparer à son dîner avec Sarah. Lorsque Julien partit de chez lui Dylan referma la porte derrière lui en souriant tout autant. Décidément la complicité des deux frères est toujours bien présente et c’est un plaisir à voir, toujours là l’un pour l’autre quoiqu’il arrive.

_________________




Connor was born to fight evil forces, he was born of the union of two vampire and his destiny is to become a champion, the savior of mankind but also a glimmer of hope for the new generation

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oth-rpg.pro-forums.fr
Mel23
Admin
avatar

Messages : 1251
Date d'inscription : 25/07/2010

MessageSujet: Re: RIEN NE VA PLUS [CHAPITRE 25]   Jeu 21 Avr - 15:41

CHAPITRE 20.



Bonnie, Jérémy, Julien, Sarah

Bonnie est née à Berlin il y 18 ans de ça dans une petite famille ordinaire et paisible, la famille. Elle est la fille unique de deux parents fous amoureux l'un de l'autre, qui prirent toujours soin de leur petite fille chérie jusqu‘à ce que ces derniers décèdent quand Bonnie avec cinq ans. Suite au décès de ses parents Bonnie est aller vivre avec sa grand-mère qui a emménager dans la maison des Bennett, les premiers mois ont été dure mais c‘est aussi à cette époque qu‘elle a rencontre sa meilleure amie, Eléna Kubala.. Les deux fillettes étaient à l'époque inséparables d’ailleurs elles le sont toujours. Bonnie a donc grandit entouré de sa grand-mère et de sa meilleure amie. Quand Bonnie atteint l'âge requis, elle entra au lycée avec Elena, qui restèrent sa meilleure amie d‘ailleurs elles l’est toujours autant

Tout se passait bien mais voilà depuis plus où moins trois mois environ Bonnie passe beaucoup de temps avec Jérémy Plenske qu‘elle connaît depuis toujours. Ce dernier a vécu une rupture un peu dure et Bonnie et lui se sont beaucoup rapprocher. Ce soudain rapprochement fait un peu peur à Bonnie car elle commence à voir Jérémy d’une toute autre manière. Au cours de cette année elle a vu Jérémy changé du tout au tout, elle était là dans sa période sentimental, dans sa période rebelle et même dans sa période toxico sans oublier qu’elle ne peut pas s’empêcher de le trouver canon


Lycée de Berlin

Bonnie venait juste d’arriver sur le parking du lycée en voiture, elle sorti de cette dernière et se dirigeait vers sa classe mais tout à coup elle a lâché ses livres sans le faire exprès cependant maintenant tout le monde la regardait avec de grand yeux ce que personne ne souhaite mais heureusement Jérémy est arriver à secours, il venait juste d’arriver lui aussi

Jérémy: Hey Bonnie laisse ça je vais t‘aider

Bonnie hocha positivement la tête en guise de réponse et le jeune adolescent ramassa les bouquins de Bonnie puis il se releva. Jérémy était habillé d’un jean bleu, d’un t-shirt blanc, d’une chemise à carreau qui était ouverte ainsi que d’une pare de chaussures, les manches de sa chemise était retrousser. Jérémy avait envie de demander quelque chose à Bonnie d’ailleurs ça fait trois jours qu’il tourne ça dans sa tête, comment lui demander, à quel moment ?, ne sachant pas trop ce qu’elle allait répondre il se lança maintenant. Il lui lança un rapide coup d’œil et il regarda dans les alentours sans vraiment savoir pourquoi puis il prit la parole

Jérémy: Hey Bonnie je me demandais tu voudrais venir jouer au billard ce soir à la grill ou autre part".

Bonnie a simplement rit à Jérémy qui là regardait sans comprendre pourquoi elle riait, avait-il quelque chose sur la figure car il ne voyait pas vraiment ce qui pouvait la faire rire à part peut être le faite d’aller au billard avec lui et encore là où est-ce que c’est drôle. Bonnie riait tout simplement car Jérémy Plenske était fou. Il a 16 ans, elle en a 18, il est son meilleur ami du moins c’est comme ça qu’elle là toujours vu. Voyant qu’elle ne répondait Jérémy pensa qu’elle ne voulait pas venir faire une partie de billard avec lui alors il décida de faire demi-tour et de marcher dans l’autre direction, son regard était triste normal il aurait voulu que Bonnie lui dise avec plaisir où, ouais je veux bien

Bonnie: Jérémy attend
Jérémy en se retournant: Oui
Bonnie: Pour le billard
Jérémy: Oui
Bonnie: C’est oui, bien sur tu es le petit frère de Lisa et mon meilleur ami et c’est complètement fou

Bonnie lui avait répondu mais qu’est-ce que ça voulait dire au faite, était-ce un rancard qu’elle avait accepté d’avoir avec lui. Bonnie savait que Jérémy craquait pour elle et elle devait bien avouer que si il n’était pas le petit frère de Lisa et son meilleur ami elle pourrait facilement craqué pour lui. Jérémy a tout du petit ami quasi idéal, il est mignon, gentil, courageux, généreux, protecteur et j’en passe mais voilà c’est compliquer car il est le petit frère de Lisa et le meilleur ami de Bonnie. Tout à coup un adolescent qui visiblement était nouveau s’avança vers Bonnnie et Jérémy

L’adolescent: Bonjour je m’appelle Luka, je cherche le bureau du proviseur, vous pourriez me montrez où ça, je suis nouveau ici

Le dénommé Luka avait plus poser la question à Bonnie en la fixant qu’à Jérémy qui n’aimait pas du tout le regard que Luka posait sur la jeune femme. Alors que Bonnie allait lui répondre Jérémy là devança d’une demi-seconde

Jérémy: Ouais je vais te montrer, Bonnie on se voit directement là bas
Bonnie: Ok, bye

Jérémy partit avec Luka l’accompagnant en direction du bureau du proviseur, la réaction du jeune homme pouvait présager à de la jalousie et c’était probablement le cas. Cinq minutes plus tard la cloche retenti ce qui était l’heure pour tout les élèves d’aller en cours. Bonnie espérait seulement que Jérémy et Luka n’aurait pas d’ennuis et en particulier Jérémy qui était assez impulsif comme garçon, la jeune fille avait bien sentit une légère tension chez le jeune homme lorsque Luka c’était mit à la fixer, sur le coup elle avait pensé que c’était simplement le comportement de Jérémy qui n’est pas confiant avec les gens qu’il ne connaît pas mais il se pourrait que se soit plus



Boutique de Julien

Un mot doux comme une étincelle de lumière, qui fait vibrer le cœur de tout un chacun. Ce n’est pourtant qu’un mot et pourtant ça change énormément de chose quand une personne le dit à une autre et que c’est sincère. C’est comme une délivrance, un bonheur indescriptible. Les poètes, les écrivains, les chanteurs et même les peintre le disent mais ça ne vise pas une personne en particulier mais toutes les personnes du monde alors pourquoi est-ce si difficile de dire ”je t‘aime” ?

Il était debout là debout dans sa boutique, fesant l’inventaire de tout qu’on lui avait livré, magasine de mode, de charmes, de cuisine, d‘auto/moto, barre chocolaté, bonbons et compagnie. Julien Dekker avait envie d’être plus qu’un simple livreur de journaux mais il ne pouvait pas tout plaquer sans avoir là moindre idée de ce qu’il ferait après mais ce n’est pas ça qui le préoccupait, il fesait tout son possible pour se concentrer sur l’inventaire mais tout ce qu'il pouvait penser c’était à ce qui c’était produit la veille. Comment avait-il été aussi stupide? OK, il n’est pas stupide mais il se sentait stupide en cet instant même. Il ne pouvait pas s’empêcher de penser à ce qu'il avait dit. Pourquoi n’avait-il par réfléchit avec sa tête avant de parler. En ce moment-là il se noyait dans son propre auto-apitoiement et même si il se sentait déprimé aujourd’hui il ne regrettait pas de lui avoir ouvert son cœur


Sarah Trager était une jeune femme assez spéciale en son genre, Julien n’était pas son premier petit ami seulement a 24 ans c’est plutôt normales cependant les hommes qui ont réussit à se frayer un chemin vers le cœur de la jeune mannequin peuvent se compter sur les doigts d’une main. A compteurs ils étaient cinq, le premier s’appeler Nate, elle l’avait rencontrer quand elle avait 15 ans mais le couple n’a pas duré. Deux ans après sa rupture avec Nate elle rencontre Pete, une star du Rock avec qui elle vit une histoire assez brève qui dura une année. L’année suivante elle rencontre une certain Brian qui fut sa plus longue et profonde relation et surtout la plus sérieuse, leurs histoire dura trois ans mais Brian rompit avec elle à Los Angeles lui disant qu‘il avait rencontrer une autre fille et qu‘il était amoureux d‘elle. Entendre ça lui brisa le cœur, quelques mois plus tard elle rencontra dans un café un jeune réalisateur qui se prénommait Austin. Sarah et lui restèrent une année entière ensemble mais ce dernier la quitta également car il là voyait plus comme une amie ce qui était réciproque, les déceptions amoureuse Sarah connaît mais voilà un beau jour alors qu‘elle vient de se faire engager par Kérima Moda à Berlin comme mannequin elle se rends dans une boutique et elle rencontre Julien Dekker. Un beau blond au yeux sur qui elle flash, elle le revoit plus d‘une fois et une idylle commencent entre eux seulement voilà hier soir Julien fait l‘erreur de lui dire qu‘il l‘aime ce que Sarah n‘était pas prête à entendre ça ce qui causa un froid dans le couple

Au vu de toutes les déceptions amoureuse qu’elle a vécu au cours de sa vie elle ne pensait pas son petit ami actuellement le lui dirait aussi rapidement même si ça fait déjà quelques mois que le couple est ensemble. Sur le coup Sarah avait l’air contrarié d’ailleurs c’est-ce que Julien a purement comprit mais en faite c’était plus de la surprise, elle ne s’attendait pas vraiment à ce que se soit aussi rapide mais elle aimait également Julien, malheureusement ce dernier ne lui a pas laisser le temps de dire quoique se soit car il est partit immédiatement

Ce matin avant de se rendre chez Kérima Sarah décida de se rendre à la boutique de Julien afin de s’expliquer avec ce dernier qui avait visiblement mal comprit la réaction de la jeune femme la veille. Arrivant devant la boutique elle espérait que Julien allait la laisser parler, s’expliquer, lorsqu’elle entra à l’intérieur elle vit que son petit ami paraissait occupé, du moins il fesait tout pour s’occuper l’esprit. En effet Julien essayait de se plonger dans le travail, alors qu’il avait la tête longé dans les cartons et une feuille à la main avec un crayon une jeune femme blonde entra dans la boutique, c’était Sarah. La jeune femme était habillé d’un jean bleu, d’un sweat-shirt gris clair en col v à manches longues, de chaussures noir avec de petits talons et d’un veste e cuire noire qu’elle que sa mère biologique lui avait légué lorsque cette dernière est décédée d’un cancer il y a sept ans. Julien avait entendu la clochette de la boutique sonner

Julien toujours occupé: C’est pas encore ouvert pour le moment, repasser plus tard
Sarah: Même pour moi Julien

En entendant le doux sons de cette voix qu’il connaissait plus que bien Julien releva sa tête, l’expression de son visage était plus que surpris. Il était tellement surprit qu’il lâcha immédiatement ce qu’il avait dans les mains dans un des cartons. Le jeune blondinet se retourna et là il là vit, celle qu’il aimait, l’amour de sa vie, Sarah

Sarah: T’as l’air occupé
Julien: En effet je le suis un peu
Sarah: Tu pense qu’on pourrait discuter
Julien fesant comme si de rien était: Discuter de quoi ?
Sarah: Tu le sais très bien
Julien: Non je ne vois pas du tout
Sarah: Je t’en prie Julien, je te parles de nous
Julien: De quoi veux-tu qu’on discuter à propos de nous car je vois vraiment pas
Sarah: D’hier soir, de ce que tu m’as dis
Julien: Oh tu veux dire du moment où je t’ai dis que je t’aimais et que toi t’as pas répondu
Sarah légèrement stressé: Oui
Julien: Je vois vraiment pas ce qu’il y a à dire de plus, je t’ai dis que je t’aimais et toi t’étais contrarié à propos de ça point fin de la discussion
Sarah: Non je ne l’étais pas
Julien: Pardon mais en général quand quelqu’un te dis je t’aime tu réponds quelque chose et tu ne reste pas là avec un air qui veux dire moi je ne t’aime pas et toi t’avais cet air là. Écoutes je suis pas un idiot finit et je me suis déjà fais piétiné par un tas de fille, la dernière en date c’était Sabrina mais je ne m’attendais pas à ça venant de toi
Sarah: Julien je……
Julien: Non laisse tomber tes excuses j’ai très bien compris, tu ne m’aimes pas c’est bon pas besoins de tourner autour du pot. J’aurais vraiment du fermer mon clapet
Sarah: Non mais là j’aimerais que tu le fasse, que tu te t’aises et que tu me laisse te dire ce que j’ai à te dire, la raison pour laquelle je suis là en ce moment
Julien: Je t’ai dis que c’était pas…..
Sarah énervée: Julien laisses-moi terminer j’ai pas finis

Julien s’apprêta à répliquer de nouveau mais Sarah s’approcha de lui et elle l’en empêcha en l’embrassant, elle n’avait trouver que ce moyen pour le forcer à se taire et la laisser finir ce qu’elle essayait tant bien que mal de lui dire. Sans le moindre effort de sa part Julien répondit volontiers au baiser de Sarah puis cette dernière se sépara des lèvres du jeune homme

Sarah: Ce que j’essaie de te dire grand béta c’est que je t’aime aussi
Julien sous le choc: Tu…..?
Sarah: Ne me dis pas que t’es muet et sourds maintenant
Julien: Mais hier tu n’as rien dis, pourquoi tu m’as rien dis
Sarah: Parce que j’étais sous le choc
Julien: Mais pourtant t’avais l’air contrariée quand je t’ai avoué mes sentiments pour toi
Sarah: Non c’était pas le cas, j’étais surprise
Julien étonné: Surprise ? Pourquoi t’étais surprise ?
Sarah: Parce que ça ne fait que quelques mois qu’on est ensemble et je ne m’attendais pas à ce que tu me dises que tu m’aimes aussi rapidement. Vu de toutes les déceptions amoureuse que j’ai vécu au cours de sa vie ma réaction était un peu normal mais tu as cru que j’étais contrarié n’est-ce pas
Julien: Oui, dis par hasard combien d’histoires tu as eu ?
Sarah: Tu es sur de vouloir savoir ?
Julien: Oui certain
Sarah baissant les yeux: Avant toi il y en a eu……quatre

Sarah était gênée d’évoquer son passé amoureux à Julien pas parce qu’elle avait honte mais parce qu’en général les garçons ne sont pas franchement ravis de savoir que leur petite amie à connu d’autres hommes avant eux.

Sarah: A voir ta tête j’aurais mieux fait de me taire
Julien: Ma tête ?
Sarah: Oui t’as vraiment pas l’air de quelqu’un qui va bien apprenant que sa copine a eu quatre histoires avec lui
Julien: Non je vais, je vais très bien
Sarah: Je t’en pris Julien tu es aussi blanc qu’un cachet d’aspirine
Julien: Non je t’assure ça va et puis moi aussi j’ai un passé quoique je me suis plus fais piétiner par les filles qu’autre chose et la dernière en liste s’appellait Sabrina Hoffman
Sarah: Oui je sais et je suis désolé pour ce qu’elle t’as fais mais moi je te ferais jamais ça
Julien: Hier j’ai pourtant eu cette impression
Sarah: Tu as juste mal interprété l’expression de mon visage
Julien: Visiblement oui, donc est-ce que ça veut dire que tu………?
Sarah: Oui je t’aime idiot

Sur ses dernières paroles Julien embrassa fougueusement Sarah en posant une main sur sa joue, la jeune femme répondit tout aussi fougueusement au baiser de son petit ami. C’était leurs première dispute baser sur un malentendu mais comme on dit il y a une première fois à tout, Julien encercla la taille de Sarah et il là souleva dans ses bras. La jeune femme enfouissa son visage dans le coup de son petit ami et le couple ria de bon cœur. Sarah aimerait bien rester toute la journée ici avec Julien mais elle devait se rendre chez Kérima malheureusement, la jeune femme s’éloigna légèrement du cou de Julien

Sarah: Je suis désolé mais il faut que j’y aille
Julien: Chez Kérima ?
Sarah: Oui chez Kérima. Crois-moi j’aimerais rester toute la journée avec toi mais je peux pas et en plus Hugo risque de piquer une crise de plus, franchement je sais pas comment David et Lisa font pour tenir surtout avec ce qui c’est passé hier
Julien: Qu’est-ce qui c’est passé hier si c’est pas trop indiscret ?
Sarah: Ça l’est pas. Richard et David en sont venu aux mains. Apparemment Richard aurait dit quelque chose d’horrible sur Lisa et David aurait enchaîné sur quelque chose pour blesser Richard et c’est à ce moment là que Richard c’est jeter sur David mais c’est David qui a remporter la bataille, à ce que j’ai il ne là pas raté non plus
Julien: Vu le gabaris de David ça m’étonne pas. J’en connais une qui a du jouer les infirmières
Sarah: Ça n’a pas du lui déplaire si tu veux mon avis
Julien: Je suis du même avis
Sarah: Julien j’aimerais qu’on continue mais je dois vraiment y aller
Julien: Ok mais ça te dirais de déjeuner avec moi ce midi ?
Sarah en souriant: Avec joie
Julien: Ok alors à toute à l’heure, je viendrais te chercher chez Kérima enfin si ça te convient
Sarah: C’est parfait, à toute à l’heure. Au faite je t’aime Julien Dekker
Julien en souriant: Je t’aime aussi Sarah Trager

Sur ses dernières paroles Julien l’embrassa tendrement et Sarah approfondissa le baiser qui dura un petit moment jusqu’à ce que la jeune femme se décider à le rompre puis elle l’embrassa à nouveau avant de quitter la boutique de son petit ami et de se rendre chez Kérima


Maison des Plenske

La journée venait de se terminer pour Jérémy Plenske, après les cours au lycée il était aller rendre visites à quelques amis qu’il n’avait pas revu au lycée depuis son retour. Après cela il est rentré chez lui, Jérémy savait pertinemment qu’en rentrant ce serait extrêmement tendu comme tout les jours depuis que Lisa à déménager dans son nouvel appartement. Bernard avait eu un peu de mal à s’y faire mais il savait tout au tard qu’elle prendrait son envol contrairement à Katia qui était en colère car elle ne pouvait plus contrôler les aller et venu de David, Jérémy quand à lui ne comprenait pas le comportement de sa mère cependant il était ravi pour sa sœur et personne ment il aimait bien David en tout cas maintenant il l’aime mieux. Lorsque Jérémy rentra chez lui avec son sac sur l’épaule il avait constater que ses parents étaient tout de rentrer car leurs voiture étaient toutes les deux présente dans l’allée

Katia: Jérémy tu ne rentre que maintenant ? Que c’est-il passé au lycée pour que tu ne rentres qu’à cette heure ?
Jérémy: Rien, après les cours je suis passé voir des amis que j’avais pas vu depuis mon retour
Katia: Quels amis ?
Jérémy: Des amis du lycée et ceux que j’avais au collège
Katia: Mais qui précisément ?
Jérémy: Ecoutes maman c’est pas parce que Lisa n’est plus à la maison et que tu ne peux plus contrôler les visites de David que tu dois te rabattre sur moi. Je ne suis pas Lisa et j’aime pas qu’on me surveille
Katia: Après ce qui c’est passé avec toi j’ai des raisons de vouloir savoir qui tu fréquentes
Bernard: Katia Jérémy a raison, je ne dis pas qu’on ne doit pas savoir qui il fréquente mais tu ne vas pas le mettre sous surveillance
Jérémy: Merci papa, dis je peux sortir ce soir ?
Katia: Pourquoi veux-tu sortir et où veux-tu aller ?
Jérémy posant son sac sur le canapé: Parce que j’ai un rendez vous enfin pas un rendez-vous mais je dois retrouver quelqu’un au Grill
Katia: Qui ça ?
Jérémy: Une fille
Katia: Une fille ?
Jérémy: Oui une fille
Katia: Jérémy tu es trop jeunes pour avoir un rendez-vous avec une fille
Jérémy: C’est pas un rancard et puis même si ça l’était ce qui ne l’est pas j’ai 16 ans et c’est de mon âge
Bernard: C’est qui la jeune fille avec qui tu as rendez-vous ?
Katia: Bernard voyons il est trop jeune pour sortir avec une fille
Jérémy: C’est Bonnie Bennett. Maman je te l’ai déjà dis c’est pas un rendez-vous
Katia: C’est hors de question que tu sortes avec elle
Jérémy: Et pourquoi ?
Katia: Parce qu’elle est plus âgé que toi, elle a 18 ans Jérémy
Jérémy: Merci mais je suis déjà au courant
Bernard: Tu peux y aller Jérémy
Jérémy: C’est vrai papa ?
Bernard: Oui filston

Fou de joie Jérémy esquissa un sourire et il récupéra son sac puis il monta dans sa chambre en sifflant, le jeune adolescent était tout content. Même si il avait dit à ses parents que son rendez-vous avec Bonnie n’était pas un rancart il aimerait que ça en soit un pour la simple et bonne raison qu’il a des sentiments pour Bonnie sans oublier qu’à ses yeux elle est superbe. Arrivée dans sa chambre il fit ses devoirs aussi vite que possible et quand l’heure arriva Jérémy se changea sous les coups des 20h00 et il redescendit en bras. Jérémy était habillé d’un jean bleu marine, d’un sweat-shirt à manche longue de couleur noir, d’une veste de couleur bleu marine ainsi que de chaussure noir. Alors qu’il s’apprêtait à partir son téléphone portable sonna, il le sortit et il répondit sans même regarder qui l’appelait

Jérémy: Allo
Bonnie: Allo Jérémy c’est Bonnie
Jérémy: Oh Salut Bonnie, j’allais justement partir au Grill
Bonnie: Euh justement à ce propos il faut que je te dise quelque chose
Jérémy: Je t’écoutes
Bonnie: Voilà je vais devoir annuler notre soirée au billard
Jérémy très surpris: Pourquoi ? T’as changé d’avis ?
Bonnie: Non c’est pas ça mais j’ai un petit imprévu qui m’empêche de venir
Jérémy: Comment ça ?
Bonnie: C’est un peu compliqué
Jérémy: Ok j’ai compris tu veux plus venir
Bonnie: Non c’est pas ça je t’assure
Jérémy: Alors dis moi ce qui se passe ? Dis le moi tout simplement
Bonnie: Je peux pas Jérémy
Jérémy: Très bien j’ai compris, il y a pas si longtemps tu n’hésitais pas tant que ça à te confier à moi. Tu sais quoi on se verra surement demain au lycée
Bonnie: Non attends Jérémy……
Jérémy: Bonne nuit, salut à demain Bonnie
Bonnie: Non atte…..

Trop tard Jérémy avait raccrocher, Bonnie s’en voulait atrocement car elle n’avait pas du tout changer d’avis mais elle ne pouvait pas venir cependant elle ne pouvait pas lui expliquer ça au téléphone. La réaction de Jérémy était prévisible et normal car si on se remémore la conversation que Bonnie venait d’avoir avec lui on pouvait facilement croire que Bonnie souhaitait annuler leurs soirée billard, qu’elle avait changer d’avis mais ce n’était pas ça. La jeune femme avait réellement eu un imprévu et si ça n’avait pas été le cas elle serait aller rejoindre Jérémy au Grill mais elle ne pouvait cependant elle n’avait pas pu dire à Jérémy quel était son imprévu et maintenant le jeune adolescent pensait certainement qu’elle avait annuler parce qu’elle avait changer d’avis. A tout les coups demain au lycée il la fuirait car connaissant le caractère de Jérémy ainsi que ses sentiments envers elle il allait lui en vouloir, en cas de souffrance le jeune adolescent avait tendance à fuir. Chez elle Bonnie soupira tristement, elle n’avait vraiment pas voulu ça mais elle ne pouvait pas en vouloir à Jérémy, sa réaction était plus que compréhensive

Jérémy qui venait de raccrocher sans laisser Bonnie finir sa phrase, il n’en n’avait que trop entendu et il était incapable d’en supporter d’avantage pour ce soir. Cette soirée au Gill n’était pourtant rien d’autre qu’une partie de billard en tout cas c’Est-ce qu’il avait dit à ses parents ainsi qu’à Bonnie mais au fond de lui-même Jérémy aurait voulut que ce soit un rancart d’ailleurs il espérait secrètement qu’à la fin de cette soirée lui et Bonnie se rapprocheraient d’avantage. Voilà pourquoi le jeune adolescent était si en colère et pourquoi il en voulait tellement à Bonnie, il pensait qu‘elle avait tout bonnement changé d‘avis. Aux yeux de Jérémy Bonnie avait simplement changé d’avis

Katia en arrivant avec son mari vers leurs fils: Jérémy tout va bien ?
Jérémy énervé: Oui parfaitement
Bernard: On dirait le contraire
Jérémy toujours énervé: J’ai dis que tout allait bien
Katia: C’est Bonnie ?
Jérémy: Laisse tomber maman, je vais me coucher bonne nuit
Bernard: Tu vas déjà te coucher ? Attend je croyais que tu devais aller au Grill avec Bonnie
Jérémy: C’est plus d’actualité, elle a un empêcher. Oui je vais me coucher
Katia: Pourquoi ?
Jérémy: Je veux pas en parler
Katia: Jérémy
Jérémy: J’ai dis que je ne voulais pas en parler, bonne nuit à demain
Bernard: D’accord, dors bien à demain Jérémy
Jérémy: J’ai dis que j’allais me coucher pas que j’allais m’endormir tout de suite
Bernard: D’accord
Katia: Non pas d’accord, je veux savoir ce qui se passe
Bernard: Katia s’il te plais ne recommence pas
Jérémy: Tu ne sauras rien venant de moi

Sur ses mots Jérémy monta dans sa chambre car il n’avait aucune envie de parler à ses parents, à vrai dire il n’avait aucune envie de parler à quique se soit. Tout ce qu’il voulait c’était d’être seul et qu’on ne lui pose aucune question, une fois arrivé en haut dans sa chambre il se déshabilla et enfila son pyjama. Après avoir enfiler son pantalon de pyjama ainsi que son t-shirt alla s’allonger dans son lit et il alluma la télé, il prit la télécommande et il zappa sur les chaînes avant de tomber sur un film qui l’intéressa. Jérémy ne s’endormit pas avant les deux heures du matin après avoir éteint la télé

_________________




Connor was born to fight evil forces, he was born of the union of two vampire and his destiny is to become a champion, the savior of mankind but also a glimmer of hope for the new generation

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oth-rpg.pro-forums.fr
Mel23
Admin
avatar

Messages : 1251
Date d'inscription : 25/07/2010

MessageSujet: Re: RIEN NE VA PLUS [CHAPITRE 25]   Mer 4 Mai - 6:19

CHAPITRE 21. [partie 1]




Bonnie, Jérémy, Stefan, Damon,
Richard, Sabrina, Hugo, David,
Tyler, Caroline, Mariella & Laurent


Les rues de Berlin

Voila des jours et des jours que Jérémy évitait soigneusement Bonnie, elle ne lui avait donner aucune explication en dehors du faite qu’elle avait eu un empêchement sur la raison pour laquelle elle avait du annuler leurs soirée au Gill une semaine plus tôt. Tout au long de la semaine il avait évité ses coups de fils, ses textos, ses messages sur MSN. Jérémy lui en voulait énormément mais sa réaction était prévisible, en revanche ce qui aurait été étonnant c’est que Jérémy ne régisse pas cependant cette situation était horrible autant pour Jérémy que pour Bonnie. Ce matin Jérémy c’était arrêté à la boutique de Julien pour s’acheter des bonbons mais en sortant du magasin il se heurta à Bonnie, Jérémy voulu passer son chemin mais elle le retint par le bras

Bonnie: Non pas si vite
Jérémy: Bonnie j’ai a faire
Bonnie: Ouais bien sur et toute cette semaine t’as eu a faire peut être ?
Jérémy: Oui beaucoup maintenant tu m’excuse faut que j’y aille
Bonnie: Non il faut qu’on parle, Jérémy ça peut plus continuer
Jérémy: C’est toi qui a chercher cette situation alors ne vient pas me mettre ça sur le dos
Bonnie en soupirant: Je te mets pas ça sur le dos, je veux juste qu’on parle
Jérémy: Et de quoi parce que honnêtement j’ai pas envie de parler
Bonnie: Tu le sais très bien, que tu veuille où pas me parler on va quand même discuter parce que j’en peux plus que tu m’évites comme ça depuis une semaine
Jérémy: Que veux-tu je suis rancunier
Bonnie: Jérémy tu es mon meilleur ami et ne plus te voir me manque
Jérémy en colère: Et moi tu es plus que ma meilleure amie mais ça fait quelques temps que je ne te vois plus comme ça, je te vois comme une fille que je pourrais aimer alors comme je sais que c’est pas réciproque je préfère rester loin de toi et je t’en veux oui je t’en veux de ne plus me faire assez confiance alors tu sais quoi on va en rester là car j’ai pas envie d’en parler
Bonnie: Jérémy rien que l’idée de nous imaginer en couple me fait culpabiliser
Jérémy: Je vois pas en quoi, je suis pas ton frère où un truc dans le genre
Bonnie: Non mais tu es le petit frère de Lisa et mon meilleur ami
Jérémy: Tu peux m’expliquer le lien entre sortir avec moi et ma sœur ?
Bonnie: Tu es plus jeune que moi
Jérémy: Et alors, tu sais tu dis que tu me connais mieux que personne parce que je suis ton meilleur ami
Bonnie: C’est le cas
Jérémy: Et bah laisse moi te dire qu’il y a une partie de moi que tu ne connais pas. Bonnie si tu arrêta un peu de te dire que je suis le petit frère de Lisa et simplement un garçon comme un autre qui pourrait t’aimer et qui sait ça pourrait être le début d’une grande histoire d’amour
Bonnie: Une partie de moi y pense souvent
Jérémy perdu: Là je suis pommer, une minute tu me dis que tu ne me vois pas autrement que ton meilleur ami et l’instant d’après tu me dis qu’une partie de toi pourrais me voir comme un futur petit ami
Bonnie: C’est juste que j’étais là a ta période rebelle, ta période junkie, ta période sensible et tout à coup tu t’es transformé en ce mec canon
Jérémy avec un petit sourire au coins des lèvres: Tu me trouve canon ?

Bonnie hocha timidement la tête, rien que l’idée de voir Jérémy comme son petit ami lui fesait peur car elle avait peur qu’un jour ils ne soit plus amis et l’idée de perdre définitivement son amitié était insupportable pour Bonnie. Cependant ces derniers mois elle c’est énormément rapproché de Jérémy, elle a été là dans toute les étape de la vie de Jérémy même quand ce dernier n’allait pas bien et puis un beau jour elle a vu ce garçon adorable se transformé en ce jeune homme ultra canon. Au cours de cette semaine Bonnie c’était confié a une amie, Caroline Bukley. Caroline lui avait dit que la vie était courte et qu’elle avait vécu pratiquement la même chose avec Tyler, son petit ami actuel. En effet entre Tyler et Caroline c’est un petit peu plus complexe que Bonnie et Jérémy car Tyler est le frère jumeau de la meilleure amie de Caroline sans oublier qu’après un violent échec sentimentaux la jeune blondinette ne voulait plus tomber amoureuse mais Tyler a su lui redonner fois en l’amour, ensuite ils se sont mit à s’inquiéter de la réaction de Jackie la sœur de Tyler lorsqu’elle apprendrait ce qui se passe entre son frère et sa meilleure amie mais finalement elle a bien réagit. Pour ce qui est de Jérémy et Bonnie c’est bien moins compliqué, ce qui pourrait arriver de pire ce serait que les parents de Jérémy soit contre et honnêtement le jeune adolescent ne laissera pas ses parents diriger sa vie sentimental, contrairement à Lisa il n’acceptera pas ça c’est certain.

Bonnie venait de répondre à la question de Jérémy par un hochement de tête positif, la jeune femme était à la fois intimidé et gêné et puis sans compter le faite que Jérémy fesait de son mieux pour éviter Bonnie ses derniers temps et elle ne savait pas comment se faire pardonner. Face à la réponse de Bonnie Jérémy la regarda profondément dans les yeux et il se sentit fondre comme un esquimau, comme unique réponse de sa part Jérémy embrassa Bonnie comme jamais et elle y répondit tout autant. Après un long baiser les deux adolescent se séparèrent l’un de l’autre

Bonnie fixant Jérémy dans les yeux: Wouaho

Jérémy esquissant un tendre sourire en replaçant une mèche des cheveux brun de Bonnie, ses doigt glissèrent tendrement sur son visage et cette fois ci ce fut Bonnie qui embrassa Jérémy. Le jeune homme souria contre ses lèvres et il répondit à son baiser au beau milieu de la rue mais ils s’en fichait un peu que des gens puissent les regarder


Kérima Moda

Stefan Salvatore devait voir son frère en faite c’est Damon qui lui a dit de venir le rejoindre chez Kérima, Damon voulait passer l’après-midi avec son petit frère. Une après-midi entre frère comme quand ils étaient petit, quand ils étaient enfants du vivant de leurs parents Stefan se sentait souvent seul et la seule personne dans ce monde qui se souciait vraiment de son bien être c’était Damon, son grand frère. En grandissant Stefan c’est raccroché à lui comme a une bouée de sauvetage surtout après le décès tragique de leurs parents et récemment avec le décès de leur oncle Zack. La personne la plus importante au monde pour Damon ça a toujours été son petit frère et ça le sera, depuis 17 ans il s’efforçait d’être un bon frère mais ça lui manquait de plus partager des moments de complicité avec son petit frère, voilà pourquoi le jeune homme a demandé a son cadet de le rejoindre chez Kérima après ses cours sans en dire d’avantage ce qui a eu pour effet d’éveiller la curiosité de Stefan. A peine avait-il franchit les portes qu’un homme au costume sombre et au regard tout aussi sombre se planta devant lui avec un air menaçant, cet homme n’était autre que Richard Von Brahmberg

Richard: Qui êtes vous ? Je vous ai jamais vu ici
Stefan: Je travaille pas ici, en faite je suis lycéen
Richard: On n’enguage pas de nouveau stagiaire alors veuillez quitter les lieux
Stefan: Je viens voir mon frère
Richard: Oui mais bien sur aller ficher moi le camp avant que j’appelle la sécurité
Stefan: Je viens vraiment voir mon frère, il m’a dit de le rejoindre ici alors je ne partirais pas avant de l’avoir vie
Richard très en colère: Vous allez partir de gré où de force
Stefan: Essayez pour voir

Tout à coup Richard plaqua Stefan contre le mur en le bloquant au niveau de la gorge ce qui bloqua petit à petit la respiration du jeune adolescent, Stefan savait assez bien se défendre mais là il ne l’avait pas vu venir. Le jeune adolescent suffoquait tellement Richard l’empêcha de respirer quand tout à coup quelqu’un s’en mêla. Cette personne était un jeune homme d’environ 21 ans, il était grand, brun, les yeux bleu, vêtu de vêtement sombre

?????: Lâchez le immédiatement

La personne en question n’était autre que Damon Salvatore le frère de Stefan et le jeune homme avait l’air vraiment furieux d’ailleur ça se voyait littéralement sur le visage de Damon. Le jeune homme ne supportait pas qu’on touche à un seul cheveux de son petit frère, depuis 17 ans il veillait sur lui et le protégeait mais Richard Von Brahmberg allait avoir un aperçu des conséquences de s’en prendre à Stephan. Richard se retourna et il vit Damon Salvatore, pour lui c’était indmissible qu’un petit mannequin se mêle de ses affaire et qu’il soit payer à ne rien faire seulement il n’avait pas idée que le garçon qu’il empêchait de respirer n’était autre que le frère cadet de Damon Salvatore

Richard: Vous le mannequin mêlez de ce qui vous regarde et retourner à l’atelier, on ne vous paye pas à rien faire
Damon en colère: Vous je vous conseille de lâcher immédiatement mon petit frère où sinon je vous jure que vous allez avoir un petit aperçu de ce que ça donne quand on s’en prend à ma famille

Hugo qui venait d’entendre Damon hurler se précipita dans le hall de Kérima Moda et là il vit Richard bloquant violemment la respiration de Stefan Salvatore, en effet Hugo connaissait le petit Stefan qui n’était pas si petit que ça. Hugo n’était pas le seul à assister à la scène d’ailleurs Sabrina se précipita vers sa proie favoris, Damon

Damon: Toi la pimbêche de service va voir ailleurs si j’y suis

Sur ses dernières paroles Damon planta Sabrina comme une idiote et en voyant que Richard ne lâchait pas l’emprise qu’il avait sur son frère Damon attrapant Richard par sa veste et il le força à lâcher Stefan mais par la même occasion il le poussa violement. David et Lisa venaient juste d’arriver à ce moment, la force que Damon avait employer contre Richard avait fait tomber l’homme à terre. Lorsque Richard avait lâcher Stefan à cause de la violente propulsion de Damon Stefan est tombé lourdement au sol, sa cage thoracique se souleva et redescendit rapidement, le jeune adolescent avait du mal à respirer et ses yeux était à moitié clos. Le jeune homme s’agenouilla auprès de son frère

Damon: Stefan tu m’entends
Stefan en se massant la gorge: Oui mais j’ai mal, j’avais l’impression de ne plus pouvoir respirer
Damon: C’est fini, je te promets que jamais plus personne ne lèvera la main sur toi petit frère, je reviens tu bouges pas d’ici

Sur ses dernières paroles il se releva, Richard était debout et il s’apprêta à se battre avec Damon mais ce dernier le saisisssa par la gorge et il le plaqua contre le mur sous les yeux des quelques personnes qui les fixa

Richard: Lâchez-moi espèce de minable, vous êtes virer
Damon: Je vous avais prévenu de le lâcher, je m’en fiche que vous me viriez mais à plus y réfléchir seul David et Lisa peuvent me renvoyer.
Richard: C’Est-ce qu’on verra maintenant lâcher moi immédiatement c’est un ordre
Damon: Primo je supporte pas qu’on me donne des ordres, j’obéissais déjà pas à mon propre père alors je vais certainement pas obéir à un tiran comme vous. Deuzio, je vous conseil de ne pas menacer quelqu’un qui pourrait vous briser la nuque en quelques seconde
Richard: Et en plus vous me menacer de mort
Damon en colère: J’ai pas terminer alors bouclez là et écouter. Tertio quand je vous dis de laisser mon petit frère vous le laisser
Richard: C’est pas un minable et un morveux en culotte courte qui va faire sa loi
Damon: Je serais vous j’éviterais de me mettre d’avantage en colère que je ne le suis déjà, donnez-moi une seule bonne raison de ne pas serrez d’avantage votre gorges
Stefan très affaibli: Moi Damon
Damon baissa son regard sur son frère: Il a bien faillit te tuer
Stefan: Je sais mais toi tu vaux mieux que lui et t’es pas comme lui, t’es quelqu’un de bien, je te connais grand-frère
Damon: Stefan je ne laisserais personne te faire de mal, c’est mon rôle de grand frère de te protéger
Stefan toujours affaibli: Justement c’est pas en te vengeant que tu me protégeras, j’ai encore besoin de mon grand-frère tu sais

Damon fixa les yeux vert de son cadet puis il reposa son regard sur Richard, finalement il le lâcha et Richard afficha un regard sadique jusqu’à ce que Damon lui fiche une droite dans l’œil droit et une autre sur la lèvre et une dernière en plein dans le nez, Richard s’écroula au sol sous la force des coups

Damon: La prochaine fois qu’il vous prends l’envie d’étrangler mon frère pensez à ce que je vous ferais
Richard: Je vais porter plainte
Damon: Allez-y et moi je vous lance un procès au cul pour avoir essayer de tuer mon frère. A votre avis qui va-tout croire un mec qui a des antécédents violent où un mannequin qui n’a jamais fais quoique se soit de répréhensible
Richard: Vous êtes un petit enfoiré
Damon: Et vous un dingue, faut vraiment est dingue pour s’en prendre à un gamin de 17 ans qui n’a rien fait à part de venir voir son frangin
Richard en se relevant: C’est pas finit je peux vous l‘assurer, on se reverra
Damon: Quand vous voulez, au faite je vous prie de vous excuser on près de mon frère
Richard: Alors vous rêvez, jamais de la vie
David: Richard excuses-toi
Richard: Toi le minable de service fermes là
David: On a tous vu que tu as essayé d’étrangler le frère de Damon alors arrête et assume, encore heureux qu’il ne porte pas plainte
Richard: Moi je vais porter plainte contre ce fou
David: Vas-y et tout le monde soutiendra Damon, alors vas-y te gêne et dilapide ta fortune moi personnellement ça m’est complètement égale. A toi de voir t’as le choix
Richard énervé: Bien, je m’excuse t’es content
Hugo: On a pas entendu Richard
Richard: Je suis désolé de m’en être prit au petit frère de ce minable qu’on paye a rien foutre

Sur ses mots il s’en alla fou de rage, il se promit de faire payer ce manque de respect à David ainsi qu’aux frères Salavatore et comme par hasard Sabrina le suivit comme un bon petit toutou qui suit son maître. Damon aida son frère a se relever et ce dernier s’appuya légèrement sur l’épaule de son frère car il était un peu affaiblit

Damon: Eh ça va ?
Stefan: Oui ça peut aller
Damon: Ok parce que t’es plus aussi léger que quand t’étais bébé
Stefan: Sympa, au faite c’est vachement sympa l’accueil ici
Damon: Désolé, comme va ta gorge
Stefan: Ça piquote mais sinon ça peut aller mais dis moi pourquoi tu voulais que je vienne te rejoindre ici
Damon: Je t’expliquerais mais accordes-moi quelques minutes, je reviens

Damon laissa son frère adosser contre le mur quelques minutes et il alla en direction d’Hugo, le jeune homme voulait savoir si Hugo avait encore besoin de lui car il voulait passer le reste de la journée avec son petit frère

Damon: Hugo tu as encore besoin de moi ?
Hugo: Non tu peux y aller, je suis désolé pour ce que Richard a fait à ton frère
David & Lisa: Nous aussi
Mariella: Moi également
Damon: Merci
David, Lisa & Mariella: De rien
Hugo: De rien également
Damon: Donc je peux y aller
Hugo: Bien sur
Damon: Merci, à Lundi bon week-end

Damon salua ses collègues et il retourna auprès de son petit-frère qui n’avait pas l’air d’aller bien car il avait visiblement du mal à tenir sur ses deux jambes faut dire que ce cinglé de Richard n’y est pas aller de main morte avec Stefan, si Damon n’était pas arriver que ce serait-il passer ? Est-ce qu’il l’aurait tuer où l’aurait-il lâcher volontaire c’est une question que Damon préfère ne pas se poser car rien que l’idée de perdre son frère lui est insuportable, Stefan est la personne la plus importante de sa vie à part bien sur sa petite amie.

Damon: Aller viens on y va
Stefan: On va où ?
Damon: Tout dépend de comment tu te sens
Stefan: Ça va mieux, je récupère. Bon si tu me disais pourquoi tu m’as demandé de venir chez Kérima
Damon en entrant dans l’ascenseur avec Stefan: Je voulais simplement savoir si ça te disais de passer la journée avec moi du moins le reste de la journée
Stefan très surpris: Quoi ?
Damon: Bon je sais que je suis que ton frère et pas Eléna mais je me disais qu’on pourrait faire comme quand on était petit
Stefan: Damon on est plus des enfants
Damon: Oh je t’en prie Stefan, tu te souviens encore ce que veux dire s’amuser
Stefan: Oui mais je veux dire par là qu’on est plus des enfants et qu’on peut plus se permettre d’être aussi insouciant qu’on l’était du vivant des parents
Damon: Si on peut, tu sais c’est pas parce que j’ai 21 ans et que je suis ton tuteur qu’on peut pas s’amuser comme des gamins, comme des frères. Tu ça me manque cette complicité qu’on avait, tu te souviens comme c’était
Stefan: Bien sur t’étais la seule personne qui me rendait heureux, j’avais vraiment l’impression qu’on m’aimait
Damon: Et c’est toujours le cas
Stefan: Mais Damon c’est pas raisonnable
Damon: Je t’en prie petit frère arrête de vouloir toujours être sérieux. Tu n’as que 17 ans et tu as le droit de t’amuser et moi j’aime bien m’amuser et puis ça nous rappellera de vieux souvenir aller dis oui
Stefan: Bon c’est d’accord mais dis-moi d’abord où on va
Damon: Surprise
Stefan: J’aime pas trop tes surprise fréro
Damon: Fais-moi juste confiance
Stefan: Je te fais confiance, depuis toujours

Les deux frangins sortèrent de l’immeuble de Kérima et ils montèrent dans la voiture de Damon, ce dernier démarra la voiture et les deux frères partèrent en direction du centre. Stefan n’avait toujours aucune idée où est-ce que son frère l’emmenait mais il lui fesait confiance, en dehors d’Eléna Damon est la personne en qui il a le plus confiance mais connaissant son frère il sait que ce dernier lui réserve une surprise mais la question est laquelle ? Voyant que Damon ne répondait toujours pas sur la destination où il l’emmena Stefan capitula, de toute manière il verra bien le lieu de leur destination au moment où la voiture s’arrêtera à l’endroit où Damon est en train de l’emmener


Université de Berlin

Tyler venait tout juste de sortir de son dernier court, il alla à son casier pour chercher ses affaires qui était à l’intérieur avant de rentrer à la maison mais tout à coup une fille s’approcha de lui, elle lui fesait du charme espérant éveiller non seulement la jalousie de Caroline si elle les voyait tout les deux mais également arriver a ses fin avec le beau Tyler. La fille en question se prénommait Hayley Gattina, elle voulait Tyler comme la plupart des filles du campus pour plusieurs raison, la première est qu’il est beau comme un dieu et l’autre est qu’il est assez fortuné même beaucoup

Hayley: Salut Tyler
Tyler: Salut
Hayley: Tu fais quoi là maintenant ?
Tyler: Je prends mes affaires comme tu peux le voir
Hayley: Après je veux dire ?
Tyler: Après je rentre retrouver ma copine
Hayley: Tu sais elle ne sauras pas si tu rentres plus tard
Tyler refermant son casier: Écoutes Hayley je vois très clairement dans ton jeu
Hayley humidifiant ses lèvres: Comment ça ?
Tyler: C’est ça fou toi de moi en plus, écoutes t’es pas la première a me draguer pour mon compte en banque tout en sachant que je sors déjà avec Caroline, qu’on vit ensemble et que c’est sérieux alors arrête le massacre avant de te rendre plus ridicule
Hayley vexée: Tu crois vraiment ce que tu dis à propos de ta copine et non je ne m’intéresse a ton compte en banque
Tyler: Rentre toi bien ça dans le crane et tu peux le dire a toute les filles qui aurait l’intention de partir en chasse pour m’avoir dans leurs filet je ne suis pas libre. Pour répondre à ta question oui je suis sérieux, Caroline est ma copine et je l’aime. Jamais je lui serais infidèle jamais tu m’entends alors trouve un autre idiot parce que moi je suis pas ce genre de garçon
Hayley: Comment tu peux être sur de ça ? On a que 20 ans, on a le droit de changer d’avis et de rechanger encore, on est beaucoup trop jeune pour avoir une relation sérieuse
Tyler: Moi c’Est-ce que je veux une relation sérieuse, je sais que Caroline est la femme de ma vie alors arrête car tu deviens pitoyable

Hayley voulut embrasser Tyler mais ce dernier se dégagea tout aussi vite mais lorsqu’il vit Caroline arriver en colère il craigna le pire, il ne voulait pas que Caroline pense qu’il avait l’intention d’embrasser Hayley non il devait absolument dissiper tout malentendu.

Tyler: Caroline c’est pas ce que tu crois
Caroline: Ne t’en fais pas j’ai vu et entendu ce qui c’est passé
Tyler: Oh, tu sais jamais je l’aurais…
Caroline: Je sais quand à toi la pimbêche laisse Tyler tranquille
Hayley en souriant: Quoi t’es jalouse ?
Caroline: Écoutes bien car je vais pas me répéter, Tyler est mon copain alors que je sois jalouse où pas ça te regarde pas, ça ne concerne que moi et Tyler. Si jamais je te revois tourner encore autour de lui tu vas voir a quel point je peux être méchante
Hayley se moquant de Caroline: Oh c’est fou comme j’ai peur
Tyler: Ok ça suffit, je vais te dire ça moins gentiment que Caroline. Je suis pas intéressé alors fiche moi la paix compris. Tu viens Caroline on rentre
Caroline: Oui on rentre, au faite Hayley c’est vraiment pitoyable d’en arriver a aguicher les mecs qui sont déjà prit

Sur ses derniers mots Tyler passa son bras autour des épaules de Caroline et cette dernière fit la même chose mais autour de la taille de Tyler. Le plan d’Hayley pour séparer Caroline et Tyler était tombé à l’eau dès le début car ce dernier est éperdument amoureux de Caroline et la jeune femme a confiance en Tyler et elle sait qu’il ne la trompera jamais car il n’est pas comme ça


Wolfart


Laurent et Mariella étaient en train de dîner en tête à tête chez Wolfart, la jeune femme avait terminer plus tôt grâce à Renaud car ce dernier l’aidait beaucoup, Mariella jonglait entre son boulot et les préparatifs du mariage et contrairement à ce qu’on pourrait croire elle ne voulait d’un grand mariage, elle voulait simplement épouser Laurent entouré de ses amis cependant elle est assez inquiète aux éventuelles réactions de sa famille car Richard et Sophie ont le dont de provoquer des catastrophe dans le sens où leurs réactions sont imprévisible. Mariella ne veut pas que le jour de son mariage sa famille provoque une confrontation avec quique se soit, malgré ça elle avait tout de même envoyer les fart part d‘invitations à sa mère et son frère. Bref Laurent et Mariella discutaient de tout et de rien mais surtout de leurs avenir

Laurent: Tu as eu raison de les envoyer
Mariella: Je sais pas, on verra bien le jour J
Laurent: Oui mais je suis sur que tout ira bien tu verra
Mariella: On verra, en tout cas j’éspère pour eux sinon ils auront à faire à moi
Laurent: A nous
Mariella: Oui à nous
Laurent: Dis tu as parlé à Sabrina ?
Mariella: Pas encore
Laurent: Pourquoi ? Je croyais que tu voulais qu’elle soit ta demoiselle d’honneur
Mariella: Oui mais j’en suis plus si sur
Laurent: Pourquoi ça ?
Mariella: Parce que quand je vois comment elle traite Lisa je me demande si je fais le bon choix en voulant la choisir pour être ma demoiselle d’honneur
Laurent: Dans ce cas là tu devrais lui dire, et ce sera qui si c’est pas Sabrina ?
Mariella: J’avais pensé à Lisa
Laurent: C’est une bonne idée mais n’oublie pas que c’est à toi de décidé et non à Sabrina
Mariella: Je le sais, et toi ton témoin ce sera qui
Laurent: Ce seront mes frères
Mariella: Ok

Mariella et Laurent continuèrent de discuter tout en mangeant tranquillement, ils profitaient de ce dîner car ils aimaient ces moments là où ils ne sont que tout les deux et surtout où leurs portables ne sonnent pas à tout bout de champs. Mariella fit glisser une de ses mèche brune derrière son oreille et tout à coup Laurent se pencha vers elle et il l’embrassa tendrement puis il se recula et il se leva, il tendit sa main vers sa fiancée et il lui dit

Laurent en tendant sa main: M’accorderais-tu cette danse
Mariella en souriant: Avec joie

Sur ses paroles Mariella déposa sa main dans celle de Laurent et elle se leva de sa chaise, le jeune homme entraîna se chère et tendre sur la piste de danse où il y avait déjà quelques couples qui ondulaient sur des slows. Alors que Mariella glissa ses bras autour du coup de son fiancé Laurent fit glisser ses bras autour de la taille de Mariella, la jeune femme posa sa tête sur l’épaule de son petit ami et le couple ondula doucement sous le rythme lent de la musique qui résonnait dans la salle du restaurant. Lorsque la chanson se termina chaque couple retourna s’asseoir à sa table y comprit Laurent et Mariella, au bout d’une heure le jeune demanda l’addition au serveur qui passa près de leurs table et il régla la note. Alors qu’ils se dirigèrent vers les portes manteaux pour prendre leurs vestes ils tombèrent sur Sophie, Richard et Sabrina. Richard avait un œil au beurre noir ainsi qu’une coupure à la lèvre causer par Damon Salvatore mais Richard l’avait bien chercher ce matin

Mariella: Oh mon dieu Richard, qu’est-ce qui t’es arriver ?
Richard: Rien
Mariella: Mais…
Richard énervé: Il m’est rien arriver comprit
Mariella: Bien
Sabrina: Oh Mariella je suis trop contente de te voir
Mariella: Quelque chose me dis que tu t’attendais pas à me voir ce soir
Sabrina: Oui mais je contente de te voir
Richard et Sophie avec un sourire narquois: Nous aussi
Sabrina: Depuis que t’es devenue amies avec l’épouvantail on se voit presque plus
Mariella: Sabrina arrêtes, je t’ai déjà dis d’arrêter d’appeler Lisa ainsi
Sabrina: Lorsqu’elle est arriver tu était d’accord avec moi
Mariella: Oui ça c’était il y a un an, j’ai changé, Lisa a aussi changé mais toi tu n’as pas changé
Sabrina: Que veux-tu dire ?
Mariella: Que Lisa a beaucoup évolué mais toi tu es la même peste quand à vous deux c’est la même chose sauf que moi je ne voyais rien
Sophie: Un peu de respect veux-tu, tu es peut être adulte mais tu peux encore recevoir des gifles
Laurent: Essayer pour voir et vous aller voir de quel bois je me chauffe
Richard menaçant: Mêlez-vous de ce qui vous regarde l’architecte et soyez un plus respectueux où il risque de vous arrivez des bricoles
Laurent: Vous connaissez même pas le respect et je serais vous j’éviterais de menacer quelqu’un qui pourrait vous briser le bras d’un mouvement, il m’en faut plus pour me faire peur
Richard: Je vais vous refaire le portrait

Richard s’apprêtait à se jeter sur Laurent mais ce dernier fut plus rapide et il lui bloqua le bras dans le dos puis il le plaqua contre le mur. Laurent avait pratiquer les arts martiaux dans son enfance tout comme ses frères et sœurs.

Laurent: Ne vous avisez plus jamais de refaire ça où la prochaine fois je serais pas aussi gentil que ça, si je vous brise pas le bras c’est pour Mariella alors contrôler vos nerfs. Pendant qu’on y est je vous préviens tout les trois si jamais le jour de notre mariage à moi et Mariella vous causez le moindre problème vous aurez à faire à nous compris
Sophie: Lâchez mon fils immédiatement
Laurent lâchant Richard: Vous inquiétez pas il n’a rien mais j’éspère avoir été suffisamment clair
Richard se massant son bras: Très clair
Mariella: Bon bah bonne soirée

Mariella et Laurent prirent leurs vestes et ils les enfilèrent en silence, la jeune femme savait que son fiancé avait fait des arts martiaux dans son enfance mais elle ne l’avait jamais vraiment vu à l’œuvre. Même si elle était contre toute violence elle devait bien avouer que voir Laurent maîtriser Richard aussi facilement était impressionnant et que ce dernier l’avait bien mériter. En l’espace d’une journée Richard c’était fait battre à deux reprises, d’abord par Dmon et maintenant par Laurentd. Après avoir enfiler leurs manteaux ils sortèrent du restaurant, montèrent dans la voiture de Laurent et rentrèrent chez eux où plutôt à l’appartement de Laurent où ils vivaient là bas tout les deux

à suivre........

_________________




Connor was born to fight evil forces, he was born of the union of two vampire and his destiny is to become a champion, the savior of mankind but also a glimmer of hope for the new generation

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oth-rpg.pro-forums.fr
Mel23
Admin
avatar

Messages : 1251
Date d'inscription : 25/07/2010

MessageSujet: Re: RIEN NE VA PLUS [CHAPITRE 25]   Ven 6 Mai - 15:01

CHAPITRE 21. [partie 2]




Tyler, Hugo, Nina, David, Lisa,
Yvonne, Max, Amy, Ricky,
Julien, Sarah, Courtney, Nolan & Phillip


Wolfart

Au bar un jeune homme attendait patiemment une commande qu’il venait récupérer, il s’agissait de Tyler Brown. Caroline et Tyler avaient passer quelques heures à étudier si bien qu’ils en avaient oublier de manger d’où la raison pour laquelle Caroline avait téléphoner chez Wolfart pour une commande, elle leurs avait dit que son petit ami ne tarderait pas à venir récupérer la commande qu’elle venait de passer. Tyler était habiller d’un jean, d’une paire de basket, d’un sweat-shirt bleu marine à manche longue et d’une veste. La serveuse qui s’occupait du bar le regarda en souriant

La serveuse: Je vous sers quelque chose jeune homme ?
Tyler: Non merci
La serveuse: Vous attendez peut être quelqu’un ?
Tyler: Non plus, je viens juste chercher un repas pour deux que ma copine à commander il y a quelques minutes
La serveuse: Oh d’accord

La serveuse fut alors appeler à une table où était assit plusieurs personnes, Tyler resta assit au bar en attendant qu’on lui apporte ça commande c’est alors qu’un jeune homme un peu plus âgé que Tyler arriva près du bar, ce dernier se prénommait Jordan

Jordan: Je peux vous aider monsieur
Tyler: Je suis venu chercher une commande que ma copine a passer il y a un quart d’heure
Jordan: Ok. A quel nom est votre commande ?
Tyler: Buckley/ Brown
Jordan: D’accord je vais voir ça

Jordan Davis était pour la soirée celui qui s’occupait des commandes à emporter, en temps normal il est juste serveur mais ce soir comme il y a beaucoup de monde certains serveurs s’occupe de plusieurs chose à la fois, bref Jordan alla alors à l’accueil pour s’assurer des dire de Tyler. Pendant ce temps là alors qu’il attendait patiemment quelqu’un prononça son nom de manière étonner

?????: Tyler c’est toi ?

Toujours assit au bar le jeune homme grignota quelques cacahouètes quand tout à coup il entendit quelqu’un prononcer son prénom, Tyler se retourna pour voir qui c’était et là il vit Hugo Hass, le frère de Caroline accompagné d’une jeune femme

Hugo: Bonsoir Tyler
Tyler: Bonsoir monsieur Hass
Hugo: Appelle-moi Hugo
Tyler: D'accord
Hugo: Dis-moi tu viens manger ici ?
Tyler: Non pas exactement, je viens chercher une commande que Caroline a passer
Hugo cherchant Caroline du regard: Où est ma chère petite sœur ?
Tyler: A la maison, on était plonger dans nos révisions si bien qu’on a oublier de manger
Hugo: Les études sont importantes mais faut pas oublier de se nourrir
Tyler: On a juste pas vu le temps passé
Hugo: C’est vrai que le temps passe vite, au faite Tyler je te présente Nina Pitch une amie et collègue. Nina voici Tyler Brown, le petit ami de ma sœur
Nina: Tu as une sœur ?
Hugo: Oui, elle s’appelle Caroline, elle a 20 ans
Tyler: Enchanté
Nina: De même, et vous avez quel jeune homme
Tyler: J’ai 20 ans comme Caroline
Jordan: Excusez-moi de vous dérangez, monsieur Brown ?
Tyler: Oui
Jordan: Votre commande n’est pas encore prête, dès que tout sera prêt je vous apporterais tout ça
Tyler: Ok mais je peux peut être régler la note maintenant non ?
Jordan: Oui, alors les deux repas ça fera 25 euros s’il vous plais
Tyler: Ok

Tyler sortit son porte-feuille, comme il n’avait pas prit de monnaie il régla par carte bancaire. Malgré son niveau social énormément élever Tyler fait très attention à son argent, malgré qu’il soit un jeune milliardaire il fait extrêmement attention au moindre centimes qu’il dépense tout comme Caroline. Tyler bosse comme n’importe quel étudiant si ce n’est plus. Après avoir régler la note Jordan retourna travailler et Tyler se retourna vers Hugo et Nina

Tyler: Désolé
Hugo: Il y a aucun problème
Nina: Oui aucun, sans vouloir être trop indiscrète vous faites quoi dans la vie
Tyler: Je suis étudiant à l’unniversité et je bosse après les cours
Hugo: Tout en sachant qu’il est presque aussi riche que David
Nina surprise: Vous devez travailler dans un domaine très bien rémunéré
Tyler: Pas vraiment non
Nina: Alors comment ?
Tyler: Mes parents sont milliardaire et ma sœur et moi on l’est aussi
Hugo: A ce propos comment vont tes parent et ta soeur
Tyler: Mes parents sont très occuper par leurs carrière comme d’hab, quand à Jackie et bien tout comme moi elle est à l’université et les études se passent bien, les amours aussi
Nina: Vous avez donc pas beaucoup d’année d’écart
Tyler esquissant un sourire: On est du même âge, on est jumeau enfin de faux jumeaux
Hugo: Ne me dis pas qu’elle aussi vit avec son petit ami ?
Tyler: Non elle a un studio sur le campus. Jackie et Declan ne sont ensemble que depuis trois mois
Nina: Tu veux dire que ta sœur et Tyler vivent ensemble ?
Tyler: Oui, on se connaît depuis toujours et on sort ensemble depuis un an et demie mais on habite ensemble que depuis très peu de temps
Hugo: Ma mère les a laisser vivre chez nous, enfin chez elle
Nina: Vous êtes beaucoup trop jeune pour vous engagez comme ça
Hugo: Je pense la même chose
Tyler: Certains ne sont pas prêt à s’engager comme Caroline et moi mais on s’aime et on veut vivre ensemble. On est heureux comme ça mais on a beaucoup réfléchit avant de franchir le cap
Nina: Si Thibault me disait qu’il voulait vivre avec Kim je serais panniqué
Tyler: On peut m’expliquer ?
Hugo: Thibault est le fils de Nina et Kim est la sœur de David Seidel, tu connais
Tyler: Oh oui, je lis les journaux
Hugo: N’empêche Nina que t’as pas à t’inquiéter à propos de ton fils car en ce moment entre lui et Kim c’est les montagne russes
Tyler: Ils y a des nuages gris apparemment
Hugo: Je dirais plutôt des tornades voir même des cyclones
Tyler: A ce point ?
Hugo: Oui
Nina: Tu exagère pas un peu
Hugo: Pas du tout
Tyler: Les disputes ça arrive dans tout les couples mais vivre ensemble ça se décide pas du jour au lendemain et c’est quelque chose de sérieux
Hugo: Ça aurait pu être pire
Nana: Je vois pas ce qui aurait pu être pire
Hugo: Que ma sœur soit enceinte
Tyler: Woulah un bébé c’est beaucoup trop tôt, bien sur qu’un jour je voudrais avoir un enfant et me marié mais on est beaucoup trop jeune et pas encore près pour fonder une famille
Hugo: Je suis d’accord
Jordan arrivant avec un grand sac: Excusez-moi de vous interrompre encore. Monsieur Brown voici votre commande
Tyler saisissant le sac: Merci
Jordan: Je vous en prie, bonne soirée au revoir
Tyler: Au revoir

Jordan s’en alla de nouveau après avoir remit la commande de Tyler à ce dernier, le jeune homme tenait donc le sac dans une de ses mains. N’empêche qu’ils en avaient mit du temps depuis Caroline avait passer commande mais vu le monde qu’il y a c’est tout à fait compréhensible

Tyler: Je suis désolé mais je vais y aller, Caroline va commencer à s’inquiéter. Hugo j’ai été content de vous revoir surtout que la dernière fois c’était un peu gênant
Hugo: Je dirais même extrêmement
Tyler: Oui
Hugo: Passe le bonjour à Caroline de ma part
Nina: De la mienne aussi
Tyler: Ce sera fait. Bon, passer une bonne soirée, à bientôt au revoir
Hugo & Nina: Au revoir Tyler

Tyler salua Hugo et Nina puis il sortit du restaurant et il monta dans sa voiture puis il prit la direction de la maison, dehors il commençait à pleuvoir quelques goûtes de pluie.

Nina: Il est sympa, et dire qu’il pourrait devenir ton beau frère un jour
Hugo: On verra bien, tu viens on va dîner notre table est prête
Nina: Oui allons-y

Pendant que Nina et Hugo allèrent rejoindre leurs table dehors sur la route Tyler espérait que Caroline ne se soit pas trop inquiéter et en rentrant il constata que ce fut le cas, elle avait eu peur qu’il lui soit arriver un accident mais voyant que Caroline parlait de plus en plus il l’embrassa pour la faire taire. Ils ne dînèrent que très tard dans la nuit


Appartement de Lisa Plenske


Voilà trois semaines que Lisa avait emménager dans son nouvel appartement où pour la première fois de sa vie elle avait un peu d’intimité, où personne ne contrôlait ses moindres fait et gestes et où elle pouvait inviter David quand elle le souhaitait malheureusement sa mère l’appelait systématiquement tout les soirs a 18h00 tapente. Pas a 18h01 ni a 17h59 mais à six heure pile réglé comme une horloge à musique ce qui avait le dont d’énerver Lisa mais bon elle mettait le répondeur le matin avant de partir chez Kérima alors Katia tombait a chaque sur sa messagerie. Lisa qui était était rentrée chez elle plus tôt, la jeune femme avait passé quelques heures à éplucher certains documents avant d’aller se préparer à manger. Elle se prépara un plat de spaghetti à la bolognaise, un quart d’heure plus tard Lisa était en train de dîner dans le salon devant la télé en train de regarder un DVD tout en dînant. quand tout à coup quelqu'un sonna a la porte, elle posa sa fourchette dans son assiette puis elle enfila ses pantoufles

Lisa: Une minute, j'arrive

Lisa acourrut jusqu'à la porte d'entrée et elle ouvrit la porte, cette dernière s'ouvrit sur un grand blond brun qui la regardait avec un sourire au coins des lèvres. Ce sourire là Lisa le connaissait bien trop bien, c'était David. Il était trempé des pieds à la tête mais avec le temps qui fait dehors ça n'a rien de bien surprenant. La jeune femme se mit à se frotter les yeux, de peur de rêver. Non, il était bel et bien devant elle. Que faisait-il là a une heure pareil et surtout quel mouche l'avait piquer pour sortir sous une pluie battante

Lisa: David qu'est-ce que tu fais là
David: Je suis venu te voir
Lisa: Oui ça j'avais compris merci, je veux dire pourquoi t'es là ?
David: T'es pas contente de me voir ?
Lisa: C'est pas la question même si je suis toujours contente de te voir
David: Alors c'est quoi la question ?
Lisa: Tu sais ça se fait pas de répondre a une question par une autre question
David: Je t'ai pas réveillé au moins ?
Lisa: Non je ne dormais pas, je dînais tout en regardant un film. Je te connais arrête de détourner et d'éviter ma question
David: Bon j'avais envie de te voir
Lisa: Oh et ça t'a empêcher de prendre un parapluie
David: J'y est pas pensé
Lisa: C'est a se demandé a quoi tu penses

*David: Je pense a toi du matin au soir*

David: A toi
Lisa: Moi aussi, je veux dire que je pense toujours à toi. Aller entre ne reste pas sur le pas de la porte

Sans attendre la réponse du beau brun Lisa saisissa le bras de David et elle le fit entrer à l'intérieur de l'appartement puis elle referma la porte derrière lui, elle verrouilla les verrous par la même occasion car on ne sait jamais

Lisa en se retournant vers David: Tu devrais mettre des vêtements secs sinon tu vas finir par tomber malade
David en riant: Oui mais je me vois pas mettre les tiens
Lisa en souriant: Mais non, tu as laissé quelques affaires ici
David: Oh, Ok

En effet depuis que Lisa a emménager dans son appartement David laisse parfois des vêtements dans la chambre de la jeune femme lorsqu‘il reste dormir chez elle. Bref David alla dans le salon et il attendit Lisa qui alla immédiatement dans sa chambre elle ouvrit un des placards coulissant et elle sortit des sous vêtements et des vêtements sec qui appartenait a son petit ami puis elle referma les placards coulissant, elle retournant ensuite dans le salon

Lisa: Voilà des vêtements secs, je te laisse te changer je vais dans ma chambre

David prit les vêtements que Lisa lui tendit et cette dernière alla dans sa chambre afin de laisser son petit ami se changer et c'est ce qu'il fit, lorsqu'elle retourna dans le salon Lisa espérait que David soit habiller des pieds à la tête car lorsqu'il est torse nu il est encore plus séduisant et elle a vraiment du mal a lui résister mais faut dire que David est un homme splendide sous tout les abords. En entrant dans le salon Lisa remarqua que son petit ami était habillé, ses cheveux et son visage était encore mouillés

David: Merci
Lisa: Je t’en prie, ce sont tes vêtements. Dis est-ce que t’as mangé ?
David: Non, j’avais pas trop envie de manger avec mes parents surtout si c’est pour attendre mon père dire que Richard est un ange
Lisa: Je vois, ça se voit qu’il était pas là ce matin
David: Je lui en est parlé mais c’est selon lui c’est moi qui en rajoute, il a qu’à aller voir Damon et Stefan et là il verra si j’exagère
Lisa: Oui, ça te tente une assiette de pâtes ? Des spaghettis à la bolognaise
David: Avec plaisir, c’est mon plat préféré
Lisa en souriant: Je sais

Lisa était sur le point de se retourner pour aller chercher une assiette pour David dans la cuisine mais ce dernier la rattrapa par le bras et il là fit se retourner vers lui, Lisa le regarda très surprise et le jeune homme l'embrassa tendrement mais elle ne le repoussa pas bien au contraire elle y répondit

David en esquissant un sourire: J'avais oublié de t'embrasser et j'en avais terriblement envie

Lisa ne pu s'empêcher de sourire avant de ramasser les vêtements humide de David et de les poser sur un fauteuil situé à côté du canapé, elle déposa un baiser sur la joue de David avant d‘aller dans la cuisine. Elle alla dans la cuisine préparer une assiette de pâtes pour David qu’elle fit réchauffer au micro-onde. Une dizaine de minutes plus tard Lisa retourna dans le salon avec une assiette fumante, en arrivant dans le salon elle remarqua que David c‘était assit par terre, ses cheveux brun en bataille le rendait encore plus sexy. Elle alla poser l’assiette de David sur sa table basse à côté de la sienne, elle positionna également un verre, une fourchette, un couteau et une petite cuillère

Lisa: Fais attention c'est chaud
David: Merci
Lisa: De rien

Lisa et David dînèrent en amoureux tout en regardant le film que Lisa regardait déjà avant l’arrivé de David. Quand ils eurent finit de dîner ils débarrassèrent et Lisa fit la vaisselle, elle rangea également la vaisselle. Les deux tourtereaux allèrent ensuite dans la chambre de Lisa afin de finir de regarder le film et pourquoi pas un autre, un nouveau. David se retourna vers Lisa qui était assise en tailleur, elle fit glisser une mèche derrière son oreille. Le jeune homme ne pouvait pas s'empêcher de la trouver magnifique, de toutes les femmes qu'il a connu Lisa est celle avec qui il se sent vraiment heureux mais surtout amoureux, même si aujourd’hui il est l’homme le plus heureux du monde avec Lisa il se dit qu’il a été un triple idiot pour ne pas s’être rendu compte que l’amour de sa vie se trouvait juste sous ses yeux. Lisa se leva et elle alla chercher un peu de pop-corn, elle revint une dizaine de minutes plus tard dans sa chambre, elle se rasseya sur son lit tout en posant deux énormes saladiers de pop-corn

Lisa: T'en veux un ?
David: Oui, j'adore le pop-corne. Merci
Lisa en souriant: De rien. Dis ça te tente de regarder des dvds avec moi ?
David: Avec plaisir, c'est comme au cinéma
Lisa: Oui enfin presque, au cinéma c'est des sièges et pas un lit
David: T'as raison

Lisa s'installa correctement avant de remettre en marche le dvd qu'elle avait mit dans le salon avant l’arrivé de David


Kérima Moda

Comme toujours chez Kérima chacun courrait dans tout le bâtiment pour faire ce qu’ils avaient à faire, les mannequins étaient libéré jusqu’à ce que Hugo est conçue une nouvelle collection, les mannequins vedette de Kérima était constituer de Sarah Trager et Damon Salvatore mais bon ils ne sont pas les seuls cependant malgré le faite que Damon et Sarah soit dans l’entreprise depuis peu ils ont créer des liens avec les mannequins déjà présent. Yvonne Kubala était enceinte de huit mois, il y a deux mois elle avait eu un malaise et Max l’avait emmener immédiatement à l’hôpital. Par chance une fois que le médecin lui a dit que sa vie et celle de son enfant à naître n’était pas danger mais qu’il lui recommandait le repos complet. Voila maintenant deux mois qu’Yvonne était au repos total, elle c’était même mit à la couture au point de créer elle-même quelques vêtements pour sa fille à naître. Yvonne ne pouvait plus faire grand-chose depuis que sa gynécologue l’avait mit au repos et donc elle s’ennuyait toute seule chez elle à rien faire, ce matin Yvonne décida d’aller rendre visite à Max cependant elle demanda à sa sœur de la déposer chez Kérima. La famille Kubala était composée de sept enfants ce qui est énorme, il y a l’aînée qui se prénomme Courtney cette dernière est âgé de 26 ans, ensuite il y a bien sur Yvonne qui a 25 ans, suivit de Molly qui est âgé de 20 ans, de Connor qui a 16 ans et pour terminer les triplés qui sont âgés de six ans.

Courtney qui est âgé de 26 ans est marié depuis trois ans à Phillip Cooper, ensemble ils ont un fils de deux ans mais Courtney est devenu la mère adoptiver du fils de Phillip, le petit Nolan qui est âgé de six ans. Phillip est professeur et lui et Courtney se connaissent depuis cinq ans mais ils ne se sont mit ensemble qu’un an après leurs rencontre. Bref ce matin Yvonne appela Courtney pour savoir si elle pouvait là déposer devant chez Kérima, comme c’est mercredi Courtney dépose Nolan au centre de loisir et elle dépose ensuite son fils à la crèche cependant ce matin elle va devoir attendre. Les enfants étaient sages comme toujours

Courtney: Yvonne tu es sur de vouloir que je te dépose ?
Yvonne: Oui bien sur pourquoi tu me demande ça ?
Courtney: Parce que tu es censé te reposé chez toi
Yvonne: J’en peux plus je vais devenir folle et faut que je parle à Max
Courtney: Dans ce cas appelle-le
Yvonne: Je rêve où tu veux pas que j’aille voir Max ?
Courtney: Non je tiens juste à ce qu’il ne t’arrive rien à toi et à ta fille
Nolan: Maman elle a un problème tata Yvonne
Courtney: Non tata va bien chaton mais je m’inquiète pour elle
Yvonne: Oui je vais très bien, ne t’inquiète pas autant pour moi. Dépose-moi devant chez Kérima et ensuite emmène Nolan au centre et ton fils à la crèche, je t’appelle plus tard

Courtney déposa sa sœur devant l’immeuble de Kérima légèrement inquiète et une fois arriver Yvonne descendit du véhicule, elle salua sa frangine et entra dans l’immeuble. Après s’être assurer qu’Yvonne soit bien rentré Courtney s’en alla en direction du centre. Yvonne prit donc l’ascenseur et à l’intérieur elle tomba sur Hugo qui prenait également l’ascenseur

Hugo: Oh bonjour Yvonne, comme vas-tu ?
Yvonne: Je ressemble à une baleine, je suis cloîtré chez moi et pour combler le tout Max ne se décide pas à m’aider pour la futur chambre de sa fille qui est censer arriver dans un peu moins d’un mois et demie mais à par ça tout va bien et vous ?
Hugo: Je viens aussi, dis tu es quand même pas venu à pied ?
Yvonne: Non mas sœur m’a déposé
Hugo: Je savais pas que t’avais une sœur
Yvonne: En faite j’ai deux sœur et quatre frères
Hugo: Wouaho vous êtes une grande famille et tu es l’aîné je suppose
Yvonne: Oui on est sept au compteur avec moi

Alors qu’Hugo et Yvonne discutaient tranquillement tout à coup quelque chose se passa, l’ascenseur se stoppa à un étage et il ne redémarra plus ce qui inquiéta vont car elle avait bien comprit ce qui se passait, l’ascenseur venait de tomber en panne

Yvonne: Hugo par pitié dites-moi qu’il va repartir l’ascensceur
Hugo tentant de garder son calme: Oui ça va aller, faut pas que tu panique
Yvonne: Faut pas que je panique, je suis enceinte de sept mois et demie et je suis coincé dans un ascenseur
Hugo: Je t’en prie Yvonne tout va bien se passer, il faudrait pas que tu accouches maintenant
Yvonne paniquée en regardant le sol: Je crois que c’est trop tard Hugo, j’ai perdu les os
Hugo complètement paniqué: Non, non tu ne peux pas accoucher maintenant

Hugo appuyea comme un forcené sur le bouton d’alarme et quelqu’un lui répondit enfin. Quand à Yvonne elle était plus qu’inquiète, son enfant allait naître au milieu d’une panne d’ascenseur et jamais elle n’avait imaginé ça tout au long de sa grossesse. Non elle pensait accoucher dans un mois et demie à l’hôpital entouré d’un gynécologue et de plusieurs sage femme et surtout de Max a côté d’elle, elle imaginait aussi qu’elle aurait une péridurale mais non rien ne se passe comme prévu

Hugo: Que je me calme vous vous foutez de moi, on est bloqué dans l’ascenseur et il y a une femme enceinte avec moi qui est sur le point d’accoucher alors ne me dites pas de me calmer
?????: Écoutez il faut absolument que vous vous calmez sinon la jeune femme qui est avec vous va paquiner et dans son état c’est pas conseiller
Hugo: Bon ok je vais essayer de garder mon calme
?????: Très bien, mon nom Baptiste je suis médecin
Hugo: Moi c’est Hugo. Super vous allez nous sortir d’ici
Baptiste: Non l’équipe de maintenance n’arrive pas à refaire démarrer l’ascenseur
Hugo: C’est une blague
Baptiste: Non donc vous allez devoir aider la jeune femme à mettre le bébé au monde
Hugo: Vous êtes dingue, je suis styliste pas gynécologue
Baptiste: Je crains que vous n’ayez pas le choix
Hugo: Je suis censé faire comment monsieur le génie
Baptiste: Vous allez commencer par prendre votre portable et composer le numéro que je vais vous donnez
Hugo: D’accord, je vous écoutes
Baptiste: C’est le 0864-621-343-128

Yvonne venait de s’asseoir par terre, elle mettait en pratique les exercices de respiration qu’on lui avait apprit aux cours d’accouchements sans douleurs mais voilà ça ne changeait rien car les contractions étaient hyper douloureuse et très rapprocher. Hugo enleva son doigt du bouton d’urgence et il prit son portable, il composa le numéro que Baptiste venait de lui donner et il posa le téléphone au sol en s’agenouillant en même temps

Hugo: David t’as plutôt à le faire changer cet ascensceur. Baptiste j’ai posé le téléphone au sol
Baptiste: C’est très bien maintenant dites-moi combien de contraction la jeune femme a et de combien sont-elles espacé ?
Hugo: Et comment je suis censé le savoir
Baptiste: Demandez lui
Hugo: Yvonne le médecin me demande combien de contrations tu as et de combien elles sont espacés
Yvonne en soufflant: Trois toute les deux minutes, Hugo dis-lui aussi que le bébé se présente par le siège
Hugo: Ok. Ses contractions sont de trois toutes les deux minutes, et le bébé se présente par le siège d’après Yvonne
Baptiste: Ok ça se présente mal
Hugo paniqué: Comment ça ça se présente mal ?
Baptiste: Calmez-vous, je veux dire par là qu’en général le bébé se présente par la tête et là ce n’est pas le cas
Hugo: Bon je fais quoi maintenant ?
Baptiste: Est-ce que votre amie m’entends ?
Yvonne: Oui docteur
Baptiste: Très bien, mademoiselle vous vous sentez prête à rencontrer votre enfant
Yvonne: Oui mais je pensais pas aussi tôt
Baptiste: La plupart des premiers enfants arrivent en avance
Yvonne: Qui vous dis que c’est mon premier
Baptiste: Le futur papa, maintenant vous aller inspirer profondément et pousser de toute vos force, Hugo quand à vous dès que vous voyez le bébé assurez vous que le cordon obdical n’est pas enrouler autour de son cou
Hugo: Si c’est le cas je fais quoi ?
Baptiste: Je vous le dirais en temps et en heure si ça arrive

Yvonne poussait de toute ses forces en hurlant, elle était tout en sueur mais c’était pas important, l’important c’était que sa fille soit en bonne santé et en vie. Tout à coup la brèche du plafond de l’ascenseur s’ouvrit pour laisser apparaître deux ambulanciers.

Les ambulanciers: On va prendre la relève monsieur
Hugo: Ouff merci mon dieu
L’un des ambulanciers: Mademoiselle Kubala, tout ira bien maintenant il faut que vous continuez de poussez

Yvonne aquiessa et elle poussa de nouveau en criant, l’un des ambulanciers ouvrit son sac pour y sortir des ustensiles pour couper le cordon obidical du nourrisson ainsi que des serviettes pour le bébé. Yvonne n’en pouvait plus, elle était épuisé mais elle n’avait pas le temps de se reposer car elle devait à tout prit continuer à pousser pour que sa fille vienne au monde. Alors qu’Yvonne inspirait et expirait entre les contractions elle eu la merveilleuse surprise de voir Max apparaître de la même manière que les ambulanciers, il alla vers Yvonne et il s’agenouilla près d’elle

Yvonne: Max ? Mais…..?
Max: Tu croyais quand même pas que j’allais rester la haut, te laisser donner naissance toute seule à notre fille
Yvonne en souriant: Merci Max
Max en prenant la mains d’Yvonne dans la sienne: Je suis là mon amour, dès que tu sens une contraction ne te gêne pour serrer ma main

Lorsque Yvonne sentit une contraction elle serra très fort la main de Max et ce dernier s’empêcha de crier car la douleur n’était rien comparé à la douleur qu’éprouvait Yvonne lorsqu’une contraction arrivait sans oublier qu’elle poussait de toutes ses forces

L’un des ambulanciers: Encore une poussée et vous ferez la connaissance de votre fille
Max: Courage mon amour tu es presque

Yvonne inspira et expira profondément avant de serrer la main de Max une seconde fois et de pousser de toutes ses forces, quelques secondes plus tard on entendit les cris bruyants d’un bébé après que l’un des ambulanciers est déroulé le cordon ombilical qui était entouré autour du cou du bébé puis il enveloppa la petite fille dans une serviette rose

L’un des ambulanciers: Monsieur Pettersen vous voulez couper le cordon ?
Max: Je peux ?
L’un des ambulanciers: Bien sur
Max: Oui j’aimerais bien

L’ambulancier donna à Max le ciseau adéquat pour couper le cordon obillical et il le coupa à l’endroit où l’ambulancier lui indiqua puis ce dernier déposa délicatement la petite fille dans les bras de son père et Max là déposa à son tour dans les bras d’Yvonne

Max & Yvonne: Bonjour petite puce, on t’a tellement attendu
Les ambulanciers: Dès que l’ascenseur redémarra on vous emmènera à l’hôpital toute les deux au faite comme va s’appeler cette petit demoiselle
Yvonne regardant Max: En faite on arrive pas à se mettre d’accord sur un prénom
Max: Comme tu as fais tout le boulot choisis celui que tu veux, les deux me vont
Yvonne: Mais tu disais que tu préférais Barbara
Max: Oui mais je l’aime bien aussi celui que tu voulais donner à notre fille
Yvonne: D’accord, alors ce sera Léah Pettersen
Max: C’est super, j’adore

Quelques minutes plus tard les techniciens firent redémarrer l’ascensceur et enfin tout le monde pu sortir, Yvonne était installer dans un brancard avec la petit Léah au creux des bras de sa maman. A peine sortit tout le monde se précipita autour de la nouvelle petite famille mais les ambulanciers durent s’interposer

Les ambulanciers: Je suis désolé mais nous allons devoir emmener à l’hôpital la nouvelle petite famille

Tout le monde enfin presque regardait le nouveau née avec admiration, la petite était tellement mignone d’ailleurs c’était difficile à savoir a qui elle ressemblait, à Max où Yvonne. Les ambulanciers sortèrent Yvonne de l’immeuble suivit de Max qui monta dans l’ambulance avec eux, il voulait être auprès de sa fille et d’Yvonne.


Hôpital

L’ambulance roula sur l’autoroute en direction de l’hôpital avec à bord deux ambulanciers bien évidement ainsi que Max, Yvonne et la petite fille du jeune couple, Léah. Une fois arriver à l’hôpital Yvonne fut transportée au service maternité, des sages femmes emmenèrent le bébé afin de lui faire tout les examens qu’on fait aux nourrissons lorsqu’ils viennent au monde mais également afin de la nettoyé et de l’habiller. Depuis la chambre d’Yvonne Max avait appeler certaines personne et il est allé les accueillir dans le hall, la famille d’Yvonne au grand complet était présente ainsi que celle de Max, Julien, Sarah, David, Lisa, Mariella, Laurent ainsi qu’Hugo étaient également présent

Tout le monde: Félicitations

Lisa: On peut voir Yvonne ?
Max: Oui il l'ont installé dans une chambre avec notre fille, venez

Tout le monde suivit Max, le jeune homme était aux anges, ça y est il est enfin papa et rien ne peut le rendre plus heureux qu'il ne l'est déjà. Yvonne fut emmener dans une chambre, la chambre 305 où sa petite fille l'attendait. Une fois installé dans son lit la sage femme déposa la petite fille dans les bras de sa maman qui était à la fois ému et joyeuse. Sa fille était à présent tout propre, elle portait un des pyjama de l'hôpital qu'on offrait aux bébés, il était rose clair et elle avait un petit bonnet de la même couleur que le pyjama. Yvonne contemplait sa petite fille quand tout à coup quelqu'un frappa à la porte


Hôpital, Chambre d'Yvonne Kubala

Yvonne: Entrez

Max entra dans la chambre avec tout le petit monde et ils virent tous le bébé, une magnifique petite fille en très bonne santé. Max s'approcha de sa petite famille

Max: Je peux ?
Yvonne: Bien sur, c'est ta fille
Max prenant délicatement sa fille dans ses bras: Bienvenue ma puce, ta maman et moi on t'aime très fort
Yvonne: Oui et on t'à attendu avec impatience

La petite fille passa dans les bras de ses grands parents, de ses tantes, de ses oncles, de Mariella, de Laurent, de Hugo, de Julien, de Sarah, de David et de Lisa avant de retourner dans les bras de sa maman

Lisa: Comment tu vas l’appeler ?
Yvonne: Léah Barbara Pettersen
Hugo: Pourquoi "Léah" ?
Max: Je t'en pose moi des questions ?
Yvonne: Parce que j'aime bien et puis ça va très bien avec Pettersen
Lisa: C'est un très jolie prénom pour une magnifique petite fille
Yvonne: Merci Lisa
Lisa: De rien
Amy: Ça me rappelle des souvenirs
Ricky en souriant: A moi aussi
Julien: Dylan et Kelly n'ont pas pu venir mais ils m'ont dit de te féliciter ainsi que Jamie
Yvonne: Tu les remercieras
Julien: Pas de soucis
Hugo: Elle est adorable et si petite
Courtney: C’est vrai mais pour une prématurée d’un mois et demie c’est normal
Nolan: Moi aussi j’étais petit comme ça
Phillip soulevant Nolan dans ses bras: Oui tu l’étais mais pas aussi petit

Yvonne déposa Léah dans les bras de son papa, ils étaient tous ici réunit autour d‘Yvonne, Max et la petite Léah, la fille de Max et Yvonne qui est née au milieu d‘une panne d‘ascenseur un mois et demie avant la date prévu. Max s'asseya sur le rebord du lit d’Yvonne avec leur fille dans ses bras, la concrétisation de leurs amour et le début d’une nouvelle vie à trois

_________________




Connor was born to fight evil forces, he was born of the union of two vampire and his destiny is to become a champion, the savior of mankind but also a glimmer of hope for the new generation

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oth-rpg.pro-forums.fr
Mel23
Admin
avatar

Messages : 1251
Date d'inscription : 25/07/2010

MessageSujet: Re: RIEN NE VA PLUS [CHAPITRE 25]   Mer 11 Mai - 9:57

[A savoir]

Courtney Cooper: Courtney la sœur ainée d‘Yvonne, de Molly, de Connor et des triplés
Phillip Cooper: Phillip est le mari de Courtney et donc le beau-frère ‘Yvonne, de Molly, de Connors et des triplés
Nolan et Kyle Cooper: Nolan et Kyle sont les enfants de Courtney et Phillip


CHAPITRE 22.




Damon, David, Phillip, Courtney, Nolan
Thibault, Kim, Jason, Jeffrey, Lisa
Yvonne, Eléna

Trois mois venait de s’écouler, le mariage de Mariella avait eu lieu dans une des église de Berlin. Lisa et Alice la sœur de Laurent avaient été les demoiselle d’honneur de Mariella. Les témoins de Laurent étaient le frère de ce dernier ainsi que son beau-frère, Emmett et Jasper. Après la fête de la cérémonie du mariage David avait raccompagné Lisa chez elle et c’est cette même nuit qu’ils ont fait l’amour pour la première fois d’ailleurs c’était aussi la première fois pour Lisa. Mariella et Laurent sont ensuite partie en voyage de noce à Hawaï pour une durée de deux mois, Renaud a donc remplacé Mariella chez Kérima

Dans tout ce bonheur il y a eu un drame, un drame qui a touché la famille Salvatore et plus particulièrement Stefan. En effet le jeune adolescent a été kidnappé alors qu’il était sur le point de se rendre à un rendez-vous avec sa petite amie, Eléna Kubala. Voilà bientôt trois semaines que Damon ne fermait plus l’œil de la nuit, il savait qui était responsable de l’enlèvement de son frère et même si il ne pouvait pas le prouver il allait sans cesse au commissariat mais les flics lui disait constamment la même chose, vous vous fêtes des idée et vous n’avez aucune preuve, c’est sûrement une fugue vous connaissez les adolescents. Il est vrai que certains adolescents fuguent mais pas Stefan, Damon connaissait bien trop son petit frère pour savoir que ce dernier ne ferait jamais une chose pareil et pourtant au fil des années il a eu mille occasions et mille raisons de le faire mais il ne là jamais faire. Damon savait que son frère avait été enlever et visiblement ceux qui sont censé faire respecté la loi ne le prenait pas au sérieux mais Damon sait que le responsable qui est derrière l’enlèvement de son frère c’est Richard Von Brahmberg.


Devant chez Kérima

Damon discutait encore avec un inspecteur de police, l’inspecteur Bill Ryse. Damon ne voulait pas renoncer et il ne le fera pas. Veiller sur son frère c’est son rôle et il le fait depuis toujours mais là il est impuissant et apparemment la police le prend pour un fou

Damon en colère: Non de dieux vous attendez quoi pour l’interroger ? Qu’il arrive malheure à mon frère
Inspecteur Ryse: Calmez-vous et écoutez-moi monsieur Salvatore, vous n’avez aucune preuve que votre frère est été enlevez et encore moins que monsieur Von Brahmberg en soit l’instigateur
Damon: Je suis pas flic mais par contre vous l’êtes vous
Inspecteur Ryse: Je ne vais pas ouvrir une enquête sur la pseudo disparition d’un ado pour ensuite découvrir qu’il se cachait chez un copain
Damon: Faut que je vous parle en chinois pour que ça rentre, mon petit frère n’a pas fuguer
Inspecteur Ryse: Parce que je le connais par cœur, Stefan n’a aucune raison de fuguer que Richard a essayer d’étrangler mon frère
David en arrivant: Damon du nouveau ?
Damon: Non parce que cet imbécile et incompétent d’inspecteur ne veut pas ouvrir une enquête ni même lancer des recherches pour retrouver Stefan
David: Pourquoi ça ?
Inspecteur Ryse: Monsieur Salvatore parlez-moi sur un autre ton et vous vous êtes qui ?
Damon: Où sinon quoi ? Vous allez me coffrer parce que j’essai désespérément de retrouver mon frère
David: David Seidel et je vous supplie d’ouvrir une enquête, croyez moi Richard est capable du pire et il a déjà menacer Damon et Stefan
Inspecteur Ryse: Qu’est-ce qui vous fait croire que Stefan Salvatore a bien été enlevé ?
David: Je le crois lui, Richard est mon demi-frère et il a déjà essayé d’empoisonné ma petite amie il y a des mois et des mois mais j’ai jamais pu trouver le moindre indice de sa culpabilité. Si jamais il arrive malheur à Stefan et que vous auriez pu le retrouver plus tôt vous aurez la mort d’un gosse de 17 ans sur la conscience
Damon: Très bien puisque vous ne voulez rien faire moi je vais faire quelques chose
Inspecteur Ryse: Et vous comptez faire quoi ?
Damon: Retrouver mon frère en espérant qu’il soit toujours en vie, je vous jure que si jamais il est blesser je vous collerais un procès au cul pour non assistance à personne en danger de mort capiche

Damon s’en alla furieux, décidément les flics sont tous les même. Qu’il retourne à leurs petites affaires habituelle mais le jeune homme c’est juré que si jamais Stefan n’a ne serait-ce qu’un cheveux de travers il va en faire baver la police pour ne pas avoir ouvert une enquête et entamer des recherches quand à Richard il va faire de sa vie un véritable enfer.

David: Damon attends
Damon: David la vie de mon frère passe avant Kérima
David: Je le sais bien, je veux t’aider à retrouver Stefan
Damon étonné: T’es sérieux ?
David: Oui, si il s’agissait de ma sœur je ferais la même chose
Damon: Merci
David: De rien, bon si on commençait par retracer le chemin que ton frère à emprunter
Damon: Dans ce cas on ferait mieux de commencer par chez moi

Damon et David montèrent dans la voiture du jeune mannequin pour ensuite se diriger vers le manoir des frères Salvatore qui se trouvait assez éloigné de chez Kérima mais pas trop quand même.


Maison des Cooper, Chambre de Courtney et Phillip

Courtney et Phillip se connaissent depuis leurs adolescence mais à cette époque là Phillip était déjà amoureux Courtney qui avait déjà quelqu’un mais il se contenta de rester seulement son ami. A l’université la situation ne change pas et puis un jour dans un acte de désespoir il couche avec son ex Abby mais quelques mois plus tard cette dernière lui annonce qu’elle est enceinte, Phillip décide de prendre ses responsabilité envers l’enfant à naître tout en sachant qu’Abby et lui ne sont pas un couple mais lors de la naissance du bébé quelque chose se passe mal. La grossesse d’Abby a été très difficile et Abby est décédée quelques heures après la naissance de son bébé, avant de décédée elle demande à Phillip de bien prendre soins de leurs fils et elle lui demande de lui dire quand il sera en âge de comprendre qu’elle l’aimait et qu’il est la seule chose bien qu’ils aient fait ensemble, Phillip lui en fit la promesse. Trois ans plus tard Phillip élève son fils Nolan mais au cours de ses trois ans Courtney a souvent été là pour lui et Nolan, plus ils passent du temps ensemble plus ils se rapprochent et ils ont finit par tomber amoureux enfin surtout Courtney car Phillip l’aimait depuis des années et lorsqu’ils se marièrent enfant la jeune femme adopta légalement le petit Nolan qui était âgé de deux ans à l’époque. Un an plus tard Buffy tombe enceinte et elle donne naissance a un petit garçon, Kyle qui aujourd’hui est âgé de presque deux ans.


Il y a une semaine Yvonne Kubala, la sœur de Courtney avait donner naissance à une petite fille du nom de Léah Barbara Pettersen. Phillip et Courtney étaient aller lui rendre visite à l’hôpital et faire la connaissance de sa nièce avec Nolan et Kyle. Courtney était ravi pour sa sœur, avoir un enfant c’est tout une expérience et elle est bien placer pour le savoir. Courtney n’est peut être pas la mère biologique de Nolan mais elle l’aime et l’élève comme son fils depuis plus où moins quatre ans.

C’était le week-end et la petite famille Cooper dormaient encore, les parents dormaient dans leur chambre et les enfants dans leurs chambre respective. Courtney était réveillée depuis presque cinq minutes, elle observait son mari qui toujours endormie. Blottit contre son torse musclé tout contre lui, elle ne pouvait pas s’empêcher d‘observait chaque trait de son visage et de constater qu‘en dix ans il n‘avait quasiment pas changer physiquement sauf peut être qu‘il est un peu plus musclé qu‘à l‘époque où il n‘était que des adolescents mais sinon il est le même. Plus elle le regarde plus elle constate qu’il a le même air que Kyle et Nolan quand il dort cela dit ça n’a rien de surprenant étant donner que se sont ses enfants. Les rayons de la lumière du jour entraient à travers la fenêtre dans la chambre, tout à coup Phillip remua légèrement et ses yeux brun s’ouvrèrent en douceur, lorsqu’il ouvra complètement les yeux il constata que sa femme le fixait

Courtney: Hey Bonjour mon héro
Phillip: Bonjour ma douce déesse, depuis quand tu me fixes comme ça
Courtney: Je te fixe pas je t’admire
Phillip esquissant un sourire: Alors depuis quand tu m’admires ?
Courtney: Depuis cinq bonne minutes, m’en veux pas j’ai pu m’en n’empêcher. T’es tellement mignon quand tu dors
Phillip: Je t’en veux pas mon cœur mais pourquoi tu m’as pas réveillé ?
Courtney: Parce que t’es trop mignonne et j’ai pas osé de réveillé, en plus je voulais pouvoir t’avoir tout à moi avant que les enfants se réveillent
Phillip: Dommage
Courtney: Pourquoi dommage ?
Phillip avec un sourire coquin aux coins des lèvres: Parce qu’on aurait pu faire une grasse matinée prolonger si tu vois ce que je veux dire et puis moi aussi j’aurais voulu pouvoir t’admirer
Courtney en se rapprochant des lèvres de son mari: C’est encore possible de faire un calin tu sais
Phillip en fesant passer Courtney sous lui: Ah oui tu pense ?
Courtney: Je pense

Courtney fixa intensément les yeux brun de son tendre époux et ce dernier l’embrassa tendrement, le baiser se transforma rapidement en baiser passionnel. Entre eux c’est toujours l’amour fou et c’est pas près de changer, alors que Phillip embrassait sa femme passionnément dans le coup des pleurs provenant du baby phone se firent entendre. Le jeune homme enfouissa sa tête dans les coussins en se retournant sur le dos frustré

Courtney: T’inquiètes pas ce soir dès que les enfants seront au lit je te promets qu’on aura toute la nuit pour ça
Phillip en souriant: Vivement ce soir dans ce cas
Courtney: Tu te charges de Kyle, je me charge de Nolan
Phillip en se levant: Ok, au faite je t’ai dis que je te trouvais sexy ce matin ?
Courtney: Non
Phillip: Bah je te le dis tu es sexy et magnifique mon amour
Courtney: Merci et toi tu es beau comme un dieu, comme toujours

Phillip enfila son haut de pyjama pendant que Courtney enfila sa robe de chambre par-dessus son pyjama bleu clair à manches longues. Le couple sortit de la chambre conjugal, Phillip alla dans la chambre de Kyle et Courtney alla dans celle de Nolan pour voir si ce dernier était réveillé


Maison des Cooper, Chambre de Nolan


Courtney entra doucement sans faire de bruit dans la chambre de son beau fils qu’elle aimait et considérait comme son propre fils d’ailleurs ce dernier la considérait sa mère puisqu’il l’appelle maman depuis qu‘il sait parler. La chambre était plongé dans la pénombre, les volets étaient fermer et Courtney alla les ouvrir. La lumière du jour entra donc dans la pièce et Courtney constata que Nolan dormait encore, le petit garçon âgé de six ans dormait sur le ventre la tête poser sur l’oreiller sur le côté droit, il était recouvert par sa couverture jusqu’à la moitié de son dos. Courtney s’approcha du lit de celui qu’elle considérait comme son fils, le petit commença a remuer sous sa couverture et il ouvrit lentement ses yeux bleu azur

Courtney: Bonjour mon cœur
Nolan endormie: Bon..jour maman
Courtney: Tu as bien dormis
Nolan en se retournant sur le dos: M’oui, il est quelle heure ?
Courtney: Presque sept heure
Nolan en se frottant les yeux: Ok

Courtney embrassa tendrement son fils sur le font et ce dernier tendit ses bras vers sa mère, depuis toujours Nolan est un enfant très affectueux et très câlin. Courtney comprit tout de suite ce que son fils voulais, elle le souleva dans ses bras et le petit posa doucement sa tête sur l’épaule de sa mère tout en entourant ses petits autour de la nuque de sa mère. Courtney embrassa affectueusement les cheveux châtain de son fils tout en lui caressant tendrement le dos, ce petit moment avec Nolan devenait une sorte de rituel entre eux depuis qu’il est bébé. Comme unique vêtements de nuit Nolan portait un pyjama à manche longue de couleur bleu marine, en plein milieu il y avait l’emblème de Batman comme motif

Courtney: Tu dois avoir faim
Nolan: Je mangerais un éléphant
Courtney: Un bol de céréale avec deux tranches de brioches un verre de jus d’orange ça t’irait ?
Nolan: Oui
Courtney: Alors allons mais avant tu mets tes pantoufles et ta robe de chambre
Nolan en fesant un bisous sur la joue de sa mère: Oui maman

Nolan retourna s’asseoir sur son lit puis il descendit de ce dernier et il enfila ses pantoufles puis sa robe de chambre qui est de couleur noir avant de suivre sa mère jusque dans la cuisine.

Arriver en bas dans la cuisine Nolan se précipita vers son petit frère pour l’embrasser, le petit Kyle qui allait avoir deux ans d’ici deux mois était toujours contant de voir son grand-frère. Voir ça dès le matin fesait toujours plaisir à Phillip et Courtney, après avoir embrasser son petit frère Nolan se précipita dans les bras de son père qui le souleva dans ses bras, seulement il n’est plus aussi léger que quand il était bébé mais c’est normal il a six ans maintenant. Quand à Courtney elle souleva son petit bébé dans ses bras et elle l’embrassa tendrement sur la joue, Kyle se blottissa tout contre sa mère comme Nolan l’avait fait quelques minutes plutôt à l’étage

Phillip: Vous tombez bien tout les deux je viens de préparer le petit déjeuner
Courtney: Celui de Kyle aussi ?
Phillip: Oui son biberon chauffe au micro-onde. Alors Nolan t’as fais de beau rêves
Nolan: Oui j’ai rêvé que j’étais un super héro comme toi
Phillip: Je suis pas un super héro tu sais mon grand
Courtney: Pour nous tu l’es

Courtney installa Kyle dans sa chaise haute pendant que Nolan et Phillip s’installait à table, la jeune femme donna à son fils son biberon après l’avoir sortit du micro-onde et après avoir vérifier qu’il n’était pas trop chaud. Tout la petite famille Cooper déjeuna tranquillement, après le déjeuner chacun alla prendre sa douche et Nolan commença en premier. Phillip partit travailler après avoir embrasser sa femme et ses enfants, Courtney déposa Nolan à l’école et Kyle à la crèche avant d’aller travailler à son tour


Maison des Baker

Après être de rentré de chez Kérima Jason est tout de suite monté dans sa chambre afin de faire ses devoirs mais avant il a prit un petit encas qu’il a emmener à l’étage dans sa chambre. Le jeune adolescent fit rapidement ses devoirs tout en mangeant quand tout à coup sa mère entra dans sa chambre après avoir bien évidemment frapper avant d’entrer. Jason était assit sur son lit et il regardait un DVD sur l’écran plat accroché au mur de sa chambre juste en face de son lit quand sa mère frappa à la porte de sa chambre

Jason: Oui m’man
Victoria tendant le téléphone: C’est pour toi, Kim Seidel
Jason saisissant le téléphone: Ok, merci
Victoria en souriant: Mais je t’en prie

Jason attendit que sa mère sorte de sa chambre pour pouvoir répondre au téléphone et c’est-ce qu’elle fit avec le sourire aux lèvres, lorsque la porte de sa chambre claqua Jason posa le téléphone contre son oreille

Jason: Bonjour Kim
Kim: Salut Jason, ça va ?
Jason: Oui et toi ?
Kim: Oui sauf que je m’ennuie à mort chez moi, mon frère est partie aider un ami et mes parents sont sorties
Jason: Pourquoi t’invites pas Thibault ?
Kim: Je l’ai déjà fais mais monsieur n’est pas en ville, il est partie voir son père
Jason: Bizarre qu’il préfère aller voir son père plutôt que de passer la soirée avec sa copine
Kim: Oui a qui le dis-tu, et toi tu fais quoi ?
Jason: Je regarde un DVD avant le dîner
Kim: Ok
Jason: Dis ça te tente de voir un concert des Jonas Brothers ?
Kim: J’adorerais mais y’a plus de places
Jason: Moi j’en ai
Kim: Comment t’as fais ?
Jason: Mon père, il connais quelqu’un qui connaît quelqu’un qui connaît quelqu’un qui lui a obtenu des places VIP
Kim: T’as de la chance
Jason: Tu veux venir avec moi ?
Kim: T’allais y aller tout seul ?
Jason: Oui d’ailleurs je savais pas que t’aimais les Jonas Brothers
Kim: Je les adore surtout Nick il est trop mignon
Jason: Moi j’aime seulement leurs musique
Kim: C’est normal

Tout à coup la porte de la chambre de Jason s’ouvrit sans même que la personne est daigné frapper ce qui énerva particulièrement le jeune adolescent car Jason avait spécifiquement demander à ses parents ainsi qu’à sa sœur de frapper avant d’entrer mais visiblement son père s’en abstina

Jeffrey: Jason faut que qu‘on…..
Jason: Je suis occupé
Jeffrey: Oui bah tu vas prendre le temps de m’écouter, c’est au sujet de ta sœur
Jason: Qu’est-ce qui se passe encore
Jeffrey: Est-ce que tu l’as emmener au centre commercial
Jason: Oui, elle devait acheter un cadeau pour maman
Jeffrey: Elle t’a mentit
Jason: Comment ça ?
Jeffrey: Elle c’est acheter un nécessaire à maquillage
Jason: Oui pour maman
Jeffrey: Non pour elle, on lui avait déjà dis non
Jason: Comment elle a pu me mentir en me regardant dans les yeux
Jeffrey: Jason ta sœur est trop jeune pour avoir un nécessaire à maquillage
Jason: Je suis bien d’accord, je finis et je vais aller lui parler
Jeffrey: D’accord, je t’attend dans le couloir

Jeffrey sortit de la chambre de son fils, il était en colère contre Alicia mais il ne pouvait pas en vouloir à Jason car ce dernier ignorait toute l’histoire. Jeffrey et Victoria étaient assez cool comme parents et ils laissaient pas mal d’indépendance à leurs enfants mais il y avait certaine limite à ne pas dépasser sans oublier qu’ils font tout pour responsabilisé leurs deux enfants

Jason: Kim, si t’es toujours d’accord je viens te chercher ce soir
Kim: Ok ça marche, tu as des problèmes
Jason: Non mais ma sœur va en avoir, je te raconterais toute à l’heure
Kim: Ok à toute à l’heure
Jason: A toute à l’heure Kim

Après que Kim est raccroché Jason en fit autant et il posa le téléphone sur son lit puis il éteigna le lecteur DVD et la télé, il posa les commandes sur son lit et il sortit de sa chambre. Il rejoigna son père dans le couloir, le père et le fils allèrent en direction de la chambre d’Alicia


Manoir des Salvatore, à l’extérieur

Damon et David venaient juste d’arriver devant la gigantesque demeure où résident les deux frères Salvatore. Stefan et Damon ont quasiment grandit ici dans ce manoir, il y a plus où moins sept ans après la mort de leurs parents Damon et Stefan ont été confié à leur oncle Zack et quand ce dernier est décédé il y a quelques moins Damon est devenu le tuteur légal de son frère. Toute sa vie Damon a toujours prit soin de son petit frère, il a toujours veiller sur lui et là toujours protéger mais là il était impuissant alors comme la police ne veut entreprendre aucune recherche Damon a décidé de lancer lui-même les recherches et David a tenu à l’aider

David: Wouaho c’est dix fois plus grand que chez mes parents
Damon: Nos parents étaient très fortuné et à leurs morts on a hérité de tout leurs bien et puis quand notre oncle Zack est décédé on a également hérité du manoir
David: Maintenant je vois pourquoi Sabrina s’intéresse à toi
Damon: Bah elle peut toujours rêvé, je suis déjà prit. Bon maintenant qu’on est là on va refaire le parcours que Stefan a fait
Damon: Bon il est sortit du manoir car il devait retrouver Eléna
David: C’est sa petite amie c’est ça ?
Damon: Oui
David: Ok, il devait la retrouver où ?
Damon: En ville, ils avaient prévu d’aller voir un film et d’aller manger une pizza mais il est jamais arriver chez elle
David: Donc il a disparu entre ici et le domicile d’Eléna
Damon: Oui c’est-ce que je pense aussi seulement son ravisseur a du l’enlever a une distance éloigné du manoir sinon c’est impossible
David: Pourquoi ça ?
Damon: Parce qu’on a un système de sécurité hyper sophistiquer. Pour notre propre sécurité j’ai fais installer un vidéophone pour connaître le visage des personnes qui se présente, ça coûte moins cher qu’un agent de sécurité personnel sans oublier que ce soir là j’étais à la maison donc je l’aurais entendu hurler si il avait été enlever à proximité du manoir
David: Ok
Damon: Maintenant la question est de savoir où Richard a pu l’emmener car je doute qu’il est emmener un ado chez lui
David: Oui surtout que Richard n’est pas dans la charité donc si il l’avait emmener chez lui les gens se poseraient des questions. Quand on veut être sur que personne n’entendra une victime hurler où peut-on la cacher ?
Damon: Dans la forêt, oui c’est éloigner de tout et la personne peut crier au loup personne ne l’entendra
David: Je crois savoir où il a emmener Stefan

David et Damon remontèrent dans la voiture de Damon, si l’intuition de David était la bonne et il espérait que se soit le cas il savait où Richard aurait pu emmener Stefan dans la forêt. Damon suivi les indications itinéraire que David lui indiquait sur la route


La Forêt


A cause des nombreux chemins possible Damon a du laisser sa voiture à l’entré de la forêt, les deux hommes partaient tel des explorateurs. Ce coin de la forêt David le connaissait bien, quand il était petit il venait y jouer avec Mariella et Richard et bien sur Richard jouait toujours le rôle du méchant mais en grandissant il est vraiment devenu le méchant. Ce coins de la forêt était assez vaste si bien que quand il était petit il se perdait souvent

Quelque part plus loin un adolescent au bord de la mort avait tenté de s’échapper mais il n’y était pas parvenu, aujourd’hui il avait réussit à s’échapper de cette cabane de torture avait l’arrivé de son ravisseur qui le torturait depuis presque un mois mais Stefan était à bout de force et il était gravement blesser. David et Damon arpentaient chaque recoins de la forêt où ils étaient quand tout à coup ils aperçurent le corps d’un adolescent allonger à même le sol, les deux hommes se précipitèrent vers ce dernier en courant. Dans son fort intérieur Damon espérait que ce ne soit pas son frère mais lorsque lui et David arrivèrent à une distance il reconnut le corps de Stefan, il accéléra sa course et s’agenouilla auprès de son petit frère qui avait visiblement été torturé de mille et une manière

David dans tout ses états: Oh mon dieu
Damon au bord des larmes: Non STEFAN, non je t’en prie ne meurs pas. Pas toi, je ne veux pas te perdre toi aussi.

Damon s’empressa de s’assurer que le cœur de son frère battait toujours, les battement du cœur de Stefan étaient encore perceptible mais pour combien de temps car visiblement il est dans un sale état. A voir son état physique il avait été torturé et presque battu à mort

Damon: David appelle les secours

David appela immédiatement les secours, un hélicoptère allait arriver avec une équipe médicale qui allait évacuer Stefan par les airs et l’emmener à l’hôpital de toute urgence, bon sang si les flics avait écouté Damon plutôt son frère serait peut être hors de danger et pas au bord de la mort. En tout cas la police va entendre parler de Damon Salvatore, il les avait pourtant prévenu a plusieurs reprise quand à Richard il va le payer très cher d’avoir enlever Stefan et de l’avoir torturé toutes ces semaines. Toutes à coup un hélicoptère rouge et jaune se posa au sol et des ambulanciers vêtue de rouge se précipitaient vers David, Damon et Stefan encore inconscient. Ils pratiquèrent les premiers soins avant de le transporter sur une civière en fesant très attention car ils risquaient d’aggraver les blessures du jeune garçon qui semblaient déjà très important, voyant les ambulanciers emmener Stefan Damon courra vers eux


Damon: Attendez je viens avec vous
L’un des ambulanciers: Rejoignez nous plutôt à l’hôpital
Damon: Pas question
L’un des ambulancier: Mais….
Damon en colère: Non vous écoutez-moi, c’est mon petit frère et j’ai pas sur le protéger comme j’aurais du et là sa vie est en jeu, je ne veux pas le quitter
L’un des ambulancier: Bon montez dans l’hélicoptère
Damon: Ok. David tu pourras prendre ma voiture et prévenir Eléna
David: Pas de problème mais comment je fais je connais pas son numéro
Damon: Dis le à Yvonne et dis lui de prévenir Eléna
David: Ok

Damon monta dans l’hélicoptère avec les ambulanciers, durant tout le trajet dans les air le jeune homme tenait la main de son petit frère sans le quitter des yeux, durant trois semaines il avait imaginé les pires scénarios et il c’était même préparé à ce qui soit arriver malheur à Stefan mais là c’était bien pire, bien sur il était soulager d’avoir retrouver son frère et que ce dernier soit toujours en vie mais le voir aussi vulnérable et fragile était une épreuve pour Damon.


Sur la route

David était au volant de la voiture de Damon, pendant que ce dernier était dans les airs avec l’hélicopter de secours en direction de l’hopital David conduisa la voiture de ce dernier jusqu’à l’hôpital qu’il gara puis il attendit dans la salle d’attente et lorsqu’il vit Damon il alla lui remettre les clefs puis il sortit dehors à l’extérieur

En dehors de l’hôpital

David appela Lisa et il lui demande de conduire sa voiture jusqu’à l’hôpital St Matthews, il en profita pour lui dire que Damon et lui avaient retrouver Stefan mais que son état était gravement critique d’ailleurs en ce moment même il se trouvait au bloc opératoire. Après avoir raccroché il appela chez Yvonne et Max et il tomba sur Yvonne

David: Salut Yvonne c’est David
Yvonne: Salut David: ça va ?
David: Si on veut
Yvonne: Qu’est-ce qui se passe ?
David: Damon et moi on a retrouvé Stefan
Yvonne: C’est super, comment il va ?
David: Son état est critique, écoutes il faudrait que tu dises à Eléna de venir à l’hôpital St Matthews de toute urgence
Yvonne: Je le ferais mais qu’est-ce qui se passe David ?
David: Stefan est entre la vie et la mort, il a été torturé visiblement
Yvonne choquée: Oh mon dieu, je lui dis ça tout de suite
David: Merci, à plus tard Yvonne
Yvonne: A plus tard David

David raccrocha en même temps qu’Yvonne et au même moment Lisa arriva près de l’hôpital, elle gara la voiture de David sur le trottoir. Elle vérouilla la voiture avec les clefs et elle sortit du véhicule, en voyant David elle se dirigea immédiatement vers lui puis elle l‘embrassa tendrement. Lisa déposa les clefs dans la poche du manteau de David tout en se blottissant contre lui

Lisa en s’éloignant de David: Comment il va ?
David: Mal, Damon m’a dit qu’il était au bloc opératoire
Lisa: J’espère qu’il va s’en sortir
David: Je l’éspère aussi mais je sens que Damon va vouloir se venger
Lisa: En ce moment sa préoccupation première doit être l’état de santé de son frère
David: Oui mais je sens qu’il veut aussi faire payer Richard et personnellement je suis de son avis
Lisa: Je peux comprendre mais la vengeance ne résoudra rien
David: Etant donner que Richard s’en est déjà prit à Stefan et vu l’état dans lequel on là trouvé c’est plus que compréhensible, si ça avait été Kim j’aurais la même idée en tête
Lisa: La police va le retrouver et il sera punit par la loi
David: Je doute que la police lance des recherches pour retrouver Richard, déjà qu’ils ne croyait pas à l’enlèvement de Stefan
Lisa: Mais Stefan pourra témoigner
David: Oui si il survit
Lisa: T’as l’air d’en douter
David: Je pris le bon dieu pour qu’il survive mais crois moi son état est vraiment critique, Lisa il a été torturé ça c’est certain
Lisa en se blottissant contre David: J’éspère que tout ira bien pour lui
David: On l’espère tous et en particulier Damon d’ailleurs je pense que si il perd son frère il s’en remettra pas, j’ai appelé Yvonne pour qu’elle prévienne Eléna
Lisa: Ah oui c’est vrai qu’Eléna et Stefan sortent ensemble
David: Oui, Damon m’avait demandé de la prévenir
Lisa: C’est super gentil de ta part
David: C’est normal et toi tu en ferais autant
Lisa: C’est vrai
David: Et si on allait voir si il y a du nouveau ?
Lisa: Bonne idée


L'Hôpital, à l'intérieur


Le jeune couple rentrèrent à l’intérieur de l’hôpital et ils allèrent voir Damon pour savoir si il y avait du nouveau mais non rien, Stefan était toujours au bloc opératoire. David et Lisa s’installèrent dans un des sofa de la salle d’attente. Damon était installé sur un fauteuil de la salle d’attente, son visage était inonder de larmes et son regard était désespéré. Damon détestait les hôpitaux depuis toujours et la dernière fois qu’il est venu c’était pour faire une prise de sang et il n‘appréciait pas d‘y être. La seule fois où il avait été content d‘y être c‘était à la naissance de Stefan lorsqu’il attendait avec impatience son petit frère

Damon en levant: Bon sang mais qu’est-ce qu’ils foutent
Eléna en arrivant dans la salle: Damon ?
Damon en se retournant: Eléna, salut
Eléna: Où est-il et comment il va ?
Damon: Il est toujours au bloc, je vais pas te mentir il va très mal
Eléna au bord des larmes: Qu’est-ce qu’on lui a fait ?
Damon abattu: On là ligoter, battu à mort et torturé depuis qu’il a été enlever

Eléna faillit presque s’évanouir mais elle fut rattraper par Damon, David et Lisa, apprendre tout ça a été un trop gros choc pour elle tout simplement parce qu’elle aime Stefan et qu’elle ne supporte pas qu’il souffre et il a vécu l’enfer depuis quasiment un mois

à suivre......

_________________




Connor was born to fight evil forces, he was born of the union of two vampire and his destiny is to become a champion, the savior of mankind but also a glimmer of hope for the new generation

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oth-rpg.pro-forums.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: RIEN NE VA PLUS [CHAPITRE 25]   

Revenir en haut Aller en bas
 
RIEN NE VA PLUS [CHAPITRE 25]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» je ne comprends vraiment rien...........;
» Qui ne tente rien n'a rien ! [4/4]
» quel sont les fichiers qui ne servent a rien
» pas d'internet ni télephone depuis 1 mois - Bouygues ne fait rien!
» Sans toi je ne suis rien

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Graphisme :: BLUE :: FANFICTIONS :: LE DESTIN DE LISA & BRUNO-
Sauter vers: